Le bonheur est dans les petits bonheurs

1 novembre 2022

J’avais écrit un article sur ma passion pour les vestes aviateur que je voulais illustrer avec celle-ci, je l’ai donc prise pour une balade au bois de Vincennes avec Raphaël dimanche.

Et puis je me suis sentie tellement heureuse en rentrant chez moi, que j’ai changé tout mon article.

Une des choses qui me rend profondément heureuse, c’est d’être dans la nature avec les gens que j’aime, par temps frais et avec une belle lumière.

Dimanche était le premier jour de vrai automne après une semaine beaucoup trop chaude, les bois sentaient la terre humide et la mousse, j’étais avec mon ami le plus cher, et la lumière de ce premier jour de changement d’heure était toute dorée à travers les feuilles.

C’était un moment tout simple : on a marché jusqu’au petit lac en se racontant notre vie, on a bu un café en regardant les barques et les reflets du soleil sur l’eau, et on est rentrés dans la nuit tombante, en se perdant malgré nos GPS ;-)

Le bonheur est dans les petites choses du quotidien et la capacité à les voir. J’ai la chance d’avoir cette capacité, très développée. Chaque petit bonheur m’emplit d’un grand bonheur. Fugace, mais c’est l’essence du bonheur, et savoir le saisir et l’apprécier au moment où il passe, en fait partie.

Voilà voilà, ce qui devait être un article mode n’en est pas un du tout, et finalement c’est très bien comme ça.

Je vous mets quand même la liste de ce que je porte hein ;-)

Veste Miss Selfridge (j’ai pris du EU 44, c’est parfait) (je ne comprends rien aux tailles européennes…)
Jean Topshop
Pull Asos
New Balance 991
Sac Marc Jacobs

38 commentaires Laisser un commentaire
Lifestyle, Looks, Mode, Parfois la vie est une vallée de roses (et parfois non)

Vous aimerez aussi

38 commentaires

  • #1 lily_de_lavalley le 1 novembre 2022 à 10 h 14 min

    Bonjour à tous.
    Cet article me parle beaucoup. Je n’ai jamais trouvé ma vie très “extraordinaire”. Je ne voyage jamais par exemple et je voyais tout le monde autour de moi voyager, j’étais très envieuse.
    Puis la pandémie a remis les compteurs à 0. J’ai un meilleur ami que j’ai rencontré en première année de maternelle, cela fait donc 30 ans que nous sommes amis, ce n’est pas rien. Il est la personne que j’aime le plus au monde. Il vit à Paris et moi en Corse, loin des yeux mais pas loin du cœur. Nous faisons donc de chacune de nos rencontres des moments fabuleux ! En décembre nous avons donc prévu notre fameuse journée “pizza terrasse”. On commande italien de A à Z (vin compris 😁) et on se met sur la terrasse de mes parents face à la mer. L’après-midi on boit du bon thé en vrac et on refait le monde!

    J’ai aussi réalisé que voyager ne m’intéressait finalement pas tant que ça. Moi je veux vivre dans la nature avec des animaux. C’est chose faite, je vis en plein milieu d’une mini forêt de chênes, avec deux grands cèdres et un figuier. Et j’ai deux chiens (qui détruisent tout pour le moment mais ça passera 🤣). Je ne perds pas espoir qu’un jour mon meilleur ami viendra vivre avec moi !

    Une belle lumière, un beau coucher de soleil, un bourdon retardataire… ça me fait sourire. Je vais bientôt devoir allumer mon poêle, ça me fait sourire…
    Il me reste des travers futiles à corriger pour me sentir encore mieux, mais ça se travaille avec l’âge je pense, quand je n’aurais plus cette pression qu’on met sur le dos des trentenaires.

    Répondre
  • #2 Carole le 1 novembre 2022 à 10 h 24 min

    Je suis en parfait accord avec ce que vous avez écrit. La vie est pleine de petits bonheurs. Marcher dans la nature et profiter des belles couleurs automnales avec un ami en font partis. Belle journée Hélène .

    Répondre
  • #3 Caro le 1 novembre 2022 à 10 h 42 min

    Jolie tenue tout en Camaieu de beige idéale sous ce beau soleil.
    Le blouson rend super je croyais un haut de gamme sur vous. J’en ai en noir avec la fourrure blanche de l’année dernière. J’hésite à me laisser tenter par celui-ci… Vous faites quelle taille en taille française ? (pour m’aider à commander la bonne taille). Merci Hélène et bien d’accord avec vous il faut apprécier chaque petit moment

    Répondre
  • #4 Hélène le 1 novembre 2022 à 10 h 50 min

    lily_de_lavalley : je pense qu’il ne faut pas se tromper entre ce que tout le monde fait et ce dont on a vraiment envie.
    En effet voyager beaucoup est très à la mode, ça ne veut pas dire que c’est un goût universel.
    Tout comme la nature : pour moi c’est vital mais la plupart de mes amis s’en foutent un peu (ils sont plus axés sur la culture, qui personnellement ne m’intéresse pas car j’en ai trop bouffé ado et jeune adulte – d’où le désintérêt absolu de vivre à Paris pour moi).
    Perso je note mes petits bonheurs, j’ai une fiche pour ça dans mon téléphone. Et bien ils sont toujours reliés à la nature et la lumière (et la fraîcheur ;-).

    Carole : merci ;-)

    Caro : Miss Selfridge est la ligne de vêtements du grand magasin britannique Selfridges, qui est un équivalent du Bon Marché.
    Je fais du 46 en taille française.

    Répondre
  • #5 Gaëlle R le 1 novembre 2022 à 11 h 55 min

    Bonjour Hélène,

    J’adore aussi ce type de blouson, j’en ai un aussi, mais que j’ai pas encore trouvé l’occasion de le mettre vu les températures, mais ça arrive doucement.

    ces photos sont magnifiques, .je suis tout à fait d’accord avec toi, il faut savoir apprécier les petits bonheurs, la vie est passe tellement vite et si fragile parfois .
    Il faut savoir aussi s’en créer, comme un bon livre avec un tasse de thé, des moments simples avec des amis, savoir se faire plaisir (ça c’est encore pas facile pour moi ,mais j’y travaille hihi).
    Et si on sait bien regarder la nature, elle nous offre pleins de moment de bonheur. La piscine de la résidence est fermée, mais j’ai vu de ma chambre sur le parc d’un côté, et j’aperçois souvent des petits écureuils, et coté terrasse, j’ai un voisin qui a un arbre dans son jardin souvent en fleurs ou avec beaucoup de feuilles, des oiseaux y ont créés leur nid, et de temps en temps je les vois et les admire, un moment suspendu…
    Je te souhaite une très bonne journée remplies de belles choses

    Répondre
  • #6 Nina le 1 novembre 2022 à 12 h 09 min

    Oh lala mais oui ! Moi aussi j’ai la chance d’avoir cette capacité à ressentir mes petits moments de bonheur! Les proches avec qui on se promène, les moments avec mes nièces/neveux. L’amour de mon mari et le bonheur d’être en bonne santé d’être Dans un foyer chaleureux avec ma chienne aimée !
    C’est quand on a des épreuves de santé (ou autre) qu’on sait que les petits bonheurs SONT le bonheur !

    Répondre
  • #7 Hélène le 1 novembre 2022 à 12 h 20 min

    Gaëlle R : c’est génial de voir un bout de nature de chez soi, ça serait un rêve pour moi ;-)

    Nina : “les petits bonheurs SONT le bonheur” : absolument ! Le bonheur avec un grand B et qui dure éternellement, est un mythe et on s’épuise pour rien à l’attendre, il faut savoir le saisir chaque fois qu’il passe sous la forme d’un petit bonheur ;-)

