J’en peux plus qu’on nous prenne pour des poupées gonflables !

23 janvier 2007

Ca fait longtemps que j’ai envie de vous parler de ce sujet, mais j’ai toujours trouvé des trucs plus urgents (et plus faciles) à écrire.
Mais là, devant la déferlante des articles tous plus consternants les uns que le autres dans les mags féminins de février, saint Valentin oblige, j’ai un peu envie de hurler que la coupe est pleine.
Malheureusement c’est toute l’année qu’on a droit à :
« j’ai pris 5 kilos, je plais encore plus aux hommes »
« séduire avec un petit budget »
« les hommes préfèrent les blondes (ou les minces, ou les grosses, ça dépend de ce qui fait vendre ce mois-là) »
« mettez une robe l’hiver, c’est la mode et en plus ça plaît aux hommes »
« vous avez de bonnes fesses ? c’est pas grave, les hommes adorent ça »
« avec des bottes pour attirerez les regards masculins dans la rue »
« vampez les hommes sur la plage »
« plaire aux hommes au supermarché »
etc, etc,etc…

Comment des magazines prétendument féministes peuvent-ils recommander aux femmes de se conduire à ce point en objets sexuels ??
Pourquoi fait-on comme si la préoccupation majeure des gonzesses devait être de se trouver un mec ??
Au nom de quoi faudrait-il passer des heures à se pomponner pour plaire à quelqu’un ?
Et d’abord pourquoi faudrait-il absolument plaire à quelqu’un ?
Et pourquoi nécessairement un homme ? (parce que je voudrais pas dire, mais les homosexuelles doivent pas se sentir à mort concernées par ce fatras de conseils dignes des années 50).
Je ne parle pas uniquement du contexte saint Valentin, qui évidemment aggrave le phénomène, mais de la vision des relations hommes / femmes souvent proposée par cette presse (que j’adore pour de multiples raisons, mais que je ne supporte pas sur ce sujet).
En résumé, comment peut-on, en 2007, continuer de faire croire aux femmes que le but dans la vie c’est d’avoir un mari (et des gosses), et qu’elles doivent tout mettre en œuvre pour y arriver (y compris se faire épiler en forme de cœur, maigrir, acheter de la lingerie qui gratte, se faire suer à être parfaite comme ci et féminine comme ça) ??

Pourquoi personne le leur dit la vérité, à savoir que les relations humaines peuvent reposer sur autre chose que cette séduction primaire, et que l’âme, ça compte ??

199 commentaires Laisser un commentaire
Femmes du monde

Vous aimerez aussi

199 commentaires

  • #1 Hélène le 23 janvier 2007 à 10 h 13 min

    Je ne suis pas d’accord lili parce que ces magazines ne font que refléter la pensée générale sociales. Et j’ai déjà entendu des filles (intelligentes) dire "ah oui mais ça plaît aux mecs".
    Ce qui laisse bien entendre que c’est ça, le plus important.
    Ce qui me consterne : les femmes seront-elles assez indépendantes pour envisager de vivre sans se sentir en permanence sous un regard évaluateur ?

    domifrangipanier sois la bienvenue ! Je pense que tu n’as pas tort, il y a sûrement du sexisme réducteur dans cette façon d’enjoindre les femmes à penser le moins possible…

    lunairia pour ce qi est du blog féminin, Gloria a parfaitement répondu : ça veut dire qu’il est destiné aux femmes. Pas qu’il est un copier-coller des magazines féminins, surtout pas !

    DSophie L.L je ne suis pas d’accord avec toi : ce que je reproche à ce type de pensée, c’est de faire croire aux femmes que plaire aux hommes, c’est ce qui compte le plus. Et leur plaire avec des artifices primaires, sans chercher à cultiver plus que ça leur esprit, leur humour, leur itnelligence. Laisser de côté l’âme au profit d’une enveloppe travaillée parfois dans la contrainte.

    Quand je mets du crayon taupe ce n’est pas pour plaire aux hommes, mais pour faire honneur à la copine avec qui je déjeune ;-)

    Ce n’est pas la futilité que je dénonce, mais la futilité destinée avant tout à la séduction.

    Et jamais je n’ai cru que séduire les mecs à la plage ou dieu sait où, ça rendait plus heureuse et plus évoluée humainement.

  • #2 Hélène le 23 janvier 2007 à 10 h 42 min

    Je me suis mal fait comprendre, une fois de plus (ou alors vous lisez trop vite, ce qui arrive aussi).
    Je ne dis pas qu’il ne faut pas être jolie, et prendre soin de soi (ça se saurait !), mais que faire ça "pour plaire aux hommes" ressemble pour moi à une dérive sexiste.
    Est-ce qu’on demande aux mecs de prendre soin de leur apparence "parce que ça va plaire aux gonzesses" ? Non. Eux ils ont le droit d’être juste intelligents et drôles.
    Pour moi, ça parle tout seul, ce genre de rapprochement.

    Ps : je constate à la lecture des commentaires que les plus jeunes d’entre vous sont celles qui comprennent le mieux ma « révolte », les autres ayant l’air de trouver cool l’idée de plaire de toutes façons. Serait-ce générationnel ?

  • #3 Hélène le 23 janvier 2007 à 10 h 55 min

    Merci mille fois, Flamme, pour ton commentaire, ça me fait chaud au coeur !!!

  • #4 La Cuiller En Bois le 23 janvier 2007 à 9 h 32 min

    Sois belle et tais-toi !

  • #5 Anne Cé le 23 janvier 2007 à 9 h 33 min

    Tu mets le doigt sur un vaste problème…
    Par qui sont écrites ces inepties ? Des vraies femmes qui ont une vraie vie ? mmmh ? m’étonnerait beaucoup…

  • #6 La Cuiller En Bois le 23 janvier 2007 à 9 h 33 min

    Comme je suis moche je peux l’ouvrir ?

    ;-)

    Ah … 2000 ans et des poussières de conditionnement, forcément ça laisse des traces !

  • #7 Hélène le 23 janvier 2007 à 11 h 34 min

    En effet lor c’est terrible, et complètement déprimant.

    Dans le Elle de cette smeaine il y a un article sur une école de séduction à Moscou, où un mec (évidemment) apprend auxx femmes comment se trouver un homme (riche et puissant) : ne montrez surtout pas que vous êtes intelligentes, dit-il en leur aprenant à faire un strip tease.
    C’est, poussé à l’extrême, ce que je dénonce dans les magazines, mais finalement ça participe d’une même idée de base :
    Les femmes DOIVENT séduire les hommes. Et je demande : Pourquoi ??
    L’espèce humaine est la seule espèce animale chez laquelle ce n’est pas le mâle qui se pare pour séduire, pourquoi ?

    Je crains qu’on ne soit en recul, actuellement, du côté de la cause féministe.

  • #8 Lilo le 23 janvier 2007 à 9 h 35 min

    J’adore le coup de l’épilation en forme de coeur… ;-)

    Sinon, plus "sérieusement" est-ce que dans les magazines masculins on trouve tout plein d’articles qui disent "comment plaire aux femmes?", ou alors on se contente de leur écrire à eux aussi "gagnez plein d’argents et ça suffit"?!

  • #9 Hélène le 23 janvier 2007 à 11 h 37 min

    Si emmanuelle, ce sont aussi des magazines féminisets, notamment le Elle, qui a toujours lutté pour la cause des femmes partout à travers le monde.

  • #10 Lilo le 23 janvier 2007 à 9 h 37 min

    Tu crois qu’il est temps de canger le titre de ton livre en "pas besoin de séduire pour être belle?"

  • #11 La Cuiller En Bois le 23 janvier 2007 à 9 h 38 min

    Non Lilo dans les magasines masculins, ils se contentent de montrer des femmes à poil !

    Faut pas leur demander en plus de penser … leur cerveau est placé plus bas que le notre …

    Mdrrrr

  • #12 Lilo le 23 janvier 2007 à 9 h 39 min

    Gloria: ah ben oui, faut tout de suite leur apprendre que dès qu’une fille les voit, elles va vite fait retirer tous ses vêtements (qu’elle a choisis pour lui, cela va sans dire) pour lui.

    Bon, sur ce je m’en vais enfiler mes bottes moi.
    ;-)

  • #13 Hélène le 23 janvier 2007 à 11 h 40 min

    Ah iolanthe, comme je suis d’accord avec toi !
    Je me suis toujours apprêtée pour me plaire à moi, c’est pour moi le plus important !

    Gloria je crois qu’on ne se comprend pas, et je répète pas question : pourquoi faudrait-il plaire aux hommes ?

  • #14 La Cuiller En Bois le 23 janvier 2007 à 9 h 46 min

    Bon d’un autre coté, comment ne pas nous prendre pour des poupées gonflables vu qu’on nous rabâche que nous le sommes … gonflées (et qu’il parait qu’on voudrait bien dégonflés mais on sait pas s’y prendre)…

    Mais cela devient gonflant oui !

  • #15 domifrangipanier le 23 janvier 2007 à 9 h 52 min

    Bonjour Hélène,
    J’aime bien ce blog, je le lis souvent, je commente pour la première fois.

    Je pense que cela procède d’une tendance insidieuse à la relégation des femmes dans le rôle de subalterne/repos du guerrier/pondeuse. Au détriment d’un rôle social plus "pensant"…

    Retour galopant à la femme-pot de fleur…

  • #16 Millie le 23 janvier 2007 à 9 h 52 min

    Mon souhait est d’avoir un homme et des enfants, mais certainement pas comme ça!! Et de toutes façons, ça m’étonnerais que ce soit la bonne manière ;-)

    Je suis tout autant sidérée que toi par ça, mais comme le lis pas les magazines féminins (ce genre d’inpeties me gonflent à un tel point!!)…
    Je crois aussi que c’est à nous de faire changer les mentalités…au boulot!!

  • #17 lunairia le 23 janvier 2007 à 9 h 53 min

    faut reconnaitre une chose : je fais des efforts pour être plus jolie quand j’ai envie de plaire aux hommes, oui oui tout à fait !
    Certes je cherche à me plaire aussi mais j’aime plaire aussi !
    ET Hélène tu tiens quand même un blog "féminin", n’oublie pas !

  • #18 lapepette le 23 janvier 2007 à 9 h 54 min

    Comment ne pas être"démoralisée" quand on a pas une taille 38, un blond nockel, des ongles parfaits…et expliquer à ses filles grandes adolescentes que le physique ce n’est pas le plus important, que pour se faire "refaire" n’importe quel "morceau" de son corps, il faut attendre, que quelqu’un est là pour nous quelque part, du même sexe ou pas……….
    que la St Valentin c’est commercial !!!!!!!!!!!! mais que un petit cadeau ce jour là, c’est quand même bien sympa!
    Bonne journée à toutes qui sont comme moi, normale!

  • #19 Hélène le 23 janvier 2007 à 11 h 58 min

    Ts ts Sophie, ils ne les voilent pas pour qu’elles n’aient plus envie de plaire aux hommes, mais pour que les hommse ne risquent pas de les désirer, ce qui n’est aboslument pas la même chose.

    Je ne dis pas que plaire aux hommes n’est pas un droit, je dis que ça ne devrait pas être un devoir.

    Gloria donc c’est bien ce que je dis : la raison est à chercher du côté de la préhistoire, comme dit Mouniou. Donc à fuir, si on peut, à mon avis.

  • #20 La Cuiller En Bois le 23 janvier 2007 à 10 h 01 min

    Lunairia, nous sommes effectivement sur un blog féminin.

    Donc destiné aux femmes, un espace ou les femmes peuvent s’exprimer.

    Cela veut-il dire qu’il faut dire et penser comme dans la presse "féminine" ?

    Et que cette presse détient la vérité et la réalité de nos quotidiens de femme ?

    Je ne lis que très peu ces revues car je ne m’y reconnais pas.

    Et il me semble que je suis femme (m’aurait-on menti ? à l’insu de mon plein gré ?)

    Pourtant j’aime quand je me trouve bien, belle, désirable au yeux de mon mec (et parfois même aux yeux des autres, ne crachons pas dans la soupe) mais de là à ce que ce soit "la condition" de chacun de mes gestes, comportements … Y a pas un pas .. mais un goufre !

  • #21 Mamzelle Maupin le 23 janvier 2007 à 10 h 03 min

    Mais tant que ce genre de titres racoleurs fera vendre, les magasins ne vont pas chercher à évoluer.
    Ils vendent mieux dès qu’on parle en couv’ de kilos en moins, d’horoscope et de séduction !

    Et puis c’est vrai qu’on est pas toujours très simple ! Perso je revendique mon indépendance mais j’adore qu’on m’ouvre la porte, je trouve ridicule la Saint Valentin mais je serais vexée comme un poux si chéribibidamour l’oublie, c’est ça aussi être femme !!

  • #22 Laety… le 23 janvier 2007 à 10 h 03 min

    Le concept plus important Hélène est magnifiquement bien résumé dans tes 4 derniers mots : "l’ame ça compte"
    Laety…

  • #23 lili le 23 janvier 2007 à 10 h 05 min

    C’est écrit dans les magazines féminins, relativisé-je, pas dans les cours d’instruction civique, hein.

    Le genre de lecture à laquelle on s’adonne en cas de besoin, genre "Je séduirais bien Machin qui me plaît tant mais j’ai rien à me mettre et faut-il tartiner le mascara avant de se peigner ou inversement?"

    En cas d’urgence existentielle, il arrive qu’on lise autre chose en plus, disons la Baghavad Gita, Sénèque, Kant, Alfred de Musset, Simone de Beauvoir et Betty Friedan. Toutes personnes à qui je ne me fierais pas pour un conseil sur l’eyeliner.

  • #24 La Cuiller En Bois le 23 janvier 2007 à 10 h 07 min

    C’est vrai que côté "âme" il y a un retard à combler …
    Cela ne fait que quelques siècles que l’Eglise reconnait aux femmes d’avoir une âme….

    Mais attention … Les mecs parfois se servent de l’âme pour "apâter" sa proie … "J’aime ta beauté intérieure" (traduire : t’es moche mais baisable quand même !)

  • #25 sophie LL. le 23 janvier 2007 à 10 h 07 min

    Oh la Hélène, c’est un peu le mic-mac, non, dans ce billet !!!!

    Alors hop mettons de côté la commerciale Saint-Valentin…

    les magazines féminins avec certains articles débilissimes….(que personne est obligé de lire hein !)

    la dictature de la minceur …..

    la pénible "norme" avoir des enfants….

    toutes ces choses si bien et drôlement "dénoncées" ici,

    mais trouver délicieux de plaire aux hommes ou à certains ou à un seul !

    ou de les séduire

    ou d’avoir un amoureux

    je crois que c’est quand même une des choses les plus douces et amusantes et palpitantes sur terre ( ou une femme d’ailleurs)

    Pourquoi avoir envie de plaire à un homme (précis) ou aux hommes d’une façon générale serait idiot, hein?!!!!!

    Le coeur, l’âme, le corps, tout ça !!

    Et cela n’empêche pas de voter, de lire autre chose que des inepties, de gagner sa vie, d’être féministe, etc!

    Et puis certaines d’entre nous sont plus sentimentales que d’autres, certaines ont envie d’avoir des enfants, d’autres non, certaines ont envie de séduire…Vive nos amis les hommes !!!

    Et les raticles " séduire au supermarché " c’est peut-être de l’humour ?!!

    Qui est dupe???!!!!

    Je crois que tout le monde a envie de plaire, d’être aimé, d’une façon ou d’une autre…

    Bien sur parfois c’est un peu pathétique, mais on est tous un peu pathétiques à nos heures !

    et par exemple les crayons à yeux taupe, ça empêche pas d’avoir une âme hein !!
    et une belle âme en + !

  • #26 Vivian le 23 janvier 2007 à 10 h 15 min

    Je ne suis pas certaine de bien avoir compris toutes les nuances de ce billet (même après quelques lectures), tant ce sujet est épineux et délicat…

    Merci Hélène d’avoir soulevé cette réflexion, je ne doute pas que les réactions vont être nombreuses et passionnantes !!!

  • #27 CamilleM le 23 janvier 2007 à 10 h 16 min

    Merci du fond du coeur

  • #28 coco le 23 janvier 2007 à 10 h 17 min

    Il serait en effet enfin temps que la femme, nous donc, apprenne à vivre par et pour elle et non plus selon les vieux clichés "par et pour les (son) hommes"

    La séduction doit venir DE la femme et non pas en réaction à un besoin des hommes de "paonner".

    Et séduire ne se réduit pas à séduire un homme, mais séduire un être humain, femme, enfant ou homme.

    C’est typiquement masculin de penser que si une femme se fait jolie, c’est pour lui exclusivement…

    Pour ce qui est des relations humaines, elles débutent obligatoirement par la séduction… et après, l’intelligence entre en jeu ainsi que l’âme, mais il faut se donner le temps d’y arriver ;)

  • #29 futila le 23 janvier 2007 à 10 h 18 min

    Parceque c’est un marché très très très juteux ! Parceque ça occupe le temps et l’esprit des femmes et qu’ainsi elles ne risquent pas d’avoir assez de temps pour prendre les places de pouvoir des hommes (quoique …). Parceque faire entrer des femmes dans la norme sociale c’est avoir la paix (sociale) et qu’occuper les hommes auprès des femmes c’est calmer leurs tendances belliqueuses (quoique …). Mais la vraie raison est peut être qu’il faut tout simplement maintenir la courbe démographique !

  • #30 Hélène le 23 janvier 2007 à 12 h 20 min

    En effet funambuline, c’est là qu’est toute la différence : plaire à son mec, ou plaire aux hommes, ça n’a rien àvoir.
    Moi aussi je me fais belle pour lui, parfois, je dis pas qu’il faut arrêter de se laver parce qu’on est maquée ;-))

    Mais avoir besoin de plaire "aux hommes en général", ça me dépasse d’une part, et je crois vraiment que ça empêche les femmes d’avancer d’autre part.

  • #31 Kilis Sex Symbol Intersidéral le 23 janvier 2007 à 10 h 22 min

    Grande question, effectivement. Pourquoi FAUDRAIT-il séduire?
    (là ou c’est hilarant, c’est que j’étais en train d’écrire la dessus, mais je te l’enverrai quand même, na).

    Je ne crois pas que le problème vienne de la presse, mais des demoiselles elles-mêmes. Il n’y a qu’à voir le CA des industries de la séduction : maquillage (croissance à deux chiffres), chirurgie esthétique (reconstruction exclue, évidemment, je précise avant que certaines ne me tombent dessus à bras raccourcis) et autres fanfreluches.

    –> La première qui dit "et le pseudo de Kilis", je lui fais avaler son ordinateur SANS Tariquet pour le faire passer :-D

    Il y a des femmes qui sont intimement convaincues qu’en dehors de la séduction point de salut (no job, no husband, no future).

    Là où c’en est préoccupant, c’est lorsque les études montrent que les personnes séduisantes réussissent globalement mieux, parce qu’on leur accorde plus d’attention. De sorte qu’elles ont plus confiance en elles. Le serpent qui se mord la queue, quoi.

    Que le problème s’accentue à la Saint Valentin est naturel, puisque c’est bien connu que c’est la honte d’être seule ce soir là, même si on est foncièrement convaincue que c’est un jour comme les autres (moi pas, mais je m’en fous d’être célibataire en février, au contraire ça m’évite une séance d’épilation – des jambes, Hélène, assieds toi donc – supplémentaire).

    De là à chasser l’imbécile / le pochard / le naze / le connard fini dans les bistrots, je trouve qu’on dépasse les bornes des limites.

    Je crois que le travail de sape commence très tot : de la maman qui dit à sa fille qu’elle doit être jolie parce qu’on va voir des gens (alors que si on reste à la maison, on s’en fout), des proches qui gatent outrageusement le petit ange qui est si mignon, de l’instituteur qui choisit toujours la mini miss pour le spectacle de fin d’année quel que soit son niveau scénique, du jury plus indulgent avec la beauté du lycée, ou de la fille qui passe devant tout le monde juste avec un sourire.

    Il y a une vaste hypocrisie actuellement : on dit que ce qui compte c’est la beauté intérieure, mais combien s’y arrêtent en première intention?

    Tant qu’on valorisera plus la beauté que l’intelligence, la sensibilité, la générosité ou le don de soi, les magazines feront fortune avec les poupées gonflables (j’adore l’image).

    Ceci dit, déployer les grandes manoeuvres de séduction, c’est amusant aussi :-) Ca m’arrive de me faire belle pour plaire à un homme (mon meilleur pote qui s’en fout, en fait, ou mon Chéri). Mais dans la majorité des cas, je le fais pour me plaire à moi. L’ennui, c’est que je suis hyper difficile ;-))

  • #32 Bauréale le 23 janvier 2007 à 10 h 23 min

    Tu ne peux pas demander aux magazines féminins d’abandonner un terrain qui fait tellement vendre en exploitant les failles de la femme.

    Ce n’est ni bien, ni juste mais c’est comme ça. A chacune de savoir déméler les fils et de ne pas laisser ces avis (débilisant au possible, je suis d’accord) les influencer.
    Et puis il faut bien reconnaître qu’une bonne quantité de femme aiment ce shéma "Moi tarzan et toi Jane" …

  • #33 La Cuiller En Bois le 23 janvier 2007 à 10 h 26 min

    En fait, le problème n’est pas que la femme plaise ou veuille plaire. Elle en a le droit (et encore heureux !)

    Mais qu’elle doit plaire "à l’homme".

    Et si on commençait par le début … qu’elle se plaise "à elle", le reste viendra naturellement.

    Mesdames les rédactrices des journaux féminins, continuez à nous dispenser vos conseils (faut bien que tout le monde vive et qu’on apprenne aussi parfois des trucs) mais de grâce, faites-le pour nous.

    "Se sentir belle même au supermarché" "Etre soi et élégante" enfin on peut trouver des titres sympas tout aussi vendeurs (c’est le but non ?)

    Et si, cela permet à celle qui le désire de séduire un être merveilleux … ce sera tant mieux !

    :-)

  • #34 Lucette le 23 janvier 2007 à 10 h 30 min

    Tout pareil d’accord avec Sophie LL. En plus c’est très bien écrit.
    J’ajouterais juste des petits trucs qui m’énervent, comme la pub (pour des biscuits de régime ! en plus !!!) Dans une réunion, un mec fait tomber son portable et une fille se jette sur la table, elle la traverse en glissant et bien sûr, arrive à temps pour le rattraper, et le lui rendre avec un sourire niais, mais niais, et à la fin elle va se rasseoir, pour manger son fameux biscuit, et à côté d’elle une autre femme la regarde elle est interloquée et envieuse que l’autre soit aussi dynamique.
    Je ne veux pas faire trop long, car j’ai disséqué cette pub, pour comprendre pourquoi elle me met tant en colère et il y a un tas de raisons, je vous assure, mais je ne vais pas développé.
    Bref tout ça pour dire, qu’il y a encore des progrès à faire, pour améliorer l’image de la femme dans certaines publicités.
    Une bonne journée à toutes

  • #35 lili le 23 janvier 2007 à 10 h 31 min

    Il suffit d’ouvrir Réussir Porcs, le débat sera différent ;o)))
    On a juste affaire au marché de la presse spécialisée.
    Est-ce qu’on s’insurge si un magazine culinaire explique comment contenter ses convives de tous les jours et régaler ses invités, en clamant que la libération de la femme nous a délivrées de l’esclavage aux fourneaux?

    Si les mensuels de puériculture parlent de couches, de biberons et de vaccination, on va pas manifester devant leur rédaction qu’on n’est pas seulement des pondeuses et que notre corps est à nous.

    Cosmo, Elle, Biba, Marie-Claire, etc etc, c’est juste des journaux sur ce créneau-là.

    Quant à l’envie de séduire, grands dieux! pourquoi pas?
    On a des périodes comme ça dans la vie, qui n’est pas une trajectoire rectiligne.

  • #36 lunairia le 23 janvier 2007 à 10 h 36 min

    Oui la séduction est importante ne le nions pas.
    J’ai grandi dans un milieu très austère :pas de maquillage, pas de vernis à ongle, un minimum de fringues , bref tout ça pour ma mère ne servaient à rien, c’était superfciel et plaire aux hommes ah non quel gros mot.
    J’ai attendu l’âge de 34 ans pour mettre du vernis et à ma maquiller. J’aurai pu avant mais j’ai mis du temps à me dépatouiller de l’influence familiale !!
    J’ai plus pris soin de mon apparence parce que j’allais mieux, parce que je me sentais plus femme.
    Oui ce qu’on a à l’intérieur de soi compte aussi (heureusemet)mais il y a interaction entre notre apparence et notre ressenti intérieur.
    Mais de là à devenir une poupée gonflable non.

  • #37 Flamme le 23 janvier 2007 à 10 h 51 min

    Il faut savoir en tant que femme si l’on veut obtenir des "succès" à court terme ou changer les choses, je crois. Et choisir la deuxième voie, c’est prendre des risques et accepter de subir l’aggressivité et le rejet de la société, dans une certaine mesure.

    Parce que oui, les hommes pensent (pour la plupart) qu’une femme doit chercher à leur plaire, etre souriante et ouverte, sinon se fait traiter d’hysterique ou de "mal baisee" (le comble, qui est insulté, la…)

    Parce que les femmes ont appris très tôt que les seules victoires qu’elles auront dans la vie, ca sera en tant qu’objet sexuel (les filles, combien de fois nous a-t-on dit "ok, je vous laisse passer/vous donne ceci PARCE QUE VOUS AVEZ UN JOLI SOURIRE", et la vous voulez egorger le type!!!)

    Et comme nous dépendons de l’appréciation de ces messieurs, nous sommes en concurrence, et cela ne fait que renforcer le stéréotype selon lequel les femmes entre elles sont agressives…

    C’est pour cela que ce blog est tellement fort et touchant. Parce qu’on y ressent cette vraie solidarité (pas juste de circonstance), cette complicité entre nanas qui savent, qu’elles ne sont les objets de personne, qu’elles ne veulent pas vendre leur âme au diable mais tout simplement vivre leur vie et être heureuses, AVEC ceux qu’elles aiment (mec, fille ou poney, qui elles veulent) et pas seulement POUR eux…

    Merci Hélène!

  • #38 IsaM le 23 janvier 2007 à 11 h 03 min

    Et bien tu viens de mettre le doigt sur le fond de ces magazines féminins qui non seulement considèrent la femme comme un objet sexuel à travers ce genre d’articles mais laissent aussi la part belle dans leurs pages aux publicités toutes plus sexistes, plus bêtes et plus méprisantes pour le corps féminin les unes que les autres… voilà pourquoi je déteste les magazines féminins, que je trouve ultra-conservateurs et finalement très ringards… Les acheter, c’est cautionner tout ce système et ce genre de mentalité… Rien que l’idée (véhiculée par l’existence même de ces mags) que les femmes puissent s’intéresser exclusivement à des histoires de maquillage et de fringues, ou alors à des sujets sérieux mais sous un angle complètement bidon dit "de femme" (genre "la mode chez les politiques") me rend cinglée…

  • #39 sophie LL. le 23 janvier 2007 à 11 h 05 min

    Lunairia, je suis touchée par ton commentaire car je crois que tu touches un point sensible qui explique peut-être certaines réactions différentes…

    et qui font tout l’intérêt de ce blog ! grâce à toi Hélène !

    D’abord je suis convaincue que sur ce blog on pense vraiment la même chose fondamentalement, et qu’aucune de nous n’est aliénée à une quelqconque pensée que le bonheur dans la vie passe par les hommes !

    ça serait triste qu’on se cherche des poux dans la tête alors qu’on est d’accord sur le fond hein!

    Bien sûr Gloria qu’il faut d’abord se plaire à soi-même !

    Bien sûr qu’on est pas des poupées gonflables !

    Bien sûr que la cause des femmes est primordiale dans le monde…

    Mais moi aussi j’ai été élevée (par une maman que j’aime plus que tout) d’une façon très austère, l’idée de plaire aux hommes pour une femme c’était vraiment jamais évoqué, tabou, hors de question…la séduction mais aussi la futilité, la légereté, ça n’existait pas…

    j’ai grandi loin de la sexualité, loin de la séduction, loin du flirt, loin de …beaucoup de choses ! sans que cela soit interdit d’ailleurs, mais j’ai grandi dans un milieu austère et silencieux où les valeurs étaient des valeurs intérieures et fortes: ne pas dire du mal des autres, être serviable, être discret, ne jamais déranger les autres, être civique, être attentif aux autres…
    (tout cela je trouve ça d’ailleurs formidable, et non seulement je ne le renie pas, amis j’essaie de "l’inculquer" à mes enfants)

    …mais quand j’ai grandi j’ai découvert des choses formidables:

    -qu’on pouvait avoir les yeux qui brillent quand un homme qui vous plait vous regarde d’une certaine façon
    – qu’on pouvait rire
    – qu’on pouvait tomber amoureux dingue
    – qu’on pouvait plaire et que c’était exquis
    – que les hommes c’est extra (je suis l’ainée de trois filles !)
    – et les magazines féminins, légers, parfois drôles, "reposants", gais…

    Enfin voilà. Je voulais dire tout ça.
    Bonne journée à toutes !!!!

  • #40 Fanchette le 23 janvier 2007 à 11 h 06 min

    Attention, commentaire politiquement incorrect (au début) :

    À la première lecture, je me dis : "Facile de ne pas se sentir concernée par ce trip séduction quand on a un amoureux qui vous zaime." Après un an de célibat, j’aimerai presque (c’est important le PRESQUE ;-)) ) être prise pour une poupée gonflable…

    A la réflexion, outre le fait qu’avoir un amoureux c’est quand même bien agréable, quand je me sens mal d’être célibataire (heu en général ça va plutôt bien merci, de mieux en mieux d’ailleurs !), c’est surtout dans le regard des autres.

    Conclusion : encore une fois, des schémas et des stéréotypes me pourrisent la vie… Les boules.

    Conclusion bis : tout cela ne règle pas mon problème exitentiel du moment : comment faire comprendre à M. que mon âme est belle et qu’elle s’entendrait divinement avec son âme à lui… Purée faut que j’aille acheter des bottes en soldes là…

  • #41 soupolait le 23 janvier 2007 à 11 h 09 min

    euh…c pas tout simplement a des fins mercantiles? ben oui si on assigne pas les nanas a plaire ça les fait pas consommer, alors voilà, tout me parait etre dans la logique du systeme, plaire c les fringues le make up, le coiffeur, les pompes, le parfum, la bouffe, rien de nouveau sous le soleil, apres libres a nous d’ obeir ou pas, biensur qu’ on nous vend une image du bonheur, le mari les bb, pareils pour les bb parfois j’ ai l’ impression que c un accessoir fashion, et les gens tout ce qu’ ils achetent pour leur mome, j’ en ai un en plus, mais ça me fait quand meme halluciner, consommer point barre, personnellement j’ aime bien ME plaire quand je me regarde dans la glace et je ne porte jamais de sous vetements panthere pour exciter monsieur, mais j’ avoue ça s’ appelle de la resistance, et une nana qui resiste c une nana qui ouvre sa g…… et une nana qui ‘l ouvre c une meuf chiante, pas facile a vivre tous les jours je le sais bien.
    de plus quand on se trouve mal dans ce carcan et qu’ on a le malheur de le dire, on est loin de faire l’ unanimité aupres des mecs, parce qu’ ils auront beau dire, et meme si’ ils ne sont pas les premieres cibles de la presse mode, les mecs adorent voire preferent les poupées silencieuses, blondes ou pas, épilées ou pas.

  • #42 celinette le 23 janvier 2007 à 11 h 11 min

    Tiens c’est drôle, il y avait une interview dans "20minutes" la semaine dernière d’une femme (dont je ne me souviens plus du nom bien sûr) qui déclarait que tout ces mag féminins disparaitront peu à peu car pas assez adaptés à la nouvelle vision de la vie qu’ont les femmes.
    Elle disait qu’une femme qui cumule travail, vie d’amante et de mère de famille n’a pas toutes ces préoccupations.
    De plus, elle dénonçait leur surrenchère de cadeaux sexistes (strings, vibro et autres joyeusetés), en ajoutant que si un mag masculin se permettait un telle chose, il serait tout de suite mis au ban des féministes et autres chiennes de garde.
    Effectivement, vu comme ça, ous ces mags feraient mieux de revoir leur ligne éditoriale ;)

  • #43 Svetlana le 23 janvier 2007 à 11 h 12 min

    Bonjour Hélène !
    Le problème il est aussi que ça se vend. On ne veut pas seulement nous faire croire qu’il faut à tout prix plaire, que la présence d’une moitié dans sa vie est indispensable au bonheur. Avec le phénomène blogs, on s’aperçoit aussi que pour beaucoup de filles ça fait partie des priorités. Quand ce n’est pas la numéro 1. C’est effarant le nombre de filles qui vivent par et pour le regard de l’homme, qui couchent à tout va (purée, si c’est ça l’égalité hommes-femmes, on n’est pas sortis de l’auberge !).
    Bon certes, pour ma part, j’ai quelqu’un dans ma vie, c’est facile de râler. Mais avant lui, les deux ans seule que j’ai passés ne m’ont pas traumatisée pour autant ! Je ne me suis pas mise à me saper comme une vamp et à me maquiller tous les jours dans l’espoir de séduire…
    Et maintenant, la Saint Valentin… me souviens même pas l’avoir fêtée. L’année dernière j’ai eu droit à une jolie carte faite maison avec un petit poème écrit dessus. Vala, c’est tout. Et c’était sûrement une exception pour confirmer la règle. Pas de resto, pas de cadeau clinquant plein de petits coeurs, rien. Un jour comme un autre.

    Après, si ce n’est pas le but de ma vie, je considère tout de même que fonder une famille est important à mon équilibre ;-) D’ailleurs ma vie privée prime toujours sur le reste, même si là, actuellement, j’ai bien plus besoin d’un job que d’un gosse ! :D

  • #44 sophie LL. le 23 janvier 2007 à 11 h 12 min

    J’ajoute juste car je n’avais pas vu ton commentaire Hélène qui est très interessant: oui, il se pourrait que ça soit générationnel…

    J’ai 52 ans, et en effet quand j’étais une petite fille l’austérité était de mise !
    et une femme qui vait envie de plaire aux hommes était une femme de "mauvauise vie" !

    J’avais déjà 14 ans quand mai 68 est arrivé…et a changé tant de choses…

    On était en effet très très loin des "mentalités" actuelles…

    Les filles de 12 ans s’habillaient pas en lolitas, croyez-moi !

    et l’envie de "plaire aux hommes" au sens large, ce n’était pas une aliénation mais une revendication, une "libération"…

    C’est donc générationnel, oui, c’est possible !

  • #45 Philomène le 23 janvier 2007 à 11 h 13 min

    Je voulais juste préciser que les femmes homosexuelles aiment aussi plairent, mettre des belles robes, de la lingerie sexy qui gratte, se faire épiler en coeur, et mettre du crayon taupe pour séduire leur partenaire!
    Et vous savez quoi? Les hommes homosexuels aussi.

    C’est juste parce que le modèle de couple femme-homme est plus courant qu’on parle de séduction dans ce sens, mais je crois que tout le monde aime plaire à son amour, quand on a la chance d’en avoir un.

    Et puis après tout, la lingerie qui gratte n’a pas pour destin d’être portée des heures durant!

    ;op

  • #46 Mamzelle Maupin le 23 janvier 2007 à 11 h 14 min

    Il est aussi parfois nécessaire d’être belle dehors pour qu’on puisse montrer à quel point on est belle dedans …

    Dure réalité !

  • #47 lor le 23 janvier 2007 à 11 h 24 min

    Je n’ai pas vraiment lu les autres commentaires, d’où risque de redite…
    Hélène, tu mets le doigt sur quelque chose de très complexe … et très ancré.
    Qu’est ce qui m’empêchait parfois de l’ouvrir, ado, dans tout un tas de situations où seuls les garçons parlaient ? qu’est ce qui me poussait à me retenir en termes d’affirmation d’opinion oud e comportement ?
    et bien tout simplement (!) cette foutue "obligation" véhiculée, non pas seulement par les médias, mais par les livres, les films qui fait croire qu’être fille et féminine, c’est être une jolie chose un peu fragile et passive.
    et que surtout, il ne t’arrivera rien si tu n’arrives pas à séduire un mec.
    C’est pour ça qu’on en arrive à des absurdités. Relevé dans biba il y a quelque temps : "un serveur renverse le plat sur votre jupe. gardez le sourire et le sens de l’humour, rien n’est moins sexy qu’une femme qui crie". tu as compris le message ? contester = harpie. harpie = pas sexy. pas sexy = pas de mec car les mecs aiment pas ça.Si c’est pas une burka mentale, ça !
    Heureusement, les mecs en face ne sont certainement pas sensibles uniquement au physique et à l’apparat. Et surtout l’esprit est la plus grande des séductions, j’en suis persuadée.
    Malheureusement, les filles et femmes ne semblent pas tant que ça évoluer. J’avais appris ceci avec effarement : une marque de lingerie avait organisé un sondage portant sur la question "sur quoi tablez vous pour séduire ?" à plus de 80 %, les "intéressées" répondaient le physique !!! genre, j’ai rien à dire, rien à partager mais je compte sur mon apparence pour emballer l’affaire. terrible !

  • #48 La Cuiller En Bois le 23 janvier 2007 à 11 h 29 min

    Sophie LL, nous avons les mêmes références … Tu me renvoies à mon adolescence.

    à 15 ans : maquillage = pute

    ni plus, ni moins !

    Je me souviens d’une réflexion de ma mère après son divorce (j’avais 19 ans) :
    "Ton père est parti avec une pute qui accepte de lui faire au lit ce qu’une mère de famille qui se respecte refuse" (et qui en plus mettait du "Rouge Baiser" un comble !)

    Alors peut-être oui, que c’est une réaction à ces interdits et ces jugements sans appel :

    Affirmer qu’on puisse faire les choses pour plaire aux hommes sans que l’on soit des femmes de mauvaise vie.

    Mais le temps a passé et aujourd’hui, nous sommes arrivés à l’effet contraire en donnant cette impression que nous ne devons être que cela … des objets sexuels.

    Il est temps de passer dans la présentation et les discours, à un juste milieu, afin que nous arrivions à mieux nous assumer en femme pensante et en femme qui veut plaire à qui elle veut.

  • #49 La Cuiller En Bois le 23 janvier 2007 à 11 h 34 min

    lor … dans ton exemple du plat renversé.

    Une femme doit s’en sortir avec élégance, humour et charme en ne disant rien.

    L’homme qui ne dit rien passera pour un faible qui s’écrase. Lui, il devra l’ouvrir, haut et fort, pour montrer qui est le maitre !

    L’homme est là pour protéger sa belle …

    Des siècles de formatage (Les Preux Chevaliers, les Princes Charmants et les Princesses soumises ….)

  • #50 emmanuelle le 23 janvier 2007 à 11 h 36 min

    Je ne sais pas ou tu as été chercher que ces magazines dont tu parles étaient FEMINISTES !!
    Ils s’adressent aux femmes et à elles EN TANT que femmes, pas en tant qu’être humain, politique, culturel etc.

  • #51 poupou le 23 janvier 2007 à 11 h 37 min

    Je me fais belle exclusivement pour les hommes…autres que mon homme.
    Je me fais comprendre : J’aime plaire aux hommes, parce que ça valorise mon égo. J’aime qu’ils me trouvent attirante. Je me fais belle aussi pour ma belle-mère, parce que je sais que ça lui plait quand je suis jolie (et j’aime beaucoup ma belle-mère).
    Mais je ne me fais jamais belle pour mon homme. Car il me trouve belle tout le temps, même le matin au saut du lit, même avec les cheveux pas nickels et des fringues tire-bouchonnées "façon maison". Je lis dans ses yeux que c’était comme si j’étais maquillée par Dior et avec une robe de princesse. Même si je lui montre mes mollets que je trouve trop épais et mes genoux à bourelets, il me dit "pour moi, tu es parfaite".
    J’espère qu’il n’y a pas trop de nanas qui doivent s’échiner à grands coups de privations, d’efforts insensés et de tortures diverses pour garder un homme auprès d’elles.

  • #52 La Cuiller En Bois le 23 janvier 2007 à 11 h 37 min

    Hélène, peut-être parce que l’Homme est d’abord réceptif par ses yeux ?

    C’est peut-être cela qui va le plus vite au cerveau en terme d’information ?

    C’est pareil en cuisine, on a plus envie de gouter un plat s’il est beau à voir …

    C’est peut-être physilogique tout ça.

  • #53 iolanthe le 23 janvier 2007 à 11 h 38 min

    interessant débat !
    Et si l’on essayait d’être aussi séduisante que possible pour se plaire à soi-même ?
    Pour se dire qu’on n’est pas trop mal quand on aperçoit son reflet dans une vitrine ?
    Il est vrai que j’ai passé l’âge de me soucier de plaire aux hommes.
    J’estime me devoir à moi-même de me maintenir mince, en forme et bien habillée, c’est une question de dignité.
    On peut se pomponner pour faire honneur aux amis avec qui on sort, on peut aussi se pomponner pour une soirée lecture au coin du feu avec son chien.
    Je ne lis plus la presse féminine, et je ne le regrette pas du tout à vous lire

  • #54 La Cuiller En Bois le 23 janvier 2007 à 11 h 39 min

    et nous les Femmes comme on a compris le truc, on s’arrange pour accrocher leur regard pour qu’il s’intéresse au reste ?

  • #55 sophie LL. le 23 janvier 2007 à 11 h 43 min

    Bien sur Gloria.
    Je suis d’accord à 100 % avec ce que tu dis.

    ( la référence au Rouge Baiser m’a fait sourire !
    C’était en effet le comble de la turpitude !

    Je regardais dans les …"Modes & Travaux" (!) de ma grand-mère" les "réclames" pour ce rouge à lévres, avec des yeux émerveillés !!!

    et puis n’oublions pas qu’à cette époque l’école et le lycée n’étaient pas mixtes !

    Bon, allez j’arrête !!!
    Que d’excés dans tous les sens hein !!
    et comme tout cela est compliqué finalement !

    et entre parenthèses, "élever" un garçon de 17 ans et une fille de 12, ça me renvoie tous les jours à tous ces sujets!!

    En tous cas c’est sûr on est pas des poupées gonflables et hommes et femmes on a tous une âme !!!

    Sur ce , cette fois je pars bosser ! avec mon Rouge Baiser !

  • #56 Mouniou le 23 janvier 2007 à 11 h 44 min

    En plus les magasines féminins gagnent (et tiennent), en grande partie par leurs pubs, ventant des crèmes et autres qui rendront la jeunesse, un épiderme fabuleux. Donc la séduction de l’enveloppe, face au mâle, même si ça n’est pas toujours explicitement mentionné.

    Pourtant lorsque l’on rencontre quelqu’un, homme, femme, n’importe ; la première apparence compte ; ensuite vient l’esprit. Cette première apparence a son importance. C’est une forme de séduction, mais ça n’a rien à voir avec ce que dénonce Hélène dans son billet, avec lequel je suis tellement daccord !

    C’est vrai que l’on semble être dans la vision : toi Tarzan, moi Jane. Quand sortirons nous tous, de la préhistoire ?

  • #57 La Cuiller En Bois le 23 janvier 2007 à 11 h 48 min

    Si si je t’ai bien compris Hélène, mais les discussions ont élargi les débâts …

    Pourquoi ?

    Pour coller au schéma millénaire que l’Homme est le Protecteur et que nous devons être là pour son Plaisir.

    C’est tellement ancré dans notre inconscient que même des journaux qui plaident pour la cause féministe sont toujours sous influence ….

  • #58 lor le 23 janvier 2007 à 11 h 49 min

    La Cuiller,
    je suis bien d’accord avec toi.
    Où a t on pêché d’abord que TOUS les hommes ne voulaient que des poupées muettes ?
    Je suis désolée mais c’est un cliché qui ne se vérifie pas tant que ça. Je côtoie des tas d’hommes qui n’imaginent pas sortir avec des bécasses ou qui considèrent Eva Longoria comme l’incarnation de la femme idéale au quotidien.
    Je trouve les magazines féminins tout aussi sexistes avec les hommes. C’est idiot et réducteur de les assimiler à des bourrins incapables de s’exprimer (mais si sensibles dans le fond, dès lors qu’on leur fait aussi bien à manger que maman).
    Je ne m’y suis jamais retrouvée tout comme je ne me suis jamais sentie proche des relations homme/femme décrites.
    Bref, c’est fatigant pour tout le monde d’être tout le temps dans la séduction même si l’héritage de l’amour courtois français rend les relations plus légères !

  • #59 sophie LL. le 23 janvier 2007 à 11 h 50 min

    Promis après je ne dis plus rien, mais oui, oui, mille fois oui, "Elle " a été un puissant libérateur de la femme, tu as raison de le souligner Hélène…

    Et aujourd’hui encore, les éditoriaux de Marie-Françoise Colombani ou Michèle Fitoussi sont formidables…

    Hélène je persiste: avoir envie de plaire aux hommes est un droit !!!
    ça devrait même être dans la constitution ! (je rigole, mais à peine !)
    Pensons aux hommes qui voilent les femmes pour qu’elles n’aient pas envie de plaire aux hommes !!!!

  • #60 Lilo le 23 janvier 2007 à 12 h 02 min

    Il y a tellement de choses à dire (sérieusement) sur ce sujet somme toute très vaste. Et comme souvent (désolée Hélène), les commentaires sont encore plus passionants que l’article!!

    Personnellement, je lis beaucoup de "magasines féminins", mais c’est par périodes.
    J’ai ma bible (vogue), mais après, les magazines typiquement féminins, je les achète quand je déprime. Quand je ne me sens pas bien dans mon corps, ou que j’ai une baisse de moral, je me jette dessus. C’est systématique.
    Je me dis que y’a tout de même un rapport non?
    Qu’ils jouent sur le sentiment des femmes qui se sentent mal, ont envie qu’on leur remonte de moral et surtout leur estime de soi.
    Après, que cela passe automatiquement par plaire aux mecs. Au secours!!

    Paradoxalement, je me retrouve à faire bien plus d’efforts, me faire belle quand je vais voir une amie pour déjeuner, ou des copines pour dîner.
    Tout simplement parce qu’elles, elles sauront apprécier mes efforts à leur juste valeur, ou même mon nouveau petit pull sexy pour ce qu’il est: un vêtement qui me fait être belle. Et non un truc sur le chemin entre sa main de néandertal et mon sein nu.
    Parce qu’au fond, le mec, il en a rien à faire que tu ais mis ton plus bel ensemble de lingerie, il veut juste te le retirer le plus vite possible (limite si tu ne l’avais pas, il serait encore plus content).

    Après, je pense qu’effectivement c’est générationnel.
    Mais pas dans le sens époque. Dans le sens années dans les dents.
    Et là, ne vous ruez pas toutes sur moi à coup d’étiquettes qui grattent (même pas mal) et de massues de saucisson sec.
    Ce que je veux dire, c’est qu’on ne veux jamais ce que l’on a déjà. Et quand on est jeune, qu’on a pas les seins et les fesses qui tombent, finalement, on a aps vraiment besoin de séduire pour plaire aux mecs (qui nous le font remarquer de façon si subtile et agréable dans la rue, dans les bars, au boulot…). Un mec, si une fille a moins de 40 ans, pas trop de rides et tout qui tient encore en place sans rien, il ne lui en faut pas plus.
    Par contre quand on atteint un certain âge, tout le monde dit que ce genre de remarques se font de plus en plus rares (le nombre de "vieilles" aigries qui nous sortent "ne vous plaignez pas trop de ces attentions, vous verrez quand vous aurez des rides et qu’elles se feront de plus ne plus rares, vous les apprécierez"), pour se faire remarquer, draguée, plaire, tout d’un coup il faut faire des efforts et séduire.
    Pour le même résultat que ce qui venait sans efforts 20 ans auparavant.
    Donc je me dis qu’effectivement, ça ne m’étonne pas qu’il y ai deux écoles là dessus. Les jeunes qui veulent affirmer qu’elles se font belles pour elles et pas forcément pour plaire, tout simplement parce qu’elles sont de toute façon l’objet des regards des hommes à cause de leur sexe féminin et jeunesse, et les femmes "mûres", qui se disent que finalement, de plaire, elles se rendent compte que c’est bien plus rare, donc bien plus précieux, donc elles le recherchent.
    Et il faut avouer que les remarques des hommes en est l’expression la plus visible non?
    (ben oui, moi aussi je peux être sexiste).

  • #61 funamubline le 23 janvier 2007 à 12 h 11 min

    Débat intéressant Hélène.
    Suis évidemment d’accord avec Gloria sur : on se fait d’abord belle pour nous même, pour nous sentir bien. Et c’est vrai que ça marche, je me sens mieux, plus sûre de moi, quand je suis maquillée, que j’ai pris du temps pour ma tenue, mes chaussures, que j’aime mon sac…

    Par contre, en tant que célibataire… lors d’une soirée qui s’annonce comme, comment le dire… prometeuse ( :-) ), je prends un plaisir fou à me préparer pour lui, en restant moi-même, dans mes goûts, mais pour lui, j’aime me dire qu’un peu moins de tissu à cet endroit-là attirera ses yeux, que le noir autour de mes yeux les lui rendra hypnotiques, … (bon, là je m’emballe un peu), et je trouve ce moment (avec moi-même) très excitant!
    Et ça marche aussi en couple, s’habiller et se maquiller particulièrement pour une soirée, dans le secret de la salle de bain, pour sortir, l’air détaché, totalement sublime et faire son petit effet. C’est pour lui, non?

    Evidemment, c’est aussi pour nous-même, et D’ABORD pour nous-même, mais c’est agréable aussi de se projetter dans le regard de l’autre. La différence ici est que l’autre est personnifié, et ce ne sont pas "les hommes".

  • #62 Amélie le 23 janvier 2007 à 12 h 13 min

    mais Hélène la beuté de l’âme fait bien moins vendre que les titres racoleurs de la presse féminine…voilà le pourquoi :-)

  • #63 lili le 23 janvier 2007 à 12 h 15 min

    Pff, générationnel, oui, mais pas comme on croit. Je suis environ de la même époque que SophieLL, OK. Quelques années en plus et un lycée mixte pourtant.

    C’est pas qu’on m’ait interdit de plaire aux hommes, pas du tout (j’avais une mère moderne), c’est que je prends les choses avec un recul que je n’avais pas à 20 ans ;o))))

    Je me demande si les plus indignées ne sont pas celles qui lisent le plus ce genre de magazines?
    Je ne lis quasi jamais Elle, Marie-Claire une fois par mois suffit largement à ma dose de girlitude, les autres j’ai passé l’âge, je crois.
    Pour la conscience politique, féministe, humaniste et tutti quanti, il y d’autres lectures.

    On peut être féministe et plaire, rien d’antinomique. On peut même plaire par son physique Et ses talents, aussi. C’est pas Bonnet C ou cerveau , les deux peuvent aller ensemble.

    A part ça, chapeau à la notion de burqua mentale, c’est une expression géniale.

  • #64 Christine le 23 janvier 2007 à 12 h 15 min

    Oups, j’aurais jamais pensé que le débat serait aussi chaud :o))))
    En ce qui me concerne, je suis 100% d’accord avec Hélène (tout en étant de la génération de SophieLL) : plaire aux hommes comme but dans la vie, non mais ça va pas ? Pour être bien dans sa peau, il faut se plaire à soi (et donc se mette tous les trucs girlie qu’on veut, si on veut) et le reste viendra tout seul !
    J’avais une collègue qui venait travailler en porte-jarretelles, harnachée comme la mule du pape, parce que "le soir quand je rentre, mon mari aime retrouver une Vraie Femme"!!! et qui confessait détester ça, mais qui, même sous la torture ne serait pas venue au boulot en pantalon, parce que "mon mari trouve ça pas féminin" !
    Alors, moi je dis : plaire à son homme, oui et re-oui, mais en restant soi-même !

  • #65 Lilo le 23 janvier 2007 à 12 h 20 min

    Argh!!
    Le temps qu’on écrive un commentaire, il y en a 20 tous plus itnéressants les uns que les autres qui sont apparus!!
    Et comme par hasard, moi je ne suis pas d’accord!
    Je doute sincèrement que les hommes ne veulent des poupées gonflables.
    Tous les hommes que je connais sont unanimes, ils regardent les poupées, limite ne sont pas vexés de se pavaner avec, mais tombent amoureux des chieuses (dans le texte).
    Donc si un serveur vous renverse quelque chose dessus! Râlez!!! Criez!! Réclamés le teinturier!! Non mais!

  • #66 Odile sans régime le 23 janvier 2007 à 12 h 26 min

    Je crois que si les magazines en questions ne misent pas sur les relations humaines, l’âme de la personne etc (bref, autre chose que l’apparence et les artifices), c’est tout simplement parce que ce ne serait pas assez vendeur.

    Je ne pense pas tant aux exemplaires des magazines (encore que, il faudrait habituer les femmes à ce qu’on les considère un peu plus à ce niveau-là, ce qui n’est pas spécialement gagné), qu’à tous les à-côtés, tout ce qui est vanté par les annonceurs et les journalistes de ces magazines, pour devenir cette parfaite poupée gonflable : des fringues comme ceci, un corps comme cela (qui requiert crèmes magiques, injections de plastique et chirurgie esthétique …), une attitude bien stéréotypée (mais originale dans le stéréotype, histoire d’être "originale" waf waf) …

    Bref, d’un point de vue économique, ce n’est pas envisageable ! Il est encore moins envisageable de penser que les femmes pourraient se soustraire à une telle tyranie de la minceur/des apparences etc …

    Le bien-être, ça ne fait pas assez vendre ! Attention hein, le "vrai" bien-être qui fait sens pour soi, par le bien-être factice qu’on essaie de nous fourguer, pour que, dans un état d’hébétude, on consomme encore un peu plus de leurre …

  • #67 lyqa le 23 janvier 2007 à 12 h 26 min

    Bonjour Hélène,

    Ton post et les commentaires qui en découlent sont très interressants : un vrai débat sur notre société !

    Il me semble que si de nombreuses femmes (oserais-je dire "toutes", à des degrés divers) se focalisent sur le fait de tout faire pour séduire les hommes et tendent vers la "poupée gonflable" (le degré extrème !), c’est à cause d’une certaine pression sociale, environnante et diffuse qui veut que chacun soit à sa place.

    Les femmes sont jolies et attirantes car leur rôle principal est tout de même d’être mère, les hommes sont forts car ils doivent protéger leur nichée. Ca paraît contradictoire avec les progrès qui semblent avoir été faits en matière de féminisme ces dernières décennies, mais les valeurs sociales et familliales d’avant mai 68 ayant été mises à mal, les schémas homme/femme ont été complètement bousculés. Et il a fallu en créer d’autres : la "working-woman" des années 80, le "métrosexuel… Pas toujours évident à assumer.

    Je crois que le problème que tu soulèves indique un "léger" retour en arrière, aux "valeurs sûres", chacun à sa place dans la famille, c’est plus simple et plus rassurant, en ces temps de chômage, de pauvreté, de problèmes d’environnement, d’intégration…

    As-tu remarqué le grand cocorico lancé il y a quelques jours à l’annonce du taux de fécondité record en France ? "Bravo mesdames, vous êtes de bonnes pondeuses, la France vous remercie, continuez comme ça ! – et laisser tomber le reste, pas la peine…".

    Je précise que j’ai 30 ans, 2 enfants, et que j’apprécie de temps en temps les magazines féminins… et que je ne suis pas – du moins pas encore ! – une féministe aigrie ! Mais voilà le sentiment que j’ai en ce moment.

    Bonne journée malgré tout !

  • #68 La Belette le 23 janvier 2007 à 12 h 28 min

    Dites donc, c’ets un sacré sujet tout ça !

    Justement, j’en parlais avec mes collègues hier: on s’est rendues compte, toutes, que la plupart des fois où on se faisait aborder = où l’Homme des Rues franchit le pas, prend le risque de la rencontre (attention, je ne parle pas des gros relous Macho Macho Man mais de l’Homme Idéal), et bien c’est quand on est le plus "naturelle" possible, sans maquillage de folie, sans talons de 11cm, sans panoplie de femme fatale, et parfois même en total look pouilleuse.

    Dingue, non ?

    Je pense que notre paquet d’artifices sert uniquement à créer une compétition ENTRE FEMMES, et que les hommes, les vrais (bis:attention, je ne parle pas des gros relous mais des jeunes hommes charmants) s’en foutent royalement. Pour preuve, mon Homme me trouve la plus adorable quand je DORS (et vu que je bave et que je ronflotte, croyez-moi ce n’est pas très valorisant) et il se fout pas mal des escarpins que je viens d’acheter, mais sur lesquels ma collègue/copine/cousine/soeur/voisine de métro bavent allègrement, car la Grande Prêtresse, j’ai nommé la Presse Féminine et tous les autres acteurs de la Mode les ont plébiscités. C’est infaillible. Et c’est ça qui raboule les pepettes.

    Donc ça, c’est pour le contexte perso. Pour le contexte boulot (enfin, le mien en tout cas), on inverse totalement les valeurs puisqu’il faut éternellement se montrer infaillible, conquérante…et donc séduisante en tailleur jupe escarpins gloss de la mort qui tue.

    Allez, merci encore Hélène de mettre sur le tapis (de souris) des sujets aussi intéressants, et bonne journée à toutes !!!

    Belette Fashion mais pas victime

  • #69 La Cuiller En Bois le 23 janvier 2007 à 12 h 32 min

    Tu as aussi une autre approche..

    Je me fais belle car j’ai envie de me plaire dans la glace. Cela me met de bonne humeur !

    Donc belle je suis, et quelque part, voir les hommes (connus ou inconnus) le remarquer, voir leurs yeux briller … hummm mon ego ne s’en porte pas plus mal, tout compte fait … J’ai ma bonne humeur qui monte d’un cran tiens !

    Ensuite, j’ai le pouvoir de décider si je vais entrer dans le jeu de la séduction ou pas.

    Et décider de ne pas entrer dans le jeu, ça c’est le vrai pouvoir !

    Séduire qui je veux, quand je veux, comme je veux ….

  • #70 funambuline le 23 janvier 2007 à 12 h 34 min

    Comme dit lyqa, le cocoricco français sur les "pondeuses" françaises m’a fait froid dans le dos. Féliciter les femmes pour la fécondité française m’a choqué, et en plus, c’est nier aux hommes leur part de "travail" dans la conception!
    Et effectivement, c’est le même genre de phénomène qui réduit les femmes à leur "rôle biologique". Et le pire, c’est que c’est une femmes qui l’a annoncé et qui a demandé à l’assemblée d’applaudir les femmes françaises, j’ai été vraiment choquée, et déprimée par ce constat… que je trouve nettement plus grave que certains articles de la presse féminine… où finalment je traduis toute seule le: "pour plaire aux hommes" en "pour me plaire à moi-même, d’abbord".

  • #71 Fanchette le 23 janvier 2007 à 12 h 36 min

    Purée Lilo, faut que tu me présente les hommes qui tu connais qui tombent amoureux de chieuses : je suis un modèle garanti 100 % chieuse.
    Ah nous et les hommes, quel sujet passionnant !
    N’empêche Hélène, quand tu dis " plaire à son mec, ou plaire aux hommes, ça n’a rien àvoir" ben si. Parce que avant d’être ton mec, c’était un mec parmi d’autres. Or ces magazines s’adressent beaucoup aux célibataires ou aux femmes pas sûre d’elles, pas sûre de leur pouvoir de séduction (quelqu’un disait acheter ces mag en période de déprime, ce n’est pas un hasard), ce qui revient un peu au même du point de vue du rapport à l’être aimé : "Est-ce qu’il/elle m’aime ?"
    Pour avoir un discours si "détaché" (c’est le seul mot qui me vient, il ne traduit pas exactement ma pensée) par rapport à la séduction, il faut être très sûre de soi et/ou (?) très aimée non ?

  • #72 funambuline le 23 janvier 2007 à 12 h 36 min

    Tout comme gloria, encore une fois, ça devient une habitude, dis donc!

    :-)

  • #73 mebahel le 23 janvier 2007 à 12 h 40 min

    Les magazines féminins: une arme du patriarcat… structure sociale que je nommerais plutôt maintenant androcentrage (clic sur url)

    Et une texte que je trouve très parlant sur l’éducation des filles:
    "Prenez un être humain de sexe féminin qui vient de naître.
    Le formatage fonctionne mieux et se fait moins douloureusement lorsque les acquis vitaux se font en même temps que le formatage….."
    Suite là:
    chiennesdegarde.org/artic…

  • #74 La Cuiller En Bois le 23 janvier 2007 à 12 h 41 min

    En ce qui concerne l’annonce du taux de fécondité de la femme française, tout d’abord il s’agit d’une constatation.
    On fait plus d’enfants.

    Maintenant s’il y a eu un effet "rejouissance" dans les reportages, il faut peut-être en connaitre la raison (je n’ai pas suivi tous les commentaires) mais disons que pour VOUS, c’est peut-être mieux … Plus d’enfants, plus d’adultes en devenir. Ces adultes qui paieront une partie de vos retraites.

    Je sais qu’à 20 ou 30 ans ce n’est pas le sujet majeur … c’est tellement loin.

    Ceci dit, ce n »est pas parce qu’on parle d’une aspect de la femme : "pondeuse" en l’occurence qu’il n’est ramené qu’à cela.

    Et d’autre part, lorsqu’on qualifie les femmes ayant des enfants de "pondeuse" j’y trouve une intolérance. La même que celle que vous dénoncez lorsqu’on ne veut pas reconnaitre le non-désir d’enfant de pas mal d’entre vous.

    Bon, on est hors-sujet …

  • #75 sophie LL. le 23 janvier 2007 à 12 h 42 min

    Oh je crois que je ne me suis pas fait comprendre…
    tant pis…ça arrive…
    et ça arrive aussi d’être blessée et triste de plusieurs commentaires,
    dont le tien Lilo sur les "vieilles, aigries"…
    ça me fait de la peine…

    Comme je suis très en retard, je pars, je vous embrasse toutes mais je vais disparaitre quelque temps de ce blog…
    Bisous. (Eh oui, on peut pleurer aussi derrière son ordi !)

  • #76 funambuline le 23 janvier 2007 à 12 h 47 min

    oh, la, la Gloria, je crois que l’on ne s’est pas bien expliquée, je retente:

    à l’assemblée nationale, je ne sais plus quelle députée (Christine Boutin? mais je ne suis pas sûre) a annoncé: une bonne nouvelle, en 2006, les femmes françaises ont fait 2 enfants par femme, vous pouvez les applaudir!

    En soit, je suis tout à fait d’accord que ce soit une bonne nouvelle, vraiment, socialement, économiquement, politiquement, etc… vraiment.

    C’est uniquement l’annonce qui m’a choqué. Elle l’a vraiment fait d’une manière très bizzarre, en faisant applaudir les mères (et non les pères, c’est la première chose qui m’a vraiment dérangé), et ensuite en disant (je n’ai pas la phrase exacte) quelque chose comme c’est grâce aux femmes qui décident d’avoir des enfants que le pays va relever la tête. Je trouve vraiment qu’elle est à côté de la plaque… au niveau de la communication (pas de son annonce).

  • #77 lunairia le 23 janvier 2007 à 12 h 50 min

    Je te rejoins Sophie L.
    J’ai 35 ans mais ma mère m’a éduqué comme si y’avait toujours la guerre.
    Quand j’étais ado aller en institut de beauté ça me faisait rêver à mort !
    Les crèmes de beauté aussi.
    J’ai mis des années à concrétiser ce rêve et à m’acheter de belles fringues. Peut être que si ça n’avait pas été si difficile je serai plus revendicative, plus fémniniste.

  • #78 La Cuiller En Bois le 23 janvier 2007 à 12 h 52 min

    SophieLL .. nous sommes de la même génération.

    J’ai lu le comm. de Lilo sur les vieilles aigries.

    Je ne me suis pas sentie visée car je sais que moi, je ne suis pas une vieille aigrie (et si je le suis, je n’en souffre pas lol)

    Et des nanas comme toi et moi (et d’autres …) sommes là pour faire changer les choses, pour effacer les différences entre les 20, 30,40,50,60 et plus ….

    Pour ma part, je lis certaines interventions avec un sourire (et oui, la jeunesse a parfois des prises de positions qui me font sourire, du haut de mon expérience mdrrr)

    Et j’apporte mon point de vue, matiné par les années, en espérant ne pas être trop ringarde (dans ces cas-là je sors ma panoplie "dinosaure" qui fait passer la pilule lol) et je puise dans les commentaires des "jeunettes" souvent très sensés, de quoi ne pas vieillir trop vite et être en phase avec mes filles.

  • #79 La Cuiller En Bois le 23 janvier 2007 à 12 h 54 min

    Funambuline, je n’ai pas vu cette annonce ! je crois que j’aurai réagi comme toi.

    Si effectivement ce n’est réduit quà cela, il y a de quoi bondir !

    ;-)

  • #80 Lilo le 23 janvier 2007 à 13 h 05 min

    Fanchette, celle qui achète les magazines quand elle déprime c’est moi. ;-)

    Sophie je crois qu’on toutes du mal à se faire comprendre vu la façon dont ce sujet nous touche toutes d’une façon assez violente j’ai l’impression.
    Je suis vraiment désolée que ce que j’ai dit ai pu te blesser avec mes vieilles aigries, parce que ça ne s’adressait justement à personne ici.
    Mais aux femmes qui congédient d’une remarque les femmes se "plaignant" d’être ramenées à un objet sexuel par les hommes, tout simplement parce qu’elles, ne le sont plus (souvent à cause de leur âge). C’est très triste et ça me fait toujours pleurer ce genre de remarques et d’incompréhension (surtout que c’est souvent les même femmes qui se plaignaient de la même chose quand elles étaient jeunes).
    Je n’ai ressenti cette condescendance dans aucun des commentaires, donc bêtement, je me suis dit qu’aucune ne pourrait se sentir visée. J’avais visiblement tord.
    Je suis vraiment désolée.

    Il n’en reste que je soutiens tout de même que ce besoin de plaire aux hommes est, à mon avis, proportionnellement inverse à si une femme leur plaît naturellement sans faire aucun efforts (et peut donc parfois chercher à fuir cette séduction, mais au final, on ne fuit pas quelque chose qui n’est pas volontaire, et surtout, on ne peux rien à ce que les autres pensent, et si un mec a décidé que dans son esprit, une femme se fait belle pour lui, rien ne l’en fera changer d’avis).

  • #81 kabibi le 23 janvier 2007 à 13 h 10 min

    Bon, alors, je vais probablement m’attirer les foudres de la plupart d’entre vous.
    Je ne vais pas parler de plaire aux hommes ou pas, je n’ai pas pu lire tous les commentaires…

    Je vais parler de "Felicitations les femmes, vous avez eu des enfants…"
    Arretons de prendre tout mal! ca ne veut pas forcement dire "bravo les pondeuses"

    De nos jours, une femme peut maitriser sa "fecondite", avec la pillulle, c’est la plus grande revolution du 20 eme siecle a mon sens (en passant, merci les féministes qui ne sont pas de vieilles moches aigries et mal baisées, mais des femmes très courageuses dont nous ferions parfois bien de prendre de la graine)

    Aujourd’hui, la vie est faite de telle sorte que si moi, je veux avoir un enfant:
    1) il faudrait que j’en ai envie, et que j’arrete de prendre la pillule.
    2) c’est moi qui vais le porter 9 mois. Une grossesse, ce n’ets pas rien.
    3) si je veux l’elever convenablement, à mon sens, il va falloir que mon mari ou moi arrêtions de travailler un certain temps. Comme c’est lui qui gagne le plus, ça va forcément être moi. Ca va me demander plein de sacrifices personnels et professionnels (ben oui, mine de rien, ma carrière, c’est important pour moi) . Peut-etre que monj époux fera des sacrifices, mais moins. On a beau causer d’égalité des sexes, de revendiquer tout ce qu’on voudra, des qu’il s’agit d’enfants, la plupart du temps le role de parent "principal", si j’ose dire, pendant les premières années est assumé par la mère. Il ya bien sûr des exceptions. Mais ça reste rare…

    Personnellement, je pense que ça demande une bonne part d’abnégation, et un certain courage.

    Alors franchement, j’estime qu’à ce prix là, on peut me féliciter, et honnêtement, je ne pense pas que ça enlève quoi que ce soit au père de mon enfant de ne pas recevoir de félicitations, pour le coup.

  • #82 lyqa le 23 janvier 2007 à 13 h 14 min

    Heu… je crois que moi non plus, je ne me suis pas bien faite comprendre lorsque je parlais de l’annonce du taux de fécondité.
    Je vais essayer (rapidement Hélène, c’est vrai qu’on déborde un peu du sujet…!) de m’expliquer plus clairement :

    Lorsque j’emploie le terme de pondeuses, j’y mets des guillemets, c’est juste une interprétation, caricaturale certes (mais j’avais prévenu !) de ce que j’ai ressenti.

    J’ai aussi précisé que j’ai moi-même 2 enfants, faut-il dire aussi que je me sens tout à fait bien dans mon rôle de mère ? Il ne s’agit donc vraiment pas d’intolérance vis-à-vis des autres mères.

    Simplement, comme l’a dit Funambuline, je n’ai pas vraiment aimé cette façon de féliciter les femmes françaises qui font des enfants, pour le bien du pays. Peut-être effectivement est-ce une bonne nouvelle, mais restons vigilantes : qu’on félicite les femmes parce qu’elles sont – bonnes – mères, très bien ! Mais il ne faudrait surtout pas oublier que nous sommes capables de bien d’autres choses, entrepreneuses (ça se dit ??..), créatrices, ou autre… Et pas que des poupées gonflables servant à attirer le Mâle !! (heu…voilà, je suis à peu près retombée sur le sujet, là, non ??!)

  • #83 minette le 23 janvier 2007 à 13 h 23 min

    Pas lu les 80 commentaires qui précèdent, j’avoue… Juste une question Hélène : c’est pour quand, sur ton blog, une rubrique : "C’est tellement INTELLIGENT un homme parfois" ?
    Car, hum, c’est l’âme de Zizou qui, bien sûr, te fait frémir ?

  • #84 Kilis Sex Symbol le 23 janvier 2007 à 13 h 25 min

    Pas d’accord Lilo

    Je suis une jolie fille, à la base. Et je suis ultraféminine, souvent maquillée, et souvent sexy. Même si je n’ai personne à voir. Parce que je me trouve jolie comme ça (même si je me trouve jolie en tenue sportswear et les cheveux attachés, ça ne donne pas pareil, faut dire).

    Ce qui ne m’empêche pas d’aller à un RDV galant pas coiffée, juste maquillée et au saut du lit, parce que c’est comme ça et pas autrement.
    (oui, c’est ça ou je suis encore plus en retard…mais je progresse, la dessus)

    Je suis séduisante, je le montre, j’assume.

    Pour autant, si un mec me prend pour une *censuré*, disons fille de moeurs légères, ça peut très très mal se passer. Quelques humanoides en ont fait l’expérience récemment (et ont réalisé qu’on peut être un sex symbol ET avoir l’esprit vif, ils ont pas perdu leur journée).

    Je ne crois pas que le désir de séduction soit lié à l’apparence physique initiale, mais plutot à la confiance en soi. Je sais que j’ai une personnalité dérangeante, donc c’est mon physique qui déclenche les contacts (après, il faut bien trouver de quoi parler, hein).

    Le jour où je serai laide, d’être poursuivie par des hordes d’hommes en rut ne me dérangera pas plus que ça ;-))

    Une chose que je trouve très vraie : je fais des milliers de fois plus d’efforts pour plaire à mes copines qu’à des hommes. J’étais méga stressée à l’idée de rencontrer la grande prêtresse et j’avais soigné mon apparence (même que j’y avais passé un moment lol), bien moins que quand j’ai rencontré Christophinou (j’avais à peu près la même tête qu’en allant bosser). Pourtant, tout mon entourage a soutenu le contraire. Erreur d’interprétation?

    Il y a une idée reçue tenace comme quoi quand une fille "s’arrange" (rien que le mot est à hurler) c’est forcément pour draguer :-)

    Je me suis réellement demandé s’il fallait que je change d’orientation sexuelle pour qu’on arrête de croire que j’essaie de séduire tout individu mâââle à 10 kms à la ronde :-D

  • #85 lili le 23 janvier 2007 à 13 h 25 min

    J’avoue que j’ai sursauté aux vieilles aigries de Lilo, moi aussi. Et pareillement décidé d’aller voir ailleurs si le fond de l’air est plus clément.
    Je me suis dit juste après que j’avais dû mal comprendre, que j’interprétais de travers et qu’au deuxième ras bord, il devait s’agir d’autre chose. Qu’elle parlait sans doute, avec maladresse, d’autres gens que les quinquagénaires et plus d’ici.

    Mais ça m’est plus facile de le supposer parce que j’ai rencontré Lilo qui m’a parue douce, intelligente et aimable.

  • #86 minette le 23 janvier 2007 à 13 h 28 min

    @ funambuline (j’ai lu quelques commentaires, quand même) : c’est toi qui es à côté de la plaque, non ? Christine Boutin qui encense les mères, c’est pas nouveau, ça t’étonne tant que ça ? ! Tu es au courant que, pour la même raison, elle kiffe pas trop-trop les homos ?!! Et, ahem, tu sais que Le Pen n’aime pas les étrangers (siiii, je te juuure).

  • #87 funambuline le 23 janvier 2007 à 13 h 31 min

    @ minette: merci pour ton ton, si agréable, vraiment!
    De plus, excuse-moi de ne pas être une spécialiste de la politique française, je suis suisse. Je ne voulais pas parler de la députée dont je me contrefiche complétement, mais de l’annonce en elle-même.

  • #88 funambuline le 23 janvier 2007 à 13 h 33 min

    @minette: d’abord, merci pour ton ton, si agréable!
    Et pardon de ne pas être une spécialiste de la politique française: je suis suisse. Je m’en contrefiche complétement de cette députée et non, je ne connais pas son parcours ni ses anciennes déclarations politiques. Je ne parlais que de celle-là, de rien d’autre.

  • #89 Millie le 23 janvier 2007 à 13 h 35 min

    kabibi, je n’ai que 24 ans, et pourtant, je me demande si la pilule est une si grande invention que ça (hurlez pas, je m’explique!!): ce qui est une grande avancée, c’est le fait que les femmes/couples puissent choisir le moment et le nombre d’enfants qu’ils désirent. Concernant la pilule, je ne crois pas que mettre les femmes sous hormones de synthèse une grande partir de leur vie sans leur dire quels sont les risques de ce traitement médical (car s’en est un), c’est inadmissible.

    J’ai arrêté ma pilule depuis près d’un an, c’est mon chéri qui met un capuchon (méthode qui nous convient à tous les deux). Je ne sais pas vous, mais moi personne (gynécos compris) ne m’a jamais parlé clairement des effets secondaires de la pilule (risque d’accident cardio vasculaire qui explose entres autres). Bref, du jour ou je l’ai appris, j’ai commencé à réfléchir à tout ça.

    La contraception, c’est fantastique, mais à ce niveau là, le degré d’information des femmes en France est déplorable, on ne leur laisse pas vraiment le choix, on colle la pilule à tout le monde (comme tout médicament, ça ne convient pas à tout le monde). Et quand t’es ado, un peu plus d’info ferait bcp bcp de bien.
    Et la pilule, ça déresponsabilise les mecs.
    Encore une fois, c’est la femme qui doit assumer les conséquences de la contraception, et surtout les risques (certes rares, mais tout de même) de sa fécondité.

    Je ne suis absolument pas anti pilule, je pense vraiment que ça a fait du bien, car ça a permis une une génération de femmes de gagner en liberté, mais je trouve qu’on voit de plus en plus de dérives actuellement… La contraception devrait être un choix de couple (quand couple il y a bien évidemment, et pas seulement de la femme comme c’est souvent le cas…).

    Sinon, je suis totalement d’accord avec Gloria, ne tapez pas sur les femmes qui souhaitent avoir tout plein d’enfants, cette attitude est aussi moche que celles qui tapent sur celles qui n’en veulent pas. On peut être une femme moderne, et vouloir tout plein d’enfants.
    Et concernant la fécondité des françaises, je n’apprécie pas vraiment le mépris qui se cache dans le mot "pondeuses", surtout de la part des femmes. On peut ne pas être d’accord avec le tapage qu’on fait de ce chiffre sans considérer que les femmes qui font des enfants sont des abruties qui ne font que "pondre des momes". Je sais, je suis énervée, mais bon…

    Dernier point, concernant C. Boutin, il faut quand même savoir que c’est une bonne vieille catho extrêmiste de derrière les fagôts, qui est anti-avortement entre autres. Alors rien de ce qu’elle peut dire ne m’atteint…Pas de quoi polémiquer à mon sens…

  • #90 pomme le 23 janvier 2007 à 13 h 41 min

    Le sujet est vaste… sur le fond, je suis bien sûr totalement d’accord avec toi Hélène.

    Ca m’inspire beaucoup de réflexions… d’abord, et pas mal de monde l’a déjà fait remarquer, les magazines féminins mettent en avant cette attitude parce qu’elle fait vendre, et parce qu’elle attire les annonceurs. Je ne suis pas certaine que la majorité des femmes prennent ça au pied de la lettre… même si certains magazines, comme Elle ou Marie-Claire, ont été des précurseurs en matière de féminisme, je trouve qu’aujourd’hui ils ne sont absolument plus le reflet de la femme moderne. Ils ne servent plus qu’à montrer des gens célèbres, en insinuant que si on ne fait pas comme eux on est une moins que rien. Il nous faut absolument des MODELES. J’ai l’impression que ce besoin devient de plus en plus prégnant, et personnellement j’ai énormément de mal à comprendre. Pourquoi ne pourrait-on pas tout simplement être soi-même, sans aucun autre référent ? Pourquoi faudrait-il avoir la même attitude, le même look, les mêmes désirs que Pouffy Hilton et cie ? Moi je n’ai pas envie de me plie en douze (voire plus ;-)) pour rentrer dans ce genre de cases, et je crois qu’on est très nombreuses dans ce cas. Mais la presse féminine continue parce que jusqu’à présent les chiffres de vente ne baissent pas, à mon avis c’est aussi simple que ça.

    Ce qui me dérange également dans le fait de vouloir plaire à tout prix aux hommes, c’est de le faire dans un but précis. Qui peut croire qu’on séduira un homme (un vrai je veux dire, un mec bien quoi, pas le genre de type qui trouve Pouffy Hilton formidable ;-)) à coups de Wonderbra, de rouge à lèvre et de mini-jupe ? Et quand même on y arriverait, il y a bien un moment où ledit bonhomme se rendrait compte qu’on a un cerveau, et là, ce serait le drame ! Le calcul en matière de séduction, c’est du flan. Ca n’existe pas. Mais comme on vit dans une société hyper utilitariste, qui nous fait croire qu’il faut tout rentabiliser, y compris nous-mêmes, on l’oublie. Alors on accepte de se formater, comme un baril de lessive, pour séduire le consommateur. Qui pourtant, serait peut-être plus intéressé qu’on ne le croit par notre âme, comme tu le dis si justement, Hélène. Le féminisme c’est aussi ça : pas besoin de se poser en victime, il faut avant tout éviter de tendre le bâton pour se faire battre. Il faut être responsable, ce qui n’empêche absolument pas de vouloir être jolie et pimpante, pour le simple plaisir de se plaire à SOI.

    Ce qu’on a de plus précieux, c’est soi-même. Sur ce, je m’en vais comme une reine ;-)))

  • #91 Clyne le 23 janvier 2007 à 13 h 44 min

    Je comprends ton point de vue Hélène et je m’attarde rarement sur la presse féminine dont les titres ne regorgent que de conseils pour plaire. Je lui préfère une presse féminine qui prône l’épanouissement personnel dans laquelle je classe justement des magazines comme Biba et Marie-Claire que je trouve plutôt féministes et qui sont du genre à donner des conseils pour se sentir bien dans ses baskets.

    Néanmoins, ca ne me dérange pas qu’on me donne des conseils pour plaire, ca peut même s’avérer parfois utile… Ce qui m’ennuie c’est que souvent il s’agit de choses qui ne me paraissent pas naturelles comme se tenir comme ci ou comme ca, dire ou porter telle ou telle chose…
    Moi j’essaie de rester moi-même (d’ailleurs quand j’essaie de me retenir de sortir une connerie ca se voit tout de suite que je ne suis pas moi :P ) avec ma (trop) grande bouche parfois et qui m’aime me suive!

    Après, il faut reconnaître que nous sommes conditionnées dès toutes petites, cependant, en voyant les jeunes femmes de mon entourage (c’est à dire de mon âge! (23 ans) ), je ne retrouve pas cette obsession de plaire aux hommes. Nous voulons avant tout nous plaire à nous même. Alors même si l’on peut penser que la problématique d’une certaine presse féminine est d’expliquer à ses lectrices comment plaire aux hommes, je pense malgré tout que les conséquences du féminisme sont bien présentes chez les jeunes femmes d’aujourd’hui qui ne se laissent plus amadouer par ce genre d’argument.

  • #92 Kilis Sex Symbol le 23 janvier 2007 à 13 h 45 min

    A propos de Mme BOUTIN…Je trouve ça facile de taper sur elle. Elle ne fait que représenter une partie de l’opinion, la même qu’on cotoie à son boulot, dans les églises, dans les commerces, et qu’on ne trouve pas tant que ça à gerber quand on l’a à sa table.

    Je me souviens l’avoir vue pleurer, à la télé, à cause d’une attaque particulièrement virulente de G. Miller, qui n’était pas obligé d’être aussi désagréable non plus, j’ai eu beaucoup de peine pour elle.

    Elle a ses prises de position, elle a le droit, on n’est pas forcé d’être d’accord avec (je ne m’en prive pas, d’ailleurs :-) alors qu’avec Hélène…ok, je sors :-D), on n’est pas encore une dictature.

    A ce jour elle n’a pas demandé d’envoyer qui que ce soit dans des camps de concentration ou autres réjouissances du même tonneau.

    Quant à être pour ou contre l’avortement, tant que la loi l’autorise, on dit bien ce qu’on veut. Je suis pour la peine de mort, mais je refuse qu’on modifie la loi en ce sens. Il y a un pas de ses propres convictions à ce qu’il y a de mieux pour une nation.

    Tout ça pour dire, pas besoin de lui cracher au visage. Elle n’est pas plus extrémiste que Besancenot, qui bizarrement a un capital sympathie remarquablement plus élevé. Mieux vaut être prolo que catho, c’est plus dans l’air du temps?

  • #93 pomme le 23 janvier 2007 à 13 h 49 min

    J’ai oublié quelque chose : Lilo est effectivement une jeune femme délicieuse et intelligente, il est impossible qu’elle ait voulu blesser qui que ce soit ici, ça ne peut être qu’un malentendu. Sois pas triste Sophie L.L !!!

    Et sinon, je vais faire un peu comme chez moi : je crois qu’on devrait éviter de se lancer dans un débat politique…

  • #94 Mamzelle Marion le 23 janvier 2007 à 13 h 50 min

    Merci Hélène pour cette note !

