Profitez de votre joliesse, les ados !

1 août 2014

Il y a trois ans, en revenant de Vendée, j’avais publié ce billet. Cette année j’ai à nouveau été frappée par la grâce des adolescentes sur la plage, et j’ai eu envie de republier ce petit texte.

Gazelle in Qatar 4

J’ai été frappée, au cours de cette semaine où j’ai passé beaucoup de temps sur la plage, par la grâce des adolescentes : le corps délié et fin, pas de culotte de cheval, de bide ou de cellulite.

Et je me souviens à quel point je me trouvais moche à cet âge-là, alors que j’étais faite sur ce modèle. C’est bien dommage que je n’ai pas pu profiter de cette joliesse tant qu’elle était là, parce que depuis j’ai beaucoup changé.

Alors comme il y a des ados parmi vous, j’ai envie de leur dire de prendre conscience de leur grâce et d’en profiter, d’être satisfaites de leur corps ! Parce que plus tard on est certes moins complexée, mais souvent on est moins jolie.

PS : pourquoi une gazelle ? C’est ce que m’a évoqué la finesse déliée de ces adolescentes (et puis je n’allais pas mettre une photo d’ado inconnue en bikini ;-)

98 commentaires Laisser un commentaire
Le reste

Vous aimerez aussi

98 commentaires

  • #1 Marie le 1 août 2014 à 9 h 20 min

    Je trouve ça un peu triste de dire qu’on est moins jolies avec le temps ( j’ai 25 ans donc sur la pente de la laideur complète, j’exagère évidemment !).

    Tu en es un bon exemple, parmis d’autres pour moi, je connais des femmes qui ont plus de 50 ans qui ont une fraicheur, une lumière intérieure qui ne les rends pas « canon-magazine », mais belles tout court.
    C’est un autre genre de beauté.

    Je trouve ç triste de se dire que Oui, on à plus le corps des magazines, le corps qui fait baver la majorité de la population hommes, comme femmes, uniquement car on pèse 45 kilos, qu’on est mince sans rien qui dépasse.

    Moi, évidemment je trouve ça beau, car chez certaines personnes c’est associé à des la grâce, mais pas toujours, et même si c’est beau car rien ne choque les yeux, je trouve quand même ça un peu trop lisse.

    Et que les visages et corps de tous les âges, s’ils ont de la douceur, de la bienveillance, de la fierté, de l’audace, quelque chose de radieux et d’intelligent : ben, moi ça me plait et je trouve que ça vaut largement les sylphides de 15ans.

    Donc selon moi on ne va pas en décrépissant, et en s’enlaidissant. Je ne dis pas qu’on devient de plus en plus beau avec l’âge, je dis que « se trouver », « s’aimer » quand ça arrive, et ça peut arriver à tout âge, ben ça se voit et c’est admiré par moi en tout cas.

  • #2 Hélène le 1 août 2014 à 9 h 24 min

    Marie: mon billet peut peut-être donner cette impression, mais le message que je souhaite faire passer est de dire aux ados et aux très jeunes femmes de s’aimer elles-mêmes, ce qui n’est pas assez souvent le cas.

  • #3 Autumn le 1 août 2014 à 9 h 30 min

    Bien dit :)

  • #4 Mathilde le 1 août 2014 à 9 h 37 min

    Moi j’étais de ces ados pas top. J’avais pas vraiment conscience de mon corps et je savais pas me mettre en valeur du coup… pis j’y pensais pas. J’étais pas mal complexée aussi; super acné + des formes pas très harmonieuse.
    Heureusement, mère nature a fait tourner la roue… Je ne me suis jamais sentie aussi bien que maintenant (j’ai 24ans). J’ai confiance en moi, je me trouve jolie, mes formes sont toujours là, mais en beaucoup plus harmonieux, mon acné est quasiment partie, et je me suis trouvée un style qui me fait me sentir super bien ;)
    Bref, à l’adolescence, tout le monde n’est pas à égalité, mais heureusement ca change. :)

  • #5 Marie le 1 août 2014 à 9 h 37 min

    Je trouve ça assez rare des ados, qui certes ont ce qu’ils faut pour être heureuses (leurs corps minces), qui sont super confiantes et épanouies et fières de leurs beauté.

    Psychologiquement, je trouve ça presque impossible, dans le sens où on parle de trop-jeunes-ex-enfants, qui sont en plein changement, sur tellement de plans, tellement de cahiers des charges, de pression, de coups de déprimes, bref.
    J’ai du mal à voir, hormis quelques rares cas, des personnes qui ont une tranquillité d’esprit qui fait qu’ils réalisent la chance qui’ls ont (sur tant de points!).

    Je trouve que c’est comme dire ou demande aux enfants de s’exclamer sur la beauté de leurs peaux de pêche, douce sans imperfection, sans sébum et de l’absence d’odeur corporelle, et qu’ils doivent vite vite s’en féliciter car bientôt ils devront acheter des stocks entiers de déodorant.

    De tout manière ont ne peut pas dire aux femmes : Aimez vous.
    On entend cette phrase, mais c’est à chacun de nous, à sa manière et en temps voulu de le comprendre et de l’assimiler.

    Et de toute façon c’est si complexe pour une personne de sexe féminin de s’aimer, à cause de tellement de pression (encore!) de règles……..

    Tu as lu l’essai de Mona chollet « Beauté fatale » ?

  • #6 Marie le 1 août 2014 à 9 h 39 min

    Ahaha je me reconnais aussi bien là, à 16 ans, je faisais du sport, je n’avais pas trop de gras mais déjà un peu de cellulite quand même :D
    Mais je détestais mon corps !

    Aujourd’hui, j’ai un peu plus de gras, un peu plus de cellulite et je ne fais plus de sport mais comme tu dis je m’accepte plus aujourd’hui … C’est chelou quand même comment ça va pas dans notre tête de femme !
    Bisous

  • #7 Camille A le 1 août 2014 à 9 h 40 min

    Oh c’est bien vrai! Je me fais souvent cette réflexion…
    Je constate que bien souvent les ados veulent paraître très…femme! Je travaille à côté d’une école et le matin je croise un troupeau de petits canons allant à l’école avec une sacoche-madame, des talons-hauts…Limite « working girl », l’iphone en accessoire…Et moi, c’est là que je me dis: Mais fais un effort ma vieille car TOI tu vas bosser et TOI t’as plus 20 ans ;-)
    Il est bien loin le temps où on allait à l’école avec un sac à dos, on se maquillait juste les yeux et encore à l’arrache pour ne pas que papounet nous fasse un ulcère…
    Profitez de cette jeunesse, celle-là, où l’on peut se permettre quelques excentricités car vous aurez bien le temps OOOO que oui d’être « femme ».
    Bonne journée Hélène!

  • #8 Hélène le 1 août 2014 à 9 h 41 min

    Mathilde: ;-))

    Marie: et bien je ne peux que constater notre désaccord ;-)

  • #9 MonChaThon le 1 août 2014 à 9 h 42 min

    Comme je partage ton sentiment Hélène…. et effectivement je comprends aussi le commentaire de Marie: MARIE : c’est pas triste mais on ressent juste un peu de nostalgie de voir aussi qu’on vieillit ( au sens large du terme) quoi qu’on fasse.
    belle journée a tous quand même ;)

  • #10 Marie le 1 août 2014 à 9 h 45 min

    Hélène:
    Donc tu ne crois pas ce que je dis, et tu penses que si on devais passer les filles ados au détecteur de mensonges, ont verrait que elles s’aiment vraiment sincèrement, et que elles ont simplement honte de l’avouer aux autres : car c’est trop prétentieux.
    Oui dans ce cas là je ne vois pas ce que je peux ajouter de plus…

  • #11 Hélène le 1 août 2014 à 9 h 51 min

    Marie: absolument pas, et ça prouve que tu n’as pas du tout compris mon billet (qui est pourtant simple et clair).

  • #12 pauma le 1 août 2014 à 9 h 56 min

    Je comprends tout a fait ce que tu evoques Helene, mon ainee de bientot 13 ans est une sylphide, 1m70, mince, gracieuse, qui n en a absolument pas conscience. C est une periode transitoire ephemere chez les jeunes filles, elles sont ravissantes sans le savoir, c est peut etre ce qui ajoute encore a leur grace physique? Je suis heureuse et emue de voir ma grande grandir justement, et je me rends compte qu a son age non plus jen avaos pas conscience de ma « joliesse ». C est un privilege pour moi de revivre ca a travers mes filles. La roue tourne, tout suit son cours, cela m apaise et me remplit de bonheur. Bonne journee!

  • #13 Hélène le 1 août 2014 à 10 h 01 min

    pauma: c’est vrai, cet aspect « la roue tourne » est assez chouette, perso j’ai plaisir à voir la joliesse de ces jeunes filles, je n’en ressens pas d’amertume, au contraire je suis heureuse pour elles et je voudrais juste qu’elles en profitent plus ;-) (bon après peut-être que c’est moi qui projette en fonction de mon vécu, si ça se trouve elles sont très bien dans leur peau).

  • #14 Cheveuxauxvents le 1 août 2014 à 10 h 03 min

    En tant que mère d’ados garçons… Cette réflexion vaut aussi pour les mecs ! Quand je regarde mes fils, les tablettes de chocolat bien dessinées, je suis perplexe quand le premier me dit embêté de n’être pas assez trapu (1m86 tout en finesse)… Mon second lui, (1m90 tout en muscles à 16 ans) est bien dans son corps, ouf !

    Je comprends aussi les commentaires des filles de 24-25 ans qui ne pigent pas ce qu’est la marque des années sur le corps : le cap fatidique, c’est 30-35 ans (pour mon entourage et moi). Certes il y a des femmes qui restent magnifique les veinardes, même ayant eu des tripotées de marmots (ma belle-mère est magnifique à 80 ans, oui oui, et a été complexée toute sa vie). Alors profitez, maintenant, après.

    Et même celles et ceux qui ont été rattrapés par l’âge, dont la vie a marqué le corps : profitons. Car nous savons que la caresse du soleil sur la peau un soir d’été, la douceur des embruns, le parfum des fleurs alpines, l’amour de ceux qui comptent pour nous, ne dépendent pas de la perfection de nos physiques. Cette histoire de beauté intérieure sans cesse rebattue, n’empèche que mon âme aujourd’hui me procure bien des bonheurs, vue dans les regards des gens que j’aime, et surtout me permettant de savourer ce qui m’entoure en m’oubliant un peu. Le reste…

  • #15 Angel le 1 août 2014 à 10 h 07 min

    Bonjour Hélène

    je me surprends à regarder et admirer ( non sans une pointe d’envie parfois… ) la beauté et le charme « naturel » de ces jeunes filles et de me dire, mince alors les jeunes » cvraiqu’cbeau »…. j’étais comme çà moi aussi? me rappelle pas….
    Marie ta première intervention fait sens à mes yeux, effectivement quand on prend de l’age ( pour moi avoir 25 ans ce n’est pas prendre de l’age…), une autre forme de beauté « se met en place » ( enfin bon… surtout si tu aides « DameNature » avec un arsenal plus ou moins lourd).
    Ce que je comprends du post d’ Hélène c’est que notre conscience de nous même à l’instant T est souvent parasité par nos complexes et autres fixations…. alors que les regards extérieurs sont souvent plus indulgents…
    AGL

  • #16 Marielle le 1 août 2014 à 10 h 18 min

    Bonjour Hélène
    Je rejoins a 100pour cent le commentaire de Marie ( très bien écrit d ailleurs ) : je ne souhaite pas paraître désagréable mais je me devais de réagir , je trouve cela un peu cliché et réducteur de résumer en quelques lignes que les ados devraient être fières de leurs corps lisses, sans gras ni cellulite ( soit dit en passant c est de moins en moins le cas avec le développement de la mal bouffe) et que l on devient moins jolies avec les années ….de plus pour reprendre un autre commentaire les ados sont en totale remise en question sur leur physique en transformation ( on est souvent justement dans l âge ingrat) , sur leurs relations avec leurs parents , leurs amis , je ne pense pas que ces derniers seraient sensibles à ce message : »aimez vous , vous êtes beaux! » ( car eux justement ne s aiment généralement pas ) …. La beaute passe par de l entretien , un style que l on se trouve, un beau maquillage mais aussi par beaucoup de confiance en soi et cette dernière s acquière souvent avec le temps …. Voilà Hélène tu as soulevé la un bien joli débat …. Bonne journée à toutes !

  • #17 MlleNarcisse le 1 août 2014 à 10 h 22 min

    C est aussi une réflexion que je me fais souvent à la plage.
    Mouvements fluides et léger, corps d éphèbes ou de ballerines, il y a chez certains adolescent s une grâce dont ils n’ont hélas pas conscience.
    Il y a un film sorti l’année dernière avec Robin Wright et Naomi Watts sur l amour de 2 amies pour leurs fils ados respectifs qui montrer très bien cet état de grâce, « Perfect mothers ».
    Puis le corps change, perd cet androgynie, devient moins lisse.
    Souvent je repense a l adolescente complexée que j étais, se privant d aller à la plage parce trouvant qu’elle avait trop de formes..rhaaaa..quelle bécasse j étais ;)

  • #18 Hélène le 1 août 2014 à 10 h 25 min

    Cheveuxauxvents: tu as raison, ça vaut aussi pour les mecs (pas tous, heureusement) ;-)

    Marielle: décidément, j’avais l’impression que mon billet était clair, mais vous êtes plusieurs à ne pas comprendre… c’est justement un message bienveillant destiné aux ados qui ne s’aiment pas assez.

    Angel: MlleNarcisse: ah si, vous comprenez, ouf ! ;-)

  • #19 max le 1 août 2014 à 10 h 26 min

    Tu as entierement raison

  • #20 capucine le 1 août 2014 à 10 h 29 min

    Bonjour tout le monde, moi je suis une  » ado  » de 13 ans et c’est vrai que je me sens pas très bien dans mon corps : acné , forme physique …
    Mais quand je lis vos commentaire je me sens un peu mieux car vous dîtes que l’on doit être bien comme on est, nous sommes tous différents …
    Mais moi je me sens bien quand je fais du judo ;) , toutes les filles ont des formes, de l’acné là-bas. Il faut avour que peser 55kg c’est dur pour moi, je me sens obèse a mon âge. Bref, ont est toutes différentes et c’est sa qui fait notre beauté.
    Bonne journée. :)

  • #21 Hélène le 1 août 2014 à 10 h 31 min

    capucine: merci beaucoup pour ton commentaire, et c’est chouette si les autres t’aident un peu ! ;-)

  • #22 capucine le 1 août 2014 à 10 h 34 min

    Merci a toi surtout d’avoir publier ce texte pour nous montrer que nous devons être bien dans notre peau !
    bonne journée :)

  • #23 carole (capillairement freaky) le 1 août 2014 à 10 h 40 min

    Mais c’est tellement fou ce que tu décris, je n’ai « que » 27 ans, et déjà mon corps à changé, j’ai pris du poids, un peu de cellulite, un cou moins fin, une peau que je trouve moins belle..alors qu’à 18 ans, franchement, en toute objectivité de moi même aha, j’étais parfaite, c’est fou comme on se met des barrières à cet âge la et on met des années à les déconstruire alors qu’on a plus du tout le même corps…c’est peut être comme cela que se doit être après tout…si a 18, on pensait qu’on ne serait jamais mieuc qu’à cet âge la, en effet, on profiterait plus, mais paye tes années de thérapies après…^^

  • #24 Whitebird le 1 août 2014 à 10 h 42 min

    J’aime beaucoup ton texte… car je ressens la même chose. Je trouve les ados que je croise tellement belles et fraîches, alors que la plupart du temps elles ne s’en rendent pas compte. C’est aussi un message que je tente de faire passer aux jeunes filles que je côtoie: profitez de cette candeur qui s’estompe peu à peu avec les années… Bonne journée à toutes.

  • #25 sylvie;-) le 1 août 2014 à 10 h 44 min

    je me souviens de ce billet je l’avais fait lire à ma fille ;-)
    il me semblait clair et il me le semble toujours tout autant :-)

  • #26 Élise le 1 août 2014 à 10 h 47 min

    Comme ça me parle ce billet ! Ado, j’étais hyper mal dans ma peau, complexée, un peu « garçon manqué », timide, avec une estime de moi proche de zéro et une confiance en moi en dessous du niveau de la mer. Aujourd’hui, quand je vois les photos de l’époque, je vois une jolie bouille, un corps impeccable que je cachais pourtant sous des vêtements hyper larges, en me faisant croire que j’aimais la mode « skateur ». Mais finalement, je me trouvais pas grosse à cette époque (il aurait vraiment fallu que j’aie un problème psychologique pour le penser), c’est juste que je ne me voyais pas. Je ne me regardais pas, je faisais pas attention à moi, je n’avais pas du tout conscience de mon image. Par conséquent, je me mettais absolument pas en valeur. Avec le recul, je trouve ça hyper bizarre comme comportement, d’autant que j’ai toujours eu des amies plutôt coquettes… peut-être que ça n’a fait qu’accentuer mes complexes du coup…
    Une partie de la réponse, je l’ai trouvée dans mon éducation. Je suis issue d’une famille où on parle pas de sentiments, où on fait pas compliments, surtout pas sur le physique, par pudeur je pense. Je suis persuadée que ça y a joué. Mes parents m’ont jamais dit que j’étais belle, que ma nouvelle coupe de cheveux m’allait bien, que ce jean était top sur moi… Ce qui est sûr, c’est que je dirai à mes enfants (si j’en ai un jour) à quel point ils sont beaux et qu’ils doivent le croire.

  • #27 Hélène le 1 août 2014 à 11 h 04 min

    carole (capillairement freaky): c’est pas faux ce que tu dis !

    Élise: je dis régulièrement à mes neveux que je les trouve beaux (sans en faire trop ;-) et ma soeur le fait aussi, je pense comme toi que ce que disent les parents est très important pour la construction de l’image de soi, et que se sentir confiant physiquement est aussi important que se sentir confiant intellectuellement.

  • #28 Magali68 le 1 août 2014 à 11 h 08 min

    Bonjour Hélène et les filles !

    Ah l’adolescence pffff quelle mauvaise période pour moi …. très grande pour mon âge 1m78 très mince on m’appelait la girafe et d’autres jolies choses :-( et j’ai eu droit aussi à « y fait beau là-haut » et d’autres versions beaucoup moins sympa … alors je t’avoue que la beauté et la grâce franchement je ne la voyais nulle part même si maman me disait sans cesse que j’étais belle ….

    Heureusement qu’avec le temps j’ai accepter ma taille mais je me suis considérablement arrondie mais bon franchement aujourd’hui à mon âge je m’en fous royalement.
    Mon fils qui a 13 ans fait déjà 1m70 et c’est une bombe atomique bon c’est mon fils hein je ne suis pas objective et quand je lui dit qu’il est beau il râle et m’envoie sur les roses alors qu’il a plein plein de petites copines …. :-D

    Bon bref, je pense que les parents d’ado savent de quoi je parle ;-) bonne journée.

  • #29 Lu-Divine le 1 août 2014 à 11 h 13 min

    Hello Hélène!

    Contente de te retrouver après tes vacances bien méritées! Ton léger hâle te va très bien.
    Je comprends ce que tu veux dire, quand je vois les ados parfaites en string (ça craint un peu pour les plus jeunes je trouve, mais bon ça c’est un autre débat^^’) sur la plage au Portugal et quand je pense que j’étais comme elles il n’y a pas si longtemps.. Je me foutrais des baffes d’avoir complexé sur mon corps de l’époque alors qu’avec le recul je n’avais aucune raison! ;)
    bonne journée!

  • #30 mimimuffin le 1 août 2014 à 11 h 16 min

    Je ne suis pas une ado mais j’ai la larmichette en lisant ton billet… Bonne journée Hélène!

  • #31 dorra le 1 août 2014 à 11 h 26 min

    même si je ne considère plus comme une ado (19ans oblige!) mais c’est vrai que pendant mon adolescence j’avais pris du poids et j’était mal a l’aise avec mon corps, j’ai pris les chose en mains, fait du sports et perdu du poids, le plus important j’ai compris que les gens vous aime que si on arrive a s’aimer vraiment (cliché mais vrai!) j’ai donc fait un travail la dessus et maintenant, même si je n’aime pas tout chez moi, j’accepte mon corps comme il est et je l’aime car comme ta brève le disait: mon corps il faut que j’en prenne soin c’est le seul endroit ou je suis obligé de vivre! » je me sent mieux avec moi même et sa c’est un peu aussi grâce a toi donc merci beaucoup Helene :)

  • #32 Carole le 1 août 2014 à 11 h 30 min

    C’est tout à fait ça Hélène, je suis d’accord avec toi à 100%, puisque je me dis la même chose à chaque fois que je suis à la plage ou à la piscine !!!

  • #33 virginie le 1 août 2014 à 11 h 35 min

    Et bien je comprend tout à fait tes réflexions sur le sujet Hélène car j ai les mêmes !!! On ne parle pas là de beauté intérieure mais juste de beauté physique…J ai 42 ans et dois reconnaitre que la nostalgie de mes 20 ans se fait parfois ressentir même si je me sens bien ds ma peau et ds ma tête aujourd hui,on est d accord ! Malheureusement,ce n est qu en prenant de l âge que ns prenons réellement conscience de certaines choses…Bien souvent qd ns les perdons lol!!! Le propre de l être humain je crois ;) !A 20 ans tt semble éternel…

  • #34 Johanna le 1 août 2014 à 11 h 52 min

    Bonjour Hélène, les filles et les garçons,

    Il ne me semble pas qu’il faille réagir vivement à ce billet qui n’a que pour but d’envoyer un message positif aux jeunes filles : ne soyez pas complexées, vous êtes superbes.
    En tout cas même constat pour moi à la plage : des jeunes filles au corps magnifique, certaines qui le savent bien, d’autres non, mais ce qui est sûr, c’est que (souvent) cela ne dure pas. Bien sûr ensuite c’est une autre beauté, vieillir comporte des aspects géniaux mais ce corps là, tonique, élancé et svelte, est bien ephémère, alors oui, profitez-en, ne doutez pas de vous et votre corps et mettez-vous en valeur !!

  • #35 Anouchka le 1 août 2014 à 12 h 00 min

    Merci, un grand merci pour ce billet que je vais m’empresser de faire lire à ma fille de 14 ans qui se complexe au possible alors qu’elle a juste un corps superbement musclé et fin de danseuse. J’ai beau essayer de la rassurer, rien n’y fait, ce corps qui la transforme depuis 2 ans la met dans un mal être terrible, dur dur d’être une ado de nos jours.
    A mon époque (ça fait vieille bique de dire ça), il y avait moins ce culte du corps parfait qu’on affiche partout.
    Bonne journée Hélène

  • #36 B. le 1 août 2014 à 12 h 04 min

    Comme je comprend ça, quand j’étais ado je faisait un petit 38 qui arrivait à se glisser dans du 36 si la matière était un peu élastique. Sauf que toute mes potes faisait du 34, donc je me trouvais monstrueuse (et aussi très conne,parcequ’elles étaient très intelligentes)
    Avec l’âge, les histoires d’amours, tout ça, je prête peu d’attention à mon 42 actuel mais néanmoins j’aurais aimé que mon moi du futur puisse dire à mon moi adolescent que j’ai aucune raison de complexer et de me cacher derrière mes potes « tellement plus merveilleuses en tout point » ce qui m’a totalement bridé à l’époque en me faisant louper de chouettes opportunités, et je ne parle pas sur un plan amoureux hein. Quand t’es ado t’es en crises de partout, ne pas en plus te sentir bien dans tes pompes ne t’aides pas du coup à mettre en avant tes avis/idées/travaux/etc/souhaits.

  • #37 Agnus le 1 août 2014 à 12 h 28 min

    Je dirai qu’heureusement elles (ils) n’en n’ont pas conscience… rien de pire que des pestes sachant très bien qu’elles sont jolies le font surtout savoir aux autres (à cet âge-là c’est très cruel j’en ai fait les frais). Très souvent (malheureusement) les filles (pour les garçons je ne peux pas dire), qui sont conscientes de leurs jolliesse  » s’amuse » à allumer ou à plaire à nettement nettement plus vieux qu’elles. Je ne parle pas ici de l’ado qui se trouvera jolie dans son mirroir et pour qui tous les garçons de la classe sont prêt décrocher la lune, mais de celle qui est consciente d’attirer les regards et se pare en conséquence…Le problème aujourd’hui (toujours selon mon opinion) c’est que la frontière entre enfant/ado et ado/adulte devient de plus en plus ténue. La tête grandi plus vite que le corps avec des conséquences désastreuses. Je ne suis jamais aussi heureuse que quand je vois des enfants dont les parents les laissent être des enfants… c’est bien évidemment mon opinion!

  • #38 vanverde le 1 août 2014 à 12 h 28 min

    Je me souviens de ce billet !!!
    Je dis à mon neveu qu’il est beau, et qu’il ne doit pas s’imposer des limites qui n’existent que sans tête. Sa mère fait pareil. Ce n’est pas efficace à 100% mais cela limite les complexes, au moins physiques.
    Oui, les jeunes, vous êtes beaux, alors dévorez la vie.

  • #39 Marie le 1 août 2014 à 12 h 48 min

    Je trouve ça très poétique de ta part et manifestement tu as vu les bonnes ado là où tu étais en vacances. Je reviens d’Espagne et je trouvais tout l’inverse de toi malheureusement… des filles jeunes qui sont déjà ultra maquillées, entrain de fumer comme des pompiers, avec du vocabulaire assez…équivoque ! J’ai 25 ans et ça m’a frappé. Certes elles sont minces et tout ce qu’on veut mais ne sont en rien gracieuses. Je pense que la grâce et l’élégance n’ont rien à voir avec le physique. Mais ravie de savoir que ça existe quand même chez certaines !

  • #40 Paillette le 1 août 2014 à 12 h 52 min

    Moi aussi‚ je trouve certaines jeunes filles magnifiques. Elles sont en effet gracieuses et légères sans le savoir ce qui les rend encore plus jolies.
    Et on peut dire que vieillir‚ ce n’est ni laid ni triste‚ je reste hermétique à ce discours car la peau moins ferme‚ les rides ou les poches‚ c’est assez triste et laid.
    J’envie le corps de ces lianes et surtout leur jolie peau lisse. Enjoy‚ Demoiselles!

  • #41 Karine le 1 août 2014 à 12 h 54 min

    Bonjour Hélène
    Super ce petit article. Elles ne profitent effectivement pas de cet « état de grâce ». Je suis maman d’une ado superbe (ce ma fille……normal) qui ne se plait pas. Quel dommage. Je vais lui faire lire ton article

  • #42 Joëlle Mahe le 1 août 2014 à 13 h 13 min

    Mais oui !!!!que nos filles sont jolies !!!!et il faut le leur dire et aussi que nous les aimons !!!!et c’est adorable de ta part de le constater ,ce qui ne m’étonne pas de toi ,ton regard est naturellement attiré par ce qui est beau dans ce monde !!!!Et nous ce que nous devenons dépend également de ce que nous donnons!!!Bizzzz Joëlle

  • #43 mellegaelle le 1 août 2014 à 13 h 23 min

    tout à fait d’accord avec toi hélène. J’ai 42 ans et bien entendu j’ai connu une adolescente complexée alors qu’avec le recul il n’y avait pas de quoi.On me dit souvent que je fais 35 ans et non 42 ans (et je mesure 1.72m). Sportive j’étais et sportive je suis encore mais en prenant de l’âge malgré mes efforts la peau se relâche, les muscles sont moins toniques ou alors il faut en faire deux fois plus, les rides apparaissent, il faut manger moins, etc. Bref c’est une lutte permanente pour rester fraîche. C’est à l’âge de 30 ans que je me suis rendue compte que, progressivement, des efforts supplémentaires étaient devenus indispensables pour rester au mieux de ma forme. Bien sûr on s’embellit intérieurement puisqu’on s’enrichit de nos expériences et on relativise (contrairement à l’adolescente) mais difficile tout de même de voir son corps changer…

  • #44 karine le 1 août 2014 à 13 h 27 min

    Bonjour Hélène.
    Super ton article. Je vais le montrer à ma fille, une ado complexée et qui ne devrait pas l’être. Elle est jolie, ressemble aux ado que tu décris mais ne s’en rend pas compte. Quel dommage.

  • #45 gaelle R le 1 août 2014 à 13 h 31 min

    je suis tout à fait d’accord avec toi, ado, avec mes longues heures de danse, j’avais un corps de danseuse, sans presque pas de forme et je ne m’aimais pas assez, je ne me trouvais pas assez bien, rajouté à cela des bagues dentaire (c’est peut être pour cela qu’à un moment, je n’ai eu moins de petit amis que la moyenne lol, même si les garçons me trouvaient jolie).
    Je n’osais pas me mettre en valeur, alors lorsque je vois de jolies jeunes filles, j’ai envie de leur dire « amusez vous », profitez en » des fois je retournerais bien en arrière.
    Et au final, je pense qu’il faut s’aimer tel que l’on est, avec ce corps qui est devenu le notre (là je me moque encore de moi, car c’est pas toujours évident, mais j’y arrive).
    Merci pour ce joli billet

  • #46 nounette le 1 août 2014 à 13 h 42 min

    Bonjour,

    Bonne idée, ce billet, oh oui idem me concernant, je me voyais tellement énorme, mal équilibrée… à Bientôt 40 ans, quand je regarde les photos de ma jeunesse, j’en ai des regrets…regrets de n’avoir pas eu l’estime de soi nécessaire pour dénier le regarder justement et de n’avoir pas eu de valorisation extérieure qui m’aurait permis d’être plus douce avec moi même…. Je ne bataillerai d’ailleurs surement pas encore maintenant… Oui je suis d’accord, enfant, on a besoin d’entendre qu’on est beau et surtout de le ressentir dans les yeux de ceux qui sont sensés vous aimer comme vous êtes…. c’est un autre problème…

    bonne journée à tous.

  • #47 nanon le 1 août 2014 à 14 h 27 min

    Ah je comprends ce que tu dis… Je les regarde aussi ces belles adolescentes élancées ! Et ensuite je me console en me disant que mon corps-pas-parfait sera probablement encore moins parfait dans 20 ans ! Alors je profite de ma joliesse d’aujourd’hui ;-)
    40 ans ça fait combien en âge gazelle ?

  • #48 crazyshop le 1 août 2014 à 14 h 37 min

    Bonjour Hélène et bonjour à toutes et tous !
    C’est un plaisir de pouvoir te « revoir » et relire après ces courtes vacances, Hélène :-)
    C’est dommage que ce billet que je trouve juste nostalgique et bienveillant (et bien-vieillissant/ok, je sors ;-D) ouvre un tel débat…
    Pour une réflexion à voix haute, sur la beauté d’un instant, une bouffée de souvenirs..
    Je suis cpe dans un collège (ne me jetez pas des cailloux :-b) et cette réflexion, je me la suite faite des centaines de fois; mes collègues aussi. Sans que cela ne prête à un débat des plus intense.
    Simplement quelques remords ou regrets pour beaucoup d’entre-nous qui n’avions pas conscience de ce que la vie nous offrait déjà.
    Belle journée à tous !

  • #49 silvy le 1 août 2014 à 15 h 10 min

    Merci … c’est ce que je n’arrete pas de dire a ma fille de 12 ans qui a deja un corps forme et elance. Elle mesure deja 11 m 66 et se complexe par la longueur de ses jambes… la rassurer n’est pas toujours facile…
    bon retour et courage… et merci pour tous tes conseils. Je ne me suis jamais tant occupee de moi que depuis que je suis ton blog.

  • #50 Pâquerette le 1 août 2014 à 15 h 44 min

    En toute objectivité, je n’étais pas très gracieuse au niveau du visage à l’adolescence (acné, appareil dentaire, frange frisée… hum hum). En revanche, il n’y a pas à dire, au niveau du corps c’était bien mieux qu’aujourd’hui (pas de gras, des jambes fines, pas de ventre).
    Je ne peux malheureusement pas à en dire autant aujourd’hui :)
    Et puis surtout, adolescente, je manquais de confiance en moi et jamais je ne me suis sentie belle ou gracieuse à cette période.
    Aujourd’hui, à 38 ans, je trouve que mon corps n’est pas très gracieux ni fin, mais j’ai l’impression que mon visage s’est bonifié, grâce essentiellement aux progrès que j’ai fait en maquillage pour le mettre en valeur.
    Je me dis aussi que dans 10 ans, en regardant des photos de mes 38 ans, je me trouverai finalement pas si mal. Et pareil après chaque décennie.
    Et puis je prends plaisir aujourd’hui à regarder grandir ma fille et à la trouver jolie et gracieuse.
    Bref, oui, c’est sûr, jolies gazelles adolescentes, profitez de la grâce de votre âge, ça ne dure pas éternellement !

  • #51 Hélène le 1 août 2014 à 16 h 13 min

    Agnus: ça n’est pas vraiment le sujet de ce billet…

    vanverde: « Ce n’est pas efficace à 100% mais cela limite les complexes, au moins physiques » : exactement.

    Joëlle Mahe: « ce que nous devenons dépend également de ce que nous donnons » : j’aime beaucoup cet état d’esprit.

    nanon: exactement !! Moi aussi je me dis « certes, tu étais plus fraîche à 20 ans, mais tu l’es plus aujourd’hui que tu ne le seras à 60, alors profite de ce que tu as maintenant ! » ;-)

    Merci beaucoup pour vos commentaires, touchants et enrichissants, c’est un joli partage !

  • #52 Didichoups le 1 août 2014 à 16 h 52 min

    Je suis bien d’accord avec toi, et je suis bien malheureuse de n’avoir jamais connu cet état de grâce (moi j’ai connu l’état de grasse :s)

  • #53 RemainReverie le 1 août 2014 à 17 h 00 min

    On en a pas forcément conscience je pense. Pendant toute mon adolescence, je n’ai pas compris les changements que subissait mon corps: toute petite poitrine, large hanche, petit ventre, grosse cuisse et j’en passe… C’est en allant sur mes 18 ans que j’en ai pris conscience bien que j’étais influencée depuis longtemps par les modèles dans les magazines. Ça m’a prit du temps pour réaliser que j’ai un beau corps. Ce n’est que dernièrement, quand je suis tombée amoureuse de mon petit ami, qu’il m’a fait réaliser que j’avais un beau corps mais que j’étais surtout plus belle que toutes ces filles superficielles et retouchées. Et si le secret de la beauté était l’amour et la confiance en soi ?

  • #54 Elyon le 1 août 2014 à 17 h 18 min

    Je trouve ça toujours magnifique la façon dont tu regarde ton monde … Tout autour de toi est quelque chose a observer et tu vois de la beauté partout … J’adore ça.

  • #55 Hélène le 1 août 2014 à 17 h 24 min

    Elyon: oh merci, ton commentaire me touche !

  • #56 Syd le 1 août 2014 à 17 h 29 min

    Aaaaah merci Hélène :) C’est tellement vrai, j’aime bien ce simple message qui ne se prend pas la tête. C’est frais, ça se mange sans faim ;D

  • #57 Laura le 1 août 2014 à 17 h 48 min

    Je trouve cela bien et important que tu parles de cela.

    Je fais partie de ces jeunes qui ne sont pas satisfait de leurs corps. A l’âge de 17 ans, j’ai vécu une petite déprime. Je ne sortais plus de chez moi. Je me sentais pas à ma place. J’étais bien dans ma chambre. Je m’imaginai dans un autre monde. La nourriture était le seul remède qui me permettait d’oublier la souffrance que j’avais à l’intérieur de moi. J’ai pris 10 kilos en une année. Il a bien fallu que je sorte pour continuer mes études. Ce fut dur. Quand j’allais dans la rue, je baissais la tête. Je mettais des vêtements taille 40/42 alors que je faisais du 38. J’avais besoin de me fondre dans la masse, que personne ne me remarque.

    Je regardais des magasines de mode. Je voulais ressembler à ces mannequins. Pendant un an , j’ai fait des régimes qui , bien évidemment, ne marchaient pas. Grâce à mon médecin, j’ai enfin compris qu’il suffisait  » juste  » que je fasse un rééquilibrage alimentaire ainsi que du sport. J’ai perdu 15 kilos en dix mois. J’étais contente mais je me trouvais toujours pas parfaite. J’ai remis un appareil dentaire parce que mes dents du fond ne me convenaient pas. Mon orthodontiste s’est moqué de moi mais je voulais des dents parfaites. Après l’appareil dentaire, j’ai voulu avoir recours à la chirurgie. Mes parents ont mis un stop. Ils m’ont convaincu d’aller voir un psy.

    Je suis suivie depuis quelques mois, et le mental va beaucoup mieux ! J’ai repris des kilos ! Je vais pas dire que je suis grosse mais je n’ai pas un corps de folie non plus ! J’ai des poignées d’amour et je les assume complètement ! Tout est dans le mental ! J’ai appris à m’accepter comme je suis ! Je peux aller à la plage sans aucun problème !

     » Soyez-vous même, c’est notre seule chance d’être original « 

  • #58 LaPetiteLulu le 1 août 2014 à 18 h 45 min

    Avec bienveillance, je les trouve sublimes. Elles ont une fraîcheur qui fait du bien et me fait penser « profitez les filles, comme j’ai profité avec mes copines moi aussi ». Ensuite, j’ai une autre pensée moins glamour et plus rébarbative : « j’espère qu’elles ont mis de la crème solaire, pas comme moi au même âge ! » Merci pour ce petit article qui leur rend hommage. :-)

  • #59 bulle le 1 août 2014 à 18 h 53 min

    On a souvent (malheureusement) du mal à s’accepter quel que soit notre âge. On trouve toujours quelque chose à redire. Du coup, je pense qu’il faut en profiter quel que soit l’âge que nous avons aujourd’hui. Si on a 20 ans, notre moi de 30 ans va se dire « mais pourquoi je me suis plainte d’être grosse, j’avais des formes certes mais ça m’allait bien », notre moi de 40 ans dira la même chose de notre moi de 30 ans et ainsi de suite….

  • #60 Mely le 1 août 2014 à 18 h 57 min

    Ce billet me fait penser à ça: ;-)

    Ode à Cassandre
    Mignonne, allons voir si la rose
    Qui ce matin avait déclose
    Sa robe de pourpre au soleil,
    A point perdu cette vesprée,
    Les plis de sa robe pourprée,
    Et son teint au vôtre pareil.

    Las ! voyez comme en peu d’espace,
    Mignonne, elle a dessus la place
    Las! las! ses beautés laissé choir !
    Ô vraiment marâtre Nature,
    Puis qu’une telle fleur ne dure
    Que du matin jusques au soir !

    Donc, si vous me croyez, mignonne,
    Tandis que vôtre âge fleuronne
    En sa plus verte nouveauté,
    Cueillez, cueillez votre jeunesse :
    Comme à cette fleur la vieillesse
    Fera ternir votre beauté.

    Pierre de Ronsard, 1545.

  • #61 laure le 1 août 2014 à 18 h 58 min

    Alors moi je suis totalement d’accord avec toi et j’espère que ton article sera lu par ces ados qui comme moi à l’époque se sentent mal dans leur peau alors qu’il n’y a pas lieu d’être. C’est vrai qu’avec du recul et en voyant ces jeunes filles sur la plage on se dit que nous aussi on était comme ça mais que malheureusement on n’en a pas profité et quel dommage!

  • #62 Céline le 1 août 2014 à 19 h 06 min

    Oui c’est vrai, moi aussi je me suis amusée à regarder les jeunes filles à la plage, et de manière générale, je les ai trouvées belles et bien foutues. Certaines ont pleinement conscience de leur beauté, et de ce que cela peut provoquer comme réaction, notamment chez la gente masculine, et en jouent un peu lol! D’autres en revanche ne sont pas encore dans ce schéma là, elles sont encore un peu dans la naïveté de l’enfance, et je trouve ça chouette aussi, même si c’est de plus en plus rare. Voyez, je me trouvais moche à 15 ans, je suis du type écran total/coups de soleil/look vanille-faise fluo, le tout allié à une véritable planche à pain! Du coup je passais mes été en t-shirt ample et ne montrais rien de mes formes, pourtant jolies.
    Aujourd’hui j’ai 36 ans et je ne me suis jamais sentie aussi belle, aussi femme, et aussi épanouie, et surtout, j’en ai plus rien à faire du regard des autres. A la plage, on me voit tout de suite vu que je réfléchis la lumière lol! Et alors j’ai envie de vous dire? Jeunes filles, vous avez la chance de faire des nuits blanches et de vite récupérer sans avoir besoin besoin d’une tonne d’anticerne ;-))) Profitez-en! Et ne soyez pas complexée par un ptit bide ou des fesses un peu généreuse! Votre corps ne cessera d’évoluer, de se transformer (grossesse, allaitement, ménopause, super programme!!!) et de montrer les différentes étapes de votre vie, de votre parcours. Acceptez-le et aimez vous telle que vous êtes!

  • #63 Coco le 1 août 2014 à 20 h 10 min

    Coucou ,personnellement j’ai 16 ans et je ne trouve pas que mon corps soit particulièrement différent de celui que j’avais étant petit et j’ai toujours étais très mince-maigre avec des période d’anorexie (a 6 ans je me paissait tous les soir de peur de prendre quelques gramme .a pars a la preadolescence ou je m’étais lesser un peu aller est faisait un poids normale pour mon n’age(à la preadolescence c’est normale de prendre du poids car nous faisons comme des réserve pour l’adolescence c’est une esthéticienne qui me la dis)bref je me sent pas plus beau ni moche (a pars que maintenant j’ai des cicatrice d’acné)mais en même temps j’ai toujours étais très complexe et j’ai toujour essayer d’améliorer ce que je n’aimais pas chez moi et mettre en valeur ce que je trouve potable bref…:)

  • #64 Sandra4285 le 1 août 2014 à 20 h 12 min

    Bonjour,
    Ca me parle ce que tu écris. Quand j’étais ado, je me trouvais trop grosse, et maintenant quand je vois des photos de moi à cette époque, je me dis que j’étais vraiment bête de penser ça.
    Surtout que, du coup à l’époque, j’ai fais des régimes alors que je n’en avais pas besoin et que grâce à l’effet yoyo, j’en ai plus pris que perdu.
    Bonne soirée

  • #65 Charlene le 1 août 2014 à 20 h 22 min

    Bonjour Hélène ,
    J’ai presque 16 ans que jusqu’à un an a peu près j’étais plutôt bien dans ma peau mais j’ai pris un peu de poids sans que cela ne me gêne vraiment jusqu’à ce que je commence a recevoir des remarques du type « houlaaa fais attention tu as grossi » (par des membres de ma famille ). A partir de la jai vraiment eu de mal a m’aimer. Mais maintenant j’essaye passer outre certains commentaires et profiter du temps sans penser a l’image que les gens ont de moi même si ça peut être dur a cause de ces pubs sur Internet ou la télé avec des minces minces et « parfaites » Merci pour ton billet qui m’encourage énormément.

  • #66 Dominique le 1 août 2014 à 21 h 24 min

    Je peux dire sans prétention que j’avais un beau corps mais je n’ai jamais cessé de souffrir de dysmorphophobie…. Tout est dans le cerveau, cette machine qui se dérègle très facilement au gré des évènements et même sans. Les ados se trouvent rarement belles, la puissance des images est décuplée par rapport à notre époque ( et oui je suis dans ta tranche d’âge^^ ), sans oublier les techniques médicales ou chirurgicales qui permettent de modifier visage et corps pratiquement à volonté. Aujourd’hui une jeune femme se trouve vieille à 25 ans, un homme est considéré comme vieillissant à partir de 38 ans alors que l’espérance de vie augmente. C’est aberrant et délétère. Vieillir, c’est aller vers la finitude et renoncer de facto à la jeunesse mais peut être pas forcément à la joliesse. Il y a des jolies personnes à tout âge, de l’adolescence à l’âge mûr et au delà.
    La dictature de l’image est nocive, or les jeunes filles et ados en général sont bombardés d’infos, de photos, de sons, si bien que le cerveau ne peut plus suivre. ça mène à des actes graves, et « au mieux » à des complexes. Finalement, une jeune femme qui est bien dans sa peau ne se regarde pas ou peu dans le miroir, et à l’adolescence ou dans la jeunesse c’est difficile, surtout à une époque où il n’y a plus de  » filtres « , pourtant certaines et certains jeunes semblent heureusement loin de tout ça, heureusement.

  • #67 Olivier le 1 août 2014 à 22 h 59 min

    Quand je revois les photos de mon adolescence, je me trouve vraiment beau, et pourtant, je me détestais, je me haïssais meme j’avais aucun succès, j’étais « le bon copain gras et moche » d’après les autres ados de mon âge … Aujourd’hui je paierai pour retrouver ce corps !

  • #68 Noelle le 1 août 2014 à 23 h 18 min

    Je me suis fait la même réflexion cet été . Que n’ai-je profité de mon corps d’ado que je m’évertuais à cacher…..

  • #69 Lou le 2 août 2014 à 3 h 24 min

    Bonjour,
    Je suis moi-même une ado de 17 ans. J’ai passé à travers plusieurs «épreuves» – avec ou sans guillemets – en rapport avec mon adolescence et j’en vivrai sans doute d’autres jusqu’à mes 20 ans…. J’ai beaucoup de chance, car malgré mes doutes quotidiens, je suis somme toute heureuse de mon apparence et fière de ce que je dégage. Je ne me considère évidemment pas comme une icône de beauté extrême mais je n’ai pas honte de moi-même. Je veux te remercier pour écrire ce billet, car la confiance et l’appréciation de soi sont deux choses tellement rares chez les adolescents…. Je connais énormément de filles de mon âge ayant vécu des troubles tels la dépression ou l’anorexie.

    Je crois évidemment qu’il est important de s’aimer et de s’accepter tout au long de notre vie, qu’on 15 ans ou 80… Mais je crois qu’il faut simplement profiter de ce que l’on a, peu importe son âge, et c’est ce que la majorité des jeunes ne font pas.

    Bref… Merci d’au moins tenter de redonner la joie et la confiance aux ados!! J’espère que plusieur(e)s t’entendront (ou te liront, en l’occurrence).

  • #70 Stéphanie D (Belgique) le 2 août 2014 à 8 h 26 min

    Salut Hélène,
    Sans entrer dans des considérations sur l’estime de soi ou autre, d’un point de vue purement esthétique tu as tout à fait raison…
    Bonne reprise!

  • #71 Emeline le 2 août 2014 à 8 h 39 min

    Ce que tu écris c’est ce que m’a dit ma mère lorsque j’avais 15-16 ans. Ça n’a pas fait son effet tout de suite, mais vers 17 ans je me suis rendu compte que oui , j’étais jolie et que je pouvais me permettre de porter à peu près tout ce que je voulais. J’en ai profité à fond, portant bikinis, robes moulantes, jupes courtes, sans complexes. Depuis j’ai toujours gardé une bonne image de mon corps, même lorsqu’après deux grossesses, il n’était plus le même. Je porte des jupes moins courtes, et des robes moins moulantes maintenant, mais je suis très heureuse d’avoir profité de ma jeunesse sans complexes. Ton message je le répète à toutes les ados que je croise, en espèrant les aider un peu.
    Merci Hélène.

  • #72 Naathaalie le 2 août 2014 à 10 h 07 min

    Tout à fait d’accord.
    A 16/17 ans, j’étais trop mimi, ptite ado pulpeuse pleine de joie ! Mais tout le temps en train de regarder les « détails » qui m’ont bien pourri la vie. A cet âge, on se construit pleinement et on ne se fait souvent pas suffisamment confiance, sans compter les enjeux familiaux liés à tous ces changements qui s’opèrent en nous : on « bouge » de place dans notre vie sociale, familiale. Je pense que c’est pour ça que je n’ai pas totalement pleinement savouré cette période. Ça serait à refaire, avec ce que je sais maintenant, de moi, des autres, je serai à donfff, à 200% !!! Et OUI j’en profiterais pour mettre des robes/jupes/maillots de bain beaucoup plus souvent sans me prendre la tête !
    Bonne journée ;-)

  • #73 Elfi le 2 août 2014 à 10 h 41 min

    Comme tu as raison Hélène ! Ce we la fille d une de amies (13 ans- la gazelle que tu décris) me disait qu elle voyait son corps changer et qu elle n était plus aussi mince qu avant :(
    C est terrible de ne pas aimer son corps alors qu il est parfait …
    On a qu une peau , on a qu un corps il faut l’aimer et en prendre soin .
    Lou résume très bien …
    Sur ce point j ai de la chance , je me suis toujours vue plus mince que je suis vraiment , sauf pt être aujourd’hui où j en suis à 6 mois sans sport après un accident mais c est pas ça qui va me gêner pour me mettre en maillot ce we !
    J aimais mon corps ado ( tte mince toute fine ) et je l’aime adulte même avec qqs kilos en trop ( par rapport a l’image renvoyée par les médias ) un pt ventre et de la cellulite ..

    Et je préfèrerais toujours un bon repas qu une galette de son ;)

    Et n oublions jamais que l Autre est souvent plus indulgent que soi ;)
    Très bonne journée à tous !

  • #74 Elise le 2 août 2014 à 11 h 07 min

    Salut Hélène :)

    C’est marrant, quand j’étais ado, je me trouvais un peu trop mince, je complexais sur mon manque de forme et surtout de poitrine (je mesurais 1m65 pour 47kg, avec un bonnet A). Aujourd’hui j’ai 25 ans et toujours le même corps mais je le vois différemment. Je suis bien dedans ;) comme quoi l’inverse est aussi possible.

  • #75 Alexia le 2 août 2014 à 11 h 35 min

    Tu as tout à fait raison Hélène, ce qui prouve que la vie n’est pas linéaire et que souvent le corps et l’esprit n’évoluent pas au même rythme. Je pense que les contradictions de l’être humain viennent de là. Et ça fait relativiser sur la notion de beauté du corps aussi. Personnellement je vois beaucoup de femmes qui vieillissent très bien mais parce qu’elles se sentent mieux dans leur corps. Et surtout en vieillissant on est moins dans les apparences mais plus dans le « feeling ». On porte un regard différent sur soi-même et forcément le regard de l’autre aussi change. On peut-être la plus belle femme du monde, si on ne s’aime pas un peu….ça ne passe pas. Je vais avoir 40 ans et je ne me suis jamais sentie aussi « jolie » ;-). Bon w.e

  • #76 Elena le 2 août 2014 à 11 h 52 min

    Moi j’étais de ces ados moches. Objectivement, vraiment, je le dis sans haine pour moi-même, et avec beaucoup de distance. Je m’aime, hein, mais quand je me vois en photo à 15 ans, je me dis « bouaah j’étais quand même sacrément moche !! »

    Sans compter que ma consommation excessive de nourriture ne me faisait pas rentrer dans la catégorie gazelle.

    Aujourd’hui j’ai 22 ans, et honnêtement j’ai embelli, j’ai minci, je me suis mise au sport. Je suis plus vraiment dans la catégorie ado. Je me sens tellement plus belle. Pour moi l’âge adulte, ça a été la libération, la révélation, l’amour, la beauté, tout… J’aime tellement être une adulte, et je suis enchantée de commencer à vieillir !!

    Alors si vous avez la chance d’avoir objectivement une adolescence pas trop ingrate, profitez-en à fond, j’approuve le message d’Hélène !

  • #77 Camomille le 2 août 2014 à 14 h 13 min

    Bonjour Hélène,

    Très bel article. Perso je me trouve beaucoup plus belle maintenant (j’ai 30 ans) qu’à 16 ans! Même quand je regarde les photos de moi ado je me dis: »quelle horreur ». Je regarde cette période avec douleur.

    Pourtant j’ai une cousine de 16 ans qui se trouve moche, grosse, poilue et voûtée (????? si si ça existe comme complexe). Je la trouve super belle, elle a des formes, des cheveux super longs et un regard désinvolte que je trouve adorable et quand elle me montre ses poils et ses boutons je ne vois pas de quoi elle parle.

    Ce qui a changé pour moi c’est qu’un jour (vers 23 ans) ma mère m’a dit que j’étais jolie. C’était la première fois qu’elle disait ça. On était en famille et mes frères ont dit un truc du genre: « ouais t’es canon ».
    Alors continuons à dire à nos petites cousines qu’elles sont belles, à nos soeurs qu’elles sont canons et à nos filles qu’elles sont jolies. Et merci Hélène de nous rappeler de le faire!!!

  • #78 Hélène le 2 août 2014 à 15 h 54 min

    bulle: exactement ;-)

    Charlene: ça me fait très plaisir de te lire et de savoir que ce billet est utile !

    Lou: merci à toi pour ton commentaire ;-)

    Camomille: oui c’est vraiment important, ça aide à se construire positivement.

    Encore une fois, merci à toutes et tous pour vos commentaires, j’aime beaucoup cet échange !

  • #79 indo-dodo le 2 août 2014 à 16 h 55 min

    tu fais bien de publier cet article car je me suis faite la même réflexion en voyant des photos de moi à 16-17 ans… j’étais jolie ! et pourtant je me trouvais déjà grosse, et moche… !^^

  • #80 MissBlackLine le 2 août 2014 à 16 h 55 min

    Je n’étais pas une ado vilaine et je ne me trouvais pas moche, je me suis toujours très bien acceptée !
    Les années m’ont bonifiées je suis très bien dans ma peau à 40 ans et vraiment mieux qu’à la vingtaine ^^
    Bref je n’ai jamais fait de complexe ça aide pour avancer dans la vie !

    Bon WE Hélène ;0)

  • #81 Noémie33 le 2 août 2014 à 17 h 47 min

    Bonjour Hélène,

    Je ne poste vraiment pas souvent mais ton message m’a tout à fait « parlé » car il n’y a pas longtemps je faisais la même réflexion à ma sœur et ma mère en voyant passer une jeunette de 16-17 ans avec un petit short (mignon pas vulgaire, la différence est parfois mince mais on la voit!). Je n’étais pas du tout jalouse, je trouvais ça chouette car à son âge (et même aujourd’hui à 33 ans) je n’aurais JAMAIS osé. 1) parce que j’avais des formes que j’arrivais mal à apprivoiser (+ une acné terrible qui a ravagé durablement la confiance que j’aurais pu avoir en moi-même) et 2) je crois qu’il y a 15-20 ans, le rapport des ados au monde de la mode et de la beauté n’était pas le même. Perso quand je vois des photos de mon adolescence, j’avais toujours des trucs hyper larges, pas de maquillage mais à l’époque beaucoup de filles de mon entourage étaient comme moi. Aujourd’hui, ça a bien changé avec Internet, etc. Ma mère ne m’a jamais appris les « trucs » de la beauté, de la féminité, etc. Aujourd’hui, en un clic tu sais comment faire ceci ou cela et c’est bien, je trouve (si ça tombe pas dans l’excès).
    Et je suis d’accord: le regard et les éventuels commentaires de l’entourage sont déterminants. Il faut réussir à encourager sans forcer ni se moquer, relativiser sans prendre la chose trop à la légère car être mal dans sa peau à l’adolescence, ça peut durer looongtemps (perso j’ai commencé à me regarder un peu différemment vers 25 ans).
    Et aujourd’hui je sais que je suis encore jeune mais je sais aussi que je n’ai plus 20 ans, je commence tout juste à m’accepter et les rides apparaissent (+ autres réjouissances éventuelles!) et si je retournais en arrière je crois que j’oserais plus de choses… Mais ça c’est facile à dire à posteriori! ;-)

  • #82 Sophie le 2 août 2014 à 18 h 20 min

    Bonjour Hélène
    Alors moi ado j’étais très complexée , quand je vois les photos aujourd’hui je me dis que j’avais un très joli corps
    Du coup ce recul me permets aujourd’hui, du haut de mes 37 ans , de relativiser car je me dis que lorsque je verrais des photos de moi ( quand j’aurais 60 ans ) je me trouverais certainement canon ( haha) ! D’une certaine manière cette expérience me fait profiter de ma « joliesse  » actuelle :-)
    Ps : ma mère me disait que j’étais jolie à 20 ans et je ne la croyais pas , aujourd’hui j’apprécie beaucoup plus ses compliments . En effet les parents jouent un rôle important dans le regard que l’on porte sur soi

  • #83 Malo le 2 août 2014 à 19 h 49 min

    Coucou tout le monde,
    Ce billet résonne en moi puisque je me suis mis en maillot de bains pour la première fois a 21 ans. J ai passe mon adolescence a me cacher les genoux que je considérais hideux. Donc pas de plage, j étais le porte manteaux attitré dans toute les colos que j ai pu faire. Avec du recul c était débile, con, idiot… J étais fine et grande en plus. Après plusieurs grossesses, je n expose plus mon corps flingué. J aurai donc montré mon corps en tout et pour tout 5 ans. Pffftttt….
    J ai réussi a convaincre une jeune copine qui refusais de montrer ses pieds et ses cuisses de kiffer sa jeunesse… Qu après on regrettais. :(
    C est fou les barrières mentales… :(

  • #84 Anne-Sophie d’Aïnhoa le 2 août 2014 à 21 h 07 min

    Ton billet me parle beaucoup car, ado, j’étais complexée par ma poitrine que je trouvais trop lourde et par mes mollets asymétriques. J’ai même passé un été à me planquer dans ma chambre en survêtement, refusant d’aller à la plage car j’avais pris un ou deux kilos… Aujourd’hui, je me sens bien mieux dans ma peau et j’aimerais dire à l’ado qui psychotait sur son physique qu’elle était mignonne et qu’il faut s’assumer telle que l’on est (même si c’est un long travail);)

  • #85 Hélène le 2 août 2014 à 22 h 06 min

    C’est ça finalement, on voudrais pouvoir parler à notre ancien moi ;-)
    Merci pour tous vos commentaires, c’est vraiment chouette !

  • #86 cece21 le 3 août 2014 à 0 h 43 min

    Ah les chanceuses ! Moi j’étais toute dodue et devenir adulte m’a au contraire affinée, donné un corps et un visage plus harmonieux. D’ailleurs les gens me le disent… Par contre je me suis toujours habillée sans en tenir compte, je me disais « bon bah de toute façon je peux rien y faire je suis grassouillette c’est comme ça ». Les ados élancées profitez en !

  • #87 Aurélie le 3 août 2014 à 11 h 01 min

    Bonjour Hélène, les filles, les garçons

    350 régimes plus tard, je regrette mon corps d’ adolescente.Je regrette de ne pas l’ avoir laissé grandir….sans contrainte.
    Je n’ ai que 25 ans mais je suis déjà bien abimée de l’ extérieur….Si j’ avais laisser le temps au temps comme on dit!

  • #88 Inès le 3 août 2014 à 12 h 15 min

    Salut Hélène je te suis depuis quelque temps . Tu es un peu comme une grande soudeur du maquillage ^^.Je suis tout a fait d’accord avec toi. En tant qu’adolescente, je trouve que l’on ne prend assez conscience de notre corps. on s’identifie trop aux magazines, aux youtubeuses américaines , « au normes de la société »( terme assez subjectif). Même si je trouve toujours un truc qui va pas personnellement je relativise ce qui n’est pas le cas de tous le monde alors merci d’avoir écrit ce post qui va aider certaines de mes amies qui ne se sentent pas du bien dans leur corps.

  • #89 Hélène le 3 août 2014 à 12 h 21 min

    Inès: ça me fait plaisir si ça peut servir un peu ;-)

  • #90 Lily le 3 août 2014 à 13 h 09 min

    Moi même ado, j’ai toujours été plus rondelette que la moyenne, 10 kilos de plus que toutes mes copines, aujourd’hui encore j’ai 20 ans et toujours avec des formes comme on dit. Donc je n’ai jamais été une gazelle, comme tu dis ! Mais je suis entièrement d’accord avec toi sur ton message, trop de jeunes filles sentent une pression extraordinaire sur leurs épaules et s’inventent souvent des bourrelets imaginaires (ce qui je l’avoue est parfois mon cas, haha) alors qu’elles sont sublimes !

  • #91 Johanna le 3 août 2014 à 17 h 07 min

    Ce qui est rassurant, c’est que les adolescentes d’aujourd’hui ont l’air plus sûres d’elles. Elles semblent être des femmes fortes, certaines de leurs atouts. Bravo les filles!

  • #92 lixlie le 3 août 2014 à 20 h 01 min

    Coucou Hélène,
    Ton post m’a fait penser à une phrase que ma maman me disait (fichtre dit) souvent : « Aime-toi, personne ne le fera mieux que toi ». Ado, je ne comprenais pas (j’étais complexé, parce que pas très grosse). Aujourd’hui, j’ai pris de l’age (beaucoup), des kilos (surtout) et bizarrement, je suis bien dans mes tongs (saison oblige) lol.
    Carpe Diem et corpus tu um ;-)

  • #93 adélie le 4 août 2014 à 9 h 13 min

    CoucouHélène et tout le monde ! De retour de vacances entre deux séances de lessive et l’ouverture détestée du courrier, je prends quelques instants pour passer chez toi et là, quel sujet! Rien n’aurait pu mieux illustrer ton propos que cette photo de gazelle de mon point de vue. On n’a pas toutes été jolies, ni même été bien notre peau, mais comme elle, on a toutes été jeunes, avec une peau ferme, pas encore détendue par le poids des années, des tissus neufs en fait. Je dirais qu’on a toutes eu la beauté du diable, ou beauté de la jeunesse et c’est aussi magnifique qu’éphémère cette étape de la vie. Alors je suis d’accord avec toi, ça fait plaisir à voir et on a envie de dire à ces gamines : enjoy it !

  • #94 Rebecca le 8 août 2014 à 0 h 29 min

    Je me rappelle de cet article qui m’avait beaucoup de bien, à moi, jeune fille de 22 ans. Merci Hélène!

  • #95 Hélène le 8 août 2014 à 9 h 33 min

    Merci les filles pour vos commentaires ;-)

  • #96 Mathilde-Madrid le 8 août 2014 à 20 h 22 min

    Je rentre de vacances et je viens de voir ton post et c’est exactement ce que je me suis dit sur la plage cette semaine… comment peut-on être si obsédée à cette époque là alors qu’on a un corps si splendide? l’absence de cellulite et la fermeté et le plus marquant pour moi. Je suis toujours grand et fine mais alors il faut le dire le poumpoum short ne me fais plus honneur (mais je m’en fiches je le mets quand même! ;) c’est la différence: avec l’âge on apprend à assumer). Et justement hier j’étais en cabine d’essayage à coté de deux ados et l’une hésitait entre deux shorts taille M ou L, car le M soit disant « faisait ressortir ses fesses ». Je n’ai pas pu m’empécher de lui dire de prendre le M, qu’elle avait des jambes magnifiques et qu’elle devait en profiter :)

  • #97 tatite le 10 août 2014 à 14 h 44 min

    Je suis plutôt reconnaissante de ce que la vie m’a donnée sur le plan mental car quand j’étais ado, je n’ai jamais été torturée du cerveau à propos de mon physique… Quand j’avais 12 ans, mes deux meilleures amies mesuraient déjà 1m72 avec des jambes interminables, de vraies déesses sur la plage (je vivais à la Reunion) et pourtant elles détestaient se mettre en maillot et se trouvaient tous les défauts du monde (trop blanches, pas assez de formes) et moi toute petite et bien en chair à côté, je les trouvais magnifiques et je ne comprenais pas leurs complexes, tout en me trouvant moi-meme pas trop mal… On s’est perdues de vue, mais j’espère franchement qu’elles en profitent maintenant, 15 ans plus tard !

  • #98 Lamia le 27 août 2014 à 16 h 10 min

    J’ai 25 ans et je préfère mille fois plus mon corps et tout aussi ce que je dégage.
    Car au final, on a beau être bien faite (foutue) si l’on n’a pas confiance en soi cela n’en vaut (quasimment) pas la peine.
    Mais je suis entièrement avec vous sur le fait qu’il faut en profiter et être sûre de sa confiance et de sa séduction.

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.