Résultats pour la recherche

melasma

Je suis retournée au Derma Center

21 janvier 2016

derma_center_1

(cette fois j’y suis allée sans aucun maquillage, vu que le SPF – non indiqué – de mon fond de teint avait perturbé les données la première fois)

J’y avais fait une première visite le 28 août, j’ai donc suivi pendant 4 mois la routine de soins préconisée par Fanny pour remédier à mon problème principal, les ridules et rides du contour d’oeil (pour le visage j’ai fait comme je le sentais vu que tout allait bien).

Résultat : macache. Rien. Aucune différence. On était aussi stupéfaites l’une que l’autre, et Fanny a admis avec la tranquillité de celle qui connait la valeur de ses produits et de ses conseils « et bien l’Hydraphase Intense Yeux ne marche pas sur vous », avant de s’atteler à chercher une nouvelle solution J’ai beaucoup aimé cette réaction franche et honnête (comme je dis toujours, aucun produit n’est universel).

Sur le reste elle a constaté une belle peau, bonne texture, pas de déshydratation, pas de rides en dehors du contour d’oeil, et des dommages dûs au soleil moindres que ce que je craignais. J’ai cramé 34 % de mon capital soleil alors que je croyais la situation bien pire. C’est parce que j’ai totalement cessé de mettre mon visage au soleil depuis 10 ans.

Par contre j’ai des taches de soleil sur le contour d’oeil, notamment à gauche (ce qui explique enfin ce cerne gauche infernal !). La localisation de ces taches est due à la réverbération des lunettes de soleil, et au fait qu’on ne porte pas assez souvent un SPF sur le contour d’oeil.

Ma peau sur le reste du visage pourrait cependant être un tout petit poil plus nettoyée, mais surtout sans aucune agression. Fanny m’a donc déconseillé les gommages (« votre grain de peau est parfait et vous n’avez pas de rougeurs, n’allons surtout pas perturber tout ça »), tout ce qui ressemble à du double nettoyage et toute lotion contenant de l’alcool.

Elle m’a dit que le simple fait de passer un coup de lotion douce ou d’eau florale pour terminer mon nettoyage du soir, après mon pschitt d’eau thermale, pourrait résoudre le truc. J’étais sciée, jamais je n’aurais pensé qu’un geste aussi doux puisse suffire, c’est tellement intéressant d’avoir un conseil aussi pointu, qui sort des normes et de ce qu’on entend le plus souvent. Je fais donc ça avec ma lotion Kiehl’s au concombre.

Pour mon contour d’oeil Fanny a bien réfléchi avec Patricia, la pharmacienne qui travaille au Derma Center (que je n’avais pas encore rencontrée et qui est aussi précise et passionnée que Fanny) et elles sont arrivées à la conclusion qu’il fallait faire du layering (ce que je fais déjà un peu vu que j’ai 2 produits, mais on peut faire plus) (Patricia l’a fait pour son contour d’oeil et le résultat a été hyper satisfaisant, elle m’a montré les photos prises par la machine magique) :

– tenter le sérum Hydrating B5 de Skin Ceuticals sur mon contour d’oeil vu qu’il est super hydratant. Je le fais donc depuis une semaine, matin et soir, avec le Sérum RHA de Teoxane (dont je vous parle dans ma dernière vidéo soins) puisqu’il me sert pour le reste du visage ; ma peau du contour d’oeil le tolère très bien. Je crois que je vais faire les trois mois comme ça, c’est un bon test produit, ça m’intéresse.

– ajouter par dessus le sérum AOX Eye Gel uniquement le matin pour l’action de la vitamine C. Mais la vitamine C, pourtant pas trop fortement dosée (5%) me fout la trouille et je n’ai pas commencé ce produit.

– et enfin le A.G.E Eye Complex matin et soir, produit que je connais depuis un moment et que j’aime beaucoup. Je vais quand même finir mon Sérénage d’Avène le soir et ma crème à l’avocat de Kiehl’s le matin, si je change je vous dirai.

– pour finir, le Mineral Eye Complex, un SPF spécial contour d’oeil ne contenant que des filtres minéraux, pour les jours où mon visage est exposé aux UV. Tout ça, toujours chez Skin Ceuticals (je l’ai déjà utilisé deux fois, il est très agréable, un poil teinté et pas desséchant).

