Vous dormez de quel côté du lit vous ?

8 septembre 2006

litJe m’en vais par ce billet vous faire des révélations fracassantes sur ma vite intime. Vous allez rester bouche bée, voire même vous frémirez d’horreur devant tant d’impudeur. Yihou.

Or donc je dors très mal, avec force sauts de carpe et allées et venues aux pipiroom. De ce côté je me suis fait une raison.

En revanche il y a un truc qui me rend vraiment barjo, c’est d’avoir chaud aux pieds. Je ne supporte pas d’avoir chaud aux pieds la nuit, c’est odieux. Le jour non plus mais là on parle de la nuit, pas de digressions aujourd’hui sinon on n’est pas sorties du bois.

Le matin l’Homme hurle de rire devant les positions que j’ai prises pendant mon sommeil :

– J’ai les pieds au milieu de la chambre, sortis du lit jusqu’aux genoux (le matelas aussi ça chauffe, il faut qu’ils soient dans le vide).

– Je suis aplatie comme une limande en travers du lit, les pieds dehors et les bras tendus devant moi. On dirait Garfield (c’est mon deuxième prénom).

– Je suis à genoux sur le ventre, les bras le long du corps (si vous avez déjà fait du yoga vous voyez ce que je veux dire), parce que j’ai mal au dos.

– J’ai les poings fermés de chaque coté de la tête, comme un chérubin (je suis vachement mignonne quand je dors, c’est une fois réveillée que ça se corse).

En dehors de tout ça je ne peux dormir qu’à babord (le côté gauche du lit quand on regarde vers les pieds), parce que je m’endors sur le côté gauche (celui de mon corps, pas celui du lit, enfin aussi mais pas seulement, si vous avez la migraine je vous file un cachet), et que j’ai besoin d’avoir de l’espace devant moi. S’il y a l’Homme entre l’espace et moi ça m’énerve et j’ai envie de le pousser.

Lui est coincé contre le mur, c’est normal, je dois me lever pour aller aux pipiroom, ça le réveillerait si je devais l’enjamber lourdement en pleine nuit. Et puis de toutes façons il n’y a pas à discuter, je suis une fille, j’ai droit à des égards.

147 commentaires Laisser un commentaire
Le reste

Vous aimerez aussi

147 commentaires

  • #1 Caramia le 8 septembre 2006 à 9 h 05 min

    Moi non plus j’aime pas avoir les pieds au chaud, je trouve ça insupportable. PAr contre il faut absolument que mon ventre et ma gorge soient couverts, donc je m’entortille dans la couette. Pour le côté, je m’en fiche, tant que c’est pas loin des toilettes, parce que je me lève minimum 1 fois dans la nuit. Mais à part ça, rien à signaler ! :-)

  • #2 liloe le 8 septembre 2006 à 9 h 11 min

    Pareil que toi: le coté gauche du lit. Au début quand on n’était pas chez nous c’étais simple cause lit contre le mur à droite et en mezzanine en plus. Donc pour se lever la nuit, c’était mieux d’être du coté de l’échelle! Et puis c’est devenu une habitude. (pas une nécessité: le lit est au milieu de la chambre et posé par terre) Ce qui est rigolo, c’est que mes parents dormaient pareils: l’homme à droite, la femme à gauche…atavisme?

  • #3 ktl le 8 septembre 2006 à 9 h 11 min

    pour les positions, je m’y vois ! moi aussi, j’ai toujours les pieds hors du lit, ou en boule because mal de dos. mais moi, c’est le côté droit parce que ni l’un ni l’autre n’avons de murs de notre côté mais quand c’est le cas (quand on ne dort pas chez nous, c’est moi qui me coltin le mur parce que monsieur doit faire 2 fois ma taille et il a besoin de place pour ses grandes jambes. quand au pipi nocturne, chez moi les toilettes sont au rdc donc j’ai une vessie bétonnée parce qu’avant d’être une pissuese de nuit, je suis surtout une flemmarde (je vais pas me taper un aller-retour escalier à descendre et à monter en pleine nuit quand même !).

  • #4 Charisma le 8 septembre 2006 à 9 h 13 min

    Bonjour!!

    Ben chez nous, la geographie humaine du lit, c’est pareil, sauf qu’on a laissé un tit’ espace entre le mur et la place du Prince, pour qu’il puisse :

    1. aller se coucher sans m’enjamber et me réveiller à grands coups de genou dans la tête quand il a fini de tuer ses dragons et monstres à 3 h du matin les soirs de missions.
    2. aller faire pipi dans la nuit sans me défoncer le crâne dans l’autre sens.

    On se rend pas compte, mais c’est dangereux, la vie de couple!

  • #5 Fyfe le 8 septembre 2006 à 9 h 13 min

    Hi, hi ! Le chéri de la maison se moque aussi beaucoup de mes positions nocturnes qui sont incroyables parait il… Sauf que j’ai jamais voulu savoir ce qu’il en était exactement… Mmon intuition féminine me dit que ça doit être très très ridicule, et j’ai pas envie de m’entendre dire que je bavouille sur mon oreiller ou que je dors les pieds sous la nuque et la bouche grande ouverte (histoire d’accueillir les mouches du coin) !!.
    A la lecture de tes positions, je m’en fais une idée plus précise et je rigole toute seule devant mon écran !!!
    Sinon, tout comme toi : côté gauche pour toutes les mêmes raisons !!

  • #6 Millie le 8 septembre 2006 à 9 h 14 min

    bah nous on change de côté régulièrement, dans le sens ou on fait pas trop gaffe, donc une fois c’est là, une fois c’est de l’autre côté. Par contre, faut que j’ai de l’espace moi z’aussi (on a un lit de 160) et une couette chacun, sinon c’est pas gérable.

  • #7 pomme le 8 septembre 2006 à 9 h 16 min

    Parfois, c’est plus fort que moi, je ne peux pas m’empêcher de le plaindre ;-) Mais bon, pas trop longtemps, faut pas exagérer non plus !

    Moi c’est à droite du lit, c’est pas possible autrement, à gauche j’arrive pas à m’endormir. Il faut que je sois sur le ventre, avec mes nénés bien calés sinon ça gêne, dans le noir total et le silence absolu.

    Pour ce qui est d’avoir chaud aux pieds, je te comprends, moi aussi ça me rend dingue, sauf en hiver où j’ai tendance à dormir avec des chaussettes car mes pieds sont de vrais icebergs. Et puis c’est tellement glam, pourquoi se priver ? ;-)

  • #8 Vivian le 8 septembre 2006 à 9 h 17 min

    Peu importe droite ou gauche, en ce qui me concerne…
    Par contre, l’homme est toujours du côté de la porte, histoire de me protéger contre d’éventuels agresseurs animés de mauvaises intentions, ou contre le chat en quête de calins nocturnes…

  • #9 zephyree le 8 septembre 2006 à 9 h 18 min

    coté gauche aussi!!
    Par contre, ce que je ne supporte pas, c’est quee l’homme ne soit pas dans ma direction, il faut qu’on soit dans le même sens, qu’on regarde dans la même direction, ce qui a le don de l’énerver.

  • #10 Happybéné le 8 septembre 2006 à 9 h 20 min

    Bonjour ! Merci infiniment pour ce post !

    Et moi qui pensait que mes excentricités nocturnes étaient uniques, ça me rassure énormément de savoir que je ne suis pas la seule (je vais pouvoir envoyer ça à mon amoureux, il va se rendre compte !). Donc pour moi également, toujours le côté gauche, sinon, c’est simple, je dors très mal !

  • #11 Anne Cé le 8 septembre 2006 à 9 h 23 min

    Hélène, je t’annonce solennellement que nous serions aptes à partager le même lit. En effet, je dors de l’autre côté. ;o)))))

    Pour cause d’une mauvaise circulation sanguine héréditaire, je ne souffre pas du syndrome des pieds chauds mais de celui des pieds gelés. En plus du reste, l’homme doit donc supporter que je colle mes pieds glacés contre lui, ce qui, comme chacune le sait fort bien, réchauffe assez efficacement. C’est atroce, je sais mais de toute façon, il peut bien tolérer ça, je ne l’ai jamais empêché de ronfler. (et il ronfle fort, parait-il)

  • #12 kila le 8 septembre 2006 à 9 h 24 min

    Et bien, la chaceuse que je suis dors comme un bébé. Je ne me léve quasi jamais.Je dors d’une traite. La nuit derniére par exemple : 23h30 – 6h55.
    Et l’homme à mes côté est pareil. Je me réveille dans la même position que je me suis endormie.

    Côté pied qui sortent : idem, on aime tout les 2 que les pieds sortent du lit…au frais.

    Sauf que : ben moi je mesure 1métre, la moitié du lit quoi , donc mes pieds sortent sur le côte, M Kila mesurant "normal" sort ses pied au bout du lit.
    D’ailleurs quand on part chez les autres, si y’a un bois de lit, il dort mal.

    On a un grand lit (160 x 200), avec matelas latex semi-ferme, et depuis cet achat les nuits sont devenues des trésors. J’adore mon lit, j’y passerais 15h/jour si ça ne me faisait pas culpabiliser.

    Et pour répondre à la question : je dors côté droit du lit quand on regarde vers les pieds. Pour la même raison que toi, je ne supporte pas de respirer de l’air chaud la nuit.
    L’hiver, jamais de chauffage dans la chambre, une bonne couette et un bout de pied et un bout de nez qui dépasssent.

    Pour faire saliver la parisienne que tu es : dans notre appartement Nanceiens de 70m² ,pour le prix d’1 piaule sous les toit au 18ème étage sans ascenceur à paris, la chambre fait 20 m² et donc de la place de chaque côté du lit.

    Bonne journée.

  • #13 lilou17 le 8 septembre 2006 à 9 h 25 min

    Tu dois valoir le spectacle au réveil !

    À la maison, je dors à tribord. Ailleurs, il y a plusieurs critères à prendre en compte :
    – d’abord, la lampe de chevet, s’il n’y en a qu’une, elle est forcément pour moi (pour lire pendant mes insomnies),
    – et puis l’accès vers la sortie de secours (je navigue aussi la nuit)

    Ah, et puis moi ce que je ne supporte pas, c’est le froid aux pieds que je plaque sans vergogne sur les petites cuisses de mon mari si besoin.

  • #14 kila le 8 septembre 2006 à 9 h 28 min

    et j’ai mis une phrase qui veut rien dire. Lire : "Tout comme toi, je dors toujours la tête vers l’extérieur du lit, car je ne supporte pas de respirer de l’air chaud."

    Et celui de nous qui a les pieds froids en hiver c’est pas moi.
    Et celui de nous qui rechauffe les pieds de l’autre le soir entre ses cuisses, c’est moi. Et ça ben j’en peux plus, j’ai donc acheter une bouillotte. Non mais alors…

    C’est vrai qu’il est intîme ce sujet, mine de rien ;-)

  • #15 bidou le 8 septembre 2006 à 9 h 28 min

    hello,
    oh là … faut que je visualise tes positions … j’ai pas tout compris ce matin :)
    @+
    bidou

  • #16 Esme le 8 septembre 2006 à 9 h 30 min

    moi c’est au milieu du lit héhé! ou a gouche
    je m’endors comme je peux j’ai pas trop de coté etant donné que comme toi je fais des sauts de carpe a moitié asphixiée, apres quoi j’ai trop chaud donc j’enleve le pyj mais je garde la couette :-)
    si j’ai chaud aux pieds je me mets en grenouille les pied sur la couette et le corps dessous la couette!
    beau spectacle en effet je n’y avais jamais pensé avant!
    et puis de toute facon la majorité du temlps suis seule dans le lit alors je fais ce que je veux! na!

  • #17 Hélène le 8 septembre 2006 à 9 h 31 min

    Vous me faites trop rire les filles, je vois que la nuit est un vaste sujet de parlotte ;-) Ah j’ai les peids froids l’hiver, évidemment ;-)) Mais je les colle pas sur l’Homme je trouve ça violent comme truc, je me contente de mettre des chaussettes de montagne ;-)

    Happybéné je te souhaite la bienvenue parmi nous ! ;-)

  • #18 Evalia le 8 septembre 2006 à 9 h 36 min

    Je profite de ce sujet, ô combien passionnant pour poster mon 1er com et te remercier Hélène pour ton blog que j’ai découvert le mois dernier et qui m’a révélé à ma girlitude enfouie que je n’osais assumer…depuis, j’achète Elle la tête haute et me crème des pieds à la tête avec des produits hors de prix en toute bonne conscience ;-)

    Sinon, comme toute fille qui se respecte (et qui par définition a une vessie d’une contenance de 3ml), je dors du côté pipiroom, où que je sois…et on a résolu le problème de mes gigotages intempestifs en achetant un lit de 2x2m; je précise que nos mensurations sont tout à fait raisonnables, c’est juste pour résoudre le débat pieds au froid, je suis pareil…dormir dans un sac de couchage est ce qui pourrait m’arriver de pire!

  • #19 dragon breton le 8 septembre 2006 à 9 h 42 min

    C’est marrant ça ! Moi qui pensais que la plupart des filles avaient les pieds froids au lit ;-) Car moi justement, si j’ai les pieds froids, je ne peux pas m’endormir (et pourtant je ne suis pas frileuse en journée mais la nuit oui), donc l’hiver, c’est chaussettes, car même si l’homme a trouvé ça tue-l’amour au possible la première fois que je lui ai fait le coup, il a vite accepté à force de lui coller mes pieds gelés sur lui, il tolère même maintenant mon pyjama polaire et la bouillote par grand froid, ouais…je sais c’est d’un sexy… mais je m’en fous, au moins je dors bien et comme ça, je suis de bonne humeur le lendemain.

  • #20 Marylène Sud le 8 septembre 2006 à 9 h 43 min

    N’existe -t-il pas des chaussons style "poches rafraichissantes" . Frigo le jour et pieds la nuit ?
    Quant à moi, je suis une grande voyageuse la nuit. Je commence dans notre "bed sweet bed" puis cause insomnies, je vire dans une autre chambre pour lire, ensuite éventuellement salon pour regarder la tv s(intéressant les programmes vers 3h du matin!) et enfin vers 5h, je réintègre le nid conjugal. La question récurrente à la maison : qu’as tu fait cette nuit ?! no comment

  • #21 lili le 8 septembre 2006 à 9 h 44 min

    C’est pour un sondage? Je dors à tribord et avec les pieds au Nord. J’y tiens, c’est ma superstition, je suis persuadée de mieux dormir orientée vers le pôle Nord.
    Dans ma maison de campagne j’ai les pieds à l’Est. Je dors moins bien là-bas.
    Mon monsieur préfère babord et se contrefout des points cardinaux ;o), il es plein de compassion pour mon mauvais sommeil.

    J’ai connu un monsieur qui prétendait que l’HHHommmme dormait forcément entre la porte et la Ddâââme, pour la protéger en cas de danger. Donc babord ou tribord dépendait de la place du lit dans la chambre et pas des choix personnels. Bizarre, hein?
    Je vois qu’il n’est pas le seul car je doute que ce soit le monsieur de Vivian ;o)

    Contre les insomnies, je me couche seulement quand je tombe et si je me réveille la nuit sans pouvoir me rendormir tout de suite, je me lève et je fais des trucs. Et puis au dîner j’évite la viande et le vin blanc, deux trucs qui me réveillent, j’ai remarqué.

  • #22 Mithra le 8 septembre 2006 à 9 h 45 min

    Tres rigolote ta photo !

    Moi j’ai l’etonnante faculte de pouvoir dormir n’importe ou, n’importe quand. Il suffit que je me concentre un peu et hop, je m’endors. Peu m’importe le bruit, la lumiere, si je suis assise ou allongee, s’il y a du monde autour… je sidere toujours mes compagnons de voyage parce que sur un vol de 12h je fais ma nuit et j’arrive reposee. Je ne sais pas ce que c’est que de souffrir du decalage horaire, ce qui fatigue beaucoup Monsieur Mithra qui est normalement constitue, lui, et qui n’a pas forcement envie d’aller diner dans ce super resto dont on m’a parle apres 12h de vol !
    Ma belle-mere, qui a travaille en hopital pediatrique une bonne partie de sa carriere, m’a dit que seuls les bebes possedent cette faculte, et que ca disparait normalement vers 2 ans… je dors comme un bebe, quoi (ou j’ai toujours deux ans dans ma tete, au choix).
    Le seul endroit ou j’ai du mal a dormir, ce sont les couchettes de train ou les cabines de bateau : il faut que j’ai de la place au dessus de ma tete, au moins de quoi m’asseoir sur le lit, je ne me sens pas bien dans les tres petits espaces.

    Donc cote lit, Monsieur Mithra dort traditionnellement du cote de la porte parce qu’il prefere. Et comme il deteste les lits bordes (a la maison pas de souci on a une couette, mais les lits sont presque toujours bordes bien serres dans les hotels), il se livre a de violentes gesticulations pour defaire le lit avant de pouvoir dormir. J’ai appris a fuir le lit conjugal a ce moment-la, les coups de pied pleuvent ! En fait il a plus de manies que moi !

    Le seul truc, c’est que je suis somnambule, je parle, parfois je me leve pour deambuler dans la chambre… il vaut mieux le savoir sinon je fais peur !

  • #23 Annie le 8 septembre 2006 à 9 h 47 min

    Tout pareil comme toi! Occupation côté bâbord du lit, endormissement sur mon côté gauche et que l’homme ne vienne pas empiéter sur mon espace, je peux être féroce si j’ai l’impression d’être poussée dehors (ce qui arrive fréquemment) je réplique par des ruades et des coups de poing (involontaires, cela va de soi… quoique…)

  • #24 Sabine le 8 septembre 2006 à 9 h 51 min

    Dans la version chiante, je me présente : comme j’ai des problèmes de jambes lourdes, j’ai tendance à dormir avec la couette en biais pour avoir les jambes au frais au dessus de la couette, mais de façon à avoir le haut du corps bien au chaud en dessous.
    Par contre, je dors à droite, pour la simple et bonne raison que la première fois que j’ai dormi ici, c’était comme ça, et c’est resté …

  • #25 lili le 8 septembre 2006 à 9 h 52 min

    Mithra, tu me fais penser que je sais me réveiller sur commande.

    En cas de besoin, je peux me faire une sieste de 10 mn, ou même de 5, me coucher sur le plancher et me réveiller pile au bout du temps que je me suis donné, en forme.
    j’avais lu que Napoléon s’endormait et se réveillait sur comande, j’aiessayé pour voir et j’ai trouvé ça facile à faire.
    Le matin, je me réveille toujours juste avant que le réveil ne sonne si je me suis décidée à la faire en me couchant.

  • #26 Miss Pink le 8 septembre 2006 à 9 h 52 min

    Ben alors mademoiselle qui nous apprend a ne pas dire "sur Annecy", on se laisse aller a dire "voire meme" ? (sourire…)

  • #27 Audinette le 8 septembre 2006 à 9 h 55 min

    idem : côté gauche du lit car je dors du côté gauche et que j’ai besoin d’espace devant moi… impossible de dormir le visage tourné vers l’intérieur du lit.
    idem : les pieds, au frais, donc les jambes sorties et sur la couette jusqu’au genoux.
    Quand on s’est installé pour la première fois dans notre chambre, on s’est dit : on va pas faire comme tous (ces cons) ceux qui ont une place attitrée dans le lit (ou à table, ou sur le canapé…) et on changera de temps en temps… Ouais, sauf que sur "ma" table de nuit c’est le dernier de S. King tandis que de son côté, c’est mots fléchés et sudoku… Et pis on a chacun notre bouteille d’eau, on va pas mélanger les microbes, non ? Finalement, on a chacun nos petits chaussons alignés au bord, bien perpendiculaires au matelas (là, je déconne), et on ne change jamais de côté !

    Ah oui, toi qui a mal au dos : c’est aussi le cas de mon homme… et nous avons investi il y a 6 mois dans un matelas de type "tempur", tu connais ? Il est thermosensible (il réagit à la t° du corps) et viscoélastique (il limite les points de pression)… pendant le sommeil, on se retourne 4 fois moins que sur un matelas classique, de quoi éviter tes sauts de carpe… Depuis qu’on l’a(avec les oreillers idem), on se sent bcp bcp mieux !

  • #28 paulette le 8 septembre 2006 à 9 h 57 min

    Bah, nous, on fait chambre à part, et on est loin d’avoir 75 ans…avoir deux chambres est pour nous la seule condition à respecter pour vivre ensemble. Je ne supporte pas de dormir avec autrui et lui non plus…mais deux chambres, c’est aussi deux endroits pour se retrouver!

  • #29 CherryOnTheCake le 8 septembre 2006 à 10 h 00 min

    Tiens, moi c’est tout pareil, la nuit, j’aime pas avoir chaud aux pieds, j’ai l’impression si c’est le cas, que mon sang est en train de coaguler dans le pied, qu’ils en gonflent, que du coup ben y a moins de sang dispo pour les autres organes vitaux (car oui, le pied est un organe vital) et du coup ben la mort par coagulation ça fait peur hein.
    Mais le truc qui me fait mettre un commentaire.. (et ça m’est arrivé CETTE NUIT).. c’est que c’est pire quand on se couche et qu’on est saoûle. On cherche encore plus la fraicheur sur les pieds, on gigote plus, et le sang se coagule carrément plus, du moins c’est l’impression que ca donne, en plus, on voit la chambre tourner, mais bon ça, à la limite, comme on ferme les yeux, c’est gérable.
    Bref, le même post, mais avec de l’alcool au moment de rejoindre Morphée au bar, ben j’crois que c’est pire!

  • #30 Tiloui le 8 septembre 2006 à 10 h 02 min

    Dis donc Hélène, faudrait penser à créer un one-woman show sur toi, cette scène du lit ferait un morceau d’anthologie
    Lili j’ai bien rit, Nividic aussi se sert de moi comme rempart (enfin espère que ce sera le cas),
    Donc on change de côté à chaque nouvelle config de chambre.

    En ce moment je met les pieds hors du lit pour échapper à la pression de "Petunia", notre couette d’appoint-mascotte IKEA qui est normalement là uniquement quand il fait froid mais qui a fait de la résistance cette année.
    Nividic aime Petunia, plus que moi j’en suis sûr, elle ne jure que par la chaleur et le poids d’une couette en plume et d’un édredon sur ses pieds.

    Au rayon bizzarerie je m’endors parfois face contre l’oreiller, ce qui fait que je ne respire presque plus au bout d’un moment, je me met à pousser (apparement) des râles préhistoriques en tentant d’attraper de l’oxygène…Nividic adore .

  • #31 Delphinoid le 8 septembre 2006 à 10 h 08 min

    Ahem, je suis hyper casse-pieds pour le dodo. Je suis un peu l’inverse de Monsieur Mithra. Il faut que je sois bien bordée (limite saucissonnée), surtout au niveau des pieds.

    Parce que moi je suis une petite créature qui adooooore la chaleur, j’aime bien aussi avoir une tonne de couvertures et surtout les pieds bien au chaud.

    Je ne vous raconte pas comme c’est la guerre quand je ne suis pas toute seule, je suis obligée de plier en deux mes couvertures pour qu’elles ne recouvrent que la moitié du lit. Evidemment comme je gigotte beaucoup, elles se cassent la binette et je suis obligée de les ramasser à 3h du mat, ce qui me met de très mauvaise humeur parce que, sauf quand j’ai froid, je ne me réveille pratiquement pas la nuit.

    Sinon, pour le côté, s’il y a un mur, il me faut le côté sans le mur parce que je me couche tard et je me lève tôt. Et puis, on ne sait jamais, je pourrais avoir envie d’aller aux toilettes.

    En gros, je dors bien, mais je dors peu.

    Ah et je bouge aussi. Un peu beaucoup. Une fois je me suis réveillée à l’envers, j’avais la tête où j’avais eu mes pieds la veille au soir. De toute façon, j’ai beau être bien bordée le soir, le matin, mon lit est un champ de bataille.

    Et j’ajouterais que j’adore la photo, elle est très rigolote!

  • #32 NuNue le 8 septembre 2006 à 10 h 10 min

    Moi aussi toujours près de la sortie!
    Mon gros problème, c’est pas les pieds, ils sont glaçon contrairement à tout le reste de mon corps la nuit, chuis une vraie bouillotte!
    Par contre, je m’enduits les jambes de crème anti-eau au raisin tous les soirs, et quand on s’enduit, on colle. Et moi, sentir mes cuisses qui collent l’une contre l’autre, ça me file de l’urticaire!
    Donc je commence par mettre une jambe au-dessus de la couette et l’autre en dessous. Après j’ai froid, je rentre ma jambe du dessus, et je mets mes mains entre mes jambes. (non c’est pas cochon!) Après je sens plus mes mains, donc je m’installe une jambe en avant, l’autre en arrière, comme si j’étais en plein sprint, oui c’est ridicule, mais mon collocataire de lit dort déjà, et donc c’est même pas la honte, na.

  • #33 claire le 8 septembre 2006 à 10 h 12 min

    Mon sens de l’orientation est tellement lamentable, que je ne sais même pas si je dors toujours du même côté du lit ou pas (ailleurs que chez moi bien sûr, chez moi c’est la droite, où je suis la régisseuse de la lumière, haaaaa).
    Là où je suis le plus bizarre, c’est quand je ris en dormant. Ca m’arrive souvent en ce moment, tellement fort que ça me reveille…j’ai trop honte à cet instant là…

  • #34 clairette le 8 septembre 2006 à 10 h 13 min

    Oh zut, j’ai oublié que je m’appelais clairette ici…

  • #35 annelise le 8 septembre 2006 à 10 h 19 min

    très drôle tous ces commentaires ! perso, j’ai accepté de dormir contre le mur pour le confort du chéri (1m94, faut le caser le pauvre). A condition qu’il ne m’écrabouille pas contre le mur. Mais ça arrive parfois, surtout si on se couche saoûls, il me roule dessus comme un rouleau compresseur, et si je suis d’un peu mauvaise humeur, je le pousse comme un vieux sac, non mais. Malheureusement pousser ce grand monsieur avec mes pitis bras, c’est dur, alors je l’invective à coups de "dégage, j’ai chaud" quand le "mon chéri, pousse toi un peu" ne donne rien.
    Par contre, en hiver j’adore lui coller mes pieds froids dessus et ça le rend dingue, une fois on a failli s’entretuer parceque moi ça me faisait hurler de rire de le voir sursauter…je suis vilaine…

  • #36 Hélène le 8 septembre 2006 à 10 h 23 min

    Les filles (et le garçon) je pleure de rire en lisant vos commentaires ! ;-)))

    Evalia sois le bievenue ! ;-)

    Audinette merci pour l’info matelas, va peut-être falloir que j’envisage de changer, ça fait presque 20 ans que je l’ai, celui-là ! Glups !

  • #37 Laure le 8 septembre 2006 à 10 h 24 min

    Moi, je dors à droite du lit et sur le côté droit de mon corps.
    Je suis une grosse grosse dormeuse, et aucun problème de sommeil. Je m’endors en trois minutes top chrono, du sommeil du juste, et ne me réveille que le matin. Entre les deux, je sais pas. Il peut se passer n’importe quoi, je dors. Et le reveil est difficile, je mets toujours une plombe à émerger, je traine jusqu’à la dernière minute.
    L’homme chez moi dort trés peu. Il peux se coucher à 2h et se lever à 6, il est à donf tout de suite. Hier matin, il m’a à moitié réveillée parce que je l’ai entendu sortir le chien, j’ai regardé l’heure, juste comme ça pour savoir, il était 5h45. Complètement malade me suis-je dit avant de retomber dans le trou noir.
    En revanche, je ris et ça peut me réveiller, et je pleure aussi. Là, c’est l’homme qui me réveille pour me consoler. Sauf que moi, je sais pas pourquoi je pleure, alors ça m’agace qu’il me réveille pour rien. Le pauvre, je suis une mégère.
    Qu’est ce que je suis bien dans mon lit, je pourrais y rester toute la journée. ça ne me poserait aucun problème, mais alors, aucun.

  • #38 Hippalion le 8 septembre 2006 à 10 h 27 min

    Je guerroie la nuit des puissants dragons et de viles et fourbes sorcières. Mon épée tranchantes 2 dés 8 de dégats + 3 dégats d’acide toutes les 3 secondes alliée à ma cape d’invisibilité et au heaume du hérault que j’ai découvert dans la crypte d’un vampire hémophile font de moi un aventurier très demandé. Lorsque je me permets quelques heures de repos entre un massacre de goules nécrophiles et des nains dark iron, je dors à même le sol, habillé, l’épée à la main, prêt à pourfendre le premier ennemi qui tenterait de m’envoyer rejoinde mon Dieu, Héliotiopa.

  • #39 Virginie le 8 septembre 2006 à 10 h 27 min

    C’est assez aléatoire pour ma part… Je suis assez conciliante de ce côté-là, donc en fonction de l’humeur de Monsieur. Bien que j’aie une prédilection pour le côté d’où provient l’air frais (ma moitié est un radiateur dépourvu de thermostat, et moi, je supporte très mal la chaleur la nuit). En revanche, contrairement à la plupart d’entre vous, je ne supporte pas d’avoir les pieds à l’air.
    Je déteste par contre avoir quelqu’un collé à moi (déjà parce que j’ai trop chaud, ensuite ça colle, bref, pas moyen de dormir), et il faut que mon nez dépasse du matelas de mon côté, sinon je ne peux pas respirer.
    Et comme je dors sur le ventre, peu importe que ce soit à gauche ou à droite du lit, je n’ai pas de préférence.

  • #40 Caroline Daily le 8 septembre 2006 à 10 h 27 min

    Du côté le plus près de la porte, et pas contre le mur surtout pas ! Je suis claustro du lit, une étrange maladie, y a-t-il un psy dans l’assistance ?

  • #41 elmaya le 8 septembre 2006 à 10 h 31 min

    Moi, c’est côté fenêtre ! Il se trouve que monsieur est plus frileux que moi…Quand j’étais célibataire, je dormais fenêtre ouverte… J’ai fait une sacrée concession en rencontrant l’Homme-de-ma-Vie !
    Quand je l’ai rejoint, au début, on s’est nstallés au hasard : lui du côté où était son réveil (fenêtre), moi de l’autre (radiateur). Ca s’est bien passé jusqu’au premier hiver… je ne dormais pas tellement j’étouffais près du radiateur, il ne dormait pas tellement il avait froid près de la fenêtre… Bref, on a changé, on a mieux dormi et… il a fallu inverser les positions suite au déménagement ! lol
    Donc à présent c’est moi à gauche et lui à droite.
    Sauf dans les maisons de vacances, où c’est inversé et incompréhensible car ça ne correspond pas du tout à la position des fenêtres. !?

    A part ça, j’ai moi aussi tendance à laisser sortir les pieds de la couette.

    Et pour l’anecdote, ben on a des peluches dans le lit… (Vous moquez pas, hein?). N’empêche que c’est drôlement utile en cas d’insomnie : ça aide à se rendormir sans réveiller l’autre (qui dort) en demandant un câlin…
    Et en ce moment, j’en ai toujours une contre mon bidon-qui-s’arrondit, j’ai l’impression que ça protège bébé! mdr

    Sauf que j’ai remarqué

  • #42 elmaya le 8 septembre 2006 à 10 h 32 min

    Les derniers mots n’ont rien à faire là, ça doit être le reliquat d’une phrase manquée que j’ai oublié d’effacer…:-/

  • #43 Virginie le 8 septembre 2006 à 10 h 39 min

    Hinhin… j’ai oublié un événement fréquent de mes nuits collectives (à deux seulement, hein…). Monsieur a une fâcheuse tendance à me réveiller la nuit. Au choix : en hurlant parce qu’il a rêvé qu’un train aller rouler sur ses rollers (véridique…), en se redressant brusquement paniqué, et là aussi, plusieurs possibilités qui commencent toutes par "allume !". Et moi : "pourquoi ?". Je vous cite maintenant les divers trucs de l’été 2006 : "Ya des pinces fluo là-bas !", "Ya un truc qui vient de tomber sur le balcon", et les autres j’ai oublié, mais en général, je m’aperçois avec l’incongruité de la chose qu’il parle en dormant. Donc je me rendors. Sauf que là, Monsieur a un accès de mauvaise humeur, soupire, se tourne rageusement, et se rendort en faisant la tronche.
    Et le matin, je me fais incendier : "faut pas me répondre la nuit, sinon ça me réveille !" Ah ben oui, et moi, ça me réveille pas ? Puis scuse moi, mais à 3h du mat, je dors moi, donc le temps que je percute qu’il faut pas répondre… c’est trop tard.
    Puis quand on sait que lui s’endort quasi instantannément, et que moi je mets au bas mot 45 minutes, j’estime que me faire incendier parce que je le réveille… Mais bon, ça fait des trucs à raconter après :D

  • #44 emphyrio le 8 septembre 2006 à 10 h 42 min

    Bon alors chez nous , M. Mon_Mec ne veut dormir que du côté fenêtre ou à babord du lit, je sais plus. En fait, je me moque royalement du côté du lit. Du moment qu’il y en a un avec une bonne couette, ça me va. Faut juste qu’il soit orienté Nord-Sud. Après, je gère.

    Comme Mithra, je suis capable de dormir sur commande qu’importe le lieu, qu’importe le bruit pourvu que j’aie mes 15 minutes de sieste après mon repas (aussi frugal soit-il) de midi. C’est une clause tacite de mon contrat de travail. Dans notre petite bande, tout le monde le sait : si j’ai pas ma sieste, je ne suis pas opérationnelle ET en prime, je suis d’une humeur encore plus massacrante que d’ordinaire.

    Je fais mes nuits d’une seule traite du moment que j’ai bien chaud ( vaut mieux une bonne couette vu que M. Mon_Mec refuse tout chauffage dans la chambre l’hiver) et surtout, surtout que je n’aie pas les pieds glacés !
    Les chaussettes top-glamour, ça fait rigoler M. Mon_Mec. Ouf!

  • #45 Pirskila le 8 septembre 2006 à 10 h 42 min

    Commentaire rapido en direct de mon open space! Rho lala je suis une fille qui prend vachement de risques dans la vie! Oui donc je voulais dire que je peux pas supporter de dormir les pieds à l’air, ça m’angoisse, j’ai trop peur qu’un assassin vienne me faire du mal et commencer par les orteils ce serait vraiment cruel. (comment ça je suis toquée?)
    Sinon je dors à gauche! Enfin quand je partage ma couche parce que sinon je suis étendue sur le dos en plein milieu les bras écartés, façon Jésus.

  • #46 Shalima le 8 septembre 2006 à 10 h 46 min

    A gauche aussi ! et pour les même raisons que toi (je dors affalée sur le côté gauche…). Mais là où ça se complique, c’est qu’il faut également que je sois du côté de la fenêtre… alors parfois il me faut me résigner à dormir à droite, ce qui gonfle passablement mon chéri !

  • #47 Mariethinks le 8 septembre 2006 à 10 h 50 min

    Si j’ai bien compris ta méthode de nomination du côté du lit, je dors à Tribord.

    Endormissement n’importe quand sur le ventre (moi aussi je dispose de cette faculté merveilleuse de pouvoir dormir partout et n’importe quand!), la tête tournée vers le bord du lit (en même temps, enfouie dans mon oreiller en plume, je risquerais l’asphyxie!).
    Je suis ce qu’on appelle communément une GROSSE FRILEUSE, au grand damn de mon magicien qui lui même en hiver dort sans couverture.
    Ce qui sous-entend:
    1/ le collage de mes pieds glacés l’hiver sur les tibias de monsieur (et oh, c’est dans le contrat, un homme dans un lit sert de radiateur c’est bien connu!)
    2/ dormir avec une couette même en été (Réminicense du traumatisme du visionage de "Dracula" quand j’étais jeune, je suis depuis persuadée que la couverture jusqu’au menton entre hypothétique Dracula et moi servira de bouclier) – bon cela dit quand il fait >35°C, je me contente d’un drap, en même temps Dracula ne sort surement pas par nuit de canicule, hein! son cerceuil doit être suffisamment climatisé!.

    Monsieur, si il accepte le collage de pieds mister freeze et la couette toutes saison du moment qu’elle reste de mon côté, n’était tout de même pas prêt à dormir le nez collé au mur. Il y a donc de l’espace de part et d’autre, et la chambre semble ne faire pus que 3m². Mais bon entre l’espace ou le chauffage vivant, le choix est vite fait. J’ai choisi la version J-évite-les-chaussettes-de-montagne-c’est-pas-sexy.

    Encore avons nous de la chance, la lutte pour le côté du lit n’a pas eu lieu, la compatibilité étant apparu immédiate.

    Ta note me pousse à souveler un autre problème adjacent:
    Que faire quand l’une a besoin des volets ouverts pour dormir (histoire d’atténuer la claustrophobie des 3m²) tandis que l’autre ne supporte pas le moindre rayon de lumière?
    Quand l’un ne supporte pas le moindre bruit tandis que l’autre forte de son sommeil de plomb aime être reveillée par le gazoullis des oiseaux de toute façon elle s’en fout elle se reveille quand elle a son taf de sommeil et il pourra bien avoir un guerre nucléaire que ca ne la reveillerait même pas? Votre avis, votre expérience?
    Nous on a opté pour compromis sur la hauteur des volets, et le kit boules quies + bandeau de sommeil pour l’homme. Alors c’est vrai Hélène que dans ce cas là, qui se préoccupe des chaussettes de montagne…

  • #48 Mariethinks le 8 septembre 2006 à 10 h 53 min

    Dernière remarque, après cette notre démentiellement longue (toutes mes confuses).

    Je confirme le fait que l’homme dort entre la porte et moi (un autre rempart contre Dracula…). Il paraît que c’est feng shui.

  • #49 Lilouyou le 8 septembre 2006 à 10 h 59 min

    Hélène, tes nuits sont d’enfer ! Ta note m’a beaucoup fait rire et outre le fait que j’aime dormir toujours du même côté du lit eu égard à ma jolie table de chevet qui n’a pas de jumelle de l’autre côté, j’adore avoir bien chaud la nuit. Ainsi, même en plein été je dors sous la couette. Je déteste être à nue offerte à la nuit comme ça. Cela me stresse ! Comme quoi, pour tomber dans les bras de Morphée, les pieds froids, les pieds chauds, tout est bon !

  • #50 Hélène le 8 septembre 2006 à 11 h 06 min

    Bon sang je continue à rigoler comme une malade à la lecture de vos commentaires, c’est grandiose les histoires de nuit et de lit ! ;-))) Entre celle qui a peur de Dracula et celle qui craint les assassins pas feng shui, c’est vraiment génial !

    Petite précision : quand je dors seule c’est bien sûr au milieu du lit (il y a un trou d’ailleurs, datant de quand c’était mon lit à moi toute seule).

    Et je préconise beaucoup le plan une-chambre-par-personne si on a les moyens. Moi je les ai pas (encore), mais je compte bien un jour avoir ma chambre à moi toute seule, et que l’Homme ait la sienne. J’aime pas dormir avec qqn, je dors beaucoup mieux seule (ce qui comme dit paulette n’empêche pas etc…).

  • #51 Odile le 8 septembre 2006 à 11 h 08 min

    Lorsque je dors avec mon copain (pas tous les jours de l’année pour l’instant), c’est assez changeant ! On n’a pas de côté attitré, mais je remarque qu’on regarde quand même les avantages de l’autre :-p

    "T’as plus de place, moi je suis écrasé contre le mur" – "Oui bon ça va, hier c’était moi l’écrasée !" – "Oui mais t’as pris toute la couette !" – "Tu parles, j’ai dû te l’arracher dans la nuit parce que je me les gelais oui !" …

    C’est touchant, ces discussions de nuit (enfin, de matin le plus souvent :-D). Ne parlons pas des cas où Mr a ronflé ! (bon, quand je suis enrhumée c’est moi qui ronfle)

  • #52 le 8 septembre 2006 à 11 h 13 min

    Et moi je dors complètement en croix au milieu du lit : )
    Un des avantages du célibat !

  • #53 Odile le 8 septembre 2006 à 11 h 13 min

    PS : Pour ce qui est d’avoir sa propre chambre, j’ai vu un couple qui fonctionnait ainsi et en était ravi (surtout la femme, son mari l’avait un peu subi le pauvre :-p)

    Et puis quand on n’a pas la place … Mes parents ont chacun leur lit, mais côte à côte :-p Parce que mon père préfère un lit bien bordé, et ma mère pas du tout … Parce que ma mère n’a pas très froid, et que mon père met mille couvertures … Parce que ma mère bouge pas mal la nuit … ;-)

    À chaque fois, ça étonne tout le monde, les gens me font "mais ils sont séparés tes parents ? ça va mal entre eux ?" (heu … jcrois pas qu’ils seraient dans la même chambre et lits collés si c’était le cas ! pffff les gens, trop nuls ! – pas tous, heureusement)

  • #54 Hélène le 8 septembre 2006 à 11 h 20 min

    Ehhh oui Odile, une fois de plus les préjugés ont la vie dure… « un couple ça se marie », « un couple ça fait des enfants », « un couple ça dort dans le même lit », voire même « un couple c’est un homme et une femme »… question évolution de la société, on est pas sorties du bois…

  • #55 sophie LL. le 8 septembre 2006 à 11 h 25 min

    Eh bien moi, après vingt ans de nuit avec un spécimen grognon de 1m 92 et 100 kilogs (de grognasserie collante; j’ai tenu 20 ans, vous voyez le truc !),
    je savoure tous les jours, ou plutôt toutes les nuits comme un délice, comme une merveille, comme une des plus belles choses de ma vie,
    voire la + belle chose que j’ai réussie, le plus beau cadeau que je me suis fait ! – de dormir seule !

    Ainsi:
    – je suis libre !
    – je peux laisser la fenêtre grande ouverte
    – je peux dormir du côté qui me chante
    – j’ai mis le lit près de la fenêtre
    – je lis aussi tard que je veux
    – je me lève gracieusement autant de fois que je veux pour faire pipi sans enjamber un kilimandjaro humain
    – personne me tombe dessus
    – personne m’embrasse le matin (j’ai horreur personnellement !)
    – personne tire les couvertures comme un malade
    – personne ferme les volets (d’ailleurs maintenant je n’en ai plus ! car horreur, angoisse de dormir dans le noir complet)
    – personne me réveille parce qu’il a fait un cauchemar (car ça fait des cauchemars les garnds malabars !)
    – bref, c’est un délice….. total !!!!!!

  • #56 Hippalion le 8 septembre 2006 à 11 h 26 min

    J’assimile le couple à une voiture, car, wahouuuu, tu as vu le couple qu’elle dégage c’tte caisse.

    Ah, tiens, la sortie est là, je vais aller voir …

  • #57 sophie LL. le 8 septembre 2006 à 11 h 28 min

    j’oubliais: et personne ne ronfle ! (sauf moi bien sûr ! mais moi j’ai le droit !)

    et PS aussi: et je suis pas prête de re-dormir avec quelqu’un, aussi divin soit-il !

  • #58 Jeanne le 8 septembre 2006 à 11 h 33 min

    Je dors du côté de la porte. Babord ou tribord, ça dépend de là où les architectes de la maison ont décidé de situer la sortie.

    Non pas que je protège mon Môssieur en cas de danger (comme dit Lili) ou d’attaques extraterrestres d’espions soviétiques à la solde de Ben Laden qui pourraient entrer par la porte avec un air étranglé d’évidence et de naturel. En plus c’est bien connu que les méchants entrent par la fenêtre.

    Le coup de la proximité immédiate avec une issue de secours, ce n’est donc pas du courage et une enviede défendre mon mec. C’est juste que je me lève vingt-cinq fois par nuit pour aller aux toilettes, et que je me vois mal lui labourer le ventre, le dos ou que sais-je encore, chaque fois que me prend l’envie d’aller soulager ma vessie.

    D’autant que ce parcours, assez aisé en plein jour, devient relativement périlleux dans l’obscurité. Je pourrais allumer la lumière me direz-vous. Oui mais le côté "Nous avons les moyens de vous faire parler, avoue sale vermine ou je te rends aveugle", je trouve ça un peu brutal. Je suis une grande sentimentale sous mes allures frustres.

    A part ça je dors sur le côté, grossesse oblige, et je peux vous dire que c’est pas facile quand on a dormi toute sa vie sur le ventre. Or compte-tenu de la proéminence actuelle du bidon sus-mentionné, si je me mets à plat-ventre, mes fesses touchent le plafond, je suis super cambrée, j’écrase la futur chair de ma chair et en plus je ne suis pas à plat ventre puisque mon ventre n’est plus du tout plat. Je suis à plat nombril, au mieux.

    Bref, pour répondre à la question, je dors comme je peux tant qu’on me laisse aller pisser.

  • #59 Valérie_B le 8 septembre 2006 à 11 h 37 min

    Alors, à mon tour :

    moi, c’est côté gauche, comme toi Helène, et ce malgré un accord de début de vie de couple : "oh non, on dort du côté qu’on veut d’accord ? pas de côté attitré".
    Résultat, on a un peu changé, puis plus changé du tout et je suis abonnée au côté gauche. E en plus, maintenant je ne peux pas m’endormir si je ne suis pas du bon côté. Bizarre.

    Les pieds froids en hiver, je connais aussi alors c’est soit chaussettes pas glamour toutes douces soit les pieds collés contre Monsieur (tout dépend de son humeur et si il veut lui aussi coller ses pieds froids sur mes cuisses, ce que je refuse absolument).

    Et si on va dormir ailleurs (hôtel, chez les parents ou amis) et bien on garde les même habitudes.

    Et il faut surtout que je soit couverte pour m’endormir, ne serait-ce qu’avec un drap, car sinon, je n’y arrive pas. Ce qui créé quelques problèmes car forcément Monsieur a chaud et ne veut rien savoir.

    Pff, c’est vrai que c’est dur la vie de couple !

  • #60 Esme le 8 septembre 2006 à 11 h 40 min

    Jeanne fais un trou dans le matelas pour ton ventre! mouahhh elle etait facile celle la!!

  • #61 Hélène le 8 septembre 2006 à 11 h 49 min

    Ahhh Sophie L.L, moi non plus je veux pas qu’on m’embrasse le matin, quelle horreur ! ;-) Et pis j’ai très peur du noir aussi, heureusement que j’ai pas de volets ;-) Dans le Lub je dors avec la lumière du couloir allumée, comme mes petites nièces ;-)

    Jeanne l’expression « à plat nombril » est remarquable, fais-la breveter ! ;-))

    Esme ! On ne se moque pas des femmes enceintes ! ;-)))

    Valérie_B ton commentaire nous prouve, s’il était besoin, que définitivement les hommes et les femmes n’ont pas le même système thermique ;-)

  • #62 pomme le 8 septembre 2006 à 11 h 54 min

    Ca me rappelle une question que je me pose depuis toujours : POURQUOI les femmes ont froid au lit (et ailleurs), alors que les hommes sont de vrais radiateurs vivants ??? Y a-t-il eu des études sur la question ? Moi je trouve que c’est un vrai mystère. A mon avis c’est une histoire d’hormones, je ne vois pas d’autre explication.

  • #63 mariaba le 8 septembre 2006 à 11 h 55 min

    Bon alors moi, c’est côté gauche aussi, j’ai un sommeil génial, no problème, et je me cale au milieu quand je suis toute seule, et le syndrome pieds froids, j’en souffre aussi!! donc bouillotte l’hiver quand l’homme ne m’offre pas ses cuisses ou ses mollets.
    Je n’ai vu évoqué nulle part (ou bien j’ai mal lu) la solution: 2 façon de dormir/ 2 couettes, mais dans le même lit!! je connais plein de gens qui, ne s’entendant pas sur la température, la taille de la couette, l’enroulage façon sushi, ont choisi d’avoir leur couette perso (avec la même housse, pour rester déco quand même!)
    Hé bah ça a, semble t-il, sauvé des couples!!!

  • #64 Maurine le 8 septembre 2006 à 12 h 05 min

    C’est marrant presque toutes les filles dorment à gauche! (alors dans mon couple avec ma chérie, je suis donc la fifille…lol) et on dit qu’on dort mieux la tête au nord…
    Au début qu’on a emménagé avec ma chérie, on a support mal dormi dans notre nouveau chez nous, alors elle a fait des trucs de marabout, des rites asiatiques et d’un coup on a super bien dormi! des fois elle me fait peur ma lucy lu…
    et en hiver, comme on est deux nanas, c’est bataille de pieds froids! mais ca c’est pas rigolo, c’était plus drôle avec un homme, je gagnais tout le temps…:-(

  • #65 Maurine le 8 septembre 2006 à 12 h 07 min

    Mais pourquoi ai je mis "support " au lieu de "super"…??!!
    Des fois je me fais peur aussi…

  • #66 Hélène le 8 septembre 2006 à 12 h 09 min

    Des trucs de marabout Maurine ? Rooooh, ça a l’air fun ! En effet à deux filles pour les pieds glacés c’est pas la bonne combinaison ;-)

    Il faudrait que je pense à voir où est le nord dans cette baraque, si tout le monde dit que ça joue !

    mariaba les 2 couettes sont une super idée (préconisées par Esme également), mais il faut pouvoir les caser quelque part : comment je fais, côté mur (oui ça va faire un gros tas pas pratique) ?

    pomme je suis sûre que la testostérone donne chaud, c’est pas possible autrement ;-)

  • #67 Shalima le 8 septembre 2006 à 12 h 10 min

    Pomme, je suis intéressée par les réponses scientifiques à ton épineuse question… surtout que chez nous, c’est le soir lui = bouillotte, moi = glaçon, et le matin lui = frigo et moi = ambiance hammam avec vapeur intégrée (je sue, quoi)
    Sûrement un coup de ces saloperies d’hormones….

  • #68 princesse lucie le 8 septembre 2006 à 12 h 11 min

    j’ai un peu le même problème que toi, mais moi je dors beaucoup moins bien si j’ai pas le mur à coté de moi, je sais pas, sinon j’ai le vertige et peur de tomber lol
    par contre je ne peux pas dormir dans les bras de quelqu’un ou collée contre lui, faut que je puisse bouger comme je veux sans réveiller personne sinon je passe la nuit à me retenir de gigoter au lieu de dormir lol

    bisous ln!!

  • #69 Shalima le 8 septembre 2006 à 12 h 15 min

    Ah oui, la testostérone… ça doit être pour ça que MrChéri n’est pas du matin ! :-D

  • #70 Madame Patate le 8 septembre 2006 à 12 h 18 min

    Tu sais Hélène, qu’on pourrait presque dormir ensemble?

    Je dors du côté inverse de toi, je ne me lève pas pour faire pipi, et je supporte pas non plus d’avoir chaud aux pieds, on pourrait avoir une couette sur-mesure qui ne descendrait qu’à mi-mollet ça serait marrant :-))

    Sauf que bon, j’aime pas partager la salle de bains et j’ai cru comprendre que tu y passais quand même pas mal de temps. Ne pleure pas, mais je crois que notre grande histoire de co-lit-cation est impossible MDR

  • #71 Pao le 8 septembre 2006 à 12 h 20 min

    Moi, je dors du côté gauche parce que je sais pas en fait. Peut etre parce que j’ai plus de place pour aller au pipiroom plein de fois.

    J’ai super froid le soir, je suis congelée, je dors comme un oignon: pyjama, tee shirt en dessous, chaussettes, couette et couverture comme en ce moment où c’est la couette d’été ( je resiste, vais qd même pas déjà mettre la couette d’hiver)
    Mais dans la nuit j’ai chaud alors je me deshabille, même que des fois le matin, je ne m’en suis même pas aperçu. bien souvent je n’enleve que les chaussettes que je retrouve soigneusement pliées l’une dans l’autre. La nuit on fait des trucs bizarre qd même !!!
    Ah et pis il faut que je sois bordée au bout des pieds, mais je ne supporte pas non plus d’avoir chaud aux pieds alors je les sors sur le côté qd ça arrive.

    Bon ça c’est la semaine, parce que je suis seule, je dors à gauche mais qui déborde légèrement vers la droite ou au milieu, le lit est à moi !

    Le week end, qd l’homme rentre de sa vie parisienne, lui il crève de chaud, alors je le colle pour me rechauffer parce que la panoplie oignon c’est pas top le week end qd même !!!
    Mais lui le matin, il est gelé et moi je crève de chaud !
    Et lui il aime pas être bordé, mais moi oui.

    Alors ben comme tout le monde c’est pas trs très facile de dormir à 2.
    Surtout qd on a un homme qui vous reveille la nuit pour vous parler dans un langage connu que de lui. Et qui m’envoie paître pq je ne comprends rien et qui se rendort tt de suite !!! Et pas moi evidemment.
    Et qui le lendemain ne se souvient absolument de rien !!!

    Hélène, il est très rassurant en fait ton billet

  • #72 deedee le 8 septembre 2006 à 12 h 25 min

    excellent :))))))))

    Et bien moi, j’occupe la place du boxer sur la photo ! (je t’imaginais poser délicatement les dessous pour un meilleur effet, soigneusement, puis dégainer l’appareil et clic !). Sauf qu’aucun de nous n’est smashé contre un mur, ouf, je n’aimerais pas ça. En revanche, impossible de dormir du côté droit : je suis une vraie mémére, j’ai mes petites habitudes pathétiques… groumpf…!! Moi aussi j’ai souvent chaud aux pieds, mais comme j’ai peur qu’on me les croque, je préfère les laisser SOUS les draps (parce que dans l’éventualité ou un barje aurait l’idée saugrenue de venir me croquer les pieds, il ne fait pas de doute qu’un drap l’arrêterait). Là où les choses se corsent, c’est que j’ai TOUJOURS globalement froid, alors que loulou sue corps et âme dès qu’il est recouvert de plus qu’un drap.. Du coup, je me retrouve invariablement à crever de chaud because j’ai toutes la couette pliée en deux sur moi, ou à crever de froid because je n’ai pas plié la couette en deux pour ne pas avoir chaud, et du coup elle a glissé le long du lit et plus rien ne me recouvre et j’ai froid. Si quelqu’un avait une solution, je lui en serais éternellement reconnaissante :)))

    PS : j’espère que ce commentaire va passer Hélène, j’en ai posté deux hier qui ne sont jamais apparus!!! Comme celui là est méga hilarant en plus, j’aurais vraiment les boules :)))))))

  • #73 Hélène le 8 septembre 2006 à 12 h 32 min

    Mince alors, il y a manifestement un vrai problème avec l’anti-spam, je vais en parler à mon gentil hébergeur Deedee !

    Ah ah, je pourrais donc dormir avec Anne Cé les jours pairs et avec Madame Patate les jours impairs, chouette alors ! ;-))

    princesse lucie pas mal le coup du vertige, je connaissais pas ;-))

    Pao je suis exactement comme toi l’hiver, regarde ;-) : monblogdefille.mabulle.co…

  • #74 Pao le 8 septembre 2006 à 12 h 37 min

    Dis donc Hélène c’est fou, je me reconnais à fond dans ton lien. C’est hallucinant !!!
    La petite polaire de chez Ikéa c’est génial pour regarder la télé.Merci Esmé !!!

  • #75 Pao le 8 septembre 2006 à 12 h 39 min

    Deedee > Pour les commentaires, je verifie toujours qu’il est bien arrivé parce que moi aussi je dois toujours taper 2 fois l’anti spam. Sinon, peut etre mettre une bande de scratch sur la couette pour pas qu’elle tombe ou dormir dans un sac de couchage, la au moins t’es pieds ne seront pas croquer ;-)))

  • #76 organpipecactus le 8 septembre 2006 à 12 h 40 min

    whaaaa ! qu’est ce que j’ai ris ! je ne laisse pas tous les jours mon grain de sel en réponse à tes billets mais celui là m’a bien fait marrer !
    les positions sont à hurler de rire ! tu peux te relever après toutes ces gesticulations ???
    n’empêche que le côté du lit est essentiel à une nuit paisible et reposante ; ne pas dormir chez soi ou dans le même sens qu’à la maison met en péril la journée qui s’ensuit !
    la tête au nord est recommandée

    En revanche, J’ADDOOOORREEE avoir les pieds au chaud et l’hiver, sous la couette, déjà épaisse, je porte des toutes petites chaussettes courtes en angora pastel…..comme PAO, je suis parfois couverte comme un oignon et je ne peux envisager une seule seconde, dès que les premiers froids s’installent, conserver ma nuisette sexy et courte au bénéfice d’un pilou bien épais.
    Sexy, n’est il point ? mais je vais pas tomber malade non plus !

  • #77 Esme le 8 septembre 2006 à 12 h 52 min

    C’est moi l’oignon copyright hein! ;-))
    et c’est clair quelle est top la polaire Ikea pour devant la tele!

    Deedee, tu as peur de te faire croquer les pieds a ton age? pff tu sais hein c’est comme la petite souris…:-))

  • #78 La méchante le 8 septembre 2006 à 12 h 54 min

    Moi c’est simple, je ne peux dormir que du côté du mur, (un lit au milieu d’une pièce ça me fiche des insomnies) avec mon chéri de l’autre côté, il faut que je me sente "protégée" de tous les côtés pour dormir correctement. J’suis complètement barrée !

  • #79 funamubline le 8 septembre 2006 à 12 h 54 min

    Au milieu du lit!
    Mais la subtilité vient ensuite: avec un chat de chaque côté, dont un m’a préchauffé la place de mes pieds auparavent (on fait ce qu’on peut quand on a pas de "radiateur" humain à portée de couette! Moi je dresse mon chat Philibert), pour ensuite venir se placer à mes côtés afin qu’une fois que mes pieds sont réchauffés, je puisse les sortir de la couette pour m’endormir. Je ne comprends pas pourquoi en rentrant dans mon lit j’ai toujours froid et après un peu de lecture, il faut que mes pieds soient au frais… mais je ne vais pas jusqu’à faire du yoga-sommeil (tu pourrais te lancer dans des nouveaux cours, après le pole-dance… le yoga-sommeil… je suis sûre que tu ferais un carton!). Et la relaxation parfaite d’avoir chaque main sur un ventre de chat qui ronronne, c’est parfait! (enfin bon, dormir à deux moi j’aime bien aussi, de temps en temps… vous plaignez pas les filles… ;( )

  • #80 Myrtille le 8 septembre 2006 à 12 h 54 min

    Avant, je dormais toujours (selon les endoits) du côté le plus loin de la porte… raison invoquée: "et bien tu vois, si jamais un Serial Killer ou je sais qui, rentre dans la chambre avec un gros couteau pendant qu’on dort, et bien il ne s’attaquera pas à moi en premier!" raison complètement bidon bien sûr, qui ne manquait pas de faire hurler de rire mes copains… (et mes copines quand je leur disais ça…)
    Maintenant, ça m’est égal, ça dépend des lits, ça dépend des chambres, ça dépend des lieux… parce que j’ai réfléchi à une autre chose: on pourrait très bien rentrer par la fenêtre… auquel cas, ce serait peut être moi qui serait attaquée en premier????
    donc du coup, j’aurais mon chéri pour me défendre… et donc… et puis…
    (oui les filles… je suis un peu cinglée des fois….huhuhhu!!!!)

  • #81 P’tite Zabelle le 8 septembre 2006 à 12 h 54 min

    Hihi les premiers temps de partage de couette avec chéri-chéri, une fois endormie, je me mettais au milieu du lit (habitude prise de mes nuits en célibataire) et parfois je le poussais; même une fois je l’ai fait tombé (j’aime avoir de l’espace). Maintenant je ne le pousse plus mais à ce qui paraît "je fais mon nem" le matin, comprendre que je m’enroule dans les draps…et monsieur ayant froid râle et me tire des draps mais toujours amoureusement.

  • #82 Esme le 8 septembre 2006 à 12 h 59 min

    Et dans un lit rond qui dort ou?

  • #83 Hélène le 8 septembre 2006 à 13 h 13 min

    Et la barbe, au-dessus ou en-dessous des couvertures ? Ah ! ;-))

    P’tite Zabelle j’adore le coup du nem, l’Homme m’appelle ausis « le rouleau de printemps géant », le matin ;-))

    Myrtille, la méchante, ces histoires de serial killer et de murs me font vraiment hurler de rire, il s’en cache des choses derrière le sommeil bon sang :! ;-)

    Deedee ça se confirme : il faut bien vérifier que le message est enregistré, moi aussi quand je passe par le blog et non par l’admin’ je dois taper deux fois le code (mais pas systématiquement, pffff, tordu ce système) ;-)

    funambuline moi aussi ! moi aussi ! Au début j’ai froid aux pieds, et après une heure de lecture ils sont trop chauds ! Trop fort !

    organpipecactus en fait je suis un peu moulue le matin ;-)

  • #84 Mathi le 8 septembre 2006 à 13 h 18 min

    Coucou!
    Ben je me suis levee tard et ls commentaires ont plu…
    Je dors a droite (en regardant les pieds) depuis que je partage mon lit, quelle que soit la position des portes/fenetres, radiateur. Impose par l’homme, je ne vois pas de logique la dedans, mais ca le perturbe de dormir de l’autre cote et moi je m’en fous. Et sur la temperature, ben… J’ai toujours trop chaud, pas que aux pieds, et lui toujours trop froid, et l’adoption de couettes separees a ete une benediction. De fois je me reveille en marmonant "trop chaud, trop chaud" et en repoussant rageusement la couette, ca le fait craquer. (Je dis ca en francais et lui est allemand, et c’est une des rares occasions ou il m’entend parler francais).

  • #85 Caro ronde et jolie le 8 septembre 2006 à 13 h 22 min

    Pareil que toi mais en fait à gauche quand on regarde la tête. Donc à tribord, à droite quoi. Merde ! Quand je dors je suis à droite… ;-) Bon, j’arrête les blagues à deux balles. Je n’aime pas non plus dormir avec le nez dans la bouche de ‘l’homme qui ronfle et qui au petit matin a une haleine de chacal, alors que moi, comme toute fille qui se respecte, je ne ronfle pas et je sens toujours la rose. Si.
    Trop drôle ton billet en tous cas

  • #86 princesse lucie le 8 septembre 2006 à 13 h 27 min

    myrtille ton commentaire me fait aussi beaucoup rire parce que j’étais exactement pareille qd j’étais gamine!!!
    j’allais en vacances chez mes grands parents qui habitaient en centre ville et y’avait du bruit dans la rue toute la nuit. Et en plus, en face de leur appart, de l’autre coté de la rue, y’a une fille qui s’était fait assasinnée par son mec…(ça vous gêne pas que je vous raconte my life hein? lol). Alors avec ma soeur et mon frére, on tirait au sort tous les soirs celui ou celle qui dormirait prés de la porte, parce que ce sera lui qui serait mouru en premier…qd l’un de nous voulait aller faire pipi, on y allait tous les trois au cas où….et dès qu’il y avait le moindre bruit suspect dans la rue on se planquait sous les couvertures…
    j’ai raconté ça à ma grand mère y’a pas longtemps et elle a halluciné lol
    dans le même genre, j’étais persuadée que mes parents voulaient me tuer les soirs d’orage (allez savoir pourquoi, mais maintenant j’ai peur de l’orage) et que ma seule issue était de dormir avec la peluche lion de ma soeur…
    Depuis je suis insomniaque mdr

  • #87 Hélène le 8 septembre 2006 à 13 h 31 min

    Dis donc princesse lucie si un psy lit ça il va se frotter les mains ! C’est complètement hallucinant, ton truc d’orage ! ;-)))

    Caro merci, et bien entendu nous sommes des princesses qui sentent toujours bon et ne font jamais pipi ;-))

    Mathi le coup du français nocturne m’a bien fait rire ! ;-))

  • #88 Nikaia le 8 septembre 2006 à 13 h 34 min

    mon principal problème quand je partage mon lit (ce qui n’est pas le cas en ce moment) ce n’est pas le coté du lit (je dors de n’importe quel coté, et dans toutes les orientations a priori) mais je ne supporte pas d’être collée au radiateur ambulant que sont les hommes, ni d’être serrée car j’ai l’impression d’étouffer. Donc c’est chacun son coté, si possible dos à dos pour ne pas avoir l’air chaud dans la figure ou le cou et surtout on n’empiète pas sur mon territoire :) pas très glamour non plus comme attitude mais on ne se refait pas :)

  • #89 Cornélie le 8 septembre 2006 à 13 h 39 min

    Ah…dormir seule….

    Pareil pour moi et mon cher-et-tendre, depuis 14 ans, nos pieds doivent dépasser du lit…
    Le seul problème est que je fais 1m60, lui presque 2m et qu’il remonte constamment la couette jusqu’à son menton… Qui est-ce qui se retrouve étouffé sous la couette!!!…" A l’aide, à l’aide j’peux plus respirer!!"

    Moi je tourne toute la nuit vers la droite: Côté droit, ventre, côté gauche, dos… et c’est repartis… ça, c’est génial pour faire se déplacer la couette de mon côté!! :-) … De temps en temps, je sens " qu’on récupère " de l’autre côté, ça me déroule d’un coup brusque… Wouch!!!
    J’ai pris d’ innombrable coups de coude dans le nez… toujours à cause de l’alignement par le bas…
    Je me suis toujours demandé pourquoi, sous prétexte qu’on s’aime, on doit " mal dormir ensemble " dans un lit plus petit que deux lits simples côte-à-côte!

    " Yep, separate beds, that’s our dream! " ( commentaire de mon cher-et-tendre qui lit par-dessus mon épaule! )

  • #90 Zabelle le 8 septembre 2006 à 13 h 44 min

    Je dors aussi à gauche, la tête emmitouflée dans les oreillers mais les pieds à l’air dans le vide (ce qui fait bcp rigoler mes enfants et se transmets manifestement de mère en fille vu la position de sommeil de juniorette).

    Les pieds à l’air la nuit seraient-ils typiques de la gent féminine ? Je m’interroge.

  • #91 Jeanne le 8 septembre 2006 à 14 h 07 min

    Contrairement à pas mal d’entre vous, je n’ai pas de problème à partager mon lit avec ma moitié

    Je suis plutôt de la race du koala: pour m’endormir je m’agrippe à mon Môssieur qui s’agrippe à moi et zou rrrrrron-pschiiit je ronfle

    Au milieu de la nuit, dès que je me lève pour aller aux toilettes, je m’extirpe des bras de mon alter-ego koala
    En revanche, quand je retourne dans le lit, je le pousse et j’ai besoin d’air

  • #92 marion le 8 septembre 2006 à 14 h 14 min

    je suis pliée, comme d’hab’
    Je pense aux hommes qui sont d’éternels abonnés au mur !!!!! Je compatis un peu car c’est insupportable, et je n’ai jamais rencontré de garçon qui se permette de m’imposer une place définie dans le lit.
    Je dors plutôt du côté droit, de préférence dans les bras du chéri (tant qu’à faire, moi je suis frileuse, et j’ai les pieds froids), tout ce que je demande c’est qu’il ne gigote pas trop car j’ai le sommeil léger. Quand il fait chaud par contre, je profite de pouvoir m’étaler moi aussi dans mon 160*200, un vrai bonheur …

  • #93 annelise le 8 septembre 2006 à 14 h 23 min

    tiens, d’ailleurs mon homme parle beaucoup en dormant, il est somnanbule aussi, c’est très effrayant. Une fois il s’est levé subitement, s’est mis debout au milieu de la pièce, et quand je l’ai appelé il m’a lancé un regard d’assasin, puis il s’est recouché. A vous glacer le sang…Sinon comme il est grand ses pieds dépassent du lit, alors je trébuche systématiquement dessus en allant aux wc….c’est génial

  • #94 Verobleue le 8 septembre 2006 à 14 h 27 min

    Mon homme travaille la nuit donc, j’ai l’honneur et l’avantage de dormir seule 5 nuits sur 7.
    A 2 c’est du côté de la porte (même à l’hotel ou chez des amis: peu importe le côté, c’est la porte qui importe!).
    Faut que je vous dise que je ne peux pas dormir sans avoir lu au moins 20 min, donc l’homme dort déjà avec mes pieds sur les siens puis quand je ferme la lumière c’est position : 3/4 de côté, jambe droite allongée, jambe gauche pliée mais remontée à hauteur des omoplates de mon homme qui dort déjà et qui s’y est habitué. Je m’endors tournée du côté opposé à la porte. C’est comme cela, y a pas à discuter.
    Noir total aussi
    Seule c’est polaire, bouillote, chaussons, couette et couvertures. Après avoir lu, invasion totale du lit (1M60 tout de même!)

  • #95 deedee le 8 septembre 2006 à 14 h 34 min

    voui, j’ai du vouloir aller trop vite, damned :'(

  • #96 Anne Cé le 8 septembre 2006 à 14 h 35 min

    Je suis étonnée de voir qu’autant de filles doivent aller aux WC la nuit : chez nous, c’est l’homme qui se lève pour ça (sur le coup de 7h). moi je dors non stop.

  • #97 deedee le 8 septembre 2006 à 14 h 36 min

    Merci pour l’idée du scratch en tout cas Pao, je vais essayer dès ce soir :p (Esme, j’te crois pas !!!)

  • #98 Zoelie bientot en tailleur le 8 septembre 2006 à 14 h 48 min

    Ben moi, c’est l’inverse, j’adore etre pelotonnee entre mon homme et le mur … Le probleme No.1, c’est que l’homme en question prefere aussi. Le probleme No.2, c’est le chat, elle (c’est une femelle, mais je voudrais pas attire les googlo-psychopathes sur cet article), qui est une flemmdouille de premiere, prefere ne pas franchir les 50cm supplementaires qui l’eloigne du bord du lit, donc elle se colle systematiquement sur la personne qui est du cote du bord. L’homme, etant excessivement nerveux, la nuit ne peut pas dormir avec le chat sur les jambes. Donc c’est moi qui me sacrifie pour etre du cote obscure, heu, du bord. CQFD.
    Mais comme j’adore etre chatounisee, ca compense.
    Sinon, je suis d’accord, les pieds trop chauds, c’est ingerable.

  • #99 kila le 8 septembre 2006 à 14 h 51 min

    Et bien, moi non plus je ne peux pas me plaindre de dormir à deux…au contraire. Ca c’est dû aux années (loooongues, trop longue) de célibat.

    Par contre les débuts à deux furent galére : impossible de dormir, on avait tellement l’habitude d’être seuls au lit qu’on a mis plusieurs mois avant de s’y habituer.

    Et le lit de 160×200 a bien facilité les choses. Je deteste qu’on me touche quand je dors(et mon colloc de lit aussi). C’est chacun sa moitié de 80. La cohabitation se déroule super bien (pour moi en tous cas, et pas de reclamation de l’"autre" partie pour le moment)

    Héléne : aucun doute, ta vieille literie de 20 ans est la cause de tes maux de dos. Avant qu’on en change on avait aussi super mal partout. On se croyait atteint d’un mal incurable (genre cancer des os!!) mais non, on avait juste un mauvais matelas ;-) Ca a changé not’ vie.

    Ce billet a un de ces succés, et les tribulations nocturnes des unes et des autres sont à mourrir de rire… Parce qu’évidemment j’ai tout lu, comme chaque jour.

  • #100 La méchante le 8 septembre 2006 à 15 h 41 min

    Bon après, ce que j’ai pas dit c’est que la nuit avec moi, c’est "la guerre" comme dirait mon chéri.
    Lui s’endort dans une position, et se réveille dans la même. Moi je me tourne, me retourne, fais entièrement tourner la couette, le pousse, lui pince les fesses si je n’arrive pas à le pousser (c’est imparable), lui pique bien sûr son oreiller quand le mien s’est égaré dans mes multiples péripéties.
    En plus je parle, je lui pose des questions farfelues et à peine bredouillées.

    Donc après c’est sûr, mes obsessions de place dans le lit (le plus loin de la porte, du côté du mur, protégée de toutes part, d’ailleurs j’ai pas encore trouvé de solution pour les pieds), ça passe totalement inapercu.

  • #101 n1n13 le 8 septembre 2006 à 15 h 42 min

    Droite, gauche, droite, gauche… j’aime bien varier.
    Je préfère être du coté du réveil, car de toute facon, l’entendre sonner me fait bondir alors je peux l’éteindre ; Monsieur préférant le laisser sonner… stressant ! Surtout qu’il a flashé sur le réveil Naf Naf, celui qui fait cuicui, les grillons et autres avec la lumière qui s’allume lentement.
    J’ai le sommeil ultra léger et lutte aussi contre les ronflements de Monsieur. Donc jme réveille aussi dans des positions débiles pour avoir voulu le chatouiller, lui pincer le nez ou autre chose pour mettre fin à ce vacarme.
    L’astuce : dormir sur le coté avec le coude en arrière. Quand il se retourne pour se mettre sur le dos, il sent qqch qui gène et se remet sur le coté.
    Mais bon, c’est un truc à se faire écraser le bras aussi qd il a le sommeil lourd…
    Je n’aime pas non plus avoir chaud au pied, mais sui frileuse de tout le reste du corps, alors je passe la nuit à enrouler mes pieds dans des coins de couette frais… puis les dérouler dès que le coin à réchauffé pour trouver un autre coin frais.
    En fait, c’est super compliqué de dormir !

  • #102 mmarie le 8 septembre 2006 à 15 h 56 min

    Quel sujet porteur, dis donc. (Et quelle photo !)
    Je dors à babord moi aussi – même seule, bien qu’alors je m’étale -, du côté de la table de nuit, de la pile de livres & mag, de l’eau, des kleenex, de la lumière, et du chemin des toilettes.
    Arrimage d’abord (façon koala), mais vite je me retrouve sur le côté, tournée vers l’extérieur.
    La gestion du chaud et du froid, toute une histoire. Si pieds chauds, je les aère sans craindre qu’on les croque. Si pieds froids (d’octobre à mai environ), je recours volontiers à l’homme bouillote, voire à la bouillote tout court. Mais des chaussettes non, impossible de dormir avec ça.
    Je déteste me réveiller parce que j’ai froid, donc je me couvre (couette + si nécessaire un plaid en laine + au besoin un plaid en polar). Mais il me faut de l’air frais. Donc pas de chauffage, et même la fenêtre ouverte (pas par moins douze, hein).
    Ah oui, rire en dormant au point que ça me réveille : ça m’arrive (trop rarement). J’adore ! bon poil assuré pour la journée.

  • #103 lili le 8 septembre 2006 à 15 h 57 min

    Hélène, je partage le point de vue de Kila sur tes maux de dos.
    Après le Train Bleu de l’autre fois, je crois que la prochaine virée à te faire découvrir, ça va être Matelas-Neuf-les-Beaux-Sommiers, bien je ne suis pas sûre qu’ils fassent des cocktails ;o)

  • #104 amandine le 8 septembre 2006 à 16 h 00 min

    Lol !! Il parait même selon des études que dans 90% des cas la femme dort à gauche et l’homme à droite. Comme sur ta photo quoi.

    Sinon je suis aussi un peu comme toi, je n’aime pas avoir chaud aux pieds !! LOL ;-)

    :-))))

  • #105 Benson le 8 septembre 2006 à 16 h 15 min

    Le rituel du couchage, c’est surtout pour mon Homme que ça pose problème……

    Monsieur est un insomniaque patenté, il se couche vers 1-2heures du mat, moi ça fait bien longtemps que j’ai rejoint les bras de Morphée !!
    Et il me retrouve toujours allongée de tout mon long jambes et bras écartés et le but du jeu est de me rouler façon gâteau roulé sans me réveiller sous peine de coup de pieds et de coups de poings……Autant dire qu’il y a certains matins, l’Homme me fait bien ressentir que c’est la croix :) et la bannière de dormir avec moi !!!
    Sinon comme la majorité des filles je dors sur la gauche, j’ai toujours froid au pied été comme hiver, 5 pas avant + changement de direction 30° sur la gauche+ 2 pas sur la droite pour trouver les toilettes !

  • #106 Bra le 8 septembre 2006 à 16 h 42 min

    Chez nous aussi Mlle à gauche et M. à droite. Et, en plus de ne pas aimer le chaud pour ses pieds, Amandine veut un cougnou… Elle vous expliquera si vous lui demandez !

  • #107 Aine le 8 septembre 2006 à 17 h 40 min

    tiens, vous etes marrantes, les filles avec votre mur… pour nous, le lit a toujours ete au milieu d’un mur, pas dans un angle, comme ca, on peut tous les 2 se lever et se coucher a nos envies. Comme certaines, Monsieur a souvent fini de tuer des dragons a 3 heures. Par contre, Madame se levant a 5, elle a aussi besoin d’espace pour se lever. En plus, je ne supporte pas un lit dans un angle. Ca fait le truc encombrant qu’on pousse dans un coin, alors que c’est bien, un lit, non? On peut y faire tout un tas de choses, pas forcement coquines, attention… Ca devient un bateau, un nid, une ile… Lieu des reves d’enfant et des batailles contre le monde reel…
    A part ca, revenons sur terre: je dors en toute petite pelote, moi qui fait presque 1.80m, le nez qui depasse a peine, les jambes contre le ventre, facon foetus qui aurait grandi sans se deplier :-) Et je ne bouge pas d’un poil: je me retrouve dans la meme position au reveil. Si je dois me retourner (ca fatigue la hanche de toujours dormir d’un cote), je me reveille, me retourne, me recroqueville dans l’autre sens, et me rendors…
    Et je suis sure qu’on est toutes super mignonnes en dormant!

  • #108 mapo le 8 septembre 2006 à 17 h 44 min

    Pour ma part, dodoter c’est toute une aventure.
    D’abord, je n’aime pas, mais alors pas être du côté de la porte. Ni être dans le noir complet (à bas les volets).
    Ensuite, je m’enroule conscieusement dans mon bout de couette (toute la couette bave le Cher et Tendre) et me couvre la tête avec mon coussin. Quand j’étais petite, c’était mon plan incroyablement astucieux pour que les monstres et autres fantômes ne me voient pas. Oui, je sais.
    Enfin, comme toi Hélène, je sors un peton mais seulement un. Et l’hiver, même si c’est pas glamour, j’ai de mignonnes soquettes pour pas avoir froid.

    Ah, et j’ai oublié la pleine lune (on y est en plus) : ça m’empêche de dormir et me fait me retrouver à siroter de la tisane seule dans ma cuisine à trois heures du mat. Oui, je sais.

  • #109 Hélène le 8 septembre 2006 à 17 h 59 min

    Oui oui la pleine lune mapo, ça me fait la même chose !

    C’est hallucinant cette histoire de filles toutes sur le côté gauche et à babord, bon sang d’où ça vient, vous croyez que ce sont les hormones ??

    Lili, kila, malheureusement mon dos n’a rien à voir avec la literie, le seul moment où je n’ai pas mal c’est quand je me réveille ;-)

    Bonne idée la méchante, le coup de pincer les fesses du mec, j’y avais jamais pensé ;-))

    Aine j’adorerais avoir le lit au milieu de la pièce, mais c’est pas possible parce qu’elle est trop petite ;-)

  • #110 Mr. Y le 8 septembre 2006 à 18 h 12 min

    Les fois où une jeune fille vient passer une nuit chez moi, je me retrouve invariablement du côté droit… il faut dire qu’avec un lit en mezzanine à 2m du sol… elles préfèrent le côté "mur" bizarre non …..??

    Et puis ça me permet de les embêter un peu pendant mon sommeil, il parait que j’ai tendance à me tourner, à prendre dans les bras, et à me retourner…

    Question chauffage, moi j’ai en général +5 de température corporelle par rapport à la gent féminine, comme je suis prêteur ça ne me dérange pas de réchauffer les pieds glaçons ou les mains "àglagla"… faut dire que je vous préfère en nuisette ou petit haut /shorty plutôt qu’en pyjpilou chaussettes triple épaisseur… quitte à subir les assauts de vos extrêmités sibériennes…

    Mr Y.

  • #111 Julia le 8 septembre 2006 à 18 h 17 min

    Wahou… 110 commentaires, j’avoue que je n’ai pas tout lu, je reviendrai faire un petit tour plus tard.

    Le côté n’a pas d’importance pour moi, mais mon chéri n’ebvisage pas de dormir ailleurs que sur le côté gauche. Donc de facto je suis toujours à droite.

    Par contre, je parle beaucoup en dormant
    Mon homme m’a raconté qu’une nuit je me suis assise, j’ai mimé le geste de tirer une ficelle en faisant "Tchou, Tchou". Il’est réveillé et m’a demandé ce qui se passait. Je lui aurais vertement répondu "Mais fiche moi la paix, je dors!"…

    En même temps, lui il ronfle, donc on est ex-eaquo…

  • #112 prof le 8 septembre 2006 à 18 h 24 min

    Tout pareil que toi!!! LA même: pipiroom, besoin d’espace quand je dors sur mon côté gauche donc du côté gauche du lit, les postures bizarre (ma préférée: la tête emmitouflée entre les deux oreillers, avec Nounours dans une main).
    Sauf pour les pieds: moi je ne supporte pas d’avoir froid aux pieds donc je les enroule dans la couette (ça plait pas trop à Chéri qui se retrouve a l’air libre, mais bon, comme tu dis, en tant que fille, j’ai droit à des égards…)

  • #113 Emma le 8 septembre 2006 à 18 h 25 min

    Bonjour Hélène,
    J’ai decouvert ton blog il y a quelques jours maintenant (par le biais de Deedee) et je le trouve absolument génial !!! Totalement fille, on se reconnait dans tes articles…;-) enfin bref j’adore!!!
    Je trouve que tu as une très belle plume…
    Ce billet m’a beaucoup fait rire ( les precedents aussi mais celui la that’s the one…) car tout comme toi j’ai mes petite habitudes avant de pouvoir retrouver Morphée….Je dois dormir à droite du lit, à plat ventre, les petons au frais… enfin tu vois surement.
    Merci pour ce super blog, continue à nous faire rire!!!
    bises
    PS: j’adore cette photo ……

  • #114 Laurette le 8 septembre 2006 à 18 h 32 min

    Mon père dit toujours que les femmes doivent dormir à gauche et les hommes à droite, d’après lui c’est pour que l’homme passe son bras gauche sous la nuque de la femme et avec sa main droite la caresse. Coquin mon paternel ;-)

    Sinon moi je dors à gauche, et avec mon Homme on tourne ensemble toujours collé l’un contre l’autre, on fait "la chaise" (sauf en période de canicule ou là on s’évite) un coup c’est moi qui suis "assise" un coup c’est lui.
    Par contre quand il se lève à 6h du mat j’investis tout le lit et je mets son oreiller sur ma tête et comme les poules que l’on recouvre de leur aile je me rendors.

    Voi voilou pour mon cas

  • #115 Hélène le 8 septembre 2006 à 18 h 41 min

    Merci beaucoup pour tous ces compliements Emma, c’est super gentil ! Sois la bienvenue ! ;-)

    Accepterais-tu de rajouter un mini truc au bout de ton prénom pour que je te reconnaisse, il y a déjà trois Emma, je dois avouer que j’ai du mal à m’y retrouver ;-) Merci ! ;-)

    Ahhh, enfin une explication pour le côté gauche ! Merci Laurette ! ;-))

  • #116 la parigote le 8 septembre 2006 à 18 h 48 min

    Bon bah chacune ses névroses hein ? mais ça me rassure de constater que je ne suis pas la seule à en avoir concernant nos petits petons..:-))
    Je souffre du même syndrome ou d’un syndrome connexe : mes pieds doivent toujours être à l’extérieur de la couette sinon j’etouffe :-)).une psy a essayé de me faire travailler là dessus en jouant sur les mots "les pieds" = "l’épier" mais ça n’a pas abouti à grand chose dans mon petit cerveau et la névrose est toujours là :-))
    Cela dit, ça ne m’empêche pas de très bien dormir alors…

  • #117 Hélène le 8 septembre 2006 à 18 h 50 min

    Bonsoir la parigote, sois la bienvenue ! J’aime beaucoup l’évocation du psy ;-))

  • #118 pomme le 8 septembre 2006 à 19 h 00 min

    J’abonde dans le sens de Laurette, traditionnellement l’homme dort à droite, et il marche à droite aussi quand il donne le bras à une femme par exemple. D’ailleurs je ne suis pas sûre de vouloir m’étendre sur le sujet, vu le symbolisme de la droite et de la gauche, je vais m’énerver et je vais mal dormir (pourtant toute seule dans mon grand lit ;-))))

  • #119 corine le 8 septembre 2006 à 19 h 22 min

    pour ma part je suis côté droit, et pour les pieds c’est pareil, j’ai horreur d’avoir chaud.
    Mais je n’aime pas avoir le dos découvert, donc je m’enroule du bas du dos au épaule et je mets mes pieds par dessus les draps. Là où ça se complique c’est que je n’arrête pas de me tourner dans le lit tout en rester couvert du dos et les pieds dehors.
    Sinon nous on a une sortie de chaque côté, donc chacun gère son levée au pipiroum dans réveiller l’autre. Quant à l’espace on a résolu le problème en ayant un lit en 160 de large et croyait moi la différence avec un 140 est indiscutable. La première fois j’avais beau tendre le bras je le trouvais pas. Rassurez-vous on ça c’est vite réglé, mais au moins on peut s’étaler.
    La photo est super, j’ai éclaté de rire.

  • #120 La Cuiller En Bois le 8 septembre 2006 à 19 h 24 min

    Pour ma part c’est actuellement (enfin l’actuellement dure depuis 13 ans) à l’inverse de toi.
    Because c’est le côté près de la porte.
    Because si les filles ont besoin (c’était valable il y a 13 ans quand on a emménagé ici) d’aide pendant la nuit, comme c’est moi qui suis prêt de la porte, c’est moi qui m’y colle !
    Sauf que quand je dors je suis sourde comme un pot, et que c’est donc JP qui se lève, m’assomme en passant (de toute façon je sens rien) et s’occupe des filles.
    A mettre tout cela à l’imparfait parce que maintenant, vu leurs âges, elles se dém… toutes seules !

    Je dors toujours couverte (sauf quand il fait très chaud of course) mais toujours une jambe sortie de dessous la couette et posée dessus. C’est clair ? non … En faisant attention au chat qui est juste à l’endroit de mes pieds. Mais j’ai de la chance, petit, il se mettait sur mon oreiller ou il se glissait entre nous deux et JP me priait "aimablement" de ne pas déranger le chat ! Bon s’il veut, le chat, je peux filer sur le canapé aussi !

    Côté pause pipi nocturne je ne me lève jamais.
    A un point que si par hasard j’ai envie, et bien cela ne me réveille même pas et que je suis obligée de rêver que je me soulage, sans pouvoir m’arrêter pour que cela fasse tilt dans mon petit cerveau et que le rêve me réveille.
    Je vous jure les filles .. J’en rêve et dans mon rêve je m’entend dire "oh si je rêve que j’ai envie c’est qu’il faut que je me réveille" et là … c’est bien pratique la porte à coté, surtout dans le noir …

    Oh … cela me rappelle un truc qui a fait tordre de rire JP…

    Donc je n’allume pas la lumière si par hasard je me lève la nuit. Et je me déplace à l’automatisme, je tends la main, je trouve la porte et je sors de la chambre, parfois même sans ouvrir les yeux …
    Une nuit donc, une envie qui me réveille, et encore à moitié endormie, je me lève, fais le quart de tour vers la porte, pose mes mains dessus et cherche la poignée.
    Pas de poignée.
    Je passe mes mains partout sur la partie plane, la tête collée dessus et je gromelle …
    Cela réveille JP qui allume la lumière et me trouve collée contre la porte de l’armoire à essayer d’y rentrer dedans !
    Je m’étais plantée dans le quart de tour à la descente du lit ….

  • #121 Emma& le 8 septembre 2006 à 19 h 24 min

    Merci Hélène.Voila c’est fait….
    bises

  • #122 La Cuiller En Bois le 8 septembre 2006 à 19 h 29 min

    Corine, je veux viens te crois pour la différence entre 140 et 160 car moi mon lit fait … 110 ! ah c’est sur c’est plus "rapprochant" mais après près de 30 ans de mariage, on en est parfois à mesure la médiane du lit ! mdrrrr

  • #123 Gabbel le 8 septembre 2006 à 19 h 33 min

    Nous on a un king size et chacun sa couette … comme ça on ne se bat pas pour la récupérer et chacun peu la jeter, pousser, boudiner à sa guise et suivant sa propre température corporelle… je suis définitivement pour la paix des ménages :-)

  • #124 maryline le 8 septembre 2006 à 19 h 54 min

    yahouh tous ces coms sur la chambre, ça prouve combien le sommeil est important. Alors j’y vais aussi de ma vie intime dans ma couette, je dors à droite si je suis accompagnée et sinon au milieu, mais toujours sur le ventre. Je supporte mal de partager mon lit, j’ai besoin d’espace et de silence (pas de ronflements donc). Donc je n’hésite pas à envoyer de temps en temps mon homme sur l’autre lit du salon. Et pour moi l’idéal c’est chambre à part dans l’appart, avec réunion dodo quand on veut seulement.
    par contre contrairement aux autres je ne supporte pas d’avoir les pieds froids, alors de septembre à juin j’ai un édredon sur les pieds, un truc bien lourd, qu’on m’a fabriqué il y a 25 ans, et que j’adore. Quand je l’ai eu il y avait un tissu de petit chaperon rouge, bon après ma grand mère l’a recousu avec un truc bleu. Je sais pas comment je dormirai si je le perdais.

  • #125 Nholan le 8 septembre 2006 à 19 h 59 min

    Bonjour à toutes et à tous :)

    Les filles, quand vous parlez des hormones et de la chaleur corporelle, vous n’êtes pas loin!
    Il y a quelques années j’ai eu un dérèglement hormonal (et notamment un excès en testostérone) et ben j’avais tout le temps chaud! Je transpirais même en hiver (la fenêtre ouverte toute l’année sisi) et je vous dis pas l’été…
    Bref, une fois que j’ai pris mon traitement chéri, fini les chaleurs, jétais devenue une fille une vraie qui sort sa pitite couette pour regarder le film avec son homme :p
    Donc en effet, ça peut peut-être expliqué pourquoi nos chéris ont les cuisses si chaudes au grand bonheur de nos pieds mais bon aprés il faut savoir queles hormones mâles n’ont pas le même effet chez les filles que chez les garçons donc je ne m’avance pas plus que ça. Voilà, c’était mon premier petit grain de sel sur ce blog que j’apprécie beaucoup.

    Bonne soirée tout le monde!

  • #126 funambuline le 8 septembre 2006 à 20 h 08 min

    pssssst, Hélène, elles ont raison: change de matelas, ça va te changer la vie…
    Mon médecin me l’avait conseillé, c’est imparable, plus jamais eu mal au dos (même après les heures passées à me tordre de rire dernière mon ordi à lire les nombreux commentaires de ton blog! c’est dire si ça marche!!!)
    Il paraît qu’il faut en changer tous les dix ans… et le retourner tous les mois…

  • #127 pomme le 8 septembre 2006 à 20 h 09 min

    Merci Nholan, tu éclaires ma lanterne ! Je pensais bien que c’était encore un coup de la testostérone ;-)

  • #128 Laurenn le 8 septembre 2006 à 20 h 33 min

    Salut Hélène,

    Je suis explosée de rire par ton billet de ce matin que je lis ce soir ! Oui, jai besoin grandement d’un cachet car là, c’est trop compliqué pour ma petite tête fatiguée après ma journée de travail et ma semaine aussi (vive la reprise !), mais bon, oui, pas de digressions comme tu l’as fait justement remarquer !
    Trève de gniagnia, encore des billets comme celui-là, et ce sera top (comme d’hab de te lire !).

    Grosses bises

  • #129 Héloïse le 8 septembre 2006 à 20 h 50 min

    Bonjour à toutes,

    C’est mon premier commentaire par ici, j’ai découvert le blog il y a une semaine et je suis devenue complétement accro!!
    Après cette petite intro, je m’en vais vous exposer ma théorie sur le côté du lit… moi je dors à droite, contrairement à la plupart d’entre vous et je me disais que c’était peut-être bien parce que mon homme est gaucher… et qu’il aime bien mettre son bras droit sous ma nuque et avoir son bras gauche libre, comme le disait le père de Laurette!
    Par contre, je sors aussi régulièrement mes pieds pour les aérer dès que leur température dépasse le seuil acceptable et je coince donc la couette entre mes jambes. D’autre part, j’ai toujours eu peur que quelqu’un vienne me poignarder dans mon lit (et ce depuis une nuit dans un motel pas terrible à l’âge de 10 ans…) donc j’ai besoin d’être couverte jusqu’au cou. Mes pieds ne sortent qu’occasionnellement, parce qu’on ne sait jamais, si quelqu’un passsait pas là, c’est quan même pas très sûr de laisser traîner une extrémité!
    Voilà, pour une première fois, c’était quand même assez long…

  • #130 del4yo le 8 septembre 2006 à 20 h 51 min

    Moi aussi je dormais mal jusqu’a ce que je prenne les choses en main.

    Histoire: il y a des annees, mon assistant prefere, N. etait entre deux apparts, ses meubles en rade, et comme je logeais avec le ragazzo de l’epoque, je lui file les clefs de mon chez moi.

    Des le lendemain il arrve avec un heure de retard. Et ca continue. Ca pas bon pour la prod , je demande des explications:

    "C’est de ta faute", affirme N.
    -quoi?? je m’insurge
    -tu vois tes oreillers??
    -oui de la vraie plume , je les ai decousus recousus trois fois pour avoir le bon dosage
    -Ton matelas?
    – melange latex cotton, y’a pas mieux, le soutient est parfait mais pas trop dur
    -Et ta couette
    -Du duvet cousu specialemnt pour qu’il ne parte pas dans les coins pourquoi?

    -Ben voila, c’est de ta faute, j’arrive plus a me reveiller, je dors trop bien.

    Huhu il s’en est bien tire parceque comment expliquer a la prod que je n’arrivais pas a le sortir de mon lit, hein??

    Quant a moi je dors du cote de la fenetre, peut importe le cote, na.

  • #131 maryline le 8 septembre 2006 à 20 h 53 min

    oh je suis très fatiguée ce soir, en fait en relisant ton article j’ai compreis ton hsitoire de "à gauche en regardant les pieds", ben moi aussi en fait.Comme la plupart des femmes, c’est marrant ça.

  • #132 Anne (P&P) le 8 septembre 2006 à 20 h 58 min

    Chez les Papilles cela a varié avec les années. Déjà Mr Papilles dort du côté où on peut se lever parce que sinon il fait un caca nerveux. Moi j’men fiche je dors absolument n’importe où. Pour ce qui est de cette histoire de pieds, avant d’avoir les enfants, j’étais du genre "congelé" ; tout le temps froid ! J’arrivai même à claquer des dents dans le lit et ça empêchait Mr de dormir :)). Il me réchauffait certes… mais j’avais froid après …. :)) QUand j’ai eu les enfants, je suis rentrée dans la catégorie chaud aux pieds donc maintenant comme beaucoup c’est les pieds dehors (tout comme Mr Papilles qui ne supporte pas d’avoir qque chose sur les petons) Sinon Mr est du genre "je fais des spasmes quand je m’endors" ! Ca me tue. Une des raisons de la durée du couple est la présence d’une chambre supplémentaire où je vais roupiller quand Mr bouge trop. Sinon au début où je l’ai connu il était un peu somnambule. Je me souviens d’une fois particulièrement drôle où le froid m’avait réveillé. Je n’étais plus couverte, Mr était assis dans le lit, (avait donc fait voler la couette), les mains tenant les rènes d’un cheval imaginaire et il disait : "hue ! " Ca m’avait comme qui dirait "espantée" comme on dit ici !!!

  • #133 Hélène le 8 septembre 2006 à 22 h 32 min

    Aha ! Nous avons grâce à Nholan (à qui je souhaite la bienvenue) et Anne papilles un nouvel élément de réponse au phénomène froid ou chaud : c’est sûrement la testostérone ! Et je rêve ou les filles qui n’ont pas eu d’enfants ont froid, et celles qui en ont eu ont chaud ?? Parce qu’il y a des changments hormonaux avec la grossesse (oui même moi je sais ça), serait-ce une explication ??.

    Héloïse sois la bienvenue, et merci pour tes compliments !

  • #134 audreylagrandefrite le 8 septembre 2006 à 22 h 46 min

    La place du lit …. heu, je suis en mezzanine dans un coin de la piece, et je ne veut pas que l’Homme tombe, alors pour le preserver encore un petit peu (on sait jamais ca peut servir), je dors orienté vers le vide ! Je suis donc entre le mur et la porte alors c’est moi qui doit sauter sur le vampire qui viendra nous attaquer avec sa cape magique a coup de boule quies ? j’y comprend vraiment rien !

  • #135 sophie L.L le 8 septembre 2006 à 23 h 30 min

    Je confirme pour les entretiens de Bichat que comme convenu tu présideras cette année Hélène , j’avais froid avant enfants, et chaud après !!!!!!!!

  • #136 Fred de Suède le 8 septembre 2006 à 23 h 47 min

    Génial! quel sujet j’aurais jamais cru que cela ferait autant de débats! J’aime beaucoup la photo!

    Nous sommes un couple à part car nous changeons de côté de temps à autre… pas de problème de mur car on a un espace de chaque côté et tout et tout donc on change, cela pimente sans doute notre vie nocturne ce petit changement…

    Ici la couette est le seul moyen connu de se tenir au chaud et c’est bien car je suis une froide des pieds-chaude des jambes cad que je veux avoir le genou hors de la couette et les pieds sous (je vais demander à Ikea de faire des couettes à trous au milieu). J’ai un côté un peu pervers:je dors sur le coté et veux volontiers avoir un oreiller sur le coté aussi (un peu comme dans mes bras quoi). A mon avis pon devrait pouvoir avoir un prix de gros pour le psy…

    Je suis un vrai radiateur quand je dors: je suis sure que ma température monte énormément à se demander si je ne suis pas un homme à en croire certaines descriptions!!

  • #137 poulette le 9 septembre 2006 à 10 h 23 min

    Je dors sur le coté droit, avec un oreiller (très lourd c’est impératif, sinon ça marche pas) ce qui me contraint à emmener la bête en voyage. Avec ma fille, c’est facile, je fais croire que c’est pour elle!
    J’aime avoir chaud aux pieds et bien sûr, ils sont toujours très froids.
    et j’ai les mains croisées (bizzarement tordues) le long du corps.
    Et puis je grince des dents, je parle, et je suis somnambule. Un régal

  • #138 Hélène le 9 septembre 2006 à 11 h 46 min

    Tu emportes ton oreiller en voyage poulette ?? Alors, là, je crois que nous sommes toutes battues ! bravo ! ;-)))

    Remarquable Fred l’idée des couettes à trous aux genoux ;-))

    Sophie L.L merci pour cette nomination, j’aime pas tellement le quartier de Bichat mais je ferai un effort pour la science ! ;-))

    audreylagrandefrite c’est toi la chasseuse de vampires, donc ? Bravo, heureusement qu’il y a des filles comme toi pour compenser toutes celles qui ont peur ;-))

  • #139 CristL le 10 septembre 2006 à 14 h 30 min

    Je n’ai pas lu tous les commentaires. Honte à moi, mais j’ai une excuseen béton armé. Je rentre de vacances et j’ai 15 jours de posts à rattraper.
    Pour répondre à ta question, je dors du côté gauche. Et question dodo, je suis une vraie peste car je m’entortille dans les draps ou la couette style Rouleau de Printemps (en dormant bien sur , à l’insu de mon plein gré).
    Donc mon chéri est bien content l’hiver car la plupart du temps il a froid vu que la chambre est très peu chauffée ;-)))

  • #140 Hélène le 10 septembre 2006 à 14 h 53 min

    Hello CristL ;-) Bon courage pour la reprise !

  • #141 Claire :o) d’AMIENS le 10 septembre 2006 à 16 h 34 min

    moi je dors au milieu de mon lit (ça c’est une des vraies joie du célibat)!

    Avec mon ex c’est moi qui le protégeait ce vilain car je dormais (lorsque j’allais chez lui) du côté de la porte…

    J’ai vainement plusieurs fois tenté de lui demander qu’on ne dorme pas ensemble mais ça n’a jamais marché!

    J’aime pas dormir avec qqn! En plus je suis insupportable je bouge tout le temps! ;o)

  • #142 soof le 11 septembre 2006 à 16 h 59 min

    je sais pas quoi dire mais morte de rire, c’est trop drôle :)

  • #143 Cat le 15 septembre 2006 à 18 h 31 min

    Je viens de découvrir ton blog, et je suis tordue de rire sur ma chaise !! Autant de sujets aussi dérisoires pour ces Messieurs mais ô combien vitaux pour nous, les Nanas…
    Pour mon cas perso, je ne peux m’endormir qu’à tribord (c’est impensable autrement sous peine de nuit blanche), en repoussant inévitablement Mr pendant la période estivale (à croire qu’il n’attend que la chaleur pour se coller à moi) mais cherchant vainement ses mignons mollets chauffés à 37° pendant la période hivernale (telle un missile à tête chercheuse) pour mes petons glacés !
    Il parait que je parle en dormant, mais on ne peut accuser personne sans preuves…
    Bravo pour le blog :-D

  • #144 Hélène le 15 septembre 2006 à 21 h 32 min

    Bonsoir Cat, et bienvenue à toi ! Merci pour toutes ces gentillesses ;-) Aha, enfin une qui dort à tribord et fais mentir les statistiques ! ;-))

  • #145 marie le 25 avril 2007 à 11 h 09 min

    je me bidone toute seule devant mon ordi… Il faut que je fasse lire ca à Homme afin qu’il découvre que je ne suis pas la seule… vraiment, c’est tout moi! (les positions, le côté du lit "sinon je te fout des coups tu m’énerve à être devant moi" et même le "reste contre le mur de toute façon t’as pas à t lever toi!" et enfin, si malgré tout ca il lui faut se lever (comme le matin par exemple), pas question de me marcher dessus!! il sort par les pieds "parce que je suis une fille oh!". Bon depuis que j’ai mis la table au pied du lit (bah quoi, un studio, on en fait ce qu’on peut!) et qu’il doit aussi passer sous la table (donc entre les chaises et au dessus du chat, qui est féroce si on l’ennuie quand il dort (tien c’est tout moi aussi!) ) ) ) ) euh. J’ai perdu le fil. Peut importe. En tout cas j’aime bien cet article. (oui tout ca pour ca, et puis??) :)

  • #146 Hélène le 25 avril 2007 à 12 h 01 min

    Pas mal le coup de la table au pied du lit marie ;-))

  • #147 Vanessa le 4 juillet 2013 à 15 h 29 min

    J’ai découvert ce billet par hasard… J’adore. Moi aussi, je fais changer les stats car je suis côté caleçon (rapport à ta photo qui n’est plus d’actualité depuis un moment si j’ai bien compris mais passons…). Bref, c’est rigolo parce qu’avant j’étais à bâbord mais la première nuit à dormir avec Chéri ayant été assez calamiteuse, j’ai cédé (on voulait bâbord tous les deux au départ) et depuis, RAS. Bon, j’aime pas (trop) qu’on me touche quand je veux dormir, depuis ma dernière grossesse, je suis hyper frileuse surtout l’hiver et je ne supporte pas les ronflements mais sinon, je suis très facile à vivre, hein. ;-D

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.