Résultats pour la recherche

clarisonic

Derma Center, Darphin et Clarisonic

3 avril 2016

Sérum Advanced Night Repair Estée Lauder

RHA Sérum Teoxane

Sérum Skinceuticals Hydrating B5

A.G.E. Eye Complex Skinceuticals

Ultime8 baume démaquillant Shu Uemura

Nettoyant visage apaisant à la Centella Kiehl’s 

Advanced Filler Teoxane peaux sèches

Huile Sunday Riley Flora

Brosse Clarisonic Smart Profile

Brosse de massage Darphin (sur le site de la marque dès le 15 avril)

Derma Center
13 rue des Francs Bourgeois (métro Saint Paul)
75004 Paris
01.40.33.06.33
Ouvert de 11h à 19h du mardi au dimanche
Diagnostic gratuit sur rendez-vous

Je porte un pull Zara, le vernis Essie Fifth Avenue et ma montre Briston Watches.

118 commentaires Laisser un commentaire

Clarisonic, le retour du fils de la suite

13 mars 2016

C’est extraordinaire, tous les 2 ans je réessaye la Clarisonic, ce retour presque rituel du bidule finit par me faire carrément rigoler !

Là j’en suis quand même à mon troisième essai, je me demande si ce questionnement s’arrêtera un jour (ça me fait penser au double nettoyage, tiens ;-)).

Je rappelle que Caroline Hirons est contre pour des raisons absolument pertinentes, et elle est une immense référence pour ce qui concerne les soins du visage (cela dit elle est pour les toniques acides et les gommages et le double nettoyage systématique alors que moi pas du tout, donc il faut savoir réfléchir et adapter les choses à sa propre peau).

Je verrai ce qu’en disent Fanny au Derma Center, et Joëlle Ciocco. Et je reviendrai bien sûr vous raconter !

Il s’agit donc de la nouvelle brosse Clarisonic Aria qui fait visage, corps et pieds.

Et je l’utilise donc avec le nettoyant visage apaisant à la Centella de Kiehl’s, hyper doux.

Si vraiment vous craquez, au moins utilisez un code réduc, ce truc coûte une fortune !
Chez Sepho vous avez 25% sur un achat jusqu’au 21 mars
avec le code FRGCPWMI.

Je porte un pull Asos, mes bagues Djula et ma bague Hélène & Gemmyo, les fards de la palette Estée Lauder en Dark & Stormy (édition limitée printemps 2015) et le Rouge Eclat Clarins en 26 Rose Praline.

73 commentaires Laisser un commentaire

Découvertes et favoris – juillet 2015

2 août 2015

*** – 20 % chez Sephora jusqu’au 31 août avec le code ETE20 ***

Joe Hill, Le costume du mort

Short en jean Asos (comme d’habitude ça taille hyper normal)

Pedi Clarisonic

Crème Uriage Bariederm

Soin après soleil visage et décolleté Clarins

Baume après soleil Clarins (c’est celui dont la texture est si divine, et en réalité il fait visage et corps)

Fond de teint Prodigy Powercell Helena Rubinstein en 20 Beige Vanilla

EE Crème Estée Lauder en Light et Medium *portée dans la vidéo

Anastasia Clear Brow Gel *porté dans la vidéo

Vernis Dior Majesty

Baume à lèvres Chanel Les Beiges

Rouge à lèvres Estée Lauder Pure Color Envy en Restless (Kendall Jenner) *porté dans la vidéo

Rouge à lèvres NYX Matte en Indie Flick

Je porte une chemise achetée en vacances, ma médaille ancienne, mon bracelet gingko, mes bagues Djula et ma bague Hélène & Gemmyo, et le vernis Essie Back in the Limo (édition limitée printemps 2015).

96 commentaires Laisser un commentaire

Clarisonic, alors ?

22 février 2014

Des nouvelles de la Clarisonic.

Clarisonic, le billet où je m’interrogeais sur la bête.

*** -20% chez Sephora avec les codes BIENVENUE, BEAUTE, FRSG2
(oui je sais ça fait beaucoup, mais c’est un peu le souk dans les codes en ce moment,
du coup mieux vaut trop que pas assez ;-)  ***

J’ai donc le modèle Clarisonic Mia 2 avec l’embout pour peaux très sensibles
(vendu à part, celui vendu par défaut dans la boîte d’origine est celui pour peaux sensibles).

#Make up
palette Smashbox Full Exposure (revue bientôt)
Laque Brillance Shiseido BE102
– vernis OPI I Sing in Colors (collection Gwen Stefani)

#Look
– collier Urban Outfitters (acheté il y a un an)
– bague ancienne et bague Gemmyo
jean Asos Curve Ridley gris
top baseball et mousseline Asos
Nike Dunk Sky High Olive
parka Alpha Industries (soldée en ce moment chez Asos)

Edit du 24 mars 2015 : si vous lisez l’anglais, je vous recommande vivement cet article de Caroline Hirons sur le sujet.

clarisonic alors

195 commentaires Laisser un commentaire

Elodie me fait réfléchir à nouveau sur la Clarisonic

4 février 2014

clarisonic

Ca faisait déjà un moment que je me posais des questions, vu que j’avais pas mal discuté avec les gens de la marque, et que les points qui m’inquiétaient semblaient relativement sans objet (la brosse Clarisonic ne déplace pas la peau, elle fait des micro-oscillations tellement micro que si vous la posez sur un kleenex ou un collant très fin, celui-ci ne bouge pas d’un poil – j’ai vérifié).

Du coup je me demandais si je n’avais pas jugé le bestiau un peu vite, et si, bien qu’il ne me viendrait jamais à l’idée de l’utiliser au quotidien (je persiste à penser que c’est trop), ça ne serait pas intéressant de temps en temps ; un peu comme un gommage (même si Clarisonic dit que leur brosse n’exfolie pas la peau mais la nettoie) ou un soin en institut.

Et là-dessus je tombe sur cet article d’Elodie, en qui j’ai toute confiance (elle est journaliste beauté à l’Express Styles, je la connais en vrai, c’est une fille sérieuse et fiable) (et en plus elle a la peau sensible).

Evidemment mon sang ne fait qu’un tour et je reveux la brosse ; je suis influençable comme tout le monde, et quand une fille en qui j’ai confiance dit du bien d’un produit, crac, je veux le produit (ah non commencez pas à me bassiner avec le fait que « le bloggeur n’a pas le droit de changer d’avis, jamais, de sa vie entière », ça va bien hein, on n’est pas des robots !). Et je ne renie pas pour autant cet article, il se trouve simplement que peut-être, cette brosse précise (contrairement à d’autres), utilisée à doses homéopathiques, n’engendrerait pas les ennuis évoqués dedans.

Ca tombe bien, l’Oréal (à qui la marque appartient depuis peu) m’en a envoyé une, qui attend dans un coin de ma chambre (oui elle est de la même couleur que celle que j’avais acheté il y a deux ans). Je la regarde en biais depuis des semaines, faisant limite des signes de croix quand je passe devant.

Mais là j’ai presque « l’imprimatur » d’Elodie, du coup je crois que je vais finir par me lancer. Genre une fois par mois. Avec de l’huile Shu dessus (comme Elodie). Tout bien safe quoi.

Je sais, c’est moche de vous laisser sur un tel suspense, mais je reviens bientôt vous dire comment ça se passe ;-)

En attendant, dites-moi comment ça se passe pour vous, si vous faites partie des « clarisonic-addict » (ou pas) !

Retrouvez mon dernier article sur le Clarisonic.

Edit du 24 mars 2015 : si vous lisez l’anglais, je vous recommande vivement cet article de Caroline Hirons sur le sujet.

160 commentaires Laisser un commentaire

Brosses visage et beauté japonaise, par Mariko et Nur

27 février 2013

L’autre jour Mariko a posté un commentaire sous ma vidéo à propos de la brosse Clarisonic, et j’ai trouvé ce qu’elle disait tellement intéressant que je lui ai demandé si je pouvais poster ça dans cette rubrique. Elle m’a très gentiment autorisée à le faire, et a même pris le temps de me donner encore plus d’infos sur la culture de la beauté au Japon.

Prenez le temps de tout lire, c’est passionnant. Merci encore Mariko !

« Bonjour et merci pour cette vidéo très intéressante qui ose aller à l’encontre de tout ce qui peut se dire comme quoi le nettoyage avec une brosse, c’est bien.

Je suis Japonaise vivant en France mais je retourne très souvent au Japon où les nettoyages de la peau avec des brossettes font partie des rituels de beauté… mais pas tous les jours et pas avec des brosses électriques.
Ce sont des petites brosses très douces que l’on passe manuellement sur le visage et trèèèèèèès doucement.

Sauf que depuis quelques temps et dans leur obsession maladive pour la propreté (pour ne pas dire dans une démarche de rejet des choses relatives au corps ) beaucoup de gens se son mis à en faire trop et tous les jours. J’en ai parlé avec un dermatologue au Japon qui m’a expliqué qu’à force d’en faire trop, de plus en plus de personnes consultaient des dermatologues, parfois en urgence pour des réactions allergiques à force d’utiliser beaucoup de produits différents, que la superposition des couches de crèmes, de lotions et de laits (le mille feuilles) pouvait à terme engendrer un relâchement des tissus, tout comme l’utilisation quotidienne d’une brosse de nettoyage.

En principe, une peau Asiatique commence par faire des taches vers l’âge de 25 ans (âge des premières ridules chez les peaux blanches ) mais ne commence à rider qu’environ dix ans après qu’une peau blanche ne ride. Eh bien d’après ce dermatologue que j’ai consulté au Japon, on verrait de plus en plus de femmes devant faire face aux rides et à l’affaissement du visage de plus en plus tôt. Sans compter les allergies.

Brosses de nettoyage et mille feuilles sont des techniques que les dermatologues Japonais ne conseillent pas du tout. Les recommandations qui m’ont été données furent de me tenir à l’abri du soleil et de n’utiliser que le minimum de produits sur ma peau. Surtout au niveau des gommages. Toujours selon mon dermatologue, les cellules mortes partent d’elles mêmes au moment de la toilette. Inutile d’en enlever plus que la peau n’en produit. On perd chaque jour entre 50 et 100 cheveux. Qui voudrait en perdre 150, si vous voyez ce que je veux dire.
Sachant cela, je vous assure que j’ai oublié la technique du mille feuilles et les brosses de nettoyage.

Une petite précision : les rides précoces et l’affaissement du visage constatés par mon dermatologue au Japon concerne des femmes Japonaises. C’est à dire que l’on constate cela sur des peaux plus épaisses et donc à priori plus résistantes que les peaux blanches … donc sur une jolie (ou pas) peau blanche et fine, imaginez …
Du coup, en ce qui concerne ces brosses, je pense que la plus grande méfiance s’impose quelle que soit sa couleur de peau.
Dans l’ensemble, les professionnels de la santé et de la beauté de la peau que j’ai rencontré (dermatos et esthéticiennes) m’ont toujours dit que les massages étaient bénéfiques pour la peau et que les frottements étaient, en revanche, très mauvais.

Je me permet de vous donner quelques autres informations à propos de la beauté « made in Japan ».

D’une part, et comme Hélène l’a souligné dans une de ses vidéos sur le démaquillage, il y a une réalité physiologique qui fait que les peaux Asiatiques sont plus épaisses et plus résistantes que les peaux Européennes et pour cette raison, les problèmes d’acné sont plus fréquents.
Ces peaux peuvent supporter des nettoyages plus poussés (dans une certaine mesure) de par leur constitution, mais aussi par le fait que par plus de 35 °C et 100% d’humidité en été à Tokyo, les problèmes de déshydratation sont nettement moins fréquents. Le climat est donc à prendre en considération : il n’est pas le même qu’à Paris .

Ceci dit, les Japonaises en ont aussi souvent beaucoup plus à enlever le soir… parce que question maquillage, mes compatriotes sont de grosses consommatrices (et de fond de teint en particulier).
Et … du tenace. Pas du light. Car au Japon, il faut que le teint soit parfait, presque irréel.

Et là, c’est un autre problème qui entre en ligne de compte et qui échappe aux Occidentales.
Au Japon, une femme est bien souvent plus un objet qu’un être humain. Les femmes cherchent (sans toujours en avoir conscience) à ressembler à des poupées. (Poussé à l’extrême, ça donne le cosplay, le fétichisme autour de l’image de la maid et j’en passe).
C’est à dire qu’une fille sera rarement satisfaite d’un teint parfait au naturel. Et si elle a des boutons on peut aller jusqu’à trois couches de fond de teint formulé pour le cinéma (des trucs qui flingueraient une peau de Blanche en une journée). Alors un double nettoyage n’est pas de trop pour enlever tout cela.

PS  : je ne sais plus qui a dit cela mais j’ai entendu une citation qui dit en gros : à vingt ans, on a le visage que l’on peut, à quarante ans, on a la gueule que l’on mérite.
Je rajouterai que qu’il s’agisse d’un enfant, d’un animal, d’un être quel qu’il soit ou qu’il s’agisse de sa peau, on n’obtient jamais rien de bon par la violence.
Seule la douceur, la patience et la compréhension ainsi que le bon sens donnent des résultats durables.

Signé : Mariko »

Ce qu’en dit Nur, et qui me semble extrêmement précieux aussi :

« Alors je suis tout à fait d’accord avec les explications de Mariko.

Mon oncle est dermatologue en Turquie mais ma famille est originaire d’un petit village près de la mer de Marmara.

Mon oncle m’a dit un jour : « as tu vu la qualité de la peau des habitants du village ? Ont-ils des problèmes de peau ? Non ou pratiquement pas. Les jeunes ont bien sûr parfois de l’acné qui se résorbe naturellement car au village, les gens mangent sainement et ne consomment pas de produits industriels à outrance. Ils se tiennent propres grâce à des routines d’hygiène simples. Le seul préjudice esthétique dont ils souffrent, les rides, sont dues au fait du manque d’information sur l’action du soleil dans le processus de vieillissement des tissus. Mais à part cela, les allergies, les acnés tardives sont inexistantes.
Par contre, à Istanbul où les produits de beauté y compris la Clarisonic sont beaucoup employés dans les milieux aisés, les choses se compliquent. Irritations, sécheresse cutanées, acné de l’adulte et divers problèmes de peau sont très fréquents.
La peau possède, quand elle est saine, son propre système de régénération et d’une certaine manière, d’auto nettoyage auxquels des produits doux ne viennent que donner un coup de pouce. Si l’on force la peau à éliminer trop de cellules, elle peut se dérégler car elle ne tient plus la cadence. Jusqu’à 30 ans, une peau normale peut fonctionner en surrégime, mais pas éternellement. »

Toujours selon mon oncle, les frottements qui font bouger la peau en surface peuvent amener à un relâchement de la peau car la couche superficielle ne doit en aucun cas se désolidariser du derme.
Deux possibilités pour prendre soin de la peau : soit des effleurements les plus légers possibles, soit les massages par pressions plus appuyées mais surtout sans corps abrasif afin de stimuler muscles et renforcer les tissus de soutien. Mais de simples frottements avec un coton peuvent sur des peaux très fines engendrer irritations et perte d’élasticité. Alors une brosse !

De plus (et je rapporte encore les propos de mon oncle ) une peau décapée et qui « crisse » n’est pas un signe de bonne santé. On ne récure pas une peau comme une assiette sale. Il y a à la surface de la peau toute une flore qui en aucun cas ne doit être endommagée. Seules les poussières, résidus de pollution et le maquillage doivent être retirés. L’équilibre de la peau est fragile et il est comme le niveau du maçon. S’il penche d’un côté, l’édifice s’écroule sur l’intérieur, s’il penche de l’autre côté ,il s’écroule sur l’extérieur. Si le toit n’est pas solide, le vent l’emportera, s’il est trop lourd, il écrasera la maison .
Il ne s’agit pas d’en faire trop, il s’agit de faire bien.

Et pour en revenir au visage, à partir du moment où déjà, on déconseille de frotter sa peau avec une serviette pour la sécher, pourquoi prôner exactement le contraire en suggérant l’utilisation bi-quotidienne d’une brosse ?
La peau a un PH acide qui doit le rester. Toute manipulation a tendance à en modifier le PH (info que je tiens toujours de mon tonton ) et en particulier les frottements.
Si la peau est débarrassée de ses bonnes bactéries, ce sont les mauvaises qui vont prendre leur place .A terme, il est possible finalement de se retrouver avec une peau plus dégueulasse qu’autre chose ainsi qu’avec une faiblesse quant à la résistance aux agressions. Selon mon oncle, plus de la moitié des cas de rosacée pourraient être le fait d’une routine de soin inadaptée car trop abrasive.
Les causes de la rosacée semblent en effet de nature microbienne :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rosac%C3%A9e_(pathologie)

Madame Françoise Morice, l’une des plus célèbres coach beauté à Paris est strictement anti gommage.
Elle a bâti sa réputation sur la kinéplastie qui est un massage-soin repulpant. J’ai, pendant quelques temps fréquenté un institut de beauté tenu par une dame maintenant à la retraite et qui travaillait avec les produits de madame Morice. Cette dame, proche de la retraite au moment où j’ai découvert son salon de beauté n’avait pas la moindre ride et une peau de femme de 30 ans. Je ne pouvais pas croire qu’elle était sur le point de prendre sa retraite . Elle m’a confié ses petits secrets : jamais de gommage, et jamais de soleil.

Bonne journée à toutes !!!

Signé : Nur »

Edit : j’avais fait une vidéo il y a un an où j’explique pourquoi je n’utiliserai pas la Clarisonic.

 Edit 2 : Clarisonic, alors ?

Edit du 24 mars 2015 : si vous lisez l’anglais, je vous recommande vivement cet article de Caroline Hirons sur le sujet.

286 commentaires Laisser un commentaire

J’ai acheté un Clarisonic !

29 janvier 2012

JE ME SUIS GOURÉE, J’AI PAS PU L’ACHETER SUR LE SITE DE CLARISONIC, ILS LIVRENT PAS EN FRANCE. JE L’AI ACHETÉ CHEZ SKINSTORE, JE CROIS BIEN.

Vernis porté : Orly Pixy Stix

La vidéo de Tanya qui a tout déclenché ;-)

Retrouvez mon dernier article sur le Clarisonic.

Edit du 24 mars 2015 : si vous lisez l’anglais, je vous recommande vivement cet article de Caroline Hirons sur le sujet.

150 commentaires Laisser un commentaire