L’original et la copie

10 avril 2018

Asos est loin d’être la seule marque à s’inspirer du luxe : Zara par exemple, excelle à cet exercice.

Quand une pièce de luxe devient emblématique, les marques de fast fashion s’en inspirent (plus ou moins fortement) pour répondre à la demande de ceux qui ne veulent pas mettre un Paris-New York dans une paire de chaussures. Ou préfèrent essayer la version pas chère d’abord pour ne pas se planter avec la version chère.

Je fais partie des gens en question, d’autant plus que je me soucie assez peu d’avoir des « it chaussures » ou un « it bag » ou quoi que ce soit de « it », ça ne correspond pas tellement à ma façon de consommer (je ne suis pas fan des signes extérieurs de richesse ostentatoires).

Jusqu’ici je ne portais pas de mocassins mais j’ai découvert que c’était hyper pratique en demi-saison quand j’ai acheté ceux-là chez Asos (je ne sais jamais quoi porter à part des baskets, en demi-saison) ; je me fichais complètement d’avoir les Gucci, surtout si c’était pour les porter 2 fois par an (un Paris-New York pas du tout rentable).

J’ai réalisé en portant les Asos qu’elles étaient adaptées à plein de looks et ne faisaient pas nécessairement bonne sœur comme je le craignais (les restes de ma scolarité en uniforme bleu marine… et mocassins ;-).

Mais je suis contre le principe de copie que je trouve cheap et pas classe. Si je n’ai pas les moyens de me payer un truc cher je n’en achète pas une copie, j’achète autre chose. Or les mocassins Asos sont des copies à peine déguisées des Gucci.

Je me suis donc dit qu’il était temps de cesser de « promouvoir » la contrefaçon en portant les Asos et d’investir dans l’original puisque j’étais sûre de les aimer et de les porter.

J’ai pris la version avec le talon qui se rabat comme des mules (modèle Horsebit) pour que ça soit plus souple et ne pas avoir d’ampoules à cet endroit (toutes les chaussures me font des ampoules quand je les porte pieds nus) ; je dois avouer qu’elles sont très réussies (zéro ampoule à signaler, grand confort – ce qui était aussi le cas des Asos, notez).

Quel est votre rapport au luxe et à ses copies / inspirations ?

57 commentaires Laisser un commentaire
Mode
,

Vous aimerez aussi

57 commentaires

  • #1 Diane B le 10 avril 2018 à 9 h 34 min

    Je suis du même avis. Je préfère « investir » dans de belles pièces et en avoir moins, que de céder à des copies..
    On remarquera que c’est un meilleur investissement à long-terme et souvent avec les marques de luxe il y a un service après vente qu’on apprécie grandement ;)
    Malgré tout, je suis encore étudiante et je comprends qu’on puisse céder et faire quelques exceptions mais on est vite déçus par la tenue et la qualité… On peut pas tout avoir :)

    Répondre
  • #2 Hélène le 10 avril 2018 à 10 h 47 min

    Diane B: ah mais je n’ai aucun jugement sur ce que les gens choisissent d’acheter, on fait bien sûr en fonction de ses moyens et de ses goûts ;-)
    Mais tu as raison, le SAV des marques de luxe est souvent excellent (en même temps encore heureux, vus les prix ;-).

    Répondre
  • #3 DATCHA le 10 avril 2018 à 11 h 00 min

    Bonjour Hélène,
    j’abomine la contre façon que ce soit pour la sauvegarde de l’économie -souvent française dans le luxe- où pour le côté j’affiche les sigles que je trouve d’une vulgarité sans nom. Par contre, quand c’est inspiré et assumé, ça ne me gêne pas et même quelquefois, et c’est le cas pour ces mocassins, je trouve que la « copie » est plus réussie que l’original.
    Au niveau qualité, y’a pas photo, c’est dans le vieillissement et sa beauté, patinage etc.. tout ça qu’elle ressort. Pour moi tes « copies » n’en sont pas elles sont une inspiration et qu’est ce qu’elles sont classes. Je trouve que la petite barette de cuir sous la chaine fait toute la différence, et pourtant je suis snob !

    Répondre
  • #4 Julie le 10 avril 2018 à 11 h 03 min

    Je partage cet avis, notamment sur le fait que si je ne peux pas m’offrir une pièce de luxe, je n’aime pas avoir une imitation. Je pense que le style ne dépend pas de l’argent que l’on porte sur soit. Et pour 30/40€ on peut avoir un sac, par exemple, avec un design plus ou moins original qui fera peut être plus « classe » qu’un faux.

    Et je trouve très intéressant que tu aies d’abord pris les asos pour te rendre compte que tu en avais l’utilité et que ça valait le coup d’avoir le modèle original sachant que tu allais les porter régulièrement.

    Répondre
  • #5 Hélène le 10 avril 2018 à 11 h 03 min

    DATCHA: tu n’as pas tort, les Asos sont très très inspirées des Gucci mais il y a en fait plus de différences que je ne pensais quand on les voit côte à côte. Elles sont en effet réussies et j’aurais en fait pu m’en tenir là ; les Gucci font un plus joli pieds et comme tu le soulignes, vieilliront mieux.

