Mes kilos sont partis, par Seccotine

19 décembre 2007

« En février dernier, j’avais 29 ans, ça faisait trois mois que j’avais des douleurs terribles à l’abdomen, et comme ça faisait trois nuits que ne je dormais pas tellement j’avais mal, que j’avais 39 de fièvre et qu’il suffisait de me regarder le bide pour que je crie, je me suis retrouvée aux urgences. Examens multiples (appendicite, lithiase vésiculaire, hépatite, cancer ?), diagnostic final : maladie de Gilbert.

La maladie de Gilbert est une maladie génétique bénigne, qui se déclare entre 25 et 35 ans, et touche environ 5% de la population mondiale. Il s’agit de la diminution puis l’arrêt de la fabrication par la vésicule biliaire d’une enzyme, la bilirubine-glucuronosyl-transférase. Le symptôme principal et quasi systématique est une augmentation de la bilirubinémie, provoquant un ictère (une jaunisse) plus ou moins marqué et plus ou moins permanent. Un des rares symptômes associés est une douleur très vive au côté droit, provoquée par des spasmes de la vésicule, à chaque arrivée de lipides dans l’estomac. Evidemment, j’avais tiré le gros lot.

Cette maladie n’étant pas dangereuse, il n’y a pas de traitement. Je suis rentrée chez moi avec trois boîtes de Viscéralgine, une ordonnance de renouvellement, et un unique conseil : arrêter les lipides.
Comme je suis pas le genre à boulotter des anti-douleurs à chaque repas, j’ai arrêté les lipides.

Alors bien sûr, il y a d’abord eu le deuil de la bouffe.

Quand ça fait trente ans que manger est un plaisir sans cesse renouvelé, que vous vous délectez de pain frais, de fromages et de vin, de viandes, de patates et de bon petits plats en sauce, que vous considérez les légumes comme le mal incarné et les yaourts light comme la preuve tangible que tout fout le camp dans ce pays, et que du jour au lendemain on vous explique qu’à partir de maintenant c’est 0% de matières grasses ou continuer à vous rouler par terre de douleur avant, pendant et après les repas, ça fait un choc.

En même temps, quand au bout de quelques semaines (temps nécessaire à la « détoxification » de l’organisme), vous vous rendez compte que c’est vrai et que vous arrivez à dormir la nuit et à passer la journée en station verticale plutôt que pliée en deux, vous vous dites que finalement, la Tomme d’Artois au petit déj, vous n’y teniez pas forcément tant que ça.

Et comme l’organisme humain est bien fait, de la même façon que pendant l’enfance, en perdant sa capacité à produire la lactase, il vous avait développé une bonne petite aversion pour l’odeur du lait frais, au bout d’un moment, la vue des lardons rissolant dans la poêle pendant que le reblochon attend sagement d’être passé au four façon tartiflette a plutôt tendance à vous coller la nausée qu’à vous faire saliver.

Non, vous allez rire, mais le plus dur, ça a été le deuil du poids.

100 kg, c’est le poids qu’affichait ma balance il y a encore un an… Pas tout à fait, d’ailleurs. Plutôt 105kg, pour 1m61. Est-ce que j’étais obèse ? Oui, à en juger par le sacro-saint IMC, indubitablement.

Est-ce que j’en souffrais, comme le hurlent les adeptes du « manger sain, bouger plus » ? Pas le moins du monde. La détresse physique et morale des obèses, ça me faisait bien rigoler.

Moi, avec mes 100kg, j’étais bien dans ma peau, je me trouvais jolie, je filtrais naturellement les con(ne)s qui se feraient tuer plutôt que d’adresser la parole à une grosse, et je filtrais activement les con(ne)s qui arrivaient avec leurs bons conseils sur ce qu’il fallait que je fasse pour « m’en sortir ».

Aujourd’hui, j’en suis à 70kg . A peine. J’ai perdu un tiers de mon poids.

Est-ce que je me sens mieux, comme me le demandent 75% des gens à qui je parle ? (« hein, mais tu te sens mieux, quand même là, hein ? Tu DOIS te sentir mieux, sérieusement ?) Non.
C’est vrai que je ne suis pas essoufflée en montant un escalier, mais je n’ai JAMAIS été essoufflée en montant un escalier. Ni en dansant pendant des heures, d’ailleurs.
Par contre, j’ai des coups de barre terribles. Il suffit que je rate de quelques heures l’heure du repas, ou que je passe la soirée à m’agiter sur une piste de danse, pour que je sois au bord de l’évanouissement.
Ca, ça ne m’arrivait jamais, avant.

« Oui, mais tu dois trouver plus facilement à t’habiller, quand même ? » Héééé ben non. Mon sacro-saint pourvoyeur de fringues, Holyclothing, qui fait tout ce que j’aime pour les prix que j’aime, démarre au 50. Pas de bol.
Paradoxalement, maintenant, je rentre dans les tailles qu’on trouve dans tous les magasins (42-44), et je ne trouve plus rien à me mettre, tellement ça me déprime de me retrouver à porter les mêmes fringues complètement impersonnelles que tout le monde (je HAIS la mode), ou de devoir claquer le tiers de mon salaire dans une petite boutique de créateur pour avoir une robe rigolote qui ne sera qu’à moi. Je crois que je vais me remettre à la couture, tiens. Sauf que j’ai pas le temps.
Alors niveau fringues, c’est la misère.

Et puis mon poids, dont personne ne me parlait (n’osait me parler ? Hinhinhin), maintenant il ne se passe plus une journée sans qu’on m’en parle. C’est LE truc tout trouvé pour m’adresser la parole, pas besoin de se casser la tête
à être créatif. Vous n’imaginez pas les conversations intéressantes que ça peut donner.

Il y a ceux qui me trouvent trop mince, et qui s’inquiètent, chaque semaine, que j’aie l’air d’avoir encore perdu du poids. Et que ça ne rassure pas quand je leur dit que oui, j’ai encore perdu 1 ou 2 kilos le mois dernier, mais j’y peux pas grand-chose, d’accord ?

Il y a ceux qui trouvent qu’il faut continuer l’effort et perdre encore 10kg. Et qui roulent des grands yeux quand je leur dis « oh ben oui, même 20 ou 30, hein, le rachitisme est à la mode ! », parce que c’est quand même pas des façons de réagir aux encouragements.

Il y a ceux qui veulent savoir quel régime j’ai fait. Et qui poussent des hauts cris au nom de l’équilibre alimentaire quand je leur dis que j’ai presque SUPPRIME les lipides. Et que non, le classique « petit plaisir » qu’il FAUT s’autoriser, (c’est obligatoire, tous les psys le disent), vu qu’à la deuxième bouchée je me tords de douleur, je suis pas trop fan.

Il y a celles qui veulent l’adresse de mon diététicien… et qui s’indignent qu’il FAUT être suivi par un diététicien, et que non, tous les diététiciens ne sont pas des charlatans et que la leur, qui est super-sympa et super-à l’écoute, les a aidées à perdre, si on compte tous les régimes, plus de 65 kilos (et à en reprendre 80, à en juger par leur apparence).

Il y a ceux qui trouvent que maintenant, je vais faire des ravages auprès de la gent masculine et qui ont justement quelqu’un à me présenter… Et qui ne comprennent pas que non, si l’année dernière je clamais que je ne voulais pas de mec, c’était pas parce que de toute façon j’avais aucune chance d’en attirer un. J’en attirais déjà, j’en attire encore, j’en veux toujours pas, merci.

Et moi dans tout ça ? Moi, je commence à m’habituer et à faire le deuil de mes kilos perdus. Vu que j’ai à peu près aucune chance de les récupérer, il faut bien, hein ?

Le plus dur, ça a été la fourchette sternale (grosso modo, les clavicules). La fourchette sternale, ça me traumatise.

Quand on est obèse, la fourchette sternale, elle est suffisamment enrobée pour ne pas se montrer, sauf quand on se penche en avant, et en règle générale je ne me penche pas en avant quand je suis devant une glace. C’est des
trucs à se faire mal.

Quand on maigrit, la fourchette sternale se met à apparaître, même quand on se tient raisonnablement droite. Et ça, comment vous dire… C’est un peu comme quand j’avais quatre ans, que les histoires de squelette me terrifiaient et que mon cousin Jérôme m’a expliqué que j’avais un squelette A L’INTERIEUR DE MOI. Ca me fout les jetons.

Pour le reste, je ne me suis pas VUE maigrir. J’ai juste changé de pantalons au fur et à mesure qu’ils me tombaient sur les chevilles quand j’enlevais ma ceinture. Et je les ai balancés au fur et à mesure, parce qu’il n’y a rien de plus déprimant qu’un pantalon dans lequel on ne rentre plus.

Je me suis juste habituée aux deux sacs à moitié plein qui témoignent que mon ancien 105 E s’est transformé en 95 C. Et aux deux sacs complètement vides qui me gigotent sous les bras à chaque fois que je les lève pour marquer la mesure en tapant des mains.

Parce que j’ai peut-être changé d’alimentation et perdu du poids, mais plutôt crever que de me mettre au sport ou aux crèmes tructrucs qui retendent la peau, j’ai toujours mes principes, faut quand même pas déconner, ho. :o)

Signé : Seccotine »

144 commentaires Laisser un commentaire
Ô toi, lectrice !

Vous aimerez aussi

144 commentaires

  • #1 Hélène le 19 décembre 2007 à 10 h 22 min

    J’adore ta question Dorothée ;-)

  • #2 Seccotine le 19 décembre 2007 à 10 h 47 min

    Aaaaaah !!!! J’avais oublié que c’était aujourd’huiiiiiii !!!

    Bon, juste un petit mot en vitesse pour dire merci à celles (ceux ?) qui commentent (pis merci à Hélène pour le "squat", hein !), je lirai tout ça plus en détail dès que j’ai 5 minutes parce que là manque de bol c’est le b… au bureau !

    Juste, non, mon toubib est pas pour le retrait de la vésicule (j’ai passé un bon moment entre coupera/coupera pas, et le gastro entérologue a dit que non, coupera pas, parce qu’il paraît qu’avant on coupait facilement et ça déplaçait juste le problème sans le résoudre). Bon, je garde ma vésicule et mon régime, du coup. :o)

    Sinon, pour le diagnostic, thesunshadow, c’est un diagnostic par exclusion : une fois viré tout le reste (à force d’échos, scanners, radios, prises de sang à répétition), ils ont dit, bon, ben c’est rien d’autre donc c’est ça. Huhuhu.

  • #3 Fran le 19 décembre 2007 à 10 h 10 min

    Bonjour à Tous !!

    Merci Seccotine pour ce joli billet si savament ( ya une faute ? ) écrit. J’aime le ton. J’aime le contenu. On sent bien que tu étais déjà bien dans ta peau que cette maladie n’a pas changer grand chose à ton moral. Et c’est tant mieux. Car c’est pas facile de vivre avec une maladie. Surtout quand ça modifie l’alimentation.

    Pour les fringues c’est plus chiant déjà. Moi aussi j’aime pas voir ma fringue sur une autre. Et puis moi aussi je trouve de moins en moins de fringues qui me vont sans que cela ma coute un bras.

    Pour les "autres" …. on ne changera pas le monde. Les gens ne réflechissent pas toujours à ce que tu vis avant de parler. Y’en a ça les apeure de te voir maigrir parce qu’eux n’en sont peut-etre pas capable alors te voir "maigrir facilement" ça les met en rage quelque part. Sais pas si on me comprend bien là.

    Moi tout ce que j’en dis finalement c’est que peu importe le physique qu’on a, l’important c’est d’entretenir sa santé pour vivre le plus longtemps possible et continuer à voir le monde avec nos yeux de grands enfants. Oui j’aime vivre.

    Bisous BIsous

  • #4 turquoise le 19 décembre 2007 à 10 h 16 min

    Boudiou ! avec la sacrée personnalité que tu sembles avoir, pas étonnant que tu n’aies pas de problème pour te faire des amis et attirer les mecs , quel que soit ton poids par ailleurs !

  • #5 imane le 19 décembre 2007 à 10 h 20 min

    quand j’étais plus jeune , j’aurai vendu mon âme au diable pour maigrir , j’aurai souhaité choper n’importe quelle maladie pour me delester de tout ces kilos "en trop"…Car moi bien sûr ces kilos en trop comme toi , je ne les ai jamais vu s’installer , ce sont les paroles blessantes d’abruti(es) qui me torturaient l’esprit..Et pourtant je fais une taille 42 44 Pour 1m69 , y a pas de quoi s’affoler..
    Comme toi , mon poids ne m’a jamais rendue essouflée ou donné mal au dos , ni empêché de respirer .
    mais même si je suis adulte , une grande fille quoi , j’évite toujours les gens qui m’ont connue il y a 10 ans pour ne pas avoir à subir leurs phrases genre: mais tu as trop grossi , tu te laisses aller , il faut faire qq chose…???
    La prochaine fois , je vais leur balancer :toi , en tous cas , t’es toujours aussi constant dans ta bêtise.
    Bon courage seccotine et merci pour ce texte qui resonne en moi.

  • #6 Dorothée le 19 décembre 2007 à 10 h 21 min

    Juste une question spontanée avant d’y réfléchir un peu plus avant: ça sert à quoi la vésicule biliaire? ma grand’mère m’a toujours dit qu’elle se l’était fait enlever dès qu’elle avait pu, ça voudrait donc dire que ça ne sert à rien qu’à nous embêter, si tu l’enlèves tu pourras remanger du foie gras et du confit et retrouver tes seins, tes bras et tes adresses de fringues ou rien à voir?

  • #7 imane le 19 décembre 2007 à 10 h 23 min

    attention , j’ai oublié de dire que maintenant , l’important pour moi est de rester en bonne santé , j’ai assez mûri pour ne pas souhaiter avoir un symptome amaigrissant.

  • #8 Esme le 19 décembre 2007 à 10 h 26 min

    la vesicule biliaire sert avant tout a secreter la bile qui permet de pré digerer les aliments. maintenant on peut vivre sans vesicule…

  • #9 Esme le 19 décembre 2007 à 10 h 27 min

    j’ajoute pour que ce soit plus clair, que la bile est fabriquée dans le foie, mais est stockée dans la vesicule pour ensuite digerer les aliments.

  • #10 thesunshadow le 19 décembre 2007 à 10 h 28 min

    Bonjour Seccotine! j’ai une question à te poser : comment ont-ils découvert que tu avais cette maladie? Depuis plus de 6 mois, j’accumule les examens, radios, échos… à cause d’une douleur à droite au niveau des côtes et ils ne trouvent rien. On m’a également conseillé d’arréter les produits laitiers, sauf que je suis végétarienne et franc-comtoise donc si j’arrete le fromage, autant dire que je ne mange plus rien :-) On m’a également parlé de problèmes de spasme, vésicule mais j’y connais pas gd chose. Merci de ton témoignage et bon courage!

  • #11 sophie202 le 19 décembre 2007 à 10 h 30 min

    rahh là les gens se mèlent de quoi des fois… Quand je suis partie 6 mois en guyane pour le boulot les gens me disaient et avec ton chéri t’as pas peur? qd j’ai prolongé d’un mois les gens m’ont dit, mais t’as pas envie de le retrouver?… Mais mélez vous de ce qui vous regarde les gens !!

    j’admire ta force de caractère et ta joie de vivre seccotine. J’admire aussi la sérénité que tu as face à la maladie, c’est pas si courant qqn qui a la force de faire ce qu’elle a faire pour aller bien et en plus sans gémir outre mesure (bien sur qu’on a le droit de gémir un peu on est pas des machines tout de même ;-))

    par contre, si c’est bien ce que je pense, une fourchette sternale (savait pas que ça s’apellait comme ça) bien déssinée (surtout pas sailliante hein je sais pas si c’est clair) je trouve ça magnifique ;-)

  • #12 elisa le 19 décembre 2007 à 10 h 31 min

    salut seccotine ! je pèse 97 kilos pour 1m65 depuis 17 ans (avant je rentrais dans le 38). Mon 38 ne me manque pas mais le 48 c’est pas le top non plus…j’aimerais faire du 42 quoi. Il m’est quasi impossible de faire du sport, je suis essoufflée dès que je monte mes escaliers ! et j’ai pas le courage …(je detestais déjà faire du sport quand j’étais mince !) alors ça me stresse un peu l’idée que tu te sentes encore plus fatiguée depuis que tu as perdu du poids. C’etait la seule chose qui me donnait le courage d’entreprendre un régime : retrouver la forme ! est ce que quand même, tu te sens pas plus légère ? car porter 40 ou 50 kilos de plus que son poids "normal" sur soi, ça me semble quand même…pesant, non ?!! en tout cas, ça fait toujours plaisir les témoignages de grosses qui le vivent bien. Moi pour être honnête je crois que je le vis pas si bien que ça. Les mecs me manquent ! eh oui… ils se sont fait très rares depuis que j’ai pris 30 kilos. Et je ne peux pas les en blâmer, je ne suis moi même pas super attirée par les gros. bises à toi secotinne !

  • #13 miss isabelle le 19 décembre 2007 à 10 h 31 min

    ILS veulent que je maigrisse parce que j’étais si belle avec mes 50 kg ( et même 42 mais là non quand même j’ étais trop maigre ) et là je fais 80 kg et je me regarde dans la glace je suis pareille pour moi ; ils ne comprennent pas , j’ ai eu un accident de voiture qui a modifié mon visage a 20 ans alors moi a 50 kg ça ne veut plus rien dire c’est cela tu dois faire le deuil d’une image de ton corps , j’ ai fait le deuil de mon visage la question que vois tu dans la glace toi ou l’ ancien toi et si tu peux vivre en harmonie avec ce nouveau toi et envoyer bouler tous ces raseurs qui ne parlent que de toi , ton ancien toi , ton nouveau toi , ton futur toi et sinon toi ça va , le boulot , la vie quoi ,

  • #14 Dorothée le 19 décembre 2007 à 10 h 33 min

    Ah Esme, tu vas pas t’échapper comme ça toi qui as l’air intelligente et scientifique, si elle se fait enlever la vésicule les problèmes sont finis ou pas? Je ne dis pas qu’il faut se faire opérer pour manger du saucisson et de la crème chantilly (quoique…), mais genre, une crise d’appendicite qui serait la bienvenue?:-D

    Hélène j’ai écrit sans réfléchir plus, poussée par la curiosité, mais en me relisant je comprends ce qui te fait marrer :-)

  • #15 Roxy33 le 19 décembre 2007 à 10 h 35 min

    Oui, le rachitisme est à la mode. On peut se sentir bien plus ronde, ou même être plus jolie (certaines de mes copines n’étaient pas minces, mais tellement superbes!), pourtant les gens s’en fichent. Et c’est vrai, ils nous foutent la paix avec notre poid jusqu’au jour où on en perd. C’est presque à regretter à chaque fois.
    Moi même, j’ai perdu à peu près 15 kilos, ce qui n’est rien du tout, et pourtant on me fait chier avec ça à longueur de temps.
    Mais je ne pense pas qu’on soit obligatoirement "mieux" parce qu’on a minci. ça dépend comment on s’assume.
    Je ne m’assumais pas, alors maintenant, je me préfère comme ça. Mais si on s’assume avec des rondeurs, on sera trois fois plus jolie que si on est mince sans s’assumer. Non?
    En tout cas, merci à Secotine avec son joli billet^^
    Bisous

  • #16 sophie202 le 19 décembre 2007 à 10 h 35 min

    j’aime beaucoup ton commentaire miss isabelle…

  • #17 Hélène le 19 décembre 2007 à 12 h 37 min

    "ils nous foutent la paix avec notre poid jusqu’au jour où on en perd" : c’est tellement vrai Roxy33 !
    Personne ne fais jamais de réflexion sur mon poids, en revanche on me dit de temps en temps d’un air extasié "mais tu as maigri ?". Ce à quoi je réponds (avec délectation, hin hin), "pas du tout, j’ai pris 4 kilos" (en plus c’est vrai).

    Fanchette tu fais bien de poser cette question, c’est parfaitement en rapport avec el sujet du jour.

    missisabelle j’en reviens pas ! C’est vrai qu’on vend des vers solitaires sur le net ?? Mais c’est immonde !!! Jusqu’où ira la connerie et la cupidité pour faire correspondre les gens aux canons et aux diktats ???

    Pourquoi pas vendre un cancer ou le sida pendant qu’on y est, ça aussi ça fait maigrir…

    globulita il n’y a aucun problème, ton commentaire n’est absolument pas trollesque !

  • #18 Delphinoid le 19 décembre 2007 à 10 h 40 min

    Seccotine, merci pour ce récit! Pfiou, les gens sont parfois bien bêtes, y a pas à dire!!! Heureusement que tu as un sacré caractère! :))))

    J’ai des petits problèmes à la vésicule aussi (mais nettement moins graves que toi), c’est vrai que c’est super casse-pieds mais je me dis en lisant ton histoire que c’est rien du tout comparé à ce qui aurait pu m’arriver…

    En tout cas, je te souhaite beaucoup de courage pour surmonter ton entourage parce que je comprends qu’à force, ce soit saoulant toutes ces réflexions!

  • #19 le chat le 19 décembre 2007 à 10 h 41 min

    Moi aussi je suis grosse et bien dans ma peau, et ce qui m’énerve le plus c’est le fait que les gens minces se sentent le droit de parler et de juger notre poids. Tu pers 5 kg et voilà les considérations de tout un chacun pour t’encourager à continuer. Ben non, moi je ne veux pas que l’on me parle de mon poids, que je maigrisse ou que je grossisse, je ne suis pas une vache qu’un maquignon est en train de vendre au comice agricole. Et c’est vraiment l’effet que cela me fait quand on m’en parle. Et si quelqu’un me dit que j’ai grossi, je remercie comme si c’était un compliment, pour lui montrer l’incongruité de sa réflexion. Pourquoi faudrait-il que je culpabilise ? Si je veux être mince j’arrête de manger tout ce qui est bon et je maigris, mais je suis épicurienne et j’aime cuisiner. Et chacun a le droit d’être comme il veut être et comme il le sent.
    bonne journée à toutes et tous.

  • #20 Esme le 19 décembre 2007 à 10 h 45 min

    le probleme ce n’est pas la vesicule en elle meme, c’est genetique, si c’etait si simple comme une fabrication accrue de caillots par exmeple, on lui aurait proposé l’ablation.

  • #21 Dorothée le 19 décembre 2007 à 10 h 48 min

    Bon, plus sérieusement, ça ne m’étonne pas que ce soit désagréable, quand j’ai maigri il y a quelques années je m’étais fait un "enterrement de vie de ronde" en me baffrant de tout ce que j’aimais et en tripotant toutes mes rondeurs :-)….et puis maigrir, je le voyais comme une amputation, de ma féminité en premier lieu, même si je n’assumais pas totalement l’image que je donnais (sinon je n’aurais pas fait de régime, mais mon corps je l’aimais aussi comme ça). En fait si je pouvais perdre juste des épaules et retrouver juste une taille un peu marquée ça m’irait très bien (oui parce que j’ai retrouvé mes rondeurs successivement bien-aimées et haïes, entre-temps). Et maigrir effectivement, c’est comme en sens inverse grossir, on est un peu perturbée, on savait très bien ce qui nous allait avant, et les trucs qu’on peut mettre en valeur ne sont plus du tout les mêmes…en sens inverse, en maigrissant, j’avais quand même été ravie de pouvoir me rhabiller dans les boutiques normales, je me souviens que je faisais des razzias chez Zara en 42 sans même essayer les trucs et je ne me plantais jamais pour les coupes, c’était facile, mon corps ressemblait à celui de mes 18 ans, un mélange de rigueur et de souplesse et c’était canon :-)

    Bref….en revanche les gens chiants c’est pénible, quand j’ai grossi heureusement que j’ai eu des gens qui ont aimé me voir avec des rondeurs avant même que je ne prenne conscience desdites rondeurs…mais bon, ceux qui se mêlent de tout et imaginent à ta place ce que tu veux etc, à éviter…en fait c’est un sujet qui revient souvent ici, que ce soit quand on parle des envies ou pas de bébés, de mariage, de plein de choses…et justement ce qui est cool ici c’est qu’il y a peu de jugements de ce genre, c’est ce que j’aime…

    Sinon….des injections de botox dans la fourchette sternale pour la re-rebondir un peu, nan? ;-)

    Un grand merci pour ce texte génial :-)))))

  • #22 lizou le 19 décembre 2007 à 10 h 50 min

    Seccotine
    C’est peut etre parce que cette perte de poids t’as été imposé qu’elle te gene, parce que je pense sincérement qu’il y a quand meme des bons cotés à avoir maigri (déjà etre moins lourd à porter, te caser dans le bus comme une lettre à la poste, moins solliciter tes articulations…ect
    sinon c’est sur que changer d’image d’un coup c’est dur à gérer, à se reconnaitre.

  • #23 Man0u Man0u le 19 décembre 2007 à 10 h 53 min

    Merci pour ce billet très bien écrit !
    Ma mère a une maladie qui elle aussi lui interdit ( officiellement ^^ ) de manger des levures, des sucres complexes, des sucres tout court et tout un tas d’autre trucs en plus de ses allergies. Donc c’est soit elle mange normalement et elle vit avec son Syndrome de Fatigue Chronique ( du à un candida albican ), soit elle fait ce qu’elle appelle son "regime cro-magnon" avec que des aliments de base : légumes frais et bio, viandes-pas-en-sauce, et pas de pain, pas de gateau, pas de fromage ( surtout pas !) etc etc … Generalement elle tient, 2 semaines, reprend du tonus et arrete après parceque c’est juste pas vivable.
    Enfin brefn merci pour ce joli temoignage !

  • #24 Diripouf le 19 décembre 2007 à 10 h 55 min

    Tiens, c’est rigolo, moi j’avais une copine anorexique (malade, hein, pour de vrai, clinique et tout) qui me disait que les gens la persecutaient limite en lui disant "Mais t’as pas honte, arrete de vouloir ressembler aux mannequins, c’est moche on voit tes os" etc etc… Dans son discours, elle sentait bien les peurs actuelles sur l’anorexie, et me disait que les gens avaient reporte leur discours moralisateur des gros sur les maigres, en gros.

    Alors qu’a l’opposee, j’ai une copine bien ronde (pas obese mais bon, un bon 85 kilos pour 1m60 quoi) a qui on ne disait jamais rien…

    Comme quoi y’a des cons partout :(

    En tout cas merci pour ton recit Secottine, c’est tres etonnant ce que tu dis sur la forme et la fatigue, moi c’est LE truc qui me foutrait la trouille dans l’obesite, le fait de ne plus pouvoir bouger comme avant, de s’essoufler etc…

  • #25 Fanchette le 19 décembre 2007 à 10 h 55 min

    Oh Seccotine, quelle histoire ! Bon courage pour vivre tout ça. J’aime bien les sacs à moitié plein et à moitié vide ! Tu as l’air de prendre ça avec humour mais on sent à te lire que ça n’a pas l’air rose tous les jours… En même temps : supprimer totalement les lipides, ça doit être compliqué au quotidien !

    Esme, moi aussi j’ai une question : si c’est le foie qui fabrique la bile (stocké dans la vésicule donc). Quand y’a plus de vésicule, elle est stockée où la bile ? Je sais Hélène, on n’est pas sur Doctossumo, mais si je peux me permettre, ça me permet de m’instruire ;-)

  • #26 Sonia, MISS BLOG 2007 le 19 décembre 2007 à 10 h 55 min

    Ce témoignage est magnifique et très très bien raconté. Merci SECCOTINE.

    Ma question est :
    Bonjour, je m’appelle Sonia, je voudrais acheter une maladie de Gilbert please ? C’est où qu’on la vend ?
    Booohhhh mais je rigole !!!
    Je sais qu’il ne faut pas plaisanter avec la maladie. Et avec la description de tes douleurs j’avoue que je préfère les garder mes kilos.

    Ca me rappelle un truc que je voulais faire ya quelques années mais on m’a pris pour une folle…
    J’avais lu un truc incroyable : avant, La Callas était obèse !
    Comme je l’ai toujours vue maigrichonne, je ne m’étais jamais posée la question…

    Je me suis dit que si elle était maigre c’était p’têt’ passqu’elle avait un tas de peine de coeur (avec l’aut’ binoclard tout vieux d’Onassis) et qu’elle pleurait tellement qu’elle pensait même plus à manger ?

    Et là, je venais d’apprendre le secret de son amaigrissement spectaculaire : elle a avalé un ver solitaire !!!!

    Vous savez, le machin qui se loge dans votre ventre et mange tout à votre place. Donc, mon objectif : bouffer un ver !

    Mais le problème c’est : où c’est que ça s’achète ces bestioles là hein ? Je me vois très bien arriver en caisse du rayon Viandes chez Carrefour : "euh… B’jour M’dame… 100 grammes de ver solitaire siouplaît !"

    Non mais vous imaginez le rêve ??? Pour perdre mes quelques kilos en trop, y aurait un truc en moi qui mangerait tous les nounours guimauve-choco à ma place !

    The dream of my existence : manger de la raclette et savoir que c’est un crétin de ver qui va gonfler à ma place !!!

    Mon ver chéri où es-tu ??? Viens mon beau ver… Viens voir Tatie Sonia… Viens chercher bonheur… Toi et moi on a une grande histoire à vivre ensemble !!!!

    J’ai parlé de ça à ma copine de Lyon et comme elle m’aime et qu’elle ne me traitera jamais de folle, elle m’a dit que j’avais parfaitement le droit d’élever un ver solitaire en moi-même. Que c’était mon ver à moi et que personne ne pouvait me l’enlever de force. Qu’après tout c’était un animal comme un autre et qu’y avait pas de raison de ne pas lui donner un peu de joie et de tendresse.

    Donc, voilà, je cherche un ver solitaire à adopter… Si vous en voyez un… Euh la couleur je m’en fiche, c’est pour consommer tout de suite !

    Rho pardon j’ai squatté les comm. Désolée, je voulais pas hein ….
    Je sors.

  • #27 Kilis Sex Symbol le 19 décembre 2007 à 10 h 58 min

    Oh la ma pauvre Seccotine, t’as pas de bol avec ta maladie rare et sans traitement, j’en ai une aussi (hyperplasie congénitale des surrénale sous forme non classique à révélation tardive ;-) oui ça me fait tripper de le dire à un médecin qui me regarde généralement en disant "héééééééé????" l’air abasourdi. Ca m’amuse moins si je dois lui demander de la cortisone, certes).

    En revanche la bêtise de certains me stupéfiera toujours.
    Je ne me sens pas de jugement de valeur sur une perte ou une prise de poids (déjà pour que je le remarque….faut qu’elle soit très visible :-) et j’aurai plutot tendance à demander s’il n’y a pas quelquechose qui a achangé :-D)

    Quant à donner des conseils : s’il y en avait qui marchaient, les amaigrisseurs auraient fait faillite. Et moi, mon boulot, c’est le conseil en formation.

    J’ai du perdre 5 kgs cet été, et à mon retour, tout le monde m’a félicité en me disant que j’étais magnifique. Je trouve que je suis magnifique de toutes façons, c’est pas la question. C’est le lien de cause à effet que je trouve pénible.

    Je confirme que si on n’est pas sportif à la base, on est essouflé quand on monte les escaliers, mince ou pas. Quand je pesais 46 kgs (pour 1m70, précision) je ne pouvais même pas envisager de monter au 5e sans ascenseur. J’ai repris du poids, le sport, et roule pour le 15 étage. Et maintenant, avec mes 77 kgs, je ne suis jamais essoufflée sauf après une course effrenée après le bus – qui comme d’hab arrive avec 5 minute d’avance.
    Mais non je ne digresse pas, voyons :-)

    Tout ça pour dire : félicitations pour ton bon esprit, Seccotine, il redonne espoir dans la nature humaine.

  • #28 miss isabelle le 19 décembre 2007 à 11 h 03 min

    sauf que le ver solitaire ne plus de faire maigrir et bien il abime le foie et diverses petites choses en même temps et plus il reste plus tu maigris et plus tu as de chances d’être super malade après avec des dégâts irréversibles : on peut trouver sur le net des sociétés pas recommandables qui en proposent mais elles ne parlent pas des effets secondaires dangereux

  • #29 Dorothée le 19 décembre 2007 à 11 h 04 min

    Sonia, c’est facile, pour un ver solitaire faut manger du porc pas bien cuit ou du saucisson un peu douteux, mais ça épuise, mon père a chopé ça à cause de sa curiosité culinaire illimitée….

    Kilis, j’adore ton comm, comme d’hab…:-)

    (merdum déjà plusieurs comms à l’aurore, je vais me peindre les yeux en bleu :-))))

  • #30 Kilis Sex Symbol le 19 décembre 2007 à 11 h 05 min

    Euh, Sonia, je ne voudrais pas casser ton trip, mais un ver solitaire n’a rien d’amusant en soi. Ce n’est pas un compagnon de voyage, c’est un parasite.

    Tu maigriras peut être (ce n’est pas une panacée, hein ! il se nourrit, mais il t’en laisse, sinon tu crève et lui aussi, il est pas con non plus). Mais tu seras sévèrement dénutrie.

    Tu auras la peau, les cheveux, les dents en sale état, tu seras fatiguée et irritable, et tu te sentiras faible en permanence.
    Tu as déjà vu un arbre assailli de parasites? Ben ce sera pareil pour toi.

    A coté, le régime protéiné c’est de la pisse de chat.

    Je ne suis pas sure que le choix ronde et belle OU mince et laide soit particulièrement intéressant.

    Toujours tentée?

  • #31 Fran le 19 décembre 2007 à 11 h 05 min

    @ Sonia : Bon DIeu mais où vas tu trouver tout ça hein ?? Oui je sais je te pose souvent la question ici ou ailleurs et presque jamais chez toi. Pas bien. Pas taper moi.
    Vas donc dans un magasin de peche, ya plein de vers en pots … peut-etre bien qu’ils en ont des solitaires. A défaut, tu peux aussi aller au service des maladies tropicales à la Salpétrière, tu soudoies un medecin et Hop !! Tu avales ton ver.
    Mais il ne grossit jamais le ver ??
    Parce que s’il grossit bah tu vas avoir le gros ventre. Et puis comment tu l’expulse la bete ?? Va bien mourir un jour non ?
    Bon je ne te prends pas une folle hein. Mais j’espère t’avoir convaincu de pas le faire ( gober un ver solitaire ).

  • #32 prof le 19 décembre 2007 à 11 h 05 min

    Je ne comprends pas les gens. Ils voient quelqu’un perdre 30 kg aussi vite, et ça leur semble normal ! Ils sont débiles ou quoi ?
    Perso, quand je vois quelqu’un maigrir j’ai toujours peur qu’il soit malade.
    Enfin, pour que je me rende compte que quelqu’un a maigri il faut qu’il ait vraiment beaucoup maigri, parce que comme je ne fais pas vraiment attention au tour de taille des gens, s’il perd 2 ou 3 kg pour moi c’est invisible.

  • #33 thesunshadow le 19 décembre 2007 à 11 h 07 min

    Merci de ta réponse, je vais donc continuer mes séries d’examens :-)

  • #34 Marouchka le 19 décembre 2007 à 11 h 13 min

    Sonia..Tu m’as bien fait rire… J’ai entendu dire qu’il existe des capsules contenant des oeufs de tenias. Info ou intox, je n’en sais rien… mais attention, que cela ne donne de mauvaise idée à personne, hein ! Parce que le tenia, c’est pas drôle !
    En attendant, j’ai eu il y a une dizaine d’année un ver solitaire… mes copine disaient en rigolant qu’elles auraient voulu que je leur file des rejetons de mon tenia… Mais tenia c’est pas seulement perte de poids (et j’en avais pas besoin en plus !) mais aussi grande fatigue, anemie, maux de tete violents, vertiges nausées, baisse de tension, maux de ventre, chute de cheveux… J’avais des cauchemars toutes les nuits en pensant à ce monstre dans mon intestin ! Et puis faut le faire partir totalement… Moi le traitement n’a pas fonctionné du premier coup…Depuis je ne mange quasi plus de viande ou alors ultra cuite… J’ai peur qu’un oeuf se cache dedans, c’est comme cela que j’aurais chopé le mien.

  • #35 lizou le 19 décembre 2007 à 11 h 13 min

    Les gens et le poids c’est bizarre de tout façon, pour certains je suis trop maigre, d’autres parfaite, pour certains j’ai un peu de gras et pour les derniers je suis un peu ronde. Résultat je sais meme pas si je suis grosse, maigre. alors j’aessaie de garder mon poids normal. Et le retrouver parce que j’ai un peu grossi.
    Mais ya quand meme un poids médical à respecter à mon avis meme si les bénéfices ne sont pas flagrants. Clopes ou pas je cours pareil mais bon sans ya moins de risque à long terme quand meme.

  • #36 Deborah le 19 décembre 2007 à 11 h 18 min

    Laisse tomber les réflexions des autres, Seccotine. C’est quand même incroyable le nombre de débiles qui s’autorisent des réflexions indiscrètes! Quand j’étais ado, on m’a balancé un jour dans les gencives que j’avais l’air dur, et que c’est pour ça que j’avais pas d’amis. Aujourd’hui, je pense que mon "air dur" (pour ne pas dire vache…) m’épargne d’entendre pas mal de bêtises de la part des autres… Prends l’air vache, Seccotine :-) !

  • #37 Arundathi le 19 décembre 2007 à 11 h 20 min

    Ton témoignage est trés interessant, Seccotine et bravo pour ton indépendance d’esprit!
    J’avoue que qq fois , je me suis égarée, en "me souhaitant "une maladie métabolique (comme un diabéte-léger) pour être obligée de faire un régime!
    Parce que moi ce qui me gêne c’est que je ne trouve pas grand chose qui me plaise pour m’habiller! je fais un bon 48, et il n’y a pas beaucoup de choix!

    Peux-tu dire deux mots à propos de ta fameuse marque de vêtements?
    Beaucoup plus jeune, je gambadais dans un petit 40 et j’ai encore qq bonnes copines qui traquent sans répit le moindre kilo, la moindre ride , qui ne supportent pas mon sur poids et parlent de ma silhouette d’avant avec des trémolos dans la voix! J’étais tellement mieux! la plus belle, blablabla!
    Elles versent des larmes de crocodile pour pleurer sur mon infortune d’avoir bien épaissi, et pourtant j’ai une vie super sympa bien remplie, des amis, de la famille, mais bof je suis "grosse" ….
    Tu vois comme c’est ridicule cette obsession de la minceur!
    Bizz

  • #38 mahaut le 19 décembre 2007 à 11 h 36 min

    Je suis toujours frappée par le rapport que les femmes entretiennent à leur corps. Je crois même que c’est le coeur de la féminité.
    Peut-être parce que le corps féminin est investi de contraintes sociales beaucoup plus fortes et martelées par la terre entière (tu serais mieux, tu devrais, maigris, grossis, fais du sport, etc.).

    Mais il y a quand même quelque chose de plus intime et de plus angoissant là dedans. Ce que tu dis sur la fourchette sternale me touche beaucoup, Seccotine : comme si ton corps était une enveloppe protectrice chargée de dissimuler l’intérieur et de tenir l’Autre à l’écart (surtout pas de mec, dis-tu…).
    Ca me touche parce que pour moi, qui fait une jolie et propre anorexie, c’était l’inverse : il y avait un vertige, une jouissance à voir les os apparaître, à leur voir saillir, à être au plus près de l’os.
    A te lire, je comprends que c’était peut-être un moyen de montrer l’intérieur, qui n’arrivait pas à s’exprimer autrement.

    Une dernière chose, que tu sais sûrement, mais que je te dis quand même : tu n’as certainement PAS perdu ta différence avec tes kilos.

  • #39 fanette le 19 décembre 2007 à 11 h 46 min

    Très intéressant et déconcertant témoignage. Déconcertant parce que je savais bien que toutes les filles grosses n’étaient pas mal dans leur peau, et au passage, j’ai remarqué que celles qui sont bien dans leur peau (grosses ou pas) attirent plus les gens et les mecs, ce qui est logique. Mais j’avoue que je croyais tout de même qu’il y avait une certaine fatigue de l’organisme, probablement variable selon le métabolisme des gens. Mais non. En tout cas, ton témoignage est intéressant parce que je suis d’accord : il y en a marre de cette dictature de la mode, et de l’aspect que l’on doit avoir.

  • #40 princessevarda le 19 décembre 2007 à 11 h 46 min

    Bonjour Seccotine, Bonjour tout le monde,

    J’ai beaucoup aimé te lire.
    Moi, j’ai le problème inverse, que je partage avec environ 122 222 548 autres filles: j’étais mince, et j’ai grossi…et je le vis mal…et le ragard des autres m’ennuie. Je parle du regard de ceux qui me connaissaient avent, pas des gens de la rue, hein, parce que je ne suis en réalité pas si grosse que ça…
    C’est amusant, j’ai justement parlé de ça hier sur mon blog…
    Les commentaires que je trouve ici me rassurent en tout cas!

    @Sonia, ton com m’a fait hurler de rire…

  • #41 globulita le 19 décembre 2007 à 11 h 49 min

    Faire le deuil de la bonne bouffe grasse, je comprends. Ne pas supporter les commentaires des gens quand on perd du poids (qui plus est quand c’est dû à une maladie comme toi), je comprends aussi. Faire l’apologie de l’obésité, là, j’ai un peu plus de peine.

    Je m’explique. Je suis complètement acquise aux théories de Zermati: écouter sa faim, accepter son poids même si on est en surpoids car c’est notre poids "normal", oui, oui, oui, oui. J’ai encore du chemin à parcourir car je mange encore de manière compulsive et j’aimerais perdre 4-5 kgs, bref.

    Etre obèse et bien dans sa peau, c’est chouette et tant mieux pour la personne. Mais désolée de le dire mais je trouve moche une personne obèse, tout comme une personne trop maigre. Et dans les deux cas de figure, je me dis que la personne met sa santé en danger et ça me désole. Alors, je comprends ton point de vue, ta souffrance face à la maladie, de ne plus manger ce que tu aimes, les remarques des gens mais ne regrette pas tes 100 kgs.

    Je fume, par exemple, et j’aime bien ça mais jamais je ne dirais que la clope, c’est super et tout. C’est très mauvais pour la santé, ça pue, je le sais, donc je me la coince, limite j’ai honte. Et pour moi, c’est la même chose avec les anti-sport et les pro-obésité. Pas faire de sport du tout et être beaucoup trop gros (comme trop maigre), c’est mauvais pour la santé et pas joli. Et nous sommes quand même sur le blog d’Hélène qui met la beauté et prendre soin de soi en avant et pour moi, c’est paradoxal.

    Je pense qu’il te faut encore du temps pour accepter ton nouveau toi, ta nouvelle silhouette et alimentation. J’espère avoir su modérer mes propos et ne pas être dans le jugement, en tout cas, c’est vraiment pas mon but. J’espère n’avoir pas été le troll du jour mais pour une fois que je ne suis pas entièrement d’accord, je trouvais dommage de me la coincer. Courage à toi, Seccotine!

  • #42 craquinette le 19 décembre 2007 à 11 h 50 min

    Très bel article !
    Bravo, pour le contenu, le contenant… Tout, en fait ;-)

  • #43 Amélie le 19 décembre 2007 à 11 h 58 min

    Bonjour,
    je comprends bien ton malaise, parce que quand on se sent bien dans sa peau, on n’a pas de raison d’en changer…
    mais en même temps, je suis une adepte de gens comme Apfeldorfer et Zermatti (qui écrivent que maigrir et devenir une personne mice sont bien deux choses différentes et qu’il y a une adapation mentale indispensable) : rien n’arrive pas hasard à ton corps…. je ne dis pas que la maladie s’est autoproduite où je ne sais quoi… je dis juste que si tu fais le poids que tu fais aujourd’hui c’est le résultats de contraintes que t’a imposé ton corps (pas la mode, pas la société) et que savoir écouter son corps c’est une grande richesse…
    c’est complètement hypothétique ce que je dis, mais peut-être que cette maladie, c’est tout ce que ton corps a réussi à faire pour que tu te conformes à ce qu’il avait besoin d’être….
    bon courage en tout cas pour la suite…

  • #44 Kilis Sex Symbol le 19 décembre 2007 à 12 h 00 min

    Globulita : tu t’es déjà demandé si ce n’était pas un mythe, que le surpoids met la santé en danger?

    Je m’explique.
    Je ne parle pas des obèses à 200kgs, le corps humain n’est certainement pas armé pour y faire face. C’est pas pour rien que ça s’appelle obésité morbide : on ne peut plus se lever.

    En revanche, vers 100 kgs, j’ai cherché, et j’ai pas trouvé de preuve que c’est dangereux, à part si on a peur du regard des autres.

    Prenons un sportif à la retraite d’initiales DD. Il passe allègrement la barre des 100kgs. Pour autant, il est en pleine forme, ou faudra m’expliquer comment il a eu des médailles (ou alors ils sont vraiment nuls, les autres).

    Ah mais non, lui il est pas GROS, il est BARAQUE.

    Mais où ça commence d’être GROS? MMMMM?
    Quand on n’est plus champion olympique?

    J’ai un cousin qui doit peser une centaine de kilos pour 1m90. Il n’est pas spécialment musclé, mais il me soulève comme une plume et quand il y a un déménagement à faire, c’est toujours lui qui s’y colle.
    Il a un coeur de jouvencelle (dixit son médecin) et il ne fait pas de sport (veut pas se mettre en maillot et a horreur de ça – je comprends, moi aussi)

    Il est où, son problème de santé? L’esthétique, c’est la santé?

    Personnellement, si je maigris significativement (ie entre 46 et 67 kg pour 1m701), je suis tout le temps malade (rhumes, rhinites, entorses, fatigue chronique).
    Alors les minces en meilleure santé, je m’interroge.

    Voire ça me fait doucement rigoler.
    Un peu comme "la viande (le lait, les suppléments vitaminiques, le fromage, le vin, ou tout produit qui relève d’un lobby), c’est vital". Ben voyons.

  • #45 calypsodie le 19 décembre 2007 à 12 h 02 min

    ma ^pauvre louloutte je te plains parce que le fromage j’adore ça!
    j’ai eu ce problème mais c’était pas cette maladie; dès que je manfeais du gras j’étais malade et tout le bordel. j’ai maigroi énormément mais j’étais déjà surper mince ( genre j’ai fini à 50 kilos pour 1m75 youpi yah). Je te plains aussi de supporter toutes ces remarques à la con mais je n’ai ps pitié faut pas confondre parce que t’as l’air d’être une rigolote, battante et qui assume tout et que tu arriveras à te faire à ta nouvelle apparence et à accepter ces changements puisque si t’es quand même plus heureuse puisque t’as plus mal.
    c’est vrai qu’on a du mal à se doire que les gens peuvent être heureux en étant gros… Pourtant on s’exttasie tous devant certains tableaux du siècle dernier ou plus voieux représentant des rondelettes fraîches… et on crie au berk caca quand on voit une mannequin nue… être soi-même, c’est dur quand oin a a autant de diktat qui frappent à la porte et de gens qui s’e^n mêlent; je te fais plein de ghros bisous et je te conseille la lecture de La Grosse de Fran,çoise lefebvre même si forcément ça te concerne plus trop einh!
    Accepte toi telle que tu es maintenant et vive la vie et les haricots verts!!!

  • #46 Lilimpro le 19 décembre 2007 à 12 h 04 min

    Hey Seccotine! J’ai été très émue en lisant ton article. J’aime bien ton ton enjoué, et ta franchise. J’imagine, comme d’autres, que ça n’est pas facile, et j’ai envie de dire bravo!

    Et puis ton article m’a fait prendre conscience des schémas qu’on nous impose. Je sais que la mode et les magazines font n’importe quoi en ne mettant que des nanas super minces en couverture. Mais je n’avais pas remarqué que les gens se permettaient de plaquer leur vision sur nous en disant des choses comme "tu as maigri c’est bien". Je ne savais pas non plus qu’on pouvait être vraiment bien en étant grosse. Je ne savais pas non plus, comme le dit Kilis Sex Symbol (le jour où j’arrive à l’écrire sans aller voir ton comm, je dis yay!), qu’être fatigué ou avoir mal aux articulations dépendait plus de son activité sportive que de son poids.

    J’espère que tu retrouveras une bonne image de toi, que tu parviendras à faire le deuil de cet ancien corps. Merci en tout cas de m’avoir fait découvrir que tu l’aimais. Je suis sûre, avec l’énergie que tu sembles avoir, que tu sauras trouver ce que le nouveau a de bon.

  • #47 Fran le 19 décembre 2007 à 12 h 04 min

    Aie Kilis tu me fais vachement réflechir ce matin avec ton dernier comm’.
    J’ai plein de taf, suis seule dans mon service entre celles qui ne bossent pas le Merc et les malades. Et toi qui me fais réflechir.
    Ca me taraude là maintenant. Je suppose que cela devient une "maladie" d’etre gros quand il y a des conséquences sur notre santé ( prob cardiaque, articulaires ou autres ). En dehors de ça, ya des personnes fortes en meilleur santé.
    Ma maman est forte et pourtant elle est en bien meilleure santé que mon mini-papa ( oui petit et frele et malade )
    Je réflechis entre temps et je reviens
    Merci Kilis. Grace mon cerveau souris aujourd’hui.

  • #48 calypsodie le 19 décembre 2007 à 12 h 05 min

    ah aussi, moi je suis d’accord avec toi, quand on est mince on a souvent des problèmes de malaises et tout ça, je ^prends des compléments et tout; mais moi tu vois je suis habituée à être mince et j’ai un peu grossi mais je veux pas prendre plus parce que c’est le pb inverse de toi: dès que je vois un bout de graisse c’est plus comme avant et ça me dit que je vieillis…
    ce n’est plus moi quoi.

  • #49 handa le 19 décembre 2007 à 12 h 05 min

    pour répondre à… hmmm… zut qui c’était ?! bref…
    ma soeur a du se faire retirer la vésicule biliaire et ma foi, ça doit pas être la solution (dommage… adieu orgies de saucisson ^^) car depuis qu’elle n’a plus sa vésicule, elle doit éviter les plats en sauce, tous les trucs gras, qu’elle a trop de mal à digérer.

  • #50 Marie D. le 19 décembre 2007 à 12 h 09 min

    Je trouve ce billet formidablement bien écrit Seccotine, et ton histoire très touchante.

    Moi j’étais très heureuse de perdre enfin 25kg, mais c’est vrai que depuis je suis plus vite fatiguée, ma tension artérielle est plus basse -parfois trop basse donc- et je tombe plus souvent malade. Et les gens ont toujours un avis, ils me demandent si j’ai encore maigri ou si je n’ai pas regrossi, ils commentent le contenu de mon assiette.

    Je crois qu’il faut conclure qu’au sujet du poids, on n’a jamais la paix quoi qu’on fasse (hélas)! Alors ce qui compte c’est de se sentir bien, de s’accepter comme on est.

  • #51 Lilimpro le 19 décembre 2007 à 12 h 11 min

    @Mahaut j’aime beaucoup ton commentaire. Moi aussi j’ai été émue par ce passage.

  • #52 Miam le 19 décembre 2007 à 12 h 12 min

    J’ai vraiment apprécié lire cette note, écrite sur un ton qui donne le moral (je sais pas si je suis très clair mais bon tant pis…).

    Effectivement ca peux surprendre beaucoup de gens, ta réaction fasse à la perte de tes kilos, mais c’est sur que si tu te sentais bien dans ta peau et heureuse comme ca je vois pas pourquoi t’aurais du changer pour leur plaire! Et puis je pense que ce qui n’est pas forcémnt facile, c’est que là ben tu n’as pas eu le choix…

    Bone journée, biz à toutes

  • #53 Kilis Sex Symbol mdr le 19 décembre 2007 à 12 h 12 min

    @Lilimpro : Kilis, ça va très bien, Sex Symbol, c’est juste pour la scène :-D

  • #54 lixuan le 19 décembre 2007 à 12 h 18 min

    Seccotine, ton écriture respire l’intelligence et la sincérité. Je devine derrière ces lignes une personne pleine d’esprit, de charme, de caractère. Ta vision des choses, du monde, de la société me fait beaucoup de bien car, tout en pouvant paraître subversive au milieu de la masse de messages aliénants dont nous sommes assaillies, elle résonne pour moi comme une vérité, éblouissante, profonde, porteuse d’espoir. Je t’en prie ne change pas ;)

  • #55 Diripouf le 19 décembre 2007 à 12 h 20 min

    Je pense qu’il est assez evident que d’un point de vue medical, c’est le changement excessif (dans un sens ou dans un autre, qu’importe) qui est pas recommandable… Ronde ou maigre, youpi, tant qu’on se prend pas un +25 ou -25 kgs dans les dents d’un coup…

    Sonia, ton commentaire a permis de donner des infos sur des trucs medicalements tres dangereux et (malheureusement) disponibles sur le net, je trouve pas ca tres cool. Menfin bon, c’est de l’humour, rions…

  • #56 Lilimpro le 19 décembre 2007 à 12 h 23 min

    @Kilis: cooooool, ça m’enlève une poutre du pied. Et sinon, je fais encore ma curieuse: pour la scène de quoi?

  • #57 avec-brio le 19 décembre 2007 à 12 h 34 min

    Je fais le meme poids, et le meme tour de poitrine que toi (Seccotine) avant ta maladie, je mesure 10cm de +, juste ce qu’il faut pour que médicalement on me déclare obese, mais je le vis bien, pas toujours été le cas, mais je le vis bien, j’ai moi aussi trouvé LE magasin de fringues, et je maigris…
    Et tout le monde crie victoire quand on constate que 2kg de plus se sont envolés,
    ( en fait je devais peser 105kg il y a 2 ans et depuis je suis pas monté sur la balance, ca prouve a quel point tout ca c est important pour moi ! ).
    Je perds sans faire de régime, je perds sans désirer perdre, pour certains c est génial, pour d autres c est pas assez, moi…si ca continue dans ce sens c est bien, si ca s arrete c est bien.
    Tout ca pour dire que je comprends tout à fait ce que tu as décris, que je m en fiche mais que je me vois pas avec 20kg de moins.

  • #58 Sonia, MISS BLOG 2007 le 19 décembre 2007 à 12 h 37 min

    Oui c’est de l’humour les filles. C’est évident que je ne vais jamais avaler ce genre de truc.
    beuarrkk, rien qu’à l’idée d’imaginer un Alien dans mon ventre…

  • #59 Kilis Sex Symbol le 19 décembre 2007 à 12 h 43 min

    HS total à Lilimpro : ce serait mon nom de scène si j’étais call girl internationale ou chanteuse de cabaret.

    Dieu merci, je ne suis ni l’un ni l’autre.
    Je suis soliste Gospel, mais à ce moment là, je suis "Guest Star Kwisteeeene" :-D
    (mon chef de choeur a une sale tendance à parler avec un accent pseudo américain insupportable, mais ça me fait bien rire aussi ;-))

    Comme j’aime pas mon prénom, sur le net et par mail je signe Kilis. Et je préfère qu’on m’appelle comme ça, j’avoue.

  • #60 joyeuseluronne le 19 décembre 2007 à 12 h 48 min

    Très intéressant et intelligent ton billet Seccotine, ainsi que tous ces commentaires. Ce qui est frappant c’est que même quand on ne se préoccupe pas de ton poids, ben ce sont les autres qui t’en parlent, et leur obsession finit par rendre envahissant un sujet qui est pour toi insignifiant.

    Je suis plutôt de nature, disons, normale-mince. C’est comme ça. Je fais pas exprès. C’est considéré comme une chance dans notre société de culte de la minceur ; si je vivais en d’autres lieux/temps, on me considèrerait comme un tas d’os. J’ai eu des rapports difficiles avec mon corps à l’adolescence (euphémisme !), mais depuis cinq ans environ j’ai (enfin) retrouvé avec lui une relation zen. Je l’aime comme il est. J’apprécie ma chance de ne pas avoir de problème de santé ou gros souci physique. Mon poids m’indiffère, il connait cycliquement de légères variations (petit arrondissement en hiver par exemple), je laisse faire en toute confiance.
    N’empêche, y’a toujours quelqu’un pour me rappeler à quel point on est censées passer notre temps à se préoccuper de nos rondeurs réelles ou imaginées : « ahhhhh tu ne prends pas de dessert tu veux garder ta ligne » (non j’ai juste plus faim !). Ou « Ah, tu prends un dessert, nan mais toi tu peux te le permettre vu comme tu es mince » (non je me le permets parce que j’en ai envie, point). Ou « ah haaaaa tu prends un dessert, attention si tu veux garder ta ligne ».

    Comme si tout devait être regardé selon ce prisme là. C’est sûr, ça n’aide pas les femmes à se sentir bien dans leur peau, le chemin est parfois long pour arriver à faire de son corps et de la nourriture des amis, pour dé-complexifier les relations qu’on entretient avec eux. Si on est "hors norme" (je déteste ce mot "norme" mais vous voyez ce que je veux dire) on te casse les pieds (pour t’y faire rentrer), si tu es "dans la norme" on te met la pression aussi (pour te rappeler que tu dois y rester, ou que tu dois aller plus loin, ou pour te rappeler à quel point tu « as de la chance », etc…). Y’a pas d’échappatoire. Tout est fait pour pousser les femmes à entretenir avec leur corps un espèce d’amour vache.

    J’ai connu comme toi Seccotine une perte de poids non voulue : paludisme + jaunisse (les deux maladies sont souvent associées parce que le palu fragilise le foie) = 10 kg en moins. J’étais devenue très maigre. Ca m’a rappelé une période, disons, très sombre de mon adolescence, même si les causes de la perte de poids étaient totalement différentes. J’avais sûrement atteint le format idéal pour faire le porte-manteau (copyright Hélène) sur un podium, mais pas pour me sentir bien. Vulnérable, faible, dépourvue de féminité, j’ai mis des mois à récupérer, avec une obsession constante de la recherche du meilleur apport calorique…

    Et voilà j’ai une fois de plus fait la bavarde, désolée pour ce long comm qui tourne encore autour de mon nombril !

    C’est bizarre à quel point le naturel et la simplicité envers nous-même sont ce qu’il y a de plus difficile à (re)trouver…

  • #61 joyeudeluronne le 19 décembre 2007 à 12 h 50 min

    Oulà je m’aperçois que je me suis mélangée les pinceaux grammaticalement dans ma 2ème phrase, entre le "tu" et le "on". j’espère que ça reste compréhensible.

  • #62 Mah-yu le 19 décembre 2007 à 12 h 53 min

    Merci pour ce texte clair et sensible. En plus d’être, à mon avis, potentiellement utile à toutes sortes de personnes, (concernées ou non par la problématique du poids/de la maladie, car il parle avant tout de rapport à son propre corps) il me touche personnellement. Les kilos sont une invention diabolique, c’est une appellation qui met sur le même plan tout un tas de choses qui ‘ont rien à voir.

    Mes kilos métaboliques, ceux qui m’ont habillée de moelleux depuis l’enfance, mes kilos choisis de macarons ou d’after eight, de pommes sautées au gros sel ou d’agneau korma, mes kilos de grossesse, comment les comparer aux kilos de la maladie, aux kilos des médicaments? Ils ont beau peser pareil, s’afficher de la même manière sur la balance, il y a ceux qui me forment et ceux qui me déforment- ceux qui sont "moi" et ceux qui me sont étrangers.

    Bon courage à toi pour apprivoiser ton nouveau corps, pour qu’il devienne "toi" comme ton corps d’avant l’était, apparemment en toute harmonie, devenu.

  • #63 Diripouf le 19 décembre 2007 à 13 h 01 min

    C’est vrai que la pression est parfois insupportable…

    Lors du divorce de mes parents, ma mere (1m60, 65 kilos) a perdu 15 kilos (bref elle est devenue un squelette c’etait atroce, mais elle etait ravie) et moi (1m60, 55 kilos) j’en ai pris 5 (j’etais moins ravie mais bon, c’est la vie, les kilos emotionnels on s’en debarasse, mais lentement…)

    Total, lorsqu’elle m’achete des fringues elle prend du 44 (veridique) en me disant "Tu as un peu forci ces temps-ci, j’ai pris du 44, hein, c’est la plus grande taille! "

    … alors que je fais du 40, et que ces p**** de kilos, je les perds doucement mais surement, en meme temps que se fait la guerison.

    Dans ces moments-la, je crois qu’on peut dire que je la hais ferocement :-D

  • #64 Amélie le 19 décembre 2007 à 13 h 11 min

    à vous lire, mon impression se confirme : à force d’injonctions gouvernemantales et autres, le poids de chaucun est devenu un sujet public… tout le monde se permet de faire des commentaires, y compris en public, sur le poids de gens qu’il ne connaît même pas intimement (parce que moi qui suis obèse et (presque plus, ouf) boulimique, je parle de poids avec ma meilleure amie anorexique, mais bon, sans jugement)
    Un jour j’ai déclenché un scandale à cause de ça : une collègue que je n’aime pas et qui ne m’aime pas a pris sa voix les plus sirupeuse pour me dire "ah mais c’est super, tu as perdu du poids, bravo". je lui ai répondu "oh, merci ! et toi, tu sais que la préménopause te va extrêmement bien !!" C’était cruel et méchant mais ça m’a permis de faire de la pédagogie : non, le poids de chacun n’a pas plus vocation a être un sujet de discussion autour de la machine à café que la sexualité de l’un, le cancer du sein de l’autre….

    Plus personne ne me parle de mon poids maintenant sur ce ton-là… ;-)

  • #65 Fran le 19 décembre 2007 à 13 h 15 min

    Oui c’est bizarre à croire qu’on nous observe tout le temps.

    Mes parents m’aiment bien avec mes kilos en trop, ça doit les rassurer. En me voyant en forme bah ils pensent que je suis en bonne santé. Dès que je maigris ( chose rare ) ils s’inquiètent. Faut que ça s’inquiète pour peu de chose un parent.

    Mon fils est en pleine éducation alimentaire en Grande Section de Maternelle. Alors j’ai droit à : "Meuh tu as pas grossi Moman ??" ou "Ah non les rillettes c’est gras comme l’huile" …. meme pas ça me coupe l’appetit. Par contre ça m’oblige à manger equilibré hein parce que le petit il veut ses féculents, protéines et légumes maintenant.

    Je vous jure. 5 ans et il utilise déjà ces mots là. Moi je ne savais meme pas ce que c’tait un féculent à cet âge-là. Croyez que j’en ferai un futur Prix nObel de sais pas quoi ??

  • #66 Chi le 19 décembre 2007 à 13 h 23 min

    @Kilis : un truc qui me gene dans un de tes com, c’est notemment ta reference a DD, faudrait p’tet pas oublier un truc : masse musculaire et masse graisseuse c’est quand meme pas tout a fait la meme chose, et, sauf erreur de ma part, le muscle pese plus lourd que la graisse, donc de ce point de vue la, oui, le syndrome de la balance c’est con (et, puisque la nature est mal faite un mec n’ayant aucune activite physique aura toujours plus de muscles qu’une femme de la meme corpulence avec la meme activite…)

    Apres si on doit rajouter des annecdotes personnelles, quand j’ai arrete le sport j’ai perdut 10 kilos, comme ca sans rien foutre et en mangeant a ma faim, depuis j’en ai repris 15 sauf que c’est plus les memes, maintenant je galere a porter des trucs lourds, je dois demander a mon mec d’ouvrir les bocaux de cornichons, je m’essoufle pour rien, je boite pendant 3 jours des que je monte une cote un peu longue a pieds (bon j’ai un genou en vrac a la base, mais avant meme si il etait fragile il ne me faisait pas boiter pour une simple montee….) et je suis beaucoup plus fatiguee qu’avant… Alors permets moi de douter de tes propos.

    ps: desolee pour les accents, clavier americain.

  • #67 Cécilette le 19 décembre 2007 à 13 h 26 min

    Seccotine, une question. Je connais une personne qui a ce syndrome de Gilbert. Cependant elle n’a aucun des symptômes que tu décris, dors bien et ne ressent aucune douleur. Bon de temps en temps, le blanc de ses yeux devient un peu jaune, mais sinon rien d’autre. Est-ce que ton régime s’applique à tous les cas du syndrome de Gilbert ? Si ce régime n’est pas suivi, ça fait quoi ? Docteur Seccotine, merci de me répondre ;)

  • #68 Marmaille le 19 décembre 2007 à 13 h 29 min

    Le billet de Sonia Miss Blog sur les vers solitaires je le trouve pas drôle, y’a rien de pire que ces bestioles. Non seulement parce que ça tue des gens chaque année…Je trouve que c’est un peu déplacé du coup d’en vouloir un. En plus, je sais pas si vous êtes au courant mais quand vous en avez un et que vous vous en débarassez, vous vous en débarassez "par voies naturelles"….je vous laisse imaginer le topo et le traumatisme, j’ai la mère d’une amie qui en a explusé un à 20 ans elle a fait 10 ans de psychothérapie après (sans compter le fait qu’elle a failli mourrir, a été mise sous perf des jours et des jours parce qu’elle s’alimentait sans bénéficier des apports vu que le vers bouffait tout…)

  • #69 Fran le 19 décembre 2007 à 13 h 33 min

    @ Marmaille : Oui je comprends que ceux qui en ont eu un de ver solitaire ne doivent pas trouver cela très drole. Mais ce n’etait pas méchant. Enfin on essaie d’en rire parce que le poids devient un sujet complètement caricatural à mon goût. Tout le monde parle du poids et tout le monde sait tout sur le poids. En ridiculisant ce fait peut-etre qu’on se prendra un peu moins la tete avec notre corps.

    Maintenant je sais comment cela fonctionne l’evacuation. J’ai vu des reportages sur le sujet. Je conçois clairement le trauma, déjà que je ne vais pas à la selle souvent.

    C’est la fin d’année, tachons de rire et de rester cool ici comme ailleurs :))

  • #70 kat le 19 décembre 2007 à 13 h 35 min

    salut à toutes!! Bon sécotine tu sais les gens veulent toujours "soutenir" ceux qui les entourent, meme quand y en à pas besoin. Jconnais pas mal de filles en surpoids, alors j’interdits le mc do à celles qui s’en plaignent et les autres tant qu’elles sont heureuses et en bonne santé c’est tout ce qui compte non?

    Bon mon commentaire n’est peut-etre pas tres utile, peut-etre meme pas tres clair mais voila je voulais vous faire partager ma joie à toutes, je vien d’avoir le resulta de mon concours pour entrer en école d’infirmière et je suis admise!!! =D quelle joie aourf ca va etre le plus beau noel de ma vie je crois… Je n’aurais pas pu vendre des culottes plus longtemps je commencait à saturer

    AARRGG je meurt =D (l)(l)

  • #71 Seccotine le 19 décembre 2007 à 15 h 36 min

    Je passe en loussdé et en supervitesse vous remercier pour tous vos supercommentaires, que je lis entre deux, mais sans avoir le temps de répondre (je vais faire un pack global ce soir en rentrant… :o)

    (eh, n’empêche, un onglet "mes kilos" c’est quand même plus sérieux qu’un onglet "ma culotte", non ? Surtout en ces périodes de fêtes, ça passe sans problème pour le dernier spam envoyé par l’institut machinchose)

    @poupoupinette (qui a dû poster ça il y a 2 heures, mais y’a pas moyen que je finisse une phrase sans qu’on vienne me déranger) : JAMAIS je n’aurais recours à la chirurgie pour un truc esthétique. Même si la peau de mes bras pendait jusqu’à par terre (je l’enroulerais plutôt autour, ça me ferait des épaulettes, paraît que la mode des années 80 revient).
    Bon, à moins de me retrouver subitement affublée d’un bec-de-lièvre, évidemment. Mais à mon âge, sauf à rencontrer une sorcière mal embouchée et particulièrement douée, ça ne risque quand même pas trop de m’arriver.

    Et c’est vrai que l’IMC ne veut pas dire grand-chose. Sans promouvoir pour autant l’obésité, ce que je ne me permettrais pas de faire, vu le nombre de gens pour qui c’est un vrai problème, j’estime que la notion même d’obésité, qui se limite pour la plupart des gens (y compris des médecins) à lire sur l’écran d’une calculatrice le rapport taille/poids de l’individu, est incorrecte.

    Pour la même taille, on n’est pas tous obèses à partir du même poids. C’est à dire qu’on n’est pas tous handicapés par ce poids, et on ne subira pas tous les conséquences de ce poids à plus ou moins long terme. Surtout si comme moi on a des gros os. :oP
    (ben si, j’ai des gros os, j’en parle en connaissance de cause maintenant que je les vois…)

    Pour pousser Zermatti plus loin qu’il ne va, si je mange ce que je veux quand j’ai faim, .

  • #72 France le 19 décembre 2007 à 13 h 39 min

    Détoxication et non détoxification.
    Détoxification est un terme de la langue anglaise.

  • #73 Seccotine le 19 décembre 2007 à 15 h 41 min

    (zut, j’ai validé sans le faire exprès), je disais donc que pour pousser Zermatti, si je mange ce que je veux (et tout ce que je veux) quand j’ai faim, ben je fais… 105 kg. 105kg doit donc être mon poids naturel. CQFD. :o)

  • #74 sophie202 le 19 décembre 2007 à 13 h 41 min

    mah-yu je trouve ton commentaire d’une grande justesse

  • #75 Lily le 19 décembre 2007 à 13 h 51 min

    AHLALA Seccotine c’est fort bien vu tout ca!!!!! Et bravo et bon courage pour ton combat contre la bouffe, toi, le poids, la vision de soi….

    Une question pour moi qui ne suis ni grosse ni mince: Je mange pour ainsi dire rien (legumes legumes legumes legumes, chocolat, pizza aux legumes peu de fromage PAS de pain, viande, pates, gras en general) POURKOI je ne maigris pas et meme JE GROSSIS?
    Je ne mange pourtant pas de gras, pas de pates/pain/patates, pas de viandes, PEU de sucre……je ne fume pas et je fais au moins 30 minutes de sport par jour (en ce moment fitness inside bicoz il fait froid koi). Je dors beaucoup. Je travaille aussi 11/12h par jour. Le week end je marche et j’aime tout ce que je fais ( c’est que je mange c’est qui je suis, je suis incapable de manger autrement).
    ALORS C EST KOI MON PROBLEEEEEEME?

  • #76 dola le 19 décembre 2007 à 13 h 51 min

    Concernant les problèmes de santé des obèses, je pense qu’il ne faut pas dire obésité = problème articulaire, cardiaque etc. Mais plutôt l’obésité augmente les risques de pb cardiaques, articulaires. (de façon statistique). Exactement de la même façon que tous les gros fumeurs n’attrapent pas un cancer du poumon. je connais des personnes de 65 ans qui fument 2 paquets par jour depuis 50 ans et qui n’ont la moindre trace de cancer ( et d’autres qui ont dix ans de moins et sont déjà mortes). On n’est pas tous égaux devant ce que le corps peut supporter et à mode de vie égal conséquences différentes.
    @Kilis, je suis d’accord avec toi sur les lobbies, ma fille de 5ans ne boit plus de lait depuis un moment et n’est pas fan des laitages ( Comté et parmesan excepté,), quand on me dit « et son calcium bla, bla », je réponds et les autres populations ( asiatique entre autres ) ils ont tout de l’ostéoporose ? Laissez-moi rire. Je connais même quelqu’un qui dit « le lait de vache c’est pour les petits veaux et pas pour les humains » ).

    Sinon j’aime beaucoup ton témoignage Seccotine, tu as l’air d’avoir une sacrée pêche et une belle personnalité. Comme l’important est avant tout de se sentir bien dans sa peau mais que le regard et les remarques des autres restent agaçant.
    J’ai perdu un peu de poids ces derniers, on me demande tu as fait un peu attention ? t’es au régime ? Non j’ai des soucis et cela me coupe l’appétit. Fin de la discussion.

  • #77 Diripouf le 19 décembre 2007 à 13 h 55 min

    Kat, bravo ! Je te conseille d’acheter le bouquin de Ron l’Infirmier, si tu ne l’as pas deja :)

    Je suis assez d’accord avec Chi, la balance ca n’a rien a voir avec le fait d’etre "gras". Il est par ailleurs prouve (oui, desolee mais bon…) que les gens "obeses" et inactifs meurent plus de divers trucs adorables que les gens "moins gros" et actifs. L’obesite (meme pas morbide) amene son lot de soucis de sante, je pensais que j’allais enfoncer une porte ouverte en disant ca mais apparemment non… Attention, je parle pas des gens ronds, hein, mais des vrais obeses (IMC>25 et inactivite chronique)

    Alors bon, etre bien dans sa peau c’est cool mais si on peut s’eviter une attaque cardiaque a 40 ans c’est cool aussi, non ? ;)

    Sinon Fran, je suis bien d’accord, on peut rire de tout… mais pas forcement avec tout le monde comme le dit Desproges :) Donc sur un blog c’est difficile de tourner quelque chose comme le ver solitaire en derision, parce qu’on ne sait jamais si le copain/la mere/le pere/le fils d’un lecteur n’en est pas mort…

  • #78 sophie202 le 19 décembre 2007 à 13 h 56 min

    Fran… ton commentaire me donne envie de hurler!!! Pas toi hein, pas du tout même mais c’est l’endoctrinement alimentaire actuel qui me donne envie de hurler…

    Bon sang manger c’est un besoin, c’ets comme respirer et le corps sait gérer ses besoins!! Si on intellectualise trop la respiration on hyperventile c’est pareil pour la nourriture.

    Bien sur avoir des notions de diététique c’est bien, manger varié etc etc… Faut informer à ce sujet. Mais à l’heure actuelle on vit un véritable endoctrinement alimentaire avec des interdit violents, culpabilisateurs et obligatoirement contre productifs. Et que ça commence avec des enfants de 5 ans ça me laisse sur le c** !!!
    Je vois bien par une personne très proche de moi à quel point cette intellectualisation de la nourriture est dangereuse.

    En plus on est tous différents face à la nourriture ma meilleure amie est violemment intolérante au lactose, on l’a forcée à manger du lait toute son enfance pask’il faut que… Mais non pour elle il ne fallait pas.

    Rien n’est indispensable tout les jours, ni le lait, ni la viande, ni même les légumes on ne va pas mourrir d’un cancer paske une fois de tps en tps on zappe les légumes pour 24h!!!

    Non de zeus il ne FAUT rien à part être en bonne santée!!!

  • #79 Fran le 19 décembre 2007 à 14 h 01 min

    @ Sophie202 : Je crois que l’education ou l’état s’est donné comme mission de lutter contre l’obesité alors ils éduquent les petits parce qu’ils savent que ce sont des piplettes et que ça va en parler à la maison.

    Du coup bah j’en parle à mon fils ( meme si tout arrive trop vite … on a déjà parlé de la mort, de comment viennent les bébés … bon Dieu que c’est dur ). Je tache d’etre bonne pédogague en lui disant que de toute façon faut manger de tout pour etre en bonne santé, que le gras est aussi nécessaire que le sucre que le reste. Mais qu’il ne faut pas abuser.

    Mais j’avoue que ça me fatigue de parler de la bouffe tout le temps. La bouffe. Les régimes. Le poids. Ca me saoule !!!

  • #80 Lilimpro le 19 décembre 2007 à 14 h 09 min

    @Kilis: yeah bwonie!

    J’adore le gospel. A quand une soirée concert/spectacle mon blog de fille?

  • #81 Lilimpro le 19 décembre 2007 à 14 h 10 min

    Hey! ça serait vraiment top ça!!!! On est quelques unes à pouvoir y participer!!!

  • #82 stella cadente le 19 décembre 2007 à 14 h 18 min

    J’adore ce passage avec le ‘squelette à l’intérieur’ … très forte cette image…

  • #83 sophie202 le 19 décembre 2007 à 14 h 28 min

    fran je tiens à (re)préciser ou cas ou j’aurais manqué de clareté, que ce n’était absolument pas toi du tout, du tout, du tout, qui était en cause dans mon commentaire. Trèèèss très loin de moi l’idée même de commenter les notions que chacun décide de faire passer à ses enfants… C’est éminement personel.

    C’est le discours ultra médiatique type manger bouger etc qui s’immisce partout même à la maternelle… ça me fait grincer des dents à chaque fois. Je sais bien que le but c’est de vouloir éduquer et lutter contre l’obésité et le déséquilibre alimentaire… Mais je suis persuadée qu’un tel mattraquage mène à la culpabilisation. Peut être suis je un peu trop chatouilleuse à ce sujet car j’ai une petite soeur dirigée par les autorisations et les interdits alimentaires (type 5 fruits et légumes par jour c’est obligatoire et c’est pas loins de la crise quand c’est pas respecté).

    J’ai peut être tort, l’avenir nous le dira.

    Ceci dit je pense aussi qu’il faut apprendre aux enfants à bien manger, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit hein ;-))

    Je trouve par exemple les campagnes d’éducation au gout plutôt sympatiques, mais quand on sait que par peur des alergies et autre on n’a dans certaines école plus le droit d’introduire des aliments non industriels avec étiquette détaillée…

    D’une façon générale, les dogmes quels qu’ils soient ont tendances à me hérisser le poil…

    Voilou pardon seccotine je suis un peu hors sujet là, après j’arrête promis ;-))

  • #84 Fran le 19 décembre 2007 à 14 h 33 min

    NE t’inquiète pas Sophie202, je n’ai absolument pas pris ton comm’ de façon personnelle. Enfin je veux que je ne me suis pas sentie attaquée.

    Effectivement moi aussi ça me tape sur le système surtout que je ne raffole pas des légumes et que je suis allergique aux fruits. Bah Oui. Ca existe. Je continue toujours d’en parler dans mon entourage. Meme mes parents me disent parfois : Depuis le temps que tu n’en mange pas, ton allergie doit etre partie !! …. mais biensur !! Vais pas risque l’oedeme pour eux hein

    Mon gamin aussi fait des allergies alimentaires. Décidement. Et donc on parle fatalement un peu bouffe chez nous. Mais on en rigole et comme je suis laxiste par nature je ne l’oblige à rien mon gosse. Juste eviter le kilo de bonbons par jour :))

  • #85 Virginie le 19 décembre 2007 à 14 h 34 min

    Très joli billet, ça fait plaisir à lire, cette conclusion positive (plus mal!) et pleinr d’optimisme.

    Moi j’aimerai bien maigrir, mais il faut que je me fasse une raison : je maigris quand je vais très mal, je grossi quand je vais bien. J’ai pris 10 kilos l’année dernières, perdu 3 après mon opération, repris 3 depuis et ça va bien. Par contre, je rentre plus dans mon 36 suite à un moment très difficile en 2000 (-10 kilos en 6 mois, repris depuis).
    Je préfère aller bien et être trop enrobée qu’aller mal et être mince…

    L’histoire du squelette A L’INTERIEUR, c’est excellent…

  • #86 Esme le 19 décembre 2007 à 14 h 44 min

    depuis ce matin je me demande si je vais ecrire concernant le sujet, et bon la je me lance: d’après l’IMC diripouf je suis obese donc! et pourtant je m’habille en 40!
    l’IMC ne veut rien dire enfin pour moi car ca ne prend pas en jeu, l’ossature, la densité osseuse, la densité musculaire etc etc…parce que voyez vous je ne pense pas etre obese, ou alors je suis a coté de mes pompes… le poids ca me travaille, j’essai de travailler dessus, je n’ai plus de balance mais sinon je me pese 4 fois par jour voire plus, mon image je l’aime pas, mais j’essai de vivre avec pas le choix, alors quand je lis le texte de Seccotine aujourdh’ui je me dit wouahh j’aimerai avoir cette force de caractere… et tout ce que je te souhaite c’est d’etre heureuse voila c’est tout

    @Fanchette pour repondre a ta question, ben le foie fabrique tout le temps de la bile qui n’est pas stockée, d’ou aigreur d’estomac et difficilté à la digestion de produits gras. voila j’espere que la reponse va.

  • #87 Fran le 19 décembre 2007 à 14 h 54 min

    T’es pas obèse Esme !!!
    Moi mon c’est mon Doc qui m’a fait prendre conscience que memes les os pèsent.
    Voyez, cela m’était sorti de la tete.

  • #88 Poupoupinette le 19 décembre 2007 à 14 h 57 min

    Pour répondre à l’interrogation de Lily (pourquoi elle ne maigrit pas), c’est peut-être une histoire de rapport entre les oméga 3 et les oméga 6. Le fromage non bio contient plein d’oméga 3 et fait grossir. Le même fromage, même bien gras, bien onctueux et avec un bon bouquet savoureux, mais produit avec une vache qui a mangé de l’herbe et non cette saloperie de maïs, contient des oméga 6, et ne fait pas grossir autant…Moralité : manger la même chose, mais sans pesticides et nitrates, et en plus, c’est meilleur au goût (oui, plus cher ausssi, je sais)
    Seccotine, si la peau de tes bras t’ennuie, tu peux peut-être tenter la chirurgie pour oter le surplus. Parce que tu ne peux pas rester comme ça (je comprends parfaitement ton aversion pour le sport), c’est pas bon pour le moral. Quel dommage, plus de lipide ! (même pas un peu pour le plaisir). Moi, j’en serai complètement anéantie. Mais bien évidemment, pour ne pas souffrir, on est capable de sacrifices énormes.
    Tu n’as qu’à leur clouer le bec, à ces gens qui se mêlent de de qui ne les regardent pas en leur disant que si tu maigris, c’est que tu es malade. Puis tu clos aussi sec le débat, tu dis que tu n’as pas envie d’en parler plus avant, point barre.
    S’il y a bien une chose dont je ne parle jamais (sauf si la personne se confie à moi), c’est du poids des gens. Qu’ils grossissent ou qu’ils maigrissent. JAMAIS. On ne sait pas ce que ça cache, ce n’est jamais anodin, 10, 20 ou 30 kg de plus ou de moins.

  • #89 imane le 19 décembre 2007 à 14 h 58 min

    @ Sonia : je suis morte de rire! non mais sans blague , j’ai phantasmé pendant des années sur le ver solitaire (je sais c’est débile), mais j’avais pas osé le rajouter dans mon comm.
    @Amélie : c’est trop chouette le coup du :ça vous va bien la prémenopause….Je me suis jurée que le prochain qui me fera un commentaire sur mes kilos , je vais lui balancer qq chose de ce genre.Mais le problème c’est que je suis paralysée par la honte et le dégout de moi même dès qu’on y fait allusion. Parfois je commence même à me justifier….

  • #90 Virginie le 19 décembre 2007 à 15 h 01 min

    Esme, Fanchette,

    Si j’en crois les médecins, la vésicule, ça sert pas à grand chose. D’ailleur, on l’enlève sans état d’âme (si j’ai bien compris, c’est le foie qui fabrique la bile). Depuis mon ablation du rein, ça va beaucoup mieux, ma digestion (bon, si j’abuse, c’est pas la joie)

  • #91 sophie202 le 19 décembre 2007 à 15 h 15 min

    même réaction que fran… m’enfin t’es pas obèse esme!! Même pas ronde… ou alors c’est moi qui suis à côté de mes pompes…;-))!! si on peut même plus faire confiance à l’imc… ou va t on ma pauv’dame… ;-D

    Quand au vers solitaire j’en ai eu un à 10 ans ben c’est pas top top (autrement dit beeuuuaaarrrrk !!!)

  • #92 Fanchette le 19 décembre 2007 à 15 h 31 min

    Merci Esme. Un proche s’est fait ôter la vésicule très récemment et du coup je me suis posé la question sur la fonction de ce truc y’a pas longtemps. Moi aussi je trouve que Seccotine a l’air d’avoir un recul impressionnant sur son poids !

  • #93 Amélie le 19 décembre 2007 à 15 h 42 min

    juste pour appuyer ce qu’a dit Esme, selon l’IMC quelqu’un comme Sébastien Chabal est obèse avec un indice de 31.. je ne suis pas sûre que les articulations des ex-rugbyman soient en super état, mais le poids n’a rien à voir là-dedans…
    donc l’IMC…

    quelqu’un parlait plus haut du fait qu’après sa prise de poids elle était devenue plus essoufflée etc… tout dépend aussi de la prise de poids… j’ai perdu 10kgs, que j’ai repris, ce ne sont pas les mêmes… ils pèsent plus parce que je les ai pris trop rapidement pour que le reste s’adapte, et puis ils ne se sont pas collés harmonieusement un peu partout, à poids égal mon corps est donc beaucoup moins bien maintenant qu’avant ce yoyo… quand on a toujours été rond ou plus, on ne vit pas physiquement ses kilos comme ceux qui prennent du poids rapidement…

  • #94 Miam le 19 décembre 2007 à 15 h 47 min

    En fait je crois que l’important c’est surtout de se sentir bien comme on est; mais c’est sur que des fois le regard des autres joue aussi (enfin je parle pour moi en tout cas)…

    J’ai perdu 8 kilos après un petit chagrin de coeur, c’est vrai que le méchant n’arrétait pas de me dire non mais tu serais quand même vraiment beaucoup mieux sans tous ces kilos (j’étais pas obèse non plus, mais bien ronde 75Kg pour 1,69m), et même pour toi…blablabla, le mieux c’était ben toi franchement tu sortirais avec un mec un peu gros… ben euh oui, c’est vrai je vais etre honnète que je trouve pas l’obésité jolie, mais si il a qq kilos en trop ca ne me dérange pas, j’ai presque envie de dire au contraire…

    Maintenant je me dis qu’après tout cette histoire aura eu un point positif, ca m’a quand même permis au final de perdre qq kilos, et c’est vrai que je me sens mieux ainsi (allez j’avoue que j’en perderais bien encore quelques uns)…

    Le mieux ca reste quand il m’a revu dernièrement, et qu’il m’a dis on dirait que ta maigris non??? En tout cas si tu maigris, perds pas des seins hein!!!!
    Pfffff… pathétique

    Je me rends compte que j’ai un peu parlé beaucoup de moi, pardon… mais c’est vrai que c’est un sujet assez difficile et ca fais plaisir de se dire qu’ici on peut parler facilement et simplement, donc merci…

  • #95 Violetine le 19 décembre 2007 à 16 h 15 min

    C’est sûr que c’est un changement, et tous les changements sont plus ou moins difficiles.. Mais avec le temps, tu arrêteras de perdre du poids parce que tu auras trouvé un poids d’équilibre, et ton corps s’y habituera et je pense que tu n’auras plus les malaises dont tu parles quand tu danses trop longtemps. Et puis, toi, tu t’habitueras à ton apparence, et tu pourras refaire ta garde-robe (c’est pas si difficile que ça quand même !), et les gens s’y habitueront aussi et arrêteront de te parler de ton poids ! Et puis quand même, tout ça, c’est mieux pour ton organisme.. Tu es jeune, mais plus tard, tu auras sans doute moins de problèmes cardio vasculaires, moins de risques de devenir diabétique, de faire un infarctus, un accident cérébral, etc.. Et ça n’est quand même pas négligeable, non ?

  • #96 Hélène le 19 décembre 2007 à 18 h 34 min

    kat félicitations pour ton concours d’entrée !! Bravo, quel beau noël tu vas passer !!

    « le lait de vache c’est pour les petits veaux et pas pour les humains » : yep dola rien n’est plus vrai !

    Fran c’est marrant j’ai une copine asiatique qui comme toi ne peut manger ni légumes ni fruits.
    Serait-ce en rapport avec l’orgine (on mange très peu de légumes crus en Asie) ?

    Esme merci pour ce que tu dis à propos de l’IMC, qui fait autant de mal que le fameux "régime équilibré" ou le "poids idéal". Ce sont de graves conneries qui font beaucoup de dégats chez les jeuens filles notamment, en réalité il n’y a pas deux cas identiques et nous ne sommes pas égales devant la balance.
    Dieu merci certains toubibs (dont le bien aimé Zermati) vont à contre-courant de ces dogmes débiles.

    Poupoupinette à l’inverse de toi je parle parfois du poids des gens, mais uniquement pour m’en inquitéer quand ils maigrissent ;-)

    Seccotine pour citer Zermati lui-même "tout le monde n’est pas programmé pour être mince" ;-)

    eleanor rigby j’aime beaucoup ton état d’esprit !

  • #97 Christine le 19 décembre 2007 à 16 h 46 min

    Seccotine, j’ai adoré ton "papier" comme on dit en termes journalistiques :o)
    Comme Fran, comm n°1, j’aime ton témoignage et ta façon de le donner, j’aime le ton et le style… En fait, je crois que ce que j’aime à travers ce billet, c’est la personne qui est derrière et qui se livre sans fausse pudeur mais aussi sans exhibitionnisme, avec son coeur … TOI :o)
    Merci donc d’être toi !

  • #98 Deborah le 19 décembre 2007 à 16 h 46 min

    @Lily: je pense que si tu ne maigris pas, c’est que tu en fais trop et que tu ne manges pas assez. Le corps a besoin d’une alimentation é-qui-li-brée avec légumes légumes légumes mais aussi viande ou protéines (poisson, oeufs…) et féculents genre céréales, pain, etc.

    Avec un train de vie comme le tien (boulot sport à donf et alimentation restreinte) ton métabolisme a pris l’habitude de fonctionner avec peu d’énergie et donc il l’économise.

    Sans vouloir faire de dététique de cuisine, heu, de bazar plutôt, je pense que ton organisme doit manquer de protéines…

  • #99 Hélène le 19 décembre 2007 à 18 h 54 min

    Tu dois avoir une nature de gentille eleanor rigby, autour de moi personne n’a jamais dit quoi que ce soit quand j’ai pris 20 kilos en 2 ans, ils se méfient de mon caractère abominable ;-)

  • #100 Luz le 19 décembre 2007 à 17 h 25 min

    Merci Seccotine pour ce billet intelligent et bon courage pour la suite.

  • #101 turquoise le 19 décembre 2007 à 17 h 26 min

    C’est fou, cette histoire répugnante de ver solitaire mangeur de graisses existe depuis très longtemps : je l’ai lue récemment dans un roman de Margaret Kennedy écrit entre les deux guerres, "la Fête " … comme quoi !
    Une de mes amies , très mince, limite maigre , est littéralement obsédée par sa balance , un engin hyper perfectionné qui lui indique au gramme près son poids , le taux d’eau de son corps et tout un tas de trucs hyper culpabilisants … Résultat : elle embête tout le monde avec sa traque frénétique du moindre kilo superflu , c’est agaçant , d’autant plus que si une fille en surpoids se plaint d’être trop grosse, elle minaude immédiatement " oh, moi aussi, j’ai au moins cinq kilos à perdre, c’est affreux ! " c’est curieux comme des gens par ailleurs pleins de tact et soucieux de ne pas blesser autrui peuvent perdre toute délicatesse à ce sujet …

  • #102 lili le 19 décembre 2007 à 17 h 30 min

    ta fourchette, on appelait ça des salières ;o)

    bravo pour l’énergie que dégage ton billet, courage pour tous ces deuils

    et merci pour Holyclothing!

    Rien ne me plaît dans les boutiques depuis des lustres, je couds mais bon, c’est agréable d’acheter et ce site, j’aime bien
    je m’en vais de ce pas mesurer mon tour de poitrine en pouces, y a un top qui m’amuse

  • #103 Elsonia le 19 décembre 2007 à 17 h 50 min

    Bonsoir tout le monde,

    Seccotine, mon dieu que tu as l’air charmante, vivante, drôle, agréable, courageuse et belle.

    Car pour moi la beauté n’est pas une question de poids ou de physique mais seulement ce que dégage la personne. Parfois même certaines sont belles (disons esthétiquement harmonieuses) mais dieu qu’elles ne dégagent rien. Et là, je les plains car c’est vraiment triste d’être affublé d’un beau physique mais dépourvu de charme et de personnalité. Enfin bref, ça n’est qu’un pauvre petit point de vue pas très constructif mais voilà j’avais besoin de le dire (et désolée si c’est un HS).

    Alors Seccotine, ne change pas et reste toi-même avec ou sans rondeur. Courage pour la suite.

  • #104 Véro la Bisontine le 19 décembre 2007 à 17 h 59 min

    Salut les fifilles!!

    Je ne vais pas en rajouter sur les commentaires déjà annoncés tout au long de la journée…
    Juste vous faire part de ma façon de voir les choses!!
    Eh bien voilà, je dis à qui veut l’entendre, et avec une certaine pointe d’humour, qu’il y a deux chiffres qui me genent dans ma vie:
    1. Mon age (40)..dur, dur le changement de dizaine!!
    2. le chiffre affiché sur ma balance!!
    Parce que d’un coté comme de l’autre, cela ne correspond pas du tout à ce que je ressens, je m’explique:
    1. Je n’ai pas l’impression d’avoir "vieilli" au sens où on l’entend…j’ai gardé une certaine naiveté et curiosité de la vie…youpi!
    2. Ce chiffre diabolique a longtemps été un problème pour moi : je me jettais sur la balance plusieurs fois par jour..bref, comme beaucoup de personnes, cela devenait obsessionnel…et depuis qque temps, j’ai mis de côté ce problème (d’autres l’ont remplacé), et je dois dire que mon poids s’est stabilisé (à 1-2Kg près), et je suis mons malheureuse sur ce point…
    En conclusion, je crois que certains chiffres nous semblent difficiles à accepter parce que l’on nous harcèle avec ça…
    Et si nous tentions de les mettre de côté (les oublier c’est beaucoup dire..), mais juste les laisser sur le bord de notre route et de les regarder juste de temps à autre, avec un petit clin d’oeil????
    Bises

  • #105 eleanor rigby le 19 décembre 2007 à 17 h 59 min

    Ton com m’interpelle lily.
    Tu te demandes pourquoi tu ne maigris pas, mais t’es tu demandée si tu pouvais maigrir ? Parce que moi, à ma période fondamentaliste de la minceur (Dieu merci, ça m’a passé) je mangeais en comptant les calories, à peu près que des légumes, quelques fruits, des yaourts au soja et de temps en temps des céréales complètes, en faisant de la gym, de l’aquagym, du stretching, de la natation plus 8 km à pieds par jour. Le tout à duré un an et je ne suis JAMAIS passé en dessous de 53 kg. juste une fois 52 après une gastro suivie d’une semaine pomme/yaourt.
    En revanche j’etais crevée, sujette aux baisses de tension et je chopais le moindre rhume.
    J’en ai conclu que mon corps ne POUVAIS pas passer en dessous de ces 53kg à moins que je ne devienne carrément anorexique.
    Depuis,j’ai arrêté le sport pour des raisons médicales, je me suis vivre avec mon homme qui est au regime saucisson pâtes, j’ai pris plein de poids, j’ai arrêté de tomber dans les pommes pour un rien, de choper 36 rhinites en hiver et j’ai une pêche d’enfer.
    Evidement, avec tout ça, le regard des autres et les réflexions de ma mère se sont alourdis : "Mais commmmmmmmmment tu peux supporter d’avoir pris 20 kg ????"
    Ben, je tombe plus dans les pommes pour un rien, je prends plus d’anxio pour me lever le matin ( je préfere manger un bout de chocolat le soir) et mon homme (qui m’a d’ailleurs épousé entre temps) m’appelle Son p’tit bout d’moelleux… alors je vois pas pourquoi je recommencerai à me torturer.

  • #106 Hélène le 19 décembre 2007 à 20 h 04 min

    Catseyes75 merci pour ton très beau commentaire !

    marjorie si tu as envie d’écrire sur les filles minces qui se sentent mal, la rubrique O toi lectrice t’est ouverte. Elle est faite de ce que vous en faites ;-)

  • #107 siamoise cramoisie le 19 décembre 2007 à 18 h 16 min

    Pratiquement la même histoire que toi, eleanor rigby.
    Et toutes ces remarques perfides… On y est toutes sujet, ma parole!!
    Quand j’étais ado rrrroh, j’étais énorme (ah oui? )
    vers 18-20 ans, j’étais trop grosse (ah bon…)
    vers 25 ans trop maigre (ah, tiens)
    vers 30 ans trop-grosse-trop maigre (‘faudrait vous mettre d’accord)
    et puis il y a quelques temps haaannn, tu as grossi! (mais encore?)
    et puis là "moi j’ai pris 15 kg en deux ans" et on me dit "tu les as mis où?"

    Si on écoute ce que "les gens " (ah! les gens!!! ;-) nous disent, on a pas fini. D’abord, c’est très impoli, non? de parler de sa corpulence à quelqu’un ("Tu n’aurais pas grossi, toi? " ouais, et ta soeur…) (je peux vous dire que n’ayant reçu aucune éducation, ça doit être super impoli si je le ressens ainsi…)
    Et en plus ça n’a strictement aucun intérêt.

    Qu’on en parle soi-même, c’est une autre affaire.
    Ou bien si c’est un intime qui nous parle de notre poids, c’est peut-être qu’il y a "matière" à en parler. Hors de ce cercle, nada.

    Hugh.

  • #108 eleanor rigby le 19 décembre 2007 à 18 h 46 min

    Oui, mais il y a aussi quelques "intimes" qui feraient bien de se mêler de leurs affaires. Ou plutôt, qui pense que, justement à cause de cette intimité, notre poids c’est leurs affaires.
    je n’ai quasiment jamais eu de réflexion sur mon poids de la part de mes ami(e)s ou de mes collègues (où alors c’est que je l’avais cherché hein). Par contre famille et belle famille se permettent allègrement d’y mettre leur grain de sel. De ma grand-mère ("t’es congestionnée" son euphémisme pour bouffie) à ma mère ("olàlà ! t’es importante quand même") en passant par ma belle-soeur ("Mais comment tu fais ? T’as doublé en 3 ans ! Moi je pourrais pas supporter !), j’en prends de tous les côtés.
    Et quand je dis que, merci bien mais je me sens très bien comme ça et que mes fesses sont à une taille qui me convient soit c’est le tolé genre "Mais commmmment tu peux dire ça ? T’etais quand même mieux AVANT non ???"
    soit c’est le genre "Mais oui, mais oui." sous entendu "la pauvre, faut bien qu’elle se rassure avec ce qu’elle peut" ce qui m’exaspère encore plus.
    En général, je souris, je dis rien et je passe à autre chose. Mais c’est pas impossible qu’un de ces jours j’explose et que je baffe quelqu’un juste pour me soulager…

  • #109 eleanor rigby le 19 décembre 2007 à 18 h 55 min

    ça me fait penser que j’ai pris ma petite revanche à mon mariage l’année dernière. Me suis mariée en décembre avec 16 invités au total dans mon tout petit village.
    Pour l’occasion, ma mère m’a offert un mois avant et sans me demander mon avis un pantalon noir, d’ailleurs très beau et très classe, sous prétexte que ça serait amincissant.
    J’adore les pantalon noirs très beaux et très classes sauf que… c’était mon MARIAGE (pas mon enterrement) et que j’avais pas envie de porter de noir.
    Bref : je me suis mariée avec une jupe de velour rouge à volant, une veste assortie, des bottes et des plumes rouges dans les cheveux, na !
    Ma mère etait verte et mon mari ravi.

  • #110 Kilis Sex Symbol le 19 décembre 2007 à 19 h 01 min

    @Chi : et comment tu fais pour estimer, à vue de nez, la masse grasse et la masse maigre d’une personne?

    Parce que moi, ça m’intéresse beaucoup.

    Plein de gens me disent que je devrais maigrir, or ma masse grasse est plus que correcte (moins de 20%).

    On a l’impression qu’elle est plus étendue (la faute à ma poitrine, notamment), mais non. Je passe 90% de mon temps debout, je marche beaucoup, je fais du sport si j’ai le temps, mais je ne suis pas mince pour autant.

    Si je veux l’être, faut accepter de perdre du muscle et de m’affamer.
    Pour le moment, je ne suis pas très tentée, mais je me réserve le droit de changer d’avis.

    Ce qui n’empêche pas tout le monde d’y aller de son avis diététique (pour info, je me nourris essentiellement de légumes, et je déteste le saucisson, le foie gras, le chocolat – je fais des gros efforts pour tolérer le saumon fumé, sinon je jeune pendant les fêtes) ou de son "il faut faire du sport" (entre minuit et 2h du matin?).

    Je veux bien qu’il y ait des personnes que leur surpoids gène physiquement. Mais c’est surtout parce que ces personnes ne sont globalement pas en forme, je maintiens ce que j’ai dit. Mince ne signifie pas active, ronde ne signifie pas mollassonne. Faut pas tout confondre.

  • #111 marjorie le 19 décembre 2007 à 19 h 43 min

    Joli témoignage. Mais moi ce qui me chiffonne c’est qu’ici on se contente toujours de montrer les problèmes d’une façon hyper consensuelle : si, si, même si ça vous semble inhabituel de dire que oui, les filles grosses sont aussi très heureuses avec leurs kilos, c’est quand même consensuel.
    A quand le témoignage d’une fille trop mince qui le vit mal, ou qui le vit bien, car oui, des filles trop minces qui sont malheureuses à cause de leur poids il y en a un paquet. Mais elles n’ont apparemment leur place ici que pour montrer que c’est vachement mieux d’être trop grosse, que pour faire valoir les filles avec des kilos en trop, pour dire : regardez comme c’est mal d’être trop mince… Dommage.

  • #112 oliviachanteuse le 19 décembre 2007 à 19 h 44 min

    Seccotine j’adore ta façon d’écrire.Je suis comme tu étais avant,même la taille soutien-gorge!Et les crétins dans mon entourage j’en ai eu à la pelle,surtout dans la famille…
    J’aimerais bien perdre quelques kilos mais pas tout,mes kilos font partie de moi, de mon identité et je ne m’imagine pas en sac d’os!
    Je te dis seulement merci ainsi qu’à Hélène pour ce beau billet et bon courage à toi pour la suite!

  • #113 turquoise le 19 décembre 2007 à 19 h 49 min

    Kilis, le rapport entre masse grasse et masse maigre, c’est justement un des trucs de ces nouvelles balances dites à impédancemètre … influencée par la copine dont je parlais plus haut, j’en avais commandé une aux Trois Chuiches … et quand je l’ai reçue, j’ai eu un éclair de bon sens et je l’ai renvoyée aussi sec – et me suis offert un petit ensemble en lin à la place . Tous ces gadgets ne sont bons qu’à entretenir l’anxiété , à culpabiliser les malheureuses candidates au " sveltement correct ", et à enrichir les fabricants d’allégés . Au fait, cinq fruits et légumes par jour, ça veut dire quoi ? trois framboises et deux petits pois ? quatre choux et une pastèque ? je trouve ce slogan grotesque …

  • #114 Catseyes75 le 19 décembre 2007 à 19 h 50 min

    J’ai beaucoup aimé le ton de ce billet. Moi aussi j’ai des kilos en trop et moi aussi j’ai été malade. En début d’année on m’a diagnostiqué un cancer et suite aux chimios j’ai perdu du poids. Il m’arrivait de de perdre 5 kg en 1 semaine. Maintenant guérie j’ai tout repris ! Cette maladie m’a appris une chose peut importe son poids si on se sent bien ! Par contre j’ai developpé une sensibilté au futile. Je fais attention à ce que je porte et je n’ai jamais acheté autant de produits de beauté. hier encore un mascara, 2 crayons à yeux, un duo de fards …C’est grâce à ça que j’ai trouvé le blog d’Hélène car je cherchais une méthode pour se faire des "smoky eyes". C’était mon obsession !
    Seccotine tu as tout mon soutien !
    A trés bientôt
    Amicalement
    Christine

  • #115 turquoise le 19 décembre 2007 à 19 h 52 min

    Marjorie, il y a eu un sujet très intéressant ici même sur l’anorexie …

  • #116 Seccotine le 19 décembre 2007 à 22 h 00 min

    Ca y est, j’ai tout lu, alors d’abord je vous remercie et vous embrasse tous pour vos encouragements et vos marques de sympathie, y’a pas à dire, c’est vachement agréable et ça fait chaud au coeur !

    Juste deux trois petites réponses à droite à gauche (j’arrive après la bataille, tout ça tout ça, j’ai pas lu tous les… ah ben si, j’ai lu tous les commentaires ;o) :

    @elisa : la fatigue, à mon avis, n’est qu’une étape dûe davantage à la perte de poids brutale qu’au poids d’arrivée. D’ailleurs je reprends du poil de la bête depuis quelques mois. Donc je pense qu’en y allant doucement ça devrait aller.
    Maintenant, pour être franche, mes 100 kilos ne m’ont jamais paru lourds à porter, donc mes 70 me paraissent… pareils. Vraiment. Mais ça sera sûrement différent pour quelqu’un qui a l’impression que ses kilos lui pèsent.

    @thesunshadow : bon courage à toi, et j’espère que tu sauras vite d’où vient ton problème…

    @arundathi et lili : holyclothing a un site, il suffit de taper le mot dans google pour le trouver, mais ils vendent aussi dans une boutique sur e-bay, et souvent à des prix plus avantageux (il faut passer par la version américaine d’e-bay pour trouver le site de la boutique). C’est le principe des enchères, mais souvent les mises à prix sont très basses, ça peut valoir le coup.

    @ globulita : bon, moi je préfère regarder un Rubens qu’une photo de Monica Belucci à oilpé, mais chacun son truc, c’est vrai. Et puis le sport, après on est tout rouge et tout suant, je trouve pas ça très joli non plus. ;o)

    @amélie : j’aime beaucoup ton idée du corps qui exprime son besoin de changer de forme et génère un symptôme qui va t’obliger à aller dans son sens. (il y a 10 ans, le mien a aussi décrété qu’il était subitement allergique aux bananes, maintenant que j’y repense, je me demande s’il y avait un message… :o)

    @joyeuseluronne : c’est exactement ça ! De la même manière que je me retrouve toujours à connaître le prénom des candidats de la starac malgré moi (tiens, non, pas cette année, d’ailleurs) parce qu’il est IMPOSSIBLE de se soustraire à cette information, je me retrouve quotidiennement ramenée à ma perte de poids et à mon "problème" d’alimentation. Auquel j’ai largement eu le temps de m’habituer, en 10 mois, et qui n’en est même pas un, réellement : je ramène à manger au bureau, exactement comme mes collègues, et je vais jamais mettre mon nez dans leur gamelle pour regarder ce qu’elles mangent. Pourquoi la mienne devrait-elle attirer une attention particulière et des commentaires systématiques ???

    @Cécilette : la majorité des gens qui ont le syndrome de Gilbert ont juste, comme ton ami, le blanc des yeux qui tourne au jaune quand ils abusent des lipides, et l’air bronzé en toute saison. A dire vrai, c’est tellement la majorité que j’ai mis un petit moment à me satisfaire de mon joli diagnostic. Et puis j’ai trouvé le Gilbert’s Web, qui rassemble des gens chez qui on a posé ce diagnostic un peu partout dans le monde, et j’ai trouvé quelques moutons à 5 pattes comme moi. Donc si ton ami abuse vraiment vraiment vraiment des lipides, il peut peut-être arriver à la couleur de peau de Casimir. A part ça, rien.

    Merci encore à tous, et merci Hélène !!

    Bisous

  • #117 eleanor rigby le 19 décembre 2007 à 20 h 11 min

    marjorie : peut être que les filles trop minces ne viennent pas ici ???
    En tout cas en ce qui me concerne je suis parfaitement ouverte aux plaintes des filles maigres.C’est pas marrant non plus d’être soupçonnée d’anorexie tous les 300m.
    J’ai une amie qui est d’une minceur affolante et qui comme elle est rousse en plus à la peau transparente. Du coup tout le monde pense qu’elle est anorexique alors que c’est pas le cas. Elle mange même hypercalorique pour essayer de grossir. J’ai vécu avec elle et je l’ai vu faire : sandwich mayo fromage au ptit dej, frites mayo aux repas, chocolat… Et souvent quand on fait du shopping ensemble, pendant que je peste parce que je n’arrive pas à fermer une robe en 44 sur mon opulente poitrine, elle pleure dans la cabine d’à côté parce que le décolté du 36 flotte sur son absence de seins. Ben je trouve pas que l’un soit plus amusant que l’autre.
    Si je pouvais je lui offrirait bien 10 de mes kg et 2 tailles de bonnet, mais je peux pas. Alors du coup on va se remonter le moral bras dessus- bras dessous avec un bon chocolat et en se disant que nos hommes nous aime comme on est : l’une grassouillette et l’autre maigrelette

  • #118 gaelle288 le 19 décembre 2007 à 20 h 13 min

    Bravo ! bravo ! bravo !!!!

    comme je me reconnais dans ton post !!!!
    j’ai moi-même perdu 40 kg en 1 an après la pose d’un anneau gastrique ( là j’ai un peu repris because premier petit bébé en route) !

    Je confirme :
    – on ne se voit pas maigrir
    – il faut du temps pour s’abituer à son nouveau corps
    – on sait plus comment s’abiller maintenant

    Mais par contre, ma perte de poids, m’a aidée, aussi, à trier les "connes":
    les filles qui avant te trouvaient sympas mais qui maintenant on tendance à te prendre pour une rivale ! grosso modo : "quand t’étais grosse on risquait rien, mais maintenant …" ! comme si ça avait changé mes valeurs !!!
    Puis les garçon, avec qui tu rigolais bien en soirée; qui pensent maintenant qu’on je les drague !
    J’avoue que, parfois, mes kilos me manque !!!!
    Et j’avoue : je suis ravie d’avoir repris des seins avec ma grossesse !! ça me manquait !!!

    Donne-moi, si tu en as envie, de tes nouvelles !
    A bientôt

  • #119 Kilis Sex Symbol le 19 décembre 2007 à 20 h 32 min

    @Marjorie : Ben voyons, parce qu’on est à contre-courant, on est sectaire :-))

    Moi je dis juste : chacun vit son poids comme il l’entend. Pas comme l’entendent ceux qui n’ont rien compris à leur vie et qui s’occupent de gouverner celle des autres pour combler le vide.

    Après, que ce poids soit de 10, 20, 30, 40, 50, 60, 70, 80, 90, 100, 110, etc… (ben quoi, il y a peut-être des enfants qui lisent ce blog, le controle parental ne fonctionne pas dessus, si?), je m’en fous.

    Si tu es mince et que tu te sens mal comme ça, la tribune t’es ouverte :-)

    Mais ne compte pas sur moi pour me sentir mal à cause de mon physique :-D

  • #120 Mlle Crapaud le 19 décembre 2007 à 22 h 09 min

    J’aime bien ce message…

  • #121 Chi le 19 décembre 2007 à 22 h 39 min

    @kilis :

    "et comment tu fais pour estimer, à vue de nez, la masse grasse et la masse maigre d’une personne?"

    Je ne le fais pas, et pour tout dire je m’en balance. Ma reaction etait en rapport a ce paragraphe que tu as ecrit plus haut :

    "En revanche, vers 100 kgs, j’ai cherché, et j’ai pas trouvé de preuve que c’est dangereux, à part si on a peur du regard des autres.

    Prenons un sportif à la retraite d’initiales DD. Il passe allègrement la barre des 100kgs. Pour autant, il est en pleine forme, ou faudra m’expliquer comment il a eu des médailles (ou alors ils sont vraiment nuls, les autres).

    Ah mais non, lui il est pas GROS, il est BARAQUE.

    Mais où ça commence d’être GROS? MMMMM?
    Quand on n’est plus champion olympique?"

    Que tu le veuilles ou non, 100 kg de graisses et 100 kg de muscles, qui font pourtant le meme poids total, n’auront pas le meme effet sur l’organisme, je ne parle pas la du cote esthetique mais de la sante de l’individu.

    L’exemple est parlant, je me permets donc de citer dola :

    "Concernant les problèmes de santé des obèses, je pense qu’il ne faut pas dire obésité = problème articulaire, cardiaque etc. Mais plutôt l’obésité augmente les risques de pb cardiaques, articulaires. (de façon statistique). Exactement de la même façon que tous les gros fumeurs n’attrapent pas un cancer du poumon."

    De plus, je n’ai jamais dit, ni meme sous-entendu, que "mince signifiait active et ronde mollassone", on peut tout a fait etre ronde et extremement active (et en forme), tout comme l’inverse est possible.

    Cependant un fumeur aura nettement plus de chances d’avoir un cancer qu’un non fumeur, meme si il est en forme aujourd’hui, qu’en sera t’il de ses poumons dans 20 ans? et si ce n’est pas un cancer il risque quand meme d’avoir plus de difficultes respiratoires dans sa vie de tous les jours que quelqu’un qui ne fume pas. Il en va de meme avec un obese et les problemes qu’ont associe usuellement a cet etat.

  • #122 marion le 19 décembre 2007 à 23 h 41 min

    merci seccotine, et avant tout félicitations pour cette discipline de fer qui t’a permis de venir à bout de cette §**$#?!µ de maladie !
    Ton récit montre les écueils de la bien pensance collective, les dérives de la compassion et aussi l’écart/le non écart qu’il peut y avoir entre le bien être, le ressenti et l’image du corps.
    J’ai eu ce soir pour un 1er RV un patient lombalgique, dans le genre costaud, qui a été étonné que je ne lui intime pas de maigrir. Ses priorités sont ce qu’elles sont, je les respecte sinon nous allons dans le mur assurément. Il est vraiment primordial d’écouter, et aussi d’accepter qu’on peut être bien quels que soient son poids, sa taille … (sa couleur tant quon y est ?)
    Bravo en tous cas

  • #123 siamoise cramoisie le 20 décembre 2007 à 0 h 00 min

    Trois framboises et deux petits pois!!! ha ha haaaaaa!
    C’est excellent, Turquoise!

  • #124 siamoise cramoisie le 20 décembre 2007 à 0 h 19 min

    Marjorie, je ne suis pas d’accord avec toi.
    Pour ma part, je ne me sens absolument pas "trop grosse". Par contre, j’ai été "trop mince" par le passé. Sac d’os (et ridée, l’horreur!!). J’avais peut de me casser ;-))

    D’où te viens cette idée que les filles qui viennent ici sont "trop" rondes?
    Ton coup de pied dans la fourmillière m’intéresse, ça fait deux ou trois fois que je lis des commentaires qui pointent ce que tu qualifies de "consensuel" sur ce blog. Je vois bien l’esprit de ce que tu racontes, mais par contre, je ne trouve aucune réalité concrète à ce que tu avances.
    Loin de moi l’envie de faire polémique, mais j’aimerais avoir les idées claires avec ce que tu dis. Pourrais-tu argumenter un peu, pour éclairer ma lanterne?

  • #125 Kilis Sex Symbol le 20 décembre 2007 à 0 h 25 min

    @Chi : tu m’accorderas que 100kgs de graisse c’est plutot rare, et que 50 suffisent amplement à poser problème :-) Dans ma période 1m70, 50kgs et fatiguée, j’avais un pourcentage de masse grasse supérieure à son taux actuel. Globalement ma masse grasse augmente peu, tous comptes faits.

    On est d’accord, trop de graisse peut tuer. L’ennui c’est qu’il n’y a pas forcément de corrélation entre trop de graisse et surpoids. C’est le raccourci qui me fait bondir.

  • #126 JimZa le 20 décembre 2007 à 7 h 39 min

    J’aime beaucoup ce post ; je travaille avec le corps des femmes ( je crée des vêtements avec et pour les femmes , c’est ma devise ), et j’affirme que la beauté des femmes ne se mesure pas dans un rapport masse/hauteur au carré . Une femme est belle quand elle se sent bien dans son enveloppe corporelle ( qu’importe la taille de cette dernière ) .

    Merci pour ce joli post si intime , si vrai !!

  • #127 turquoise le 20 décembre 2007 à 9 h 25 min

    Seccotine : je suis allée sur le s ite de Holyclothing, c’est vrai que ça fait envie : les couleurs sont seyantes, dans des matières fluides qui frôlent le corps sans le boudiner … dommage qu’on ne puisse acheter que sur le net : si je ne peux pas essayer les vêtements, je suis perdue, il y a presque toujours quelque chose qui cloche , tantôt c’est la coupe qui pendouille ou me scie les bras , tantôt la couleur, si jolie sur l’écran, me donne l’air cadavérique …
    Hélène ,j’espère que je ne suis pas hors-sujet si je te demande des adresses de boutiques abordables sur Paris où les tailles vont jusqu’au 46 … pour l’instant je vais chez Camaïeu et quelquefois à CetA … et qu’on ne me dise pas"Marcelle Griffon " ou je mords !

  • #128 Hélène le 20 décembre 2007 à 11 h 44 min

    JimZa bienvenue à toi ;-)

    turquoise perso je vais chez Gap, H&M, Camaieu, Monop, Caroll, Gérard Darel quand je suis riche ou pendant les soldes, et au Printemps mine de rien il y a certains stands qui vont au-delà du sacro-saint 42.

  • #129 bouyoncube le 20 décembre 2007 à 9 h 58 min

    Seccottine, bravo pour ton message, il faut du courage pour tenir un tel discours en cette périone d’anorexite aigue !!! Il faut savoir que l’année dernière une étude a démontré que la taille moyenne de la majorité des française est le 40/42, mais les magasins préfèrent continuer à proposer des 34/36, car ils pensent que ça leur donne une belle image…c’est lamentable…

    Si ça vous interesse, il y a une boutique sur ebay, tenue par une nenette qui ne vend que des vêtements destinées aux pulpeuses, des fringues beaucoup plus modernes que ce qu’on peut trouver en magasin.
    ça s’appelle les trésors de la sardine…

    En magasin, je trouve que les fringues au dessus du 46 font souvent mémé sortie tout droit du champ de betteraves (j’ai rien contre, hein, ma mémé, c’était une fermière vrai de vrai!)…heu je m’égarre là, je vous laisse !!!

  • #130 Hélène le 20 décembre 2007 à 12 h 35 min

    ag., bienvenue ;-)

  • #131 ag. le 20 décembre 2007 à 12 h 10 min

    SSSsssplendide !

  • #132 Diripouf le 20 décembre 2007 à 12 h 37 min

    Roh la la, JimZa, tes vetements sont GENIAUX !!!! Gros coup de coeur la, vraiment… Bravo a toi !

    Dis, tu livres en Ecosse ? (euh oui bon OK, je vais plutot te mailer pour savoir tout ca mais je voulais faire part de mon euphorie a la face du monde :-))

  • #133 Hélène le 20 décembre 2007 à 15 h 41 min

    turquoise je ne supporte qu’un seul magasin H&M, c’est celui du Passage du Havre à saint Lazare. Tous les autres me font fuir.
    Caroll c’est pas donné (80 € le pantalon) mais c’est de la super came, il faut attendre les soldes ;-)
    Ah je pense que chez 1.2.3 aussi ils doivent faire des tailles, mais c’est pas super rock…

  • #134 Hélène le 20 décembre 2007 à 16 h 57 min

    En effet ce que tu dis montre à quel point tous ces chiffres et indices variés ont peu de rapport avec la réalité, Gloria !

  • #135 turquoise le 20 décembre 2007 à 15 h 23 min

    Merci, Hélène, Camaïeu et Monop, j’y vais souvent, j’aime bien leur style ; Caroll, je n’ai jamais essayé ; au Printemps, j’ai trouvé aux soldes d’été une petite robe de chez Sinéquanone,pas mal du tout … je vais essayer HetM, mais jusqu’à présent je trouve leurs magasins tellement bordéliques que ça me décourage ! Quant à Gérard Darel, euh … j’attendrai le 9 janvier …

  • #136 turquoise le 20 décembre 2007 à 16 h 23 min

    … moi non plus !

  • #137 gloria le 20 décembre 2007 à 16 h 45 min

    incroyable…ton histoire ma beaucoup emue
    vraiment..
    moi je pese 80 kilos et en parait 10 de moin c’est plutot rigolo paske comme je fait qu’1m60 je suis donc officielement OBESE
    et quand je le dis aux autres ils croient generalement que je me fout de leur gueule… que je fait de l’autoflagélation ; mon poid ne me complexe pas meme si je trouve plus mignone l’été quand j’ai quelque kilos de moin
    bref je suis OBESE meme si je fais "que" du 42 lol…

  • #138 funambuline le 20 décembre 2007 à 18 h 45 min

    Seccotine, je m’en vais de ce pas déguster une tartiflette et caresser mon bidon rond et mes omoplattes invisibles très tendrement de ta part, par solidarité!

    sinon: l’horreur, plus de lipides, horrible, moins 30 kg, atroce, plus de garde-robe, dieubouddahallahettuttiquanti m’en préservent!!! Je compatis sincérement et allez hop, dans un élan fou, hop, je t’embrasse très fort!!!!

  • #139 Hélène le 21 décembre 2007 à 18 h 16 min

    Il n’y a pas de bataille qui tienne Stéphanie, je lis tous les commentaires (et les auteurs des billets de cette rubrique aussi, je crois bien ;-).

  • #140 Stéphanie (mais une autre) le 21 décembre 2007 à 17 h 56 min

    J’arrive après la bataille mais je tenais à remercier l’auteur pour ce joli témoignage ! Et Hélène de nous permettre de le découvrir.
    Quelle pêche, quelle joie de vivre, ça fait plaisir à lire !

    Le seul gros cas de perte de poids que je connaisse était due à une leucémie, on aurait préféré qu’il reste rond… (mais il est en vie ouf !)

  • #141 Catherine le 27 décembre 2007 à 0 h 46 min

    Seccotine, merci pour ce beau temoignage.
    Dieu merci il n’y pas de gras dans la confiture; -)
    tout n’est pas perdu !
    Hélène, je retrouve ton blog avec bonheur.

  • #142 Delph le 31 décembre 2007 à 19 h 26 min

    Je te cache pas que je n’ai pas lu les 141 commentaires qui me précèdent (la vache!) donc qu’il y a une forte chance pour que je redise ce qui a été dit une centaine de fois mais vraiment je me demande comment on peut du jour au lendemain arrêter les lipides! Déjà je sais pas dans quoi il y en a exactement (a priori dans bcp de choses grasses donc bonnes) mais ça doit vraiment pas être facile! En tout cas, tu en as bien fait ton deuil apparemment et même si je n’aurais rien contre perdre quelques kilos, vraiment si c’est au prix de la privation et du sport je ne pourrais pas, sauf bien sûr à ne pas avoir le choix comme toi.
    C’est quand même dingue toutes ces maladies qu’on ne soupçonne pas et qui peuvent apparaître à n’importe quel âge… au moins la tienne n’est pas dangereuse (quoique sans nutella ça pourrait être dangereux pour mon état mental ce genre de maladie!) mais bon courage quand même, surtout pour te rhabiller à ton goût!

  • #143 tatite le 16 décembre 2011 à 3 h 22 min

    ahaha tout ça est vrai !
    J’ai perdu 4 kilos recemment, je suis passee de 64 kilos a 60, pour 1m60. Je le vois dans mes fringues mais pas tellement sur moi (typique).
    Tout le monde m’en parle « et tu as fait comment ?? »

    Le truc, c’est que ce n’etait pas voulu, j’ai fait une mini depression, et beaucoup moins mangé (mais aussi perdu ma joie de vivre pendant un temps).
    Comme je me plais bien comme ça, maintenant j’essaie de rester a ce poids mais en mangeant equilibré.(et je vais mieux psychologiquement mais rien a voir avec mon poids)
    Mais pour qu’on me dise « t’as vachement maigri » ca sous-entend que je devais etre ENORME avant ?? Sont chiants les gens. Passer du 40 au 38, c’est pas une revolution quand-meme.

  • #144 Nag le 9 mai 2016 à 13 h 54 min

    Magnifique et poignant témoignage ! Avec humour intelligence et joie de vivre Bravo !!

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.