Résultats pour la recherche

sur mon lavabo #

Sur mon lavabo #19

5 septembre 2019

J’entame des nouveaux trucs, du coup (comme souvent) je vous montre !

– Pour retirer mon maquillage, j’ai ouvert mon dernier flacon d’huile démaquillante l’Occitane au karité, une de mes préférées au monde, hélas discontinuée au profit d’une que je n’aime pas.
L’huile au karité est, comme celle à la camomille de The Body Shop (encore moins chère, ça tombe bien), absolument parfaite : démaquille impeccablement sans jamais brûler les yeux, et n’est pas ruineuse.

– Ensuite je nettoie mon visage avec le Démaquillant au linge chaud de Ren. Pour moi ça n’est pas un démaquillant parce qu’il est inefficace sur du mascara waterproof, en revanche c’est un bon second nettoyant : crème toute douce non moussante, qui sent un peu la rose mais pas trop et qui laisse la peau toute fraîche ; perso je le rince à l’eau tiède ou froide avec un gant de toilette et ça marche très bien.

– Pour me laver les mains, j’ai ouvert un flacon de savon liquide Durance au citron et gingembre, l’odeur est délicieuse et le produit est doux.

Voilà ! Vous voulez voir ce que j’utilisais avant ? C’est ici : previously, sur mon lavabo.

Qu’est-ce que vous utilisez en ce moment, vous ?

39 commentaires Laisser un commentaire

Sur mon lavabo #18

30 mai 2019

J’ai terminé des trucs et j’en ai commencé des nouveaux ! Du coup je viens vous raconter !

– Je me démaquille avec le baume nettoyant Advanced Night d’Estée Lauder ; je l’ai déjà utilisé mais je ne suis pas sûre de vous en avoir parlé. Pour moi il est comme le Take the Day Off de Clinique en plus luxueux et plus sensoriel : il sent légèrement la lavande, la texture est satinée, il est ultra confortable et il retire absolument tout le maquillage sans jamais piquer les yeux, j’adore ce produit.

– Ensuite je fais un second nettoyage avec le Baume nettoyant de Kat Burki (ça n’est pas un démaquillant et je n’ai pas essayé de me démaquiller avec, à mon avis il ne fonctionne pas sur le mascara) : c’est une gelée non moussante à la texture rafraîchisssante (elle doit être très agréable quand il fait chaud) et à l’odeur fraîche aussi (plantes coupées, un peu), j’aime beaucoup.

Si je ne suis pas maquillée je fais quand même un double nettoyage, parce que je porte un SPF tous les jours et que c’est galère à retirer.

– Le matin je pschitte de l’eau d’Uriage (et je la laisse sécher car on peut le faire avec elle), le soir de l’eau d’Avène (et je ne la laisse pas sécher car elle n’est pas faite pour ça).

– Pour les mains j’ai le savon liquide Fleur Bleue de Kerzon : il sent aussi la lavande (j’aime bien les soins qui sentent la lavande, c’est apaisant), on peut l’utiliser aussi en gel douche, il est très agréable.

Previously, sur mon lavabo.

Et vous ? ;-)

49 commentaires Laisser un commentaire

Sur mon lavabo #17

19 mars 2019

Je vous invite à lire l’épisode précédent si vous voulez vous y retrouver ;-)

Après avoir bien discuté avec vous et réfléchi, j’ai donc adapté ma routine de soin et de nettoyage comme vu dans cette vidéo, préférant le rééquilibrage de la flore cutanée au décapage sans doute injustifié (d’autant qu’à l’œil nu ma peau a toujours le même aspect plutôt sympa, en dehors de mon vieillissement prématuré et traumatisant sous l’œil droit).

J’ai donc repris mes bonnes habitudes avec des produits hyper doux :

– Démaquillage avec le Baume Take the Day Off de Clinique, aussi efficace que doux et agréable à utiliser. Retire absolument tout le maquillage sans jamais piquer les yeux ni tirer la peau. Un grand classique vers lequel je reviens régulièrement.

