Résultats pour la recherche

sensicure

L’apaisement à Avène

9 juin 2019

Partenariat rémunéré avec Avène

Pour en savoir plus sur l’histoire d’Avène, vous pouvez aller voir cet article que j’avais fait il y a un peu plus de 2 ans.

Pour voir plus de photos de l’hôtel, vous avez celui-ci datant d’il y a 3 ans, donc la dernière fois que j’y étais allée avant cette année.

Pour plus d’infos sur la station thermale et la Sensicure, vous avez cette vidéo que j’ai faite il y a 8 ans (!!).

On ne peut plus aujourd’hui filmer l’usine et la chaîne des aérosols d’eau thermale, ce que j’avais pu faire il y a 8 ans.

Et enfin mon article sur mon tout premier séjour à Avène, il y a 11 ans (je sais les photos ont sauté, j’ai changé pas mal de fois d’hébergement pour mon blog entre-temps – mais c’est rigolo à lire ;-) ! (ici c’était il y a 9 ans et il y a des photos).

42 commentaires Laisser un commentaire

10 concours pour 10 ans : Avène

12 octobre 2015

avene

Avène est une marque « historique » dans la vie de mon blog. J’en ai parlé dès le début et je n’ai jamais cessé depuis.

J’ai toujours aimé les produits, et puis j’ai rencontré les gens qui faisaient la marque et j’ai aussi aimé les gens, et l’ambiance, l’esprit de la marque. Et la station thermale, où je suis allée plusieurs fois.

Je voulais pour vous un très beau cadeau Avène pour les 10 ans de mon blog et je me suis dit « et pourquoi pas carrément une Sensicure » ?? J’en ai fait une, vous avez plein d’infos ici chez moi et là chez Avène.

C’est une cure de 6 jours à la station thermale (le site d’Avène est situé dans une ravissante vallée de l’Hérault, j’adore cet endroit), pour les gens qui n’ont pas de grosse pathologie dermato mais une peau sensible et l’envie de se faire chouchouter avec des produits Avène.

J’ai demandé à Avène ce qu’ils en pensaient, et ils m’ont répondu : « on sera très heureux d’offrir à une de tes lectrices la Sensicure, plus l’hébergement à l’hôtel de la station thermale, les repas et les transferts depuis Montpellier ».

J’ai été sciée par cette générosité, c’est un énorme cadeau (je leur ai d’ailleurs répondu littéralement « vous êtes énormes !! » ;-) !

Alors voilà, l’une de vous pourra aller passer 6 jours là-bas entre les mois de mai et d’août 2016 : ses soins, son hébergement, ses repas et ses transferts depuis la gare ou l’aéroport de Montpellier seront pris en charge par la marque.

Et elle pourra être accompagnée, les frais de son accompagnateur, hors partage de chambre et transferts, étant à sa charge.

Pas mal non ? Je dois dire que je trouve assez canon d’ouvrir les concours avec celui-là ;-)

Pour participer, laissez un commentaire racontant pourquoi vous aimeriez faire cette Sensicure, tout simplement ;-) Vous avez jusqu’au jeudi 15 octobre à 19h, go !

Important : nous ne pouvons ouvrir ces concours qu’aux personnes majeures
et vivant en France métropolitaine.

Les gagnantes des 10 concours seront annoncés dans un billet spécial ici sur mon blog, fin octobre.

1 279 commentaires Laisser un commentaire

La Sensicure Avène

6 août 2010

Or donc y’a des gens qui ne présentent pas de pathologie dermato telle qu’elle nécessite trois semaines de cure thermale. Mais ils ont quand même des petits trucs : la peau sensible, intolérante, allergique, qui pique, qui gratte… parfois ils ont des petites pathologiques comme ce que j’ai (une dermite péri-orale, donc). Et puis ils ont tout simplement envie de venir se faire chouchouter à Avène (et quand on y a mis les pieds une fois, on les comprends).

Pour eux, Avène a créé la Sensicure qui dure 6 jours (lundi-samedi). L’idée est d’apaiser la peau, de calmer sa réactivité et de renforcer ses défenses. Les 6 jours de soins coûtent 500 € (non remboursés par la sécu – comme la cure de 3 semaines, d’ailleurs, qui elle est remboursée (à votre charge de vous loger, mais l’hôtel n’est pas ruineux ; je n’ai pas en tête le prix de la pension complète mais la chambre revient à 100 € par nuit et par personne, que vous soyez un ou deux dans la chambre – et les enfants de moins de 12 ans logés dans la chambre de leurs parents ne payent pas).

Comme pour une cure thermale, un rendez-vous avec un dermato du site est pris à l’arrivée. Il fait un diagnostic et établit un programme de soins adaptés (la mienne m’a regardée deux minutes et m’a dit « ben c’est pas de l’eczéma ». J’étais sciée).

Ensuite, vous êtes prise en main par Géraldine ou Marie-Claire, les deux jeunes femmes qui s’occupe de ce programme particulier. Moi j’étais avec Géraldine, tellement douce et adorable (et en plus elle est jolie) que j’ai pensé à lui proposer de l’épouser, mais je crois qu’elle aurait été un peu embarrassée ;-)

Le programme des soins repose sur l’eau d’Avène (les fameux bains de 20 minutes entre bulles et jets – sous les pieds c’est limite orgasmique ; les pulvérisations froides qui apaisent et relaxent ; les douches), et les crèmes. Il y a 5 soins par jour : 3 à l’eau et 2 en cabine (massages, gommage quand c’est possible – Géraldine n’a gommé que mon corps, mon visage était trop irrité pour ça -, compresses, enveloppements).

En général les soins des Sensicures on lieu entre 14h et 16h parce que c’est le creux de la journée des autres curistes, du coup la station est calme et les baignoires sont libres. La semaine où j’y étais, il y avait 4 sensicuristes. On peut monter jusqu’à 12 maxi vu qu’il n’y a que deux personnes pour s’en occuper (et un nombre limité de baignoires pour tout le monde, donc).

C’est évidemment hyper relaxant, apaisant, la peau est toute douce. Au bout de deux jours mon visage allait déjà beaucoup mieux, et dès le premier bain mon esprit planait tranquillement – il n’est pas redescendu de tout mon séjour.

Voilà, j’ai adoré, et surtout grâce aux gens qui s’occupent de tout ça et qui sont de magnifiques êtres humains. Merci Marie-Ange, Joëlle, Géraldine, Françoise, Philippe ! De tout mon coeur !

PS : sur la photo en haut, c’est mon petit pont préféré, qui passe au-dessus de l’Orb. Et vous voyez ce gros tuyau argenté sur la photo ci-dessous ? Il achemine l’eau d’Avène depuis la source jusqu’à l’usine, juste de l’autre côté de la pelouse.

Quelques astuces anti-allergie / eczéma / irritations diverses, glanées dans les ateliers de Joëlle :

– Beaucoup de gens font des poussées d’eczéma au printemps à cause des pollens (il y a beaucoup d’interactions, dans les allergies). Si vous êtes allergiques aux pollens, évitez de faire sécher votre linge dehors : il se chargerait de pollens et vous en auriez plein dans vos vêtements et dans vos draps, ce qui n’est pas le but !

– Lavez-vous les cheveux le soir pour éviter que les pollens ramassés dans la journée ne se collent sur votre oreiller et donc sur votre peau.

– Si vos poussées d’eczéma sont plus fréquentes l’hiver à cause des changements de températures, essayez de ne pas trop chauffer chez vous.

– Une douche ne devrait pas excéder 34° (hem, les miennes doivent bien être à 38 ou 39 !) car la chaleur augmente l’irritation ; et pas plus de 5 à 10 minutes, surtout dans les villes où l’eau est très calcaire et/ou chlorée, ce qui peut agresser les peaux sensibles.
(le visage, lui, préfère l’eau fraîche, vous vous en doutez).

82 commentaires Laisser un commentaire

Quelques jours à Avène

2 août 2010

Bon.
Par quoi je commence ?
Parce que j’ai assez de notes, de souvenirs, d’émotions, de photos, d’infos, pour écrire what mille pages. Va falloir trier sévère, et pis je vous ferai un autre billet juste sur la Sensicure sinon on sera encore là à Noël.

Donc la Station Thermale d’Avène soigne les problèmes dermatologiques (majoritairement eczéma et psoriasis) au moyen de l’eau d’Avène qui jaillit à cet endroit.

L’entrée de la Station Thermale

La Station vue du parc

Il en sort 70.000 litres par heure, largement de quoi alimenter la Station et l’usine qui est à quelques centaines de mètres ; tout est proche de tout, sur le site thermal (25 hectares grosso modo), on peut tout faire à pied : la Station, l’hôtel, les nombreux studios de location pour les curistes et leurs familles, l’usine, le Laboratoire de l’eau, le village (à 1 km de la Station par un petit chemin piétonnier créé spécialement pour ne pas être sur la route avec les voitures – et attention, avec une paraphamarcie alors qu’il n’y a que 300 habitants ! J’y suis allée religieusement acheter une crème, je pense que c’est celle qui aura fait le moins long trajet depuis l’usine jusqu’à son point de vente ;-).

Le chemin du village

Le village…

… et sa parapharmacie

Tout ça est rassemblé dans une petite vallée magnifique et apaisante, entourée par les monts d’Orb et au milieu de laquelle coule la rivière du même nom (argh non, c’est un fleuve, je l’oublie toujours parce qu’il est tout petit ;-) On l’entend d’un peu partout, ce bruit d’eau relaxant et doux. Si vous saviez le nombre de photos que j’ai fait du reflet du soleil dans l’eau entre les feuillages ! ;-)

Le site et l’usine

Ce qui frappe quand on arrive, c’est la verdure, hyper luxuriante. Moi j’ai eu super beau temps, mais à mon avis il doit flotter pas mal dans l’année, pour que ça soit vert à ce point ;-)
Je me suis fait de longues balades tous les jours, complètement euphorique et relaxée par cette ambiance, cette beauté, ce calme.

Il y a beaucoup d’enfants parmi les curistes, surtout à cette période de l’année (le site est ouvert de début avril à fin octobre). J’ai trouvé ça gai, vivant et joyeux, de les voir courir, faire du vélo, piailler au resto de l’hôtel, ne pas être des parias parce qu’ils ont le visage rouge ou des plaques d’eczéma sur les jambes (ils sont très souvent stigmatisés à l’école ou dans les autres groupes d’enfants).

Les curistes et leur familles se parlent facilement, se retrouvent d’une année sur l’autre,  échangent leur expérience, leurs conseils, font des balades (magnifiques randonnées à faire dans le coin – non pas moi voyons, je ne marche que sur terrain plat ;-).

Certains reviennent même alors qu’ils sont guéris, comme cet adolescent (couvert d’eczéma il y a trois ans, plus rien aujourd’hui) venu passer une semaine à l’hôtel juste pour voir ses amis curistes, profiter de l’endroit et de l’ambiance.
Ou cette dame venue pour une Sensicure, et qui est restée une semaine après la fin de sa cure pour le plaisir d’être là et de passer du temps avec les gens qu’elle a rencontré au fil des années.

Le personnel de l’hôtel et de la Station Thermale est adorable (j’ai cherché un mot moins bateau mais j’ai pas trouvé ;-), vraiment. Chaleureux, gentil, tranquille, simple, généreux, tellement humain.
De sacrément belles rencontres (je connaissais certaines des filles qui bossent à la Station, ça a été un très grand plaisir de les retrouver et de passer des moments avec elles).

La semaine où j’y étais il y avait 350 curistes (par jour), et on en attendait 420 la semaine suivante. Quand on sait qu’il y a 16 baignoires adultes et 11 baignoires enfants, ça explique qu’il faille un logiciel pour gérer les rotations, et que les équipes thermales arrivent à 7h et repartent à 21h (avec des roulements, évidemment).

En dehors du bain que font les curistes chaque jour en début de soins (20 minutes avec bulles, jets et vue sur le parc, le pied), il y a des douches et des pulvérisations (corps entier, cuir chevelu, visage (j’en ai fait tous les jours, vu la localisation de mon problème à cet endroit), mains et intérieur de la bouche. Tout ça à l’eau d’Avène, oeuf corse.
Et ensuite il y a les soins, massages, enveloppements, avec des crèmes adaptées aux pathologies (Trixéra, Cold Cream, Akérat, etc…).

A votre arrivée, on vous donne une bouteille en plastique d’1,5 litre, qu’il faut remplir tous les jours à la source (à l’entrée de la Station) et boire dans la journée (si on veut en boire plus on peut, c’est une eau très faiblement minéralisée et il n’y a pas de risque de surdose).
Ca fait partir de la cure (ça m’a pas empêchée de finir une soirée un peu pétée, notez ; dieu merci on n’est pas dans un camp de régime :-).

Un truc extraordinaire, ce sont les ateliers (gratuits et complémentaires des soins) : ils sont faits pour aider les malades et leur famille à mieux gérer la pathologie, et apportent énormément.
J’ai fait un atelier Hygiène et hydratation (où j’ai notamment appris à ne plus me frotter le visage comme une malade pour le laver ou le sécher ;-) ; et bien sûr un atelier Maquillage médical, avec ma chère Joëlle qui déborde d’idées astucieuses pour masquer (avec très peu de produits, vue l’étendue de la gamme Couvrance) ce qui fait souffrir les gens. Sachant que ce n’est pas forcément ce qui se voit le plus qui leur pèse le plus, et les équipes soignantes prennent toujours en compte le ressenti du malade et donnent à chacun, qu’il ait un petit truc ou soit défiguré, la même écoute empathique, le même respect, et des solutions.

Joëlle fait une fiche pour chaque personne présente à l’atelier maquillage, pour pouvoir l’aider dans les mois qui suivent la cure, par téléphone ou par mail (les gens peuvent lui envoyer des photos, par exemple). Le suivi est important, on ne lâche pas les gens après avoir pris soin d’eux tous les jours pendant trois semaines.

Voilà… Le calme, la paix, la verdure, l’eau, la beauté du paysage, les gens… tout ça fait un bien extraordinaire, et en plongeant dans mon premier bain d’eau thermale, je savais déjà que je reviendrais.
J’adore complètement cet endroit (suis en train de soupeser si je tiens jusqu’à l’été prochain ou si je craque avant ;-).

Allez, je m’arrête là, c’est déjà long ; je vous raconte la Sensicure dans un prochain billet !

Et si vous avez des questions, bien sûr n’hésitez pas : je ferai de mon mieux pour y répondre.

85 commentaires Laisser un commentaire

Avène, mon dermato préféré

1 août 2010

Or donc je viens de passer quelques jours à Avène pour tester la Sensicure (billet à venir). J’en ai bien sûr profité pour voir une des dermatos de la Station Thermale et lui demander quoi faire avec ce fucking eczéma.

Et là, tadaaaam, elle m’a confirmé ce que certaines d’entre vous avaient pressenti : ça n’est pas de l’eczéma mais une dermite péri-orale ! (traduction : un problème dermato localisé autour de la bouche et dans les sillons naso-géniens, exactement ce que j’ai).

La cause ? Les corticoïdes, majoritairement. Quand on sait que j’en mettais en continu depuis un an, on voit vite d’où vient le problème.
Je suis d’ailleurs, en rentrant chez moi, allée voir sur internet ce que ça racontait à propos de ce problème dermato, c’est exactement ça et les photos que j’ai vues correspondent tout à fait à ce à quoi je ressemblais au plus fort des poussées (je vous préviens c’est très moche, n’y allez pas si vous venez de manger).
Cette pathologie peut aussi être provoquée et/ou augmentée par l’utilisation de crèmes occlusives, et dieu sait que je m’en suis pas privée non plus.

Elle m’a donc dit d’arrêter immédiatement les corticoïdes, d’un seul coup (il peut y avoir un effet rebond, perso comme j’avais entamé une désaccoutumance progressive en passant à un jour sur deux puis un jour sur trois, je n’ai pas eu de rebond).

Mon ordonnance est la suivante (confirmée par Joëlle, la responsable du maquillage médical chez Avène, très très calée en soins du visage et en qui j’ai une confiance absolue – elle en a vu défiler, des peaux et des pathologies !) :

WARNING tout ce que je décris ici est mon ordonnance perso et ne prétend pas s’appliquer à d’autres – même si je pense que pour des peaux similaires à la mienne, un peu de douceur ne peut pas faire de mal ;-)

Lotion Micellaire : uniquement pour démaquiller ou nettoyer, pas juste pour filer un coup de frais . C’est un vrai produit nettoyant, d’ailleurs Joëlle la rince toujours à l’eau thermale.
A vrai dire Joëlle préconise toujours de rincer, même les produits marqués « sans rinçage ». Mais avec une eau douce, si possible. Donc si eau du robinet de Paris calcaire et chlorée, pschitter de l’eau thermale ensuite pour neutraliser les saloperies irritantes.

Eau d’Avène : je l’utilise donc le matin pour me rafraîchir le visage, et après les nettoyants pour parfaire et apaiser.
Je masse doucement l’eau puis je la sèche en tamponnant (pas essuyer violemment comme je le faisais ! ;-).
Et j’en mets juste avant ma crème de soin : j’en pschitte plein, je masse et je mets tout de suite la crème qui se mélange à l’eau et permet de la piéger un peu dans la peau (comme la mienne est déshydratée, ça lui fait du bien).

Crème pour peaux intolérantes : donc manifestement la crème la plus adaptée à ma peau en ce moment : apaise la dermite, nourrit sans graisser. J’en mets partout, aussi autour des yeux.

Lotion Nettoyante pour peaux intolérantes : la découverte de l’année !
J’avais jamais essayé ce produit vu que je ne pensais pas ma peau intolérante. Et bien c’est génial : en fait c’est un gel frais et doux qu’on masse sur le visage et les yeux (yes, ça enlève même le mascara – pas waterproof – même si pas aussi bien que le Sens’Eyes ;-), puis qu’on essuie avec un kleenex avant de pschitter à l’eau thermale, ou qu’on rince à l’eau du robinet (ce que je fais, en neutralisant le calcaire avec un bon coup d’eau thermale ensuite).
J’adore ce gel, il est topissime.

On m’a aussi recommandé, en cas de poussée/crise, de faire des compresses d’eau d’Avène, puis de mettre Cicalfate en couche très fine en massant bien, d’attendre une demi-heure et de mettre ma crème habituelle par-dessus (car malgré son air hyper gras, Cicalfate est très desséchante).

Je peux aussi, en cas de crise, mettre du Masque apaisant hydratant sur tout le visage ou sur la zone concernée, pour calmer la peau.

Ah, et aussi, la Tolérance Extrême n’était pas du tout adaptée à ma peau : beaucoup trop riche (résultat : boutons) !
La dermato m’a dit que je pouvais à la limite l’utiliser l’hiver par grand froid, et encore, le mieux pour moi serait de ne pas l’utiliser du tout (ma peau ne manque pas de gras mais d’eau, comme on sait depuis longtemps).

Comme quoi les conseils de pros c’est pas du luxe, j’avais tout faux ;-)

Là ma peau va vachement mieux, elle a beaucoup aimé le séjour à Avène et les nombreux bains, pulvérisations et douches d’eau thermale ; et je fais tout bien comme on m’a dit (je me gratte plus comme une folle, aussi ;-), je peux vous dire que c’est le jour et la nuit par rapport à il y a un mois.

153 commentaires Laisser un commentaire

Avène, me voici !

27 juillet 2010

Yihou, je retourne à Avène ! Je suis hyper contente !!

Je vais tester la Sensicure : c’est une mini-cure de six jours faite pour les gens qui n’ont pas de problème dermato majeur (parce que dans ce cas il faut faire une cure médicale de trois semaines) mais ont la peau sensible et envie de se faire papouiller avec des produits Avène. Or comme vous le savez, ça n’existe pas en instituts, des soins aux produits Avène. Mais à la station thermale, oui.

A la base je ne devais y aller que pour ça, mais comme mon eczéma est revenu au galop après la courte trêve due à ma semaine de vacances, ça sera pas du luxe d’avoir des vrais conseils de spécialistes (je vous rappelle qu’à Avène on traite majoritairement l’eczéma et le psoriasis).

Et je suis super heureuse de retrouver les gens de la station que j’avais tellement apprécié, tout ça devrait faire autant de bien à ma peau qu’à mon esprit.

Je reviens vendredi, bonne semaine les girls !

28 commentaires Laisser un commentaire