Résultats pour la recherche

sur mon lavabo

Sur mon lavabo #3

2 octobre 2015

sur_mon_lavabo_3

J’ai des nouveaux trucs sur mon lavabo ! (vous la voyez, la fille hystérique parce qu’elle change de savon pour les mains ?? ;-)

Enfin vous en connaissez certains, notamment l’huile démaquillante Shiseido que je ne présente plus et qui fait partie de mes préférées (pas trop fluide, parfum délicat, démaquille parfaitement), et la Pommade Démaquillante Diptyque dont j’ai parlé dans cette vidéo et que j’adore avec sa sublime odeur de rose (je rappelle que c’est plus un nettoyant qu’un démaquillant, sur les yeux et le mascara je trouve que ça ne marche pas bien).

Le petit nouveau c’est le nettoyant pour les mains Evolve (il fait corps aussi) au citron : j’aime beaucoup l’odeur qui est super discrète et ne fait vraiment pas odeur de synthèse (il faut dire que c’est une marque naturelle) avec un trèèèès léger accent de cave (si si, je vous promets ;-). Il n’est pas desséchant, comme vous savez c’est important pour moi parce que je ne pense pas assez à mettre de la crème sur mes mains dans la journée, même si je m’améliore.

Et puis tout ça fait un joli ensemble, j’aime bien !

PS : previously, sur mon lavabo ;-)

35 commentaires Laisser un commentaire

Sur mon lavabo #2

6 août 2015

sur_mon_lavabo_2

Voici l’édition n° 2 de ce qu’il y a en ce moment sur mon lavabo. Si ça vous intéresse, l’édition n° 1 est ici.

J’ai toujours la même chose : un nettoyant pour les mains, de l’huile démaquillante et un baume démaquillant.

Cette fois et ça n’est pas nouveau, ce qui me sert de nettoyant pour les mains est le Gel Nettoyant surgras au Cold Cream Avène, j’y reviens toujours car il est hyper pratique (j’aime les flacons pompe pour le nettoyant mains) et pas du tout desséchant (mon grand critère de sélection pour ce type de produit).

J’utilise en ce moment l’Huile démaquillante fraîche Boscia que j’ai rapportée de Montréal, je mets le lien pour les nord-américaines mais hélas elle n’est pas vendue en France.
Elle est très agréable, épaisse comme j’aime (je n’aime plus les huiles démaquillantes très fluides), ne sent rien et étonnamment fais les yeux frais quand par hasard on en met dedans (vraiment, comme du menthol très doux) – et ne les pique pas du tout. Je n’avais jamais ressenti ça avant, c’est aussi surprenant qu’agréable.

Et à côté, la Solid Cleansing Oil d’Erborian, qui comme son nom l’indique est une huile solide, donc un genre de baume nettoyant. Très agréable, délicieuse odeur fraîche et vive, par contre je ne recommande pas de se démaquiller avec parce qu’elle pique les yeux. Je l’utilise si je fais un double nettoyage, elle peut aussi servir les jours où vous n’êtes pas maquillés (en tout cas pas les yeux) ou pour un nettoyage du matin.

J’aime beaucoup ces trois produits, c’est dommage que la petite huile Boscia ne soit pas vendue en France… ça va m’obliger à retourner en Amérique du nord, cette histoire (hem, ou à me sortir les pieds du même sabot et à essayer de la trouver sur le net ;-).

25 commentaires Laisser un commentaire

Sur mon lavabo #1

23 avril 2015

sur_mon_lavabo_1

(non ce ne sont pas des cheveux à la base du robinet – enfin ! – mais des sortes de micro fissures, le lavabo est assez ancien)

Ma salle de bains est naine et le rebord de mon lavabo tout petit, moyennant quoi je n’y laisse que l’essentiel absolu, à savoir les nettoyants mains et visage (j’ai même accroché un truc au mur pour ma brosse à dents sinon c’était elle ou l’huile démaquillante, je vous raconte pas les choix cornéliens – et le système D).

J’ai donc ici l’huile démaquillante Shiseido : je me suis bien amusée à en tester plein dans tous les sens ces derniers temps, maintenant ça suffit, retour à la psychorigidité et on termine les produits entamés, merci. J’en ai déjà beaucoup parlé, vous savez que je la trouve top (très efficace, parfum délicieux, un poil plus épaisse que d’autres, ce que j’apprécie).

A côté, le baume nettoyant Eve Lom : curieusement ma psychorigidité est sélective, donc pour le baume nettoyant j’ai le droit de changer en fonction de mon humeur. Cela dit ma flemme est souvent supérieure à mon humeur, et puis celui-ci a le plus petit pot et je l’aime bien en ce moment (parfum de plantes agréable, efficace sans être agressif), donc il a réussi à rester là depuis plus d’une semaine.

En face, le savon liquide pour les mains au citron de Crabtree & Evelyn : grâce au ciel je n’ai pas – encore – la tentation d’ouvrir plusieurs savons pour les mains en même temps. Celui-ci est délicieux, odeur citronnée comme j’aime et ne dessèche pas du tout les mains.

Evidemment, voyant ces deux démaquillants / nettoyants visage côte à côte, vous allez tomber de votre chaise et mugir « mais c’est pas vrai, tu as encore changé d’avis à propos du double nettoyage ??? ».

Je comprends votre mugissement, j’ai à moitié changé d’avis : c’est à dire que depuis que je me suis remise à porter un écran solaire au quotidien (celui de Clarins, en ce moment), je me dis que ça vaut le coup de VRAIMENT bien nettoyer la peau le soir. J’avoue être sur ce coup-là très influencée par Caroline Hirons et ce billet (elle vient aussi de faire une vidéo très intéressante sur le 2nd nettoyant).

Elle a raison, l’écran solaire est fait pour coller à la peau au maximum – même si ça n’est qu’un écran de ville (ceux de plage sont faits pour coller encore plus vu qu’on se baigne avec), donc ça plus le maquillage plus parfois le sport plus la pollution, autant bien nettoyer le soir.
Mais avec un truc doux, plutôt un baume qu’un produit moussant (toujours selon elle et ça tombe bien vue ma récente addiction aux baumes nettoyants) (en effet la peau est bien plus confort après un double nettoyage huile + baume qu’après un huile + n’importe quoi qui mousse – je crois qu’elle déteste les nettoyants moussants pour le visage).
Donc je le fais les jours où j’en ressens le besoin, sinon je me démaquille juste à l’huile ; et quand je ne suis pas maquillée du tout j’utilise le baume ou l’huile.

Notez que le matin par contre je suis toujours avec ma lotion et rien d’autre.

Voilààààà. Je pensais que la description de mon rebord de lavabo prendrait trois lignes, je me suis bien plantée mais j’espère que ça vous intéressera malgré tout.

PS : vous avez noté le #1. Ca veut dire qu’il y en sans doute aura d’autres. Fuyez tant qu’il est encore temps ;-)

59 commentaires Laisser un commentaire

Vous avez quoi sur votre lavabo ?

7 septembre 2011

Chez moi, rien ne trouble la sérénité de l’endroit et la lumière du soleil matinal poudrant d’or la brume qui monte des bois environnants… j’y médite, à l’aube, sur la fugacité de la vie et le sens de la beauté… (dit-elle d’un air éthéré et un peu con).

Meuh non c’est pas vrai ;-))

Cette photo n’a évidemment pas été prise chez moi (je serais d’ailleurs bien emmerdée qu’un sanglier me regarde prendre ma douche), moi j’ai une salle de bains naine et sur mon lavabo il y a ça :

Juste de l’huile démaquillante Su Uemura et du savon liquide pour les mains Durance transvasé dans un flacon de shampoing dont la pompe NE DECONNE PAS.

Mais partout ailleurs c’est le souk monstre et Sephora puissance mille, rassurez-vous.

96 commentaires Laisser un commentaire

Vous vous démaquillez dans le lavabo ou sous la douche ?

8 avril 2010

Non parce que j’avais une copine qui se brossait les dents sous la douche, donc je me dis : ça se trouve, y’en a des qui font la même chose pour se démaquiller ; genre d’une pierre trois coups.

Moi je me démaquille au-dessus du lavabo, et non je me fous absolument pas de l’eau partout vu que je me jette pas des grandes palanquées de flotte dans la figure, je fais ça soigneusement avec un gant de toilette (voir ici). Tout ça est donc hautement maîtrisé (de toute façon j’ai pas le choix, si une seule goutte d’eau me coule dans la manche je fais une crise de nerfs comme un vampire arrosé d’eau bénite).

Voilàààà, c’était le billet fascinant du jour.

PS : je sais, la photo n’a aucun intérêt ; mais il en fallait bien une et puis maintenant vous saurez que, lorsque j’évoque ma  « salle de bains naine », ça n’est pas un vain mot ;-)

185 commentaires Laisser un commentaire

Le soin Skinceuticals de l’hôtel Scribe

2 août 2018

(j’ai renoncé à faire des photos dans les instituts ou les spas, la lumière est trop difficile)

Mardi j’étais enchantée d’aller faire un soin Skinceuticals à l’hôtel Scribe : 1. je suis une utilisatrice régulière de la marque que j’aime beaucoup, et j’étais très curieuse de leur protocole de soin en cabine ; 2. l’hôtel Scribe est climatisé ;-)

J’ai trouvé ça super intéressant et différent de pas mal de soins expérimentés jusqu’ici : en effet il n’y a pas de « produits cabine » tout faits, l’esthéticienne fait des mélanges sur mesure différents selon les besoins de chaque cliente à partir des produits qu’on utilise nous-mêmes au quotidien.

Tamika qui s’est occupée de moi, a commencé par un diagnostic de peau avec une sorte de machine à lumière noire qui permet de voir ce qu’on ne voit pas à l’œil nu ; il est apparu que mon problème principal était la déshydratation du contour d’œil (et les taches, je suis un vrai dalmatien à mon retour de vacances malgré toutes les précautions que j’ai prises). Elle m’a demandé de lui décrire ma routine de soin et m’a déclaré que j’avais tout bon ;-) (je vous ai préparé une vidéo là-dessus pour dimanche).

Elle m’a ensuite fait un massage du dos de 10 minutes très agréable (et nécessaire car j’avais la migraine) : toucher très pro, pression parfaite, gestes très maitrisés.

Et puis elle a réalisé les soins suivants, en mélangeant presque tout dans une base de Gentle Cleanser (qui est mon préféré chez eux, vous l’avez vu plusieurs fois sur mon lavabo) : j’étais étonnée d’utiliser un nettoyant comme base de masque ou de massage mais en fait ça tient parfaitement debout, c’est comme le Cold Cream qui nous sert aujourd’hui de masque nourrissant l’hiver, mais que nos grand-mères utilisaient surtout pour se démaquiller ; c’est un produit à base grasse, donc nourrissant et qui peut être massé.

– Nettoyage du visage avec le Gentle Cleanser, en massant longuement.

– Masque en mélangeant le Gentle Cleanser, de la vitamine C et quelques gouttes de CE Ferulic pour la clarté et l’uniformité de la peau.

– Pendant la pose du masque visage elle m’a fait un masque sur les mains, ce que j’ai trouvé génial et qu’on devrait toujours faire ! Elle a utilisé pour ça le Gentle Cleanser et le sérum Phloretin CF pour traiter les taches.

– Elle a ensuite fait un massage du visage avec le Gentle Cleanser mélangé au sérum Hydrating B5.

– Elle a rincé le masque puis passé un coup de Equalizing Toner pour uniformiser le teint.

– Elle a ensuite appliqué le Sérum Retexturing Activator pour la même raison, puis le Eye Balm qui est bien hydratant, et la crème A.G.E Interruptor sur le visage.

Je suis repartie avec le teint frais et reposé, et je peux refaire certaines choses chez moi puisque j’utilise une grande partie de ces produits au quotidien.

C’est une expérience aussi intéressante qu’agréable, je vous la conseille si vous êtes fan de la marque !

Keirao Spa à l’hôtel Scribe à Paris

*** Et voici les autres adresses en France où on peut faire ces soins ***

Thalazur Arcachon, 9 avenue du Parc, 33120 ARCACHON

Thalasso Alliance Pornic, plage de la Source, 44210 PORNIC

Miramar Crouesty, port du Crouesty, 56640 ARZON

Institut Beauté Actu’elle, 31 rue Colbert, 37000 TOURS

Spa Hôtel Régent Petite France, 5 rue des Moulins, 67000 STRASBOURG

Derma Concept, 25 rue Joseph Brenier, 38200 VIENNE

Soin et Innovation, 18 rue Ludovic Trarieux, 16000 ANGOULEME

Hôtel Cottage Bise, 390 route du Port, 74290 TALLOIRES

Cosmedica, 19 bis Bd Victor Hugo, 06000 NICE

Grand Hôtel de Saint Jean de Luz

Novotel Dinard

Thalazur Cabourg

16 commentaires Laisser un commentaire

Dans la famille Take the Day Off, je demande…

18 janvier 2017

… euh, et bien tout ! Parce que tout est très réussi et adapté à différents usages :

Le baume démaquillant est hyper doux, très efficace, la texture est vraiment cocooning et il est pratique à transporter. Je l’adore, il fait partie de mes baumes démaquillants préférés depuis plus de deux ans (http://www.monblogdefille.com/blog/clinique-take-the-day-off-a-quoi-ca-sert-comment-ca-marche).

L’huile démaquillante est elle aussi douce et efficace, parfaite pour poser sur le bord d’un lavabo (elle prend moins de place que le pot de baume ;-), et bien pratique grâce à sa pompe.

Le démaquillant biphasé est parfait pour retirer le maquillage waterproof sur les yeux (évidemment on a le droit de l’utiliser sur du non waterproof ;-), ou les rouges à lèvres liquides si tenaces. Lui aussi est aussi doux qu’efficace, je crois que c’est vraiment ce qui résume le mieux cette gamme : zéro irritations, et une peau parfaitement propre.

Ce biphasé est le dernier que j’ai découvert, je connaissais déjà bien l’huile et le baume ; comme je vous disais récemment, j’essaye de démaquiller mes yeux avec des produits formulés spécifiquement pour ça, et ce démaquillant fait pour ça est arrivé pile au bon moment !

Tout ça est bien sûr sans parfum, je sais que je le dis à chaque fois que je parle des soins Clinique, mais c’est important pour certaines d’entre vous donc je me permets de le signaler à nouveau ;-)

Vous connaissez les produits Take the Day Off ? Au moins le baume ?

Billet rédigé dans le cadre de mon partenariat avec Clinique

42 commentaires Laisser un commentaire

Que vaut l’autobronzant Saint Tropez sous la douche ?

3 juillet 2015

autobronzant_saint_tropez_sous_la_douche

Je l’ai acheté chez Boots à Saint Pancrace 5 mn avant de prendre l’Eurostar, assez fascinée par le concept.

Lequel est le suivant :
– vous prenez votre douche et vous vous lavez normalement
– vous coupez l’eau
– vous étalez bien partout le produit Saint Tropez (une sorte de crème épaisse)
– vous vous lavez la paume des mains
– vous attendez 3 minutes
– vous vous rincez, et voilà
– le bronzage va se développer graduellement ensuite.

Ce que j’en pense :
– 3 minutes c’est long et je me suis bien ennuyée, n’ayant pas de masque à faire pour mes cheveux ou quoi que ce soit de ce genre
– en plus il faut les comptabiliser, les 3 minutes, donc j’avais mon iPhone en mode minuteur en équilibre sur le lavabo, avec la trouille qu’il tombe sur le carrelage
– pour du graduel, c’est du graduel ! Certes vous ne pouvez pas vous faire de traces, mais alors c’est du super super super progressif. Autant dire que pour moi qui ne suis pas patiente, ça ne va pas.

Bref, je ne l’ai utilisé qu’une fois et je ne recommencerai pas, quand je veux m’autobronzer il faut que ça soit simple et que ça aille vite (comme tout, en fait) : en ce moment je suis au Vita Liberata en Foncé, c’est dire (non non je ne suis pas orange vif, tout va bien ;-)) (je préfère vraiment les mousses teintées avec gant : on voit où on en met et on ne risque pas les traces).

PS : de toute façon on ne le trouve que chez Boots en Grande Bretagne donc ça concerne peu de monde, mais ça intéressera peut-être les résident(e)s britanniques ;-)

63 commentaires Laisser un commentaire

Pourquoi je n’aime pas la lotion micellaire

29 août 2012

Depuis que les maquilleurs des défilés de mode ont dit qu’ils s’en servaient sur les mannequins, tout le monde est hystérique avec la Créaline de Bioderma (Bioderma étant par ailleurs une marque que j’aime énormément pour plein d’autres produits).

Puis les you tubbeuses anglophones ont pris le relais, sans doute aussi en grande partie parce que c’est un produit français donc exotique pour elles (on veut toujours ce qu’on a le plus de mal à se procurer, regardez-nous avec les blushes Tarte ;-), et tout le monde a cru que c’était trop la hype de se démaquiller à la lotion micellaire.

