Durée de conservation du maquillage

15 octobre 2010

Bon les jeunes j’ai appris récemment un truc intéressant, il faut que je vous raconte ça (les chimistes et autres scientifiques, merci de ne pas hurler « ben on le savait, enfin !!! », je vous rappelle que je suis aussi douée en science qu’en informatique – grâce au ciel, la science m’intéresse plus – enfin dans le cadre cosméto, s’entend – bref).

Souvent vous me demandez combien de temps on peut conserver le make up, et je vous répond invariablement : les fards secs (fard à paupières, poudre, blush, etc…) ne se périment quasiment jamais, les fards crèmes (fond de teint, anti-cernes, rouge à lèvres, gloss, etc…) sont bons à jeter s’ils changent d’odeur ou de texture.

J’ai un élément de plus : comme vous le savez sans doute (en tout cas moi je le savais, et dieu sait que dans ce domaine je sais que dalle), les bactéries ne peuvent se développer que s’il y a de l’eau dans une formule.

Donc un produit qui ne contient que du gras ne peux pas à proprement parler se périmer ; il peut s’oxyder, d’où l’odeur de rance, mais les bactéries ne peuvent s’y développer. Votre vieux rouge à lèvres peut puer, mais ne risque pas de vous filer d’horribles maladies (sauf si vous l’avez prêté inconsidérément, oeuf corse).

En revanche s’il y a de l’eau dans la formule, comme c’est le cas pour beaucoup de produits de soins (crèmes, démaquillant, etc), les bactéries peuvent s’y développer, neutralisant éventuellement les effets des actifs ou provoquant (éventuellement aussi) une réaction (genre des boutons). C’est pour ça qu’on jette les crèmes de soin au bout d’un certain temps après ouverture, mais pas le rouge à lèvres. Notez que les bactéries ne vont pas forcément proliférer parce qu’il y a de l’eau dans la formule hein, c’est pas ce que ça veut dire ; simplement, là elles peuvent le faire, alors qu’ailleurs, non.

Et c’est pour ça que les produits purement à base d’huile ou autre basse grasse peuvent se passer de conservateurs, par exemple : ils n’en ont pas besoin. En revanche on y met souvent des anti-oxydants, pour éviter qu’ils rancissent et se mettent à puer au bout de deux mois.

Bref, tout ça pour dire que le maquillage, quand il est à base de poudre ou de gras, peut se garder longtemps ; flippez pas avec les dates marquées sur les boîtes, c’est souvent juste une précaution de la part des marques (comme les fabricants de fringues foutent systématiquement « nettoyer à sec » sur tout pour avoir la paix).

Par contre s’il y a de l’eau dedans (dans le cas de pas mal de fonds de teint, notamment), ça peut se périmer, effectivement. Regardez dans la formule si y’a marqué Aqua (ou Water), en général c’est dans les premiers ingrédient indiqués, c’est même pas difficile à trouver.

PS : si j’ai dit des conneries (ce qui est loin d’être impossible), les scientifiques sont évidemment les bienvenues à me corriger, du moment qu’elles le font gentiment ;-)

101 commentaires Laisser un commentaire
Le maquillage

Vous aimerez aussi

101 commentaires

  • #1 Zorro le 15 octobre 2010 à 8 h 39 min

    Merci pour ces précieuses infos! :D

  • #2 Crevette le 15 octobre 2010 à 8 h 42 min

    Ô bé moi je suis un peu scientifique mais tu m’as appris des choses.

    Je savais que souvent ils mettent des « conservateurs » dans les produits de beauté et que le logo de date limite d’utilisation correspond à la fin d’action de ces dits conservateurs (et donc risque de proliférations dégueu dedans).

    Mais je n’ai presque jamais rien jeter (sauf des crèmes récemment) alors tout ça me conforte dans l’idée que les fards ça se garde jusqu’au moment où il n’y en a plus du tout : )

    Sympa ce post : )

  • #3 Stéphanie (mais une autre) le 15 octobre 2010 à 8 h 43 min

    Je vois pas de conneries, Titeburette la grande prétresse scientifique aura peut-être des choses à dire en plus mais l’essentiel est dit ! :-)

  • #4 PtitMog le 15 octobre 2010 à 8 h 49 min

    Bon et bien dès que je rentre ce soir, je saute sur mon fdt, car je crois qu’il date un peu… :$
    Merci pour ce récap’ en tout cas! ;)
    Bonne journée

  • #5 Nath La Bretonne le 15 octobre 2010 à 9 h 05 min

    Ah ! C’est une bonne nouvelle. J’en suis ravie ! J’ai des fards qui datent de l’an 0. ;)

  • #6 saori le 15 octobre 2010 à 9 h 09 min

    merci pour l info hélène ;)

  • #7 Atchoum29 le 15 octobre 2010 à 9 h 11 min

    J’ajouterais juste Hélène, si tu me le permets, qu’en fait la date de limite (12M, 6M) sur les tubes ne veut pas dire grand chose et pour cause : avant il n’y avait pas de date ! Les industriels sont aujourd’hui OBLIGES (depuis mars 2005) de l’indiquer pour des raisons sanitaires comme tu viens de l’expliquer (prolifération bactérienne) mais avant il n’y avait pas de date et pourtant ça ne posait pas plus de problème que ça.
    Vous avez sûrement un vieux tube de crème qui traîne, s’il a été fabriqué avant 2005 il y a des chances pour qu’il n’ait pas de mention 12M ou 6M. Comme l’a dit Hélène c’est l’aspect et l’odeur qui compte. Mais aussi si vous avez laissé un tube de crème dans la voiture en plein été pendant toute la journée, ne prenez pas le risque de garder le tube : les bactéries dans la chaleur + l’eau de la crème s’en sont données à cœur joie et donc jetez le tube plutôt que de prendre des risques. Tout est affaire de bon sens, simplement.

  • #8 Atchoum29 le 15 octobre 2010 à 9 h 14 min

    Juste j’ajoute qu’il faut faire attention aux mascaras si vous avez les yeux sensibles : si vous avez des conjonctivites ou des petits problèmes dans le genre, changez-les très régulièrement (2 fois par an s’il le faut). Ce sont des nids à microbes et donc méfiance en cas de sensibilité, on ne rigole pas avec les yeux ! De même, dans ces cas-là surtout ne les prêtez pas aux copines, elles vous refileraient sans le vouloir leurs bactéries et impossible pour vous de les éviter… Tant pis, passez pour une chieuse si vos yeux le nécessite.

  • #9 Lullaby Septante-Sept le 15 octobre 2010 à 9 h 44 min

    Perso, j’y vais à l’oeil et au nez, tout ce qui ne sent pas mauvais et ne change pas de texture est certainement encore utilisable. Le rouge à lèvres qui pue le rance, je le jette en général, je sais qu’il va pas me tuer mais c’est pas très agréable :)

    Je précise que la mention 12M ou 6M dont parle Atchoum29: est en fait une durée de vie à partir de l’ouverture du pot (et du contact avec l’air, donc). Un pot jamais ouvert conserve très longtemps, une paire d’années au moins.

    La seule chose à laquelle je fais attention ce sont les mascaras (cf Atchoum29: ) que je change tous les 3 mois ou dès que mes yeux me gratouillent, parce que là-dedans les bactéries prolifèrent joyeusement et ça peut causer des problèmes très graves aux yeux dans certains cas extrêmes.
    Par contre, Dieu merci, je suis ravie d’avoir la vie entière pour essayer de terminer l’un de mes très (trop?) nombreux fàp.

  • #10 Mlle Narcisse le 15 octobre 2010 à 9 h 44 min

    Merci pour ces infos Hélène!

  • #11 Hélène le 15 octobre 2010 à 9 h 50 min

    Crevette: haaaan, super intéressant le coup du logo qui correspond à la fin de l’action des conservateurs !! Merci pour cette info !

    Stéphanie (mais une autre): merci ;-))

    Atchoum29: je plussoie tout.
    Et pour les mascaras, à vrai dire si on a une conjonctivite ou autre truc aux yeux, je sais que c’est duraille mais il faut jeter tout de suite le mascara qu’on utilisait au moment de l’infection.

    Lullaby Septante-Sept: oui je l’ai pas précisé parce que ça me semblait évident mais tu fais bien de le préciser, le coup du nombre de mois qui ne compte qu’après ouverture du pot.
    Et je devrais peut-être changer mes mascaras plus souvent (j’ai TOUT LE TEMPS les yeux qui grattent because kératite permanente et insoignable…).

  • #12 Deilema le 15 octobre 2010 à 9 h 56 min

    Merci pour toutes ces infos, j’ai moi aussi appris des trucs sur la conservation des trucs gras. Comme je me sers très très peu de mes rouges à lèvres, je les garde longtemps et ça m’ennuierait de devoir les jeter à peine entamés.
    Et je suis toujours bien aise de lire que les fàp se gardent presque toute une vie ;)
    (Vous imaginez la cata s’ils se périmaient au bout de 6 mois ?)

  • #13 Sandrinette le 15 octobre 2010 à 9 h 57 min

    A faire encore plus attention dans les régions très humides où les bactéries sont chez elles et s’amusent comme des folles!

  • #14 Hélène le 15 octobre 2010 à 9 h 58 min

    Sandrinette: tu m’étonnes ! ;-)

  • #15 Pidou le 15 octobre 2010 à 10 h 22 min

    Merci à toutes pour ces infos croisées.
    Perso j’ai appris un truc cet été à propos des produits solaires, on peut les ré-utiliser d’une année sur l’autre MAIS il faut savoir que l’indice de protection sera moindre.

  • #16 laurettebis le 15 octobre 2010 à 10 h 36 min

    ah ben merci, j’ai appris des trucs :))
    j’avoue juste que mon mascaras dure parfois 6 mois mais bon j’ai jamais eu les yeux qui grattent alors, bon, continuons ainsi :)

  • #17 elsa le 15 octobre 2010 à 10 h 57 min

    Moi je regarde toujours le nombre de mois ou d’année que le produit peut être utilisé. Il y a toujours un petit logo pour l’indiquée. Même si le produit n’a pas forcément de bactéries je le fais comme même. J’ai un jour eu une mauvaise réaction à cause d’un démaquillant en crème. J’avais la paupière qui s’assècherait et je peux dire que c’est assez douloureux car sa brule. J’ai mis deux semaines a ce que sa parte définitivement et encore c’était pas vraiment grave. Donc sincèrement je conseille de faire attention comme même.

  • #18 Hélène le 15 octobre 2010 à 11 h 11 min

    Pidou: oui on peut, du moment qu’ils n’ont pas été exposés aux éléments (soleil, chaleur, vent, sable…) ; et évidemment à proscrire sur des enfants.

    laurettebis: si ça te convient comme c’est que c’est adapté à toi, y’a pas de raison de changer ;-)

    elsa: oui c’est bien ce que je dis, avec les produits de soin ça marche pas pareil qu’avec le maquillage.

  • #19 Ann le 15 octobre 2010 à 11 h 38 min

    Moi j’ai la ‘chance’ d’avoir un homme qui a fait un master en cosméto après ses études, hé ben, c’est pas toujours drôle parce qu’il connait toutes les ficelles, surtout celles relatives au ‘skin feel’…
    et je vous passe ses explications déprimantes sur les acides de fruits & co et la lecture des composants…
    mais j’aime bien lui demander de me choisir des crèmes…d’ailleurs, pour info, il prend en général celles qui sont en tube (Avène..) parce que selon lui la quantité de conservateurs (produits agressifs et allergisants) contenue dans le produit est en relation directe avec son contenant (moins de conservateurs dans un tube que dans un pot car moins de contamination directe)…

  • #20 MissMigouChat le 15 octobre 2010 à 11 h 39 min

    Hélene…you are my hero!! je voulais justement te poser des question à ce sujet (et je ne savais pas où poster cette question!!) Merci pour cet article!! J’ai acheter des tonnes de maquillage, j’étais vraiment inquiete par rapport aux dates affichées sur les emballages de FAP. Je me posais aussi tellent de questions sur l’hygiène lorsqu’on maquille d’autres personnes (oui j’ai peur des microbes), bref cet article tombe au bon moment!!!
    YOU ROCK!! THANK YOU SO SO SO MUCH!!!

  • #21 MissMigouChat le 15 octobre 2010 à 11 h 41 min

    MissMigouChat: désolée pour les fautes d’orthographe!! ooopsy!!

  • #22 Aladine le 15 octobre 2010 à 11 h 43 min

    Merci Hélène pour toutes ces infos bien utiles. je savais le plus gros mais j’avais jamais fait la distinction avec/sans eau, c’est bon à savoir ^_^

    perso il m’arrive d’acheter certains produits quand je remets les pieds en métropole alors que j’ai les mêmes en guyane, juste parce que c’est pas la peine d’alourdir ses valises avec du démaquillant et des pots de crème hydratante alors que je sais que je peux les acheter le jour où je descends de l’avion. et comme je vais pas non plus les rapporter en guyane je les laisse pas prendre la poussière dans les placards de jolie maman pour une durée indéterminée (8mois? un an?) je les donne avant de partir, ça évite d’être tentée de m’en resservir en revenant… avec ma peau hyper réactive et mes yeux sensibles aux conjonctivites j’vous laisse imaginer la cata sinon!

    bisous les filles… et… c’est bientôt le week-end ^_^

  • #23 Toujours le chat sur les g’noux le 15 octobre 2010 à 12 h 09 min

    Merci pour cet article et les comms, très éclairants.
    Grâce à mon grand âge, je suis au fait de la plupart de ces informations, mais quelques précisions concernant la différence entre les produits gras/ aqueux sont les bienvenues.

    Je me demande pour le coup s’il n’existe pas un système plus hygiénique pour le mascara.
    Je vais essayer un truc, en gardant deux brosses que j’aime bien, et en les nettoyant après chaque utilisation, au lieu de me servir de la brosse qu’on remet dans le tube. Celle-ci restera nickel, et en prenant du mascara avec mes vieilles brosses (vieilles, mais propres!), je n’y introduirai pas de guiguite (ça me donne même envie de virer mon tube actuel tout de suite quand j’y pense, il n ‘a pas deux mois, mais bon, brr!! pour le prochain, j’aurai pris des précautions ;-)

  • #24 Laurence le 15 octobre 2010 à 12 h 17 min

    Merci Hélène, me voilà rassurée pour ma palette antique, celle que Yves St Laurent avait sorti dans la ligne de son parfum Rive Gauche (1971, enfin le parfum, la palette, c’est un peu plus tard). Cette palette à tiroir comprenait des FAP(il y en a un orange, déjà à l’époque…), des Blush, poudres, gloss et un mini mascara. J’ai retiré tout ce qui avait une texture crème, mais les poudres ont l’air intactes.

  • #25 Louise d’Ottawa le 15 octobre 2010 à 13 h 07 min

    Merci de l’info, Hélène, je suis rassurée.

  • #26 faithfullyyours le 15 octobre 2010 à 13 h 45 min

    Alors moi je garde tous les produits jusqu’à ce qu’ils mutent depuis toujours, ou alors jusqu’à ce qu’ils me donnent des boutons direct! Maintenant je saurais que je peux le faire avec les fards à paupières mais les crèmes contours des yeux qui datent de l’Italie il y a deux ans je peux les balancer avant de ressembler à un panda ridé

  • #27 Nath le 15 octobre 2010 à 13 h 51 min

    Merci pour l’info, je dormirai moins bête ce soir! ^^

  • #28 Yass le 15 octobre 2010 à 13 h 56 min

    ah merci pour toutes ces infos !! :)

  • #29 stone le 15 octobre 2010 à 14 h 24 min

    ah ben moi qui te poser la question la semaine dernière ou en début de semaine je sais plus :D

    merci pour les infos Hélène, je vais faire attention à tous ca et voir un peu ce que raconte mes produits.

    Un truc tout con, ma crème de jours, ben l’emballage je le trouve top de chez top.
    Sur le visage, en crème, je ne peux pas mettre grand chose, sinon paffffff boutons, plaques et j’en passe.

    Là je viens d’essayer une crème ou il n’y a rien dedans, je précise dans le rien c’est pas de parabéne de trucs machin chose et bien pour le moment c’est nikel, et comme elle est sans conservateur le système du pot est génial.

    Elle se présente comme un pot de crème de jours normal, mais quand on l’ouvre c’est vide :o il faut juste une petite pression au milieu du pot et pafffff un peu de crème sort :D

    ouais c’est con mais j’ai trouvé ca fun lol

  • #30 capucinella le 15 octobre 2010 à 15 h 55 min

    bonjour,
    ce qui serait intéressant de savoir aussi c ‘est si, à la longue, tous ces produits chimiques qu’on se met sur la tronche, sont cancérigènes. On le sait pour les parabènes, mais peut-être que dans 10 ans on nous dira qu’ on se sera rendu compte que d’autres composants aussi! On sait maintenant que certaines colorations pour cheveux étaient nocives. Certes, on entend tout et n’importe quoi sur ce sujet, mais ce serait bien qu’on soit informé objectivement dessus.

  • #31 Babemoups le 15 octobre 2010 à 16 h 25 min

    Et bien j’en aurais appris des choses aujourd’hui entre ton article et les commentaires des filles :)

  • #32 Mannick le 15 octobre 2010 à 16 h 27 min

    Ce billet, Hélène est le bienvenu !

    Je fais partie des anxieuses de la date de péremption et pas que pour la bouffe hein !!! tout y passe, je sais c’est nul et limite passible du psy, mais bon… tout ça pour dire que évidemment, lles cosmétiques sont en pole position avec la bouffe donc et les médocs :)

    Je prends donc acte pour le tuyau « aqua » déjà, je vais me ruer sur tout ce qui ressemble à du liquide dans mon maqui-dressing, et m’armer de mes lunettes de presbytie (oui âge oblige) pour traquer les aquas ! Remarques bien que limite même les non-presbytes mettent surement des lunettes, car pour arriver à déchiffrer les compositions de cosmétiques, c’est presque un exploit ;)

    J’ai trois tiroirs de rouges, oui je sais faudrait pas, un pour les bruns-orangés-nudes, un pour les gloss et un pour les roses-fuschia-pivoine et autres… et je suis rassurée par tes propos Hélène concernant les tubes de rouges… quoiqu’en général je vire avant de remplacer par du nouveau…

    Merci pour ton très utile billet, et mon scientifique de mari ne va pas te contredire, soit sans crainte, il aurait plutôt tendance à me rassurer sur ma phobie des dates limites d’utilisation, et ce, dans tous les domaines, même cosmétique :)))

    Bises à toutes et bon week-end !

  • #33 Hélène le 15 octobre 2010 à 16 h 40 min

    Ann: ah oui bien sûr, et encore moins de conservateurs dans un flacon pompe airless.

    MissMigouChat: quand on maquille d’autres personnes il faut impérativement nettoyer les pinceaux entre 2 personnes, et bien sûr utiliser des brosses jetables pour le mascara, et des pinceaux pour les lèvres.

    Aladine: bien vu, le coup de donner les trucs pour pas les jeter mais pas non plus qu’ils se périment dans un coin ;-)

    stone: et elle s’appelle comment, ta crème magique ?? C’est pas la Tolérance Extrême d’Avène, des fois ? ;-)

    Mannick: comment ça faudrait pas avoir 3 tiroirs de rouges à lèvres ?? Ah mais moi je trouve ça très sain ! ;-))

    Je suis ravie que ça vous serve, les filles !

  • #34 Mannick le 15 octobre 2010 à 16 h 43 min

    Hélène: Je ne suis pas la seule alors ??? ah merci Hélène, enfin quelqu’un(e) de normalement constituée ;-)))) (je parle des tiroirs à rouges)…. of course !

  • #35 Titburette le 15 octobre 2010 à 16 h 43 min

    Ben je vois rien de pas bien non plus dans l’article.
    J’avoue que je ne suis pas spécialement psychosée des dates de péremption même si je fais gaffe à pas introduire de germes dégueux dans ce que je touche.
    Pour la remarque concernant les packagings elle est très judicieuse, moins il y a de contact avec l’air plus le produit peut se passer de conservateurs (airless meilleur que tube meilleur que pot). Top du top pour les peaux sensibilisées.

    Pour le reste effectivement texture et odeur sont les premiers signes avant coureur d’une pollution possible du produit (bien qu’en général il y est une sacrée marge de prévue entre la date de fin d’utilisation réglementaire et la date où il n’y a plus de protection microbienne effective).
    C’est e gros ‘avantage remarque, parce qu’un produit qui a déphasé et/ou qui fouette on s’en sert plus alors qu’il n’est pas forcément infecté (juste rance ou déstabilisé).

    Un dernier petit truc pour la route : on referme consciencieusement tous les packagings et on évite autant que possible de stocker ses produits à l’humidité (exit la salle de bain :p)

  • #36 Lullaby Septante-Sept le 15 octobre 2010 à 17 h 06 min

    Titburette: ah oui, important, ça, moi je conserve plus rien dans la salle de bain sauf les trucs qui ne s’utilisent que là et qui, de toute façon, se vident bien avant de se dégrader (démaquillant, shampooing…) tout le reste est ailleurs!

  • #37 So le 15 octobre 2010 à 17 h 17 min

    ben on le savait, enfin !!!

  • #38 Miam le 15 octobre 2010 à 17 h 45 min

    Ah ben tu vois, je fais partie de celles qui se coucheront moins bêtes ce soir.
    J’ai beau avoir fait des études un peu scientifiques (pas en chimie mais quand même), et ben je savais pas tout ça…

    Et c’est sûr que pour ce qui est du petit logo avec la date de conservation, j’y fais jamais attention, j’ai des produits depuis plusieurs années qui sont toujours nikels et efficaces…

    Et bon week-end les filles ;))

  • #39 Turquoise le 15 octobre 2010 à 18 h 13 min

    Ma dermato m’a expliqué que la meilleure façon de ne pas polluer les crèmes en pots c’est de ne jamais y fourrer les doigts, mais d’utiliser une petite spatule … du coup, je récolte toujours les cuillères et touillettes en plastique des cafétérias pour cet usage .
    Une bonne précaution aussi : éloigner l’armoire à maquillage de tout radiateur – pas toujours facile dans une salle de bains !

  • #40 Hélène le 15 octobre 2010 à 18 h 25 min

    Turquoise: j’ai toujours la flemme de me servir de la spatule vendue avec le pot ;-)
    Donc je mets mes doigts dedans joyeusement, bien que sachant pertinemment qu’il ne faudrait pas, dans l’idéal.
    Cela dit vu la vitesse à laquelle je descends mes crèmes (genre un pot me fait 3 semaines), je sais pas si les bactéries ont le temps de se développer ?

  • #41 whatdialike le 15 octobre 2010 à 19 h 17 min

    très intéressant ce post, merci :)

  • #42 Turquoise le 15 octobre 2010 à 20 h 11 min

    Hélène: trois semaines ! moi, un pot de 40 ml me fait facilement trois mois … je n’en mets peut-être pas assez ? c’est vrai que je déteste quand ça colle, j’ai l’impression d’avoir de la crème de gruyère sur la figure …

  • #43 kamo le 15 octobre 2010 à 22 h 25 min

    Turquoise:
    Je me suis acheté une crème un peu riche et comme je n’aime pas non plus quand ca colle, j’ai trouvé une façon d’étaler la crème qui me permet de ne pas trop utiliser de produit et donc de ne pas avoir le visage trop gras : je mets une noisette de crème dans la main puis je frotte les deux mains l’une contre l’autre, ca réchauffe le produit qui devient donc plus « liquide » et je pose mes mains sur le visage, le cou et le décolleté, puis je fais une sorte de massage pour étaler le tout.

  • #44 Macara le 15 octobre 2010 à 23 h 34 min

    Bah moi pour les ràl, je les jette aussi qd l’odeur commence à me déplaire. Même si apparemment ça craint pas, comme le dit Lullaby, c’est que c’est pas très agréable sinon.
    Le post + tous les com’s m’ont donné beaucoup d’infos, c’est bien cool tout ça :)

  • #45 stone le 15 octobre 2010 à 23 h 51 min

    Hélène: non elle s’apelle NO ONE de chez Mylene , pour le moment c’est la seule qui me file pas de bouton

    si ca te dit je mettrais une photo du pot, je trouve l’astuce trop sympa ;)

  • #46 Toujours le chat sur les g’noux le 16 octobre 2010 à 0 h 42 min

    Toujours le chat sur les g’noux:
    (ce n’est pas de l’égocentrisme, c’est pour la suite dans les idées)

    récup’ :
    la double brosse du deubeul black, de Nivéa, hop toute nickel (parce que nettoyée: huilée à l huile de table, à mort, je m’en suis fichu plein les mains, du noir gras:) j’ai bien frotté des deux côtés brosse caoutchouc qui allonge, brosse goupillon qui épaissit; puis une dosette de mini mir , j’ai bien fait mousser, eau tiède, rinçage à mort)

    neuf :
    mascara ultra care, de Bourgeois (acheté aujourd’hui)

    Et ce soir j’ai maquillé mes cils en utilisant la crème mascara neuve, avec la brosse caoutchouc recyclée, que j’ai tout de suite renettoyée pour demain.
    Je sais que l’équation brosse-formule est délicate. Et bien en l’occurrence, elle est parfaite, quel coup de bol!

    Je suis toute contente de savoir que mon nouveau mascara va rester tout propre. D’après l’étiquette, qui porte le logo 6M, cette histoire devrait durer six mois, donc ;)
    Ca me plait d’autant plus que je suis très bidouille.
    Youpii! Mon idée d’aujourd’hui est bonne: ça maaarche!! Je tenais à vous en faire part, dès mon retour de soirée :-)

    Bonne nuit les filles :-)

  • #47 tarantelle le 16 octobre 2010 à 7 h 55 min

    Merci Hélène pour ce billet très instructif ;)

    J’ajouterai peut être une chose… ce qui est valable pour le mascara, quand il s’agit de bacteries et autres joyeusetés du genre, ne serait-il pas valable aussi pour les rouges à lèvres quand on est sujette à des crises d’herpès … ??? Bon je n’en fais pas souvent, heureusement, mais quand je découvre un beau bouton de fièvre et bien je jette illico le baton de rouge ou le gloss dont je me suis précédemment servie.. peut être est-ce une précaution inutile…. mais c’est tellement contagieux que je prefère ne pas tenter le coup… ???? qu’en penses-tu ??

    Bises

  • #48 Turquoise le 16 octobre 2010 à 9 h 53 min

    kamo: merci pour ton excellente idée !
    Toujours le chat sur les g’noux: tes bidouillages m’enchantent ! ( ton pseudo aussi ) …
    tarantelle: pour éviter de tout jeter, peut-être pourrais-tu enlever juste le bout de ton ràl avec une lame de rasoir, en biais , et désinfecter ensuite la « blessure  » à l’alcool ?

  • #49 Hélène le 16 octobre 2010 à 9 h 56 min

    whatdialike, Macara : je suis contente que ça serve !

    Turquoise: oui non mais j’ai toujours la main hyper lourde avec tout, je crois pas que je sois une référence ;-)))

    kamo: je fais toujours comme ça pour tous les produits visages, je croyais que c’était la méthode traditionnelle ;-)

    stone: merci ;-)

    Toujours le chat sur les g’noux: j’ai longtemps utilisé un mascara La Roche POsay avec la brosse d’une Maximeyes Dior (sauf que je la lavais pas après utilisation), je devrais ptêt m’y remettre tiens, vu comme j’ai tout le temps les yeux qui grattent.

    tarantelle: ben bien sûr, je l’ai pas dit parce que ça semble évident, mais comme toujours, ce qui va sans dire va encore mieux en le disant ;-)
    Si infection quelconque, jeter tout maquillage qui aurait été en contact avec la saloperie.
    Note que pour un rouge à lèvres tu es peut-être pas obligée de le jeter, si tu l’adore : tu coupes genre 1 cm, puis tu passes le reste dans un bain d’alcool.

  • #50 Sonia le 16 octobre 2010 à 10 h 20 min

    Ok !
    Du coup je me dis qu’il faut faire super attention au séchage des pinceaux sous peine de faire entrer de l’eau dans le make up…

    Et concernant les logos de conservation, ils ne servent à rien, à moins de coller une petite étiquette sur chaque produit pour noter la date d’ouverture du produit. Moi, je ne me souviens absolument pas de la date d’ouverture de mon mascara qui se périme dans 6 mois !!

  • #51 Hélène le 16 octobre 2010 à 10 h 59 min

    Sonia: c’est très intéressant ce que tu dis à propos des pinceaux, parce que ça veut dire que ce qu’on dit habituellement à propos des pinceaux sales (« des milliers de bactéries vont te sauter au visage ») ne peut pas être vrai, pour des pinceaux qui ont servi dans des fards secs.
    C’est juste crade, mais a priori pas bactérien, on dirait bien.

  • #52 kamo le 16 octobre 2010 à 11 h 13 min

    Hélène:
    ben non, avant, je mettais de toute petites noisettes de crème sur le visage (front, nez, joues, cou) puis j’étalais, donc quand tu as une crème un peu riche cette façon de faire n’est pas terrible, on a la peau du visage trop grasse.
    C’est pourquoi je suis bien contente d’avoir changé ma façon de faire en faisant « chauffer » la crème dans mes mains avant d’étaler !
    Toi tu sembles procéder de cette façon depuis toujours, alors que moi c’est parce que j’ai du utiliser récemment une crème un peu plus grasse que d’habitude suite à un gros problème d’allergie (provoqué par l’acide hyaluronique) que j’ai « trouvé » ce truc !

    A ce propos, je voudrais attirer l’attention des personnes qui veulent essayer de la crème qui contient de l’acide hyaluronique : il est conseillé sur la notice de faire une touche d’essai avant d’utiliser la crème. Moi, je ne l’ai pas fait car j’avais déjà utilisé d’autres crèmes de la même marque et même une crème contour des yeux qui contenait elle aussi de l’acide hyaluronique et qui me convenait. Je me croyais donc à l’abri de tout problème ! hélas hélas, j’ai fait une allergie épouvantable qui m’a provoqué un déssèchement extraordinaire de la peau avec des démangeaisons épouvantables pendant plusieurs jours !! une horreur !
    A la suite de ça, j’ai changé de crème pour en prendre une de chez Avène, qui m’a retapé la peau confortablement.

    Excuse moi Hélène si je fais une digression, mais j’avais envie de faire part de ce problème car je crois que ca peut être utile à d’autres.

  • #53 Hélène le 16 octobre 2010 à 11 h 54 min

    kamo: ah non mais tu fais bien, c’est important d’être au courant de ce genre de trucs.
    Cela dit ça m’étonne, que l’acide hyaluronique provoque ce genre de trucs, tu es sûre que ce n’est pas un autre des composants qui as fait ça ?
    (je ne mets pas en cause ta parole et ton vécu hein, c’est juste que je n’avais jamais entendu ça).

  • #54 tarantelle le 16 octobre 2010 à 12 h 07 min

    Hélène:
    Merci pour l’astuce ;) je la note pour la prochaine fois.

  • #55 isaro le 16 octobre 2010 à 12 h 16 min

    Très instructif, merci Hélène.

    Du coup, je me suis dit : chouette pour mes 3 (oui 3) flacons de FdT Mac Face&Body aquarésistant de 120 ml chacun, j’en ai pour 3 vies et ça m’inquiétait de devoir tout jeter au bout de 2 ans. Je me précipite sur les emballages, et là, en 1er ingrédient : eau/water…… Consternation! téléscopage de mes 2 neurones scientifiques et question idiote: comment c’est aquarésistant avec plein d’eau dedans??

    Et puis les rouges à lèvres, c’est vraiment des petites bêtes imprévisibles : j’en ai depuis Mathusalem qui n’ont pas bougé et j’en ai 1, parmi mes noooombreux Mac, acheté il y a 6 mois, utilisé 3 fois, et qui pue le rance… Cela dit, les Mac ont la fâcheuse habitude de suer dès qu’il fait un peu trop chaud dès le mois de mai-juin, je trouve que cela modifie désagréablement la texture et l’odeur. Du coup, ils ont tendance à virer vite, j’en ai passé pas mal en B2M alors qu’ils étaient peu entamés. Y-a-t-il une solution de sauvetage des RàL qui suent?

    Question sur les mascaras: j’ai déjà eu ce problème de gratouille que vous décrivez, j’ai posé la question à un mua chez Mac : mon produit est-il trop vieux au bout de 6 mois d’utilisation (P&P ou mascara)? Il m’a répondu que non, la composition des mascaras serait faite pour prévenir ces problèmes …. ??
    Et sinon, qu’est ce qu’on fait avec les mascaras qu’on utilise rarement, genre le brun « neuf » depuis 6 mois mais tout de m^me servi 3-4 fois?

    A bientôt

  • #56 Estelle le 16 octobre 2010 à 17 h 13 min

    Cet article est super intéréssant ! Pour avoir été une de celle qui t’avais posé la question me voici rassurée, maintenant je vais savoir gérer mes stocks makeup :)

  • #57 Sonia le 16 octobre 2010 à 19 h 02 min

    Hélène:
    Oui ça se tient…
    Au final, les bactéries proviendraient plutôt d’un pinceau qui aurait mal séché ( tête en haut, avec encore de l’humidité à la racine), ou qui traîne n’importe où ( enfermé dans une trousse à maquillage toute cracra)… Mais elles ne proviendraient pas d’un pinceau qui n’aurait servi qu’aux fards secs…

  • #58 Hélène le 16 octobre 2010 à 19 h 19 min

    Estelle: cool ;-)

    Sonia: yep, à mon avis ça marche comme ça.

  • #59 Toujours le chat sur les g’noux le 16 octobre 2010 à 21 h 51 min

    Je passe vite-fait: les pinceaux peuvent être cracra parce que
    .ils sont passés sur la peau, et qu’ils emportent donc les germes qu’on a (de toute façon, même fraîche lavée, c’est comme les mains j’imagine!) sur la peau, non?
    .ils restent à l’air et donc chopent les germes et les poussières qu’ils y a dans l’air, non?
    .ils sont stockés dans la salle de bain (milieu humide, et chaud…), et que c’est très favorable à la multiplication des bactos, non?

    Je crois donc que le lavage régulier de tous ses pinceaux (et un bon séchage t^te en bas), qu’ils soient utilisés avec des poudres ou des corps gras, ou aqueux, ça s’impose!

    Bon, je file, toute bien maquillée, et pschitté à l’eau en bombe, pas secouée (leçon comprise!!! j’étais une secoueuse, et de plus en plus furieuse à mesure que le niveau d’eau baissait dans la dite-bombe: super cet autre poste, sur les aérosols ;))

    Bonne soirée à toutes!

    PS: Et spéciale dédicace àTurquoise: , à qui ma bidouille et mon pseudo plaisent:-) Hep, t’as vu, Hélène herself pense s’y mettre, j’ai eu ma deuxième seconde de fièrté tout à l heure, hhhhhhhi :-))
    Comme sanction facholandeuse, on va pouvoir ajouter les mascaras aux étiquettes (qui grattent), nan?
    Oh ouaiais, c’était la gloire aujourd’hui sur MBDF….
    Un petit coup de métro parisien, et ça va me remettre d’aplomb tiens, hop.

  • #60 Hélène le 16 octobre 2010 à 23 h 57 min

    Toujours le chat sur les g’noux: han, mais c’est quoi, des germes ??? Quel rapport avec les bactéries et les microbes (j’ai toujours pas compris la différence entre les deux) (non je comprends rien à ces trucs-là, chacune son domaine ;-)

  • #61 Stéphanie le 17 octobre 2010 à 20 h 56 min

    Bonjours !!

    dsl mais je ne suis pas d’accord pour le rouge à lèvre si celui-ci et très gras il peut effectivement s’oxyder. Ainsi, si il sens le rance je conseil très vivement de le jeter car les corps gras oxydés peuvent se transformer en ACROLÉINE composé hautement cancérigène surtout si il est ingéré. Bien sur on ne mange pas son rouge à lèvre mais il arrive très souvent qu’on en ingère une petite quantité par inadvertance.
    Ainsi je ne pense pas que les marquages de dates de péremption s’effectuent dans un souci commerciale de la part des marques. Mais se marquage à été imposé suite à de réelles analyses quant à la dangerosité de certains produits périmés.
    Ainsi pour ma part prudence ;-)

  • #62 Stéphanie le 17 octobre 2010 à 21 h 05 min

    ahh j’oubliais, il existe un grand nombres de germes XÉROPHILES (levures, moisissures) qui se développent sur des milieux secs voir totalement dépourvu d’eau libre (réf AW du produit en question) ainsi se n’est pas parce qu’un produits n’est pas composé principalement d’eau que l’on ne risque rien une foie celui ci périmé.

  • #63 Toujours le chat sur les g’noux le 17 octobre 2010 à 22 h 16 min

    Bonsoir… il y a du monde qui s’y connait (Stéphanie:), c’est chouette! Si je dis des sornettes, ou des choses pas assez fouillées, n’hésitez pas, je ne suis pas fière pour deux sous…

    Alors voilà, Hélène: , les microbes, ce serait comme un gros fourre-tout (si je dis « grand sac de cuir, ça te parle? !-), dans lequel seraient rangés plein de minuscules machins vivants. Il y a des microbes gênants, ceux qui nous rendent malades; il y a des chouettes microbes, ceux qui nous sont utiles; et il y a ceux dont on se fiche éperdument, parce qu’ils ne nous rendent ni malades ni meilleurs. Pour ne voir les choses que dans un angle anthropo-centré…

    On parle de microbes dans tous les cas: on peut filer la parabole avec des pochettes Mendigotte avec des messages brodés:
    bactéries,
    virus,
    algues minuscules,
    levures,
    moisissures.
    Je crois même les zoo- et phyto- planctons, les machins dont les éponges ou les baleines se nourrissent, dans la mer. Oui, on peut dire que les baleine à fanons (des filtres à eau) se nourrissent de microbes :) , c’est meugnon, non?

    Les germes sont des microbes. Les levures et les moisissures sont des germes.
    Parfois des levures s associent à des levures, on parle alors de symbiote. Blablabli..

    Tout ça vit joyeusement tout autour de nous.
    Y a pas de quoi devenir parano du microbe, hein, mais on n’est pas non plus obligé de faire des élevages dans nos pots de crème, sur nos outils ou dans nos couleurs :-))

    Les germes flottent dans l’air, il y en a aussi dans la poussière. D’où l’utilité du ménage, et surtout de l’aération de nos maisons. Trrrès important de renouveler l’air, c’est tous les jours qu’il faut le faire.

    Ah, tiens, le symbiote, ce serait comme deux pochettes brodées levures et bactéries, dont les microbes s entendraient bien et pour lesquels ce serait sympa d avoir encore une nouvelle pochette, brodée « symbiote ».

    Voilàà, est-ce que c’est un peu éclairant?
    En tout cas, ça vaut toujours le coup d’être propre, sur soi et dans ses murs.

  • #64 Toujours le chat sur les g’noux le 17 octobre 2010 à 22 h 22 min

    Si je me relisais…
    Pardon.
    Le symbiote est une association de levure et de bactérie. (levure et levure, c’est un poil redondant…)

  • #65 Hélène le 17 octobre 2010 à 22 h 48 min

    Stéphanie: il me semble que c’est ce que j’ai dit, pour le gras qui s’oxyde et rancit ?
    Et pour les germes qui se développent en milieu sec, merde alors.

    Toujours le chat sur les g’noux: argh, je me rends compte qu’en fait ce que je comprends pas, c’est la différence entre virus et microbes ;-)

  • #66 Stéphanie le 18 octobre 2010 à 10 h 04 min

    re …

    Je rigole bien derrière mon ordi lol parce que en fait à défaut de trouver du boulot je suis contente que mes trois années d’études en biochimie génie biologique servent au moins ici lol.

    Enfin c’est difficile d’expliquer la microbiologie à quelqu’un qui n’a pas de bases dans se domaine car pour faire simple, il existe autant d’espèce de germes différentes qu’il y a d’êtres humains sur cette planète et encore beaucoup non pas encore été identifiés.

    Mais « Toujours le chat sur les g’noux » à relativement bien symbolisé les choses, et j’en arrive aux mêmes conclusions qu’elle, ça vaut toujours le coup d’être propre, sur soi et dans ses murs.

    Pi Hélène la différence entre virus et bactérie c’est comme la différence entre un chat et un oiseau il sont pas fait pareil, mangent pas la même chose, vivent pas de la même manière. Une bactérie à juste besoin d’être bien au chaud et d’avoir à bouffé pour se multiplier, un virus à besoin de s’incruster dans une cellule humaine ou animale pour se reproduire à l’intérieure et une foi que tout se petit monde décide de sortir de la cellule, celle-ci meurt.

    Voilou
    C’était très intéressant ce billet je trouve, merci Hélène !

  • #67 Hélène le 18 octobre 2010 à 10 h 17 min

    Stéphanie: oui mais les toubibs disent toujours, quand tu as la crève « ah ben si c’est un virus, faut attendre que ça passe » (ou peut-être que c’est pour les microbes, j’y comprends que dalle), et je voudrais savoir pourquoi.
    Visiblement le mode de transmission des virus et des mircobes n’est pas le même ?

  • #68 Stéphanie le 18 octobre 2010 à 10 h 39 min

    Oui ils disent sa exactement car il n’existe pas de traitement précis (a part les vaccins) contre les maladies virales (exemple grippe). Un virus c’est tellement complexe et tellement coriace que à l’heure actuelle à part nôtre bon vieux système immunitaire on as pas grand chose pour les combattre.

    C’est pourquoi cela ne sert strictement à rien de filer des antibiotiques à une personne qui à la grippe car les antibiotiques sont élaborés pour attaquer les parois et/ou le noyau des bactéries or un virus ne possède ni paroi ni noyau.

    Et oui le mode de transition des bactéries et virus n’est pas le même, sachant que les bactéries « attaquerons » plus facilement les personnes sensibles (femmes enceintes, nourrissons, personnes âgées, immunodéprimés) et les virus aimerons les personnes en bonne santé avec de belles cellules bien juteuses dans lesquelles s’installer lol c’est schématique bien sur.

    Après pour lutter contre bactéries et virus les précautions restent les mêmes, se laver les mains régulièrement et aérer sont habitat 10 min par jours.

    voilou j’pense que c’est à peut prêt clair, si y’a d’autres questions n’hésitez pas
    bye

  • #69 nadandra le 18 octobre 2010 à 17 h 40 min

    De bien précieuses infos que tu nous communique là, merci à toi :-)

  • #70 Hélène le 18 octobre 2010 à 18 h 43 min

    Stéphanie: merci beauocup pour toutes ces infos. Donc si j’ai bien compris microbe = bactérie mais pas = virus.

    nadandra: c’est un plaisir !

  • #71 Phaesylé le 18 octobre 2010 à 19 h 26 min

    Très intéressant tout ça dis donc, j’avoue que je ne m’étais jamais préoccupée de ça (Quelle honte!!) Concernant le maquillage ça ne m’inquiète pas particulièrement vu que j’ai peu de maquillage et que le peu que j’ai qui date un peu je ne l’utilise plus (Je me lasse super vite, je ne sais pas pourquoi mais dès que j’ai quelque chose de neuf, bah je délaisse mes autres produits !! Quelle ingrate je fais !) Par contre je suis beaucoup plus inquiète à propos de mes crèmes :s Je suis du genre à avoir 15 000 crèmes sans jamais les finir… Elles ont toutes leur spécificité mais j’ai la flemme de changer de crème pour chaque millimètre de mon corps :s Du coup bah elles trainent ! Va falloir que je fasse du ménage !

  • #72 Stéphanie le 20 octobre 2010 à 13 h 04 min

    De rien Hélène sa me fait plaisir. Oui c’est sa tu as très bien compris microbe (bactérie) et virus sont deux choses totalement différentes qu’on ne peut pas comparer.

    bye bye

  • #73 Hélène le 20 octobre 2010 à 13 h 55 min

    Phaesylé: quand j’ai une crème qui traîne, je la finis sur le corps, comme ça je prends moins de risques s*que sur le visage et je gaspille pas ;-)

  • #74 Mélusine le 25 juillet 2011 à 22 h 49 min

    Mille fois MERCI pour ces conseils!
    Je suis tellement soulagée… Il y a deux ans, on m’a offert une palette magnifique dont je ne me suis servie que trois ou quatre fois, et je craignais de devoir la jeter….
    Mille bises

  • #75 Hélène le 26 juillet 2011 à 9 h 45 min

    Mélusine: je suis ravie que ça serve, et te souhaite la bienvenue !

  • #76 Euprhosyne le 27 août 2011 à 9 h 27 min

    Bonjour Hélène,

    Je poste un commentaire ici, car j’ai fait récemment, (pas plus tard qu’avant-hier) l’expérience d’un mascara qui a tourné!
    Il faisait canicule de chez canicule comme dans beaucoup d’endroits et mon appartement ne descendait pas en dessous de 30°C…pour tout dire j’avais même mis mes rouges au frigo parce qu’ils commençaient à fondre. (Je suis exposée sud-ouest).

    Je ne l’avais pas utilisé depuis quelques jours car la chaleur faisant, il coulait partout, c’était très vilain. Mais je l’ai remis mercredi, eh bien j’ai senti ma douleur! Au début j’ai cru que c’était une allergie aux fards de la Naked que je venais d’acheter (heureusement que non!) mais j’ai vite compris à l’odeur du mascara (genre alcool ménager) qu’il avait tourné.
    C’en était un bio sans conservateurs ni tralala…. Poubelle! et j’ai racheté le Ultra Care de Bourjois pour yeux sensibles (ça, c’est la poisse).
    Là ça va beaucoup mieux, mais j’ai eu les yeux rouges et qui piquaient fortement, il ne faut donc pas plaisanter avec le mascara!

    Euphrosyne

  • #77 Hélène le 27 août 2011 à 10 h 51 min

    Euprhosyne: merci pour cette info, et bienvenue à toi !

  • #78 Le poudrier doré le 17 février 2012 à 10 h 50 min

    Voilà un article qui a le mérite de recadrer un peu les choses ! J’ai des fards MAC qui ont pris de nombreuses années dans la tronche (je connais la marque depuis des lustres donc bien avant l’engouement généralisé des dernières années) et ils sont encore parfaits. Bref, je pense un peu que c’est du cas pas mais on retiendra ton message, il est inutile de se braquer bêtement sur les dates :-) Bisous Hélène !

  • #79 Amandine le 17 février 2012 à 11 h 45 min

    J’ai lu cet article suite à celui sur le rangement de ton maquillage! Très instructif et les commentaires aussi!

    En tant que biologiste ET addict au maquillage (comme tu le dis souvent, ce n’est pas parce qu’on aime avoir 10000rouges à lèvres qu’on est forcément une courge) juste quelques précisions :
    Comme le disais Stéphanie, il existe aussi des micro-organismes qui infestent les milieux quasiment dépourvus d’eau, voir secs. Beaucoup de champignons (il n’y a pas que les bactéries et les virus qui provoquent des pathologies, exemple plus que dégueu des mycoses qui sont des champigons) aiment ce type d’environnement. Il faut faire attention car ils sont parfois invisibles à l’oeil nu (et pas forcément sous forme d’une mousse verdâtre comme dans le fond d’un pot de confiture :-)

    Donc comme vous l’avez toutes dit, faite gaff mais soyez pas non plus parano (la p’tite bactérie ne va chronométrer les 12 mois indiqués à l’arrière du pot pour ensuite venir l’assaillir…BANZAIII)

  • #80 D.D. le 17 février 2012 à 12 h 11 min

    Amandine:

    Je confirme ! :/ J’avais une poudre Estée Lauder (gros pot à tamis avec un double couvercle et pinceau éventail trop mignon) que j’ai gardé pendant des années. Elle était superbe et convenait tout à fait à ma façon de me maquiller le haut des pommettes et le décolleté, pendant quelques temps. Un jour, j’ai eu envie de la réutiliser, j’ai regardé le contenu, tout avait l’air d’aller : j’avais gardé le contenant propre, bien fermé et loin d’une source de chaleur (d’après moi). Il n’empêche que dans les minutes où je l’ai mise sur mon décolleté, j’ai eu des démangeaisons infernales !

    Je pense, qu’effectivement, des champignons et leurs copines les bactéries avaient dû y faire la java pendant tout ce temps !

    J’ai vraiment eu mal au coeur de jeter ce pot encore à moitié plein… :(

    Toutefois, je dois préciser que cette poudre n’était pas comme une simple poudre libre faite seulement de talc ou de mica, elle avait une consistance très soyeuse et je pense qu’elle avait certainement des ingrédients de base grasse.

  • #81 marina julietta le 17 février 2012 à 13 h 51 min

    Merci beaucoup pour ces éclaircissements ! il y a 2 ans j’avais jeter tout mes maquillage, surtout beaucoup de fards à paupières, si je savais tout ça, je ne les aurais surement pas jeter. vraiment utile un grand Merci Hélène

  • #82 Maire Aime le 17 février 2012 à 16 h 37 min

    Bonjour bonjour,

    J’avoue n’avoir que lachement parcourus les commentaires sans vraiment tout lire. J’voulais juste ajouter de faire gaffe à la lumière pour tous les éléments secs (j’entends par la sans eau hein ^^ ) parce que oui aprioris on ne risque « que » l’oxydation. Je dis « que » parce que je suis une chimiste et moi la bio les micro connaitpas alors je ne m’avancerais pas la dessus.
    Mais donc je disais faire gaffe à la lumière aux contenant transparents et au dépotage à tout va dans n’importe quoi et surtout leur stockage (oui j’ai pu être traumatisé par certaines vidéo youtube ) parce qu’on imagine pas ce que la lumière peut faire et ça me completement ruiner la couleur de votre fard / ràl préféré :)

    Oui pas vraiment lié à la conservation mais j’étale mes études en me disant que ça peut quand même servire :)

  • #83 Taupe Modèle le 17 février 2012 à 19 h 25 min

    Merci !!!

    Je ne regarderai plus le logo représentant le petit pot d’un oeil désolé !
    Certains de mes produits ont donc du sursis !
    Moi qui voulais faire du tri… autant faire des zéconomies.

  • #84 Alison le 19 février 2012 à 20 h 31 min

    Coucou! Cet article est vraiment intéressant!
    Je suis actuellement étudiante en biologie et une grande fane de make up! Je me spécialise dans la recherche cosmétique donc je peu t’apporter quelques points supplémentaires. Ce que tu as dis est vrai pour l’eau. Mais il faut savoir que tous les produits peuvent également être « contaminés » par des bactéries. Mais cela dit, heureusement d’ailleurs, les bactéries ne sont pas obligatoirement pathogènes (mauvaise pour l’organisme), il y a aussi les gentilles ^^
    Tant que les produits tels que les rouges à lèvres sont utilisés sans les laisser traîner partout et bien fermer, il n’y a pas de soucis!
    Les produits à base d’eau mais à pH acide peuvent aussi être conservés car le ph acide empêche le développement des bactéries (ex: lotions astringentes)
    Sinon une petite astuce pour les fards à paupières dont on se sert très peu, avant l’utilisation, enlever la première couche pouvant contenir des bactéries ;)
    Et c’est toujours mieux d’utiliser des pinceaux (de bien les nettoyer surtout!).

    Après les bactéries, il peut aussi y avoir des moisissures… mais ça, c’est encore autre chôse!
    J’espère que ce commentaire te seras utile, même si je comprend que la science n’est pas forcement un domaine passionnant.
    Au passage j’adore ton blog! Je te souhaite une bonne continuation :)

    Bisous!

    Alison

  • #85 Hélène le 19 février 2012 à 20 h 47 min

    Alison: merci beaucoup pour ces infos !

  • #86 nadia le 24 février 2012 à 1 h 11 min

    Hello!
    Grrr j ai un peu la rage en lisant ce sujet car il y a quelques mois, j ai mis a la poubelle une quarantaine de produits à la poubelle (ràl, fards et crayons) de chez Guerlain qui étaient quasi neufs, pensant qu ils étaient périmés et inutilisables car ils ont +/- 3ans :-(

  • #87 Hélène le 24 février 2012 à 10 h 15 min

    nadia: c’est le genre de chose qu’on ne fait pas 2 fois, c’est déjà ça… ;-)

  • #88 nadia le 24 février 2012 à 11 h 52 min

    Hélène: c clair :-/

  • #89 juliette le 12 mars 2012 à 21 h 45 min

    merci pour cet article ça va m’étre utile :)

  • #90 camillou le 7 juillet 2012 à 3 h 17 min

    Premier commentaire sur ce billet passionnant !
    Merci à toutes pour ces infos, c’est très enrichissant (huuu je fais même des rimes)
    Merci Hélène pour ce blog, c’est une mine d’or (d’où l’heure tardive haha)
    bises cam

  • #91 Hélène le 7 juillet 2012 à 8 h 02 min

    camillou: je suis contente que ça serve ;-)

  • #92 Lily le 21 décembre 2012 à 20 h 39 min

    Bonjour!
    Merci pour cet article! Un peu de tri ne fait pas de mal. Cependant, j’aurais voulu savoir : j’ai acheté il y a quelques jours un rouge à lèvre que j’adore : teinte parfaite, il ne quitte pas mes lèvres, il est mat, bref, pour moi parfait, et malheureusement je pense qu’il ne sera bientôt plus vendu. J’aimerais savoir si la durée de vie d’un rouge à lèvre commence « quand on l’achète » ou de fait plutôt quand il est fabriqué, ou quand moi, devant mon miroir je l’ouvre et me l’applique pour la première fois?
    J’aurais bien voulu faire des réserves en fait si c’est au contact de l’air/salive/soleil que le maquillage commence à passer.
    Merci d’avance!

  • #93 Hélène le 22 décembre 2012 à 3 h 40 min

    Lily: je pense (de façon totalement personnelle et non professionnelle) que ça commence à s’oxyder quand on s’en sert. Après, tout dépend de la compo du rouge à lèvres, des conditions de conservation, etc…

  • #94 Tam le 27 décembre 2013 à 0 h 38 min

    Maintenant je peux acheter encore et encore des FAP sans culpabiliser pour ne pas les utiliser tous les jours!

  • #95 sarra le 4 juin 2014 à 23 h 37 min

    Meerci beaucoup Hélène . Grâce à toi je sais pq mon fond de teint à base d’eau de chez mac le face and body me fait des plaque et des rougeurs affreuses . Bon bah je pe pas échappé à la case dermato parce le fond de teint ne ma pas épargné .Ma peau est très abimé alors que avant Ce dernier moi ma peau était parfaite , aucune plaque aucun bouton . La j’ai des rougeur partout et c gonflé un peu c afreux . Encore merci Hélène , jen parlerai au dermatologue . Bisous ma belle <33

  • #96 Hélène le 5 juin 2014 à 11 h 01 min

    sarra: j’espère que ta peau va aller mieux très vite !

  • #97 PoppylaRousse le 10 juin 2014 à 13 h 39 min

    Perso j’ai des trucs que je garde depuis des années sans soucis, par contre dès que je remarque un changement de texture ou d’odeur, je benne !
    Je ne suis pas du genre à noter la date à laquelle j’entame pour jeter dès que j’arrive à la date fatidique. Pour moi c’est gaspiller.
    C’est comme la nourriture, sur l’emballage c’est écrit telle date, c’est pas pour ça que conservé dans les bonnes conditions on ne peut pas le manger quelques jours plus tard. On nous donne de mauvaises habitudes de consommation.
    Attention je ne dis pas qu’il ne faut pas faire attention à la qualité du produit, juste qu’il faut être raisonnable ;-)

  • #98 Hélène le 10 juin 2014 à 14 h 29 min

    PoppylaRousse: je suis bien d’accord avec toi ;-)

  • #99 Tigrette le 6 septembre 2015 à 15 h 45 min

    Bonjour Hélène !
    Je cherchais justement des infos sur les dates de péremptions et voilà que je tombe sur celui ci! Merci beaucoup ! Eh oui une envie de faire un peu de tri me prend, car je n’aime pas jeter et j’adore tester le maquillage, donc je vais devoir me séparer de quelques mascara et de quelques fonds de teint; dans un sens Ca me fera de la place pour des nouveautés ! Et je suis rassurée pour les palettes de fards car en général c’est noté 12M derrière et ça fait mal au cœur de jeter! Bonne journée !

  • #100 Ana Fati Fleur le 11 septembre 2015 à 10 h 41 min

    Bonjour Hélène,
    Très intéressant et rassurant ! et moi qui fais généralement du tri suivant la date de péremption indiquée…!!
    Un grand merci. Dorénavant, je tirerai profit maximum de chaque article en se fiant à l’aspect et l’odeur.
    Grosse bise from Casablanca

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.