Le mouton enchanté, épisode 4 : le trench

4 mars 2020

Cet article interminable n’a pas pour but de justifier un achat très cher, mais d’expliquer un achat très cher dans une catégorie de vêtements que je détestais à la base, ce qui est quand même un comble ;-)

Toute ma vie j’ai trouvé le trench horriblement classique et coincé (pas une seconde parisienne branchée comme les étrangers s’imaginent naïvement quand il y a une marinière dessous – et de toute façon je n’aime pas les parisiennes branchées, elles sont snobs). Pour moi ça allait avec les mocassins et le serre-tête (voir le collier de perles) (je rappelle que j’ai gardé quelques traumatismes stylistiques de ma petite scolarité chez les bonnes sœurs).

Or il se trouve que je suis météopathe : je m’habille avant tout en fonction de la météo et je surveille celle-ci sur plusieurs applis différentes, notamment avant un voyage (je ne supporte pas l’idée d’avoir trop chaud – il est rare que j’ai trop froid ;-).

A l’automne 2017 je suis allée à Tokyo, et il s’est avéré que le manteau le plus adapté au climat du moment serait une veste en cuir ou un trench. J’adore les vestes en cuir mais je trouve ça assez inconfortable et souvent difficile à intégrer dans mes looks (en plus les plus belles sont noires et je porte très peu de noir – le cuir camel est une des choses les plus difficiles au monde à réussir – celui de Massimo Dutti est parfait mais évidemment ils n’ont pas ma taille).

Je suis donc partie en quête d’un trench que j’ai trouvé (ironie du sort) chez Massimo Dutti. Il s’est révélé hyper pratique pendant ce voyage, d’autant que je n’avais ni mocassins ni serre-tête.

Quelques temps après mon retour, j’ai décidé que la toile était trop raide et que je le détestais et je l’ai bêtement donné (bêtement parce que la couleur était parfaite, il n’était pas mastic mais havane).

Quelques mois après c’était le printemps, et le trench étant le vêtement de demi-saison idéal pour Paris (en dehors donc de la veste en cuir), j’ai regretté cette décision trop rapide et j’en ai racheté un chez Uniqlo. Trop raide, toujours, et couleur mastic (que je n’aime pas).
Mais tellement pratique ! Le truc va avec tous les looks (pour peu qu’on s’habille normalement sans serre-tête) et plein de météos différentes.

Du coup j’ai eu la curiosité d’aller voir à quoi ressemblaient ceux de Burberry (lourde erreur) ; forcément ils avaient le trench parfait (c’est le modèle Islington en Biscuit) : ma couleur idéale, toile souple, coupe magnifique, finitions parfaites (encore heureux, vu le prix).

J’ai hésité 4 mois, avant de finalement me décider la dernière fois que j’étais à Londres, en janvier. Rien ne coûte aussi cher dans toute ma garde-robe, et je trouve que comme pour tous les produits de luxe le prix est complètement déconnecté de la réalité (même si ça reste un très beau vêtement fait en Angleterre etc) ; mais je le trouve sublime (je sais on ne voit rien sur cette photo que j’ai eu beaucoup de mal à faire avec juste le retardateur de mon téléphone, vous verrez bien mieux sur le site de la marque), il coche toutes les cases que je voulais, je ne me sens ni classique ni coincée avec et je vais le porter avec beaucoup de plaisir (j’ai presque envie que ce soit le printemps pour le mettre, c’est dire, moi qui n’ai toujours pas eu ma dose de vrai hiver cette année).

BREF. Tout ça pour dire que pour du moutonnage, c’est du solide, surtout dans une catégorie pareille. Mais je suis enchantée, c’est déjà ça ;-)

SHOPPEZ LE MOUTON

59 commentaires Laisser un commentaire
Lifestyle, Looks, Mode
,

Vous aimerez aussi

59 commentaires

  • #1 elise le 4 mars 2020 à 8 h 22 min

    Oh mais je trouve que tu as bien fait. C’ est cher cette marque, ça coûte un bras, mais alors quelle finition.
    Bravo, ton achat tu vas le garder à vie et en plus il te va à merveille, sans les perles….
    avdc le cuir et les chaussures, quel contraste merveilleux.

    Répondre
  • #2 Tabet le 4 mars 2020 à 8 h 23 min

    Je valide cet achat. C’est un investissement à long terme dans une pièce intemporelle. A “ statement piece” dirai-je. 👍🏻👌❤️

    Répondre
  • #3 pumpkin_of_december le 4 mars 2020 à 8 h 28 min

    Bonjour,

    J’adore le trench ! Pendant des années j’ai appelé ma mère Inspecteur Columbo quand elle mettait le sien (ah les ados…), jusqu’à ce que je décide un jour de demi-saison bien imprévisible de le lui piquer.
    Et ça ne me va pas du tout… à mon grand regret. J’ai essayé depuis plusieurs autres modèles mais je n’ai aucune carrure et on dirait que j’ai volé à la hâte un vêtement trop grand pour moi (genre Pierre Richard dans « Les Compères » qui enfile le costume de Depardieu). Et c’est fort dommage parce que rien de plus pratique qu’un trench au printemps. Et peu importe le prix, quand on peut se faire plaisir, surtout si c’est de la qualité qui ne va pas finir en pièces après une saison.

    Du coup je reste abonnée à ma veste en cuir eternelle.

    Répondre
  • #4 Pascale le 4 mars 2020 à 8 h 45 min

    Bonjour Hélène,

    Le Burberry un grand classique.
    Un peu trop classique en effet quand il est porté avec un serre-tête, un collier de perles et (dans mes souvenirs de petite fille) des mocassins sebago. !!!

    Pour ma pomme je n’ai jamais franchi le pas pour en acquérir un.

    Je l’ai simplement hérité de ma maman et malgré les années, il est toujours aussi beau.
    La coupe est peut-être un peu « retro » mais il est impeccable pour la demi-saison.

    C’est il me semble une valeur sur pour la citadine et les ruraux ( comme ma pomme)

    Merci Hélène

    Répondre
  • #5 BIRDI le 4 mars 2020 à 8 h 49 min

    PUMPKIN_OF_DECEMBER, moi j’ai un trench de chez Twin-set, pas donné non plus mais coupe plus courte en longueur et manches 3/4. Tu n’aurais pas l air de Pierre Richard, c’est sûr.
    Hélène, tu as très bien fait….ma mère me dit toujours: si tu avais dû dépenser cette somme en médicaments, tu l’aurais fait sans hésiter alors, faisons-nous plaisir.

    Répondre
  • #6 Hélène le 4 mars 2020 à 8 h 50 min

    elise : oui si on le fait bien contraster ça n’est pas trop classique.

    Tabet : c’est sûr, il ne s’usera jamais ;-)

    pumpkin_of_december : oui mais c’est hyper beau les vestes en cuir, moi j’adorerais en porter plus.

    Pascale : c’est super d’en hériter, vue la qualité du truc il doit en effet être en parfait état.

    BIRDI : elle est géniale la phrase de ta mère ! J’adore, je n’y aurais jamais pensé ;-)

    Répondre
  • #7 Irena le 4 mars 2020 à 9 h 10 min

    Tu ne le regretteras pas ! 30 ans après je me félicite toujours de cet achat.
    L’année de mes 40 ans, j’ai eu une frénésie de classiques, je me suis offert le Paletot Héritage The Pimlico, comme je suis petite (et grosse) je n’avais pas envie d’être coupée en deux par une ceinture ni tassée par des pattes sur les épaules :
    https://fr.burberry.com/paletot-heritage-the-pimlico-p80196911
    Je m’étais même offert la doublure chaude amovible qui peut aller avec.
    Il est parfait, ce que je pourrais lui reprocher c’est « Nettoyage à sec chez un spécialiste ». Pas de spécialiste dans ma ville, je ne le récupère pas toujours avec l’intérieur du col nickel. Plusieurs fois tentée de le passer à la machine à froid programme laine.

    Répondre
  • #8 missdior le 4 mars 2020 à 9 h 25 min

    Je ne suis pas étonnée que tu aies trouvé ton bonheur chez eux. J’en ai un acheté avant mon mariage (1977) toujours en activité. Increvable et va avec tout .

    Répondre
  • #9 Hélène le 4 mars 2020 à 9 h 49 min

    Irena : ouh mon dieu, jamais je n’oserais le mettre à la machine ! ;-)

    missdior : c’est ce que je me suis dit pour arrêter d’hyper ventiler au moment de payer ;-))

    Répondre
  • #10 alexa le 4 mars 2020 à 10 h 11 min

    Bienvenue au Club! J’ai acheté il y a 10 ans un Burberry court version été (en tissu plus léger) et crois-moi je ne le regrette pas! Je le donne religieusement à nettoyer dans un pressing spécialisé , ce qui coûte aussi un bras, mais bon il est toujours comme neuf!
    Enjoy it, le printemps arrive !

    Répondre
  • #11 Nathalie Thomas (Stuttgart) le 4 mars 2020 à 13 h 17 min

    Bravo ! Tu es magnifique avec ! J’ai acheté mon burberry en il y a plus de 13 ans et je le porte encore souvent avec grand plaisir… Donc je me joins aux autres commentaires, tu ne le regretteras pas ! C’est un indémodable!

    Répondre
  • #12 FéeClochette le 4 mars 2020 à 13 h 28 min

    Bonjour!
    J’avoue que quand j’habitais Londres, j’ai résisté… Maintenant je regrette (d’autant plus en lisant les témoignages de sa résistance au temps) et j’ai demandé à des amis l’adresse du Burberry outlet en Angleterre pour aller m’acheter un trench :)

    Répondre
  • #13 Hélène le 4 mars 2020 à 13 h 33 min

    alexa : ah donc tu confirmes ce que dit Irena, il faut un pressing spécial… je ne sais pas si j’ai ça autour de chez moi.

    Nathalie Thomas (Stuttgart) : héhé ;-)

    FéeClochette : les prix sont les mêmes à Londres et à Paris hein, si on va dans une boutique « normale » ;-)

    Répondre
  • #14 choochy le 4 mars 2020 à 14 h 03 min

    ah mais qu’il est beau celui-ci et c’est vrai que cet couleur chaude est plus vivante que la couleur classique !
    Eh bien ça tombe très bien car je viens d’hériter d’un trench burberry classique à ma taille (de ma belle-tante) mais je cherche un pressing spécialiste à Paris (ou Marseille), si certaines ont ça dans leur calepins :)

    Répondre
  • #15 Hélène le 4 mars 2020 à 14 h 35 min

    choochy : oui la couleur est vraiment magnifique, c’est ce qui a fini par me faire craquer ;-)

    Répondre
  • #16 Fran le 4 mars 2020 à 15 h 50 min

    Bonjour Hélène,
    Lorsque j’ai commencé à travailler en qualité d’assistante de Direction en octobre 1982 j’avais épousé un style que je n’aimais pas trop (le style … trench beige, pantalon à pinces marine, escarpins d’un classique redoutable). Ce trench je ne pouvais plus le porter. Je lui ai donc trouvé une belle housse car il s’agissait là d’un de mes premiers achat cher .
    A plus de 50 ans et au fil du temps, je ressort quelques belles pièces gardées et je les rejoue d’une autre façon pour ma part le style masculin/féminin.
    Le trench beige un peu grand aujourd’hui je le porte le plus souvent sur mon tailleur pantalon à carreaux avec des baskets. J’adore.
    Je trouve cette photo de Raphaël différente, percutante avec un côté décontraction et un côté de ta personnalité « je ne réponds qu’à moi-même »;-)) après je peux me tromper.

    Répondre
  • #17 Hélène le 4 mars 2020 à 16 h 01 min

    Fran : en effet, puisque ce n’est pas Raphaël qui a fait cette photo mais moi toute seule, comme écrit dans l’article ;-)

    Répondre
  • #18 Fran le 4 mars 2020 à 16 h 22 min

    Hélène :
    Donc TA photo Hélène est percutante ;-))

    Répondre
  • #19 Audrey16 le 4 mars 2020 à 17 h 33 min

    Il est ma-gni-fique ce trench, un Burberry c’est toujours une bonne idée, increvable. Même avec mon salaire de prof, je pourrais craquer, donc cela ne me choque pas du tout (après c’est un achat qui mérite réflexion, on est d’accord). Tu le portes superbement en plus, le tout est de le « twister » de façon moderne !
    (Si tu veux le donner, je me porte volontaire hein, on fait la même taille !). ;-)

    Merci pour ce partage de moutonnage de luxe qui m’aura fait rêver et bien rire !

    Répondre
  • #20 Isabelle B. le 4 mars 2020 à 18 h 20 min

    Bonjour Hélène,
    Je ne suis pas moutonne en matière de trench ! c’est un de mes vêtements préférés depuis… toujours. Avec forcément le Burberry comme référence absolue.
    Il sublime ton teint et tu lui donne un style génial. Si tu as envie de nous faire partager des photos où on le voit plus encore, ce sera chouette !
    On ne regrette jamais ces achats-là (truc ultra cher mais mythique et qui nous correspond). Ma mère m’a dit que la magie de ces grandes maisons est que, même si dix ans après la coupe est un peu datée, elle demeure élégante et intemporelle.
    Merci pour ce billet très très inspirant ;-)

    Répondre
  • #21 Linda le 4 mars 2020 à 19 h 29 min

    Bonsoir Hélène,
    Le TRENCH Burbury 😗😗😗j en rêve depuis si longtemps. C est indémodable, d une qualité exceptionnelle, et qui fait une allure de dingue. Tu as eu mille fois raison de l acheter. En effet un trench (moi c est un Zapa) et une veste en cuir pour le printemps c est juste parfait. En plus ton style sur la photo est chic et cool 😉, c est tout toi.
    Bonne soirée

    Répondre
  • #22 Hélène le 4 mars 2020 à 19 h 41 min

    Fran : ;-)

    Audrey16 : je n’ai jamais été habituée à avoir des vêtements aussi chers, à la limite parfois les sacs ou les chaussures (et encore, jamais dans cette catégorie), mais pas les vêtements.

    Isabelle B. : comme jusqu’à il y a peu je détestais les trench pour moi le Burberry n’a jamais été mythique, mais je reconnais que je n’en ai pas trouvé de plus réussi ;-)

    Linda : je pense que je le porterai pas mal, heureusement !

    Répondre
  • #23 Belette le 4 mars 2020 à 22 h 55 min

    J’adore ta photo et ce trench te va à merveille. Si on décale le style, ça ne fait pas «Mme Le Quesnoy» (-: Je n’ai pas jamais osé acheter de vêtements aussi chers, j’ai quelques sacs à mains et chaussures mais pour un intemporel, ça le fait!! Et puis l’essentiel, c’est de se faire plaisir….je viens bien de me payer un nouveau vélo très cher, si on m’avait dit ça il y a même 5ans, j’aurais explosé de rire…comme quoi!!

    Répondre
  • #24 Yakadi le 5 mars 2020 à 6 h 35 min

    Hellooo,
    Alors voici un article qui pourrait presque me faire craquer… Tu es sublime dans ce trench.
    Mais mon mètre 56 préfère les blousons ou vestes en cuir.
    C’est rigolo, jusqu’à présent j’associais cette pièce à la gabardine d’Alain Delon et des hommes dans les années 70 plutôt qu’aux perles et serre-têres.
    Sans doute une question de génération.
    Bonne journée.
    Bizzz

    Répondre
  • #25 jicky le 5 mars 2020 à 7 h 36 min

    moi j’en ai acheté 2 d’un coup: un beige et un noir (donc imaginez la facture, même si la boutique toulousaine m’a fait une réduction de 600 euros si j’en prenais 2). Jamais regretté cet achat: le plus cher aussi de ma garde robe, mais le meilleur. Un trench Burberry n’a pas la ceinture qui roulotte ou qui tombe; un trench Burberry n’a la ceinture PAS SOUS LES BRAS mais au niveau de la taille (ça a l’air de rien, mais combien j’ai essayé de trench dont la ceinture faisait sous tif!!:-) ); il est ultra bien coupé…. Bref, je pourrais en écrire des lignes. C’est LE trench parfait. Et avec un trench approximatif, on a vite l’air de Colombo (ou de Zezette Epouse X qui pousse son caddie au choix) avec..

    Répondre
  • #26 FéeClochette le 5 mars 2020 à 8 h 55 min

    Hélène : Hello! Je sais, mais dans ce outlet dans la banlieue de Londres, c’est à -50% ;)

    Répondre
  • #27 Hélène le 5 mars 2020 à 10 h 12 min

    Belette : je suis comme toi pour les vêtements chers ;-)

    Yakadi : ah non mais ça peut tout à fait aussi faire Inspecteur Gadget ;-))

    jicky : j’adore ;-)

    FéeClochette : ah évidemment, vu comme ça (je veux y aller aussi ;-) !

    Répondre
  • #28 Nathalie le 5 mars 2020 à 10 h 21 min

    Rien d’étonnant que tu aies été séduite par ce trench. Les trench Burberry sont bien coupés et durent une éternité. En plus, avec leurs différentes couleurs et coupes, impossible de ne pas trouver son bonheur. J’ai acquis mon premier en 88 et depuis j’en ai cinq de différents modèles. Tous les vêtements Burberry sont hyper confortables, bien coupés et de très bonne qualité. Cela fait des décennies que je ne porte que des chemises de chez eux et j’en suis ravie !

    Répondre
  • #29 Hélène le 5 mars 2020 à 10 h 24 min

    Nathalie : 5 !! Waow, c’est une belle collection !

    Répondre
  • #30 FéeClochette le 5 mars 2020 à 10 h 24 min

    Hélène : dès que j’ai l’adresse, je partage ;)

    Répondre
  • #31 Hélène le 5 mars 2020 à 10 h 31 min

    FéeClochette : c’est hyper gentil !

    Répondre
  • #32 alexa le 5 mars 2020 à 11 h 46 min

    Hélène : J’ai tenté le pressing « normal », mais le col n’était pas net contrairement au pressing spécialisé qui coûte quand même 25 Euros dans ma ville d’Allemagne!

    Répondre
  • #33 Hélène le 5 mars 2020 à 11 h 52 min

    alexa : merci beaucoup pour l’info ; mais du coup comment on sait qu’un pressing est spécialisé dans les trench Burberry ?

    Répondre
  • #34 alexa le 5 mars 2020 à 13 h 25 min

    Hélène : Dans mon cas, ce pressing est spécialisé dans les vêtements de « grande marque »: Cela se colporte de bouche à oreille!

    Répondre
  • #35 Hélène le 5 mars 2020 à 15 h 25 min

    alexa : ok je vais me renseigner, merci !

    Répondre
  • #36 Carinne le 5 mars 2020 à 15 h 52 min

    Message qui n’a pas pour but d’etre dans la liste de tes commentaires, mais comme je voulais t’ecrire, sachant que tu filtres les commentaires, je me suis dis que c’etait la methode la plus efficace pour t’ecrire ceci…

    Je me demande encore comment j’ai fait toutes ces annees pour passer a cote de ton blog !!! Certes je ne suis pas du tout une enorme fan de blog, pas beauté de surcroit, et je vis a l’etranger depuis 17 ans… c’est surement la raison qui explique je sois passee a travers les push, input, pub et autres referencement pour arriver sur ton blog ! Bref, comme tu dois lire des milliers de nenettes, je vais etre rapide … je t’ai decouverte grace a ton interview sur le Gratin avec Pauline Laigneau. Je me suis connectee et contre toute attente me suis retrouvee a regarder des videos de toi en train de te demaquiller pendant 20 minutes !!! C’est lunaire ! En fait le truc dingue c’est que nous avons le meme age, et ca fait toute la difference ! Alors depuis 3 semaines je te suis, et pire que ca je commande des produits que tu mets en avant car je m’y retrouve et ta « grande gueule », a lire avec toute la douceur possible, me met en confiance dans tes choix. Alors malheureusement ne vivant pas en France je fais mes achats sur Sephora.España donc tu ne beneficies pas directement de mes achats, mais je t’envoie volontiers une photo preuve de mes achats si cela entre dans ton wallet apres !! Voila jolie Helene, des emails comme le mien tu dois en recevoir des milliers par semaine…. ca changera pas ton quotidien mais moi ca va changer mes habitudes de cosmetique et a mon age, c’est bienvenu ! Derniere chose, si tu passes a Barcelone, suis toujours dispo pour une coupe ! Alors pour reprendre les mots de ton interview avec Pauline, je suis un peu trop « normale » pour toi, mais je ne porte pas de cerre-tete, c’est deja un bon point ! et crois-moi meme mariee avec des kids (jumeaux de 18 ans qui vivent leur vie bien loin de moi maintenant…) on peut assurer et avoir des choses a partager ;-) Si tu m’as lue jusque la, je suis bluffee! Prends soin de toi, Carinne

    Répondre
  • #37 Hélène le 5 mars 2020 à 16 h 13 min

    Carinne : merci beaucoup d’avoir pris le temps de m’écrire tout ça : je ne reçois pas du tout des milliers de message comme le tien, et évidemment je lis toujours jusqu’au bout, surtout quand c’est aussi gentil !
    Et je ne doute pas qu’on puisse être intéressante « même mariée avec des kids », je connais plein de gens comme ça ;-)

    Répondre
  • #38 Irena le 6 mars 2020 à 11 h 11 min

    alexa : Pareil. J’avais une adresse dans ma ville, qui a hélas fermé. Dans un pressing « normal », ce n’est pas net.
    Hélène : Pour le pressing, j’attends chaque fois un séjour à Paris pour le faire nettoyer, je le confie à quelqu’un de mon entourage, qui a la chance de bosser dans un endroit avec conciergerie. Je pense qu’en entrant chez Burberry’s à Paris 56 rue du Faubourg Saint Honoré la boutique se fera un plaisir de te communiquer l’adresse d’un pressing spécialisé.
    La pièce la plus chère de ma garde robe, c’est mon manteau Max Mara, que je me suis également offert pour mes 40 ans.

    Répondre
  • #39 Ornea le 6 mars 2020 à 11 h 25 min

    Waw, avec ce pantalon, j’adore ce look. Et puis tu as de si beaux cheveux :)
    Y’a un côté sexy classe. Top

    Répondre
  • #40 Ryo55 le 6 mars 2020 à 11 h 44 min

    Chère Hélène,

    Tu as mille fois raison.
    Moi aussi, j’ai tourné et retourné le pour et le contre pendant six mois
    avant d’acheter ma jolie veste Burberry.
    Le tissu est joli, souple, on peut le porter pendant au moins trois saisons,
    même si c’est du coton. C’est du bon coton!
    La coupe est superbe.
    C’est la qualité qui va me durer pour le reste de mes jours,
    et c’est aussi une superbe récompense qu’on peut se permettre une fois tous les
    xx ans.
    C’est le booster qui nous propulse en avant et nous permet de continuer notre parcours agréablement!

    Merci de ton partage.

    A bientôt,

    Ryo

    Répondre
  • #41 Gaëlle R le 6 mars 2020 à 16 h 52 min

    Bonjour Hélène,

    Ce trench est vraiment superbe.
    N’ayant pas encore investit dans un Burberry, et sans trouver le beige parfait, sans défaut, j’ai pour l’instant investit dans un Noir de chez Esprit, mais bon qui fait parfois un coté sérieux, et pas encore ça pour moi.

    Je pense qu’un jour, je vais finir par investir dedans, car faut remarque que sa coupe est parfaite et inégalable

    Répondre
  • #42 Wasabi31 le 6 mars 2020 à 18 h 23 min

    Bonjour Hélène,
    Très bon achat et bon investissement. Tu devrais le garder longtemps. De mon côté j’en rêvais quand j’étais jeune (20 ans) mais sans pouvoir me l’offrir. J’ai essayé pas mal de dupes mais sans qu’ils atteignent le sans graal des trenchs. Puis j’ai enfin pu me l’offrir! Il m’a coûté 2 bras mais j’espère pouvoir le transmettre à ma fille. Dans ce cas ce sera un bon investissement…
    Je trouve que la couleur est très jolie, pas classique mais pas trop originale non plus ; elle ne devrait pas ce démoder.
    Le seul truc qui ne me plait pas, c’est le legging. Désolée :)
    Bon week-end

    Répondre
  • #43 Hélène le 7 mars 2020 à 11 h 03 min

    Irena : tu as raison, je vais demander à la boutique.

    Ryo55 : héhé ;-)

    Gaëlle R : oui il faut le beige parfait, c’est hyper important.

    Répondre
  • #44 ZAZA le 8 mars 2020 à 8 h 19 min

    Bonjour à tou(te)s. Très joli ce trench Hélène -bien porté, élégance sans faire ‘trop classique Madame’- et comme toutes les pièces classiques finalement facile à « décoincer ». Il faut se faire plaisir de temps en temps (en plus là on est sur de la pièce ‘d’investissement’ recyclable avec plein de tenues, revendable …), tant qu’on ne se met pas en faillite et qu’on ne se prive pas de choses plus indispensables …Bon dimanche

    Répondre
  • #45 Brune le 8 mars 2020 à 9 h 15 min

    Ton commentaire est hilarant ! J’adore.

    Répondre
  • #46 Brune le 8 mars 2020 à 9 h 21 min

    J’ai eu deux trenchs dans ma vie et aucun ne m’a plu. Ce n’est pas un vêtement qui m’attire MAIS si j’essayais un Burberry, peut être que je changerais d’avis. Le tien te va super bien, j’avais adoré la photo sur instagram.

    Répondre
  • #47 Hélène le 8 mars 2020 à 11 h 07 min

    Brune : lequel ?

    Répondre
  • #48 FéeClochette le 9 mars 2020 à 14 h 44 min

    Donc, pour celles et ceux qui vont à Londres : Burberry outlet store, 29-53 Chatham Place, Hackney, London E9 6LP – ouvert de 10h00 à 19h00 en semaine, et de 11h30 à 18h le dimanche :)

    Répondre
  • #49 Hélène le 9 mars 2020 à 16 h 32 min

    FéeClochette : yesss !! Tu es la meilleure, merci mille fois !!!

    Répondre
  • #50 Mimosa le 9 mars 2020 à 17 h 39 min

    Hélène : Exactement, pour moi le trench c’était Inspecteur Gadget, en tout cas c’est comme ça que je me sens dedans ;-)
    A Tokyo au printemps il fait partie de l’uniforme des japonaises : des hordes de jeunes femmes en jupe pastel / blouse crème / collants beiges / ballerines / trench, j’avais fini par le prendre en horreur ! Mais en fait sur beaucoup de silhouettes je trouve ça très élégant.
    En lisant tes avertissements sur le prix je me suis demandé combien ça pouvait coûter chez Burberry, ouh là là j’étais très loin du compte !!! Je suis d’accord sur le fait que c’est déconnecté de la réalité de l’objet ; je dis ça sans jugement, c’est plutôt moi qui me suis sentie déconnectée aussi d’un certain univers ;-)

    Répondre
  • #51 Hélène le 9 mars 2020 à 17 h 52 min

    Mimosa : ah non mais je suis complètement d’accord, c’est effroyablement cher (et j’ai vu les jeunes femmes que tu décris à Tokyo à l’automne aussi, ça m’avait frappée ;-).

    Répondre
  • #52 dorothée le 10 mars 2020 à 15 h 38 min

    Bonjour Hélène
    J’ai fait l’acquisition d’un trench Burberry il y a environ 6 ans (vallée village donc prix plus abordable qu’en boutique), après plusieurs années de réflexion. J’avais beau essayer en boutique des trenchs moins chers c’était celui de Burberry qui me revenait en tête. Je ne regrette pas cet achat, il ne « bouge » et pourtant je le porte automne et printemps et le lave en machine (il est noir et il n’a pas blanchit). Il s’adapte à n’importe quelle occasion, tenue etc. Bref un investissement sans regret
    Belle journée

    Répondre
  • #53 Sophie le 10 mars 2020 à 16 h 32 min

    Ah c’est vrai qu’il est cher, mais qu’est-ce qu’il est beau ce trench ! Et il te va super bien !
    Je ne suis pas sûre que ce soit un achat « mouton », c’est vraiment une pièce indémodable, pas, le dernier truc fashion du moment, qui sera passé de mode dans six mois (et je dis ça sans juger celles qui cassent un PEL pour acheter le dernier truc fashion du moment, vu les sommes que je suis capable de dépenser pour des fringues qui moisissent ensuite dans mon placard ;-)

    Répondre
  • #54 Hélène le 10 mars 2020 à 16 h 37 min

    dorothée : c’est vrai qu’une fois qu’on a vu ceux de Burberry, on a du mal à trouver les autres aussi jolis ;-)

    Sophie : tu as raison, on n’est pas vraiment dans la rubrique mouton, en fait ;-)

    Répondre
  • #55 Althea le 13 mars 2020 à 13 h 33 min

    Bonjour, Hélène,
    Tu as eu raison d’acheter ce trench-coat, tu vas le garder toute ta vie.
    J’ai acheté le mien en 1978, il est bleu marine et encore tout à fait mettable, bien que je ne le porte plus guère (il est plutôt long et je ne me résigne pas à le faire raccourcir)
    Il faut absolument le faire nettoyer dans un pressing spécialisé, c’est comme pour les foulards Hermès.
    J’ai lu avec étonnement que Dorothée le lavait à la machine; toutes les boucles du mien sont recouvertes de cuir, que le pressing est obligé de découdre avant de le nettoyer, et bien sûr de recoudre après. Ce qui explique les tarifs …
    J’en profite pour te remercier pour ta spontanéité si rafraîchissante et l’honnêteté dont tu fais preuve.

    Répondre
  • #56 Irena le 14 mars 2020 à 9 h 59 min

    dorothée : J’ai plusieurs fois été tentée de le mettre à la machine, surtout lorsque je le confiais à un pressing « pas spécialisé » de ma ville (parce qu’il n’y en n’a plus) et que je le récupérais pas net.
    Je pensais : lavage à l’eau froide, pratiquement pas d’essorage, étendu sur cintre, mais grosse question à propos du repassage. Peux tu me dire comment tu procèdes, au cas où je succomberais à la dangereuse tentation de le mettre à la machine ?

    Répondre
  • #57 Hélène le 14 mars 2020 à 11 h 42 min

    Althea : ;-)

    Répondre
  • #58 Isabelle B. le 19 mars 2020 à 8 h 23 min

    Bonjour Hélène,
    Je reviens sur cette page pour le thème « Mouton enchanté. Pas pour le trench mais grâce à toi, j’ai découvert Missoma et j’ai commandé des chaines et pendentifs dorés à porter en accumulation, cinq ans après tout le monde ;-). Merci car c’est un lien sur ta page qui m’a mené à cette très jolie marque et j’ai trouvé mon bonheur. Merci ! Bonne journée !

    Répondre
  • #59 Hélène le 19 mars 2020 à 11 h 22 min

    Isabelle B. : ahh super ! ils font vraiment de jolis bijoux !

    Répondre
  • Laisser un commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *