Un peu de réconfort pour Véronique

2 mai 2008

Dimanche j’ai reçu ce petit mail de Véronique, or je suis nulle pour réconforter les gens en cas de rupture, peut-être que vous saurez faire ça mieux que moi ?

« Chère Hélène,
Je me permets de te contacter pour te faire part d’un de mes problèmes du moment.
Je ne suis certainement pas la seule dans la situation que je vais te décrire, et comme tu as beaucoup de lectrices aux profils divers, ça me donne deux raisons de t’en faire part.
Voilà, je me suis fait larguer. Pas hier, ni il y a une semaine, mais il y a quatre mois.
C’était le premier, et je pensais que ce serait le seul. Il n’y a pas un jour sans que je ne pense à lui.

J’ai abandonné l’espoir de me remettre avec lui car : 1. ce ne serait que temporaire 2. j’ai assez pleuré à cause de ce qui s’est passé.
Et j’avoue que la fête de famille qui a eu lieu dimanche, couplée avec le beau temps, m’a redonné le cafard… qui n’a jamais pensé : « Ah, si seulement je n’étais pas seule… »?

Je vous demande donc, à toi et à tes chères lectrices comment elles ont fait pour remonter la pente après une rupture. Je précise que nous sommes restés ensemble deux ans.

Bien sûr que j’en ai parlé à ma meilleure amie, mais elle est à l’étranger et donc difficilement joignable, et je ne veux plus l’embêter avec ça pendant nos rares discussions, surtout qu’elle aussi est célibataire.

Merci d’avance pour les conseils que vous pourrez me donner.

Véronique »

283 commentaires Laisser un commentaire
Communauté

Vous aimerez aussi

283 commentaires

  • #1 Esme le 2 mai 2008 à 11 h 18 min

    tu habites où Veronique?
    parce que selon l’endroit tu peux te faire des sorties avec les filles d’ici, je suis sure que certaines seraient pretes a aller prendre un verre dehors.

    maintenant concernant la situation ben je sais ps quoi dire ….

  • #2 unpetitcaillou le 2 mai 2008 à 11 h 22 min

    Que dire…
    1. Pleurer toutes les larmes de son corps
    2. Se rememorer TOUS les bons moments pour pleurer encore une fois toutes les larmes de son corps parce que c’est fini tout ça :(
    3. Se rendre compte que finalement, une fois que tu les as tous comptés, les bons moments … ben y en a plus… comme quoi… même ce mec que tu pensais idéal a ses limites :)
    4. Eh ben voilà, un bon trait bien épais sous cette histoire, et tu repars pour de nouvelles aventures!

    Et puis ne jamais regretter, car si tu es ce que tu es aujourd’hui c’est aussi grâce à cette histoire que tu as vécue. Elle t’a ceratinement apporté plein de choses qui font qu’aujourd’hui tu vois la vie differemment, il ne faut pas l’oublier!

    Bon courage :) La pente n’est pas si raide!

  • #3 Cath le 2 mai 2008 à 11 h 25 min

    Je crois que pour remonter la pente après une rupture; il faut déjà accepter sa peine et le fait que ça fasse mal…vivre le deuil de cette histoire en quelque sorte…

    Laisse le temps faire son travail; mais surtout ne sois pas fataliste et ne mets pas ta vie sociale de coté, c’est là qu’elle prend tout son sens…

    Courage Véro…
    Plein de pensées positives :-))

  • #4 Anakin le 2 mai 2008 à 11 h 26 min

    Je suis passée par le même genre de situation… La seule chose que je saurais te conseiller, c’est d’abord de laisser passer le temps… mais pas en ressassant cette rupture. Vois des amis, sors, va au ciné, au resto, à des expos… au début c’est pas évident, mais au fur et à mesure on arrive à se changer les idées. Quand tu en arrives à passer plusieurs jours sans penser à ton ex, et que lorsque tu y penses, cela ne provoque pas de sentiments trop violents, il y aura un moment (enfin là je parle selon mon expérience, je ne sais pas si c’est pareil pour les autres filles…) où tu pourras revenir sur cette histoire à tête reposée, la regarder à nouveau mais objectivement, pour faire la part des bons côtés et des mauvais côtés, retracer rationnellement le chemin qui a conduit à la rupture, pour mieux intégrer le bien-fondé de cette rupture vis-à-vis de toi et de ta vie. Et à partir de là, le poids du souvenir s’allège vraiment, tu tires vraiment un trait, et cela te permet d’aller vers les autres hommes sans craindre de retomber dans le même cas de figure…
    Enfin, c’est comme ça que ça s’est passé pour moi… je suis aussi resté deux ans avec mon premier amour, qui a été aussi le grand amour, cela fait un peu plus de deux ans que l’on a rompu. Je peux dire que j’ai eu un mal de chien à « remonter la pente »; je sens aussi que je ne pourrai jamais l’oublier. Mais aujourd’hui, je sais, encore mieux qu’avant, qu’il n’y avait vraiment pas d’autre issue que la rupture. Ca n’enlève pas la souffrance – il n’y a que le temps qui peut atténuer cela… – mais ça permet d’accepter les choses, et de ne pas ressasser le passé, voire de culpabiliser.
    Voilà, si ça peut t’aider… ^^

  • #5 pompomgirl le 2 mai 2008 à 11 h 27 min

    Pas vraiment de conseils à donner, chacun prend les choses comme il peut ..

    par contre d’expérience, je peux avouer avoir « traité » ma dernière rupture à coup de petites gélules prescritent par un psy. En même temps il n’y avait pas que la rupture à digérer :o)

    Si c’est ton premier amour, et si tu croyais que ça serait le seul, c’est que tu es très très jeune… et sans être très très très vieille ( faut pas pousser !!) il se peut que j’ai l’âge d’être ta mère, compte tenu de mes expériences, je ne peux dire qu’une chose : le temps qui passe nous fait beaucoup de bien.

    C’est bientôt les vacances d’été, fais toi plaisir, pars loin, rencontre plein de gens, tout ce qui ne se rapporte pas à ta vie actuelle ou antérieure, t’aidera à passer à autre chose.

    Bon courage, désolée pour le coté « vieux con »… mais c’est de bon coeur.

  • #6 AuReLiTiLyenne le 2 mai 2008 à 11 h 28 min

    Déjà d’une: s’enlever cette idée de la tête qu’un homme on en a qu’UN seul!! Quand on commence une histoire avec quelqu’un, il faut profiter de l’instant présent mais garder inconsciemment dans un coin de sa tête qu’il y aura peut- être une fin (ou peut- être pas d’aileurs c’est ça qui est joli!).

    Puis il faut beaucoup de temps pour accepter les causes de la rupture, avec un peu de colère contre le bonhomme et l’envie d’aller plus loin pour soi- même, on remonte la pente, heureusement!! Parfois, quelques mois ne suffisent pas, ça va mieux puis ça re- va encore plus mal, c’est comme ça et c’est normal…

    Du temps, du courage et la volonté d’aller mieux, un jour ça paye, si si :)

    Bise bise bise!!

    Mais des fois c’est tellement dur que quelques mois ne suffisent pas

  • #7 Diripouf le 2 mai 2008 à 11 h 30 min

    Roh, Veronique, ton message me fait mal au coeur.

    Moi aussi j’ai vecu une separation difficile avec mon ex, avec qui je pensais vraiment faire ma vie, que j’aimais de tout mon coeur…

    Je pense qu’il n’y a pas vraiment de secret malheureusement, moi j’avoue que j’ai passe des soirees entieres a regarder des « Friends », tout simplement parce que c’est LE truc qui me fait rire a tous les coups, et que pendant ce temps je ne pensais pas…

    Plein de bonnes ondes vers toi, et si tu veux voir du pays, la porte de notre appart t’es ouverte a Edinburgh pour un petit WE :)

  • #8 Véro la Bisontine le 2 mai 2008 à 11 h 33 min

    Prem’s!
    En tant que Véronique aussi, et essayant de faire face à une rupture récente, je me permets d’apporter ma (petite) pierre à l’édifice!
    @ Hélène : plusieurs Véro de MBDF qui traversent les tumultes de la rupture en même temps, quel hasard!!
    Alors voilà, ce que j’ai essayé de faire, et essaie encore pour faire face:
    1. Déjà avoir en tête que les coups de cafards reviendront, qques fois à des moments inattendus, et que c’est normal et humain…
    2. Savoir que les « conseilleurs ne sont pas les payeurs » : toi seule sait ce que cette relation a créé en toi, quelles ont été tes espérances, tes sentiments, tes difficultés, etc..
    Toutes les personnes à qui tu en parleras te serviront un petit couplet, qui pour la plupart du temps, proviendront de leurs propres expériences, donc pas toujours adaptées à ta situation, ta personnalité, celle de ton ex, etc…
    Donc, essayer de faire la part des choses au milieu de tout ça…
    3. Se faire aider, autant que faire se peut : pour ma part, je suis allée voir un médecin homéopathe, je ne voulais pas entrer dans la spirale infernale des anti-dépresseurs, mais j’avais besoin d’un petit coup de pouce. Le médecin que je suis allée voir m’a prescrit une dose appropriée à ma personnalité, m’a bien fait comprendre que les petits granulés blancs ne changent pas les évenements, mais qu’ils pourront m’aider à « lutter » contre les coups de blues…
    Ces derniers arrivent encore, mais d’une manière moins violent je dirais, et je les accepte pour peu qu’ils ne durent pas trop longtemps!
    4. Se recentrer sur ce qui te fait du bien : cela peut être une activité manuelle, le ciné, les livres, du sport, le maquillage, aller chez le coiffeur, cuisiner, prendre l’air, etc..
    On a toutes au fond de nous qques petites choses qui nous font du bien (inutiles de suivre les conseils d’autres personnes, toi seule sait ce qui te va le mieux!)
    Et prendre le temps de voir que ces toutes petites choses (que j’appelle petits bonheurs), peuvent t’aider à avoir des moments positifs dans ta journée, cela fait beaucoup de bien, même avec des petits riens…
    5. Venir sur ce blog : pour ma part, j’ai trouvé une communauté riche en couleurs (pour des sujets plus profonds ou plus futiles) qui permettent d’échanger et d’éviter l’isolement.
    On se sent moins seule, tu as fais le premier pas d’envoyer un mail à Hélène, c’est un bon début!
    6. Savoir aussi que l’isolement peut être quelques fois salutaire : on a pas toujours envie dans ces moments là de se ruer dans une foule ou même chez des amis : tu l’as dit toi même, une journée familiale, couplée au beau temps peut vous plomber le moral…
    Alors il faut faire les choses comme tu le sens, te laisser un peu porter par le courant, ne pas vouloir tout maitriser pour autant.
    La peine que tu ressens est à la hauteur des sentiments et de ton implication dans cette relation, personne ne doit te juger ou te laisser entendre que « bon, maintenant ça va, secoue toi un peu ».
    7. Eviter également les adages stupides, tels « un de perdu, 10 de retrouvés », si c’était vrai, ça se saurait, et puis même, 10 personnes ne suffiront pas à remplacer celle que tu as aimée!
    8. Faire le tri dans ton entourage, à ce sujet j’entends bien : il y a les personnes qui seront là, pour les bons comme les mauvais moments, et les autres qui seront là juste quand cela leur conviendra (j’en fais l’expérience en ce moment), alors il faut arriver à se détacher de celles là…
    Enfin, pour conclure, tout ce que je te dis est plus facile à dire qu’à faire, on est bien d’accord….
    Et puis, tu peux toujours demander mon mail à Hélène, j’ai eu pour des raisons similaires des contacts avec des personnes de MBDF, par mail, qui m’ont bien aidé (alors que je ne les connais pas plus que ça.. et je continue à échanger avec elles, et je suis toute contente quand je reçois un mail, de pouvoir répondre qu’au moment présent ça va a peu près….voire mieux..) même si lendemain tout s’écroule dans ma tête…c’est pas grave!
    Bon courage, et n’hésite pas à correspondre avec moi…
    Bises

  • #9 Diripouf le 2 mai 2008 à 11 h 36 min

    « 2. Savoir que les “conseilleurs ne sont pas les payeurs” : toi seule sait ce que cette relation a créé en toi, quelles ont été tes espérances, tes sentiments, tes difficultés, etc.. »

    Je trouve que c’est extremement juste et intelligent, comme remarque. Il y aura toujours quelqu’un pour te dire « oui mais votre relation etait pas saine, vous etiez comme ci comme ca », et ca ne sert definitivement a RIEN.

  • #10 laurettebis le 2 mai 2008 à 11 h 39 min

    je ne sais pas quoi te dire Véronique, que çà passera, qu’il faut laisser le temps panser tes blessures…
    surtout ne pas rester seule et essayer de sortir un peu, prendre un verre avec des amis…

    je t’envoie aussi plein de « pensées positives » (pour reprendre le terme de Cath) et pleins de bises ;-))

  • #11 Véro la Bisontine le 2 mai 2008 à 11 h 39 min

    @Diripouf : de rien pour la justesse du propos, je suis en plein dans la même situation, et mon activité cérébrale tourne à plein régime à ce sujet…
    Par contre, pour des conseils en matière de stérilet, je suis pas du tout compétente!!!
    :))))

  • #12 pompomgirl le 2 mai 2008 à 11 h 45 min

    @diripour et Véro la bisontine

    “2. Savoir que les “conseilleurs ne sont pas les payeurs” : toi seule sait ce que cette relation a créé en toi, quelles ont été tes espérances, tes sentiments, tes difficultés, etc..”

    en effet, c’est très juste, mais en même temps si Véronique passe par Hélène pour nous parler de son histoire, c’est aussi, pour avoir nos avis, et aussi peut être des conseils, et juste pour ce rendre compte qu’elle n’est pas seule dans cette situation :-)

  • #13 funambuline le 2 mai 2008 à 11 h 54 min

    1) changer de coupe de cheveux
    2) acheter de la nouvelle musique pour danser comme une folle seule chez soi
    3) acheter: http://gr1desel.canalblog.com/albums/oublier_son_ex/index.html et se faire plaisir en allant avec une super jolie jupe, un super joli cabas, faire ses courses au marché, dans des petites épiceries, puis cuisiner, puis déguster.
    Pour moi ça marche, mais si la cuisine n’est pas ton truc, tu peux faire pareil avec des cours de danse, du scrapbooking, des expos et un p’tit resto, un cinoche, … ce que tu veux, tant que tu le fais avec plaisir, seule, en te faisant honneur à toi-même.

    Bref, te faire du bien à toi, qu’à toi, pousser l’égoïsme à son paroxysme, te pomponner pour toi, faire du shopping pour toi, des sorties pour toi, des vacances pour toi… et transformer une solitude subie en solitude choisie (ça peut prendre du temps…).

    Et sinon, je t’embrasse et plussoie les ondes positives :-)

  • #14 Perlettte le 2 mai 2008 à 11 h 58 min

    C’est tout bête, mais accepter tout simplement, regarder ce passé sans amertume, se dire que c’est un peu comme le destin, c’est ton chemin, et voilà! Le temps fera son travail…

    Et puis aussi… aller chercher au fond de soi l’adolescente qui sommeille: danser comme une folle dans son salon sur des vieux trucs, se refaire l’intégrale de Sex and the City ou autres séries légères avec un bon pot de glace, commencer une activité nouvelle (théâtre, loisirs crétifs, danse…) pour se montrer que le renouveau est toujours à portée de main et élargir son cercle de connaissance et ses horizons, changer de coiffure, de garde-robe, bref, recommencer… c’est génial aussi de se dire que tout est possible désormais! Tu es seule pour faire tous les choix que tu veux… pars à l’étranger, bref, lance-toi!

    En d’autres termes: prendre du temps pour SOI.

    Après tu as aussi la solution puérile qui peut parfois aider: insulter jusqu’à plus soif la race masculine, te remémorer toutes les choses qui ne te manqueront pas chez lui, mettre une boule puante dans sa boîte aux lettres…. roh ça va je plaisante, si on peut plus rigoler!

  • #15 Véro la Bisontine le 2 mai 2008 à 12 h 01 min

    @pompomgirl : bien sûr, Véronique a besoin de nous….ce que je voulais lui dire, c’est qu’au milieu de tout ce qu’elle lira, (ou entendra par ailleurs), elle seule sait au fonds ce qu’a été sa relation, et quels sont les moyens de se créer des petits bonheurs…
    Il parait facile de prendre les conseils des autres au pied de la lettre (je l’ai fait, croyant bien faire), mais cela ne marche pas, car cela ne me correspondait pas…
    Exemple : une copine m’a invité à un cours de gym avec elle : l’horreur, je savais bien que j’aimais pas ça à la base, mais j’avais pas l’énergie de dire non, je trouvais la démarche de ma copine sympa, j’y suis allée pour m’occuper aussi….moralité : j’y retournerai pas!

  • #16 Véro la Bisontine le 2 mai 2008 à 12 h 03 min

    @ merci funambuline pour le bouquin!!
    Je ne le connaissais pas, et j’ai bien envie de me l’acheter, histoire de me faire plaisir à moi!!
    Et éviter de faire des gâteaux pour 12 personnes, quand on est moins nombreux et qu’il faut le finir!!! :)))))))))

  • #17 Milky le 2 mai 2008 à 12 h 07 min

    Il y a deux petits trucs qui m’ont fait froncer les sourcils dans ton message : « si seulement je n’étais pas seule » et « elle aussi elle est célibataire ». Comme si dans ton chagrin d’amour, il y avait une part de « chagrin de n’être plus deux mais une ».
    Je te le concède, c’est pas marrant tous les jours d’être célibataire, mais enfin quand même, ça a quelques avantages : regarder ce que tu veux le soir à la télé, pouvoir manger seulement trois cacahouètes si ça te chante, ne faire le ménage qu’à cause de tes propres salissures et pas celle d’une autre personne qui ne passait pas assez souvent l’aspirateur, pouvoir péter dans tes draps tranquille et t’épiler dans le salon sans te faire de souci pour ton quota glamour, draguer tout ce qui bouge sans avoir culpabilité à éprouver, partir une journée à la mer sans prévenir personne, avoir davantage de temps à consacrer à tes amis, écouter 10000 fois de suite la même chanson sans qu’un hystérique fasse irruption pour te demander d’arrêter parce qu’il n’en peut plus, tricoter le soir sans te faire traiter de mémère, manger de l’ail, fumer comme un pompier et tous les trucs qui font puer de la gueule, ronfler, dormir sans avoir à gérer les ronflements de l’autre…
    Je dois continuer ?
    Pleurer la fin d’un amour, c’est normal ; mais attention à ne pas pleurer le début du célibat qui est une tout autre question. Et se rappeler que, célibataire ou en couple, on naît et on meurt seul de toutes façons…

  • #18 Véronique le 2 mai 2008 à 12 h 17 min

    Merci à toutes pour vos conseils, vos encouragements et vos ondes positives !

    J’ai déjà fait un grand pas pour me faire plaisir, j’ai décidé de partir cet été toute seule comme une grande… Je serai fille au pair à Bruxelles, c’est vrai qu’à chaque fois que je l’ai été ça m’a fait du bien de voir du pays et ensuite de rentrer à la maison… C’est sûr que c’est pas l’autre bout du monde, mais ça suffit pour se dépayser !

    Pour répondre à vos questions, je vais avoir 24 ans dans quelques mois et j’habite à Strasbourg. Si certaines lectrices en ont envie, ça me ferait plaisir de les rencontrer et de profiter du beau temps à plusieurs.

    pompomgirl a raison, si j’ai écrit à Hélène c’est parce que je voulais entendre des témoignages de filles qui avaient vécu la même situation et qui s’en était sorti (j’ai quand même cet espoir là : qu’on s’en sort toujours).

    Et pour répondre à funambuline, ça va être difficile de me couper les cheveux plus courts qu’ils ne le sont déjà, mais j’ai une anecdote à ce sujet : mon ex disait adorer les filles aux longs cheveux. Alors moi, je les ai laissés pousser. L’été dernier, après la première « pause sentimentale », je les ai coupés courts, sans le prévenir, j’avais enfin réussi à me sortir de ce besoin de lui plaire à tout prix. Et ça m’avait fait du bien !!! Donc, voilà, le coiffeur ça ne va pas être possible, mais comme j’aime bien cuisiner je crois que je vais m’offrir le petit livre que tu as mis en lien !

    Merci encore à toutes, et surtout à Hélène !
    Véronique

  • #19 Uranie le 2 mai 2008 à 12 h 25 min

    cette histoire me touche. Comme à toutes ça m’est arrivé aussi. Je te conseille de prendre du temps pour t’occuper de toi: fais des choses qui te font envie, fais-toi plaisir. C’est un peu à cause d’une rupture difficile que je me suis mise à aller à la piscine; ça me faisait du bien de nager, de penser à rien, de barboter… C’est tout con, mais ça m’a fait sortir de ma bulle. Bonne chance, je te souhaite le meilleur!

  • #20 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 12 h 36 min

    moi aussi j’aurais tendance à te dire que ton deuil, il faut le faire et pleinement , réfléchir à ce qui s’est passé, ne pas tomber dans la haine, mais quand même un peu …ça aide ! et solliciter tes proches, ils sont là pour ça !
    il faudra de toute façon du temps et parfois, on pense aller mieux et une chanson, un parfum, on se retrouve à pleurer comme une fontaine…
    donc comment dire…ce n’est qu’en en passant par ces moments pénibles que tu t’en sortiras, ce qui ne signifie pas qu’il faille rester cloîtrée, sans sortir ou sans avoir de petit copain..
    moi j’appelais ça les mecs de transition, ils ne le savaient pas, mais je ne les choisissais que pour leur belle gueule et leur inconsistance et comme il n’y avait pas de sentiments – de part et d’autre – ne restaient que des petits moments agréables qui en fin de compte empêchent de sombrer et permettent de se remettre sur les bons rails, ceux qui te permettront de rencontrer un homme, un vrai qui te plaira etc.
    quant aux petites pilules pour mettre de la distance entre toi et ta rupture, oui, carrément oui, j’y ai eu recours et ça m’a énormément aidée.

    et bon courage ma belle…l’été arrive, offre toi des vacances au soleil dans un club Med, drague les GO, sois irrésistible et occupe-toi de toi !

  • #21 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 12 h 39 min

    la boule puante dans la boîte aux lettres…j’adore !! et j’adhère….je peux aller le faire pour toi si tu veux !!!!

  • #22 Nicole le 2 mai 2008 à 12 h 40 min

    Coucou Véronique, je suis sincèrement désolée de ce qui t’arrive, c’est pas rigolo du tout…
    Quand mon ex m’a larguée (le jour de la St Valentin, on s’en fout, mais à 20 ans, ça blesse!), j’étais dans un trou que je voyais même pas le fond… J’en voulais à la Terre entière, à lui, beaucoup, à mes amies… c’est grave! à tout le monde!!! mes parents s’en sont pris plein la gueule aussi… j’était très amoureuse!
    Je ne sortais plus de chez moi (sauf pour la fac), je ne mangeais pas beaucoup (ça me rendait malade), je pleurais beaucoup…
    Un soir ma meilleure amie m’a littéralement trainée en dehors de chez moi pour boire un coup avec des copines et copains… J’étais loin d’etre présentable, pas coiffée, pas maquillée, habillée comme un sac à patates… je me sentais une grosse merde.
    Eh bien, ce soir là, j’ai rencontré quelqu’un… on est sorti ensemble 1 semaine après (temps que je m’apprêtes un peu…) et depuis, on est toujours ensemble! C’est devenu mon mari et le père de mes enfants! Ca fait 12 ans que ça dure….

    Aujourd’hui encore je remerci cet ex de m’avoir larguée à ce moment-là (même si sur le coup j’étais très très mal), parce que si on avait été ensemble, peut etre que je n’aurais jamais « vu » mon mari… et ça, c’est juste pas possible à imaginer!!!! :-)))

    Courage, Véronique, je suis sûre que tu vas trouver quelqu’un de bien, qui t’aimera et qui te respectera!

  • #23 Lou. le 2 mai 2008 à 12 h 43 min

    Je ne suis pas très calée en rupture sentimentale, presque malheureusement je dirais, ça veut dire que je n’ai pas vécu beaucoup de choses.
    En bref, mieux vaut avoir vécu de bons moments quitte à les pleurer ensuite, plutôt que de ne rien vivre du tout.

  • #24 lixuan le 2 mai 2008 à 12 h 47 min

    Véronique, je ne sais vraiment pas quel « conseil » te donner en la matière… mais je te fais un énorme bisou, sache que tu es loin d’être seule même si les chagrins varient, et que je pense à toi!

  • #25 lixuan le 2 mai 2008 à 12 h 48 min

    ps : quel arnaqueur, ce premier amour, hein? ;)

  • #26 Johanna le 2 mai 2008 à 13 h 02 min

    Je vis la même situation que toi… moi, c’était il y a 6 mois… Il y a des jours où tout va bien et d’autres, comme hier, où c’est juste l’Enfer… Tout ce que je peux te dire c’est, essaie de sortir un maximum, plonge-toi dans quelque chose qui te passionne et, surtout, essaie de trouver quelqu’un d’autre, je crois que c’est le meilleur des antidotes même si ce n’est pas une histoire sérieuse.

  • #27 mmarie le 2 mai 2008 à 13 h 03 min

    Véronique, bravo pour tes initiatives déjà. Et sache qu’il y a des facholandiennes à Bruxelles ;-) Si tu veux, Hélène peut te transmettre mon mail.
    Je me joins au faisceau d’ondes positives !

  • #28 Milie le 2 mai 2008 à 13 h 05 min

    Véronique, si tu es à Bruxelles cet été, demande mon mail à Hélène, je pourrai te faire découvrir la ville et quelques petits bars sympas…
    Courage… je ne peux rien dire qui n’a été déjà de façon plus belle et détaillée ci-dessus…

  • #29 Lullaby77 le 2 mai 2008 à 13 h 09 min

    Je ne sais pas bien quoi te dire qui n’ait déjà été dit, Véronique, et puis chacune est différente. Le plan nouvelle coupe de cheveux+shopping et soirées DVD rigolos ça me semble intéréssant :-)
    Je t’envoie plein de pensées positives!!

  • #30 camille strass le 2 mai 2008 à 13 h 13 min

    Véronique, d’abord, je t’envoie plein d’ondes positives pour faire un bouquet avec les autres.

    Ensuite, je plussoie le commentaire de Nicole. En effet, il y a trois ans et demi et des brouettes, mon Chéri s’est fait larguer brutalement par sa copine (deux ans de relation)… il était au fond du trou. Trois semaines après, c’était le réveillon du jour de l’an. Moi j’étais d’une humeur de chien ce jour là pour des tas de raisons (et célib’ depuis un an), lui déprimé. Pourtant, on s’est rencontrés. On a fait la fête. Le lendemain, je repartais à Paris mais lui avait déjà son billet pour le rejoindre, maintenant on vit ensemble et on est fiancés.

    Il faut croire à la surprise de l’amour ! attention, ne la cherche pas, elle va te tomber dessus au moment où tu t’y attendras le moins, mais ne t’en fais pas, elle va venir !

    bises

  • #31 Hélène le 2 mai 2008 à 13 h 17 min

    Véronique est-ce que tu es déjà en contact avec les filles de Strasbourg, où veux-tu que je te mette dans la boucle des mails ?
    Je peux aussi te mettre en contact avec les belges, comme tu seras là-bas cet été ça peut te faire des sorties sympas en dehors de tes heures de fille au pair ;-)

    En tout cas je suis très admirative que tu aies décidé de partir comme ça, ça prouve une belle volonté d’aller de l’avant, ça m’impressionne !

  • #32 lizou le 2 mai 2008 à 13 h 32 min

    Je vais te dire comme je l’ai dis à ma soeur, ça va te paraitre nul, mais il n’y a que le tps qui passe qui va rendre tout ça moins douloureux, coupe tous les ponts, comme on arrache un sparadrap, occupes toi de toi, sors et bois un ou deux cocktail, rapelle de vieux amis…

  • #33 lili le 2 mai 2008 à 13 h 36 min

    La thérapie par le rire que conseille Diripouf, c’est excellent!

    Il faut aussi sortir de cette idée « nous deux » pour arriver à nouveau à JE.

    Retrouve dans ta mémoire des choses que tu n’as pas faites parce que vous étiez deux mais auxquelles, finalement, tu tiens.
    Il y en a parce que nous faisons toujours des concessions et que c’est normal de les faire.
    Mais à l’heure qu’il est, tu tu peux et tu dois être à 100% sur tes propres goûts.
    Si tu as refoulé une envie de cours de danse balinaise, de soupe de légumes à tous les repas, de stage de peinture sur soie ou de manucure à fond les faux ongles décorés de cristaux Swarowski, c’est le moment de faire la liste. Rien que cette évocation te fera du bien.

    Deuxièmement, faire quelque chose que tu n’as jamais faite avant, où les sensations seront totalement neuves et pas reliées à cet ancien couple, ça aide. Inutile de choisir un ancien projet à deux pas abouti, le voyage à Venise n’est pas recommandé du tout. L’été ailleurs, parfait, tu vas voir!

    Courage, le chagrin d’amour ça fait partie de la vie. Si tu trouves le moyen de demander de l’aide ici, c’est que tu vas vers l’avant, bon signe. Bonne route!

  • #34 Mamzelle Maupin le 2 mai 2008 à 13 h 38 min

    Moi je suis du genre à tout envoyer voltiger, me refaire une toute nouvelle vie …

    Seule depuis deux mois, dans deux mois je prends mes gnomes sous le bras et on déménage mit un nouveau job !

    J’ai besoin de challenge, je me sens plus vivante et puis ça occupe l’esprit ;-p

    Courage et des bisous

  • #35 Nicole le 2 mai 2008 à 13 h 42 min

    c’est quoi « mit »???? :-SSS

  • #36 Diripouf le 2 mai 2008 à 14 h 00 min

    Nicole, mit = avec, c’est allemand ;)

    Bravo pour la decision de partir quelques temps, j’espere que ca va te faire le plus grand bien !

    Et effectivement, comme l’ont dit d’autres filles, je crois qu’il faut resister a l’illusion du « prince charmant »… Il n’y a ni ame soeur ni prince charmant, juste des histoires d’amour avec des gens qu’on aime tres fort, avec qui on fait des efforts pour que ca marche… et des fois malheureusement, ca marche pas. Mais ca ne veut pas dire qu’il n’y en avait qu’un en stock, en quelque sorte :)

  • #37 Véronique le 2 mai 2008 à 14 h 00 min

    Merci Hélène, oui, j’ai les adresses mail des filles de Strasbourg, mais c’est vrai que depuis la chaine de mails on ne s’est pas donné signe de vie… :$

    Je vais les contacter !

    Merci encore à toutes celles qui ont pris la peine de me répondre, de m’envoyer un mot gentil.

  • #38 Princesse Strudel le 2 mai 2008 à 14 h 01 min

    J’adore l’idée de la liste des choses à faire… J’adopte! Ca me permettra de trouver à quoi occuper les beaux week-ends du printemps. Et les mois d’été à venir.

    Véronique, pour les conseils, je crois que plein de choses intelligentes et constructives ont été dites par les filles, je n’en rajoute pas. Courage… ca finit par aller mieux.

    Bises à toutes, Strudel en voie de larguage elle aussi

    PS: s’il y a des Parigotes pour un plan « Sex and the City » et pot de glace, je suis partante!

  • #39 Carine le 2 mai 2008 à 14 h 03 min

    Coucou Véronique,

    Je ne suis pas très douée pour remonter le moral mais je sais combien tu souffres pour avoir vécu une telle situation. Déjà c’est très bien de ne plus avoir l’espoir de te remettre avec lui car c’est une erreur qui fait encore plus souffrir et plus longtemps. Tiens bon sur ce point.

    Fais des choses qui te font plaisir, sois un peu égoïste. Essaie aussi de faire des activités (resto, sport, ciné, photo, rando, etc.) avec d’autres personnes. Il faut parfois se forcer un peu :) Sortir de chez soi et voir d’autres personnes aident. Surtout ne te dévalorise pas, garde confiance en toi. Avec le temps, tu te sentiras mieux.
    C’est très bien que tu aies choisi d’être fille au pair pendant l’été: tu seras occupée et dans un autre contexte. Cela t’évitera de trop penser.

    Perso, je faisais beaucoup de sport pour être bien fatiguée physiquement et donc pouvoir dormir sans problème. Si j’avais pu, je serais partie une semaine en rando en montagne ou en trek dans le désert pour complètement déconnecter. Parler de ma rupture avec deux de mes amies m’avait aussi beaucoup aider.

  • #40 Carine le 2 mai 2008 à 14 h 07 min

    oops, aidée

  • #41 lizou le 2 mai 2008 à 14 h 09 min

    C’est pas politiquement correct mais pour mon dernier gros chagrin, j’ai fais 15 jours sous binouze (alors que je bois 3 fois par an en général), 1 semaine de dépêche mode, puis 15 jours de sport et lecture de stephen King, aucune réflexion…Faut faire ce qui te vide la tête et on a tous des trucs à soi.
    Je sais pas c’est quoi le pire comme vice, la bière ou dépêche mode.

  • #42 Cécile de Brest le 2 mai 2008 à 14 h 17 min

    Véronique,

    Je n’ai pas d’idées-miracles, mais fais des choses pour toi : coiffeur, esthéticienne, shopping, des choses sympas qui te changeront les idées.

    Et surtout, je pense qu’il faut sortir et voir du monde, sinon, on reste chez soi à ressasser et c’est pire que tout.

    Bon courage

  • #43 Véro la Bisontine le 2 mai 2008 à 14 h 45 min

    @lizou : bière et Dépeche Mode!!
    Quels médicaments!!!
    Quel était le meilleur anésthésiant??
    :)))

  • #44 Hélène le 2 mai 2008 à 14 h 45 min

    lili j’aime beaucoup ton idée de liste des choses qu’on en faisait pas quand on était à deux, c’est en effet assez jouissif comme truc ;-)

  • #45 Béné le 2 mai 2008 à 14 h 51 min

    Moi c’est Harry Potter qui m’a aidée:-) Dès que j’avais un coup de blues ou que je commençais à trop réfléchir, je me lisais un chapitre. C’est radical et il y a 7 tomes, donc de quoi faire!
    Sinon, parler, se confier, ne pas hésiter et ne pas avoir honte de pleurer devant ses ami(e)s, après tout, si ils nous ont vues ivres, ils peuvent bien nous voir en larmes aussi! J’avais une liste des gens à qui téléphoner et dès que j’avais besoin, j’appelais. Et puis sortir, voir du monde, faire du sport. Quand j’étais trop en colère, j’allais nager. Je me suis sculptée un corps de déesse avec ça (depuis le moral va mieux et les muscles sont partis:-))

    En tout cas, l’idée de partir à Bruxelles est très bonne, ça te fera changer d’air et ça t’évitera de le recroiser tout le temps.

    Bon courage!

  • #46 mlle lili le 2 mai 2008 à 15 h 08 min

    Je lis parce que je suis en plein dedans, en train de faire mes sacs et comme c’est dur je fais un tour des blog. Alors je te souhaite plein de courage et je crois que seul le temps aide, et puis oui les copines, les séries qui font rire et le chocolat…
    Maintenant yapluqua (là je parlais pour moi)…

  • #47 nouche le 2 mai 2008 à 15 h 25 min

    Oui, Courage
    ce qui est dingue dans ces histoires, c’est la douleur physique, les noeuds dans le ventre, le tambour dans le coeur,la boule dans la gorge, bref tout de travers, alors « la ptite pillule » bien dosée pendant un temps, elle permet deja dêtre plus sereine.voir plus positive
    Voili, voilou, courage à toi, tu y arriveras et pourquoi pas un prince belge !!!!!!!

  • #48 dola le 2 mai 2008 à 15 h 48 min

    désolée je n’ai guère le temps de tout lire. je n’ai pas non plus une grande expérience ( pour ne pas dire nulle) des ruptures subies.
    Mais quand cela ne va pas et que j’ai l’impression que cela n’ira pas pendant longtemps ( à tort ou non ce qui compte étant ce que l’on ressent), j’essaie de me projeter après.
    Et de me dire que dans un jour même lointain, j’aurais de nouveau envie de rire, de sourire, d’aimer de m’attacher. Le deuil sera fait en quelque sorte. je prends exemples sur des gens qui ont surmonté les mêmes peines que moi et qui sont heureux etc..

    Je parlais à un des mes amis qui est passé par 2 gros chagrins d’amour. Il me dit finalement c’est le premier le pire parce qu’ensuite tu sais que tu es capable d’aimer de nouveau même si cela prend du temps..

    PS : hello la bisontine :-))

  • #49 Véro la Bisontine le 2 mai 2008 à 16 h 36 min

    @ dola : coucou d’abord!!
    Je ne suis pas aussi sure que ça concernant ce que t’as dit ton ami, même si il y a une part de vrai là dedans…
    C’est évidemment depuis ma fenêtre que je dis ça!!
    En fait, mon premier chagrin a été terrible, cela va sans dire : anéantie j’étais, et dieu sait si la pente (à remonter) a été rude.
    Quand au deuxième chagrin (l’actuel), même si la durée de la relation a été moins longue, je n’en ai pas été moins bouleversée, tout ça parce que je l’ai vécue comme une deuxième chance, et même si intellectuellement je sais qu’il peut y en avoir d’autres (si Dieu me prête vie), ce « possible » qui ne s’est pas réalisé a été une fois de plus une descente 6 pieds sous terre… et je sais que les années avançant ne propose pas autant de « possibles » que ça!!
    Tout ça parce que les années s’accumulant, même si l’on se connait mieux, la perspective de faire une chouette rencontre reste du domaine du quasi-miracle…
    C’est certainement mon « grand » âge qui me fait dire ça, et parce que les personnes bien, que je pourrais rencontrer, sont pour la plupart déjà engagées, ou bien ont des « casseroles » à gérer, qui ne sont pas là à 20 ans!!
    Non pas que je veuille décourager toutes celles qui me liront, c’est juste mon impression à moi, du moment, et avec ce que j’ai vécu et mon implication dans une deuxième histoire qui audelà de l’histoire en elle même, m’a fait sentir de nouveau « vivante », ce que je ne croyais pas, d’ou une certaine désillusion!!
    Bon, je m’accroche, nous nous accrochons, et gardons espoir!

  • #50 lizou le 2 mai 2008 à 16 h 40 min

    Véro tu dis ça parce que les mecs de besançon…c’est les mecs de besançon! ;-))

  • #51 géraldine le 2 mai 2008 à 16 h 50 min

    Pour ma part toute est une question de choix. J’ai subi une rupture inattendue et triste au bout de 2ans d’un grand Amour. Et jai fait le choix de ne pas souffrir. Je me suis dit non pas cette fois-ci pas encore une fois. C’est fini je ne suis pas née pour souffrir. Et je ne souffre pas, du moins peu. J’ai pris le parti de passer à autre chose sans me poser de questions, de ne rien regretter, d’aller de l’avant. Et de me dire que si les choses se sont déroulées ainsi c’est que c’était peut être le destin. Donc voilà après un mois de rupture, je vis comme si de rien n’était, quelques petits bas à certains moments, les amis surtout, la fête, les bons moments, les nouvelles rencontres la vie suit son cours…
    Je ne sais pas si ça peut t’aider mais en tout cas relève toi, rien ne vaut la peine de se miner et de déprimer, surtout pas une relation amoureuse, le célibat c’est pas le mieux mais ça a ses bons côtés aussi je t’assure!
    bonne continuation!

  • #52 Véro la Bisontine le 2 mai 2008 à 17 h 04 min

    @Lizou : ce n’était pas un bisontin (mon chagrin actuel), c’est un parisien!!!
    C’est peut être ça qui m’aidera finalement, une certaine distance (même si elle a été en grande partie la cause de cette rupture), elle en sera peut être un élèment de remontage de pente plus aisé!!
    :))))

  • #53 Prunelle.m le 2 mai 2008 à 17 h 08 min

    Je vis depuis un mois une situation de mi rupture (on casse, on se remet, on pleure, on casse…) qui m’empêche de tirer un trait définitivement (ce qui, je pense, est l’étape la plus importante pour passer à autre chose); je ne peux plus me réjouir chaque jour parce que je suis tenue par l’angoisse mais je ne peux pas non plus commencer mon parcours de commando pour l’oublier! Bref. Comme beaucoup d’autres, j’apprécie, à ce moment-là des futilités : me fondre dans une série accompagnée d’un pot de glace, passer une aprem dans la salle de bain… Bref, remplir son esprit pour éviter d’y penser, au moins durant les premières semaines! Et, surtout, avec le temps, la douleur se fait moins intense (c’est bateau mais tellement vrai…) surtout si l’on a bien décidé au fond de soi de tirer un trait… Au fait, je vis à Bruxelles, alors si tu veux un guide pour tes premiers jours…

  • #54 Emphiris le 2 mai 2008 à 18 h 31 min

    Comme c’est étrange! Je me suis aussi fait larguée le premier janvier, cela faisait également deux ans que nous étions ensemble… En plus il a retrouvé quelqu’un d’autre depuis, alors que pour moi c’était l’homme de ma vie (motif de la rupture: il ne m’aimait pas. Après 2 ans, ouille). Ca a été vraiment difficile et maintenant qu’il s’est trouvé une autre, je me dis que je dois arrêter d’y penser, me tourner vers l’avenir. J’essaie de recommencer à flirter un peu pour me rassurer et m’entoure de gens avec lesquels je me change les idées. Le sport peut énormément aider: par exemple courir permet d’avoir plus de recul par rapport à ses pensées, ça fatigue et ça aide à dormir.
    Je sais à quel point c’est dur alors Véronique je t’envoie tout plein de bonnes ondes
    Emphiris

  • #55 kabotine le 2 mai 2008 à 18 h 38 min

    Hou là là ! Me faire larguer c’est l’histoire de ma vie… Et consoler les copines qui se sont fait larguer c’est la deuxième histoire de ma vie !

    Alors, petit a : comme disait ma mère : « un clou chasse l’autre » donc vite en quete d’une nouvelle relation, durable ou pansement, peu importe, l’important c’est de passern à la suite !
    et petit b : « chaque poubelle a son couvercle » (autre expression de ma mère) donc ne t’angoisse pas, tu ne finiras pas toute seule … Tôt ou tard la bonne personne aparaîtra…

    Allez courage ! En attendant essaye de sortir la tête de l’eau en te réjouissant chaque jour de quelque chose de simple ; un rayon de soleil, une gauffre, un sourire, un petit rouge à lèvres… Carpe Diem !

  • #56 Hélène le 2 mai 2008 à 18 h 44 min

    Je ne suis pas trop d’accord sur le fait de masquer son chagrin et son deuil par une autre relation tout de suite, pansement ou pas.
    Ce qu’on n’affonte pas finit toujours par vous péter à la gueule un jour ou l’autre, donc autant bien faire son deuil une bonne fois pour toutes, apprendre à tenir debout toute seule (super important), et avancer vers la prochaine relation sans non plus s’obséder dessus.
    On ne vit pas que pour le couple, tout de même ;-)

  • #57 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 19 h 18 min

    hélène, moi je parle de mecs de transition, d’histoires de boîte de nuit en somme, parce qu’elles ne masquent pas le chagrin, mais qu’elles permettent de se sentir en vie et de temps en temps de se focaliser sur autre chose que son chagrin.
    En même temps, tout le monde ne peut pas, j’en suis bien consciente et il y a des chagrins qui font du mal longtemps, y compris quand on a rencontré qqun d’autre, fait sa vie avec, fait des bébés avec….
    avant de rencontrer mon mari, j’ai connu une histoire très forte avec qqun et mon bonheur actuel n’empêche pas des pincements au coeur quand j’y repense.

    et certes, on ne vit pas que pour le couple…et si tu veux savoir le fond de ma pensée, assez radicale certes, je suis convaincue que face aux épeuves de la vie, en couple ou célibataire, on est seul(e). Irrémédiablement. Et qu’on ne peut jamais rien masquer, s’étourdir de temps en temps, mais en fin de compte, on se retrouve toujours seule face à ses chagrins, peines etc.

    Ouh la la ….j’ai le vin triste ce soir……

  • #58 lili le 2 mai 2008 à 19 h 22 min

    Oh, il y a des relations occasionnelles qui font le même effet que les quinze jours sous binouze ou la frénésie de shopping, pourquoi s’en priver si on a le tempérament à ça ET que l’occasion se présente?

    Y a pas que les amours durables et les relations au long cours, il y a aussi… comment écrire ça poliment… y a pas que le coeur comme organe à contenter ;o))))))))

  • #59 Diripouf le 2 mai 2008 à 19 h 23 min

    « Ce qu’on affronte pas finit toujours par nous péter a la gueule » : amen.

    C’est tellement, tellement vrai…

  • #60 Hélène le 2 mai 2008 à 19 h 24 min

    Comment, tu bois dès 19h emmanuelle h ? ;-))

    Je suis d’accord avec toi, dans la vie on est seul, même si des gens cheminent à côté de nous. En même temps quand on va bien c’est super agréable, je trouve ;-)

    Pour les histoires de boite de nuit je ne peux me prononcer, c’est pas du tout mon truc, j’ai jamais vécu de trucs comme ça, le réconfort et le fait de me sentir vivante ne passe pas, pour moi, par le fait d’être avec un mec, même très temporaire.

    Et pour répondre à lili (pas poliment, contairement à elle, comme ça on saura bien de quoi on parle ;-), je vois pas bien comment on peut avoir envie de baiser avec un inconnu quand on vient de se faire larguer par l’amour de sa vie… Mais de ce côté, tout est très personnel, et chacun sa vie ;-)

  • #61 Cécile de Brest le 2 mai 2008 à 19 h 31 min

    Je ne vois pas les choses comme ça non plus.
    Au contraire, même !
    Si je viens de me faire larguer je ne suis pas à la recherche d’un autre garçon tout de suite même quelque chose de passager (mettons tout ça au passé d’ailleurs parce que ce n’est pas vraiment dans mon ordre du jour).

    Une telle relation ne ferait que me destabiliser davantage.

    Je préfère me reconstruire toute seule mais sûrement, prendre le temps qu’il faut. Sinon, je cours à une autre catastrophe !
    Quand ça ne va pas, je préfère être avec des amis qui me connaissent vraiment qu’avec des inconnus, même pour une nuit ou une heure (en fait, ça ne m’est jamais arrivé, je suis peut-être passée à côté de quelque chose, qui sait…)

    Je ne sais pas si je suis très claire, j’ai le vin un peu désordonné, moi ;-)))

  • #62 Hélène le 2 mai 2008 à 19 h 33 min

    Comment Cécile, toi aussi ?? Mais tout le monde est bourré ma parole !! ;-)) Bon je vais me servir un verre et commander une pizza, si c’est comme ça ;-))

    Je réagis exactement comme toi, à part ça ;-)

  • #63 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 19 h 35 min

    je suis démasquée….
    oui, j’ai fêté qqes très bonnes nouvelles ….avec un peu d’avance par rapport au soleil !!!

  • #64 Cécile de Brest le 2 mai 2008 à 19 h 36 min

    Ah non, Hélène, je ne suis pas bourrée ! Je sirote simplement un petit verre de blanc en attendant que mon repas soit prêt.

  • #65 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 19 h 38 min

    ah …cécile on se comprend !!! moi aussi j’ai siroté !!! et du blanc aussi !!

  • #66 porteverte le 2 mai 2008 à 19 h 40 min

    Je plussoie (je m’y mets aussi tiens) : pour avoir pas mal pratiqué lors de mes lointaines années de jeunesse la méthode « coup d’un soir », le problème c’est que sur le moment ça anesthésie (le chagrin, hein), mais le lendemain, ben c’est comme une gueule de bois ;-)

    Et en ce qui concerne l’heure de l’apéro, Hemingway disait : « il est toujours midi quelque part » ;-)

  • #67 Cécile de Brest le 2 mai 2008 à 19 h 44 min

    C’est quand même ce qu’il y a de meilleur, le blanc ;-))

  • #68 princesse sarah le 2 mai 2008 à 19 h 44 min

    AAAAAAAAAhhhhhhhhhhhhhhhhhh, les filles !

    Alors moi, gentiment, je viens sur monblogdfilles pour me changer les idées tout en laissant les enfants manger dans la cuisine un pauvre bout de pizza (même plus le courage de faire à manger, c’est dire !) et je me dis : allez, sur monblogdefilles, je vais rigoler. Et paf ! Le sujet du jour pour moi ! En plein dedans ! C’est fait exprès, ou quoi ?
    Pile le bon jour ! Juste à la minute où j’envoie un sms à l’homme pour lui demander s’il serait muté l’année prochaine et où il me répond non.

    Bon, quand même, c’est vrai qu’il y a des trucs pas idiots, dans ce que vous avez dit, alors merci Véro pour ton appel, finalement, c’est moi, que ça réconforte. Je te souhaite beaucoup de courage ; je crois que si j’ajoute qqch, ça va faire redite.
    Cependant, j’insiste sur Sex and the City : ça te poussera insidieusement à aller faire les boutiques demain matin !

  • #69 magalie18 le 2 mai 2008 à 19 h 44 min

    :s dsl pour toi véronique. Bon j’ai lu les autres com vaguement et je penses que tu dois sortir avec tes amis même te forcer des fois car une foi que tu seras avec eux tu t’éclatera meme si t’es rétissente à la base. Puis je penses pas que se jeter dans les bras du premier venu sois la bonne solution, pour une amie à moi ça avait l’effet inverse, elle culpabilisait à mort après.

    Je suis actuellement avec un garçon depuis un an et j’ai bientôt 19 ans et pour moi c’est l’homme de ma vie lui aussi je pense que c’est pareil de son coté
    mais des fois je me dis que ça colle pas entre nous : on a pleins d’idées différentes parce que lui est musulman pratiquant et moi je suis athée et vraiment la religion me pose un problème.
    par exemple il voudrait que ses enfants soient musulmans alors que moi je veux leur laisser le libre choix. enfin bref
    depuis 1 ou 2 mois on se prend le bec constamment pour des broutilles vraiment (pas que pour la religion ça c’est pour nos conversations plus profondes :) )
    je me demande que faire vraiment. J’ai déjà fait une pause mais évidemment au bout de 2 jours seulement je courrais vers lui, il me manquait beaucoup trop.
    je savais pas où parlait de ça depuis quelques temps sur ce blog, alors devant ce billet je vide un peu mon sac.
    merci

  • #70 Hélène le 2 mai 2008 à 19 h 46 min

    princesse sarah je suis contente si finalement tout ça te réconforte aussi !

    Et je suis au blanc comme les copines du nord, aha ;-))

    magalie18 je te dirais bien de boire un coup de blanc pour te mettre dans l’ambiance, mais c’est pas sûr que ton mec apprécie, s’il est muslman pratiquant (pardon, ceci est de l’humour abominable, mais de temps en temps ça fait du bien ;-))

  • #71 Esme le 2 mai 2008 à 19 h 51 min

    Ca boit en douce ici? sans prevenir les copines!
    ben moi je vais aller m’ouvrir un leffe tiens! avec des noix de pecan! tchin

  • #72 Hélène le 2 mai 2008 à 19 h 52 min

    Hin hin, petite joueuse ;-))

  • #73 rumeur le 2 mai 2008 à 19 h 53 min

    Après 4 mois (tu as fait un bon bou déjà) de chagrin viendra le printemps des rencontres et des sentiments. prens les coses un peu légèrement au début. Il y a plein de mecs, beaux, libres et comme il faut avec qui passer un bon moment (évite ceux qui sont mariés, au cas où, et aussi de vouloir te caser) profite de la vie et tu verras qu’elle reprendra ses droits. Avec gaité. Allez Courage Véronique!

  • #74 camillehamelin le 2 mai 2008 à 19 h 54 min

    Je plussoie le coup des sorties entre ami(e)s et de se faire plaisir.
    Et de temps en temps quand c’est trop dur, pleurer un bon coup, je trouve que ça va plutôt mieux après.
    Courage!

    A la votre! (pour celles qui boivent!)

  • #75 Esme le 2 mai 2008 à 19 h 55 min

    petite joueuse! peut etre mais je vais pas ouvrir une bouteille pour moi tt seule! ;-)

    la leffe c’est deja suffisant:!
    faut bien feter les vacances ;-))

  • #76 Hélène le 2 mai 2008 à 19 h 55 min

    Ah ben voilà, une fois de plus pour une de vous (rumeur) « profiter de la vie » ça veut dire « se taper des mecs ». Ca m’échappe, mais je reconnais volontiers que je suis une vraie bonne soeur ;-))

  • #77 princesse sarah le 2 mai 2008 à 19 h 57 min

    Et celles qui mangent ? Vous y pensez ? Je suis la seule à m’empiffrer de baguette (maison, en forme de coeur, quand même) avec du fromage de la mère Loïk aux noix, ou quoi ?

  • #78 Esme le 2 mai 2008 à 19 h 58 min

    tu es de quel couvent Helene??
    dis toi quancd meme que les robes en toile de jute marron et les sandales avec les chaussettes de laine ca doit gratter! lol!

  • #79 Hélène le 2 mai 2008 à 19 h 58 min

    Ah mais je compte bien manger aussi, princesse sarah ;-))

    Esme je me suis fait faire sur mesure une robe spéciale en voile de copton taupe (avec houpelande en cachemire beige pour l’hiver, oeuf corse), et j’ai des sandales en nubuck vieux rose très très doux ;-))

  • #80 Esme le 2 mai 2008 à 19 h 59 min

    princesse sarah j’ai le bol de noix de cajou sur les genoux!!! bon ap alors!!

    la baguette en forme de couer c’est fort qd meme!!:-)))

  • #81 princesse sarah le 2 mai 2008 à 20 h 01 min

    Ouf, j’ai ressenti un petit moment de grande solitude (elle déchire sa race, cette antithèse, c’est digne d’Hugo !)

  • #82 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 02 min

    Ah et puis le fromage de la mère Loïk c’est vachement bon !!

    Véronique tu nous pardonnes de faire les idiotes dans ton billet ? Ca fait du bien à quelques unes, visiblement ;-)

  • #83 princesse sarah le 2 mai 2008 à 20 h 03 min

    Ouais, ouais, la baguette en forme de coeur, c’est cool ; je peux faire étoile et fleur, aussi. Comme ça, mon fils peut crâner avec un super goûter à l’école (ça compense toutes les fois où j’arrive en retard). Je le conseille à toutes les bonnes mères indignes (et à tout le monde, en fait…)

  • #84 Esme le 2 mai 2008 à 20 h 03 min

    ah je n’en espérais pas<moins de ta part!! ;-)
    j’aore quand ca pat en vrille, nous on boit, princesse sarah se prends pour Hugo, toi pour une bonne soeur, ben elle est belle la france!

  • #85 princesse sarah le 2 mai 2008 à 20 h 04 min

    Hein, à Paris on connaît la mère Loïk ? Pas moyen d’être tranquille à l’Ouest !

  • #86 Esme le 2 mai 2008 à 20 h 05 min

    moi je connais la mere Loik!c’est quoi?? genre kiri?

  • #87 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 06 min

    Ben tu nous prends pour des bouseux, princesse sarah, ou bien ? ;-)) C’est vendu chez Monop, comme tous les bons trucs, slurp ! ;-))

    Moi aussi je suis pour la vrille de temps en temps, je voudrais juste être sûre que ça n’ennuie pas Véronqiue, mais visiblement elle est partie boire avec des vrais gens ;-)

  • #88 Esme le 2 mai 2008 à 20 h 08 min

    esperons que ca la fait sourire…hein Veonique tu nous en veux pas?

  • #89 princesse sarah le 2 mai 2008 à 20 h 10 min

    Des bouseux, non, je ne me permettrais pas : c’est juste que ça m’épate. Pardon, Véronique, mais bon, on peut considérer que de l’amour à la nourriture, il n’y a qu’un pas (ça, c’est plus genre J.P. Sartre).

  • #90 lili le 2 mai 2008 à 20 h 10 min

    Je bois du Noilly Prat, c’est blanc, je suis raccord ac les copines, tchin!

    Heureusement que je ne suis pas la seule ici à trouver que les plaisirs des sens, au bout d’un moment (4 mois, à tout hasard), ça vous tire vers le haut et ça met de bonne humeur
    j’ai eu un petit moment de solitude ;o)))

    Sinon, le plaisir des sens classique consiste à se taper des litres de Hagen Daasz à même le pot en carton, chacun ses goûts, la geule de bois est la même mais avec mon système, on parle à des gens et on fait des comparaisons

    sans compter qu’on peut même apprendre des trucs… tandis que les glaces, on les connaît, pas vrai?

  • #91 lizou le 2 mai 2008 à 20 h 10 min

    Le pti truc qui fait chaud au ventre quand on a froid au coeur c’est un petit rhum coca avec une paille rose, des tongs au pied, le balcon ouvert et une rigolade avec une copine où tu pleures à moitié tout en pouffant!
    les mecs pour faire transition ça vient bien plus tard, quand le chagrin est un peu parti, et on sait jamais qui est transition et qui va rester!

  • #92 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 20 h 10 min

    ça dégénère…dans l’éthylisme !!!
    ben moi j’ai carburé au Mumm je vous ferais dire !! avec du comté en plus !!!

    je pense que véronique doit rire en nous lisant !!

  • #93 Diripouf le 2 mai 2008 à 20 h 11 min

    Attendez attendez, je sors le whisky et j’arriiiiiiiiive !!

  • #94 lili le 2 mai 2008 à 20 h 13 min

    hu hu , ça fait du bien, je me ressers

  • #95 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 20 h 13 min

    lizou ce que tu dis est vrai…les mecs transition, ça vient quand le chagrin est un peu parti;
    et en ce qui me concerne, il n’y a jamais eu de doute, ils n’étaient que de passage…et je pense notamment à celui qui m’a offert un sccrabble pour la st valentin….ou qui me disait « si dieu existe, c’est un extraterrestre » très sérieusement ….franchement, ça ne peut être que transitoire, un truc pareil !!!

    Dieu me pardonne, il était informaticien, le pauvre -))))

  • #96 Esme le 2 mai 2008 à 20 h 13 min

    emmanuelle tu fais ds le chic toi!
    combien de mois le comté? parce que si tu dis president d’un coup le chic redescends, quoi je suis snob? oui et j’assume! ;-))))

    je fais un peu plouc avec ma leff et mon bol de noix presque finies!

  • #97 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 14 min

    Tu es au champagne emmanuelle h ?? Roh la classe !

    Noilly prat c’est impec lili, perso je suis au bourgogne aligoté (mais du bon ;-)

    Et je suis hyper pour le truc de lizou qui fait chaud auu ventre (et au coeur), perso j’ai beaucoup pratiqué ça l’été dernier (sans les tongs et le balcon, on fait ce qu’on peut), ben ça m’a sortie de ma tristesse drôlement vite ;-)

  • #98 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 20 h 15 min

    l’an prochain, j’habite près de reims, autant m’acclimater !!
    le comté…miam, délicieux !! je l’ai fini d’ailleurs …..

  • #99 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 18 min

    Diripouf tu bois du wiskhy fumé ou pas fumé ? (ben quoi, ça m’interroge)

    emmanuelle h tu as hyper raison, le bon champagne ça rend pas malade ;-)

  • #100 princesse sarah le 2 mai 2008 à 20 h 18 min

    Oui, je suis d’accord aussi : avant les mecs de transition, il faut revenir un peu sur terre. Parce que si c’est mec de transition pour se casser les dents et se dire ‘ »hum, finalement, j’étais mieux dans les bras de l’Homme (ex) parce que c’était plus que du sexe, c’était de l’amour, etc », bof, c’est pas l’effet recherché.

  • #101 Esme le 2 mai 2008 à 20 h 19 min

    du whisky fumé? c’est quoi ce truc??

  • #102 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 20 h 19 min

    c’est…oups….clair !!!

    si avec ça, véronique ne décide pas de se faire bonne soeur et de picoler, on a de la chance…..

  • #103 princesse sarah le 2 mai 2008 à 20 h 20 min

    Ah, je vois qu’on parle encore gosier : je suis à côté de la plaque

  • #104 lizou le 2 mai 2008 à 20 h 20 min

    les bonnes soeurs elles font souvent des liqueurs…ceci explique cela?

  • #105 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 21 min

    L’autre jour chez la gynéco il y avait une bonne soeur dans la salle d’attente, j’ai halluciné, j’avais jamais pensé que c’est pas parce que ça sert pas il faut pas s’en occuper quand même ;-)

  • #106 Esme le 2 mai 2008 à 20 h 21 min

    j’adore les philosophie de gens ayant d el’alcool ds le sang, ca me fait tjs rigoler!

  • #107 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 22 min

    Pas du tout princesse sarah, on a le droit d’être dans le sujet ou à côté, c’est vendredi soir, hop !

  • #108 Esme le 2 mai 2008 à 20 h 22 min

    ya des bonnes soeurs a coté de chez moi, faudrait que j’aille voir si elles font de la liqueur ou du fromage!

  • #109 princesse sarah le 2 mai 2008 à 20 h 22 min

    Emmanuelle h, je vois une autre option pour véro : refaire un tour de ce blog et aller braquer une banque, tellement elle aura envie de tout s’acheter (maquillage, sacs, chaussures, sapes,etc).

  • #110 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 20 h 23 min

    j’arrive pas à taper tellement je ris !!
    hélène, ton comm sur la bonne soeur est à hurler de rire !!!

  • #111 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 20 h 24 min

    princesse sarah…tout à fait d’accord, moi je veux bien l’accompagner et faire le guêt ou conduire la voiture…

  • #112 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 24 min

    Ben oui mais c’est vrai, je te jure, je me suis dit, totalement gourdasse : »bon sang, j’aurais jamais pensé qu’elles avaient un vagin !! » ;-))

  • #113 Diripouf le 2 mai 2008 à 20 h 25 min

    Du fumé, of course my darling :)

    Sacrément bon d’ailleurs, miam ;-)))

    (Glenmorangie, 15 ans d’âââââge)

  • #114 princesse sarah le 2 mai 2008 à 20 h 25 min

    Emmanuelle h, moi je me déguise en daisy, comme dans tous les bons films, et toi ? après, on fonce s’acheter des manolo blanhick

  • #115 Esme le 2 mai 2008 à 20 h 26 min

    qui te dis qu’elles s’en servent pas d’ailleurs, on n’en sait rien! ;-)

  • #116 princesse sarah le 2 mai 2008 à 20 h 27 min

    Quand même, on peut leur tirer notre chapeau, aux bonnes sœurs ! Toute cette pureté, ça laisse rêveuse, non ?

  • #117 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 27 min

    C’est vrai Esme, tu as raison ;-)

    princesse sarah où et-ce qu’on trouve des manolo en France ???

    Ah ah, du fumé, m’étonne pas de toi, femme de goût ;-)

  • #118 Plume le 2 mai 2008 à 20 h 28 min

    Moi j’ai vécu une sacré rupture après deux ans d’amour fou. J’ai cru que j’allais crever. J’ai même cru que j’étais morte, pendant près d’un an…. Et puis un beau brun, un soir d’été, au milieu d’une nuit festive, m’a dit plein de jolis mots. Deux ans plus tard, je suis toujours avec ce beau brun et, même si je pense encore, parfois, à ce premier grand Amour, mon sauveur le dépasse à tous les niveaux.
    Perds pas espoir, on t’emmenera encore dans les étoiles. Et de plus belles façons.
    Courage.

  • #119 camillehamelin le 2 mai 2008 à 20 h 29 min

    huhu les filles ça déconne plein tube par ici.

  • #120 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 29 min

    Waow ! Comme quoi le coup de la transition, parfois ça marche ! Merci Plume ;-)

    Yep camillehamelin, ça arrive pas souvent, profites-en ;-)

  • #121 camillehamelin le 2 mai 2008 à 20 h 30 min

    oui oui c’est ce que je fais :)) Je me gondole derrière mon écran…

  • #122 Diripouf le 2 mai 2008 à 20 h 31 min

    Pour rester dabs le sujet, ici on peut acheter des préservatifs au whisky… :-D

    (la grande classe !)

    Je sens que vous aller me réclamer un test à corps et à cri, mais depuis que ma mère en a acheté un pack de 6 (et m’a fait un débriefing après, cela va sans dire !!), ça va me bloquer méchant ;-))))))

  • #123 Esme le 2 mai 2008 à 20 h 33 min

    Diripouf, ils savnt plus quoi inventé ses ecossais!
    bientot ce sera gout haggins vachement moins tentant tout de suite!

  • #124 lizou le 2 mai 2008 à 20 h 34 min

    Les bonnes soeurs c’est comme les scouts, j’en avais jamais vu gamine, c’était comme une sorte de légende, et maintenant à chaque fois que j’en vois je rigole toute seule.

  • #125 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 34 min

    Ta mère achète des présos alcoolisés et te raconte ensuite ce qu’elle en a fait Diripouf ?? Je suis scandalisée, dans mon âme de bonne soeur ;-)))

  • #126 lizou le 2 mai 2008 à 20 h 35 min

    des capotes au sky, mon dieu, ça fait alcolo, quand même!

  • #127 Esme le 2 mai 2008 à 20 h 35 min

    je suis morte de rire Helene!!!

  • #128 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 36 min

    Je suis pas sûre que le sky soit dément pour la muqueuse vaginale (remarquez c’est sans doute pas destiné à cet usage ;-)))

    Ben quand même Esme, t’imagines ta mère te raconter ce genre de truc ?? Moi je serais complètmnt traumatisée !!

  • #129 lizou le 2 mai 2008 à 20 h 36 min

    Moi je sais même pas si ma mère a un vagin ;-)) y’a quelques soupçon c’est tout…

  • #130 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 37 min

    Ah ben voilà, lizou a dit exactement ce que je ressens ;-)))

  • #131 Diripouf le 2 mai 2008 à 20 h 38 min

    Ah ben ma mère c’est tout un phénomène, elle s’est quand même tapé le type qui peignait la façade de notre immeuble hein… :-/ et l’a foutu dehors après avoir fait son affaire parce qu’elle s’est aperçue qu’il avait « Minute » dans son sac…

    Je dois être une bonne soeur aussi, parce que ça me choque aussi :-D

  • #132 Esme le 2 mai 2008 à 20 h 38 min

    je suis explosée!

  • #133 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 39 min

    Diripouf, pense à ta mère qui nous lit peut-être, et ne dévoile pas tout, par pitié !!! ;-)))

    Sinon c’est normal d’être choqué par la sexualité de nos parents, comme eux sont choqués par la nôtre.

  • #134 Esme le 2 mai 2008 à 20 h 39 min

    C’est quoi Minute???
    l’inculte de service bonjour! ;-)))

  • #135 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 40 min

    Un journal de fachos ;-)

  • #136 camillehamelin le 2 mai 2008 à 20 h 40 min

    C’est un journal d’extrême droite, non?

  • #137 lizou le 2 mai 2008 à 20 h 40 min

    Un journal d’extreme droite, a ne pas confondre comme moi avec le 20 minutes…

  • #138 camillehamelin le 2 mai 2008 à 20 h 41 min

    ah oui en effet c’est pas pareil!!!
    La tête des gens si on distribuait Minute à la sortie du métro :-S

  • #139 Esme le 2 mai 2008 à 20 h 42 min

    ben merci de m’instruire les filles!
    j’ai jamais vu ca de ma ve et je veux pas voir!

  • #140 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 43 min

    lizou tu es grave ;-)))))

  • #141 Diripouf le 2 mai 2008 à 20 h 43 min

    Hahaha, je vais raconter mes histoires de fesses ici alors, comme ça si elle me lit elle sera traumatisée aussi !!

    Alors hier soir…

    :-))))

  • #142 Esme le 2 mai 2008 à 20 h 45 min

    on est toute plus grave les unes que les autres!;-) ca fait palisir!

  • #143 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 45 min

    Non quand même Diripouf, ça serait moyen pour Véronique, contentons-nous des bonnes soeurs et des mères lubriques ;-)))

  • #144 magalie18 le 2 mai 2008 à 20 h 45 min

    j’arrive un peu au milieu là mais je penses que nos parents sont bien moins choqués par notre sexualité que nous par la leur…. à méditer

  • #145 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 46 min

    Tu crois magalie18 ? C’est très intéressant, ça mériterait qu’on leur pose la question.

  • #146 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 20 h 48 min

    y a un épisode de friends comme ça….où ross visualise subitement sa propre mère alors que rachel est en face de lui en super bikini doré…..

  • #147 Cécile de Brest le 2 mai 2008 à 20 h 48 min

    Stop !
    J’en peux plus, z’êtes folles, les filles.

    J’ai fini mon blanc, va falloir autre chose ;-))

    Allez, je file mettre mes Converse, me poser sur le canapé et me dire que la vie n’est pas si moche ;-)))

  • #148 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 20 h 48 min

    et bien sûr ça lui coupe tous ses effets….

  • #149 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 49 min

    C’est sûr que le bikini doré avec des converse, c’est pas ce qu’il y a de plus heureux.

    ;-)))

  • #150 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 20 h 51 min

    tu l’as dit….-)))

  • #151 Cécile de Brest le 2 mai 2008 à 20 h 52 min

    Ahh ??? Certes, un bikini argenté serait plus élégant avec des Converse roses.

    Vous m’avez toute retournée avec votre histoire de bonne soeur chez le gynéco, j’avais une grand-tante bonne soeur, j’ai du mal à l’imaginer…
    Bon, faut que je pense à autre chose ;-)

  • #152 lizou le 2 mai 2008 à 20 h 52 min

    C’est pas tjs gai non plus de vivre avec un mec, là le mien regarde bruce lee. c’est bien d’etre seule aussi! en plus il connait les dialogues (et quels dialogues) par coeur…rien de lubrique sous le soleil!

  • #153 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 20 h 53 min

    mais attends lizou, révolte-toi !! chez nous, c’est moi qui actionne les télécommandes !!

  • #154 Diripouf le 2 mai 2008 à 20 h 54 min

    C’est malin, j’arrive plus à boire mon whisky maintenant, j’ai des images louches en tête !!

    >_<

  • #155 Cécile de Brest le 2 mai 2008 à 20 h 55 min

    Tiens, le mien aussi regarde Bruce Lee.
    Je ne comprends même pas qu’on puisse regarder ça, c’est juste pas regardable;-))

  • #156 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 20 h 55 min

    ça passe encore ces trucs ?

  • #157 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 56 min

    Voui le célibat a de trèèèès bons côtés (genre, la paix ! ;-)))

  • #158 lizou le 2 mai 2008 à 20 h 57 min

    Nan après j’ai une excuse pour le savater, c’est le film ça m’a donné envie…
    Ya rien à la télé, le désert audio visuel, je vais regarder chambre 1400 kèkchose sur mon ordi, oui oui le film de stephen king….il y a aussi un bouquin qu’il a écrit jeune qui parait, Blaze…de bonne soirée en perspective!

  • #159 Cécile de Brest le 2 mai 2008 à 20 h 58 min

    Pfff, je ne peux même pas aller me faire un masque, j’en ai déjà fait un hier :-(((

    Je vais prendre un bouquin, tiens !

  • #160 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 58 min

    Moui la chambre machin c’set très moyen, j’ai été assez déçue, ça fait pas peur du tout…

    Cécile je suis morte de rire ;-)))))

  • #161 Esme le 2 mai 2008 à 20 h 58 min

    ah le celibat et le choix a la tele , l’apero n’importe quelle heure, les hsitoires de bonnes soeurs et autres!!!!

    bruce lee les filles vous etes courageuses!

  • #162 Diripouf le 2 mai 2008 à 20 h 58 min

    AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAh mes voisins se sont mis à l’oeuvre !! C’est quoi cette conspiration pour me faire rendre mon whisky là ?

    Vite, de la musique à fond !

    iiiiiiiiiiiiiiiiik

  • #163 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 20 h 59 min

    vive le docteur house en dvd…..bonne soirée alors les filles !!!

  • #164 Hélène le 2 mai 2008 à 20 h 59 min

    Qué ?? A 21h00 Diripouf ? Pfiou, des vrais bonnets de nuit dis donc !

    Tu peux pousser des cris atroces, aussi, il semble que ça marche ;-)))

  • #165 Esme le 2 mai 2008 à 21 h 01 min

    des bonnets de nuit! quelle expression j’adore!

    fais quelque hose diripouf c’est pas possible! va sonner chez eux! ben quoi?

  • #166 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 21 h 01 min

    tu n’avais pas fait un billet à ce sujet ??

  • #167 Diripouf le 2 mai 2008 à 21 h 01 min

    Il est 20h ici, encore plus incompréhensible.

    J’ai mis Brel à fond, ça devrait les décourager, non ?

    hin hin hin

  • #168 Esme le 2 mai 2008 à 21 h 01 min

    21h meme pas Helene, ya une heure d’ecart non avec nous!
    tu vas dire c’est mieux que le journal hein? ;-)

  • #169 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 21 h 01 min

    Brel et en flamand …ça devrait le faire !!

  • #170 Esme le 2 mai 2008 à 21 h 03 min

    la conspiration feminine n’a pas de limites!

  • #171 Hélène le 2 mai 2008 à 21 h 03 min

    Ahhh, trop fort, Brel contre les gémissements des voisins ;-)))

    yep je m’étais insurgée contre ça :
    http://www.monblogdefille.com/blog/20080204j-en-peux-plus-d-entendre-mes-voisins-niquer

  • #172 Sorcierecamomille le 2 mai 2008 à 21 h 03 min

    Chère Véronique, je vais sûrement répéter ce que d’autres ont déjà dit, mais ton mail me touche particulièrement puisque j’ai vécu exactement la même chose. Comme toi, je croyais que c’était le bon, que ce serait le seul, le plus parfait, etc. Comme toi, j’avais ce désir de plaire sans forcément y arriver. Et comme toi il m’a quittée et j’ai passé un an et demi à pleurer. Oui, voilà, un an et demi. Pour une relation d’un an. Je vais mieux depuis décembre dernier seulement. Et je sais que le 8 juin sera toujours une date difficile à passer. Il n’y a pas de solution miracle. Je crois que les autres ont donné de bons conseils. Ne pas écouter les gens qui te répètent un de perdu, 10 de retrouvés, il n’était pas pour toi et compagnie. ce n’est pas ce que tu penses et c’est ce que toi tu ressens qui compte.
    Pleurer beaucoup, piquer des crises de rage si ça peut faire du bien, éviter de le voir, ne pas chercher à connaître sa vie et surtout s’il a quelqu’un de nouveau, c’est fondamental.
    Bon courage et toutes mes amitiés.

  • #173 princesse sarah le 2 mai 2008 à 21 h 04 min

    Sonner chez eux ! T’imagine s’ils te font rentrer ! Dans l’antre de la fornication ! Quelle horreur ! Bourre donc tes oreilles de Boules Quiès et fais un regard entendu la prochaine fois que tu les croises (toises) dans l’ascenseur. C’est plus convenable, pour des dames de notre rang !

  • #174 Diripouf le 2 mai 2008 à 21 h 06 min

    Oh la la, je culpabilise, j’entends plus rien…

    C’est mesquin ce que je viens de faire non ?

  • #175 emmanuelle h le 2 mai 2008 à 21 h 07 min

    c’est bon la mesquinerie souvent !!!

  • #176 princesse sarah le 2 mai 2008 à 21 h 07 min

    Hin hin hin, machiavélique. Mais tu n’y es peut-être pour rien, à vrai dire…

  • #177 Hélène le 2 mai 2008 à 21 h 08 min

    Tsss pas du tout, tu as très bien fait, on a droit à un espace personnel de silence, bordel !

  • #178 Esme le 2 mai 2008 à 21 h 08 min

    tu sais Helene j’avais loupé ce post!
    du grand art dis donc tu devais etre remonté je suis mdr a lire les commentaires en plus!
    j’etais au canada c’est pour ca que je l’avais pas vu!!!

  • #179 Hélène le 2 mai 2008 à 21 h 09 min

    Voui Esme c’était un peu pénible, j’en avais ras le bol ;-))

  • #180 princesse sarah le 2 mai 2008 à 21 h 10 min

    Ah oui, Hélène, pour les manolo, je commence à me faire une raison : on ne peut en trouver en France. Je pensais que toi, en tant que Parisienne, tu aurais une piste.
    Je crois que le plus proche, c’est Londres, ville que l’on devrait d’ailleurs annexer à la France, et rapprocher de quelques centaines de kilomètres de Paris, histoire de se dire que l’on peut trouver des manolo en France.

  • #181 Esme le 2 mai 2008 à 21 h 11 min

    et ca c’est calmé depuis?

  • #182 Diripouf le 2 mai 2008 à 21 h 12 min

    Beuh, ras le bol de quoi ?

    Bon, je suis rassurée, je viens de lire ça : http://www.rue89.com/et-pourtant/sexe-selon-les-chercheurs-plus-long-cest-pas-forcement-plus-bon

    Peut-être qu’ils se situent juste vers les 10 minutes :)

  • #183 Hélène le 2 mai 2008 à 21 h 12 min

    Ras le bol de les entendre s’époumonner Diripouf ;-)

    Oui Esme grâce au ciel y’en a qui sont partis, c’étaient les pires ;-)

    princesse sarah il faudrait faire ça, en effet, et les passer à l’euro, aussi ,-))

  • #184 shishi le 2 mai 2008 à 21 h 14 min

    bon j ai pas lu tous les commentaires ( c est quand meme bien malheureux de pas pouvoir commenter correctement a cause d un travail moi j’vous l’dis ! ) mais ton idée me parait tres bonne. Partir un peu se changer les idées, changer d environnement ( moi j aime bien aussi changer de tete mais ca peut etre dangereux :) ) et sinon mon petit conseil qui marchait pour moi : t occuper de toi. Profites en pour t accorder plus de temps, essaye de vivre ta vie et ca passera.

  • #185 Esme le 2 mai 2008 à 21 h 14 min

    non non pas les passer à l’euro tu ris ou bien? vu le cours actuel ca vaut vachment moins cher pour nous!
    quoi je suis le diable???

  • #186 Hélène le 2 mai 2008 à 21 h 16 min

    Mais non, je parlais des anglais Esme ;-)

  • #187 Esme le 2 mai 2008 à 21 h 17 min

    ahhh comme d’hab j’ai rien compris! lol!

  • #188 princesse sarah le 2 mai 2008 à 21 h 17 min

    Ah voui, Esme, moi comprendre : c’est exactement comme les 3 paires de chaussures Melissa que je me suis fait venir d’Australie. Le dollar australien, pipi de chat, à côté de l’euro.

  • #189 Hélène le 2 mai 2008 à 21 h 18 min

    Uhhhhhhhhhhhh, il y a des chaussures sympas en Australie ??? Ca m’intéresse ! ;-)

  • #190 Esme le 2 mai 2008 à 21 h 21 min

    tu vas en australie Helene, et tu l’as pas idt?

  • #191 princesse sarah le 2 mai 2008 à 21 h 21 min

    Tu sais, les chaussures Melissa en plastique qui sentent le bonbon à la fraise. J’irai pas à un entretien d’embauche avec, mais ça se voit à peine, qu’elles sont en plastoc, elles ne sentent pas fort, et, miracle, je peux courir avec des talons de 10cm tellement je suis à l’aise. Et ils ont des paires de tongs lacées qui déchirent leur race.
    Attends, je te donne le lien

  • #192 Diripouf le 2 mai 2008 à 21 h 22 min

    Y z’ont que des tongs là-bas non ?

    J’hésite à remettre de la musique normale, ça va les relancer…

  • #193 princesse sarah le 2 mai 2008 à 21 h 22 min

    Tu vas en Australie ?

  • #194 Hélène le 2 mai 2008 à 21 h 22 min

    Diripouf ;-)))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))

    Non non je vais pas du tout en Australie,simplement je croyais qu’il n’y avait que des kangourous et des cancers de la peau, là-bas, donc je découvre la production de godasses avec intérêt ;-))

  • #195 Esme le 2 mai 2008 à 21 h 24 min

    des godasses en peau de kangourou peut etre aussi!
    ca doit tenir chaud au pied et en plus avec la poche c’est pratique! :-)

  • #196 princesse sarah le 2 mai 2008 à 21 h 25 min

    http://www.melissaaustralia.com.au/shop

    Désolée, mes bonnes amies, je n’arrive pas à faire le lien

  • #197 Hélène le 2 mai 2008 à 21 h 26 min

    Ah ben si ça marche très bien !

    Alors donc ce sont ds godasses en plastoc ?? Et tes pieds ne s’échauffent pas, là-dedans ?

  • #198 princesse sarah le 2 mai 2008 à 21 h 27 min

    Redésolée, Hélène, pour les godasses, elles sont fabriquées au Brésil, c’est une marque brésilienne commercialisée en Australie. Ceci dit, une amie m’a ramené d’Australie de jolies bottines en peau de chaipaquoi d’Australie. Donc godasses pour bébé en fourrure genre Alaska, il y a

  • #199 princesse sarah le 2 mai 2008 à 21 h 29 min

    Véritablement pas, tu peux même y aller nu-pieds, ça schmoutte pas du tout, t’es à l’aise comme dans tes chaussons Isotoner. Je peux les porter toute une journée (et je vais travailler à pieds et je suis prof, alors je passe journée debout)

  • #200 Diripouf le 2 mai 2008 à 21 h 29 min

    Je sais pas si c’est les godasses australiennes, le whisky, le Petit Journal de Barthès ou les voisins précoces, mais je suis littéralement morte de rire devant mon Mac… j’ai mal au ventre !!

  • #201 Hélène le 2 mai 2008 à 21 h 29 min

    Oui, ce sont des Ugg, les seule chaussurse australiennes mondialement connues, donc ;-)
    (les trucs fourrés, j’entends, pas le trucs en plastoc ;-)

    Ben ça alors, c’est comme des Crocs en beaucoup moins moche finalement ??

  • #202 Esme le 2 mai 2008 à 21 h 30 min

    Diripouf je suis comme toi! morte de rire depuis tout a l’heure!
    et les chaussures en poil de chepakoi qui ne schmout pas trop dorle!

  • #203 princesse sarah le 2 mai 2008 à 21 h 32 min

    Voui, c’est des Ugg ! Mais ma parole, tu connais tout !

  • #204 Diripouf le 2 mai 2008 à 21 h 33 min

    Mais c’est absolument dégueulasses, c’est australien les Ugg ? Mais ils doivent suer comme des boeufs là-dedans, bonjour la piscine à microbes puants ! berk berk berk

  • #205 Hélène le 2 mai 2008 à 21 h 34 min

    Ah ben les Ugg c’est le minimum syndical fashion, quand même ;-)

  • #206 lizou le 2 mai 2008 à 21 h 34 min

    C’est les pompes de paris hilton et pamela anderson! oh ça fait longtps que je suis pas allée chez le coiffeur!

  • #207 princesse sarah le 2 mai 2008 à 21 h 35 min

    Les bébés, ils ne puent pas des pieds, voyons !

  • #208 princesse sarah le 2 mai 2008 à 21 h 35 min

    Comment, les pompes de Paris et Pamela ! Je vais plus oser les mettre !

  • #209 Esme le 2 mai 2008 à 21 h 36 min

    oh si yen a des bébés qui puent des pieds!

  • #210 Diripouf le 2 mai 2008 à 21 h 36 min

    Hein, mais qui a parlé de bébé ? Je suis larguée là…

    (ouaip, c’est le minimum syndical, à la limite du laid à mon goût mais même sans aller jusque là, imagine-toi des trucs fourrés par 40 degrès à l’ombre !)

  • #211 Hélène le 2 mai 2008 à 21 h 37 min

    T’inquiète princesse sarah, des tas de filles branchées beaucoup plus chics que ça en portent, tu peux garder les tiennes sans crainte ;-)

    (Diripouf l’hiver ça caille en Australie non ? D’où les Ugg ;-)

  • #212 princesse sarah le 2 mai 2008 à 21 h 38 min

    Ouf, merci, Hélène.

  • #213 lizou le 2 mai 2008 à 21 h 40 min

    c’est plus joli que les crocs quand même.

  • #214 Esme le 2 mai 2008 à 21 h 40 min

    C’est princesse sarah qui disent que els bébés ca sent pas des pieds!

  • #215 Hélène le 2 mai 2008 à 21 h 43 min

    Diets les enfants, je fatigue, vous m’en voulez pas si je vous abandonne pour aller me foutre au pieu avec mon bouquin d’horreur ? ;-)

  • #216 lizou le 2 mai 2008 à 21 h 43 min

    Mon frère il avait les cheveux qui puent, il transpirait de la tête cette andouille. quand je sens des odeurs de cheveux crades je pense à lui quand il était petit (et mignon).

  • #217 Esme le 2 mai 2008 à 21 h 45 min

    lozou tu me fais trop rire!

    Bonne nuit Helene!

  • #218 princesse sarah le 2 mai 2008 à 21 h 45 min

    Quel charmant tableau de famille, dis-moi, lizou. Hélène, non, on ne t’en veut pas. Bonne nuit d’horreur. Moi, je vais d’ailleurs aller lire un livre de Bridget française.

  • #219 Hélène le 2 mai 2008 à 21 h 47 min

    Ciao les filles, merci pour cette délicieuse soirée ! ;-)

    Véronique j’espère vraimet vraiment que tu ne nous en veux pas !

  • #220 lizou le 2 mai 2008 à 21 h 50 min

    bonne nuit! des biz à véro!

  • #221 Mouniou le 2 mai 2008 à 22 h 01 min

    J’ai bu un p’tit coup de rouge à vos santé, à celle de Véronique, qui me peine.
    Oui, je suis un peu bouseuse, je bois du rouge. C’est à dire qu’hier je me suis fait un apéro whisky super de chez super ! ça m’a pris comme ça. Aussi je ne peux pas recommencer tous les jours.

    Alors….1 – je comprends totalement que la sexualité des parents ne regarde pas les enfants ; ça serait même complètement perturbant, nocif !
    2 – Personnellement la sexualité de mes enfants ne me regarde pas ; mais ça ne me perturberait nullement s’il me venait à l’imaginer.C’est tellement normal ! Mais ce n’est pas pour cela que je m’attarderais à l’imaginer, je le précise bien.(je suis foutraque, mais pas malsaine).

    3 – alors c’est la que ça se corse….la bonne sœur chez le gynéco ; elle était peut-être enceinte d’un moine , qui venait la retrouver le soir, sur la bande de terre découvrant à marée basse, entre son couvent et celui de la nonne. Pour des ébats effrontés.
    Ou, elle s’était chopée une blennorragie avec le curé de sa paroisse, coincée dans le confessionnal
    Ou encore c’était un travelo qui venait faire parachever sa reconversion

    Tu es toujours une bonne sœur, Hélène ?

    Ahahahah!!! on en voit des choses dans la vie, ma pauvre Josette, avec tes soquette.

    A propos de baise, euhh pardon de fornication, ne saviez-vous pas que l’on appellait « le café du pauvre », lorsque le bouseux sautais sur sa bouseuse aprés déjeuner. ya pas d’heure pour bien faire.

    A vos santé si vous êtes encopre là. Et bises à Véronique.

  • #222 Cueldalie le 3 mai 2008 à 0 h 02 min

    1 – couper les ponts
    2 – du temps

  • #223 Véronique le 3 mai 2008 à 0 h 37 min

    Bonsoir à toutes, ou plutôt bonne nuit…

    Il y a quelques heures, je suis partie de mon écran, il y avait 49 commentaires… Je reviens il y a vingt minutes, j’ai un mail d’excuses d’Hélène pour la conversation qui est partie en live et il y a 222 commentaires, ça m’a fait un choc ! lol

    Je ne vous en veux pas du tout d’avoir rigolé grâce à mon mail, vos commentaires m’ont aussi fait sourire voire même rire, c’est peut être pas si grave finalement d’être célibataire??!!

    Pour répondre à vos questions, je rentre de l’opéra, c’était, comment dire, nul… Enfin, non, la prestation n’était pas nulle mais j’étais super fatiguée et mal assise… En plus j’y allais avec mon ex… (Bouh, je sors)

    Pour faire simple, l’été dernier j’avais emménagé sur son palier pour me rapprocher de lui et de mon école. Or, voilà entre temps s’est passé ce que vous savez. Donc, on se voit encore tous les jours, parce qu’on en a envie, dès qu’on ne veut pas voir l’autre on ne se force pas.

    Et puis cette soirée opéra était prévue de très longue date, alors j’y suis allée malgré un manque total de motivation… D’ailleurs, je lui ai dit que je m’étais emmerdée et que c’était certainement à cause des autres soirées à l’opéra qu’on avait passées avant et de sa compagnie. Voilà, c’est pas plus grave que ça, j’ai commaté avec de la musique classique dans les oreilles, ça m’arrive bien à la maison aussi ! Pour vous rassurer, il part dans un mois à l’autre bout du monde, donc les sorties ensemble n’auront plus lieu…

    Voilà, je vais aussi aller me coucher, c’est fou, il y a deux heures je dormais et là j’ai plus envie..

  • #224 Muriel le 3 mai 2008 à 10 h 54 min

    Je viens de passer par cette douloureuse épreuve….je sortais depuis un an avec un chanteur (je garde son anonymat), j’avais prévu de quitter mon Sud natal pour venir m’installer sur Paris et il m’a quitté sous prétexte qu’il voulait uniquement se consacrer à sa musique et ne voulait pas d’un couple….Du jour au lendemain….
    J’ai pleuré et puis je me raisonne en me disant que c’est un goujat et qu’il ne méritait pas….Mais seul le temps pourra cicatriser mon petit coeur…..

  • #225 Jenesaispasmemaquiller le 3 mai 2008 à 11 h 31 min

    Difficile d’avoir confiance en ces mecs…

  • #226 Lorel le 3 mai 2008 à 11 h 50 min

    Tu m’étonnes!

    @Muriel comment t’as fait pour tenir aussi longtemps à distance avec ce type de mec?
    faut avoir sacrement confiance en son couple! vue les « harpies » qui traînent autour des musiciens…

    Comme pour Véronique… Le temps permet de refermer toutes les blessures

  • #227 funambuline le 3 mai 2008 à 11 h 56 min

    Vous êtes dingues… et pendant que vous picoliez virtuellement j’ai picolé en vrai et drôlement mal à la tête… la picole virtuelle a du bon!!! :-)

  • #228 Hélène le 3 mai 2008 à 12 h 02 min

    Mouniou je vois que tu es en pleine forme, ça me fait plaisir ! ;-)

    Cueldalie sois la bienvenue, et merci pour ce commentaire plein de bon sens, je suis hyper d’accrod avec toi, couper lse ponts, c’est fondamental. Et bein sûr, du temps.

    Véronique j’espère que ce matin au réveil le moral est au rendez-vous ? Il fait beau chez toi? Parce que ça aide, mine de rien. Ici à Paris c’est divin, soleil et 20°, un merle chante dans la cour, j’entends les les cloches du Sacré Coeur, je suis en havaianas, la vie est belle ;-)
    (pardon, je m’étends un peu, mais c’est rare de ressentir tout ça ici)

    Lorel bienvenue à toi ;-)

    Ah mais moi je piccolais pas du tout virtuellement funambuline, ça va pas la tête ? ;-)) J’ai pris un anti-migraineux en allant me coucher, je dois le confesser ;-)

  • #229 Gawelle le 3 mai 2008 à 12 h 10 min

    Je n’ai pas lu tous les commentaires, juste les premiers et je sais que ce que je vais dire a déjà été dit, mais comme jsuis une pipelette….
    En un an, je viens d’accuser deux belles ruptures douloureuses.
    La première avec quelqu’un avec qui je venais de passer 7 ans, et on s’est séparés au moment où ENFIN on avait tous les deux des revenus, on prévoyait de faire un enfant et d’acheter une maison.
    Autant dire que la pilule a été dure à avaler.
    Et la 2ème rupture, une relation plus « jeune » juste 2 mois, mais quelqu’un qui avait toutes les qualités que je recherchais chez un homme ( et j’avais eu le temps d’y réfléchir…) et ça a été td’autant plus rude que je n’avais rien vu venir.
    Dans les deux cas, j’ai pleuré tout ce que j’ai pu.
    Le pire a été la période d’espoir, car yen a qui ne peuvent pas s’empecher de laisser la porte ouverte, soit parcequ’ils pensent que ça fait moins mal de donner de l’espoir, soit parcequ’ils se ménagent un retour possible.
    C’est la pire période. Parcequ’on ne fait pas le deuil.
    Une fois qu’on sait que c’est bel et bien fini, et bien l’égocentrisme c’est bien sympa.
    Evidemment, je parle de moi, de ce que j’ai fait, ce n’est pas forcément adaptable à tous, il faut dire que mon ex de 7 ans avait fait de moi quelqu’un qui avait encore moins confiance en elle qu’avant ( et fallait le faire), l’impression de ne rien valoir, de ne jamais faire quelquechose de bien, de ne pas etre bien dans sa peau et j’en passe.
    Bref, donc pour moi, je me suis réfugiée à fond dans l’amitié, et effectivement on fait le tri dans un sens come dans l’autre.
    JE me suis découverte des amis chez des gens dont je ne pensais meme pas qu’il se souciaient une seconde de ce que je pouvais ressentir. Et qui en fait ont été là à chaque instant…Comme quoi.
    Je suis sortie, voir des expos, des concerts, des films, et me dire ahhh quel bonheur de ne pas avoir à lutter pour le convaincre de venir avec moi et finalement ne pas y aller car monsieur a dé »cidé que non.
    J4ai décidé de faire tout ce que je ne faisais pas, profiter de ces moments de célibat pour être spontanée dans tout ce que je faisais.
    Mes amis m’ont dit waouh mais tu revis t’es toute belle toute rayonnante.
    Ah ben ça fait un coup d’entendre ça finalement…
    En s’occupant beaucoup en se recentrant sur soi et ses amis, et bien le temps passe plus vite, et comme c’est le temps qui efface tout..
    Et une fois qu’un certain temps est passé, et bien on devient plus objectif sur la relation. Tellement objectif qu’on se sent bête des fois de pas être la personne qui a pris la décision de tout finir :o) (enfin jdis ça, mais jen suis pas encore à ce stade pour ma derniere rupture qui me reste encore à travers de la gorge)
    Bon voilà, j’ai pas du apporter grand chose de plus, mais pareil si tu veux échanger des mails, demande à Hélène mon adresse, je serais ravie .
    Car oui, aussi, pour moi en tous cas, en parler beaucoup (au risque de saouler les gens, mais bon tant pis :o))) ) ça aide. et ça aide à regarder plus objectivement le passé. A force d’en reparler moi, j’ai réussi à prendre de la distance, prendre du recul et anlyser + del ‘exterieur.
    Donc n’hesite pas
    Le coup de la coupe de cheveux l’été dernier, c’était déjà énorme !!! chapeau d’avoir fait ça, je pense donc déjà que tu t’en relèveras rapidement.

  • #230 Hélène le 3 mai 2008 à 12 h 15 min

    Je suis d’accord avec Gawelle : parler, parler, parler, ça fait sortir la douleur et ça aide beaucoup.

  • #231 Cécile de Brest le 3 mai 2008 à 12 h 16 min

    Moi non plus, je ne picolais pas virtuellement ! Mais pour qui me prend-on, je vous le demande ????? ;-))

  • #232 lizou le 3 mai 2008 à 12 h 25 min

    Et a ta place je le fuirai comme la peste, ça a du etre très douloureux cette soirée à deux, tu verras la distance te fera du bien, tu es trus courageuse ça va payait!

  • #233 Gawelle le 3 mai 2008 à 12 h 37 min

    Pour le coup des mecs de transition…Jpense qu’il y a plusieurs manières de voir les choses aussi
    Quand on a rompu avec mon ex, je me disais, jsuis pas prete de refaire confiance à un gars, jsuis bien mieux celib etc etc ( c’était pas faux d’ailleurs)
    Pour me sentir mieux dans ma peau, je faisais quand meme beaucoup d’efforts vestimentaires, coiffage et tout (enfin efforts, pour moi, minimum syndical pour d’autres, tout est relatif :o) ) sur les conseils de ma tante adorée. Qui a fait les magasins avec moi :o)
    Et puis en jouant au bad avec des amis, j’ai rencontré deux jeunes hommes célibs, à qui j’ai bien plu ( en tenue de sport cest pourtant pas glamour) Une semaine après je prenais mon premier pot avec l’un d’entre eux. On s’est tourné autour quelques temps, on n’a jamais conclu mais je dois dire que de me « focaliser » sur lui, essayer de lui plaire quand je le voyais ça m’a beaucoup beaucoup aidé.
    Et pourtant je savais que ça donnerait rien de bon si on concluait car manifestement trop lunatique (charmant parfois, méchant/mordant d’autres….)
    Finalement c’est avec son colocataire (l’autre jeune homme du badminton) que j’ai conclu,e t avec qui je viens de rompre…grrrr :o)
    Donc le mec de transition, je le vois comme une chance de vroi qu’on plait encore. Qu’on conclut ou pas. Et puis oui le sexe c’est bien aussi, mince :o))))

  • #234 emmanuelle h le 3 mai 2008 à 12 h 42 min

    ah mais moi non plus je ne picolais pas virtuellement…et la tête me tournait sacrément quand je me suis couchée…. et j’ai eu beau tenter de regarder un dvd, j’ai rien compris…..

  • #235 Gawelle le 3 mai 2008 à 12 h 45 min

    Emmanuelle h fallait pas regarder Mulholland drive aussi !!!

  • #236 emmanuelle h le 3 mai 2008 à 12 h 46 min

    même pas…j’ai tenté de résoudre un cas médical avec le docteur house….et j’ai été lamentable !!!!

  • #237 Gawelle le 3 mai 2008 à 13 h 13 min

    Ah mais tu as été distraite par son sex appeal aussi, c’est normal….moi aussi j’adorerais résoudre un cas médical avec lui huhu

  • #238 Diripouf le 3 mai 2008 à 13 h 22 min

    Le sex appeal de Dr House ? Ouh là, le vin vous monte gravement à la tête les filles !! :-D

  • #239 Gawelle le 3 mai 2008 à 13 h 45 min

    Rha mais non il est super miam miam Dr house?? non???
    Bon, ptetre faut que je me trouve un mec moi…. :o)

  • #240 Hélène le 3 mai 2008 à 14 h 07 min

    Pffff, j’espère que Véronique a le moral parce que là ça vole pas haut ;-))

  • #241 Véronique le 3 mai 2008 à 14 h 07 min

    Merci les filles, oui ça va mieux depuis que vous m’avez témoigné de l’attention, il fait beau à Strasbourg, il fait même chaud, je suis allée au marché ce matin… Et puis j’ai aussi fait un gâteau et de quoi manger des crêpes ce soir… Je sais que la balance ne va pas aimer, mais comme je suis en période de concours ça me fait deux excuses pour ne pas être frustrée culinairement…

    Ouf, je pense être sur la bonne voie grâce à vous !

  • #242 Véronique le 3 mai 2008 à 14 h 09 min

    Et puis, je ne suis pas du genre à sortir avec un mec pour le larguer ensuite, je suis trop gnian-gnian et émotive : je m’attache beaucoup trop et trop vite, je serais quand même celle qui en souffrirait le plus !

  • #243 Hélène le 3 mai 2008 à 14 h 11 min

    Véronique, traîter les êtres humains comme des êtres humains et non comme des kleenex, ça n’est pas être gnan gnan, c’est être une fille bien.

  • #244 lizou le 3 mai 2008 à 14 h 15 min

    Et c’est pas parce que y’a des salauds sur terre qu’on doit se comporter pareil. Nan mais dis!

  • #245 Hélène le 3 mai 2008 à 14 h 28 min

    Voilà, exactement, c’est pas en rendant coup pour coup qu’on fera avancer l’humanité…

  • #246 Gawelle le 3 mai 2008 à 14 h 38 min

    Ah parfois on dit ce genre de choses, comme aussi « les mecs tous des c…. », etc etc, on le pense pas, mais ça fait parfois du bien de le dire, en se donnant une impression de maitriser le truc.
    Des fois on a envie de faire la caricature de féministe (je dis bien la caricature :o) ) et puis même si on sait qu’on est bien incapable de ça, ben ….chacun sa manière d’avancer sur le chemin de la guérison…Après, perso le mec kleenex jsuis tout à fait pas capable de ça, trop bisounours, jsrais fichue de m’accrocher au premier venu, moi….Cas deséspéré, je sais :o)

  • #247 Turquoise le 3 mai 2008 à 14 h 59 min

    Véronique, je te trouve formidablement tonique et je suis sûre que tu vas vite cicatriser … Un ami très proche a vécu une rupture dévastatrice l’année dernière , mais ne s’est pas laissé abattre, au contraire ; eh bien, quatre mois après, il a rencontré une fille adorable, elle-même rescapée d’une grosse déception … Coup de foudre immédiat … ils sont ensemble depuis dix mois, et rayonnent en choeur . C’est tout juste s’ils n’envoient pas une grosse boîte de chocolats à leurs ex respectifs pour les remercier d’avoir dégagé le terrain !
    En attendant, à toi les sorties entre filles, les films qu’il n’aurait jamais voulu aller voir, les séances chez le coiffeur et les soirées à traînasser voluptueusement …

  • #248 Ori le 3 mai 2008 à 15 h 09 min

    Si tu vas sur mon blog tu trouvera la même déprime. Parlons ça fait du bien!

  • #249 Hélène le 3 mai 2008 à 15 h 28 min

    Il y a un truc qui me dérange, c’est que pour consoler Véronique, la moitié d’entre vous évoque des histoires où la personne à retrouvé qqn d’autre et file le parfait amour.

    Comme si la clé du bonheur c’était forcément le couple.

    Or le but de la vie c’est pas forcément d’être avec qqn, c’est d’être bien tout seul, pour commencer.

  • #250 emmanuelle h le 3 mai 2008 à 15 h 36 min

    oui hélène, le but c’est évidemment d’être bien dans sa peau et dans sa vie; mais parfois, faire un bout de chemin à deux permet aussi d’être plus heureux, plus équilibré etc
    je crois qu’on peut difficilement rencontrer qqun en étant très mal, mais qu’une rencontre peut aussi agir positivement. comme un cercle vertueux en somme…suis-je claire ?

    et pour terminer, je crois qu’on tente toutes de démontrer à véronique qu’il n’y a pas forcément un seul prince charmant, mais peut-être un succession d’hommes géniaux avec qui on peut vivre.
    qu’en penses-tu ?

  • #251 missbirdy le 3 mai 2008 à 17 h 14 min

    j’ai vécu la même chose il y a un an, alors maintenant avec du recul et beaucoup d’erreurs post rupture,
    je te dirai que tu ne dois rien garder en toi, tu pleures, tu cries, tu hurles autant que tu veux,
    ça peut paraitre absurde mais si tu gardes ton corps te le fera payer très cher,
    tu te débarasses de tous les souvenirs, tu tranches les liens avec lui si tu en as encore ou si comme moi il continuait à m’appeler après m’avoir larguée, terminé on change de numéro, on ne tourne pas la page, on la déchire

    et surtout garder l’estime de soi, il est parti, il ne t’aime plus, tu mérites mieux,
    tu mérites d’être aimé, tu as droit au bonheur,
    et se poser les VRAIES questions
    sur quoi je pleure, sur lui, sur le fait d’être seule, d’avoir été abandonnée,
    et est-ce que ce n’est pas mieux ainsi???
    j’ai failli mettre fin à mes jours après la rupture et honnêtement aujourd’hui je savoure chaque instant de la vie et remercie mes proches d’avoir été là et moi d’être encore là car plein de bonnes choses vont arrivées même si tu en doutes et que tu penses que jamais plus jamais tu ne seras heureuse,
    car ma vie ce n’était pas lui, qq’un qui te fait du mal, n’est pas fait pour toi

    laisser du temps au temps

  • #252 Turquoise le 3 mai 2008 à 18 h 07 min

    Hélène, c’est vrai que pour se sentir bien avec quelqu’un, il faut impérativement se sentir bien d’abord avec soi , c’est primordial .
    Mais quand on se sent bien avec soi-même , quel plaisir de partager ce bien-être avec quelqu’un avec qui on se sent en confiance et épanouie !
    C’est comme le fameux gatal aux framboises, c’est tellement meilleur quand on le partage … sans pour autant se sacrifier et regarder les copains le manger sans vous !

  • #253 camillehamelin le 3 mai 2008 à 19 h 06 min

    C’est exactement ce que j’ai essayé vainement d’écrire pendant une demie heure sans y parvenir. C’est tout à fait ça Turquoise!

  • #254 Turquoise le 3 mai 2008 à 19 h 16 min

    Peut-être parce que, à mon âge très avancé, j’ai la veine de vivre ça depuis trente six ans avec le même compagnon ? je sais, ça peut paraître bizarre, mais je ne le changerais pour rien au monde, nous partageons des tas de choses et je ne me sens pas moins moi-même parce que nous sommes deux !

  • #255 kila le 3 mai 2008 à 19 h 25 min

    Bon ben inutile de dire que je n’ai pas tous lu.
    Donc désolée pour les redites.
    Mais quand même je me sens concernée.
    Il y a un peu plus d’un an, 14 mois exactement, j’apprennais que l’homme de ma vie (enfin que je croyais) ne m’aimait plus. Le monde s’écroule…
    Je mets des mois en m’en remettre, des litres de larmes, des tonnes de reproches à lui faire, des monceaus d’espoir qu’il allait revenir… Bref, un mini enfer durant quelques mois. Je dirais au moins 9 mois, pour commencer à avaler la pillule.
    Et puis aprés est arrivée la peur, celle de ne jamais retrouver quelqu’un d’aussi bien (parce que oui ce mec il était quand même super bien).
    J’avais même carrément fait une croix sur l' »homme bien ». Tant pis je ne resterais pas célibataire mais j’allais devoir me contenter d’une certaine médiocrité. Oui j’en étais là!! Quelle sotte, je hais la médiocrité.

    Et puis, et puis, il y a un mois j’ai rencontré un homme. Bon ok c’est tout récent, mais n’empêche c’est aussi un mec très bien. Peut-être même encore mieux que le précédent.
    Peut-être que cette histoire ne durera pas, c’est trop tôt pour faire des plans sur la cométe. N’empêche cet amour naissant me donne un espoir, celui de croire que les hommes seuls et bien existent.

    Alors voilà, avale la pillule, pleure autant de fois et de temps que nécessaire, y’a pas autre chose à faire. Un chagrin d’amour c’est un peu l’enfer, mais le temps fait son travail et petit à petit on reprend vie.

    Je te souhaite beacuoup de courage, et un jour, quand le soleil sera revenu tu verras pointer l’amour au coin d’une rue!! Foi de Kila :-))

  • #256 kila le 3 mai 2008 à 19 h 32 min

    Pour rebondir sur le dernier com d’Hélène, évidemment tu as raison Hélène. D’ailleurs c’est parce que je me sentais de nouveau bien dans mes baskets que j’ai rencontré quelqu’un. Je me suis d’abord « soignée », j’ai retrouvé une paix intérieure et ensuite comme par « hasard » (j’y crois pas au hasard) j’ai retrouvé quelqu’un.
    Ce qui est bien avec les ruptures c’est qu’on y apprends tout un tas de trucs sur coi, ce qu’on veut, ne veut plus, notre seuol de tolérance. On opére une vraie remise en question, et c’est ça que je garde de cette rupture, ainsi que les formidables moments partagés à deux.

  • #257 lizou le 3 mai 2008 à 19 h 40 min

    Et on peut guérir, trouver la paix intérieur, être heureuse et rester SEULE c’est ça que veut dire Hélène à mon avis, trouver un mec c’est pas l’aboutissement d’une vie. Et toc. Y’a plein de chose bien plus gratifiante.

  • #258 Nicole le 3 mai 2008 à 20 h 05 min

    @ Hélène: Oui, Melissa est une marqque brésilienne (quand j’étais gamine, il n’y avait que des « méduses », tu sais, les merdes pour aller à la plage) mais on en portait toute la journée (et non, pas d’ampoules!!!).
    Depuis quelques années ils se sont diversifié, ils font aussi des sacs ultra chouettes. Ma soeur m’en ramène du Brésil uand elle y va..; sinon t’en trouves dans le Bathroom Grafitti de Paris… Mais c’est hyper cher ici!!!!

    Fin de la parenthèse…. je sors!

  • #259 Hélène le 3 mai 2008 à 21 h 09 min

    Pfiou, heureusement que tu es là lizou, je me demandais si qqn allait finir par comprendre ce que je voulais dire : le couple n’est pas forcément le but de la vie, tout simplement.

    C’est le but de la vie animale, de la reproduction et de la perpétuation de l’espèce, mais il ne faut pas croire pour autant que c’est la but de toute vie humaine.

    Ca peut l’être, comme ça peut ne pas l’être.

    Ca me fait autant bondir d’entendre « tu en trouveras un, va », que « tu feras des enfants comme tout le monde ».

    Sinon emmanuelle h je comprends et l’intention est louable, mais quand on souffre d’avoir perdu son amour on se contrefiche de savoir qu’il y en aura un autre, on veut juste cesser de souffrir ;-)

    Merci pour ces infos Nicole, les pompes qui ne font pas mal aux pieds l’été sont ultra précieuses !

  • #260 Mah-Yu le 3 mai 2008 à 21 h 44 min

    Bonjour

    Je pense qu’il faut être déjà relativement bien dans sa vie pour penser ce que vous dites, Hélène et Lizou, or quand on cherche à réconforter quelqu’un dans la situation de Véronique, on se projette volontiers dans ses propres souvenirs similaires (j’ai survolé les 260 comms et il m’a bien semblé qu’entre deux bouffées éthyliques, c’était globalement le cas) et peut-être qu’on ressent à nouveau cette terrible angoisse de ne jamais revivre les moments de bonheur, la passion sauvage ou la tendre complicité, les projets, les frissons, le rêve éveillé, une vie fantasmée qui nous a été arrachée, toute entière contenue dans cet être qu’on a perdu.

    Alors oui, avec tous ces souvenirs, quand on les a enfin surmontés et qu’on a, souvent commencé une nouvelle aventure amoureuse (car c’est bien connu, une femme heureuse et épanouie éveille la convoitise, après c’est plus qu’une question de choix), la première chose qu’on pense à dire à une femme qui semble nous renvoyer un reflet du passé c’est: « tu vas voir, tu auras à nouveau tout ça ».

    L’erreur, et c’est là que je vous rejoins, c’est de dire que parce qu’on a perdu un homme, c’est un homme qu’on va retrouver. Il existe une infinité de manières de vivre son bonheur, une vie de couple heureuse n’étant qu’un des ingrédients possibles, mais ni nécessaire, ni suffisant à mon sens.

    Ce que tu retrouveras, Véronique, c’est ta capacité à t’émerveiller, à espérer, à aimer, à prendre du plaisir au quotidien, cela, ton ex n’est pas parti avec, même si peut-être, par moment, tu peux en avoir l’illusion.

    C’est cela que je voulais ajouter à tous les comms des lectrices qui m’ont précédé et qui ont pour certaines raconté des bribes d’histoires proches de la mienne. Je pense qu’il y a deux deuils à faire: un deuil radical, celui de tout ce que vous avez vécu ensemble et qui ne reviendra pas, mais celui là est facile à faire, ce n’est qu’une question de temps pour que souvenirs douloureux deviennent des souvenirs simplement émus, voire neutres… voire même flous.

    L’autre deuil est plus subtil, mais c’est celui qui fait le plus mal: c’est le deuil de tout ce que vous n’avez pas fait. De l’avenir que vous auriez pu avoir, des projets réels ou fantasmés que vous aviez (ou même que toi seule avais pour deux). Des choix différents que vous auriez pu faire. De toutes les petites et grandes choses qui étaient possibles et qui dont mortes avec votre rupture.

    Je dis que ce deuil est plus subtil parce qu’en réalité, ces rêves là, tu n’as pas réellement à leur dire adieu. Il s’agirait plutôt de les recentrer. Que vous les ayiez ou non partagés en pensée, puisque vous ne les avez pas réalisés, ils n’appartiennent à présent plus qu’à toi, et c’est toi qui vivra cette vie, qui fera ces choix, qui mènera ces projets, seule ou avec un homme, avec une famille ou une bande, à l’identique ou sous une autre forme, rien de tout cela n’est perdu.

    L’homme avec qui je partage aujourd’hui mon quotidien fait ma force parce qu’il me donne confiance, contribue à mon équilibre. Grâce à cela je choisis de faire avec lui tout ce que je sais que je pourrais faire seule.

    Je l’aime aussi pour ça, parce qu’il sait me convaincre que je pourrais vivre sans lui.

    Je te souhaite de te défaire très vite de tout ce qu’il y a de pesant dans une rupture, et de trouver ton propre chemin, avec ou sans auto-stoppeur.

  • #261 Diripouf le 3 mai 2008 à 21 h 58 min

    « Je l’aime aussi pour ça, parce qu’il sait me convaincre que je pourrais vivre sans lui. »

    Cette phrase me scotche, c’est tellement vrai…

  • #262 Mah-Yu le 3 mai 2008 à 22 h 04 min

    Merci Diripouf, je passais me relire et, en plus des fautes de frappes et autres barbarités, je me demandais justement si cette phrase là n’était pas trop alambiquée pour être compréhensible!

  • #263 Diripouf le 3 mai 2008 à 22 h 16 min

    Ah non Mah-Yu, pour moi c’est très clair !

    Je suis d’accord avec Hélène, le couple n’est pas l’aboutissement de tout, et ce que je souhaite à Véronique, c’est de retrouver le sourire et d’être bien dans ses baskets et dans sa vie, pas de retrouver un mec illico…

    Et les plus belles relations sont effectivement celles où l’on existe indépendamment de l’autre. et parfois, comme tu dis, l’autre nous rend plus fort, plus indépendant, plus sûre de nous…. Et ça, c’est très très beau, parce que ça vit même si l’amour meurt.

    (euh, là c’est moi qui ne suis plus des masses compréhensible !)

  • #264 Mlle Crapaud le 4 mai 2008 à 2 h 49 min

    Bonsoir ! J’arrive cent ans après la bataille, je sais ,mais bon…
    J’aime beaucoup ce que vous dites Mah-Yu, Diripouf, Hélène et lizou sur le fait qu’être épanouie ne passe pas forcément par le couple.

    Pour toi, Véronique : une de mes plus proches amies est dans le même cas exactement : premier copain, deux ans et demi, et paf, rupture. Après, faut voir pourquoi la rupture, elle en l’occurrence sait que ça ne pourra plus coller entre eux donc elle se fait peu à peu une raison. Ils se revoient assez souvent, aussi, et parfois elle en ressort un peu triste. Généralement, j’en profite pour lui faire un calin, lui offrir du chocolat et la faire rire un bon coup. Parce uqej e ne crois pas qu’il y ait de remède miracle « après l’amour », d’autre que le temps je veux dire, même si c’est bateau à dire…

    Vis cette page de ta vie comme tu le veux mais sois convaincue que ce n’est qu’une transition. La vie devient toujours très belle après un gros chagrin ; un matin tu te réveilleras et tu verras le soleil briller et tu comprendras pas pourquoi il te semble si magnifique… C’est que tu seras « guérie »…
    Courage pour ces instants difficiles,
    Grosses bises à toi !

  • #265 Mah-Yu le 4 mai 2008 à 9 h 37 min

    Ha! Mlle Crapaud, ton dernier paragraphe me fait penser à un extrait de « the Prophet » de Khalil Gibran que je voulais déjà citer hier (et puis mon comm était déjà tellement long…).

    Cette phrase est un de mes « motto » dans la vie depuis quasiment 20 ans, je la trouve parfaite:

    « The deeper that Sorrow carves into your being, the more Joy you can contain » (ce qui donne à peu près -j’ai pas de version française officielle sous la main-  » plus le chagrin creuse profondément dans ton être, plus tu pourras contenir de joie »)

  • #266 Turquoise le 4 mai 2008 à 9 h 45 min

    Mah-Yu, quel plaisir de lire Khalil Gibran sur ce blog – surtout une si belle phrase ! et ton comm d’hier était tellement juste …
    Bises

  • #267 joyeuseluronne le 4 mai 2008 à 10 h 12 min

    Oulàlà j’arrive à la bourre, avec tous ces comms pleins de sagesse et de gentillesse je n’ai pas grand chose à ajouter sinon de te claquer deux groses bises Véronique… Du temps, des petits et gros plaisirs, de l’égoïsme bien placé et un amour de soi reboosté : tout ça pansera la plaie et tu trouveras bientôt comment faire avec cette ouvelle donne, comment être heureuse autrement… (célibataire, puis peut-être ou peut-être pas avec quelqu’un d’autre mais comme ça a été très justement souligné le couple n’est pas le but de la vie, c’est une manière de vivre parmi d’autres… et à mon humble avis c’est primordial de savoir être heureuse seule avant d’être éventuellement heureuse en couple).

    Mah-Yu et Turquoise, puis-je vous dire que je ne suis pas vraiment d’accord avec cette citation :-) ? Je n’aime pas l’idée qu’il faudrait « en baver » dans la vie pour pouvoir être heureux ensuite. La souffrance est une réalité, on peut maheureusement difficilement y échapper donc c’est un obstacle à surmonter pour pouvoir vivre épanoui. Mais ce n’est pas une nécessité ou une « valeur ajoutée » dans une existence. Il y a des gens que le chagrin a tellement « creusés », justement, que leur coeur n’est plus qu’un gouffre béant incapable de recevoir aucun bonheur… Bon voilà, c’est juste mon point de vue, hein, pas pu m’empêcher de réagir sur ce point philosophique très « épidermique » pour moi :-)))

  • #268 Gawelle le 4 mai 2008 à 10 h 13 min

    En moins poétique mais également très vrai  » ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ». C’est certes vaguement martial,mais tellement juste!!

  • #269 joyeuseluronne le 4 mai 2008 à 10 h 21 min

    ou « tout ce qui ne nous tue pas nous fragilise davantage », ou encore « tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus dur et carapaçonné »… ça dépend :-))

  • #270 Gawelle le 4 mai 2008 à 10 h 36 min

    oui, c’est vrai.. J’ai lu ton message précédent après avoir envoyé le mien.
    Mais mieux vaut se dire ça quand même. Pour moi, ça peut paraître bête, mais je garde cette phrase de Nietzche en tête et ça m’a déjà aidé.
    Quand ça va très mal, parfois j’arrive à me poser et à me dire ce genre de phrase et ça me rélève. Momentanément certes, mais toujours ça de pris.
    Et puis je suppose que Véronique a plutôt envie de penser de cette manière là !!!! D’ailleurs Véronique, tu nous demandes du réconfort, mais tu as déjà tellement fait de grands pas en décidant de partir à Bruxelles et tout, vraiment encore une fois, chapeau bas.
    Je comprends ce que tu dis pour les sorties et tout.
    Avec mon ex (celui de 7 ans) nous avons maintenu un voyage au Mexique. Je voulais vraiment y aller, tant pis si nous n’étions plus ensemble.
    Alors, contente d’y être allée, mais je n’ai pas profité du voyage comme je l’aurais dû.
    Ah si on faisait tout comme il faut ce serait trop facile !!!! Mais on apprend, toujours même si c’est douloureux.
    Enfin moi jvois ça comme ça…

  • #271 joyeuseluronne le 4 mai 2008 à 10 h 48 min

    « je suppose que Véronique a plutôt envie de penser de cette manière là »
    Oui, bien sûr, et je me rend compte à présent que mes coms étaient un peu maladroits, mon but n’était pas d’enfoncer le clou ! C’était plus de dire que le chagrin n’est pas indispensable (même si inévitable) ! Que ce qui nous rend plus fort, selon moi, c’est l’optimisme, la force de vie, l’estime de soi etc. grâce auxquels on peut à surmonter les épeuves !

  • #272 Mah-Yu le 4 mai 2008 à 11 h 59 min

    @joyeuseluronne: bien sûr, le bonheur vaut mieux que le malheur, on n’est pas là pour se la jouer gothique et glorifier gratuitement la douleur!

    cependant, je reste d’accord avec Gibran, et avec moi-même par la même occasion ;-)

    La phrase ne dit pas: « plus tu seras malheureux, plus tu seras heureux », elle dit que le malheur creuse en profondeur, et que ce creux nouveau, tu PEUX le remplir de joie (et c’est pour ça que j’ai eu envie de dire ça à Véronique, parce que je pense qu’elle est devant ce choix là).

    Cela, j’en suis convaincue. L’idée, ce n’est pas que le bonheur de quelqu’un qui n’a pas connu de chagrin cuisant aurait « moins de valeur » que celui d’une personne qui a beaucoup souffert, mais que chagrin et joie sont faits pour s’équilibrer (« Verily you are suspended like scales between your sorrow and your joy ») et ce, dès le berceau (pou la même raison, je crois, moi, que la souffrance est nécessaire à la vie, mais inutile de la chercher, elle vient toute seule, elle est naturelle est inévitable).

    Pour ma part, je suis sûre que je dois en partie mon bonheur actuel à des déchirures que j’aurais pourtant, naturellement, préféré éviter.

    Presque tout, dans la vie, est une question d’équilibre.

    Ceci posé, je suis bien entendu d’accord avec « l’optimisme, la force de vie, l’estime de soi etc. grâce auxquels on peut à surmonter les épreuves ! »

    Bon courage à Véronique, et à toutes celles qui sont au creux de la vague avec elle.

  • #273 emmanuelle h le 4 mai 2008 à 12 h 36 min

    J’ai vécu une situation analogue il y a une dizaine d’années et la phrase de Nietzsche (ortho douteuse, pas el temps de vérifier !!) ne m’a pas aidée.
    puis le ciel s’écroulait vraiment sur ma tête à l’époque : rupture brutale, mère atteinte d’un cancer, bref….
    En revanche, un ami m’a dit un truc très juste, pas évident sur le coup à comprendre, qui en gros était : « quand on est au plus mal, on est au plus juste, au plus près de soi; bref, on touche à sa vérité » et finalement ces paroles assez peu porteuses d’espoir m’ont amenée à une introspection et m’ont bien aidée…
    il m’a fallu un an pour retomber amoureuse et encore…je crois que je n’ai toujorus pas digéré cette histoire et sa fin douloureuse….le fameux second deuil dont parlait une commentatrice plus haut !!

    tout ça pour dire que le « tout ce qui ne tue pas rend plus fort », pour moi c’est un genre de « marche ou crève », et là, je n’adhère pas trop non plus. Je trouve que c’est un peu brutal et parfois, en l’occurrence, pas très subtil et adapté…

  • #274 Diripouf le 4 mai 2008 à 13 h 10 min

    Pour moi, la phrase « Tout ce qui ne tue pas rend plus fort » sert plutôt à remonter le moral quand on est dans une super mauvaise passe. Dans ce cas, il est toujours bon de se dire qu’on tirera forcément quelque chose de cette expérience. Alors bien sûr, on aurait aimé ne pas la vivre à la base ! Mais quand on a pas le choix et qu’on est dans la m****jusqu’aux yeux, ce genre de phrase remonte le moral, non ?

  • #275 Mlle Crapaud le 4 mai 2008 à 13 h 22 min

    Parfois on va tellement mal qu’on a l’impression de mourir sur place, en fait…

  • #276 globulita le 4 mai 2008 à 13 h 32 min

    Elle me touche ton histoire, Véronique, on dirait ma vie.

    Je fais partie de celles à qui il faut beaucoup de temps pour remonter la pente après une rupture, j’arrive pas à switcher et passer à autre chose sur un coup de baguette magique. Je passe par tous les stades possibles et imaginables: colère, haine, tristesse, déprime, solitude extrême, je me fais des films sur une éventuelle remise en couple, pis ça va mieux, pis je replonge, tout ça sur des mois et des mois. Pendant cette période, m’imaginer me remettre avec un mec me semble impensable. D’ailleurs, je pense que je dois dégager tellement de mauvaise énergie que je n’attire aucun mec ou alors des crétins qui veulent juste tirer leur coup.

    L’histoire du repas de famille me fait penser à ce que j’ai vécu y’a genre une année. Cela faisait pourtant bien longtemps que mon mec m’avait larguée, je pensais aller mieux, 2 petites histoires foireuses entre deux. Journée « au vert » avec le boulot. Journée joyeuse, au soleil avec, entre autres, 2 collègues tout amoureux qui venaient de se mettre ensemble. J’ai fait bonne figure, j’ai souri, rigolé, raconté des bêtises mais le soir, je me suis effondrée en larmes, seule, chez moi. J’avais l’impression d’avoir joué un rôle toute la journée, d’avoir fait semblant d’être heureuse alors que je me sentais seule au monde (je suis très entourée amicalement mais cela n’empêche pas le sentiment de solitude).

    Et le lendemain, quand je me suis réveillée, j’ai décrété que j’avais assez souffert, que j’avais touché le fond du fond et qu’il était temps de vivre pour moi et d’assumer mon statut de célibataire, sans focaliser sur une possible histoire avec un mec. J’ai passé un été magnifique, sans peur de rien (j’ai même rejoint en Espagne un mec que j’avais rencontré sur internet, c’est dire! Bon, il ne m’intéressait pas mais c’est devenu un très bon copain et on a passé une chouette semaine de vacances à faire connaissance en tout bien tout honneur -folle mais pas inconsciente la globulita, je fonctionne à l’instinct et mon instinct me disait que c’était un bon gars gentil, ce qui était le cas).

    Pis, 2-3 amants « pour rigoler » et au fil des mois, la relation avec l’un deux s’est peu à peu transformée. On vient juste de rentrer de vacances, d’ailleurs! ;-) Ma conclusion, c’est que dans la vie, il faut se laisser surprendre et c’est quand on ne cherche pas qu’on trouve. C’est une phrase bateau mais dans mon cas, cela a marché (je me sentais bien célibataire et libre).

    Je pense que tu as un sacré esprit de survie et que ta décision de partir à Bruxelles (tu vas adorer, c’est la ville que j’aime d’amour) est vraiment salutaire. Et la bière y est bien bonne! Bonne chance à toi!

  • #277 mmarie le 4 mai 2008 à 17 h 20 min

    J’aime bien être de « la ville que tu aimes d’amour », globulita ;-)

    Merci pour vos histoires et tous ces points de vue.
    Merci Mah-Yu pour ta clairvoyance encore une fois. (Innée ou acquise ? ;-))
    Et encore une rasade de belles et bonnes ondes à Véronique !

  • #278 Véronique le 4 mai 2008 à 18 h 29 min

    Merci pour tous vos messages, ça fait du baume au coeur…

    Je suis tout à fait d’accord avec globulita, c’est quand on s’y attend le moins qu’apparaît justement un « potentiel futur copain »…

    De toute façon je vois déjà plusieurs points positifs au célibat :
    – l’année prochaine je serai débordée par le travail, au moins je n’aurais personne derrière mon dos à dire que je le délaisse
    – je pourrai profiter de mon voyage à Bruxelles
    … et bien sûr tous les autres points que vous avez déjà cités plus haut.

    Bises à toutes

  • #279 Hélène le 4 mai 2008 à 19 h 11 min

    Mlle Crapaud (265) moi aussi ton dernier paragraphe me parle beaucoup, j’ai ressenti ça récemment, c’est génial de voir que ça marche à tous les coups (traduction : on se remet toujours d’une histoire terminée) !

    joyeuseluronne (268) je suis d’accord avec toi : il n’est pas nécessaire de souffrir pour avoir droit au bonheur, cette idée est très judéo-chrétienne et me donne envie de hurler d’horreur comme la plupart des idées judéo-chrétiennes ;-))

    En revanche la traduction qu’en fait Diripouf (275) me semble juste et adaptée.

    Véronique, si je peux me permettre, ne pense pas trop au « potentiel futur copain », c’est un état d’esprit attentiste et dépendant qui fragilise souvent les femmes, qui les rend vulnérables.
    Profite plutot de ta liberté pour faire TOUT ce dont tu as envie, n’importe comment et à n’importe quelle heure, c’est souvent très réjouissant ;-)

  • #280 Turquoise le 4 mai 2008 à 19 h 31 min

    C’est vrai qu’à trop rêver du potentiel futur copain, on risque de se retrouver vêtue d’une robe pas possible à manches ballons , en tablier, un balai à la main, en train de chanter « un jour mon prince viendra », ou de se précipiter sur tous les crapauds qu’on croise pour leur donner, de gré ou de force, le bisou magique …
    Hélène, tu es, une fois de plus, d’excellent conseil – et pas judéo-chrétienne pour un denier … ouf !

  • #281 Hélène le 4 mai 2008 à 19 h 37 min

    Ouh la non Turquoise, côté judéo-chrétienté y’a pas de risques, je honnis férocement ces trucs-là ;-))

  • #282 Dorothée le 10 mai 2008 à 4 h 53 min

    Rha c’est pas possible, dès que j’ai le dos tourné vous refaites des procès d’intention aux judéo-chrétiens, alors que la plupart sont d’intarissables baiseurs (et les autres de mauvais croyants)…

    Bon, sinon je suis bien contente de la tournure de la fin de la discussion, je fais partie de celles dont le coeur s’est fermé malgré elles et c’est pénible. Depuis une rupture méga douloureuse il y a des années maintenant, mon coeur ne fait plus jamais boum (crac crac quelquefois…), c’est pas marrant du tout, je suis totalement rationnelle et de plus en plus exigeante…comme blasée. Comme si j’avais fait le tour de la question (alors que non), du coup je suis complètement dans la séduction et plus du tout dans le partage. Sentir que je ne plais pas m’ennuie bien davantage que d’être seule, en fait je crois que je suis devenue vraiment vieille fille dans ma tête. Enfin pas totalement, mais le seul moment que j’aime dans la relation, c’est la phase de séduction, une fois que c’est « bon » ça me désintéresse totalement! Après j’ai le sentiment qu’en fait c’était « trop facile » et je ne sais absolument pas comment gérer une relation, je trouve le mec chiant à mourir, et je n’ai qu’une hâte: être pépère chez moi en tête-à-tête avec moi-même…

    Y’a quelqu’un à qui c’est arrivé aussi? Ca va faire six ans….et toutes les situations où beaucoup auraient du mal à être seules, je crois que j’aurais encore plus de mal à être deux…

  • #283 Véro la Bisontine le 13 mai 2008 à 17 h 38 min

    @Dorothée : je rejoins un peu ce que tu dis…
    Après une vraie love story qui s’est terminée il y a qques années, j’ai réappris à vivre seule, à m’enthousiasmer pour des choses que j’ignorais (ou pas, mais que j’avais un peu enfoui).
    Bref, les durs moments de solitude existaient, à certains moments de l’année, mais je les sentais venir, et j’étais comme qui dirait armée, donc prévenue et les laisser un tant soit peu glisser sur moi, guettant de bons moments qui arrivaient juste derrière, bref, j’étais dans la ‘ »positive attitude »…
    J’avais mis pas mal de temps à panser mes blessures, et à me recentrer sur moi même…
    Et il a fallu qu’un monsieur me déloge de cette douceur torpeur, pour que mon coeur chavire de nouveau (certes, c’était très agréable, je me sentais de nouveau vivante par un certain côté!), et que cette brève love story, brève mais intense réveille en moi un potentiel amoureux que je croyais disparu..
    Et là, patatra! cette brève histoire se termine et me revoilà de nouveau en miettes, avec des hauts et des bas, le pire pour moi est de me sentir seule quand je suis entourée…
    J’en arrive à rechercher mon home sweet home, toute seule, face à moi même, et pouvoir ainsi ne pas faire semblant, et ne pas sentir la déferlante m’engloutir!
    J’ai le sentiment d’avoir à recommencé le même chemin, alors que l’expérience devrait être là…
    Et comme toi, la vision de la « vieille fille » me fait une sainte horreur, mais c’est cette solitude que j’apprécie en ce moment, et il est vrai que j’ai besoin de ce coté pepére…jusqu’à quand?

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.