HELP ! En détresse…, par Eulalie

26 janvier 2011

o-toi-lectrice

« Il y a plus de 6 ans, je rencontrais l’homme de ma vie… cet homme m’a fait croire à une vie parfaite.

Au bout de 9 mois, il a eu des doutes et on a pris une semaine pour réfléchir. Il en a profité pour coucher avec une autre fille. Il me l’a avoué en pleurs et m’a dit que c’était moi qu’il voulait, qu’il avait fait la plus grosse connerie de sa vie, qu’il m’aimait. Alors, ne voulant pas le perdre, j’ai pardonné.

Et on a emménagé ensemble dans son appartement. Puis, au bout de deux ans, on a acheté une maison. En même temps, j’arrêtais la pilule. Après un an et demi d’essais, je tombais enceinte. Nous étions au comble de la joie jusqu’à ce que je perde du sang. Là, le gynéco nous a appris que je faisais une grossesse extra-utérine. Rendez-vous fût alors pris pour faire une cœlioscopie et regarder où se trouvait exactement cet enfant. Arrivée à l’hôpital, j’attendais sagement que le bloc opératoire soit prêt. Les infirmières sont venues me préparer et là, j’ai eu un mal de ventre terrible. Ma tension a chuté d’un coup ; ma trompe s’était rompue et je faisais une hémorragie. Comme tout était déjà prêt, ils ont pu m’opérer très vite. Je n’en reviens toujours pas de la chance que j’ai eue ce jour là. Si je n’avais pas été sur place, je serais sûrement morte. Mon homme m’a épaulée et s’est très bien occupé de moi. On a surmonté ça ensemble…

Deux semaines après mon opération, je ne voyais plus d’un œil. Alors, rebelote, médecins, ophtalmo, IRM… Tout ça pour m’apprendre qu’une maladie s’était déclarée : la sclérose en plaques. Décidément, la vie m’en voulait… Alors là, de gros doutes sont apparus quant à mon couple. Je ne voulais pas être un poids en fauteuil roulant pour lui. Je ne voulais pas lui faire subir ça. Mais il a encore une fois su me réconforter et m’aider.

Six mois plus tard, le revoilà avec ses doutes. Il avait peur de me faire souffrir, hésitait à me faire un enfant pour ne pas me laisser un jour seule avec. Il ne voulait pas gâcher ma vie. Alors, je lui ai dit que si on ne faisait pas cet enfant, on aurait rien gagné de notre relation et on aurait perdu 6 ans de notre vie pour rien. Je ne voulais pas le perdre et je ne voulais pas me retrouver seule à 29 ans. Si je voulais un enfant, il ne fallait pas trop attendre. Alors, on a repris confiance et je suis de nouveau tombée enceinte. On était très heureux.

Et mon fils est arrivé le 2 septembre de cette année. L’accouchement ne fut pas une partie de plaisir puisqu’il y a eu césarienne sous péridurale et que cette dernière n’a pas fonctionné. Je me suis donc fait charcuter à vif. Quand ils ont compris que je souffrais énormément, ils ont fini par me faire une anesthésie générale. Et puis, quand je me suis réveillée, il était là, magnifique, le plus beau bébé du monde. Et mon homme m’a merveilleusement bien assistée, il a pris grand soin de moi et du bébé. On avait tout pour être heureux, je croyais dur comme fer qu’on était la plus belle famille du monde.

C’était une chimère.

Aujourd’hui, mon bébé a 4 mois et demi et son père est parti… avec une autre. D’après ce qu’il m’a dit, ils ont commencé à se voir avant que je sois enceinte, ont stoppé pendant et ont repris il n’y a pas longtemps… pendant presque 2 ans, il m’a trompée. Et je me retrouve seule, avec mon fils, sans emploi. Je n’arrive toujours pas à le croire.

Comment, après tout ce qu’on a surmonté, construit ensemble, peut-il nous faire ça ? Je sais qu’il sera toujours là pour nous aider mais pourquoi n’a-t-il pas réfléchi avant à la conséquence de ses actes ? Comment vais-je pouvoir surmonter ça ? J’y arriverai sûrement car j’y suis obligée, pour mon fils. Mais moi, je voulais qu’il ait des parents unis. Comment, après tout ce qu’il a fait pour moi, peut-il nous abandonner ainsi ? Tous mes rêves et mes espoirs s’écroulent d’un coup et j’ai du mal à encaisser ça. Je ne sais pas comment faire, quoi faire…

Et c’est pour ça que j’écris ceci, j’avais besoin d’en parler et j’ai besoin d’aide. Je souffre tellement. Je sais qu’il y a pire, il n’y a pas mort d’homme mais je me demande pourquoi la vie m’en veut ainsi ?

Je suis tellement désolée de vous faire lire ceci, je déteste m’apitoyer sur mon sort devant les autres. J’aurais préféré vous écrire une histoire drôle mais je suis au bord du gouffre.

Merci d’avance pour tous vos commentaires.

Signé : Eulalie »

191 commentaires Laisser un commentaire
Ô toi, lectrice !

Vous aimerez aussi

191 commentaires

  • #1 misschic le 26 janvier 2011 à 8 h 50 min

    Bonjour Eulalie, j’ai été très touchée par tes mots. Sans tomber dans la haine pure de celui qui t’a trahie, celui-ci ne te mérite pas (et devrait se faire pendre par les burnes enduites de miel d’acacia au dessus d’un nid d’abeilles féroces). Je ne trouve aps que tu t’apitoies sur ton sort, juste…Tu t’interroges…Pourquoi toi…Mais malheureusement, il n’y pas de réponse, c’est une aussi bête que terrible loi des séries, c’est tout. Ce que je peux te dire, c’est que forcément la vie viendra te rechercher, d’ailleurs elle est déjà là, ton petit garçon compte sur toi, je suis certaine que ce petit ange ne manquera pas d’amour et qu’il te le rendra au centuple, et ça déjà c’est une très belle victoire. :-)

  • #2 olivia le 26 janvier 2011 à 8 h 59 min

    Un enfant n a jamais consolidé un couple, au contraire ca le met en danger, car c est une sacré adaptation et changement. Il faut donc est sure, les deux, a 200 % avant de se lancer……et même là, rien n est garanti. Prends soin de ta santé et de ton petit, pour le moment c est le plus important. Il ne faut pas qu il te semble désespérer. Demande aussi a ta famille de t accompagner pour remonter la pente. Bonne chance

  • #3 Lucie le 26 janvier 2011 à 9 h 01 min

    Courage Eulalie.

    Sa fait mal aujourd’hui mais il ne te méritait pas je sais que c’est une peu bateau comme réponse. Mais toi tu es une femme forte tu luttes contre la maladie, tandis que lui c’est un lache qui n’a pas le courage de dire les choses.
    Penses à ton fils, il est ta victoire.

  • #4 RomyDeLaVendée le 26 janvier 2011 à 9 h 01 min

    Mahaukt, de toute évidence tu n’as jamais connu une belle histoire d’amour où tu as envie de t’accrocher car tu l’aimes plus que tout, malgré les doutes ( je pense qu’elle s’en doutait mais ne voulait se l’avouer) tu l’aimes tellement que tu es pret a passer outre, juste pour le garder …….
    Eulalie, certes ton état de santé fait que tu es fragilisée mais la médecine fait bcp de progrès, tu vas pouvoir avoir une qualité de vie bien meilleure que ceux atteints de SEP il y a quelques années.
    Ton fils n’a d’yeux que pour toi, profites de ces instants, voit au jour le jour !
    Et fais bien attention, l’amour surgit n’importe ou, n’importe quand, au moment ou l’on s’y attend le moins !!!
    Courage

  • #5 KAKI le 26 janvier 2011 à 9 h 06 min

    C’est jamais faciile… J’avais 21 ans quand je suis tombee enceinte, nous avons decide de garder le bebe et puis a 5 mois de grossesse j’apprenais qu’il me trompait avec une amie commune. Je l’ai quitte.
    Ca a ete dur, souvent, mere celibataire c’est un peu passer sa vie a etre sur tous les fronts SAUF que le sourire de ton enfant, son regard qu’il plonge dans le tien, cette main qu’il engouffre dans la tienne avec une confiance absolue a pour moi, value toutes les batailles.
    Aujourd’hui? Il aura 13 ans le mois prochain. Il est en classe de neige et m’appelle tous les soirs 3 ou4 minutes juste pour me dire qu’il est heureux (il n’a pas encore prevenu son pere qu’il etait bien arrive, j’ai du le faire..).
    Dans ma vie? Un homme. Depuis a peine 3 ans mais quand je le regarde, j’ai bien fait d’attendre, de ne pas me contenter de « l’a peu pres », de vouloir « le meilleur » pour ma vie. Il adore mon fils et mon fils le surnomme « My Goldstepfather » (il est anglais)…
    Nous sommes heureux, il aura fallut le temps mais clairement je suis heureuse…
    Alors je me susi un peu etalee (pardon Helene) mais voila, c’etait ma maniere a moi de dire que lorsque l’on traverse des choses graves tres jeune (ce qui semble etre ton cas), la vie finira par etre plus legere…. ET c’est bien la, tout ce que je te souhaite ;)

  • #6 Sookie le 26 janvier 2011 à 9 h 08 min

    Ton histoire est bouleversante Eulalie, je ne te donnerais pas de conseils pour sortir de cette souffrance, je serais bien mal placée pour ça. Cela étant dit, lorsque moi je suis au fond du gouffre, je repense à une phrase de Samuel Beckett, que je trouve particulièrement belle : « Il faut continuer, je ne peux pas continuer, je vais continuer ». Parfois, cette phrase m’aide, en espérant qu’elle puisse à toi aussi te parler. Je te souhaite beaucoup de courage :)

  • #7 Hélène le 26 janvier 2011 à 9 h 09 min

    Sookie: bienvenue à toi !

  • #8 Paulinette le 26 janvier 2011 à 9 h 10 min

    Eulalie,

    comme Mahault le dit, ton homme avait déjà donné des signes avant-coureurs. Il t’a trompé une première puis une deuxième fois, te parlant à chaque fois de doutes.
    6 mois plus tard, de nouveaux doutes l’assaillent. Dès lors qu’il doute au moment de faire un enfant, il y a de quoi se poser des questions et réfléchir. De plus, tu dis qu’il « hésitait à me faire un enfant pour ne pas me laisser un jour seule avec. » Je pense qu’à partir de là, c’est très clair. Alors effectivement, tu l’aimais, tu le voulais de tout ton coeur cet enfant. Mais lui et ses doutes freinaient pas mal ce désir, démontrant bien qu’il n’avait pas les même attentes que toi.

    Bien sûr, on ne peut pas te blâmer de ne pas avoir vu ces signes. Vous ressortiez tous les deux d’une période difficile avec cette première grossesse. Qui ne douterais pas?

    Je ne sais quoi te conseiller pour aller mieux et résister face à cette situation dans laquelle ton homme t’a laissée. Mais si tu as une/des amis(es) avec qui parler, sortir, te changer les idées, fais-le! C’est important de ne pas rester seule et ressasser tout cela. Voir un psy aussi est important. Car tes amis peuvent certes t’épauler, mais il ne s’agit pas non plus de les accabler (ce que, je sais, tu ne ferais sûrement pas). Un psychologue est là pour justement recueillir ce que tu as à dire. Profites-en.

    Et enfin, prends soin de ton petit bout. Joue à fond ton rôle de mère, et qui sait? Tu t’en sentiras peut-être que plus épanouie.

    Bon courage.

  • #9 Cécile de Brest le 26 janvier 2011 à 9 h 14 min

    Je ne trouve pas que tu t’apitoies sur ton sort, Eulalie…
    Je ne peux te dire qu’une chose, j’ai une amie très proche qui a une sclérose en plaques depuis 6 ans.
    Au début, c’était très dur mais aujourd’hui, les médecins qui la suivent ont trouvé un traitement qui lui convient et elle vit normalement. Elle a même eu un deuxième enfant.

    Pour le reste, pense à toi, à ton fils. Je sais que, de loin, c’est facile à dire.
    Je t’envoie plein d’ondes positives, c’est malheureusement la seule cose que je puisse faire.

  • #10 Chantal le 26 janvier 2011 à 9 h 17 min

    Je comprends ta détresse, Eulalie, c’est bien lourd tous ces mauvais coups à la fois mais ta chance, c’est ton petit: pour lui, tu dois relever la tête, te battre pour assurer, te soigner et trouver un travail, ta maladie détectée à temps peut être soignée maintenant…n’oublie jamais que ton chemin est là et ton fils par son amour et sa confiance totale en toi va te donner des ailes!
    Oublie bien vite cet homme qui n’était qu’un faible avec qui rien de bon n’aurait pu être construit, il ne vaut ni un regret ni une larme! Va avec confiance et tout peut arriver, absolument tout y compris le merveilleux: mais surtout ne sombre pas dans la détresse, fais toi aider (famille, amis, médecins, psys, etc…ils sont là pour ça, ne l’oublie pas) Je te souhaite de retrouver la joie de vivre très vite de nouveau, ton fils va t’y aider, courage:-) Bises:-)

  • #11 Madigane le 26 janvier 2011 à 9 h 19 min

    Je ne croit pas que ce soie une mauvaise chose aussi bien pour toi que pour ton fils ce n’étais pas quelqu’un de bien visiblement! Mais comme on dit après la pluie viens le beau temps et je suis sure que des meilleurs jours vont arrivé il faut être confiante!!
    En tous cas plein de bonne chose pour la suite du bonheur et du bonheur et encore plein de bonheur!
    Bisous

  • #12 dod le 26 janvier 2011 à 9 h 19 min

    Bon, Eulalie t’as bien fait d’appeler au secours. IL faut donc que tu continues et que tu ailles voir une psychologue ou bien une conseillère conjugale ( tu dois avoir des infos à ce sujet à la PMI (protection maternelle et infantile). C’est important !! vas-y!
    Ensuite, et c’est là le plus difficile c’est qu’il faut que tu abandonnes ton rêve de famille unie, que tu ne te laisses pas emprisonner dans tes idées noires qui tournent en boucle dans ta tête. Oui c’est très dur, oui tu souffres beaucoup mais tu dois aller de l’avant non pas pour ton fils ( oui bien sûr mais ça ne sert à rien de culpabiliser par rapport à lui et c’est ce que tu fais j’en suis sûre) mais pour toi !!
    Il y a un très bon livre que j’ai lu :  » vivre seule avec un enfant » qui t’aidera surement à gérer au mieux cette situation difficile. Ah oui, et je crois qu’il ne faut pas penser: il ne me méritait pas, je me suis trompée, comment j’ai pu aimer un homme pareil……non! IL faut au contraire te souvenir de vos bons moments partagés qui justifient que tu l’aies autant aimé et que vous ayez fabriqué un petit enfant. Simplement là c’est fini parce qu’il n’a pas su saisir la chance que tu lui avais laissé et que maintenant ça suffit tu ne dois plus souffrir à cause de lui.
    Bon courage .

  • #13 priscilla le 26 janvier 2011 à 9 h 22 min

    Désolée de tout ce qu’il t’arrive, mais je pense que le tort que tu as eu c’est de faire un enfant avec lui, visiblement il t’a jamais caché ses doutes, ses doutes qui montraient qu’il était loin d’être sûr de lui ! Enfin, aujourd’hui le plus important c’est ton fils et toi vu que tu as une maladie grave et que tu es seule avec un enfant demande à la sécu si tu peux pas avoir une aide ménagère et financière pour dèjà te soulager d’un poids et ensuite viens sur blog de fille et sur des forums pour avoir du réconfort. J’espère que tu auras des jours meilleurs

  • #14 Belldandy le 26 janvier 2011 à 9 h 24 min

    Je ne trouve pas que tu t’apitoie sur ton sort, Eulalie, les épreuves que tu as traversées et que tu traverses sont très difficiles et c’est important de pouvoir « vider son sac » de temps en temps.
    J’imagine que les turbulences hormonales post-accouchement, plus la fatigue d’avoir un tout petit ne t’aident pas en cette période difficile…
    J’ai une petite théorie personnelle très nulle, mais qui m’aide quand une enclume me tombe sur le coin du museau : je me dis qu’on a tous un quota de « merdes » qui nous est destiné dès le départ, alors dès qu’il m’en arrive une, je me dis « bon, une de moins », et j’attends que la grande roue de la fortune tourne à nouveau en ma faveur pour contrebalancer… Je sais, c’est stupide, mais ça a au moins le mérite de me faire sourire quand j’y pense…
    Tu as le bonheur d’avoir un pioupiou, te battre pour lui sera, j’en suis sûre, le meilleur moyen de te battre pour toi.
    Je te souhaite de tout cœur le meilleur à venir, bon courage.

  • #15 Eulalie le 26 janvier 2011 à 9 h 25 min

    Merci les filles… tout ce que vous pourrez dire m’aidera sûrement…
    Là, on s’est revu dimanche et on a passé la nuit ensemble… du coup, il ne sait tjrs pas où il en est… mais moi, je commence à y voir un peu plus clair… certes, je ferais n’importe quoi pour que mon fils ait son père près de lui tout le temps mais , c’est trop gros comme histoire, je ne sais pas si je peux lui pardonner tout ça… et ça fait deux jours qu’il me dit qu’il va m’appeler le soir et ne le fait pas… et moi, j’attend comme une cruche son coup de fil jusqu’à minuit… il y a vraiment du foutage de gueule, là…
    J’étais sûre que c’était un homme bien… et il va nous faire loupé tellement de choses qu’on aurait pu encore faire ensemble… ça me dégoûte…

  • #16 Hélène le 26 janvier 2011 à 9 h 29 min

    Je comprends pas où est le comm’ de Mahault, j’ai fait une fausse manip et j’arrive pas à remettre la main dessus, sorry…

    Eulalie: courage, je suis de tout coeur avec toi !

  • #17 nathalie le 26 janvier 2011 à 9 h 35 min

    Bonjour à toutes,
    Je suis nouvelle et pour répondre à Eulalie: il faut pas se faire d’illusion la plupart (je mets ceci pour ne pas froissée celles qui pensent que le leur ne l’est pas) des hommes sont lâches, immature et on se demande ou sont les vrais de vrai, les gentlemans, virils, beau, intelligent (bon là j’en demande peut-être un peu de trop) mais le constat est là.
    Mon conseil, pour être passé par là (moi il m’a dit qu’il me quitte car il m’aime…..???), tu mérites beaucoup mieux, lève la tête, pomponne-toi tous les jours, sourie (au cas ou il te croise et que tu ne fasses pas Cosette) et pour enfin rencontrer Ze super mec. Essaye de surmonter tout cela ne serai-ce que pour baybinou, tu crois pas que baby à le droit de voir une maman heureuse et épanouie? Franchement ton ex ne te méritait pas..tu as mon soutien moral (je peux pas faire mieux) et zou haut les cœurs.

  • #18 patounettechatte le 26 janvier 2011 à 9 h 35 min

    Franchement je ne comprends pas comment cet homme qui t’a trompé pendant deux ans a pu te faire un enfant ! Il aurait dû avoir le courage de ne pas le faire puisqu’il savait, sûrement, qu’il partirait…… Les gens parfois sont surprenant….. MAIS il te reste le plus beau : ton petit garçon ! Pour lui et sa frimousse tu remontera sûrement la pente !!!! J’espére que la vie va te sourire trés trés trés vite !!!! C’est la gorge nouée que je t’embrasse ainsi que ton petit garçon !