    L’image de la femme donnée dans ces magazines est tout simplement honteuse. Non seulement la femme est réduit a un pur objet decoratif dont les seules utilités seraient de séduire et de procréer mais en plus toutes ces revues ne cessent de refiler des tonnes de complexes a leur lectrices. Je me suis toujours sentie anormale et moche après chaque lecture parce que je remplissais pas LEURS condition de la femme (esclave?) accomplie…donc j’ai arreté, je prefere voir les gens que j’aime et lire des blogs feminins tenues par des vraies filles avec du coeur et un cerveau !

  • #95 La Cuiller En Bois le 23 janvier 2007 à 13 h 50 min

    Oui Pomme …

    Quand les femmes parlent politique, ca plait pas aux hommes !!!!

    JE RIGOLE !!!!

  • #96 pomme le 23 janvier 2007 à 13 h 53 min

    Gloria ;-)))))

    Mais c’est une blague sans en être une, c’est vrai qu’ils aiment pas trop ça non ? ;-)

  • #97 lyqa le 23 janvier 2007 à 13 h 55 min

    Sur la fécondité des françaises, je crois qu’on s’emporte un peu, non ?

    Je pense que personne ici n’a exprimé de mépris pour les femmes souhaitant avoir des enfants, pas plus que pour celles n’en souhaitant pas. J’ai lancé cette anecdote et employé le terme de "pondeuse" (toujours avec des guillemets !!) et je suis vraiment désolée que ça suscite ces réactions. Loin de moi l’idée de "taper" sur les mères ni de penser qu’elles sont des "abruties"… Quand même… Qui, ici, pourrait dire des horreurs pareilles ?

    Désolée que ça tourne à la polémique sur ce "hors-sujet", je ne le ferais plus…je sors ?

  • #98 Millie le 23 janvier 2007 à 13 h 55 min

    Kilis, certes elle ne fait que représenter une partie de l’opinion, mais à ce moment là, tout le monde ne fait que représenter une partie de l’opinion… les personnes qui écrivent les magzines féminins aussi par exemple…
    A ce compte là, on ne peut rien dire.
    Concernant l’avortement, je ne comprend pas qu’on puisse être contre, car il s’agit quasiment que de personnes en détresse. A mon sens, l’immense majorité des femmes qui avortent font ce geste car elles n’ont pas le choix, au vu de leur situation. C’est souvent une grande souffrance pour elles. C’est une décision qui ne regarde que les gens qui y sont confrontés, ça ne regarde pas les autres.
    Qu’on dise qu"on souhaite faire tout ce qu’on peut pour donner une situation acceptable aux femmes pour qu’elles puissent poursuivre une grossesse, je suis d’accord, mais qu’on montre de doigt les femmes qui avortent, c’est inacceptable.

    Sans parler bien sur de sa position sur l’homosexualité.

    Donc non, je ne place pas Mme Boutin sur le meme plan que M. Besancenot, désolée.

    Et je ne crois pas spécialement lui cracher dessus. Je la respecte en tant que personne, mais je suis révoltée par ses idées, qui font à mon sens du mal à certaines personnes, même si elle ne les envoie pas dans des camps de concentration…

  • #99 Kilis Sex Symbol le 23 janvier 2007 à 13 h 55 min

    Ah bon, ils aiment pas ça? Ca tombe bien, ils savent pas en parler non plus :-D

  • #100 Emmanuelle H. le 23 janvier 2007 à 13 h 57 min

    l’épilation en forme de coeur ???? je connaissais pas !!!!
    Et ça fait longtemps que ça se pratique ? et dis moi, à moi qui suis une mère de famille ringarde et procinciale….c’est vraiment tendance ????
    ça doit faire mal, c’tte histoire….

  • #101 Kilis Sex Symbol le 23 janvier 2007 à 14 h 00 min

    Euh, non, Millie, pas tout à fait. Certains font de la manipulation mentale. D’autres surfent sur des tendances à la mode. D’autres se font passer pour ce qu’ils ne sont pas. Et beaucoup ne représentent absolument personne à force de baisser leur pantalon à tout va.

    (là encore pas de délation)

    Concernant l’avortement, c’est ton choix, d’autres en font des différents, l’important c’est que ce soit autorisé. Personnellement, je n’y aurai pas recours, je préfère faire en sorte qu’il soit adopté. Mais je n’empêcherai personne de le faire, et à moins que la dame en question ne s’enchaine aux portes de toutes les cliniques, maternités et hopitaux de ce pays (en même temps ;-)), elle non plus.

    Comme on dit chez moi, des mots aux actes…

    Quand au monsieur révolutionnaire; son discours est certes mieux accepté en France, mais il n’en est pas moins violent et extrémiste. Mais là, je vais suivre Pomme, pas de politique, et ce n’est même pas une femme, donc il est hors sujet.

  • #102 Fanchette le 23 janvier 2007 à 14 h 01 min

    Hey Hélène ça va encore plus loin, y’a aussi dans ces journaux de très intéressants articles : "Faire bonne impression à ses parents", "se faire adopter par sa tribu" (le n° actuellement constultable dans mes toilettes comporte un très affligeant papier sur ce sujet, veux-tu que j’aille vérifier si c’est Biba ou Cosmo ? ouai, je sais je les achète quand même, pour le pouvoir comique on va dire) – sous-entendu bien sûr, sa tribu et ses parents à lui. Donc faut plaire à son homme et à l’environnement de son homme.
    Question : si on ne plait pas au dentiste de son nouvel amant, est-ce grave ?

  • #103 marion le 23 janvier 2007 à 14 h 02 min

    bah je sais pas, peut être qu’on est quelques unes à ne pas être capables de rester seules (je dis "on" parceque j’imagine qu’on est plus que deux à être concernées, sinon les mags féminins sont dans la merde vu que je ne les achète pas :D)
    Enfin moi j’avoue que j’ai besoin de me sentir aimée pour exister, et pas seulement par mes ami(e)s et ma famille. J’ai besoin de me sentir belle dans les yeux de qq’un que j’aime pour être vivante.
    C’est peut être stupide mais je ne m’auto-suffis pas.
    ok, ce n’est pas une raison pour polluer nos lectures de trucs dans le genre, ça par contre je ne cautionne pas, mais si ça fait vendre c’est qu’il y a peut être une demande (qui ensuite engendre une demande encore plus forte, je ne sais pas).
    Et puis s’il y a un côté qui peut être tout de même positif, même si on ne devrait pas avoir besoin de le dire, c’est que répéter à une fille qui se trouve trop ronde "séduire en faisant un 42 c’est possible", et qu’elle finisse par y croire vraiment, c’est toujours ça de gagné.
    Tout en répétant bien sûr que ça devrait être naturel, qu’on ne devrait pas avoir besoin de faire des articles là dessus.
    Mais bon, c’est juste ma petite opinion :)

  • #104 lyqa le 23 janvier 2007 à 14 h 02 min

    …j’aime beaucoup le "Pouffy Hilton" de Pomme !! Il y a un copyright ou je peux le réutiliser ??

  • #105 La Cuiller En Bois le 23 janvier 2007 à 14 h 04 min

    Pomme, bien sur que c’est vrai.

    Le "je rigole" était pour ne pas lancer la discussion là-dessus … lol

    Lyqa, je pense aussi qu’ici la tolérance et l’acceptation de soi est la règle (sinon on ne s’éternierait pas …) mais chacune ayant reçu son lot de "critiques" extérieures au blog, cela fait du bien de faire des mises au point quelque part … :-)

    Sinon le sujet c’était quoi ?

    A oui, "plaire aux hommes"

    Et … si tous ces articles … finalement … étaient fait pour celles qui ont sacrément envie de plaire aux hommes ?

    ;-))))

  • #106 Fanchette le 23 janvier 2007 à 14 h 05 min

    Emmanuelle H moi aussi l’épilation en forme de cœur, je ne soupçonnais pas l’existence !!
    Nan mais dites moi, ça doit les faire exploser de rire les mecs de découvrir ça non ? Bon allez, qui a testé ? Qui peut témoigner ? Vous pouvez déposer votre témoignage sous forme anonyme les filles. J’arrive pas à y croire…

  • #107 funambuline le 23 janvier 2007 à 14 h 07 min

    @minette: tout d’abord, merci pour ton ton, si agréable, vraiment!
    Ensuite, toutes mes plus plates excuses de ne pas être une spécialiste de la politique française, je suis Suisse!!! De plus, je m’en contrefiche de cette députée, je parlais juste de cette déclaration-là.

    Ce blog n’est pas un blog politique, et je suis navrée que ma reflexion ait fait dérivé gravement la discution, ce n’était pas le but.

    Et le pouffy Hilton est fabuleux, effectivement.

  • #108 pomme le 23 janvier 2007 à 14 h 09 min

    Lyqa : je ne pense pas être la seule à le dire en fait, donc pas de copyright ;-) Mais merci d’avoir demandé !

  • #109 Emmanuelle H. le 23 janvier 2007 à 14 h 10 min

    c’est vrai : les hommes se bidonnent quand ils lisent nos revues….en revanche, moi, la Vie de la moto, ben….ça me fait pas rire ! et les revues pour mec, bof, je ne les trouve pas très évoluées, très cantonnées dans les stéréotypes….

  • #110 dola le 23 janvier 2007 à 14 h 11 min

    ARGGH, la connexion a planté et mon commentaire s’est évanoui dans le limbes de Web.

    Bon du coup je vais faire plus court parce qu’à près mes collègues vont m’attendre.
    Je pense qu’une part du problème vient que beaucoup de femmes pensent qu’un homme pense en dessous de la ceinture, que c’est impossible d’avoir une amitié avec un homme sauf s’il est gay ( bonjour la discrimination).
    Pour ma part j’ai beaucoup d’amis masculins et franchement cela ne m’est jamais venu à l’idée de coucher avec eux. Ils ont leur vie sentimales, sexuelle etc et j’ai la mienne. On a plein de choses à se dire, des souvenirs ensemble etc. ce sont des êtres humains aussi avec leurs doutes, leurs rêves, leurs peines…
    Alors qui instaure un rapport de séduction est-ce vraiment eux les responsables, oui parfois mais pas toujours…Les comportements ne sont pas dictées par les mag féminins ou autres, ceux-ci ne sont que le reflet des préoccupations…

  • #111 kabibi le 23 janvier 2007 à 14 h 11 min

    Millie > j’ai probablement dû paraître un peu péremptoire, je ne conteste pas tes propos sur la pilule et son aspect médical : je ne connais pas le sujet. Au risque de t’étonner, je ne prends pas la pillule, je fais comme toi (à chaque pillule que j’ai essayée, j’ai fait une crise de déprime : apparemment, je suis trop sensible aux hormones)
    Mais je ne peux pas m’empêcher de penser que la pilule a au moins permis à des millions de femmes de faire l’amour sans angoisser, sans penser à l’avortement.
    Elle a introduit un dialogue, la possibilité de dire non, et une certaine maitrise : la femme a enfin eu la possiblité de ne plus "subir" ses grossesses.
    Il faut quand même bien garder en mémoire qu’il ya 50 ans, ça n’existait pas, et que les femmes avortaient illegalement, à tour de bras, dans des conditions hygiéniques parfois lamentables. Ce qui nous paraît aujourd’hui évident, nous l’avons parce qu’une poignée de femmes de l’âge de nos mères et de nos grand-mères se sont battues.
    (à l’époque je crois même qu’un politique avait dit que les bourgeoises allaient desormais copuler commes des chiennes dans la rue).

    C’est surtout ça que j’avais envie de dire (à propos de la pillule, hein… parce qu’à la base, je voulais dire que même si je ne suis pas particulièrement copine avec madame Boutin, il était compréhensible que les femmes soient félicitées…)

  • #112 Simone le 23 janvier 2007 à 14 h 12 min

    Bonjour !
    moi je sais que quand j’essaie de bien m’habiller, voire même de me coiffer à peu près, et bien je me cherche, j’essaie un peu de voir qui je suis, j’essaie d’être moi.
    Et j’ai bien l’impression qu’il faut du temps pour se trouver et être bien avec soi-même. Au collège, au lycée on s’habille pour les autres, mais après on veut montrer qui on est par l’extérieur. Alors moi j’essaie de ne point m’en laisser imposé par les magazines, et je cherche avec plaisir ce qui me plait à moi !

  • #113 Kilis Sex Symbol le 23 janvier 2007 à 14 h 12 min

    Emmanuelle H : Tu as lu Men’s Health et FHM? Perso ça me fait hurler de rire. Je ne croyais pas que les mecs seraient capables d’avoir des magazines féminins rien que pour eux!

    A bien réfléchir, je préfère encore que Chéri lise PC Soluce (men’s health lui file des boutons ;-))

  • #114 Clyne le 23 janvier 2007 à 14 h 12 min

    Ca fait un petit bout de temps en effet que l’épilation en forme de coeur est tendance ;)
    On peut même teindre ledit coeur en rose!!
    (perso je me suis dit qu’un jour je tenterai pour le fun :P )

  • #115 Fanchette le 23 janvier 2007 à 14 h 13 min

    Ah non, y’a erreur, Emmanuelle H ;-), je m’interroge sur la réaction des mecs qui découvrent l’épilation en forme de cœur… pas à ceux qui lisent les mag féminins !!

  • #116 kabibi le 23 janvier 2007 à 14 h 16 min

    Et pardon pour le Hors Sujet… :)

  • #117 Hélène le 23 janvier 2007 à 16 h 21 min

    Il n’y a pas de problème à s’éloigner du sujet lyqa, tant qu’on le fait comme tu le fais, avec courtoisie et respect.

    Tu n’as sans doute pas tort Fanchette ; je savais que j’étais très sûre de moi, je ne rélisais pas que j’avais été, et que j’étais toujours, très aimée. Merci ;-)

    funambuline si c’est Christine Boutin qui fait ce genre d’annonce, ça ne m’étonne pas, c’est pas un modèle de progressisme ;-))
    Et personnellement je ne la respecte pas, parce que je ne respecte pas les gens rétrogrades, flippés et coincés dans des certituse hors d’âge.

    La droite rétrograde a toujours tenté de ramener les femmes à la maison, devant leurs fourneaux et à s’occuper des enfants, c’est pas nouveau (ce sotn eux qui ont égulièrement des idées de "salaire maternel")…

    kabibi ce qui me choque dans cette annonce c’est que seules les femme sont félicitées d’avoir fait des enfants, alors que bon, moi je veux bien qu’une fois tous les 2000 ans elles arrivent à faire ça toutes seules, mais les mecs sont maldatroitement tenus à l’écart de ce qui devrait être une vraie préoccupation de couple, et non une revendication féminine.
    A part ça en effet, on peut ête jolie, jeune etc.., et féministe, j’en suis la preuve vivante ;-)

    Minette je ne vois pas tellement le rapport avec Zizou : on lui a demandé, à lui et aux autres mecs, d’être beaux avant tout pour plaire aux femmes, sinon leur vie sera foutue ? ;-)

    Kilis moi aussi je me pomponne dis fois plus quand je vais voir une amie que quand je vais voir un mec, évidemment. Les files voient les efforts qu’on fait, dans les détails, ça vaut le coup de se fatiguer un peu ;-)

    Millie il est bien connu que la pilule augement les risques cardio-vasculaiers, c’est pour ça qu’elle est formellement déconseillée aux fumeuses, et dans le cas de certains terrains médicaux. Mio on me l’a toujours dit, si ça n’est pas ton cas, il faut changer de gynéco ;-)

    pomme ton commentaire est magnifique et d’une justesse absolue, comme toujours. Merci.

    Clyne c’est en effet ce que je pressentais : le rapport à la séduction n’est pas le même selon les générations. Ouf, on avance, quand même ! ;-)

    Je re-précise, s’il est besoin, que je n’imagine pas une seule seconde Lilo dire des méchancetés en visant des lectrices de ce blog. Vraiment, la connaissant, je n’y crois pas une seconde. C’est pour ça que je n’ai pas relevé son premier commentaire.

    Merci Mamzelle Marion ;-)

    Quelle horreur Fanchetet, plaire aux parents de son homme ? Ben il manquerait plus que ça, quelle angoisse, la famille de l’autre ;-))

    marion je ne suis pas d’accord avec toi (sans compter que 42, c’est vraiment une taille de petite joueuse, tu aurais au moins pu aller jusqu’au 48 ;-)) : on ne devrait pas dire aux femmes "séduire en 42 c’est possible", mais "s’aimer soi-même en 42 c’est possible".
    Parce que séduire en 42, c’est facile, s’aimer soi-même c’est une autre paire de manches (si on ne s’aime pas soi-même on a besion de séduire plus, d’ailleurs, y’a pas de mystère).

    Moi aussi j’adore le Pouffy Hilton de Pomme, c’est grandiose ;-)

    dola ce n’est pas faux ce que tu dis, et on en revient toujours à l’oeuf et la poule : sont-ce les magazines qui instaurent la pensée sociale, ou la pensée sociale qui influe sur la ligne des magazines ? Ca dépend, je pense (oui je sais, aucun intérêt cette phrase ;-)).

    Simone ton commentaire fait plaisir et ton attitude vis-à-vis de toi-même me paraît très saine.

    Maref bienvenue à toi ! ;-)

    capucine comme je l’ai dit dans mon billet, j’adore Elle, et Cosmo et Biba, pour plein d’autres sujets, et je n’arrêterai pas de les acheter pour ces articles débiles sur la séducton primaire ;-) Mais ça fait du bien de pouvoir crier un coup de temps en temps ;-)

  • #118 pomme le 23 janvier 2007 à 14 h 23 min

    Marion, je comprends très bien qu’on ait envie de plaire, y compris à un homme, parce que ça arrive, avec quelqu’un qu’on aime, c’est tellement gratifiant ! Mais il vaut mieux que cette envie de plaire vienne du coeur, parce que si ça devient une attitude, une "pose", c’est autre chose…

    Mais je suis certaine que ça n’est pas ton cas ! Et vu la lecture que tu m’as faite, un certain soir, des magazines féminins, je mesure très bien la distance que tu as par rapport à eux ;-))))

  • #119 lyqa le 23 janvier 2007 à 14 h 28 min

    J’aime bien le commentaire de Simone : soigner l’extérieur pour montrer qu’on est aussi bien à l’intérieur… On revient à l’idée de se contenter soi-même en premier lieu. Les autres, et les hommes en particuliers, ne devraient pas être plus qu’un miroir non déformant. Mais nous ne sommes malheureusement pas toutes armées de la même manière (question de confiance en soi, c’est vrai) pour en être suffisament détachées… Pouffy Hilton est-elle à l’intérieur comme ce qu’elle montre ? (umpfff…ça fait peur…).

  • #120 Hélène le 23 janvier 2007 à 17 h 04 min

    Je veux bien croire qu’aux Etas Unis – et pire encore, à New York – ça doit être l’épouvante, Krazy Kitty !
    Et je te souhaite la bienvenue ;-)

  • #121 Annabel le 23 janvier 2007 à 15 h 07 min

    Tout à fait!A croire que nous ne sommes que des gourdes qui ne pensons qu’aux hommes,et au moyen de les séduire.
    Et malheureusement les magazines féminins ne sont pas les seuls à le croire:certains hommes dans la rue,qui nous traitent plus comme des chiennes que comme des femmes,semblent aussi penser que notre unique but est de chercher à avoir une relation sexuelle avec eux.

  • #122 Hélène le 23 janvier 2007 à 17 h 25 min

    Ah tu pourrais être copine avec del4yo Krazy Kitty, elle est dans le même coin ;-)
    Des trophées wives ?? Seigneur, c’est encore pire que ce que je croyais…

  • #123 Maref le 23 janvier 2007 à 15 h 33 min

    Je suis tout à fait d’accord. 5000 ans de civilisation pour en arriver là. C’est lamentable.

  • #124 capucine le 23 janvier 2007 à 16 h 07 min

    Hélène,
    Et bien moi il me semble qu’il n’y a rien de plus récationnaire que Elle comme magazine féminin. Je lis Marie Claire et je trouve leurs sujets plus intelligents et féministes eux, la plupart du temps. La femme n’y est pas réduite à un objet sexuel, une sorte de bécasse qui ne pense qu’à plaire aux mâles en général.
    La meilleure réponse à leur donner : ne plus acheter ce mag.

  • #125 Hélène le 23 janvier 2007 à 18 h 40 min

    Ce n’est pas l’humanité et l’incompréhension que je ne respecte pas Kilis, c’est la bêtise.
    Quant à l’avortement, euhh, c’est pas un autre jour qu’on en parlait ? Je dis ça gentiment hein, mais je ne vois pas le rapport avec la séduction et les magazines féminins.

    RoboTux il y a principalement des femmes parmi les journalistes des magazines féminins.

  • #126 Starlite le 23 janvier 2007 à 16 h 40 min

    Ces magazines, contentons-nous de le lire avec distance, ils apportent une note "glamouresque" à notre quotidien, à l’instar des blogs, mais ce n’est pas pour cela qu’on va en faire une règle de vie. Alors du recul les filles.

  • #127 Lilo le 23 janvier 2007 à 16 h 52 min

    Aie aie aie.
    Je crois qu’il faut que je m’explique (ou plus exactement apprendre à mieux m’exprimer à la base).
    Je suis vraiment, vraiment désolée que certaines se soient senties blessées par mes propos. Ce n’était pas du tout mon intention.
    Ils ne visaient pas toutes les femmes de la cinquantaine, loin de là, (d’où les "" mais visiblement vous n’êtes pas dans ma tête, donc forcément, la compréhension est rude). Pour moi, ce mot "vieille" aigrie peut très bien viser une femme de 20 ans hein (ce qui n’est pas du tout clair dans mon premier commentaire bien sûr, sinon ce serait trop simple), et personne ici, puisque comme j’ai essayé d’expliquer après coup, cette agressivité dont je parlais (et qui me fais dire "vieille aigrie" à propos de ces personnes), je ne l’ai pas ressentie dans les commentaires ici (le côté "soit contente de séduire parce que y’en a qui aimeraient bien pouvoir faire pareil").
    En fait, je crois que j’essayais piteusement d’expliquer que ce principe de plaire sans forcément vouloir plaire aux hommes se fait plus sentir chez une femme qui, sans efforts particuliers, plait aux hommes par le simple fait d’être une femme (les hommes sont faibles, dès qu’un être humain a des seins, il s’imagine qu’elle essaye de le séduire). On a beau dire, les remarques machistes et la drague sont la manifestation la plus voyante et la plus directe du pouvoir de séduction de la femme (même si elle ne cherche pas forcément à les séduire eux), et je me dis qu’une femme qui ne reçoit plus ces signaux ou ne les a jamais reçus, ou a accepté que de toute façon elle n’y pourra rien au fait que les hommes sont aussi égocentrés et persuadés que nous agissons forcément par rapport à eux, je peux comprendre qu’elle ne trouve pas ça désagréable de plaire aux hommes, et qu’elle accepte l’idée que si elle se fait belle, c’est en partie pour plaire aux hommes (puisqu’ils sont la manifestation visible de son pouvoir de séduction et de sa "beauté"), et non pas qu’à elle même (ce qui au final revient au même, puisque on se fait belle pour soi, mais au final, le résultat c’est qu’effectivement, on est belle, donc forcément on attire les hommes, et donc les conséquences de cette beauté sont palpables, à travers leurs avances, donc c’est facile que se plaire à soi même et plaire aux hommes se rencontrent et finissent par se fondre en une seule et même action).
    Comme tout ça est flou et difficile à expliquer, je crois que je me suis laissée piéger par mes sentiments de frustration et de tristesse, qui sont remontés en y pensant, face à celles qui congédient leurs congénères d’un "soit contente" (ce pourquoi je les trouve aigries, ces femmes étant pour moi celles qui n’ont pas réussit à saisir l’attirance des hommes comme une manifestation, ou un symptôme secondaire, et qui en font un but à atteindre au premier degré) alors que bien sûr, je ne pensais pas une seule seconde que quelqu’un ici puisse se sentir visée par ces propos. C’était effectivement très maladroit.
    Je suis donc profondément désolée.

    Et ça me fait me dire que ce sujet fait remonter en moi des incertitudes et des complexes qui font qu’il m’est difficile de m’exprimer correctement. Je ne dois pas avoir assez de recul là dessus. Je suis triste que vous ayez eu à en faire les frais.

    Sinon Kilis, je crois au contraire que l’on est d’accord.
    Quand je disais aucun efforts (je pense que c’est sur ce point que tu n’es pas d’accord), je voulais bien dire aucuns efforts particulier envers eux (les mâles). Les efforts que l’on fait envers soi, pour se plaire à soi, comme tu le fais pour toi, d’être maquillée, séduisante, ne rentrent pas en ligne de compte.
    La séduction, ce n’est pas le physique pur, c’est un tout, et j’ai rencontré des femmes magnifiques mais pas sensuelles ni charmeuses pour un sous, et d’autres, moins belles plastiquement, mais qui dégageaient une sensualité telle, que tous les hommes se retournaient sur leur chemin. Sans forcément qu’elles le recherchent.

  • #128 Krazy Kitty le 23 janvier 2007 à 16 h 54 min

    Le phénomène est encore plus marqué aux Etats-Unis, où les magasines style Cosmo sont remplis de conseils sur comment trouver un mari, comment pousser son chéri à vous demander un mariage, etc, etc, etc…

    Ils font du mariage la finalité de la femme.

    Et dans le Cosmo de février, ils ont découvert « Ce qu’on ne vous a jamais dit à propos du mariage »… tout bonnement la bête dépression post-lune de miel, quand la nana qui n’a rien fait d’autre pendant des mois et des mois que de préparer son mariage descend de son petit nuage et se retrouve dans la vraie vie avec comme objectifs… rien. Tiens, comment ce fait-ce ???

    Il est parfois très difficile de se souvenir combien les féministes américaines ont fait pour la cause…

  • #129 Krazy Kitty le 23 janvier 2007 à 17 h 24 min

    Ah Hélène j’habite en Californie près de Los Angeles… et l’influence "Stars Hollywoodiennes" est je crois à son comble – surtout que beaucoup de femmes sont jeunes, riches et désoeuvrés… on les appelle des trophee wives (femmes-trophées), c’est tout dire…

  • #130 Laure le 23 janvier 2007 à 17 h 26 min

    Alors moi, je fais partie de celles qui ne lisent plus les magazines féminins. Et il y a deux raisons à cela: la première, c’est que j’en ai assez que l’on me dise comment me comporter, ce que je dois mettre si je ne veux pas être has been, quoi penser, quoi manger, où habiter, où sortir. La seconde, c’est que j’en ai assez de payer par exemple 2,30€ pour la moitié de pub pour des crèmes, des fringues aux prix inaccessibles, et autres réjouissances du marketing. ça ne fait pas de moi la fille la plus ringarde de France pour autant.

    Pour en revenir à notre débat, moi, j’ai des jours où je me sens belle, d’autre où je me trouve affreuse. Cela rejaillit sur mon entourage parce que ma conduite n’est pas la même. Quand je me sens moche, je me fais toute petite, je me cache, alors que quand je me sens bien, je rayonne, les gens viennent à moi plus facilement. Et là, j’ai envie de dire: c’est notre cas à toutes. Ce que je vois, c’est mon bien être. Me sentir belle, me faire belle, je le fais pour moi, mais certainement pas pour qu’un mec me trouve "bonnasse", ou ait envie de me pécho. C’est cru mais c’est comme ça. Je n’ai surtout pas envie qu’on se souvienne de moi comme "la blonde qui est open" mais plutôt en tant que Laure qui a des choses à dire et a une personnalité qui fait qu’on se souvient d’elle. Je préfère qu’on me trouve agréable parce que je suis rigolote et interessante que parce que je minaude ou avance tous seins dehors.

    Qui plus est, je connais des nanas qui font tout pour être belles à l’extérieur, et qui d’une part sont affreuses à l’intérieur, et d’autre part respirent tellement les nanas qui cherchent un mec, qu’ils flippent tous de se faire accrocher et de plus jamais pouvoir s’en dépétrer….

  • #131 Hélène le 23 janvier 2007 à 19 h 31 min

    Lilo je suis entièrement d’accord avec toi, même si on s’éloigne de plus en plus de la presse féminine ;-) Je trouve toujours ça hyper intéressant de lire des avis intelligents et différents (donc tous, en général), j’adore l’intelligence !

    Flamme je suis juste horrifiée par les gens arriérés, en fait ;-)))

    Kilis OK, j’avais pas pensé à ça ;-)

    Laurette je crains que les magazines ne fassent pas tellement d’humour sur ces questions, mais répondent à un besoin social et un désir de beaucoup de femmes d’entendre ce genre de choses…
    On sait que l’évolution du statut féminin vient avant tout des femmes et de l’éducation qu’elles donnent à leurs enfants, ben vu comme ça, c’est pas gagné.

  • #132 RoboTux le 23 janvier 2007 à 17 h 34 min

    Je suis un homme et je partage ton avis Hélène à 100%. Je suis pour une parfaite égalité à ce niveau d’une part, et une déculpabilisation pour celles qui ne se sentiraient pas concernées (célibataires et fières de l’être, lesbiennes, etc.). Rien ne devrait nous obliger à être en couple mixte (homme/femme) ou pas.

    Message à toutes les femmes qui lisent ce blog : rassurez-vous il existe heureusement plein d’homme qui sont plus moderne que ce que suggèrent ces magazines.

    D’ailleurs à ce propos, quel est la proportion de femmes dans les journalistes des magazines féminins ? Quel est leur état d’esprit, etc ?

  • #133 kila le 23 janvier 2007 à 17 h 50 min

    J’ai lu une partie des commentaires, c’est extrémement intéressant.

    De mon côté, déjà je ne lis pas la presse féminine, et ne regarde pas la télé; d’autre part je n’ai pas d’amIE super femme fatale, allumeuse, blonde à grosse poitrine (rôô ça va je caricature là, on peut rire non!?) et enfin pas d’amI reluqueur de balcon, du coup ben je ne me retrouve pas du tout dans ce que tu dis. En tous cas je ne ressens pas les choses comme ça. Et c’est tant mieux ;-)

    Par ailleurs j’ai un conjoint qui se tape royalement que je sois pomponnée, et emballée avec de la dentelle. C’est pas pour autant qu’il m’aime négligé hein?! Un juste milieu ça lui va.
    Si je me maquille et m’habille joliement c’est pour moi, pour me sentir bien dans ma peau, et s’il arrive que Monsieur reluque dans mon décolleté et bien c’est tellement rare que je vais trouver cela fort charmant et probablement lui sauter dessus…c’est tout!

    Enfin, ce que je trouve assez lamentable c’est qu’au final on laisse croire à la population en général qu’elle n’a pas de cerveau et que donc l’important pour s’en sortir c’est l’apparence et l’avoir. Mais ça c’est valable aussi pour les hommes.
    Et c’est pour cela que je ne supporte plus la télévision.

  • #134 Anne Cé le 23 janvier 2007 à 18 h 10 min

    J’ai lu tous les commentaires, j’ai (hélas) pas le temps d’en écrire un qui soit complémentaire, argumenté et intéressant mais je me retrouve dans bien des choses qui ont été dites.
    En particulier dans ce que vient d’écrire Kila ! D’où mon cri : serais-tu ma soeur spirituelle ?

  • #135 Kilis Sex Symbol le 23 janvier 2007 à 18 h 17 min

    Hélène, je sais que tu es chez toi, mais ça me pose un problème qu’on ne respecte pas quelqu’un simplement parce qu’il ou elle est humain-e. Si on va par là, les colons ont eu raison de ne pas respecter les noirs parce qu’ils ne comprenaient pas ce qu’ils disaient, et on légitime toute exaction envers une minorité dissidente.

    Mépriser les idées de quelqu’un, ok, mais une personne n’est pas ses idées, et elle garde sa dignité malgré tout.

    Quant à être rétrograde, ma foi, je ne suis pas convaincue que ce soit l’apanage de la droite, mais plutot une spécialité largement répandue dans la plupart des pays du monde. La liberté de la femme effraie, on fait tout pour la limiter, et si on y arrive pas on la brime. Après, on met le maquillage qu’on veut dessus, ça reste du terrorisme, et ça n’émane ni d’une religion ni d’un parti politique particulier. Seulement, on a la mémoire courte, en la matière.

    Pour finir sur l’avortement, les positions sont extrèmes du côté des pour et des contre, parce que personne n’est vraiment à l’aise avec le concept. Se ranger dans un camp ou dans l’autre est une question de conviction personnelle.

    Deux anecdotes.

    L’une est régulièrement servie par les anti, et je la trouve assez intéressante.
    Il s’agit d’une famille de sept enfants. Tous un handicap assez lourd : cécité, surdité, maladie…Tous diagnosticables avant la naissance. On peut être tenté de penser que si la mère avait pu avorté, elle l’aurait fait.
    Et Beethoven n’aurait pas existé.

    La deuxième est personnelle. Ma propre mère est sortie en pleurant des tests prénataux. On lui a annoncé que si le bébé n’était pas mort avant la naissance, il ne survivrait pas au dela de 18 ans vues les maladies qu’il allait déclarer. Elle voulait avorter. Elle en a parlé à son père, qui lui a dit qu’il la soutiendrait quoi qu’il arrive, et de donner à l’enfant sa chance. 28 ans plus tard, je suis encore là, et le médecin, je l’emmerde, si vous me passez l’expression.

    Je suis tout à fait d’accord que le corps de la femme lui appartient. La vie d’un autre, c’est plus délicat. Je suis pro-choix donc (c’est bien ça, le terme??? ou ça veut dire anti? je sais plus. je veux dire que c’est à la personne de décider, voila). Chacun fait pour le mieux dans sa situation personnelle et en son ame et conscience. Et on essaie de faire en sorte que ça ne soit pas une boucherie médicale en légalisant la chose. Et surtout, on renforce la prévention des comportements à risque.

    Je sais c’est HS :-) Mais il y a encore des choses qui me font bondir.

  • #136 Kilis Sex Symbol le 23 janvier 2007 à 18 h 48 min

    Oh mais il n’y en a pas, je disais simplement que jeter au gémonies quelqu’un pour son opinion sur ce sujet est délicat, voila tout.

    Après pour ses autres propos, je ne sais pas, je ne regarde pas la TV :-)

  • #137 Flamme le 23 janvier 2007 à 19 h 02 min

    Peut-être qu’Hélène pensait à ses propos sur les homosexuels au moment du débat sur le PACS…

  • #138 Lilo le 23 janvier 2007 à 19 h 16 min

    Euh… il me semble que Beethoven est devenu sourd non?
    Pas qu’il est né sourd.

    Est-ce que c’est juste ces propos là (et son action permanente pour repousser la femme dans la cuisine, et lui retirer toute autre raison d’être qu’une "pondeuse" comme disent certains), ou alors les opinions et actes en général qui ne doivent pas entrer en ligne de compte quand on décide de ne pas respecter quelqu’un?

    Parce que si l’on va par là, il est assez facile pour n’importe qui de pousser le raisonnement jusqu’à l’absurde et dire que ce n’est pas parce qu’Hitler était un rasciste, antisémite, homophobe intégriste qu’il ne faut pas le respecter en tant qu’être humain. Après tout, c’était ses idées, ses actions, mais pas la personne. (oui je sais c’est un exemple extrême, mais bon, j’espère que vous comprenez où je veux en venir).
    Où se place la limite entre une opinion et un choix de vie personnel, entre une opinion et ce que l’on est au plus profond de nous même?
    Peut être tout simplement à partir du moment où la personne essaye d’imposer son choix à d’autres. Par la loi, la force ou la foi.

    Tu as raison, c’est très délicat, mais un homme ou une femme politique, ce n’est rien d’autre que des idées non? Qu’il essaye de faire passer au plus grand nombre.
    Il me semble assez logique qu’on les juge, eux, là dessus non?

  • #139 Fanchette le 23 janvier 2007 à 19 h 16 min

    Krazy Kitty la nana dont tu parles (enfin dont Cosmo parle) qui a préparé son mariage et qui ensuite réalise qu’elle s’emmerde… Qu’est-ce qu’elle fait ? mais un bébé tiens ! C’est tellement évident ! Je devrai être journaliste pour Cosmo moi tiens…
    Le coup des femmes trophées : énooooooorme !

  • #140 Laurette le 23 janvier 2007 à 19 h 18 min

    En fait, n’essayent-ils (les magazines) pas juste de faire un peu d’humour, qui peut prendre ces conseils au sérieux quand on vit une vie normale de fille juste normale ??

    Les magazines disent tous et le contraire. Moi je les lis pour me détendre, pour apprécier un moment de futilité.

    J’aime séduire, mais pas comme une entrecôte dans une jolie assiette. Tout simplement essayer, le plus souvent possible, pour moi, pour mon entourage d’être agréable, physiquement et mentalement.

    J’ai 41 ans, jamais eu de problème avec la séduction, en fait je suis avec le même garçon (désolée j’adore ce mot) depuis l’âge de 16 ans. Je pense que si on sait se faire respecter, la séduction peut rester un jeu. Jamais eu de problème avec des boulets et autres enquiquinneurs malgré mon 95 C, on m’a toujours respecté. J’ai surement eu de la chance.

    Je prends tous ces conseils au 100ème degré, parce qu’en fait je fais ce que je veux et quand je veux et pour qui je veux !!

    Ma mère était féministe ET prenait soin d’elle pour elle et pour les autres, je ne pense pas que cela soit incompatible !

  • #141 Hélène le 23 janvier 2007 à 21 h 19 min

    Ah del4yo, séduire SON homme, ou séduire LES homme, c’est pas du tout la même chose ;-)

    Fyfe tu es adoarble, et je ne suis pas une sainte de tout lire, c’est mon occuaption principale ;-)

    Sabine ça aussi c’est un truc qui m’énerve dans les mags féminins, le parisianisme. Et pourtant je n’ai jamais vécu ailleurs qu’à Paris ;-)

    Soho (Chocoholic) sois la bienvenue, et merci beaucoup pour le relai !

    Mithra je ne savais pas que le Vogue américain était si passionnant. Je pensais qu’il était naze, comme le Vogue français. Sa réputation de meilleur magazine de mode du monde n’est donc pas usurpée, et ce que tu en dis donne très envie de le lire.

    iolanthe je suis bien d’accord que ça prend du temps ;-)) Et je suis moi aussi toujours sciée par les positions anti-pilule, en espérant que ça ne finisse pas par faire le lit des ligues anti-avortement, au bout du compte…

    Kilis tu me paraît légèrement fixée sur le problème noir, mais chacune ses marottes, moi c’est le sexisme ;-)

    Coucou Esme ;-))

  • #142 Clyne le 23 janvier 2007 à 19 h 25 min

    "comme une entrecôte dans une jolie assiette" -> j’adore ;)

  • #143 Hélène le 23 janvier 2007 à 21 h 43 min

    Roh, je retire ce que j’ai dit Kilis ;-) Je ne connais pas tellement de noirs, donc je ne suis pas très au fait de fixettes des uns et des autres ;-) J’espère ne pas t’avoir blessée.

    Krazy Kitty sur ce sujet "Le poids des apparences" d’Amadieu, est super intéressant, parce qu’il montre à quel point les femmes monnayent leur beauté contre la richesse de leurs maris.

  • #144 Esme le 23 janvier 2007 à 19 h 57 min

    Wouahh que de commentaires!!
    ben je crois que je n’ai rien a ajouter a ce qu’il a pu etre dit!

    bisous, forcement je peux plus trop dire de conneries moi maintenant !!!!

  • #145 Kilis Sex Symbol le 23 janvier 2007 à 19 h 59 min

    @ Lilo : je ne sais pas où est la limite.

    En revanche, je sais où a mené de pas respecter un humain parce qu’il est humain. A l’esclavage. Et ça me pose un problème très personnel, pour le coup.

    Je lisais un article sur le code noir dans wikipédia, il y a un truc qui m’a interpellée. L’esclave était évangélisé et avait une sépulture décente parce qu’il avait une ame, mais traité comme un bestiau par ailleurs. Il n’y a pas dichotomie, là?

    Je n’ai pas réussi à retrouver le texte. Ca disait qu’on ne pouvait pas décemment respecter les noirs parce qu’ils étaient sombres, leurs cheveux étaient étranges et qu’on ne comprenait pas ce qu’ils disaient. Voilà pourquoi ça me choque, ce type de propos.

    Pour en revenir à des choses plus girlie : je refeuilletais un vieil ebony (1995), et ça ne parlait pas du tout de comment séduire un homme, plutot du plafond de verre et des difficultés des actrices noires à être reconnues. Les temps ont tant changé que ça, ou c’est très communautaire, comme magazine?

  • #146 iolanthe le 23 janvier 2007 à 20 h 05 min

    moi aussi j’ai tiqué sur les "vieilles, aigries", désolées que les hommes ne les harcèlent plus.
    Je suis l’aînée de SophieLL et Christine, mais ne suis pas jalouse quand c’est ma fille (30 ans) qui fait se retourner les jeunes gens dans la rue, au contraire.
    Mais la pauvre Lilo s’est bien expliquée et nulle ne lui en veut j’espère.
    Quelque chose m’a bien plus étonnée, c’est la prise de position anti-pillule de certaines.
    Evidemment, vous êtes toutes, ou presque, très jeunes, et vous n’avez pas connu l’époque héroïque des avortements en Hollande ou en Angleterre; bien sûr, il y a des risques, il faut se faire suivre, mais pour la femme, la pillule a été la plus importante invention du XX° siècle, comme quelqu’un l’a dit, pardon, je ne sais plus qui.
    Pour en revenir à notre sujet, il est toujours flatteur d’attirer l’attention par son charme; et le charme ne réside pas uniquement dans la beauté.
    Hélène, la lecture assidue de ton blog prend bien du temps …

  • #147 Mithra le 23 janvier 2007 à 20 h 13 min

    Je n’ai pas grand chose a ajouter, beaucoup de choses ont ete dites, et fort intelligemment !

    Je trouve moi aussi navrante cette facon qu’ont les mags feminins de voir les choses, mais ni plus ni moins navrante que leurs points de vue sur le poids, l’age, ou l’actualite (avec leurs articles enfonceurs de portes ouvertes et autres actualites presentees sous un angle "feminin").
    Je ne nie pas le role qu’a pu jouer Elle dans les annees 60, mais je ne le qualifierais plus de mag feministe maintenant : c’est juste un feminin, pieds et poings lies aux annonceurs vendeurs de cremes rajeunissantes. Il y a bien quelques reportages "feministes" histoire de, mais souvent leur indigence me fait lever les yeux au ciel (en deux pages dont 70% de photos, difficile de faire du fond).
    Je regrette d’ailleurs qu’ils ne se concentrent pas plus sur les pages mode et beaute, qui est ce qu’on (enfin, moi) leur demande apres tout.
    Pour cette raison je fais la greve du mag et je n’achete plus ni Elle ni MC : j’en etais arrivee a ne plus lire les reportages, ni la psycho, ni le bloc-note… et il ne restait presque plus rien.

    J’ai la chance de pouvoir lire des mags feminins etrangers, et par exemple je regrette qu’il n’y ait pas en France d’equivalent au Vogue americain. Il y avait recemment un numero sur les differents ages de la vie d’une femme a travers des portraits : une femme de 20 ans, une de 30, une de 40, jusqu’a… 90 ans ! Et ca n’etait pas des dindes, il y avait parmi elles un entrepreneur, un ecrivain (Nora Ephron), une diplomate… une tres jolie reflexion sur l’ambition, l’epanouissement personnel, les acquis du feminisme, le rapport a son corps et d’autres sujets qui nous touchent toutes quelque soit notre age.
    Egalement un long article (le mag faisait 700 et quelques pages !) tres emouvant d’une journaliste sur l’euthanasie, et la difficulte de voir ses parents vieillir.
    Des pages plus legeres, aussi.
    Sans oublier beaucoup, beaucoup de pages mode avec des photo prises par les plus grands (on pourrait aisement encadrer certaines photos), des pages beaute sur les nouvelles decouvertes cosmeto (et pas seulement du publi-reportage avec trois photos de presse). Quand je le lis je n’ai pas l’impression qu’on me prend pour une conne, ce qui etait malheureusement devenu le cas avec Elle…

    Quant au coup des trophy-wives, les filles, je ne voudrais pas dire, mais il y en a partout dans le monde, c’est plus une question de pouvoir d’achat du monsieur (je suis volontairement cynique) que de geographie :-(

  • #148 Soho (Chocoholic) le 23 janvier 2007 à 20 h 42 min

    Si seulement ton billet pouvait faire réfléchir 2 ou 3 rédactrices en chef !!!
    En attendant, histoire de diffuser la bonne parole, je l’ai proposé sur http://www.eldiz.net
    (pour proulser l’article à la une, votez pour l’info :
    http://www.eldiz.net/story.php?t... )

    ;-)

  • #149 Sabine le 23 janvier 2007 à 20 h 47 min

    J’ai du mal à me reconnaître dans la majorité des magazines féminins : ça parle à des gens qui ont les moyens de bien vivre, et surtout à un stéréotype féminin auquel je n’appartiens pas … Et puis, presque tous les bons plans sur pour Paris, je suis provinciale. Mais bon, ça ne m’empêche pas d’en acheter deux tous les mois ("Vivre au féminin" et "Esprit Femme").
    Et puis, pourquoi on doit toutes faire un régime en même temps ?

  • #150 Fyfe le 23 janvier 2007 à 20 h 59 min

    La presse féminine est parfois à hurler de rire… ou de rage ! Mais comment peuvent ils inventer des trucs pareils, d’où sortent ils cette vision de la femme complètement rétrograde et stéréotypée ?
    Je soupçonne les journalistes en panne d’inspiration de reprendre d’anciens thèmes d’articles, ça expliquerait les redondances sur certains sujets, et le peu d’évolution dans les idées, mais faudrait leur dire qu’à force de repiquer les idées, on tourne toujours avec des idées d’il y a 30 ans ;-)
    Finalement, sans hésitation, c’est toi que je préfère lire : une vision moderne, réaliste et engagée, drôle, avec, cerise sur le gateau, la possibilité d’en discuter après !!
    C’est juste parfait !

    Sinon, ben j’ai achement hésité à poster un nième comm’, parce qu’Hélène, tu es une sainte de tout lire (j’ai tout lu d’une traite et ça m’a pris un temps fou !!)…

  • #151 del4yo le 23 janvier 2007 à 21 h 04 min

    Je ne vais pas rentrer dans le debat, je n’ai pas lu tous les commentaires je l’avoue…
    Bon pour la seduction je ne dirais rien, hum. Je ne suis jamais restee seule plus de trois semaines, alors bon, je ne vais pas dire que je n’aime pas ca. meme mariee et enceinte j’aime seduire mon homme!
    Ceci dit il ya deux formes de seductions…Celle des magazines s’adresse aux femmes. Le sac parfait, la jupe a la mode, le skinny qui tue, le maquillage comme ci et ca…C’est pour se plaire a soi, pour se reconnaitre entre filles qui ont les memes gouts et le meme soin de leur personnes. Parfois c’est un peu trop, ou pas assez, mais c’est une autre histoire.

    Quand les mag viennent en plus ajouter ceci ou cela pour plaire aux mecs, ca devient tres ridicule. D’abord ca n’a rien a voir avec NOTRE mode a nous. Chaque garcon a sa vision de la seduction. Je trouve vachement castrateur pour les mecs le fait de dire aux femmes qu’il faut faire ci ou ca, parceque ca voudrait dire qu’ils sont tous pareils, et heu non, heureusement!

    Je trouve qu’une femme qui se catalogue "objet sexuel" prend le risque de ne seduire que des garcons interesses par des objets sexuels…heureusement il n’y en a pas tant que ca, je leur laisse.

    Par ailleurs j’ai note qu’i lest impossible de plaire si on ne se plait pas a soit-meme d’abord…J’aimerais bienque les mags servent plutot a ca, a etre bien dans sa peau!

  • #152 Krazy Kitty le 23 janvier 2007 à 21 h 27 min

    A propos des trophy wives : oui, il y en a partout, et oui, ça dépend du pouvoir d’achat. Ce qui explique qu’en vivant dans le conté le plus riche du plus riche des Etats-Américain (l’Orange County), elles sont là en masse.

  • #153 Kilis Sex Symbol le 23 janvier 2007 à 21 h 34 min

    Morte de rire!

    Alors là Hélène, t’abuses : par rapport à certaines de mes congénères, je suis très soft sur le problème noir :-)

    Et je me trouve bien plus obsédée par mes recherches de fond de teint, mes soucis de santé ou mes problèmes relationnels, que par ça :-D

  • #154 minette le 23 janvier 2007 à 22 h 08 min

    Hélène, le clin d’oeil sur Zizou, c’était pour dire que je trouvais ça bizarre que tu t’offusques des marottes des magazines féminins : la beauté, l’apparence, la peau douce, les kilos en plus ou en moins, il me semble que c’est l’objet même de ton blog ?! Et Zizou, tu craques sur lui, non pas pour son coup de pied, mais pour son enveloppe corporelle, je crois ?
    Je lis moi-même assidûment la presse féminine – enfin lire, c’est un bien grand mot, disons que je "regarde" – pour me détendre, pour piquer du nez avant la sieste ou pour occuper un passage prolongé aux toilettes, bref, j’en connais un rayon, et si je la trouve en effet bien peu féministe, je pense qu’il n’y a pas là matière à polémiquer. En gros, c’est comme pour Christine Boutin : on sait à quoi/qui on a affaire, après on achète/adhère… ou pas !
    Sérieusement, tu trouves que ces magazines disent (je reprends tes mots dans le com’ que tu m’adresses) : "sois belle avant tout pour plaire aux hommes, ou ta vie est foutue" ?? Je crois que tu exagères (à mort)…
    Les magazines féminins sont futiles, font l’apologie débile de la minceur, nous présentent en modèle la love affair de Brad et Angela, s’appitoient sur l’ex du Brad en question parce qu’elle vient de se séparer de son nouveau mec et se prétendent féministes ? OUI. Ces magazines sont donc un peu nazes ? Mais OUI ! Et donc ? On fait quoi ?

  • #155 Kilis Sex Symbol le 23 janvier 2007 à 22 h 15 min

    Meuh non je ne suis pas vexée. Là j’ai des soucis relationnels, alors tu parles ;-))))))

  • #156 Laure le 23 janvier 2007 à 22 h 24 min

    Ce billet est génialement juste Hélène…Merci et bravo!
    Grâce à l’abondance de ces magazines aux sujets "légers" faut le dire on trouve une majorité de filles stéréotypées dans la rue, certaines sont anorexiques ou boulimiques, d’autres complexent de leur célibat pensant qu’elles sont anormales…où va-t-on ?

  • #157 ji-ji le 23 janvier 2007 à 22 h 44 min

    bonjour, bonjour… je viens d’arriver ici et j’avoue ne pas avoir eu le courage de lire plus loin que les 60 premiers com…

    Mais deux trois trucs tout de meme, sur les journaux féminins ou féministes, c’est pas pareil et Hélène je pense tout de même que Elle a gagné sa réputation de journal féministe avec le temps ce n’était pas vraiment le cas lors des Torchons Brulent ou autres journaux "vraiment" féministes (sauf erreure de ma part!!)

    La différence de génération est un commentaire très interessant. Chercher a plaire aux hommes peut repesenter une sorte d’aliénation de la femme objet mais aussi une libération de la femme "utile" (bonne a rien sortie de sa cuisine mais bon…) Ceci dit, je suis etonnée que les jeunes femmes ne montrent pas plus d’envie de séduire les hommes. Parce qu’il suffit de passer un coup d’oeil par la fenêtre ppour admettre que c’est bel et bien ce que la majorité des jeunes femmes font, c’est même une préocupation majeure.

    Et puis plaire aux hommes ne veut pas nécessairement dire plaire QUE aux hommes. je pense que ça nous est toute arrivé d’écouter la radios ou de bouquiner tranquilement en étant particulièrement sexy rien que pour le plaisir. Comme ça nous est certainement arrivé d’avoir l’air d’un sac en compagnie d’un homme à qui pourtant on a envie de plaire.

    Mais faisons la différence entre ce que l’on fait et ce que l’on dit: les lectrices de ce blogs sont surement majoritairement féministes, c’est tout de même une position politique, c’est pas neutre comme discours, la réalité est parfois différente: féministe mais sexy sans être femme objet ni juste utile, on aime tout de même faire plaisir a son homme ou sa petite famille en préparant un bon diner en prenant soin de ceux qu’on aime en leur évitant des petits tracas…

    C’est compliqué tout ça !!!
    Et dans l’histoire on oublie la manière dont les hommes eux aussi sont stéréotypés, heureusement tous ne se sentent pas concernés par les mags masculins!!
    ouf…

  • #158 atryu le 23 janvier 2007 à 22 h 49 min

    et dans le même thème, pourquoi un journal masculin contient forcément:
    – une meuf en petite tenue
    – une section sport (avec le foot en prédilection)
    – une section high-tech (enfin vu par un beauf, donc PSP et autres consoles seulement)

    et rien sur:
    – l’art
    – la cuisine
    – les derniers livres du moment

    des sujets qu’il faut souvent aller chercher dans la presse féminine…

    Quand on voit les clichés de ces magazines, on a d’un côté:
    – les femmes, omnibullée par leur beauté, mais ouvert sur le monde (culture, voyage, people…)
    – les mecs, omnibullés par eux-même et les loisirs

    je ne sais pas laquelle de ces deux images est la plus flatteuse (sachant qu’aucune des deux n’est vraies)…

    "la presse c’est moi qui l’a choisis, et non l’inverse!"

  • #159 Nikaia le 24 janvier 2007 à 0 h 24 min

    La presse féminine … c’est vrai que c’est assez redoutable cette façon de vouloir conditionner la femme (depuis les expériences sexuelles qu’il faut avoir vécu pour "être" jusqu’à l’obligation de séduire)
    personnellement je ne l’achete que si j’ai un long voyage en train ou en avion … parce que je ne me sens pas représentée par ses magasines.

    le pire je pense c’est qu’en plus, comme ces articles font en général les gros titres en devantures des kiosques, ils sont vu par les mecs (je parle de ces hommes qui ont un encéphalogramme plat dans la tête et un cerveau en dessous de la ceinture) qui considèrent alors que toutes les filles ne veulent qu’une chose: les séduire.
    cela a des conséquences! Pour ces hommes:
    -ils pensent être de vrais cadeaux pour les femmes
    -les femmes sont des putes (puisqu’elles passent leur temps a racoler) et on peut donc les mépriser et mal les traiter (voire les mal-traiter)
    -celles qui "se refusent" après avoir été sifflées comme des chiens, sont des allumeuses.

  • #160 Lilo le 24 janvier 2007 à 0 h 37 min

    Kilis, moi j’aime placer la frontière là où l’opinion devient un choix de vie que l’on veut étendre aux autres et imposer à la société.
    Et finalement, c’est ce que font les politiques. Leur raison d’être est d’être les porteurs d’idées, de "politique". Ce sont des vecteurs, et il me semble donc juste de les juger sur leurs paroles et leurs actions politiques, plus que sur le montant de leur ISF, ou leur situation maritale.
    C’est pour ça que je rejoint Hélène sur ce point, ça ne me pose aucun problèmes de mépriser et de ne pas respecter Boutin ou Le Pen, par contre, ça m’en posera plus de penser la même chose de ma voisine, qui est "femme au foyer/pondeuse" comme ils disent. En fait, il m’est impossible de penser la même chose d’elle. Puisque c’est son choix et qu’elle s’y épanouie, mais qu’à aucun moment elle n’essayera de m’expliquer qu’en tant que femme, je devrais faire comme elle.
    Après la situation des noirs et l’esclavage, ça me semble ne pas vraiment être le même principe non? Ils n’ont pas étés réduit en esclavage à cause de ce qu’ils pensaient. Par contre, je me dis que les esclavagistes, eux, je me permets de les mépriser et de ne pas les respecter (même s’ils sont morts, tant pis), parce que leur mode de pensée (les noirs sont des êtres inférieurs donc des bestiaux), ils l’ont mit en pratique, avec les conséquences que l’on sait.
    Par contre ce paradoxe m’intéresse, je m’en vais aller chercher s’il est possible de se documenter un peu plus là dessus.

    Pour la pilule, personnellement je comprends que beaucoup de femmes de ma génération soient contre. Dans un sens je le suis aussi.
    Bien sûr, je trouve que c’est une magnifique avancée pour la libération de la femme, mais je trouve également que l’effet pervers que ça a eu, c’est de totalement déresponsabiliser l’homme vis à vis de la contraception, et des "petits accidents" résultant de la vie sexuelle.
    Que la contraception durant l’acte sexuel ne repose que sur la femme, ça me fait peur. Si finalement, parce qu’elle a oublié sa pillule, parce qu’elle a été malade donc l’a recrachée, parce que tout simplement la pillule n’était pas adaptée et donc était inefficace, si la fille est enceinte, ce sera de sa faute, et pas du tout de celle de l’homme. Cette idée est dangereuse je pense.
    Ca fait de l’homme un type qui peut lui vivre la sexualité sans aucuns soucis, de toute façon le reste, c’est le boulot de la fille. C’est à elle de faire attention de ne pas tomber enceinte, pas à moi de faire attention à ne mettre personne enceinte.
    L’amour, le sexe, ça se fait à deux, la contraception le devrait aussi.
    En plus on est jamais à l’abris d’un accident, aucun moyen de contraception n’est efficace à 100%, donc personnellement, c’est systématiquement pillule pour moi et préservatif pour monsieur. Comme ça, c’est l’affaire de tout le monde, mon côté paranoïaque, névrosé et pessimiste est rassuré (99% + 99% d’efficacité, je me dis que c’est toujours mieux que seulement 99%), et monsieur est sûr que je ne lui ferai pas un enfant dans le dos.

    Ensuite, je me dis que ce n’est peut être pas forcément si éloigné que ça de plaire aux hommes. parce que tout simplement, c’eszt le même principe de déresponsabilisation qui, je pense, fait imaginer à tous ces hommes que si une fille se fait belle, c’est forcément pour eux.
    Ben oui, ce n’est pas possible que ce soit juste eux qui sont des obsédés, non, s’ils sont attirés par une fille, ce n’est pas de leur faute à eux, c’est forcément parce qu’elle cherche à les séduire. D’ailleurs, c’est bien connu, vu qu’ils sont attirés par toutes les filles qui passent, c’est bien qu’elles cherchent toutes à tous les séduire tout le temps!! :-)

    Les actions des hommes, c’est toujours la responsabilité de la fille.
    C’est comme ça qu’on arrive à des filles qui se font agressées et qui ont honte parce qu’elles se demandent si ce n’est pas de leur faute. A des filles enceintes qui ont honte parce qu’elles se disent que c’est de leur faute à elles, qu’elles auraient du faire attention.
    Ben je me dis qu’à un moment, dans toutes ces histoires, il y avait bien un homme présent non?

  • #161 Blanche neige le 24 janvier 2007 à 0 h 55 min

    L’important n’est-il pas de se plaire à soi avant tout ?

  • #162 Kilis Sex Symbol le 24 janvier 2007 à 1 h 40 min

    Euh, Lilo, sincèrement, j’ai pas envie de polluer le blog d"Hélène avec ces histoires de traite des nègres, déjà qu’elle me croit obsédée… Il n’y avait pas de paradoxe à l’époque. Les seuls gens étaient les gens "civilisés", les autres, rien. Ce qui simplifie considérablement le problème.

    On est bien dans un souci d’humanité ou de non humanité dans ce cadre. De même que si les soldats peuvent tuer presque sans état d’ame, c’est parce qu’ils retirent leur humanité aux victimes. Rares sont les vrais malades capable de tuer sans se poser de question.

    D’où ma remarque sur le respect de l’humanité.

    Je suis d’accord qu’une personne politique représente ses idées, maintenant je ne me sens pas autorisée pour autant à lui cracher au visage :-) Justement parce que je ne la connais pas. Je ne suis pas persuadée de son intime conviction sur les idées qu’elle défend (là je ne parle pas de ceux que tu mentionnes, vus qu’ils sont assez clairs la dessus).

    J’ai bien compris ton point de vue, mais ça ne m’empêchera pas de tiquer :-)

  • #163 Mouniou le 24 janvier 2007 à 2 h 03 min

    J’arrive bien en retard, et j’ai presque lu tous les commentaires, mais malheureusement j’en ai sauté quelques uns, car l’heure tourne.

    Dans le commentaire de SophieLL : la norme : avoir des enfants. C’est vrai, la norme sociale est un poids ! Mais ça évolue un peu pour celles qui ne veulent pas d’enfants. Certains magazines ont régulièrement des articles sur ce choix de ne pas avoir d’enfants.
    Dans le même commentaire "on a tous envie d’être aimé" : c’est vrai du nourrisson au vieillard !

    Les mots d’Hélène, (il me semble qu’ils sont de toi) : "sexisme réducteur" est interressant !
    Les Hommes ont presque toujours chercher à réduire le pouvoir des femmes qui leur faisait peur ; il voulait aussi garder le leur.
    C’est dans cet esprit la, qu’au début du moyen age et pendant des siècles a eu lieu "la chasse aux sorcières" (que l’on brulait – on a aussi brulé quelques hommes sous influence de ces femmes, mais peu). Ces "sorcières étaient en fait, des femmes émancipées, qui ne se pliaient pas aux normes, aux moules.

    Egalement, "les magazines instaurent la pensée sociale, ou la pensée sociale influe sur la ligne des magazines".
    Chez les artistes on sait qu’ils sont imbibés de l’air ambiant, (souvent un peu en avance dailleurs, sur cet air ambiant), et que leurs oeuvres reflètent la société. Mais la ça va peut-être plus loin que la "vision" des magazines,beaucoup plus mecantile.

    Cela me réjouit, Mithra, ce que tu dis du "Vogue" américain, parlant des femmes de tous âges (de 20 à 90 ans…). C’est une des raisons pour laquelle je n’achète pas "Elle", ça ne me concerne plus. Ils ont oubliés que l’on existait aprés 40 ans. (D’autres magazines français sont semblables sur ce point).
    (Par contre son ambiance interne ne doit pas être piquée des hannetons ; quand on a lu "Le diable s’habille en Prada" – mais c’est un autre sujet).

    Coté pilule : il y a des recherches pour une pilule masculine, je crois que c’est une pilule, mais comme les recherches sont la plupart du temps faites par les hommes, ils ne se précipitent pas trop.
    C’est comme les accouchements sous péridurale : on aurait pu le trouver plus tôt, si les hommes avaient accouché.

    ça m’en écoeure tout ce que j’écris en le pensant fermement, à propos des hommes.
    Pourtant ils m’ont toujours plu. Mais j’ai réalise sur le tard, qu’ils sont beaucoup plus fragiles que les femmes.

    Bon, alors aprés tous mes discours ; pour moi-même la séduction : je fais ce qu’il convient pour me plaire à moi en premier, pour être bien à mes yeux dans mon enveloppe. Je peux alors aborder les autres naturellement.
    (Lorsque j’étais jeune je séduisais inconsciement, et aprés je m’étonnais de ce qui me tombait sur la gueule : un amoureux, par ex. qui ne me plaisait pas du tout…)

    (Excusez moi pour une telle tartine…!…!)

  • #164 Mouniou le 24 janvier 2007 à 2 h 12 min

    Avoir une passion, (n’importe laquelle) donne beaucoup plus de séduction – (car on est plus vivant) – que le rouge à lèvre, même le "rouge baiser"…

  • #165 penglobe le 24 janvier 2007 à 3 h 46 min

    Dis moi pas kssépavré!!!

  • #166 Hélène le 24 janvier 2007 à 9 h 43 min

    Je ne m’offusque pas minette ;-) Simplement je fais un blog mi-léger, mi-grave, et ne tiens pas pour le moment à donner dans les sujets vraiments lourds. Ce blog n’est pas un lieu d’empoignades, je tiens à ce qu’il reste ainsi.

    Mouniou ton commentire est hyper intéresant, tout comme celui de Lilo et celui de Nikaia, ces discussions sont vraiment passionnantes.
    J’aimerais beaucoup, moi aussi, qu’il existe une pilule pour mecs, cela dit je ne suis pas sûre que j’aurais confiance…

    atryu sur le côté lamentable de la presse masculine (genre FHM et autres merdes, parce qu’on ne peut les appeler autrement), il n’y a rien à dire, à part yeeeerk, à mon avis, et tu as bien fait de le rappeler.

    ji-ji je te souhaite la bienvenue ! Et je me permets de relever une de tes phrases à laquelle je n’adhère pas : tu dis qu’être féministe est une position politique. Je ne suis pas d’accord. Vouloir la libération de la moitié de l’humanité, opprimée par l’autre, ce n’est pas du politique pour moi, mais de l’humain.

  • #167 Hélène le 24 janvier 2007 à 9 h 57 min

    Ah minette tu t’y prends mal ;-) S’il y a bien une chose que je déteste, c’est qu’on insiste ou qu’on essaye de me forcer la main ;-) Personne n’a jamais réussi cette épreuve de force avec moi…

    AnneSo je te souhaite la bienvenue ! (il me semble bien que c’est ton premier commentaire ?).

  • #168 minette le 24 janvier 2007 à 8 h 58 min

    Je reviens à la charge aujourd’hui, au risque de me faire houspiller, mais en même temps, si je ne mets pas un peu de poil à gratter là-dedans, tu vas t’endormir sur tes lauriers, Hélène.
    A mon avis, toi qui dénonces le côté bêtement consensuel des magazines féminins, tu devrais lancer des sujets qui passionnent tes lectrices et qui permettront d’enfoncer des portes qui ne sont pas déjà ouvertes (car c’est ce que je voulais dire précédemment : dénoncer le contre-féminisme des magazines féminins, c’est enfoncer une porte ouverte, comme de dire que la télévision française est mauvaise, que les politiciens pratiquent la langue de bois et que c’est le matraquage publicitaire qui pousse les gens à acheter de la musique de merde au supermarché. On sait déjà tout ça, non ?)
    Bref, je trouverai plus courageux de ta part de lancer la conversation sur des thèmes plus sensibles, suggérés par tes lectrices elles-mêmes dans leurs commentaires : la contraception aujourd’hui, l’avortement (personne n’a relevé l’expérience troublante de Kilis), les sentiments qu’ont les femmes de 50 ans face aux "merdeuses" de 20 ans, sur ton blog et ailleurs ("merdeuses", c’est pour venger les "vieilles aigries" !)…
    Tu vas me dire, "je t’emmerde, je fais comme je veux chez moi"… Mais je crois que tu n’ouvres pas les commentaires sous tes billets pour simplement recevoir les éloges de fans en pâmoison ?
    Au fait, peux-tu nous donner les titres exacts des articles qui t’ont fait récemment bondir dans la presse féminine, car tu ne donne que des exemples fantaisistes qui peuvent difficilement asseoir une théorie.
    Espérant que tu accueilleras ces critiques sans t’en offusquer…

  • #169 minette qui insiste le 24 janvier 2007 à 9 h 49 min

    "…Au fait, peux-tu nous donner les titres exacts des articles qui t’ont fait récemment bondir dans la presse féminine, car tu ne donnes que des exemples fantaisistes qui peuvent difficilement asseoir une théorie ?"

  • #170 AnneSo le 24 janvier 2007 à 9 h 51 min

    En accord avec toi (pas le temps de mettre un commentaire plus long! Boulot ! :o)),
    Anne-So(Femme, épouse, maman, ingénieure, amie, fille, collègue, fan de danse, lectrice… etc… et certainement pas à mettre dans une case :o) )

  • #171 La Cuiller en Bois le 24 janvier 2007 à 10 h 08 min

    Lilo je ne suis pas certaine qu’avant la pilule les mecs aient été plus responsabilisé les suites de leurs étreintes.
    Le nombre d’avortement, le nombre d’enfant sans père sont là pour en témoigner.
    Au mieux ils épousaient pour réparer et après on avait des femmes aigries (et bien avant 50 ans lol) qui ne croyaient plus en l’amour véritable.

  • #172 minette le 24 janvier 2007 à 10 h 57 min

    C’est rigolo… Donc, si une question te gêne, Hélène, tu l’éludes, et si on te la repose, vraiment curieuse de la réponse, on te "force la main" ?
    Je te laisse face à tes contradictions, à critiquer une presse féminine qui inspire au moins un cinquième des billets de ce blog et pour laquelle tu rêves de travailler…

  • #173 Hélène le 24 janvier 2007 à 13 h 26 min

    Je crois vraiment que tu ne comprends que ce que tu veux comprendre mientte : ai-je dit que je rêvais de travailler pour la presse féminine ? Si c’était le cas, tu connais beaucoup de gens qui adorent leur employeur à 100% ?
    Par ailleurs tu connais beaucoup de gens dépourvus de contradictions ? Tu penses sérieusement qu’une question pareille puisse me "gêner" ? Si tu me demandais des détails sur ma sexualité par exemple, je veux bien, mais franchement, là c’est vraiment du léger ;-))
    Tu n’as donc pas compris que c’est la manière dont elle est posée que je ne trouve pas agréable, et pas bienveillante ?
    Tu ne comprends pas que tu n’es pas dans un meeting politique, et que je ne suis pas tenue de répondre à tous ?
    Il te faudra fréquenter beaucoup de blogs pendant longtmeps, pour apprendre à déchiffrer les codes de la communiction écrite, je crois…

    Et pour une fois, je vais me faire un petit plaisir, j’estime l’avoir mérité en te répondant alors que je ne réponds jamais aux trolls (et tu te comportes comme tel) : si tu postes un nouveau commentaire sur ce sujet, je l’efface.
    J’en conviens, c’est injuste, mais l’injustice aussi fait partie de la vie ;-)

    Lilo je trouve qu’un bon truc à dire au mec qui te rétorque "bah, puisque tu prends la pillule moi je n’ai pas à faire attention" est : "et si j’ai le Sida, ce que tu en peux pas savoir, tu es prêt à prendre le risque ?".

  • #174 Hélène le 24 janvier 2007 à 13 h 42 min

    Merci paumé pour ce commentaire, et sois le bienvenu ! ;-)

  • #175 iolanthe le 24 janvier 2007 à 11 h 43 min

    Lilo, je suis bien d’accord avec Gloria:
    du haut de ma longue expérience, je peux t’assurer qu’avant la pilule, les hommes ne se sentaient absolument pas responsabilisés vis-à-vis de la contreception.
    Et pour répondre à quelques autres, oui, si l’on menait sa vie libre et sans mari, donc comme un homme, on était une pute,si honorable que soit la profession exercée.
    Heureusement, on a fait du chemin depuis, mais pensez aux"vieilles" qui ont tracé la route et laissé bien des plumes dans l’aventure

  • #176 Lilo le 24 janvier 2007 à 12 h 12 min

    bien vu Gloria.
    On va dire que ça ne va pas les aider à se sentir concernés un jour alors… ;-)
    Je me dis qu’à force de leur faire mettre des préservatifs tout le temps, ils finiront peut être par réaliser (le nombre de copines qui se sont entendues dire "bah, puisque tu prends la pillule moi je n’ai pas à faire attention", ben bien sûr…), bon c’est pas gagné c’est vrai…

  • #177 paumé le 24 janvier 2007 à 13 h 37 min

    Ben dans les mags de mec, y a aussi comment il faut être beau pour plaire à la nana… d’un soir (hélas), ou pour mieux coucher.

    Sinon, les mecs les mieux sont ceux qui drague presque pas, car ils ce foutent pas mal des critères de la mode, prennent les femmes comme elles sont et ont horreur quand elles ne sont pas elles même. Ils ont aussi souvent la sainte horreur des "potiches". En gros ils aiment les femmes pour ce qu’elles sont réelement, et ça c’est chouette.

    Bon a y est, honte à moi, je suis démasqué et oui mon pseudo convient parfaitement avec mon état… de mec, et OUI ça fait du bien de lire vos posts et commentaires, même pour un mec.

    Et enfin si vous voulez également savoir pourquoi les mecs préfèrent les blondes: la réponse est dans le premier paragraphe :D.

    PS: pour info. et en toute sincérité, je n’aime pas les blondes (elles ne m’attire pas vraiment, je sait pas pourquoi) par contre les brunes et les rousses….
    En excluant formellement les "maigres" (beuark on voit les os :-( )
    Il y a aussi un truc, les nanas refaitent (peu importe quoi) c’est bien sur le papier glacé après un passage par photoshop, mais sinon y a pas mieux pour faire fuir un mec (tous qu’ils sont).
    voilou.

  • #178 Lilo le 24 janvier 2007 à 14 h 40 min

    ah oui Hélène!
    Mais bizarrement, cette réponse a beaucoup moins d’impact si la remarque arrive APRES un test de dépistage de couple!! J’ai testé le "mais tu ne sais pas ce que je fais quand tu n’es pas là", mais bizarrement, ça a été mal pris… ;-)
    Oui, je sais, je suis totalement parano, test+pilule+capote (depuis hier j’ai un doute monstrueux, pillule? un ou deux L?!)! Mais il me faut ça pour être sereine!!
    J’ai grandi avec les campagnes de prévention deux fois par an chaque années de la 6e à la 3e, ce que l’on ne fait plus maintenant il me semble), alors ça a laissé des marques! Et les coucheries d’un soir, je n’en ai jamais connu, et pas forcément envie de tester non plus (rapport à la prévention j’imagine).

  • #179 Hélène le 24 janvier 2007 à 19 h 57 min

    Yep marion, je comprends ce que tu veux dire ;-)

    Lilo c’est sûr que ma remarque lapidaire ne marche que pour les coups d’un soir (je n’ai jamais eu le plaisir de la lancer à qqn, de ce fait, mais j’aime beaucoup imaginer cette situation ;-))).

  • #180 marion le 24 janvier 2007 à 19 h 49 min

    juste pour préciser Hélène, que dans Elle par exemple, être "grosse", c’est 42, pas plus (et encore) d’où mon exemple, et que "apprendre à se plaire en taille …" est implicite pour moi : on ne peut séduire les autres que si on se plait déjà à soi même (enfin c’est ce que je crois). Par exemple, les fois où on me dit "tu es jolie aujourd’hui" sans que je le pense, je n’y crois pas, ce compliment n’a de portée que si je l’ai pensé avant en me voyant dans la glace.
    D’ailleurs nombre de personnes qui n’obéissent pas aux canons de la beauté (des personnes très marquées physiquement, âgées, avec des particulartés physiques …) sont vraiment très très séduisantes.

  • #181 shagada le 25 janvier 2007 à 20 h 38 min

    ah helene, tu me fais plaisir :)
    d’ailleurs les magazines feminins m’agacent tellement que je ne les lis plus que chez le dentiste, ce qui agrave en général mon humeur, mais si tu les achetes, tu participes un peu aussi non?
    feministement

  • #182 Hélène le 25 janvier 2007 à 22 h 59 min

    Bien sûr chagada je participe, parce que je les adore pour plein d’autres raisons ;-) Je trouve que sur d’autres aspects, ils sont importants et ont vraiment un rôle à jouer dans la vie des femmes.

  • #183 snut le 26 janvier 2007 à 20 h 42 min

    tu vois ,ton indignation ta colère me plait..le nombre de commentaires aussi..
    Il n y a pas si longtemps lorsque je m’indignais de la même façon sur des sujets similaires il n y avait guére de réactions hormis celles et ceux qui me traitaient de feministe radicale!!! c’ est mon premier commentaire sur internet et tout d’ un coup je me sens moins seule…

  • #184 Hélène le 26 janvier 2007 à 20 h 48 min

    Tant qu’il y aura des féministes, c’est que la femme aura besoin d’être défendue snut (malheureusement…). Sois la bienvenue !

  • #185 Hélène le 30 janvier 2007 à 10 h 17 min

    Sois le bienvenu christophe ;-) Ta question est tout à fait fondée : est-ce l’oeuf ou la poule ? On se la pose toujours, pour ce genre de problème… je serais assez tentée de dire qu’il y a un peu des deux, mais ça fait réponse de normande non ? ;-)

  • #186 christophe le 30 janvier 2007 à 10 h 00 min

    Bonjour, coucou, hello tout ça!
    Y’a quand même une question à se poser, les magazines abreuvent-ils la gente féminine de ce genre d’idioties par choix éditorial, finissant par influencer/complexer/déteindre sur elle (la gente féminine), ou bien est-ce l’inverse, servent-ils tout simplement ce que la majorité d’entre vous mesdames/demoiselles (rayer la mention inutile) a envie d’entendre?….
    (n’y voyez pas de mysoginie, on peut se poser la même question avec les magazines masculins qui nous abreuvent de sport/femmes nues et lascives/voitures etc.)
    (nan par ce que le sport et les voitures, moi j’men fous…)
    ( … ) :D

  • #187 Hélène le 2 février 2007 à 22 h 38 min

    Allez hop, carrément Mélanie, voyons grand ;-)

  • #188 Mélanie le 2 février 2007 à 22 h 06 min

    Ton article devrait être paru dans tous les magazines féminins du mois prochain.
    Tout simplement !

  • #189 Corinne le 24 février 2007 à 21 h 53 min

    Juste pour élargir le débat, il n’y a pas que dans la presse féminine que les femmes sont appelées à se conduire comme des objets sexuels. Il a aussi des affiches qui peuvent le laisser supposer, des pubs, des livres, des émissions télé, des films… Nous sommes dans l’ère du paraître, du "jeune, jolie et tais-toi." Le pire c’est que ça marche, le pire, c’est que ce genre de sujets et d’images se vend. Et pourtant, il y a une vraie attente de sujets de fond (et pas forcément gonflants) pour des femmes qui ont juste une jolie âme, sans avoir des yeux révolver, une peau sans poil, une taille d’anorexique, des seins en forme de balcon italien, uniquement préoccupées par la chasse à l’homme idéal (comme si ça existait !) et tout juste bonnes à être de super…bobonnes !

  • #190 Hélène le 24 février 2007 à 22 h 34 min

    J’espère Corinne, qu’il y a une vraie attente de sujets de fond, sinon c’est déprimant ;-)

  • #191 blh le 18 mai 2007 à 14 h 50 min

    Etre femme n’est pas une mince affaire,
    c’est de plus en plus évident: les laides se cachent le visage et ne sortent pas tandis que les belles sont condamnées à se montrer et à suivre les médias et autres miroirs déformant.
    Les hommes, même remarque. Si l’on est pas un cousin de Rocco, y a pas moyen… lol
    Mais bon, faut s’en fiche. Entre être et paraître, il faut savoir faire son choix et se moquer de son monde, vivre, en fait. :o)
    Bonne journée à toutes, et ne vous laissez pas abattre.

  • #192 siamoise cramoisie le 9 juillet 2007 à 23 h 20 min

    Wouaaaaah! Mais ça c’est un cri du coeur!!
    Je sousigne le post de Mélanie! Hélène, tu es la meilleure. Je poste en juillet 2007, et ça ne s’est pas arrangé, n’est-ce pas? Comment inverser la tendance? Je n’ai trouvé qu’une réponse personnelle, à mon cas personnel… Alors que la question est planétaire!

    Mince, il se fait tard.

    Je claque une bise à celles qui sont encore devant leur ordi, je dois passer chez une voisine, pour m’occuper de sa siamoise à elle pendant son absence… Purée, celle-là, c’est une teigne, difficile… Mais je l’adore. Elle est super vieille, et ça, ça force mon respect. La chatte, hein, pas la dame.

  • #193 frangi le 12 août 2007 à 22 h 40 min

    j’ai un peu pioché au hasard en arrivant sur ton blog et vraiment ce que tu écris me parle beaucoup , merci de le dire aussi bien !!!:)
    je vais continuer a venir te lire régulierement …

  • #194 Hélène le 13 août 2007 à 9 h 51 min

    Je suis contente que ça te plaise frangi, merci à toi pour ces compliments ! Et sois la bienvenue !

  • #195 Mlle Crapaud le 5 juin 2008 à 20 h 30 min

    J’aime vraiment beaucoup cet article, il est tellement vrai ! Je n’ai pas un mot à ajouter, tu as tout dit

  • #196 Hélène le 5 juin 2008 à 23 h 09 min

    Merci Mlle Crapaud ;-)

  • #197 Sylvie8600 le 5 septembre 2008 à 13 h 14 min

    Je tombe sur ce post des mois plus tard, par la magie de l’ordi qui choisit ;-)

    Ton article répond tout à fait à une phrase que ma maman m’a dite quand j’étais toute jeune… « ma chérie, ne te fais belle que pour TOI ». Elle a ajouté avec pragmatisme que si on se faisait belle pour un homme et que cet homme un jour partait, c’était le début d’un cercle vicieux. Cette phrase m’a vraiment marquée. Je racontais ça à une amie (sa mère est une femme très particulière pour qui sa fille est une ratée parce que célibataire) et j’ai eu un pincement au coeur quand elle m’a dit « si seulement ma mère m’avait dit ça un jour… »

  • #198 Hélène le 7 septembre 2008 à 12 h 36 min

    Merci Sylvie8600, de l’avoir ressorti de archives, j’aime bien ce billet ;-)

  • #199 juliette le 25 décembre 2009 à 3 h 25 min

    chouette sujet, qui a soulevé pas mal de débats intéressants !

    pour ma part, arrivant après la bataille, je vais rester sur le sujet de départ : la presse féminine.
    je suis une grande lectrice de ce genre de magazines, mais je dois avouer que dans ceux que je suis, les articles « poupée gonflable » sont extrèmement rares…
    bon, personnellement, j’aime séduire, mais c’est une question d’humeur ! si je sais qu’à une soirée, il va y avoir un mâle qui pourrait m’intéresser, et bien je vais faire un effort pour me faire jolie. parce qu’un type, je le repère d’abord dans une soirée parce qu’il me plait physiquement (ce qui est un échantillonnage plutôt large, y vraiment de tout), et là je m’approche pour voir s’il est intéressant. (et globalement, je pense que les mecs fonctionnent pareil : pour attirer leur attention, c’est la plupart du temps d’abord par l’œil, dans ce genre de circonstances. par contre, s’ils restent, c’est qu’il y a un autre intérêt, bien heureusement). finalement, la séduction « physique », ce n’est que le premier (et tout petit) pas, mais il faut bien commencer quelque part…

    tout ça pour dire, qu’une partie de moi aimerait bien penser comme beaucoup d’entre vous, que si je me fais belle c’est pour moi (ce qui est vrai), mais dans mon cas, dire que c’est seulement ça serait hypocrite. j’aime bien qu’un mec qui me plait au premier abord me trouve belle. bref, j’aime plaire, pas forcément seulement quand j’ai un Homme, mais aussi quand j’ai besoin d’un petit boost à l’ego (parce que finalement, ça se résume quand même à ça).
    par contre, je n’irais sûrement pas prendre des conseils là-dessus dans un magazine… dans le genre stéréotype, y a pas pire.

    au passage, pour celles qui lisent l’anglais, je conseille la presse britannique (pas américaine, baudieu !) : le cosmo local est carrément plus ouvert d’esprit, moins conformiste… ça se lâche plus, quoi. et ça fait du bien…

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.