Penhaligon’s, quelle découverte !

20 février 2018

Ca faisait très longtemps que j’avais envie de découvrir cette célèbre marque historique anglaise, mais je n’avais jamais trouvé l’occasion de pousser la porte de la boutique, au 209 rue Saint Honoré.

Aussi j’ai été ravie de faire une vraie découverte complète et approfondie avec Alexandra, la responsable de la communication digitale de la marque (elle s’occupe aussi de l’Artisan Parfumeur, les deux marques appartiennent au même groupe), en sentant des dizaines de jus différents (si si en fait on y arrive) et en restant deux heures !

Il y a plusieurs boutiques à Paris (aussi à Lyon et Bordeaux), celle-ci a une personnalité et un univers esthétique extrêmement marqués, j’ai immédiatement adoré : boiseries, papiers peints, fauteuils club, esprit ancien et tellement britannique !

La marque a été créée en 1870 par un barbier et les premières eaux de toilette ont des notes de savon assez prononcées, c’était une volonté de l’époque. Comme vous voyez sur les photos, il y a aujourd’hui aussi des produits corps et des bougies – et des trousses à maquillage / de toilette en cuir rose poudre à mourir !

La marque compte plus de 50 références, dont les premières n’ont jamais été discontinuées, et n’ont été reformulées que pour suivre certains aspects de la législation en matière de parfums (certains ingrédients sont réglementés ou ne sont plus autorisés, par exemple).

Après avoir éliminé tout ce qui pouvait contenir la moindre note de sucre comme d’habitude, je me suis retrouvée avec pas mal de choses à sentir, dont Juniper Sling (inspiré du gin, l’idée m’amusait autant que le parfum était vif et raffiné) que j’ai adorée sur la mouillette mais hélas sans intérêt sur ma peau (hell) (toujours essayer sur la peau, et laisser évoluer avant de se décider).

J’ai fini après de nombreux essais par revenir au tout premier : Blenheim Bouquet. Créé en 1897 pour le grand père de Winston Churchill, et porté ensuite par Churchill lui-même, il ne comporte que des notes de tête (citron et lavande) et de fond (pin et poivre), pas de notes de cœur car ça ne se faisait pas forcément à l’époque. Une merveille qui infuse sur moi une senteur de citron et de poivre, et dans laquelle je me sens à la fois chic et « badass », grâce à l’évocation de l’exceptionnel Sir Winston.

Et puis au moment de partir je remarque le flacon de Lili of the Valley, et je ne sais pourquoi (sûrement la poésie du nom en anglais), je demande à l’essayer. Je ne porte pas de muguet même si j’adore l’odeur des fleurs (et celui-ci est un muguet pur et magnifique, il ne sent rien d’autre que la fleur), ça fait partie de ces fleurs blanches  – comme le jasmin – que je porterais deux fois par an avec beaucoup de plaisir, mais sans doute pas plus. Et là, en collant mon poignet à côté de celui sur lequel était Blenheim Bouquet, je découvre que les deux seront magnifiques mélangés ! On teste sur Alexandra et bim, magie, ça fonctionne parfaitement !

Ahem… du coup je suis repartie avec les deux ;- )

Allez y faire un tour, c’est un univers délicieux et impertinent à la fois, plein de cet esprit british si chic et décalé ; et même si vous n’achetez rien on sera adorable avec vous, comme dans toutes les vraies grandes maisons élégantes.

Merci Alexandra pour cette nouvelle découverte, j’ai passé un moment magnifique et je n’ai pas lâché mon cher Blenheim depuis !

28 commentaires Laisser un commentaire
Parfum

Vous aimerez aussi

28 commentaires

  • #1 Isa Tassy le 20 février 2018 à 9 h 32 min

    J’adore cette boutique, j’ai l’avantage de travailler juste à côté. Je sens les odeurs toute la journée. Et il y en a vraiment pour tous les goûts, un vrai bonheur. Les conseils sont avisés et l’accueil est chaleureux. Tout ce qu’il faut pour passer un bon moment !