(non mais vous comprenez pourquoi j’ai du mal à tenir mes résolutions ?? ;-))

Pour le visage Fanny m’a dit de ne pas changer mes produits actuels vu que ma peau en a l’air très contente (ça tombe bien, j’en suis contente aussi ;-). Et elle m’a trouvé chez La Roche Posay un stick solaire zones sensibles avec des filtres minéraux, parfait à avoir dans son sac pour une retouche (idéal notamment pour le contour d’oeil).

Elle a eu la gentillesse de me donner aussi un écran minéral visage (Skin Ceuticals toujours), parce que j’ai constaté que ma peau réagissait mal, depuis quelques mois, aux filtres chimiques (comme une allergie mais immédiatement après avoir appliqué le produit, au secours ! Vous imaginez, moi, ne plus pouvoir porter d’écran solaire sur le visage ?? Heureusement qu’il y a les filtres minéraux !).

Voilà. C’était un peu long mais je voulais vraiment tout vous raconter en détail, c’est important pour moi et je trouve ça tellement intéressant !!

Je vais maintenant suivre cette routine contour d’oeil pendant trois mois, c’est le temps qu’il faut pour voir une vraie différence. Et puis j’y retournerai et je vous ferai un nouveau rapport ;-)

Derma Center
13 rue des Francs Bourgeois (métro Saint Paul)
75004 Paris
Ouvert de 11h à 19h du mardi au dimanche

Edit : j’ai oublié un truc hyper important : on ne voit pas de taches de soleil sur mon front avec la machine (mais on en voit des petites sur le reste du visage), alors qu’il y a 6 ans j’avais un melasma en béton armé sur cette zone.
Fanny pense que parfois ça peut être réversible si on se protège très bien pendant longtemps, ce qui est mon cas puisqu’en vacances j’ai TOUJOURS un chapeau, donc mon front n’est jamais jamais exposé aux UV (et le reste du temps comme vous savez, je marche à l’ombre).
Et ça prouve aussi que la crème ne suffit pas pour protéger complètement, même en 50 et même réappliquée souvent (on le savait déjà mais le redire ne fait pas de mal), puisque sur les zones non protégées par mon chapeau (bords pas assez larges !), il y a des taches.

123 commentaires Laisser un commentaire

A la découverte du Spa Source La Roche Posay

21 décembre 2012

Lundi je suis allée à La Roche Posay visiter le Spa. J’étais super contente et intéressée, parce qu’en plus du plaisir de la découverte, j’ai arrêté tout ce qui ressemble à des soins du visage à cause de la sensibilité de ma peau de plus en plus élevée ; or là-bas, justement, on peut faire des soins avec des produits La Roche Posay, donc sans risque d’allergie ou d’intolérance (ou en tout cas avec mille fois moins de risques que les produits utilisés dans les instituts de beauté en général, pour ce qui me concerne en tout cas).

Alors déjà la nature est toute proche, partout, et rien que ça, ça fait déjà un bien fou ! La verdure m’apaise toujours beaucoup (ben oui nous les parisiens on est grave en manque).

Notez que le Spa est séparé des Thermes eux-mêmes (mais pas loin géographiquement, comme la ville est toute petite), où sont traités eczéma, psoriasis, grand brûlés, et qui proposent depuis peu une cure post cancer.

Le Spa a été complètement rénové en mai dernier, il fait maintenant 2.200 m² et abrite notamment une grande piscine (d’eau thermale, bien sûr), 35 cabines de soins, un sauna finlandais, un hammam et un jacuzzi.
Il a été imaginé par l’architecte qui a conçu le Spa Six Senses de Paris dont je vous ai déjà parlé ; elle aime utiliser beaucoup de matières naturelles et autant que possible, locales.

L’endroit est super joli et agréable, dans un grand parc, j’ai beaucoup apprécié l’ambiance chaleureuse et les couleurs, même un jour d’hiver et sans feuilles aux arbres. Il y a de grandes fenêtres, c’est lumineux, de partout on voit la nature, c’est tellement reposant !

Une particularité de ce Spa est de proposer, en plus des soins traditionnels (massages, soins du visage…), des actes de médecine esthétique réalisés par des dermatos : injections (botox, acide hyaluronique), laser, peeling, etc.
J’ai trouvé ça très intéressant de regrouper cette façon, au sein de la société thermale, le soin de la peau malade avec les Thermes, le soin de la peau sensible avec le Spa, et les soins anti-âges avec le Medi Spa.

J’ai fait un soin du visage Ressourçant Extrême avec des produits La Roche Posay exclusivement, vu que j’ai commencé à grimacer d’angoisse dès qu’on m’a suggéré d’autres produits (because mes allergies, ah non ça s’est pas du tout calmé ces derniers temps).
Mais je dois avouer que sur la fin, je commençais à loucher sérieusement sur les produits Skin Ceuticals, qui ont l’air bien intéressants. Yes c’est une autre particularité de ce spa : vous pouvez faire des soins avec les produits La Roche Posay, mais aussi avec Decléor ou Skin Ceuticals.

L’esthéticienne qui s’est occupé de moi s’appelle Marina et elle est géniale : chaleureuse, naturelle, positive, très pro et très douce : si vous y allez je vous la recommande ! C’est pas compliqué, j’ai failli m’endormir et croyez-moi, ça m’arrive pas souvent (vu que je prends des notes dans ma tête pour mon blog – et que de toute façon je suis pas facile à relaxer ;-).

Avant le soin elle m’a fait un diagnostic de peau avec des tas de machines qui analysent tout et vous disent que finalement c’est pas si pire que vous pensiez, et notamment une machine démente qui voit SOUS la peau grâce à de la lumière ultraviolette !
C’est absolument génial, ça a montré que chez moi ce qui est le plus déshydraté, c’est le contour des yeux et le menton (j’aurais jamais pensé au menton bon sang) ; et puis on voyait bien sûr mon melasma qui n’est pourtant pas visible en ce moment, mais aussi toutes les petites taches de rousseurs que j’ai l’été quand je prends un tout petit peu le soleil.
Ca permet donc traiter des choses qu’on ne voit pas à l’oeil nu, j’ai trouvé ça génial (j’étais là à m’extasier dans ma boite noire, Marina était assez amusée ;-).

J’ai aussi essayé l’Aquaroll, une machine pleine de petites billes de verres et d’eau thermale en mouvement, dans laquelle on met ses pieds et qui vous masse pendant 20 minutes, c’est hyper relaxant !

J’ai aussi adoré l’endroit où on peut déjeuner entre deux soins autour d’une cheminée, vue sur le parc d’un côté, sur la piscine de l’autre, c’est tellement cosy (je suis fan du carrelage, comme vous pouvez le constater ;-).

Et tout ça est à 1h30 de Paris en TGV (je sais, le monde entier n’est pas concentré à Paris, mais c’est à dire que ça fait moins loin que les Maldives, voyez ;-) ; c’est typiquement le genre d’endroit où aller passer 2 jours avec des copines, surtout l’hiver quand on a envie de cocooning (ils ne ferment que pour Noël).
Vraiment une belle découverte, je ne voulais plus partir !

Vous avez évidemment toutes les infos sur tous les types de soins proposés, les forfaits, les week-ends, tout ça tout ça, sur le site du Spa.

PS : j’ai dormi à l’hôtel Les Loges du Parc le dimanche soir, il a beaucoup de charme (construit en 1905) et la salle du petit déjeuner est ravissante !

73 commentaires Laisser un commentaire

Le melasma, mise à jour et mises au point

29 septembre 2012

Abonnez-vous à ma chaîne You Tube, vous ne raterez aucune vidéo et c’est gratuit !

Ma précédente vidéo sur le melasma (uhhhh, creepy ! ;-)))

Edit : regardez les conneries que je faisais avec le soleil quand j’étais jeune et bête !

Edit 2 : … et regardez l’effet que ça peut avoir même sans faire de conneries ;-)

 

 

194 commentaires Laisser un commentaire

Phototype et protection solaire

13 mars 2012

Cliquez sur l’image pour mieux voir (en plus grand, quoi)

Souvent on a du mal à déterminer son phototype (sensibilité personnelle de la peau au soleil, et qui permet d’estimer le risque lié à l’exposition solaire).