– Je nettoie ensuite avec le Baume nettoyant Elemis que j’utilise aussi depuis des années : odeur très aromatique que j’adore, texture douce qui se prête au massage, résultat frais et respectueux de la peau.

J’ai aussi pour le 2ème nettoyage le Renaissance Cleansing Gel d’Oskia, une vraie légende pour les skincare addicts ; il est hyper agréable à utiliser : ne mousse pas du tout (il ressemble plutôt à un baume sauf qu’il est en flacon-pompe), odeur aromatique, très doux sur la peau. Il est fait pour nettoyer en profondeur tout en étant hyper doux (non je n’utilise pas le Elemis et le Oskia le même jour, j’alterne ;-).

– Grande nouveauté : je pschitte de l’Eau d’Uriage sur mon visage après les deux premières étapes.
Certaines d’entre vous m’ont convaincue de son intérêt, et lorsque j’avais rencontré Joëlle Ciocco il y a trois ans, elle m’avait dit que cette eau était la plus indiquée pour mon type de peau.

C’est en effet la seule eau thermale (avec celle de Jonzac) qui soit isotonique, c’est-à-dire qui présente une affinité avec les cellules de la peau (comme du sérum physiologique, par exemple) ; et comme est plus fortement minéralisée que d’autres, elle ne déshydrate pas la peau et a au contraire des propriétés hydratantes (pas comme un sérum ou une crème hein, mais plus que les autres eaux thermales). On peut d’ailleurs la laisser sécher sur la peau, contrairement aux autres. Elle a aussi un bénéfice pour le microbiote cutané (les bactéries à la surface) qu’elle rééquilibre (pour cette raison elle est indiquée pour les peaux à imperfections).

Tout ça m’a donné envie de l’essayer pour de bon ; je ne suis pas sûre de voir une vraie différence avec l’eau d’Avène (qui reste une excellente eau thermale, elle a juste des propriétés différentes), mais ça m’amuse d’essayer.

– Et pour me laver les mains j’ai le savon liquide Annick Goutal Italie, qui sent divinement la verdure fraîche et un citron léger (et qui bien sûr ne dessèche pas les mains) !

Voilà, je suis enchantée de mes petits changements et de mes produits ;-) Et vous m’avez bien aidée à y voir plus clair, alors merci beaucoup !

41 commentaires Laisser un commentaire

Sur mon lavabo #16

8 janvier 2019

La dernière fois que je suis allée au Dermacenter, les résultats étaient catastrophiques ; du côté des bactéries en tout cas, le reste est normal et tout va bien. Mais alors les bactéries bon sang ! J’étais à 5% (la peau parfaite étant représentée par 100%) !
Patricia était presque prête à s’arracher les cheveux car c’est incompréhensible : en effet je n’ai pas plus de pores que d’habitude et ma texture de peau est toujours nickel, donc ça n’est pas dû à une crème trop riche ou quelque chose comme ça. C’est juste l’activité bactérienne qui a pété les plombs.

On n’arrive pas du tout à comprendre d’où ça vient, mais on a adapté encore le nettoyage et on verra si ça marche – même si je me dis de plus en plus que le nettoyage n’est peut-être pas en cause, pas à ce point ; j’ai toujours utilisé des tas de produits différents pour me démaquiller et nettoyer mon visage, ça n’a jamais eu une incidence pareille.

Patricia me dit « prends le baume démaquillant de Oh My Cream, c’est un excellent produit » ; je l’ai eu dans mon calendrier de l’Avent, ça tombe bien.
Je ne l’avais jamais essayé parce qu’on m’avait dit qu’il sentait la noix de coco, ce que je déteste ; en fait c’est supportable et le produit est hyper agréable, très doux et sensoriel, il démaquille très bien sans piquer les yeux, il est vraiment réussi.

Patricia me suggère d’utiliser en deuxième nettoyant un gel moussant (à la place de la mousse Sanoflore vue ici), car encore plus nettoyant. Je suis un peu circonspecte (je n’utilise pas de gels moussants, ma peau n’a d’habitude pas besoin de ce niveau de nettoyage et ça peut être agressif).
Et puis j’essaye le Gentle Daily Wash de Kate Sommerville), acheté cet été après mon soin à l’institut de la marque à Los Angeles, et je l’adore : il sent la lavande, c’est divin et ça rafraîchit agréablement l’odorat après la noix de coco ;-)
Le rendu est légèrement squaky clean mais ma peau ne tire pas, et Gaëlle que je vois peu de temps après chez Darphin me dit que ma peau n’est ni irritée ni décapée (ni encrassée non plus, d’ailleurs, mais les bactéries ne se voient pas à l’œil nu).

Enfin Patricia me conseille de finir mon nettoyage par un spray d’Aqua Aeria de Sanoflore à la place de l’eau d’Avène, car le produit, anti-pollution, est aussi anti-bactérien.
Je fais ça matin et soir depuis, l’odeur est un peu bizarre mais on s’y fait, et la brume est fine et agréable (et ne m’irrite pas les yeux, contrairement à la majorité des brumes visage). Je ne la rince pas, bien sûr : je laisse sécher ou je tapote dans la peau.

Et pour les mains j’ai le gel nettoyant Honest Skincare dont j’avais déjà parlé en avril et que finalement je trouve très bien.

J’ai aussi adapté quelques produits de ma routine de soin sur les conseils de Gaëlle, je vous en parle plus tard. Vous connaissez certains de ces produits ? Vous utilisez quoi en ce moment, vous ?

Previously, sur mon lavabo.

Edit :
Après avoir lu vos commentaires, qui rejoignent ce que je ressens un peu, je crois que je vais prendre le problème par un autre bout : je sors de chez Oh My Cream où j’allais chercher un masque hydratant dément de Suzanne Kaufmann, que j’avais eu dans mon calendrier et essayé hier soir.
Du coup j’ai exposé mon cas aux jeunes femmes de la boutique, qui sont d’excellent conseil, et elles m’ont suggéré (j’y avais pensé après avoir vu une vidéo de Caroline Hirons) le sérum Revitalise d’Aurelia Probiotics, qui pourraient rééquilibrer l’activité bactérienne.
Elles m’ont aussi conseillé le miel de Manuka, qui est anti-bactérien, du coup j’ai acheté un masque Antipodes qui en contient (elles m’ont dit qu’en manger pouvait aider aussi).
Enfin elles ont confirmé le ressenti de Gaëlle sur le nettoyant gel moussant, qui ne semble pas hyper indiqué pour mon type de peau au mois de janvier.
Je vais donc reprendre un nettoyant crème non moussant, utiliser le sérum Aurelia et le masque au miel, continuer avec ma brume Sanoflore et de temps en temps utiliser le Baume aromatique Purifiant de Darphin en soin de nuit, et on verra ce que ça donne à mon prochain passage dans la machine magique !

Edit n° 2 :
Lisez le commentaire de Maiby ! Merci mille fois à elle d’avoir fait ces recherches et de les avoir retranscrites pour nous, c’est hyper utile !

88 commentaires Laisser un commentaire

Sur mon lavabo #15

2 octobre 2018

La semaine dernière je suis allée au Dermacenter et il est apparu sur les photos de la machine magique que ma peau était pleine de mauvaises bactéries. Deux jours après j’ai vu Gaëlle chez Darphin, qui a confirmé que ma peau était complètement encrassée, comme si elle n’avait pas été nettoyée depuis un bon moment ! (je vous en parle plus en détail en vidéo très vite).

Patricia avait mis en cause mon huile démaquillante, pas assez efficace selon elle. J’avais presque fini celle de Sensai, je vous en avais parlé ici et j’en étais très contente à l’usage. Comme quoi notre ressenti d’un produit peut être bien différent de ce qu’il fait sur la peau.

Patricia m’a suggéré d’entamer une autre huile démaquillante, j’ai donc ouvert un flacon d’huile Oh My Cream. Je l’adore et je sais qu’elle est de très bonne qualité.