  • #19 Hélène le 26 janvier 2011 à 9 h 37 min

    nathalie: bienvenue à toi ;-)

  • #20 Belldandy le 26 janvier 2011 à 9 h 40 min

    Eulalie: Je comprends très bien que tu aies laissé une porte ouverte ce week end, mais fais attention à toi, te voilà dans le rôle de « l’autre femme », cela peut être dangereux pour toi, d’autant que tu es fragilisée en ce moment.
    Ton fils a un père, que vous soyez ensemble ou non. Et ce qui est bon pour toi est ce qui est bon pour ton fils, alors essaie de prendre du recul pour y voir plus clair…
    C’est très facile à dire tout ça, pardonne-moi si tu me trouves un peu abrupte, ce n’est pas le but, au contraire, sache que je compatis vraiment et que je serai bien en peine de dire ce que je ferais à ta place.

  • #21 Eulalie le 26 janvier 2011 à 9 h 44 min

    Vous êtes trop gentilles… mais je suis d’accord avec certaines d’entre vous, je suis un peu fautive aussi… quand un couple part en vrille, les torts sont en général partagés… là, il faut que je me bouge le c.., et vous imaginez, je ne me maquille même plus !!! J’ai déjà vu une assistante sociale, le notaire vient estimer la maison demain, j’ai rendez-vous à la banque vendredi, j’ai entamé les démarches pour rechercher un logement social (ça, ça me fait ch.. de vendre ma belle maison de 120m² habitable pour me retrouver dans un appart’ miteux… m’enfin..). Et j’ai déjà perdu 3kg… C’est décidé, je me bouge le c.. ; mais j’aurais du le faire bien avant…

  • #22 Pidou le 26 janvier 2011 à 9 h 50 min

    Courage Eulalie !
    Ton temoignage est poignant, ce n’est pas s’apitoyer que de se poser et de faire (enfin) face honnêtement à la situation.
    C’est à toi maintenant de faire le point sur ce que tu veux pour ton fils et toi. A priori tu as déjà bien commencé vu que tu entammes de nombreuses démarches, BRAVO.
    As-tu de la famille ou des amis proches qui peuvent t’épauler en ce moment ?

    Dis-toi que quoiqu’il arrive, c’est un nouveau départ dans ta vie (votre vie) !

  • #23 audrey le 26 janvier 2011 à 9 h 52 min

    bonjour eulalie, tu sais tu rencontrera surement quelqu’un de bien et tu retrouvera cet equilibre qui te manque, je te le souhaite de tout coeur..

  • #24 Eulalie le 26 janvier 2011 à 9 h 54 min

    Bon bin, il vient de m’appeler… ne s’est pas excusé (d’ailleurs, il ne l’a jamais fait pour quoi que ce soit) pour ses appels absents mais me dit qu’il a pris une décision… ? … j’ai rendez-vous chez le pédiatre tout à l’heure et il vient avec moi… je ne peux pas lui interdire ça… pfffffffff, c’est nul…… j’en ai marre, j’aimerais que ça aille mieux très vite…

  • #25 Nat75 le 26 janvier 2011 à 9 h 56 min

    La vie est parfois très cruelle … mais aussi très belle quelques fois. Ne t’arrête pas sur le chemin de ta reconstruction avec ou sans lui, accroche toi ! …. Beaucoup de courage à toi !

  • #26 Jessy le 26 janvier 2011 à 9 h 56 min

    Bonjour Eulalie,

    J’ai vécu à peu de chose près la même histoire que toi il a 7 ans maintenant. J’étais mariée depuis 6 ans en couple depuis 10 ans et enceinte ! C’est l’épreuve la plus difficile de ma vie et la plus lourde de conséquence, mais qui me fait penser que rien ne nous arrive vraiment par hasard. Aujourd’hui ma fille à 7 ans et il n’y a pas un jour où je regrette de ne plus vivre avec son père, seulement de n’avoir pu lui offrir une vie plus simple avec ses deux parents ensemble ! Pour ce qui est de ta souffrance, elle est due en partie à la peur légitime de se retrouver seule, au fait de subir une situation que l’on a pas choisie, à un moment de la vie ou l’on est le plus vulnérable ! Je voudrais juste te dire de te préserver toi et ton fils, la confiance est un élément important dans le couple, prends le temps de te recentrer sur toi, sur ce que tu veux et ce que tu ne veux plus vivre !! Avoir un père là tout le temps OUI pour ton fils, mais qu’en est-il de toi, sera t-il capable d’être à nouveau l’homme de ta vie ?! Ne te laisse pas ronger par la suspicion et la jalousie .. Je te souhaite sincèrement beaucoup de courage et tente de puiser dans ton fils les forces qu’il te manque.

    Jessy

  • #27 Mahault le 26 janvier 2011 à 10 h 09 min

    Ah, tu mer assures, Hélène, j’ai cru qu’il avait été supprimé !

  • #28 Flores le 26 janvier 2011 à 10 h 13 min

    Bonjour à toutes,

    Je vais vous sortir une phrase complètement cliché et peut-être trop « stigmatisante » pour la gent masculine mais ça me brûle les lèvres alors je ne peux pas m’en empêcher :
    Y’en a marre marre marre de ces mecs qui veulent le beurre et l’argent du beurre !!!!!
    Ah oui ça pour coucher avec vous y’a du monde mais quand il s’agit de faire des choix, de s’engager, monsieur voudrait avoir une femme mère d’un côté pour s’occuper du petit (et lui ce sera quand il a le temps), et d’un autre côté une femme maîtresse ou plusieurs, ben oui quoi il a envie de faire ce qu’il veut ! Ben voyons !
    Et puis le petit jeu du « je sais pas ce que je veux, j’sais plus ou j’en suis blablabla » : stop il est majeur et vacciné (a priori ;-) il est capable de prendre des décisions, on le fait bien nous !

    Voilà j’me suis lâchée, désolée hein mais ça m’énerve trop, je trouve ça tellement injuste, c’est dingue !
    Eulalie, je vous conseille de ne plus rien attendre de cet homme, de garder des relations cordiales pour que votre enfant ne le vive pas trop mal, et de vous reconstruire sans cet homme. Ensuite vous trouverez peut-être quelqu’un de mieux qui vous mérite, car oui ça existe encore (un peu) les gens bien :-)
    Courage !!!!!!!!!!!!!

  • #29 Mh le 26 janvier 2011 à 10 h 14 min

    Eulalie,

    tu vis ce qu’il y a de pire à vivre. Tu veux ce que tu penses être le meilleur pour ton enfant : une famille unie. Tu t’y accroches encore, peut-être à juste titre. Mais peut-être pas, seule toi sauras si le prix à payer n’est pas trop cher.

    Tu es la seule à savoir ce qui est bon, ou moins mauvais. Nous, nous ne pouvons que t’écouter.

    Si tu es venue nous parler, c’est que tu commences à relever la tête. Mais la route sera longue….

    Si tu veux papoter, Hélène te donnera mon mail.

  • #30 Féflor le 26 janvier 2011 à 10 h 15 min

    Je compatis avec tout ce que tu nous as raconté et aussi avec tout ce qu’on ne sait pas. Est-ce que ta SEP te laisse un peu tranquille en ce moment ? Espérons que c’en soit une qui n’évolue pas trop vite. Je croise les doigts.

  • #31 Atchoum29 le 26 janvier 2011 à 10 h 16 min

    Courage Eulalie. Tu es sur la bonne voie : tu veux ton bonheur et celui de ton bébé, tiens bon tu y arriveras. Merci pour ce témoignage poignant. Courage !!!

  • #32 lolobridjida le 26 janvier 2011 à 10 h 20 min

    je ne comprends pas pourquoi tu as fait un enfant alors que ça n’allait pas, qu’il hésitait, tu n’aurais pas du! mais bon, maintenant il est là, et j’imagine que tu es heureuse de l’avoir. ce mec, je pense qu’il faut que tu l’oublies, que tu le considères comme le pere de ton enfant, qu’à ce titre tu le verras toute ta vie, mais toi il faut que tu refasses ta vie.
    tu es encore trop sou le coup de l’amotion pour vraiment sortir la tete de l’eau , mais dns quelques temps tu y verras plus clair. je te souhaite bon courage!

  • #33 Sophie (yeux bleus) le 26 janvier 2011 à 10 h 21 min

    Comme c’est dur de perdre quelqu’un alors qu’on croyait tout avoir surmonté avec lui.
    Mais comme tu le dis, il n’est pas mort donc rien n’est irréversible.
    Laisse-lui le temps de réfléchir, si il part, il ne te mérite pas, et si il ne te mérite pas, tu ne mérites pas d’avoir mal pour lui (auto-persuasion morale).
    Les anglo-saxons ont une expression que j’aime bien « looking good is the best revenge ».
    Alors continue à te faire belle pour toi et votre enfant, à profiter de la vie même avec la maladie.
    Parfois la vie réserve de belles surprises.
    Une fois que tu seras « guérie » de lui c’est à dire que tu auras traversé les 5 étapes du deuil (déni, colère, négociation, dépression puis acceptation) de votre relation, tu iras mieux et tu y verras plus clair.
    Je connais quelqu’un qui s’est remarié avec le père de ses enfants après 15 ans de divorce … tout arrive !

    Courage !

  • #34 patchouli le 26 janvier 2011 à 10 h 22 min

    Eulalie, c’est difficile car tu es actuellement dans « l’oeil du cyclone » c’est à dire en plein dans la partie la plus dure d’une séparation. Car je crois que tu n’as pas vraiment le choix, tu ne peux pas rester avec cet homme perpétuellement indécis. Si je me permets de dire ça c’est que ma soeur a connu quasi la même histoire que la tienne, sauf qu’elle n’est pas malade, mais veuve avec un premier enfant quand un abruti est entré dans sa vie. Il l’ a trompée alors qu’elle était enceinte de lui. Je te passe le reste de l’histoire mais ce qu’il voulait en fait c’était garder ses deux femmes (1 pour le sexe, 1 pour tenir la maison)!
    Ma soeur était paumée avec son bébé, elle ne savait plus quoi penser, que faire. C’est la famille qui l’a aidée: nous lui avons conseillé de le quitter car elle aurait continuer à souffrir, un homme infidèle le reste …. Et voilà comment elle s’est retrouvée veuve à presque 40 ans avec 2 enfants à charge! Mais elle ne regrette rien car le peu de relations qu’elle a avec lui (pour qu’il voit son fils…quand ça l’arrange!) prouve qu’il n’a pas changé.
    Voilà, d’habitude je dis de ne pas écouter les avis des autres, mais là je te dis l’inverse car je pense que tu n’es pas en état psy de juger ce qui est bon pour toi ou pas. D’ailleurs il profite de cet état de faiblesse pour s’insinuer dans ta vie. Petit à petit les choses vont se décanter, le cyclone va s’apaiser et tu referas ta vie avec qq’un de mieux, j’en suis sure… Si tu as besoin de parler, je peux te donner mon e-mail, y a aucun souci. Courage!

  • #35 lolobridjida le 26 janvier 2011 à 10 h 22 min

    je viens de relire mon commentaire, je parais dure, mais je comprends vraiment pas pourquoi les gens font des enfants sans réfléchir.

    ceci dit, c’est peut être pas ton cas, je dis ça en général.

  • #36 CarineBdx le 26 janvier 2011 à 10 h 27 min

    Courage Eulalie, tu vis une période très difficile, mais comme on dit, la roue tourne.
    Ne te laisse pas envahir par des souvenirs quand tu es avec lui, arrête d’être gentille, il en a déjà trop profité.
    Tu peux t’épanouir avec ton petit loup et ça malgré la maladie et sans cet homme.
    Comme ça a été dit plus haut, les traitements font des grands progres.
    Je te souhaite vraiment de te sortir vite de ce mauvais pas.

  • #37 Eulalie le 26 janvier 2011 à 10 h 28 min

    lolobridjida: en fait, je ne voulais pas me retrouver célibataire à 30 ans, sans enfant… j’aurais gâché 6 ans de ma vie pour rien… après, retrouver un autre homme qui veuille un enfant prend du temps… et on sait que nous, les femmes, nous ne pouvons pas faire des enfants toute notre vie… alors, j’ai pris le risque… je pensais qu’il pêtait juste un plomb et que ça allait s’arranger… bon, me suis gourée…

  • #38 Eulalie le 26 janvier 2011 à 10 h 29 min

    Et en fait, heureusement qu’il est là, mon p’tit bout… ça me donne une raison de m’en sortir…

  • #39 Eulalie le 26 janvier 2011 à 10 h 34 min

    Quant à ma SEP, je n’y pense pas vraiment… je suis plutôt en déni… je n’ai fait qu’une poussée depuis fin 2008… depuis mon accouchement, je vais une fois par mois me faire perfuser de la cortisone… et le mois prochain, ce sera la dernière fois (6 en tout)… après, on verra ce que ça donne, mais pas de traitement médicamenteux pour le moment…

  • #40 lolobridjida le 26 janvier 2011 à 10 h 35 min

    Eulalie: oui Eulalie, ma pauvre, je te comprends! mais de nos jours on peut faire des enfants pendant longtemps, sinon il y a aussi d’autres solutions, anfin ce n’est pas la peine de parler de ça , c’est fait! ceci dit, je te dis ça pour te conseiller de te concentrer sur ton enfant, c’est surtout lui qui a de l’importance aujourd’hui et qui justifie le fiasco de ta relation avec cet homme.
    moi je suis sure que tu vas t’en sortir, tu vas puiser de la force dans ton enfant, tu vas avancer, tu vas trouver un travail, tu rencontreras quelqu’un un jour, j’en suis sure! aller, bon courage!!!

  • #41 Cécile de Brest le 26 janvier 2011 à 10 h 37 min

    Euh, les filles, il y a un truc qui me gêne et que je retrouve dans beaucoup de commentaires: les hommes ne sont pas tous des êtres odieux, sans coeur qui ne pensent qu’à leur propre bien-être.
    Il y en a aussi des responsables, prévenants et pas lâches. Il ne faut pas généraliser ! (et des femmes détestables ça existe aussi…)

    Voilà, je voulais juste le dire ;-)

  • #42 lolobridjida le 26 janvier 2011 à 10 h 38 min

    Cécile de Brest: tu as tout à fait raison! mo ij’ai ce genre de spécimen génial à la maison!!

  • #43 Toujours le chat sur les g’noux le 26 janvier 2011 à 10 h 43 min

    Eulalie, je te trouve forte comme tout. Toutes ces démarches, chapeau!
    Fais bien attention cependant: je pense que ce n’est pas une bonne idée du tout de laisser ce mec revenir. Fais-toi violence sur ce coup! Ceinture!! (le concernant lui) Crac!
    Ca peut soulager un moment, de le voir revenir, mais c’est totalement illusoire, et tu sembles le savoir déjà.
    Mange correctement, prend soin de toi comme tu prends soin de ton fils. Le tunnel a une sortie. Courage.

    Hélène, le Bouzou a mangé le comm’ de mahault?

  • #44 patchouli le 26 janvier 2011 à 10 h 43 min

    Cécile de Brest: loin de moi l’idée de généraliser…sinon nous serions toutes célibataires!! mais je m’appuie sur du vécu, l’attitude de cet homme étant tellement similaire à l’ex de ma soeur..
    Eulalie: je suis sure que tu trouveras quelqu’un qui te mérite, tu es jeune mais là tu as surement le sentiment que plus rien n’ira jamais bien… c’est normal, c’est un cap à passer mais dans quelque temps tu seras prêtes pour vivre autre chose de plus harmonieux.Courage!

  • #45 Cécile de Brest le 26 janvier 2011 à 10 h 50 min

    patchouli: ah mais c’est certain que ça existe !
    Mais ce que je voulais dire c’est que ce n’est pas une généralité heureusement pour nous ;-)

  • #46 Toujours le chat sur les g’noux le 26 janvier 2011 à 10 h 50 min

    Mais si Eulalie, tu peux lui interdire de venir avec vous chez le pédiâtre!

    Excuse-moi, mais je le sens très mal, ce mec. Ce n’est pas bon du tout cette situation. Ne le laisse pas revenir, du tout, il y a urgence je pense. Accroche toi à fond, Eulalie.

  • #47 Eulalie le 26 janvier 2011 à 10 h 59 min

    lolobridjida: c’est ce que je pensais du mien…
    Mais s’il existe vraiment des hommes fidèles, courageux, francs et honnêtes, où sont-ils ????????????? Ils doivent être déjà tous pris…. ou gays…
    Nan, je plaisante, j’espère bien que ça existe !

    Toujours le chat sur les g’noux: de toute façon, vu l’intonation qu’il avait dans sa voix tout à l’heure, je pense que la décision qu’il a prise est de nous quitter pour de vrai… donc, il faut que je me fasse à cette idée…

    J’essaie de joindre le juge des affaires familiales mais les tribunaux sont en pleine fusion et les lignes sont interrompues… fallait que ça tombe à ce moment là, quoi !

  • #48 Féflor le 26 janvier 2011 à 11 h 00 min

    Cécile de Brest: Je suis d’accord avec toi, mais je crois qu’il faut arrêter de penser, de nos jours, qu’on se lie pour la vie. Il suffit d’être un peu lucide et de regarder, juste un petit coup d’oeil aux statistiques mariages-divorces.
    Un homme peut lui aussi tomber malade, mourir, tomber amoureux d’une autre, ça ne fait pas d’eux des êtres odieux.
    Juste simplement garder à l’esprit qu’on a décidé de faire un bout de chemin de vie ensemble, et qu’ensuite on verra.
    Ne rien entreprendre qui nous ferait dépendre d’eux, ne faire que des choses qu’on pourra continuer d’assumer une fois qu’on sera seule (crédits, enfants, et plein d’autres choses)

  • #49 lolobridjida le 26 janvier 2011 à 11 h 02 min

    Toujours le chat sur les g’noux: heuuu non je crois pas, c’est le pere!

  • #50 poppylou le 26 janvier 2011 à 11 h 06 min

    Je trouve que ‘Toujours le chat sur les g’noux ‘ a raison: t’es certainement plus forte que ce que tu crois! Quoi qu’il arrive, surtout, fais-toi aider par ta famille, des amis… On se dit qu’on peut gérer tout seule mais c’est tellement plus simple quand on ose dire qu’on a besoin d’un coup de main! Y’aura probablement des nuits blanches à essayer d’envisager le futur mais surtout, dis-toi qu’il faut prendre ça au jour le jour.

  • #51 Toujours le chat sur les g’noux le 26 janvier 2011 à 11 h 08 min

    lolobri: oh ben zut alors, … :-(

  • #52 lolobridjida le 26 janvier 2011 à 11 h 08 min

    Eulalie: Eulalie, je pense que là tu te sentais dans l’urgence d’avoir un enfant, surtout si tu es malade, et je comprends tout à fait. maintenant dans ta vie future, je pense que tu seras plus sereine pour trouver quelqu’un qui te correspond bien. en tout cas garde de bons contacts avec lui, c’est important, mais je te conseille pas de passer des nuits avec! tu arriveras jamais à te détacher ! tu vaux mieux que des miettes! je te fais de gros bisous

  • #53 Anne-Sooo le 26 janvier 2011 à 11 h 12 min

    Bonjour Eulalie,

    Dans ton message tu dis « si on ne faisait pas cet enfant, on aurait rien gagné de notre relation et on aurait perdu 6 ans de notre vie pour rien ».
    On voit à quel point tout dans cette relation semble reposer sur cet enfant à venir, pour toi en tout cas. Le piège a peut-être été de tout miser sur lui, sur sa venue prochaine. Quant au papa, partageait-il sincèrement ce projet ou était-ce une façon de te combler ? Le problème en effet c’est qu’aujourd’hui te voilà seule avec cet enfant qui restera forcément associé à cette union.

    Mais rien n’est figé, j’espère que ta SEP va évoluer positivement et que tu pourras construire d’autres projets qui te permettront d’être épanouie !

    Courage à toi…

  • #54 Eulalie le 26 janvier 2011 à 11 h 14 min

    Féflor: j’aime bcp ta façon de penser, il faut arrêter de croire aux contes de féés… mais pour ce qui est du crédit, des enfants, je pense qu’il faut prendre quelques risques des fois, sinon on ne ferait rien ! Mais tu as raison, il faut que je pense qu’on a fait un bon bout de chemin ensemble et que c’était pas mal, même s’il n’assume pas ses choix…
    Même après ce qu’il a fait, je tiens encore beaucoup à lui ; il a toujours été là pour moi et moi, je n’ai pas su le rendre heureux… et ça, je le regrette…

  • #55 Fifou le 26 janvier 2011 à 11 h 21 min

    Cécile de Brest:
    Oui,je suis d’accord!

  • #56 Alex le 26 janvier 2011 à 11 h 22 min

    Je t’apporte tout mon soutien Eulalie. Je ne peux pas faire plus. Ton histoire est touchante. Et comme beaucoup, je ne trouve pas que tu t’appitoies. Tu es perdue, et tu cherches des réponses. Parle à ta famille, tes amis, ils te seront d’une aide précieuse.
    Je suis sûre que tu vas t’en tirer à merveille. Ton petit garçon va t’apporter du bonheur, de la joie, des rires.
    Tiens bon, tu vas relever la tête :)

  • #57 Lolo Make-Up-Holic le 26 janvier 2011 à 11 h 23 min

    Eulalie, j’ai beaucoup de peine pour toi parce que tu vis une période difficile. Cependant, tu es une femme forte, et tu le prouves au travers de ton texte… Assumer sa peine et assumer ses décisions, c’est être une femme forte…
    Je ne suis pas forcément d’accord avec ce qui est dit par d’autres, chacun son opinion… Je voulais juste dire que quels que soient les torts de cet homme, il est le père de ton enfant et qu’il faut bien faire la distinction entre « compagnie de vie » et « père ». Le fait de le laisser prendre part à la vie de ton fils (aller chez le pédiatre, par ex.) n’est pas la même chose que de le laisser reprendre une vie amoureuse avec toi.
    J’aurais envie de te dire plein de choses mais je crois que tout le monde a un peu fait le tour de la question. Alors je te fais de grosses bises virtuelles et je pense bien fort à toi…

  • #58 Eulalie le 26 janvier 2011 à 11 h 24 min

    Anne-Sooo: Heuuuuuuuu, en fait, c’est lui qui voulait un enfant… moi, j’étais pas prête… j’avais 26 ans quand j’ai arrêté la pilule… et ça a mis du temps à venir… et je suis tombée enceinte… mais quand je l’ai su, j’avais plus peur qu’autre chose ! C’est lui qui voulait cet enfant…! Et puis, je me disais que pourquoi pas… et on l’a perdu… après, j’étais déterminée à en faire un… je me suis tjrs dit, d’ailleurs, que c’était parce que je n’étais pas prête qu’on l’a perdu…

    Mais c’est lui qui a voulu emménager avec moi, c’est lui qui a voulu acheter une maison (d’aileurs, il y avait eu grosse engueulade car je ne le sentais pas non plus…) et c’est lui qui voulait faire un enfant ! Moi, je supporte pas les gosses (du moins, ceux des autres… le mien est une perle… ;-) ) et je ne me sentais pas apte à m’occuper d’un gamin… mais il m’a fait prendre confiance en moi et j’ai sauté le pas… en fait, j’ai l’impression qu’il a complètement géré ma vie… c’est dingue !

  • #59 angelica-rose le 26 janvier 2011 à 11 h 24 min

    Coucou Eulalie. Je suis navré de ce qui t’arrive. J’ai vécu ma grossesse seule, le courageux papa a eu peur et a préferé nous laisser. Il n’est pas parti pour une autre, lui préfère vivre auprès de sa mère, je crois que c’est pire. Nous sommes resté ensemble cinq ans. J’ai pas de travail mais ma famille est a mes côtés et ma mère qui a assisté à l’accouchement est atteinte d’une SEP depuis ses 33 ans. Je n’ai pas de maladie et il ne m’a pas trahie en couchant ailleurs mais cela m’a appris que dans la vie rien est acquis. Que ça fasse 5 ou 10 ans qu’on est avec la personne, on la connait que lorsqu’on traverse des périodes difficile. Je crois que certains hommes n’ont simplement pas le courage d’assumer les difficultés, les épreuves de la vie. Ils ont peur c’est tout. Aujourd’hui, il faut que tu tournes la page pour vivre à nouveau et profiter de ton enfant. Quand tu seras prête tu trouveras quelqu’un de bien.

  • #60 priscilla le 26 janvier 2011 à 11 h 25 min

    Ne lui interdit pas d’aller chez le pédiatre, c’est son rôle de père et s’il veut l’assumer c’est son droit et tant mieux pour ton petit bonhomme ;-) Maintenant j’ai juste une question ? Vous étiez mariés parce que tu peux lui demander une pension compensatoire pour toi en dehors de la pension alimentaire pour ton fils

  • #61 cec jeune mariée le 26 janvier 2011 à 11 h 28 min

    Eulalie: ben zut, je préférais te lire dans le post future maman…

    En fait plus je lis tes réponses et plus j’ai l’impression que tu savais que tu prenais un énorme risque, et que malgré tout tu l’as fait… Et c’est vraiment triste que vous n’ayez pas réussi à vous rendre heureux l’un l’autre, on a toujours une impression de gâchis et je crois que rien ne peut l’effacer.

    Ça doit être super dur d’être maman célibataire, j’essaie souvent de l’imaginer pour mieux comprendre des personnes de mon entourage… Mais ce petit bout qui est avec toi, wahou, ca va tout changer :)

    Et non non tous les hommes bien ne sont pas pris ou cachés ! J’ai rencontré le mien quand j’avais 30 ans, il venait de réussir à se sortir d’une relation où il n’était pas heureux * alors oui tout arrive, courage a toi :)

  • #62 Belldandy le 26 janvier 2011 à 11 h 33 min

    Eulalie: Heu.. IL n’a pas su te rendre heureuse visiblement… Bon d’accord, ça va toujours dans les deux sens, mais je trouve que tu accordes beaucoup d’importance à ce qu’il a fait pour toi, alors que somme toute, sa présence à tes côtés dans les moments difficiles était plutôt normale pour un compagnon, non ?
    Tu n’as pas à te sentir coupable pour les épreuves que tu as traversées…
    Celui qui te rendra heureuse, tu le rendras heureux en retour, et tu sentiras que tu le mérites !
    Encore une fois, ne vois aucune malveillance dans mon propos, c’est au contraire que cela me ferais plaisir de te sentir plus sûre de ta valeur…

  • #63 olympe le 26 janvier 2011 à 11 h 46 min

    Ton calcul n’était visiblement pas le bon, Eulalie, ton appréhension à aborder la trentaine sans avoir mis en route un enfant est compréhensible mais concevoir une vie de famille sur ce genre de peur, c’était effectivement risqué.
    Chaque histoire de couple a son moteur, son histoire et ça aurait peut-être pu marcher entre vous malgré les hésitations de ton homme.
    Moi, je n’ai pas l’impression que tu sois une victime, tu as fais des choix sentimentaux et tu t’es peut-être trompée .
    Les phrases définitives sur la lâcheté des hommes en général m’irritent moi aussi, il y a surtout des situations particulières et des gens confrontés à leurs complexités. Et des hommes « bien », qui assurent, tout autant que des hésitants ou immatures.
    Je ne crois pas que la vie t’en veuille non plus, ou en tout cas, qu’il faille voir les choses ainsi : tu as l’air forte, lucide, tu as l’enfant que tu désirais. Tu es jeune et comme on dit au poker, tu vas te refaire !
    Peut-être tes rêves sont-ils en train de s’écrouler mais tu es bel et bien en train de construire ta vie de femme et de mère, malgré les difficultés.

  • #64 Marion le 26 janvier 2011 à 11 h 49 min

    J’ai 28 ans et je suis toute seule. J’aurais pu être avec un homme mais lorsque des doutes s’immiscent dans la relation il faut savoir s’écouter : ce n’est pas le bon. Trop de couples font un enfant pour se consolider, or, je reste persuadée que ce n’est pas la bonne solution, ni pour les parents et certainement pas pour l’enfant.
    Etre seule n’est pas une maladie. Il vaut mieux parfois être patiente plutôt que de vouloir absolument continuer une relation qui mène à la souffrance finalement.
    Maintenant vous êtes 2 pour toujours ! Je te souhaite beaucoup de bonheur avec ton petit même si cela parait difficile pour le moment, je suis sûre que l’avenir te réserve de belles choses. N’en doute pas et reste confiante.

  • #65 Isabelle le 26 janvier 2011 à 11 h 51 min

    Bonjour Eulalie,

    Ce qui t’es arrivé est triste. Après avoir vécu ces épreuves ensemble finalement au lieu d’être un couple fort et solide IL a pris peur et a fui.

    Oui d’accord il t’avait déjà trompée. Mais (attention certaines vont crier au scandale) mais ça peut malheureusement arriver. Et tu as bien fait de pardonner. Car d’une part il faut toujours pardonner dans la vie. On ne sait pas comment on aurait agi à la place de l’autre. Sûrement a-t-il eu des doûtes, peur de voir votre relation devenir sérieuse. Ou simplement besoin de se sentir désiré. Ca peut arriver à tout le monde. Et d’autre part si tu ne lui avais pas pardonné tu t’en serais voulu toute ta vie.

    Tous les hommes ne sont pas à mettre dans le même sac. Il y en a de très bien. Avec de belles aspirations qui croient aussi aux contes de princesses et princes charmants. Et qui eux aussi déchantent.

    Et tu sais dans notre société, si tu as la trentaine, tu as maintenant une chance sur trois de rencontrer une personne avec enfant. Alors il n’y a pas de raison pour que tu ne refondes pas une famille. Mais déjà soigne ta scérose!! Ne te relègues pas au dernier rang. Ta maladie n’est pas à prendre à la légère.

    Pour finir, maintenant que votre famille en est là où elle est, sois forte pour ton fils. Ne lui interdis surtout pas de remplir ses fonctions de père. Ca peut te soulager et pendant ce temps tu pourras te consacrer un peu à toi (si il décide également de le prendre de temps en temps) et pour votre enfant il est important de garder ce lien.

    Bon courage

  • #66 Deilema le 26 janvier 2011 à 11 h 53 min

    Hé bien ! Moi aussi je préférais lire de tes nouvelles dans la rubrique des futures mamans.
    C’est rudement dur tout ce qui t’arrive. Mais la vie n’est pas terminée parce que tu te retrouves seule avec un enfant. Tu es encore jeune, tu as plein d’années devant toi et qui sait si un jour tu ne refonderas pas un foyer ?
    Si ton ex a l’intention de s’impliquer auprès de son fils, surtout, ne l’en empêche pas. Ne serait-ce que parce que tu seras peut être bien contente qu’il assume sa part, de temps en temps.

    (Et sinon, je vois que tu essaies de joindre sans succès le tribunal, si tu veux des infos juridiques, demande mes coordonnées à Hélène, je dois pouvoir t’aider ;)) )

  • #67 segolene le 26 janvier 2011 à 12 h 01 min

    Que tes choix aient été les bons ou non, cela n’a que peu d’importance désormais. Ce qui compte, c’est l’avenir que tu vas construire pour toi et ton fils.
    Je comprends ton désarroi, ta déception de ne pas pouvoir offrir à ton fils la vie dont tu rêvais pour lui (une maison sympa, papa et maman unis). Je le comprends, car je l’ai vécu. Je me suis retrouvée seule avec mon fils de 6 mois (j’avais 24, expat’, loin de tout, sans boulot, sans appart). Il a fallu faire front parce qu’effectivement ton enfant compte sur toi et qu’il faut avancer: retrouver un travail, un logement certes plus petit mais que tu peux rendre accueuillant pour vous 2.
    J’ai longtemps pensé que je ne retrouverais pas qqn, même si j’entendais partout « tu es jeune, tu referas ta vie ». Et puis, je savais que plus le temps passait, plus il serait difficile d’introduire un nouveau compagnon dans notre « duo ». J’ai rencontré celui qui a tout changé alors que je n’y croyais plus. Il a très vite su trouver sa place à la maison, sans chercher à remplacer le papa (les contacts sont très réguliers entre mon fils et son père), nous venons de signer le bail pour emmenager vraiment ensemble.
    Tout cela (désolée, c’est un peu long mais le sujet me touche) pour te dire que c’est possible. Vend la maison et reconstruis votre vie petit à petit. Oui, c’est difficile d’être maman solo (je l’ai été 5 ans) mais j’ai tellement appris en 5 ans, je me suis découvert une force que je ne connaissais pas. On appréhende ensuite les relations futures différemment car on sait qu’on peut s’en sortir seule avec un tout petit.
    Mets les choses au clair avec ton ex, redonne-lui sa place. C’est le père de ton fils, et en tant que tel vous serez forcés d’avoir des contacts mais sa place n’est plus dans ta vie. Pas après tout ce qu’il s’est passé.
    Bon courage Eulalie et prend soin de toi et de ton fils.
    (Si tu veux papoter, Hélène pourra te faire suivre mon adresse email).

  • #68 Nimiel le 26 janvier 2011 à 12 h 04 min

    He bien ce n’est pas la joie cette situation!
    Pour le moment c’est difficile de voir le côté positif des choses… Mais en fait, on a tous des envies et dans la vie on doit adapter nos rêves et on change… Tu rêvais d’une famille parfaite et unie… Pas de chance, ce n’est pas pour cette fois! Tu voulais un enfant, tu l’as! Et toi tu mérites mieux!

    Et quelque part tu n’as pas perdu 6 ans! Tu as gagné aussi des années devant toi, car il vaut mieux qu’il te quitte maintenant que tu puisses adapter directement vos vies en fonction de la situation… S’il était resté maintenant c’est plus tard que la crise serait revenue et la le gamin en aurait plus souffert aussi! Ou pire il serait resté par pitié pour la maladie tu l’aurais senti et tu serais encore plus malheureuse!

    En tout cas je te souhaite plein de bonnes choses pour l’avenir et plein de courage en espérant que ce n’est qu’un mauvais moment à passer!

  • #69 Toujours le chat sur les g’noux le 26 janvier 2011 à 12 h 25 min

    Lolo Make-Up-Holic:
    je suis d’accord que ce n’est pas la même chose! mais il vient se faire câliner quelques jours à peine avant ce rendez-vous, il le fait, semble-t-il, cet amalgame, non?
    Je ne suis pas forcément de bon conseil, mais je cherchais à dire à Eulalie mon inquiétude, et la nécessité de prendre distance.
    Comme ce doit être difficile d’y voir clair…

  • #70 Patchouli le 26 janvier 2011 à 12 h 37 min

    Eulalie, tu dis que tu n’as pas du le rendre heureux! On dirait que tu te sens redevable envers lui, parce qu’il était là pour toi quand ça n’allait pas. Mais un couple c’est bien 2 personnes qui s’apportent des choses mutuellement; s’il avait été malhereux je pense qu ‘il serait parti bien avant. C’est donc que tu su lui apporter du bonheur! Surtout arrête de te sentir redevable envers lui: il a fait ce qu’un compagnon est sensé faire face a la maladie. Mais tu ne peux pas l’empêcher de voir son fils: ça risque de se retourner contre toi devant un juge. Laisse lui juste sa place de père, et rien d’autre.
    Bon courage!

  • #71 Eulalie le 26 janvier 2011 à 12 h 52 min

    Deilema: Merci, mais je voulais juste saisir le juge des affaires familiales pour qu’il puisse établir un papier officiel concernant la garde du bébé, la pension alimentaire, etc… l’assistante sociale m’a conseillé de faire ça… c’est vrai qu’on peut être d’accord au début mais que ça repète après…

    Merci les filles, vous êtes adorables !
    Je stresse de le voir ce soir…

  • #72 virginette le 26 janvier 2011 à 12 h 56 min

    coucou Eulalie,
    J’ai vécu le même genre de situation voici huit ans, j’ai donc un peu de recul. Si Hélène veut bien te communiquer mon adresse mail, je me ferai un plaisir de partager ça avec toi. Big bisous.

  • #73 Deilema le 26 janvier 2011 à 13 h 15 min

    Eulalie: Je crois qu’il existe un formulaire CERFA pour ça. Je cherche et je t’envoie les références dès que je le trouve.

  • #74 Pook le 26 janvier 2011 à 13 h 32 min

    Chère Eulalie… Je t’envoie toute mon amitié et mon soutien. Je pense que tu dois avant tout penser à toi (et bien sûr à ton petit bout) et prendre le temps d’y voir plus clair, calmement. Chaque histoire est différente et il est bien difficile de dire : tu aurais du faire si ou ça. J’ai comme toi vécu l’infidélité alors que j’étais séparée de mon compagnon au bout de 4 ans de vie commune. J’étais en miette (je ne sais pas ce que j’aurais fait si j’avais du m’occuper d’un nouveau né), un vrai zombie et je ne pensais qu’à une chose le récupérer. En apprenant qu’il voyait quelqu’un d’autre, je me suis dit dit qu’il fallait me reprendre en main, tourner la page… et c’est lui qui est venu à moi. Je sais maintenant que la tromperie n’était qu’un symptôme et que le vrai problème était beaucoup plus complexe. Nous avions tous les deux besoins de faire le point. Je te passe les détails mais cette épreuve nous (lui et moi) a fait grandir et nous a rendu plus fort. Aujourd’hui, nous sommes un couple solide parce que nous avons pris le temps de comprendre ce qui s’était passé, comment et pourquoi. C’est pourquoi je pense sincèrement que la première alerte, qui a eu lieu pour toi au bout de 9 mois, aurait dû vous permettre de clarifier la situation (ce qui apparemment n’était pas le cas pour lui). Il n’y a pas de recette miracle et malgré ce que j’ai lu, je pense qu’il arrive aux meilleurs de faire n’importe quoi, de mal gérer une situation… Voilà, un très long post pour pas grand chose… Mais je tenais à dire que dans ce genre d’histoire personne n’est tout blanc ou tout noir! Prends ton temps, retrouve toi (loin de lui) et les choses évolueront comme elles le doivent… Courage!

  • #75 Hécube le 26 janvier 2011 à 13 h 34 min

    Chère Eulalie,

    Tout d’abord je compatis réellement à ta situation et imagine la douleur insondable que tu dois ressentir actuellement.
    Je comprends la tristesse, la peur, la haine, la colère, peut être parfois même la honte… qui peuvent t’habiter et qui habitent toutes les femmes qui se sentent trahies.

    Toutefois, malgré les vicissitudes de la vie, j’ai toujours gardé en mémoire deux choses:
    1 : Quels sont mes objectifs dans la vie?
    2 : Moi seule peux faire mon bonheur, il ne faut jamais compter sur les autres pour cela.

    Cela m’a permis de toujours avancer malgré la maladie, les trahisons et les doutes.

    Alors courage! Comme l’ont dit certaines, la roue tourne toujours…

    Et beaucoup de bisous doux à ton petit bout!

  • #76 Maud le 26 janvier 2011 à 13 h 38 min

    Je ne comprends pas trop ce que ce type de billet vient faire sur un blog que je pensais être futile, maquillage, soins…

    Personne ne peut et surtout ne doit remplacer un thérapeuthe. non?

  • #77 Deilema le 26 janvier 2011 à 13 h 41 min

    Eulalie: Alooooors, deux solutions :
    Si vous êtes d’accord, vous pouvez rédiger une convention réglant autorité parentale, résidence de l’enfant, droit de visite et d’hébergement et pension alimentaire et la faire ensuite homologuer par le juge.
    Il y a un modèle ici : http://www.jafland.info/post/Convention-parentale:-modele-d-accord-prevoyant-les-modalites-de-la-separation-a-soumettre-au-JAF-par-les-parents-separes

    Si vous n’êtes pas d’accord, tu saisis le JAF en lui expliquant ce que tu veux. Il doit exister un formulaire pour ça mais je ne le retrouve pas. Sinon, tu lui envoies une lettre recommandée, en exposant tes demandes, et il vous convoquera pour une audience où vous vous expliquerez et il tranchera.

    Dernier point, dans la mesure où tu es seule et sans emploi, tu dois pouvoir bénéficier de l’aide juridictionnelle totale, qui te donne droit gratuitement à l’assistance d’un avocat. N’hésite donc pas à en contacter un !

  • #78 Pook le 26 janvier 2011 à 13 h 44 min

    Maud, c’est ton post que je ne comprends pas! Oui nous ne sommes pas thérapeutes mais nous sommes une communauté, certes au départ lié par le maquillage mais une communauté tout de même. Eulalie traverse une période difficile et a besoin de parler et de se sentir soutenue… Nous sommes aussi là pour ça… On ne sûrement rien, mais on est pas là pour ça, on est là pour la soutenir, pour qu’elle se sente moins seule! Non mais!

  • #79 Pook le 26 janvier 2011 à 13 h 45 min

    on ne « réglera » sûrement… (oups)

  • #80 Eulalie le 26 janvier 2011 à 13 h 49 min

    Deilema: Merci !

    J’ai un peu honte maintenant de vous avoir raconté tout ça… Mais je me sens si seule…
    Avant, j’étais heureuse qu’il rentre le soir pour me raconter sa journée… maintenant, je n’ai plus personne à attendre et les journées sont longues… j’aimerais, des fois, parler à quelqu’un qui a plus de 6 mois… je ne dis pas que je suis toute seule, j’ai bien sûr mes parents mais ils ne sont pas tout prêts… et c’est pas pareil… et mes amis sont ses amis, donc ils seront plutôt vers lui que vers moi..

    Et la nuit, quand il me réveillait en me prenant dans ses bras, ça c’était vraiment le plus grand bonheur que j’ai pu avoir… me sentir aimée et en sécurité…

    Et puis, s’il arrive un pépin à mon petit, je ne sais pas si je vais arriver à gérer seule ! Là, les dents vont bientôt se pointer et j’ai peur qu’il me fasse passer des jours et des nuits horribles ! Et je n’aurai personne pour m’aider quand je péterai un plomb…
    En fait, je suis une grande stressée et affolée de la vie ! J’ai peur de tout… Faudra un jour que ça change… espérons que ce soit l’élément déclencheur…

  • #81 Eulalie le 26 janvier 2011 à 13 h 52 min

    Pook: merci…

  • #82 Thalie le 26 janvier 2011 à 13 h 53 min

    Eulalie,

    A mon sens, s’il y a bien un mot que tu dois barrer de ton vocabulaire, c’est « regret ». Ne regrette rien de ce qui s’est passé pendant ces 6-7 ans de ta vie. Aussi dure que t’apparaisse cette épreuve aujourd’hui, tu n’en ressortiras que plus forte, sage et apaisée. Tu te sens au fond du gouffre aujourd’hui, mais peu à peu, une petite lumière d’espoir t’apparaîtra. Oui c’est un connard, un salaud, une sous-merde (les insultes ça fait du bien), et aujourd’hui, plus tu t’éloignes de lui, plus tu t’extirpes de la bouse où il te maintenait, pour t’approcher du soleil (que de poésie aujourd’hui).

    Et surtout, SURTOUT même, cette relation t’a apporté la plus merveilleuse chose de ta vie : ton fils. Un garçon adorable qui t’aimera toute ta vie, vous allez tous connaître ensemble, vous êtes liés par le sang et un peu de chimie magique inexplicable. Alors surtout ne sois jamais amère. Tu peux avoir des coups de blues, bien sûr, mais barre le mot regret de ta vie, ou alors il pensera que tu regrettes de l’avoir eu.

    Ma grand-mère a élevé ma mère seule. Parce qu’elle était la maîtresse de son médecin généraliste. Elle n’a jamais dit à ma mère qui était son père, il était « mort, je ne sais pas, pas là ». Jusqu’aux 17 ans de ma mère, où elle lui a avoué la vérité. C’était le Dr K. son papa, cet homme à qui elle ressemblait tant dans la salle d’attente. Et ce connard (pardonnez-moi l’expression) a répondu à ma mère « je ne veux pas te reconnaître ». Bref, c’est une toute histoire… Mais par rapport à toi :
    – ma mère est plutôt dépressive aujourd’hui, car dans le fond elle s’en veut d’être née
    – elle est très très liée à ma grand-mère (elles dorment dans le même lit, c’est pour te dire), et en même temps a beaucoup de ressentiments envers elle

    Donc n’écarte pas son père, ne ternis pas son image, ne prends pas partie devant ton fils, il se fera sa propre idée dans quelques années. Répète-toi que tu as vécu une histoire très intense, et tu en es sortie avec un enfant fantastique. Point. Pas d’autre bilan à en tirer. Pas d’amertume.

    On élève très bien un enfant toute seule, ça ne t’inquiète pas. Personne ne part avec une famille d’Epinal, on en tire tous une certaine force, rassure-toi. Si tu continues à le considérer comme la 8è merveille du monde (ce qu’il est, j’en suis sûre), ton fils sera le plus heureux des hommes. En bonus il sera un mari parfait dans une trentaine d’années.

  • #83 Féflor le 26 janvier 2011 à 13 h 55 min

    Maud: C’est le blog d’Hélène et elle y met ce que bon lui semble, il me semble, non ?

  • #84 Eulalie le 26 janvier 2011 à 13 h 57 min

    Thalie: j’adore « sous-merde »… c’est un terme que j’ai beaucoup employé aussi, ces derniers temps… ;-)

  • #85 Hélène le 26 janvier 2011 à 14 h 01 min

    Jessy: Sophie (yeux bleus): poppylou: angelica-rose: Isabelle: soyez les bienvenues !

  • #86 Miss Nahn le 26 janvier 2011 à 14 h 02 min

    Eulalie, à part te dire que je pense fort à toi et à ton petit garçon, j’ai envie de te dire qu’il faut peut-être envisager d’aller chercher une aide extérieure.

    Une aide professionnelle: thérapeute du couple ou psychologue, à deux et chacun de votre côté pour vous aider à trouver les serrures et les clés de votre et vos histoires.

    Dans la vie il arrive souvent qu’à force de chercher des réponses tout seul dans son coin on se perd. Au lieu d’avancer on tourne en rond.
    Il y a des gens dont c’est le métier de nous écouter et de nous aider à voir ce qui est peut-être sous notre nez mais qu’on ne voit plus tant on es perdu.

    Courage!!

  • #87 Géraldine le 26 janvier 2011 à 14 h 08 min

    Eulalie: ton témoignage m’a beaucoup touché. J’ai vécu un peu une situation semblable sauf que moi j’étais à la place de l’enfants et qu’il ne s’agissait pas de on père mais de ma mère qui ne savait pas ce qu’elle voulait… Elle est partie avec un autre après la naissance de ma grande soeur puis elle est revenus vers mon père et mon père lui a pardonner. Et ensuite reparti et revenu etc…

    Au bout de quelques années moi père à dit stop et je pense qu’il aurait du dire stop tout de suite.

    La seule chose à dire préserve ton fils et toi. Ton fils va certainement mieux vivre le fait d’avoir des parents séparés que d’avoir des parents ensembles mais un père qui ne sait pas ce qu’il veut et qui va et vient comme bon lui semble.
    Les enfants ne sont pas stupides et remarques bien souvent ce qu’on essait de leur cacher.

    Sur ce je te souhaite beaucoup de courage et de force pour surmonter cette épreuve pas très heureuse de la vie mais qui est certain te rendra plus fort.

  • #88 Eulalie le 26 janvier 2011 à 14 h 14 min

    Miss Nahn: je crois que ce ne sera pas nécessaire… à mon avis, c’est foutu… c’est pas parce que je me dis que je ne peux pas vivre sans lui qu’il pense la même chose… certainement pas… s’il revenait, ce serait pour être avec son fils, c’est tout… il faut vraiment que je me mette ça dans la tête… j’avais espéré qu’il regrette, qu’il se rende compte qu’il m’aime mais faut être lucide… j’étais prête à pardonner mais, c’est pareil, faut être lucide. Quelle vie j’aurais avec un homme dont je n’ai pas confiance du tout ? C’est pas possible… C’est comme ça, c’est tout…
    Je ne sais pas si sa pouf (z’cusez…) lui pardonnera le dérapage qu’on a eu dimanche, mais si c’est le cas, c’est un homme vraiment chanceux d’avoir des femmes aussi compréhensives autour de lui… il faut qu’il s’en rende compte aussi… (au fait, on se connait, moi et sa pouf… dire que je l’aimais bien, avant…!)

  • #89 Pook le 26 janvier 2011 à 14 h 27 min

    Eulalie: Pour être pardonné, il faut avoir envie de l’être et ton ex-compagnon n’a pas l’air d’en avoir envie… Il faut être deux pour reconstruire. Pour ce qui est de l’autre femme, ne te laisse pas enfermer dans l’obsession. Que tu la déteste c’est normal mais ne gamberge pas trop sur elle… J’ai fait l’erreur puis j’ai compris qu’au final elle ou une autre… Elle est un alibi pour ton ex, comme une béquille pour l’affirmer dans on choix. S’il était en train de vivre une grande histoire passionnelle avec elle il n’aurait pas passé la nuit avec toi.

  • #90 Rox le 26 janvier 2011 à 14 h 34 min

    Ce que j’ai envie de retenir de ton histoire c’est que tu as un petit bout de choux plein d’amour à te donner et que si son papa ne reste pas avec toi il n’en restera pas moins son papa et ce quelle que soit l’issue de votre relation.
    Prend bien soin de toi, et de ton petit bonhomme. Bon courage!
    BisouXX
    Rox

  • #91 Amélie le 26 janvier 2011 à 14 h 39 min

    Que dire ?
    Je suis Maman aussi , et pour ton bébé il va falloir te battre.
    et pourquoi pas voir au bout du tunnel, une autre rencontre.
    ne perds pas espoir, il y a toujours une lumière, ne baisse pas les bras.
    Une vie merveilleuse t’attend surement.
    Bats-toi pour toi, pour ton bébé.
    Courage !
    Je suis sure que le soutien de toutes ces inconnues te fera déjà chaud au coeur.
    pleins de bonnes choses pour tous les deux.

  • #92 Phaesyle le 26 janvier 2011 à 14 h 46 min

    J’ai lu attentivement ton post et les commentaires qui ont suivis. J’avoue que certains m’ont surpris. Personnellement, je n’ai pas envie de te dire que tu as bien fait ou mal fait car d’un, je ne suis pas à ta place, deux, je ne suis pas à la place de ton ex et trois, je suis qui moi pour te juger ? Je crois que dans la vie tout n’est pas noir ou blanc… De même qu’il n’y a pas d’un côté les mecs irréprochables et de l’autre côté les salauds… Certaines pensent que parce qu’il t’a trompé une fois c’était un signe avant coureur… J’ai envie de dire peut être ou peut être pas. Est ce que parce qu’une personne a un jour commis une erreur il doit en être blamé toute sa vie durant et ne pas obtenir le pardon ? Tu as pris ta décision et tu es la seule juge à mon sens.
    Tu te retrouves dans une situation difficile aujourd’hui et je n’ose imaginer la peine que tu ressens. Effectivement dans une telle situation il te faut être aidée et épaulée, n’hésite pas à faire appel à des gens qui ont une formation et qui sauront t’aider et te guider dans tes démarches. Je sais que tu avais d’autres rêves mais aujourd’hui il te faut avancer et continuer, pour toi et pour ton enfant. Tu entame une période de reconstruction après un gros chamboulement dans ta vie, mais cette période est nécessaire. Il te faut la mettre à profit pour prendre soin de toi physiquement (te soigner et prendre soin de ta personne) et mentalement (reprendre confiance en toi après t’être sentie trahie, retrouver des forces, ne pas te sentir fautive…). Et prendre soin de ton bout d’chou.

    Je voulais te dire tant de choses mais mon message commence à être déjà long et certaines ont déjà dit ce que je voulais dire donc je vais m’arrêter là.

    Courage, prends soin de toi et surtout n’ai pas de regrets quant à ce qui s’est passé. Les regrets ne font pas avancer, ils nous paralysent.

  • #93 Émilie le 26 janvier 2011 à 14 h 46 min

    « Alors, je lui ai dit que si on ne faisait pas cet enfant, on aurait rien gagné de notre relation et on aurait perdu 6 ans de notre vie pour rien. Je ne voulais pas le perdre et je ne voulais pas me retrouver seule à 29 ans. Si je voulais un enfant, il ne fallait pas trop attendre. »

    Avoir un enfant, ça se désire et ça se réfléchit à deux et il ne faut pas le concevoir pour « ne pas se retrouver seule », ni brusquer les choses afin que l’autre « prenne confiance ». C’est pas cool ce qui t’arrive, mais pourquoi penser qu’une vie est gâchée sans enfant ? D’autant plus si ton compagnon n’était pas prêt…

    Je comprends ta douleur, mais pas ta décision d’avoir eu un enfant dans ces conditions…

    Bon courage !

  • #94 julie le 26 janvier 2011 à 14 h 55 min

    hello
    est-ce que tu peux en parler avec lui? à coeur ouvert, ce qu’il ressentait, pourquoi cette envie d’avoir le bb, ce qu’il a compris de votre conversation à l’époque…
    je crois que ça souleverait beaucoup d’interrogations, qui font que tu rumines tout cela sans avoir de réponses
    il est le seul à avoir les réponses, mais il ne te les donnera que si tu es prête à entendre toute la vérité sans le juger (sur le moment…après tu fais ce que tu veux)

    dans ton texte, on a l’impression que c’est lui seul qui a décidé d’avoir un bébé, mais tu as également pris la décision, et c’est cela à quoi tu dois te raccrocher
    cet enfant n’est pas le ciment de votre amour, mais une personne que tu as voulu dans ta vie, par ta propre décision
    je conçois que tout cela soit très dur, mais je te conseille de te faire épauler par un bon professionnel et d’ouvrir un dialogue à coeur ouvert

    courage et prends soin de toi

  • #95 Lolo Make-Up-Holic le 26 janvier 2011 à 15 h 09 min

    Toujours le chat sur les g’noux: Je crois que personne n’est véritablement de bon ou mauvais conseil, et qu’on parle en fonction de ce qu’on ressent.
    Après, on trie, parmi les paroles des autres, ce qui peut nous servir ou non…
    En tout cas, Eulalie, ta détresse ne laisse personne indifférent, et j’espère de tout cœur que tu reviendras, dans pas trop longtemps, nous dire que tu vas bien et que tu as remonté la pente.

  • #96 Lolo Make-Up-Holic le 26 janvier 2011 à 15 h 15 min

    Eulalie: Je réagis à ton dernier commentaire. On trouve en soi une force qu’on aurait pas soupçonné,quand on a des enfants! Pour ton fils, tu seras prête à soulever des montagnes, même si tu te sens toute petite et toute perdue, et tu t’en sortiras…
    Et si ça ne va pas, tu viens faire un petit coucou par ici chercher du réconfort. C’est pas grand chose mais j’ai l’impression que ça te sera donné de bon cœur et avec toute la chaleur humaine dont nous sommes capables au travers de cet espace virtuel.

  • #97 Hélène le 26 janvier 2011 à 15 h 25 min

    Amélie: Émilie: julie: soyez les bienvenues ;-)

  • #98 Anne-Clotilde le 26 janvier 2011 à 15 h 27 min

    Une de tes phrases m’a interpellée : « pourquoi la vie m’en veut ainsi ?».

    La vie, très chère Eulalie, ne t’en veut pas. Elle n’a pas grand-chose à voir avec ce qui t’arrive. Blâmer le sort, le destin, c’est construire sa propre fatalité. Car si la vie elle-même m’en veut, que puis-je y faire ? Comment puis-je m’en sortir ?

    Ne t’enferme pas dans le rôle de victime. Ne te charge pas avec ses responsabilités à lui. Ne te cherche pas des coupables et des vengeances à fomenter. Ne ressasse pas ce qui aurait pu être.
    Concentre-toi sur ce qu’il y a de plus important : ton fils, votre bien-être, toi.

    A toi de prendre les décisions, à toi de reprendre la main.

    Tu as tout ce qu’il faut en toi –la force, la volonté, la foi en soi- pour avancer.

  • #99 Eulalie le 26 janvier 2011 à 15 h 33 min

    Oh la la, ce que vous êtes gentilles les filles ! Je ne m’attendais pas à tant de sympathie…

    Quelques fois, je me dis que je n’ai pas envie de m’en sortir mais je vais y arriver, c’est sur, pour mon fils…

    Ce soir, il va venir et me confirmer que tout est fini… et là, je vais encore en pleurer mais je pourrai mettre des choses en place et m’organiser… et me rendre compte que, ça y est, je suis célibataire ! Préparez-vous les hommes, j’arriiiiiiiiiiive !!! Je dis ça en plaisantant mais je ne sais pas si je vais pouvoir faire de nouveau confiance à un homme… on verra ce que l’avenir me réserve… mais trouver un homme qui accepte une femme grosse (nan mais là, je suis au régime pour de vrai) qui va finir en fauteuil roulant et avec en enfant, ça va pas être facile…

    Il vient de m’appeler, il arrive… alors, je vous redonnerai des nouvelles ce soir ou demain…

    Merci merci beaucoup pour votre soutien, vous êtes vraiment adorables !

  • #100 Eulalie le 26 janvier 2011 à 15 h 36 min

    Anne-Clotilde: Oui, je sais… il y a bien pire que ce qui m’arrive… et tu as tout à fait raison, je vais me concentrer sur le bonheur de mon fils en priorité…

    C’est pour ça que j’ai demandé à Hélène de publier ceci, vous me rendez plus forte…
    Merci encore à toutes !

  • #101 Sofiso le 26 janvier 2011 à 15 h 47 min

    Coucou miss,

    Les filles ont déjà dit plein de choses que j’aurai voulu t’écrire concernant notamment le fait de ne pas éloigner ton fils de lui même si ça n’est plus pareil entre vous, c’est important qu’il s’investisse avec votre petit bout ! Ma couz s’est fait quittée alors que son bébé avait 5 mois et le papa est très moyennement présent (qd ça l’arrange lui en fait) et c’est dur à vivre donc profite de lui si il veut être là même si c’est super dur pour toi de le voir ds votre entourage sans les sentiments qui vous unissaient jusqu’à présent.
    Pour le reste, il faut vraiment que tu penses que tu peux le faire (ouais je sais facile à dire) et que tu vas être assez forte pour surmonter cette sale période !

    Sinon je voulais aussi te demander où tu habites car si tu es à Paris, on pourrait se voir pour boire un coup (enfin un thé ou un truc soft si tu allaites ton doudou) si tu as envie (je ne bosse pas le lundi) ?
    Et puis pour être plus matérialiste, si tu as besoin de fringues pour ton fiston, le mien est en train de passer au 9 mois donc je peux te filer des p’tites choses jusqu’en 6 mois si ça t’intéresse… surtout n’hésite pas à dder mon mail à Hélène !
    Je t’embrasse !
    (et viens nous donner des news de Sael après la visite chez le péd’ d’acc ?)

  • #102 Sofiso le 26 janvier 2011 à 15 h 51 min

    Eulalie: Si je peux me permettre, je crois qu’il faut aussi que tu penses à toi car c’est toi qui envoie tes ondes (bonnes ou mauvaises) à ton bébé (ben ouais ce sont de vraies éponges à émotions ces p’tites bêtes là ! ;-p) et du coup, je crois qu’il est important que tu ne t’oublies pas dans cette histoire…

  • #103 Little Parisienne le 26 janvier 2011 à 16 h 05 min

    Eulalie, avant de te dire ce que je pense et essayer de te transmettre tout mon courage et mes bonnes ondes, je voudrais juste dire que je suis un peu stupéfaite par les remarques du style « ben fallait réfléchir avant de faire le gosse ». Ca me fait penser aux gens qui disent « attention!!! » alors qu’on est déjà en train de se casser la figure. Ca donne juste envie de les claquer. C’est d’une condescendance parfaitement irritante (qui ne fait pas d’erreurs dans la vie?????). Certains couples font un enfant en étant certains de leur amour, de leur sécurité matérielle, affective, etc. et se séparent un an plus tard, donc bref…
    Deuxièmement, ce qui t’arrive est très dur. Il va falloir que tu te fasses confiance à TOI, que tu prennes soin de toi, à tous niveaux, et ce ne sera pas toujours simple. T’occuper de ton fils est une priorité, certes, mais ne vis pas pour ou à travers lui, comme tu as pu le faire, par certains côtés, avec cet homme. Tu dois vivre TA vie, et ton fils ne sera que plus épanoui de voir une maman forte, qui s’assume.
    Tu vas croiser d’autres hommes, et tu pourras être heureuse avec eux, mais seulement si tu sais ce que tu veux, ce que tu peux offrir et ce que tu es en droit d’attendre. Dans la vie parfois on se prend -grosse- tuile sur tuile, et on a l’impression que ca n’a pas de fin, mais bientôt tu reverras un coin de ciel bleu, j’en suis certaine.
    Je serais pour ma part très méfiante vis à vis du père de ton enfant, mais je n’ai que des données partielles donc c’est difficile de donner mon avis. L’essentiel pour ton fils est de savoir qui est son père. Si ce dernier souhaite s’en occuper , l’aimer, le chouchouter et subvenir à ses besoins, tant mieux. Pour le reste, fixe bien les frontières et n’attend rien d’autre (et ne le laisse pas dicter sa loi sur la manière dont il souhaite voir son fils, etc etc etc^. Vous êtes deux à décider, selon le bien être de l’enfant seulement).
    Plein de courage et garde confiance en la vie (et les gens).

  • #104 Louise d’Ottawa le 26 janvier 2011 à 16 h 08 min

    Cet homme est surement un magnifique étalon pour qu’on se l’arrache à ce point. A moins qu’il y ait un sérieux manque d’hommes en France pour le nombre de femmes, on serait donc assez désespérées pour aller voler l’époux d’une femme en train d’accoucher… Il me semble que si j’étais à la place de l’autre femme, je me demanderais s’il n’allait pas me faire éventuellement la même chose qu’il a faite à sa femme… Mais non, nous les femmes avons un sérieux défaut : Nous nous croyons toujours meilleure que l’autre femme, c’est pour cette raison d’ailleurs (croyons-nous) qu’il la laisse.
    C’est un lâche qui sait profiter des femmes. Maintenant un enfant est né, il faudra du courage et vite.

  • #105 Tookeen le 26 janvier 2011 à 16 h 12 min

    Tu n’as pas à t’exuser de nous faire partager cela. Je pense qu’une fois de plus ça nous ouvre les yeux sur le fait qu’on ne peut vraiment compter que sur soi dans la vie.
    Je n’ose même pas me mettre à ta place , mais je sais qu’à une femme aussi forte et combattive (d’après ce que tu nous as fais partager) la vie sourira. Ton fils pourra être fière de sa mère plus tard , il te sera reconnaissant, aura de l’admiration et ça vaudra plus cet homme sans honneur. Malheuresement on ne se rend compte de l’étendu du mal qu’on fait qu’après un certain temps et il est généralement trop tard, on en paie les conséquences (parole de méchante…). Mais pour toi il n’est pas trop tard alors…n’abandonne pas ! =)

  • #106 Tigresse folle le 26 janvier 2011 à 16 h 29 min

    Eulalie: Ecoute si c’est bien toi qui poste de temps en temps tes maquillages, t’es super jolie !!!! Il suffit de voir tes yeux pour s’en rendre compte ! Et viens pas nous dire que t’as 5 kilos en trop, c’est quand même le plus important le visage !
    Je dis ça parce que t’arrêtes pas de dire que t’es grosse alors qu’en te regardant dans le miroir tu devrais te réjouir ! si si je t’assures !

    T’es jeune et belle et t’as encore pleins trucs qui peuvent se passer dans ta vie sentimentale ! Même après 30 ans ! Il faut pas seulement penser au bonheur de ton fils mais aussi au tien ! Reprends contact avec des copines que tu voyais moins, et hésite pas à sortir avec elle quand tu pourras (je suppose qu’avec un bébé c’est pas toujours facile!)

    Je cherche du boulot depuis plusieurs mois donc je comprends bien que restée toute seule à la maison c’est pas drole… donc je te conseilles vraiment de tout faire pour t’entourer au maximum ! si tu peux plus voir tes amis parce que c’est les siens, essaye de rencontrer d’autres personnes ou de revoir d’anciens amis !

    Enfin bon courage, ne te laisses pas trop déprimer !

  • #107 lolobridjida le 26 janvier 2011 à 16 h 39 min

    Little Parisienne: les remarques que l’on a fait sur le fait de réfléchir avant de faire un enfant c’est uniquement en rapport au fait qu’il y avait beaucoup d’hésitations de part et d’autre dans cette histoire , évidement un couple qui se casse la gueule alors que tout a toujours été au beau fixe, personne ne sera là pour lui dire après coup : on te l’avais bien dit, car il n’y a jamais eu de doutes!

  • #108 Little Parisienne le 26 janvier 2011 à 17 h 40 min

    lolobridjida: Oui justement, c’est double peine je trouve!! (Mais je me suis rendue compte que mon com’ était un peu aggressif alors que je ne cherchais pas à l’être!! On est toutes là pour l’aider au final :-)

  • #109 lolobridjida le 26 janvier 2011 à 18 h 02 min

    oui pour l’aider, mais aussi pour réagir à ce texte qu’elle nous donne à lire.

    ne pas faire d’enfants tampons, d’enfants pansements et j’en passe. quelque part Eulalie a voulu ce qui lui arrive!

    ceci dit, la vie n’est pas finie, elle a largement le temps de vivre autre chose, et de palier ses défaillances. disons que maintenant qu’elle a été au bout de son histoire, elle peut passer à autre chose.

    et en cela je l’encourage , je suis sure qu’elle peut y arriver. mais tout cela est bien frais encore!!

  • #110 Sarah le 26 janvier 2011 à 18 h 06 min

    Je te souhaite beaucoup de courage pour la suite. Je sais à quel point les journées avec un petit bébé peuvent être longues et difficiles. Mais dis toi bien que c’est temporaire et qu’il y a beaucoup de bonheur en perspective. Et à celles qui disent qu’il fallait réfléchir je vous trouve un peu dure. Certes c’est une décision très très importante mais si elle a fait une erreur, c’est bien elle et elle seule qui en paye le prix donc je ne vois pas l’intérêt d’en rajouter. Et au moins tu es très honnête dans la facon dont tu racontes ton histoire.
    Et oublie ton ex pleaaaase, vu la description que tu en faits je peux te garantir à 100% qu’il ne t’aime pas et qu’il ne te correspond pas.

  • #111 Miss Nahn le 26 janvier 2011 à 18 h 18 min

    Eulalie: En fait quand j’évoquais le recours à une aide extérieure, je ne pensais pas qu’à des retrouvailles à tout prix, je pensais aussi à une rupture plus apaisée, plus « facile » (même si ce n’est pas le bon mot) et surtout à un bon passage de la situation amoureuse à la situation de parents séparés mais qui ont une relation apaisée pour le bien de leur enfant.

    Et puis pour l’aide en solo, ça peut être juste un bon moyen pour te reconstruire ou repartir de l’avant plus facilement.
    Mais tu es une battante, je ne doute pas du fait que tu vas rebondir.

    Plein de bonnes choses!!!!

  • #112 stefy le 26 janvier 2011 à 18 h 21 min

    Bonjour Eulalie!
    Je t’envoie des tonnes de courage et perséverance! Tu n’es pas seule, tu as la lumière de ta vie qui est ton fils! Quant à l’homme qui t’as quitté, un homme qui trompe une fois trompera toujours. Il y a certaines personnes qui sous couvert de grande gentillesse sont dans le fond des arnaqueurs en tout genre.
    Tu as fermé un livre avec cet homme, tu en ouvres un autre avec toi et ton fils, vous êtes les personnes les plus importantes pour TOI.
    Je te souhaite que du bon dans ta vie, prends soin de toi.
    Stefy

  • #113 cabon anne le 26 janvier 2011 à 18 h 31 min

    Bonsoir Eulalie,
    Quel jolie prénom que le tien et rare avec ça.
    Je te souhaite une bonne année et beaucoup de courage face à ta maladie et à ta situation personnelle. Sache que la roue tourne et qu’après des épreuves, le bonheur arrive toujours par arriver : en effet, il n’y a pas de fatalité.
    J’ai l’exemple d’une personne qui était mère célibataire, et qui a fondé une famille: un foyer heureux: elle s’est mariée avec son nouveau compagnon.
    Donc, Eulalie, s’il te plait, ne baisse pas les bras, fais toi aider.
    Ton témoignage m’a vraiment émue car moi, je n’ai pas eu de difficultés comme ça.
    Bon courage à toi et à ton enfant.
    Anne du 29.

  • #114 Hélène le 26 janvier 2011 à 18 h 40 min

    stefy, cabon anne: soyez les bienvenues !

  • #115 ivinea le 26 janvier 2011 à 18 h 42 min

    Coucou Eulalie, je n’ai pas encore eu le temps de tout lire donc je vais sûrement me répéter : tiens bon car tu es jeune, tu as un beau bébé, la vie devant toi, et des hommes il y en a d’autres, accroche toi à tout ça et pense à toi et ton avenir, et celui de ton enfant. Courage tu as droit au bonheur, pour toi même et pour ton enfant qui a besoin de toi.

  • #116 Maguy le 26 janvier 2011 à 18 h 54 min

    Eulalie, voilà un message parmi tant d’autres. Au bord du gouffre (ce sont tes mots), c’est ce que je vis en ce moment, mon conjoint ne m’a pas trompé, mais il s’agit d’un autre problème. Alors ce que je pourrais te dire, c’est que tu as la chance d’avoir ton fils, j’espère que tu as des amis ou de la famille pour t’épauler, tu as aussi le droit de te plaindre et de craquer. Je me sens sincèrement concerner par ton histoire. On a le même âge et on est mère. La vie n’est pas simple. Aujourd’hui ça va, je suis dans un bon jour.

  • #117 Lise le 26 janvier 2011 à 19 h 03 min

    Juste un petit mot pour toi Eulalie, parce que tes mots me touchent…
    Je n’ai pas de réponses, pas de « conseils », juste beaucoup desympathie et de courage à t’envoyer, ainsi que tous mes voeux de bonheur avec ton fils: si la vie a été dure jusqu’ici dis toi que le meilleur est à venir…
    amicalement,
    Lise

  • #118 JessEnCalifornie le 26 janvier 2011 à 19 h 12 min

    Bonjour Eulalie,

    Ton histoire m’a beaucoup touchee. Sans etre semblable, j’y ai trouve quelques similitudes avec ma propre situation. Les denominateurs communs: la trahison et la lachete du partenaire qui me laisse dans une situation difficile.
    Ce que je retiens de mon histoire c’est que je devrais davantage faire confiance a mon instinct. Plus facile a dire qu’a appliquer!
    Tiens bon, comme le dit Ivinea, des hommes il y en aura d’autres, mais ton enfant et ta sante sont tes priorites.
    Prends bien soin de toi.

  • #119 Pook le 26 janvier 2011 à 19 h 30 min

    stefy: Y’en a marre de ce genre de maxime : un homme qui a trompé trompera toujours! Je suis d’accord sur le fait que la tromperie est symptomatique d’un mode de fonctionnement de fuite mais quand même, il n’y pas de fatalité. Le trompeur peut se remettre en cause et cerner les causes de son infidélité et le trompé comprendre pourquoi il n’a pas réagi plus tôt. On ne trompe pas parce qu’on est très très méchant, qu’on est un gros connard mais parce que sur le moment on ne sait pas quoi faire d’autre….

  • #120 Hélène le 26 janvier 2011 à 19 h 44 min

    Lise: sois la bienvenue ;-)

  • #121 chris le 26 janvier 2011 à 19 h 53 min

    Féflor: je suis tout à fais d accord avec ce commentaire et arrétez de croire qu un couple aujourd hui c est pour la vie; il y a effectivement des chemins de vie avec des hommes ou des femmes.pourquoi certains chemins sont plus longs que d autres? il n y a pas de réponses toutes faites. chaque être humain est différent mais ça ne fait pas d eux des monstres pour autant…dans ton cas Eulalie il y avait pleins de signe avants coureurs, mais quand on est amoureux on pense tjrs que les problèmes que tu évoques ne sont qu un mauvais passage et que tout ira bien après, hors lorsqu au départ il y a des soucis ce n est pas bon signe…aujourd hui il faut penser à te protéger matériellement ton petit et toi aussi.je pense que lorsque tu auras repris ton travail , revoir tes collègues te permettra de remonter la pente, sortir , voir des amies, ne pas rester isolée est le maitre mot dans ces histoires.voir un psy qui te permettra de remettre de l ordre dans tes idées et dans ta vie. la vie ne s arrête pas à 30 ans…bon courage. chris

  • #122 Eulalie le 26 janvier 2011 à 20 h 07 min

    Sofiso: merci mais je ne suis pas de Paris, je suis dans la campagne bien profonde où on ne croise jamais personne et où il faut faire au moins 30 bornes pour trouver un endroit où faire la fête ! Bref, la campagne où on s’emmerde, quoi… ;-)
    Mais ça aurait été avec plaisir !

    Tigresse folle: Ce n’est pas 5kg en trop mais plutôt une trentaine… ou au moins une bonne vingtaine… mais je vais me refaire !

    Bon, je répond à quelques mesages vite fait car il est dans la salle de bain en train de baigner son fils… on discute calmement, en rigolant même des fois… j’essaie de prendre sur moi… et j’aimerais autant qu’on se quitte en bon termes, pour notre fils…

    Merci vraiment de tous vos com’, j’suis vraiment très touchée ! Je viendrai vous redire des nouvelles…

  • #123 Canelloni le 26 janvier 2011 à 20 h 08 min

    Bonsoir Eulalie!
    Je ne peux pas rester insensible à ton récit. Je travaille à l’hôpital, et plus particulièrement avec les patients SEP.

    J’ai rencontré beaucoup de femmes, dont le compagnon a décidé de partir dans les 2 ans qui ont suivi le diagnostic. Même s’il y a sûrement d’autres facteurs à ça, il y a aussi la mauvaise image de la maladie. Les gens imaginent le fauteuil roulant, le handicap, alors qu’on peut mener une vie quasi-normale avec la SEP (juste des habitudes de vie à prendre pour gérer sa fatigue particulièrement).

    Je crois qu’il n’est pas facile pour un homme jeune de se projeter dans l’avenir (à plus ou moins long terme) avec une compagne handicapée (ce qu’on peut comprendre).
    Je ne suis pas en train de défendre ces hommes. Mais je peux comprendre leurs craintes. Après, il y a certainement d’autres facteurs qui entrent en jeu.

    Mais ces femmes que je rencontre dans le service parviennent à être heureuse un jour, et finisse souvent (toujours?) à trouver l’homme qu’il leur faut. Courage !

    Prend soin de toi et de ton fils.

  • #124 Hélène le 26 janvier 2011 à 20 h 16 min

    chris: sois la bienvenue ;-)

  • #125 elise le 26 janvier 2011 à 20 h 41 min

    Très chère Eulalie,
    Ce n’est pas une situation très facile. Il faut dire que votre couple était déjà un peu fragile avec cette tromperie masculine. Cela est difficile de refaire confiance après une trahison et il aurait fallu laisser un peu de temps pour la reconstruction de votre couple.
    Le comportement de tromperie qui s’est répété est le signe que cela n’ira jamais mieux.
    Une fois trompée on peut essayer de recoller mais encore une fois c’est un problème dans ses gênes.
    Le meilleur conseil que je peux te donner, c’est de mettre un terme à ce semblant de lien qui n’aboutira à rien de te faire un peu épauler par tes parents apprécier ton petit bout de chou et éventuellement par la suite de trouver un petit job partiel qui permettra des contacts avec d’autres personnes et de l’indépendance financièrement. Les liens d’amitié il faudra les reconstruire comme vous aviez des amis communs.
    Une distance avec lui permettra une reconstruction pour toi même qui ne pourra se faire tant qu’il « manipulera » la tiennne et celle de ton enfant tant qu’il sera présent.
    C’est cru mais beaucoup de connaissances ont vécu cette situation et ce n’est que l’éloignement qui a permi une reconstruction de vie et de couple.
    Concernant ton problème de santé il y a des hommes bons qui peuvent t’apporter le vrai bonheur mais il ne faut rien presser le moment viendra
    Bien avec toi et je te souhaite le meilleur et beaucoup d’amour et de joie.

  • #126 Pook le 26 janvier 2011 à 20 h 47 min

    elise: « Une fois trompée on peut essayer de recoller mais encore une fois c’est un problème dans ses gênes » ???????????????!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Heu… Je suis sans voix! Un comportement, quel qu’il soit, n’a rien à voir avec les gènes! Faut pas déconner là…

  • #127 GousseDeVanille le 26 janvier 2011 à 20 h 57 min

    Bonjour Eulalie.
    Tes mots m’ont vraiment touchée.J’ai pu ressentir ta souffrance,toute ta Douleur, tout ton déséspoir. Et je le ressens avec toi.
    Je suis de tout coeur avec Toi, Eulalie. Cela ne vaut rien, je le sais, dans des moments comme celui-ci RIEN ne sert à RIEN et PERSONNE ne peut apaiser ta Douleur, malheureusement. Je suis en train de vivre une situation semblable à la tienne, je me bats tous les jours pour ne pas m’écrouler et parfois je me laisse vaincre par mon déséspoir, ma Doleur et mon envie de me laisser aller.
    MAIS je pense qu’il y a un grand MAIS pour toi. Ton fils, le bébé plus beau du monde, comme tu l’as dit. Il aura besoin de Toi, ce petit bébé magnifique et tu devras etre là pour lui. Essaye d’etre forte pour lui. Tu l’as mis au monde, tu as le devoir de t’occuper de lui et de ne pas te laisser aller.
    Attention, je ne vais pas dire dit que cela sera facile (crois moi, je ne suis pas ds les memes conditions que toi, m’ai j’ai un vécu très lourd également), mais que c’est POSSIBLE.
    Je ne discute pas tes choix passés, je ne suis pas là pour ça et personnellement je trouve pas que penser que tu aurais du ou pu agir différamment, (surtout maintenant avec ton petit choux ds ta vie) pourrait t’aider. Je te dis juste ACCROCHE TOI avec toutes tes forces, à l’Amour que tu ressens pour ce petit bout de Vous.
    Si tu veux me contacter pour qu’on en parle, n’hésite pas, cela me ferait plaisir.
    Tu n’est pas seule Eulalie, e vous allez y arriver, ton petit bout et toi,ensemble.

  • #128 elise le 26 janvier 2011 à 21 h 02 min

    Pook c’est cela que je veux dire c’est dans les gênes donc il le refera. Il faut être maso pour vouloir réessayer. C’est peine perdue, c’est du temps perdue c’est un salaud voilà. Je ne sais pas si tu croyais que je soutenais ses actes ignobles ?

  • #129 dRine le 26 janvier 2011 à 21 h 05 min

    Tu fais bien de t’exprimer… C’est vraiment triste ce qui t’arrive et, sans vouloir être faire la féministe ou autre… C’est dégueulasse de sa part. Vraiment. Et j’en suis désolée pour toi, et te souhaite beaucoup de courage. Que tu puisses reporter ton amour sur ton bébé, et peut-être bientôt, du moins je l’espère, sur un homme qui le méritera !

  • #130 GousseDeVanille le 26 janvier 2011 à 21 h 08 min

    lolobridjida: Je pense que dire « on te l’avait dit » ,que les choses aient été positives ou négatives, CELA NE SERT STRICTEMENT A RIEN!!!ça va apporter quoi à qui?!Rien,à personne.
    Je ne justifie pas ces choix, cela « ne me régarde pas » si tu veux,je ne dis pas que c’est juste, je dis juste que quand tu es amoureuse tu essaye parfois le tout pour le tout et TU Y CROIS jusqu’au bout. Voilà. Après c’est clair qu’un enfant est une personne et on devrait réfléchir avant d’en faire un mais je trouve tellement inutile de dire aux gens « je te l’avais dit! »

  • #131 lolobridjida le 26 janvier 2011 à 21 h 15 min

    GousseDeVanille: quand je dis ça ,je pense aux gens qui lisent, et au débat que ça suscite, évidement, pour Eulalie, c’est trop tard, c’est pas à elle que je m’adressais. c’est pour ça que je lui ai dit que maintenant elle allait y arriver , qu’il fallait qu’elle reprenne confiance.

  • #132 Louise d’Ottawa le 26 janvier 2011 à 21 h 45 min

    GousseDeVanille: Quand une personne prend une décision, elle est responsable des conséquences. Il y a des gens qui sont de perpétuelles victimes (je ne dis pas cela pour Eulalie),elles prennent toujours les mêmes mauvaises décisions qui les amènent invariablement à se casser la gueule, puis elles reviennent vers les proches pour pleurer et demander de l’aide. Alors, à la fin, on a envi de lui dire : « Je te l’avais dit » et de la laisser se débrouiller. Les ressources s’épuisent à la fin.

  • #133 céline ^^ le 26 janvier 2011 à 22 h 06 min

    Bonsoir a toutes
    « Garde les yeux levés vers le soleil » ….. cette phrase c’est mon grand frere ( j’ai 33 ans et lui 37) qui me l’a dite un jour de gros blues….ca m’a marquer parce qu’on avait jamais vraiment eu de conversations adulte jusque lá….
    Et aujourd’hui je te la transmet !
    Tu es jeunes avec l’avenir devant toi.
    Moi aussi j’ai une sep….et Un garcon de 11 ans et…..
    Un chéri qui m’a pris avec tout ca ^^
    Il y a des gens bien…..
    Mais le plus important pour moi est qu’il faut choisir et non subir!
    Tete haute ,sourire, merde aux cons ( j’ai le droit helene?^^ ) et AVANCE
    bises

  • #134 xoxo le 26 janvier 2011 à 22 h 11 min

    Après un long moment d’absence: changement de boulot, déménagement, pas d’internet, je reviens sur le blog et je tombe ce soir sur ton temoignage bouleversant Eulalie.
    Je vais sans doute te répéter ce que d’autres t’ont déjà dit (je n’ai pas lu ts les coms) et juste te dire que nous sommes toutes avec toi.
    Même si la blessure est encore vive, il te faut, tourner la page pour te reconstruire sans nostalgie.
    Même si ces 6 années se terminent violemment, elles font partie de toi, de ce que tu es aujourd’hui et sont le point de départ pour le « nouvelle toi » demain…
    Ai confiance en toi, toi et ton petit ange allez partager pleins de moments merveilleux et même si son papa n’est pas auprès de lui tous les jours, cela ne l’empêchera pas d’être un petit garçon épanoui avec une maman épanouie!!!
    Tout mon courage

  • #135 La Boule ( pseudo) le 26 janvier 2011 à 22 h 59 min

    Bonsoir Eulalie
    Ton histoire est à la fois triste (la trahison, la séparation, la possible re-séparation), elle est aussi pleine d’espoir : à chaque galère qui t’es arrivée, tu t’es relevée, seule ou non, et tu t’es battue. Aujourd’hui tu as un beau petit bout de 6 mois, tu commences à voir plus clair dans ton coeur et ta vie en discernant ce que tu veux, ce que tu peux tolérer, et pas … tu as déjà bien plus rebondi que tu ne le crois (avis de l’assistante sociale, suivi de ta santé etc…). Tu as compris que tu peux être heureuse avec lui mais aussi sans lui, tu pourras choisir de reconstruire ta vie avec un autre homme, le garder lui ou rester seule, mais il restera le père de ton petit et a l’air de vouloir s’en occuper, ce qui peut te rassurer quant aux tours que peut te jouer le destin, comme à nous toutes d’ailleurs. Et puis si tu as trop peur de ne te reposer « que » sur le papa, peut être as tu dans ton entourage deux amis qui n’aspirent qu’à devenir parrain et marraine de ton petit bonhomme et t’aider dans la grande aventure de l’éducation d’enfant… bravo Eulalie, tu ne te laisses pas autant abattre que tu le crois, crois en toi, crois surtout que tu mérites le meilleur et le bonheur, avec lui ou sans lui ( et lui, es tu sûre qu’il TE merite???). Mille courages

  • #136 Wooly le 26 janvier 2011 à 23 h 22 min

    Courage pour tout. Tu as traversé des épreuves mais regarde, ton petit bout de chou tu l’as, et même si son papa n’est plus avec toi, ton bébé est le symbole de vos six ans ensemble. J’espère que ta situation s’arrangera, notamment question sécurité financière, et puis peut être que ta vie amoureuse refleurira dans quelques temps, qui sait. Courage courage courage, tu as tellement l’air de mériter le bonheur.

  • #137 Véro la Bisontine le 26 janvier 2011 à 23 h 29 min

    Chère Eulalie (en tant que bonne compatriote franc comtoise, je me permets).
    Je ne rajouterai rien de plus à tout ce qui a été dit précédemment.
    Dans tout ce que j’ai lu, il y a à prendre et à laisser.
    Déjà, ce n’est pas nécessaire de te jeter la pierre, ni de t’infliger quelconque culpabilité (les décisions que l’on prend à un instant t, sont justement prises à cet instant, et si on savait tou d’avance, on ne prendrait aucun risque).
    Tu vis un moment difficile, particulièrement douloureux, et tu as le sentiment que tout s’écroule.
    Quand on passe par de tels moments, on voudrait que ça aille mieux (ce qui est bien normal), et surtout vite.
    Malheureusement ce n’est pas toujours aussi simple. et les conseilleurs ne sont pas les payeurs.
    Ce qui importe, c’est d’essayer de prendre soin de toi le mieux possible, pour toi et ton fils.
    Tu te connais, tu sais sans doute ce qui te convient le mieux, ce qui t’apaise et te fait plaisir.
    Et pour l’instant, à mon avis c’est par là qu’il faut aller.
    Je t’envoie plein de bonnes ondes franc comtoises (elles devraient arriver vite, nous ne sommes pas si loin). ;-))

  • #138 Eulalie le 27 janvier 2011 à 0 h 52 min

    Mouais… ce soir, je me suis rendue minable… à essayer à tout prix qu’il reste vers moi (pas forcément pour qu’il me fasse l’amour, mais rester juste près de moi, ne pas me laisser seule) et il est parti quand même… j’ai trop honte… quelle connasse je suis… je veux pas être seule ! Il m’avait dit qu’il ne me ferait jamais souffrir, qu’il serait tjrs là pour moi… quelle désillusion… j’suis trop conne… je sais pertinament que c’est fini mais c’est mon meilleur ami et je voulais qu’il soit là pour moi, ce soir, cette nuit…. la solitude me fait très peur… ne compter pour personne…
    Allez, demain, je me bouge le c.., il ne faut pas que je me laisse aller… je l’aime tellement… malgré ce qu’il a fait… quelle conne… vous pouvez le dire, je ne suis qu’une conne… et lui, c’est qu’une tache, une grosse tache bien pourrie… je vais reprendre du poil de la bête, il le faut…
    Comment qqun peut-il nous mettre dans un état pareil ? C’est complètement dingue…
    Allez, demain, j’arrête de m’apitoyer sur mon sort et je me bouge le c.. !

    Un grand merci à toutes !

  • #139 Pook le 27 janvier 2011 à 1 h 12 min

    Comme je comprends ce que tu ressens ce soir Eulalie… Quand je te lis, je me revois quelques années en arrière… J’étais prête à tout aussi. Pour moi le plus terrible, c’était de ne pas reconnaître la personne en face de moi. Je ne comprenais pas qu’il me rejette si facilement (après tellement de belles choses) et j’étais désemparée de ne pouvoir rien y faire (de n’avoir plus aucune « emprise »sur lui). Je me sentais comme une merde, prête à n’importe quoi… Surtout ne te juge pas, n’ai pas honte… tu es humaine, c’est tout… On ne peut pas arrêter d’aimer quelqu’un du jour au lendemain, même dans ces circonstances. Prends ton temps et quand tu seras prête à passer à autre chose ça se fera naturellement (même si des fois faut savoir se mettre un petit coup de pied au fesses :)… mais bon pas tout de suite)… Courage! Un bisou à ton petit bout…

  • #140 MacaronPistache! le 27 janvier 2011 à 1 h 27 min

    « C’est ce qu’on est tous, en fin de compte. Seuls. Si on réussit à l’accepter, on peut traverser la vie sans être si déçu par les autres. »

    Petite citation que j’avais entendus et qui est tout à fait « vraie » je pense, c’est sûre que c’est un peu triste…mais faut faire avec, et je pense qu’une fois qu’on l’as accepter, vraiment accepter, c’est plus si triste que ça. Alors moi tous ce que je pourrais te conseiller c’est de te dire que tu ne peux compter que sur toi même, être le plus indépendante possible, te faire plaisirs, sortir avec des amis etc….

    Et puis si un jour l’Amour se présente à nouveau, acceuil-le, mais ne fais pas l’erreur de « te sacrifier » toi-même pour lui ! Dans la vie il faut être égoiste et penser d’abord à soi-même et son bien-être et ensuite aux autres…Alors oui c’est triste et même un peu « nul » mais c’est la seule façon de survivre je pense…

    Et puis tu te dois à toi-même et à ton enfant d’être Heureuse, et surtout imagine un peu si tu remontes la pente après tous ça comme tu seras fière de toi et plus forte ! Ce que tu vis est triste mais tu dois en tirer des leçons et voir les « points positifs », parce que aussi horrible puissent être des périodes de la vie ou n’importe quoi d’autre d’ailleurs, il y a toujours « deux faces », alors concentre toi sur le positif !

    Encore une chose qu’on m’avais dites :  » Les choses qui arrivent dans la vie des gens sont proportionnels à la force de la personne donc si tels ou tels malheurs s’abat sur toi c’est que tu es capable d’y survivre »

    Voilà, j’éspère que sa t’auras aider un peu, Courage et pleins de Joie à toi et ton enfant =)

  • #141 Deilema le 27 janvier 2011 à 7 h 50 min

    Eulalie: Il ne faut pas dire des choses si dures de toi. Et je ne trouve ta réaction ni minable ni stupide. C’est humain, c’est tout.
    Et n’oublie pas qu’il y a toujours un petit bout de chou pour qui TOI tu comptes PLUS QUE TOUT AU MONDE.
    Avance dans tes démarches, c’est à mon avis le meilleur moyen de « tourner la page » et de te reconstruire. Et puis ça fait voir du monde, aussi.
    Je t’envoie des tas de bises, ainsi qu’à ton petit loulou.

  • #142 Eulalie le 27 janvier 2011 à 8 h 32 min

    Merci beaucoup à toutes, ça m’a fait du bien de vous en parler… et dès que j’aurai remonté un peu la pente, je reviendrai posté des make-up… ;-)

  • #143 lola doudou le 27 janvier 2011 à 8 h 48 min

    Courage Eulalie…

    J’ai l’impression que cet homme que tu aime est néanmoins un lache, il t’as certes fait part de ses doutes, mais t’as quand même fait un enfant… Et aujourd’hui il t’as quitté mais il te revoit, sans doute en « cachette » de l’autre femme »…

    Il semble incapable de faire des choix « adultes », de trancher… Et même s’il a été d’un grand support par moment, je trouve que c’est juste normal de sa part : quand on aime quelqu’un on l’aide et on le soutient…

    Peut-être son manque de maturité finira par s’estomper, je te le souhaite vraiment si ton but principal est de « reformer ta famille ».

    Mais dans tous les cas il faut garder espoir en l’avenir! Des hommes géniaux existent pour de vrai!! On a souvent tendance à les diaboliser parce qu’effectivement il y a des cons… Mais comme il y a des connes! Des femmes horribles qui font souffrir leurs compagnons… Des hommes géniaux pour ma part j’en connais plein (j’ai un grand groupe d’amis « hommes ») et ils desespèrent de trouver une fille « bien », comme nous, parfois, on desespère de trouver un homme « bien ».

    Alors encore courage! Et garde espoir, que se soit pour lui ou pour un autre!

  • #144 unefan le 27 janvier 2011 à 9 h 06 min

    Il est clair que tu as eu un parcours de vie difficile , j’en suis sincerement desolée pour toi … tu n’es plus avec le papa de ton bébé , mais le ciel t’a donné ton beau bébé, et lui son amour c’est pour toujours .

    Soyez heureux toi et ton bébé.

  • #145 laurettebis le 27 janvier 2011 à 10 h 06 min

    Eulalie, çà m’attriste de lire tout ce qu’il t’arrive…Je ne sais pas quoi faire d’autre que de te souhaiter tout le courage nécessaire pour affonter toutes ces épreuves. Tu es jeune, tu vas surmonter tout çà, pour ton bébé, pour toi, refaire ta vie, t’occuper de ta santé. Gros bisous à toi et ton petit doudou.

  • #146 Zaphyra le 27 janvier 2011 à 10 h 54 min

    Eulalie: Je suis de tout coeur avec toi dans ce que tu traverses. Tu dis que tu ne travailles pas, mais si tu arrives à retrouver du boulot ça peut aussi beaucoup t’aider à remonter la pente. Evidemment tu dois aussi te concentrer sur ton fils, mais aussi sur toi, et dans ces moments là le travail peut donner une bouffée d’air frais.
    Après je ne sais pas si avec ta SEP c’est simple hein (même sans c’est loin d’être tjs simple de trouver du travail).

    Bref bon courage pour la suite et surtout ne t’en veux pas de quoi que ce soit. Ceux qui disent « pourtant il y avait des signes avant coureurs et tout… » j’ai envie de dire si on abandonne son couple à la moindre difficulté c’est qu’on n’y tient pas tant que ça. Donc ne laisse personne juger tes choix, ne te dévalorise pas et maintenant comme tu dis essaie de te mettre un coup de pied au c… pour aller de l’avant (évidemment toujours plus facile à dire qu’à faire).

    Je te souhaite une belle vie, pleine de bonheur!

    PS: et n’hésites pas à revenir avec tes maquillages car qu’est-ce que tu es douée!

  • #147 Fanny le 27 janvier 2011 à 12 h 40 min

    Je compatis, la vie est bien cruelle parfois. J’ai connu par deux fois des situations similaire ( une fois sans enfant et une fois avec!).Etre quittée pour une autre, se faire prendre pour une conne, aimer à en mourir…
    Tient bon! Donnes nous vite de tes nouvelles.

  • #148 Hélène le 27 janvier 2011 à 13 h 22 min

    Fanny: bienvenue à toi ;-)

  • #149 GousseDeVanille (au bureau) le 27 janvier 2011 à 13 h 46 min

    @ Fanny : « se faire prendre pour une conne, aimer à en mourir… »
    Je m’y mets aussi ds ce groupe là:(

  • #150 GousseDeVanille (au bureau) le 27 janvier 2011 à 13 h 49 min

    @ Zaphyra: je m’excuse, je sais que tu l’as écrit pour Eulalie, mais cela m’a fait tellement di bien aussi de lire ces mots,c’est tellement vrai ce que tu dis!
    @Eulalie: Tu n’es pas conne tu sais, tu es juste amoureuse…Il ne faut pas avoir honte…:(

  • #151 lytanie le 27 janvier 2011 à 14 h 42 min

    Coucou Eulalie,

    Quelle histoire!! c’est très émouvant de la lire en direct et au fur et à mesure que tu la vis.
    On a l’impression que tout va bien quand on voit des filles aimer ce maquiller, poster sur MBDF et puis tout à coup la rubrique c’est mon histoire du merdredi tombe et tout s’écroule.
    Je suis de tout coeur avec toi, j’espere que tu vas arriver à reprendre le dessus sur cette vie qui fait vraiment de sales cadeaux. Je t’envoie toutes mon énergie pour y arriver, t’occuper de toi, de ton fils et toutes les m***** qui empoisonnent l’existence.
    Courage, je t’embrasse, Lytanie

  • #152 Cosmetogirl le 27 janvier 2011 à 15 h 09 min

    Chère Eulalie,
    J’ai un enfant du même age que le tien et j’imagine la difficulté de l’élever seule. Je sais aussi que la fatigue est encore très présente et que le moral ne dois pas être au plus haut. Je compatis de tout mon coeur. Mais toute cette pression et ces évènements ont du perturber aussi ton mari, alors peut être qu’il a besoin de prendre du recul sur la situation. Peut être qu’il reviendra…pour toi, et aussi parce qu’il réalisera qu’il est papa et qu’il n’a pas le droit d’abandonner son petit bout. Garde espoit, tout peut encore s’arranger.
    Si jamais ce n’était pas le cas, essaie de regarder le positive, tu n’es pas seule, tu as ton bébé, et grâce à lui, tu es forte.
    Je te souhaite tout plein de courage
    Si tu as besoin de partager avec une autre maman, n’hésite pas à me contacter.

  • #153 louloute le 27 janvier 2011 à 16 h 16 min

    Chère Eulalie, comme je comprends ce que tu vis et ce que tu ressens, car malheureusement je vis la même chose que toi en ce moment!
    Après 24 ans de vie commune et deux beaux enfants mon mari m’a appris qu’il partait vivre avec une autre.
    Je suis sous le choc, je n’ai rien vu venir, j’ai l’impression qu’on me déchire le cœur et j’ai tellement de peine pour mes enfants qui souffrent aussi de voir leur père partir.

    Soit forte pour ton fils c’est la plus belle chose au monde et pour lui tu vas avancer et je suis sure que dans quelques temps tu seras prête à tourner la page pour te lancer de nouveau dans la vie avec un autre personne qui t’aimera vraiment et qui ne te laissera pas tomber.
    J’espère qu’à ce moment celui qui vient de te quitter s’en mordra les doigts de t’avoir laissé toi et votre fils te qu’il le regrettera toute sa vie.

    Sois courageuse demain sera meilleur.

  • #154 Maud le 27 janvier 2011 à 16 h 43 min

    Désolée pour mon commentaire assez brutal d’hier. Je ne voulais blesser personne et j’aurais dû tourner sept fois mes doigts sur le clavier avant de taper.
    J’ai encore beaucoup à apprendre, je découvre tout juste le monde des blogs et autres.

    J’ai parcouru un peu le blog et j’ai compris que le fond était varié et ne se limitait pas à la beauté. A moi de venir lire ce qui m’intéresse:)

  • #155 misscrobes le 27 janvier 2011 à 17 h 41 min

    Pfiiiou qu’est ce qu’elle est touchante cette histoire, et comment ne pas etre en colere apres cet homme qui vous à quittés.
    Je suis désolée pour toi, sincérement…bien que je ne te connaisse pas, je suis désolée parceque je trouve toujours ca terrible ce genre de situation. On ne mérite pas ca quand on se donne entièrement à une personne que l’on aime.

    J’ai un petit peu d’expérience dans le domaine et ce que j’ai appris de la vie c’est qu’il n’y a aps de hasard. Cet homme n’etait pas fait pour toi, il a partagé une partie de ta vie, il t’a fait un petit bonhomme et il a du t’apprendre pleins de choses (l’experience de votre couple tout du moins) alors ai confiance en l’avenir, patience elle te reserve de belle chose…on ne souffre pas comme ca dans une vie sans raison!
    Je t’embrasse fort, et n’hésite pas si tu a besoin de parler…mon adresse est dans le commentaire :)

    Helene, qu’elle fabuleuse et genereuse idée que cette rubrique, merci.

  • #156 lili28 le 27 janvier 2011 à 18 h 09 min

    Bonjour à tous et à toute ,c’est mon premier commentaire sur ce blog que je lis régulièrement .Eulalie,ton billet m’a beaucoup touché . Tout ce que tu as dis mais aussi tout ce que tu ne dis pas mais que l’on peut lire entre les lignes .
    je suis sûre que toutes les personnes qui ont commenté , partent d’un bon sentiment et veulent sincèrement t’aider et te soutenir .Même si je trouve que certains commentaires sont souvent partial . Ton histoire avec lui , est encore trop  » fraîche » pour que tu puisses avoir le recul nécessaire pour les entendre . Peut importe qui a fait quoi , dans un couple , il y a 2 fautifs et 2 victimes , c’est l’éternelle l’histoire des vases communiquant .Personne n’est tout blanc ou tout noir !
    Moi , ce que je retiens dans ton histoire , tu le dis à plusieurs reprises , c’est  » je ne veux pas être seule  » . Je crois qu’au fond, ce n’est pas vraiment les sentiments qui te rattache à lui mais plutôt la peur d’être seule . Au delà de tout le coté matériel que tu dois organiser , c’est , à ça , que tu devrais , si je peux me permettre , réfléchir. Essaye de te poser les vrais questions à ce sujet , de savoir ce qui te fais si peur .
    Je te conseillerais 2 choses , la première c’est de les mettre par écrit, et je suis sûre qu’au fur et à mesure tu trouveras une solution pour chacune de tes questions .Ca prendra du temps et ça ne sera pas facile mais un jour , peut être plus tôt que tu ne le crois , tu y verras plus clair. Et puis , tu sais , être célibataire ne veut pas dire être seule .
    La seconde , c’est de prendre le temps , ne précipe rien , les choses mettent parfois du temps à se décanter .Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire et qu’il n’y a rien de pire que les  » y a cas  » !!
    Pour finir , tu as plus de force et de courage que tu ne le crois , et parfois , le chemin est long mais au final , la route est belle !

  • #157 Hélène le 27 janvier 2011 à 18 h 17 min

    lili28: sois la bienvenue !

  • #158 GousseDeVanille le 27 janvier 2011 à 19 h 02 min

    Maud: Effectivement,tu aurais du:P

  • #159 Eulalie le 27 janvier 2011 à 20 h 00 min

    louloute: Merci et je suis de tout coeur avec toi… il nous faut vraiment du courage pour surmonter tout ça et j’espère qu’on aura la force de l’avoir..

    Maud: C’est pas grave !

    lili28: C’est clair que je suis terrifiée d’être seule… surtout seule avec mon p’tit bout… j’ai peur pour lui, en fait… de ne pas faire ce qu’il faut quand il faut et de n’avoir personne pour m’aider à prendre les bonnes décisions…

  • #160 lili28 le 27 janvier 2011 à 20 h 46 min

    Eulalie: c’est tout à fait normal d’avoir peur et de te poser toutes ces questions mais actuellement tu es en période de souffrance , d’émotions très fortes et troubles , tout te parait confus . Plus tard , quand tu iras un peu mieux , ta peur ne sera plus un frein mais elle sera un moteur . C’est normal que tu te sentes au 36 ème dessous , tu es en train d’entamer une période de deuil . Deuil de ta relation avec cet homme . Il y a des étapes à franchir , chacune a son rythme , le tien ! Il y a , le déni , la colère , le marchandage, la dépression et ENFIN l’acceptation . Tu vas passer par toutes ces étapes qui sont nécessaires pour ton mieux être par la suite .
    Tu dois te sentir dépassée , parce que tout te tombe dessus en même temps et tu ne dois pas savoir par quel bout commencer . Mais , tu n’es pas obligée de tout gérer en même temps , une chose à la fois et tu verras que quand tu auras débloqué une étape , les autres vont suivre .
    Pour ton enfant , je te rassures tout de suite , des bourdes , tu en feras !! ça n’existe pas les parents parfaits !Mais tu feras aussi des choses très chouettes !!! De l’aide , tu en auras je pense avec ta famille et tes amis , quant au soutien et aux conseils, je pense que tu en trouveras ici ou dans le coin destiné aux mamans . Ai confiance en toi , en ton instinct , le reste viendra tout seul ; Tu feras des erreurs , parfois , et puis quoi ?? comme tout le monde , non !
    Tu as su demander de l’aide sur ce blog , c’est bien la preuve que tu en es capable et que tu sais réagir ! Ce n’est pas parce que tu ne connais pas les réponses que tu es forcément nul ou incapable ! Parfois , on se sent juste démuni mais tu verras, ça passe … patience . Un jour à la fois ….

  • #161 Eulalie le 27 janvier 2011 à 22 h 26 min

    Il y a des gens qui savent vraiment trouver les mots pour réconforter !
    Vous êtes toutes super gentilles de m’épauler comme ça, j’en attendais pas tant !

    Je vais sûrement le revoir demain, il veut venir au rendez-vous que j’ai pris à la banque… je vais essayer de changer de comportement, d’être indifférente… et souriante… peut-être même maquillée si j’ai le temps… peut-être en mini-jupe (non, là, c’est abuser… une autre fois !)

  • #162 Steph le 27 janvier 2011 à 22 h 40 min

    Chère Eulalie,

    Je lis très souvent mon blog de fille mais ne commente jamais, là je me lance car ton histoire m’a beaucoup touchée et je suis sincèrement navrée de l’épreuve que tu traverses. Tes mots résonnent douloureusement en moi aussi car j’aurais pu en écrire un partie, il y aura bientôt 2 ans mon mari m’a quittée quand ma fille avait 6 semaines pour une autre femme avec qui il me trompait depuis le tout début de ma grossesse alors que notre enfant était ardemment désirée et qu’on était ensemble depuis 12 ans.
    Autant te dire que je ne vois que trop bien ce que tu peux ressentir, la peine et la tristesse qui t’étouffent à en mourir, les angoisses pour ton avenir et celui de ton enfant., les regrets de ce gachis, les rêves et les illusions piétinées, la trahison et les remises en question.J’espère vraiment que tu es entourée par de la famille et des amis pour te soutenir. Tout ce que je tiens à t’écrire c’est que ta vie va continuer, que tu a le bonheur d’avoir un petit bout de chou à tes côtés, que tu vas te reconstruire doucement, ça ne sera pas tous les jours simples mais que tu vas te battre car tu n’as pas d’autre choix. Je pense bien à toi et ton bébé et te souhaite plein de courage.

  • #163 Mona Lisa le 27 janvier 2011 à 22 h 44 min

    Bonjour Eulalie,
    ta vie est diffiçile et tu as peut être l’impression de n’essuyer que des échecs… Tu es a l’interieur du cyclone, dans l’oeil de la tempête, tu es emportée, secouée avec l’impression de ne plus pouvoir rien faire mais, CROIS moi, un jour la tempête s’arrête et même si elle laisse des traces inévitables, elle ne te détruit pas.
    Oui il y a un temps pour tout: subir, souffir et guerir, se REconstruire, plus forte encore. Et pour celà tu n’es pas seule… Confie toi comme tu viens de le faire, demande de l’aide car c’est une très bonne chose. Cela prouve que tu es forte, oui, cela prouve que tu es forte ! Tu connais tes limites et tu sais demander de l’aide: c’est comme ça qu’on s’en sort. Regarde tous ces messages : les gens te soutiennent et veulent que tu sortes de ce gouffre.
    Et tu as un chose très précieuse, la richesse de la terre, ce qui fait soulever des montagnes, dépasser ses limites, se battre contre vents et marées : ton enfant.
    Ton fils est le sel de la vie.
    Crois en toi pour lui car, lui, il croit en toi, aveuglément, sans aucun doute, il croit en toi.
    Et même si rien ne sera façile au jour le jour, il t’apportera le courage, le bonheur, la force qui pourront te manquer. Ne doutes pas de toi, ne doute pas de ta vie. Ne doute pas de lui car il te rendra heureuse comme tu le rendras heureux même sans son père à tes côtés. Crois moi.
    Il y a et aura des jours d’orage et de beau temps…
    Mais ne baisse pas les bras.Tu as donné la vie, n’est ce pas la chose la plus puissante au monde ? La vie est là, elle n’attend que toi, il faut continuer à y croire.
    Laisse le temps cicatriser les plaies.
    Le bonheur est en toi.

  • #164 Eulalie le 27 janvier 2011 à 22 h 54 min

    Steph: Mais à quoi ils pensent ces hommes ? Ils se croient vraiment tout permis, c’est dingue ! Ils ne pensent qu’à eux, j’en ai bien peur !

    Attention, les filles, je ne généralise pas… mais, pour le moment, je n’en ai pas encore rencontré qui savent assumer leurs responsabilités… j’attends de voir, s’il en existe, et bien qu’ils se présentent !

    Le mien, lui, ne veut pas s’emmerder… pour quoi que ce soit… dès que ça le soule, il change, il ne cherche pas à améliorer les choses ni à les consolider… au lieu de me parler et de me dire ce qui n’allait pas, il a préféré raconter toute sa « misère » à elle… et voilà comment ça a débuté… Comment peut-on être malheureux avec tout ce qu’on avait ? Une bonne entente, une maison, un enfant à venir, des chats, une famille et belle-famille adorable, de l’argent (pas trop, mais assez pour vivre et faire quelques folies de temps en temps)… que demander de plus ? Je pense simplement qu’il a horreur de la routine… il lui faut du renouveau tout le temps… il voulait changer de vie, et bien c’est fait… et j’espère qu’il le regrettera mais j’y crois guère…

  • #165 isabastille le 28 janvier 2011 à 9 h 33 min

    Hello Eulalie,
    je viens de lire ton récit et tes posts. Quelle histoire douloureuse! As tu pensé à te faire aider par un psy? Ca t’aiderait à avancer plus vite, à apprendre à ne plus attendre de cet homme qu’il t’aime (je te promets que tu peux être heureuse sans être avec lui, c’est même la condition sine qua non), à te faire confiance et te mettre moins la pression pour ton enfant (de toutes façons, tout parent fait des erreurs, qu’il soit parent célibataire ou en couple, alors… et c’est pas grave, c’est la vie), à te dire que tu vas te trouver un appart’ sympa et à l’aménager à ton goût, à aimer la vie…
    Bon courage, n’hésite pas à écrire quand tu as le blues, on est avec toi!
    Isabelle

  • #166 Katarzyna KOLARSKA le 28 janvier 2011 à 15 h 48 min

    Salut Eulalie !

    Je suis l’actualité de ce blog depuis un bon moment et je suis très touchée par ton histoire.
    Alors j’ai décidé de te répondre et je voulais tout d’abord de te féliciter parce que tu sembles être une femme extrêmement forte et courageuse. Je suis vraiment bouche bée d’admiration.
    Je suis sûre que tu arriveras à surmonter cette série d’épreuves difficiles. Malheureusement ces choses nous tombent parfois sur la tête, et toujours toutes en même temps. Mais il ne faut pas culpabiliser, ne pas croire que le sort s’acharne, ne pas se laisser abattre, car tu as un merveilleux enfant et des responsabilités envers lui.

    La trahison d’un homme est toujours douloureuse, tu ne lui as pas encore pardonné, mais un jour tu comprendras ses motivations. Les hommes sont lâches mais dis toi qu’il s’est quand même occupé de toi par moments… N’attends pas plus de lui. Dis toi que c’est une page qui se tourne, une nouvelle vie.

    En revanche toi, tu es une femme forte, qui sait ce qu’elle veut. Tu veux le meilleur pour ton enfant. Alors il faut te battre avec ce que tu as. Je ne connais pas bien cette maladie et je ne peux me permettre de te donner des conseils. Mais ce que je sais de source sûre pour l’avoir vu autour de moi c’est que si tu souhaites avancer, tu souffriras moins de cette maladie. Tu n’imagines pas ce qu’un organisme peut subir tant que ta volonté et ton optimisme sont là.

    J’espère que ces encouragements te feront réfléchir et que ta vie se réarrangera au plus vite pour que tu sois heureuse.

    Kat

  • #167 Hélène le 28 janvier 2011 à 15 h 56 min

    Katarzyna KOLARSKA: sois la bienvenue ;-)

  • #168 tlv le 28 janvier 2011 à 16 h 42 min

    Bonjour, j’arrive apres la bataille , deja 167 commentaires, que je ne lirais pas, sinon j’y passerai un temps fou et perdrai le fil de ce que je voulais dire …

    Un chose en fait que je veux dire .

    Une chose desagreable a entendre qd on est encore dans la phase du deuil, qu’on essaie de comprendre .

    Il ne vous a pas abandonné .

    Il vit une autre vie, il avance sans toi, pas sans votre enfant.

    Il prend une autre voie, toutes ses epreuves que vous avez traversées n’y changent rien, peut etre ont elles reculées les choses, pt etre au contraire les ont elles précipitées … Personne ne sait, pas meme lui.

    L’arrivée du premier enfant c’est un bouleversement delirant pour le couple, mais aussi pour chaque individu de ce couple, on n’est plus le meme, notre centre se deporte, et parfois, cela pousse a faire des choix qu’on n’aurait soit meme jamais imaginé, un enfant force a se positionner, a se demander quelle place prendre .

    Je comprends que tu lui en veuilles, ce n’est pas a toi de le justifier, mais il a aussi ses raisons, sa vie, et pour etre un bon papa il a besoin d’etre heureux, pt etre le sera t il plus avec cette autre, pt etre n’est elle qu’une transition et avait juste besoin d’une autre pour te quitter, peut etre encore n’est ce qu’un leurre, et qu’il regrettera amerement ca choix.

    La encore, personne ne sait.

    Peut etre aussi t’a t il rendu, sans que tu ne le sache un formidable service en partant, pt etre que votre histoire d’amour, trop chargée sera le tremplin vers une redecouverte de toi, vers une nouvelle vie, difficile au debut, mais dans laquelle tu finira par trouver TA place.

    En tous cas, j’ai conscience que les mois qui viennent vont etre difficiles, un enfant seule, ce n’est jamais evident, j’ai eleve la mienne seule pdt 5 ans, depuis 2 ans je suis merveilleusement heureuse, je vis avec un homme qui partage mezs choix educatifs, qui aime ma fille autant qu’il le peut et m’en prepare un deuxieme pour dans quelques semaines.

    Alors non, tu n’es pas abandonnée, ton fils encore moins, tu vas juste devoir rebondir, et oui, encore une fois, mais ca va faire de toi quelqu’un d’encore mieux, promis !

  • #169 Chantal le 28 janvier 2011 à 19 h 26 min

    Eulalie: je reviens pour te redire que tu dois avoir confiance en la vie car pour ton petit ange, tu es tout son univers, donc il faut que tu sois forte pour qu’il ne s’imprègne ni de tes peurs, ni de tes hésitations!
    On a tous des ressources insoupçonnées au plus profond de nous, toi comme les autres, ce n’est pas parce que tu es dans la souffrance que tu dois te mépriser: nous ne sommes que des humains après tout! Relève la tête, regarde le ciel comme le disait joliment quelqu’un plus haut et avance: ton petit a confiance en toi donc tu vas forcément trouver les solutions ! et des conneries, toutes les mamans en font mais quand l’amour est là l’enfant le sent et c’est moins grave!
    Alors, surtout , débarrasse-toi de tes peurs (si tu peux te faire aider, pourquoi pas sinon aide-toi etc…) Puisque tu n’as plus d’amis dans ton coin et pas encore de travail, pourquoi n’envisagerais-tu pas de changer d’endroit sans forcément traverser la France, mais te rapprocher de membres de ta famille, d’anciens amis ou pour trouver plus facilement du travail…ça t’aiderait aussi à tourner la page sans souffrir à chaque fois que tu le revois (sans le juger, je le trouve particulièrement faible et lâche, donc le mieux c’est que tu décides d’avancer seule avec ton bébé et la vie se chargera de nouvelles découvertes). Et reviens parmi nous si tu veux parler ou si tu as besoin d’aide (si tu veux mon mail demande-le à Hélène) Courage et bises à vous deux!

  • #170 Eulalie le 29 janvier 2011 à 22 h 16 min

    Coucou les filles et merci à celles à qui je ne l’ai pas encore dit !

    Est-ce que qqun s’y connait en droit ? Concernant la garde, bcp de personnes me disent qu’un bébé de 5 mois doit être obligatoirement avec sa mère. Mais je ne vois rien sur le net qui me le certifie. Est-ce qu’un juge peut décider que mon bébé passe le week-end chez son père et même des vacances ? J’ai un peu peur, là…

    J’ai revu son père ce soir et, au début, ça a un peu chauffé et il m’a menacé de tout faire pour avoir son fils le + possible. Et puis après, il était en larmes et ça m’a fait mal au coeur… je l’ai calmé (je sens, dans l’état qu’il était, qu’il allait faire une connerie… je pouvais pas le laisser partir comme ça…), je lui ai fait à manger et on a discuté… je lui ai dit d’assumer ses erreurs mais on dirait qu’il ne veut pas comprendre ! Il veut à tout prix avoir Sael pour un week-end ! Moi, je pense que ce n’est pas possible, en tout cas, pas pour le moment… je pense qu’il faut qu’il soit plus grand pour comprendre qu’il part pour le week-end mais qu’il reviendra auprès de moi après… là, si on lui change toutes ses habitudes pendant un week-end entier et qu’il ne voit pas sa mère, je pense que ça peut le perturber, non ?

    Mais j’ai envoyé un courrier au juge des affaires familiales et il nous dira ce qu’il en est… mais est-ce qu’il est possible qu’il décide de lui laisser la garde comme ça ? Non, SVP, dîtes-moi que non…!

  • #171 La Figue Magique le 30 janvier 2011 à 0 h 03 min

    Bonsoir Eulalie,

    Je n’ai pas lu les autres commentaires mais je rebondis uniquement sur ton dernier commentaire.

    Je ne peux pas répondre à ta question, je ne suis ni juriste, ni maman mais je me base sur mon bon sens. Les femmes qui reprennent le travail vers 4-5 mois mettent leur bébé 8 heures par jour à la crèche. Donc j’imagine qu’une journée complète, il n’y a pas de problème. Je pense que le comportement de la mère est très important pour mettre son enfant en confiance en lui disant bien qu’ils vont tout bientôt se revoir.

    Je comprends bien que les circonstances de la séparation ne sont pas faciles à digérer pour toi mais je suis très touchée par la situation de ton enfant.

    Mon père a quitté ma mère quand je n’étais encore qu’un bébé et elle n’a pas voulu que celui-ci puisse me voir, malgré son désir d’assumer son rôle de père, et je n’ai pu le rencontrer que bien plus tard, quand j’ai eu l’âge de poser des questions. A l’heure actuelle, j’en veux encore beaucoup à ma mère de m’avoir coupé de mon père durant ma petite enfance. Un enfant a besoin de ses deux parents!!!

    Désolée pour ce cri du cœur et cet étalage de ma vie privée mais ce sujet me touche énormément. Ton fils doit passer avant toutes les rancœurs que tu peux avoir contre son père. Il a besoin de son papa, tout autant qu’il a besoin de toi!!

  • #172 Louise d’Ottawa le 30 janvier 2011 à 4 h 18 min

    Eulalie, j’imagine que si tu allaite ton bébé (si tu lui donne le sein), le juge ne pourrait pas, à mon avis, t’ordonner de laisser le bébé un we chez son père, à moins qu’il fasse une miraculeuse montée de lait… Si le père veut s’investir, laisse le s’investir. Ne t’inquiète pas, quand il se rendra compte qu’il doit se lever la nuit, tous les 2 heures, il va vite déchanter.

  • #173 Eulalie le 30 janvier 2011 à 10 h 12 min

    La Figue Magique: Je n’ai pas du tout l’intention de le priver de son père !!! Mais je crois qu’un bébé doit avoir ses repères… alors il peut venir voir son fils chez moi mais il ne l’emmène nulle part, c’est tout ! Je peux à la rigueur le laisser aller le promener ou aller chez sa mère avec mais notre fils passe la nuit ici, c’est tout ! Ca changera sûrement quans il sera plus grand mais là, je pense qu’il est trop petit pour comprendre que je ne l’abandonne pas… Et puis, si je le laisse partir avec Sael, comment vais-je avoir la certitude qu’il me le ramène ?

    Louise d’Ottawa: Non, ça fait longtemps que j’ai arrêté d’allaiter ! Et il ne déchantera pas car Sael fait ses nuits depuis ses 1 mois ! Il est trop bien ce p’tiot !

    Il faut se rendre à l’évidence, on aura beau faire tout ce qu’on peut, ce sera toujours la guerre et notre petit va en pâtir… quel idiot, pourquoi n’a t-il pas pensé à tout ça avant ?

  • #174 Steph le 30 janvier 2011 à 13 h 52 min

    Coucou Eulalie,

    Je salue ton attitude et ta façon de faire la part des choses dans ta situation difficile. On sens bien que tu veux protèger ton bébé et c’est bien là l’essentiel. Quant à ton ex compagnon, il veut s’occuper de son fils et c’est vraiment une bonne nouvelle mais il doit privilégier l’intérêt de son fils et non le sien propre. Sans être une spécialiste de la psychologie enfantine et simplement au vu de mon expérience personnelle (voir mon com précédent), il n’est pas souhaitable qu’un très jeune enfant comme le tien soit balloté et privé de sa maman de façon répétée, un droit de visite et d’hébergement classique est donc prématuré.
    Cependant on peut tout à fait faire en sorte que le lien avec le papa se tisse, il faudrait dans l’idéal que ton bébé voit son papa de courtes durées mais souvent pour que les relations se construisent . Cela pourra se faire hors ta présence dès que tu seras rassurée par la décision du JAF qui fixera la résidence habituelle de ton fils chez toi.
    Là c’est difficile parce que récent, mais la guerre entre vous n’est pas forcément une fatalité, vous pourriez envisager en parallèle de recourir à la médiation familiale pour pouvoir discuter plus sereinement, entendre certaines choses de la bouche d’un tiers neutre peut vous rassurer et améliorer peut être la qualité de vos discussions.
    Plein de courage pour toi, pense et prends bien soin de toi aussi
    Steph
    PS : j’adore le prénom de ton fils!

  • #175 tlv le 30 janvier 2011 à 16 h 01 min

    Ma fille avait un an qd nous nous sommes separés, du coup sur un si petit je n’ai pas de conseil a te donner, toutefois, a l’usage, je me suis rendu compte que les bébé et les jeunes enfants changent extremement vite, d’une semaine sur l’autre ils n’ont plus tout a fait la meme voix, lez memes besoins etc…

    Pour que le lien entre eux puisse exister reellement il va falloir les laisser profiter pleinement l’un de l’autre, sans intervention de ta part.

    Si vous n’etiez pas separé, s’il n’etait pas parti, tu n’exigerais pas d’etre perpetuellement presente entre eux n’est ce pas ?

    Des tas de bébés sont separés de leur maman une nuit ou plus par semaine, de par leur boulot, ou parce qu’ils sont chez papi/mai ils ne se sentent pas abandonnés pour autant .

    Un bébé que tu laisse a son pere pour une nuit n’est pas perturbé si sa maman accepte de lui laisser cette change de vivre sans qu’elle soit tout le temps presente .

    Cet enfant, tu le dis toi meme tu as voulu l’avoir avec lui, pourquoi renier aujourd’huisescapacites a etre pere ?
    Pourquoi vouloir maitriser atout prix?

    Es tu sur que ce soit pour le bien etre de ton fils? N’est ce pas un moyen, de t’accrocher a quelque chose qui n’est plus, de te  » venger » inconsciemment oeuf corse ?

    La tentation est grande de nous servir de nos enfants pour faire payer a l’autre de nous avoir laissé, mais ce n’est pas juste, ils ne renoncent pa a etre pere si nous leur en laissons la place.

    A trop vouloir poser tes jalon tu risque d’empecher ce lien entre eux, ou il pourra se sentir pere de son fils, legitime dans ses choix et confiant .
    Si cela ne peut etre, tu auras peut etre l’impression de le preserver, mais au final ton fils ne sera qu’une moitie de lui meme. Tu l’auras privé de la possibilite de se reconnaitre dans son pere, d’etre fier de la part de lui qui l’a construit…

    Aucune mere ne veut ca pour son enfant, on s’y fait pieger par notre rancoeur, pas par l’amour …

  • #176 Linou-en-visite le 30 janvier 2011 à 17 h 33 min

    Eulalie, juste pour te dire qu’effectivement, un juge aux affaires familiales n’autorisera pas ton ex-mari à prendre tout de suite votre fils un week-end entier…Je le sais parce qu’une amie s’est vue quittée par son mari au retour de la maternité (sympa, hein!) et que pendant je ne sais plus combien de temps, le papa n’a eu droit qu’à quelques heures sur chaque week-end. C’est lié à l’âge de l’enfant et n’a rien à voir avec les capacités du père à assumer son rôle (ou pas)

    Je te souhaite beaucoup de courage et ne t’inquiète pas, le soleil brillera à nouveau pour ton fils et toi!

  • #177 La Figue Magique le 30 janvier 2011 à 17 h 58 min

    Eulalie: Mais pourquoi dis-tu qu’il ne va pas le ramener? C’est une peur infondée… Linou vient de répondre pour la nuit, te voilà rassurée. Mais je ne vois pas le problème si cet enfant passe la journée avec son père chez son père et non chez toi.. C’est comme aller dans une crèche…

    Tes propos me font très peur car ma mère avait ce même genre de raisonnements.. J’espère que tu es aidée car un papa est irremplaçable et toutes ces années que j’ai passées sans lui, jamais personne ne va me les rendre…

    Je ne te juge absolument pas, je sais que ce genre de situation peut faire perdre les pédales mais l’intérêt de ton fils passe avant toute chose. Et son intérêt, c’est de garder un lien proche avec son père.

  • #178 Tigresse folle le 30 janvier 2011 à 18 h 41 min

    La Figue Magique: je comprends ta réaction vu ton vécu, mais je ne suis pas d’accord sur le fait que confier son bébé à un père parti qui vit avec une autre femme c’est comme aller à la crèche !

    Eulalie je te conseille effectivement dans un 1er temps que le père vienne chez toi et qu’il l’emmène se promener, et après si ça se passe bien tu verras ! je trouve que c’est quand même important pour une maman de ne pas avoir à s’inquiéter pour son enfant, surtout dans ces circonstances difficiles moralement, donc je ne vois pas ce qu’il y a de choquant à ce que ce soit le père qui fasse les efforts pour se déplacer systématiquement pour voir le bébé !

  • #179 Eulalie le 30 janvier 2011 à 19 h 40 min

    Steph: Merci !

    La Figue Magique: je comprends ce que tu en penses, vu ton histoire… mais, encore une fois, je tiens beaucoup à ce que mon fils ait un bon lien avec son père et je ne l’empêcherai pas de le voir, c’est sur ! Mais je voudrais essayer de ne pas trop le perturber en le balotant d’un endroit à l’autre… le week-end dernier, je suis allée chez mes parents et on a passé la nuit là-bas : c’était un enfer, il ne m’a rien fait dormir de la nuit (bon ok, je ne dors pas très bien en ce moment, de toute façon…) ! Le changer d’environnement comme ça n’a pas été très bénéfique… alors lui en faire changer chaque week-end, je vois mal le truc…

    Tigresse folle: Oui c’est vrai, je pense que c’est à lui de faire des efforts ! Et en fait, je crois que j’aimerais qu’il se rende compte que je suis la plus merveilleuse des femmes ;-) et qu’il veuille à tout prix revenir auprès de moi et de notre fils… mais c’est impossible… je n’arrive tjrs pas à croire qu’il m’a quittée pour de bon… mais faudra bien que je m’y fasse…

  • #180 isabastille le 1 février 2011 à 10 h 57 min

    Eulalie, c’est le temps qui va t’aider à comprendre qu’il t’a quittée pour de bon, qu’il ne reviendra pas. Ca va te paraître incroyable, peut-être, mais je suis sure qu’un jour, tu seras bien contente de ne plus être avec lui.
    Il faut de la patience, dans cette histoire. C’est dur, parce qu’en attendant, tu souffres, mais c’est aussi rassurant, car le temps joue pour toi.
    Je pensais à un petit exercice : te mettre devant un papier, et coucher par écrit ce qu’il y a de positif au fait que vous ne soyez plus ensemble. Qu’en penses-tu??
    Courage, et patience!
    Isabelle

  • #181 Après les cendres le 1 février 2011 à 14 h 07 min

    Pleurer, ça donne des rides.

    C’est ce que j’ai reçu comme réponse un jour. Ca m’a fait sourire puis j’ai oublié.

    Puis à force de pleurer, pleurer, pleurer, de longues années (car la loi des séries, les difficultés de la vie, ou peu importe comment on l’appelle, ça va crescendo généralement), j’y ai repensé. Ok, je ne pouvais pas arrêter de crever de douleur en claquant des doigts, mais non, je ne voulais pas que ça se voit sur mon visage, car plus tard, je serai à nouveau heureuse, et je veux avoir la tête qui va avec.
    Alors j’ai essayé de sourire en pleurant (pour contracter d’autres muscles que le front, le menton, la bouche… c’est étudié ^^ ). Et là, miracle, sourire en pleurant, ben ça fait arrêter de pleurer. Et hop, il suffit de sourire encore quand la douleur revient.

    En espérant que ma petite découverte t’aide à retrouver un vrai sourire durable. Ou que tu découvres ces petits rien qui nous font avancer, chacun à notre façon.

  • #182 Hélène le 1 février 2011 à 16 h 46 min

    Après les cendres: bienvenue à toi.

  • #183 Eulalie le 1 février 2011 à 19 h 45 min

    isabastille, Après les cendres: Merci pour vos conseils ! En ce moment, je souris un peu plus… ma soeur vient d’accoucher et je suis contente d’avoir eu enfin une bonne nouvelle !

  • #184 Hélène le 1 février 2011 à 20 h 14 min

    Eulalie: ça me fait plaisir de lire ça !

  • #185 Sofiso le 4 février 2011 à 15 h 17 min

    Eulalie: Moi aussi je suis contente pour toi !
    C’est cool que vos petits (fille ou gars pour elle) grandissent ensemble…
    Bisous !

  • #186 Patricia le 4 février 2011 à 23 h 00 min

    Eulalie:

    Ton histoire n’est pas facile…surtout coté santé…prends soin de toi et de ton bébé
    Pour ce qui est du père tu as raison de faire en sorte que le petit puisse le cotoyer et grandir aussi avec lui ( meme si vous etes séparés) mais ce qui est plus important c’est que tu te soignes pour bien vivre.

    Je ne sais pas si je peux me permettre mais j’ai 44 ans et pas mal d’expérience avec la maladie et les  » emmerdements » …alors laisses-moi te dire que cet homme ne changera pas au contraire…la venue d’un enfant en général crée des distances meme dans les couples parfaits ( ou presque) donc t’as qu’à voir…!

    C’est dur voire impossible au début de laisser partir un homme qu’on aime
    ( deseperement !!! je sais! ) mais essayes de penser à toute l’energie que tu vas dépenser en l’attendant en vain…en essayant d’y croire à nouveau…en pleurant parce qu’il n’est pas venu…parce qu’il n’a pas telephoné…en te torturant en l’immaginant avec l’autre…gardes ton energie pour le petit et pour ta santé.
    amicalement,

  • #187 lili28 le 7 février 2011 à 11 h 07 min

    Eulalie: bonjour Eulalie ! suis juste passée voir comment tu allais et si tu te sentais un peu mieux . C’est drôle et peut être complètement futile mais y a du soleil par chez moi , et ben ça fait du bien !! toute cette lumière me reveille d’un coup , ça me rappelle que le printemps et sa période de renouveau est proche , et ça c’est cool !! J’espère que c’est pareil pour toi !!

  • #188 Eulalie le 10 février 2011 à 23 h 15 min

    Coucou les filles et excusez moi du retard de ma réponse, je n’ai pas tjrs le temps d’être sur le net…

    Merci Hélène, Sofiso, Patricia et lili28 !

    Mon histoire a un peu évolué puisque, désormais, il veut revenir… il a largué sa pouf et est sur de m’aimer, moi… mouais… j’attends de voir ce qu’il compte faire pour me récupérer… hier, j’ai eu le droit à un bouquet de fleurs ! Trop gentil mais bon, faut peut-être qu’il se rende compte qu’il faut plus que des fleurs pour se faire pardonner tout ce qu’il a fait… il y a encore du travail ! ;-)

    Et côté sante, je retourne demain à l’hôpital pour ma dernière séance de perfu de cortisone (6 fois depuis mon accouchement) et après, c’est fini… jusqu’à la prochaine poussée… mais il n’y en aura pas… ;-) faut positiver… !

    Bonne nuit les girls, à bientôt !

  • #189 Alixou le 26 mars 2011 à 13 h 22 min

    Bonjour Eulalie!
    Je suis un peu nouvelle sur le blog, bref. Je viens quand même aux nouvelles!
    Parce que passer par une période aussi rude ne se cicatrise pas en un mois ou deux!
    Qu’est en t il de ton homme? Avez vous eu les conversations nécessaires pour de nouvelles bases?

    Et, quand bien même ce couple repartirait, ne serait il pas bon pour toi d’aller dire bonjour à un psy?
    Je suis admirative de ton histoire. Tant de montagnes à escalader, et tu as toujours fait preuve de courage, tu es toujours allée plus loin, tu n’as jamais baissé les bras.
    Mais peut être que, lorsque tu as ressenti le besoin d’écrire ce message sur ce blog, c’est parce que tu t’essoufflais dans tes efforts: « Tout ça pour ça » comme dirait Luchini ( je sais, drôle de culture ;) ). Alors un bon psy, qui t’écoute, t’épaule, et t’oriente pour que tu trouves tes priorités dans ce que tu veux dans ce couple, ce que tu souhaites y trouver, et comment le trouver, peut être que ce serait chouette?
    Et de même pour ton homme d’ailleurs. Si il change comme une girouette, c’est qu’il ne sait pas ce qu’il veut au fond. Un petit tour chez un psy pourrait lui faire du bien.
    Je trouve qu’il ne s’est pas bien comporté du tout, mais je ne pense pas apporter grand chose au débat sur ce sujet. En revanche, il faut aussi tenir compte du fait qu’il a été présent pour toi dans la maladie, les difficultés, et qu’il a aussi été d’accord pour mettre cet enfant au monde. Et en faisant cela, il t’a donné le plus beau cadeau qu’il pouvait te faire. Ce qu’il a fait à côté, n’était ce pas pour fuir? Les responsabilités, les difficultés que vous aviez connus? (L’herbe est toujours plus verte ailleurs, sans vouloir faire de mauvais jeux de mots.) Le psy pourrait l’aider aussi…

    J’espère qu’on va avoir de tes (bonnes ;) ) nouvelles!

  • #190 Fée rouge le 25 mai 2011 à 12 h 43 min

    Bonjour Eulalie, je suis nouvelle sur ce blog et ai été très touchée par on histoire, j’ai trouvé cela horrible. Tu as écrit en début d’année, où en es-tu aujourd’hui? Comment vis-tu avec ton enfant? As-tu pu trouver un emploi? Je sais à quel point la vie peut parfois s’acharner sur quelqu’un parfois et suis de tout coeur avec toi. Raccroche-toi à ton enfant, rien n’est plus important dans la vie. Je serais ravie de discuter avec toi. Fée rouge.

  • #191 Eulalie le 27 mai 2011 à 15 h 44 min

    Bonjour les filles !

    Roooh, j’suis vraiment désolée de répondre avec tant de retard, surtout pour toi Alixou !

    Alors voilà où j’en suis : je l’ai repris… il dit qu’il s’est trompé, qu’il est complètement con (oui, je confirme ;-) …). Il a fait quelques efforts, dont celui d’aller voir un psy de sa propre initiative ! Bon, il n’y a été que 3 fois mais c’est déjà un bon début… Il dit aussi qu’il se jure de consacrer le reste de sa vie à notre fils et à moi… bon voilà, ce sont bien des belles phrases mais moi, je ne sais plus quoi faire… tout ça a été trop vite… et je me dis que, le jour où moi aussi j’aurai l’occasion d’aller voir ailleurs, je serai peut-être moins sûre de dire non… bref, wahou ! Quel superbe avenir nous attend ! Ouais, on verra, ça peut tout à fait se passer bien aussi…

    Pour le moment, on a reprit notre vie d’avant et c’est justement ça qui m’embête… Apparemment, sa vie d’avant ne lui convenait plus alors pourquoi revient-il à ça ? Pourquoi ne fait-il pas en sorte de changer nos habitudes, notre routine ?
    En tout cas, moi, je pense tous les jours à elle (pour ne pas dire l’autre p…) et je me dis que s’il veut la revoir, j’en saurai rien du tout (il ne faut pas oublier qu’elle habite dans le village où il travaille et qu’elle bosse dans la station service où il va chercher son essence pour son camion)… pfffff, comment vivre ça ? Je ne sais pas, je me demande si j’ai fait le bon choix de le reprendre mais, en même temps, je n’aurais pas été plus heureuse de vivre seule avec mon fils et de voir sa tronche deux fois par semaine quand il viendrait lui rendre visite. Je n’aurais jamais pu passer à autre chose !
    Bref, advienne ce qui viendra (c’est comme ça qu’on dit ?)…

    Côté boulot, j’en avais débuté un lundi mais, finalement, le patron a trouvé une autre fille qui a des diplômes… donc il me vire pendant ma période d’essai… mais c’est une autre histoire… (la guigne en ce moment !!!)
    Mais ça va, c’est cool, je gère… j’en suis pas encore à me pendre ! Et puis ce serait dommage, avec la merveille de fils que j’ai ! ;-)

    Merci les filles de votre soutien et encore désolée pour le retard !
    A bientôt !

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.