J’ai trouvé cet article bien foutu sur les phototypes (oui, sur le site du cancer.fr, je sais que ça fait pas marrer mais il vaut mieux y penser avant qu’après), où on peut faire un test pour savoir où en est notre peau avec le soleil (c’est dans le premier paragraphe, je peux pas faire de lien dessus mais vous trouverez facilement).

J’ai évidemment fais ce test, et bien, vu ce qu’elle est à la base et ce qu’elle a subi avec le soleil quand j’étais jeune et bête, ma peau doit être protégée de très très près et je dois faire méga gaffe ; je le savais, bien sûr, mais une piqure de rappel ne fait jamais de mal.
J’ai un phototype 2 bien abîmé, pour résumer.

Allez donc jeter un oeil là-dessus, avant de vous jeter comme une morte de faim sur la première terrasse ensoleillée de l’année ;-)

PS : n’oubliez pas de faire inspecter vos grains de beauté régulièrement par votre dermato.

PS 2 : sans aller jusqu’au cancer de la peau, le melasma c’est déjà bien craignos, regardez le mien.

PS 3 (oui après j’arrête ;-) : pour voir tous les billets sur le sujet, ils suffit de cliquer sur le tag soleil.

124 commentaires Laisser un commentaire

Marrakech : confort et soins de la peau *

10 janvier 2012

Comme vous savez, je refuse de soumettre mon précieux épiderme à quoi que ce soit qui pourrait lui porter préjudice (chacun son precious hein, y’en a c’est les anneaux gravés de signes elfiques, moi c’est ma peau).

Du coup je vous le dis net comme un coup de trique, au mois de janvier à Marrakech, et pour peu que vous n’ayez pas une scoumoune d’enfer (ladite scoumoune s’exprimant par 16 degrés et de la flotte, mais honnêtement ça a l’air méga rare) il fait TRES TRES SEC. Très. Jamais vu ça avant, pas même au Rajasthan à la même saison, et pourtant dieu sait que dans le genre climat désertique, c’est pas mal aussi.

Je ne saurais donc trop vous conseiller, si vous compter visiter le coin à une saison avoisinante, de prendre les crèmes les plus costauds que vous avez (ayez ? Curieusement les deux me paraissent sonner français mais un truc obscur et contrariant me dit que seul l’un des deux est validable par les mecs avec les épées et les tricornes verts) surtout si vous avez la peau sèche / déshydratée ; et ce pour le corps, le visage, les lèvres et les mains.

Pour le visage j’avais une crème Clinique trouvée par hasard à Roissy, qui s’appelle Comfort on Call et que je ne me souviens pas avoir vue ailleurs (c’est peut-être une crème d’aéroport ?), et qui est DEMENTE !!! C’est un baume hyper épais, nourrissant, hydratant, je crois que c’est le meilleur truc que j’ai eu depuis des années pour mon visage en hiver. J’en ai mis matin et soir, et je vais continuer vu que j’en ai dégoté un autre pot à l’aéroport de Marrakech au retour, j’ai du back up, héhé ;-)

Pour les lèvres j’avais mon stick Clinique et mon pot Bobbi Brown, j’en mettais genre quatorze fois plus souvent qu’à Paris (y compris trois fois par repas). Ben même comme ça j’avais les lèvres sèches. Remarquablement intéressant d’un point de vue scientifique.

Ah, les mains !!! Gardez une crème pour les mains dans votre sac sinon vous aurez l’impression d’avoir 80 ans des mains. Avec mes copines on a découvert la Mixa au supermarket du coin (Acima, vachement bien) et on en est toutes les trois tombées amoureuses : odeur discrète, bien nourrissante, pas grasse au final (en plus elle était moins chère qu’en France – cette différence de prix est valable aussi pour le maquillage l’Oréal Paris).

Si comme moi vous vous lancez dans un plan « massage un jour sur deux », vous ressentirez peut-être un chouïa moins (z’avez vu comme je suis fluent en arabe ?) le besoin d’une crème corporelle 2 fois par jour. Mais partez quand même avec du très nourrissant, sinon ça tire, la vache.