    Julie: bien sûr le style (et l’élégance) ne dépend pas de l’argent – et heureusement ;-)

    Répondre
  • #6 milo le 10 avril 2018 à 11 h 33 min

    bonjour,
    Si j’avais les moyens j’achèterai des grandes marques c’est sur ,plus de confort, plus de qualité, dure plus longtemps,
    et je suis du genre à acheter cher mais que ça dure plus longtemps (je n’ai toujours pas compris l’engouement pour H&M).
    Et je n’achètes jamais des copies en plastique sur les marchés , je préfère ne rien acheter que d’acheter des copies, je n’en vois pas l’intérêt,
    il y a beaucoup de marques pas trop chères et de bonnes qualités,
    toutes aussi jolies. Comme moi, je ne sais jamais quoi mettre à mes pieds en demi saison alors c’est converse et mocassin (san Marina).

    Répondre
  • #7 Hélène le 10 avril 2018 à 11 h 39 min

    milo: ah oui très bien les Converse en demi-saison !

    Répondre
  • #8 Karine From98 le 10 avril 2018 à 12 h 10 min

    Bonjour Hélène !
    Honnêtement, j’ai beau chercher, je crois ne jamais avoir acheté une copie d’un article de luxe… ou alors c’était sans savoir que c’était une copie :0) ce qui est parfaitement possible vu comme je suis peu au courant des « it » trucs :0)
    Pour en venir aux mocassins, et rien que sur le critère du design, c’est le modèle Asos qui me plaît, bien plus que le Gucci. Mais bon, le monde du mocassin n’est pas pour moi pour le moment, rien à faire, je ne me vois pas avec ce style de chaussures, contrairement à ma cousine à qui ça va divinement et que je soupçonne être née mocassins aux pieds :0)
    Bonne journée Hélène <3 <3 <3

    Répondre
  • #9 Hélène le 10 avril 2018 à 12 h 14 min

    Karine From98: ça me plaît beaucoup que vous soyez plusieurs à préférer les Asos, je trouve ça très sain de ne pas être influencé par le prix.

    Répondre
  • #10 ASP le 10 avril 2018 à 13 h 38 min

    Vaste question :) Comme c’est dit plus haut, faut encore savoir que c’est une copie, et du moment que la haute couture donne chaque saison l’inspiration à plein de marques la notion de « copie » est discutable. En ce qui concerne les mocassins, je crois que c’est encore plus difficile de parler de copie, des mocassins de ce style, avec les brides métalliques etc, existent depuis des décennies.
    On est d’accord, c’est Gucci qui les a remis au goût du jour mais pour moi c’est difficile à dire si j’adopte le terme de « copie » ici.

    Répondre
  • #11 Hélène le 10 avril 2018 à 13 h 49 min

    ASP: c’est pas faux ;-)

    Répondre
  • #12 elise le 10 avril 2018 à 14 h 45 min

    Hello Hélène, jolies mocassins, mais J’ ai un petit soucis avec la pointure.
    Chez Asos, ça taille normal?
    Toi tu tailles quelle pointure et tu prends quelle pointure chez Asos?
    Désolée et grand merci pour ton aide.

    Répondre
  • #13 Hélène le 10 avril 2018 à 14 h 56 min

    elise: oui Asos taille hyper normal, je fais du 39 et je prends toujours du 39 chez eux, c’est parfait.

    Répondre
  • #14 Cielito le 10 avril 2018 à 15 h 01 min

    Difficile question… dans l’absolu, si je dois choisir, priorité au « luxe », parce que comme plusieurs lectrices l’ont noté déjà, les matières utilisées seront plus douces ou plus résistantes ou plus variées ; le vieillissement en principe sera plus lent et plus harmonieux (la patine des vieux sacs ou portefeuilles…) ; les couleurs plus vives ; que sais-je.

    Et puis le design. Bien sûr la copie reprendra ces codes. Et pour moins cher vu que la marque n’aura pas eu à chercher bien loin pour trouver l’inspiration contrairement au luxe (sans compter les matières premières, les volumes, etc). Mais justement si les Asos, Zara et consorts existent, c’est bien parce qu’il y a des créateurs et stylistes qui planchent, qui essaient, recommencent, et sont payés pour ça. Il faut bien que le prix du luxe vienne de quelque part. Alors si tout le monde attendait la copie, au bout d’un moment on serait bien avancés… du coup je mécène avec plaisir quelques belles pièces précieuses (à tous les sens du terme) comme il y a 1 an un châle Louis Vuitton couleur améthyste, magnifique de douceur et de couleur éclatante. Tout en continuant pour l’essentiel à me fournir chez les « pas luxe », mais en tout cas jamais spécifiquement pour trouver un « dupe ». Je ne dois pas suffisamment lire la presse ou les blogs mode pour ça. Ni écumer l’avenue Montaigne. :-)

    Répondre
  • #15 Hélène le 10 avril 2018 à 15 h 18 min

    Cielito: j’ai tendance à faire comme toi, j’ai quelques beaux trucs mais sinon je m’habille chez Asos, sans chercher de dupe ou quoi que ce soit, juste des trucs sympas à ma taille ;-)

    Répondre
  • #16 Annaëlle le 10 avril 2018 à 15 h 26 min

    Coucou Hélène ! Je dois avouer craquer particulièrement pour ces mocassins, je n’ai pas encore sauté le pas mais elles sont sur ma wishlist !! Pour ma part, bien que je préfère me tourner plus vers les pièces de luxe emblématiques, je trouve qu’il formidable de proposer à tout le monde et à toutes les bourses le modèle tendance du moment ! Ceci dit s’inspirer des it-pièces Oui mais la copie ou contrefaçon Non ! En l’occurrence je trouve que le modèle Asos s’inspire du modèle de mocassins à succès sans pour autant copier ! Tout cela pour dire : oui aux « inspirations » des it-pièces mais sans que cela vienne ternir ou desservir l’image d’exception du modèle en question.

    Répondre
  • #17 Hélène le 10 avril 2018 à 15 h 39 min

    Annaëlle: comme DATCHA tu as raison, les Asos sont plus « inspirées de » que des copies ;-)

    Répondre
  • #18 Vi-Bro le 10 avril 2018 à 15 h 42 min

    C’est quelque chose que je fais souvent en maquillage ! Je suis plutôt du même avis que toi : je préfère avoir l’original à la copie, quand bien même elles sont moins chères (ça fait un peu snob, mais à l’arrivée, on garde l’original plus longtemps !).

    Quand il y a une nouvelle tendance ou quelque chose qui me plait côté maquillage mais que je ne suis pas sûre de maîtriser, j’achète le produit en version pas chère (souvent chez Nyx ou Kiko) et quand je me rends compte que je m’en sers vraiment, j’investis. Ca me permet aussi d’économiser en cas de ratage total : c’est pas pour moi, mais au moins je me suis pas ruinée !

    Répondre
  • #19 Mimosa le 10 avril 2018 à 16 h 05 min

    Je me suis beaucoup habillée chez Zara à une époque, donc j’ai dû porter des dupes sans le savoir ;-) Aujourd’hui, après une certaine fascination pour les marques de luxe, sans jamais sauter le pas je crois bien, je n’y porte plus vraiment d’intérêt. Peut-être aussi qu’étant à l’étranger depuis plusieurs années, je me sens un peu déconnectée de tout ça, la priorité étant de trouver des trucs mettables tout court ;-) Aujourd’hui j’achète aussi bien de la fast fashion que des choses de meilleure qualité, mais sans que ce soit forcément des marques connues.
    En tout cas le mocassin à boucles ce n’est pas possible pour moi : j’aurais l’air de porter un collier de perles sans même porter de collier de perles ;-)

    Mais ma vraie question, c’est : tu les portes pieds nus ??

    Répondre
  • #20 Elodie le 10 avril 2018 à 16 h 22 min

    Je n’achète jamais de luxe parce que je n’ai pas les moyens. Mais aussi parce que je ne porte pas de cuir/soie etc et qu’il est difficile de trouver des matières veganes chez les grandes marques.

    Il m’arrive du coup d’acheter des inspirations si vraiment je trouve l’article magnifique mais de manière générale j’évite. Je trouve que ça peut vite faire cheap.
    En tout cas autant les originaux que les Asos sont magnifiques !!!

    Répondre
  • #21 Hélène le 10 avril 2018 à 16 h 30 min

    Vi-Bro: ah c’est intéressant de le faire pour le maquillage !

    Mimosa: oui je les porte pieds nus (à vrai dire je ne savais pas qu’on pouvait faire autrement ;-), et je pense que ça me donne quand même un peu l’air de porter un collier de perles si je ne fais pas hyper gaffe à ce que je porte avec ;-))

    Elodie: oui les Asos sont très réussies aussi ;-)

    Répondre
  • #22 Alex le 10 avril 2018 à 16 h 47 min

    Salut Hélène, cet article me fait particulièrement tilt. Je me sens parfois victime de la mode et de l’effet griffe. Par exemple, pour les espadrilles chanel, je pourrais très bien en trouver des bien moins chères. Hélas, elles ne trouvent pas grâce à mes yeux. J’ai économisé pendant des mois afin de me les payer, je ne sais si c’est pour compenser un manque d’estime propre mais parfois, çà m’obsède, il me les faut absolument et coute que coute. Bien sur dans la vie quotidienne je mets des choses bon marché (zara mabgo) mais pour certaines pièces, je casse ma tire lire. Le prochain truc dans le viseur, c’est les baskets gucci. A force de les voir partout, je suis victime du « mais il le les faut aussi »

    Répondre
  • #23 missdior le 10 avril 2018 à 16 h 53 min

    4 paires de mocassins, collier de perles et foulard Hermes, tout cela très BCBG ou NAP comme vous voudrez, mais j’assume très bien !

    Répondre
  • #24 elise le 10 avril 2018 à 17 h 03 min

    merci beaucoup pour l’ info.
    Pour les Gucci, un peu cherro pour moi et J’ aurais trop peur de les abîmer et de marcher comme sur des oeufs.
    Mais belle achat pour toi et c’ est vrai côté qualité, pas de comparaison. Merci

    Répondre
  • #25 Mimosa le 10 avril 2018 à 17 h 17 min

    Hélène: avec des mi-bas, ou des machins faits exprès pour ne pas être pieds nus sans que ça se voie ? Mais si tu es bien comme ça, pas de raison de changer ;-)
    (et ta coupe très courte éloigne un peu le collier de perles je pense)

    Répondre
  • #26 Hélène le 10 avril 2018 à 17 h 22 min

    Alex: je crois que le fait de voir beaucoup certaines pièces peut en effet donner envie de les avoir aussi, c’est un peu inévitable et tout à fait humain ;-)

    missdior: ;-)

    elise: alors justement, je pars du principe que si un truc est cher il doit servir beaucoup et être rentable, donc je ne l’économise pas plus que les autres ;-)

    Mimosa: j’ai peur qu’avec des mis bas ça fasse encore plus collier de perles ;-)

    Répondre
  • #27 Thirtynager le 10 avril 2018 à 17 h 54 min

    Je ne sais plus qui a dit (Coco Chanel peut-être ?) quelque chose comme, je suis trop pauvre pour acheter bon marché ! Ces mocassins me font envie aussi ; la faute à Lydia et sa paire rose. Tu remues le couteau :D

    Répondre
  • #28 elise le 10 avril 2018 à 18 h 15 min

    quelle super réponse et tellement vrai
    rien à dire, tu m’ as cloué le bec

    Répondre
  • #29 olympe le 10 avril 2018 à 19 h 12 min

    Côté chaussures, mon addiction serait plutôt Church’s que Gucci, il existe plein de derbies très très approchants mais est-ce une question de semelles, de cuir, de poids, de forme, je me sens plus puissante dans mes Church’s que dans n’importe quelles imitations. Idem pour les K.Jacques. Elles coûtent un bras mais rien à voir avec toutes les copies. Psychologique ?
    C’est souvent un rapport à la matière et au savoir-faire, à l’histoire qui est racontée par un vêtement, je me fous des marques et j’aime plus que tout les vêtements de travail, souvent irréprochables dans leur conception comme dans leur « texture ».

    Répondre
  • #30 GAELLE RABIET le 10 avril 2018 à 19 h 21 min

    j’avoue que les Asos font plus inspiration que copie.

    J’ai rarement acheté des copies, et les seuls fois où je l’ai fait, je l’ai regretté à cause de mes pieds sensibles ,et la qualité. Comme quoi lorsqu’on peut vaut mieux investir peu et dans de la qualité, au final on s’y retrouve,car cela dure plus longtemps.
    Et le style c’est aussi une façon de porter les choses

    Répondre
  • #31 Guiliane le 10 avril 2018 à 19 h 29 min

    La Haute-Couture, prêt à porter, accessoires … etc, c’est pour moi un art. Il faut penser les pièces, les dessiner, les réaliser, sortir un
    premier prototype pour voir le rendu, bref un boulot de fou !
    Alors après que des marques de grande distribution s’en inspirent, c’est inévitable. Elles ont bien moins de moyens que les marques
    de luxe, mais veulent proposer des produits actuels. Après je suis contre la contrefaçon. (qui est interdite bien entendu)
    Et puis si nous étions toutes en prêt à porter de luxe, ça n’en serait plus !

    J’aime bien les 2 mocassins, mais je préfère la boucle très reconnaissable de chez Gucci, plus fine et arrondie.
    Et merci de m’avoir fait découvrir MyThérésa.com, J’y vais chaque fin de semaine, et je me régale, avec les yeux.

    Répondre
  • #32 Virginie R le 10 avril 2018 à 21 h 26 min

    Coucou Hélène, comme pas mal je pense aussi que les assos comme beaucoup d’autres modèles sont « d’inspiration » et pas vraiment des copies. Le prêt-à-porter ou des marques intermédiaires de qualité se souvent inspirées du luxe, de la « mode », des créateurs, et inversement aussi dans certains cas. Parenthèse, j’aime bien le modèle gucci que tu as pris, il est trés fin, et le modèle assos est bien aussi et différent. Ce qui compte c’est que le modèle nous plaise et qu’on se sente bien dedans aussi ( trés important ! ). Niveau luxe je peux pas vraiment niveau budget, mais si je pouvais je pense que je me ferais plaisir ponctuellement. Après y a aussi de la belle qualité intermédiaire… comme des mocassins autour de 100 euros de certaines marques et de qualité. Ou par exemple ça m’ai arrivé y a quelques années de me faire plaisir pour un beau sac autour de 500 euros de la marque francesco biasia ( d’inspiration du « hobo  » et non une copie car y en a eu beaucoup… ), mais pas considéré comme du luxe… C’est vaste donc on peut autant se faire plaisir avec des petits prix comme avec du luxe :).

    Répondre
  • #33 Dali le 11 avril 2018 à 7 h 24 min

    Coucou Helene,
    Aaah le plaisir de s’acheter une belle pièce de luxe qui dure et qui fait tellement plaisir. Moi j’adore un petit bijoux parfois qui fait sourire la vie, et qui booste le quotidien quand on travaille tant ! :-)
    J’ai vu sur vente privee un lounge Giorgio Armani avec une veste qui ressemble a celle que tu as portée une fois. Trop belle ! :-)
    Dalila

    Répondre
  • #34 Belette le 11 avril 2018 à 8 h 08 min

    Article hyper intéressant…mon rapport au luxe a beaucoup changé en 20 ans!! Lorsque j’avais 20 ans, j’étais capable de me saigner pour m’acheter un sac de marque….mais ça c’était avant! Avant que les marques dite de luxe nous embobinent… Avant, tu achetais un sac Longchamps, il était obligatoirement fabriqué en France et qualitatif donc oui…Pour nos « fiançailles » j’ai préféré un sac à main, dans la boutique, j’en repère un qui vaut plus de 500 euros tout de même qui me plaît…lorsque je demande à la vendeuse où il est fabriqué, un gros blanc…je vérifie par moi-même : made in China… alors je lui ai clairement dit que je ne mettais pas ce prix pour un sac fabriqué par des personnes sous-payées dans des conditions certainement horribles !! Il a fallu retourner le magasin pour en trouver enfin un fabriqué en France qui est très joli mais c’est révélé ne pas être qualitatif au niveau des boucles des anses….mon dernier achat dans la marque. Je sais de source sûre que de nombreuses marques de luxe font fabriquer des pièces hyper chères dans les pays d’Asie du Sud-Est…. Je préfère donc dégoter de petites marques moins luxueuses peut-être inspirées (en même temps, c’est aussi le but de la haute-couture : le fameux pull bleu céladon du diable s’habille en Prada) mais qui fabriquent en France ou en Italie. Mon rapport a donc changé…ces marques qui vendent hyper chères des produits fabriqués sur peut-être les mêmes chaînes que les marques qui s’en inspirent et vendent au minimum 10 fois moins chers…J’ai un peu l’impression qu’on se fout du client…alors oui la conception mais elle ne justifie pas le prix à elle seule!!
    En tous les cas pour tes chaussures, je préfère également la barette des Asos!! Bonne journée.

    Répondre
  • #35 Hélène le 11 avril 2018 à 9 h 29 min

    olympe: je suis sensible aussi aux belles matières et je vois tout à fait ce que tu veux dire.

    GAELLE RABIET: tu as raison, elles font plus inspirations que copie, en fait ;-)

    Virginie R: tu as tout à fait raison, il y a de très belles choses dans les marques intermédiaires.

    Belette: je suis d’accord sur la rapport prix-fabrication, il y a beaucoup de foutage de gueule dans le luxe (surtout pour les sacs que tout le monde s’arrache).

    Répondre
  • #36 Caroline le 11 avril 2018 à 11 h 06 min

    Je suis du même avis et je trouve pour le coup que se dire qu’on gardera de belles choses longtemps est une démarche assez « eco-responsable »… Je léguerai mon trench à ma fille, ou ma nièce ou je ne sais qui, et elle se dira – comme avec mon sac Vuitton datant de 1977, cadeau de mon père à ma mère pour ma naissance que ma mère m’a ensuite transmis – qu’elle a « de jolies choses ». Ce qui ne veut pas du tout dire que le reste est moche ! Autant je trouve grotesque (mais ce n’est que mon avis) d’aller acheter un t-shirt blanc chez Dior quand d’excellents sont vendus chez Uniqlo, autant je comprends que tes Gucci soient un bel achat. Ensuite, que les prix soient excessifs est quasiment un autre débat, bien qu’il s’agisse très évidemment d’un facteur bloquant pour la plupart. Mais quand je vois les tarifs pratiqués par certaines marques « milieu de gamme », qui ont purement et simplement multiplié leurs prix par deux en une décennie, eh bien je suis atterrée. Les enseignes auxquelles je pense n’ont pas besoin d’être citées :-)

    Répondre
  • #37 elise le 11 avril 2018 à 13 h 42 min

    merci beaucoup Hélène, je reçois mes mocassins le 20 de ce mois.
    Maintenant, j’ attends avec impatience une de tes longues vidéos que J’ adore.
    Toujours beauvoup de plaisir à te suivre ou te lire.
    Côté sport, plus d’ info, tu as tout arrêté ?

    Répondre
  • #38 titine04 le 11 avril 2018 à 15 h 12 min

    Pour ma part ça varie bcp en fonction de mes finances du moment et de mes envies. Il y a quelques années on n’avait qu’un SMIC. Donc forcément pour les fringues (sacs, chaussures ou même la bouffe) c’était la halle, gémo, les discounter, etc… Par la suite nous avons eu 2 salaires, du coup c’est passé à zara, chaussures un peu plus chère avec du cuir, marques pour la nourriture. En ce moment de nouveau nous sommes un peu dans la dèche donc on revient au simple et pas cher.
    Après pour le vrai luxe je n’ai absolument pas les moyens mais mon mari m’a offert une folie pour un noel : un sac BB de lancel. Et bien je ne le porte jamais de peur de l’abimer ( c’est pas con ! ).
    Pour la maquillage c’est pareil, jeune c’était les petites marques, ensuite je me suis offert du guerlain, par moment c’est des marques moyenne gamme (too faced, urban decay, fenty beauty, …).
    Pour résumer : ça dépend de mon budget, de mes envies, de mes coup de coeur, de bcp de choses en fait !!! hahaha !!!

    Répondre
  • #39 Hélène le 11 avril 2018 à 18 h 27 min

    Caroline: je suis assez d’accord sur le tee shirt blanc Dior, après chacun fait bien ce qu’il veut de ses sous, c’est tellement personnel tout ça ;-)

    elise: j’espère que les mocassins te plairont ;-)

    titine04: rooooh, il faut porter ton sac et profiter de sa beauté ! On n’a qu’une vie ! ;-)

    Répondre
  • #40 La French Connection le 11 avril 2018 à 19 h 59 min

    Ah, vaste question que les contrefaçons et je vois qu’on a le même point de vue sur le sujet. D’une manière générale j’ai horreur des marques visibles, je trouve ça d’un cheap pas possible, même quand le sac coûte 2000€. Pour moi, les sacs Louis Vuitton avec ce monogramme, c’est l’horreur et je suis persuadée que si la marque n’était pas (re)connue comme marque de luxe, on en verrait beaucoup moins. Enfin, ça n’est que mon humble avis.
    L’idée des contrefaçons est encore pire à mes yeux. Acheter un faux Chanel pour faire CROIRE aux gens qu’on porte du vrai, ça me laisse perplexe.
    Attention, je ne suis pas contre les marques de luxe du tout, j’aime aussi la qualité donc pour moi en acheter n’est pas un problème en soi et je tape souvent dedans quand il s’agit de sacs ou de chaussures. Mais je ne veux pas que tout le monde voit la marque parce que ce que j’aime c’est de porter un beau produit qui tiendra, pas de clamer devant le monde entier que je porte un truc de marque.
    Pour vivre à Marbella, royaume du bling et des apparences, j’ai vraiment du mal avec le côté ostentatoire que peut avoir l’affichage d’un logo célèbre quand c’est la seule valeur ajoutée au produit. Par exemple, le nouveau sac J’ADIOR qui t’agresse la rétine, j’ai vraiment du mal.
    Pour le cas des mocassins Gucci, ils sont sur ma liste depuis un moment car j’aime tout chez eux: leur finesse, leur qualité, leur côté très sobre et qui ne se démodera pas et le fait que pour une fois, on ne trouve pas cet énorme logo typique chez Gucci ou autres marques italiennes.
    Et je suis d’accord avec toi, le chic et le bon goût, ce n’est pas une affaire de prix.

    Mika

    Répondre
  • #41 Hélène le 11 avril 2018 à 20 h 17 min

    La French Connection: je te comprends, je suis aussi agressée par les gros logos (et en plus, faire de la pub à la marque alors qu’on a payé le produit, merci bien ;-)) ; je pense que les gens qui ont besoin de ça ont une faille narcissique. Je ne juge absolument pas, j’ai moi-même mon lot de casseroles psychologiques ;-)
    Mais je crois vraiment qu’il y a un besoin de « réparation d’ego » dans l’achat de produit très chers qui hurlent qu’ils sont très chers (sauf si on a été habitué à ça depuis toujours, ce qui est très différent et pas du tout le cas de tout le monde).
    Et comme toi l’achat de faux pour faire croire qu’on a du vrai me laisse sans voix (surtout dans le cas de Chanel dont je n’aime ni l’univers ni la créatrice).
    Enfin les mocassins Gucci sont très réussis (pour le confort avant tout, c’est à mon avis le plus important pour un produit de luxe), même s’il faut vraiment les décaler à mort pour ne pas faire bonne soeur ;-))

    Répondre
  • #42 Elise le 11 avril 2018 à 20 h 44 min

    Oh c’est marrant je tombe sur cet article pile le jour où je vois en ligne les mocassins &OtherStories (qui là pour le coup ressemblent énormément aux Gucci). Je n’ai jamais essayé ce type de chaussures, me disant que ce n’était pas fait pour moi (c’est ridicule hein) mais c’est vrai que ça a l’air d’être un super compromis : très chic, confortable, élégant et « cool ». Ma belle-soeur porte les fameuses Gucci avec un jean 7/8e et ça lui fait une dégaine folle. La classe effortless que nous envient tant les américaines.

    Répondre
  • #43 coucoutte le 11 avril 2018 à 20 h 55 min

    Bonsoir Hélène, je trouve que c’est un sujet intéressant à soulever, personnellement je suis adepte du « moins mais mieux » dans le sens où je ne suis pas adepte de la « fast fashion » qui sort une nouvelle collection tous les quinze jours. Donc en ce qui me concerne et dans la limite de mes moyens, je préfère consacrer une belle somme (parfois plus qu’un Paris-New York) à une pièce que je vais tellement porter qu’elle sera une incontournable de ma garde robe, surtout quand on parle d’un classique comme le mocassin Gucci. Jamais de copie pour moi, mais par contre une ou deux pièces très « fashion » qui seront démodées dans moins de 6 mois pour actualiser la garde robe quand la tendance du moment me plait, je trouve que c’est une option intéressante que ces enseignes nous propose. Je suis sûre que vous profiterez longtemps de cette belle paire de mocassins qui se patinent si bien…

    Répondre
  • #44 Hélène le 12 avril 2018 à 11 h 16 min

    Elise: euh cool je ne suis pas sûre, ou alors il faut vraiment bien décaler le truc ;-)

    coucoutte: oui la fast fashion est très bien pour les pièces plus tendances qu’on ne gardera pas forcément toute sa vie (dit la fille qui ne s’habille quasi que chez Asos, aussi pour les pièces qu’elle garde tout le temps ;-).

    Répondre
  • #45 marie le 12 avril 2018 à 11 h 28 min

    Je n’ai pas les moyens d’acheter des Gucci, Chanel, Chloé, Dior.
    Je n’achète pas de contre-façon.
    J’essaye d’acheter moins, pas de fast fashion et « équitable » c’est à dire au juste prix, à la juste valeur du produit, pas en dessous.

    Répondre
  • #46 Léo le 12 avril 2018 à 12 h 33 min

    Hello hélène, question très intéressante !
    J’ai été éduquée dans l’idée que tout signe de luxe ostentatoire était d’une vulgarité sans nom, je déteste donc les gros logos/grands signes de luxe m’as-tu-vu. Par principe, j’en n’aime pas la copie, il y a plein de jolies choses à tous les prix, rien ne sert de pomper les idées des créateurs…
    Je trouve aussi les Asos plus jolies !
    Depuis deux ans maintenant, je m´astreins à n’acheter que des vêtements produits en Union Européenne ou en France. J’ai été très choquée par l’incendie du bâtiment au Pakistan, et ça m’a fait prendre conscience que je pouvais au moins faire ça « à mon niveau » (objectivement, j’avais déjà une armoire bien remplie, donc pas de besoin particulier). Du coup j’achete moins, mais effectivement de meilleure qualité, des belles matières, des choses qui durent plus longtemps, et je découvre plein de marques sympa et plus confidentielles, j’adore !
    Ça limite pas mal les achats compulsifs aussi, c’est pas plus mal 😅.

    Répondre
  • #47 Silene le 12 avril 2018 à 15 h 03 min

    Ah mais je suis vraiment la seule à trouver les mocassins Gucci plus jolis alors ? :) Provinciale que je suis, je ne savais absolument pas que c’était LA pièce Gucci à avoir, mais dès que j’ai vu la photo je les ai trouvé plus fins, plus élégants.

    Une fois cela dit, as far as i’m concerned, pour ma part cela ne justifierait en aucun cas l’écart abyssal de prix, et je me serai également tournée vers les modèles assos… sas même avoir conscience une seconde de l’aspect inspiré de la choses.

    Pour moi la qualité du matériau, la précision de la coupe sont essentiels dans le choix de mes tenus/accessoires. Mais je n’achète pas de marque de luxe, simplement parce que je ne suis pas convaincue que le rapport qualité du produit ou du service/prix soit le meilleurs.
    Une de mes amies possède différents sac hermes (birkin of course), bijoux mauboussin, etc… qui restent au coffre tellement elle a peur de les abimer dans le métro parisien lol Fut même une époque, lorsque nous étions étudiante et qu’elle a acheté son premier Vuitton, où elle envisageait de le laisser au coffre et porter une imitation pour ne pas stresser quand elle le portait. Elle a abandonné sa lubie lorsque je lui ai fait touché du doigt le comique de la situation, et on en ris maintenant…

    Répondre
  • #48 lilicoquette le 12 avril 2018 à 16 h 31 min

    Bonjour Hélène, une lectrice l’a évoqué mais pour moi c’est très clair: une pièce de luxe peut booster la confiance en soi.
    Depuis toujours très peu sure de moi j’ai souvent recours à ce doudou luxe ! Un joli sac ou une jolie paire de boots aide à ne pas se sentir totalement à la ramasse et viennent joliment agrémenter des tenues basiques topshop H&m ou asos. En revanche je parle bien d’une touche de « vrai  » luxe pas de panoplie, ni de contrefaçon …
    Pour les contrefaçons ayant une amie à Pékin et une autre à Marrakech j’ai découvert que là aussi il faut nuancer il existe malheureusement des contrefaçons haut de gamme , bluffantes devant lesquelles il est difficile de résister… jolies matières belles finitions et même en ayant les deux sous les yeux ( vrai et faux) on cherche qui est qui…

    Répondre
  • #49 Mimosa le 12 avril 2018 à 21 h 15 min

    Léo: Je suis admirative, mais comment fais-tu, peux-tu me citer quelques marques qui produisent en France ou en UE ? Je regarde mes étiquettes et je ne trouve que du Made in China, India, Vietnam, Cambodia, même dans des enseignes pas hyper cheap… C’est une vraie question hein, pas une agression de ma part ;-) Forcément, quand on voit certains prix on se demande dans quelles conditions c’est produit, mais c’est difficile de trouver des alternatives !

    Répondre
  • #50 Guiliane le 13 avril 2018 à 12 h 33 min

    Mimosa:
    Merci Mimosa pour ton commentaire, tu as bien résumé la situation !
    Impossible de trouver du made in France. Alors à choisir entre la peste et le choléra, je vous conseille le made in China,
    extrêmement contrôlé depuis ces 15 dernières années. D’où des déportations dans dans pays moins regardants comme
    l’exemple de Léo, le Rana Plaza au Bangladesh.
    (et oui je suis tout cela de près ma soeur ayant une boutique de vêtements et accessoires)
    Je sais même que les prochaines délocalisations se feront plus près de nous, en Europe de l’Est. Mais toujours rien en France !

    Répondre
  • #51 Kate le 13 avril 2018 à 12 h 43 min

    Bonjour Hélène,

    Comme beaucoup, je suis assez sensible à la qualité, au confort et à la discrétion. Je déteste les semelles rouges, si tu vois ce que je veux dire…
    Pour la question du prix du luxe j’ai un exemple à citer qui m’a laissée dubitative pendant un moment : j’ai questionné un jour une vendeuse de chez Lancel pour savoir pourquoi – alors que je découvrais l’étiquette made in Vietnam (de mémoire) à l’intérieur d’un sac, pourquoi des prix aussi élevés étaient maintenus alors que la main-d’oeuvre employée est payée très peu cher. On m’a parlé de minutie, de petites mains agiles (véridique!!) et aussi que seul l’assemblage était fait à l’étranger, les peaux, le design, les découpes étant travaillés en France. On sent que derrière le luxe il y a quand même une intention de rogner sur les coûts… comme chez Leclerc finalement !
    Or, rogner sur les coûts ce n’est pas le luxe tel que je l’imagine: si je décide d’acheter un objet de luxe, je sais qu’il va me coûter cher parce que je vais à ce moment-là rechercher l’excellence, un savoir-faire unique, une vraie valeur ajoutée en somme, c’est aussi un cadeau que je me fais, une récompense, ça a du sens pour moi.
    Mais, puisque j’ai aussi une intention de mieux consommer c’est à dire de choisir avec discernement, sans pulsions, et surtout de ne pas multiplier des biens de consommation qui font que la planète déborde de choses inutiles, j’ai choisi de n’acheter que des articles d’occasion et je trouve mon bonheur sur les sites d’occasions type Instant Luxe par exemple (y’en a d’autres). Cet hiver, j’ai acheté une paire de bottines Tod’s qui n’avait été portée qu’une fois et que j’ai payée 55 € au lieu de 350. Elles étaient en parfait état, sont belles et ultra confortables, et devraient durer un vrai paquet de temps.
    Au contraire de certaines commentatrices, il me semble que choisir d’acheter des copies – même si elles sont parfaitement réussies, ne valorise ni la marque, ni le petit artisan du bout du monde, ni celles que les portent. Une copie n’est jamais un investissement, ni une bonne affaire, ni une valeur ajoutée. Si la marque de luxe est synonyme de réussite sociale, de richesse, la copie rend cet aspect totalement illusoire et déclenche immédiatement un sentiment de méfiance : avoir l’air de ce que l’on n’est pas pourrait montrer un certain manque de contenu !!
    Mais comme d’hab, chacun fait bien comme il veut !

