Les chroniques de Patricia : Pourquoi j’aime faire mon pain

14 avril 2020

« Déjà un mois. Dingue non ? Qu’est-ce que vous faites, vous ? Vous regardez par la fenêtre en rêvassant ? Vous remplissez des fichiers excel en pestant ? Vous parlez toute la journée à votre écran d’ordinateur en essayant de voir si votre interlocuteur en face a mis un pantalon ? Vous regardez les cheveux de votre ado qui a décidé de faire un challenge ‘no shampoo’ avec un léger dégout ? Vous faites de la gym en insultant la bombasse qui s’agite sur votre écran de smartphone tout en essayant de ne pas défoncer la commode avec un coup de pied incontrôlé ?

J’ai fait un peu de tout ça. La première semaine je sautais de mon lit à 7h (c’est pas parce qu’on est confiné qu’on va se laisser aller, hop hop hop). Je coupais du pain que j’avais fait moi même pour le petit déjeuner familial (évidemment je postais une photo de ma miche sur Instagram pour susciter l’admiration des foules), j’enfilais mon legging le temps de suivre un cours de pilates/abdo-fessiers/barre au sol. À 9h après avoir fait le ménage et lancé les machines, je chaussais mes lunettes et j’écrivais de ma plus jolie écriture d’institutrice des règles élémentaires de grammaire sur le cahier de mon fils de 7 ans. A midi je mettais un joli couvert et posais sur la table un plat délicieux (la cuisine de maman est meilleure que celle de la cantine, n’est-ce pas mes petits chats ?). L’après-midi je revoyais la factorisation et rédigeais une dissertation sur la poésie (faudra que je pense à parler à la prof de français, je ne suis pas tout à fait d’accord avec la note !). Le soir je méditais en pleine conscience de l’opportunité que nous donnais l’univers de faire une pause et de nous recentrer sur l’essentiel avant d’applaudir avec enthousiasme les soignants, mais aussi les humains formidables que nous sommes tous. Le vendredi soir j’étais rincée et vraiment contente d’être en week-end.

Aujourd’hui 27ème jour de confinement, je me lève quand j’ai envie (et franchement j’ai pas toujours très envie), j’enfile un legging, mais je ne l’enlève plus de la journée, je soupire de lassitude en voyant passer les live workout sur mon smartphone, la qualité de la cantine a sérieusement baissé (faut penser à écouler le stock de coquillettes). J’ai expliqué à mon fils de 7 ans que savoir ce qu’est un déterminant n’a aucun intérêt (c’est quoi d’ailleurs ?), le brevet des collèges a été annulé, ma fille a donc décidé de se concentrer exclusivement sur ses cheveux jusqu’au mois de juin. Quant à la factorisation, « seriously ? », « WTF ». J’ai la pleine conscience que je ne peux pas sortir et que les arbres fleurissent loin de moi, alors j’aimerais autant sombrer dans l’inconscience et me rouler en boule dans un coin en attendant de pouvoir fouler l’herbe fraiche de mes pieds nus. J’ai tout laissé tomber :  l‘éducation, l’alimentation, l’épilation, tout, sauf le pain : seule activité qui me sort de ma léthargie et vu le vide intersidéral du rayon levure boulangère, apparemment je ne suis pas la seule. Pourtant les boulangeries sont encore ouvertes, et il y a en une à moins de 4 mn de chez moi.  Alors qu’est ce qui nous pousse dans le pétrin ? Je vous donne mes raisons, vous me donnerez les vôtres.

1. Dans la cuisine j’ai la paix. Je peux fermer la porte et gueuler : laissez-moi tranquille, je fais du pain ! (le prochain qui m’appelle maman je le déshérite !).

2. Le mélange des ingrédients est rapide. Ça tombe bien, j’ai la capacité de concentration d’une mouche drosophile incapable de suivre le fil d’une même pensée pendant plus de 43 secondes.

3. Pétrir la pâte muscle les bras. Je vais peut-être prendre du cul mais j’aurais des biceps délicieusement dessinés sous mon débardeur. D’ailleurs je songe sérieusement à breveter une méthode de pétrissage avec les pieds, histoire de muscler les fessiers.

4 . Pétrir la pâte défoule. Je peux lui mettre des grands coups de latte contre le plan de travail en pensant à tout ce qui me contrarie (je vous laisse faire la liste).

5 . Pétrir la pâte hypnotise – que dis-je? – pétrir la pâte anesthésie.

6. Pendant que je pétris la pâte, j’ai les doigts qui collent et je ne peux spas croller bêtement, ça repose.

7. Il faut faire preuve de beaucoup de patience pour laisser la pâte lever. La regarder glouglouter, grandir, s’épanouir. La pâte est vivante et c’est toujours extrêmement satisfaisant de voir quelque chose prendre forme. Et ça laisse le temps de scroller bêtement pour trouver une autre recette.

8. L’aspect de la pâte une fois levée est toujours une surprise. La levée de la pâte est un excellent baromètre de mon humeur. Si la pâte a levé correctement je suis blanche neige qui sifflote en tournoyant dans sa cuisine, sinon je suis Cruella.

9. La cuisson du pain est assez rapide. On voit vite le résultat. J’ai beau être confinée je suis encore une parisienne pressée, en legging et chaussettes claquettes, mais parisienne quand même.

10. Sortir un pain tout chaud du four est extrêmement satisfaisant et donne un sentiment surpuissant de fierté. Comme un accouchement (la douleur en moins). La fabrication du pain doit aussi faire appel à nos racines ancestrales, à notre besoin d’indépendance face à la société de surconsommation, au partage, blablabla, mais rien ne vaut le bruit de la croûte qui croustille.

11. Je peux moi aussi inonder les WhatsApp et autres Instagram de photos de mes réalisations culinaires et partager les recettes avec d’autres acharnés de la boulangerie. Une belle miche fait toujours son petit effet.

12. Chaque changement de recette est un challenge et potentiellement une source d’applaudissements et le nombre de recettes est infini, pains, brioches, croissants, pâte à pizza, etc… (énorme avantage du pétrissage de la pâte à brioche : le beurre qui hydrate nos mains malmenées par les 250 lavages quotidiens).

Face à la pénurie de farine, j’ai dû séduire le gérant du Carrefour Market pour qu’il me donne l’heure exacte de la mise à disposition de la farine dans les rayons. Pour la levure boulangère, il est désolé, mais faut voir avec la centrale. Malheureusement, mon pouvoir de séduction s’arrête à 1 km de mon domicile.  Je me suis donc lancée dans la fabrication du levain, mélange pourri de farine et d’eau de source (le calcaire de l’eau du robinet tue les bactéries). Le levain est une matière vivante qu’on nourrit et qui grandit, une sorte d’animal de compagnie (qui pue un peu aussi). Je lui ai même donné un petit nom, il s’appelle Giscard (il est auvergnat, il boit de la Volvic). »

100 commentaires Laisser un commentaire
Les chroniques de Patricia, Lifestyle

Vous aimerez aussi

100 commentaires

  • #1 Dominique le 14 avril 2020 à 10 h 13 min

    👍🤣 Tellement réaliste. Merci pour ce moment ! 😃

    Répondre
  • #2 Nelly le 14 avril 2020 à 10 h 23 min

    Merci Helene & Patricia pour cette lecture de bon matin qui m’a fait ricaner devant mon ordi
    sous le regard affligé de l’homme qui devrait pas la ramener vu qu’il teletravaille en slip … x-D

    Répondre
  • #3 Léa le 14 avril 2020 à 10 h 48 min

    MERCI!!! C’est tellement satisfaisant de faire son pain en ce moment! Il faut saisir chaque moment de satisfaction, ils sont précieux ^^

    Répondre
  • #4 Gaëlle le 14 avril 2020 à 10 h 53 min

    Bonjour Hélène et Patricia,
    Merci pour ce moment, je me suis tellement retrouvée. J’ai bien rigolé aussi sur certains passages. Une belle bouffée d’oxygène dans ces moments de confinement. Belle journée

    Répondre
  • #5 Caroline le 14 avril 2020 à 10 h 57 min

    Génial ! Merci pour cette dose de bonne humeur dès le matin.
    J’ai fait un pain hier. J’aurai pu le faire en temps normal aussi, j’aime bien cuisiner et particulièrement toutes formes de pâtes (pain, brioche, burger, pizza, etc). Cela m’apaise, cela me permet de penser à autre chose et encore plus depuis 4 semaines ! Par contre, pour la cuisine de tous les jours, désolée mais la cantine est meilleure !

    Répondre
  • #6 Hélène le 14 avril 2020 à 10 h 58 min

    Je suis trop contente que cet article vous plaise et vous parle, je le trouve tellement génial, bien vu et approprié ! ;-)

    Répondre
  • #7 Marina le 14 avril 2020 à 10 h 58 min

    J’ai bien ri, merci! Je fais également mon pain mais je triche, j’ai un robot qui s’en occupe très volontiers. En revanche je le fais car ma maman étant à très haut risque, pas question de consommer quoi que ce soit qui serait manipulé par un potentiel humain qui tousse! Bon courage à tous pendant ce confinement de la part d’une suisse qui fait sa baguette 😜

    Répondre
  • #8 Océane le 14 avril 2020 à 10 h 59 min

    Merci pour ce descriptif tellement réaliste et déculpabilisant. Une bonne dose d’humour pour se rebooster ! J’adore :)

    Répondre
  • #9 Estelle T le 14 avril 2020 à 11 h 00 min

    Bonjour!
    Je pense avoir une explication sur le fait de faire du pain. En fait, je pense qu’en cette période compliquée, assez flou, on a besoin de se raccrocher à des activités « qui se voient », des activités avec un résultat visible.
    Certains vont faire du pain, d’autres de la pâtisserie, on remarque que beaucoup se mettent à cuisiner, faire de la couture, du bricolage, ceux qui se lancent dans les maquillages qu’ils ne faisaient pas d’habitude.
    On se lance tous dans les défis qui se voient, pour pouvoir observer le résultat de notre « travail ».
    Je crois qu’on a besoin de se raccrocher à qqch.
    Au quotidien, je suis conseillère à l’emploi pour l’opérateur public. Mon travail est très intéressant, j’adore ce que je fais. MAIS, on voit assez peu le résultat de notre travail: les personnes ne nous informent que rarement de la suite de leur parcours;
    Il y a deux ans, j’ai eu un petit passage à vide. J’ai eu le besoin de me mettre à une activité manuelle. J’ai appris le tricot avec ma grand-mère. Je ne suis pas très douée, mais je voyais le résultat des heures passées. Depuis, je me suis mise à la couture avec le même plaisir de contempler ce que j’ai fait: même si je me trompe, je le vois..
    Alors je ne sais pas si cela s’applique chez tous les apprentis boulangers du confinement, mais ça fonctionne chez moi..
    Belle Journée!!

    Répondre
  • #10 Laurette le 14 avril 2020 à 11 h 01 min

    Merci Patricia, j’ai bien ri 🤣🤣 !
    Bon, je vais tenter le pain aussi, alors 👍

    Répondre
  • #11 Marie a le 14 avril 2020 à 11 h 02 min

    Exactement ça 😄et la réussite est loin d être toujours au rdv. Et sans gluten c est encore plus aléatoire.

    Répondre
  • #12 Sandrine M le 14 avril 2020 à 11 h 04 min

    MERCI et BRAVO !
    Cet article est merveilleux. Je l’ai dévoré d’une traite, puis je l’ai relu en savourant chaque phrase.
    Très belle journée à toutes ! La mienne commence bien grâce à vous Hélène et Patricia.

    Répondre
  • #13 Juliette le 14 avril 2020 à 11 h 06 min

    Un petit bijou cet article ! Merci merci ça fait du bien, j’ai rigolé toute seule !