Et les YEUX, nom de gieu !! OK je suis pas une référence, j’ai les yeux HYER secs et sensibles. N’empêche, ils me brûlaient et me piquaient super souvent (je pense là aussi sécheresse de l’air – et pollution). Emportez donc du sérum phy ou assimilé, ça peut pas nuire.

Sinon au duty free de l’aéroport de Marrakech, Lauder est bien moins cher qu’en France (la Re Nutriv visage était, au 8 janvier 2012, à 88 € au lieu de 165 € chez Sepho, par contre celle pour les yeux était à 76 € contre 83 €). Et le parfum Terre d’Hermès était à 70 € les 70 ml, ce qui me semble d’une raisonnabilité hors du commun pour un parfum Hermès (on ne parle pas d’eau de toilette mais bien de parfum). En revanche, d’autres trucs ne valaient absolument pas le coup. C’est la loterie des duty free.

Il va de soi que j’avais emporté mon écran solaire 50 et que j’en ai mis religieusement tous les matins avant de me maquiller. Et ben comme quoi ça doit fonctionner même en en mettant juste une fois par jour, parce que mon melasma n’est pas réapparu malgré des heures de crapahutage au soleil.

Pour ce qui est des spécialités locales de trucs de beauté naturelle (huile d’argan, ghassoul, etc…), ne comptez pas sur moi pour vous filez des tuyaux, ça m’intéresse pas ; moi je me suis concentrée sur les godasses (d’ailleurs ça sent le bouc chez moi, je vous raconte pas).

A suivre, donc…

* si vous avez la peau grasse, vous trouverez que ce billet n’a strictement aucun intérêt et vous aurez raison ;-)

40 commentaires Laisser un commentaire

Regardez les conneries que je faisais avec le soleil quand j’étais jeune et bête

22 juillet 2010

Quand je vois ça je me demande comment c’est possible que j’ai pas de rides ; en revanche je comprends très bien pourquoi j’ai un melasma !

PS : les Havaianas existaient pas à cette époque ou je les avais pas encore découvertes, pour me trimbaler comme ça en vacances avec des sandales de ville ??

PS 2 : oui la photo est pourrie, on s’en fout, dans ce cas précis c’est surtout la couleur qui compte (et qui fait peur ;-))

PS 3 : je précise que pour obtenir cette couleur effroyable (et melasmatique), je me foutais au soleil à midi, sans crème, en Provence et au mois d’août, pendant genre 2 semaines… rien que d’y penser, j’ai une insolation.

173 commentaires Laisser un commentaire

Le melasma

18 juillet 2009

Pfff je suis désolée, les photos sont totalement foirées, on comprend rien et on voit à moitié que dalle. On se contentera de la vidéo ;-)

Ongles

Nivea Calcium Power Cherry Glacé n° 43

216 commentaires Laisser un commentaire

Lancôme Declaring Indigo

30 juin 2009

lancome-declaring-indigo-30
© Jennine Tamm

Les filles, j’ai vécu hier un très grand moment de maquillage.

J’étais invitée par Lancôme, avec une dizaine d’autre blogueuses venues de toute l’Europe, à passer la journée en batal sur la Seine pour découvrir la collection de maquillage de cet automne.

Avec, en guest star pour nous la présenter, son créateur, Aaron de Mey himself.

Peut-être que ce nom ne vous dit rien, mais pour celles qui s’intéressent au maquillage, c’est une star dans ce métier. Il est directeur artistique du maquillage Lancôme, crée toutes les collections de la marque, et est hyper talentueux.

J’étais totalement surexcitée depuis une semaine à l’idée de le rencontrer.

A l’arrivée au port Henri IV (oui il y a des ports dans Paris, je sais, c’est dément), je repère le petit groupe discutant vaillamment en plein cagnard devant notre bateau. Ici et là, une touche de bleu en honneur à la collection (moi c’était les ongles ;-).

lancome-declaring-indigo-1

lancome-declaring-indigo-37

Rapidement je hurle (mais avec distinction) que j’ai trop chaud et que cet endroit est dangereux pour mon melasma, et m’en vais me coller à l’ombre dans le batal (climatisé, j’ai failli pleurer de joie – il faisait 29 degrés à Paris hier à 20h, mon seuil de tolérance fut largement dépassé).

Aaron arrive, adorable et ultra simple. Il jure à chacune d’entre nous que c’est pour lui qu’est le grand plaisir d’être là avec nous (alors qu’il a passé sa journée de dimanche à maquiller pour le défilé Dior), drôlement bien éduqué ce jeune homme.

Et puis il nous raconte cette collection, « Declaring Indigo ». Inspirée de la Révolution Française et de ses héroïnes, des couleurs du drapeau qu’on retrouve sur tant de drapeaux sur terre ; destinée à TOUTES les femmes du monde, avec les multiples contraintes que ça représente (une chinoise ne vit pas la beauté et le maquillage comme une japonaise ou une américaine – côte Est ou côte Ouest ? Là encore la différence est grande).

lancome-declaring-indigo-19

lancome-declaring-indigo-32

lancome-declaring-indigo-31

Et surtout, indigo. Cette fameuse couleur, sublime, mais si subtile et si difficile à trouver (en maquillage comme ailleurs)…

L’indigo est présent sous 4 formes dans la collection : un crayon khôl, 2 fards poudres et un vernis à ongles. Je m’en lèche les babines rien qu’à regarder les produits ;-)

lancome-declaring-indigo-21

lancome-declaring-indigo-22

lancome-declaring-indigo-23

lancome-declaring-indigo-20

lancome-declaring-indigo-34

Ensuite on parle, on mange, on prend des photos, on s’assied sur les climatiseurs, on mange, Sophie fait des photos, y’a des fous qui se mettent sur le pont au soleil, on mange… les vacances quoi !

lancome-declaring-indigo-25

lancome-declaring-indigo-26

lancome-declaring-indigo-33

lancome-declaring-indigo-35

lancome-declaring-indigo-38

lancome-declaring-indigo-41

lancome-declaring-indigo-42

Arrive le grand moment, je demande à Aaron s’il veut bien me maquiller comme Daria sur le visuel de la collection. Je ne veux pas d’un petit truc léger, discret, « de jour ». Je veux que ça claque ;-)
Aaron est un garçon délicieux aussi quand il maquille : il ne dit pas « look down » mais « could you please place your face this way for me ? Oh thank you, wonderful ! » ; et lorsqu’il a terminé et que je me confonds en remerciements, toute émue, il me répète « oh no, thank YOU for your beautiful face ».

En dépit du fait que je suis dos au miroir (pour que les autres puissent voir), je constate qu’il dessine la banane au crayon avant de poser le fard poudre, et que pour humidifier un fard il y va carrément : il trempe le pinceau dans un verre d’eau, et patouille dans le fard jusqu’à ce que ça fasse une vraie pâte (c’est ce qu’il a fait pour le doré du coin interne, pour lui donner plus d’intensité).

lancome-declaring-indigo-6

lancome-declaring-indigo-7

lancome-declaring-indigo-8

lancome-declaring-indigo-9

lancome-declaring-indigo-10

Au final et vu de près, ça donne cette merveille :

lancome-declaring-indigo-3

lancome-declaring-indigo-4

lancome-declaring-indigo-2

lancome-declaring-indigo-5

lancome-declaring-indigo-121
Avant

lancome-declaring-indigo-11
Après

Ca défile ferme sur le fauteuil à make up, tout le monde se trouve hypra belle, ça fait plaisir à voir !
(bon il fait quand même trop chaud, mais j’ai miraculeusement réussi à prendre sur moi et à ne pas râler de la journée ;-))

lancome-declaring-indigo-39

lancome-declaring-indigo-40

Nous voilà de retour à quai, et bizarrement personne ne s’en va ;-)
On n’a pas envie, tout simplement.
Aussi bien les gens de Lancôme que ceux de Balistik Art – qui organisent leurs évènements – sont tellement sympas et cool (« malgré » leur professionnalisme indiscutable), qu’on resterait bien là à boire des coups sur le pont en se racontant notre vie, jusqu’à ce que le soir tombe ;-)

Je m’en suis quand même allée, bravant la fournaise, mes beaux yeux indigo me donnant le courage de traverser Paris caniculaire ;-)

J’ai particulièrement apprécié que cette journée magnifique ne serve pas d’écrin vide à une collection un peu légère (ça peut arriver) : Declaring Indigo est juste à mourir, du premier crayon au dernier pinceau !

Merci Aaron, Céline, Edouard, Franck, German, Julie, Katja, Sophie, Stéphane !

PS : je ne résiste pas au plaisir de vous mettre en plus la sublime série de portraits que Sophie a fait de moi, ça me fait tellement plaisir de (pour une fois ;-) me trouver jolie en photo !!!

lancome-declaring-indigo-13

lancome-declaring-indigo-14

lancome-declaring-indigo-15

lancome-declaring-indigo-16

lancome-declaring-indigo-18

Edit du 11 septembre : il y a une vidéo, découverte grâce à cell77 !!

https://www.youtube.com/watch?v=-OmHM1vr5LE&eurl
237 commentaires Laisser un commentaire

Mon peeling

2 avril 2009

peeling peeling
Avant                                                     Après

(ah ben ouais, j’en profite pour caser une photo de Rémi ;-)

Or donc au mois de janvier, j’ai fait un peeling. Un vrai, chez le toubib et tout. Le « medium », donc pas glycolique mais aux TCA (me demandez pas ce que c’est, j’ai oublié et en plus ça m’intéresse pas, c’est le résultat qui m’intéresse, pas la chimie qui permet d’y arriver).

Ca faisait super longtemps que j’avais envie d’en faire un, mais j’avais peur que ça m’abîme la peau, la sensibilise, la fasse vieillir prématurément.
Et puis j’ai sauté le pas, parce que j’en avait ras le bol de ce teint sinistre et gris et brouillé et plein de taches.

Résultat : zéro.

Pourquoi ? Parce qu’un peeling n’agit pas sur la couleur de la peau, mais sur sa texture, sa finesse ; or moi j’ai la peau super fine au naturel, il n’y a rien à améliorer de ce côté.
Et mon melasma est trop profond pour être atteint par ce traitement (traduction = jamais de ma vie entière je me débarrasserai de ces taches sur le front, hell !).

Mes copines qui font des peelings régulièrement disent que ça a une action anti-âge, à long terme (ce que je crois volontiers, les arguments tiennent debout).

Mais vu que le résultat visible à l’œil nu est strictement nul sur moi (j’espérais un joli éclaircissement de mon teint, il est toujours aussi pourri – personne ne rigole please) et comme c’est chiant à faire, je ne recommencerai pas.

Ah oui alors, c’est chiant : il y a au total 4 séances, à une semaine d’intervalle, ce qui fait un mois à avoir la peau qui tire et qui pèle et à pas pouvoir se maquiller (et à mettre des crèmes super réparatrices genre Aderma et Filorga, donc ;-).
Perso j’ai trouvé ça super pénible de ressembler à rien pendant tout le mois de janvier !
C’est pas qu’on est défigurée hein, mais comme il faut pouvoir remettre de la crème à longueur de journée parce que la peau tiraille et peluche, on ne peut pas se maquiller le teint, ça serait pas du tout pratique.

Cela dit je crois que je suis vraiment la mauvaise candidate pour ce traitement (d’ailleurs Dr Botox m’a ri au nez – et prévenue que ça ne marcherait pas forcément sur les taches – quand je lui ai demandé de me le faire, mais j’avais les produits gratos par un labo et je voulais absolument essayer) ; mais sur une peau grasse, épaisse, à pores dilatés, etc…, le résultat doit être bien plus visible et satisfaisant.

Notez que côté angoisses, je me gourais complètement : ma peau n’est pas abîmée du tout, pas sensibilisée, pas plus allergique qu’avant.

Mais franchement, si c’était à refaire, je le referais pas, je trouve que l’emmerdement ne vaut pas le (l’absence de) résultat.

Trèèèès important : Si ça vous tente, surtout ne faites pas chez n’importe qui, même un glycolique !! Mal fait, ça peut être hyper craignos. Ne vous fiez qu’au bouche à oreille.

92 commentaires Laisser un commentaire