En deuxième nettoyant elle m’a conseillé la Mousse Magnifica de Sanoflore (pas à vie hein, mais histoire de remettre ma peau à niveau côté bactéries) : pas agressive donc convient à mon type de peau (elle est sans sulfates, ce qui la fait mousser est le sucrose) mais nettoie plus qu’une crème ou un lait.

Elle n’est en effet pas irritante, mais la peau est quand même « squeaky clean » (= si propre qu’elle « crisse ») du coup je l’alterne avec un produit non moussant parce que c’est ma préférence et mon habitude : j’ai ouvert le Fresh Slate Cleanser de Allies of Skin, un nettoyant crème adapté aux peaux sensibles ou déshydratées tout en donnant de l’éclat. Je le trouve très agréable et très doux, j’aime beaucoup.

Pour les mains j’ai toujours mon savon liquide Sorbet Limon Baïja, le flacon fait 500 ml donc ça prend un peu de temps à descendre ;-)

Voilà les enfants, vous en êtes où côté démaquillage et nettoyage, vous ?

84 commentaires Laisser un commentaire

Le soin Skinceuticals de l’hôtel Scribe

2 août 2018

(j’ai renoncé à faire des photos dans les instituts ou les spas, la lumière est trop difficile)

Mardi j’étais enchantée d’aller faire un soin Skinceuticals à l’hôtel Scribe : 1. je suis une utilisatrice régulière de la marque que j’aime beaucoup, et j’étais très curieuse de leur protocole de soin en cabine ; 2. l’hôtel Scribe est climatisé ;-)

J’ai trouvé ça super intéressant et différent de pas mal de soins expérimentés jusqu’ici : en effet il n’y a pas de « produits cabine » tout faits, l’esthéticienne fait des mélanges sur mesure différents selon les besoins de chaque cliente à partir des produits qu’on utilise nous-mêmes au quotidien.

Tamika qui s’est occupée de moi, a commencé par un diagnostic de peau avec une sorte de machine à lumière noire qui permet de voir ce qu’on ne voit pas à l’œil nu ; il est apparu que mon problème principal était la déshydratation du contour d’œil (et les taches, je suis un vrai dalmatien à mon retour de vacances malgré toutes les précautions que j’ai prises). Elle m’a demandé de lui décrire ma routine de soin et m’a déclaré que j’avais tout bon ;-) (je vous ai préparé une vidéo là-dessus pour dimanche).

Elle m’a ensuite fait un massage du dos de 10 minutes très agréable (et nécessaire car j’avais la migraine) : toucher très pro, pression parfaite, gestes très maitrisés.

Et puis elle a réalisé les soins suivants, en mélangeant presque tout dans une base de Gentle Cleanser (qui est mon préféré chez eux, vous l’avez vu plusieurs fois sur mon lavabo) : j’étais étonnée d’utiliser un nettoyant comme base de masque ou de massage mais en fait ça tient parfaitement debout, c’est comme le Cold Cream qui nous sert aujourd’hui de masque nourrissant l’hiver, mais que nos grand-mères utilisaient surtout pour se démaquiller ; c’est un produit à base grasse, donc nourrissant et qui peut être massé.

– Nettoyage du visage avec le Gentle Cleanser, en massant longuement.

– Masque en mélangeant le Gentle Cleanser, de la vitamine C et quelques gouttes de CE Ferulic pour la clarté et l’uniformité de la peau.

– Pendant la pose du masque visage elle m’a fait un masque sur les mains, ce que j’ai trouvé génial et qu’on devrait toujours faire ! Elle a utilisé pour ça le Gentle Cleanser et le sérum Phloretin CF pour traiter les taches.

– Elle a ensuite fait un massage du visage avec le Gentle Cleanser mélangé au sérum Hydrating B5.

– Elle a rincé le masque puis passé un coup de Equalizing Toner pour uniformiser le teint.

– Elle a ensuite appliqué le Sérum Retexturing Activator pour la même raison, puis le Eye Balm qui est bien hydratant, et la crème A.G.E Interruptor sur le visage.

Je suis repartie avec le teint frais et reposé, et je peux refaire certaines choses chez moi puisque j’utilise une grande partie de ces produits au quotidien.

