L’astuce du jour (à prononcer avec la voix d’un présentateur des actualités des années 50)

22 octobre 2005

ciseaux

Ceci ne s’applique pas à la crème en pot, qui comme chacun sait est un packaging anti-hygiéniques rapport aux doigts impurs qu’on y plonge (pouvez toujours vous lavez les mains jusqu’au coude avant de mettre de la crème, vos doigts ne seront jamais assez propres pour satisfaire les scientifiques qui élaborent vos crèmes).

Quand j’arrive à la fin d’un tube de crème, et comme je ne suis pas un homme (dieu m’en préserve, et qui vous donnerait alors tous ces conseils si raffinés et astucieux,
mesdames ?), il n’y a presque plus rien dans le tube, tout est accumulé près de la sortie. Oui parce que si j’étais un homme, j’aurais appuyé depuis le début n’importe où sur le tube, et il resterait plein de crème partout dedans à des endroits inattendus.

Bref. Donc il reste de la crème, mais elle refuse de sortir du tube, ou alors au prix d’efforts surhumains. J’appuie comme une malade sur le bout du tube, il ne se passe rien.
Et brutalement, splouatch, une giclée de crème vient maculer le nouveau top que j’avais mis spécialement pour rendre mes collègues jalouses (les hommes ne font pas des choses comme ça, c’est vrai, à la place ils achètent des grosses voitures, ça coûte plus cher et ça fait des trous dans la couche d’ozone, alors que les tee-shirt, non). Mon top est bien hydraté, mon visage pas du tout, je suis rouge et énervée, en retard, et rien ne va avec la forme des poches du jean que j’ai sur moi et que je ne peux pas changer parce que sinon quelles chaussures mettre pour aller faire la nocturne au Printemps ce soir ?

Pour éviter ce genre de situation qui vous flingue un début de journée, j’ai mis au point une technique simple, le guillotinage de tube de crème. Aux ciseaux, parce que j’ai pas de guillotine (mais je ne désespère pas d’en dénicher une un jour, ça doit bien exister, en taille poupée Barbie).

Merci de vous référer à la photo pour plus de détails, et de récupérer ensuite le produit, donc avec vos doits comme s’il s’agissait d’un pot. Il faut l’utiliser vite hein, parce qu’il est à l’air libre donc ça l’arrange pas. Limite je l’utilise sur le corps ou les mains, s’il en reste trop et que je veux pas risquer de me coller des bactéries sur le visage.

Si vous avez des pinces à linge vous pouvez vous en servir pour fermer le tube, moi j’en ai pas parce que c’est un truc pour quand on a un jardin, moi j’ai même pas de balcon, me faites pas rigoler.

Les jours où j’arrive à juguler l’institutrice quaker qui sommeille en moi depuis 1857, je jette joyeusement le tube sans chercher avidement à récupérer le dernier millilitre de crème qui traîne au fond, ça fait du bieeeen !

28 commentaires Laisser un commentaire
Astuces, Le soin

Vous aimerez aussi

28 commentaires

  • #1 Hélène le 22 octobre 2005 à 18 h 41 min

    Oui mais la saptule reste propre tant qu’elle est dans l’environnement stérile du pot pas ouvert, ensuite elle est chez moi et aucun endroit n’est aussi peu stérile, et puis je la perds, et puis je trouve ça pas rigolo à utiliser, et puis… j’aime mettre mes doigts dans le pot, et en fait ça doit être moins ignoble que ce qu’on veut bien nous faire croire parce que ma peau ne se plaint pas, finalement…
    Je prendrai une photo de comment je fais tenir mes culottes (enfin, c’est un bien grand-mot, je porte le truc qu’il faut desserrer quand on est énervée) sur mon sèche-linge, pas besoin de pinces, et un article marrant en perspective ! ;-)))

  • #2 marion le 22 octobre 2005 à 18 h 33 min

    et les petites spatules qu’on livre avec les pots ? Hein ? Ca doit bien servir à quelquechose non ?????
    Cela dit, c’est terriblement vrai que c’est dégueu les pots de crème, vrai aussi que les mecs appuient n’importe comment sur les tubes (surtout ceux en métal, ceux qui se percent), et que c’est toujours le jour où on a mis le nouveau top que ladite crème splaoutsche dessus … (chez moi, c’est plus régulièrement le dentifrice)
    PS : eh, les pinces à linge, à part me servir pour tenir mes petites culottes sur le sèche linge, ça m’aide à fermer mes sachets de thé :o))))))

  • #3 Delphinoid le 22 octobre 2005 à 21 h 22 min

    Hé hé je fais la même chose!!! C’est une astuce donnée par ma grand-mère avec d’autres conseils ad-hoc sur la bôôté ;))) Qu’est-ce qu’elle a de bonnes idées ma grand-mère hi hi, même que je fais comme elle et que je pousse le vice à mettre mon tube éventré dans un ziploc dont je chasse l’air pour le ranger, comme ça je peux garder ma crème en rab’ encore plus longtemps :oD

  • #4 dumè le 22 octobre 2005 à 21 h 39 min

    splouatch !

    j’adore !!!!!!

    PS : j’aurai "ardemment" te connaître en 1857 !
    mais peut-être sommes nous des twins ?
    : )

  • #5 souviens toi le 22 octobre 2005 à 21 h 58 min

    Moi aussi j’aurais voulu te connaitre en 1857…une période impériale bousculée par la misère du peuple que Victor Hugo raconte avec passion…Etais-tu la petite Causette qui devint célèbre? Difficile de laisser un commentaire à dumè et marion..mes messages disparaissent dans l’infini virtuel…sourire

  • #6 LaCuillerEnBois le 22 octobre 2005 à 23 h 15 min

    Moi aussi j’enrage contre mon mec qui appuie au milieu des tubes et qui les jette quand il en reste encore au fond !!!!

    Tu sais qu’il existe un sorte de petite pince que tu clicques au cul de ton tube et qui pousse le contenu vers la sortie au fur et à mesure de son utilisation ?

  • #7 Mouniou le 23 octobre 2005 à 0 h 01 min

    Pas bête le guillotinage du tube ! Dire que je le fais avec mes tubes de peinture et n’ais jamais pensé à le faire pour les autres…….eeuuuhhh
    Quand je suis économique je splatch la crème sur….le plancher. Mais je jette plutôt.

    Le tube guillotiné avec pince à linge, peut se mettre au frigo, pour une meilleure conservation ? ? C’est pas sure question bactéries.

    Par contre les pinces à linge – qui ne me servent jamais pour le linge – servent à tellement de choses : tous les paquets alimentaires dans les placards, certains dans le frigo, celui des croquettes du chien, tout ce qui ne ferme pas… remplaçant même les pinces à dessin …..fermant une serviette autour du cou pour des soins de cheveux….peut-être moins glamour ça.

    J’apprend plein de choses sur ce blog, en plus du plaisir de lire le "billet" – que j’attends maintenant – et les commentaires également !

  • #8 Hélène le 23 octobre 2005 à 13 h 57 min

    C’est quoi un ziploc Delphine ??? Il faut que tu me présentes ta grand-mère, nous avons les mêms valeurs à propos des serviettes de table et de la bôté, je sens que je vais l’adorer ! ;-)

    Gloria la petite pince du cul du tube (genre bidule pour ouvrir les boites de sardine, je vois très bien) pousse la crème vers le fond, mais si tu es dans un jour institutrice quaker, voire Amish, tu veux faire sortir ce qui reste au fond, et là même la pice ne peux rien pour toi ;-))

    Mouniou pour le frigo et les bactéries je sais pas, à vrai dire, je sais que c’est l’air qui oxyde la crème, mais je ne sais pas si le fait qu’il soit froid ou à température ambiante change quelque chose ? Il faudrait demander à ta pharmacienne, ou à ta marchande de crème habituelle.
    Ceci dit si tu arrives à replier le tube coupé et à mettre une pince à linge (sans splouatcher ton pull en cachemire ;-)) c’est déjà plus hermétique.

    Dumè évidemment nous sommes des twins de 1857, nous avons le même amour du cachemire et du pinard ! ;-))))

    Souviens-toi en 1857 j’étais pas Cosette, voyons, une fille raffinée comme moi ! J’étais au moins nana (mais si, l’hérôïne de Zola), beaucoup plus glamourous ! ;-)))

  • #9 Jeanne le 24 octobre 2005 à 10 h 14 min

    Je pratique également le guillotinage de tubes de crémasse depuis ma plus tendre enfance ou presque.

    Mais je ne guillotine pas du tout de la même façon que toi: je coupe beaucoup plus haut de façon, justement, à pouvoir replier le tube en cas de découverte d’un amas de crème plus conséquent que prévu et supposant plusieurs applications.
    Dans ce cas, je plie le tube et avec une pince à linge (non, j’ai pas de jardin non plus, ceci-dit, je sais pas toi mais moi préfère porter mon linge sec alors je l’étends). Ca marche aussi avec un elastique de cheveux ou une pince à ce que tu veux.

    Bisous madame d’institutrice

  • #10 Jeanne le 24 octobre 2005 à 10 h 17 min

    J’ai tapé mon message n’importe comment.. voilà ce que c’est de faire douze trucs à la fois… Promis je n’ai pas – pas encore – bu.

    Donc à la suite de "et avec une pince à linge (…) " il faut ajouter "je referme astucieusement le tube et le protège des milliards de bactéries qui polifèrent sournoisement dans l’air"

    Et à la fin, c’est "madame L’institutrice", avec un "l", pas un "d".

    Pfiou

  • #11 Valérie le 2 décembre 2005 à 1 h 14 min

    Petit commentaire -à retardement!- Moi aussi je pratique le charcutage de tube-pas-tout-à-fait-vide, mais sous forme de "fenêtre" plus ou moins rectangulaire dans la longueur du tube en question, découpée avec un cutter. Ensuite je referme avec du film étirable: nickel, le produit est aussi bien protégé que lorsque le tube était intact!
    Bravo pour ton blog, sympa et agréable à lire.

  • #12 Hélène le 2 décembre 2005 à 10 h 46 min

    Tiens quelle bonne idée Valérie (Valérie qui ? la maman d Justine ??), j’ai plus qu’à m’acheter un cutter ! ;-)

  • #13 Hélène le 6 décembre 2005 à 19 h 04 min

    Ca alors, j’avais jamais pensé à ça ! mmarie heureusement que tu es passée par là, quelle bonne idée !

    A très bientôt, avec plaisir !

  • #14 mmarie le 6 décembre 2005 à 18 h 49 min

    Bonjour Hélène,
    Première visite, absolument réjouie, de ce blog de fille.
    Et premier commentaire (ce qui n’était guère dans mes habitudes jusqu’ici).
    Moi aussi je pratique le guillotinage de tube. Mais pour le refermer – car il en reste toujours plus que prévu – voici comment je procède : garder le haut du tube, le vider si nécessaire (j’ai des petits doigts vraiment tout petits, pratique pour presque atteindre les coins), le nettoyer et en faire un capuchon pour le bas. Et voilà, c’est refermé, les reliquats du précieux contenu sont à l’abri jusqu’à l’épuisement du stock. Et toc.
    À bientôt, pour sûr.

  • #15 Frédérique le 9 décembre 2005 à 20 h 47 min

    Commentaire à retardement ici aussi…

    Moi aussi je guillotine depuis ma plus tendre enfance (s’ils savaient ca ici ou j’habite ils associeraient tout de suite à mes gènes francais)… Des ziplocks on en trouve des bien chez Muji aussi. Si je toruve un gros amas de creme dans le tube je le transvase parfois dans une toute petite boite qui ferme (trouvée chez Muji ou chez H&M) et elle part en voyage avec moi par la suite…

  • #16 Hélène le 9 décembre 2005 à 21 h 18 min

    Bienvenue Frédérique ! Dis donc après la Chine, Singapour et la Norvège, voici la Suède ! La classe !

    Moi aussi j’ai une petite boite Muji pour mettre l’excédent de crème, mais je l’ai perdue, elle était bien pratique (une bonne occase d’aller faire un petit shopping là bas tiens ;-))).

  • #17 Frédérique le 9 décembre 2005 à 21 h 53 min

    Merci!!

    Ici aussi on a Muji depuis quelques années, un rayon du magasin "qui a tout" un genre de Printemps local. Une très bonne excuse pour passer devant souvent… :)

  • #18 anouchka le 19 février 2006 à 20 h 45 min

    oh !! un tube d’avene hydrance ! j’approuve ce choix (petite protection uv pour limiter les rides, bien bien !!)
    j’approuve aussi le tube par rapport au pot !
    et j’approuve la technique du guillotinage de pot !!

    cela dit, on peut avoir des pinces a linges pour cause d’homme qui bouscule le seche linge ou se prends la tete dans les fils de la buanderie (sans habiter dans une zone venteuse !!)

  • #19 Hanneton le 31 mai 2006 à 10 h 23 min

    comme toi je coupe les tubes sur leur fin. Et puis je prends des petits pots d’échantillon vides (ou que je vide pasque le produit dedans m’intéresse pas) et je râcle la crème du tube pour la mettre dans le ou les petit(s) pot(s) : faut-rien-gâcher-rien-perdre ! si nécessaire, je marque dessus ce que c’est avec une mini-étiquette. Pour la crème pour les mains (hycalia, génial !), je marque rien pasque les petits pots sont toujours à la même place : 1 à côté de l’évier, 1 sur le bord du lavabo. Je me sers aussi des petits pots d’échantillon pour les voyages, ça prend moins de place dans ma trousse de toilette. Idem pour les eaux de toilette que je transfère dans des mini-flacons d’échantillons Roger-Gallet.
    En matière de masque sur le visage, il m’arrive d’utiliser de l’argile ultra-fine, ça fait un bien fou et ça désincruste (!) bien !

  • #20 sans-regime le 28 juillet 2006 à 0 h 31 min

    Alors oui ! Moi je guillotine depuis longtemps … mais c’est-à-dire que je guillotinais sans refermer après, en gros, et pour pas culpabiliser d’en jeter, je mettais tout le produit du fond d’un coup … super quand c’est de la crème pour le corps et qu’on en a déjà trois tonnes sur soi … Du coup, oui, refermer … c’est pas bête !

  • #21 Hélène le 28 juillet 2006 à 8 h 58 min

    Hi hi sans-régime, il m’est arrivé de faire exactement comme toi ! ;-)) Alors en fait on peut se servir de la partie coupée pour faire un capuchon, j’y avais jamais pensé et je sais plus qui m’a dit ça, mais c’est hyper simple et génial !

    Hanneton je ne trouve ton commentaire que maintenant mais j’en profite pour te dire mon admiration devant ton vidage-remplissage de petits pots divers ! Ca c’est de la girlie attitude alors ! ;-)

  • #22 Asna le 4 février 2007 à 17 h 01 min

    en fendant (au ciseau) légèrement la partie superieur du tube, on obtient un exelent couvercle!!

  • #23 Hélène le 4 février 2007 à 17 h 18 min

    Merci pour le tuyau Asna, et sois la bienvenue ! ;-)

  • #24 Nico1Mec le 25 février 2007 à 12 h 13 min

    Salut à toi,
    Je suis un mec et j’utilise cette technique depuis bien longtemps. Je n’appuie pas n’importe où sur les tubes comme tu le dis plus haut (je vais meme jusqu’à rouler les tubes metalliques genre Email Diamant en partant de la fin).
    Pour refermer provisoirement le tube guillotiné, tu peux utiliser une grosse barette à cheveux ou ue pince de bureau (plus large et puissante que les pinces à linge). Anouchka, tous les hommes ne sont pas des veaux qui bousculent tout… Et oui les filles, on peut etre un mec en etant délicat (sans etre une tarlouse) et sans passer ses journées à boire des Kro et jouer à la Playstation… A bonnes entendeuses… Nico

  • #25 Hélène le 25 février 2007 à 12 h 34 min

    Je suis ravie de le savoir Nico, on n’a jamais trop d’échos positifs sur nos amis les hommes ;-) Merci pour le tuyau barrette ou pince de bureau, et bienvenue à toi !

  • #26 christounette le 11 décembre 2007 à 18 h 07 min

    et ben! moi itou j’emploie ce truc pour "finir" mes tubes de crème, à part que je me sertdu fond découpé et que je l’insère dans le tube pour le fermer, j’ai essayé la pince à linge, mais elle a tendance à glisser et m’a sauté à la figure plusieurs fois, mais bon! l’important c’est la dose….

  • #27 Missdior le 13 novembre 2013 à 17 h 26 min

    Moi, ceux sont les flacons à pompe de sérum par exemple que je guillotine en forçant le bouchon. C’est quelque fois un peu dur, mais on y arrive. Ensuite tête en bas pour le viser dans un autre contenant et puis je finis au coton tige ou avec un pinceau. Voila ma technique car il n’est pas question de perdre une goutte de nos précieux nectars beauté !

  • #28 Christelle le 22 avril 2016 à 13 h 05 min

    coucou,
    je découvre ton blog qui me plait, moi aussi je déteste gâcher du produit et j’ai grand plaisir à découper les tubes, plus ou moins grands.
    Bonne journée bisous

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.