Le fabuleux Chêne de monsieur Lutens

23 février 2016

chene_serge_lutens

Il y a au moins 10 ans, ma mère m’avait offert pour Noël ou mon anniversaire l’eau de parfum Chêne, de Serge Lutens. C’était déjà à l’époque un très beau cadeau. Mais elle adorait le parfum et selon elle rien n’était trop beau dans ce domaine.

Après mon retour au parfum et ma découverte de Iunx, il m’est venue l’envie d’une fragrance qui sente le bois sans être trop discrète (je me reconnais à peine ;-).

Parce que l’Arbre de Iunx est une merveille, une délicatesse, une élégance absolue, l’anti « parfum de sillage » qui me déplaît tant… mais du coup il est extrêmement discret et j’ai eu envie d’en trouver une sorte de version plus tenace pour certains jours.

J’ai tout de suite repensé au Chêne de Lutens, un boisé pur et sans la moindre note sucrée (pas facile à trouver – l’Arbre de Iunx a aussi ces qualités).

Je suis allée à la boutique des jardins du Palais-Royal que je ne connaissais pas (un comble quand on vit à Paris) (j’ai dû acheter Sa Majesté la Rose chez Sephora, l’expérience n’est clairement pas la même ;-).
L’endroit est aussi personnel qu’étonnant et magnifique dans son genre. Moi ça me fait penser au Nautilus et à Jules Verne, je trouve ça génial (et bien sûr je voudrais pouvoir monter au premier étage ;-).
palais_royal1
palais_royal3

Le conseil est parfait : simple, extrêmement attentionné, gentil, doux, bienveillant. La jeune femme qui s’est occupée de moi m’a dit, après la description de ce que je recherchais « en effet, je ne vois que le Chêne ». Elle en a mis sur mon poignet et m’a dit d’attendre une bonne demi-heure pour voir comment il allait évoluer sur ma peau.

Moi, comme toujours impatiente et impulsive : « je ne peux pas juste rester 10 minutes dans la boutique et on voit ce que ça donne ? », et elle « non non, allez vous promener, j’y tiens vraiment ». L’inverse de ce qu’on vous pousse trop souvent à faire ailleurs…
Il faisait un temps de rêve ce mardi, je suis allée m’asseoir sur un banc au soleil, regarder les magnolias, faire des photos des colonnades, m’imbiber de lumière.
palais_royal2
palais_royal4
palais-royal5

Au bout d’environ 17 minutes j’ai décidé que ça allait comme ça et je suis retournée dans la boutique. J’ai tendu mon poignet à la jeune femme (perso j’étais convaincue) et elle a dit « ah oui, sans aucun doute ! ».

Elle m’a gentiment proposé des échantillons de ma Rose bien-aimée et de la Fille en Aguille, dont je lui parlais au début pour ses notes de pinède, mais qu’elle pensait trop « sucrée » pour moi (je l’ai essayé et je confirme, il n’est pas pour moi).

Je suis rentrée chez moi grisée par ce bain de lumière, de gentillesse, et ce Chêne sublime sur mon poignet, que je n’avais pas oublié depuis 10 ans.

PS : regardez, j’ai retrouvé dans mes archives cette photo datant du 21 octobre 2005 ! Mes goûts n’ont pas changé depuis, c’est étonnant.
parfums 21 oct 2005

58 commentaires Laisser un commentaire
Parfum

Vous aimerez aussi

58 commentaires

  • #1 pascaline le 23 février 2016 à 9 h 09 min

    Bonjour Hélène,
    merci pour ce partage de tant de beauté et de classe dès le matin.
    ça fait une éternité que je ne suis pas allée à Paris et tu me donnes vraiment envie de redécouvrir cette ville autrement, on sent l’amoureuse de Paris dans tes textes et tes photos .
    passe une belle journée

  • #2 Domi le 23 février 2016 à 9 h 31 min

    Bonjour Hélène
    Je connaissais Lutens que de nom et tu m’as tente d’aller voir de plus près donc j’en ai senti quelques uns et effectivement certains me plaisent bien mais ils restent un peu chers pour ma bourse peut-être un jou….
    Par contre Cristalle de Chanel je le porte depuis des années au printemps il est très discret et humm l’odeur ….
    Bonne journée Helene

  • #3 CHRISTINE B le 23 février 2016 à 9 h 49 min

    bonjour
    Je ne connais pas chêne de LUTENS mais j’ai tenté le five o’clock (gingembre) qui est mixte et clair de musc très féminin mais terriblement entêtant.
    J’ai envie d’essayer sa majesté la rose dont vous avez parlé. Il faut que je me rende au sephora Rivoli durant ma pause.
    Eh oui tout cela pour vous dire que je traverse le jardin du palais Royal matin et soir et que je m’émerveille devant cette architecture tous les jours même ce matin alors qu’il pleut et qu’il fait gris
    Bonne journée à vous

  • #4 Sylvie Bcn le 23 février 2016 à 9 h 53 min

    Hello Hélène
    Tu m’as donné envie de découvrir cette marque que je ne connais que de nom. Dès notre prochaine escapade à Paris c’est sur ,j’irai faire une promenade dans les jardins du Palais Royal 😉…. Encore merci de partager avec nous tous ses bons moments de ta vie😚

  • #5 Cielito le 23 février 2016 à 9 h 58 min

    J’adore cette boutique ! Comme toi, la première fois que j’ai franchi les portes de ce lieu, j’étais impressionnée par le calme (luxe et volupté, oui, oui) qui y régnait mais pas intimidée par des vendeuses qui m’auraient pris de haut ou ignorée, occupées par d’autres riches clientes (c’est un peu l’effet que me fait le Palais Roual, on dirait un endroit ou tout le monde est riche, jusque parce que c’est beau et bien ordonné).

    Comme toi, elles m’ont conseillée, puis laissée une heure pour que les parfums sélectionnés aient le temps d’évoluer. Et là, je suis tombée amoureuse de mon Fourreau Noir. Le seul parfum que je rachète régulièrement.

    Il y a trois semaines j’ai fait un tour chez Iunx suite à l’un de tes articles. Je suis tombée sur l’Eau Argentine, on va voir si la magie opère à nouveau…

  • #6 40andsowhat le 23 février 2016 à 10 h 05 min

    J’adore cette boutique et dans l’ensemble les parfums Serge Lutens ont l’élégance des grands, la discrétion et l’orignalité que j’aime ! En général j’aime beaucoup leurs notes sucrées.

  • #7 Clara Poppins le 23 février 2016 à 10 h 25 min

    Bonjour,
    Ton article est plein de poésie, il est très élégant.
    Je ne connais pas cette fragrance de Serge Lutens, je n’ai jamais osé rentrer dans sa boutique du Palais Royal, elle m’intimide !
    Très bonne journée

  • #8 Atalina le 23 février 2016 à 10 h 40 min

    Hello,
    En ce qui me concerne, je suis très sensible aux odeurs. Je suis attirée par les odeurs d’agrumes, que cela soit pour les parfums, les savons, les liquides ménagers ….
    Je suis également une fan de Cristalle.
    Il m’arrive régulièrement d’être attirée par des parfums que je sens sur des amies ou dans la rue (il m’arrive même d’arrêter des femmes dans la rue pour leur demander quel est leur parfum :-) ) mais, malheureusement, sur moi, cela ne rend JAMAIS la même chose et je reviens toujours à mes basiques.
    Je ne connais pas du tout le parfum dont tu parles, il faudra que j’aille le sentir et surtout le tester sur moi.
    Bonne journée !

  • #9 Aureli.ab le 23 février 2016 à 11 h 03 min

    Bonjour Hélène
    Je suis très intrigué sur le parfum que vous nous décrivez….
    Je ne connait pas du tous, et suis très curieuse d’en découvrir les senteurs…
    Ou peut on les trouver a part dans les boutiques parisiennes??
    J’aime beaucoup votre travail et surtout découvrir par votre blog des produits plus « raffinés » que ce que l’on peu trouver en général…bonne journée

  • #10 jicky le 23 février 2016 à 11 h 05 min

    effectivement, les composants ont l’air cool (ah!! la fève Tonka…):

    Note de Tête : Note Sève, Thym Noir, Cristaux de Cédar
    Note de Coeur : Chêne, Cire d’Abeille, Bouleau Argent, Absolu Rhum
    Note de Fond : Feve Tonka, Immortelle, Note Sous Bois

    http://www.osmoz.fr/parfums/serge-lutens/4062/chene

  • #11 jicky le 23 février 2016 à 11 h 06 min

    « Fille en aiguille », je confirme: … pas mal porté, mais je m’en suis lassée par écoeurement. Trop « résineux sucré », bien que superbe…

  • #12 Anne Carole le 23 février 2016 à 11 h 26 min

    Bonjour Hélène,

    Tes photos sont sublimes !

    Je suis une passionnée des créations de Monsieur Lutens… Chaque parfum semble unique selon la personne qui se l’approprie.

    Mes préférés sont : Filles en aiguilles (cela me rappelle l’odeur dans les églises), Five o clock au gingembre (complètement addict), L’orpheline (offert par mon papa et dont le nom, hélas prédestiné, puisqu’il représente dorénavant son départ) et Arabie (le souvenir de multiples voyages).
    Je ne connais pas Chêne mais j’ai hâte de le découvrir.

    Belle journée !

  • #13 Hélène le 23 février 2016 à 11 h 31 min

    CHRISTINE B: je comprends cet émerveillement !

    Clara Poppins: il ne faut pas, à l’intérieur les gens sont adorables (et normaux) !

    Atalina: moi aussi j’adore les agrumes, je crois que c’est ce que je préfère.
    Tu peux tenter l’Eau Frappée chez Iunx, si elle évolue bien sur toi (sur moi elle a tourné au sucre).

    Aureli.ab: merci ;-) Et Lutens est vendu aussi dans certains Sephora, et dans les grands magasins.

    Anne Carole: merci pour les photos ;-) L’iPhone s’en sort correctement quand il y a beaucoup de lumière.

  • #14 Angélique le 23 février 2016 à 11 h 33 min

    Bonjour Hélène, comme je te l’ai déjà dit sur snapchat j’ai eu l’immense plaisir de visiter cette jolie boutique dans un cadre quasi céleste, en pleins hiver un groupe de jeunes gens chantant du gospel sous les arcades, c’était déjà le début d’un souvenir mémorable, et cette boutique hors du commun, on pénètre vraiment dans un univers propre à Lutens, avec ces flacons de table aligné sur un orgue de senteurs comme des potions magiques. Et j’ai eu l’immense plaisir d’être accueilli et guidé dans la découverte olfactive par une jeune femme extrêmement douce, à l’écoute de mes besoins et chaleureuse il y a vraiment un contact intimiste qui pour moi est indissociable du monde du parfum, c’est pour moi une partie de l’identité comme une signature. Je suis parti avec les échantillons de tous les parfums Lutens sous forme de mini concrète, afin de prolonger l’expérience et etre sure des fragrances qui me plaisaient,mes deux fragrances sont Une Voix Noire et Rahat Loukoum.
    C’est un merveilleux souvenir parisien, et je souhaite à tous, amoureux de parfums, personnes en quête d’un parfum vraiment à part de venir apprécier les conseils du personnel Lutens.

  • #15 Hélène le 23 février 2016 à 11 h 37 min

    Angélique: j’ai l’impression qu’on a eu la chance d’être conseillées par la même personne, toi et moi (ou alors tout le monde est comme ça dans cette boutique) ;-)

  • #16 Anne-Sophie d’Ainhoa le 23 février 2016 à 12 h 34 min

    Je suis tombée en admiration devant Fleurs de citronniers, je me suis endormie le nez dans mon poignet;)
    Ça doit être une jolie expérience de rencontrer quelqu’un qui sait te conseiller pour une chose aussi personnelle que le parfum… Je n’ai jamais tenté l’expérience, ça donne envie d’aller dans cette boutique!

  • #17 Amandine le 23 février 2016 à 13 h 27 min

    Bonjour Hélène!

    Moi qui cherche à changer de parfum (enfin, comme toi, à m’y remettre car ça fait tellement longtemps que je ne supporte plus le mien que je ne mets rien depuis des années), c’est une bonne piste pour trouver un nouveau venu dans ma salle de bain.

    J’ai juste une question stupide: comment appliques-tu ce parfum? Tu renverses la bouteille en mettant tes doigts sur le goulot ouvert? Ils proposent un embout « spray » pour les filles comme moi, surnommées par le mec « Pierre Richard »? :-)

    Merci pour ce bel article!

  • #18 Hélène le 23 février 2016 à 13 h 40 min

    Anne-Sophie d’Ainhoa: oui c’est une belle expérience !

    Amandine: ta question n’est pas du tout stupide, l’application n’est en effet absolument pas pratique : il faut à moitié renverser le flacon sur lui-même pour « imbiber » le bouchon (en ayant peur de tout renverser donc, je suis Pierre Richard aussi ;-) et en mettre sur la peau, ça n’est pas au point.
    Ils ne vendent pas de vapos, je vais en acheter un sur amazon.

  • #19 Krakette le 23 février 2016 à 13 h 49 min

    Hélène,
    tu as décrit cette expérience avec une telle poésie et tes images illustrent si bien ce moment de douceur et de luxe, c’est vraiment très beau. On a l’impression que plusieurs sens ont été mis en avant, même si tu parles de parfum l’association des images traduit ce joli moment, j’aime bcp.
    La boutique est voisine de la mienne et les vendeuses sont toujours adorables, même en dehors de la boutique elles sont d’une gentillesse.
    La première fois que j’y suis allée c’était pour mon chéri, à homme exceptionnel il fallait un parfum exceptionnel. Je suis reparti avec un testeur pour lui, validé et vaporisé depuis :-)
    Les vendeuses m’ont questionné sur ce que j’aimais, j’ai listé les parfums qui ont jalonné ma vie, tjs un à la fois, je ne multiplie pas les parfums. Je suis repartie avec un testeur pour moi aussi, que j’ai littéralement adoré. C’est devenu MON parfum, comment dire à quel point il me correspond, c’est une révélation.
    Et quel bonheur d’avoir ce sentiment de porter une chose raffinée et quelque peu rare.

  • #20 Amandine le 23 février 2016 à 13 h 50 min

    Je vois que je ne suis pas la seule à me cogner, faire tomber tout type d’objet (y compris moi) et donc à avoir peur de ruiner ce genre de bel objet. Merci pour ta réponse en tout cas. C’est bon à savoir si l’on peut acheter des vapos. Je vais regarder ça de plus près. Je n’ai pas encore cherché à voir s’il y a une boutique à Lyon, sinon, j’attendrai de venir à Paris en avril. Pas très envie, pour ce qui sera peut-être mon premier « beau » parfum, de l’acheter chez Sephora et de me faire avoir par toutes les odeurs autour.

  • #21 Hélène le 23 février 2016 à 13 h 53 min

    Krakette: oh mais c’est lequel, le tien ? Dis-nous (si tu veux bien) ! ;-)

    Amandine: ah oui je me cogne tout le temps et je me fiche par terre régulièrement, aussi ;-)

  • #22 Cielito le 23 février 2016 à 14 h 38 min

    Amandine: moi j’ai trouvé un magnifique vapo à poire chez Caron (je fantasmais sur ce geste tellement « boudoir »). On peut sûrement trouver moins cher, mais à parfum exceptionnel, flacon chic. Et en plus il s’expose parfaitement dans la salle de bains.

  • #23 Helene le 23 février 2016 à 14 h 48 min

    Fille en aiguilles est mon parfum signature. Mon parfum Doudou. Celui qui me rappelle les pinèdes de mes landes chéries, le soleil, le surf, etc… Vivant en province, je rêve de pouvoir un jour me rendre au palais royal et sentir le superbe Chêne.

  • #24 Atimie le 23 février 2016 à 15 h 13 min

    Bonjour Hélène,

    Quelle belle histoire de retrouvailles … J ai aussi un excellent souvenir de cette boutique Lutens.

    A l époque j étais étudiante (jean/converse/gros pull) et je m étais persuadée que le parfum parfait pour mon amoureux était 5’clock au gingembre après l avoir senti par hasard qq part.
    Il y avait une sorte d évidence entre ce parfum, sa peau, son odeur, son élégance et sa discrétion.

    J ai été très bien reçu à la boutique, on m a donné du temps et de l’attention et quelques échantillons. ( dont une palette d échantillons d odeurs en concrète).
    Je suis revenue qq jours plus tard pour acheter un flacon de parfum. Depuis 6 ans ont passés et plus d’une douzaine de bouteilles ont été vidées …C est son parfum quotidien.
    L accueil reçu ou non dans une boutique ( surtout si c’est une « boutique mère ») est très important pour moi et définit quasiment ma relation avec la marque, je suis très fidèle et marche beaucoup à l’affect. ( Je suis une consommatrice de type labrador, lol)

    A l inverse, je souviens avoir été vraiment très mal reçu à 19 ans dans la boutique Yoshi Yamamoto, cela en était presque humiliant. Je me suis fait la promesse de ne jamais acheter cette marque le jour où j en aurais les moyens. So far, Promesse Tenue !

  • #25 Lu-Divine le 23 février 2016 à 15 h 26 min

    Hello Hélène!

    Merci pour ton retour d’expérience, ça donne envie de découvrir la marque Serge Lutens (que je connais assez peu, elle n’est jamais vraiment mise en avant chez sepho je trouve) et surtout d’aller dans la boutique!! ;)

  • #26 Krakette le 23 février 2016 à 15 h 31 min

    Hélène:
    je ne suis pas certaine que tu l’aime car il est capiteux, intense, sucré c’est Chergui.
    J’ai tjs aimé les parfums un peu lourd, ambré (limite mamie aux dires de ma soeur) j’ai aimé, Yvresse d’Yves Saint Laurent, l’ambre de l’artisan parfumeur, Van Cleef de VC et Arpels, Habanita de Molinard et voila Chergui est le 5ème qui compte fort dans ma vie.
    Les filles de la boutique Lutens ont vraiment une belle connaissance du parfum car en listant ce que j’aimais elles ont su me proposer une fragrance qui me va à la perfection.

  • #27 LiSe le 23 février 2016 à 15 h 56 min

    Mes seuls et uniques parfums actuels sont de Serge Lutens: Arabie, Un Bois Vanille, et Jeux de Peau (ah, cette odeur de popcorn…)
    Que des parfums sucrés! ;)
    J’adore les odeurs gourmandes -genre « on en mangerait »!

    Il y a plusieurs années, je cherchais un remplacement à mon parfum de l’époque, et un conseiller de Sépho, après avoir discuté avec moi, m’a orientée vers cette marque, jusqu’alors inconnue pour moi, et plus précisément Miel de Bois.
    C’était amusant, car il m’a clairement et volontairement détourné de mon choix initial, Miss Dior Chérie, qu’il m’a dit trouver trop mainstream!
    Il m’en a vaporisé Miel de Bois sur le poignet, puis me l’a saisi pour le sentir; c’était assez surprenant et aurait pu être très sensuel si ses inclinaisons sentimentales n’avaient pas été clairement visibles!
    J’ai aussi eu Louve à un moment.

    Cerise sur le gâteau: je suis allergique à TOUS les parfums (certains me causaient même des réactions à travers les vêtements -je ne pulvérisais pas le parfum directement sur la peau, évidemment), mais ceux-là, non.
    C’est aussi ce que m’avait dit le vendeur, que ces parfums étaient composés d’éléments « naturels ».
    Alors, naturels dans quelle mesure, je ne sais pas, mais force est de constater que ceux-là ne me détruisent pas la peau!

    Tiens, pour le coup, je vais me faire un petit pschit d’Arabie (je ne me parfume pas tous les jours) ;)

  • #28 Valérie 31 le 23 février 2016 à 16 h 05 min

    Bonjour Hélène et tout le monde, je ne connais pas ce parfum mais la bouteille et juste sublime.
    Dés que je monte à Paris, j’irai, c’est certain, !

  • #29 Daria le 23 février 2016 à 16 h 30 min

    Bonjour Hélène,
    depuis 23 ans mon parfum préféré est Feminité du bois de Serge Lutens.

  • #30 Hélène le 23 février 2016 à 18 h 39 min

    Atimie: « Je suis une consommatrice de type labrador » : ;-)))
    Je trouve que tu as raison, pour certaines choses l’accueil est hyper important et peut vraiment modifier la relation qu’on a avec une marque.

    Krakette: en effet ça risque de ne pas être mon style, mais je n’ai aucun doute sur sa qualité.

    LiSe: ça alors, c’est étonnant cette histoire d’allergie !

  • #31 ninipeaudechien le 23 février 2016 à 19 h 21 min

    Bonsoir Hélène,
    C’est amusant comme tes posts ont très souvent une résonance très personnelle…
    J’ai toujours porté des parfums très frais/verts rappelant les agrumes, les embruns ou simplement l’herbe coupée… Je déteste les parfums fleuris, sucrés, orientaux, capiteux bref certainement 90% des parfums « commerciaux »…
    Puis comme toi, mais avec une raison probablement de saisonnalité (été=frais et à contrario hiver = +enveloppant) j’ai cherché un parfum un peu plus « présent »… et j’ai cherché….
    Comme toi (Jean-Jacques Goldman, sors maintenant!), j’affectionne les odeurs de la nature, la mousse, le bois, le minéral et j’ai tenté de trouver quelque senteur avec cette caractéristique mais que je voulais néanmoins raffinée, élaborée et un peu originale…
    Je me suis tournée vers les parfums Diptyque et ai apprivoisé une odeur que je n’aurais pas espérer mienne et pourtant… Amour total, fusion avec ma peau, mes vêtements… And the winner is… TAM DAO! Aux notes de cade/cèdre avec une pointe de santal… Qui l’eut crû? Je ne me reconnais pas…
    Même si j’avoue lui faire quelques infidélités avec l’Eau de Lierre toujours de chez Diptyque, surtout dès les beaux jours, pour son côté frais, vert et léger…
    Je ne connais que trop peu les parfums Serge Lutens même si j’ai en mémoire ses très beaux visuels dans les magasines… Je ferai un détour jusqu’à cette jolie boutique en quête de nouveaux voyages olfactifs…
    Merci de ce partage.

  • #32 Salma le 23 février 2016 à 19 h 23 min

    Bonsoir Hélène !
    Le magasin a l’air magnifique.
    Je ne connaissais pas Chêne, ça m’a donné envie d’aller y jeter un oeil :).
    Même si j’adore ce que fait Serge Lutens je suis comme toi ( ou comme tu étais plutôt) je ne porte pas de parfum et je ne sais pas quel parfumeur me fera changer.

  • #33 Pivoine le 23 février 2016 à 20 h 20 min

    Bonsoir Hélène,
    J’ai adoré  » A la Nuit » de S. Lutens mais je n’ai pas terminé mon flacon, l’odeur me donnait le tournis à la fin. Je cherchais une eau de parfum similaire à Byzance de Rochas qui n’existe plus depuis des années. Sniff :((
    Je pense avoir découvert enfin ma nouvelle eau de parfum qui est Mitsouko de Guerlain. Non seulement l’odeur mais le nom qui évoque justement le mystère … Le flacon est très, très mais alors là très beau !!!
    Bonne soirée.

  • #34 LiSe le 23 février 2016 à 20 h 33 min

    Hélène: oui, derrière l’oreille, ça me grignote littéralement la peau jusqu’au suintement (désolée pour les détails peu glamour)
    Bon, faut dire que je fais également des allergies à certains déodorants, aux sparadraps; j’ai un petit terrain sensible, quoi ;(

    Ca me fait penser: Pâte à crèpes est aussi sensible à ce sujet il me semble?

  • #35 natpiment le 23 février 2016 à 21 h 57 min

    aujourd’hui je porte Chergui, je le sens encore ce soir en regardant Timbuctu ….c’est vraiment ça , une odeur de désert chaud et au loin des effluves sucrées….

  • #36 Clamavi le 23 février 2016 à 22 h 12 min

    Cela donne envie d’aller dans la boutique :) J’ai testé Serge Lutens il y a peu, j’ai jeté mon dévolu sur le Bois Vanille à Sephora… j’en viens presque à regretter de l’avoir acheter là bas !
    Le monde du parfum semble assez particulier, quand on ne s’y connait pas, on est vite submergé ! Il suffit de lire le blog de Kafkaesques (http://www.kafkaesqueblog.com/) pour le comprendre. C’est une vraie sensibilité !
    Je pense que j’irai voir dans cette boutique, si je ressens les mêmes effets que la lecture du blog me fait.

  • #37 Autumn le 24 février 2016 à 1 h 09 min

    Cielito: faites juste attention; les vapos poires ou autres laisse évaporer beaucoup (beaucoup) du jus (sauf s’il existe maintenant un vapo reelement étanche peut-être?)

  • #38 Autumn le 24 février 2016 à 1 h 12 min

    Quelle jolie journee! :) :) …sur plusieurs niveaux.

    J’essaie de me rappeler le parfum de « Chêne »…il me revient avec le boisée un accord un peu « rhum » aussi? Ou est-ce que pense a une autre? Je vais essayer d’en trouver ici pour le re-essayer!

  • #39 Autumn le 24 février 2016 à 1 h 24 min

    Cielito: (je parle des vapos « boudoir » avec les bulbes, pour clarification :))

  • #40 Linette le 24 février 2016 à 5 h 54 min

    Un bien joli article qui sent bon les sensations retrouvées, l’amour d’un être cher et la beauté du moment…
    Je ne connaissais ni la boutique, ni le parfum de chêne… Promis, je le testerai puis j’irai me ballader sur l’Avenue, le cœur ouvert à l’inconnu, l’envie de dire bonjour à n’importe qui ;-) (là, je m’égare!)
    Merci Hélène.

  • #41 Hélène le 24 février 2016 à 10 h 03 min

    ninipeaudechien: c’est marrant, chez Diptyque le seul qui pourrait me convenir est Tam Dao ;-) Mais je lui préfère l’Arbre de Iunx ou le Chêne de Lutens, plus subtils et vraiment pas du tout sucrés.

    LiSe: oui pâte à crèpe est allergique au parfum en général (pas cool vu qu’il y en a dans quasiment tous les cosmétiques).

    Autumn: ouh non grâce au ciel pas de rhum, j’ai horreur de ça ! ;-) Du bois et uniquement du bois ;-)

    Linette: ;-)))

  • #42 Cathy le 24 février 2016 à 11 h 10 min

    Bonjour Hélène,
    Je suis votre blog depuis déjà quelques années : merci beaucoup pour ce magnifique billet qui rend si bien compte de l’atmosphère de la boutique Serge Lutens du Palais Royal. Je le connais depuis son ouverture : le cadre et l’accueil y ont toujours été exceptionnels.
    J’adore les parfums boisés et j’ai très longtemps porté Féminité du Bois et son Eau timide (dont la disparition a été pour moi une vraie catastrophe…). Les goûts évoluent, j’ai ensuite porté Bois de violette (un délice de délicatesse) et j’ai même osé Boxeuses, dont on ne dira jamais assez l’extrême subtilité. Je porte actuellement une autre déclinaison du cèdre : Bois et musc, une odeur de peau très légère, une touche boisée rien que pour soi, à porter derrière l’oreille et sur le poignet. Peut-être vous plairait-il ?
    Bien amicalement.

  • #43 ana.c le 24 février 2016 à 11 h 50 min

    Bonjour Hélène,
    C’était agréable de lire et d’imaginer toute cette démarche pour l’achat de ton parfum.
    Quelle chance de croiser une conseillère pareille , le meilleur du chic et de la classe est dans l’attitude …
    Chercher le parfum c’est aussi chercher la bonne conseillère! LiSe: je suis aussi allergique au parfum( et produits de beauté très parfumés), j’en vaporise au dessus de moi et je laisse le nuage se
    répandre sur mes vêtements et cheveux.
    Du coup l’évolution du parfum n’est pas la même que sur la peau. C’est pas facile- facile !
    Pas trop hein ! Du coup je suis toujours légèrement parfumée. ..

  • #44 Mimosa le 24 février 2016 à 14 h 07 min

    Quel joli billet !
    Et ce ciel bleu, et les magnolias, et puis le Palais-Royal, quoi ;-)
    Je crois que j’aurais bien passé 30 mn dans cet endroit, c’est tellement apaisant !

    J’ai eu le même type d’expérience Séphora / boutique de la marque, il y a des années avec Guerlain ;-) Intimidée par la boutique des Champs-Elysées, j’étais d’abord allée au Séphora d’à côté, un peu avant Noël (quelle drôle d’idée aussi). J’en suis ressortie immédiatement, avec une pensée compatissante pour ceux qui y travaillaient, entre le monde, le bruit, l’air saturé de parfum, c’était tout simplement insupportable… Et à côté, chez Guerlain, quel calme et quel accueil ! Au-delà du produit, pour moi le luxe c’est vraiment ça : un accueil et un conseil attentifs mais discrets, sans être obséquieux, qui mettent à l’aise et nous donnent juste le sentiment qu’on s’occupe bien de nous…

    J’ai un échantillon de 5 o’clock au gingembre, je l’ai essayé récemment, je suis très partagée : d’un côté il ne me plait pas du tout, je me demande pourquoi j’ai pris celui-là dans un Séphora, et en même temps je lui trouve une subtilité qui le rendrait portable alors que l’odeur elle-même ne me plait pas, c’est très étonnant.
    Du coup, vu tous vos commentaires, je me dis que toutes ces senteurs sont tellement bien élaborées que je pourrais sans doute en trouver une qui me convienne !

  • #45 LiSe le 24 février 2016 à 14 h 17 min

    Hélène: oui, je peux m’estimer heureuse, je n’en suis pas là (mais ça doit être très compliqué pour elle) ;)
    ana.c: au moins comme ça, aucun risque d’incommoder ton entourage par un surplus de parfum (toujours rester po-si-tif ;))

  • #46 Autumn le 24 février 2016 à 14 h 21 min

    Hélène: lol- ç’a du être un autre – j’ai hâte de le sentir :)

  • #47 Hélène le 24 février 2016 à 16 h 19 min

    Cathy: merci !

    Mimosa: je suis d’accord avec ta vision du luxe ;-)

  • #48 cristl le 24 février 2016 à 21 h 53 min

    Le parfum c’est comme un vêtement, on doit se sentir a l’aise avec et les personnes qui nous les vendent doivent être à notre écoute .
    Si on arrive à trouver le sien c’est comme une signature et cela reste graver dans l’imaginaire des autres ( quand je croise certains parfums, j’ai des visages et des lieux qui me reviennent ) . A ce jour , je cherche encore mais faire des tests, c’ est tellement bien😊.

  • #49 Cha le 26 février 2016 à 19 h 22 min

    Le flacon est vraiment hyper joli, très délicat..

  • #50 Anne le 26 février 2016 à 19 h 25 min

    Ah je suis passée une fois devant cette jolie boutique lors d’un séjour à Paris mais n’ai pas osé rentrer… Quelle gourde!
    Là je suis à Rio pour quelques jours, et avec une température ressentie de 46, j’ai peu la tête au parfum. Mais en rentrant…

  • #51 Hélène le 27 février 2016 à 9 h 45 min

    Cha: oui mais pas du tout pratique ;-)) J’ai acheté un vapo en verre vide pour transvaser le parfum dedans ;-)

  • #52 Argile le 27 février 2016 à 9 h 52 min

    Hélène: Moi aussi je les ai tous transférés dans des vapo, le flacon de table est beau mais le geste associé pour se parfumer ne me parle pas.
    En revanche, j’ai toujours laissé une micro-goutte au fond, et au bout de plus de 10 ans pour certains, l’odeur est restée intacte.

  • #53 Didichoups le 28 février 2016 à 12 h 20 min

    Cet article me fait rêver. Tout semble parfait. La boutique, les vendeurs, la météo. Mais Whaou !
    Les photos sont tellement belles. Tu as dû passer un excellent moment.
    A bientôt

  • #54 Hélène le 28 février 2016 à 14 h 04 min

    Didichoups: la météo joue, surtout pour les photos, c’est sûr ;-)

  • #55 marYSoles13 le 28 février 2016 à 14 h 34 min

    Je travaille à côté de Palais Royal et la boutique Serge Lutens ma toujours intriguée mais on hésite à entrer le parfum c est une alchimie des sens et ce qui nous semble sentir bon s etiole sur la peau et perd sa magie. Après mauvaise expérience boutique Guerlain je n osait entrer dans ce genre de boutique. Je vais tester et changer et trouver une essence subtile. Merci

  • #56 Hélène le 28 février 2016 à 15 h 58 min

    marYSoles13: Lutens n’a vraiment rien à voir avec Guerlain, c’est un style tellement différent.

  • #57 Lolotte le 6 mars 2016 à 20 h 52 min

    Bonsoir Hélène et tous,
    J’ai découvert M.Lutens à ses débuts quand il excellait déjà chez Shiseido.Je n’avais pas les moyens alors d’acheter un de ses parfums.On ne le trouvait pas chez Marionnaud à cette période . Mon mari n’aimait pas trop ces senteurs, préférant que je porte un Jardin sur le Nil de chez Hermès. Il m’a quand même offert Santal Blanc de Lutens.Divin!

    Je le porte toujours comme Ambre Sultan d’ailleurs!J’ai l’impression de voyager avec lui.
    Je lui fait des infidelites parfois quand je recois des cadeaux mais je préfère me parfumer égoïstement juste pour moi!je me surprends à le sniffer parfois.

    Pour moi, c’est l’extase, la merveille…..j’aimerai bien porter Arabie ou bien La Fille de Berlin, de la rose je crois…j’irai alors dans la boutique du Palais Royal.
    Une autre rose? Une autre infidélité, terriblement divine, rapportée de Florence, Santa Maria di Novella……

  • #58 Didiegodelavega le 9 janvier 2017 à 3 h 52 min

    J’ai lu votre article et tous les commentaires,car depuis qq années, je ne jure que par Serge Lutens, même si je ne peux hélas pas accéder au graal du Palais Royal! Je suis loin de connaître même d’avoir senti toute la production lutensienne, mais J’aime particulièrement Cuir Mauresque, Jeux de Peau, Daim Blond, Serge Noire, A la Nuit, 5 O’clock au Gingembre, etc… mais mon plus sincère désir, ce serait de dénicher un flacon de CHÊNE, car je sais que ça sera, c’est MON parfum ultime, tout comme est, juste après, Cuir Mauresque! (Dont je viens de trouver un flacon « vintage » à un prix raisonnable, un véritable bonheur olfactif, pour rester correct!).
    Si vous aviez, svp, une piste pour au mieux, un flacon de ce sublimissime Chêne, vous ne pourriez pas me faire plus plaisir et je vous en serais éternellement reconnaissant!
    Merci pour tout et continuez votre blog très sympa!

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.