    Répondre
  • #2 missdior le 20 février 2018 à 9 h 32 min

    Je ne connais que le stand du Bon Marché, j’aime beaucoup cette marque. Les flacons sont à tomber.
    Perso, j’aime le jasmin, le gardenia et le freesia.
    Trouver un uniflore, freesia, est très dur !

    Répondre
  • #3 caroline G le 20 février 2018 à 9 h 34 min

    J’ai découvert cette marque grâce à ma chère maman qui a vécue en Angleterre. Avant les odeurs, les magasins sont à mourir tellement c’est chic, sobre et so british. Mon coup de coeur a été « Quercus » dont je me sépare rarement car même si c’est un certain budget, ça vaut le coup ! Et les savons sont fantastiques aussi !

    Répondre
  • #4 Emeraude le 20 février 2018 à 9 h 54 min

    Bonjour tout le monde !

    Merci pour ce magnifique partage, plein d’émotion et d’histoires. J’irai jeter un oeil à la boutique de Bordeaux à l’occasion, pour voir ce qu’elle vaut… et profiter de ces parfums qui m’ont l’air formidables !

    Bises

    Répondre
  • #5 marine_the_beaver le 20 février 2018 à 10 h 21 min

    Bonjour Hélène !

    J’ai découvert ce parfumeur et c’est un coup de cœur énorme. On m’a offert Halfeti, qui n’est pas du tout ce que tu aimes je pense, mais il me ravit. J’ai apprécié le fait que les parfums ne soient pas séparés en « Homme » et « Femme », d’ailleurs des hommes portent le même parfum que moi et je trouve ça super chouette de ne pas orienter les gens a priori !
    Belle journée,

    Marine

    Répondre
  • #6 Hélène le 20 février 2018 à 10 h 23 min

    Isa Tassy: tu as tout résumé ! ;-)

    missdior: je n’ai pas senti leur freesia, en effet c’est rare et très intéressant.

    Emeraude: oui grâce au ciel on n’est pas chez Sephora avec les rayons « pour Elle » et « pour Lui » ;-) Tous leurs parfums sont mixtes, on trouve ça souvent en parfumerie de niche.

    Répondre
  • #7 GAELLE RABIET le 20 février 2018 à 11 h 51 min

    Encore une belle découverte . Je ne connais pas du tout ces parfums, mais que les packaging sont trop mignons. Et tel que tu les décris, ils doivent être très agréable. Je retiens pour mon futur séjour à Paris

    Répondre
  • #8 Virginie R le 20 février 2018 à 14 h 31 min

    Comme j’adore ce genre de magasin, d’ambiances, comme tu dis un peu british, ou anglophone… on voyage direct, géographiquement et même un peu dans le temps… Le meuble apothicaire, l’histoire des parfums, les fauteuils, la déco, les produits, les flacons, j’adore… Je suis ni sur paris, lyon ou bordeaux, au moins tes photos m’auront fait découvrir cette adresse et partager un peu à travers ton expérience. Je note le nom, car si je vais dans une des 3 villes où il y est j’essaierai d’y aller. Ou peut être qu’ils en ouvriront d’autres… Vers Toulon ou Marseille ce serait pas mal lol :). Bonne journée!

    Répondre
  • #9 Annaëlle le 20 février 2018 à 14 h 44 min

    Alors j’ai découvert un très petit corner Penhaligon’s par hasard ce week-end à la Vallée Village. Je pense qu’ils n’ont que très peu de fragrances à Marne-La-Vallée, et je n’ai malheureusement pas trouvé mon bouquet de jasmin en flacon !! Mais dès que j’en ai l’occasion je me rendrai à la boutique rue Saint Honoré, pour voyager au cœur de l’univers British que j’affectionne beaucoup.

    Belle journée à vous et merci Hélène pour cet article et les photos sublimes de la boutique.

    Répondre
  • #10 Joane le 20 février 2018 à 15 h 00 min

    Exactement le genre de boutique que j’aimerais découvrir, rien que pour l’esprit British !
    La description de ton parfum me parle beaucoup, moi qui ne supporte absolument plus aucune odeur de parfum synthétique, exception tolérée : Cristalle/Chanel en version E.T. Je n’aime que le citronné ou poivré. Parfois, une odeur me plaît à la sortie du flacon mais sur moi tout vire; même sur mes vêtements cela finit par m’incommoder.
    Je note l’adresse pour ma prochaine visite à Paris.
    Merci Hélène.

    Répondre
  • #11 Hélène le 20 février 2018 à 15 h 19 min

    Annaëlle: le Jasmin Rouge de Tom Ford est une merveille, je te le signale parce que je ne sais pas s’il y en a chez Penhaligon’s, et que moi qui ne porte quasi jamais de parfums fleuris, j’ai craqué pour celui-là ;-)

    Joane: Cristalle reste un de mes parfums préférés (en eau de toilette aussi), même si j’ai découvert plein d’autres choses bien plus niche, j’en ai toujours un flacon ;-)

    Répondre
  • #12 elfi le 20 février 2018 à 16 h 21 min

    Emeraude: bonjour, c’est la magnifique boutique de poche de Mme CERRATO, la parfumerie de l’Opéra qui est dépositaire exclusif de cette marque depuis la fermeture de la boutique

    Répondre
  • #13 Annaëlle le 20 février 2018 à 16 h 32 min

    Oui merci Hélène, je l’avais déjà découvert grâce à toi il y a quelques mois, il est évidemment sur ma whislist !! Toutefois je trouve qu’il sent le « la chaleur du soleil d’été sur la peau » je sais pas pourquoi, j’aime beaucoup mais du coup je ne sens pas uniquement le jasmin. Je suis donc encore en quête de mon odeur parfaite et purement de fleurs de jasmin :)

    Répondre
  • #14 Pivoine le 20 février 2018 à 16 h 50 min

    Coucou.
    Cristalle de Chanel est également une de mes eaux de toilette préférées!
    J’ignorais que tu aimais cette senteur comme la note de fond est le vétiver et la mousse de chêne!
    Je sais que tu n’aimes pas le vétiver mais bien la verveine!!!
    Très bonne soirée ;))))

    Répondre
  • #15 LAURE le 20 février 2018 à 19 h 30 min

    Super article, merci Hélène c’est une visite que je note sur mes tablettes pour ma prochaine visite dans la capitale.

    Répondre
  • #16 Hélène le 20 février 2018 à 20 h 10 min

    Annaëlle: en fait c’est sur toi qu’il sent l’odeur qu’il est censé sentir, et sur moi que curieusement il reste sur le jasmin pur alors qu’il ne devrait pas ! Les alchimies entre les parfums et les peaux sont décidément mystérieuses ! ;-)

    Répondre
  • #17 Nathalie le 20 février 2018 à 20 h 21 min

    J’adore cette marque qui me rappelle tant les senteurs qui flottaient chez mes grands-parents. Si tu as l’occasion de passer à la boutique principale de Londres, essaie d’être conseillée par Luis R.D.S. (mon cousin). Il en est le responsable et connaît ses produits sur le bout des doigts ou du nez devrais-je dire !

    Répondre
  • #18 AL le 20 février 2018 à 20 h 42 min

    « les rayons elle et lui de Sephora » ?
    Mais on s en f***! Les vendeurs et vendeuses de Sephora ne vont pas nous jeter des cailloux car nous achetons un parfum à priori pas pour « notre genre ».
    Bien souvent ce ne sont pas les vendeurs qui nous empêchent mais nous même… Le seul motif devrait être de nous faire plaisir. Tout simplement.
    😀

    Ah au fait : Bonjour Hélène et tout le monde 😁

    Répondre
  • #19 Annaëlle le 20 février 2018 à 20 h 47 min

    Hélène: Mystérieuses et passionnantes ! Merci pour ces infos et belle soirée :)

    Répondre
  • #20 Catherine le 21 février 2018 à 7 h 46 min

    Ah cette marque chouchou !!!!
    je porte « Sartorial » depuis des années, et je trouve que leurs parfums pour hommes sont très intéressants, originaux et ne passant pas inaperçu, tout en restant discrets… plus que ceux pour femmes que j’ai pu sentir et dont certains sentent un peu trop la « petite mamie » pour moi ^^ (bien que ma Mamie à moi porte « Madame » de Rochas depuis … pfiou ! presque 1 siècle réellement)

    Répondre
  • #21 Hélène le 21 février 2018 à 9 h 08 min

    Nathalie: oh super, je note ça, on ne sait jamais !