    Répondre
  • #52 Hélène le 13 avril 2018 à 12 h 52 min

    Guiliane: je suis d’accord, la production chinoise n’a plus grand chose à voir avec ce qu’elle était avant, le pays évolue tellement vite !

    Kate: je n’aime pas non plus les semelles rouges, pas du tout symbole d’élégance selon moi ;-)
    C’est intéressant ta façon de consommer, j’aimerais être capable d’être moins compulsive là-dessus.

    Répondre
  • #53 Estelle FdF le 13 avril 2018 à 23 h 52 min

    Bonjour Hélène ! Ces mocassins sont magnifiques ! Je n’aime pas porter des copies non plus, surtout si la ressemblance est très accentuée et clairement faite pour tromper … J’ai deux beaux sacs, deux-trois belles paires de chaussures… (Que je rentabilise depuis des années). Pour le reste je m’habille dans des marques basiques … Mais si j’en avais les moyens, je serai heureuse de pouvoir acheter davantage de belles pièces dans le luxe. Concernant les vêtements, je trouve les marques de luxe attirantes, surtout pour leurs belles matières, mais je n’ose pas mettre tout mon argent dedans … (hormis un trench Burberry sur lequel j’avais fini par craquer en Angleterre)… N’ayant pas les moyens d’acheter dans le luxe de toute façon, à moins de gros craquages et économies, je fais la plupart de mon shopping dans des enseignes comme Zara, adaptées à mon budget. Pour conclure et revenir à ta question :-) , je ne suis pas attirée par les copies, je n’aimerais pas porter un faux sac Vuitton par exemple, je préférerai économiser pour acheter un vrai, mais je trouve agréable parfois que les enseignes comme Asos ou Zara s’inspirent d’un « style » venu du luxe, sans le copier toutefois :-)

    Répondre
  • #54 Hélène le 14 avril 2018 à 9 h 40 min

    Estelle FdF : tu as raison, c’est souvent plus de l’inspiration que de la copie pure et simple (aussi parce qu’ils ne sont pas fous et connaissent les lois sur la contrefaçon).

    Répondre
  • #55 Julie M. le 14 avril 2018 à 18 h 43 min

    Sympathique :) je ne connais pas ces chaussure, en photo je ne sais même pas distinguer les vraies !

    Du coup je ne trouve pas que les originaux, dans ce cas, soient un « signe extérieur de richesse ». Pour ma part je n’aime pas les copies et le faux (faux cuir…) mais surtout pour des questions de confort et de durabilité.

    Au niveau signes de richesse, les logos énormes de certaines marques « luxe » font cheap et vulgaire au possible, et beaucoup de bonnes marques sont très discrètes.

    Donc pour moi acheter du « vrai » c’est avant tout pour soi – du coup si une copie est mieux réussie au niveau confort ou qualité/prix (ou qualité/prix/temps de port) c’est très bien !

    Répondre
  • #56 Léo le 18 avril 2018 à 11 h 47 min

    Mimosa :
    Alors dans les boutiques traditionnelles, c’est vraiment la chasse aux étiquettes : selon les produits, les lieux de production sont différents, donc je regarde à chaque fois qu’un truc me tente, mais souvent, quand ce sont des plus belles matières (par exemple chez Zara), la production se fait plutôt au Portugal ou au Maroc, tandis que les produits en coton/les basiques sont plutôt fait en Chine et autres.
    Chez Sézane, Petit Bateau et le comptoir des cotonniers, j’ai trouvé plein de choses fabriquées au Portugal, en Macédoine ou en Pologne. Amor Lux et Saint James ont aussi une part de leur production dans ces pays.
    Après, j’ai commencé à découvrir plein de marques sur le net : les petites jupes de Prune, des jupes confectionnées à Paris, Wearlemonade, dont la production est au Portugal, la Gentle factory et l’atelier Tuferry pour des jeans made in France, Post Diem qui fait des imprimés assez sympa, Numéro 7 de Coline du blog etpourquoipascoline…
    Internet est vraiment une mine d’or pour ce genre de recherches : il y a beaucoup de petites marques sympa qui proposent des beaux produits (alors certes c’est pas un choix aussi vaste que zara et H&M), rien qu’en cherchant « marque made in France » on trouve plein de choses !

    Répondre
  • #57 Mimosa le 19 avril 2018 à 17 h 18 min

    Léo : Merci beaucoup pour toutes tes infos ! :-)
    Je n’aurais pas pensé que les marques fabriquaient dans plusieurs pays, ou plutôt dans plusieurs zones du monde… Et je pensais que Zara avait depuis longtemps arrêté la production au Portugal. Je vis en Afrique du Sud alors je ne vais pas y chercher du made in France, mais je regarderai mieux les étiquettes à l’avenir !

    Répondre
  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.