Le tout nouveau SPF 50+ d’Eau Thermale Avène contre la lumière bleue

2 juin 2021

Partenariat rémunéré avec Eau Thermale Avène

On sait depuis un bon moment que la lumière bleue est mauvaise pour les yeux, mais jusqu’ici je n’avais pas connaissance d’études prouvant sa nocivité sur la peau, c’est pour ça que je n’y attachais pas réellement d’importance.

J’ai découvert la semaine dernière grâce à Avène qu’il y a, depuis environ 5 ans, de plus en plus d’études* sur le sujet ; et celles-ci prouvent que cette lumière bleue peut représenter 25% des dommages cellulaires oxydatifs (l’oxydation est en quelque sorte la « rouille » de la peau), en pénétrant très profond, jusqu’à l’hypoderme : en bref, ça accélère le vieillissement comme tout ce qui oxyde les cellules, et ça favorise aussi le développement des cancers de la peau.
* Deux de ces études indiquées en fin d’article.

Attention, on parle ici de la lumière bleue émise par le soleil, mille fois supérieure (c’est le chiffre exact) à celle émise par les écrans. Une heure d’exposition à la lumière bleue dehors correspond à 3 mois d’exposition à la lumière bleue des écrans. On peut donc sans se tromper dire que le danger est dehors, pas dedans.

Le nouveau produit que vous voyez sur cette photo, Avène SPF 50+ Intense Protect, est donc un produit d’extérieur (plage, randonnée, jardinage, balades, etc…), d’autant plus qu’il est efficace dans les conditions d’ensoleillement intense, et aussi pour les sports (dont nautiques) car il est extrêmement résistant à l’eau et à la transpiration.

Et Avène a fait ici un vrai saut technologique : le nouveau filtre créé, le TriAsorB, est le seul filtre actuel ayant la capacité de protéger contre la lumière bleue haute énergie visible.
La création d’un nouveau filtre solaire est un évènement exceptionnel et très rare, le TriAsorB est le résultat de 20 années de recherche des laboratoires Pierre Fabre.
Et ce tout en respectant l’environnement : comme les autres filtres utilisés chez Avène (auxquels il a été ajouté dans cette formule), il n’est toxique ni sur le corail, ni sur le phytoplancton, ni sur le zooplancton.
Bien sûr, Avène poursuit le travail engagé en 2016 avec Pur Projet, pour défendre la sauvegarde des écosystèmes marins en Indonésie (voir ma vidéo de 2018 à Bali sur le sujet).

Ce qui est intéressant c’est que c’est un filtre chimique, mais il reste totalement à la surface de la peau, il ne pénètre pas du tout (contrairement aux filtres minéraux nano, par exemple). A vrai dire c’est le premier filtre chimique capable d’absorber et de refléter les rayons nocifs, sans pénétrer.
Il protège évidemment aussi contre les UVB, et les UVA courts et longs.

Le produit fait visage et corps, ne contient pas de parfum, est adapté aux peaux sensibles, fragiles ou lésées, et à tous les âges (les bébés aussi, même si bien sûr il ne faut jamais exposer les bébés au soleil, mais on ne peut pas toujours les laisser à la cave ;-).
Il a été testé sous contrôle dermatologique, pédiatrique et ophtalmologique.

Sa couleur légèrement nude est la preuve de la présence de ce nouveau filtre, le Triasorb, car il est est jaune pour absorber le bleu (c’est le principe de la complémentarité des couleurs, le jaune est à l’opposé du bleu dans le spectre colorimétrique) (si un produit est transparent, il ne peut pas protéger contre la lumière bleue) ; mais quand on l’étale il devient invisible (a priori sur les peaux foncées aussi). Je l’ai bien sûr essayé, et en effet la légère teinte disparaît immédiatement quand on l’étale.

L’efficacité de ce filtre permet d’en mettre moins dans la formule, moyennant quoi le produit est un peu plus biodégradable (mais sachez qu’à ce jour aucun filtre solaire n’est biodégradable, quoi qu’on vous dise – d’autant que les excipients, c’est-à-dire le reste de la formule, ne l’est pas). Et le tube est recyclable.

Il y en a 150 ml et il coûte entre 18 et 20 euros selon les points de vente

Les quantités recommandées pour être protégé au niveau annoncé sont : la longueur d’1 doigt pour le visage (j’ai vérifié, ça fait bien une cuillère à café ;-), 1 doigt pour le cou, et 2 doigts pour chacune des autres zones du corps.

* Altération des cellules de la peau dès 1h d’exposition à la lumière bleue  – Journal of Investigative Dermatology (2010) 130, 259 – 269 ; doi : 10.1038/jid.2009.194 ; published online 13 August 2009.

* La lumière bleue responsable de 25% des dommages cellulaires liés à l’exposition au soleil British Journal of Dermatology 2019 ; 180 : 597–603. 3 – Skin Pharmacol Physiol 2009

19 commentaires Laisser un commentaire
Le soin
,

Vous aimerez aussi

19 commentaires

  • #1 madame le 2 juin 2021 à 10 h 41 min

    Ah Merci beaucoup ! ça tombe bien pour notre petite escapade en amoureux pour ce weekend ^^

  • #2 Hélène le 2 juin 2021 à 11 h 11 min

    madame : tu nous diras ce que tu en penses ?

  • #3 Belette le 2 juin 2021 à 11 h 44 min

    Ah merci pour cet article!! J’essaie d’acheter mes solaires de ville en petit format pour pouvoir les tester et racheter que ceux qui me conviennent !! Mais pour le vélo et la marche, je regarderai celui-là!!

  • #4 Hélène le 2 juin 2021 à 12 h 07 min

    Belette : oui celui-là n’est pas un solaire de ville ;-)

  • #5 Marinette le 2 juin 2021 à 13 h 05 min

    Super article !
    Je l’ai acheté pour mon fils de 18mois cette année, il s’étale super bien.
    Je l’utilise également et ça colle peu .

  • #6 Maxime le 2 juin 2021 à 13 h 28 min

    J’ai par hasard acheté cette crème pour son SPF 50 et la forme du tube bien adaptée à la randonnée. Je compte l’utiliser pour faire le GR20 en Corse en juillet. Quel bonheur de voir son choix hasardeux validé par la papesse de la protection solaire ! Merci beaucoup pour cet article clair et intéressant. Vous êtes la meilleure!

  • #7 Caroline le 2 juin 2021 à 13 h 29 min

    Ah super ! Je suis plus d’autant vigilante en ce moment avec la grosesse .fan de Avène ,je suis ravie de cette découverte . Merci Hélène

  • #8 Sophie le 2 juin 2021 à 14 h 00 min

    Bonjour Hélène.
    Merci beaucoup pour cet article.
    En termes cosmétiques est ce que ce nouveau produit brille ?
    Je ne supporte pas les solaires qui brillent.
    Merci beaucoup

  • #9 Hélène le 2 juin 2021 à 14 h 04 min

    Marinette : ah je ne trouve pas qu’il colle, mais c’est très personnel comme sensation ;-)

    Maxime : pour la randonnée il va être parfait !

    Caroline : tu as raison de faire encore plus attention en ce moment (n’oublie pas que pour ton visage le SPF ne suffit pas pour te protéger du melasma, il te faut soit zéro exposition, soit un chapeau en plus).

    Sophie : sur le visage je trouve qu’il brille un peu. Comme je disais il n’a pas été formulé pour être un solaire de ville ;-)

  • #10 Anaïs le 2 juin 2021 à 14 h 13 min

    Coucou Hélène!
    J’ignorais que les rayons bleus étaient émis naturellement par le soleil. Ça a l’air d’être très protecteur et solidement/scientifiquement campé ce nouveau produit Avene.
    Ce dont j’ai peur, c’est sa texture, comme tu écris qu’il résiste à l’eau etc… Est ce que la texture est agréable et non collante ? Ils ont du faire les choses bien Avene.
    Je te souhaite un très bon après midi et ravie d’avoir pu te retrouver aujourd’hui dans notre petit espace de discussion entre guys and girls, étant épuisée les dimanches soirs après le boulot ces temps ci. Je visionne ta vidéo du dimanche dans la semaine, et mets mon petit pouce bleu !
    Gros bisous

  • #11 Sara le 2 juin 2021 à 14 h 33 min

    Coucou, eh oui je crois que les écrans sont un facteur de vieillissement du cou plus que de la vue, avec la tête toujours penchée en avant —> plis du cou :-))) (en tout cas chez moi). Merci pr l’info sur la lumière bleue du soleil, je vais essayer cette pépite !

  • #12 Hélène le 2 juin 2021 à 15 h 09 min

    Anaïs : comme j’ai dit plus haut c’est un solaire d’extérieur, de plage, de sport (et non un solaire de ville coréen texture gel ;-) ; sur moi il ne colle pas, mais il brille un peu sur le visage. Je me le garde pour cet été.

  • #13 Dominique G le 2 juin 2021 à 19 h 22 min

    Merci Hélène de nous faire découvrir ce nouveau produit , je pars en Provence une semaine je vais l’acheter comme solaire pour le corps et pour le visage quand je suis au bord de la piscine ‘. Par contre pour le soleil subi ( expression d’un super représentant de la marque Sisley que j’ai rencontré) il m’a conseillé le all day all year comme bouclier pour la journée, pour le visage évidemment . Et chaque fois qu’il y’a des rayons solaires pour le restant de l’année . Ayant peur que cela ne soit pas suffisant pour les vacances j’ai aussi un stick coloré spf 50 pour le visage de chez eux , question d’avoir l’air un peu maquillée quand on se balade . En vacances je trouve que ce n’est pas toujours simple si on veut vraiment bien se protéger . Sans oublier le chapeau . Bis

  • #14 Hélène le 3 juin 2021 à 10 h 12 min

    Dominique G : ah oui le « soleil subi » c’est une expression parfaitement bien trouvée !

  • #15 Clémentine le 19 juin 2021 à 17 h 25 min

    Coucou Hélène,

    Je suis convaincue, d’autant plus que je suis fan de la marque. J’ai quand même une question : comment est-ce que tu nettoies ton visage pour ôter la crème solaire en douceur mais efficacement ? Car j’ai l’impression que ce type de crème est difficile à enlever et j’ai la peau tellement irritable que je ne sais jamais comment faire sans craindre les rougeurs de folie après… Merci ! ^^

  • #16 Hélène le 19 juin 2021 à 18 h 17 min

    Clémentine : je fais comme j’ai toujours fait (et que j’ai déjà évoqué dans de nombreuses vidéos), un double nettoyage, tout simplement ;-)

  • #17 Clémentine le 20 juin 2021 à 16 h 47 min

    Hélène : Tout simplement ! ^^ Merci à toi !

  • #18 Camélia le 3 juillet 2021 à 23 h 35 min

    Bonjour Hélène,

    Je cherchais justement un solaire visage bien costaud et me voilà comblée ! Je me souviens aussi que tu avais évoqué une brume protectrice à mettre en cours de journée par dessus le make up pour « rafraîchir » la protection solaire. Je vais encore regarder sur ton blog mais je n’ai pas trouvé pour l’instant. Est ce que tu te souviens de la référence ?
    Un grand merci pour ta réponse et bon week-end !

  • #19 Hélène le 4 juillet 2021 à 11 h 48 min

    Camélia : c’était celle de Bioderma, mais je ne m’en sers finalement jamais parce que, comme TOUTES les brumes solaires, elle poisse la peau et il n’y en a pas une seul qui me convient.