    Annaëlle: exactement !

    Répondre
  • #22 galathée le 21 février 2018 à 12 h 12 min

    J’aime beaucoup l’univers de cette marque, ce mélange de délicatesse, de rétro et de chic à l’anglaise.
    Il FAUT que j’aille voir cette boutique rue Saint-Honoré :)

    Répondre
  • #23 vanverde le 21 février 2018 à 16 h 22 min

    Je ne connaissais absolument pas cette marque !
    Merci pour cette découverte, je vais l’essayer, je me lasse un peu de mes parfums habituels.

    Répondre
  • #24 Belette le 21 février 2018 à 22 h 27 min

    Tu attises ma curiosité comme souvent, il faut que je pousse la porte lors de mon prochain passage à Lyon!!! Merci pour ces découvertes diverses et variées!!!

    Répondre
  • #25 LE CRITIQUE DE PARFUM le 25 février 2018 à 1 h 36 min

    Exactement comme je t’imagine Hélène!

    Une facette conquérante, déterminée, rassurante et un brin masculine avec cette lavande poivrée / citronnée de Blenheim Bouquet.

    Une facette tendre mais cachée, rare, sentimentale peut-être un peu mélancolique avec Lili of the Valley…

    ^^

    Répondre
  • #26 Catherine le 26 février 2018 à 11 h 23 min

    Bonjour Hélène,
    j’habite à Poitiers et je suis allée ce week end à Paris, je me suis précitée au corner Penhaligons du Printemps Haussmann afin d’y acheter ces 2 merveilles, malheureusement ils n’avaient pas Lily of the Valley, quelle déception, je cherche depuis très longtemps un parfum qui ne sent que le muguet…..A noter que j’ai été agréablement surprise par le nombre d’échantillons que la vendeuse m’a offert ; )
    J’en ai profité pour dévaliser le stand Kiehl’s (toujours sur tes bons conseils)…
    et j’ai voulu acheter le pep start de clinique mais ils sont en rupture de stock nationale, y serais-tu pour quelque chose : )))))
    Enfin bref, merci à toi pour ta vitalité et ton humour, je suis très contente de tous les produits que j’achète sur tes conseils avisés.
    Catherine / Bykiki

    Répondre
  • #27 Virginie R le 15 mai 2018 à 19 h 51 min

    Coucou, après cet avoir lu cet article ça m’a donné envie de mieux connaitre la marque, son univers… Etant loin des villes qui vendent leurs produits en boutiques, je suis allée sur leur site et j’ai vu qu’ils vendent des petits coffrets d’échantillons de leurs principaux parfums ou eaux de toilette. J’ai donc fait une commande pour essayer, il y a eu un petit soucis dans la livraison, et de suite le service après vente a été super, j’ai eu une personne de leur siège en Angleterre qui m’a appelé, qui a tout arrangé, m’a rajouté des échantillons. Vraiment je voulais insister sur ce fait, que c’est vraiment une belle enseigne, avec des personnes vraiment travailleuses, réactives, à l’écoute, trés sympathiques, j’étais bluffée. Ils peuvent aussi trés vite répondre par mail si on a besoin d’une info sur un produit par exemple. En essayant les échantillons, j’ai bien aimé Empressa en eau de toilette, je n’ai pas pu la comparer à l’eau de parfum car ils ne l’ont pas en échantillon. Si quelqu’un connait Empressa en eau de parfum et veut bien me donner son avis par rapport à l’eau de toilette qui est bien mais peut être un peu trop légère…? Et Hélène je sais pas si tu connais ou si tu l’a senti aussi? Merci :-).

    Répondre
  • #28 Hélène le 15 mai 2018 à 20 h 43 min

    Virginie R : non pas senti mais je suis contente de savoir que leurs services en ligne sont aussi bons !

    Répondre
  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.