Rencontre avec François Nars

5 juillet 2017

Il y a deux semaines j’ai eu la chance de rencontrer François Nars, fondateur de la marque du même nom.
J’étais un peu impressionnée parce que ça n’est pas n’importe qui, qu’il accepte rarement les interviews et vient peu à Paris (il vit à New York depuis longtemps).
Il s’est révélé tout à fait simple et sympa, pas intimidant bien qu’inspirant forcément beaucoup de respect : c’est un grand maquilleur et un grand photographe (c’est lui qui photographie toutes ses campagnes depuis le début), et sa marque, créée il y a 23 ans, a toujours le même succès.

Qu’est-ce qui vous a poussé à créer votre marque en 1994, avec vos premiers rouges à lèvres ?

« Ca n’était absolument pas planifié. J’étais maquilleur free lance à l’époque, j’avais donc beaucoup de marques différentes dans mon kit ; et je me suis dit que ça pourrait être sympa d’avoir des produits qui reflètent vraiment ce que j’aime, de ne plus avoir à acheter tel produit chez telle marque, tel produit chez telle autre (car aucune marque n’est parfait pour tous les produits).

Je me suis dit que si j’avais ma marque, tout me conviendrait. Et ça a été amusant et créatif, j’ai beaucoup aimé ! Et puis quel plaisir pour un maquilleur d’appliquer ses propres produits sur les gens qu’il maquille !

On a commence par les rouges à lèvres pour voir si ça marchait, et ça a tout de suite été le cas ;- ) Et ça n’a jamais cessé depuis, ce qui est un challenge de tous les jours. »

D’où vient le lien si fort entre le monde de l’art et vous, votre marque (on le retrouve dans vos collaborations, notamment) ?

« De mes parents et grands parents. Mes parents avaient beaucoup de livres de photo, et ils adoraient le cinema de tous les pays. Ma grand mère aimait énormément l’opéra, elle était elle-même une très bonne soprano.

Tout ça m’a ouvert la voie vers le monde de l’art, qui est si important pour moi aujourd’hui. Si j’avais un enfant je l’emmènerais dans les musées, c’est fondamental pour moi. »

J’ai acheté votre livre “Make up your Mind, Express yourself” quand il est sorti. Vous y affichez une vision différente de la beauté, vos modèles ne sont pas des beautés classiques et j’ai beaucoup aimé cet aspect. On est loin du formatage esthétique véhiculé par Instagram. Avez-vous un avis là-dessus ?

« Certaines personnes sur Instagram ont un vrai talent et sont réellement des artistes, je vois passer des choses incroyables et magnifiques.

D’autres envoient des messages trop directifs aux femmes (le contouring “obligatoire”, par exemple), pour moi ça n’est pas ce qu’on devrait leur dire.

Mais il y a aussi de très belles choses. »

Avez-vous toujours fait de la photo ? Comment cela a-t-il commencé ?

« J’ai toujours adoré ça. Quand j’ai décidé d’être maquilleur j’aurais tout à fait pu choisir la photo, ça n’est pas tellement éloigné : d’une façon ou de l’autre, il s’agit de mettre une personne en valeur et de la mettre à l’aise.

Et puis étant maquilleur pour la mode, j’étais tout le temps avec des photographes. Pendant 20 ans j’ai travaillé avec certains des meilleurs, et j’ai beaucoup appris en les regardant faire.

En 1994 il a fallu faire le shooting de ma première collection de maquillage. Nous avions zéro budget, et je me suis dit que j’allais le faire moi-même. J’ai tout de suite adoré ça.

Ensuite j’ai fait un livre, puis un autre. J’aime énormément travailler sur un livre, ça reste dans le temps bien plus qu’un article de magazine. J’ai aussi fait un livre plus personnel sur Tahiti, au total il m’a pris 12 ans (vu que je ne passe pas ma vie à Tahiti ;- ) ; j’adore faire ça, pour moi ça n’est pas du travail . »

Monsieur Nars a été adorable : j’aime beaucoup la photo et je m’émerveillais devant les images de ce livre si éloignées des clichés tahitiens habituels, et bien il me l’a offert (c’était le seul exemplaire qu’il avait avec lui). J’étais tellement touchée !

Merci encore Monsieur Nars pour votre temps, votre gentillesse, votre passion immuable, votre goût du beau et du partage !

25 commentaires Laisser un commentaire
Le maquillage

Vous aimerez aussi

25 commentaires

  • #1 Chantal le 5 juillet 2017 à 9 h 34 min

    Quelle chance de rencontrer ce grand maquilleur/photographe qui est un artiste complet! J’adore lire ses interviews (il en donne peu, je sais) ou ses livres de photos qui sont magnifiques.
    Et depuis qu’il a créé sa marque en 1994, son succès ne s’est jamais démenti, ses nouvelles collections sont toujours saluées pour leur qualité et leur avant-guardisme: vraiment un très grand Monsieur!

  • #2 Isabelle B. le 5 juillet 2017 à 9 h 56 min

    Bonjour Hélène,
    Je suis heureuse pour toi que tu aies fait cette rencontre avec ce Grand Homme. L’expression n’engage que moi mais la vision qu’il a du maquillage et de la femme est unique, exceptionnelle. Ce n’est pas la maquillage girly ou bon chic bon genre ou rock. C’est une image de la femme qui me touche beaucoup, une rémanence des beautés des années 80 que j’admirais enfant – beaucoup d’affirmation dans le maquillage- avec de la haute technologie, une des meilleures, et surtout les visages incroyables qui sortent de son imaginaire. Je me souviens d’un look avec Daphné Guinness (qui me fascine) et de l’ombre paupière violette que j’ai achetée comme un trésor. Une série plus facile en apparence (seulement) avec Amber Valletta revisitant les codes esthétiques de Catherine Deneuve ou la collaboration avec Sarah Moon.
    C’est la marque dans laquelle j’achète certains produits juste pour les avoir, après avoir vu les photos. Mais ce sont aussi pour certains mes produits de tous les jours, les plus portés.
    C’est précieux d’avoir une vision personnelle du Beau et de la faire partager, c’est très audacieux.
    Je trouve que tu fais cela aussi.
    Merci de nous avoir fait permis de passer un instant avec vous deux, bonne journée.

  • #3 Hélène le 5 juillet 2017 à 10 h 01 min

    Chantal: Isabelle B.: je suis touchée de vos commentaires et de votre connaissance de ce grand monsieur, il l’est en effet.

  • #4 Arlequine le 5 juillet 2017 à 10 h 35 min

    Ca a l’air d’être une très jolie rencontre !

  • #5 pâte à crêpe le 5 juillet 2017 à 12 h 23 min

    Magnifique! De cette marque se dégage une image extrêmement forte, chic et puissante, nous emmenant avec confiance dans des chemins à la fois classique mais plus intrépide parfois.
    J’aime beaucoup!

  • #6 Belette le 5 juillet 2017 à 12 h 44 min

    Une bien jolie rencontre….un homme à part, je trouve. Je vais regarder de plus près ce livre sur Tahiti, mon mari étant un grand admirateur de la culture polynésienne. Merci pour ce partage.

  • #7 Laurence de Lyon le 5 juillet 2017 à 12 h 58 min

    Merci Hélène pour cette jolie interview, tu as su, je trouve, poser les questions essentielles pour pouvoir cerner l’ univers et les principales sources d’ inspirations de M. Nars : Il m’évoque une beauté moderne qui fait abstraction des codes établis, et cela est très rafraichissant.
    J’ai quelques produits pour le teint dans cette marque, et ils sont tous d’excellente qualité, et durent très longtemps.

  • #8 lolotte le 5 juillet 2017 à 13 h 20 min

    Bonjour Hélène et tous,
    Quel bonheur cette rencontre avec François Nars! J ‘ai adoré la photo de vous deux postée sur instagram il y a quelques jours.
    Ce doit être fabuleux de passer quelques moments exceptionnels avec ce Monsieur qui est si rare dans les médias.
    Alors merci de partager cet instant avec nous.
    J’ai acheté la palette Narsissist l’Amour toujours l’Amour sur tes conseils, je n’ai pas été déçue! J’adore…
    A quand, Hélène, une rencontre avec M. Lutens?

  • #9 gaelle rabiet le 5 juillet 2017 à 14 h 17 min

    Ca a l’air d’être un grand monsieur, humble et visionnaire en même temps . Je connaissais ses produits bien sûre, mais pas la personne en elle même. Merci de nous faire partager cette belle rencontre.

  • #10 Hélène le 5 juillet 2017 à 16 h 10 min

    Merci les filles pour vos commentaires ;-)

  • #11 Valoli le 5 juillet 2017 à 17 h 04 min

    Bonjour Hélène,
    Quelle chance d’avoir rencontré le créateur de la marque :)
    C’est une marque que j’adore, je possède quelques produits également et je suis une fan de l’anticerne Radiant entre autre ….
    Il est vrai que les campagnes de pub avec les photos sont toujours très bien travaillées, du grand art, je ne me souviens plus du nom mais il y a eu une sublime palette avec un visage photographié aux alentours de Noël qui était en édition limité si mes souvenirs sont exacts !
    Il a raison de dire que le métier de photographe est proche de celui de maquilleur !
    Je ne savais pas qu’il avait écrit autant de livres !
    Merci pour cette interview !

  • #12 Valoli le 5 juillet 2017 à 17 h 05 min

    Il me semble que c’était Sarah Moon ?!

  • #13 Hélène le 5 juillet 2017 à 17 h 49 min

    Valoli: oui les collaborations artistiques sont pour les éditions de Noël, et Sarah Moon était bien celle de l’an dernier.

  • #14 kojo-no-mai le 5 juillet 2017 à 18 h 31 min

    Une belle rencontre, et une interview intéressante, merci.
    La photo du livre est sublime !

  • #15 HappyLilly le 5 juillet 2017 à 19 h 28 min

    Ah François NARS, chaque jour, il accompagne mon rituel maquillage. Rien ne saurait remplacer le blush orgasm (en blush compact, en illuminator et aussi en multiple). Dès qu’une de ces trois merveilles arrive en fin de course: je la rachète! Depuis des années. (au moins 10 ans?)
    Et je vais te dire un truc idiot, je viens d’aller regarder le site et j’ai vu qu’enfin un rouge à lèvres orgasm était sorti! Danse de la joie! Merci à lui, à toi.

  • #16 Hélène le 5 juillet 2017 à 20 h 57 min

    kojo-no-mai: oui hein !!

    HappyLilly: héhé ;-)

  • #17 Irena le 5 juillet 2017 à 23 h 15 min

    Merci Hélène de nous avoir fait partager cet entretien précieux !

  • #18 Catherine le 6 juillet 2017 à 0 h 11 min

    Quelle belle rencontre….Merci de la.partager avec nous.
    Peux tu me.donner le titre de ce livre sur les tahitiens? Je vis à Tahiti et je pense que ses photos doivent être sublimes.

  • #19 Hélène le 6 juillet 2017 à 9 h 04 min

    Irena: ça me fait très plaisir !

    Catherine: ah ben c’est écrit dessus sur la photo : Faery Lands Tahiti.

  • #20 missdior le 6 juillet 2017 à 12 h 11 min

    Beau travail, c’est toujours intéressant de savoir ce qui a motivé la création d’une marque et comment ils ont démarré !

  • #21 ASP le 6 juillet 2017 à 19 h 33 min

    magnifique! merci et quelle chance d’avoir fait cette rencontre!

  • #22 Ryo le 7 juillet 2017 à 4 h 54 min

    Merci de partager ce moment spécial avec cette personne exceptionnelle que monsieur Nars. Le maquillage et la photographie sont des sujets envoûtant. Je n’ai jamais eu le plaisir d’essayer les produits Nars car je ne sait pas où on peut les trouver au Japon outre la boutique en ligne. Cependant c’est une marque dont on entend parler souvent sur You Tube et c’était passionant de toucher aux pensées de la personne derrière toutes ces inventions que tout le monde trouve géniales à chaque fois. Encore merci et à bientôt.
    Ryo

  • #23 Hélène le 7 juillet 2017 à 8 h 43 min

    Merci à vous les filles, pour vos commentaires ! Ca me fait plaisir ;-)

  • #24 Cora31 le 7 juillet 2017 à 9 h 41 min

    Bonjour,
    ce devait être une rencontre très intéressante. Je reste très impressionnée par des gens qui ont ce genre de parcours « extra ordinaire » au sens propre du terme. Et en effet, via divers snap, il donne une impression très abordable et humble, et passionnant! Merci de nous le faire découvrir un peu plus grâce à ton interview

  • #25 Sabrinette le 8 juillet 2017 à 22 h 30 min

    Quelle chance Hélène! Tu as du passer vraiment un chouette moment avec ce « grand Monsieur ». C’est super sympa de partager ça avec nous.

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.