Au début, on joue…

25 mai 2018

… avec les couleurs et les textures. On essaye des milliards de combinaisons et d’effets. On construit des maquillages hyper créatifs et élaborés, avec tellement de bonheur.

Et puis on s’habitue. On commence à maitriser les techniques, et on sait ce qui nous va le mieux.

Au bout d’un moment on n’essaye plus de nouvelles couleurs, on n’achète plus de nouvelles palettes parce qu’on sait exactement ce qu’on utilisera ou pas, et qu’on en a quand même un peu marre de tous ces fards qui traînent partout sans servir.

Et c’est une bonne chose : ce n’est pas une tragédie du vieillissement ou le triste effet d’un esprit blasé, mais la satisfaction de l’expérience. On sait exactement ce qu’on aime, ce qu’on recherche et ce qui nous va. On sait reconnaître la 800ème édition de ce qu’on a déjà. On économise des sous (à dépenser ailleurs ;-)).

La maturité en maquillage et en couleur est une « bénédiction », personnellement je l’apprécie chaque jour. Elle me permet d’aller plus vite au plus joli et au plus efficace pour moi ; elle me permet d’être beaucoup moins influencée par les modes passagères, et de savoir exactement quels sont les basiques de ma garde-robe make up.

Et vous ?

57 commentaires Laisser un commentaire
Le maquillage

Vous aimerez aussi

57 commentaires

  • #1 Belette le 25 mai 2018 à 9 h 28 min

    Oui c’est très vrai ce que tu dis. Au début, je voulais chaque palette qui sortait maintenant c’est plus réfléchi…j’en ai quand même acheté une aux USA :-) Que de jolis tons irisés qui renvoient la lumière du soleil en été… bon 17 dollars, je ne me suis pas ruinée!! On a surtout trouvé les couleurs qui nous vont le mieux et certains produits qui sont parfaitement adaptés et dont on ne sépare plus!! Ça laisse un peu de marge pour tenter des couleurs différentes sur les lèvres….au beauty lip lab de Bite, j’ai créé mes 2 ral dont un rouge parfaitement adapté à ma peau, ma couleur de cheveux, je l’adore et je vais pleurer lorsqu’il sera terminé puisque la marque n’est pas distribuée chez nous, impossible de le refaire…Pour la petite histoire, la jeune femme qui s’est occupée de moi, a fait pour rire et pour moi « one crazy color »…je me suis retrouvée à essayer un ral rose néon type stick de ski des années 80, c’était pour rire évidemment et ça a bien fonctionné…mais force est de constater qu’elle avait l’oeil car il allait parfaitement à ma carnation!! Bonne journée.

    Répondre
  • #2 ML le 25 mai 2018 à 9 h 28 min

    Coucou Hélène !
    Super article ! Pour ma part je n’ai que 18 ans alors je ne pense pas être encore arrivée à cette période de ma « vie de makeup ». Cependant j’ai toujours remarqué que je n’ai jamais vraiment suivi les modes comme par exemple les sourcils très fins qui sont passés ensuite en très épais… Je me suis toujours maquillé le teint de la même manière (avec sourcils mais légèrement) en me maquillant les yeux légèrement et seulement quelques fois la bouche pour la faire ressortir. Ça fait déjà quelques temps que je ne change pas la manière de me maquiller parce que j’aime ce côté « naturel » qui met certains atouts en valeur ! Mais j’aime le maquillage, ça vraiment je l’assume.
    Merci pour ton article, cela permet de revenir un peu sur soi ;-)

    Répondre
  • #3 Ocenae le 25 mai 2018 à 9 h 31 min

    Bonjour Hélène !
    Ton article m’a beaucoup intriguée. Il y a quelques temps, j’ai arrêté d’acheter du makeup, pendant un certain moment (les rouges à lèvres ça n’en compte pas !) Car comme toi je savais ce qui m’allait, ce dont j’avais envie. Et puis il y a peu, j’ai eu envie de tester autre chose et d’autres techniques. Du coup j’ai l’impression de me redécouvrir. Donc en ce moment je suis plutôt dans la phase inverse, j’achete, je teste, je m’émerveille devant une palette dont j’ai probablement déjà un dupe. J’essaie alors d’acheter que des couleurs que je n’ai pas en ma possession. La par exemple j’ai envie de jeter mon dévolue sur du bleu !

    Mais ton article est très intéressant. Je suis excitée de découvrir autre chose mais aussi impatiente (mon portefeuille encore plus) de retourner dans cette phase où je saurai ce qui me va et ce qu’il ne faut absolument pas que je teste …

    Merci pour tes articles !

    Répondre
  • #4 Nathalie le 25 mai 2018 à 9 h 46 min

    Très bon article, au final on fait de réelles économies lorsqu’on sait ce qu’on utilise au quotidien

    Répondre
  • #5 Planelles sonia le 25 mai 2018 à 9 h 52 min

    C’est tout à fait vrai. Quel bonheur de ne pas être influencée par les médias et autres publicités. Enfin un avantage à prendre de l’âge. ….. Bravo pour la belle écriture de ce billet.

    Répondre
  • #6 Hélène le 25 mai 2018 à 10 h 14 min

    Belette : oh il faudra que j’essaye ça la prochaine fois que j’irai à New York !

    ML : ;-)

    Ocenae : ton cheminement est intéressant !

    Nathalie : Planelles sonia : merci ;-)

    Répondre
  • #7 milo le 25 mai 2018 à 10 h 30 min

    Tout à fait d’accord. D’une part qui à le temps le matin avant de partir travailler de passer une heure à se maquiller ?
    D’autre part qui utilise la totalité des couleurs qui se trouve dans une palette ? A mon avis personne. Moi aussi quand
    je les regarde toutes ces belles palettes ça me fait envie mais après je me dis à quoi bon, je mets toujours la meme chose.
    Et puis je trouve qu’en vieillissant (j’ai 52 ans) , trop de maquillage sur les yeux bof bof, ça donne vite l’air fatigué.

    Répondre
  • #8 Manuela le 25 mai 2018 à 10 h 33 min

    C’est tellement exact cet article !

    Répondre
  • #9 alex le 25 mai 2018 à 10 h 35 min

    Salut hélène,
    Super article, merci, j’adore.
    Il me parle beaucoup car avant hier j’ai reçu une « critique » d’une de mes collègues me disant que je me maquille comme une jeune adolescente, et que vers la trentaine il fallait mettre des couleurs plus neutres. j’avoue cela m’a vraiment déstabilisée et remis en question. Car moi j’aime bien mettre un peut de peps sur les yeux avec un peu de orangé ou du rouge, ou brique. Je me suis dis si çà se trouve je fais ridicule, je devrai arrêter de porter des trucs comme çà. Pour des personnes qui ne se maquillent pas, c’est pas évident de comprendre la folie makeupesque… Le truc c’est que moi, j’aime avoir une couche de make up, j’aime bien essayer, c’est un peu un moment de relaxation, de jeu et surtout de plaisir. Et comme tu l’as dis une fois « moi soit je ressemble à un sans abri soit je ressemble à un dragqueen, entre les deux sa m’interresse pas ». Alors j’oscille entre folie et neutralité.

    ps: je suis surprise su commentaire de ml, c’est incroyable de réunir autant de personnes de tous âges et surtout avec autant d’ouverture d’esprit et de respect.

    Répondre
  • #10 Zinz le 25 mai 2018 à 10 h 53 min

    Hello Helene, article sans fard ni paillette intéressant. .. en ce qui me concerne je me maquille très peu et jamais de fond de teint….. je trouve que cela me vieillit … donc j’adhère au minimalisme…. cependant j’aime Bcp tes tuto Make-Up aller la bise. Zina:)

    Répondre
  • #11 Catherine le 25 mai 2018 à 11 h 02 min

    Je partage ta vision des choses et ne me laisse plus tenter par ce qui ne me va définitivement pas ( l âge venant et aidant ) et je reviens toujours à la palette By Terry , sublime par ses couleurs et texture ..

    Répondre
  • #12 Anne-Laure le 25 mai 2018 à 11 h 08 min

    Bonjour Hélène,

    Je vois du vrai dans tes propos. Par contre, pour toi, cela concerne aussi les fonds de teints, blush et autres rouges à lèvres ?

    Très bonne journée :)

    Répondre
  • #13 Léa le 25 mai 2018 à 11 h 25 min

    Oui, et en même temps je pense que l’oeil s’habitue. Et je prends toujours un moment pour me dire, avant de passer à côté d’un produit : tu n’aimes pas ou tu n’es pas habituée ? J’ai toujours peur de passer à côté de choses qui me plaisent (et qui m’iraient aussi) par habitude, quand bien même les années aidant, j’ai l’impression de bien maitriser ce qui me plait sur moi. Et en me demandant ça j’ai fait pas mal de découvertes intéressantes ! Il en va de même pour le reste, le ras de cils inférieurs ou pas, le maquillage des sourcils ou pas (ou peu)… bref ! Tout une monde. :)

    Répondre
  • #14 Paule le 25 mai 2018 à 11 h 45 min

    Tout à fait d’accord avec ce que tu écris…en effet, loin d’être le signe d’ un alzeimer avancé en matière d’ esthétique, le fait de savoir (rapidement) ce qui nous va est pour moi, souvent, une sorte de jubilation ! et l’un des privilèges ( oui, y en a quelques uns!) de la maturité…même chose pour le style vestimentaire ….je le connais par coeur, mes couleurs aussi …et quel bonheur de se dire en deux secondes et rien qu’ en regardant le vêtement sur un cintre ou un catalogue  » ça, c’est bon, ça va m’aller « …. (Ce qui n’empêche pas la petite note de folie, parfois, mais sans froufrou et paillettes of course…..)

    Répondre
  • #15 SANTIQUET Martine le 25 mai 2018 à 11 h 53 min

    Que c’est bien dit avec élégance, saupoudrė de votre humour que j’apprécie tellement Hélène ! Bien cordialement

    Répondre
  • #16 miss dior le 25 mai 2018 à 11 h 56 min

    Je n achete plus de palettes et moins de make up a part les fdt.
    Entre soins et MU ce sra soin….

    Répondre
  • #17 Laure le 25 mai 2018 à 12 h 00 min

    Je me rends compte que je retombe sur mes fap ivoire et chocolat.
    Fini le violet electrique…mes 20 ans sont partis ! J ai le bonheur de chercher un fond de teint, eternellement, et d investir dans des soins
    Merci je me sens zen ici
    Laure

    Répondre
  • #18 Domi le 25 mai 2018 à 12 h 11 min

    Tout à fait d’accord:) Belle journée!

    Répondre
  • #19 Tarte le 25 mai 2018 à 12 h 22 min

    J’ai 24 ans et j’ai finalement adopté cet état d’esprit après avoir beaucoup accumulé puis beaucoup trié. Aujourd’hui il ne me reste que 3 blushs, 2 fonds de teint et peu de rouges à lèvres. J’ai finalement envie maintenant d avoir dans ma collection ce qui me va mais aussi ce qui me plaît réellement. Je suis beaucoup plus exigeante sur la qualité et les textures. J’achète moins (voire très peu) mais de beaux produits dans des formules qui me conviennent. Je sais par exemple que les fards à paupière de chez Marc Jacobs et de chez Anastasia sont ceux que je préfère donc je me focalise sur ces marques pour acheter dans la formule qui me va les couleurs que j’aime et que je n’ai pas.
    Je pense que passer par cette phase est intéressant parce que ça nous rend beaucoup plus pointu sur ce que l’on souhaite réellement et on réfléchit aussi sur l’utilité d’un produit. Par exemple pour le fond de teint, j’ai un fond de teint très couvrant et un autre plus naturel selon mes souhaits au niveau du look que je souhaite faire. Au final, je veux maintenant une collection intelligemment construite qui répond entièrement à ce que je veux, ce qui me va et ce que j’aime.

    Répondre
  • #20 GAELLE le 25 mai 2018 à 12 h 30 min

    Bonjour Hélène,

    Je suis tout à fait d’accord avec toi, et je m’en aperçois encore plus en ce moment, ou je cherche un appartement,.Je vois aussi des salles de bain, où je me dis que je n’arriverais pas à tout mettre

    Et je m’aperçois que je met à peu près les même palettes, Je me dis qu’avec toute les Naked que j’ai plus les petits fards j’ai de quoi faire.C’est pas possible tout ce qu’on peut accumuler lorsqu’on est passionnée. Mais j’ai gardé que celles que j’aimais vraiment, dont je ne voulais pas me séparer. Les quelques autres, je les ai donné.

    Mais je m’aperçois que j’ai des trousses remplies de crayons, de rouge à lèvres . Et le reste est rangé dans une mallette d’esthétique. Vite que je retrouve une vie sociale et un travail pour que je puisse m’en servir

    Il faut aussi que je retrouve et relise le livre dont tu avais parlé « l’art de la simplicité de Frédérique Lormeau. Très utile pour mon futur déménagement.

    Merci pour ce joli article, et belle journée à toi

    Répondre
  • #21 Chantal le 25 mai 2018 à 13 h 31 min

    Tout à fait d’accord. 47 ans : plus qu’une palette ( ma foi très complète) 2 crayons, 2 mascara, 2 ràl et roulez jeunesse!

    Répondre
  • #22 olympe le 25 mai 2018 à 13 h 55 min

    Il est vrai que la maturité, l’expérience (uh uh !!!) permettent de bien se connaître et que c’est à la fois efficace et confortable, ça évite bien des erreurs mais justement, le truc contradictoire c’est, à mon sens, risquer de ne plus sortir de sa zone de confort et donc de routiner. On a vite tendance à se figer, je trouve, à garder une immuable coiffure ou ou une routine maquillage, qui pouvait convenir parfaitement à 30 ans et beaucoup moins à 43 ! C’est bien aussi de se surprendre, de se bousculer et de tenter des choses improbables. Voilà, moi, ce que j’aime, c’est osciller entre ce qui va et/ou que j’aime et des expériences capillaires, maquillage, vestimentaires qui m’emmènent un peu ailleurs…

    Répondre
  • #23 LaGrandeJulie le 25 mai 2018 à 14 h 13 min

    Bonjour Hélène, bonjour à tous,

    Encore un article très bien écrit qui relate beaucoup de nos quotidiens.
    Avec la maturité dans le maquillage, je vais à l’essentiel, ce qui me va, me plait et ce que je maîtrise (comme lu plus haut, qui à 1h chaque matin pour se maquiller??? Le chanceux).
    Par contre j’ai des amies extraordinaires qui connaissent mon goût pour le maquillage. Alors que mes achats sont raisonnés dans « mes « basics, mes copines m’offrent toujours des palettes de folie.
    Dernièrement j’ai reçu celle-ci: https://www.marcjacobsbeauty.com/eye-conic/multi-finish-eyeshadow-palette/MJ20016.html?utm_source=pinterest&utm_medium=pin&utm_campaign=20170707-edgitorial
    Elle est canon avec des verts et j’ai les yeux verts. Je m’amuse avec cette palette lorsque j’ai un peu plus de temps et surtout l’envie.
    Mes amies m’offrent ce genre de pépite parce que « toi tu sais quoi en faire ».
    Alors merci mes basics, je les adore, ils me rassurent, et merci les copines de me faire de jolis cadeaux qui m’amusent.

    Belle journée,

    Julie

    Répondre
  • #24 yakadi le 25 mai 2018 à 15 h 16 min

    C’est ma fille qui m’a fait découvrir MBDF en 2009. Elle avait alors 18 ans, moi 49. C’est donc à cet âge que j’ai appris à me maquiller … j’ai suivi le circuit que tu décris : tests, achats en nombre, trouvé les produits qui me conviennent, puis plus trop bougé.
    J’avais la chance d’avoir une peau sans problème.
    Ce n’est plus le cas aujourd’hui, mais j’ai su tout de suite comment camoufler rougeurs, éruptions et autres « jolis problèmes » grâce aux techniques et produits appris ici.
    Cela m’a permis de continuer à bosser, même en période de « crise aigüe ».
    A part ça, je continue à m’acheter toutes sortes de rouges à lèvres, je les choisis avec gourmandise comme des gâteaux ou des fruits (ma plus belle découverte : les UD)
    (Bouduuuu pardon pour le pavé, un dernier mot : merci Hélène et les commentatrices chez qui je pioche aussi des conseils)

    Répondre
  • #25 AquaPetra le 25 mai 2018 à 15 h 54 min

    …. tellement vrai !

    Savoir ce qui me va et acheter peu de produits , ça veut dire aussi pour moi acheter de la qualité (sans état d’âme et sans craindre d’avoir mis l’argent par la fenêtre).

    J’adore quand je finis un produit. Car c’est pour moi la preuve que j’avais fait le bon choix en l’achetant, que j’ai adoré ce produit. Et que je vais me faire plaisir à aller acheter son petit frère… Pour info : je termine TOUS mes produits…

    Vu qu’il n’y a que 365 jours par an (je ne me maquille jamais les 29 février ! LOL)… trop acheter ça veut dire ne pas en avoir l’usage. A moins que juste admirer ses produits dans sa salle de bains sans y toucher procure un bien-être particulier… Sans moi !

    Répondre
  • #26 crazyshoppeuse (ex crazyshop) le 25 mai 2018 à 16 h 26 min

    Bonjour Hélène et bonjour à toutes et tous !
    Je me retrouve assez dans ce que tu as écrit.
    Je ne guette plus la sortie de la dernière Naked (bon, ok, j’ai quand même acheté la « Naked heat » mais c’est parce qu’elle regroupait plein de couleurs chaude que je n’avais pas et qui me vont).
    Je ne ressens plus cette excitation à la vue des nombreuses palettes que je possède.
    J’ai même fait un très gros tri qui a ravi ma filleule.
    Mon seul petit regret, c’est d’avoir eu vingt ans à une époque où on n’avait pas de telles palettes à disposition.
    J’aurais pu m’amuser encore plus avec le make-up.
    À quarante-cinq ans, je n’ai plus l’envie de maquiller mes yeux de façon élaborée, de faire des make-up sophistiqué.
    Je trouve que ça me « vieillit » et me donne l’air moins frais.
    Peut-être que je changerai encore d’avis dans quelques années, qui sait ?
    Désormais, je m’enthousiasme uniquement pour les nouveautés make-up fond de teint, correcteur ou anti-cernes.
    Et bien-sûr les produits de soins.
    Il me reste encore de quoi m’amuser pendant de très nombreuses années ;-)))
    Bonne fin de journée à tous !

    Répondre
  • #27 Hélène le 25 mai 2018 à 16 h 38 min

    alex : oui on a une communauté de très grande qualité ici, j’ai beaucoup de chance !

    Anne-Laure : hmmm non pour le fond de teint et le rouge à lèvres je continue à essayer des milliards de trucs, ça me passionne trop ;-))

    Léa : olympe : c’est vrai, ça fait parfois du bien de sortir de sa routine.

    Paule : c’est vrai, c’est agréable de savoir tout de suite ce qui va nous aller ;-)

    SANTIQUET Martine : merci !

    LaGrandeJulie : c’est la solution parfaite ;-)

    yakadi : 2009, waow ! Merci d’être là depuis si longtemps !!

    AquaPetra : oh oui finir un produit de maquillage, quelle satisfaction ;-)

    crazyshoppeuse (ex crazyshop) : oui avec le teint et le soin il y a de quoi faire (ça m’enthousiasme énormément aussi ;-).

    Répondre
  • #28 Léo le 25 mai 2018 à 17 h 47 min

    Hum, on va dire que je suis à mi-chemin… J’ai déjà identifié une bonne partie des choses qui me vont, que j’utilise (oui aux fard et autres textures crèmes, à l’anti cernes, au mascara bien volumateur, au rouges à lèvres rouge et pas rose), mais j’expérimente un peu, je me dis qu’à 25 ans, si je ne m’amuse pas maintenant, je ne le ferrai jamais… Alors oui j’ai deux trois palettes qui dorment dans mes tiroirs, mais ce sont quand même des teintes qui me vont (même si ce n’est pas du maquillage que j’utilise tous les jours, mais plutôt des trucs que je sors en soirée le samedi soir), et quel plaisir quand je les sors !
    J’ai un budget d’étudiante mais je ne veux acheter que de la super qualité, chacun de mes achats est donc mûrement réfléchi, je regarde les revues en ligne, j’attends les codes de réduction, ce qui fait que je me trompe rarement.

    Récemment je me suis achetée la Subculture de Anastasia Beverly hills, malgré le bad buzz qu’elle avait fait sur les réseaux sociaux : clairement, elle n’est pas facile à utiliser, et je n’ai eu que deux trois occasions de la sortir (le smocks vert sapin ne marche que pour quelques occasions ;) ), mais je suis tellement contente de m’amuser avec à chaque fois que je la sors !!

    Répondre
  • #29 crazyshoppeuse (ex crazyshop) le 25 mai 2018 à 18 h 06 min

    alex : Bonsoir Alex ! Je me permets de rebondir sur votre commentaire.
    Un jour, une personne très sensée et bienveillante m’a dit que les critiques que l’on reçoit de la part de certaines personnes ne sont que le reflet de leur propre insécurité et de leurs craintes.
    Si je crois qu’il est sain de savoir se remettre en question, je pense aussi qu’il faut avant tout se faire plaisir, se plaire à soi-même et porter ce qui nous fait envie.
    Alors profitez-en ! Si vous, vous aimez vous maquiller de la sorte, c’est ce qui compte avant tout :-)

    Répondre
  • #30 Hélène le 25 mai 2018 à 18 h 50 min

    Léo : tu as bien raison de t’amuser !

    crazyshoppeuse (ex crazyshop) : oeuf corse, je plussoie.

    Répondre
  • #31 Bérengère le 25 mai 2018 à 19 h 40 min

    C’est drôle car tu mets les mots sur quelque chose que j’observais chez moi depuis plusieurs mois mais sur lequel je n’avais pas le recul que tu évoques.
    J’ai eu ma phase « tests » et achats multiples de make up, sûrement dû à la découverte de blogueuses comme toi qui m’ont ouvert cet univers :-)
    Et puis inconsciemment et systématiquement j’ai commencé à m’orienter vers les mêmes couleurs, les mêmes produits et aujourd’hui je constate mon envie de « pause » (parfois hasardeux et pas top sur moi!) dans les essais pour me concentrer vers autre chose comme les soins et crèmes. Si j’achètais encore ce serait pour la même chose, donc j’essaye de me contrôler un peu !
    Bon jusqu’à ce que ça me reprenne hein, on est jamais à l’abri d’un éternel recommencement :-)))

    Bon week-end
    Bérengere

    Répondre
  • #32 Hélène le 25 mai 2018 à 19 h 58 min

    Bérengère : « on est jamais à l’abri d’un éternel recommencement » : exactement ! ;-)

    Répondre
  • #33 pâte à crêpe le 25 mai 2018 à 20 h 20 min

    Oui, ça me parle ce que tu décris, mais j’ai pour ma part toujours l’impression que ça va me reprendre, qu’un jour j’aurais envie de remettre du bleu turquoise sur les paupières, alors je garde ou j’achète un fard sans forcément le porter tout de suite, juste parce que mon moi d’avant et mon peut-être moi d’après le trouvons super joli!

    Répondre
  • #34 MarieG le 25 mai 2018 à 21 h 41 min

    60 ans cette année et j’ai commencé à me maquiller il y a une dizaine d’années seulement, suite à un processus de réflexion sur différents aspects de ma vie. Donc j’ai dû tout apprendre. Merci les blogueuses, Hélène en particulier, et YouTube également.
    Maintenant j’ai une BBcrème, une poudre, un anti-cernes, 3 blush, un enlumineur, un mascara, un crayon à sourcils, pas d’eye-liner (je ne sais pas le poser) et aucun rouge à lèvres (je les mange dans la demi-heure qui suit la pose…). E basta cosi.

    Par contre j’ai un certain nombre, ou plutôt un nombre certain de fards à paupières, soit solo, soit en palettes. Je fais des essais, je m’amuse, je les regarde, je m’extasie devant les couleurs – ça doit sûrement avoir un rapport avec mon rêve de peindre, talent qui me manque totalement.

    Je ne suis pas inquiète, étant plutôt raisonnable par ailleurs et pas du tout collectionneuse. Je sais que ça me passera. Ceci dit, je suis au Canada pour quelques jours encore et il y a un Sephora au coin de la rue qui me tend les bras…
    Belle journée

    Répondre
  • #35 Karine From98 le 25 mai 2018 à 23 h 23 min

    Bonjour Hélène !
    Oui je crois que plus on avance, plus on va à l’essentiel.
    Mes palettes, je les achète occasionnellement en voyage. Comme ça, je me souviens de tous ces bons moments à chaque fois que je me maquille.
    Ceci dit pour le teint, je suis nettement moins raisonnable ;0)
    Merci Hélène ! <3 <3 <3

    Répondre
  • #36 ZAZA le 26 mai 2018 à 8 h 56 min

    Bonjour Hélène et tou(te)s

    Réflexion intéressante ! D’accord sur le fait qu’on n’essaie plus 30 000 trucs qui ne nous vont pas et que nous sommes moins influençables . A 51 ans, suis -je du fait plus ‘sage’ ? .. hum pas sûre, sur le rouge à lèvres et le fond de teint oui. Pour le premier je me concentre sur la gamme de couleurs que j’aime sur moi et j’évite les doublons. Pour le deuxième, j’avoue -désolée si j’en « choque’ quelques un(e)s- n’en utiliser que rarement faute de temps le matin et faute de trouver le résultat à mon goût.. certes des ‘imperfections’ subsistent tant pis ou tant mieux … Pour les yeux encore quelques jolis craquages .. sur de jolies palettes avec période ‘obsession sur une marque’. .. La sagesse n’est pas encore là. Cela dit, amusons-nous avec le make-up et surtout pas d’interdit lié à l’âge .. et d’accord avec Bérengère ‘jamais à l’abri d’un éternel recommencement’ et c’est tant mieux

    Répondre
  • #37 Hélène le 26 mai 2018 à 10 h 05 min

    pâte à crêpe : ;-))

    ZAZA : « amusons-nous avec le make-up et surtout pas d’interdit lié à l’âge » : absolument !

    Répondre
  • #38 Ju le 26 mai 2018 à 10 h 55 min

    Alors là, bravo! Quel bel article :)
    Tu décris ce que j’essaye de faire, c’est à dire trouver les produits parfaits pour moi, efficaces et qui me font plaisir. Félicitations pour y être arrivée !
    Ps: j’ai découvert grâce à toi le mascara Catrice glam and doll waterproof , depuis il ne me quitte plus!

    Répondre
  • #39 Léo le 26 mai 2018 à 12 h 45 min

    alex : je rejoins tout le monde, qu’elle aille se faire cuire un oeuf votre collègue, si elle n’aime pas votre maquillage c’est son droit, mais elle n’a pas a vous imposer son avis.
    Franchement la seule bonne raison que je verrais de faire une remarque pareille, c’est dans des boulots avec un dress code strict, où une certaine image est demandée.
    les gens se croient tout permis parfois, c’est hallucinant.

    Répondre
  • #40 cinzia piat le 26 mai 2018 à 16 h 02 min

    Parfaitement d’accord! T’as vraiment raison – chose qui arrive assez souvent, je dois l’admettre… Au moins à mon avis!

    Répondre
  • #41 Joane le 26 mai 2018 à 16 h 20 min

    Tu as entièrement raison Hélène et c’est très bien de le publier sur un blog. Que celle qui n’a jamais fauté me jette la première pierre :). Moi aussi j’ai plusieurs palettes qui se ressemblent étrangement. Blague à part, nous sommes victimes du marketing : palettes pour les yeux, puisque c’est de cela qu’on parle actuellement, en version printemps, été, automne, hiver. Tout est bon pour nous inciter à acheter de nouvelles palettes dans lesquelles il y a, bien sûr, la nouveauté de la saison mais accompagnée d’autres tons que l’on possède déjà puisque ce sont toujours/souvent les mêmes compléments qui reviennent, avec plus ou moins de brillant, de matité, etc … pour changer un peu et justifier la chose.
    Il y a un certain temps que j’ai arrêté ce genre d’achat après une prise de conscience de son inutilité. Je préfère acheter un simple mono de la tendance du moment si le ton me plaît et me convient et que je ne le possède pas déjà, même si la texture est différente.
    Dans le fond, l’ennui, c’est que ça m’énervait de chipoter dans 36 boîtes et que je trouve plus pratique d’avoir un seul boîtier. Je suis, d’ailleurs, toujours à la recherche de la perle rare : une grande palette avec TOUS les tons, de bonne qualité of course car on en trouve dans certains magasins, énormes et peu chères, mais si on lit les origines et compositions, aïe …

    Mais nul n’est parfait; mon péché mignon à moi : les rouges à lèvres. Et je m’aperçois en rentrant avec un nouvel achat que j’ai déjà une teinte plus ou moins similaire car je tourne toujours autour des mêmes tons; je me console un peu en me disant que, oui mais, la texture est différente, etc … Il m’arrive quand-même de temps en temps de craquer pour un ton complètement différent de mes habitudes; cela me donne bonne conscience. hihi ……

    Répondre
  • #42 tatite le 26 mai 2018 à 16 h 50 min

    C´est bien vrai tout ça. Je ne sais pas Hélène si tu connais la chaine de Kimberly Clark, elle faisait des videos (je crois qu´elle a arreté) « Anti-haul, What I´m not gonna buy »et c´est un peu ça : savoir ce qu´on a deja, ce qui nous plait, et arreter d´acheter du maquillage qu´on nous presente comme nouveau alors qu´on a deja ces couleurs -là… Mais en effet c´est par phase ! J´ai collectionné les vernis Essie pendant longtemps mais une fois que je me rendu compte que je portais principalement du bordeaux l´hiver et du corail l ´été, j´ai arreté les autres couleurs :)

    Répondre
  • #43 Nathalie le 26 mai 2018 à 18 h 10 min

    Bonjour Hélène ! Article très juste. J’ai arrêté de me maquiller le teint à l’âge de 20 ans. Cela me vieillissant et je trouvais que ma peau au naturel était tellement plus éclatante. Par contre, je maquille mes yeux tous les jours, avec du fard ou du liner, au gré de mes envie, les lèvres et quand cela me chante, je mets un peu de blush. Je varie un peu les couleurs, mais cela doit bien faire dix ans que je ne l’aventure plus vers les nouveautés. Je me contente de renouveler les stocks à l’identique. A 49 ans, je sais ce qui me va/plait/met en valeur. Plus d’expérimentation hasardeuse pour moi !

    Répondre
  • #44 Scooter Bilette le 26 mai 2018 à 19 h 41 min

    Bonjour Hélène,
    Je pense que je suis dans le même cheminement que toi mais pas au même stade … Je sais ce que j’aime, ce qui me va mais j’en suis encore à chercher les bons fards à paupières. Je cherche surtout une petite palette qui pourrais me servir en voyage, dans les tons gris et marrons et là, bingo, je vois ta photo ! Pourrais-tu me dire quelle est la palette 8 couleurs ? Elle me semble magnifique !
    J’en profite au passage pour te remercier pour ton blog que je suis depuis quelques temps déjà, au moment où je me suis mise à me maquiller et tes conseils m’ont permis d’avancer sans m’égarer. Merci !

    Répondre
  • #45 Nagini le 26 mai 2018 à 22 h 14 min

    Et ben écoute, pareil, j’aurais pas dit mieux. Mais en fait c’est marrant parce que j’y pensais précisément la semaine dernière. Je me disais que j’avais considérablement réduit mes achats make-up ces dernières années, mettant ça sur le compte d’une certaine « maturité ». J’essaie toujours de nouvelles choses, mais je préfère rester sur de bons basiques, mes « essentiels », plutôt que multiplier les palettes sans en utiliser la moitié au bout du compte.

    Répondre
  • #46 Jennifer le 27 mai 2018 à 7 h 35 min

    GAELLE : Pour t’aiguiller plus aisément, il s’agit de <> de Dominique Loreau :-) Du même auteure, je te conseille également <> et pour aller plus loin <>

    Répondre
  • #47 Jennifer le 27 mai 2018 à 7 h 37 min

    GAELLE : Pardon ça a squizzé mon commentaire, je recommandais donc << L'art de l'essentiel et << L'infiniment peu :-)

    Répondre
  • #48 Pauline le 27 mai 2018 à 11 h 15 min

    Très bon article j’adhere. Par contre je me demande si parfois on s’habitue pas trop! On gagne en maturité mais des fois on perd en créativité en amusement et en spontanéité. C’est pas parce qu’on est plus mature qu’on doit s’interdire des choses si? Je pense qu’il faut de la balance dans toute chose.
    Je regrette aussi le fait que les gens prennent moins de risque avec les couleurs. Je vis à Londres et c’est rafraichissant de voir qu’ils s’amusent toujours autant avec leur look.

    Répondre
  • #49 Hélène le 27 mai 2018 à 11 h 26 min

    Ju : je suis ravie qu’il te convienne, c’est un super mascara !

    Joane : oui on utilise très rarement TOUS les fards d’une palette ;-)

    tatite : ah non je ne connais pas (et pour le vernis je suis comme toi, je ne porte plus que du nude ;-).

    Scooter Bilette : c’est malheureusment une palette Nars d’une ancienne collection, je ne suis pas sûre qu’on la trouve encore.
    Et merci ! ;-)

    Pauline : je n’ai pas parlé de s’interdire des choses ;-)

    Répondre
  • #50 nanon le 27 mai 2018 à 16 h 58 min

    Cette photo de ma palette parle d’elle même ! ^^

    Répondre
  • #51 Hélène le 27 mai 2018 à 17 h 57 min

    nanon : héhé ;-)

    Répondre
  • #52 Ryo le 28 mai 2018 à 14 h 37 min

    Bonjour Helene.
    J’espere que vous vous remettez bien de votre rhume.
    Votre article m’a mis la puce a l’oreille et j’ai parcouru ma « collection ».
    Avant , je passais par des périodes ou j’adorais le colore et donc j’achetais des palettes aux couleurs assez audacieuses et je suis passée a des périodes avec des couleurs plus « sages ».Donc des palettes avec des roses pales et des bruns taupe .
    Et très souvent, j’achetais pour le plaisir d’acheter la nouveauté de la saison!
    Aujourd’hui je me suis calmée. Ça fait 20 ans que je me maquille et je trouve que j’ai quand même appris a juger de l’effet d’une couleur avec tout ce dont on doit tenir compte: la construction du visage, la couleur et les nuances de la peau, les cernes, la couleur des yeux etc.
    Je trouve que mon maquillage aujourd’hui est plus adapte a mon visage qu’avant et aussi que je peux passer d’un style a l’autre selon les jours. Par exemple je peux porter un maquillage nude(naturel mais bien sculpte) un jour, puis le lendemain un maquillage plus colore avec du bordeaux dans le creux de l’oeil par exemple sans que ce soit trop voyant ou complètement ridicule!
    Donc oui j’achète mieux aujourd’hui qu’avant, et bien sur j’ai des tas de palettes que je n’ai utiliser qu’une ou deux fois a l’époque de l’achat mais je suis quand même contente de l’avoir chez moi.

    Oui oui, je suis la fille qui était si contente d’avoir réussi son mascara! Et bien l’autre jour j’étais hyper-super contente parce qu’une collègue m’a demande si je m’étais fait une « permanente des cils »!! Je ne sais pas si on en parle en Europe, mais ici, au Japon, il existe quelque chose qu’on appelle une « permanente pour les cils ». Ça marche effectivement pour celles qui ont des cils longs et épais, car ça leur donne l’air d’avoir mis du mascara. Mais il faut le refaire au bout de deux a trois moi. Moi , je ne fais pas tout ça parce que j’ai l’impression que ça m’irriterait les yeux. Comme je ne tolère déjà pas très bien la permanente pour les cheveux, il est hors de question que je me mette un produit aussi puissant autour des yeux! Donc je continue a me maquiller au mascara ….et j’adore!! J’ai une grande passion pour le maquillage depuis toujours, et je suis trop contente de si bien réussir mon mascara. Comme j’ai les yeux marrons clairs, avec un liner gris fonce et un mascara noir, ça fait ressortir le brun des yeux , si je mets du bleu ça les fait paraitre plus sombres! C’est passionnant. D’ailleurs, si je vous dis que le matin , c’est l’idée de me maquiller pour aller au bureau fait qui me motive le plus a me lever, je vous assure que je n’exagère absolument pas!!

    Sur ce, je vous laisse.

    A bientôt,

    Ryo

    Répondre
  • #53 Mistiquette le 28 mai 2018 à 16 h 16 min

    Bonjour à tous,
    C’est totalement vrai!! Je suis arrivée à ce stade l’année dernière d’ailleurs. Je vais plus vite à l’essentiel et je sais ce qui me va. :-) Du coup, c’est très pratique pour me maquiller rapidement. En plus, je passe par des périodes mono-spécifique – (de l’eye-liner noir pendant un moment, ou un fap rose clair puis un crayon vert ou bleu) – qui peuvent durer plus ou moins longtemps jusqu’à ce que je me lasse et que je passe à autre chose :-)
    Et ça vaut aussi pour les fringues chez moi! Je sais quelles couleurs me vont au teint et quelles combinaisons je peux faire entre mes vêtements et ma sélection du soir pour le matin est rapide. Et j’ai, pour le coup, jamais l’impression de n’avoir rien à mettre.
    Belle journée à tous

    Répondre
  • #54 Hélène le 29 mai 2018 à 7 h 31 min

    Ryo : oui la permanente des cils existe aussi en Europe (et à peu près partout, je pense).

    Répondre
  • #55 Margaux le 29 mai 2018 à 14 h 31 min

    Bonjour à toutes,

    Par bonheur, est-ce que quelqu’un serait en mesure de m’indiquer la référence (ou la marque à tout le moins) de la palette présentée à droite sur la photo ?

    Merci d’avance !

    Répondre
  • #56 Hélène le 29 mai 2018 à 17 h 29 min

    Margaux : oui je suis en mesure, puisque ce sont mes produits… ;-))) C’est une Kat Von D.

    Répondre
  • #57 Vé. le 29 mai 2018 à 21 h 26 min

    Coucou !

    Je comprends exactement ce que tu veux dire dans ce petit article. Moi aussi, je sens que j’ai beaucoup évolué ces dernières années, en matière de maquillage. J’ai clairement eu une bonne période de tests, où j’ai acheté beaucoup de produits et essayé tout un tas de maquillages.
    Aujourd’hui, ça doit faire quasiment 2 ans que je n’ai pas acheté de maquillage ! Ok, c’est aussi pour des raisons financières et « raisonnables » (franchement, je possède déjà des produits pour 3 ou 4 générations… et je n’ai même pas l’excuse d’être blogueuse !!! ;)), mais également parce que finalement, j’ai déjà tellement de couleurs et de textures différentes que les nouveautés, même si elles peuvent parfois titiller ma curiosité voire me faire envie, finissent toujours par avoir des éléments proches de ce que j’ai déjà, ce qui me permet de passer mon chemin.
    Au quotidien, le matin, quand j’ai peu de temps mais envie de me maquiller quand même, je sais exactement quoi faire pour que ça m’aille et que ce soit rapide. J’ai clairement des maquillages « go to », parce que j’ai appris à comprendre ce qui m’allait le mieux.
    En revanche… j’aime toujours tenter, de temps en temps, des trucs improbables, des associations de couleurs « audacieuses » et des maquillages extravagants. Parce que j’aime ça, j’aime ce côté artistique, j’aime m’évader en tentant des trucs. Mais bon, je suis tombée dans le make up depuis moins longtemps que toi, alors j’évoluerai peut-être encore davantage au fil du temps ! ;)

    Répondre
  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.