    Bises à vous 2 :-)

    Répondre
  • #14 Severine le 14 avril 2020 à 11 h 10 min

    Ouiii je fais du bon pain maison qui embaume mon appartement avec son odeur de graines de fenouil grec
    Faire la pâte me détend et me défoule en même temps (ça me fait une mini séance bras 😁) et je partage la recette avec mes enfants pour qu’ils s’y mettent aussi c’est tellement bon du pain maison 😉

    Répondre
  • #15 Jenny le 14 avril 2020 à 11 h 12 min

    La chute est géniale ! 🤣
    Je ne savais pas qu’on pouvait faire du levain soit même, je vais regarder ça, je n’en trouve plus non plus en grandes surfaces.
    Moi je fais mon pain seulement depuis le confinement, pour éviter un maximum le contact humain, étant une personne à risque, je sors le moins possible !
    Merci pour cet article, il m’a bien fait rire !

    Répondre
  • #16 Sonia le 14 avril 2020 à 11 h 13 min

    Article très sympa ! Moi aussi j’aime faire du pain parce que j’aime toucher la pâte, et surtout j’aime l’odeur qui inonde ma cuisine une fois le pain cuit. Quel bonheur !

    Répondre
  • #17 Mariebabylonne le 14 avril 2020 à 11 h 15 min

    Bonjour à tous,
    Bravo pour le premier jet, ça force mon admiration 😳.
    Faire la cuisine de temps en temps me procure également un merveilleux moment de tranquillité, une bulle.
    Et Giscard se conserve au frais ? 🤣

    Répondre
  • #18 Tatiana le 14 avril 2020 à 11 h 17 min

    Divin !

    Merci 😊

    Répondre
  • #19 Angélique le 14 avril 2020 à 11 h 20 min

    Hello, j’ai absolument adoré, rie de bon coeur… Un vrai rayon de soleil dans cette 28 journée de confinement… Merci pour cette belle page d’humeur.
    Pour ma part, je n’ai pas encore commencer à faire un pain mais je vais le lancer dans le muffin anglais complet… pour cause de pénurie en boutique !
    Je verrai bien si le pétrissage m’inspire les mêmes sentiments !
    Merci encore, c’était délicieux !
    Angélique

    Répondre
  • #20 Sharon le 14 avril 2020 à 11 h 21 min

    Hé bien, pas déçue de ne pas avoir de vidéo si c’est pour lire un si chouette article ! À deux doigts de soudoyer un vendeur de mon supermarché pour qu’il me dise quand – diable – y aura-t-il à nouveau de la farine dans le rayon ;-)

    Répondre
  • #21 Cindy le 14 avril 2020 à 11 h 21 min

    Hahaha 🤣 merci pour cet article trop drôle !!! Et qui me donne envie d’essayer, ce qui est plutôt improbable !!! Bonne journée à toutes !

    Répondre
  • #22 Joanna le 14 avril 2020 à 11 h 23 min

    Mon dieu, c’était tellement drôle!!!
    Elle est géniale cette Patricia!
    Patricia, j’ai de la levure boulangère Fraîche! Mais pas de farine (du coup, je peux pas faire de pain…). Je veux bien t’en filer, mais ce sera sous le manteau et à prix élevé ahah
    Perso, je continue de m’habiller (alors que j’adorais passer mes dimanches en legging et t-shirt en fin de vie) et je fais beaucoup à manger. Ça m’occupe et me donne une certaine satisfaction (difficile à obtenir en cette période…). Quant au sport, je m’y tiens, quand j’en ai envie et le temps que je veux. ET le reste du temps, je glande, soir à peu près 90% du temps finalement…
    courage à tous et plein de bonnes ondes. Bientôt, la lumière au bout du tunnel :)

    Répondre
  • #23 Sabrina le 14 avril 2020 à 11 h 24 min

    Bravo! Tellement drôle! Merci. 😂

    Répondre
  • #24 Iris le 14 avril 2020 à 11 h 26 min

    Bonjour bonjour! Alors personnellement je ne fais pas de pain parce que j’ai horreur de patouiller la nourriture avec les mains ;p mais je comprends tout à fait la logique d’avoir une occupation longue. Moi qui suis plutôt du genre à ouvrir un paquet de salade et mettre une pizza industrielle au four, je me surprends à passer des heures à cuisiner des bons petits plats depuis la semaine dernière !
    Merci pour cet article très drôle ^^

    Répondre
  • #25 Caroline67 le 14 avril 2020 à 11 h 28 min

    Bonjour et
    MERCI pour ce « billet »… j’ai ri, mais j’ai ri… c’est tellement ça, du début à la fin ! Moi aussi j’ai fais du pain mais j’en faisais déjà avant..parfois…rarement …fin’ j’ai dû en faire 2 fois en 25 ans 😄)..et là, en 1 mois, je décline le pain en : baguettes, aux graines, à l’épeautre.. et wouaw, la satisfaction à la sortie du four 😲
    Sinon, je pâtisse, mais ça, c’est une vieille passion qui perdure, ca me détend, m’apaise.. je crains juste les effets sur ma balance fin de semaine (suis en congés -super cool, *ironique*-, en télétravail, je sais me maîtriser, même à 2 mètres de ma cuisine).
    Merci encore pour cette bonne tranche de rigolade Patricia, et à Hélène pour le partage. Belle journée !

    Répondre
  • #26 Anaïs le 14 avril 2020 à 11 h 29 min

    Merci !! petit pause pendant le télétravail .
    J’ai testé aussi la folie insta du pain … ce fût un désastre .. je retourne donc voir mon boulanger préféré qui reste ouvert malgré tout et qui a besoin de nous maintenant et pour l’après..

    Répondre
  • #27 Corinne le 14 avril 2020 à 11 h 32 min

    Bonjour et merci !
    Merci pour ce bon moment … je fais mon pain, par nécessité, à Milan, peu de boulangerie alors je faisait mon pain de temps en temps mais depuis fin février (pour nous le début des restrictions ) je fais mon pain tous les 2 jours, je fais quelque chose de concret qui m’en rattache à chez moi, voilà tout simplement !
    Bonne journée et bonnes tartines.

    Répondre
  • #28 Fanfan le 14 avril 2020 à 11 h 37 min

    Bonjour Hélène et Patricia
    Je ne serai pas originale, car cela a déjà été dit mais tellement vrai :j’ai ri, souris bref j’ai passé un bon moment ! J’ai l’impression d’être un OVNI sur insta car je ne fais pas mon pain, je ne fais pas de yoga ni de sport, à par contre j’ai fait 2 gâteaux en 4 semaines alors que je n’avais pas fait de pâtisserie en 2 ans !!! Finalement j’ai fait comme tout le monde !

    Répondre
  • #29 patricia le 14 avril 2020 à 11 h 38 min

    Je savais bien que je n’étais pas la seule !
    Merci, merci, merci pour votre enthousiasme. Il me fait l’effet d’une pâte bien levée ! Gonflée par tant de joie de vous lire je vais peut-etre me lancer dans la fabrication de croissants.

    Répondre
  • #30 Fan L le 14 avril 2020 à 11 h 39 min

    Bonjour Hélène et Patricia
    Merci pour ce billet :))
    On a tellement besoin de dérision et d’humour en ce moment, on n’en oublie pas pour autant la gravité de la situation mais ça permet de la rendre plus supportable … et c’est énorme !

    Répondre
  • #31 Karine 🙋‍♀️ le 14 avril 2020 à 11 h 45 min

    Excellent ! Qu’est ce que ça fait du bien !! Je n’ai pas succombé à l’appel du pain ….. mais à celui de la brioche 😉 et c’est très satisfaisant aussi. Bonne journée à toutes et à tous 🍞🥞🍰

    Répondre
  • #32 Clara Poppins le 14 avril 2020 à 11 h 45 min

    (Ah ah ah !!
    Pardon, mais je ris tellement !
    Ah ah ah !!)
    Bonjour !
    Un grand merci pour ces lignes !
    Je ne fais pas partie de la team jefaismonpain, mais je peux tout à fait comprendre cet engouement !
    Pour ma part, c’est la cuisine que je prends le temps de faire, mais c’était déjà une passion depuis des décennies. Passion que mon boulot ne me laisse pas le temps d’assouvir. J’en profite donc !
    En revanche, ma voisine du dessus, elle s’est prise d’une passion soudaine pour la flûte traversière… depuis 4 semaines, 12 h/ jour… Pourquoi diable ne fait-elle pas plutôt du pain ?
    Merci beaucoup pour ce moment de rire !!
    Très bonne journée

    Répondre
  • #33 MissblackLine le 14 avril 2020 à 11 h 53 min

    Hell’O 💋

    Ahah ^^ excellent cet article !!

    Je fais du levain depuis 20 ans c’est super !
    Mais honnêtement en ce moment je me fais pas chier, pain sans pétrissage ni façonnage, y’a pas plus facile et à peine ¼ de càc de levure 😁

    Et j’ai jamais autant cuisiné mdrrr

    Répondre
  • #34 ViolettRojo le 14 avril 2020 à 11 h 53 min

    Enorme ! Merci Patricia pour ce moment d’hilarité, on s’en fout des déterminants effectivement, c’est ce que je me dis à chaque cours de syntaxe, bravo pour ce texte jubilatoire jusqu’à son point final.
    Et bravo à Hélène d’assumer enfin son attirance irrépressible pour la fabrication du pain home made, ardeur combatue jusqu’a lors faute de four, désormais c’est limpide, cristallin ! La vérité finit toujours par éclater au grand jour ! C’est au pied du mur qu’on voit le maçon ! Tant va la cruche à l’eau que l’hirondelle ne fait pas le printemps. Et j’en passe. Il y a un magasin de bricolage rue d’Alesia, Hélène, je cours acheter une pelle !!
    🤣
    Encore merci.

    Ps : Hélène, la prochaine étape c’est le yoga. En birkenstock et chaussettes au début. Ôm shanti !
    BizouX

    Répondre
  • #35 Cécile le 14 avril 2020 à 11 h 54 min

    Merci pour cet article plein de bonne humeur!
    J’ai réussi à acheter de la farine la semaine dernière!
    Maintenant que je connais toutes les bonnes raisons de faire du pain, je m’en vais de ce pas!

    Répondre
  • #36 sophie-Pivoine le 14 avril 2020 à 11 h 57 min

    Si on était sur IG, j’aurais mis un triple coeur ! J’ai bien ri, c’est drôle et criant de vérité !

    Répondre
  • #37 matilde gattoni le 14 avril 2020 à 12 h 03 min

    Bonjour et merci pour cet article si pertinent! Alors voilà je fais mon pain parce qu’ici à Barcelone on a l’obligation de faire ses courses dans le magasin le plus proche de chez soit, la police a le droit de nous arrêter dans la rue, de nous demander une preuve de notre lieu de résidence et de fouiller dans nos courses pour voir si on a acheté seulement des aliments essentiels. J’ai le malheur d’habiter en face d’un supermarché, le pain du supermarché étant plutôt dégeu je préfère faire mon pain à la maison, et je dois avouer que ça me détend énormément de faire un truc physique pas trop élaboré. Courage à tout le monde!

    Répondre
  • #38 karine sans majuscule le 14 avril 2020 à 12 h 06 min

    Quelle plume ! Les articles de Patricia sont toujours un régal.
    :-)

    Répondre
  • #39 Catherine le 14 avril 2020 à 12 h 25 min

    Mon dieu que c’est drôle !! j’ai pleuré de rire, merci merci Patricia !!!
    De mon côté j’ai choppé la toxoplasmose et je suis anéantie, vidée de toute énergie. J’ai 1000 choses à faire et je suis là comme une vache à regarder passer les trains….alors quelque part le confinement m’arrange, car je me dis que je ne loupe pas grand chose, et que le monde tourne un peu à la même vitesse que moi.
    Une chose est sûre, c’est que je rêverais d’avoir assez d’énergie pour en faire, du pain…..
    En attendant je passe mes journée dans mon lit à regarder des vidéos Youtube et des live sur Insta, donc merci à vous d’être là pour nous.

    Répondre
  • #40 Luc le 14 avril 2020 à 12 h 25 min

    La pâte de Patou s’exprime à merveille dans la pâte. J’ajoute une voix masculine à ton plébiscite.
    Moi aussi je pétris sans faim. Ça donne de la substance à mon télé chômage. Ça alimente ma tout doux liste. Le résultat est toujours beau. Ça me console de mes tentatives artistiques peu concluantes. Et puisqu’il paraît que nous sommes en guerre, la compacité de mes miches constitue une ration de combat tout fait bienvenue.

    Répondre
  • #41 Mathilde Mlc le 14 avril 2020 à 12 h 27 min

    Cet article me parle tellement :) !
    Bon hormis que je bosse encore et c’est un peu ma vie de tous les jours.. Mais passons. Cette semaine je me mets au levain grâce à julypancake sur insta :)

    Répondre
  • #42 Cariotte le 14 avril 2020 à 12 h 35 min

    Très bon article qui m’a donné envie de faire mon pain histoire de m’occuper un peu et de repenser à ce très bon article drôle à souhait… Mais j’ai pas de farine et malheureusement chez Leclerc, ils veulent pas me dire quand elle arrive 😅
    Bon confinement à tous!

    Répondre
  • #43 cathy le 14 avril 2020 à 12 h 35 min

    Très réaliste.. extra..Patricia
    je fais travailler mon excellent
    boulanger. Place de la Nation..
    qui continue…
    il faut les soutenir….!!!

    Répondre
  • #44 Nadia le 14 avril 2020 à 13 h 06 min

    Salut Hélène, merci pour ce partage sur le pain de Patricia! Trooop bien écrit, quelle imagination débordante et une chose est sûre je ne m’y metrrai pas… encore!

    Répondre
  • #45 Fleur le 14 avril 2020 à 13 h 07 min

    Bonjour Hélène et Patricia. Merci pour ce moment et la chute est juste magique. Heureusement que c’était un premier jet. 🤭😂. Bonne journée les filles.

    Répondre
  • #46 Angelina le 14 avril 2020 à 13 h 08 min

    Cette article est a mourir de rire, tellement sincere, simple et plein de veriter. Je ne fait pas de pain (pas encore suremenr) mais j’ai jamais fait autant de gâteau que depuis ses quatre dernières semaine. 🤣

    Merci

    Répondre
  • #47 Marmotte le 14 avril 2020 à 13 h 19 min

    Bonjour à vous deux.
    Cet article est une perle qui résume tout ! Merveilleux ! Merci pour ce moment de bonheur ❤🌸

    Répondre
  • #48 Lyli le 14 avril 2020 à 13 h 32 min

    Bonjour Hélène,
    Très sympa cet article en effet, j’ai bien ri . Par contre, ça me donne terriblement envie de faire mon pain moi aussi!!! Patricia nous donnerait-elle sa recette ???
    Belle journée en attendant .

    Répondre
  • #49 Violette.b le 14 avril 2020 à 13 h 49 min

    Toujours très agréable et enlevée votre plume Patricia ,

    J’ai eu le cheminement inverse , abattue , étouffais , je gérais pas mieux mon temps que le dressing , seul fait notable j’ai retrouvé le chemin de la cuisine …. maintenant de nouveaux rituels , je télétravail ça donne déjà un rythme , je porte mes acquisitions faites en vue du printemps ,je fais vraiment du running , je fais du yoga , je ne me demande pas ce que je vais faire demain , ni cet été d’ailleurs ….et maintenant nouveau questionnement , comment vais je faire en sortant , (je vais sortir vite ma société aura certainement tout prévu : oui /non ) encore une nouvelle adaptation à toutes ces nouvelles contraintes avec cette exposition au virus .

    Très beau votre pain en effet , je ne savais pas qu’on pouvait parvenir chez soi à ce résultat d’une aussi jolie croûte , les machines à pain donne un résultat moulé bien diffèrent ….et Giscard 😜…. système D , intelligence , le confinement mobilise aussi ce que nous avons de bon en nous . Portez vous bien

    Répondre
  • #50 Tuffet le 14 avril 2020 à 14 h 02 min

    J’ai adoré !!!! J’en veux d’autres!
    Merci à l’auteur et merci à vous d’avoir partager👍👏

    Répondre
  • #51 Zaza le 14 avril 2020 à 14 h 02 min

    Bonjour
    Pouvez vous nous donner la recette svp? Merci

    Répondre
  • #52 Belette le 14 avril 2020 à 14 h 11 min

    J’adore, c’est drôle…j’avais d’ailleurs échangé avec Hélène en lui expliquant que j’avais fait aussi du pain…bon, je cuisine toute l’année, fait du pain régulièrement, croissants, brioches…. la cuisine, c’est mon univers où je suis tranquille avec la satisfaction -enfin normalement- du résultat!!! Bon, ici j’ai trouvé de la levure fraîche vendue au poids dans mon commerce de proximité donc pas de Giscard!!! Et au passage, Hélène, je te souhaite un bon anniversaire !

    Répondre
  • #53 Patricia le 14 avril 2020 à 14 h 13 min

    Voici une recette ultra fastoche, une fois qu’on a réussi à mettre la main sur les ingrédients bien sûr,
    Pain cocotte (celui sur la photo)
    Une cocotte en fonte
    500 gr de farine
    2 sachets de levure boulangère
    450 gr d’eau
    1 pincée de sel

    Diluez la levure dans l’eau tiède
    Versez le tout dans la farine (dans un grand saladier)
    Mélangez un peu
    Rajoutez le sel
    Mélangez plus
    pétrir, tapez, retournez, pétrir (si vous voulez. En réalité cette recette n’a même pas besoin de pétrissage)
    Couvrir d’un chiffon sec et propre
    Laissez reposer 8h (moi je le fais la nuit, comme ça je me couche détendue et ça me donne une bonne raison de me lever)
    Enfournez la cocotte vide pour la réchauffer à 250°, pendant 10/15 mn
    pendant qu’elle chauffe versez le contenu du saladier sur du papier sulfurisé. Parfois la pâte se décolle, parfois non, parfois la pâte est humide, parfois non, bref, quelque soit le contenu du saladier placez le sur le papier cuisson. Si la pâte est tripotable (qu’elle ne colle pas trop aux doigts) vous pouvez la dégazer. faut enlever les bulles.
    sortir la cocotte du four (attention c’est chaud)
    placez le papier cuisson, et son contenu dedans, et remettez le couvercle.
    Cuire 20 mn avec le couvercle.
    enlevez le couvercle
    enfournez à nouveau (sans le couvercle donc), pendant 15/20.
    une fois que c’est cuit, et que ça a l’air tout à fait délicieux, sortez le pain de la cocotte et laissez le refroidir. C’est probablement l’étape la plus difficile du processus. Résistez.
    quand vraiment vous n’en pouvez plus, coupez et beurrez.

    Sinon, si vous vous demandiez, Giscard va assez bien. Il bulle et bave dans son pot.

    Répondre
  • #54 Méline le 14 avril 2020 à 14 h 20 min

    Tout simplement génial ! Cela fait du bien de rire !

    Répondre
  • #55 Angélique le 14 avril 2020 à 14 h 42 min

    … j’adore..tout simplement… du début démontrant exactement où on en est émotionnellement parlant au bout du mois de confinement..et des raisons .. de faire sa propre miche… je n’en fait pas.. pas une grande mangeuse de pain… mais pour le coup.. bravo pour cet article génialissime.. et la bise à Giscard..😜❤

    Répondre
  • #56 LagrandeJulie le 14 avril 2020 à 14 h 43 min

    Helles mesdames et messieurs,

    Merci à Patricia pour cette jolie parenthèse rigolotte et merci à toi Hélène de nous la partager.

    Ici c’est toujours le boulanger qui nous fourni en pain mais depuis le début de cette période bizarre je n’ai jamais autant pâtisser.
    Et une brioche par-ci (pénible ce problème de levure) des cookies par là.
    J’ai déniché un plan oeufs et lait de la ferme, du coup je fais des crèmes dessert, mais il me reste les blancs alors je fais des financiers…

    Mais tout comme Patricia, pâtisser a un côté rassurant (pour peu qu’on aime le sucre bien sûr) : ça sent bon, je vais me régaler et, à la différence des repas, personne ne dira « c’est pas bon mais j’en mange un peu quand même ».

    Surtout, en cuisine, je me mets dans ma bulle, pas besoin de justifier le besoin d’être seule.

    Sur ce, je vais aller ranger un peu, bah oui ce matin on a déjà tenté le granola pour les futurs petits dej de mademoiselle.

    Bonne journée à tous, bon courage à tous et merci pour cette fenêtre.

    Julie

    Répondre
  • #57 LatifaM le 14 avril 2020 à 14 h 52 min

    Aaaahhhj !! Je me suis régalée de cette lecture!! Vraiment, merci! J’aimerais en lire encore, tellement agréable. Merci Hélène et merci Patricia pour ce bon moment, prenez soin de vous les gens! Bisouuuuuus.

    Répondre
  • #58 Natalune le 14 avril 2020 à 14 h 55 min

    Excellent, j’adore son humour puis la chute… Une madeleine.. ha non de la brioche. J’en ai l’eau à la bouche ! Bon je sais je vais faire un gâteau au yaourt -je suis incapable de faire autre chose- et encore dans un moule à cake… ! Ha ben oui comme je fais des flans aux légumes je n’ai qu’un moule à cake🙄🤔 . C’est passionnant n’est ce pas ? 🌟🐥😀 Bon chère Patricia merci parce que se marrer ça muscle les abdos. .. enfin il plaît, et toi Hélène tu nous offres des instants…. Ah mon dieu….

    Répondre
  • #59 Folcoche le 14 avril 2020 à 15 h 02 min

    Moi aussi j’ai beaucoup ri.

    Répondre
  • #60 caroline G le 14 avril 2020 à 15 h 43 min

    Je viens d’avoir mon fou rire de la journée pour le « Je peux lui mettre des grands coups de latte  » :)))))) J’ai tellement ri !
    Merci pour ce moment très agréable, et désolé mais je vais poser la question bête…qui est Patricia ?

    Répondre
  • #61 Natie le 14 avril 2020 à 15 h 47 min

    Et bien moi… Je suis la petite provinciale qui a l’habitude d’une vie toute slow et du fait maison : pain, mozzarella, yaourts, desserts et goûters pour ma tribu, compotes, conserves et confitures, … Tout ça n’a pas de secrets pour moi en temps normal (je travaille déjà de la maison habituellement) mais là… Avec mon fils de 3 ans et ses « Maaaamaaan » incessants, son rythme effréné sans pause et sa passion pour jouer avec moi (et mes nerfs), le pain est la seule choses que j’ai lâché. C’est bizarre mais je n’ai plus eu envie de choisir entre le pain et les gâteaux pour ma ration de farine.

    Bref, super article et vivement la reprise de l’école, je rêve d’être (ne serait-ce qu’une petite demi-journée) seule !

    Répondre
  • #62 Hélène le 14 avril 2020 à 16 h 24 min

    Merci beaucoup à toutes pour vos commentaires enthousiastes, ça me fait super plaisir !!

    Répondre
  • #63 Anne le 14 avril 2020 à 16 h 28 min

    Quel bonheur ce texte! Patricia a une très belle plume et un humour délicieux . Merci de nous ensoleiller avec ces mots.
    Une petite info pour Hélène : le miso que tu as acheté est un miso rouge assez fort et qui sert essentiellement à faire la soupe. Pour les aubergines façon Kinugawa, il faut un miso blanc tout doux. À trouver dans les boutiques japonaises de la rue st anne à Paris
    Très belle journée

    Répondre
  • #64 Marlese le 14 avril 2020 à 16 h 46 min

    Un pur moment de bonheur

    Répondre
  • #65 Caroline le 14 avril 2020 à 16 h 55 min

    😂😂😂le meilleur des résumés de ce premier mois de confinement, un concentré de nos émotions quotidiennes aussi ! Merci à vous deux. 🙏
    Et moi qui ne commente jamais, rien, nulle part, une exception, Hélène, pour vous remercier d’être là aussi en ce moment, au naturel , avec les bas (ceux que vous acceptez de nous montrer en tous cas) , les hauts, vos vidéos toujours distrayantes et instructives en même temps, vos live…Bref, vous nous faites du bien en ces temps si perturbés ! Prenez soin de vous !

    Répondre
  • #66 Kattalin le 14 avril 2020 à 16 h 56 min

    Nougaro l’a bien dit : ah, les mains d’une femme dans la farine ! Article plein d’humour, j’apprécie

    Répondre
  • #67 Miss Nahn le 14 avril 2020 à 17 h 33 min

    Oh mais cette chute!!!!
    Giscard est donc le 2ème levain que je rencontre (virtuellement). Le premier s’appelait Philémon (je crois qu’il est mort depuis, pauvre petit)… ces petits êtres ont donc en commun d’avoir des noms originaux, j’adore!!
    On veut la suite de ses aventures, voir à quoi ressemble son premier pain à ce petit!

    Ca fait tellement de bien de lire un récit de confinement réel et réaliste, merci Patricia et Hélène!!

    Répondre
  • #68 Yakadi le 14 avril 2020 à 18 h 09 min

    Hahahahaha,
    Quelle plume et ce pain a l’air très appétissant!

    Répondre
  • #69 Hélène le 14 avril 2020 à 18 h 12 min

    Anne : ah merci beaucoup pour l’info !

    Et merci à toutes pour tous ces commentaires, c’est trop sympa !

    Répondre
  • #70 Mélanie le 14 avril 2020 à 18 h 31 min

    Bonjour Patricia, Bonjour Hélène.

    Merci pour cet article, surtout la chute!

    Je ne fais pas mon pain, je laisse ca aux gens dont c’est le métier car je ne suis pas douée de cette capacité…

    Bonne soirée !

    Répondre
  • #71 ponypony le 14 avril 2020 à 18 h 33 min

    J’ai beaucoup ri!! Merci!
    Bises à Giscard et bon confinement Hélène et Patricia!

    Répondre
  • #72 Lyli le 14 avril 2020 à 19 h 25 min

    Patricia : Ah top !!!!! c’est tout ce qui manquait à ce super article, la mise en pratique!!!! Merci beaucoup Patricia

    Répondre
  • #73 Patricia le 14 avril 2020 à 19 h 29 min

    Merci pour vos commentaires si enthousiastes. J’adore vous entendre rire.
    Giscard n’est pas tout à fait prêt, selon la recette, je dois le nourrir demain et ensuite le gaver pour qu’il fonctionne à plein régime. Heureusement j’ai encore quelques sachets de levure boulangère sous la main. Mais je ne manquerai pas de partager avec vous le résultat de mon premier pain au levain.

    Répondre
  • #74 Lou le 14 avril 2020 à 20 h 00 min

    Moi c’est les cookies…comme si j’avais besoin de prendre des kilos. Vous avez raison je vais me rabattre sur le pain.

    Répondre
  • #75 Geniaux le 14 avril 2020 à 20 h 08 min

    Absolument délicieux ! Merci

    Répondre
  • #76 Claire le 14 avril 2020 à 20 h 28 min

    Bravo, j’ai bien ri, on dirait du Stéphanie Grimaldi !!!

    Répondre
  • #77 Paule le 14 avril 2020 à 20 h 31 min

    Aie oui moi aussi je fais mon levain chef j’attends les 14 jours souhaiter
    Ça consiste a attendre le levain je l’ es baptisé Covid
    Merci pour cet article formidable et très d’actualité
    Et un coucou a Helene

    Répondre
  • #78 Lucie le 14 avril 2020 à 20 h 57 min

    Je ne lis presque jamais un article d’un bout à l’autre et commente encore moins. Mais Hélène a tellement bien vendu cet article en storie que je me suis laissé prendre. J’avais envie de comprendre qui sont ces gens qui font du pain depuis un mois, j’ai ma réponse ! Cette article est génial et effectivement si bien écrit ! Bravo !

    Répondre
  • #79 Catherine le 14 avril 2020 à 22 h 21 min

    Merci Hélène et Patricia pour ce joli texte plein d humour et de dérision !

    Répondre
  • #80 elsabaroque le 14 avril 2020 à 22 h 24 min

    merci Hélène d avoir partager cet article , je me vois en le lisant et du coup je me sens beaucoup mieux , ouf je ne suis pas la seule . un grand sourire sur les lèvres du debut jusqu a la fin de l article felicitation patricia.

    Répondre
  • #81 MarieP le 14 avril 2020 à 22 h 39 min

    Severine : ne serait ce pas plutot des graines de fenugrec plutot que de fenouil grec ??

    Répondre
  • #82 Sandrine le 14 avril 2020 à 22 h 59 min

    Merci à toutes les deux. Un joli moment de lecture.
    Je vous embrasse de Bruxelles

    Répondre
  • #83 Eve Lyne le 14 avril 2020 à 23 h 14 min

    Quelle jolie plume!
    Sublime et délicieux moment de te lire, Patricia.
    Merci Hèlene pour ce partage.

    Répondre
  • #84 Flo le 14 avril 2020 à 23 h 43 min

    Merci Patricia pour cet article hilarant!

    Répondre
  • #85 Marina le 14 avril 2020 à 23 h 56 min

    Je me suis mise a faire du pain aussi je l’avoue !! 😁
    Cela me permets de ne pas aller a la boulangerie et donc de repartir avec 3/4 gâteaux ou viennoiseries en plus de ma baguette, je trouve une certaine satisfaction a créer ce qui nourri l’homme depuis des décennies et enfin cela embaume tellement mon appartement c’est un delice!

    Répondre
  • #86 Jaydeesha le 15 avril 2020 à 0 h 17 min

    Il est super bien écrit cet article… du coup j’ai envie de m’y mettre. Moi qui regardait tous ces nouveaux boulangers et leurs pains instagramables (ou pas) en me demandant POURQUOI mais POURQUOI ???!!!

    Répondre
  • #87 Fabienne le 15 avril 2020 à 1 h 07 min

    J’ai beaucoup ri! Ça résume tellement mon quotidien 🤪 big up a giscard !

    Répondre
  • #88 Gabrielle le 15 avril 2020 à 6 h 49 min

    Coucou , 😆 génial j’ai adoré , tu as raison il ne faut rien changer … merci pour ces petites bulles d’air
    J’espère que toi aussi tu vas bien, tu penses à nous mais pour toi aussi ça ne doit pas être simple chaque jour .
    On va s’en sortir , on va pas se laisser emm… par un p’tit machin comme ça non mais 🥺🥺😊
    Hauts les cœurs 💞
    Bisous de Belgique 🇧🇪

    Répondre
  • #89 Petitefleur le 15 avril 2020 à 7 h 00 min

    J’adore ! Et du coup…. je vais faire du pain!!! Merci Patricia …et merci Hélène !!!

    Répondre
  • #90 liliebrunette le 15 avril 2020 à 8 h 06 min

    merci c etait si drôle!!! bon aller je vais lamentablement me lever…;)

    Répondre
  • #91 Sophie de L’Estaque le 15 avril 2020 à 9 h 04 min

    Oh quel bonheur de lire cette chronique !!! Je me suis reconnue en bcp de points lol j’ai abandonné le pain car plus de levure et pas d’eau minérale pour expérimenter un Giscard lol… Du coup je me concentre sur les goûters des enfants ! Et quand la porte de la cuisine est fermée, degun n’y rentre, non mais!

    Répondre
  • #92 Priscilla le 15 avril 2020 à 9 h 16 min

    Claire : plutôt Virginie non ? ;)

    Répondre
  • #93 Nathalie le 15 avril 2020 à 9 h 39 min

    Tellement vrai ! Merci pour ce bon moment 😄

    Répondre
  • #94 Gaëlle R le 15 avril 2020 à 13 h 08 min

    Excellente cette chronique. Et le pain a l’air aussi bon que beau.
    Je n’avais pas imaginé tout ce que pouvait apporter de faire son pain.

    Merci pour ce doux moment

    Répondre
  • #95 Olivia le 15 avril 2020 à 23 h 30 min

    Merci à toutes les 2 pour ces 5 min d’évasion, c’est un vrai cadeau! J’adore le style, le ton et j’en suis à peu près au même stade que toi, Patricia en tant que maman confinée ;-) BRAVO et courage pour le mois à venir et les futures miches à pétrir!!!

    Répondre
  • #96 Mimosa le 16 avril 2020 à 11 h 34 min

    J’avais tenté il y a des années de faire mon pain, puis finalement renoncé parce que je n’arrivais pas à obtenir une mie bien aérée, enfin un pain qui me plaisait vraiment.
    Mais c’est vrai que c’était très très satisfaisant de travailler la pâte et la voir lever, puis sentir l’odeur du pain. Je rejoins complètement le côté hypnotique du pétrissage, moi j’avais trouvé ça méditatif avec ces gestes répétitifs qui ne demandent pas une vraie attention et qui laissent les pensées se balader. J’aimais beaucoup ça ! Je m’y serais volontiers remise en cette période de confinement mais mon installation n’est vraiment pas pratique là où je suis en ce moment.
    Merci Patricia pour cette chronique ! :-)

    Répondre
  • #97 Elodie7222 le 16 avril 2020 à 12 h 22 min

    Qu’est ce que j’ai rigolé. Merci pour cet article. Je me revois hier en train de faire le pain avec mon neveu, il mesure et mélange les ingrédients et moi je pétris.
    Je me revois à la lecture de cet article en train de défoncer la pâte pour me défouler et passer en mode vénère quand elle refuse de monter après.
    Merci Hélène et Patricia.

    Répondre
  • #98 LN2Montpels le 20 avril 2020 à 10 h 13 min

    Je découvre le texte de Patricia, vraiment génial ! Je me suis mise moi aussi à cuisiner de plus en plus pour mes trois lascars, dont un essai brioche pas trop mal réussi… Et c’est gratifiant quand on te dit « Oh Maman ! C’est trop bon ! ».
    Bravo pour ce texte et merci Hélène de l’avoir partagé ! Je pense que je vais retourner en cuisine pour refaire une brioche et comme Patricia essayer le pain (en edit sa recette ? ;-)) !

    Répondre
  • #99 Hélène le 20 avril 2020 à 14 h 30 min

    Merci beaucoup à toutes, ej suis vraiment contente que le texte de Patricia vous plaise autant qu’à moi !

    LN2Montpels : la recette est ici .

    Répondre
  • #100 Guiliane le 21 avril 2020 à 23 h 59 min

    Oh mais le troisième paragraphe « Aujourd’hui 27ème jour de confinement … » est à mourir de rire !! C’est du vécu !
    Et je te rassure Patricia, je pense qu’on est bien 80% de la population confinée dans ce cas. (et j’en fait partie, loool)
    Et quelle admiration pour celles et ceux (comme toi Hélène) qui ne lâchent rien !

    Répondre
  • Laisser un commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *