Durée de conservation du maquillage

15 octobre 2010

Bon les jeunes j’ai appris récemment un truc intéressant, il faut que je vous raconte ça (les chimistes et autres scientifiques, merci de ne pas hurler « ben on le savait, enfin !!! », je vous rappelle que je suis aussi douée en science qu’en informatique – grâce au ciel, la science m’intéresse plus – enfin dans le cadre cosméto, s’entend – bref).

Souvent vous me demandez combien de temps on peut conserver le make up, et je vous répond invariablement : les fards secs (fard à paupières, poudre, blush, etc…) ne se périment quasiment jamais, les fards crèmes (fond de teint, anti-cernes, rouge à lèvres, gloss, etc…) sont bons à jeter s’ils changent d’odeur ou de texture.

J’ai un élément de plus : comme vous le savez sans doute (en tout cas moi je le savais, et dieu sait que dans ce domaine je sais que dalle), les bactéries ne peuvent se développer que s’il y a de l’eau dans une formule.

Donc un produit qui ne contient que du gras ne peux pas à proprement parler se périmer ; il peut s’oxyder, d’où l’odeur de rance, mais les bactéries ne peuvent s’y développer. Votre vieux rouge à lèvres peut puer, mais ne risque pas de vous filer d’horribles maladies (sauf si vous l’avez prêté inconsidérément, oeuf corse).

En revanche s’il y a de l’eau dans la formule, comme c’est le cas pour beaucoup de produits de soins (crèmes, démaquillant, etc), les bactéries peuvent s’y développer, neutralisant éventuellement les effets des actifs ou provoquant (éventuellement aussi) une réaction (genre des boutons). C’est pour ça qu’on jette les crèmes de soin au bout d’un certain temps après ouverture, mais pas le rouge à lèvres. Notez que les bactéries ne vont pas forcément proliférer parce qu’il y a de l’eau dans la formule hein, c’est pas ce que ça veut dire ; simplement, là elles peuvent le faire, alors qu’ailleurs, non.

Et c’est pour ça que les produits purement à base d’huile ou autre basse grasse peuvent se passer de conservateurs, par exemple : ils n’en ont pas besoin. En revanche on y met souvent des anti-oxydants, pour éviter qu’ils rancissent et se mettent à puer au bout de deux mois.

Bref, tout ça pour dire que le maquillage, quand il est à base de poudre ou de gras, peut se garder longtemps ; flippez pas avec les dates marquées sur les boîtes, c’est souvent juste une précaution de la part des marques (comme les fabricants de fringues foutent systématiquement « nettoyer à sec » sur tout pour avoir la paix).

Par contre s’il y a de l’eau dedans (dans le cas de pas mal de fonds de teint, notamment), ça peut se périmer, effectivement. Regardez dans la formule si y’a marqué Aqua (ou Water), en général c’est dans les premiers ingrédient indiqués, c’est même pas difficile à trouver.

PS : si j’ai dit des conneries (ce qui est loin d’être impossible), les scientifiques sont évidemment les bienvenues à me corriger, du moment qu’elles le font gentiment ;-)

101 commentaires Laisser un commentaire
Le maquillage

Vous aimerez aussi

101 commentaires

  • #1 Zorro le 15 octobre 2010 à 8 h 39 min

    Merci pour ces précieuses infos! :D

    Répondre
  • #2 Crevette le 15 octobre 2010 à 8 h 42 min

    Ô bé moi je suis un peu scientifique mais tu m’as appris des choses.

    Je savais que souvent ils mettent des « conservateurs » dans les produits de beauté et que le logo de date limite d’utilisation correspond à la fin d’action de ces dits conservateurs (et donc risque de proliférations dégueu dedans).