C’est une expérience aussi intéressante qu’agréable, je vous la conseille si vous êtes fan de la marque !

Keirao Spa à l’hôtel Scribe à Paris

*** Et voici les autres adresses en France où on peut faire ces soins ***

Thalazur Arcachon, 9 avenue du Parc, 33120 ARCACHON

Thalasso Alliance Pornic, plage de la Source, 44210 PORNIC

Miramar Crouesty, port du Crouesty, 56640 ARZON

Institut Beauté Actu’elle, 31 rue Colbert, 37000 TOURS

Spa Hôtel Régent Petite France, 5 rue des Moulins, 67000 STRASBOURG

Derma Concept, 25 rue Joseph Brenier, 38200 VIENNE

Soin et Innovation, 18 rue Ludovic Trarieux, 16000 ANGOULEME

Hôtel Cottage Bise, 390 route du Port, 74290 TALLOIRES

Cosmedica, 19 bis Bd Victor Hugo, 06000 NICE

Grand Hôtel de Saint Jean de Luz

Novotel Dinard

Thalazur Cabourg

16 commentaires Laisser un commentaire

Sur mon lavabo #14

10 juillet 2018

Helloooo, c’est le retour du lavabo !

J’ai un peu simplifié ma routine, je n’ai « que » 2 seconds nettoyants cette fois ;-) Comme vous savez je fais un double nettoyage systématique de mon visage (sauf si je ne porte pas de maquillage et que je ne sors pas de chez moi), en adaptant les produits selon mes besoins.

– Pour me démaquiller, j’ai en ce moment une huile démaquillante Skinvill que j’ai achetée à Tokyo. Elle n’est ni nulle ni extraordinaire : elle fait bien son boulot, ne sent quasiment rien et est plutôt fluide (je préfère les huiles plus épaisses).

– Ensuite je nettoie mon visage avec le Gentle Cleanser de Skinceuticals que j’aime beaucoup et dont je vous ai déjà parlé : c’est une crème très douce qui ne mousse pas du tout et qui sent l’orange.

– Si j’ai envie de nettoyer un peu plus j’utilise le Nettoyant au Soja de Fresh à la place du Skinceuticals : je m’étais un peu plantée la dernière fois que j’en ai parlé, en réalité il mousse un tout petit peu, du coup pour retirer par exemple un écran solaire je pense qu’il est un poil plus efficace. J’aime beaucoup ce produit, je l’ai en taille voyage et c’est lui que j’emporte quand je me déplace.

– Pour les mains, je découvre le Savon liquide de Marseille Sorbet Limon de Baïja, hyper agréable : délicieuse odeur de pur citron, ne dessèche pas les mains (et 500 ml donc ne se videra pas en deux semaines).

Voilà les enfants, de la douceur et de la fraîcheur ! C’est ça qu’on veut en ce moment !

18 commentaires Laisser un commentaire

Sur mon lavabo #13

19 avril 2018

Je sais, les produits ne sont pas droits alors que le carrelage l’est, moi aussi ça m’énerve mais je n’ai pas réussi à faire mieux cette fois ;-)

En ce moment sur mon lavabo j’ai 1 démaquillant et 1 savon pour les mains, mais 3 « seconds nettoyants » : en effet le second nettoyage a besoin (à mon avis en tout cas) d’être fait avec un produit plus ou moins costaud – tout en restant doux et non moussant – selon ce qu’on a porté sur sa peau dans la journée et ses activités.

– J’ai donc l’huile démaquillante de Belief pour me démaquiller : elle est super agréable, pas trop liquide, odeur fraîche et un poil citronnée, démaquille parfaitement y compris le mascara waterproof, s’émulsionne très bien, ne pique pas les yeux.

– Ensuite, si j’ai juste du maquillage et que je n’ai pas couru partout dans la journée, je fais un second nettoyage avec le Nettoyant doux de Pai au camélia et à la rose (c’est la gamme pour peaux sensibles). C’est un lait crème hyper doux qui sent le citron, je l’aime beaucoup.

– Si j’ai du maquillage plus un SPF dessous, je fais le second nettoyage avec le Refreshing Cleanser de Tata Harper (ouiiii, je l’ai finalement gardé de mon lavabo précédent ;-) : j’en avais emporté dans un petit flacon de voyage à Bali pour retirer les 8 couches de crème solaire le soir, il est très efficace tout en étant super doux, du coup je l’ai intégré à ma routine (l’odeur est moins bizarre que celle de l’huile démaquillante ;-).

– Si j’ai la même chose sur la peau et que je veux nettoyer encore plus, je prends le Nettoyant visage au soja de Fresh : c’est un gel crème qui laisse la peau très légèrement « squeaky clean » mais sans qu’elle tire pour autant, il ne mousse pas plus que les autres, et il a l’odeur de concombre la plus réaliste que j’ai jamais sentie.

Je pense que c’est important d’adapter le nettoyage de sa peau à ce qu’on a mis dessus et ce qu’on a fait dans la journée, on n’a pas tous les jours les mêmes besoins (mais à mon avis il faut rester avec des produits doux). D’ailleurs si je ne porte pas de maquillage mais un SPF, je fais un double nettoyage (huile + second nettoyant).

– Quant au savon pour les mains, je l’avais repéré dans les toilettes d’un resto et j’ai réussi à le retrouver sur le net, c’est la marque Honest Skincare (à ne pas confondre avec celle de Jessica Alba, Honest Beauty), il sent la citronnelle et le poivre, j’adore (mais il est moins doux que ceux de l’Occitane ou Durance, par exemple).

SHOPPEZ CE POST

21 commentaires Laisser un commentaire

Sur mon lavabo #12

1 février 2018

Je n’ai pas complètement fini le produits précédents (à part le savon liquide pour les mains qui descend toujours très vite) mais j’avais vraiment envie de tester les nettoyants Tata Harper que j’avais dans mon placard depuis des mois !

– Le savon liquide est le Rituals Happy Buddha, qui sent l’orange et le cèdre. L’odeur est très agréable, pas du tout sucrée ni persistante et il ne dessèche pas les mains. Tout ce que je demande à un savon liquide, très bien.

L’huile démaquillante Tata Harper est plutôt agréable à utiliser : c’est l’épaisseur que j’aime (pas trop liquide mais pas une vraie gelée non plus) et elle démaquille très bien sans piquer les yeux ; mais l’odeur est  un peu bizarre (plantes presque médicinales, pas ma senteur préférée) et je le trouve très difficile à rincer, sans gant de toilette à mon avis ça doit prendre des heures (je le constate car je me rince les mains sous le robinet avant de rincer mon visage au gant, et je dois frotter pas mal sous l’eau pour ne plus rien sentir sur ma peau – c’est sans doute pour ça qu’elle est dite nourrissante).

Et je la trouve vraiment chère pour une huile démaquillante, et elle ne fait sans doute rien qui justifie ce prix (un produit rincé reste un produit rincé, on ne peut pas en attendre la même chose que d’un sérum). Je sais que Tata Harper est une marque de luxe et que les ingrédients sont soigneusement sélectionnés etc, mais perso je ne trouve pas que ça vaille la peine – à moins d’adorer la marque et d’avoir les moyens et puis chacun fait bien ce qu’il veut – de mettre un tel prix dans un nettoyant.

– Le Nettoyant rafraîchissant pour peaux sensibles que j’utilise en second nettoyage est très agréable et doux et sûrement plein de plantes magnifiques (l’odeur est moins bizarre que celle de l’huile), mais il y a largement de quoi faire sur le marché pour des prix qui n’ont rien à voir. Et puis je n’aime pas trop l’idée qu’il soit légèrement exfoliant, même très légèrement (et contienne de l’argile rose, même si c’est très peu). Je ne suis pas partisane de l’exfoliation et du nettoyage profond au quotidien pour mon type de peau, je préfère avoir le choix.

Voilà les enfants, je ne sais pas encore si je vais continuer les produits Tata Harper ; vous saurez ça en les voyant ou pas dans mes prochains produits terminés ;-)

Les épisodes précédents du lavabo sont ici !

19 commentaires Laisser un commentaire

Sur mon lavabo #11

22 septembre 2017

Si vous n’êtes pas familiers de cette « série », j’y montre les produits que j’utilise pour me laver les mains, me démaquiller et/ou nettoyer mon visage le soir (je ne nettoie pas mon visage le matin, je n’en éprouve pas le besoin et plusieurs pros de la peau m’ont confortée dans ce choix – je le passe juste sous la douche puis sous un  pschitt d’eau d’Avène). Mon lavabo est tout petit et je ne peux presque rien poser dessus, ça se limite donc à ces deux catégories.

– Pour me laver les mains, j’utilise en ce moment le Gel nettoyant Citrus Limonum de Ren Skincare : odeur fraîche très légère et pas du tout persistante, pas desséchant, mousse très peu donc j’ai tendance à en mettre deux pompes alors qu’une suffit.

– Pour nettoyer mon visage si je ne suis pas maquillée, j’ai le Baume nettoyant d’Elemis, dont je vous ai déjà parlé et que j’adore : odeur très aromatique (et très persistante), tout à fait efficace sans que la peau tire ensuite ; en revanche je ne le recommande pas pour démaquiller les yeux, je le trouve moins efficace et moins agréable que l’huile pour cet usage.

– Si je suis maquillée, je me démaquille à l’Huile démaquillante nourrissante d’Elemis, elle aussi très agréable et efficace : ne pique pas les yeux tout en les démaquillant très bien, s’émulsionne parfaitement à l’eau, et en même temps très douce (comme j’aime que le démaquillage soit un moment très sensoriel j’en mets 5 pompes, mais en vrai 3 suffisent ;- ).

Si j’ai envie de faire un double nettoyage (beaucoup d’allées et venues dans la journée, transpiration, pollution, port d’un SPF…), j’utilise une texture lait / crème ; en effet les pros conseillent de faire le premier nettoyage avec une texture huile et le second avec une texture lait, parce que les différentes textures nettoient différentes saletés.

– J’ai donc soit le Fluide démaquillant 3 en 1 d’Avène, que j’adore aussi et qui peut tout à fait servir de démaquillant (fonctionne aussi sur le mascara – plutôt pas trop waterproof) mais que je préfère réserver pour cet usage, les jours où j’ai envie d’apaiser ma peau.

– Les jours où j’ai envie de vitalité et du réconfort de l’odeur des agrumes, j’utilise le Gentle Cleanser de Skinceuticals, qui est très doux comme son nom l’indique et sent divinement l’orange (pas persistante) grâce à un des ingrédients (ça n’est pas du parfum, il n’y en a pas chez Skinceuticals). Je précise qu’une pompe suffit, parce que je suis dingue et j’ai commencé par trois et j’aurais pu faire le corps entier avec ;- ))

Aucun de ces produits ne mousse ; je n’utilise pas de produits moussants pour le visage parce que ça peut être plus agressif pour la peau, or avec la mienne je pratique la douceur avant tout.

Je rince tout à l’eau tiède ou fraîche avec un gant de toilette, parce que les simples splashs de flotte de suffisent souvent pas à bien retirer tout le produit. J’ai donc 30 gants de toilette, un par jour pour pouvoir ne les laver qu’une fois par mois ;- )

Comme disait Monsieur Shu Uemura, inventeur de l’huile démaquillante, « le maquillage commence par le démaquillage, et finit par le démaquillage ». Le démaquillage et le nettoyage de la peau sont hyper importants : s’ils sont trop décapants ils sensibilisent et fragilisent la peau (= rougeurs, sécheresse, boutons, excès de sébum, inconfort, problèmes en tous genres…), et s’ils sont insuffisants les soins que l’on met ensuite pénètrent moins bien.

Il faut donc trouver le bon équilibre pour soi-même (hyper important, aucune peau ne ressemble à une autre), entre douceur et efficacité.

Je sais, cette dernière phrase sonne comme un slogan publicitaire et est donc assez ridicule, n’empêche que c’est vrai ;-)

35 commentaires Laisser un commentaire