    Répondre
  • #8 MarieP le 1 novembre 2022 à 12 h 21 min

    Quel bel article, et tellement en écho à ce que me disait ma fille aînée hier soir .
    Et moi aussi, la nature est une telle source d apaisement. En septembre 2016, c’est la “Nature” , avec un N majuscule, comme si elle était une personne vivante qui a parlé à mes sens (vue, ouïe, odorat , touché) pour me dire “réveille toi Mp, revient à la vie, regarde comme tout ça est beau” . J’étais au plus profond d’une terrible dépression à cause de choses très graves survenues dans ma vie 3 ans auparavant (viol de mes filles par mon ex mari et je n’arrivais pas à “refaire surface “) et ce jour là d automne j’avais réussi à sortir me promener , j’étais seule dans la bois. Il faisait doux, le soleil caressait ma peau sur mon visage, les feuilles sentaient le champignon et craquait sous mes pas” . Tout d’un coup un immense bien être à surgi en moi, du plus profond de moi. Et je me suis dis ( et je date parfaitement mon retour à la vie de ce moment là très précis) “tu vas aller bien, tu vas arrêter toutes ces mer…de médicaments, c’est pas ça qui va te guérir, tu es ton propre médicament Mp” et de ce jour j’ai commencé ma remontée à la surface. Et aujourd’hui, bientôt 10 ans après ces événements dramatiques je vais bien, mes enfants vont bien parce je vais bien aussi. Et je suis 1000 fois plus forte qu’avant. La Nature est mon endroit refuge, j’ai la chance de vivre dans l’un des département les plus verts et peuplés de forêts, le Jura. Voilà, merci la Nature .

    Répondre
  • #9 Caroline le 1 novembre 2022 à 12 h 34 min

    Bonjour Hélène
    Je suis d’accord avec ce que tu viens de dire. Pour ma part, c’est l’âge qui m’a permis de prendre conscience de ce que tu dis. Aujourd’hui je n’aime rien de plus au monde que de passer une soirée avec mon amoureux à nous cuisiner un petit dîner ensemble et à regarder Colombo ( si, si ) blottie contre lui . Rien de fantastique mais être avec une personne qu’on aime, vivre un moment qu’on partage ensemble pleinement. Et surtout en prendre conscience ;))

    Répondre
  • #10 Hélène le 1 novembre 2022 à 12 h 37 min

    MarieP : tu sais peut-être qu’au Japon les médecins tout ce qu’il y a de classique prescrivent des cures de sylvothérapie (la thérapie par les arbres, la forêt) à leurs patients qui sont dépressifs ou très stressés ; c’est reconnu scientifiquement là-bas, et ça résonne tout à fait avec ce que tu dis.

    Caroline : je crois que beaucoup de prises de conscience et de belles choses qui vont avec viennent avec l’âge, en effet.

    Répondre
  • #11 Anaïs le 1 novembre 2022 à 14 h 17 min

    Coucou Hélène! 🙂
    Merci beaucoup pour ce billet de blog qui fait énormément de bien.
    Tu as énormément de chance d’avoir un ami comme Raphaël et d’avoir surtout développé un lien que tu as la possibilité d’entretenir (pas toujours facile pour moi de voir mes amis, chacun a sa vie etc…
    Aussi, c’est très précieux je trouve cette capacité que tu as et cultives de dire merci au bonheur, tout spécifiquement dans une ville comme Paris, si belle soit elle, qui peut vite néanmoins donner le blues.

    Ola ça y est c’est moi = je négative 😅🤣

    Je t’embrasse et te souhaite une très belle journée de la Toussaint 🌻🏵️🌷

    Répondre
  • #12 Hélène le 1 novembre 2022 à 14 h 21 min

    Anaïs : ah non mais tu as raison, je n’aime pas du tout vivre à Paris (mais pour le moment c’est comme ça) ;-)
    En effet j’entretiens soigneusement mes amitiés, même si les gens sont loin (Marlena par exemple), elles comptent énormément pour moi.

    Répondre
  • #13 Sophie. le 1 novembre 2022 à 14 h 26 min

    Bonjour Hélène,
    Tu as bien fait de changer le sujet de ton billet. J’ai la chance de pouvoir aller à cet endroit depuis chez moi à vélo et quand ça va moyen, mal ou bien j’éprouve ce besoin impérieux de m’y rendre et de respirer l’air ou contempler les couleurs de la nature. Mais pour être honnête, pouvoir passer du temps avec un ami, c’est la garantie d’un immense bonheur, c’est de plus en plus rare. Cette semaine, j’ai retrouvé mes 3 meilleurs amis depuis mon adolescence et cela faisait plus de 30 ans que nous ne nous étions pas retrouvés à quatre, car nous avons nos vies mais que c’était bon! Tout était plus beau ce jour là.