En plus c’est assez facile et rapide à utiliser, donc pour toutes celles qui ont la flemme de se démaquiller (et elles sont nombreuses ;-), c’est très séduisant.

Les gens pensent aussi que, parce que ce produit est utilisé par des pros, c’est la panacée.
Or non. C’est juste un bon produit de backstage, quand on n’a pas de lavabo sous la main et qu’on veut aller vite sans trop niquer la peau du mannequin.

Mais un produit de backstage n’est pas nécessairement un bon produit quotidien à long terme, et perso je n’aime pas la Créaline (ni les autres lotions micellaire, je ne fais pas une fixette négative sur ce produit en particulier ;-).

D’abord, ça ne démaquille bien que si on en utilise beaucoup, sur beaucoup de cotons (pour arriver à ce que le coton soit totalement blanc, il en faut pas mal) ; or le coton je trouve ça irritant pour la peau, rien ne vaut les mains en contact direct (sans compter que j’ai pas envie de passer ma vie chez Monop à acheter du coton).

Il y a toujours marqué « sans rinçage » sur les flacons, mais évidemment ça se rince, comme tout produit nettoyant (vous ne laisseriez pas de produit à vaisselle sur une assiette ? Et ben c’est pareil). C’est Joëlle, à Avène, qui m’avait dit de rincer la leur si je l’utilisais, même si le flacon disait lui aussi « sans rinçage ».

Et Joëlle Ciocco, qui dans le genre prêtresse de la peau se pose un peu là, n’aime pas la lotion micellaire. Elle a toujours préconisé le duo lait + lotion (pas micellaire, juste tonique ou ce genre de truc), le combo le plus doux pour la peau tout en étant efficace. Perso j’aime pas le lait démaquillant donc je passe mon tour, mais je trouve intéressant de noter qu’elle aussi désapprouve la lotion micellaire.

Pour moi ce produit c’est comme les lingettes, un truc de secours exceptionnel (notez bien que JAMAIS AU GRAND JAMAIS je ne me démaquille avec des lingettes, quelle horreur, c’est répugnant ces trucs, ça nettoie mal et je suis sûre que ça agresse – et éventuellement encrasse – la peau). Et je pense, au final, que cet engouement pour la lotion micellaire est avant tout un phénomène de mode (bieeeeeeeeeen encouragé par les marketeux…).

Je reste convaincue à 200% de la suprématie de l‘huile démaquillante (de qualité oeuf corse) : ça retire TOUT le maquillage en douceur mais super efficacement, ça s’utilise avec les mains donc c’est pas du tout irritant, et une fois rincée la peau est parfaitement propre. Et ça convient à tous les types de peau (oui, les peaux grasses aussi).

En dehors de la Shu Uemura qui reste ma préférée au monde, j’en ai découvert 2 autres récemment, je vous en parle dans cette vidéo.

325 commentaires Laisser un commentaire

Le lave-mains qui déchire

14 janvier 2011

Or donc je me lave les mains mille fois par jours et ça les dessèche, ce qui fait que je suis toujours à la recherche de produits méga doux pour le lavage (des mains. Du corps aussi mais c’est pas le sujet).

J’avais dans mon placard magique ce flacon pompe de Gel moussant Atoderm de Bioderma, qui proclamait fièrement : « sécheresses cutanées sévères et récidivantes, adultes, enfants, nourrissons ».

Vu l’intitulé, je me suis dit que ça avait tout l’air d’un potentiel lave-mains de compèt. Bien vu, il ne dessèche pas DU TOUT les mains. Ca sent rien, c’est du gel bleu transparent ambiance médicale, j’adore ce genre de truc, je trouve ça rassurant (et pratique sur un bord de lavabo becôz la pompe).

Et côté fric, comparé à son challenger (ah non, le challenger c’est lui, je crois bien) l’huile lavante Eucérin Ph5, ça vaut carrément la peine : y’en a 500 ml pour genre 11 €, contre 250 ml pour autour de 9 €.

Nous sommes donc désormais à la tête de trois lave-mains qui ne dessèchent pas (Huile Eucérin Ph5, Savon liquide Durance, Gel Bioderma), alléluyah.

Edit : la couleur bleue vient de la présence de zinc (apaisant) dans le produit, ça n’est pas un colorant, nous dit ninieminie. Une raison de plus d’aimer le biniou.

44 commentaires Laisser un commentaire