29 juin 2015

positano_4

Or donc la semaine dernière je suis partie quelques jours à Positano avec des amis. C’est un nom qui fait rêver comme Amalfi et la côte du même nom : des montagnes à pic sur la mer turquoise, des petits villages colorés en escaliers, des brassées de bougainvillées, le ciel bleu, la dolce vita, tout simplement.

positano_1

positano_12

positano_2

Les amis avec lesquels je suis partie sont très très bons en dolce vita, je n’ai donc pas grand chose à redire (à part les ecaliers – f… the hell, j’y reviendrai).

Ils sont aussi totalement obsédés par la bouffe, ce qui évidemment est pour moi une grande qualité. Ils sont capables de faire tous les restos de Positano (où ils vont depuis déjà un certain temps) pour déterminer lequel sert les meilleures aubergines à la parmiggiana ou la meilleur mozarella (ils font aussi des benchmarks de pizzas à Paris, ils sont complètement cinglés, j’adore ça).

Autant vous dire qu’à part regarder la mer et planifier le prochain repas, on n’a pas fait des masses de trucs (c’était l’idée, on travaille tous pas mal et on en avait besoin) (ah on a aussi acheté des chaussures, Italie oblige ;-).

Positano est donc construit à flanc de montagne, en deux parties séparées par une sorte de gorge (où je ne comprends pas qu’on ne construise pas un funiculaire pour évite les fucking escaliers, mais passons ;-) : la partie du Fornillo est au-dessus de la plage du même nom. C’est là qu’était notre hôtel et qu’on allait à la plage – en se tapant les escaliers : 300 marches entre la plage et l’hôtel (mes 6 étages font 138 marches, pour vous donner une idée de comparaison). Généralement trop hautes ou trop larges. Et encore 100 de plus pour atteindre le haut du village. J’ai trouvé ça abominable mais je m’y suis un peu faite – en même temps c’est pas comme si j’avais eu le choix ;-) -, même si mes 21 mois de cardio n’ont servi strictement à rien et que j’en ai bien bavé (s’organiser le matin pour ne se taper les escaliers qu’une fois dans la journée est très important).

positano_14

positano_6

C’est calme et paisible et agréable, il n’y a pas d’animation particulière et pas de restos (plein d’hôtels et de pensions à tous les prix absolument partout, en revanche). La plage est elle aussi, à mon sens, plus agréable que la Grande Plage (les deux étant très civilisées avec chaises longues et parasols et petits restos de plage, moi j’adore donc je ne m’en plains pas).

positano_10

positano_9

Pour dîner, boire un verre ou faire du shopping, on allait plus vers le centre qui commence à la Grande Plage, devant laquelle se trouve le fameux café-resto Chez Black (excellente adresse !), et qui remonte jusqu’en haut du village par une route – donc pas de marches atroces, mais des bagnoles, et ça prend plus de temps. Mais il y a des boutiques et plein de restos sur le chemin, c’est animé et gai. Et il n’y a pas d’escaliers. Mais des bagnoles. Il faut choisir ;-)

positano_13

Infos pratiques :

Hotel Dimora Fornillo : très bien placé (en haut des marches ;-)), grandes chambres (sans charme mais fonctionnelles et climatisées) dont 3 (les nôtres, cool) avec une sublime immense terrasse à 360 degrés sur le village, la côte et la mer. Petit déjeuner dans le très joli jardin.

positano_5

positano_8

positano_7

positano_11
Mes restos préférés (ah oui, super important dans le cadre de ce séjour ;-) :

Chez Black pour l’ambiance et la proximité de la page et le passage sympa devant qui fait tellement vacances, et le Spritz Apérol servi dans un saladier (j’exagère à peine, les verres sont gigantesques). Bien entendu la cuisine y est délicieuse, notamment les calamars frits, pas du tout gras genre beignets, super réussis. Et le pe personnel est super gentil (comme partout, à vrai dire).

Lo Guarracino, tout près de la plage du Fornillo, pour la vue sur la mer et les pizzas délicieuses à pâte fine comme tout.

positano_18

Il Capitano, sur la via Pasitea où il y a les voitures pour la vue magnifique, pour la cuisine délicieuse, pour tout ! (Prévoyez une petite laine : pour peu qu’il fasse un peu frais ou qu’il y ait du vent, c’est LA terrasse où on le sent passer) (pensez aussi à réserver, tout comme chez Black). Ici le personnel est moins convivial mais on s’en fout tant le reste est top.

positano_3

positano_21 (désolée pour la qualité d’image pourrie ici, l’iPhone n’est pas bon en basse lumière)

Evidemment, si vous êtes allergique au gluten ou au régime ou flippés devant le gras, je ne vous conseille pas cette destination ;-).

A faire si vous pouvez : louer un bateau privé pour la journée (devant Chez Black sur la grande plage, très facile à trouver) pour passer la journée à Capri (perso je n’en suis pas fan, j’en avais gardé un souvenir ébloui d’il y a 20 ans et finalement je préfère mille fois Positano, bien moins clinquant et beaucoup plus bon enfant) ou se balader le long de la côte en descendant vers Amalfi. Notez qu’on peut aussi aller à Capri en ferry ou bateau non privatisé, il y en tout au long de la journée.

J’adore être en mer même si je suis facilement nauséeuse, que je ne me baigne jamais depuis un bateau (phobie de l’eau profonde) et que j’essaye de me protéger du soleil tant que je peux (je vous le dis tout de suite, dans ce cas précis c’est très difficile), et j’ai beaucoup aimé cette journée !

positano_15
Aéroport : Naples (avec Transavia et/ou Easyjet ça vaut hyper le coup) puis 1h15 de route (en taxi ou voiture de location) ; sinon il y a sûrement un bus mais je n’ai pas vérifié, et on a aussi la solution, si on a un peu de temps devant soi, d’aller de l’aéroport au port de Naples en bus, puis d’y prendre le ferry pour Capri (il dit y avoir 1h de ferry à tout casser, je pense – mais je ne l’ai pas fait donc je ne m’engage pas).

Info supplémentaire importante : énormément d’endroits (hôtel, restos, boutiques, taxi…) ne prennent pas le carte de crédit, prévoyez donc suffisamment de liquide pour payer une grande partie de votre séjour (les guichets distributeurs sont dans la partie centrale du village, en bas).

PS : si vous vous faites piquer par une méduse (ce qui m’est arrivé) n’appliquez pas la « méthode Friends » : il suffit de laisser la zone piquée dans l’eau de mer (ca tombe bien, vous en avez normalement sous la main) jusqu’à ce que la douleur se calme.
Ne vous précipitez surtout pas pour passer la piqure sois l’eau douce, ça ne ferait qu’empirer les choses. C’est une question d’acidité du PH (similarité avec la « méthode Friends » sans doute, puisque le vinaigre marche aussi).

PS 2 : il y a d’autres photos de mon petit séjour sur mon Instagram ;-)

positano_19


28 juin 2015
Image de prévisualisation YouTube

Voici les réducs Sepho jusqu’au 30 juin, sur tous vos achats
(ça concerne les cartes Gold donc si vous n’en avez pas, passez par le site web) :

-25% à partir de 100 € d’achats avec le code FREJ2G
-20% avec le code FREJ1G

Les shorts ! Festival et faux jean 

Nouveaux solaires Shiseido

Crème pour les pieds au chanvre The Body Shop

CC Crème Erborian *portée dans la vidéo

Shiseido teint naturel perfecteur en I20

MAC Blot Powder en Medium Dark *portée dans la vidéo

Forever Eye Shadow Gosh en Light Copper (chez Marionnaud) *porté dans la vidéo

Mascara Guerlain Cils d’Enfer So Volume *porté dans la vidéo

Rouge à lèvres MAC en Shy Girl *porté dans la vidéo

Blush Lise Watier en Pêche (chez jean Coutu au Canada) *porté dans la vidéo
Très ressemblant : le blush crème RMS Beauty en Smile

Gel sourcils Lancôme en 01 blond
(dans les Grands Magasins : Printemps, Galafs, Bon Marché) *porté dans la vidéo

Je porte un top Zara, mon pendentif Hélène & Gemmyo, mes bagues habituelles, mon bracelet gingko, et le vernis Dior Sailor (édition limitée, été 2014).


26 juin 2015

mascara_brun_laura_mercier

Récemment il m’a pris la lubie d’essayer du mascara brun au lieu du noir, ce que je n’avais jamais fait de ma vie (moquez-vous de mes lubies… vous êtes bien contentes que je sois là pour faire les expériences bizarres à votre place ;-).

Du coup quand le nouveau mascara Laura Mercier est sorti, j’ai demandé si je pouvais l’avoir en brun plutôt qu’en noir (je sais, chez Birchbox il n’est vendu qu’en noir, mais lisez la suite de mon billet ;-).

Verdict : je ne vois pas de différence phénoménale sur moi entre le brun et le noir (évidemment c’est un brun très foncé, et dieu merci).
En revanche le mascara lui-même est top ! Il fait les cils épais et très jolis, il me plaît beaucoup. Du coup je l’ai adopté exactement comme un mascara noir.

Vous portez du mascara brun, les filles et les garçons (bien sûr certains garçons portent du mascara) – en plus de celles et ceux qui ont les cils hyper clairs ?


Articles plus anciens »

Mise en avant

Le coin des bons plans»

Si vous avez un code réduc à partager, venez mettre un petit commentaire ici pour le signaler ; et prenez l’habitude de passer régulièrement pour voir s’il y aurait une promo intéressante pour vous, mise en ligne par une autre lectrice.
Ca ne doit servir que pour les codes réducs type Sephora etc…