    Répondre
  • #14 Delph le 1 novembre 2022 à 14 h 34 min

    Coucou Hélène

    Je partage Ô combien ta vision de ces petits bonheurs « Matriochka » 😉s
    S’émerveiller de ces senteurs terreuses, de cette lumières dorée, des couleurs de l’automne et de tous ses plaisirs réconfortants.
    Résidant non loin du bois de Vincennes et tout proche des bords de Marne, je suis comblée !
    Aussi, au rythme où la météo se détraque, nous devrions tou.t.e.s se réjouir de pouvoir encore profiter de différentes saisons,…
    Lire tes articles fait parti de mes petits plaisirs, ils sont frais, authentiques et pleins d’optimisme.

    Merci à toi 🙏

    Répondre
  • #15 Brigitte le 1 novembre 2022 à 15 h 56 min

    Bonjour Hélène

    J’habite en face de ce merveilleux bois de Vincennes….c’est mon refuge quand le moral n’est pas au top..savoir que l’on peut en profiter juste en traversant le rue est l’un de mes petits bonheurs.
    Je vous ai croisés avec Raphaël ce jour là …sans vous déranger dans ce moment de bonheur…
    Cordialement

    Répondre
  • #16 Belette le 1 novembre 2022 à 16 h 23 min

    Les petits bonheurs sont le bonheur de notre vie….ayant cumulé plusieurs soucis de santé ces 2 dernières années, je me rends encore plus compte qu’il faut apprécier chaque instant!! Une balade en forêt, regarder les couleurs sur le château changées en fonction des saisons en buvant un bon thé, lire, faire un puzzle, partager un moment avec des amis autour d’un bon repas, regarder un film en amoureux, partir en week-end explorer un nouveau lieu ou pour retrouver ses amis….Et surtout chérir ses relations amicales!! Merci pour ce joli article.

    Répondre
  • #17 Hélène le 1 novembre 2022 à 16 h 31 min

    Sophie. : c’est vrai, j’ai des amis aussi proches que de la famille (parfois même plus), ma vie ne serait pas du tout la même sans eux.

    Delph : merci beaucoup à toi !

    Brigitte : tu aurais pu, ça me fait toujours plaisir de rencontrer des gens ;-)
    Quelle chance d’habiter juste en face du bois, je disais à Raphaël que je devrais déménager là-bas ;-)

    Belette : merci à toi ;-)

    Répondre
  • #18 JOHANNA le 1 novembre 2022 à 22 h 58 min

    Oh… Trop joli cet article…

    Merci :)

    Répondre
  • #19 Carlotta le 2 novembre 2022 à 8 h 00 min

    Je pense que c’est là l’essentiel et que c’est un des effets bénéfiques de l’âge ( un des rares😜)que de comprendre cela. Je rentre d’une semaine dans les Cévennes, j’ai fait le plein de belle lumière, de jolis paysages et d’apéro en terrasse, cette joie me porte.
    Bonne journée.

    Répondre
  • #20 Hélène le 2 novembre 2022 à 8 h 51 min

    JOHANNA : ;-)

    Carlotta : oui heureusement qu’il y a certains avantages à avancer en âge (et il y en a, sans aucun doute) ;-)

    Répondre
  • #21 Bolesse Cécile le 2 novembre 2022 à 11 h 12 min

    Les petits bonheurs simples( comme boire un café en terrasse avec mon père de 82 ans et regarder les gens déambuler sur le port de La Rochelle) sont les meilleurs. :)

    Répondre
  • #22 Maca le 2 novembre 2022 à 12 h 03 min

    Bonjour Hélène, votre article me parle tellement ! Il me renvoie au livre de Philippe Delerm qui s’intitule “la première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules” dans lequel plein de petits chapitres de deux trois pages nous rappellent le plaisir des joies simples.
    Je vous le recommande si ce n’est déjà fait !

    Répondre
  • #23 Hélène le 2 novembre 2022 à 12 h 45 min

    Bolesse Cécile : ah ça, un café sur le port c’est assez miraculeux !

    Maca : je l’ai lu il y a longtemps, tu as raison c’est tout à fait ça ;-)

    Répondre
  • #24 Agnès tout simplement le 2 novembre 2022 à 15 h 32 min

    Tout à fait d’accord. Ils ont l’air ponctuels comme ça ces moments (et ils le sont) mais je pense qu’ils ont un effet à long terme. Ils s’infiltrent et fortifient nos ressources intérieures tellement c’est beau tellement c’est bon.
    J’ai vécu un moment comme celui ci il y a quelques jours. Sur Angoulême en fin d’après midi. Des nuées d’étourneaux enveloppaient littéralement le ciel, ils allaient et venaient dans un ballet incroyable à la fois très poétique, voire magique (j’en avais le souffle coupé) et très graphique ( mais genre comme plein de petits pixels qui dansaient, animés par un programme informatique). Au début j’ai un peu pensé à Hitchcock. Parce que ça piaillait tout pareil aussi. Mais le grandiose et la beauté ont pris le dessus ;-)

    Répondre
  • #25 Hélène le 2 novembre 2022 à 17 h 18 min

    Agnès tout simplement : “ils ont un effet à long terme” : oui tu as raison !

    Répondre
  • #26 Mimosa le 2 novembre 2022 à 17 h 25 min

    Bonjour Hélène,
    C’est vrai que c’est une chance de se rendre compte de ces moments.
    J’y suis assez attentive et sensible aussi, et comme toi la nature en général me procure beaucoup de bien-être. J’ai cru que j’y devenais plus sensible avec l’âge, mais en fait je pense que j’y faisais simplement moins attention par le passé.

    Je ne suis pas forcément à l’aise en forêt parce que je me sens mieux quand l’horizon est dégagé, mais j’adore les grands arbres quels qu’ils soient. Et la végétation en ville, finalement très présente, me fait beaucoup de bien ! J’apprends à reconnaître les arbres, depuis que je sais à quoi ressemble un poivrier, j’en repère partout ;-) Il y a dans le jardin public à côté de chez moi une glycine magnifique, en fleurs c’est une merveille, mais quand les fleurs sont fanées et qu’il n’y a plus que des feuilles vert tendre, c’est aussi une splendeur. J’ai aussi pas mal de succulentes, certaines ont fleuri après quelques années, je trouve ça incroyable et prends ça comme un compliment ;-)

    Habituellement je n’aime pas le dimanche de changement d’heure d’octobre, cette journée me fout le cafard à cause de la nuit qui tombe soudainement très tôt. Mais ce dimanche, il faisait très beau, je suis allée courir en bord de mer à 7h (mon corps pensant qu’il était 8h), je me suis retrouvée dans une foule de runners en dossard pour cause de marathon, et ça avait quelque chose de magique de voir tous ces gens levés tôt pour aller courir 42,2 km tous ensemble. Un ami nous a rejoints mon compagnon et moi pour un café, on est allé voir une brocante sur le port, puis boire quelque chose de frais sur une terrasse à l’ombre – il faisait vraiment très très chaud, j’ai eu une pensée émue pour les marathoniens sous le soleil… – finalement on a enchaîné sur un déjeuner au même endroit, rien de tout cela n’était prévu, et cette journée de 25 heures a été très agréable !

    Pendant que je lisais ton billet, une de mes chattes s’est installée en boule sur mes genoux, c’est aussi un de mes petits bonheurs. Je n’avais jamais eu d’animal jusqu’à récemment, et je suis toujours étonnée du lien qui se crée et du bonheur que cela apporte, je crois que je n’en serai jamais blasée.

    Pour revenir à la nature, il semble qu’on s’en soit trop déconnectés au 20è siècle, aveuglés par le progrès technique qui permettait de s’affranchir de ses contraintes. Je crois qu’aujourd’hui on se rend compte qu’on est allé trop loin de ce côté-là, et que l’espèce humaine ne peut pas faire abstraction du reste du vivant (ou non vivant d’ailleurs), qu’on est lié par essence à tout notre environnement, et qu’il nous nourrit de multiples façons, pas uniquement par ce que l’on avale. Les choses changent petit à petit, et les cultures occidentales sont probablement les plus en retard. Tu cites les cures de sylvothérapie, j’avais lu aussi qu’une étude montrait qu’à l’hôpital, les patients se rétablissaient mieux quand ils voyaient de la verdure et du ciel par la fenêtre, plutôt qu’un mur gris (oui oui il faut une étude sérieuse pour établir ça ;-) Bref, tout ça pour dire que la nature nous apporte sûrement à tous beaucoup de bien-être, mais qu’on n’en a pas tous la même conscience !

    Merci pour ce sujet qui me parle beaucoup !

    Répondre
  • #27 Hélène le 2 novembre 2022 à 17 h 36 min

    Mimosa : je suis d’accord, nous faisons partie du monde animal et de la nature et ce n’est pas normal d’en être coupés à ce point.

    Répondre
  • #28 Yakadi le 3 novembre 2022 à 8 h 31 min

    Oui, ça fait du bien qu’on nous le rappelle parfois…
    Il y a quelques années après un événement très triste dont j’avais du mal à me remettre, j’avais reçu un conseil précieux… je devais dès le matin être attentive à tout ce qui se passait de joli dans la journée, et il fallait au moins trois choses. Cela pouvait être un coucher ou lever du soleil, un merle qui me saluait le matin, une feuille qui me tombait sur l’épaule, une coccinelle mais aussi un automobiliste qui s’arrête a un passage piéton et qui répond a mon sourire, un feu qui passe au vert piéton a mon arrivée…
    En fait, il m’arrivait de jolies choses toute la journée, et souvent en lien avec la nature. Même la nature appauvrie de ma ville y mettait du sien.
    Merci pour cette jolie pensée et bonne journée !

    Répondre
  • #29 Hélène le 3 novembre 2022 à 10 h 11 min

    Yakadi : les confinements m’ont vraiment beaucoup déprimée, et depuis le premier je note tous les soirs dans un carnet 3 choses pour lesquelles je suis reconnaissante, ou positives, ou dont je suis fière, etc…, de ma journée.
    Je ne suis pas sûre que ça change énormément ma vison des choses parce que je vois déjà tout ça, mais ça ne peut pas faire de mal et puis j’adore écrire à la main, on ne le fait plus du tout ;-)

    Répondre
  • #30 Yakadi le 3 novembre 2022 à 10 h 22 min

    Hélène : ouiiiii, écrire à la main avec un beau stylo et sur un papier qui glisse bien … un de mes petits plaisirs également😉

    Répondre
  • #31 Yakadi le 3 novembre 2022 à 14 h 18 min

    … sinon ton blouson aviateur est très beau !

    Répondre
  • #32 Hélène le 3 novembre 2022 à 14 h 35 min

    Yakadi : je l’adore !! ;-)

    Répondre
  • #33 Cristina le 3 novembre 2022 à 16 h 08 min

    Tout à fait d’accord, le bonheur est dans les petits bonheurs de la vie. On peut parfois avoir tendance à l’oublier, merci pour le rappel! ♥

    Répondre
  • #34 Penelope le 6 novembre 2022 à 8 h 30 min

    Salut Hélène,
    Connais-tu le Dr Joe Dispenza ?
    Bonne journée 💎🌺

    Répondre
  • #35 Hélène le 6 novembre 2022 à 11 h 22 min

    Cristina : ;-)

    Penelope : jamais entendu parler ;-)

    Répondre
  • #36 Amélie le 8 novembre 2022 à 14 h 23 min

    Tu as tellement raison ! Il faut essayer de se concentrer sur ces petits bonheurs simples du quotidien, ce sont eux qui permettent de relativiser quand tu as passé une journée merdique. Comme toi, une balade dans la nature me fait du bien. Une session piscine ou un cours de yoga aussi, car je me sens apaisée ensuite. Je n’aime pas l’automne, mais les couleurs des arbres et cette lumière si particulière à cette saison m’aident à passer le cap !

    Répondre
  • #37 chris le 21 décembre 2022 à 13 h 15 min

    Super les photos et ce que tu dis dans l’article Hélène! J’arrive quinze ans après, mais je viens juste de le lire et ça m’a remonté le moral, alors je tenais à te le dire ;)

    Répondre
  • #38 Hélène le 21 décembre 2022 à 13 h 20 min

    chris : oh ça me fait plaisir, merci à toi !

    Répondre
  • Laisser un commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *