Le maquillage fait-il pute ?

22 décembre 2010

Souvent, on voit / entend / lit ce genre de choses : « maquillée comme une pute », « surtout pas les yeux ET  la bouche sinon c’est vulgaire », « je voudrais un maquillage pas trop chargé pour ne pas faire vulgaire », etc….

J’en déduis que pour pas mal de gens encore, maquillage qui se voit = vulgarité. Et que pour pas mal de gens aussi, incarnation de la vulgarité = pute. Donc un truc sexuel – perso je trouve que la vulgarité n’a souvent rien de sexuel, les gens vulgaires que je croise à longueur de journée ne m’évoquent pas le sexe une seule seconde.
Mais c’est pas pour rien qu’on maquille encore les mariées en rose clair virginal en presque 2011 (en dehors des cas où c’est parce que d’habitude elles se maquillent pas et doivent pouvoir se reconnaître dans le miroir, on est bien d’accord).

Mais on va aujourd’hui laisser de côté l’aspect sexuel sinon ce billet va partir dans tous les sens et on va pas s’en sortir (je vous serai gré d’en faire autant dans les comm’, histoire qu’on parte pas dans un débat enflammé – et probablement stérile – sur le sexe en général, la vie la mort, tout ça).

DONC, la question que je me pose (mais non je me la pose pas, enfin, vous vous doutez bien que mon opinion là-dessus est solide as a roc, c’est pour faire le lien avec la suite) est : le maquillage chargé est-il vulgaire ?

Bien sûr que non, et évidemment vous pouvez porter un smoky noir avec une bouche rouge si ça vous chante, sans être vulgaire. Ce n’est pas la quantité de maquillage ou les couleurs utilisées qui sont vulgaires : c’est la façon dont c’est réalisé et porté. Ca dépend aussi du comportement et des vêtements qui vont avec, oeuf corse.

Ce qui est vulgaire c’est ce qui est cheap, mal réalisé, porté sans élégance. A partir du moment où vous savez vous maquiller et que avez un minimum de classe naturelle, vous pouvez porter ce que vous voulez (non, pas du fond de teint orange, ce sera TOUJOURS vulgaire, même sur Inès de la Fressange).

Alors pourquoi voit-on ce genre de réactions (voir intro) ?
Parce que les prostituées sont très maquillées ? (j’ai appris en lisant de livre de Michèle Fitoussi sur Helena Rubinstein, que jusqu’au début du 20ème siècle, le maquillage était réservé aux prostituées et aux actrices et faisait horriblement « mauvais genre »).
Parce que la bourgeoise bon chic bon genre ne porte que du beige ?
Parce que le bon peuple n’y connaît rien en make up ? (montez pas sur vos grands cheveux, le bon peuple c’est pas vous, ce sont vos collègues qui vous demandent d’un air égrillard si vous sortez ce soir juste parce que vous avez mis du rouge à lèvres).
Parce que la société doit évoluer, sans aucun doute, mais là c’est même plus enfoncer une porte ouverte tellement c’est évident ;-)

Pour finir en passant légèrement du coq à l’âne, je pense que contrairement à ce qu’on a cru longtemps, le maquillage peut-être une affirmation féministe au même titre que la façon de s’habiller: « je porte des signes extérieurs de féminité très forts parce que ça ME fait plaisir, ça ne fait pas pour autant de moi un objet sexuel (et je vous merde tous, pouvez-vous ajouter si vous êtes en forme) ».

Nota bene : il va de soi que chacune fait bien ce qu’elle veut, après avoir dit tout ça.

Et n’oublions pas qu’on est toujours le vulgaire de quelqu’un. Pour Marie-Chantal le Quesnoy, qui a un serre-tête dans le c…, je suis sûrement horriblement vulgaire ; et pour Priscilla, délicieuse folle du désert, j’ai l’air d’une institutrice quaker ;-)

175 commentaires Laisser un commentaire
Femmes du monde, Le maquillage

Vous aimerez aussi

175 commentaires

  • #1 [email protected] le 22 décembre 2010 à 8 h 56 min

    On m’a tellement dit que du fait de mes lèvres charnues je ne pouvais pas mettre de rouge soutenu sans paraître vulgaire (sans faire pute même pour parler franc) que je n’en mets plus du tout ou très rarement et du clair du coup, dommage j’adore les rouges profonds… la faute à qui ? Je ne sais pas trop …

  • #2 Montaw le 22 décembre 2010 à 8 h 58 min

    Tout à fait d’accord avec toi : ce qui rend le maquillage vulgaire c’est quand il est mal posé, mal travaillé et mal porté. Tout ça, plus l’attitude qui va avec je trouve. J’ai vu des filles avec un smoky sur les yeux et du rouge à lèvres très rouge, elles étaient sublimes.

  • #3 Atchoum29 le 22 décembre 2010 à 9 h 04 min

    Tu as tout dit… Mais c’est comme tout : en coiffure, en pâtisserie, si c’est bien fait ce n’est jamais too much ! Bravo pour ce papier qui ferait une très bonne intro de blog de maquillage :-)

  • #4 MARIE SUE le 22 décembre 2010 à 9 h 04 min

    le dernier paragraphe est énorme : « Pour Marie-Chantal le Quesnoy, qui a un serre-tête dans le c…, je suis sûrement horriblement vulgaire ; et pour Priscilla, délicieuse folle du désert, j’ai l’air d’une institutrice quaker ;-) »
    !!!
    j’adore
    :)

  • #5 Elodie F le 22 décembre 2010 à 9 h 04 min

    Excellent ce billet, ça fait un moment que j’ai pas commenter mais ça ne m’empêche pas de venir tous les jours sur ton blog. Je suis d’accord avec toi ce qui rend le maquillage vulgaire c’est l’attitude et la façon dont il est mis. Pour moi le maquillage c’est de l’art également je trouve ça génial de mélanger les couleurs de transformer un visage, et de s’éclater avec des paillettes ect..
    Et comme dit plus haut un smoky avec des lèvres trés rouge ça peut être sublime ^^
    Bonne journée

  • #6 Nour le 22 décembre 2010 à 9 h 09 min

    The come back !
    Pour moi ce que je trouve le plus vulgaire c’est le fond de teint orange… Après on peut bien porter du vert sur les yeux ça me choque pas si c’est bien porté. Je pense que la vulgarité vient d’une attitude plutôt que d’une façon d’être habillée et maquillé

  • #7 LeonorGatsby le 22 décembre 2010 à 9 h 09 min

    Oui, pour beaucoup de gens, le maquillage est encore lié à la séduction. Il l’est évidemment dans une certaine partie, mais je me maquille surtout pour moi, pour me plaire, pour m’amuser,…
    Sinon, sur le lien maquillage/sexe, il me semble que beaucoup de marques jouent avec ça, non ? Les noms de produits sont souvent « provocateurs » : Nars et ses blush Orgasm, Deep Throat, Benefit, Urban Decay,…

  • #8 tanounou le 22 décembre 2010 à 9 h 15 min

    NON certainement pas ! Le maquillage ne fait pas de moi une pute. Quel horreur…..Pourtant, les quelques remarques ou regards appuyés de certains ou certaines auraient pu me le faire penser; moi je sais que non et que dans bien des cas, notamment pour les femmes, il y a une bonne part de jalousie puisque moi, J’OSE. C’est plus facile de dénigrer.

    Je bosse chez moi 10h par jour et mon plaisir le matin, c’est de me maquiller, même si je passe la journée sans sortir, c’est MON plaisir.

    Presque tout dans la manière de se maquiller (mille merci à toi, Hélène, de nous montrer comment mieux y arriver), le reste dans la façon de le porter.

    Excellente journée à toutes
    Tanounou

  • #9 Annaelle le 22 décembre 2010 à 9 h 27 min

    très interressant ce billet il est vrai que j’ai du mal a sortir avec un maquillage trop chargé même en soirée de peur des reflexions pourtant mon mari est fan de make up et m’encourage souvent a me faire une bouche rouge ou un smoky voir les 2
    Je pense que surtout comme tu le dis si bien ce n’est pas la peur de choquer c’est surtout par peur de mal poser les fards et de paraitre ridicule.
    J’imagine qu’avec l’experience et le temps on assume de plus en plus facilement…

  • #10 ninieminie le 22 décembre 2010 à 9 h 28 min

    Je suis tellement d’accord, on peut porter du rouge à lèvres fushia et 5 couleurs sur les paupières sans faire vulgaire. Alors qu’il suffit d’un seul trait de crayon lèvres marron pas estompé pour, à mon sens, représenter le summum de la vulgarité.

    Je dis « à mon sens » parce qu’à mon tour je ne jugerai pas cette personne, le maquillage, comme tout le look, est subjectif. Comme tu dis, on est tous le vulgaire de quelqu’un d’autre!

    Si tout le monde pensait ainsi, sans juger, ça arrangerai pas mal de choses.

  • #11 Titburette le 22 décembre 2010 à 9 h 33 min

    J’ai commencé à me maquiler vers 17-18 ans en gros dans des tons beigeux pour que ça se voit pas (mais au final quel est l’intérêt? Faire croire qu’on est belle non maquillée alors qu’on l’est?).

    J’avoue qu’au début du vrai maquilalge de tous les jours ça me mettait hyper mal à l ‘aise qu’on me fasse des remarques sur mon maquillage, j’avais qu’une envie c’était de foncer ventre à terre aux toilettes pour tout enlever.
    Mais alors maintenant avec ‘âge (au moins tout ça) je m’en contrefous. Si on critique mon maquillage ça veut surtout dire qu’on a pas grand chose de fondamental à me reprocher et dans ces conditions là la vie est belle ^^.

  • #12 Paulinette le 22 décembre 2010 à 9 h 33 min

    Absolument d’accord avec toi! Dès lors que t’es foutue d’avoir un peu de classe, le maquillage fera jamais vulgaire. Et tu sais quoi? Ça me rend triste parce que j’ai pas un peu de classe. Ou alors pas assez confiance en moi. Et du coup, si je me maquille, je suis pas à l’aise, et ça se voit. Et du coup on remarque que je suis maquillée. Et on me demande pourquoi? et ensuite on ajoute le fatal : « t’as une petite mine. T’as l’air fatiguée. T’as pas bien dormi? T’as les yeux sombres »etc.

    Alors du coup, moins j’en fait, mieux je me porte. Du mascara un peu de fond de teint et basta comme qu’ils diraient au pays des polyphonies corses.

    Alors non, sûrement pas pupute, mais juste la mise en avant de sa personnalité : si t’es bien dans ton corps dans ta tête et dans tes mocassins, la bouche rouge et les yeux noirs passent. Sinon, ça casse.

  • #13 oppossum le 22 décembre 2010 à 9 h 36 min

    Ciao Hélène, je trouve ton billet magnifiquement écrit et je n’aurai pas pu transcrire avec autant de finesse, d’humour et de subtilité la substancifique moelle de ton analyse que j’approuve complètement. Je suis une fan du smocky+ rouge à lèvres allure de chanel n°14 « passion » autant dire que j’aime les couleurs et je n’ai toujours eu que des compliments sur mon élégance (même en Italie et en toute modestie). Cela étant, il est vrai que mon compagnon (qui m’aime maquillée, je précise) m’a quelques fois fait la reflexion de l’inadaptabilité de ce genre de maquillage le week end, pour aller se promener au marché…Comme s’il y avait un genre de maquillage pour aller au supermarché ou ailleurs?Pour les vêtements et les chaussures, c’est pareil, quelqu’un (comme moi) qui apprécie d’être élégante, quand cela lui chante, sans pour autant aller à un mariage, pourquoi devrait il s’accomoder du regard pas forcément intelligent des autres, pour se fondre dans la masse? Car il est là le noeud du problème, se distinguer par la beauté, l’élégance ou l’intelligence, voilà se qui dérange vraiment, tout le reste n’est, selon moi qu’excuses…Le peuple qui chérit tant les people de toute nature ne supporte pas que sa voisine de pallier ait quelquechose de particulier, la race humaine est bien étrange… Bravo pour ton billet, merci d’être fidèle au poste, pour nous tes admiratrices.

  • #14 miomio le 22 décembre 2010 à 9 h 40 min

    Bonjour à tous,

    ça y est j’ose enfin laisser un commentaire alors que je suis ce blog depuis longtemps ;-)
    Quelque soit le sujet il est toujours facile de stigmatiser l’autre, et d’autant plus si c’est une femme (je n’ai pas trouvé d’exemple de commentaire équivalent à l’encontre des hommes). La conclusion d’Hélène entre Le Quesnoy et Prescilla résume toute la relativité de nos jugements, bon goût vs vulgarité.
    « Le bon goût c’est le dégoût du goût des autres » (je ne me souviens plus de l’auteur.)

    très bonne journée à tous

    PS: Pour Noël j’ai bien l’intension de faire de l’ombre au sapin avec mon maquillage. Je verrai certainement rapidement dans le regard de mes convives si j’ai fait preuve de « bon » goût.. ^_^

  • #15 Volte le 22 décembre 2010 à 9 h 43 min

    Il est génial cet article ! Et il est vrai que la vulgarité est surtout dans l’attitude, les habits etc et pas forcément que dans le maquillage.

    Et pour ne pas pas paraître ridicule ou bien ****, il faut aussi apprendre à se connaître, savoir ce qui nous va et qui est en harmonie avec son visage, car ce qui fait **** sur l’une ne le fera peut être pas sur quelqu’un d’autre.

    Et si on ne parle que de maquillage, je suis totalement d’accord avec la référence de ninieminie à savoir le trait autour des lèvres (voire même en dehors des lèvres !) pas estompé ! Je rajouterais en plus aussi les sourcils complètement épilés avec un trait très très fin de crayon (qui ressemble parfois à un stylo) :)

  • #16 Mam’selle Cat le 22 décembre 2010 à 9 h 44 min

    Coucou,

    Pas mal ce billet. J’ai rigolé quand j’ai vu le titre ;-)

    Pour les gens, le maquillage c’est que pour les soirées. Mais non!!! Une fois, je mettais fait un smoky (oui je porte des smokys en journée, lol), rien ne m’effraie) et on m’a fait la reflexion, « c’est quoi ce maquillage de pute » Et encore il était soft, pas autant chargé que si j’allais en soirée. J’ai passé ma route et j’ai mm pas répondu. Je fais ce que je veux, et si ça plait pas, bein on me regarde pas, na!

    Les gens jugent bcp sur les apparences, et bien souvent ils se font une fausse idée de vous. Heureusement que tout le monde n’est pas comme ça.

    Merci pour ce billet. Il est super intéressant.

    Bisous & bonnes fêtes de fin d’année =)

  • #17 Sohalia le 22 décembre 2010 à 9 h 44 min

    Je suis tout à fait d’accord avec toi l

    Moi ce que je pense c’est que les gens s’expriment mal! La plupart d’entre eux, je pense, quand ils disent « maquillé comme un camion » ou « comme une pute » ils parlent des femmes vulgaire que tu décris (c’est juste le cri du coeur qui parle à ce moment là! :p). Généralement dans ce genre de femme c’est le maquillage qui ressort le plus.

    Mais dans l’absolu c’est vrai que dès qu’on se maquille un peu soutenu ou que l’on essaye de faire dans l’originalité, on est tout de suite montré du doigt. C’est forcément qu’on l’a fait pour une occasion spéciale, en même temps la plupart des femmes ne se maquille pas ou très peu, et quand elles le font c’est seulement pour des occasions spéciales (avec connotation de séduction bien sûr!). Moi j’adore me maquiller même le matin quand j’ai les yeux à demi ouvert je préfère me réveiller en me pomponant plutôt que de roupillé 10min de plus XD. Mais voila c’est compliqué de sortir autre chose qu’un maquillage simple dans les couleur neutre dans notre société sans que les gens s’interrogent « Elle veut séduire qui celle la à se maquillé comme ca? ».
    Pour conclure c’est sûr que le maquillage a une connotation de séduction, une connotation sexuelle, mais sa malheureusement c’est l’opinion publique. Il faudrait que plus de femmes ose pour changer cette vision, mais c’est vrai que c’est compliqué dans une société où on est jugé partout et par tout le monde :/

    Bisous et bonne fêtes Hélène !

  • #18 audrey le 22 décembre 2010 à 9 h 46 min

    le tout est de ne pas se laisser influencé par les propos des autres ou de ne pas avoir peur du regard des autres.. tres bonnes journée a toutes!

  • #19 CarineBdx le 22 décembre 2010 à 9 h 46 min

    Salut Hélène, salut les filles.
    Bon, évidement je suis d’accord avec vous, le maquillage ne fait pas vulgaire et c’est l’atitude qui compte.
    Personnelement, je me sens très bien maquillée, même avec un smoky, mais là ou ça commence à poser problème, c’est quand je doit affronter le regard des autres. Comme l’a dit oppossum si on sort trop du lot, qu’on se fait « remarquer », de suite les attitudes changent (et pas forcement en bien).
    Il y a des « a priori » qui sont bien ancrés dans l’opinion des gens, à nous de faire changer ça!
    Bonne journée.

  • #20 Miss Nahn le 22 décembre 2010 à 9 h 49 min

    Excellent billet! E bien sur je suis d’accord avec toi.
    La personne la plus vulgaire que j’aie rencontrée s’habillait en petite bourgeoise beige et marine.
    La vulgarité est plus souvent une questiond’attitude à l’égard d’autrui qu’une question de fringues, maquillage ou chaussures (j’en aurais de bonnes à raconter à ce sujet).
    La qualité, le soin, la confiance en soi et l’intelligence (cervelle ET coeur) vous mettent à l’abri de la vulgarité, quoi que vous portiez.

    Et j’adore ton très bon rappel de la relativité de tout ça!

  • #21 totoph le 22 décembre 2010 à 10 h 00 min

    Alors si le maquillage faisait pute, la mini jupe aussi, le cuir, les talons hauts, le blond platine, les bas, le corset et j’en passe… Le tout, c’est se savoir le porter et se faire plaisir ! Excellent billet !
    Bonne journée à toutes !

  • #22 Mathilde le 22 décembre 2010 à 10 h 02 min

    Salut Hélène,

    Je suis totalement d’accord avec toi en ce qui concerne le sujet. Tu as, pour moi, omis de parler d’un facteur très important qui est l’éducation et le language. On peut avoir un maquillage chargé et de bonnes manières ainsi qu’une façon « normale » de parler mais on voit également souvent des filles avec un vocabulaire exécrable et c’est là aussi qu’une partie de la différence se fait.

    Bonne journée ;)

  • #23 Ann le 22 décembre 2010 à 10 h 04 min

    Bien sûr que le maquillage fait pute ! Les jupes courtes aussi et les vêtements en cuir et fumer en rue et sortir seule le soir et…et..et…
    Perso, comme tu l’écris si bien, ça dépend de quel point de vue on se place… pour certains je suis l’incarnation de Bree VandeKamp (Desperate housewives, flippant, non?) pour d’autres, je suis Courtney Love, la drogue en moins ;-)
    Pour certains je suis brillante et drôle, pour d’autres je suis futile et immature…
    Et pour moi ? Je n’en sais rien…sauf que plus j’avance en années plus je m’aime…à 60 ans, je serai folle d’amour pour mon petit moi ;-)
    Au final, je dirais que la vulgarité c’est pas une question de couleur, de quantité ou d’harmonie, c’est une question d’attitude…Paris Hilton, je la trouve super vulgaire mais peut-être qu’elle, elle s’adore, alors who cares ??

  • #24 Uty le 22 décembre 2010 à 10 h 05 min

    C’est comme les chaussures à talons. Les hauts talons font-ils pute ?
    Bah non, sauf si tu les portes avec une mini jupe aussi courte que mon bandeau pour les cheveux et un tee-shirt trop court.

    Le maquillage ne fait absolument pas pute dans l’absolu, puisqu’il a le grand potentiel de pouvoir sublimer la personnalité et la beauté d’une personne. Honnêtement, depuis que je me maquille régulièrement chaque jour, je me sens mieux dans ma peau et je ne me sens absolument pas prostituée. Je ne cherche pas non plus à susciter un appétit sexuel chez mon entourage des transports en commun.

    Je suis d’accord sur la notion du cheap. Bien sûr, pas au sens de ce qui n’est pas chèr, mais au sens de ce qui mal fait. Comme un gâteau mal démoulé.
    Du coup, le fond de teint orange entre dans cette catégorie.

  • #25 liloo le 22 décembre 2010 à 10 h 06 min

    Ah un post avec un titre qui m interpelle des le saut du lit, ma journée commence bien !!!

    merci a toi de crier haut et fort que NOUS, femme, accro au make up, à cet art de la mise en beauté, que nous aimons la vie et toutes ses couleurs et que nous l’exprimons par le make up que nous ne sommes pas des putes !!!!

    Tout est question d’attitude, d’élégance … de classe …. et surtout de pouvoir l’assumer !!!

    Toutes ces mauvaises langues sont des jaloux(ses), jaloux de ce qu’ils ne connaissent pas, jalouses de ce qu’elles envient et qu’elles aimeraient porter, savoir faire et oser le faire !!!!
    les gens sont jaloux de tout ce qui peu etre different, tout ce qui sort de l’ordinaire et des fameuses « moeurs » comme on dit, en clair du  » ce qui se fait depuis des générations et du ce qui ne se fait pas et qu il faut surtout pas transgresser  »

    Perso, j’aime la vie et toutes ses couleurs, le make up fait partie de ma vie, ceux a qui ca ne plait pas je leurs ai pas demandé de me regardé et leur avis je m’en balance !!!!! ptdr
    Moi ca me rend heureuse et c’est le principal !!!
    Oui en presque 2011 une femme devrait avoir le droit d’être féminine, sensuel, glamour… sans esuyer une vague de critiques non constructives je précise.lol

    meci a MBF pour ce post, et bone fêtes a toutes

  • #26 Zabellou le 22 décembre 2010 à 10 h 15 min

    Je crois que le rapport au maquillage dans la société est lié (une fois de plus…) à la place de la femme, son indépendance, son affirmation d’elle-même.
    Une femme « bien », dans l’imaginaire collectif, c’est une femme qui ne se met pas en avant, qui marche un pas derrière son conjoint (au moins au niveau symbolique : combien d’hommes accepteraient que leur compagne gagne mieux sa vie qu’eux-mêmes ??), qui ne se fait pas remarquer.
    Une femme respectable doit donc suivre ces règles de bienséance pour son apparence : vêtements, coiffure, bijoux, maquillage peuvent la mettre en valeur… jusqu’à un certain point ! Les femmes qui ne suivraient pas ces préceptes seraient donc assimilées aux prostituées, « non respectables » par définition…

    A nous de faire bouger la ligne jaune, et à ce titre le maquillage peut effectivement être un acte féministe ! Personnellement, j’utilisais plutôt les vêtements jusqu’à présent, mais je suis bien contente d’ajouter une corde à mon arc !!
    Et j’ajoute qu’il y a encore du chemin à faire : j’expliquais la semaine dernière à unE collègue qui s’étonnait de ma jolie robe lors d’une soirée de travail, que oui oui, on peut être à bac+n et ne pas ressembler à un thon…!!

    Bonne journée à vous toutes

  • #27 adeline du 91 le 22 décembre 2010 à 10 h 16 min

    Tellement vrai, il est temps que les mentalités changent. Le pire, c’est que les gens qui te regardent de travers parce que tu a le malheur de mettre de la couleur sur ton visage sont les même qui te sortent « ben quoi t’es malade? T’as une drôle de tête! » les jours où tu ne portes aucun maquillage!
    Bref, il serait temps qu’on comprenne que le maquillage c’est une affaire personnelle. Perso je me maquille pour moi et par plaisir, pas pour ma voisine et encore moins « pour plaire » aux autres

  • #28 coco le 22 décembre 2010 à 10 h 22 min

    a bso lu ment d’accord avec toi !!!la vulgarité n’a rien mais alors rien à voir avec le maquillage!!et ns sommes toutes « la vulgaire » de qqun
    et……….je mets qqfois du..vert oui,oui!! un vert anis que j’adore sur mes paupieres et qui va tres tres bien avec mon iris,lété et l’hiver souvent du ….vert kaki parfait !lle mauve aussi est bien mais il rougit l’oeil et la déja que je tire sur l’albinos c’est niet surtout l’hiver ou je larmoie un jour sur deux!!!tout ça pour vous dire que MEME avec du vert sur les paupieres je ne me sens pas vulgaire!!!
    mais bon pour ma soeur qui ne se maquille jamais,je suis « limite »
    et je voudrais pousser un cri au sujet des diktats imposes par les maquilleurs:pas de vert sur des yeux verts,pas de bleu sur les yeux bleus!!!du gris du taupe etc….et ben moi ça ne me va pas du tout c’est terne ,moche quoi!!
    bon j’ai un peu dévié !!à chacun son idée de la vulgarité ,pour moi ce serait plutot le trait qui dessine le contour des lévres!!mais c’est mon avis encore une fois merci Hélène

  • #29 Klochette le 22 décembre 2010 à 10 h 29 min

    A mon sens vulgarité et maquillage ou non, n’ont rien à voir. Je pense que la vulgarité est une attitude générale, un langage, un comportement, que l’on soit maquillée ou non.
    Alors pour moi, make up chargé, ou pas, bouche et/ ou yeux maquillés, c’est mon droit!
    Tout dépend de l’occasion, de l’humeur, de l’image éphémère (puisque tout est effaçable) que l’on veut donner de soi à l’instant T.
    PS: je me marie en août, je bosse à fond la technique Smoky!

  • #30 enairods le 22 décembre 2010 à 10 h 30 min

    j’aime me maquiller, plus pour le geste, le choix des couleurs, les nouveautés que pour réellement me sentir belle après…je l’ai toujours dis : si j’avais à ma disposition une amie chaque matin prête à ce que je la maquille, je ne serais surement pas autant maquillée dans la journée. Mais c’est mon moment à moi, de douceur, de décontraction. je ne pense à rien sauf au FAP que je vais mettre…

    si cette vision de la femme trop maquillée est celle d’une pute, c’est effectivement qu’il y a fort fort longtemps, les prostituées se maquillaient énormément, mais c’était surtout pour camoufler toutes les maladies de peau qu’elles se chopaient (that’s why la bourgeoisie y allait plus mollo car moins de vilains microbes, et encore….)

    pour conclure, il y a des femmes sans maquillage qui font très vulgaires et d’autres très maquillées qui font tellement classes..encore ce matin station Georges V, je suis tombée sur une japonaise très belle et très maquillée : liner, rouge tres rouge, blush..mais tellement classe….

    peu importe le rouge à lèvre, pourvu qu’il y ait l’attitude….

  • #31 ALM le 22 décembre 2010 à 10 h 30 min

    Cet article est génial !!

    Je trouve un peu dommage qu’il n’évoque pas les gens comme moi qui ont le problème inverse, je n’arrive pas à faire pute même quand j’essaie!!! (pour des soirées déguisées, pas pour faire le trottoir). Je plaisante, j’ai plutôt de la chance avec ma « baby face » rien ne fait vulgaire donc j’en profite à fond (couleurs foncées, bouche, yeux, tout!). Tout ça pour dire que la vulgarité n’a rien a voir avec la quantité de maquillage, ni les couleurs, rien à part l’attitude. (quoi que avec le fond de teint orange, y’a le contour des lèvres foncé qui fait rarement distingué ;-))

    Et m**** au « bon peuple »! La vulgarité c’est plutôt de faire des réflexions désagréables aux gens qui n’ont rien demandé et qui sont bien dans leur maquillage.

  • #32 audrey le 22 décembre 2010 à 10 h 30 min

    bonjour
    Je viens de découvrir ton blog et ohhhh joie!!
    Enfin un blog de fille intelligent, intéressant et construit!
    Et quand je lit des choses comme ca je suis encore plus convaincue merci!!

  • #33 Origami le 22 décembre 2010 à 10 h 31 min

    A la notion « putassière » j’ajouterai bien le côté « tromperie sur la marchandise », qu’on retrouve dans « maquillée comme une voiture volée », ou « trompe couillon » (= fond de teint)… combien de mecs avez déjà entendu dire « moi je préfère les filles naturelles (= pas maquillées) » ? comme s’ils avaient peur qu’on cherche à leur cacher qqch ou une maladie honteuse derrière la poudre et les fards… on est pourtant plus aux temps des lumières !

    Brefle. C’est ici ou au travers de leçons avec Christian (au hasard ;) que j’ai découvert que le maquillage pouvait avoir une autre vocation que le camouflage : beau, ludique, artistique, féérique, simple, sophistiqué, fantaisiste… pas seulement « moi en mieux », mais toutes les facettes de la personnalité et de l’humeur.
    Et au nouvel an ça sera smoky pailleté (l’occase de ressortir la tuerie argentée de la collection Black) et faux cils à plumes. Pasque c’est moi aussi.
    Have a nice day :)

  • #34 Lureley le 22 décembre 2010 à 10 h 34 min

    Hélène, je t’aime!!!
    Faudrait que je fasse lire ton article à ma mère. Et à mon copain.
    Même quand c’est fête, que je sors la robe bustier chic , si je m’éclate avec un maquillage voyant – surtout foncé – c’est « ah ma fille tu fais vulgaire ». Je te remercie maman…
    Et mon copain, dès que quelque chose se voit, ça lui plaît pas. « Ouhla c’est rouge! » (oui, ça s’appelle du rROUGE à lèvre). Ca marche aussi pour les fringues d’ailleurs « ouhla, c’est bleu ».

    Je suis plutôt une fille rangée. Je crois que le maquillage voyant ça leur fait peur, ils se disent que je vais sortir du rang. ALors que pas du tout. Et puis quand bien même d’abord!

  • #35 Libellule le 22 décembre 2010 à 10 h 45 min

    Non le maquillage ne fait pas pute!!

    A mon sens si une personne est vulgaire elle l’est, point barre. Avec ou sans maquillage c’est la personne elle même qui laisse passer cet aura!!

    Il n’y a qu’à voir les femmes pendant les 20’s et 50’s, elles étaient pomponnées au possible, maquillées, et quelle élégance!! C’est un tout: la façon de parler, de se tenir, de se vêtir, voilà qui, à mon sens, rend une personne vulgaire, ou pas!! :)

    Regardez Lisa Eldridge, dans sa dernière vidéo ongles orange et yeux maquillés en vert: SUBLIME!!

    Après, je pense qu’il faut que chaque femme respecte son envie, sa personnalité, (son savoir faire en la matière bien sur ;-) ): moi perso, j’adore les maquillages forcés sur les yeux mais n’ayant aucune technique ben je n’en fais pas au risque de ressemble à un panda drogué!! :)
    Mais sur certaines, les lèvres rouges, les yeux charbonneux ouaw quelle classe! Exemple la sublime Christina Hendricks dans MAD MEN, lèvres toujours bien rouges, cette femme est magnifique!!

    Bonne journée à toutes!!

  • #36 Athena le 22 décembre 2010 à 10 h 48 min

    J’aime beaucoup ta conclusion, de la même manière qu’on est toujours le con de quelqu’un, nous sommes forcément le vulgaire de quelqu’un :)
    Pour ma part, c’est une façon d’assumer pleinement ma féminité, oui un signe extérieur de féminité. Une bouche rouge et je me sens glamour (enfin sauf si je suis en jogging avec, mais ça, ça ne m’arrive jamais).
    Pour moi, on ne peut pas juger de la vulgarité juste sur une maquillage et je pense, tout comme tu le dis d’ailleurs, que c’est un tout, une attitude, un look complet.
    Et puis, certaines femmes font vulgaires juste avec un fond de teint et un eyeliner…voilà, tout dépend comment c’est porté.
    Quoiqu’il en soit, en France, nous avons un sacré pas à franchir. Qui n’a pas déjà lu/entendu : oh mais les américaines se sont des vrais pots de peinture. Et pourtant, aux USA, c’est assumé non ?
    En France, nous sommes trop dans la retenue, alors qu’un peu voir beaucoup selon notre degré de jugement, de maquillage peut faire un bien fou au moral. Combien de femmes se révèlent lorsqu’elles sont maquillées ? A combien de femmes le sourire est il rendu lorsque leur trait sont mis en valeur par le maquillage ?
    Bref, soyons fous, soyons nous, et faisons nous plaisir. On ne peut plaire à tout le monde…alors si on commençait par se plaire à nous même ?
    (désolée je suis longue)

  • #37 Hélène le 22 décembre 2010 à 10 h 57 min

    [email protected]: sois la bienvenue ;-)
    La faute aux parents, sans doute, non ? Ce sont souvent eux qui disent ce genre de chose en premier…

    Atchoum29: c’est vrai, en intro (avec l’éloge de la futilité), ce serait très bien ;-)

    LeonorGatsby: pas faux, pour les marques et les noms provocateurs (ce qui n’aide pas à faire avancer la société, ça c’est sûr).

    tanounou: « il y a une bonne part de jalousie puisque moi, J’OSE. C’est plus facile de dénigrer » : c’est tellement vrai, hélas.

    Paulinette: tu mets le doigt sur un truc très intéressant : la confiance en soi qui engendrerait la classe. Je trouve que ça peut tenir debout, merci d’avoir soulevé ça.

    oppossum: + 1 sur tout, oeuf corse.

    miomio: sois la bienvenue !

    Mam’selle Cat: « Pour les gens, le maquillage c’est que pour les soirées » : yes, les gens sont un peu arriérés, hélas ;-)

    Sohalia: tu as complètement raison, et ça peut paraître délirant mais je n’y avais pas pensé ; comme moi je ne me maquille pas pour séduire mais pour moi-même, j’oublie que d’autres se maquillent pour séduire, et du coup je n’avais pas pensé au raccourci maquillage / séduction.
    Merci de l’avoir évoqué, ça fait avancer les choses et ça fait réfléchir.

    CarineBdx: exactement, c’est à nous d’éduquer peu à peu le regard des autres en les habituant à autre chose.
    C’est comme ne mode, finalement : des trucs qu’on trouve horribles au début, on finit par les vouloir et les acheter.
    Ben en maquillage ça pourrait être pareil et les gens pourraient s’habituer, en fait.

    Miss Nahn: « La qualité, le soin, la confiance en soi et l’intelligence (cervelle ET coeur) vous mettent à l’abri de la vulgarité, quoi que vous portiez » : je n’aurais pu mieux l’exprimer, merci.

    Mathilde: j’y ai pensé mais ça aurait fait un billet de mille pages et j’ai essayé de faire pas trop long (lire à l’écran c’est pénible) ;-) Mais bien entendu tu as raison, ça compte énormément.

    Uty: j’adore la comparaison avec le gâteau mal démoulé ;-))

    Zabellou: ton commentaire est extrêmement bien vu et intéressant, merci !

    Klochette: oh yes, une mariée en smoky, j’adore, c’est tellement rare !

    ALM: énorme ! Je suis comme toi, je n’arrive jamais (de mon point de vue en tout cas) à être vulgaire, because mon visage super classique et mon style idem.
    J’avais même écrit un billet là-dessus, tiens :
    http://www.monblogdefille.com/blog/je-voudrais-etre-une-petasse

    audrey: merci, et sois la bienvenue ;-)

    Origami: c’est vrai, il y a cet aspect aussi, les mecs qui soit disant adorent le naturel, mais vas-y pour les faire draguer une fille pas du tout maquillée ni coiffée, et sapée comme un sac ;-)))

    Lureley: « Je crois que le maquillage voyant ça leur fait peur, ils se disent que je vais sortir du rang » : et moi je crois que tu as hyper raison et que tu as mis le doigt sur quelque chose de pas bien joli chez nos contemporains, et qui rejoint totalement ce que dit Zabellou.

    Athena: tu as tellement raison, sur la comparaison entre la France et US !

  • #38 Clelia le 22 décembre 2010 à 10 h 58 min

    Bonjour à toutes!!
    Il fallait que je réponde à ton article parce que c’est tellement vrai!!!
    Mon expérience à moi : je me maquille parfois les yeux façon smoky ou autre, et ça passe, mon mari ne dit rien.
    Par contre, un jour, je ne me suis pas maquillée les yeux (juste du mascara) et j’ai mis du rouge à lèvre rouge… La réaction de mon mari « mais t’es maquillée comme une voiture volée »…
    No comment : Rouge à lèvre rouge = voiture volée !!!
    Mais je ne pense pas que ce soit prêt de changer.

  • #39 Harmony le 22 décembre 2010 à 10 h 59 min

    Magnifique !
    Perso, je me maquille les yeux et la bouche (et je ne parle pas d´un look nude) la journée et on ne m´a jamais dit que j´etais vulgaire. Ma filleule de 11 ans adore et me dit toujours que je suis classe : la vérité sort de la bouche des enfants, n´est-ce pas?
    Bonne journée Hélène

  • #40 misschic le 22 décembre 2010 à 11 h 02 min

    Je pense que le tout est de ne pas cumuler maquillage et « mâchage » de chewing gum, parce que là oui on peut vite faire beatrice dalle dans ses pires jours, sinon je vois pas le problème, je note que la plupart du temps ce sont des hommes qui sont choqués par le trop plein de make up, mais ils ont souvent prouvé leur chochotte style, ou alors les filles qui n’osent pas, je pense que tout peut se porter, au même titre u’une mini jupe fera génial sur une fille et prostipute sur une autre, ça vient de la personne, et ça, comme dirait l’autre, on n’y peut rien changer. :-))))

  • #41 Hélène le 22 décembre 2010 à 11 h 03 min

    Clelia: ah si ça peut changer, c’est à nous de les habituer, de les « éduquer » !

  • #42 Mademoiselle Clic le 22 décembre 2010 à 11 h 16 min

    Que rajouter de plus…Rien ! Tu as très bien résumé le sujet. C’est une question d’élégance naturel, d’acceptation de soi et surtout de bien être. Et puis franchement, qu’il s’agisse de maquillage, de vêtement (etc…) il y aura TOUJOURS des gens outrés, alors faisons ce que bon nous semble (dans la limite du raisonnable bien sûr).

  • #43 Laurence le 22 décembre 2010 à 11 h 18 min

    Ah Marie-Chantal, celle qui étant jeune était BCBG puis les années passant est devenue MST (mocassins serre-tête) affublée de son pantalon écossais et de son frère le gilet camel. Plus tard elle sera CP_CH (collier de perles, carré d’hermès). Tu vois, même pour moi les a-priori ont la vie dure, alors pour les effarouchés du make up, tu imagines. Bon article en tout cas.
    Est-ce le lieu pour dire le merveilleux moment que j’ai passé hier chez Bobbi brown des Francs Bourgeois. Accueillie comme on n’imagine pas, avec visite de la Directrice commerciale pour s’assurer que tout allait bien. C’est Neïla qui m’a prodigué le cours et ses conseils. Elle m’avait déjà au printemps reformé ma ligne de sourcil, genre en mars ou avril, et s’est rappelée de moi. Hyper fière, tu penses parce que depuis le printemps, elle a dû en voir défiler des femmes. Démis était là, très souriant, plein d’attentions. Vraiment quelle équipe. Encore merci. Avec ça, je ne risque pas d’abandonner le maquillage pour délit de vulgarité, je t’assures.

  • #44 Débounette le 22 décembre 2010 à 11 h 19 min

    J’aime bcq ce billet (moi qui depuis qq tps m’affirme de + en + au niveau maquillage et vraiment j’em… ceux que çà dérange ). Je crois qu’il ya des ancrages indéboussolables (çà se dit ?) et effectivement les putains se maquillaient outrageusement ( = qu’on remarque plus ) aux siècles passés trop fardée = pute donc le voilà le raccourci; il y en a bien d’autres comme çà des ancrages : comme par ex si tu n’as pas fait un fils (eh si çà marche encore ds nos contrées de France et pas si reculées que çà ) pour transmettre la « substantifique lignée » tu es une nulle !
    Et pourtant je suis férue de l’époque médiévale … mais pas pour ces raisons
    Ah ce billet me met d’humeur joyeuse merci Hélène !

  • #45 kertini le 22 décembre 2010 à 11 h 20 min

    Bonjour,

    Pour apporter ma petite pierre à l’édifice, ce qui me frappe le plus c’est que je trouve cela très français….J’ai fait la plupart de mes études dans un enironnement « plurinational » et je travaille encore essentiellement avec des étrangers (pus de 40 nationalités, un beau panel!!). Et là vraiment, on se moque de moi dans l’autre sens et pour le culte du naturel chez la française. Et ce qui m’a toujours le plus interpellé c’est avec quel naturel, pour le soirées, les filles se maquillaient (mais alors sans aucun complexe) et se fringuer pour l’occas. Même pour le quotidien, elles n’ont aucun problème avec le maquillage.

    Bref, encore une fois, elles sont mortes de rire quand j’arrive en ayant fait le max d’effort maquillage (mais dans ma petite tête de française, le naturel c le GRAAL!!), je suis encore très loin de ce qu’elles font.

    Bref, plus libérées je dirai…….

  • #46 Coralip le 22 décembre 2010 à 11 h 22 min

    Super article Hélène! Le sujet m’intéresse énormément et donc les réactions et les points de vue de chacune aussi !

    Je fais partie de celles qui pensent toujours à l’image du « camion, voiture, brouette ou je ne sais quoi volée ». Bon ça va au delà du maquillage pour moi (vêtements, chaussures, sac…). Peut être cela vient-il d’un manque de confiance en soi, parce que dès qu’on me regarde, je suis incapable de penser « ah on me trouve peut-être jolie » non ma réaction c’est de me dire « Mon dieu j’attire les regards, j’ai une tâche quelque part? J’en ai fait trop? ».
    Petite anecdote, samedi soir je suis sortie avec un rouge à lèvre rouge (de temps en temps je me fais violence) le teint fait, un fard champagne et du mascara, très simple à part le RAL. Réaction de ma soeur « Hein mais tu vas pas sortir comme ça?? », et dans le métro, bah si, j’ai vu des gens me dévisager, me regarder avec insistance, des hommes surtout (les femmes n’étaient pas choquée!), j’étais tellement gênée que j’ai sorti un miroir pour voir s’il n’y avait rien sur ma figure !! Et quand j’ai rejoins mes amis, tout le monde a trouvé ça beau, et à moi d’insister « mais c’est pas vulgaire vous trouvez? » bah non personne n’a trouvé ça déplacé ou trop !

    Donc pour ma part, je te rejoins, le maquillage n’est pas vulgaire, les couleurs non plus, tout est dans l’attitude et la façon de le porter. Et dans mon cas, je pense savoir pourquoi je bloque autant sur les couleurs (en maquillage et pour tout), je manque de confiance en moi et je pense que je n’ai pas envie d’attirer l’attention ou qu’on me regarde ça me met mal à l’aise parce que je ne pense pas qu’on puisse me regarder pour de bonnes raisons! Et cette notion de vulgaire, vient du fait d’avoir peur de l’image que l’on peut renvoyée. Encore une fois tout est dans la tête…mais je me soigne :)

  • #47 Hélène le 22 décembre 2010 à 11 h 26 min

    Laurence: ton retour est adorable, mais n’hésite pas à le mettre plutôt ici (oui je suis maniaque, j’aime bien quand les commentaires vont sous le billet concerné ;-)) :
    http://www.monblogdefille.com/blog/lecons-gratuites-chez-bobbi-brown

    kertini: je suis hyper d’accord, en fait on est super coincés, en France.

    Coralip: c’est vrai, la confiance, le fait d’être droit dans ses bottes, avec assurance et tranquillité, aide à assumer plus de choses.
    Je te le souhaite, c’est un sentiment très agréable (et qui vient souvent avec le temps).

  • #48 D. D. le 22 décembre 2010 à 11 h 26 min

    Bonjour à toutes :)

    Perso, ce que je trouve vulgaire c’est un maquillage inadapté ou trop chargé ou alors quand les différentes couleurs employées ne sont pas harmonieuses.

    Inadapté ou trop chargé = le maquillage normalement réalisé pour une circonstance particulière (exemple : fait pour être vu sous les éclairages des projecteurs, avec toute l’épaisseur de make-up nécessaire ainsi que les ombres et lumières faits pour ce genre d’éclairage qui aplatissent tous les reliefs) et que celui-ci est porté dans la rue ou sous nos éclairages habituels ! Ne me dites pas que c’est rare de le voir dans les rues de Paris ou de nos banlieues ! ;)

    Ensuite, le teint « terre de soleil » alors qu’on est en plein hiver et qu’il est évident qu’on est pas de retour des Séchelles à la vu du cou et des mains bien blanches ! :D

    Pour conclure, l’utilisation de coloris non complémentaires… Quoique, YSL avait osé le rouge associé à l’orange (comme au rose fushia) et même si cela m’avait choqué la rétine à l’époque, je m’y suis faite avec le temps de voir certaines couleurs associées ainsi. Alors bon, si c’est bien fait et que la fille l’assume… ça me va ! ;)

    Maintenant, rien n’est immuable… et ce qu’on peut détester aujourd’hui sera peut-être la norme demain ! :P

  • #49 Cissouille le 22 décembre 2010 à 11 h 30 min

    Pff, j’avais écrit un truc super long, et mon ordi a planté…

    Je disais donc qu’unE formatRICE que j’avais eue sur les représentations de la masculinité et de la féminité nous avait sorti très sérieusement qu’une femme qui se pomponne, s’habille avec soin et se maquille, puis refuse les avances qu’on lui ferait est une perverse. Ca m’avait profondément choquée, d’un parce que je me pomponne et que j’envoie bouler les lourdauds qui pensent que c’est pour eux et qui viennent me draguer dans le métro (j’ai horreur de ça!), et de deux, que ça sorte de la bouche même d’une femme (parfois, les femmes sont d’acharnées anti-féministes!). Donc, je plussoie à fond ce que tu dis Hélène sur le fait de se faire belle pour soi-même, comme un signe de féminisme et d’indépendance. Et, en effet, merde à ceux qui pensent que c’est vulgaire, la vulgarité n’a rien à voir avec le maquillage. (je dirais même : on peut porter du fond de teint orange, avec le contour des lèvres plus foncé, donc avoir l’AIR vulgaire, et être une personne délicieuse et absolument pas vulgaire).

    Bon, voilà! Bonne journée à toutes!

  • #50 goodgirl le 22 décembre 2010 à 11 h 35 min

    Mouais… certes, on est toujours le con de l’autre ou le vulgaire de l’autre, tout est relatif, subjectif, les goûts et les couleurs…. je rajouterai l’opinion, l’éducation.

    Le maquillage c’est un peu un habit du visage (l’habit ne fait pas le moine, mais… :-)
    Tout comme le reste des habits… je suis déjà allée au cabaret et j’ai trouvé les danseuses sublimes, je n’ai en aucun cas trouvé vulgaire le fait qu’elles soient seins nus. Le maquillage était exagéré certainement dans le but d’être vu du public, tout comme les gestes, le volume sonore, comme au théâtre (d’où l’expression « théâtral » )

    Eh bien, comme je trouverais vulgaire une fille qui irait acheter sa baguette vêtue d’un tutu et seins nus, je trouve certains maquillages exagérés, non adaptés aux circonstances et vulgaires de ce fait.

    Je soigne les personnes âgées à leur domicile, et je me maquille presque tous les jours (merci MBDF). Je m’amuse beaucoup, j’aime « mettre en scène » différentes tenues avec des maquillages qui vont avec (pin-up, glamour, nude, femme fatale, smoky différentes couleurs…) et ça amuse beaucoup les dames âgées, la plupart s’étonnent à quel point ça peut changer ma tête d’un jour à l’autre. Mais je n’irais pas me coller des faux cils en plumes à 6h du matin pour aller au travail, ni des talons aiguilles pour marcher dans la boue.

    Vulgarité, question de dosage ? De circonstances? ;-)

  • #51 Masha le 22 décembre 2010 à 11 h 36 min

    Moi ce qui me choque aussi, c’est que les gens n’envisagent pas que l’on puisse se maquiller pour soi. Mon mec ne comprends pas que je mette du vernis rouge quand il est pas là, que je me maquille alors que c’est dimanche. Non mais sérieux.

  • #52 Deilema le 22 décembre 2010 à 11 h 44 min

    Naaaaaaaan le maquillage ne fait pas pute ! Ni vulgaire, ni « mauvais genre », ni cagole ni rien de tout ça !

    Ce n’est pas parce que les prostituées sont très maquillées (encore que j’en sais rien, en fait, je n’en croise pas très souvent), ou que les cagoles portent mini-jupe et talons hauts que de se vêtir court ou se maquiller « beaucoup » fait entrer dans l’une ou l’autre catégorie.

    D’ailleurs, on devrait plutôt dire se maquiller « voyant », plutôt que « beaucoup » : personne ne dira qu’on a l’air d’une pute avec un nude, et pourtant Dieu sait si cela suppose l’utilisation de moult produits… ;)

    Tout cela dépend de comment c’est porté, à quoi c’est associé, dans quelles circonstances… et surtout de l’attitude de la personne !
    Malheureusement, certaines font plus vite vulgaires que d’autres, il faut savoir s’adapter.
    (Je rejoins d’ailleurs le club des indécrottables qui ont toujours l’air très « bon genre », et ont très vite l’air d’une institutrice quaker si elles ne se soignent pas un minimum…)

    Bref, osons le maquillage voyant, mes soeurs !
    Mais évitons l’association fond de teint orange + contour des lèvres marron + cheveux filasse platine + robe en léopard ! ;)

  • #53 Emeraude le 22 décembre 2010 à 11 h 53 min

    Bonjour Hélène ! Je rejoins le club des timides qui se décident enfin à poster :)
    Je lis ton blog depuis de nombreux mois, c’est une vraie mine d’or !

    En ce qui concerne ton billet, je rajouterai une chose aux remarques très pertinentes et intéressantes qui ont été faites (et qui rejoint un peu ce que disait Origami je crois). J’ai souvent l’impression d’être toisée et jugée comme la fille qui ne s’assume pas au naturel. Par exemple, dans ma famille je suis la seule à me maquiller tous les jours. Et je sens le regard de certaines personnes (appuyé de quelques remarques par ci par là) qui veulent dire « hum moi je suis belle au naturel et je m’assume, toi c’est surtout grâce au maquillage derrière lequel tu te caches « …
    Et ça, je trouve ça insupportable ! C’est pas parce qu’on se maquille régulièrement voire tous les jours qu’on ne s’accepte pas telle que l’on est !

  • #54 elise (number two) le 22 décembre 2010 à 11 h 53 min

    très bon billet ! et que de choses dans les commentaires!

    c’est stupéfiant comme on donne du poids à l’avis de « l’autre » même en fiéfé inconnu à peine croisé dans le métro…

    et si peu au notre (???)

    oui le manque d’assurance c’est le pivot …

  • #55 Hélène le 22 décembre 2010 à 11 h 59 min

    D. D.: absolument, on s’habitue à beaucoup de choses ;-)

    Cissouille: oh que oui, les femmes peuvent être les pires misogynes… horreur…

    Masha: sois la bienvenue, et surtout garde cette forte personnalité !

    Deilema: ah si, on peut faire cagole ;-))

    Emeraude: sois la bienvenue, et merci pour cet ajout très intéressant à la discussion ; ces femmes qui soit-disant s’assument sans maquillage, ne t’envient-elles pas un peu, en réalité ?…
    On entend souvent ce genre de réflexions dans des familles très tradis, et ça va avec une vision de la femme (et du monde !) qui n’est généralement pas géniale…

    elise (number two): et oui, l’inconnu du métro, dont on s*devrait se foutre comme de notre premier mascara…

  • #56 Deilema le 22 décembre 2010 à 12 h 00 min

    enairods: Mon Dieu, oui, les japonaises ! Du maquillages voyant, des faux-cils en haut et en bas, des faux seins, des jupes hyper courtes et des talons hyper hauts… et pourtant jamais vulgaires, toujours ce « je ne sais quoi » de grâce qui les rend si jolies, presque aériennes…

  • #57 Lullaby Septante-Sept le 22 décembre 2010 à 12 h 09 min

    Amen, ma chère épouse, amen, tu n’imagines pas à quel point je plussoie!
    Je vais pas m’étaler sur le sujet parce que je vais abonder dans ton sens pendant 5.000 mots de toute façon :-)
    La prochaine étape serait qu’on ne lie pas l’intelligence des gens à leur apparence, (genre cadrette et makeup coloré sont incompatibles) et on aura vachement progressé.

  • #58 chanatalib le 22 décembre 2010 à 12 h 12 min

    pffff ce ne sont ni les maquillages (ni meme la façon de se maquiller pour moi) ni les vetements qui font vulgaire! La vulgarité c’est plus du domaine de l’abstrait pour moi, une attitude, une atmosphère! Si l’on prend l’exemple de Julia Roberts dans « pretty woman » elle a pourtant le role d’une prostitué et si l’on enlève le dialogue, je trouve qu’elle n’a rien de vulgaire (suffit de regarder l’affiche du film)…enfin c’est un propos très personnel….. la vulgarité: quelque chose de relatif!

  • #59 Nono le 22 décembre 2010 à 12 h 27 min

    J’ai la chance d’avoir une maman très féminine. Elle a toujours mis un point d’honneur a être élégante, habillée de manière féminine (jamais de jogging) et toujours maquillée. C’est elle qui m’a transmis ce gout pour le maquillage aujourd’hui »hui. Je crois que c’est très important de se maquiller d’abord pour soi, pour se sentir belle et femme puis pour les autres ensuite, alors dans ce cas, la séduction ne rentre pas en jeux car c’est d’abord un acte purement « égoïste » pour se sentir belle!! On peut se maquiller comme on le souhaite, le tout étant de l’assumer et de le ressentir!! que ce soit le beau rouge a lèvres carmin ou le smocky noir!!

  • #60 Fabulous Fabs le 22 décembre 2010 à 12 h 39 min

    Plein de commentaires très intéressants dans ce billet. Pour moi le maquillage est surtout une forme d’expression artistique. Chaque matin devant ma table à maquillage avec mon visage à nu, je me trouve comme une toile vierge et je me demande où mon inspiration va me mener. Je crois que c’est aussi l’ensemble de la personne qui fait la différence, un joli maquillage même intense, accompagné d’un joli foulard, de jolis accessoires est souvent mieux accepté. Je suis certainement de celles qui se maquillent le plus là où je travaille et pourtant je n’ai jamais eu de remarques désobligeantes à mon sujet. On m’a déjà dit que j’avais de la classe et c’est quand je me fais un maquillage plus ‘nude’ que l’on me demande si je sui fatiguée.. J’ai aussi la chance d’avoir un mari qui aime quand j’ai un look sophistiqué. Mais c’est vrai qu’on entend encore souvent combien les mecs aiment les filles au look naturel et qu’ils aiment pas le RAL rouge.

  • #61 charlotte2(mais c’est temporaire) le 22 décembre 2010 à 12 h 47 min

    En même temps, c’est triste, car en somme, soit on est naturellement vulgaire, et même un maquillage classe n’y changera rien, soit on est naturellement classe, et un maquillage même chargé, ne fera pas de vous une cagole. C’est triste mais c’est véridique. Sauf que l’argent et l’éducation font beaucoup pour avoir une classe naturelle (une attitude, donc). Alors, on n’est pas tous égaux, et un « gueux » aura plus de chance d’être vulgaire, même maquillé subtilement, ou looké comme il faut. C’est pas zuste.

    Quant au féminisme inhérent au maquillage, je te suis naturellement. Cependant, si on on porte du maquillage avant tout pour se plaire, on ne se plait jamais autant que lorsque l’on a des retours, ce qui suppose nécessairement qu’un autre nous regarde. La grande différence c’est la connotation sexuelle que certains tentent de donner à cette envie de plaire (à soi et aux autres). Il me semble qu’on a parfois envie d’être belle tout simplement, et donc d’attirer le regard, sans toutefois que notre envie dépasse ce stade, et implique une envie furieuse de s’envoyer en l’air avec le premier inconnu qui passe.

  • #62 Miss lipstick le 22 décembre 2010 à 13 h 09 min

    Le maquillage chargé est il vulgaire?
    Clairement, à mes yeux non!
    Mais aux yeux de certaines personnes oui.
    Et il n’y a qu’à voir comment se maquillent les filles au quotidien.
    Il est très rare de voir une fille avec plus de deux ombres à paupières sur les yeux.
    Avec un creux travaillé, du contouring, etc…
    Et d’ailleurs quand on en croise une, il est pas rare que l’on se lance un petit regard complice genre « toi, t’es une copine… »XD

    Puis la vulgarité dépend de tant de choses:l’attitude, le look, les circonstances,etc…
    Le maquillage en est une composante mais c’est l’ensemble qui est vulgaire ou pas.
    Parfois, des personnes qui ont l’air de d’être très classe ouvrent la bouche et deviennent d’un coup très vulgaire.
    Mais pareil, dire des gros mots, c’est être vulgaire?
    Pas pour moi.
    On a tous une vision différente des choses.
    En tout cas, merci d’avoir lancé ce débat.
    Je prends de plus en plus de plaisir à lire ton blog (même si au départ, je n’accrochais pas trop je l’avoue, comme quoi il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis!)
    A bientôt héléne
    Passez de bonnes fêtes à toutes.

  • #63 sasafleurespine le 22 décembre 2010 à 13 h 25 min

    Trés bon article Hélène.
    Je pense en réalité que le débat est plus profond. Je suis quelqu’un de soignée et cela passe pour moi par prendre soin de sa peau, de sa personne, de son maquillage et bien sûr, de son style vestimentaire. A contrario mes collégues filles de travail, certes aiment la mode, mais pour ce qui est du maquillage rare sont celles qui s’y aventure. J’ai donc à maintes occasions pu constater que si effectivement ces filles ne se maquillaient pas, ce n’était pas parce qu’elles n’aimaient pas ça, mais parce qu’elles ne savaient pas s’y prendre.
    J’en viens alors à me demander si le regard méprisant que l’on peut avoir d’une femme dans la rue (car les critiques viennent souvent d’elles) n’est pas en réalité le manque d’assurance qui contrebalance avec NOTRE assurance à nous.
    J’entends par là que nous sommes le reflet de ce qu’elles auraient aimé être et par la même en avoir le courage et avoir confiance en soi.
    En réalité ces femmes nous envient comme elles envieraient un vêtement.
    Il est donc plus simple de dénigrer ce que l’on envie pour mieux accepter son manque d’audace ou pour combler son manque d’allure et permet ainsi dans leur conscience voire même dans leur inconscient, de se mettre en valeur.
    Comme tu le dis si bien Hélène, l’allure y est pour beaucoup, les modes aussi.
    L’audace fait peur aux gens finalement, peut être par la crainte d’être effacée.
    Se faire remarquer, se démarquer est ce de la provocation à ce niveau là?
    Ne dit-on pas que « l’homme est un loup pour l’homme »?

  • #64 Mélanie Keklikoglu le 22 décembre 2010 à 13 h 26 min

    Très bons arguments , ce n’est pas parce qu’une fille met trop de maquillage que c’est forcément « une pute » .
    Il faut aussi prendre en compte son comportement et la façon dont elle s’habille .

  • #65 Marion le 22 décembre 2010 à 13 h 30 min

    J’ajoute que la vulgarité d’un maquillage dépend aussi de la manière dont on est coiffée… Je l’ai remarqué en me faisant couper les cheveux à la garçonne, l’adaptation est difficile. Tout cela est très subtil…ce n’est parfois pas seulement une question de dose.
    A titre personnel, je reviens à ce que ma mère m’a toujours dit : « le plus beau maquillage est celui qui ne se voit pas » (elle ne connaît pas le terme « nude » mais je pense qu’elle valide l’idée ;-). Je me souviens qu’à 14 ans, elle m’avait maquillée pour une pièce de théâtre où je jouais une courtisane, une « actrice », objectivement j’étais surmaquillée et un peu orange (pour éviter l’effet blafard des spots) mais c’était étonnamment délicat, voyant mais sans vulgarité. Le maquillage « qui ne se voit pas », je l’interprète personnellement comme « qui ne choque pas », je n’aime pas ce qui flashe (à part un rouge à lèvre rouge), mais j’ai l’habitude de rehausser d’un ton la couleur de mes lèvres, par exemple. Et je n’ai pas peur du mascara… C’est vrai que j’aime mieux les fàp bleu marine que bleu électrique, mais je ne suis pas contre le orange (en touche), si c’est discret.
    On peut être très vulgaire sans être très maquillée…il suffit d’un bon trait de khôl qui coule dans la muqueuse, et le tour est joué. Ou du rouge à lèvre corail clair irisé. Ou du gloss dégoulinant. Et même, hors maquillage, d’un style vestimentaire moche, qui ne met pas en valeur, cheap.
    C’est aussi une attitude, qui fait que unetelle pourra porter avec grâce la mini en jean alors que telle autre aura juste l’air de faire le trottoir. Il s’agit également de savoir s’habiller en fonction de sa morphologie (et pas simplement de son poids !).

    Au fond, est naturel ce qui est porté avec naturel. Ce que je pense être l’élégance, c’est le fait de réaliser l’unité de son corps et de son âme, de faire en sorte que le corps (l’attitude et les ornements) exprime ce qu’il y a de plus beau en nous, d’être une (ou un, l’élégance masculine étant peut-être encore plus subtile). Cela suppose une bonne connaissance de soi et beaucoup d’humilité. Tout un programme.

  • #66 Marion le 22 décembre 2010 à 13 h 50 min

    ++ plus jeune, quand je me collais du bleu clair sur les paupières (sur yeux bleus en plus, super) avec mon teint crade et mes sourcils mal épilés (en fait sans rien, ça passait, mais avec le bleu…baaah), ma mère me disait que c’était moche et vulgaire. Je ne voulais pas comprendre. Un peu plus tard je mettais du crayon dans l’œil et là mon père ne supportait pas, il en parle encore de mon « noir dans les yeux » alors que, franchement, il y avait bien pire parmi les filles de mon âge et que maintenant, je me maquille beaucoup plus en comparaison (plus de produits, de techniques), et je n’ai jamais aucune remarque.
    Ce matin, mini-smoky Bobbi Brown + quelques paillettes dorées : c’est passé tout seul, pour mes deux parents. Mon père n’ira jamais me dire que je suis bien maquillée (il a déjà du mal à voir les différences de coupe de cheveux ;-) mais quand c’est moche, il le sait. Son plus beau compliment : « je trouve que tu es une fille qui a de l’allure ». C’est tout ce je recherche.
    Donc oui, la classe c’est quand c’est bien fait, et c’est aussi une certaine forme d’à-propos (on n’est pas vulgaire de la même manière selon son âge, par exemple. Voir pour cela le rendu très vulgaire à mon avis de la série de Tom Ford pour Vogue, avec ces fillettes habillées en femmes, et pourtant d’une manière qui aurait pu être très classe).

  • #67 kamo le 22 décembre 2010 à 13 h 55 min

    tanounou:
    Moi aussi, j’aime bien me maquiller même si je reste chez moi, histoire de bien aimer mon reflet quand je pense devant une glace, et pouvoir me dire par exemple : bon, ben là ca va, j’ai bien réussi la ligne de mes sourcils …
    (grâce à qui ? à mon blog de fille !!)

  • #68 Géraldine le 22 décembre 2010 à 13 h 58 min

    Pour moi la vulgarité comme tu l’as si bien expliqué c’est un tout et pas juste le maquillage. C’est la jupe ras la touffe plus le décolleté jusqu’au nombril, mais bon même comme ça et sans maquillage c’est déjà un peu (beaucoup) vulgaire.

    Pour moi le maquillage c’est un signe qu’on aime prendre soins de soi, qu’on essait de se rendre un peu plus jolie et plus féminine. Bon après il faut aussi voir comment c’est réalisé.
    Genre le fond de teint orange, plus le rouge à lévre bien rouge mal posé, le fap bleu dégueu délavé, le blush bien trop foncé et mal estompé, le mascara qui fait des pâtés et qui déborde, ça c’est vulgaire et ça fait tout à fait le gliché de la prostitué disount…

    J’ai les cheveux court et qui dit court dit parfois (enfin pour certaines personnes) garçons ou pas très féminin et ne serait-ce qu’un jolie teint un peu de blush et de mascara remet toutes ces idées fausses à leur place.

    Prendre du temps pour soit c’est tellement agréable et qui me dira oh mais tu as eut de la chance avec mère nature (heu c’est pas forcément mon cas) rien ne sert de te fardé et bien moi je réponds qu’il est toujours plaisant de pouvoir s’améliorer enfin se trouver plus jolie.

  • #69 e l i s o le 22 décembre 2010 à 14 h 05 min

    Hélène: « ces femmes qui soit-disant s’assument sans maquillage, ne t’envient-elles pas un peu, en réalité ?… »

    Je suis pas d’accooooooooord !
    Déjà je trouve ça très primaire de dire « si tu m’aime pas, c’est que t’es jalouse », dans le genre argument de CM2. Le regard des femmes envieuses je vois, mais là ça m’a l’air d’être différent.

    Ces femmes non-maquillées qui regardaient la commentatrice précédente suspicieusement, et si c’était simplement parce que c’est quelque chose de tout à fait étranger? Je veux dire si elles sont parfaite sans maquillage, wouh, déjà quelle chance ! J’en connais des copines qui seraient ravies d’avoir l’air sortable sans devoir passer d’abord par FdT/anticerne/dézombifieur (bon moi, même si j’étais parfaite sans rien je continuerai à me faire des smoky de gothique ou du turquoise sur les yeux)
    Donc en fait ces meufs, elles voient quelqu’un qui se maquille tout les jours, c’est normal de trouver ça suspicieux, D’UN POINT DE VUE EXTERIEUR. C’est un comportement normal, surtout si elles sont de la même famille, et que la commentatrice se maquille pas flashy. Ca questionne. (Comme Christophe Colomb qui s’est demandé qui étaient ces gens coiffés de plumes quoi)
    Par contre si elles continuent à la regarder comme une brebis galeuse après explications, okay ce sont des c*nn*ss*s envieuses à bruler (biffer les mentions zinutiles)

  • #70 Rox le 22 décembre 2010 à 14 h 05 min

    Bravo pour ce petit (pas si petit d’ailleurs) billet. Je le trouve très juste.
    Personnellement quand je me fais un « smoky » je ne mets pas de rouge à lèvres éclatant parce que je trouve que ça ne va pas, ça cloche! Mais j’ai vu des filles avec les yeux et la bouche très maquillés et ça leur allait hyper bien. C’est comme les cuissardes ça! J’ai entendu il y a peu de temps quelqu’un dire les cuissardes ça fait vulgaire surtout avec un jupe courte! Ça dépend comment elles sont portées. Sur moi ça cuissardes et mini jupe = Grotesque! Mais sur une fille bien faite avec de l’allure c’est très bien, mieux, c’est sexy!
    Encore une fois les bonnes vieilles idées reçues qui rassurent surtout les gens qui n’osent pas ou qui restent coincés dans de vieux principes!
    BisouXX
    Rox

  • #71 Peace_Tache le 22 décembre 2010 à 14 h 10 min

    Au lycée mes profs m’ont déjà fait des réflexions. Je ne porte jamais de rouge à lèvres, mais apparemment, pour eux, un smoky, c’pas adapté (je porte des lunettes, donc même en faisant un truc orange fluo ça pourrait paraitre fade…).
    Pendant ce temps là, ils disent rien aux autres filles, qui en plus d’être oranges, on la surimpression de leur eyeliner mal séché sur la paupière du dessus.

    Alors voilà, j’irai au lycée comme je veux. Le maquillage bien réalisé ne fait pas vulgaire, jamais personne n’a eu l’air choqué, et quand bien même ! Même ma grand-mère ultra catho a fini par apprécier.

  • #72 mel aenveilleuse le 22 décembre 2010 à 14 h 13 min

    AMEN! :)

  • #73 clarisse le 22 décembre 2010 à 14 h 28 min

    très interessant ce billet!
    J’ose enfin déposer un commentaire sur ce blog même si je suis dessus tous les jours. Mais là je ne pouvais pas faire autrement: NON le maquillage ne fais pas pute! Après il y a des fautes de goût a ne pas commettre (comme un crayon à lèvre foncé avec un rouge a lèvre nude ou un fond de teint orange) mais si le maquillage est bien travaillé, il permet de cacher certains petits défauts et de mettre en valeur ses atouts et surtout il permet de s’éclater !!! La vulgarité c’est surtout une attitude.
    Encore une fois, ce sont des jaloux ou de frustrés qui font se genre de remarque et comme tu le dit si bien hélène, on est toujours la « pute » de quelqu’un.

  • #74 Cissouille le 22 décembre 2010 à 14 h 32 min

    charlotte2(mais c’est temporaire), Marion: Je suis moyennement d’accord avec une partie de ce que vous dite, mais peut-être ne parle-t-on pas de la même chose?
    On peut être bien éduqué dans un milieu modeste et très mal dans un milieu aisé… Paris Hilton pourra faire tout ce qu’elle voudra, elle sera toujours plus vulgaire que la première paysanne qui passe, même sans maquillage. Balancer son fric ou sa pseudo-éducation à la face des gens, se mettre en avant alors qu’on a rien à dire ou à apporter aux autres, critiquer ou mépriser des gens qui ne vous ont rien demandé, c’est plus vulgaire qu’une blouse à fleurs en tergal ou qu’un khôl qui dégouline, je trouve.
    Dans Un air de famille, le personnage d’Agnès Jaoui dit quon peut être très vulgaire sans jamais dire de gros mots. Ca résume tout, à mon avis. On peut être très vulgaire en étant maquillée avec soin, en étant habillée de manière classique, en respectant toutes les règles du bon goût, en étant passé par de grandes écoles. Pour moi, la vulgarité n’a rien à voir avec l’apparence. Ni avec le maquillage, donc, ce qui me semblait être le propos d’Hélène.

  • #75 planète coquette le 22 décembre 2010 à 14 h 33 min

    Le fait est que le maquillage est aussi une manière de prendre confiance en soi et de s’affirmer. Le message que certains reçoivent en voyant des femmes maquillées est : « elle me fait peur, elle, s’assume, moi je ne m’assume pas, donc je critique ». Dans mon entourage, celles qui ne se maquillent pas ne le font pas parce qu’elles ne savent pas et qu’elles ont peur de choquer leur entourage, de renvoyer une mauvaise image d’elle-même.

    Cette caricature de la femme maquillée est pire en province, dans les petites villes où les esprits sont aussi étroits…

    Ce post m’a beaucoup touchée, ça m’a redonné un peu de baume au coeur.

    Merci les filles.

  • #76 coco le 22 décembre 2010 à 14 h 41 min

    mais oui Libellule!! je n’avais pas vu la video de Lisa …et ses paupieres sont maquillées ……en vert et c’est tout simplement ……..magnifique!!c’est MON vert!!ben ça m’a fait un bien fou! tous ces facheux ,donneurs de leçons,ces dictateurs hop dehors!!!et elle est ou la vulgarité?no comment…….

  • #77 Marion le 22 décembre 2010 à 14 h 42 min

    Cissouille: Tu as raison de le préciser. Je voulais parler de l’idée selon laquelle la vulgarité est proportionnelle à la quantité de maquillage porté. C’est bien sûr faux. Quant au mépris de la province ou des milieux modestes…loin de moi cette idée ! J’en suis issue, je côtoie des gens de toute sorte, et je sais aussi qu’on peut porter du fàp bleu pas beau jusqu’aux sourcils et/ou dire des gros mots et/ou être vulgaire sans raison évidente, comme on essaie de dire que c’est possible, et avoir un coeur en or. Et Paris Hilton est sans doute la nana la plus vulgos de la terre ;-) mais as-tu déjà vu ces vidéos sur youtube où des filles mettent des photos d’eux en train d’embrasser à pleine bouche leur copain, moulées dans un top en lycra ? C’est un manque de pudeur, de retenue, de délicatesse. Voilà le point commun avec entre Paris Hilton, le make-up mal réalisé, la tenue complète de la parfaite petite modeuse et le total look noir-moulant-stretch-lycra.
    Peut-être ne s’agit-il au fond que de « délicatesse » ?

  • #78 La Kékounette le 22 décembre 2010 à 14 h 47 min

    Bonjour Hélène, Bonjour les filles,

    Merci pour ce billet, très intéressant !

    Comme le dit Lullaby Septante-Sept, make-up et cadrette ne font pas bon ménage dans les mentalités, et je le déplore chaque jour. J’adore me maquiller, j’adore les smoky & co, mais impossible de porter ça au boulot. Cela ne passe pas, ni aux yeux de ma hiérarchie, ni à ceux des clients… La représentation est perpétuelle dans mon job, et un culte à voué à l’apparence. C’est bien dommage que les mentalités soient étriquées à ce point.

    Je me révolte un peu, porte des mini smoky, noirs, verts, violets… etc… Mais je sens bien que cela fait grincer des dents. Pourtant, on m’a très souvent fait des compliments sur mon allure/élégance. Je ne pense donc pas (peut être à tort) être vulgaire. Je porte d’ailleurs des vêtements plutôt stricts, mon MU est ma seule « fantaisie ».

    Je pense que comme le souligne Deilema, les gens ont tendance à confondre MU voyant et beaucoup de MU. Le voyant étant nécessairement vulgaire. C’est triste.

    Il y a également une confusion entre maquillage voyant bien réalisé/bien porté et maquillage voyant/vulgaire. Le voyant n’étant, à mon sens, pas nécessairement vulgaire.

    J’ai travaillé pendant des années dans l’événementiel, souvent maquillée/coiffée par des pros, toujours obligée d’être impec. Aujourd’hui, mes « collègues » de boulot le savent. Et j’ai de ce fait essuyé quelques « reflexions anodines » sur mon MU, du genre « ah, oui, tu te maquilles beaucoup, ça te vient du monde de la nuit ça… » Je crois que cela rejoint l’idée maquillée = pute.

    Monde de la nuit n’étant dans la bouche de ces personnes (qui ne se maquillent pas) pas vraiment un compliment…

  • #79 Dragonfly le 22 décembre 2010 à 14 h 50 min

    C’est un débat très intéressant je trouve, puisque finalement, au fond, il questionne les raisons pour lesquelles on se maquille.
    Alors chacune a les siennes : pour l’une ce sera plus « Moi je me maquille parce que sans maquillage je ressemble à un MJ dans Thriller », l’autre « pour exprimer mon côté artistique », etc….Au fond, ce qui est chouette, c’est d’avoir le choix de le faire ou pas (ça fait quand même partie des côtés positifs d’être une fille). POur m

  • #80 charlotte2(mais c’est temporaire) le 22 décembre 2010 à 14 h 55 min

    Cissouille: Absolument, et heureusement que des exceptions confirment la règle, et prouvent que rien n’est jamais joué dès le départ, je suis bien d’accord avec toi.

    Je parlais de probabilités, et pas de certitudes ou de fatalisme, on est d’accord.

    Je voulais juste souligner que le coup de la « classe naturelle » et le fait de montrer du doigt celle qui sera vulgaire quoiqu’il arrive, même habillée en burberry et maquillée subtilement (ce qui est hélas une vérité, et je m’en émeus) avait pour moi des petits relans de lutte des classes.

    nb : tu peux me tutoyer!

  • #81 Colinou le 22 décembre 2010 à 14 h 57 min

    L’idée que le maquillage fait « pute » est une sorte de rumeur, et comme toute les rumeurs, ça part d’un fond de vérité. Je m’explique : quand on fait attention à ces nanas qui pour « séduire » (traduction : allumer) se tartinent de couche de fond de teint trop foncé et se redessinent les paupières et sourcils de façon ideuse et trop chargée, on peut comprendre les dictions : le maquillage fait vulgaire. Parce que vous savez, surtout à notre époque, le « naturel » c’est mieux, être belle au naturel est tellement prestigieux que oser se mettre un grain de maquillage sur la tronche serait de trop et serait surtout assimilé à ces filles qu’on reconnait si bien par leur façon de se maquiller.
    Seulement, il faut savoir faire la part des choses : il y a les filles qui nourrissent ces idées reçues qui, comme l’a dit Hélène, se badigeonnent de maquillage sans gout et sans réflexions, sans travail, quoi. Forcément la classe et le rafinement manquent et le maquillage qu’elles portent est repoussant. Mais Dieu merci, elles ne sont qu’une minorité (enfin, j’espère ^^) . Heureusement, les autres qui se maquillent pour se sentir « mieux » et non pour se faire remarquer sont là : en effet, il est important de différencier quand le maquillage et vulgaire ou non. Il ne faut pas non plus cataloguer de façon directe le maquillage, où ça mène dans ces cas là ? Il n’y a aucun mal de se maquiller comme on aime, tant que c’est bien fait, joliment travaillé et beau à regarder.
    Se peindre comme Roselyne Groseille c’est vulgaire, on est d’accord. Mais il y a se maquiller et se maquiller dans ces cas là =)

  • #82 charlotte2(mais c’est temporaire) le 22 décembre 2010 à 14 h 58 min

    Ah j’avais pas vu que tu parlais à plusieurs personnes.

  • #83 D’elfe le 22 décembre 2010 à 15 h 13 min

    Merci Hélène! Curieux que cet article n’ait pas vu le jour plus tôt!
    Moi j’ai le soucis inverse de pas mal d’entre vous; je sais pas si c’est dû à ma taille (1.80m), mais dès que j’en fais le minimum, ça se voit!! De base déjà, je ne passe pas inaperçue, alors si en plus je fais péter le smokey… On me taxe direct de prostituée de l’est! Pourtant je suis quelqu’un qui sait s’exprimer, qui (selon moi) sait faire preuve de bon goût, et qui a une certaine technique d’application de maquillage. Je suis de Genève, j’ignore si cette ville est plus intolérante au makeup qu’une autre, mais ici, tout ce qui n’est pas fondamental (utilisation du savon) est superficiel.
    C’est vraiment triste, d’autant plus que personnellement, plus je m’aime et plus j’ai envie de me maquiller ^^. Je vois pas où est le mal dans le fait de s’apprécier, tout le monde devrait en faire autant. Mais ça chiffonne, manifestement.
    Je trouve très dommage de se limiter durant notre vie active au strict minimum, alors qu’un beau jour on désirera ardemment être féminine à fond et que ça sera plus possible/faisable! C’est ma grand-mère en personne qui m’a dit un jour qu’il fallait que je profite maintenant de tous ces « artifices », de la séduction que cela pouvait engendrer etc.. car un beau jour à 92 ans (si j’y arrive!) j’en aurai probablement très envie, mais qu’il sera malheureusement trop tard.. Que le regard des autres, même si on ne le désire pas forcément, nous donne au moins le sentiment d’exister. J’ai compris ce qu’elle a voulu dire lors d’un séjour dans une ville étrangère où une très large portion de la population masculine est homosexuelle; je ne me suis jamais sentie aussi tapisserie!
    Mais je peux comprendre les commentaires rageux; je sais que lorsque je me sens mal dans ma peau j’ai tous sauf envie de me mettre en valeur. J’en ai juste ras-le-bol d’avoir des réflexions sur mon hypothétique envie de charmer et de m’envoyer la moitié de la ville juste parce que j’ai passé du temps dans la salle de bain!
    J’aimerais aussi beaucoup que les mentalités changent en ce qui concerne les clichés « féminité poussée » = « stupidité évidente ».
    Bon excusez-moi si ce post n’a ni queue ni tête, j’ai pas la force de vous proposer un plaidoyer super construit..
    Bon après-midi!

    PS: je ne sais pas si ça joue dans cette différence, mais l’appellation « Maquillage » en français sous-entend que l’on planque je ne sais quelle misère sous des tonnes de produits (on maquille la vérité) alors que « Makeup » en anglais sous-entend un apprêt de la personne, une préparation de la beauté (un rendu). Peut-être que c’est de là à la base que naît cette pensée négative dans les pays francophones sur le maquillage. (je fais la comparaison anglais/français, en ayant constaté à quel point les Anglaises sont libérées en la matière)

  • #84 Nelly le 22 décembre 2010 à 15 h 17 min

    Moi qui suis en plein dans Simone de Beauvoir en ce moment tu ne pouvais pas tomber plus juste!!
    Et le coup de l’instit quaker, j’ai explosé de rire dans le bureau (pas sérieux tout ça et pourtant si) ;o)
    Enfin voilà tout ça pour dire que je suis totalement d’accord avec tout ce que tu as écrit Hélène et les autres commentaires d’ailleurs :o)

  • #85 Dragonfly le 22 décembre 2010 à 15 h 33 min

    C’est un débat très intéressant je trouve, puisque finalement, au fond, il questionne les raisons pour lesquelles on se maquille.

    Par rapport au débat, je suis tout à fait d’accord avec l’argument du diktat « culturel » comme déterminant nos actes et notre vision des choses.
    Par exemple, si on prend des japonaises vivant au Japon, il est totalement évident qu’elles ont un rapport à la beauté de l’apparence totalement différent de nous en France. C’est même tellement différent que ça met une claque, littéralement. Petite, grande, ronde, mince, gracieuse, pas gracieuse, toutes font très attention à elle et se maquille, s’habille sexy et perso, moi je trouve ça absolument génial : c’est la liberté totale de se balader en mini jupe avec des talons de 15cm en plein mois de février ; là pour le coup, le regard des autres est totalement annihilé. D’ailleurs, on voit bien lorsqu’on est là bas qu’elles ne font pas tous ces efforts pour plaire aux hommes, c’est évident : le rapport à la beauté y parait « asexué » (ou du moins, se donne l’apparence de l’innocence) : pour preuve, il n’est pas que l’apanage des femmes puisque les hommes aussi testent littéralement tout et n’importe quoi en esthétique (couleur de cheveux, uv, vêtement de toutes les couleurs…) alors certes, le résultat est parfois atroce, mais moi je dis « extra », ce genre d’accoutrement, on verrait jamais ça en France, c’est la liberté totale ! Parce que, quoi qu’on en dise, effectivement, je suis d’accord avec toi Hélène, en France, on est arriéré : si demain, il me prend l’envie de mettre une minijupe et un rouge à lèvre carmin, je suis quasiment sûre de me faire dévisager dans la rue ou dans le métro (et réflexion au boulot) et ça, ça me fait ch*** !!!

    Et ce qui est le plus troublant dans tout ça, c’est que la position de la femme dans la société japonaise n’est pas aussi « évolué » que nous, je veux dire que professionnellement par exemple, ils ont beaucoup de retard sur nous sur l’image de la femme ; ça me dépasse.

    Mais le paradoxe, c’est que, même en ayant conscience de tout ça, en sachant que je suis libre de faire ce que je veux, que je n’ai de compte à rendre à personne, et bien je me bloque toute seule moi-même.
    Après, il est clair aussi qu’il y a une question de confiance en soi, de s’assumer comme ça : pour moi par exemple, c’est très difficile parce que je ne me maquille jamais vraiment de façon soutenue (j’en reste au fdt, anticerne, blush, et mascara), et je suis aussi très passe-partout concernant le style vestimentaire, du coup, évidemment, si demain j’arrive au boulot ou devant ma famille avec un smoky, des talons aiguilles, une petite robe, là c’est clair, ils vont tous hallucinés et je vais forcément avoir des tas de réflexion du type comme celles citées plus haut, c’est obligé…alors voilà, je crois qu’en fait, on est beaucoup plus tolérant malgré tout lorsqu’on est « habitue », que ce soit l’affaire de toute une société comme les japonaises, qui portent toutes sans exception maquillage et talon tous les jours, ou simplement d’une personne, que l’on voit tous les jours et qui tous les jours ose sortir du moule en se maquillant et s’habillant différemment de la masse…Tout ça pour dire, que oui, je suis aussi à 100% d’accord sur le fait de dire que c’est nous qui faisons évoluer tous les jours les esprits des autres (bon après reste plus qu’à me l’appliquer à moi même, c’est une autre paire de manche…)

  • #86 Hélène le 22 décembre 2010 à 15 h 35 min

    Lullaby Septante-Sept: amen aussi sur ta dernière phrase ! ;-)

    chanatalib: tu as raison, la vulgarité ça peut être quasiment un truc abstrait.

    Fabulous Fabs: je plussoie sur le maquillage = forme d’expression artistique.

    charlotte2(mais c’est temporaire): ah ben non, on peut être entre les deux : ni vulgaire, ni fabuleusement classe ;-) Juste normale quoi ;-)
    Mais je suis complètement d’accord avec toi sur tout le reste (l’argent et s’envoyer en l’air, ou je raccourci, j’ai pas le temps de tout reprendre ;-).

    Miss lipstick: sois la bienvenue ;-)
    (et pour les gros mots, ça dépend beaucoup de la personne qui les prononce).

    sasafleurespine: sans aucun doute, il est toujours plus facile de critiquer les autres que d’essayer de s’élever soi-même.

    Marion: je ne suis pas forcément d’accord, le bon trait de khôl qui coule dans la muqueuse sera sublime sur certaines… on n’est pas toutes égales devant ça…

    e l i s o: merci pour le commentaire de CM2, et par ailleurs personne n’est parfaite sans maquillage.

    Rox: je suis complètement d’accord sur les cuissardes, ça peut être sublime.

    mel aenveilleuse: plait-il ?

    clarisse: sois la bienvenue ;-)

    Cissouille: ton commentaire est super intéressant, merci !

    planète coquette: je pense effectivement que ces préjugés peuvent être plus forts dans les petites villes, hélas…

    Marion: ah ça, c’est sûr que la délicatesse est l’inverse de la vulgarité, presque plus que l’élégance (qui va avec la délicatesse, en général, et son confond quasiment avec elle).

    Colinou: bienvenue à toi ;-)

    D’elfe: intéressant, cette mini étude sémantique sur les termes anglais et français !

    Nelly: oui j’aime bien l’institutrice quaker, je trouve ça assez parlant ;-)

    Dragonfly: bien sûr que c’est dur de se prendre des réflexions, et encore moins quand elles viennent de gens qu’on aime ; pour ça je ne juge pas une seconde le fait qu’on n’ose pas, se faire critiquer est très désagréable.

  • #87 steffie90 le 22 décembre 2010 à 15 h 41 min

    la definition de vulgaire ne donne aucun lien avec le sexe …
    le maquillage « chargé » yeux prononcés + rouge foncé me parait plutot sophistiqué et donc pas vulgaire, sauf evidemment quand c’est mal fait
    tout est question d’estompage et d’ombre, si les traits sont epais et mal posés, evidemment çà devient vilain
    perso pour tous les jours au boulot je mets 2 3 ombres en halo sur les yeux, + mascara, teint et blush
    pas de rouge ni gloss car je ne sais pas les appliquer, mais en soirée je ne me prive pas
    ce qui fait vulgaire pour moi c’est le bariolage avec des couleurs mal assorties
    et comme je ne cotoie pas de pute, je ne peux pas donner mon avis sur leur make up

  • #88 Hélène le 22 décembre 2010 à 15 h 45 min

    steffie90: bienvenue à toi ;-)
    Tu as entièrement raison, la 1ère définition qui sort dans le Robert pour « vulgaire » est « très répandu ».
    C’est donc ce qui est commun, ordinaire, quelconque.
    Cheap, en somme.

  • #89 Mam’zelle Fracasse le 22 décembre 2010 à 16 h 07 min

    Mon maquillage quotidien est mon armure pour affronter le monde et me sentir moi (de même que mes chaussures à talons et mon sac à main). J’ai mis des années à conquérir ma féminité et à assumer la taille de mon soutien-gorge ; ce n’est pas maintenant que je ferai marche arrière même si pour certain « Ça fait pute !  »

    Comme si la vulgarité tenait à cela ! La vulgarité, c’est une question d’attitude, pas d’apparence ni même de paroles (la preuve, je suis capable de dire « M**** » avec une classe folle !) Pour moi la vulgarité rime avec la bêtise, le manque de savoir-être et de savoir-vivre, l’absence de retenue et d’empathie.

    Alors pour conclure : mesdames, continuez à suivre les bons conseils d’Hélène et MAQUILLEZ-VOUS !

    PS : je ne vous ai pas tout dit mais en plus, j’adore porter une touche d’imprimé léopard dans mes tenues. Pour certains, c’est maaaal mais je m’en contrefiche ! NA !

  • #90 Beauté Ratée le 22 décembre 2010 à 16 h 09 min

    Amen Hélène… Amen :)

  • #91 Loona le 22 décembre 2010 à 16 h 17 min

    Je suis une adepte du blog et surtout de ton franc parlé et de tes très bons conseils maquillage. Merci pour tout et particulièrement pour ce billet qui m’a fait beaucoup rire. Le maquillage comme « affirmation féministe » en voilà une revendication qui me plaît ;) Je suis étudiante (dans le milieu hospitalier) et je me sens parfois sacrément « en marge » moi qui aime le gloss, le rouge à lèvres, les produits de beauté…les « trucs de filles ». Ca fait parfois un peu « décalé » dans cet univers de « maladie et de mort » :s… (comment ça vous ne voyez pas de quoi je parle? Disons qu’à part dans des séries TV -et encore-, on voit rarement une infirmière « rouge à lèvres rouge et smoky »)… En tout cas, moi après m’être occupée des autres, j’aime prendre soin de moi et j’aime que « ça se voit ». Je n’ai, dans mes souvenirs, jamais fait de lien entre « vulgarité » et « maquillage », aussi voyant soit ce dernier. La vulgarité pour moi c’est une attitude avant tout…

  • #92 Léa le 22 décembre 2010 à 16 h 27 min

    Ça me fait penser à ma sœur qui me traite de « pute » (désolée pour le vocabulaire) parce que je me suis tracée un trait d’eye liner à 15 ans.
    Ou encore de ma mère qui me dévisage parce que j’ai osé mettre un vernis vert ( un Mavala d’ailleurs)
    Je suis tout à fait d’accord avec vous

  • #93 mel aenveilleuse le 22 décembre 2010 à 16 h 28 min

    chere helene,
    je disais juste AMEN a ton article, d ailleurs toute la conversation qui s’ensuit est passionnante,c’est dingue comme le fait de se maquiller soit aussi impliquant… et j ai joint, afin de plussoyer( ca se dit? ) , une photo sur laquelle je porte un bleu assez violent sur les paupieres :) double heresie, car mes yeux sont verts ;)
    je crois n’avoir jamais commenté tes posts mais je te lis assiduement depuis environ un an, et grace a toi et ton blog, maintenant, j’assume !

  • #94 Hélène le 22 décembre 2010 à 16 h 31 min

    Loona: sois la bienvenue !

    Léa: sympa la famille, parfois… (c’était pas mieux chez moi quand j’étais ado, rassure-toi).

    mel aenveilleuse: ah OK, j’avais pas compris le lien avec la photo (que je ne trouvais pas du tout vulgaire), merci ;-)

  • #95 Lureley le 22 décembre 2010 à 16 h 32 min

    Et comme dirait Baudelaire dans on « Eloge du maquillage » : « Le maquillage n’a pas à se cacher, à éviter de se laisser deviner; il peut, au contraire, s’étaler, sinon avec affectation, au moins avec une espèce de candeur.  »

    La totalité du texte est disponible ici : http://baudelaire.litteratura.com/?rub=oeuvre&srub=cri&id=488 . Ce qui concerne le maquillage féminin à proprement parler se trouve vers la fin, à partir de « La femme est bien dans son droit, et même elle accomplit une espèce de devoir en s’appliquant à paraître magique et surnaturelle; il faut qu’elle étonne, qu’elle charme; idole, elle doit se dorer pour être adorée. »

    J’aime beaucoup ce texte :)

  • #96 Léa le 22 décembre 2010 à 16 h 39 min

    Oh que oui je suis gâtée avec la mienne !
    Heureusement que vous êtes là pour m’aider dans mes maquillages, pour m’apprendre de nouveaux termes et de nouvelles techniques,
    Merci ! ;)

  • #97 Johanna le 22 décembre 2010 à 17 h 19 min

    J’ai remarqué que lorsque je suis maquillée, ce sont surtout les autres femmes qui traduisent cet ornement comme une provocation. Comme si on n’avait pas le droit d’être trop féminine : on est alors soit une allumeuse, soit une nunuche.

    Sinon, je suis tout à fait d’accord avec toi lorsque tu dis que le maquillage est une affirmation féministe.

  • #98 Miss Miaouw le 22 décembre 2010 à 17 h 56 min

    Bonjour tout le monde,

    Ah, un petit billet comme je les aime : à base de « soyez vous même et emmerdez bien fort les autres »!

    Ce qui me frappe dans le très sentencieux « tu vas avoir l’air d’une pute », c’est que sous couvert de « faire du bien », on en profite pour écorner les femmes.
    Au nom de quoi être une pute serait un problème, au fond? Sans entrer dans le débat pour/contre la prostitution, je pense qu’une femme… est une femme. Pute, caissière, fonctionnaire, ouvrière, directrice de la com’, publicitaire ou premier ministre!

    Alors oui, p-e se maquiller les yeux et la bouche ca fait pute. Et alors?

    Je fais partie de celles qui pensent que celles qui ne se maquillent pas « parce qu’on ne sait pas ce que les autres vont penser » ont un petit trou dans leur confiance en elle…Que je ne saurais que les encourager à combler :)
    Je ne parle évidemment pas des vraies discrètes d’entre nous.

    Pour ma part, je ne me prive pas de mettre du pailleté pour aller bosser un lundi matin dans une prison, et j’en suis fort aise…

  • #99 lilo2 le 22 décembre 2010 à 18 h 54 min

    Je me connecte à peine et j’avoue que j’ai la flemme de lire tous les commentaires. J’ajouterais juste, d’une part, que je suis entièrement d’accord avec tout ce que tu as dit, d’autre part, il y a des femmes qui ne se maquillent pas du tout et qui sont, je trouve, très vulgaire, so…

  • #100 Mavieencouleurs le 22 décembre 2010 à 19 h 18 min

    coucou j’ai eu souvent des remarques désobligeantes, dont la fameuse remarque »elle à l’air d’une pute », je dois dire que lorsque j’ai entendu ceci cela m’a fait mal mais ensuite je me suis dite que je ne renoncerai pas à me maquiller, à ma manière car après tout ,si je ne plait pas et bien que l’on ne me regarde pas et c’est tout . après c’est clair qu’il y a le comportement qui joue aussi et certaines femmes non apprêtées par exemple sont toutes aussi vulgaires que celles qui le seront(le langage et attitude) donc dans ce cas là une seule question se pose qui sont les femmes réellement vulgaires?
    enfin bon nous arrivons pourtant bientôt en 2011, mais cela n’empêche pas à certains esprits de rester très étriqués.

  • #101 Adalove le 22 décembre 2010 à 19 h 25 min

    Bonjour :) je commente pas souvent mais je voulais juste dire que j’ai adoré cet article et bien sur le blog en général , que je visite quotidiennement.
    Personnellement je me maquille pas beaucoup (je pense que c’est du a mon environnement familial) mais j’essaie de le faire de plus en plus et j’adore ; les vidéos c’est super utile pour les débutantes comme moi ^^ J’ai appris pleins de trucs.
    (Bon je sais que c’est un peu hors sujet mais étant étudiante ça devient vite cher pour moi, c’est dommage.)

  • #102 catialine le 22 décembre 2010 à 19 h 32 min

    Question très intéressante, liée à celle de notre image en société, celle que l’on veut donner, celle que l’on a, celle que l’on pense maîtriser alors que le regard de l’autre – on l’oublie parce qu’il nous fragilise – est chargé de son histoire à lui, pas la notre. Envie, jalousie, admiration, finalement, le mot de « pute » peut être chargé de beaucoup de choses.
    Personnellement, j’aime énormément sentir l’étonnement dans le regard qui s’arrête sur mon maquillage fardé ou mes ongles verts : ces couleurs vont au delà des conventions et de l’impression parfois dure que je peux dégager de prime abord, c’est un vrai jeu que je joue, et qui combat (à ma petite façon) les préjugés et l’indifférence.

    Bref, un article en tous points passionnant, dans sa forme comme dans son fond, et dans ses commentaires, ma chère institutrice quaker à clous et boots Pocahontas :-)

  • #103 D. D. le 22 décembre 2010 à 19 h 40 min

    D. D.:

    Je voudrais rétablir le terme que j’ai employé ce matin (j’ai écrit assez vite mon commentaire parce que j’étais à la bourre) bêtement j’ai repris le mot « vulgaire » mais en fait, c’était plutôt le côté « pas classe » que je voulais soulever.

    La vulgarité pour moi, c’est bien autre chose qu’une question de maquillage ! D’ailleurs, plusieurs personnes ont relevé ce fait et j’approuve tout à fait les précisions apportées.

    Bonne soirée à toutes :)

  • #104 Hélène le 22 décembre 2010 à 19 h 47 min

    Johanna: la maman ou la putain quoi… il y a encore du boulot pour les féministes…

    Miss Miaouw: « p-e se maquiller les yeux et la bouche ca fait pute. Et alors ?  » : dans mes bras.

    Mavieencouleurs: sois la bienvenue !
    Et n’oublions pas qu’il y a plein d’hommes vulgaires (autant que de femmes, évidemment), mais curieusement on en parle beaucoup moins…

    Adalove: merci !

    catialine: « le regard de l’autre est chargé de son histoire à lui, pas la notre » : hyper juste !!

  • #105 PATAPATA le 22 décembre 2010 à 19 h 52 min

    J’ai toujours dis, tout comme toi que le make up faisait biatch si la fille en question est fringué comme tel et qu’elle à l’attitude biatch lol ! Sinon j’suis nouvelle sur ton blog et c’est de loin de le meilleur avec Beauté Blog. Tu te maquilles SUPER FUCKING OH MY GOD BIEN lol j’aimerais avoir autant d’habileté mais j’y arriverais, j’ai que 17ans !

  • #106 D. D. le 22 décembre 2010 à 19 h 56 min

    Adalove:

    Puisque tu parles de budget, tu peux adapter des produits à petits prix aux conseils prodigués.

    Ce n’est pas parce que Hélène emploie tel FAP marron que tu ne peux pas trouver une correspondance dans une autre marque plus conforme à ton budget.

    Tout est adaptable et rien n’est jamais imposé ici ! :)

    Et, en attendant que ton porte-monnaie te le permette… tu auras appris les bonnes techniques ! ;)

  • #107 Mimosa le 22 décembre 2010 à 20 h 17 min

    Intéressant tout ça…
    Je pense qu’en France on a une certaine idée de la bienséance qui fait qu’on ne doit pas se mettre en avant, c’est vulgaire. Se montrer, c’est mal. Il faut prendre soin de soi pour être présentable par respect pour les autres, mais pas plus. Ca vient sûrement de ce foutu héritage judéo-chrétien…

    Et je suis d’accord qu’il y a bcp de jalousie dans les remarques des autres, qui n’aiment pas qu’on sorte du rang si eux ne le font pas… C’est valable dans tous les domaines, dès que quelqu’un ne correspond pas à la norme en vigueur et ose le montrer.

    Sinon, être classe ou vulgaire, j’ai l’impression que ça ne se travaille pas vraiment, ça tient à quelque chose qui est en soi et qu’on ne peut pas changer. Par exemple à plus de 30 ans j’ai l’air d’une petite fille sage. Et si j’essaie de m’habiller en femme, j’ai juste l’air d’une petite fille qui se déguise, et pas d’une femme. Au moins j’aurai jamais l’air d’une cagole ;-)

  • #108 Alizé le 22 décembre 2010 à 20 h 31 min

    J’adore ma maquiller, tous les matins je me lève au moins une heure avant de partir pour avoir le temps de bien choisir parmi mes 36000 FAP différents, accorder ma tenue avec mon maquillage (oui oui pas le contraire!!! quand j’ai envie d’un truc particulier, je change les vêtements pas le maquillage!) et beaucoup de mes amies me complimentent sur ma manière de me maquiller (merci Hélène au passage… c’est grâce à toi que j’ai autant d’idées!!!) et souvent elles me demandent de les maquiller… et combien de fois j’ai entendu après leur avoir fait des trucs qui me semblent extrêmement légers (par rapport à ce que je moi je porte): « oh non j’aime pas je ressemble à une pute! » …. sans compte que cela blesse l’artiste qui se trouve à l’intérieur de moi, je ne peux m’empêcher de répliquer « ah parce que moi je ressemble à une pute??? » et là c’est toujours les mêmes réponses: mais non toi c’est pas pareil, on a l’habitude… Mouais pas très convaincant!!!!
    Ce n’est pas parce qu’on ose quelque chose de différent que l’on va immédiatement se faire lapider!!!
    Je suis donc entièrement d’accord avec ton article merci d’avoir souligner cela!!!! et merci pour tout le reste d’ailleurs…

  • #109 Hélène le 22 décembre 2010 à 20 h 32 min

    PATAPATA: merci, et bienvenue ;-)

    Mimosa: c’est ça ! Ce foutu profil bas !! Dieu que je déteste ça…

  • #110 pepper78000 le 22 décembre 2010 à 20 h 32 min

    Oh que cela fait du bien de rire !!!!!!

    Je te rejoins à 200%, il y a quelques mois, je ne me maquillais que très peu, avec aucune technique de maquillage et depuis que j’ai ouvert la boite de pandore, je ne peux plus m’en passer et du coup, voilà ce que j’entends à tire larigot :

    « Oh mais dit donc qu’est-ce que tu es maquillée en ce moment !!! »

    « Ah Mireille, elle n’est pas maquillée ?? » ah bon hi hi hi

    « Tu appuies drôlement ton maquillage je trouve, nous ne sommes plus toutes jeunes tu sais !! »

    J’enrage, je peste, l’exècre ce genre de commentaires !!!!! il faut dire que j’ai face à moi des femmes qui ne se maquillent pas ou très peu, et du coup je me sens comme une pintade …. alors que mon mari me dit que c’est vraiment bien réalisé !!

    Alors pourquoi je me sens si gênée ? …. oui Hélène tu as raison c’est à cause de cette sacro sainte pensée judéo chrétienne à la noix !!

  • #111 Eleanor Rigby le 22 décembre 2010 à 20 h 44 min

    Je plussois mille fois ! On est toujours le vulgaire de quelqu’un.
    Je me rappelle nettement m’être fait un smoky noir noir il y a deux ans pour le repas du 1er janvier (pas chez ma grand-mère mais chez la tante de mon mari).
    Quand je suis arrivée, je n’ai eu que des compliments (au grand soulagement de ma belle mère que je ne sentais pas rassurée au départ).
    Alors qu’un bébé smoky brun et archi sobre d’après ma douce maman, c’est déjà le comble du vulgaire. Le maquillage, elle le conçois rose pale et puis c’est tout ! Et on admet une touche de mauve pastel les jours de fêtes.
    Autant dire qu’avec moi, ma douce maman est mal barrée :)
    Cela dit pour ma mère, toute couleur un peu sombre ou vive est illico classé dans la catégorie vulgaire.
    Je me souviens comme si c’était hier de cette scène arrivée il y a 10 ans, alors qu’un de mes meilleurs potes déjeunait à la maison. Je ne sais plus pourquoi, la conversation s’était mise à tourner autour des sous vêtements :
    Maman : « Moi, je trouve que les sous-vêtements noirs, ça fait pute. »
    Meilleur pote : « Je suis ravi d’apprendre que ma mère est une pute. »
    Maman a failli en recracher ses pâtes.
    Mythique !

  • #112 lola doudou le 22 décembre 2010 à 20 h 53 min

    Que chacune et chacun fasse un peu ce qu’il veut, et que tout le monde essaie de respecter l’autre, de le tolérer, à mon sens dans tous les domaines, mais bien sûr aussi en ce qui concerne le makeup’

    la tolérance commence au quotidien.

  • #113 Libellule le 22 décembre 2010 à 20 h 55 min

    Je suis d’accord avec le rapport du maquillage et du manque de confinace en soi comme ça a été si bien dit à plusieurs reprises, dans le sens où une femme qui s’assume et crois en elle peut porter tout ce qu’elle veut, ce ne sera pas vulgaire, ça sera beau, tout simplement!

    Sinon Mel Aenveilleuse, quelle belle photo, ça m’a donné envie de couper mes cheveux de cette merveilleuse coupe (faite en juillet) là je suis en repousse car je trouvais que ça fesait mec, mais quand je te vois, ben comment dire?? Là aussi, c’est un tout, belle coupe, beau maquillage etc..

    Pardon je sors du sujet mais les cheveux aussi y’a de quoi dire!! :)

    Coco, t’as vu hein Lisa, quelle classe cette fille!! ;)

  • #114 Mutine .G le 22 décembre 2010 à 20 h 56 min

    Là je dis.. BRAVO MADAME!
    Du titre au mot de la fin, tout est parfaitement humoristique et piquant à souhait. J’aime beaucoup. Et puis il est vrai que même si l’on peut avoir l’impression qu’une bouche rouge glossée additionné d’un MU charbonneux peut vite nous faire virer à l’image peut flatteuse d’un petit matin de nuit de débauche, une fois porté et accompagné des bons habits, le tout s’avère plus que concluant.
    Enfin bref.
    Je vous (te?) souhaite de bonnes fétes si je n’ai pas l’occasion de poster un commentaire d’ici le 25.

  • #115 Libellule le 22 décembre 2010 à 20 h 59 min

    Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii consécration Hélène!! as tu vu -entendu Lisa Eldridge parler de toi dans sa vidéo??!!

    Congrats!! :))))) (Je suis au moins heureuse que toi sur ce coup là je crois, c’est poissble??) :))))

  • #116 GousseDeVanille le 22 décembre 2010 à 21 h 01 min

    Wow, sujet super intéréssant Hélène, et les filles vous avez quasiment tout dit ds vos commentaires tous très intéréssants.
    J’aurais énormement de choses à dire au sujet du maquillage qui fait pute.
    Je pense que tout remonte en arrière de quelques siècle. Je ne suis pas sure du tout (prenez ça comme déduction, cela peut etre tout faux), mais la 1ère chose qui m’est venue à l’esprit concernant le rapport entre maquillage et « pute », c’est qu’effectivement les anciennes péripatéticiennes se maquillaient beaucoup (enfin,beauoup par rapport aux autres femmes qui ne portaient rien,surtout) justement pour marquer les parties qui avaient un appeal sexuelle(je pense à la bouche, notamment) et voilà que la bouche rouge devient tout de suite vulgaire parce que liée à l’image de la prostituée.
    Ceci dit cela ne justifie absolument pas les préjugés des gens envers les filles qui se maquillent et qui,la plus part des fois,sont considérées aussi très superficielles.

    Je pense que tout peut etre vulgaire si porté par la « mauvaise »personne.Une fille que je connais, par exemple, serait vulgaire meme sans maquillage et habillée en bonne soeur. Je pense que etre vulgaire c’est un état, une façon d’etre et certes, le maquillage peut accentuer,mais ne peut pas changer une personne. Si tu es vulgaire, tu l’est, point barre.
    Et puis oui, comme vous l’avez très bien dit, la façon de l’appliquer compte énormement. Il faut savoir faire. Souvent,à mon avis, il s’agit d’une question de logique: il y a beaucoup moins de chances de se « tromper » ou de faire des désastres avec des couleurs claires, parce qu’elles se voient beaucoup moins, alors que si on se trompe avec un smoky noir…bah c’est évident,quoi.

    Aussi, je pense qu’il y a ENORMEMENT de confusion entre ce qui peut etre défini sexy ou provocant, (comme une belle bouche chargée et pulpeuse que moi, très personnellement J’ADORE et je porte très souvent meme en pleine journée et pour aller bosser) et ce qu’ils défini vulgaire. Se valoriser, mettre en avant nos points forts cela ne signifie absolument pas etre vulgaire.

    Et meme si on utilisait le maquillage pour séduire, il y aurait quoi de mal à ça?Chaqun joue avec les armes qu’il a et qu’il aime,non?;)

    Ceci dit, les filles, moi perso je m’en cogne (:D) j’adore ma bouche pulpeuse, je la mets en valeur parce que JE ME SENS BIEN DS MA PEAU quand je suis comme ça. Si les autres apprécient bien sur, ça me fait plaisir, sinon…bah, tant pis pour eux!!

    Désolée d’avoir été prolixe, mais ce billet m’intéréssait bcp et je suis ravie de lire des commentaires si intélligents. Je nous aime, les filles, merci Hélène!

  • #117 Hélène le 22 décembre 2010 à 21 h 01 min

    Eleanor Rigby: ton pote est génial, quel aplomb, j’adore !!

    Mutine .G: merci ;-)

  • #118 Miss Miaouw le 22 décembre 2010 à 21 h 13 min

    Je pense que le maquillage fait appel à notre part enfantine : « bien se maquiller », c’était être une princesse, être comme maman, être belle.
    Pour certaines, leur princesse de l’age adulte est un poil plus trashy, pour d’autres, dans mon genre, c’est un peu une poupouffe, faut bien l’avouer.
    J’ai en moi une maxi-poupouffe qui sommeille et quand elle se réveille…Ben je porte du vert pétant ET du gloss à paillettes.
    Et elle et moi nous portons très bien!

    Soyons princesses, soyons maquillée, soyons pomponnées.
    Parce que soyons claires : nous sommes nées femmes. Et les femmes, c’est aussi ce petit coté futile donc absolument indispensable qui s’exprime dans nos petites manies make up, coiffure…

    Et puis celles qui ne se maquillent jamais sont aussitot étiquettées comme « nature » par les pudiques, voire « peu féminine » par les plus hardis, donc en fait rien n’est bon!

  • #119 Priscilla le 22 décembre 2010 à 21 h 45 min

    A la fin de l’article, j’avoue avoir eu un choc en me disant « maaaaiiiiis, j’ai jamais dit ça moi!!! ». C’est tellement rare de trouver quelqu’un qui a le même prénom que moi à la lettre près! :-) Même si je me considère plutôt comme Priscilla folle du dessert… Un autre personnage…

    Pour ce billet, je le trouve vraiment très juste. Je me souviens encore du regard choqué de mes parents pour mon premier smocky noir et maintenant, quand je prend ma base noire, « ah, tu vas faire un smosky? C’est joli, tu m’en fais un à Noël? »… Le monde à l’envers. Le maquillage c’est une question d’habitude: pour nous, comme pour les gens qui nous entoure. Il faut les habituer, c’est tout! Si c’est bien réalisé, ça n’a rien de vulgaire.
    Dire qu’il y a des gens qui pensent encore en 2010 (presque 2011) qu’une bouche rouge c’est vulgaire. Il faut vivre avec son temps, c’est tout! La première fois que j’ai mis un rouge à lèvre rose Barbie, ça a été un choc pour beaucoup (le VG Gaga), maintenant je peux me permettre le presque fushia (Something New de Stylishly) sans un seul commentaire.
    C’est amusant en fait les réactions des gens!^^

  • #120 Rox le 22 décembre 2010 à 21 h 50 min

    Mam’zelle Fracasse:
    A M E N !

  • #121 louleille le 22 décembre 2010 à 22 h 15 min

    t’arrete avec le coup de l’institutrice quaker?!

  • #122 celine le 22 décembre 2010 à 22 h 16 min

    Priscilla : c’est trés vrai. Mon entourage perso et pro a étè plutôt surpris voire sceptique quand j’ai commencé à colorier mes yeux. Ils craignait de me voir tourner fille futile et superficielle, alors que j’ai un style intello/kickers. Certains ont même été moqueurs du genre « t’as plus de vie ou quoi ? » C’est fou comme le cliché à la vie dure même chez des gens ouverts d’habitude. Je me suis surprise à me justifier « je sais pas dessiner et j’aime tripatouiller la couleur, alors j’ai trouvé que ça » Mais comme j’ai pas perdu en QI contrairement à ce que tout le monde croyait et ben maintenant elles veulent toutes des smoky !! Je suis devenue l’antenne mobile sepho au boulot.
    Pour le détail je leur ai balancé des MU avec fards à paillettes/turquoise et rose en guise de mise en bouche ! bim maintenant plus rien ne les choque et moi je m’eclate.

  • #123 celine le 22 décembre 2010 à 22 h 50 min

    GousseDeVanille: 100 % d’accord avec toi. L’image de la femme et ce qu’elle en fait a toujours été un sujet explosif. La mini-jupe, le bikini et même le droit de vote ont été des (r)évolutions toujours bruyantes. Cette histoire de maquillage des prostituées, me fait penser à un article que j’avais lu qui exposait le fait que les femmes « de bien » tenaient à se démarquer des filles de « joie » en réfutant leurs habitudes esthétiques. Les premiers maquillages remontent à l’Egypte ancienne ou même à la Chine je crois,époque où les notions de moralité et de bonne représentation étaient bien éloignées des nôtres. Ca donne envie de trouver une étude socio-historique sur le maquillage (de séduction, rituel, social etc) et de comprendre pourquoi les femmes assumées posent systématiquement problème.
    Pour finir,je pense qu’il y a, en matière de ratage make up, les filles vulgaires et les maladroites. Autant on peut rien pour les premières autant pour les secondes il faut voir y voir de l’enthousiasme et du potentiel. :-)

  • #124 MissLookie le 22 décembre 2010 à 22 h 58 min

    C’est drôle que tu parles de ça ce soir, aujourd’hui je suis allée en quête de mes cadeaux de Noël et dans ma parfumerie préférée j’ai découvert avec horreur les visages des spray girls de cette année. J’ai été littéralement horrifiée de ce que j’ai vu, pantalon en cuir (pas en cuir), décolletés plongeants, talons aussi hauts que les décolletés sont plongeants, khôl noir barbouillé sur les paupières et recouverts de paillettes mais forcément, à 16h00 de 1 il fait jour, de 2 ça a bavé à mort puisqu’ici, il fait genre 35° quoi.
    Et là franchement, autant le maquillage m’a sauté aux yeux parce qu’il était littéralement crade hein faut le dire, mais autant c’est le « tout » que j’ai trouvé, vraiment, mais vraiment vulgaire. Et quand je dis vulgaire, c’est pas tellement que ça faisait « pute » non parce que je ne me permettrais pas déjà, mais franchement ça faisait tout sauf raffiné, et je suis sûre que les mêmes filles avec un maquillage soigné et classe (sans forcément être beige prout prout), une tenue plus sobre tout en étant sexy, ça n’aurait pas fait le même effet.
    Donc en fait tout ça pour dire, faut prendre beaucoup de choses en compte pour déterminer si un maquillage est adapté ou non (et donc s’il risque de faire un mauvais effet) . La tenue, le contexte, l’heure, l’occasion, ce que dégage la personne aussi, ça joue. Faut savoir trouver un équilibre.
    Bisous!

  • #125 kamo le 22 décembre 2010 à 23 h 09 min

    D’elfe:
    et pour rebondir sur ton PS, comment réagirais-tu si on te disait que tu te « grimes » quand toi tu penses t’être simplement maquillée ?
    hélas c’est ce que me dit mon mari ! et ca m’énerve … à un point ….

  • #126 Rox le 22 décembre 2010 à 23 h 45 min

    MissLookie:
    En même temps, si le look est pantalon en cuir (ou pas en cuir, surement en protège cahier, j’en ai eu un comme ça), talons hauts voire exagérément hauts, les décolletés hypra plongeants etc… Autant jouer le jeu jusqu’au bout avec un MU crade, très rock, entre Pete Doherty et Alice Cooper! Je trouve que là on est plus dans le vulgaire, on dans le « look » « borderline » comme dirait nos amis British mais c’est (en tout cas pour moi) pas vulgaire.

  • #127 theeodora le 23 décembre 2010 à 1 h 06 min

    Ceci dit la réciproque est vraie aussi. ;-).
    Une femme qui ne se maquille pas n’est pas pour autant une nonne, une mal bXXX ou je sais pas quoi …
    Le maquillage, ce n’est pas une obligation. La mode, non plus.
    Surement que certaines qui se maquillent de telle façon ou telle façon par « obligation » (pas estompé, tonne de terracotta, contour des lèvres foncées ..etc). J’en connais quelques unes qui utilisent tel produit ou tel produit parce qu’elles sont persuadées qu’il faut parce que sinon ça fera has been.
    Chacune devrait pouvoir faire ce qu’elle a envie, mettre ce qui lui plaît … (et même si ça lui va pas) .

    Une femme qui a un maquillage « plan plan » n’est pas forcément tartignole ou celle qui a un maquillage ultra flashy une championne de pole dance. *lol*

  • #128 Blue.ma le 23 décembre 2010 à 1 h 06 min

    Ce billet me rappelle une phrase d’un pote. J’étais avec une copine, un soir pour sortir, toutes les deux très maquillées genre smoky bien coloré, bien voyant. A un moment la conversation vient sur le maquillage et ce pote nous sort :
    « De toute façon une fille n’est jamais aussi belle que quand elle n’est pas maquillée, au naturel. Ca n’est pas le peine de vous maquiller pour plaire aux hommes »
    La copine était ravie de ces propos, et lui a demandé de le dire plus souvent sous-entendant par là qu’effectivement, pour elle, le maquillage n’était là que pour plaire aux hommes, lui donner confiance en elle.
    Perso je n’étais pas du tout d’accord, et si je n’ai pas su répondre sur le moment j’ai longuement médité sur ces propos : si je me maquille c’est avant tout pour moi ! Pour me plaire à moi, pour me faire plaisir car c’est toujours un moment agréable de se maquiller, une petite bulle pour soi, un peu d’expression personnelle et artistique dans le quotidien. Si un homme m’aime pas maquillée tant mieux pour moi, mais ça n’est pas pour autant que je compte changer mes habitudes.

  • #129 theeodora le 23 décembre 2010 à 1 h 11 min

    theeodora: Je précise que j’ai aucun préjugé sur « tonne de terracotta, contour des lèvres foncées, pas estompé » ..

    Le mauvais goût est un droit aussi *lol* .. (je plaisante bien sûr .. quoique la vue du mascara turquoise.. hum *lol*)

  • #130 Mannick le 23 décembre 2010 à 1 h 24 min

    Dont acte Hélène, je suis entièrement d’accord avec tout ce que raconte ton billet !

    On voit aussi ce genre de situation, de remarques, avec les femmes plus âgées, qui font mauvais genre soi-disant quand elles sont « trop » maquillées », que ce n’est plus de leur âge, que ça fait « vieille peau » (pardon le terme est moche mais il n’est pas de moi), etc…

    Je ne dis pas cela parce que j’ai 52 ans hein !!! suis pas encore canonique loin s’en faut ;-) mais je considère pour ma part, que le maquillage est une parure, un atour comme on disait jadis, un privilège que même certains de nos hommes aujourd’hui veulent s’accaparer, c’est une chance et l’autre chance est de faire comme on veut, on se maquille ou on se maquille pas, on s’aime avec ou sans, on a cette liberté et c’est magique.

    Après c’est certain, on fait pas n’importe quoi non plus hein :)

    Il y a un truc qui attire mon attention, d’une part parce que je n’ai pas eu de filles mais deux garçons, et d’autre part parce que justement je suis une quinqua, mais j’ai remarqué que les jeunes ados filles se maquillent de plus en plus tôt, alors que « de mon temps » une ado maquillée passait, comme tu l’écris Hélène, pour une fille facile ! Alors j’ai commencé à me maquiller bien tard, et franchement, je le regrette un peu… mais bon, comme tu dis, les choses ont changé, et c’est tant mieux…

    Ce qui compte je pense et je le repense, c’est de pouvoir faire comme on le sent, quand on veut, et surtout comme on veut, avec, sans, ce qui compte c’est d’être et de se sentir bien !

    BON NOEL LES FILLES !!!

  • #131 MissLookie le 23 décembre 2010 à 5 h 21 min

    Rox: je suis tout à fait d’accord avec toi, le look rock un peu grunge n’est pas vulgaire en soit, à condition que ce soit savamment dosé et voulu comme tel. La fille à laquelle je pensais plus particulièrement dans mon commentaire ne cherchait pas à faire grunge et pourtant le résultat s’en approchait, elle croyait être au top du raffinement et de la classe, et moi je pense qu’il y a problème là.
    Quand je dis MU crade, c’est pas genre du khôl qui a bavé effet smoky hein, c’est khôl qui a bavé parce que trop gras et pas sec et qui a fait transfert d’une paupière sur l’autre, pas le bavé artistique, le bavé moche!
    Pour moi c’est la même différence qu’avoir un look grunge parce qu’on a un beau vernis noir qui claque et avoir l’air grunge parce qu’on a un beau vernis noir tout écaillé…

  • #132 Marilyspop le 23 décembre 2010 à 7 h 31 min

    Bonjour Hélène et toutes les autres ;) je viens moi aussi tous les jours sur ton blog depuis le mois de juin et depuis je suis devenue une grande fan de maquillage de soin etc.. Avant je me maquillais certes mais très peu et avec les embouts mousses choses que je déteste aujourd’hui. Depuis j ai investis dans des pinceaux et je m éclate. Mon entourage ne comprend pas trop cette soudaine passion pour me maquiller , porter des ral rose vif et rouge me faire des smoky vert, bleu, prune etc.. J ai eu aussi des remarques car je vais au mois de février faire un stage dans un cabinet d’ avocats dans le cadre de mes études et j ai eu droit à une phrase qui etait : » niveau vestimentaire et maquillage il faut être sobre, qu on ne vous remarque pas, pour ne pas choquer les clients » sur le coup j ai pris la remarque et j ai compris que je ne pourrai pas mettre de ral rouge pendant mon stage pour ne pas choquer. C est hallucinant car un rouge à lèvres c est rouge le mot rouge est dans le mot. Non en fait il faut que je me fonde dans le paysage et je déteste me fondre je déteste être comme tout le monde j adore ma différence et comme tu le dis la vulgarité ce n est pas le maquillage loin de là et j adore ton billet car l autre jour à la Pharmacie j y étais allée pour ma maman et j avais justement mon ral rouge que mon chéri m a offert car lui m adore avec et une femme
    s est permise de me dire à ton âge porter un rouge à lèvres si voyant c est d’ un vulgaire et tes parents te le permettent c est honteux. J étais choquée car d une elle s est permise de me juger sur mon âge je sais que je ne fais pas mes 25 ans mais néanmoins elle n avait pas à se permettre ça et donc je lui ai répondu que premièrement j étais majeure deuxièmement je mettais ce que je voulais comme maquillage et personne ne l obligeais à me regarder et que contrairement à elle j étais polie je ne l avais pas tutoyée et pour moi une personne impolie qui manque de respect est une personne vulgaires non mais. J aime me maquiller et même si je suis regardée de travers je m en fiche car je n ai pas besoin des autres pour me dire qui je suis car je le sais moi même ;) nous sommes toutes des toiles et avec nos pinceaux tel un peintre devant sa toile vierge nous donnons vie et livre court à nos envies ;) gros bisous. Amitiés. Marilys

  • #133 Hélène le 23 décembre 2010 à 8 h 14 min

    Priscilla: je suis absolument d’accord, le maquillage est une question d’habitude.

    louleille: ;-)))

    celine: ça c’est terrible, le cliché »fille pomponnée = pas de cerveau » !
    Et je pense que les femmes assumées posent systématiquement problème parce que les hommes sentent qu’ils n’ont pas d’emprise sur elles, et ça les change désagréablement…

    kamo: interdis-lui de se raser pendant une semaine, on verra s’il fait autant le malin…

    Rox: j’adore l’idée du pantalon en protège-cahier ;-)))

    theeodora: bien vu ;-)

    Blue.ma: ah ça, sur le sujet, je peux être intarissable ;-) Les filles qui vivent pour plaire aux hommes, d’une manière générale, me semblent avoir un gros problème de confiance affective.

    Mannick: tu fais bien de soulever la question des femmes mûres qui se maquillent pas mal, ça aussi c’est un sujet à soit tout seul et c’est très intéressant !

    Marilyspop: et toc ! ;-)

  • #134 La Petite Lulu le 23 décembre 2010 à 10 h 21 min

    Eleanor Rigby: j’imagine la scène ! Mythique tu as raison ;-)
    Merci Hélène pour cet article intéressant et merci à toutes pour vos commentaires.
    Je vous rejoins, le vulgaire, c’est une attitude. Et nous sommes toujours la Vulgaire de quelqu’un d’autre.

    Pour ma part, porter un fond de teint orange ou un fard non estompé, c’est une faute de goût qui peut être corrigée avec les bons conseils et le bon matériel. Si la personne est vulgaire, même un maquillage nude n’y changera rien.

    Etudiante, j’ai vécu dans une rue où quelques prostituées travaillaient. A mes yeux, elles étaient rarement vulgaires, au contraire, j’étais impressionnée par la pause du rouge à lèvres : rien sur les dents et pas de débordements autour de la bouche.
    Moi, je voyais des femmes fatales comme au cinéma, mais c’est moi hein…

    Bonne journée à toutes ! :-)

  • #135 Hélène le 23 décembre 2010 à 10 h 45 min

    La Petite Lulu: j’aime bien ton commentaire, et tu as complètement sur le fait qu’on peut être vulgaire avec un maquillage nude.

  • #136 iolanthe le 23 décembre 2010 à 14 h 19 min

    Personne n’a l’air de savoir qui ou ce qu’est Priscilla la folle du désert …

  • #137 Hélène le 23 décembre 2010 à 15 h 03 min

    iolanthe: tu ne sais pas non plus ? ;-)

  • #138 Camille le 23 décembre 2010 à 15 h 21 min

    J’ai même pas vu Priscilla folle du désert… Mais bon, c’est méga connu quand même !

  • #139 Hélène le 23 décembre 2010 à 16 h 51 min

    Camille: c’est clair. J’ai beaucoup aimé, c’est un film qui vaut le coup.

  • #140 Marmouset le 23 décembre 2010 à 18 h 56 min

    bonjour à tous, me revoilà !
    globalement, je dirais pour ma part que ce n’est pas le maquillage qui fait vulgaire, même si la personne qui le porte est maquillée comme une Cadillac volée, mais l’attitude (qui peut très bien d’ailleurs être renforcée par le maquillage et/ou les vêtements) : par exemple, maintien avachi, machouillage de chewing gum bien bruyant et la bouche ouverte, parler très fort comme pour se donner en spectacle -surtout pour ne rien dire- etc…
    J’ai d’ailleurs en tête l’image d’une jeune femme, très jolie, très fine (de corps comme de traits du visage), intelligente et cultivée, bien maquillée et bien habillée avec de jolis bijoux etc….MAIS que je ne pouvais m’empêcher de trouver quand même vulgaire, parce qu’elle émaillait régulièrement ses paroles de jurons bien grossiers… (et non, ce n’était pas de la jalousie).

  • #141 Hélène le 23 décembre 2010 à 19 h 05 min

    Marmouset: welcome back !
    Et ben même ça je trouve (le langage ordurier) ça peut passer, chez certaines personnes.
    Vraiment TOUT dépend de tout, la vulgarité est ingénéralisable ;-)

  • #142 Marmouset le 23 décembre 2010 à 19 h 44 min

    Hélène: merci, et tu me prolonges un peu les vacances (j’étais à New York) !
    Effectivement, on ne peut pas généraliser je suis d’accord (et heureusement, d’ailleurs, pour la vulgarité comme pour tout), mais c’est peut-être justement le décalage entre le vocabulaire employé et le reste de la personne qui faisait ressortir d’autant la vulgarité.

  • #143 PinuPuPuP le 23 décembre 2010 à 20 h 34 min

    Hélène, je te félicite pour ta franchise et ta manière d’oser mettre les pieds dans le plats librement !
    Pour beaucoup le maquillage c’est futile mais… Souvent le futile cache une vraie profondeur ! J’ai l’impression que cet article nous donne un vrai portrait de toi (futile en apparence mais profonde en pensée), et nous éclaire en plus sur la complexité de la femme moderne.

  • #144 Clarisse Aishwarya le 24 décembre 2010 à 1 h 53 min

    je l’entends souvent ce genre de phrase! voir même « maquiller comme un trav (pour transexsuel) »
    ce n’est pas parce que l’on a les yeux maquillés en smoky et/ou des lèvres crayonnés sur le contour, que forcément on est maquillé comme une p***!
    et pareil cette phrase qui revient souvent au boulot lorsqu’un matin on arrive avec un superbe make up qui change des tons neutres « dit donc tu vas en soirée? »  » ça sert à rien de te maquiller, tu reste la journée dans un bureau »
    Et j’en oublie!
    Zut à la fin, c’est pas parce qu’on se maquille pour se faire plaisir, se plaire à soi même qu’on est obligé d’entendre ce genre de chose!
    on est quand même presque en 2011 plus dans les années d’avant-guerre!
    Alors non le maquillage ne fait pas pute et pas besoin d’argumenter plus, tu as trés bien résumer la chose dans ton billet ;-)

  • #145 Louise d’Ottawa le 24 décembre 2010 à 4 h 20 min

    L’été dernier je m’étais fait un super maquillage (j’avais reproduit celui là de kuuipo1207: http://frantasticmakeup.com/blog/2009/06/orchid-obsession/ ), comme j’étais fière de ma réalisation, je décide d’aller faire du shopping. J’étais dans une boutique quand j’entends un père demander à sa fille de 8 ou 9 ans ce qu’elle pensait de mon makeup… elle dit:  » c’est beau, mais… c’est… »trop »…. » F*ck, on peut pas un peu se mêler de ses affaires et laisser vivre les autres. Et puis, quand on a la prétention de commérer sur les autres, on s’arrange pour ne pas que sa leur vienne aux oreilles.

  • #146 Hélène le 24 décembre 2010 à 11 h 28 min

    PinuPuPuP: merci ;-)

    Clarisse Aishwarya: + 1 pour tout ;-)

    Louise d’Ottawa: ça c’est vraiment très grossier comme attitude, les gens sont vraiment des beaufs…

  • #147 CaraMel le 24 décembre 2010 à 13 h 26 min

    Nous sommes toutes d’accord: le maquillage est un outil pour sublimer la beauté de chacune et tout dépend de « la façon de ». Les commentaires les plus blessants sont parfois hélas lancés non pas par de parfaits inconnus, mais par une mère ou un frère qui trouvent que non vraiment faut arrêter de mettre du blush puisque ça se voit; il ne faudrait se maquiller que dans les tons neutres et mats pour rester discret… Adieu donc, fard vert pomme pailleté de mon coeur? Adieu rouge à lèvre rouge cerise? Adieu blush corail d’amour? Adieu smoky en folie?
    Jamais! Le maquillage est un art, personnellement le seul moyen avec les vêtements qui me permette de m’affirmer et de me sentir bien. Et oui j’en profite à fond à 20 ans pour oser tous les maquillages, toutes les superpositions en essayant de faire au mieux (notamment grâce à tes conseils Hélène ^^) oui je sors maquillée « comme le mur de Berlin » et j’aime bien cela, sans chercher la provoc’ ni rien d’autre d’ailleurs mais simplement parce qu’à quoi bon se maquiller si c’est pour que ça soit invisible? (je ne me ferai jamais au nude)
    Si je me marie mes paupières seront turquoise ou émeraude avec un rouge à lèvres tout sauf discret!
    Ne nous laissons pas faire les filles, les mentalitsé évolueront, mais très lentement et seulement si nous osons!

  • #148 Hélène le 24 décembre 2010 à 14 h 15 min

    CaraMel: bravo, bien dit !

  • #149 Sylvie le 25 décembre 2010 à 1 h 22 min

    J’arrive sans doute un peu tard sur les commentaires de cet article ^^ », mais je suis vraiment contente Hélène que tu aies sorti un billet sur ce sujet. C’est vrai que jusqu’à un certain moment je n’étais jamais maquillée ou réellement mis en valeur vestimentairement parlant parce que j’ai toujours eu peur de tomber dans le mauvais goût, dans le « ça doit être une fille superficielle et sans cervelle » !
    Je travaille dans un milieu très masculin, et c’est difficile de trouver le juste milieu entre vouloir être bien dans ma peau tous les jours et être prise au sérieux dans mon travail (d’autant plus que j’ai un poste à responsabilités).
    Mais tous ces commentaires ainsi que le fait que j’essaie de + m’assumer me font comprendre que c’est vraiment une question de confiance en soi et qu’on peut très bien se maquiller sans être vulgaire, tout est une question de dosage et d’attitude!

  • #150 Hélène le 25 décembre 2010 à 1 h 27 min

    Sylvie: il faut reconnaître que c’est aussi une question d’habituer son entourage qui, si on le laisse aller à son penchant naturel, est assez bourrin ;-)

  • #151 coco le 25 décembre 2010 à 10 h 04 min

    oui,Libellule,Lisa c’est la classe et elle parle d’Hélène ,de NOTRE Hélène à nous!!!!!!de notre Hélène qui nous met du baume(de Bobbi!!!!!)au coeur!!!et qui ns rassure because tu parlais cheveux eh bien depuis des lustres j’ai une coupe courte,meme tres courte à la Jean Seberg ,c’est incontestablement ce qui me va le mieux et en plus quand tu te leves à 5h pour aller travailler ,une douche et hop je suis coiffée ,bon je n’ai pas le temps de mettre 2 tonnes de gel comme Hélène ,un peu de phyto7,par contre pour en revenir au sujet je ne fais JAMAIS l’impasse sur le maquillage ,NEVERet aujourd’hui je fais comme Lisa je mets du…vert eh oui! un beau vert anis ,chez illemasqua il y a une gamme de vert ds les fards à paupieres wouaouhh et les mauves,les roses aahhh!je vais faire petite commande !!!belle journée de Noel à toutes!!

  • #152 coco le 25 décembre 2010 à 11 h 19 min

    z’avez rien du comprendre!!couché tard ,levé presque tot!!!oui,Hélène nous rassure,surtout moi parce qu’avec sa belle coupe courte ou peut etre grace à sa belle coupe ,elle est tres féminine,un maquillage soigné(j’aime ce mot je pense tjrs à ma grand mere!)et qui ne fait pas pute pour etre ds le sujet du commentaire,
    voila c’est tout!!z’etes pas levées les filles!!!!

  • #153 Hélène le 25 décembre 2010 à 12 h 22 min

    coco: merci ! (j’avais compris, et apprécié ces adorables compliments ;-)

  • #154 Cawette le 25 décembre 2010 à 15 h 31 min

    Bon j’arrive un peut tard ^^
    Je pense pour ma part que le maquillage en lui même n’est pas vulgaire, mais c’est la personne qui porte le maquillage qui est vulgaire, je m’explique j’ai déjà vue des nanas maquillés style « nude  » et qui faisaient vraiment pupute et d’autres maquillés assez charger qui elles faisaient justement très classe, sophistiqué….
    Le maquillage qu’il soit chargé ou pas si il est sur quelqu’un de vulgaire il fera forcément vulgaire, la vulgarité passe par l’attitude, la manière de parlé, le style vestimentaire, le comportement… et non pas par le maquillage en lui même.( j’espère que vous m’avez comprise ^^)

    Voila j’avais juste envie de mettre ma « plume » ^^ Bisous et joyeux Noël !

  • #155 Hélène le 25 décembre 2010 à 16 h 12 min

    Cawette: sois la bienvenue !

  • #156 christelle78130 le 2 janvier 2011 à 10 h 34 min

    non moi je trouve que le maquillage n est pas vulgaire, il faut savoir le porter et mettre les bonnes couleurs, et puis du moment que l on se sent bien en le portant c est le principal

  • #157 GousseDeVanille le 8 janvier 2011 à 12 h 18 min

    Bonjour les filles,je viens partager avec vous ce qui m’est arrivé hier au bureau, parce que je suis TROP TROP TROP FURAXE. J’étais en train de discuter de makeup avec une collègue du bureau, très arrogante, très hautaine. Je lui disais que, je ne sais pas pourquoi,mais quand on est l’une à coté de l’autre, c’est évident que moi je ne suis pas française et qu’elle,elle l’est. Aucun jugement impliquant une « valeur »hein, c0est juste la verité. A un moment elle sort avec un « Ben,pui…parce que tu vois, comment te dire..tu es KITSCH quand tu te maquilles avec tes couleurs flashy, moi, perso, je ne viendrais JAMAIS au bureau comme ça!!!Une française ne se maquillerait JAMAIS comme ça, tu vois par exemple Karina?Elle est SOBRE, on voit qu’elle est française ».(Karina, autre collègue jolie, mais qui s’habille uniquement et je souligne UNIQUEMENT en beige-gris-rose pale)

    PARDON?!
    Parce que etre française signifie ne pas mettre de couleurs? Alors bon,je le prends moyennement bien (voir TRES MAL :D) et j’essaye de lui expliquer que etre maquillée avec des couleurs autres que beige-rose-marron, cela ne signifie absolument pas etre kitsch mais juste etre maquillée et oui,c’est vrai,mon mauillage n’est peut etre pas discret, mais je ne me maquille absolument pas MAL et je ne suis absolument pas KItsh!! J’ai une très belle bouche, si je mets un ral rouge pour venir bosser, il a-t-il quelques choses de mal?!Si je me fais un smoky violet très foncé fait comme il faut,et des lèvres nudes pour venir bosser, suis-je forcement kitsch?
    Je lui ai balancé un petit « Bah, si tu ne mets pas de couleurs c’est peut etre que tu ne serais pas capable de les porter sans paraitre ridicule » et là je l’ai un peu cherchée, et elle a repris avec ses jugements et sa vérité absolue comme quoi les couleurs c’est kitsch.

    Ma chef a assistée à la discussion et quand la conne est partie elle a essayé de s’excuser pour elle et de la défendre sans vraiment réussir… »Tu sais quant on est fatiguées,on a tendance à dire des choses que l’on ne pense pas forcement.. »
    « Désolée, moi je suis très fatiguée, je suis meme malade, mais je n’ai pas osé émettre des jugements comme ça et je suis restée polie ».

    Enfin bref, je l’ai TRES TRES mal pris, je déteste ce genre d’arguments.Elle ne m’a pas proprement dit que je faisais pute mais bon ça rentre dans le meme genre de raisonnement.

    Excusez moi, j’ai écrit un romans, mais je devais partager tout ceci avec vous.

    Qu’est ce que vous en pensez,les françaises?:)

    Bon week end les filles!

  • #158 christelle78130 le 8 janvier 2011 à 12 h 25 min

    GousseDeVanille:
    eh ben dis donc, elle est pas nette ou surtout raciste on dirait mais bon,
    non il n ‘y a pas que les personnes d’autres origines qui se maquillent un peu flashy, moi j aime bien que ca se voit sans faire tape a l oeil et ca fait pas pute. du moment que ca te plait a toi c est le principal. moi je me maquille suivant mon humeur ou ma tete du matin.
    laisse parler les imbéciles

  • #159 Lullaby Septante-Sept le 8 janvier 2011 à 12 h 32 min

    GousseDeVanille: respire par le ventre ma belle… les gens ont toujours un avis, faut apprendre à faire ce qu’on veut en s’en fichant ;-)

  • #160 Hélène le 8 janvier 2011 à 12 h 36 min

    GousseDeVanille: je comprends que tu sois furax, c’est dur de bosser avec des cons.
    Mais comme disent les filles, la seule chose à faire et de ne pas tenir compte de ce genre de personnes vraiment pas normales et en plus extrêmement grossières.

  • #161 tatani51 le 8 janvier 2011 à 13 h 10 min

    GousseDeVanille: je suis française du nord de la france (teint clair, yeux verts, cheveux blonds) et… je me maquille avec toutes les couleurs qui me plaisent et des paillettes si j’ai envie et je n’ai pas l’air d’une p… je pense même être plutôt chic (en plus j’ai 54 ans)

    Ta collègue ne serait elle pas jalouse (moins jeune, moins jolie, moins d’allure..)

    Alors, n’écoute que tes yeux et continue à faire ce qui te plait

  • #162 christelle78130 le 8 janvier 2011 à 13 h 16 min

    tatani51:
    c est bien vrai ce que tu dis, ce sont des personnes jalouses
    beaucoup de personnes arrivées a ton age ca y est on se maquille plus on vit plus. toi tu pétilles on dirait c cool.

  • #163 GousseDeVanille le 8 janvier 2011 à 13 h 30 min

    Merci de votre support les filles,je savais que j’aurais pu compter sur vous et je sais que vous avez raison. Et oui, ces commentaires stupides ne changeront absolument rien de ma façon d’etre et de me maquiller. tatani51: Je ne sais pas si c’est de la jalousie,franchement, mais quoi que ce soit, c’est vraiment stupide. En plus je ne pense pas que cette fille ait quelques chose à m’envier,elle est bien plus jolie que moi:)
    Mais peut etre, moins d’allure,oui;)
    En plus elle m’a reproché meme d’avoir les cheveux « à l’italienne »
    ds ce style là http://media.libero.it/c/img52/fg/14/14923/2008/12/1_sabrina_ferilli_1_gossipnews.jpg
    oui,c’est vrai, je soigne énormement mes cheveux ET ALORS?! ils sont bien ET ALORS?J’ai les cheveux flottants ET ALORS?
    JE T’EM*****!,enfin!!!

    :)

  • #164 christelle78130 le 8 janvier 2011 à 13 h 37 min

    elle peut etre jolie sans avoir de charme!!!

  • #165 Hélène le 8 janvier 2011 à 13 h 48 min

    GousseDeVanille: mais dis donc, christelle78130 a raison, cette fille a l’air xénophobe, ma parole !!
    Décidément, tout pour plaire !

    PS : c’est sublime les cheveux « à l’italienne », j’adore, quelle féminité !

  • #166 Chantal le 8 janvier 2011 à 14 h 28 min

    GousseDeVanille: Tu es encore tombée sur une rombière con à manger du foin..même si elle est française! Il y en a en stock partout.!….
    Traite ça par le mépris, en plus d’être xénophobe et con, elle est sûrement jalouse de ton chic, de ton audace et de ton allure!
    Si tu as ces cheveux « à l’italienne », c’est moi qui vais être jalouse (je rigole!) c’est trop beau!….Ces critiques sont mesquines, à son image et ignore les totalement et elle aussi, elle n’en vaut pas la peine…Bon courage pour continuer à travailler avec elle…Mais la connerie, c’est très répandu partout, il faut se blinder:-)))

  • #167 GousseDeVanille le 8 janvier 2011 à 17 h 58 min

    Chantal: Et le pire c’est que TOUT LE MONDE adore cette fille!!Je rève!

    Merci les filles, vous m’avez vraiment calmée et reconfortée. Je vous adore.Hélène: Grossière…je pense que pour une fille ce soit une des pires choses,personnellement. Et oui, vous avez raison, je vais juste l’ignorer.
    TALK TO MY HAND!:)

  • #168 Hélène le 8 janvier 2011 à 18 h 06 min

    GousseDeVanille: ben oui faire des réflexions pareilles sur le look des gens, c’est hyper grossier, ça manque totalement de retenue et de savoir-vivre !

  • #169 GousseDeVanille le 8 janvier 2011 à 18 h 43 min

    Hélène: Oui oui,je suis tout à fait d’accord!

  • #170 Tookeen le 8 janvier 2011 à 19 h 37 min

    Cette chose est surtout la plus bête que je n’aie jamais entendu : Associer une nationalité à l’intensité du maquillage … ??? N’importe quoi , je lui aurais bien ris au nez !

  • #171 GousseDeVanille le 8 janvier 2011 à 19 h 44 min

    Lullaby Septante-Sept: Très bon conseil respirer par le ventre, mais parfois j’ai vraiment du mal, je t’avoue!!

  • #172 Féflor le 18 octobre 2011 à 13 h 19 min

    Salut Hélène,

    Un petit article sur le site de Le Monde: http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2011/10/18/subterfuge-le-maquillage-rend-il-les-femmes-plus-intelligentes/#xtor=RSS-32280322
    Bonne journée

  • #173 Thalie le 21 novembre 2011 à 17 h 02 min

    Et bien dans la lignée de Gousse de vanille…

    Jeudi je suis (furtivement) passée dans 100% Mag, dans le cadre de mon travail. Commentaire de mon chef quand passe un gros plan de profil de moi (sans double menton, hourra) et que la journaliste explique en voix-off qui je suis (tout en se trompant de prénom, bien entendu) : « surmaquillée ». Je ne décolère pas ! D’une c’était faux, de deux, c’est très grossier, de trois, j’étais enrhumée donc moins maquillée que certains jours, alors que doit-il penser chaque matin ??? J’imagine que pour lui, au-delà du baume à lèvres on est « surmaquilllée ».

  • #174 Sand le 2 octobre 2012 à 0 h 23 min

    Re…. Hello,

    J’aime beaucoup ce billet. Probablement parce que je travaille tous les jours à virer ma tendance naturelle à l’ironie et au jugement à l’emporte-pièce débile. Bref, je me soigne!
    Concrètement et comme toutes l’ont dit, on peut bien faire koissa on veut et pis c’est tout.
    Après la vulgarité, ce n’est qu’une histoire de comportement et surement pas de maquillage. Rien de plus vulgaire que la mesquinerie même avec le plus beau MU all over the world. Pareil, ce n’est que mon avis :-)
    En revanche, je me suis rendue compte que je trainais toute mon éducation parfois dans les termes choisis!
    Exemple très récent: je dis à mon chéri du moment que mon programme de l’heure sera de mettre du vernis rouge pute ou pas. Juste parce que ma mère, ma grand-mère disaient que seules les femmes de mauvaises vie ( !!!! ) mettaient du vernis rouge!
    Ouais ben non… en fait je trouve que c’est sublime ( ok sur ongles courts … j’ai encore du mal avec les longs… en même temps les miens sont courts. Quant aux autres, ben free quoi)
    Pour info, j’ai mis un bleu marine très légèrement pailleté splendide … et il a adoré hihihi

    Bonne nuit encore :-)

  • #175 Sissigriset le 18 juin 2014 à 23 h 15 min

    Maquillage ou non je pense que c’est l’attitude qui fait la vulgarité ;)

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.