Comment survivre à Instagram ?

25 novembre 2018

Vous suivez qui sur Instagram, vous ? Et pourquoi ?

Je porte un pull Miss Selfridge, la palette Armani de Noël sur les yeux et le Lip Magnet Armani en 504 Nuda, et le vernis Wet’n Wild 1 Step Wonder Gel en Peach for the Stars.

SHOPPEZ CE QUE JE PORTE

117 commentaires Laisser un commentaire
Hors maquillage, Vidéos
,

Vous aimerez aussi

117 commentaires

  • #1 Cec le 25 novembre 2018 à 9 h 20 min

    Merci Hélène pour cette vidéo pleine de bon sens!
    J’espère qu’elle aidera certaines personnes à prendre du recul vis à vis de ces réseaux sociaux.
    Je te suis depuis de très très nombreuses années avec toujours du plaisir.
    Xxx

    Répondre
  • #2 Karine_From98 le 25 novembre 2018 à 9 h 25 min

    Bonjour Hélène !
    Merci pour cette vidéo qui complète (me semble) un article que tu avais fait ici et qui m’avait poussée à faire évoluer mes abonnements IG… pour mon plus grand bien ! ;0)
    Donc je ne vais pas réécrire le commentaire fait à l’époque mais je vais juste préciser qu’effectivement, je n’ai plus aucune vibe négative quand je suis sur IG… et ça change tout !
    Bon dimanche Hélène ! <3<3<3

    Répondre
  • #3 annacarina le 25 novembre 2018 à 9 h 27 min

    Réflexion hyper intéressante sur instagrame.Je suis à 200% de ton avis et c’est complétement exacte qu’insta suscite beaucoup d’envie et de jalousie.On se dit:mais pourquoi pas moi?C’est humain et c’est pour cela qu’en général,quand j’ai un coup de blues,j’évite le plus possible d’aller sur insta.
    BISOUS Hélène.
    XXXX

    Répondre
  • #4 Marion le 25 novembre 2018 à 9 h 36 min

    Hélène bonjour,
    Mais que cette vidéo tombe à pic, et que ça faut du bien de t’entendre dire tout cela. Même si je ne suis pas une minette de 20 ans je me retrouve complètement dans ton discours et je te remercie parce que tout connement je crois que j’avais besoin de l’entendre de la bouche de quelqun d’autre pour le faire… Je vais me désabonner de certains comptes qui effectivement me renvoie en pleine face ce que je n’ai pas dans ma propre vie (et qui du reste en fait ne me serait même pas essentiel, à priori on peut se déplacer sans avoir la dernière voiture bippppp magnifique ou le sac sur lequel je lorgne depuis 2 ans et que d’autres ont en 5 couleurs différentes…) mais il y a un aspect hyper additif à ce réseau c’est évident. De plus tu remarqueras que beaucoup de blogueuses sont plus dans une démonstration de ce qu’elle possède que dans l’explication de fond du produit dont elles font la promotion. J’aime ce que tu raconte parce que tu vas largement au delà du simple j’ai 70 palettes ou autres et oh regardez moi ! Tu es dans le conseil et çà ne trompe personne.Merci pour tes vidéos et bonne continuation.

    Répondre
  • #5 chevalier le 25 novembre 2018 à 9 h 38 min

    Bonjour Hélène, comment tant de maturité chez une personne si jeune? J aime votre personnalité, tout en poésie sous le côté cash, votre coeur est immense sous une carapace « rentre dedans », vous expliquez à merveille les dangers d’amstagram et autres, en plus vous êtes amusante et belle (je sais vous savez ameliorer les images😉) J espere que vous resterez toujours cette personne digne de confiance. Bon sejour à la mer, faites le plein de jolies images pour notre grand bonheur.

    Répondre
  • #6 Assunta le 25 novembre 2018 à 9 h 40 min

    Tu m’as mis envie de faire le tri parmi tous les profiles ista que je suive! Merci bcp pour les bons raisons que t’as partagé! ;)

    Répondre
  • #7 Robyr Isabelle le 25 novembre 2018 à 9 h 44 min

    Bonjour Hélène ,
    Pour ta vidéo sur Instagram je suis tout à fait d’accord avec toi, pour ma part je ne poste pas des photos de moi mais plutôt des images, photos que j’aime partagé.
    J’espère que tu as passée un bon week-end à la mer . À tout bientôt. Gros bisous.🥰
    Isa

    Répondre
  • #8 Mélanie le 25 novembre 2018 à 9 h 58 min

    Hélène merci, tout simplement. Cette vidéo vient de me rappeler pourquoi je te suis toi depuis longtemps et pourquoi je devrais supprimer ces différents comptes qui finalement ne me donnent pas le sourire. On a beau le savoir, c’est bon de l’entendre.

    Répondre
  • #9 christine m (Bruxelles) le 25 novembre 2018 à 10 h 14 min

    ah an instagram, mon préféré aussi. hormis quelques comptes « beautés », Moi je regarde les photos de bouffes hi hi. sinon de yoga et médiation

    bisous

    Répondre
  • #10 Mélissou le 25 novembre 2018 à 10 h 17 min

    Hello Hélène ! Cela fait des années que je te suis, j’ai beaucoup aimé ta vidéo car j’ai vécu lors de mon entrée dans la vie pro un épisode de phobie des réseaux sociaux qui m’a posé beaucoup de soucis (impossible d’ouvrir mes mails professionnels, avec les conséquences qu’on imagine…il fallait que je trouve des excuses en permanence…). Je n’ai que fb (à la fac on nous y obligé car tout passe par ça…) et c’est là que je partage mes photos de voyages (et rien d’autre). Mais il faut comme tu le dis se rappeler qu’on ne va pas poster des photos ou des statuts qui montrent qu’on a une vie de merde! Les réseaux sont un outil efficace de manipulation qu’on peut tourner à notre avantage. Je l’ai réalisé assez vite et quand j’ai voulu renvoyer la balle aux personnes malintentionnées à mon égard, il m’a suffit de bombarder volontairement mon fb de statuts tapageurs pour qu’elles me suppriment de leurs contacts ! Depuis j’arrive à gérer les réseaux ;) Gros bisous profite bien de ton weekend. Mél

    Répondre
  • #11 La French Connection le 25 novembre 2018 à 10 h 26 min

    Salut Hélène, je suis entièrement d’accord avec ton point de vue et j’essaie aussi de me préserver de la comparaison. En anglais, on dit bien « comparison is the thief of joy ».
    Une petite question: qu’est-ce que tu utilises pour retoucher tes photos sur iPhone? Ca m’intéresse vachement le côté technique de la chose!

    Merci :)

    Répondre
  • #12 Pierrette le 25 novembre 2018 à 10 h 31 min

    Comme toujours je trouve ta vidéo formidable!! Mais bien sur Hélène on ne peut etre sur les reseaux sociaux que pour y trouver des moments de bonheur et du plaisir!! j’ai la chance d’etre « une vieille dame’ et figures toi que quand je vois des gens faire des voyages,porter des tenues trop jolies,faire des voyages ben je ne suis pas jalouse et je dirais meme que ça me fait plaisir.En revanche comme je trouve bete des femmes de mon age tomber malades quand elles ont de mauvais retour..C’est te dire combien je trouve ta vidéo intéressante …et je me permets d’ajouter puisque toi meme en a parlé « ta gueule sur Instagram ?? mais je la trouve jolie,franche et sincère Continue Hélène pour notre plus grand plaisir a garder ton franc parler,ta façon de faire des vidéos géniales et de rester fraiche et vraies.

    Répondre
  • #13 missdior le 25 novembre 2018 à 10 h 32 min

    Hyper intéressant, c’est sur que c’est pour les plus jeunes que cela est dangereux. Moi à 63 ans, j’ai plus de recul. De toute façon, je te suis ainsi que Kléo et Patyka car j’adore cette marque. Après l’étalage de ce que certaines blogeuses ont reçu, cela suscite surement l’envie pour certaines .
    Là où je serais plus inquiète c’est pour 2 de mes petits-enfants et surtout ma petite-fille (13) ….

    Répondre
  • #14 Iris le 25 novembre 2018 à 10 h 46 min

    Bonjour Hélène,
    Je me suis aussi retrouvée dans le cas où des publications de personnes que j’apprécie et que suivais m’attristaient, et j’ai fini par me désabonner d’elles.
    Comme chez soi, je pense qu’on a tendance à accumuler sur Instagram, avec les likes, les abonnements, etc. , et on perd dans la masse ce qui nous plait réellement.
    Merci pour cette vidéo fraîche et pour ton avis si transparent, c’est quelque chose qui me fera toujours du bien avec ton contenu.

    Répondre
  • #15 Delphine le 25 novembre 2018 à 10 h 56 min

    Bonjour Hélène,

    Je partage totalement ton point de vue ! Je ne suis pas une personne animée par l’envie donc c’est facile pour moi de faire la part des choses. Je sais ou est «  mon essentiel » et j’admire le beau (futile ou pas). Et puis on va pas se mentir, sur Instagram les gens ne se plaignent pas (à la différence de Facebook). Beaucoup de mes amis ont délaissé FB au profit d’ Instagram et Pinterest.
    Merci pour cette vidéo très intéressante. Bon week.end à la mer !

    Répondre
  • #16 Estelle le 25 novembre 2018 à 11 h 04 min

    Bonjour Hélène !

    Merci pour cette vidéo très intéressante et très actuelle ! Je partage entièrement ton avis sur ce sujet et je pense également que le rapport que nous entretenons avec ce type de contenu reflète le rapport que nous entretenons avec nous-même. D’où l’intérêt de prendre un peu de distance par rapport à ce que nous voyons, de faire preuve d’esprit critique et de s’interroger sur la raison des émotions que nous ressentons en voyant certaines images.

    Bref, je trouve ce type de sujet passionnant et totalement d’actualité !

    Excellent séjour à la mer et merci pour ton travail :)
    Estelle

    Répondre
  • #17 Linda le 25 novembre 2018 à 11 h 06 min

    Vidéo très intéréssante. Ce qui est valable pour Instagram est valable pour tous les domaines de notre vie. Je pense qu’il y a des gens qui ont une bonne estime d’eux et qui on l’amour d’eux même, amour généralement initié par les proches. Ce sont des gens qui, en général, ont été aimés dans leur enfance. Ceux là vont instinctivement aller vers ce qui leur fait du bien et fuir ce qui leur fait du mal. Les autres vont être autodestructeurs et les réseaux sociaux seront pour eux une manière de les conforter dans l’idée qu’ils valent moins que les autres. On peut donc, à mon avis, choisir de nourrir son estime de soi, si tant est qu’on nous ait appris à le faire. Je voudrais ajouter que les femmes ont généralement une fragilité quant à tout ce qui touche à la beauté.

    Répondre
  • #18 Naïs le 25 novembre 2018 à 11 h 08 min

    Bonjour Hélène et, on ne parle pas assez des aspects « négatifs » de ce réseau et il est vraiment intéressant que tu fasse une vidéo a ce sujet. Pour ma part, au quotidien je ne ressens pas tellement de jalousie envers ce que les gens ont ou font (tant mieux pour eux si on leur offre des voyages, ça me donne des idées de destinations pour le jour où je voyagerais moi même !) Et pour ce qui est du physique (je suis pas mal de sportifs ou sportives), j’ai bien conscience aussi que c’est leur métier et pas le mien, normal qu’ils aient plus vite des résultats !
    En revanche j’ai souvenir d’avoir trouvé ça difficile en période post rupture, car je voyais passer des photos de gens magnifiques qui semblaient s’aimer à la folie, se fiancaient ou faisaient des bébés et ça me rendait encore plus triste. Du coup je me suis effectivement désabonnée de pas mal de gens qui renvoyaient cette image de « couple parfait », et ça m’a fait beaucoup de bien!

    Répondre
  • #19 milo le 25 novembre 2018 à 11 h 16 min

    Je vais rarement sur instagram , ben parceque je m’en fous de la vie des autres. Moi ce n »est pas de la jalousie que je ressens quand je vois des youtubeuses à l’autre bout de la planète pour promouvoir un produit qu’elles ne vont jamais utiliser c’est n’importe quoi, c’est indécent. En plus comme tu le dis les photos sont retouchées et il y a des placements de produits. Tu es une des rares que je suis et grâce à toi j’ai découvert des photographes et leurs magnifiques photos.

    Répondre
  • #20 Meriem Bontemps le 25 novembre 2018 à 11 h 17 min

    Merci pour cette vidéo et surtout ,surtout passez un excellent week-end à la mer . Belle semaine à vous .☺️

    Répondre
  • #21 DATCHA le 25 novembre 2018 à 11 h 31 min

    Bonjour Hélène,
    ici le billet d’une vieille Hélène de 58 ans qui constate, au jour le jour, sur mes jeunes collègues, les ravages du truc : addiction à l’achat, comportement compulsif qui les mettent border line avec leur banque et n’a pas l’air de les rendre plus heureuses pour cela. Je n’ai pas de compte facebook, je ne tweete pas, un compte instagram où il n’y a rien -oui c’est bête- mais bon je suis vieille donc… Mais ma fille de 23 ans n’a elle aussi rien de tout cela et ça va pas mal pour elle. J’ai bataillé lorsqu’elle était au collège en lui disant qu’elle pourrait avoir un compte facebook ou instagram lorsqu’elle aurait 16 ans et lorsqu’elle les a eu, elle n’a plus eu envie du tout, comme quoi.
    Tu as mille fois raison ce truc rend malheureux et comme dirait Souchon : avoir des quantités de choses, qui donnent envie d’autre chose… Ras le bol quoi, le bonheur n’est pas que dans la consommation, une ballade en forêt, regarder le soleil qui se couche -ou qui se lève- ça vaut aussi le coup non. Bon dimanche à toutes

    Répondre
  • #22 lise le 25 novembre 2018 à 11 h 33 min

    coucou Hélène,

    tout est dit dans ta vidéo intéressante…..se protéger est le maître mot dans cette société, d’autant que sur les réseaux et notamment instagram ou l’effet boomerang peut être dévastateur pour certaines personnes fragiles et en manque de reconnaissance, ……et ceci est valable pour tous les âges, hélas….
    ne pas oublier que la malveillance, en parlant light, fait partie intégrante des réseaux hélas et de notre quotidien en général, dans le travail….il faut juste faire la part des choses, et ne pas se prendre la tête au point de se rendre malade, être équilibrée à la base….et que ce réseau soit avant tout un loisir, un plaisir partagé…
    lorsque l’on s’expose sur les réseaux, il faut s’attendre à ce qu il y est des passages de votre vies qui plaisent et d’autres qui dérangent, ce n’est juste qu’une question de dosage et d’ego, et je rajoute que tout montrer , mettre en scène sa vie privée, est préjudiciable pour sa santé mentale, surtout ou beaucoup de gens se battent avec des fins de mois difficiles, alors un peu de raison ne ferait pas défaut à certaines ……la bêtise humaine est un gouffre…..
    instagram, j’en suis fan!!!! je suis abonnée à pas mal de comptes avec des photos de ce que je recherche en terme de nature, montagne avec les trekkings sur l’himalaya, j’adore, mais aussi la voile car je la pratique,et la beauté bien sur dont le tien malgré que je te suive depuis des années….sans oublier la déco de certains comptes…..
    bon week-end Hélène du bord de mer , en bretagne

    Répondre
  • #23 Coco coccinelle le 25 novembre 2018 à 11 h 43 min

    Coucou Hélène, je suis complètement d’accord avec le fait que suivre une personne sur les différents réseaux sociaux doit nous apporter du bien être et non l’inverse, dès qu’il y a chez moi de l’agacement, hop je me désabonne c’est simple, je veux que cela reste un plaisir. Passes un bon moment au bord de la mer, qui à cette période doit être magnifique et reposante. 😉

    Répondre
  • #24 Anandi le 25 novembre 2018 à 11 h 45 min

    Bonjour Hélène
    Pour ma part je ne vais sur Instagram que pour m’évader de la grisaille parisienne avec de belles photos de nature et d’animaux et rêver de mes prochains voyages.
    Je suis deux blogueurs diététique santé également qui donnent de bons conseils et ça s’arrete ici.
    Je ne poste rien et n’ai aucun amis sur Instagram quand j’ai envie d’avoir des nouvelles de mes amis j’envoie un sms et je déteste ce côté exhibitionniste sauf pour ceux et celles dont c’est le métier.

    Tu es d’ailleurs la seule blogueuse que je suis depuis quelques années maintenant. Étant de la même génération que toi je partage beaucoup de tes idées et surtout tes conseils et découvertes beauté!

    Bon séjour au bord de la mer.

    Répondre
  • #25 Bang-Tam le 25 novembre 2018 à 12 h 01 min

    Très intéressante et pertinente vidéo qui change de l’ordinaire .. qui se révèle très vrai! Je trouve qu’en effet Instagram a bouleversé nos vies, c’est en quelque sorte une drogue pour certains, et j’ai eu un choc récemment quand j’ai regardé mes statistiques personnelles et que jai réalisé que j’y passais plus d’une heure et demi par jour en moyenne… c’est très perturbant !
    Tu ma ouvert les yeux car en effet, je suis des comptes car leur beauté m’impressionne, leur Fashion m’inspire, leurs vies m’intéresse, et comme beaucoup sont des célébrités, je me disais que la comparaison n’avait pas lieu d’être car ils étaient hors de portée .. et pourtant oui irrémédiablement la comparaison est là. Mais je crois que le pire, ce sont les stories… ce besoin irrépressible de suivre leur vies au quotidien. Et moi de partager la mienne. Et de checker qui a vu ma story.. ça rend fou !
    Je vais je pense faire le ménage dans mes abonnements.

    Répondre
  • #26 tea61 le 25 novembre 2018 à 12 h 18 min

    bonjour j’ai ouvert un compte Instagram quand mon fils a décidé de faire un voyage seul en Équateur et Colombie. Je me suis dit que c’etait la seule manière d’avoir de ses nouvelles régulièrement sans trop m’inquieter et de partager ce qu’il voyait. maintenant je suis quelques influenceuses mais dès que trop dirigé publicité pour un produit ou vlog pour une marque. je ne regarde pas. bonne journée.

    Répondre
  • #27 Mlledeluna le 25 novembre 2018 à 12 h 19 min

    Merci Hélène d’avoir remis les choses dans leur contexte !
    Je suis sur Instagram depuis Mars 2011 je fais partie de celles qui y sont depuis le début !
    J’ai vu ‘ évoluer ‘ cette application du jour au lendemain !
    A la base en effet c’était pour les photographes qui avait flickr autre réseau de photo ) il n’y avait même pas les hashtag ! On posait seulement la photo point !
    Je ne comprends pas par contre que ce soit devenu un nid a influenceur ça me dépasse…
    Je suis comme toi je suis beaucoup de photographes ! Étant passionnée par ça !
    Aujourd’hui je poste juste ce que j’aime point
    Rare que je commente …..
    Par contre des selfies oui mais c’est parceque j’ai un manque de confiance terrible en moi
    Étant une personne malade ( la maladie de Lady Gaga ) faire un selfie aide !!
    Quand j’ai 30 likes je suis contente et fière je me dis que je peux avancer encore ….
    Ça fait toujours plaisir mine de rien !
    Et j’aide mes amis artistes par Instagram
    Et voyage beaucoup étant passionnée de l’Asie je ne sais pas si je peux y aller un jour avec ma santé alors je voyage avec Instagram 💜
    Voilà bon dimanche 😘
    PS désolée pour le roman
    Aujourd’hui rare sont les personnes qui ne l’ont pas !

    Répondre
  • #28 Nanou le 25 novembre 2018 à 12 h 24 min

    Je n’ai pas de compte instagram mais j’en suis quelques uns
    Ce que j’y trouve c’est comme toi de la poésie, de l’évasion, de la beauté
    Je ne comprends pas ce sentiment de jalousie mais il est vrai que je ne suis pas influenceuse
    Je suis peintre et j’ai l’habitude de contempler même de petites choses toutes simples dès lors qu’une lumière,
    une couleur, une forme m’interpelle
    Et du coup je peux me transporter dans un beau paysage, un intérieur chaleureux etc…Et c’est comme si j’y étais
    De toute façon voir de belles choses m’a toujours rendue heureuse même si je n’y ai pas accès
    Je ne suis pas une sainte pour autant hein (lol)
    Bises Hélène

    Répondre
  • #29 Sandrine le 25 novembre 2018 à 12 h 48 min

    Bonjour helene, ca te va tellement bien de parler un peu psychologie et état d’âme, tu devrais le faire plus souvent 😉, j’ai conscience des dangers des réseaux sociaux et moi qui suis une adepte de mode je suis des modeuses qui ne font que des photos de mode et non pas celle qui rajoute de leur vie perso (sorties, soirées, voyages…) mais c est de plus en plus dur à trouver car la plupart se mettent maintenant à dévoiler leir intimité. Donc je fais des pauses de quelques jours par mois, j ai trouvé que cette solution pour le moment.
    Profite bien de ton week end à la mer 😘

    Répondre
  • #30 Marianne le 25 novembre 2018 à 12 h 54 min

    belle vidéo Hélène : je suis addict à des comptes qui me font bcp de mal et je n’arrive pas à ne pas les regarder ; il s’agit de Sézane, Balzac, kookai en ce moment ;
    je ne peux pas me payer toutes ces affaires et ça me rend très frustrée et triste à la fois ; je me trouve alors mal habillée et moche, comme en ce moment ;
    mon compte en banque ne peut pas suivre toutes mes envies.
    je ne sais pas encore comment ne plus les regarder ; j y réfléchis bcp en ce moment et je pense m’instaurer des heures dans la semaine ou la journée de connexion ;
    je n’ai encore rien établi mais il va le falloir

    merci à toi

    Répondre
  • #31 Magali themouse le 25 novembre 2018 à 12 h 59 min

    Bonjour Hélène
    Merci pour cette vidéo… pile au moment où j’ai besoin de prendre du recul…
    Je suis une toute petite blogueuse youtubeuse et parfois instagrammeuse Quinqua… et la cruauté vécue parfois dans les commentaires me donnent à réfléchir
    J’ai suivi ce blog bien avant de commencer le mien et tu m’as « inspirée » aussi …
    Instagram peut être en effet très destructeur… et tes conseils sont tellement justes qu’ils m’ont donné envie de faire du tri
    Merci et « bonne mer » 😊🌸🔆🐭

    Répondre
  • #32 Marianne le 25 novembre 2018 à 13 h 00 min

    Addict à instagram et très malheureuse

    Répondre
  • #33 Marie1611 le 25 novembre 2018 à 13 h 11 min

    Merci Hélène pour ce beau témoignage. Je partage complètement cet avis : rien de sert de suivre des personnalités qui vont nous narguer avec des photos sublimes.
    Personnellement je suis des villes de ma région, et des villes du monde, ça me fait voyager. Je me suis également à quelques personnes qui font des photos au drone, comme tu les mentionnais dans un article ici il y a quelque temps.
    Sinon j’ai énormément d’abonnement à mes marques de mode et make up préférées, pour suivre les nouveautés, et éventuellement les codes promos proposés.
    Très bon week-end Hélène, à bientôt.
    Marie.

    Répondre
  • #34 Victoria le 25 novembre 2018 à 13 h 19 min

    On a trop tendance à oublier qu’Instagram ne montre pas la réalité alors merci pour cette vidéo qui rappelle que ça ne sert à rien de se comparer et d’idolâtrer certains pour ce qu’ils veulent bien montrer
    S’il y avait plus de personnes aussi naturelles et honnêtes que toi sur Insta, tout le monde prendrait peut-être tout ça avec plus avec légèreté

    Répondre
  • #35 Romina le 25 novembre 2018 à 14 h 17 min

    Bonjour Hélène, je suis tout à fait d’accord avec vous sur Instagram car à la base c’est fait pour poster de belle photo de paysage, de déco … et non pas des filles tout le temps en train de montrer leur corps où des gens qui se montrent sans arrêt c’est lassant à la fin donc comme vous je suis des personnes qui me tiennent à cœur et mettre de belle photo comme vous ;-) de 230 personnes je suis passé à 145 et je fais du tri régulièrement en me posant la question est-ce que je l’apprécie vraiment pour suivre ou non ! merci beaucoup pour cette vidéo très instructive :-D :*

    Répondre
  • #36 audad le 25 novembre 2018 à 14 h 19 min

    Merci pour votre vidéo. Insta nest pas du tout un instrument de jalousie. Je suis des marques beautés et decos, pour avoir leur nouveautés. Je suis des personnes que j’aime et qui ont souvent une chaine youtube. Et j’adore admirer de tres belle photo. Etant une quiche sur insta je ne sais pas poster ou partager, mais cela me manque pas. Insta me donne des nvl de personnes que j’aime bien, vous y compris. Mais je ne suis jamais dans la jalousie. Bon week-end de 2 jours sans les réseaux sociaux. Ca aussi c’est bien de décrocher de temps en temps, cela permet de mieux les apprécier après. Bon dimanche

    Répondre
  • #37 Christina le 25 novembre 2018 à 14 h 39 min

    Réflexion très intéressante !

    J’ai la même approche d’Instagram : j’y suis pour VOIR DU BEAU. Ce que JE trouve beau, ce qui me fait DU BIEN. Pourtant je ne suis pas beaucoup de photographes professionnels, je préfère les photographes amateurs talentueux, je fuis la perfection. MA définition du beau inclut la spontanéité, le naturel et l’imperfection.

    Je suis également « la vie » de quelques filles, que je ne connais que par le biais d’Instagram (d’abord par les blogs, puis IG), depuis une dizaine d’années pour certaines. Je ne suis que celles qui postent des jolies photos de la banalité de leur quotidien, pour autant qu’il ne soit pas inondé par la bouille de leurs gosses ou leur propre bouille (j’ai beaucoup de mal avec les selfies).

    Dès qu’un compte « me dérange », je me désabonne, sans me poser 36 questions. C’est instinctif. J’ai envie je m’abonne, je n’ai plus envie, je me désabonne. Je suis ponctuellement l’une ou l’autre « influenceuse », et puis je finis toujours par me désabonner parce que quelque chose m’aura dérangée. Sûrement le manque de spontanéité et d’imperfection.

    Répondre
  • #38 Jean le 25 novembre 2018 à 15 h 10 min

    Il est très rare que je commente ici car je suis plus du style a commenter sur youtube mais je tenais a te dire que cette vidéo est un sujet important.
    Tu ne fais pas l’autruche, tu préfères te concentrer sur le positif et voir le verre à moitié plein. Je vais aller plus loin au risque de choquer. Si vous êtes trop sur internet et que vous baignez trop dans les photos de Barbie et Ken les perfections dans leur monde qui parait tellement mieux que le votre et que cela vous mine alors sortez dans la vraie vie, voir des vraies personnes avec de vrais visages à la vraie lumière. Cela remettra les choses en place. La virtualité ne doit pas dévorer la réalité. La réalité de ces perfections du web n’est certainement pas aussi belle que ce qu’ils vous montrent.

    Répondre
  • #39 Violette.b le 25 novembre 2018 à 15 h 25 min

    Bonjour Hélène ,

    Mon âge canonique m’a écarté direct des réseaux sociaux , au début de Face Book = âge de pierre , je ne comprenais pas comment ma vie que je trouvais pour une partie modeste et pour l’autre partie secrète pouvait interésser « les gens » , je réserve mes péripéties de vive voix , avec emphase , et drôlerie à mes amis .
    N’étant pas en mobilité professionnelle je refuse d’être sur Linkedin par ex
    Sur l’envie , les blogs ont eu pour effet de m’ouvrir le cerveau à des choses , usages , endroits que je ne connaissais pas et mais aussi à dynamiser ma compulsion d’achat ….. ( ça va mieux ….pour des raisons externes)
    Instagram , je ne suis pas abonnée , je tape le nom de celle que je veux voir , old school , je ne reçois pas de sollicitation de ce fait .
    Très vite j’ai compris l’envers du décor , donc c’est pour moi un catalogue , d’inspiration ou d’achat , pas plus .
    Je suis très consciente que toutes ces images m’influencent , ce n’est pas un mal , comme toi j’essaie juste de me tenir à l’écart de l’envie . ( j’ai évacué la jalousie de ma vie pour ne pas être malheureuse justement )
    Maintenant je ne saurais dire quel serait mon comportement si j’avais 25 ans , l’âge des injonctions , du dynamisme , de la construction sociale , ce serait très difficile je pense de résister , tes remarques bienveillantes sont très bienvenues
    Bon we au grand air et à l’iode

    Répondre
  • #40 Cécile de Brest le 25 novembre 2018 à 15 h 56 min

    Merci pour cette vidéo.
    Je me rends compte depuis un moment que je suis hyper touchée par ce phénomène. Certains posts sur instagram m’énervent au plus haut point et pourtant je continue à suivre le compte.
    Pourquoi ?
    Plusieurs pourquoi en fait.
    Pourquoi telle ou telle blogueuse va gagner, grâce à un partenariat avec une marque 3000 euros pour un photo ? Alors que moi, je ne gagnerai jamais cette somme par mois malgré mes 5 ans d’études après le bac ? Je ne dis pas que c’est injuste pour elle ou pas mérité ou quoi que ce soit mais j’ai l’impression qu’il y a vraiment un décalage entre elles et la « vraie » vie (bon, là on n’est plus dans le même problème mais je trouve que tout est lié).
    Et tous ces voyages extraordinaires parfois plusieurs fois par mois alors que moi, je ne suis pas partie depuis 2 ans et que là, j’économise laborieusement pour partir l’été prochain (et même pas au bout du monde). Pourquoi ?
    Alors on pourra me dire que je n’avais qu’à faire la même chose et que l’envie et la jalousie, ce n’est pas beau. Certes. Mais je m’interroge quand même.
    Clairement je suis touchée par ce sentiment pas très cool…
    Ah et sinon, sur une note plus légère, je suis, en mode groupie, le compte de Kensington palace parce que je suis une grande fan de la famille royale (surtout depuis que Meghan en fait partie) mais là, aucune envie ni jalousie, c’est clair ! A aucun moment je ne me demande pourquoi ou je n’ai envie d’être à leur place (serais-je une royaliste qui s’ignore ?? Stéphane Bern, sors de ce corps !!!)

    Bon, pour terminer je dirais que ta vidéo a remué quelque chose mais que je ne suis pas certaine de ne pas être un peu maso et d’arrêter de suivre ces compte en question…

    Répondre
  • #41 Cicero le 25 novembre 2018 à 15 h 58 min

    Bonjour Hélène,

    Voici un bon bout de temps (3 ans, je crois) que je n’avais pas commenté. Je poste cette fois pour dire merci : j’ai trouvé ta vidéo pleine de bon sens. Je n’ai pas de profil instagram, donc je ne « suis » (du verbe suivre évidemment) personne – je vois seulement certains posts qui sont publics. Mais je trouve que le message que vous passez ici est vraiment sain (sur le fait de ne pas regarder ce qui nous provoque des sentiments négatifs).

    Bonne journée :)

    Répondre
  • #42 Virginie le 25 novembre 2018 à 16 h 08 min

    Bonjour Hélène
    J’utilise Instagram depuis que je regarde ton blog et sur tes conseils justement J’ai commencé à suivre tes photographes puis les photographes qu’ils suivaient, qu’il s’agisse de nature ou de villes, de paysages ou de gens. Bref Ces comptes sont beaux et me permettent de m’évader… de l’art et des ondes positives… bises

    Répondre
  • #43 julie le 25 novembre 2018 à 16 h 13 min

    Merci Hélène pour cette vidéo hyper vrai !
    Au début, instagram c’était super et après la comparaison, des filles avec un corps toujours de rêve, des vêtements neufs tous les jours… toujours au soleil alors que toi tu rames à partir en vacances 1 fois par an !! La comparaison s’installait … j’utilise moins instagram maintenant et comme tu l’as dit avec des personnes simples et avec lesquelles je me reconnais et ça va beaucoup mieux depuis !!

    Répondre
  • #44 Armelle le 25 novembre 2018 à 16 h 32 min

    Bonjour Hélène,
    Super sujet ! Ton analyse de l’attitude à adopter face à Instagram et qui s’applique du reste à tout autre médias (FB, etc.) me parle énormément. Jusqu’à présent, je n’ai jamais voulu avoir de comptes FB ni Instagram, par choix, par manque de temps parce que je trouve que c’est trop chronophage, quitte à passer pour « un vieux dinosaure »-:)).
    Toutefois, j’avoue penser depuis quelques mois à ouvrir un compte Instagram pour y placer les instants de vies saisis lors de mes nombreux voyages professionnels à travers la planète et comme tu le dis si bien : Instagram est l’outil idéal pour partager un peu de beauté et de légèreté. Alors, je réfléchis comment procéder : par thèmes, par pays, par envie du moment, de manière aléatoire ? ta video m’a convaincu de « sauter le pas » même si ça demande du temps pour trier etc alors à suivre… Profites bien de ton séjour à la mer.

    Répondre
  • #45 Corleone le 25 novembre 2018 à 17 h 12 min

    Bonjour Hélène, alors moi c’est marrant parce que me balader sur Instagram me ferait plutôt l’effet inverse: plus j’observe ces gens qui ont tous la même tête, les mêmes fringues, le même avocado toast, les mêmes poses, etc……. et la même dose de narcissisme, plus ma self estime est regonflée à bloc! Ça me fait plus sourire que ça ne me fait de mal. A bientôt!

    Répondre
  • #46 Une petite laine le 25 novembre 2018 à 18 h 03 min

    Vidéo très intéressante Hélène ! Ca permet de prendre du recul sur l’utilisation d’Instagram et de prendre conscience de l’impact négatif qu’il peut avoir. Personnellement, j’ai plusieurs comptes. Un où je suis mes amis et un autre où je n’ai que les personnes qui m’inspirent vraiment ou les marques que j’affectionne pour me tenir au courant des sorties etc… Je ne suis presque pas de comptes avec de belles photos artistiques comme tu aimes car Insta me sert surtout d’inspiration pour mes tenues du jour auprès de personnes « lambdas » mais tu devrais nous partager tes comptes coups de coeur à l’occasion ! Une belle photo artistique reste toujours un vrai plaisir visuel et une parenthèse poétique dans nos journées à 100 à l’heure.

    Répondre
  • #47 Florian le 25 novembre 2018 à 18 h 08 min

    Merci Hélène d’avoir fait cette vidéo, je trouve qu’elle rassure beaucoup. Moi sur Instagram j’ai fait le choix de partager des photos simples. C’est justement parce qu’il y a trop de choses parfaites sur ce réseau que parfois ça nous touche ! J’essaye d’apporter un peu de simplicité, de naturel et de modestie sur mes photos. Malheureusement, mon Instagram ne ressemble pas du tout à celui d’un professionnel et ça peut me fermer des portes, mais il apporte permet de contrebalancer avec les autres profils trop parfait et qui, c’est vrai, nous rendent jaloux.

    Répondre
  • #48 Audrey le 25 novembre 2018 à 19 h 05 min

    Bravo pour cette vidéo tellement vraie et tellement utile… j’adore cette franchise que tu transmets
    Continue surtout !

    Répondre
  • #49 Muriel le 25 novembre 2018 à 20 h 01 min

    Bonjour Hélène
    Votre vidéo est en résonance avec une YouTubeuse qui a abandonné de présenter une émission pour les plus de 50 ans Ce que vous dites est une évidence à laquelle j adhére si les personnes ressentent de l envie qu elles se désabonnent plutôt que de générer de la méchanceté. Je tairai le reste car entre personnes courtoises et réalistes nous tenons des pros modérés
    Vous concernant que dire voir etesFORMIDABLE
    J aime vos vidéos merci pour le temps que vous consacrez éthique espère. Une sue vous êtes rémunérée les jaloux peuvent essayer de faire pareil

    Répondre
  • #50 Sandra4285 le 25 novembre 2018 à 21 h 03 min

    Bonjour,
    J’aime beaucoup instagram, je pense que c’est mon reseau social préféré. Pour ma part j’y suis mes amis et des youtubeuses. Je suis aussi des fitgirls, et malgré leurs physique, je ne me compare pas du tout à elle. J’y prend surtout des conseils.
    Après, c’est vrai que j’ai 33 ans donc je ne pense pas faire partie du public le plus « à risque ».
    J’ai regardé quelques comptes que tu suivais et c’est vrai qu’il y a des photos magnifiques.
    Bonne semaine.

    Répondre
  • #51 Almerya le 25 novembre 2018 à 21 h 03 min

    Bonsoir Hélène, bonsoir à tous et toutes,

    Cette vidéo est vraiment intéressante et rentre dans mes problématiques actuelles.
    Comme tu le soulignes, Instagram titille la jalousie en nous et peut être très néfaste. On en vient à déprimer, regarder notre quotidien d’un oeil triste.

    Je suis quelques influenceuses, mais j’ai fait le tri pour ne garder que celles qui ne me font que du bien et j’essaye de privilégier aussi les jolies photos, celles qui donnent des envies de voyage, par exemple. Mais IG a ce côté pervers : tout est beau, parfait, mieux chez les autres. On a beau savoir qu’il ne s’agit que d’une infime tranche de vie qui est montrée, qu’elle est retouchée et que c’est là le but de la plateforme, cela peut parfois nous toucher. Comme tu le dis si bien, on a beau savoir ce qu’il y a derrière les photos, on tombe dans l’affect, oubliant totalement la raison. C’est pour celà qu’il est important de garder un fil le plus sain possible.

    Merci beaucoup d’avoir partagé ton point de vue avec nous.
    Profite bien de la mer pour nous ! Bonne semaine !

    Répondre
  • #52 Océane le 25 novembre 2018 à 21 h 35 min

    Merci Hélène pour cette vidéo qui fait du bien et qui remet bien les choses dans leur contexte. C’est un vrai bonheur que de te suivre en tout simplicité =) J’espere que ces deux jours à la mer t’auront fait du bien. Merci !

    Répondre
  • #53 Julie le 25 novembre 2018 à 22 h 18 min

    Bonjour Hélène! Sujet très intéressant! Je n’ai qu’instagram et je suis abonné à des gens qui font de la photo pro ou des gens qui font des photos genre ´streetlife ´ c’est tout. Personne de ma famille , ni amis !!! Exemple, je suis abonné au compte de la tour Eiffel et l’Empire State Building ! Plusieurs comptes de New York, Los Angeles, Toronto, Las Vegas etc, j’ai l’impression de voyager. Point. De toute façon, avant les réseaux sociaux, j’empruntais souvent des livres avec de magnifiques photos de plusieurs pays ! Ma famille, mes amis, ils le savent, s’ils veulent me parler , qu’ils prennent le téléphone ou un texto ! Comme j’ai pas 100000 abonnements sur insta, ça va très vite et ensuite, je regarde la vie avec mes vrais yeux !!!!

    Répondre
  • #54 audrey le 25 novembre 2018 à 22 h 31 min

    Merci beaucoup pour cette video! Moi aussi j’avais besoin de l’entendre de quelqu’un d’autres.

    Répondre
  • #55 Arwen le 25 novembre 2018 à 23 h 56 min

    Ma belle Hélène, une video qui fait du bien a voir, je suis tout a fait de ton avis.
    j’adore aussi tout ce qui est de la nature, ça me fascine. Comme tu l’explique on peu facilement se laisser emporté et finir par se sentir mal, a se comparé par une vie qu’on n’a pas. Tu dit juste, suivre des comptes instagram qui nous font du bien.
    merci pour ce partage.
    Bon Dimanche :)

    Répondre
  • #56 Marine le 26 novembre 2018 à 0 h 11 min

    Bonjour Hélène,

    Je ne commente absolument jamais mais j’avais vraiment envie de réagir à ta vidéo. Déjà, merci. Merci de dire gentiment et posément les choses, sans jugements. Effectivement, je me sens moi même touchée par le syndrome de la jalousie depuis quelques semaines et je sens que cela affecte ma vie. Je suis totalement accro à Instagram et j’aimerais arrêter d y aller mais je ne peux pas. C’est fou comme on se rend accro à des choses insignifiantes …
    J’ai déjà fait le tri dans mes abonnements et je pense que je vais essayer des méthodes plus radicales comme par exemple d’esinstaller l appli pendant quelques temps et voir les bienfaits que cela fait.

    Bonne journée!

    Répondre
  • #57 Karine le 26 novembre 2018 à 0 h 34 min

    Bonjour Hélène,
    Un bien fou cette vidéo et une vingtaine de personnes de supprimer sur mon compte!D’ailleurs aussitôt je me sens beaucoup mieux,j’ai eu cette question , mais pourquoi je les suis ? Comme un petit ménage de Printemps en Hiver 😉On supprime.
    Bon week end à la mer avec Raphaël.

    Répondre
  • #58 Roza le 26 novembre 2018 à 3 h 19 min

    Salut Helene,
    J’ai bcp aimé ta vidéo (comme toujours), d’ailleurs les conseils que tu donnes sont réellement efficaces car moi aussi j’ai toujours fait ça par réflexe !
    Par ailleurs j’avais une toute petite question : quels sont tes sources lorsque tu dis que les médecins considèrent Instagram comme le média social le plus nocif ?
    Bisous ! :-)

    Répondre
  • #59 Astrid le 26 novembre 2018 à 4 h 21 min

    Merci pour cette vidéo Hélène. Justement en début de semaine j’ai fait un énorme tri dans mes abonnements sur insta. Marre des story a rallonge, des partenariats … Du coup je loupais les posts/story qui me font du bien. Je m’en suis surtout rendu compte grâce à la fonctionnalité qui permet de voir combien de temps on passe sur insta. Et je me suis dit autant de temps pour ça ?
    Bref très bonne vidéo qui donne à réfléchir

    Répondre
  • #60 shafi le 26 novembre 2018 à 7 h 10 min

    bonjour a toutes,

    Je pense que la facon que tu as d utiliser insta , c est a dire axée sur la beauté d une photo , n est absolument pas la façon majoritaire de l utilisation d insta.
    les gen sur insta postent certe de belles photos , mais pas de nature mortes ou de simple paysage, c est surtout leur vie qu ils exposent aux yeux de tous et évidemment ils ne montrent que les bons moments;
    vie de couple ideale, voyage, dressing de malade, maison de ouf, sport et alimentation au top
    et c’est ce genre d insta qui rend dépressives beaucoup de madame lambda.
    hors on commence a voir que beaucoup de ces blogueuses soi disant au top, finisssent elles meme dépressives car trop de pression…

    Répondre
  • #61 Alanka le 26 novembre 2018 à 7 h 57 min

    C’est très intéressant comme sujet de vidéo, jr vais méditer tout ça. merci et bon lundi ;)

    Répondre
  • #62 Belette le 26 novembre 2018 à 8 h 17 min

    Toujours hyper intéressant de prendre du recul par rapport aux réseaux sociaux….personnellement, je ne suis que sur Instagram et j’aime m’y rendre, ce n’est pas négatif pour moi….je suis suffisamment raisonnée et raisonnable pour faire la part des choses et puis, ça me change de mon quotidien de boulot pas toujours fun….Mais, je comprends ce côté négatif que tu évoques qui peut-être effectivement dangereux pour certaines personnes. Je te souhaite une jolie semaine.

    Répondre
  • #63 Delphine le 26 novembre 2018 à 8 h 50 min

    Bonjour Hélène,

    Cette vidéo est d’une vérité et d’une richesse de sagesse absolues. Comme les précédentes abonnées, j’ai fait un tri immédiatement ensuite. J’ai éliminé 240 personnes. J’ai gardé les photographes (affection toute particulière pour le profil IG « kolkrabenjan », photographe allemand fan de grands espaces). J’aime aussi les photographes culinaires pour ma part.
    Mais franchement merci. Tu m’as libérée d’une forme de culpabilité à suivre des comptes aux photos inesthétiques, ou juste parce que c’est des gens de ma profession ou des amies. Je vais virer les marques aussi.
    Bien à toi.
    J’espère que ton weekend a été sympa.
    Belle semaine.
    Delphine

    Répondre
  • #64 Nathalie le 26 novembre 2018 à 9 h 20 min

    Tu as tellement raison ! Super video ! Grace a toi j’ai fait le tri 😅
    Et ça fait du bien. C’est dingue et terrible de se dire que plusieurs fois je me suis dis « roh mais non… je vais rater quelque chose si j’arrete se suivre tel ou tel personne » mais c’est ridicule et flippant comme réaction.
    Je me dis que si moi adulte j’ai eu du mal a controler ce réseau comment font les ados qui sont plus fragiles ?
    Ce genre de video etait un formidable rappel merci Helene !

    Répondre
  • #65 Une Fille À l’West le 26 novembre 2018 à 9 h 43 min

    Ta réflexion est très intéressante. Pour ma part je n’ai pas ce besoin de voir de la nature (je sors de chez moi, je marche 5 minutes et je suis face à la mer, donc pas besoin) mais je lis beaucoup et donc je regarde des photos de personnes qui partagent leur lectures. Et parfois je me dis que ces gens lisent plus que moi, qu’ils ont plus de livres, etc. Puis je me dis qu’on a pas la même vie, que j’ai un Master à valider donc que ça me prend beaucoup de temps, qu’ils postent peut-être des photos de livres qu’ils ont lu il y a longtemps et surtout que je lis pour ME faire plaisir, parce que ça ME plaît et que le rythme de lecture des autres ne changera rien au mien. Donc que je suis là pour prendre des idées de lectures et échanger à propos de ces livres, prendre des idées de mise en scènes pour quand je poste mes photos et c’est tout. Oui à l’échange et au partage, non à la comparaison et à la frustration.

    Répondre
  • #66 Cielito le 26 novembre 2018 à 11 h 23 min

    J’ai survécu à Instagram ! Oui je parle au passé, car j’ai été encore plus radicale : j’ai désinstallé l’application de mon IPhone. Et oublié mon mot de passe s’il me prenait l’envie de me reconnecter un jour. Je me suis aperçue que même si comme toi j’étais avant tout abonnée à des jolies choses plutôt qu’à des personnes, cela me happait, me bouffait littéralement mon temps, au détriment de la vraie vie (sortir de chez soi, profiter des jolies feuilles d’automne des squares de Paris ou d’une promenade sur les quais), des vraies personnes, ou tout simplement de la lecture. Scroller, scroller, et ne plus s’arrêter jusque (trop) tard le soir. Un bon livre, même un moins bon, est tellement plus relaxant.

    Voilà, tant pis pour les montagnes dans la brume ou le lever du soleil sur la plage, les chênes centenaires dans une grande prairie ensoleillée et les premiers perce-neige, je vis avec ce que j’ai et même si ce n’est pas tous les jours instagrammables loin de là, je m’efforce de traquer ce qui est beau à porter de main et d’en être heureuse.

    Bon lundi !

    Répondre
  • #67 Lily le 26 novembre 2018 à 12 h 22 min

    Merci pour cette video! Tu as tellement raison, pour ma part je me sens concerné puisque moi meme je suit ce genre de personne qui m inspire et qui parfois me font me sentir mal, le probleme c est que c est une drogue car comme tu le dis ca inspire donc difficile de s’en passer! Ma solution, dans les moments ou je doute de moi meme et ou je me sens pas au top j evite instagram.. peut etre pas la meilleure des solution mais je me dit aussi que derrières les belles photos qui pronnent la vie parfaite, il y a le vrai vie pour tout le monde.

    Répondre
  • #68 Maryline le 26 novembre 2018 à 12 h 35 min

    Bonjour Hélène,
    Tu as tout dit dans cette vidéo. Je pense de la même façon que toi et je fais du tri régulièrement dans mes abonnements pour les raisons que tu cites.
    Je ne fais pas attention non plus aux chiffres portées etc… Je suis pas là pour ça, juste le plaisir de partager.
    Ce qui me choque le plus c’est que tous les jours je vois en story des filles se plaindre qu’elles ont pas assez de like, pas assez de commentaires, pas assez de retour, pas assez pas assez…. C’est jamais assez. Instagram atteint vraiment trop certaines personnes, qui prennent ce réseau trop au sérieux à mon sens et qui en veulent toujours plus. C’est dommage de voir des filles déprimer juste pour un nombre de like. Et en ce sens oui c’est dangereux pour la santé.
    Merci pour cette vidéo pleine de bon sens.

    Répondre
  • #69 Autour de Vanessa le 26 novembre 2018 à 13 h 43 min

    Mais tellement merci Hélène pour cette vidéo qui résonne en moi. C’est tout à fait ça à mon sens et tu arrives à l’exprimer avec des mots si justes.
    Aujourd’hui, instagram, c’est un peu, « regarde ce que j’ai que tu n’as pas »
    C’est aussi une sorte de retour en arrière pour les femmes car on met en lumière un intérieur de magasine, propre et rangé comme une bonne petite femme d’intérieur. Je schématise un peu et fais de sacrés raccourcis car je suis moi-même parfois prise dans cette envie de reproduire cela.
    D’ailleurs, j’ai un mauvais réflexe qui est dès que je vois qq chose de joli, je pense tout de suite à le mettre sur Instagram (quelle horeur!!!).
    Bref, il faut rester vigilant et alerter comme tu le fais.
    Merci

    Répondre
  • #70 EVE le 26 novembre 2018 à 15 h 00 min

    Je suis bien d’accord avec toi.

    Instagram ne fait qu’alimenter la jalousie d’aujourd’hui, les gens sont toujours à guetter chez l’autre ce qu’ils n’ont pas, c’est extrêmement malsain !! Je suis la première à aimer les belles choses et à m’en offrir quand je peux, mais à la hauteur de mes moyens et dans la mesure du raisonnable. Comme tu le dis bien, il faut faire la part des choses et se dire que nous n’avons pas tous les mêmes vies mais parce que nous n’avons pas tous les mêmes compétences, les mêmes opportunités… et heureusement tiens. Je me reconnais des tes propos : « la vie des gens ne m’intéresse pas », j’ai dit ça un jour au boulot (où l’on en revenait pas que je ne sois sur aucun réseau social), je suis passée pour la grosse asociale de service, alors qu’au contraire je suis très sociable ! Cela va de paire avec le fait que je me sens bien dans mes baskets, et que je n’ai pas la prétention d’avoir une vie plus intéressante que celle des autres. CQFD !

    Je regarde certains comptes instagram qui me font plaisir, à petite dose. J’avoue que prendre de la distance est parfois assez difficile. Pour prendre un exemple concret: celles qui s’affichent en sous-vêtements un mois après l’accouchement avec ventre tout plat. Eh bien j’en ai pleuré car moi j’avais toujours un gros ballon à ce stade !! Je suis stupide, je sais ! Mais voilà… et en t’entendant il ne m’étais pas venu à l’esprit que leur photo était certainement retouchée !! MAXI LOL ! Que j’étais crédule !! ( et sous influence hormonale :-D )

    Quand tu dis « quand on est blogueuse on est obligée d’un peu tout partager », justement je t’apprécie d’autant plus que tu n’exposes pas tout ! C’est très agréable, on ne se sent pas voyeur, juste on se détend, tu sais très bien gérer tout ça.
    Well done ;)

    Répondre
  • #71 Mimosa le 26 novembre 2018 à 16 h 32 min

    Pour ma part je me sens assez étrangère à cette utilisation un peu « groupie » d’Instagram, mais je comprends très bien l’effet pervers qu’il peut y avoir, ce truc facilement plombant sans même qu’on s’en rende compte…
    Comme toi Hélène, je suis des comptes surtout pour leur esthétique, ou sur des endroits que j’aime mais dont je suis loin, et personne qui montre sa tête tout le temps (ou son quotidien d’ailleurs) ;-) Il y a beaucoup beaucoup de paysages dans le lot, des choses plus urbaines aussi mais avec la vie de la rue, pas des gens qui posent.
    Et aussi des artistes et artisans qui montrent leurs créations, parfois pour les vendre mais pas forcément. Je ne suis pas créative du tout, et j’admire beaucoup ces gens qui le sont. Ça me semble tellement loin de moi que je ne les envie même pas ;-) c’est juste un autre genre de beauté.
    Sur mon compte je postais ce que je trouvais joli ou intéressant autour de moi, dans ma vie de tous les jours et dans mes voyages, mais ça fait 6 mois que je n’ai rien publié, pour des raisons que j’ignore je n’ai plus envie en ce moment ! Ça ne m’empêche pas de naviguer avec plaisir sur les flux des autres :-)

    Répondre
  • #72 Lisa Giraud Taylor le 26 novembre 2018 à 16 h 52 min

    Bonjour Hélène,
    Instagram est pour moi, également, un média agréable où j’aime poster des photos qui me touchent. Elles ne sont quasiment jamais retouchées, souvent prises sur le vif (hormis les photos de « promo » de mes ouvrages ou de mon activité d’auteur).
    J’aime trouver un moment pour prendre la photo du jour pour partager un peu d’un morceau de monde. Cela peut être un repas, un fruit, un coucher ou lever de soleil, un livre, un bus, une paire de converse (que j’aime).
    Je ne suis que des personnes qui peuvent me proposer des photos que je trouve belles, drôles, ou carrément incroyablement sublimes (messieurs les photographes, merci, je vous aime) et j’en suis heureuse.
    Je ne cours pas après les likes, ni après les commentaires.
    Je peux paraître utopique ou décalée mais j’aime cette liberté qu’offre Instagram de faire la photo que l’on veut, au moment où l’on veut.
    Je tiens à cette indépendance et hormis un SP littéraire, je capte une humeur, un moment, un détail… et même pour le SP, je prends la photo que je veux, sans faire de tralala en inventant une vie que je n’ai pas…
    En tous les cas, le côte positif doit ressortir… Bravo pour cette vidéo, donc !
    Bon retour à Paris (ooops).
    Lisa

    Répondre
  • #73 nicole le 26 novembre 2018 à 17 h 11 min

    bonjour, d’abord cest un sujet interessant, de deux, je n’y vais que rarement, doutant que les images postees sur instagram soit une reflection authentique de ceux et celles qui les posent..il y a du voyeurisme la dedans, et ca je naime pas…après regarder des jolies photos, du maquillage, oui pourquoi pas..mais la demarche ne me passionne pas.,.mes fils adolescents n’ont ni instagram ni facebook…enfin jespere..ca limite la valeur des gens je trouve a des possessions materielles, a l’apparence physique, a voir ici la moitie des gamins ont des appareils dentaires dans la bouche! je suis aux USA, ..enfin, le sujet est vaste, et japprecie votre point de vue la dessus..

    Répondre
  • #74 Sylvie;-) le 26 novembre 2018 à 17 h 12 min

    Un grand merci pour cette vidéo et pour ta franchise !

    Répondre
  • #75 Thifaine le 26 novembre 2018 à 17 h 52 min

    Bonjour Hélène. Ta vidéo fait réèllement écho en moi. Ta phrase « Ce que je ne sais pas ne m’atteind pas » va me suivre longtemps je pense, notament dans des domaines qui n’ont rien à voir avec instagram !
    Une belle vidéo, merci :)

    Répondre
  • #76 Alex le 26 novembre 2018 à 18 h 43 min

    Merci pour cette vidéo hélène, il est important de le rappeler et surtout aux plus jeunes générations… nous qui passons énormément de notre temps les yeux rivés sur le téléphone. J’avoue que parfois par ennui, je surfe sur divers comptes et il m’arrive très souvent de déprimer et de jalouser certaines personnes qui partent en voyage. Il est difficile de se l’avouer.

    Répondre
  • #77 Nathy le 26 novembre 2018 à 19 h 13 min

    Bonjour Hélène

    Super vidéo , qui fait le point sur ce qu.est effectivement instagram
    En ce moment les polémiques fusent sur les personnes qui dénigrent et qui font bcp de mal à certaines blogueuses (sûrement des envieuses )
    Pour ma part je suis sur instagram que depuis bientôt 4ans , j.adore regarder de belles photos et surtout m.inspirer de certain look ou de découvrir des produits
    C,est vrai que l’on devient addict de certain compte comme le tien mais il faut que cela reste un plaisir et si des propos ou vidéo me gênent et bien je passe tout simplement 🤨
    Bonne continuation

    Répondre
  • #78 Mathilde le 27 novembre 2018 à 7 h 53 min

    Salut, je trouve très cool que tu fasses une vidéo sur le sujet. Personne ne passe à travers cet espèce d’obsession de limage malheureusement. Le pire c’est que notre photo , bien que parfaite à nos yeux, doive être  »validée » par un nombre de like. On a l’impression que cela devient une norme sociale d’avoir minimum 50like. Je trouve que l’on vit dans une triste époque concernant la valeur et l’estime des gens. Perso, j’ai un compte insta que j’utilise pour poster des photos perso que je trouve cool, ou pour poster des photos de mon travail. Je follow des gens qui m’inspirent sur le plan pro et perso… Je me suis retrouvée dans ce que tu as dit par rapport à l’envie. Cela m’est arrivé une fois, j’ai juste assumé le fait d’être jalouse et je me suis désabonné… C’est super cool ce genre de vidéo qui prend du recul sur un sujet actuel. J’espère que tu en fera d’autres . Bonne journée

    Répondre
  • #79 Graziella le 27 novembre 2018 à 9 h 47 min

    Bonjour Hélène. Je partage ton avis sur le sujet. J’ajouterais, pour ma part, que je n’aime pas ce côté exposition/voyeurisme des réseaux sociaux. La fonction « stories » d’Instagram m’opressait quand j’etais abonnée à des personnes qui partagent leur quotidien, leur vie privée sans modération. C’est ce qui m’a décidée à faire du tri et à ne plus suivre toutes les personnes qui me suivent. Mon compte Instagram est un complément blog, rien de plus.
    J’aime poster de belles photos faites avec mes tout petits moyens. Je suis abonnée aux comptes de mes marques favorites (cosmétique …) mais surtout pas à des comptes d’influenceurs; je tiens à rester maître du choix de mes produits.
    Cela dit, je suis abonnée à ta chaîne Youtube car j’apprécie beaucoup ton travail, tes conseils et ta personnalité.

    Répondre
  • #80 Caroline04 le 27 novembre 2018 à 11 h 27 min

    Bjr Hélène tu as bien fait de lancer cette video, elle est très utile pour mettre des mots sur des sentiments qu’on ne s’avoue pas toujours. Je pense aux ados surtout qui bien évidemment ont des cpt insta de leurs blogueuses ou stars préférée (ou pas d’ailleurs).
    Perso, j’ai fait le choix de ne pas en avoir, je te suis sur Youtube et ça me suffit. La raison est qu’une vie par procuration ne m’intéresse pas.
    Continue tes posts, j’adore tes conseils et ton humour.😁

    Répondre
  • #81 Annie le 27 novembre 2018 à 11 h 45 min

    J’ai découvert cette vidéo car je suis abonnée au compte de Nicole Tonnelle j’apprécie beaucoup votre discours et votre ton posé.
    Cordialement

    Répondre
  • #82 Laure le 27 novembre 2018 à 12 h 04 min

    Bonjour,
    Je viens de voir votre vidéo très intéressante et de découvrir votre compte sur Instagram. Instagram est le seul média que j’utilise. Je poste des photos de moi et ma famille, mes coups de cœur musicaux et autres comptes Ig et des publications écrites qui retracent ma vie présente ou passée. Pour moi Instagram est aussi un moyen de partager son expérience et sa vision du monde ainsi que de défendre de grandes causes… voilà la vie des autres ne me fait pas envie peut-être parce qu’ayant un enfant autiste et ayant moi-même monté un centre de réhabilitation neurologique n’ai appris à relativiser… voilà merci pour la vidéo
    Bises
    Laure

    Répondre
  • #83 nanon le 27 novembre 2018 à 12 h 06 min

    euh… je ne suis personne sur Insta…
    A 45 ans, active parisienne et très urbaine, je suis une attardée des réseaux sociaux (twitter, facebook et autres, pas du tout pour moi…), et je ne suis qu’un seul blog (devinez lequel ?).
    Alors je dois rater pas mal de choses mais je vois que finalement je suis préservée en quelque sorte ! Comme une tribu primitive en voie d’extinction ?

    Répondre
  • #84 GAELLE RABIET le 27 novembre 2018 à 12 h 24 min

    Bonjour Hélène,

    je suis tout à fait d’accord avec toi, et je fais de temps en temps du tri sur les personnes que je suis

    Aimant faire du sport, à un moment, je suivais beaucoup de » finess girl », mais je me suis aperçue que cela m’a vite donné des complexes. Surtout qu’en ce moment, je suis un peu en surpoids. Je pensais qu’avec ma volonté, et mon arrivée à Toulouse mes problèmes de Trouble alimentaire compulsifs étaient finis, mais ils me reviennent en pleines figures Donc j’ai décidé d’une d’enlever tout ce qui va me complexer, et me faire douter, et d’autres de me faire soigner cette fois car au début j’ai voulu me faire soigner toute seule, avec un centre avec une diététicienne spécialisée dans les TAC,

    Mais j’aime Instagram, j’aime découvrir de beaux comptes, et des personnes qui inspirent,Je m’aperçois que finalement je ne suis pas assez protégée.

    Et je me dis que même si on envie, il faut peut être se faire violence, comme en ce moment, ou on voit passer des photos avec les montres Wellington », avec leurs codes promo qui te font dire « si t’as pas une welligton, t’as ratée ta vie hihi.

    Et c’est ce que je fais avec ma page maintenant, je ne me met plus la pression, et poste lorsque j’en ai envie .

    Merci pour cette vidéo très instructive .

    Répondre
  • #85 Isa le 27 novembre 2018 à 13 h 10 min

    Hello Hélène,
    Je suis une abonnée de l’ombre qui te suit depuis… très très longtemps ! Et je commente seulement rarement alors laisse moi déjà te remercier pour le contenu très sensé, réfléchi et argumenté que tu proposes toujours.
    Ce sujet me fait particulièrement réagir et fait un peu écho à mon rapport à instagram.. J’ai résisté à l’appel de ce réseau social jusqu’à cette année 2018 ! C’est pour dire comme je suis arrivée tard dans le game ;) Pour des raisons pratiques au départ, car je n’ai investi dans mon premier smartphone qu’en 2017, avant ça donc pas d’accès facile à la création d’un compte insta. Puis j’ai encore hésité un an, par peur de me faire happer par ce nouveau support addictif.
    Je suis scientifique de base mais photographe passionnée depuis l’adolescence, et suite à un hivernage scientifique d’un an dans les terres australes et antarctiques françaises j’ai compris que j’avais ce besoin profond de partager la beauté de notre planète avec le plus grand nombre, c’est ce qui m’a poussée à créer mon compte insta ! (@dreamisonearth, uniquement des photos de Nature prises par mes soins) Et bien qu’assez âgée/mature pour connaitre les effets néfastes du réseau avant même de m’y inscrire, je n’y ai pas coupé : je suis tombée en partie dans ce que tu décris. Je me suis retrouvée à suivre des comptes qui me font baver d’envie à chaque photo (des paysages toujours, comme toi je n’ai pas d’attrait pour les selfies ^^). Difficile je trouve de trouver la frontière entre inspiration bénéfique qui booste notre créativité, nous pousse à nous dépasser pour atteindre nous aussi de tels résultats / lieux, et pure source de frustration et d’envie. Plus que l’envie d’aller dans ces lieux magnifiques que je vois, je dirais même plutôt que l’effet néfaste sur moi est le rabaissement de mon travail. Je passe mon temps à comparer non pas ma vie, mais mon travail photographique à celui des autres. Et je me dis que peut-être à mon échelle moindre, je crée le même effet sur d’autres aussi ? Ça me met mal à l’aise tout ça, j’aimerais trouver la recette magique pour apporter seulement du positif via mes images. Est-ce que ça passe par de longues descriptions pour apporter plus que « juste une carte postale » et attirer l’attention du public sur autre chose que la plastique de l’image ? Est ce que pour toi les descriptions des photos insta sont importantes, est-ce que tu es au contraire découragée par de longs pavés ?
    J’espère que l’escapade marine se passe bien :)
    Isabelle

    Répondre
  • #86 Smarty Zabou le 27 novembre 2018 à 13 h 58 min

    Bonjour Hélène!

    J’avoue avoir d’abord hésité à regarder ta vidéo, me sentant peu voire pas du tout concernée par le « problème » Instagram. Puis le dimanche paresseux m’a quand même happée dans ta vidéo que j’ai regardée jusqu’au bout et m’a fait me rendre compte que j’étais quand même concernée car comme tu le dis très bien que c’est normal et humain d’être un peu jaloux ou envieux de temps en temps.

    Voici mon expérience: il y a quelques mois je me suis rendue compte que je pestais et soufflais beaucoup, bref, j’étais exaspérée, par les InstaStories de certaines blogueuses, et j’en suis venue à développer quelque chose de très malsain car malgré qu’elles m’énervaient, c’est toujours elles que j’allais voir en premier, comme si mon irritation cherchait à chaque fois à être justifiée, légitimée.

    Puis du jour au lendemain, j’ai compris que ces sentiments négatifs (envie ou jalousie ou autre chose, je n’ai pas poursuivi l’analyse plus avant) et le fait de les alimenter MOI-MEME (!!!) étaient complètement toxiques et je me suis désabonnée de tous ces comptes. Et en fait, c’est con à dire, mais elles ont littéralement cessé d’exister tout aussi vite à mes yeux. Autrement dit, ces comptes qui emplissaient mon quotidien, dès lors que je ne les avais plus sous les yeux, n’ont plus eu aucune mais aucune importance, et j’ai trouvé cela très bénéfique, même si la solution est aussi simple que de cliquer sur « désabonner ».

    Du coup, maintenant, je ne suis que les comptes qui me font plaisir, et je ne suis certainement pas un compte « hype », mais je m’y sens bien et je me sens entourée de belles personnes :)

    Merci pour ce beau témoignage en tout cas!

    Répondre
  • #87 Aurore le 27 novembre 2018 à 16 h 17 min

    J’ai beaucoup aimé ta vidéo (comme toujours) ça sort de l’ordinaire !!! Moi personnellement j’aime regarder les publications du compte Instagram de @emxpi c’est de très jolies photos de paysage notamment de la Loire Atlantique (ou je vis 😋) et aussi de la Polynésie (d’où je suis originaire) ça me fais voyager et penser à autre chose …

    Répondre
  • #88 allred le 27 novembre 2018 à 18 h 01 min

    Merci mais alors vraiment un immense MERCI pour cette vidéo ! cela fait un bien fou de voir quelqu’un de lucide face à instagram. J’ai un compte, je poste (aucune photo de moi ^^) et je suis un bon nombre de personnes pour le plaisir et pour rien d’autre. Je pense qu’il est impératif pour certaines personnes de voir ta vidéo ! Il faudrait presque des ateliers de détox des réseaux sociaux et tu serais une formidable pédagogue.
    Donc je suis d’accord avec toi, il ne faut pas suivre des comptes qui nous frustrent ou nous font du mal. Il faut avant tout faire un vrai travail sur soi et se demander ce que l’on cherche réellement…En clair consulter insta avec détachement, un peu comme lorsqu’on consulte des magazines de mode ou de déco voire de people !
    Je poste rarement mais te suis dans l’ombre. Encore merci pour être toi, une belle personne et une vraie personne !

    Répondre
  • #89 Marie Jeanne le 27 novembre 2018 à 19 h 21 min

    Bonjour Hélène,
    Merci pour cette vidéo tout à fait dans mes convictions du danger d’IG. Je suis beaucoup de blogueuses car ce sont des connaissances et certaines aussi des amies mais j’avoue que parfois je suis saturée de voir toujours les mêmes produits sur différentes personnes qui inondent votre fil d’actualité ainsi que les défis ou autres challenges. Moi aussi je préfère voir de belles photos de nature, de voyages , d’endroits que je ne connais pas mais je ne vois pas l’intérêt de se montrer tout les jours avec une tenue différente, les achats du jour, les selfies à tout va, etc….
    J’ai un compte IG mais je poste qu’occasionnellement des choses, des endroits, des moments qui m’ont apporté du plaisir, et très rarement des photos de moi .
    Quand je vois les soucis, les critiques, les méchants commentaires que certaines reçoivent je me dis que finalement il vaut mieux être lambda !!!!

    Répondre
  • #90 Laura le 27 novembre 2018 à 21 h 11 min

    Bonjour Hélène, merci pour cette vidéo très intéressante qui permet de faire le point sur son utilisation d’instagram et de faire le tri parmi les comptes suivis. Encore une fois, tu es dans le conseil et dans la précision par rapport à ce que tu racontes! Un vrai bonheur de te suivre !
    Laura

    Répondre
  • #91 Camille114 le 28 novembre 2018 à 7 h 59 min

    Bonjour Hélène,
    Vraiment, merci pour cette vidéo !
    Dès que j’ai terminé de la regarder, je suis allée voir combien de personnes/comptes je suivais : 285! Un choc ! Et finalement, beaucoup de marques.
    Alors j’ai commencé à faire le tri, et de me désabonner de tout ce qui ne m’apporte rien où pire, me faire ressentir de la frustration ou de la jalousie, ou alors quand j’ai commencé à suivre qqn et que son évolution ne me parle plus, mais que je continuais à suivre comme si le fait d’arrêter pouvait lui faire de la peine (il faut dire que la pression du nombre d’abonnés est tellement forte pour les blogueurs)
    Résultats : plus que 119 abonnements et une volonté de ne suivre que des comptes qui m’apportent quelque chose.
    Donc merci ! Belle journée :)

    Répondre
  • #92 Cyane le 28 novembre 2018 à 8 h 23 min

    Merci pour cette vidéo pleine de bon sens. Je vais bientôt (inchallah) devenir enseignante, c’est une thématique qui est importante je trouve qu’il ne faut pas éviter parcequ’elle a de l’importance pour la jeunesse (et la moins jeunesse), je voudrais éventuellement aborder le sujet dans une séance, type « Big brother, les réseaux sociaux » et ta vidéo a mit les mots sur ce que je voulais exprimer à travers tout ça.
    Super! :D

    Répondre
  • #93 pacano le 28 novembre 2018 à 9 h 16 min

    Bonjour, J’ai commencé ma page de bons plans sur instagram au mois de juin vraiment par hasard ; j’ai donné quelques réductions et j’ai été étonnée de voir que ça plaisait donc je me suis prise au jeu ; mes photos sont d’une qualité déplorable, je prends mon écran d’ordinateur en photo avec un téléphone bas de gamme, parce que je n’ai pas cherché à faire cela et que c’est simplement un plaisir pour moi ; ça me fait extrêmement plaisir quand le nombre d’abonnés augmente mais je sais que je peux tout arrêter si j’ai des commentaires désobligeants, je ne le supporterais pas ; je suis sur instagram pour le plaisir, pour faire partager le bonheur que j’ai de payer moins cher lors de mes commandes et c’est tout ; je ne comprends pas cette méchanceté sur les réseaux sociaux étant moi-même incapable de faire une remarque désobligeante ; si ça ne me plait pas je passe mon chemin Bisous

    Répondre
  • #94 Hélène le 28 novembre 2018 à 9 h 56 min

    Karine_From98 : cool !

    Marion : « sont plus dans une démonstration de ce qu’elle possède que dans l’explication de fond du produit » oui c’est dommage, mais les marques sont en grande partie responsables de ça car elles attendent qu’on montre leurs produits, même si on en s’en sert pas…

    chevalier : je ne suis pas jeune, j’aurai 49 ans au printemps ;-)

    Mélanie : j’espère que le tri te fera du bien ;-)

    La French Connection : les réglages de l’appli Instagram elle-même, qui permettent déjà de joliment améliorer les photos (mais je n’utilise pas les filtres) et Facetune pour la lumière, blanchir un fond un peu gris, lisser la peau, intensifier les détails.

    Delphine : c’est vrai, les gens qui se plaignent sur Instagram sont très rares et ça fait du bien ;-)

    Estelle : « le rapport que nous entretenons avec ce type de contenu reflète le rapport que nous entretenons avec nous-même » : complètement !

    Linda : ce que tu dis rejoint ce que dis Estelle juste au-dessus, et c’est très juste.

    Bang-Tam : j’espère que ça te fera du bien !

    Mlledeluna : tu as raison, au début on avait Flickr en plus d’Instagram, je me souviens !

    Marianne : il faut te désabonner, c’est la seule solution.

    Christina : « J’ai envie je m’abonne, je n’ai plus envie, je me désabonne » : pareil pour moi, même avec les photographes professionnels dont il m’arrive au bout d’un moment de moins apprécier les images.

    Jean : « sortez dans la vraie vie » : tu m’étonnes !

    Violette.b : « je ne suis pas abonnée , je tape le nom de celle que je veux voir , old school , je ne reçois pas de sollicitation de ce fait » : excellente idée !

    Cécile de Brest : ts ts, tu devrais, pourtant ;-)

    Armelle : oui alimenter un compte Instagram prend du temps, il faut en être conscient.

    Corleone : c’est vrai aussi, tout ll monde s’y ressemble ;-)

    Une petite laine : je le fais régulièrement ici.

    Sandra4285 : oh si à 33 ans on est tout à fait dans le public à risque (à vrai dire on y est à tout âge, c’est une question de psychologie personnelle).

    Océane : oui c’était vraiment très chouette, merci à toi !

    Marine : sinon tu peux la mettre sur la dernière page de ton téléphone, comme ça tu ne l’as pas sous les yeux tout le temps (j’ai fait ça avec mes mails pendant ces 2 jours à la mer, ça marche hyper bien).

    Karine : héhé ;-)

    Roza : je ne m’en souviens absolument pas ;-)

    shafi : en effet, mon utilisation d’Instagram n’est pas majoritaire.

    Delphine : ça me fait très plaisir que ça t’ait été utile (uh oui virer les marques aussi, ça n’a aucun intérêt ;-)).

    Nathalie : je suis ravie que ça soit utile !

    Cielito : héhé ;-)

    Maryline : c’est vrai, c’est mauvais pour la santé de ceux qui postent aussi, avec ce fameux « pas assez ».

    Autour de Vanessa : « C’est aussi une sorte de retour en arrière pour les femmes » : tu as complètement raison.

    EVE : merci, ça me touche !

    nicole : « ca limite la valeur des gens je trouve a des possessions materielles, a l’apparence physique »: oui hélas.

    Thifaine : ah oui moi j’applique ça partout ;-)

    Mathilde : « Je trouve que l’on vit dans une triste époque concernant la valeur et l’estime des gens » : si tu savais à quel point c’est présent dans mon métier, c’est hallucinant : aujourd’hui une marque – qui ne fait pas bien son travail, et hélas elles sont nombreuses – juge la valeur d’un influenceur uniquement à son nombre d’abonnés Instagram. Rien d’autre.

    Caroline04 : « une vie par procuration ne m’intéresse pas » : bien dit.

    GAELLE RABIET : « si t’as pas une welligton, t’as ratée ta vie » : ;-)))))))))))))) Génial ;-)))

    Isa : ah non sans aucun doute la légende de la photo peut être très importante ; notamment si la photo n’est pas sublime (auquel cas elle se suffit souvent à elle-même), le texte la complète et apporte un intérêt différent et supplémentaire.

    Smarty Zabou : ah oui, « loin des yeux loin du coeur » est aussi vrai et efficace que « ce que je ne sais pas ne peut pas m’atteindre » !
    En effet on a l’impression que les gens qu’on ne suit pas n’existent plus ;-)

    allred : merci à toi, ça me touche beaucoup !

    Laura : merci ;-)

    Camille114 : hey, bravo !

    Répondre
  • #95 ptite mimi le 28 novembre 2018 à 12 h 10 min

    Bonjour Hélène

    J’ai regardé ta vidéo en compagnie de mes enfants (12 et 10 ans) qui n’ont pas accès aux réseaux sociaux mais regardent parfois des vidéos sur youtube. Tu expliques la même chose que je tente de leur faire comprendre, donc ils ont vu que leur mère n’était pas juste une vieille réac :-D, que d’autres pensaient comme elle.

    Perso, ni instagram, ni facebook, ni snapchat pour ma part. J’ai tenté fbk il y a 10 ans et je me suis retrouvée happée, plus embêtée qu’autre chose par mes élèves qui me demandaient en amis et à qui je devais expliquer chaque fois pourquoi ce n’était pas possible. J’avais retrouvé des gens (ou ils m’avaient retrouvé) que finalement, je ne voyais pas plus en vrai donc j’ai coupé court et je suis retournée à ma vraie vie (qui ne mérite aucunement que je lui crée un compte instagram).

    Alors oui, j’aime venir sur ton blog, échanger. Les jolies photos de paysage dont tu parles sont effectivement agréables. Mais ces réseaux sociaux où un tas de gens étalent leur vie sans pudeur parfois, j’ai vraiment du mal. Max à la plage, Max au resto, Max à l’apéro ou en train de manger une glace, Max devant la couche pleine de son petit dernier, … ça me dépasse.

    Belle journée

    Répondre
  • #96 Cora31 le 28 novembre 2018 à 12 h 24 min

    Pour ma part, je ne suis quasiment que des comptes de blogueuses ou youtubeuse que je regarde ou lis régulièrement. Ainsi que de quelques copains.
    Mais peut être qu’avec la quarantaine passée, on a un peu de recul car je n’ai pas l’impression que cela me rende malheureuse ou jalouse. Parfois je trouve juste démesuré voire hallucinant la débauche d’argent ou de voyage pour un simple mascara par ou autre cosmétique; mais je ne jalouse pas la personne, je me dis qu’elle a su gérer son travail/business pour en arriver là, et que si la marque lui propose, elle aurait bien tort de se priver.
    C’est plutôt le « système » qui me semble limite absurde, avec des marques qui cherchent une visibilité à tout prix et qui entretiennent ça avec une espèce de surenchère. D’ailleurs n’y perdent elles pas en crédibilité auprès de certaines personnes?… Mais bon, c’est sur qu’en voyant tout ça on pourrait facilement se dire que sa vie est nulle.
    Evidemment, sur certaines photos, je mes dis « rhooo qu’elle est jolie », ou bien « quel beau maquillage », mais je reste consciente que sans filtre, dans la vraie vie, nous avons toutes (à peu près) la même tête au réveil ;) Et ça ne me complexe pas plus que mes propres complexes face à des personnes que l’on peut croiser au quotidien.
    J’apprécie juste de jolies photos, la présentations esthétique de nouveaux produits, de suivre en effet certains voyages de presse car certaines photos sont sympa ou rappellent des souvenirs…
    Merci pour cette vidéo pleine de sagesse, je pense en effet que les plus jeunes notamment peuvent se dévaloriser si on ne leur apprend pas à garder une certaine distance, ou avoir des ambitions de vie complètement déconnectées de la réalité…
    Belle journée à tous et toutes

    Répondre
  • #97 Hélène le 28 novembre 2018 à 12 h 37 min

    ptite mimi : « ils ont vu que leur mère n’était pas juste une vieille réac » : ;-)

    Cora31 : oui beaucoup de marques gèrent très curieusement leurs budgets ;-)

    Répondre
  • #98 Chaton le 28 novembre 2018 à 12 h 37 min

    Coucou Hélène, coucou tout le monde

    Je suis ravie que tu abordes ce sujet. Personnellement j’ai eu un peu le même souci récemment avec Insta mais surtout avec Youtube depuis que bon nombre de youtubeuses sont devenues mamans en même temps que moi…La youtubeuse mange bio (parce qu’elle allaite évidemment), elle pratique le co-dodo, la maternité proximale, l’éducation bienveillante de Montessori, la motricité libre, le portage en écharpe, un programme de fitness et mon cul sur la commode. Je me souviens notamment de la vidéo morning routine d’une youtubeuse qui expliquait qu’elle se levait avant son bébé (sic) pour se faire un smoothie healthy à base de feuilles d’épinards et de fruits de saison qu’elle avait précautionneusement préparés la veille et mis au congélateur pour un effet glacé « milk-shake ».
    Penndant ce temps moi j’étais très occupée à me préparer des serviettes hygieniques gorgées d’eau et mises au congelateur pour atténuer la douleur de ma suture, je soignais mes hémorroides avec la trouille de me redéchirer en allant aux WC, je saignais des tétons et bien sur je ne dormais pas.
    Je pense que ces vidéos peuvent vraiment – non pas provoquer – mais entretenir un baby-blues ou des dépressions post-partum si on oublie qu’il s’agit de publicités.
    Quand tu viens d’accoucher, tu as besoin de beaucoup. Tu as besoin de fer, de conseils, de bienveillance, de réconfort. Tu es un peu à coté de tes pompes. Tu as du mal à suivre une conversation simple, tu fais répéter.

    Alors tu te tournes vers ta « keupine youtubeuse/instagrameuse » de toujours. Cette chouquette qui te raconte sans trembler des genoux que le jour de son accouchement a été le plus beau jour de sa vie grâce à son Wallywalloutoussahousandesicksse, un épluche-patate sans lequel tu ne peux pas être une bonne mère.

    C’est inutile et dangereux de comparer les écarts entre ce que tu vas vivre et ce qui est affiché dans ces publicités qui ont un fonctionnement identique à celui de n’importe quelle publicité : te présenter un idéal de perfection comme étant une norme à laquelle il est possible d’accéder SI tu achètes un produit.

    Répondre
  • #99 Hélène le 28 novembre 2018 à 12 h 39 min

    Chaton : tout ça est extrêmement juste.

    Répondre
  • #100 Aurélie le 28 novembre 2018 à 16 h 07 min

    Bonjour,
    j’ai une vie très simple et pleine, et l’expression « routine beauté » prend souvent chez moi tout son sens :D
    Par manque de temps et d’intérêt (j’en ai de libre, bien sûr, mais j’en fais autre chose au quotidien).
    Du coup, les vidéos, les photos, ça m’égaye, et surtout ça me donne l’envie, et je trouve ça très bien l’envie.
    Même si je n’en ai pas besoin, un nouveau rouge à lèvres, un parfum, une idée de voyage, c’est un peu (ou plus qu’un peu) d’accordé à sa personne et quand on n’est pas très bien centrée parfois, c’est très utile.
    Aucun abonnement, mais quand ça tourne trop en rond ou trop vite dans ma vie, hop! un petit coup de futile absolument essentiel, c’est tellement plaisant.
    Merci donc à celles/ceux qui produisent du contenu, blog, Youtube ou Instagram :)

    Répondre
  • #101 Cécile de Brest le 28 novembre 2018 à 16 h 26 min

    Hélène : Je confirme. Et comme je continue je me dis que je dois être sacrément déséquilibrée comme nana ! (mais s’en rendre compte, n’est-ce pas le début de…de quelque chose ??)

    Répondre
  • #102 Hélène le 28 novembre 2018 à 18 h 17 min

    Aurélie : ;-)

    Cécile de Brest : absolument, la prise de conscience est toujours un bon début ;-)

    Répondre
  • #103 Anne-Sophie d’Ainhoa le 28 novembre 2018 à 20 h 53 min

    Bonsoir Hélène, bonsoir tout le monde,

    Merci Hélène pour cette vidéo que je vais faire tourner autour de moi. Il faudrait d’ailleurs la faire voir dans les écoles ! ;)Merci pour ton honnêteté et ton recul par rapport à ton métier, c’est très salvateur.
    Instagram, comme pour tout media selon moi, doit être « consommé » avec du recul et une idée claire de ce qu’on vient y trouver. Du beau, des codes promos, des vies retouchées. Je crois qu’il n’y a aucun problème avec chacune de ces recherches tant qu’on n’est pas dupe de ce qu’il y a derrière. Et qu’on a conscience que la vie est ailleurs

    Répondre
  • #104 Adelina le 29 novembre 2018 à 0 h 14 min

    Écoute sur ce genre d’action, de transparence et marqué par semble-t-il une vraie bienveillance de ta part, je te trouve fabuleuse (autant toi que le contenu biensur » »j’ai tjrs suivi ta chaîne pour ton franc parler, cet humour qui te rend si jolie/mimi) savais pas lequel choisir ahah et cette impression de ne pas avoir été transformée en louve de YouTube ou bcp trop sont des robots à fric qui mentent etc etc a leurs abonnés. On peut dire qu’on s’est ht des choses plus ou chères là n’est absolument pas le pb: qd on travaille peu importe dans quoi on a le droit de se faire plaisir de la façon dont on en a envie ! Par contre, ne jamais oublier de dire les choses, ne rien cacher etc etc C tellement plus attrayant, intelligent et vecteur de bonnes choses, et tu es la 1ere des Bonnes « choses » qui sont la, vraies, fraîches, soumises à aucune loi mise à part ton éthique… Bravo bravo bravo encore à toi Hélène, tu assuuuuuures🤗👍👍

    Répondre
  • #105 Hélène le 29 novembre 2018 à 9 h 31 min

    Anne-Sophie d’Ainhoa : le truc c’est que c’est TRES difficile de ne pas être dupe de ce qu’il y a derrière, l’image a un tel impact que le cerveau oublie le reste ;-)

    Adelina : merci beaucoup, c’est adorable !

    Répondre
  • #106 Lulla le 30 novembre 2018 à 12 h 54 min

    Coucou Hélène ;

    Je m’appelle Lulla, et j’ai commencé à regarder ta chaîne youtube il y a deux ou trois ans, et dieu sait que tu me fais du bien ! Je cherche parfois des avis sur certains produits, que ce soit des vêtements ou du maquillage, mais dès que j’entends une voix de crécelle, mon doigt est soudainement prix d’un tic incontrôlable et ferme automatiquement la page YouTube. Que ce soit pour les anglaises, ou les américaines, c’est toujours la même chose… Et toi, t’es géniale, tu gueules, tu te donnes, t’es naturelle, on en viendrait presque à te pardonner de vider toutes les nappes phréatiques de notre planètes à force de manger 5 kilos de tomates cerises par jour.

    En vrai, j’ai le même maquillage depuis des années, que je rachete en stock : KiKo pour ma base d’yeux et mon liner, Bourgeois pour le mascara, et Catrice pour tout le reste… mon fard à paupière noir de chez eux vient de fêter sa troisième année … Je l’ai remodelé une fois parce que je l’avais fait tomber au sol ( je suis gémeaux, pas de ma faute ) ! Et mes pinceaux c’est du E.L.F. à 1€ et ils ont … au moins 4 ans.

    J’aime bien quand tu grondes, j’aime quand tu dis ce que tu penses, j’aime t’entendre répéter que tu pourrais te laver la tignasse au liquide vaisselle, j’aime ta folie des nudes et des pulls qui ne grattent pas sinon… tu grondes à nouveau hihi.

    Je passais au passage Pommeray hier, et j’ai vu qu’ils vendaient des Dyptique, alors je suis allée sentir ta bougie feu de bois que tu aimes tant. La vendeuse, agréable comme la porte d’entrée d’Alcatraz et habillée en vieille écossaise pas bien sympa ne m’a pas fait forcément apprécier le moment, mais j’ai pu sentir la superbe bougie, qui en effet, est assez ouf ! Oui, je suis Nantaise, et j’ai parfois rêvé qu’on se croise pour aller manger un bout entre galz à papoter de tout et de rien !

    Je t’écris parce que même si j’avoue ne pas connaître 1/10 des produits ou des marques dont tu parles dans tes vidéos, j’aime juste ta façon d’en parler. Pourquoi je ne t’ai pas eu en prof d’histoire ? J’aurais pas eu 3 au bac au moins !

    Enfin, j’ai aussi une chaîne youtube, et une fois par mois au moins, une personne vient me dire : Tu me fais penser à la nana de Mon Blog de Fille. La coupe, le franc parlé, l’humour, vous me faîtes du bien toutes les deux à être naturelles et féminine.
    Ma chaîne est pas sur le thème de la beauté, mais sur le fait d’être une nana trans’ et de vouloir travailler à vulgariser ça. Histoire qu’on arrête de croire qu’être trans’ c’est être pote avec Sophie Davant et ses questions aussi vaseuses que ses veuch’.

    Bref, voilà, fallait que je t’écrive, tu es un peu mon ASMR à moi, toujours un plaisir de te lire, prends soin de toi sous cette douce lumière grise, bouchée et de bocale que seul Paris sait offrir avec tant d’amour.

    Prends fort soin de toi Hélène, tu es super giga top. Si un jour tu repasses voir ta soeur par ici et que tu as envie de boire un thé, on pourrait en boire un litre ou deux comme tu fais tous les matins, et je promets que je te retiendrai si tu essayes de casser le couvercle ;)

    Si à tout hasard ça t’intéresse un jour :
    Ma chaîne : Lulla Blabla , les commentaires sont bloqués, pour des tas de raisons dont tu dois te douter…

    Merci d’exister.
    Lulla xx

    Répondre
  • #107 JoeMarch le 30 novembre 2018 à 13 h 13 min

    Bravo Hélène. Qu’une « influenceuse » (je n’aime pas ce terme mais tu as malgré tout/ toi un pouvoir d’influence) se sente responsable de son rôle au point de ressentir l’importance d’alerter et/ou éduquer ses followers pour éviter des drames ou du mal-être, eh bien je félicite le recul et l’empathie dont tu fais preuve.
    Ca fait du bien de voir que tout n’est pas perdu pour tout le monde
    Take care jolie grande dame ! ;)

    Répondre
  • #108 JoeMarch le 30 novembre 2018 à 13 h 17 min

    Chaton : Wan, si je pouvais te montrer à quel point je suis en train de t’applaudir à ce moment précis! C’est JUSTE EXACTEMENT ça!

    Répondre
  • #109 Hélène le 30 novembre 2018 à 13 h 39 min

    Lulla : merci beaucoup pour tout ça !

    JoeMarch : merci à toi !

    Répondre
  • #110 Virginie R le 2 décembre 2018 à 12 h 39 min

    Coucou Hélène, merci pour ton article, je trouve que c’est vraiment une bonne idée de pouvoir discuter des limites de certains réseaux, des effets positifs et négatifs qu’ils peuvent produire. Je n’ai pas instagram, mais déjà avec facebook on peut se faire une idée de ce que ça peut nous apporter. Tu as raison de dire et de bien insister qu’il faut suivre, les pages, les personnes, (etc. … ), dont le contenu nous fait du bien, et non pas ceux qui pourraient nous apporter trop de frustration, d’envie, conduisant parfois à une baisse d’estime ou de confiance en soi. Surtout qu’il faut en prendre et en laisser. Pas mal d’articles ont parlé d’instagram notamment comme une vitrine, où oui on recherche de l’esthétique, du beau, du sublimé, mais cela n’est pas toujours compris par tous, et prennent ces images au 1er degrés, ou l’excès de ces images peut aussi être néfaste. Ne pas oublier que comme dans d’autres réseaux certains n’ont pas toujours de bonnes intentions, on trouve du fake, ou parfois des personnes en souffrance qui recherche un soutien par le regard et qui ne le trouve pas forcément ( par exemple des personnes atteinte d’une pathologie qui la mette en scène et essaient d’avoir comme cela du soutien, malheureusement certains faits divers ont montré l’inverse… ). Tu as vraiment bien conseillé quand tu dis qu’il faut essayer de filtrer, garder que ce qui nous apporte du positif, et se mettre des limites aussi peut être au niveau du rythme, du temps que l’on y passe, etc. … J’aime bien ton blog, ta philosophie, car grâce à ce genre d’articles on peut aussi aborder des réflexions, en plus de toutes les autres choses que l’on aime ou qui nous divertissent ( conseils beauté, culture, vlog…). Une fois de plus cela montre que tu es une personne bienveillante et forcément ton blog, tes diverses pages réseaux sont à ton image, avec des valeurs et du respect. Et c’est en partie pour ça ( je ne vais pas tout énumérer comme raisons car ce serait trop long et puis tout ne s’explique pas entièrement c’est aussi au feeling ) que j’adore et continue de suivre ton blog :).

    Répondre
  • #111 Hélène le 2 décembre 2018 à 12 h 50 min

    Virginie R : merci beaucoup Virginie !

    Répondre
  • #112 maudd le 3 décembre 2018 à 13 h 18 min

    Je te remercie pour ce partage. Avec le boulot, je participe à la semaine d’info de la santé mentale, (qui aura lieu en mars) et cette année, le thème est la santé mentale à l’ère du numérique. Mon intervention aura lieu auprès de jeunes et de leurs parents, et mon dieu, qu’est-ce qu’ils en ont besoin!! Auj, parents et ado dans le même sac, à savoir, dépendant de fb, et insta, pris ds un mal être croissant vis à vis des comparaisons qu’ils font. Du coup, je trouve ton témoignage intéressant puisque tu montres que l’on peut assez simplement se décaler des réseaux sociaux, travailler avec, et faire gaffe à son mentale, à son estime! J’avoue que je prends pour moi aussi, et que je relativise de ne pas avoir un super salon instagrammable. :)

    Répondre
  • #113 Hélène le 3 décembre 2018 à 13 h 36 min

    maudd : mon salon non plus n’est pas instagrammable du tout vu que c’est aussi mon bureau / espace de stockage / lieu pour filmer…, en effet il y a plus grave dans la vie ;-)

    Répondre
  • #114 Nadege le 3 décembre 2018 à 16 h 58 min

    Salut Hélène,
    Tu es la seule youtubeuse beauté que je suis et j’ai trouvé cette vidéo inattendue et intéressante!
    Je me suis dit que j’allais partager mon point de vue car je n’ai pas du tout la même utilisation d’instagram qu’apparemment la plupart des gens qui l’utilisent pour les « photos » (le but initial je sais).
    En effet je l’utilise seulement car je suis sportive et je suis des sportifs de hauts niveaux ou des marques de matériel sportifs pour avoir les actualités et news (c’est le seul réseau social où ils sont inscrits).
    Les infos que je cherche ne sont pas des photos jolies ou travaillées, mais plutôt les informations décrites en dessous : les résultats des personnes, leurs prochaines dates de compétitions etc… Leurs photos ne sont pas spécialement belles au contraire, mais je voulais juste dire que ce média est aussi utilisé dans des cas plus centrés sur l’actualité ou les informations que sur les images en elles-mêmes.
    Est-ce que je suis une des seules qui s’intéresse plutôt au contenu écrit que la photo ? :)
    En tout cas, merci Hélène pour tout ce que tu fais. A bientôt! Nadege

    Répondre
  • #115 Hélène le 3 décembre 2018 à 18 h 20 min

    Nadege : ah oui tu l’utilises comme d’autres utilisent Facebook, j’imagine.

    Répondre
  • #116 Jolly Scribbles le 4 décembre 2018 à 21 h 52 min

    Bonjour. Pour moi Instagram n’a jamais rien eu à voir avec la beauté, le maquillage ou la mode et je ne suis abonnée à tres peu de ce genre de comptes, et uniquement parce que j’en ai croisé les tenancières en vrai. Je suis des comptes de photos de voyages, de street art, et surtout d’actualité, d’humour, de dessins de presse et de caricature.
    Je m’en sers comme d’une revue de presse avant d’aller lire des articles fouillés.
    Je ne regarde pas de vidéo, je préfère lire.
    Mon compte me sert à chroniquer mon quotidien. Je ne me sens aucune obligation ni de régularité ni de « ligne éditoriale » et je n’en impose à personne. L’inspiration du moment est mon seul guide. Si ça plait, tant mieux sinon ben tant pis, et je ne me sens ni jalouse ni envieuse des titulaires de comptes au succès plus grand que le mien.

    Répondre
  • #117 marilinea le 6 décembre 2018 à 23 h 13 min

    Bonsoir tout le monde,

    Je voulais te dire que la phrase que tu as prononcé  » ce que je ne sais pas ne peut pas m’atteindre  » a vraiment résonné en moi de manière très forte et je pense qu’on peut l’appliquer dans plein de domaines de la vie, même au delà des réseaux sociaux. J’en profite pour dire un mot de la brève actuelle que je trouve superbe et qui est liée je trouve aussi à tout ce sujet. Je vais noter ces deux nouvelles phrases dans mon carnet de citations inspirantes , merci beaucoup Hélène pour ces partages qui font réfléchir :)

    Répondre
  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.