    Mais je n’ai presque jamais rien jeter (sauf des crèmes récemment) alors tout ça me conforte dans l’idée que les fards ça se garde jusqu’au moment où il n’y en a plus du tout : )

    Sympa ce post : )

    Répondre
  • #3 Stéphanie (mais une autre) le 15 octobre 2010 à 8 h 43 min

    Je vois pas de conneries, Titeburette la grande prétresse scientifique aura peut-être des choses à dire en plus mais l’essentiel est dit ! :-)

    Répondre
  • #4 PtitMog le 15 octobre 2010 à 8 h 49 min

    Bon et bien dès que je rentre ce soir, je saute sur mon fdt, car je crois qu’il date un peu… :$
    Merci pour ce récap’ en tout cas! ;)
    Bonne journée

    Répondre
  • #5 Nath La Bretonne le 15 octobre 2010 à 9 h 05 min

    Ah ! C’est une bonne nouvelle. J’en suis ravie ! J’ai des fards qui datent de l’an 0. ;)

    Répondre
  • #6 saori le 15 octobre 2010 à 9 h 09 min

    merci pour l info hélène ;)

    Répondre
  • #7 Atchoum29 le 15 octobre 2010 à 9 h 11 min

    J’ajouterais juste Hélène, si tu me le permets, qu’en fait la date de limite (12M, 6M) sur les tubes ne veut pas dire grand chose et pour cause : avant il n’y avait pas de date ! Les industriels sont aujourd’hui OBLIGES (depuis mars 2005) de l’indiquer pour des raisons sanitaires comme tu viens de l’expliquer (prolifération bactérienne) mais avant il n’y avait pas de date et pourtant ça ne posait pas plus de problème que ça.
    Vous avez sûrement un vieux tube de crème qui traîne, s’il a été fabriqué avant 2005 il y a des chances pour qu’il n’ait pas de mention 12M ou 6M. Comme l’a dit Hélène c’est l’aspect et l’odeur qui compte. Mais aussi si vous avez laissé un tube de crème dans la voiture en plein été pendant toute la journée, ne prenez pas le risque de garder le tube : les bactéries dans la chaleur + l’eau de la crème s’en sont données à cœur joie et donc jetez le tube plutôt que de prendre des risques. Tout est affaire de bon sens, simplement.

    Répondre
  • #8 Atchoum29 le 15 octobre 2010 à 9 h 14 min

    Juste j’ajoute qu’il faut faire attention aux mascaras si vous avez les yeux sensibles : si vous avez des conjonctivites ou des petits problèmes dans le genre, changez-les très régulièrement (2 fois par an s’il le faut). Ce sont des nids à microbes et donc méfiance en cas de sensibilité, on ne rigole pas avec les yeux ! De même, dans ces cas-là surtout ne les prêtez pas aux copines, elles vous refileraient sans le vouloir leurs bactéries et impossible pour vous de les éviter… Tant pis, passez pour une chieuse si vos yeux le nécessite.

    Répondre
  • #9 Lullaby Septante-Sept le 15 octobre 2010 à 9 h 44 min

    Perso, j’y vais à l’oeil et au nez, tout ce qui ne sent pas mauvais et ne change pas de texture est certainement encore utilisable. Le rouge à lèvres qui pue le rance, je le jette en général, je sais qu’il va pas me tuer mais c’est pas très agréable :)

    Je précise que la mention 12M ou 6M dont parle Atchoum29: est en fait une durée de vie à partir de l’ouverture du pot (et du contact avec l’air, donc). Un pot jamais ouvert conserve très longtemps, une paire d’années au moins.

    La seule chose à laquelle je fais attention ce sont les mascaras (cf Atchoum29: ) que je change tous les 3 mois ou dès que mes yeux me gratouillent, parce que là-dedans les bactéries prolifèrent joyeusement et ça peut causer des problèmes très graves aux yeux dans certains cas extrêmes.
    Par contre, Dieu merci, je suis ravie d’avoir la vie entière pour essayer de terminer l’un de mes très (trop?) nombreux fàp.

    Répondre
  • #10 Mlle Narcisse le 15 octobre 2010 à 9 h 44 min

    Merci pour ces infos Hélène!

    Répondre
  • #11 Hélène le 15 octobre 2010 à 9 h 50 min

    Crevette: haaaan, super intéressant le coup du logo qui correspond à la fin de l’action des conservateurs !! Merci pour cette info !

    Stéphanie (mais une autre): merci ;-))

    Atchoum29: je plussoie tout.
    Et pour les mascaras, à vrai dire si on a une conjonctivite ou autre truc aux yeux, je sais que c’est duraille mais il faut jeter tout de suite le mascara qu’on utilisait au moment de l’infection.

    Lullaby Septante-Sept: oui je l’ai pas précisé parce que ça me semblait évident mais tu fais bien de le préciser, le coup du nombre de mois qui ne compte qu’après ouverture du pot.
    Et je devrais peut-être changer mes mascaras plus souvent (j’ai TOUT LE TEMPS les yeux qui grattent because kératite permanente et insoignable…).

    Répondre
  • #12 Deilema le 15 octobre 2010 à 9 h 56 min

    Merci pour toutes ces infos, j’ai moi aussi appris des trucs sur la conservation des trucs gras. Comme je me sers très très peu de mes rouges à lèvres, je les garde longtemps et ça m’ennuierait de devoir les jeter à peine entamés.
    Et je suis toujours bien aise de lire que les fàp se gardent presque toute une vie ;)
    (Vous imaginez la cata s’ils se périmaient au bout de 6 mois ?)

    Répondre
  • #13 Sandrinette le 15 octobre 2010 à 9 h 57 min

    A faire encore plus attention dans les régions très humides où les bactéries sont chez elles et s’amusent comme des folles!

    Répondre
  • #14 Hélène le 15 octobre 2010 à 9 h 58 min

    Sandrinette: tu m’étonnes ! ;-)

    Répondre
  • #15 Pidou le 15 octobre 2010 à 10 h 22 min

    Merci à toutes pour ces infos croisées.
    Perso j’ai appris un truc cet été à propos des produits solaires, on peut les ré-utiliser d’une année sur l’autre MAIS il faut savoir que l’indice de protection sera moindre.

    Répondre
  • #16 laurettebis le 15 octobre 2010 à 10 h 36 min

    ah ben merci, j’ai appris des trucs :))
    j’avoue juste que mon mascaras dure parfois 6 mois mais bon j’ai jamais eu les yeux qui grattent alors, bon, continuons ainsi :)

    Répondre
  • #17 elsa le 15 octobre 2010 à 10 h 57 min

    Moi je regarde toujours le nombre de mois ou d’année que le produit peut être utilisé. Il y a toujours un petit logo pour l’indiquée. Même si le produit n’a pas forcément de bactéries je le fais comme même. J’ai un jour eu une mauvaise réaction à cause d’un démaquillant en crème. J’avais la paupière qui s’assècherait et je peux dire que c’est assez douloureux car sa brule. J’ai mis deux semaines a ce que sa parte définitivement et encore c’était pas vraiment grave. Donc sincèrement je conseille de faire attention comme même.

    Répondre
  • #18 Hélène le 15 octobre 2010 à 11 h 11 min

    Pidou: oui on peut, du moment qu’ils n’ont pas été exposés aux éléments (soleil, chaleur, vent, sable…) ; et évidemment à proscrire sur des enfants.

    laurettebis: si ça te convient comme c’est que c’est adapté à toi, y’a pas de raison de changer ;-)

    elsa: oui c’est bien ce que je dis, avec les produits de soin ça marche pas pareil qu’avec le maquillage.

    Répondre
  • #19 Ann le 15 octobre 2010 à 11 h 38 min

    Moi j’ai la ‘chance’ d’avoir un homme qui a fait un master en cosméto après ses études, hé ben, c’est pas toujours drôle parce qu’il connait toutes les ficelles, surtout celles relatives au ‘skin feel’…
    et je vous passe ses explications déprimantes sur les acides de fruits & co et la lecture des composants…
    mais j’aime bien lui demander de me choisir des crèmes…d’ailleurs, pour info, il prend en général celles qui sont en tube (Avène..) parce que selon lui la quantité de conservateurs (produits agressifs et allergisants) contenue dans le produit est en relation directe avec son contenant (moins de conservateurs dans un tube que dans un pot car moins de contamination directe)…

    Répondre
  • #20 MissMigouChat le 15 octobre 2010 à 11 h 39 min

    Hélene…you are my hero!! je voulais justement te poser des question à ce sujet (et je ne savais pas où poster cette question!!) Merci pour cet article!! J’ai acheter des tonnes de maquillage, j’étais vraiment inquiete par rapport aux dates affichées sur les emballages de FAP. Je me posais aussi tellent de questions sur l’hygiène lorsqu’on maquille d’autres personnes (oui j’ai peur des microbes), bref cet article tombe au bon moment!!!
    YOU ROCK!! THANK YOU SO SO SO MUCH!!!

    Répondre
  • #21 MissMigouChat le 15 octobre 2010 à 11 h 41 min

    MissMigouChat: désolée pour les fautes d’orthographe!! ooopsy!!

    Répondre
  • #22 Aladine le 15 octobre 2010 à 11 h 43 min

    Merci Hélène pour toutes ces infos bien utiles. je savais le plus gros mais j’avais jamais fait la distinction avec/sans eau, c’est bon à savoir ^_^

    perso il m’arrive d’acheter certains produits quand je remets les pieds en métropole alors que j’ai les mêmes en guyane, juste parce que c’est pas la peine d’alourdir ses valises avec du démaquillant et des pots de crème hydratante alors que je sais que je peux les acheter le jour où je descends de l’avion. et comme je vais pas non plus les rapporter en guyane je les laisse pas prendre la poussière dans les placards de jolie maman pour une durée indéterminée (8mois? un an?) je les donne avant de partir, ça évite d’être tentée de m’en resservir en revenant… avec ma peau hyper réactive et mes yeux sensibles aux conjonctivites j’vous laisse imaginer la cata sinon!

    bisous les filles… et… c’est bientôt le week-end ^_^

    Répondre
  • #23 Toujours le chat sur les g’noux le 15 octobre 2010 à 12 h 09 min

    Merci pour cet article et les comms, très éclairants.
    Grâce à mon grand âge, je suis au fait de la plupart de ces informations, mais quelques précisions concernant la différence entre les produits gras/ aqueux sont les bienvenues.

    Je me demande pour le coup s’il n’existe pas un système plus hygiénique pour le mascara.
    Je vais essayer un truc, en gardant deux brosses que j’aime bien, et en les nettoyant après chaque utilisation, au lieu de me servir de la brosse qu’on remet dans le tube. Celle-ci restera nickel, et en prenant du mascara avec mes vieilles brosses (vieilles, mais propres!), je n’y introduirai pas de guiguite (ça me donne même envie de virer mon tube actuel tout de suite quand j’y pense, il n ‘a pas deux mois, mais bon, brr!! pour le prochain, j’aurai pris des précautions ;-)

    Répondre
  • #24 Laurence le 15 octobre 2010 à 12 h 17 min

    Merci Hélène, me voilà rassurée pour ma palette antique, celle que Yves St Laurent avait sorti dans la ligne de son parfum Rive Gauche (1971, enfin le parfum, la palette, c’est un peu plus tard). Cette palette à tiroir comprenait des FAP(il y en a un orange, déjà à l’époque…), des Blush, poudres, gloss et un mini mascara. J’ai retiré tout ce qui avait une texture crème, mais les poudres ont l’air intactes.

    Répondre
  • #25 Louise d’Ottawa le 15 octobre 2010 à 13 h 07 min

    Merci de l’info, Hélène, je suis rassurée.

    Répondre
  • #26 faithfullyyours le 15 octobre 2010 à 13 h 45 min

    Alors moi je garde tous les produits jusqu’à ce qu’ils mutent depuis toujours, ou alors jusqu’à ce qu’ils me donnent des boutons direct! Maintenant je saurais que je peux le faire avec les fards à paupières mais les crèmes contours des yeux qui datent de l’Italie il y a deux ans je peux les balancer avant de ressembler à un panda ridé

    Répondre
  • #27 Nath le 15 octobre 2010 à 13 h 51 min

    Merci pour l’info, je dormirai moins bête ce soir! ^^

    Répondre
  • #28 Yass le 15 octobre 2010 à 13 h 56 min

    ah merci pour toutes ces infos !! :)

    Répondre
  • #29 stone le 15 octobre 2010 à 14 h 24 min

    ah ben moi qui te poser la question la semaine dernière ou en début de semaine je sais plus :D

    merci pour les infos Hélène, je vais faire attention à tous ca et voir un peu ce que raconte mes produits.

    Un truc tout con, ma crème de jours, ben l’emballage je le trouve top de chez top.
    Sur le visage, en crème, je ne peux pas mettre grand chose, sinon paffffff boutons, plaques et j’en passe.

    Là je viens d’essayer une crème ou il n’y a rien dedans, je précise dans le rien c’est pas de parabéne de trucs machin chose et bien pour le moment c’est nikel, et comme elle est sans conservateur le système du pot est génial.

    Elle se présente comme un pot de crème de jours normal, mais quand on l’ouvre c’est vide :o il faut juste une petite pression au milieu du pot et pafffff un peu de crème sort :D

    ouais c’est con mais j’ai trouvé ca fun lol

    Répondre
  • #30 capucinella le 15 octobre 2010 à 15 h 55 min

    bonjour,
    ce qui serait intéressant de savoir aussi c ‘est si, à la longue, tous ces produits chimiques qu’on se met sur la tronche, sont cancérigènes. On le sait pour les parabènes, mais peut-être que dans 10 ans on nous dira qu’ on se sera rendu compte que d’autres composants aussi! On sait maintenant que certaines colorations pour cheveux étaient nocives. Certes, on entend tout et n’importe quoi sur ce sujet, mais ce serait bien qu’on soit informé objectivement dessus.

    Répondre
  • #31 Babemoups le 15 octobre 2010 à 16 h 25 min

    Et bien j’en aurais appris des choses aujourd’hui entre ton article et les commentaires des filles :)

    Répondre
  • #32 Mannick le 15 octobre 2010 à 16 h 27 min

    Ce billet, Hélène est le bienvenu !

    Je fais partie des anxieuses de la date de péremption et pas que pour la bouffe hein !!! tout y passe, je sais c’est nul et limite passible du psy, mais bon… tout ça pour dire que évidemment, lles cosmétiques sont en pole position avec la bouffe donc et les médocs :)

    Je prends donc acte pour le tuyau « aqua » déjà, je vais me ruer sur tout ce qui ressemble à du liquide dans mon maqui-dressing, et m’armer de mes lunettes de presbytie (oui âge oblige) pour traquer les aquas ! Remarques bien que limite même les non-presbytes mettent surement des lunettes, car pour arriver à déchiffrer les compositions de cosmétiques, c’est presque un exploit ;)

    J’ai trois tiroirs de rouges, oui je sais faudrait pas, un pour les bruns-orangés-nudes, un pour les gloss et un pour les roses-fuschia-pivoine et autres… et je suis rassurée par tes propos Hélène concernant les tubes de rouges… quoiqu’en général je vire avant de remplacer par du nouveau…

    Merci pour ton très utile billet, et mon scientifique de mari ne va pas te contredire, soit sans crainte, il aurait plutôt tendance à me rassurer sur ma phobie des dates limites d’utilisation, et ce, dans tous les domaines, même cosmétique :)))

    Bises à toutes et bon week-end !

    Répondre
  • #33 Hélène le 15 octobre 2010 à 16 h 40 min

    Ann: ah oui bien sûr, et encore moins de conservateurs dans un flacon pompe airless.

    MissMigouChat: quand on maquille d’autres personnes il faut impérativement nettoyer les pinceaux entre 2 personnes, et bien sûr utiliser des brosses jetables pour le mascara, et des pinceaux pour les lèvres.

    Aladine: bien vu, le coup de donner les trucs pour pas les jeter mais pas non plus qu’ils se périment dans un coin ;-)

    stone: et elle s’appelle comment, ta crème magique ?? C’est pas la Tolérance Extrême d’Avène, des fois ? ;-)

    Mannick: comment ça faudrait pas avoir 3 tiroirs de rouges à lèvres ?? Ah mais moi je trouve ça très sain ! ;-))

    Je suis ravie que ça vous serve, les filles !

    Répondre
  • #34 Mannick le 15 octobre 2010 à 16 h 43 min

    Hélène: Je ne suis pas la seule alors ??? ah merci Hélène, enfin quelqu’un(e) de normalement constituée ;-)))) (je parle des tiroirs à rouges)…. of course !

    Répondre
  • #35 Titburette le 15 octobre 2010 à 16 h 43 min

    Ben je vois rien de pas bien non plus dans l’article.
    J’avoue que je ne suis pas spécialement psychosée des dates de péremption même si je fais gaffe à pas introduire de germes dégueux dans ce que je touche.
    Pour la remarque concernant les packagings elle est très judicieuse, moins il y a de contact avec l’air plus le produit peut se passer de conservateurs (airless meilleur que tube meilleur que pot). Top du top pour les peaux sensibilisées.

    Pour le reste effectivement texture et odeur sont les premiers signes avant coureur d’une pollution possible du produit (bien qu’en général il y est une sacrée marge de prévue entre la date de fin d’utilisation réglementaire et la date où il n’y a plus de protection microbienne effective).
    C’est e gros ‘avantage remarque, parce qu’un produit qui a déphasé et/ou qui fouette on s’en sert plus alors qu’il n’est pas forcément infecté (juste rance ou déstabilisé).

    Un dernier petit truc pour la route : on referme consciencieusement tous les packagings et on évite autant que possible de stocker ses produits à l’humidité (exit la salle de bain :p)

    Répondre
  • #36 Lullaby Septante-Sept le 15 octobre 2010 à 17 h 06 min

    Titburette: ah oui, important, ça, moi je conserve plus rien dans la salle de bain sauf les trucs qui ne s’utilisent que là et qui, de toute façon, se vident bien avant de se dégrader (démaquillant, shampooing…) tout le reste est ailleurs!

    Répondre
  • #37 So le 15 octobre 2010 à 17 h 17 min

    ben on le savait, enfin !!!

    Répondre
  • #38 Miam le 15 octobre 2010 à 17 h 45 min

    Ah ben tu vois, je fais partie de celles qui se coucheront moins bêtes ce soir.
    J’ai beau avoir fait des études un peu scientifiques (pas en chimie mais quand même), et ben je savais pas tout ça…

    Et c’est sûr que pour ce qui est du petit logo avec la date de conservation, j’y fais jamais attention, j’ai des produits depuis plusieurs années qui sont toujours nikels et efficaces…

    Et bon week-end les filles ;))

    Répondre
  • #39 Turquoise le 15 octobre 2010 à 18 h 13 min

    Ma dermato m’a expliqué que la meilleure façon de ne pas polluer les crèmes en pots c’est de ne jamais y fourrer les doigts, mais d’utiliser une petite spatule … du coup, je récolte toujours les cuillères et touillettes en plastique des cafétérias pour cet usage .
    Une bonne précaution aussi : éloigner l’armoire à maquillage de tout radiateur – pas toujours facile dans une salle de bains !

    Répondre
  • #40 Hélène le 15 octobre 2010 à 18 h 25 min

    Turquoise: j’ai toujours la flemme de me servir de la spatule vendue avec le pot ;-)
    Donc je mets mes doigts dedans joyeusement, bien que sachant pertinemment qu’il ne faudrait pas, dans l’idéal.
    Cela dit vu la vitesse à laquelle je descends mes crèmes (genre un pot me fait 3 semaines), je sais pas si les bactéries ont le temps de se développer ?

    Répondre
  • #41 whatdialike le 15 octobre 2010 à 19 h 17 min

    très intéressant ce post, merci :)

    Répondre
  • #42 Turquoise le 15 octobre 2010 à 20 h 11 min

    Hélène: trois semaines ! moi, un pot de 40 ml me fait facilement trois mois … je n’en mets peut-être pas assez ? c’est vrai que je déteste quand ça colle, j’ai l’impression d’avoir de la crème de gruyère sur la figure …

    Répondre
  • #43 kamo le 15 octobre 2010 à 22 h 25 min

    Turquoise:
    Je me suis acheté une crème un peu riche et comme je n’aime pas non plus quand ca colle, j’ai trouvé une façon d’étaler la crème qui me permet de ne pas trop utiliser de produit et donc de ne pas avoir le visage trop gras : je mets une noisette de crème dans la main puis je frotte les deux mains l’une contre l’autre, ca réchauffe le produit qui devient donc plus « liquide » et je pose mes mains sur le visage, le cou et le décolleté, puis je fais une sorte de massage pour étaler le tout.

    Répondre