La femme digitale

22 janvier 2008

Lorsqu’ Isabelle Juppé m’a contactée il y a quelques mois pour discuter de mon blog, je ne me doutais pas une seconde que je me retrouverais, aux côtés des mes copines Anne Papilles, Mercotte, Requia et Natacha, dans les pages de son dernier livre consacré aux femmes et à internet.
Elle a interviewé des dizaines et des dizaines d’utilisatrices et d’actrices du web
pour en brosser le portrait féminin, en ce début de 21ème siècle, persuadée (à
raison) que les femmes ne vivent pas le numérique de la même façon que les
hommes, n’en font pas le même usage et ne s’y impliquent et investissent pas de
la même manière.

Ce livre se lit comme un roman, on passe d’un portrait à l’autre avec beaucoup de plaisir et de curiosité, le style est hyper vivant et les femmes rencontrées toutes
différentes et passionnantes.
C’est par ailleurs une réflexion très intéressante à propos de l’avenir des rapports humains sur internet, et à propos de l’avenir d’internet lui-même (sujet sur duquel il va sans dire que je m’interroge chaque jour).

Je conseille la lecture de ce livre à toutes celles (et tous ceux) qui aimeraient se familiariser avec l’immense et si varié monde du web sans tomber dans les bouquins spécialisés (trad = incompréhensibles et chiants ;-).
Et inutile de vous dire que je ne suis pas peu fière de faire partie de celles qu’Isabelle Juppé appelle les « magiciennes », parce que le net a changé leur vie ;-)

Vous pouvez la retrouver sur son blog, La femme digitale bien sûr ;-)

78 commentaires Laisser un commentaire
Informatique et blogosphère

Vous aimerez aussi

78 commentaires

  • #1 Véro la Bisontine le 22 janvier 2008 à 9 h 56 min

    Eh bien Helène, quelle notorieté!
    J’ai vu Isabelle Juppé lors d’une émission télévisée où elle parlait de la sortie toute proche de son livre…Cela m’a donné envie de le lire, étant moi même interpellé par le fait qu’Internet envahit de plus en plus nos vies (à bon ou mauvais escient, cela va sans dire..)
    Cela m’interesse aussi de voir comment les femmes appréhendent ce genre d’outil, par rapport à la gente masculine, je crois que l’on y retrouve, comme dans d’autres domaines, des différences s’approchant de "mars-vénus"; car les femmes ont à mon sens, beaucoup plus de besoin de communiquer, même pour des sujets apparemment futiles…
    Et comme je me plonge facilement dans la lecture (j’ai encore ce besoin "ancestral" de tenir un livre, de tourner les pages, et de me laisser porter par le sujet..) je l’acheterai certainement…

  • #2 Christine le 22 janvier 2008 à 9 h 56 min

    LA Isabelle Juppé ?? La femme de l’ancien maire de Bordeaux ? Je crois que oui, je savais qu’elle était journaliste…
    Bravo, Hélène, quand je te dis que tu fais partie de blogs qui comptent, ce n’est pas pour te flatter, mais bien parce que c’est vrai … Je vais à la Fnac ce matin, je vais l’acheter, tiens :o)
    Et encore bravo !!

  • #3 Hélène le 22 janvier 2008 à 10 h 06 min

    Véro la Bisontine c’est exactement ce que dis Isabelle Juppé, les femmes se servent bien plus d’internet pour communiquer, en effet.

    Christine ben oui, j’avais évidemment pas réalisé sur le moment, peu informée comme je suis, je ne m’en suis rendu comte qu’il y a quelque jours ;-))

  • #4 Mademoiselle Coco le 22 janvier 2008 à 10 h 09 min

    Pfffff, elle n’a même pas interviewé ma maman, qui envoie des mails toute seule comme une chef depuis 10 jours tout rond…

  • #5 Fran le 22 janvier 2008 à 10 h 18 min

    Bonjour Bonjour,

    Ma soeur m’en a bcp parlé ce we dernier et a même vu Isabelle JUPPE étonnante au Grand Journal de Canal+.
    Alors j’avoue que vous titiller ma curiosité. Si en plus cela se lit comme un roman ( et donc pas chiant du tout ), je pense que je vais passer commande auprès de ma Fnac chérie. Merci.

  • #6 CherryOnTheCake le 22 janvier 2008 à 10 h 31 min

    J’ai bien aimé la présentation de son livre au Gand Journal qui me donne envie de le lire. Vite, un tour à la Fnouc !

  • #7 siamoise cramoisie le 22 janvier 2008 à 10 h 34 min

    Ca me titille aussi, tiens. Ca va me débrouiller un peu la tête sur ces sujets qui me questionnent, moi aussi.

  • #8 Cécile de Brest le 22 janvier 2008 à 10 h 37 min

    C’est un sujet qui m’intéresse. C’est vrai que j’ai l’impression que je n’ai pas du tout la même façon d’utiliser internet qu’un homme. Pour prendre un exemple que je connais (!) mon mari et moi n’en faisons pas du tout la même utilisation.
    Moi, j’y vais plus pour parler, pour échanger. Lui, il y a moins voire pas de dialogues. C’est simplement une recherche d’informations.

    Je lui disais justement dernièrement que j’ai rencontré (parfois en "vrai" parfois par écran interposé) des personnes que je n’aurais jamais rencontrées dans la vie de tous les jours pour x ou x raisons. Et c’est ce que je trouve formidable, cette capacités à dépasser des "frontières".

    Je mets ce livre dans ma liste sur Amazon…

  • #9 Clyne le 22 janvier 2008 à 10 h 41 min

    Ca’est un sujet qui m’intéresse également beaucoup, je vais aller jeter un coup d’oeil à la Fnac ;)

  • #10 Hélène le 22 janvier 2008 à 10 h 42 min

    C’est exactement ça Cécile de Brest, l’usage est tout à fait différent enter les homme et les femmes.
    Dis donc, où est ta soeur ? J’ai hyper besoin d’elle pour la vente de diams sur Bazar Chic, c’est atroce !!

  • #11 Cécile de Brest le 22 janvier 2008 à 10 h 45 min

    A l’heure qu’il est, elle doit être en train d’installer ses vitrines, tu veux que je lui passe un coup de fil ?

  • #12 Hélène le 22 janvier 2008 à 10 h 46 min

    Je lui ai envoyé un mail, je ne dis pas non Cécile ;-) Merci mille fois !

  • #13 Cécile de Brest le 22 janvier 2008 à 10 h 54 min

    Elle ne répond pas, je lui ai laissé un message !

  • #14 Hélène le 22 janvier 2008 à 10 h 55 min

    Merci beaucoup Cécile, c’est adorable !

  • #15 Delphine de Brest le 22 janvier 2008 à 10 h 59 min

    J’arrive!!!je suis là!je regarde

  • #16 Hélène le 22 janvier 2008 à 11 h 03 min

    Ahhh, merci !!! (et poursuivons la discute dans le billet sur le diamants, pour ne pas squatter celui-ci ;-).

    Je profite de ce comm’ pour m’excuser de cette pub atroce et envahissante, je l’ai découverte en même temps que vous, un vrai bonheur… j’ai appelé au secours qui de droit pour qu’au moins elle ne bouffe pas le texte, j’espère que ça va être résolu très vite…

  • #17 fanette le 22 janvier 2008 à 11 h 21 min

    Oui, j’ai vu ce livre, il a l’air très intéressant et surtout documenté, pas un ramassis d’idées reçues sur les blogs.

  • #18 Hélène le 22 janvier 2008 à 11 h 24 min

    Ah ça on est loin du ramassis en question fanette, c’est que du vécu, de l’interviewé, de l’expérimenté !

  • #19 Lilimpro le 22 janvier 2008 à 11 h 29 min

    Hélène, t’inquiète ça se lit même avec la pub qui bouffe un peu le texte.

    A propos des différences hommes/femmes sur internet, j’ai une amie qui m’a parlé de ce blog: http://www.commeuncamion.com/ (le blog des hommes). Il paraît qu’ils sont un peu plus trash que nous (mais rappelons-nous quand même la culotte du pompier, et le billet sur l’épilation ==> ce dernier je ne le connais pas encore, mais j’en ai entendu parler dans le RER, alors qu’il y avait plein d’hommes à côté… MBDF je t’adore!).

    C’est marrant ce que vous dîtes sur la communication, moi je n’avais pas remarqué que les femmes communiquent plus sur Internet. Ce que je trouve par contre, c’est qu’on communique différemment. J’ai l’impression qu’eux communiquent plus pour des échanges d’informations et de savoir, et nous souvent pour créer des liens (petis ou grands).

  • #20 Hélène le 22 janvier 2008 à 11 h 34 min

    C’est ce qu’on voulait dire Lilimpro, mais on l’a expliqué différemment : les hommes communiquent sur les faits, les femmes sur le vécu, le ressenti et les émotions, plus, comme dans la vraie vie.

  • #21 Lilimpro le 22 janvier 2008 à 11 h 34 min

    Oh my god! http://www.commeuncamion.com/?co...

  • #22 Lilimpro le 22 janvier 2008 à 11 h 35 min

    Yep! Merci Hélène pour cette précision.

  • #23 Anne (Papilles & Pupilles) le 22 janvier 2008 à 11 h 42 min

    Juste pour Christine : Il est toujours maire de Bordeaux ;)

    Moi aussi je suis fière comme tout :=)

    J’ai trouvé qu’elle avait extrêmement bien compris la blogosphère féminine, les idées d’échanges et de partages qui nous animent, que nous n’étions pas dans la démonstration mais dans la communication.

    Un bien joli livre à mon aussi !

  • #24 Hélène le 22 janvier 2008 à 11 h 45 min

    Ehhhh, coucou Anne Papilles ! ;-) Boui, pis en plus de tout ça est elle drôlement sympa, ce qui ne gâte rien ;-)

  • #25 Anne (Papilles & Pupilles) le 22 janvier 2008 à 11 h 53 min

    Oui aussi :)) ce qui ne gâche rien !

  • #26 Nono le 22 janvier 2008 à 11 h 55 min

    J’arrive pas à lire le Wanted, il disparaiit……comme tout le coté gauche
    je comprend rien
    Help

  • #27 Hélène le 22 janvier 2008 à 11 h 58 min

    Ah, ça c’est bizarre Nono, normalement il n’y a "que" la pub qui gêne, ça n’affecte pas la colonne de gauche. Tu as quoi comme ordi, et tu es sous quel navigateur ?

  • #28 Mouniou le 22 janvier 2008 à 12 h 13 min

    Comprendre et approfondir nos façons de réagir, utiliser, etc…ça ne sera jamais assez ; et dans ce sens ce livre doit êre fort bien (A lire !)

    De plus, je pense qu’à travers ce livre (dont ce n’est pas le but), on avance focémment un peu dans cette civilisation d’internet ; civilisation pas toute récente, mais qui se développe et explose de plus en plus.
    Et c’est trés passionnant de vivre une période de "découvert", et, là d’évolution ! ! !

  • #29 Cunégonde le 22 janvier 2008 à 12 h 34 min

    A depuis le temps que j’attendais, merci Hélène de parler de Isabelle (parce que pour moi c’est Isabelle) dont le début du livre me touche énormément, et que je lis avidement, mais hélas, pourquoi je ne peux m’empêcher de penser à tout bout de champs : c’est la femme de .. et non pas c’est Isabelle … Qu’on le veuille ou non ça bloque, oh! juste un peu.
    ça ne me convient pas du tout les "bonjour Madame", je pense que ce n’est pas ce qu’elle attend de nous …
    Et naturellement, quelque part dans ma tête …je pense : bah ! oui, elle bosse pour son époux… alors je n’ai pas envie de communiquer …. j’ai rien contre "Alain" au contraire même, intègre semble t-il cet homme, mais je ressens un manque de liberté de ma part …
    Pardon, j’ai lu aucun commentaires tant j’étais heureuse de voir son "petit livre rouge" paraître en ouvrant mon Mac.

  • #30 Fanchette le 22 janvier 2008 à 13 h 14 min

    Bonjour,
    Ce sujet me semble très intéressant.
    De mon côté j’ai découvert la blogosphère par des blogs archi-féminins puisque réalisés par des mères de familles, alors que je cherchais des infos sur la couture et la broderie (voui, on peut être surfeuse et brodeuse…). Cette communauté s’est très rapidement investit sur le net. Je ne sais si La Femme digitale parle de ce phénomène mais pour moi ça a été très frappant…

  • #31 So’ le 22 janvier 2008 à 13 h 14 min

    Il m’a l’air très intéressant ce bouquin… merci pour l’info, je le mets sur ma liste "à lire"!

  • #32 Pimousse le 22 janvier 2008 à 13 h 39 min

    Je viens d’aller sur le blog Comme un camion, enfin seulement sur la page mise en lien par Lilimpro… c’est assez atterrant ! Allez voir si vous n’êtes pas trop débordées ;-), ça vaut le détour !

    c’est précisément dans ce genre de cas que je suis ravie d’être une fille !!!

  • #33 Hélène le 22 janvier 2008 à 13 h 42 min

    Cunégonde ton commentaire me semble un poil confus ;-) Par ailleurs je trouve très dommage qu’en 2008 on rattache encore une femme à son mari, comme autrefois…

    Fanchete le bouqin ne parle pas des brodeuses, mais on y retrouve cette rapidité et cette fluidité d’échagne et de propagation que tu évoques à leur propos, pour d’autres communautés.

    Pimousse, le but de ce billet n’était pas de vous envoyer chez Comme un camion, mais plutôt sur La femme digitale… hélas la facilité a toujours le dessus…

  • #34 turquoise le 22 janvier 2008 à 13 h 53 min

    J’en reviens aussi … et je n’y retournerai pas, ce sont des propos de beaufs -au-comptoir consternants style " comment emballer une meuf " … cela dit, c’est édifiant ; un type qui te dit fréquenter ce blog a tout dit !
    J’aime bien le titre du livre d’ I.J. , une jolie trouvaille . Ca me donne envie de le lire !

  • #35 Anne Cé le 22 janvier 2008 à 13 h 57 min

    J’avais déjà lu le billet qu’Anne (Papilles et Pupilles) lui avait consacré, avec le tien en plus j’ai drôlement envie de lire ce livre !

  • #36 eva l’architecte le 22 janvier 2008 à 13 h 58 min

    Je me precipite pour le commander…via internet bien sur…

    Et en effet, hommes et femmes n’ont pas du tout la même approche du Net, c’est flagrant à la maison …

  • #37 Pimousse le 22 janvier 2008 à 14 h 02 min

    T’inquiète Hélène, je suis allée voir sur La femme digitale ce matin ! Je n’ai pas loupé le lien dans ton billet.
    Ce n’est pas de la facilité, mais plutôt de la curiosité !

  • #38 Mah-Yu le 22 janvier 2008 à 14 h 17 min

    J’ai été intriguée et intéressée dès que j’ai entendu parler de ce livre, et je pense que je le lirai mais je voudrais revenir sur un point. Tiquer sur le nom de l’auteur, ce n’est pas forcément "rattacher une femme à son mari", pour ma part, c’est une réaction que j’aurais eue de façon parfaitement identique si cela avait été le fils, le frère, le père ou le neveu (si tant est qu’il soit de notoriété publique qu’ils sont "proches") d’une personalité politique qui défend un projet de société auquel je n’adhère pas.
    Cela ne m’empêchera pas de lire le livre d’Isabelle Juppé, ni même d’apprécier peut-être la personne qui m’apparaîtra à travers les pages (ou les quelques articles de son blog, que je suis déjà allée voir), mais ce n’est pas non plus anormal, je pense, de réagir un peu à "qui elle est".
    Vigilance citoyenne n’est pas jugement hâtif, et je suis plus que disposée à admettre que le contenu de son livre n’est en rien affecté par les responsabilités de son époux, ce qui, vu le sujet, et vu ce que toi, Anne, et d’autres esprits indépendants de la toile, en dites, est plus que probable.

    Ouala pour mon opinion.

    Maintenant, j’ai une question. Est ce normal que je ne voies plus jamais de pub sur ton blog, et ce depuis un bon moment? y compris aujourd’hui où tu te plains d’une pub apparemment très envahissante?

  • #39 Hélène le 22 janvier 2008 à 14 h 22 min

    "Qui est son mari" n’est pas "qui elle est", justement, Mah-yu. Et si c’était son frère, son oncle ou sa grand-mère ça serait la même chose.
    Je trouve ça bizarre d’asimiler les gens à leur famille.

    Quant à la pub,janiver est hélas la morte saison, mais celle de ce matin a heureusmeent disparu.

  • #40 Mah-Yu le 22 janvier 2008 à 14 h 44 min

    Pour moi, l’entourage (et pas seulement familial d’ailleurs), ce n’est pas "qui on est", certes, mais ça en fait partie. Je ne serais pas exactement celle que je suis aujourd’hui si j’avais d’autres amours, d’autres amitiés, d’autres inimitiés, même.

    Ne pas réduire une personne à ses relations, bien sûr, j’adhère, mais les occulter, non.

    Comme je le dis dans mon précédent commentaire, ça ne me porte pas à juger hâtivement la personne pour autant, mais je n’y suis pas indifférente pour autant.

  • #41 Mah-Yu le 22 janvier 2008 à 14 h 45 min

    mazette que j’écris mal aujourd’hui, il y a une surrenchère de "pour autant" dans mon comm précédent, qui est du plus mauvais effet.

    (je suis malade, je déteste être malade, en fait je crois que je déteste être malade encore plus que je ne déteste avoir faim)

  • #42 Lilimpro le 22 janvier 2008 à 14 h 47 min

    Comme je le disais à Hélène par mail, je suis désolée d’avoir détourné l’attention sur Comme un camion. Je précise au passage que c’est une fille qui m’a donné l’adresse de ce blog (heureusement).

    Pour revenir dans le sujet, je trouve que le livre a l’air intéressant, surtout qu’on est en plein dans le sujet, à écrire sur ce blog. Et c’est une question que je me pose souvent, en tant que bloggeuse: pourquoi fait-on un blog? Et comment aller plus loin qu’un simple journal ou assimilé qui n’intéresse que notre entourage (c’est à peu près mon cas pour l’instant)? Ce que je remarque, c’est que les bloggeuses qui font naître des communautés se sont servis du net, mais auraient trouvé un autre moyen s’il n’avait pas existé. Hélène, ou Pénélope Jolicoeur (par exemple hein), ont cette faculté de savoir toucher le quotidien de chacune, et de nous rassembler (ça c’est surtout Hélène).

    Et sinon, moi non plus je ne comprends pas qu’on associe une femme à son mari. En revanche, je crois qu’il ne s’agit pas ici "d’assimiler les gens à leur famille", mais on ne peut pas dénier que, de quelque manière que ce soit, notre famille a une influence sur nous-mêmes. Qu’elle soit consciente ou non, forte ou pas… Hum, amies psy de comptoir bonjour.

  • #43 Delphinoid le 22 janvier 2008 à 14 h 58 min

    Aaah ça a l’air très intéressant comme livre. J’aime beaucoup le questionnement à partir duquel elle a travaillé. Je vais tâcher d’y jeter un coup d’oeil hi hi.

    En tout cas, d’après ce que tu en dis, ça a l’air d’avoir été une chouette rencontre, et rien que ça, c’est extrêmement important et ça fait plaisir à lire!

  • #44 lizou le 22 janvier 2008 à 15 h 07 min

    Ben je suis un peu vieille France sur le coup, je dis pas ça pour Isabelle Juppé, M. Juppé j’en pense pas grand chose mais j’associe souvent les gens à leur moitié, femme et homme pareils, on choisi pas sa famille mais son mari ou sa femme oui et ça dit quelque chose sur soi…
    par contre je me rapelle pas avoir lu un de ses articles, peut etre j’ai pas fait gaffe.
    Sinon elle a raison, les mecs sont pas comme nous sur internet, le mot le plus recherché c’est sex je crois et moi jamais j’ai cherché ça dans google.
    C’est des méchants les garçons. ;-))
    Mais si internet ça permet à des gens comme toi de révéler leur talent, de leur permettre d’exister (heu c’est dans le sens on peut tous ouvrir un blog mais imprimer des bouquins ça coute bonbon) c’est permettre aux gens de changer de vie et c’est juste énorme.

  • #45 Mithra le 22 janvier 2008 à 16 h 13 min

    Et hop, sur ma liste Amazon ! D’habitude je boycotte un peu les trucs "pour les femmes" ou "selon les femmes" mais la ca a l’air d’etre fait intelligemment !

  • #46 Hélène le 22 janvier 2008 à 16 h 36 min

    Tu verras Mithra, la femme elle-même est très chouette en plus, chaleureuse, ouverte et humaine, un beau personnage.

  • #47 Cunégonde le 22 janvier 2008 à 16 h 38 min

    Mon com’ , un poil confus ?

    J’en suis pantoise. Et bien si ça peut faire avancer le Scmilblikkkkkk

    Et puis c’est Isabelle Juppé qui la première a parlé de son mec, pôvre de moi … je vais pas m’en sortir …

  • #48 Hélène le 22 janvier 2008 à 16 h 42 min

    Ben disons que j’ai pas compris où tu voulais en venir Cunégonde ;-)

  • #49 Uranie le 22 janvier 2008 à 16 h 43 min

    ça a l’air hyper intéressant. Justement il y a pas longtemps j’avais lu un article sur les différences d’usage que les hommes et les femmes ont du net, et ça m’avait interpellé. Je vais aller acheter ce livre dès que j’aurais fini celui du moment! je n’avais jamais entendu parlé de cette femme je dois dire, ni de ce livre.
    c’est fou tous les trucs qu’on apprend sur ce blog!

  • #50 sophie202 le 22 janvier 2008 à 17 h 56 min

    effectivement le livre à l’air d’analyser intelligemment le phénomène du net au féminin… A mon échelle aussi, l’utilisation d’internet dans notre couple est bien conforme à la séparation information/création de lien <> homme/femme… Le site que doit consulter l’homme le plus souvent c’est wikipédia…;-)

    Pour dire un mot sur la "femme de"… autant je n’assossie pas une personne à sa famille,autant à ses amis et son conjoint ben si un peu, et c’est valable aussi pour "le mari de". Dans des relations "choisies" comme celle ci il me semble fondamental de partager quelques valeurs… nan? (Et juste pour bien montrer que je ne considère pas qu’une femme doit tout penser pareil que monsieur… ma tendre moitié et moi même votons différemment…)

  • #51 Hélène le 22 janvier 2008 à 18 h 29 min

    sophie202 tu mets pile le doigt sur la raison pour laquelle ça me dérange qu’une femme soit associée à son mari homme politique; si ça se trouve elle ne vote même pas comme lui ;-)

    Ce bouquin a été écrit par une femme journaliste et romancière, par par la "femme de", je trouve ça très dommage que son nom occulte son travail…

  • #52 Cécile de Brest le 22 janvier 2008 à 18 h 51 min

    Le pire, c’est quand on présente une femme:"c’est la femme de…"sans même dire son nom à elle. Avant d’être la femme "de", elle existait déjà, que je sache.
    Je déteste ce côté réducteur. Un couple, ce sont 2 personnes bien distinctes… qui certes sont mariées mais qui ,peut-être, ont des avis divergents sur des tas de sujets.
    Isabelle Juppé n’est pas d’abord la femme de son mari et ensuite journaliste… Je pense que toutes les facettes de sa personnalité (comme pour tout le monde) sont aussi importantes l’une que l’autre.

  • #53 Mah-Yu le 22 janvier 2008 à 18 h 55 min

    Mais moi aussi je suis tout à fait opposée à ce que son nom occulte son travail, je suis désolée si ce que j’ai écrit a pu être interprété différemment, je voulais simplement mettre le doigt sur le fait que noter son nom, et s’interroger à ce sujet, ça ne signifie pas forcément l’assimiler à son mari, ou faire passer la qualité de son travail au second plan, mais simplement avoir l’oeil ouvert.

    Cette dame a choisi cet homme, choisi de porter son nom, cela fait partie d’elle, et même si elle ne vote pas forcément comme lui, même si peut-être demain leurs chemins peuvent se séparer – ça peut arriver à tout le monde- moi je crois que c’est utile à une conscience éclairée de rester vigilant à ce qui PEUT relever de réseaux politiciens, de manipulations et d’influences.

    Encore une fois, je ne dis pas que c’est le cas pour le livre d’Isabelle Juppé. Je ne l’ai pas encore lu, mais comme je l’écrivais dans mon commentaire précédent, je pense même que ce n’est PAS le cas, au vu de ce que toi et d’autres blogueuses dont j’estime la liberté d’esprit en dites.

    Ma réaction visait juste à clarifier, pour moi même et peut-être pour d’autres, le fait que tiquer sur le nom de cet auteure n’était pas une réaction sexiste ni un jugement hâtif.

    Ouala ouala.

  • #54 Isabelle J le 22 janvier 2008 à 19 h 09 min

    Bonjour à toutes!
    Merci à Hélène de ce billet sur la femme digitale! Et merci de toutes vos réactions qui apportent de l’eau à mon moulin. J’ai vraiment envie de continuer la conversation sur ce sujet des femmes dans la révolution numérique, les usages des unes, les regards des autres, les expériences, les inquiétudes, les projets des troisièmes. En fait, "La femme digitale" n’est que le premier chapitre d’une histoire que l’on peut écrire toutes ensemble et qui peut , à mon avis, faire vraiment avancer "les choses numériques" dans le bon sens pour demain! Quant à mon nom, eh bien, j’assume. Avec bonheur,et même fierté n’en déplaise à certaines. (Sinon j’aurais pris un pseudo)…Même si je m’étonne toujours de voir à quel point il suscite les passions… . Mais bon, franchement, comme le dit Hélène , cela n’a vraiment rien à voir avec le sujet du livre ! A bientôt j’espère, sur le blog d’Hélène et sur la femmedigitale.fr

  • #55 alicia le 22 janvier 2008 à 19 h 25 min

    Bonjour, rien à voir, mais juste maintenant sur France Inter, ça cause de Facebook et autres sites de réseaux sociaux!!

  • #56 Mah-Yu le 22 janvier 2008 à 19 h 28 min

    Promis après j’arrête, je ne veux pas contribuer à détourner le fil des commentaires de cet article qui promet des reflexions fort riches ( sans doute encore davantage quand nous serons plus nombreuses à avoir lu le livre).

    Mais justement, Isabelle J., si j’ai pris la peine de clarifier la nature précise de ma réaction au nom qui figure sur la couverture du livre, c’est pour éviter de tout mélanger, et dire que réagir à ce nom et à ce qu’il est susceptible d’impliquer ce n’est pas préjuger de ce que l’on va trouver entre ses pages.

    Le choix même de ne pas prendre un pseudo, dans mon esprit, impliquait une acceptation de cela, et la confiance dans un travail de journalisme qui suffira, je n’en doute pas, à écarter au fil de la lecture, les questionnements que certains, dont je suis, ont eu devant la couverture.

    Au plaisir de retrouver ici, dans le livre et sur le blog de la femme digitale, une plume que je ne connaissais pas.

  • #57 Hélène le 22 janvier 2008 à 19 h 43 min

    Mah-Yu je crois que si tu as pris la peine de parler de ce nom, c’est que justement il se mélange forcément au reste pour toi. Je le dis sans AUCUNE agressivité, parce qu’évidemment c’est humain.

    En tant que gaucho, peut-être ai-je été préservée de cette réaction par ma nullité absolue en infos et actualités, croyant qu’Isabelle était juste une journaliste comme une autre ;-) (ce qui après tout est aussi le cas, et tout à son honneur).

    alicia décidément, les choses qui sont à la mode le sont partout à la fois ! ;-)

  • #58 turquoise le 22 janvier 2008 à 19 h 46 min

    Bien sûr que définir une femme comme "la femme de " , c’est terriblement réducteur !
    Cela dit, connaissant ses liens avec Hitler, je n’aurais pas eu envie de copiner avec Mme Eva Braun … je prends exprès un exemple caricatural et situé dans l’Histoire pour ne pas établir de lien avec des hommes politiques actuels, et je n’ai absolument rien contre M. Juppé . Mais je pense que si on choisit un homme, qu’on partage sa vie, c’est qu’on a des affinités avec lui – pareil pour les amis, je ne pourrais pas fréquenter quelqu’un d’ouvertement raciste ou facho , c’est viscéral ., le courant ne passerait pas …

  • #59 Mah-Yu le 22 janvier 2008 à 20 h 00 min

    @Hélène: oui tu as peut-être raison, mais je précise quand même qu’à la lecture de ton billet je n’avais pas grand chose à dire à part "j’ai hâte de lire ce livre", c’est l’échange que tu as eu avec une autre lectrice, sur le fait d’assimiler une femme à son mari, qui m’a fait réagir. Pour moi le fait qu’Isabelle Juppé soit "femme de" n’est pas un élément de compréhension fondamental, disons que ça me fait juste dégainer plus vite que d’habitude mon "mode vigilance", que je n’aurais aucune peine à rengainer quand j’aurai constaté par moi-même que j’ai bien affaire à une journaliste, vraissemblablement de talent, traitant d’un sujet qui me passionne.

    @ Turquoise: je ne partage pas tout à fait ton analyse, le fait de partager la vie d’une personne horrible (comme c’était le cas d’Eva Braun, je préfère préciser que je ne parle plus d’Isabelle Juppé!!!) donne des indications sur la personnalité de quelqu’un, pas sur la qualité de son travail. La vigilance dont je parle, concerne davantage les possibles "débordements" de problématiques politiciennes dans des domaines qui semblent ne pas s’y prêter.

  • #60 Mah-Yu le 22 janvier 2008 à 20 h 01 min

    arg, j’avais dit que j’arrêtais!! je retourne regarder les diamants, pour la peine.

  • #61 Hélène le 22 janvier 2008 à 20 h 02 min

    Merci Mah-yu pour ton commentaire si intelligent et fin, comme toujours !

  • #62 Mah-Yu le 22 janvier 2008 à 20 h 05 min

    yapadkoi Hélène, les diamants, ya que ça d’vrai!!

  • #63 Cunégonde le 22 janvier 2008 à 20 h 07 min

    Et bien voilà, la boucle est bouclée.

    Et vive Isabelle … Juppé.

  • #64 turquoise le 22 janvier 2008 à 20 h 18 min

    Mah-Yu, tu as tout-à-fait raison … merci de m’amener à dépasser mon impulsivité qui me pousse souvent à ne pas aller au fond des choses !

  • #65 Cunégonde le 22 janvier 2008 à 20 h 34 min

    Hélène, tu as un panel de "Filles" qui honore ton blog.

    Je n’en dirais pas davantage, je vais encore m’enliser.

  • #66 Hélène le 22 janvier 2008 à 21 h 40 min

    Oui, je suis fière de l’intelligence de mes lectrices Cunégonde ! ;-)

  • #67 Alerte à Liège le 22 janvier 2008 à 21 h 55 min

    Participer à la rédaction d’un livre et à un phénomène social. Voilà une belle expérience!!

  • #68 Hélène le 22 janvier 2008 à 22 h 08 min

    Je ne sais pas si on peut aller juqu’à dire ça Alerte à Liège, mais en tout cas c’est déjà une belle renconter, qui en amène d’autres, et ça c’est drôlement chouette !

  • #69 siamoise cramoisie le 23 janvier 2008 à 7 h 11 min

    Turquoise, au comm 58:
    j’ai pensé tout comme toi dès que le sujet "Isabelle J. la femme de…" a été évoqué. Tout pile poil pareil ;-)

  • #70 siamoise cramoisie le 23 janvier 2008 à 7 h 16 min

    Oh ben ça alors… Je crois que turquoise et siamoise, ça rime… (même réaction que la précédente, mais à propos du comm 64. )
    J’en suis pantoise. ;-)

  • #71 Chouquette le 23 janvier 2008 à 10 h 06 min

    J’ai lu avec beaucoup d’enthousiasme ce livre en allant le chercher dès le mercredi 16 janvier chez mon libraire, et j’ai essayé d’en parler autour de moi sur mon blog, les réactions sont diverses en tous cas on peut dire qu’il sait faire parler de lui ;-) -je parle du livre bien sûr !!!

  • #72 turquoise le 23 janvier 2008 à 16 h 01 min

    Siamoise : j’ai comme une idée qu’on s’éclaterait bien toutes les deux ! "Siamoise et Turquoise, vous en seriez pantoises d’ici à Pontoise " ! … rien que d’y penser, j’en pavoise d’avance !

  • #73 Corinne le 24 janvier 2008 à 8 h 43 min

    Alors même que j’avais repéré la sortie de ce livre, une lectrice et blogueuse m’a signalé qu’Isabelle Juppé avait aussi écrit un petit quelque chose sur mon propre blog. Quelle surprise ! Je n’ai pas eu droit à une interview en bonne et due forme comme toi Hélène, mais je suis plutôt fière de figurer dans ce livre :-)

  • #74 Cunégonde le 25 janvier 2008 à 15 h 49 min

    Bonjour,

    Pas facile de manier la plume …

    Re lecture de mon commentaire.
    Effectivement guère explicite, plutôt abrupt pour ne pas dire limite compréhensible. J’entends d’ici : développe, développe … justement, je sais pas faire ;
    Très intéressant, ce livre s’adresse à toutes les femmes et est écrit avec beaucoup de sensibilité.
    Une mine d’or de renseignements et d’adresses.
    Pages pas mal crayonnées, ce serait trop long de citer, il faut le lire ce bouquin. Le dernier paragraphe de la page 209 ! J’y songe déjà.

    Pour ma part, chemin à suivre : lire l’avant-propos et les chapitres 1 et 2 puis passer à l’épilogue : une dégustation.
    Ensuite reprendre le chapitre 3 et la suite … plus technique ; pas tout compris, hormis l’affection déclarée (de l’auteur – e) pour les femmes qui se lancent dans la blosphère ; bonne solidarité.
    (comme si une solidarité n’était pas bonne, n’importe quoi !). Attention hein, j’me cause.
    Cette femme journaliste – écrivain est touchante. C’est un vrai plaisir de la lire et je vais m’enquérir de ses précédents écrits).

    J’me ramène encore avec mes gros sabots : la police du nom (pour ne pas le citer) est plus importante que "le bébé" Ca me chifffffonne.
    Et le nom : Isabelle J …. cela aurait été super, tout le monde se serait creusé les méninges !

  • #75 Hélène le 26 janvier 2008 à 12 h 54 min

    Ah ben alors on est bien d’accord Cunégonde, sauf que perso je pousse encore plus loin : moi ce qui me chiffonne c’est que le gens ne puissent faire abstraction d’un nom pour s’intéresser à l’oeuvre, au bouquin.

    Isabelle a très bien fait de ne pas prendre de pseudo, il manquerait plus qu’elle soit obligée de se masquer pour être écoutée pour ce qu’elle est : une femme journaliste et écrivaine, point barre.

    La vraie liberté et la vraie intelligence c’est ça : voir la personne avant le personnage.

    Mais c’est pas toujours facile, j’en conviens, et si Marine le Pen écrit un bouquin j’aurai pas du tout envie de le lire, même s’il parle de maquillage ;-)))

  • #76 Cunégonde le 26 janvier 2008 à 19 h 32 min

    Le brûler tu veux dire, ouais, mille milliards de fois d’accord avec toi et même +

  • #77 Géraldine le 27 janvier 2008 à 2 h 01 min

    Tu m’as donné envie d’aller voir ça de plus près, ne serait-ce que pour y lire ton "témoignage" :)

  • #78 florence le 29 janvier 2008 à 18 h 03 min

    Bienvenue à "La femme digitale" ….
    moi j’aimerais bien que mon mari lise ce livre fort intéressant !!! avez-vous testé auprés de vos moitiés préférées ?
    je l’ai offert à mes filles, qui n’ont pas vécu les mêmes étapes de la révolution numérique.
    En attendant leurs commentaires….

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.