Détox digitale ?

3 novembre 2015


Cette vidéo d’Estée m’a bien intéressée du coup je la partage avec vous hors « semaine sur You Tube ». Je résume pour les non-anglophones : Estée a passé 48h sans téléphone, sans télé et sans internet ; son mec a joué le jeu aussi, et ils ont trouvé ça bien pénible ;-)

Je me sens tout à fait incapable d’en faire autant, en plus je n’ai pas de chien pour me distraire ;-))

Je ne fais cependant pas partie des gens qui sont rivés à leur téléphone quand ils sont avec des amis (et dieu merci mes amis ne le sont pas non plus), mais il est rare que je sorte sans lui, surtout parce qu’il me sert d’appareil photo.

Je n’ai pas la télé mais je suis accro à Arte+7 que je regarde sur mon Ipad, ça me manquerait énormément si j’en étais privée.

Et quand ma connexion internet plante chez moi, je suis limite de partir en vacances tellement je ne sais pas quoi faire de moi-même et je tourne en rond (il faut dire qu’étant blogueuse c’est forcément très important, je ne peux absolument pas travailler sans internet – mais quand même, j’ai du mal à m’occuper sans mon écran) !

Très bonne réflexion en tout cas, ça m’interpelle parce que je sais que moi aussi je devrais sortir plus de ma grotte ; comment vous vivez l’addiction au digital (ou pas), vous ?

95 commentaires Laisser un commentaire
Le reste

Vous aimerez aussi

95 commentaires

  • #1 Pâquerette le 3 novembre 2015 à 9 h 13 min

    Je m’auto énerve face à mon adduction au portable. Je l’allume le matin dès que je me lève et je le check avant d’aller me coucher.
    Dans la journée, quand j’ai un moment de creux, mon réflexe est de surfer sur internet.
    J’ai fini par désinstaller Instagram en réalisant que je préférais être attentive au vrai monde qui m’entoure plutôt qu’à la vie de gens que je suis mais qui ne me connaissent pas en vrai.
    Je trouve qu’on est vite démunis sans notre téléphone parce qu’on ne sait plus comment nous occuper sans.
    Le matin dans le rer on est tous (moi la premiere) rivés à nos écrans, complètement hermétiques à ce qui nous entoure. Certes le rer n’est pas ce qu’il y a de plus agréable mais parfois je coupe tout et je me contente d’observer mes voisins, le paysage ou de rêvasser. Et ça fait du bien.
    Je suis addict mais j’aimerais avoir de vraies plages sans téléphone. Comme l’autre jour où je l’ai oublié le matin à la maison et où je me suis sentie toute vide, alors que ce qui me remplit ne devrait pas être du digital et du virtuel.

  • #2 Amélie71 le 3 novembre 2015 à 9 h 25 min

    Bah cet été j’ai vécu sans tel quelques jours chez ma grand-mère, avec juste son ordi antique qui rame….
    C’est dur mais c’est mon père le plus drogué et ma mère ne le supporte plus.
    C’est triste d’être si dépendant de la technologie bon ou malgré nous.
    On a perdu le goût des choses rustiques et simples. On est tous là avec nos tels et vérifier 50fois si on a des sms…
    Heureusement j’ai grandi en 90’s, donc internet et le téléphone n’étaient pas présents. Mais les petits d’aujourd’hui si… Bref ça me rend nostalgique ^^

  • #3 Sand le 3 novembre 2015 à 9 h 29 min

    Bonjour Hélène et tous,
    Ça, c’est une question que je me suis déjà posé …. lors de déménagement!
    Clairement la TV, cela m’indiffère. J’en ai une mais que je ne regarde quasi jamais (c’est à dire que je peux vraiment passer des mois sans l’allumer)
    Internet en revanche , c’est super compliqué! Là, je me suis rendue compte que j’étais devenue totalement dependante: pour le fun, les réseaux sociaux, YouTube mais aussi l’administratif.
    Quant au téléphone , pareil qu internet et d’autant plus que je vais sur le net depuis mon téléphone.

    Au final, cela m’est arrivé 1 fois de n’avoir ni téléphone ni internet pendant quelques jours.
    C’est très intéressant. Cela a un côté lumière à la bougie hihihi.
    Sur le coup,j’étais en mode panique ( tout en mesure donc!) Mais finalement, sur juste qq jours, c’était cool! De façon surprenante, j’ai été plus … posée! Je n’attendais rien de personne puisque quasi in joignable.
    Ce fut un moment presque zen!
    Évidemment, j’ai fait une orgue de connexion en récupérant tout.

    Bonne journée à tous :-)

  • #4 enjoynathalia le 3 novembre 2015 à 9 h 42 min

    Bonjour Hélène,

    C’est un super sujet d’actualité , très difficile à aborder sereinement car en réalité, nous nous mentons tous , nous sommes tous accros .
    Non , je ne suis pas reac ou pour, ou contre … mais le simple fait de se poser la question prouve que notre vie à changé .
    Nous regardons tous une dernière fois notre écran avant de se coucher alors oui nous sommes touchés par la connectivité .
    Et oui, nous nous donnons bonne conscience en instaurant des règles, pas de telle heure à telle heure, pas à table, pas au restaurant, pas lorsque je rentre chez moi , pas avec ou pour les enfants, pas de boulot le soir chez moi, pas le week end etc ….

    En réalité, il faut accepter ce changement et surtout surtout, en connaître les limites et les nuisances , accepter pour mieux le contrôler ….
    C’est un paradoxe, car en réalité, qui contrôle qui, ah oui car nous sommes contrôlés, vous le saviez non ?

  • #5 BeauteBordelaise le 3 novembre 2015 à 9 h 43 min

    48h ça peut paraître long mais certaines fois je fais ça quelques heures le dimanche par exemple et ça me fait un bien fou ! J’aimerais pouvoir tenir plus longtemps…Par contre comme toi quand je suis avec des amis ou la famille je ne regarde jamais mon téléphone je pense que c’est à la limite du manque de respect de faire ça..il n’y a rien de plus agaçant que de discuter avec quelqu’un qui regarde son téléphone au lieu d’être dans le moment présent à discuter et aimer passer du temps avec vous …

    En tout cas avec les générations actuelles, la question va se poser de plus en plus …

    Merci pour ce partage !

  • #6 Christophe le 3 novembre 2015 à 9 h 47 min

    Bonjour Hélène,
    Moi, perso, j’aime à penser que des gens font en sorte que notre vie soit plus simple, plus facile, et j’aime leur rendre hommage !
    Je suis addict au digital, je fais tout via internet, et je me dis, que même si il y a des nostalgiques, je ne voudrais pas revenir 20 ans en arrière.
    Je ne suis pas branché réseau sociaux, mais j’aime la proximité, la facilité que m’offre internet.
    C’est une ouverture sur le monde … Sur les autres aussi …
    En vacances, je peux me restreindre, suivant les endroits où je pars, MAIS … je privilégie le wifi si c’est possible.
    Oui c’est ma faute , c’est ma trèèèèès grande faute !
    Bises ;)

  • #7 Hélène le 3 novembre 2015 à 9 h 58 min

    Pâquerette: ça dépend, pour moi Instagram n’est pas du vide parce que je ne suis que des gens qui publient de belles images, je n’utilisent pas ce média pour voir scruter la vie d’inconnus (je ne dis pas que c’est ce que tu fais hein ;-).
    C’est d’ailleurs la seule chose que je m’autorise en vacances (bon je vérifie mes mails, aussi, parce que personne ne le fera à ma place ;-).

    Sand: je comprends le mode panique, la dernière fois que j’ai été privée de wifi chez moi je me suis mise à hyper ventiler (heureusement que j’ai cessé parce que ça a duré plusieurs jours ;-).

    enjoynathalia: je ne trouve pas que les gens se mentent, on sait tous qu’on est accros et on le dit facilement.
    Et si je n’utilise pas mon téléphone quand je suis avec des gens, ça n’est pas une question de règle mais simplement parce que je n’en ressens pas le besoin (ou alors c’est que je en suis pas avec les bonnes personnes ;-)).

    BeauteBordelaise: oui voilà, en plus c’est mal élevé ;-) (ou alors tout le monde sort son téléphone pour comparer des applis ou se montrer des photos, là ça passe – mais dans ma famille c’est très rare).

    Christophe: je n’ai pas posé de jugement dans mon billet, je ne dis pas que c’est bien ou mal et chacun fait bien ce qu’il veut.
    Et moi aussi je considère la révolution internet comme aussi (voire plus) importante que la révolution industrielle et je trouve ça extraordinaire.
    Je me posais simplement des questions suite à la vidéo d’Estée, je n’ai pas dit qu’il fallait faire ci ou ça…

  • #8 Camille1095 le 3 novembre 2015 à 9 h 59 min

    J avoue été totalement accro
    Alors pas en soirée mais sinon pour tout j ai besoin de mon téléphone dans la vie de tous les jours
    Mes comptes, liste de coursë, salle d attente, trouver des idées de recette etc…
    Impossible de m en défaire
    Oui je suis accro et je pense que m en passer pdt un moment serait très compliqué
    Mais je crois que les industriels veulent créer cette addiction …
    Petit mouton je suis

  • #9 Axel le 3 novembre 2015 à 10 h 04 min

    ….hi there
    …..tout est question de discipline..pour ma part je ne me fais plus
    s pieger depuislongtemps.( jelefus pendant deux trois ans)..etre dependant de quelque chose ou quelqu un est ce qu il doit y avoir de plus affreux au monde…le digital n’est justement rien que du digital… Un fourre tout …un outil rien de plus..la vie ..les gens sont ailleurs..pour moi deux heures par jour..ensuite c estjuste inutile….par contre pouvoir utiliser ces supports pour emporter partout ..Ses sites favoris ,lecture..musique..et travail jesuis ok…quand au portablel la aussidiscipline..je le consulte toutes deux heures seulement…car je suis totalement contre lefait d etre joignable a tout moment…les gens confondant urgence et impatience…les journees n ayant helas que24 heures..la jeunesse n etant pas eternelle ilfautlasavourer..il y a autre choses a faire..le monde est vaste..d ou l obligation de faire un tri…parmis lesquels mon blog de fille figure..
    Bonne journee
    A

  • #10 Clairemiss13 le 3 novembre 2015 à 10 h 06 min

    Le monde digital évolue de façon assez phénoménale et je pense que je ne pourrais aujourd’hui pas m’en passer.
    Télé et Internet sont des passes temps et loisirs que j’aime user assez régulièrement et j’avoue que je serais perdue sans ces outils.
    Mon téléphone (et donc internet) est la 1ere chose que je regarde la matin au réveil et la dernière chose avant de m’endormir. (et quand je me réveille dans la nuit il m’arrive de checker aussi ce qu’il se passe dans le monde lol)
    J’arrive à décrocher au travail puisque de toute manière je n’ai pas accès à mon téléphone ni internet.
    Je rejoins le côté très agaçant et irrespectueux d’être avec des gens qui consultent leur téléphone toute la journée alors qu’on est en sortie, au resto ou même chez eux.
    Si ils préfèrent rester « connectés » ce n’est absolument pas la peine d’inviter des gens à partager un repas ou un apéro.

    La télé c’est vraiment autre chose je trouve car j’ai toujours vécu avec, alors qu’Internet c’est beaucoup plus récent. (environ depuis 2001).
    J’aime regarder la télé, ou pire l’avoir juste en fond sonore même si je regarde pas.

    Je n’ai pas forcément envie de me raccrocher qu’à ça mais actuellement en congé maternité je suis toute la journée à la maison (bb n’est pas encore là) et du coup tout cela m’occupe.

    J’aime pouvoir aussi sortir et promener, prendre l’air, faire les magasins pour ne pas « végéter » devant ces écrans, et j’espère aussi justement ne pas transmettre ce côté « accro » à mon enfant, mais il ne tiendra qu’à moi (enfin à nous) de pouvoir le faire ;)

  • #11 Damalalicorne le 3 novembre 2015 à 10 h 06 min

    Coucou Hélène, je suis comme toi pour la télé : je m’en passe sans problème. Pour le téléphone, je l’ai à peu près toujours sur moi mais je le regarde « seulement » 2-3 fois dans la journée, et il est assez rare que je m’en serve pour prendre une photo. En revanche, Internet m’est totalement indispensable pour le travail comme pour une bonne partie de mes loisirs ! Ceci dit, il m’arrive parfois de m’en passer durant un week-end, donc 48 heures : suis-je une héroïne des temps modernes ? hihi
    Plus sérieusement, malgré un usage assez intensif, je ne me considère pas comme « accro » au numérique. Je m’en sers quand j’en ai besoin, que ce soit professionnellement ou personnellement, mais je sais aussi faire autre chose et profiter des gens et des lieux autour de moi !

  • #12 WaaWaa le 3 novembre 2015 à 10 h 22 min

    Je crois que comme tout le monde lorsque je suis en vacances ou avec des amis, etc, internet, le téléphone, la télévision je m’en passe réellement, ca ne me manque pas du tout. Mais quand je suis dans le train-train quotidien boulot maison ou même lorsque je me retrouve seule, je me transforme un peu en esclave de mon portable et surtout d’internet. Il faudrait que je sorte un peu de ces automatismes que j’ai développés chaque matin en vérifiant mes mails,mes messages, etc.

  • #13 Hélène le 3 novembre 2015 à 10 h 35 min

    Damalalicorne: si ne pas être accro c’est être capable de profiter de la « vraie » vie (je mets vraie entre guillemets car une partie de la vraie vie se passe aussi sur internet, genre ici sur on blog c’est une partie de la vraie vie ;-), alors je ne suis pas accro non plus ; disons que je ne peux vraiment pas vivre sans internet en dehors des vacances, c’est surtout ça, c’est tellement utile pour tout.

    WaaWaa: je suis comme toi, je n’en ai pas besoin en vacances (à part Instagram donc ;-) c’est très lié au quotidien en fait.

  • #14 Kasiella le 3 novembre 2015 à 10 h 42 min

    Bonjour,

    Je me considère « accro » comme la plupart des gens. Je regarde souvent mon téléphone, j’aime suivre mes séries ou regarder de bons films et il faut bien avouer qu’internet nous facilite la vie ( je fais mes courses sur le net et les récupère au drive).
    Cependant j’aime aussi tout couper. Nous partons 2 fois par an à center parcs le temps d’un week-end et on limite considérablement tout les écrans. Sa fait un bien fou!

  • #15 Caro le 3 novembre 2015 à 10 h 46 min

    Bonjour Hélène, bonjour à toutes et tous,
    Je vais passer pour un dinosaure mais je n’ai plus de portable depuis…. 10 ans. Et je vis (pas survis hein !) très bien.
    Pour ce qui est du téléphone, j’ai réfléchi et en fait soit je suis au boulot ou chez moi et je suis joignable soit je suis ailleurs et n’ai pas forcément envie d’être jointe. Les autres utilités : je m’en passe facilement. Dans les transports en commun, les salles d’attente si je suis seule : j’ai toujours un livre dans mon sac.
    Télé : j’ai vécu 1 an sans, un peu bizarre au début puis on s’y fait. J’en ai de nouveau une que je regarde tous les soirs (en replay plus qu’en direct).
    Internet : depuis 3 ans seulement et j’avoue, on est vite accro. Je me connecte en première intention dès que j’ai un truc à chercher (abandonné, mon dictionnaire papier s’est suicidé….).
    En fait, c’est tout une question de routine, ce sont presque des gestes automatiques d’où l’impression de manque les premiers temps. Et ce qui peut être gênant c’est justement que certain(e)s ne se rendent plus compte qu’ils sont tout le temps le nez sur un écran.
    C’est parfois très impoli : 1 exemple qui m’énerve, les personnes dans les magasins qui ignorent les vendeurs/euses qui les servent parce qu’ils sont au téléphone.
    Alors en conclusion : portable, télé, internet oui mais sans se couper des personnes en chair et en os. Je trouve idiot de diaboliser tout cela car tout est une question d’usage !
    Très belle journée avec ou sans écran !

  • #16 Agnus le 3 novembre 2015 à 10 h 50 min

    Bonjour à tous, bonjour Hélène,

    la question interpelle effectivement… à quel moment devient-on accro aussi? Doit-on aussi considérer que le surf du soir à remplacé la lecture d’un livre ou le tricot (généralement jugés plus « sains » comme activités mais qui au final coupe aussi du monde extérieur)?
    Avec mon mari il y a deux ans nous avons balancé la télé (enfin la distribution), on rentrait, on s’affalait dans le divan devant l’écran et on s’échangeait trois mots. On finissait même par manger dans le divan, pour la vie (de couple) on a déjà vu plus glamour.

    Et puis un jour l’écran est tombé en panne et pas d’argent pour le remplacer. On a commencé à reprendre le temps de manger à table de façon civilisée de se parler de raconter le compte, à inviter des gens à partager le repas ou l’apéro. Aujourd’hui on repris un bel écran avec juste internet dessus (comprenez Netflix :-) ) et un lecteur DVD. On regarde ce qu’on veut quand on veut et c’est très bien ainsi. Pour ce qui est des réseaux sociaux j’ai jamais eu trop de problème avec: j’ai horreur d’étaler ma vie et celle des autres ne me regardent pas. Mes vrais amis je les compte sur mes deux mains et on s’appelle on se voit ou on se Whatsapp. Pour internet j’y vais quand je veux trouver une réponse ou chercher des idées (aaah Pinterest!)

    Je rejoins les autres, rien de plus irritant que de voir des gens le nez sur leur écran lors d’un repas ou d’un verre!

    PS: Je crois que tout « ça » est aussi relativement « nouveau » les prochaines générations gèreront toute cette technologie probablement beaucoup plus sereinement que nous le faisons aujourd’hui

  • #17 Axel le 3 novembre 2015 à 10 h 58 min

    …..juste quelques mots ..sur la » vraie vie « …bien sur s imposer un tri , signifie que les blogs..ou site.que l ‘ on decide de retenir, releve plus de la joie qu ils apportent que d etre d’etre accroc au digital…perso concernant les blogs j ai 5 favoris..que je lis presquetous les jours.comme une visite amicale….dans lesdeux heures que je consacre a mon plaisir sur le web..mon blog defille. est present presque journellement…pour le ton…le propos..le serieux..et sa constance…ce queje veuxdire c est qu une fois lesvisites favorites effectuees..le digital ..ou plutot leweb..ne devient qu un simple outil de travail…de gain detemps…

  • #18 Silene le 3 novembre 2015 à 11 h 05 min

    :) J’adore ce sujet et vos réponses !!

    Clairemiss13: Il ne tient qu’à nous de ne pas rendre nos enfants accro… : heu… tu verras qu’à un moment donné (qui vient assez vite), il est difficile d’avoir un contrôle total sur leur environnement… :)

    La télé, pas de soucis, je n’ai l’ai pas à la maison (alors qu’il suffirait de brancher la box en mode télé) et ça ne manque pas du tout. Le téléphone: il me rassure quand je ne suis pas avec mes enfants et mon mari mais il est toujours perdu au fond du sac ou oublié en mode silence. Je ne le consulte que 2/3 fois dans la journée. Le WE pas du tout… Mais internet, là c’est différend !!! Je constate que j’ai mon petit rituel de suivi quotidien d’internet (qui démarre par mon MBDF biensûr) et que j’ai du mal à m’en détacher… Et de façon assez rigolote, je suis plus accro à internet en hiver qu’en été où on vit complètement dehors… heureusement qu’on est dans le sud-est où nous sommes beaucoup dehors, sinon j’aurai internet greffé sous les paupières…

    Une fois que j’ai dis cela, je me trouve bien trop addicted à mon goût… Mais j’ai 37 ans, je suis née (évidement) sans internet. Hors je travaille avec des « jeunettes » :) de 25 ans, et je suis sidérée de voir à quel point leur téléphone portable associé à internet occupe quasi le même rang dans leurs besoins que manger ou faire pipi….
    Et pour dire que ce sujet est d’actualité pour moi: pas plus tard qu’hier soir, j’ai supprimé l’ordi des mains de ma fille de 9 ans qui commence à prendre l’habitude de vivre ses soirées sur skype avec ses copines, avec écran partagé sur internet !!! 00 (initialement cela devait lui servir uniquement à discuter avec ses grands parents qui sont loin, mais elle a vite compris comment détourner l’outil, la bourrique !!)

  • #19 Silene le 3 novembre 2015 à 11 h 12 min

    Ah, je lis les commentaires de Caro et Agnus, et je constate qu’elles évoquent les livres par opposition à l’activité digitale…
    Je suis une grosse liseuse, et j’ai troqué les bons gros bouquins pour une liseuse !!!! Est ce que cela fait de moi une addicted incurable ? :) Le poids du livre dans ma main, son odeur, et tourner les pages me manquent…. mais plus de problème de stockage !!! :)

  • #20 Christophe le 3 novembre 2015 à 11 h 16 min

    Hélène: Loin de mois l’idée de penser que tu jugeais ! Comme tu le dis souvent d’ailleurs « Chacun fait bien comme il veut » ;)

  • #21 FéeClochette le 3 novembre 2015 à 11 h 23 min

    Alors en fait moi ce qui me manque(rait) le plus, c’est la radio…
    Je l’ai remarqué dans les déménagements de pays à pays, quand les premiers jours t’as déjà de la chance d’avoir l’électricité et l’eau chaude, pendant lesquels internet est un souvenir… une radio c’est nécessaire à mon bien-être. si possible avec les grandes ondes pour la radio française ou britannique. et les livres of course!
    La télé pour les infos (je suis accro à CNN et BBC News), trouver une série (mais après acheter les box sets)….
    Internet pour avoir la radio en fait et garder le contact avec les amis en France et ailleurs :) (et passer les commandes Sephora, le travail, les blogs, les voyages etc…)
    Le téléphone, ben alors déjà je n’aime pas téléphoner, je préfère autant voir les gens que passer une heure en ligne, cela m’insupporte, j’y suis allergique. je préfère autant demander des news sur What’s App ou Facebook, ca va vite, on sait que les personnes sont pas mortes et si possible en bonne santé, et voilà cela me suffit. Et des cartes et lettres aussi j’aime bien en écrire et en envoyer pour les occasions ou simplement pour montrer que l’on pense à quelqu’un…
    Je pose le téléphone le weekend dans la chambre, et basta, il y reste et voilà. Et avec des amis, non mais il faut changer d’amis si on leur préfère le téléphone! (la peur de rater quelquechose ailleurs…. )
    Oui j’ai un fort côté ours, mais j’assume^^

  • #22 gaelle R le 3 novembre 2015 à 11 h 24 min

    Cette vidéo est vraiment très intéressante, et l’on se rend compte à quel point on est intoxiqué par le digital.Moi la première.

    La télé comme toi, je pourrais m’en passer,bien que des fois je me rends compte que je me fais avoir par elle, en la regardant au lieu de prendre mon livre, .

    Mais par contre, dès le réveil, je regarde mes mails, facebook, instagram, et régulièrement dans la journée.Mais comme toi, lorsque je suis invitée, chez des amis ou en famille ou tout simplement au restaurant, mon téléphone reste dans mon sac.
    Mais le soir lorsque je décide d’éteindre l’ordinateur, une fois dans le lit, qu’est ce que je fais?, je regarde internet sur mon téléphone lol une droguée.

    Et en ce moment, je suis en train de regarder les nouveaux téléphones, car le miens commencent à mourir,et ce que je regarde bien sûr, c’est si je pourrais installer facilement mes mails, faceboot, twiter et instagram, une droguée lol.

    Et par récemment, j’ai eu une panne d’internet, télévision, téléphone fixe pendant 48 h et au début j’ai paniqué, presque râler après Orange.Et finalement je me suis remise à lire plus, prendre le temps, mais je me suis dis heureusement que j’ai le tél.

    Mais là ou je me suis rendue compte que j’étais vraiment intoxiquée, c’est ce week end, mon tél a arrêté de fonctionné totalement, .J’étais au début en panique aussi, au début, puis j’ai repris la lecture où je me suis aperçue que cela me manquait.

    C’est vrai qu’on devrait le faire plus souvent, déconnecter, passer du temps avec les uns et les autres, observer ce qui nous entoure.Je me dis qu’avant on avait moins tout ça,et on était pas plus malheureux.Je vois mes neveux, ils sont très souvent connectés, même si ma belle soeur met des règles, et qu’ils arrivent à rester sérieux dans les études.Mais ils n’ont connus que ça.

    Merci pour ce témoignage qui fait du bien et qui nous fait réaliser qu’on devrait un peu plus prendre le temps .

  • #23 Damalalicorne le 3 novembre 2015 à 11 h 33 min

    Hélène: Je te rejoins largement pour les guillemets autour de « vraie vie », cette expression a même souvent tendance à m’horripiler, comme si certains avaient une « vraie vie » et pas d’autres, alors que ce sont simplement des vies différentes…
    Ce que je voulais dire, c’est qu’être « accro » renvoie, selon moi, à quelque chose de très fort, comme une réelle addiction maladive, ce qui n’est pas mon cas ni, sans doute, celui de la plupart des utilisateurs des nouvelles technologies. Je trouve que c’est une expression galvaudée, surtout pour le numérique : par exemple, quand je passe une après-midi entière à broder ou à lire, on ne me dit pas que je suis « accro », alors que si je passe le même temps à jouer aux jeux vidéos, ohlàlà attention danger ! (je caricature évidemment un peu, j’espère être plus claire)

  • #24 missdior le 3 novembre 2015 à 12 h 01 min

    Je pense pas que les gens sont si accros, c’est juste que l’on peut pas faire grand chose sans internet (administration, banque, etc, sncf). Cela a remplacé les dictionnaires.
    On s’en est passé mais c’est bien ^pratique !!!! :)))

  • #25 lakima le 3 novembre 2015 à 12 h 16 min

    Bonjour Hélène,

    C’est certain une détox digital parait difficile en revanche réalisable avec certaines conditions comme avoir ma « tribu » avec moi ! C’est d’ailleurs mon contexte vacances où je déconnecte !!!
    Pourtant, il s’agit d’une « détox digital inattendue » genre panne internet et bien je deviens complètement hystérique , on dirait que je suis en manque total : je cherche absolument à trouver la panne ! (comme un camé , sa dose, lol).
    Voilà pour moi c’est une question d’anticipation, cordialbisou. Lakima

  • #26 Jeanne le 3 novembre 2015 à 12 h 29 min

    Mon portable n’a pas de forfait internet, je ne m’en sers que pour les messages et les appels, et ça me convient très bien. Quand je vois mon copain, collé à son iPhone toute la journée, même quand on est à table, ça me fait péter un plomb (intérieurement pour le moment, mais faudra pas s’étonner qu’un jour il se prenne ma fourchette dans la cuisse). Il est hyper-connecté, hyper-joignable, mais ne répond à mes sms que quand ça l’arrange, avec l’excuse « j’avais pas vu ». Oui oui, c’est cela.
    J’ai 25 ans et j’ai l’impression d’en avoir 50 de plus tellement ça me gonfle de voir tous les « jeunes » (je ne parle pas que des ados pour le coup) le nez collé à leurs écrans alors qu’en face il y a quelqu’un à qui parler, ou juste à regarder. Mais non, facebook est tellement plus intéressant avec ses vidéos, ses photos, ses statuts…
    Je pourrais écrire un roman complet sur combien cette nouvelle façon de vivre me gonfle, mais je vais m’arrêter là, histoire de pas m’enflammer et de pas insulter toutes ces personnes qui préfèrent matter la vie des autres plutot que de vivre la leur.

  • #27 Pâquerette le 3 novembre 2015 à 12 h 50 min

    Hélène: dans mon cas je regardais surtout l’instagram de mamans qui ont aussi un blog.
    Et au bout d’un moment j’ai eu la nausée de ces images de vie soit disant parfaite et qui me semblent au contraire très loin de la réalité.
    Et puis je préfère regarder ma fille qui est bien réelle que des photos d’enfants que je ne connais pas ;)

  • #28 Laure le 3 novembre 2015 à 13 h 01 min

    Bonjour Hélène,

    Très intéressante cette vidéo, j’avais déjà vu un reportage à ce sujet.
    Il y a une évolution de mon côté.
    Je ne regarde presque plus la télé sauf exceptions: france 5 et arte, je n’ai pas de mal à lâcher mon téléphone mais j’en ai besoin quand je sors, aussi pour prendre des photos et pour rester joignable.
    Quant à internet il est inévitable de nos jours, pratique et rapide pour tout, je m’ennuierais sans mais j’arriverais à me débrouiller!

    Je me demande des fois « on faisait comment avant » et j’essaie de me rappeler, c’était un autre écran, celui de la télé et j’allais plus souvent au cinéma, maintenant je choisis vraiment la film pour y aller par exemple.
    C’est surtout le soir et le matin que je vais sur internet , le pire c’est la coupure de courant, c’est là qu’on voit si on est « accro » ou non (à internet j’entends hein ;))
    Et j’avoue que je sors peut-être un peu moins qu’avant, en même temps je suis étudiante donc quand je n’ai pas besoin de sortir, je suis bien contente d’avoir quelques distractions « connectées » entre 2 révisions!

    Pour rejoindre ce qui a été dit, ce n’est pas vraiment être accro, c’est un réflexe presque conditionné à notre société qui nous donne toujours plus, à nous d’adapter notre mode de vie et ne pas nous laisser trop nous envahir par toute cette technologie même si on y prend vite goût, à mon sens :)

    Bonne journée!

  • #29 Cerise le 3 novembre 2015 à 13 h 11 min

    Ah Arte+7 regardée sur la tablette, je connais ça!
    Moi non plus je ne regarde pas la télé, d’autant moins que je vis en Allemagne et la qualité des contenus merci bien!
    Notre télé n’était branchée jusqu’à présent qu’à un DVD Player et un disque dur externe mais on vient d’acheter un Fire stick tv de Amazon et quel confort ce truc!
    On regarde maintenant Arte+7, Netflix et un peu youTube directement sur la télé (et son grand écran), c’est trop facile et confortable, je trouve ce truc super!

    Sinon accro aussi à Instagram mais je m’en détache sans pb en vacances même si en rentrant je m’y remets et je panique un peu parfois d’avoir raté autant de contenu (je sais c’est grave)

  • #30 sylvie;-) le 3 novembre 2015 à 13 h 14 min

    J ai pris recemment conscience que lorsque je suis fatiguee et enervee un livre me detend beaucoup plus que youtube…

  • #31 krakette le 3 novembre 2015 à 13 h 21 min

    J’ai testé 15js sans connexion internet à la maison, c’était pas vraiment voulu mais on a fait avec. Il y avait un côté reposant dans ces 15js, mon homme était comme un lion en cage mais moi je n’utilise pas trop internet à la maison car je l’ai tte la journée au boulot. On a regardé bcp de films, la télé a quand même tourné.
    Ce n’était pas vraiment une détox plutôt un régime sans Net.
    J’ai bien aimé.

  • #32 Edith le 3 novembre 2015 à 13 h 24 min

    Bonjour Hélène,
    Je dois être la « vieillotte » du groupe, car je ne me pense pas du tout addict.
    Je peux tout à fait vivre sans en fait, d’autant plus que je déteste par dessus tout la notion d’addiction.
    Lorsque je lis un bon bouquin, je réalise systématiquement que cela me plaît 10 fois plus que surfer sur le net. Sans compter le cinéma où je vais régulièrement.
    J’ai l’impression dans ces deux cas, d’avoir utilisé mon temps plus intelligemment.
    Lorsque je suis en vacances, je n’emmène rien, ni téléphone, ni ordi, ni quoi que cela soit dans ce domaine. Il faut dire que pour moi vacances = étranger, et que je n’ai pas non plus les moyens de dépenser en connexions diverses et variées.
    Ceci étant, j’utilise tout cela pour me faciliter la vie (je déteste faire du shopping dans les boutiques par exemple : merci internet pour cette libération !!) et plutôt avec plaisir.
    Bonne après-midi.

  • #33 pâte à crêpe le 3 novembre 2015 à 13 h 25 min

    Ici on a essayé le dimanche sans écran, mais ça ne marche pas… Pour avoir été une grosse fumeuse et mon mari aussi, nous avons expérimenté les arrêts tabacs ensemble où chacun attend que l’autre craque pour bondir sur son paquet et s’en fumer une… et bien avec le téléphone (pas de télé ici), c’est pareil….
    Comme pour la clope, les quelques fois où on a réussi on était hyper content de nous, plus dispo pour nos enfants et forcément plus créatifs dans ce qu’on mettait dans notre dimanche mais c’est vraiment un objet qu’on a du mal à ne pas consulter en journée….

    Du coup, c’est en vacances qu’on coupe: à Pâques, on a fait 1 semaine sans rien, ni même de film ou de série le soir, et c’était génial, c’est devenu un peu note règle en vacances maintenant.

  • #34 Fernandes le 3 novembre 2015 à 13 h 51 min

    Hello
    Très intéressant comme sujet!!
    Pou ma part la télé ne serait pas un problème , j’aime lire du coup je ne suis déjà pas à la base Addict à la télé !!!
    Par contre le téléphone ahhhhh c est plus compliqué,avec 2 enfants scolarisés j aime pouvoir être joignable en cas de problème !!!!
    Ne pas avoir de connexion internet ne me dérangerais pas lorsque nous partons en vacances été nous n en n avons pas et cela est très bien comme ça!!
    Bon ceci dit après je me retrouve en rentrant à devoir me rattraper sur tout les articles et vidéos que j ai en retard sur ton blog :-)
    Conclusion pour ma part le téléphone pour être joignable est inconcevable sans pour moi les jours ou je ne suis pas avec mes enfants sinon cela ne me dérangerais pas enfin faut pas que ça dure trop longtemps hein!!!!!
    Bises

  • #35 Nathalie C le 3 novembre 2015 à 13 h 52 min

    Bien sûr,comme beaucoup,je suis  » accro digitale », alors certe pas avec tout,par exemple pour moi le portable,j’en ai un parce que ça peut être utile quand on est en panne,en rade devant un digicode dont justement on a pas le code pour avoir accès à l’interphone…. Et comme j’aime à le dire,mon téléphone,il téléphone et accessoirement,il fait réveil,on est bien loin des smartphones….
    Pour ce qui est de la télé,alors là,c’est autre chose,je suis téléphage et ce depuis toute petite même si j’avoue que bien souvent la télé est un fond sonore et que le soir je ne sais plus trop si c’est moi qui regarde la télé ou si c’est la télè qui me regarde…
    Internet,est bien je suis accro,aussi,la preuve,j’ai accès à ce blog….et j’avoue que sa lecture quotidienne ,est devenue comme un rituel pendant ma longue pause déjeuner…
    Par contre,quand je suis en vacances,je me passe volontiers de toute cette technologie et profite de chaque moment…

  • #36 WaaWaa le 3 novembre 2015 à 14 h 41 min

    Hélène: Oui je suis d’accord c’est totalement lié au contexte, au quotidien.

  • #37 Clara Poppins le 3 novembre 2015 à 14 h 56 min

    Bonjour,
    Je me sens de plus en plus polluée par le digital.
    J’aime être connectée en permanence mais j’aime tout autant ne pas l’être.
    Sortir sans téléphone portable est mon plus grand luxe.
    Personne ne sait où je suis, ce que je fais et personne ne me dérange, enfin le vrai calme.
    La TV ne me dérange pas, je la regardais bcp plus jeune, je m’en suis lassée.
    Internet est vraiment un outil formidable, mais je n’apprécie pas sa facilité, je trouve que ça rend un peu flemmard :)
    Certaines personnes pensent tout connaître car ils ont juste fait une recherche sur google ou Wikipédia… En oubliant qu’on trouve tout et n’importe quoi sur le net, sans chercher plus loin.
    (je pense que je m’éloigne du sujet…).
    Mais on peut vraiment faire de très très belles découvertes grâce à ces outils… Comment s’en passer…
    Bonne journée !

  • #38 Guiliane le 3 novembre 2015 à 15 h 03 min

    Ah ! Ah ! C’est amusant ta rubrique Hélène, car j’en parlais justement ce week-end
    avec mon fils et sa petite amie. Je pensais que c’était un « problème » générationnel,
    et bien pas du tout. J’ai pu constater que mon fils n’arrivait pas à se déconnecter +
    d’1 heure de son ordi ou smartphone, alors qu’elle, qui a le même âge, n’a pas touché
    son portable ou le pc de la maison du week-end ! (elle est restée 3 jours)

    Du coup, toutes mes certitudes sont tombées à l’eau ! Et j’ai eu plaisir à converser
    avec elle, et nous avons cuisinés ensemble et j’en passe …

    Donc, que l’on soit né avec ou que l’on ait pris le train en marche, l’addiction est la
    même de 20 à 60 ans et plus si affinité.

    Cela dit, je ne porte aucun jugement, je constate simplement.
    Et perso, je peux me passer de TV, téléphone et internet au moins 1 semaine et je
    l’ai expérimenté il y a une dizaine d’années.

    Après une forte tempête dans ma région, l’électricité est restée coupée 2 jours entiers
    en plein hiver. Le temps de tout reconnecter, j’ai bien mis 3 jours de plus à retrouver
    « la civilisation ». Alors j’avoue que pour la lumière, c’était pas top (au lit à 20h avec
    bouquin et bougie et couettes à gogo, je ne suis pas pour revenir à l’âge de pierre)
    Mais ce calme, après la tempête, c’était magique !

    Et j’ai pu constater que rien ne m’avait manqué, ni sonnerie, ni écran, rien.
    (alors que je suis une accros des infos nationales et internationales)

    Dans la vie quotidienne, j’oublie tout le temps mon portable, et si internet tombe
    en panne, je peux trifouiller des heures pour réparer juste pour me prouver que je
    sais faire. Pourtant je ne suis pas addict aux nouvelles technologies c’est certain.

    Mais je suis totalement admirative du progrès en général !
    (même si cela semble contradictoire … à méditer)

    Bonne journée à tous !

  • #39 mariemj le 3 novembre 2015 à 15 h 05 min

    J’ai adoré cette video, on lit la torture sur son visage, c’est assez drôle ! Pas drôle Ha-ha, mais drôle « ha ben mer.. alors, on en est tous un peu au même point ». Pour ma part, je peux me passer de téléphone et d’internet sans problème, d’ailleurs c’est un peu le cas le weekend. Mais vivant seule, j’ai horriblement BESOIN de ma télé, du son, d’une présence en clair. Et puis me mettre en mode patate devant la télé et enchaîner les films le soir en rentrant, rhaaaa quel bonheur ! Mais quand je suis en famille ou avec mes amis, je n’ai besoin de rien d’autre ! Merci Hélène, ça pousse bien à réfléchir tout ça !

  • #40 Alison Stinson le 3 novembre 2015 à 15 h 06 min

    Hello Hélène

    C’est difficile aujourd’hui de vivre sans le numérique. Surtout quand ton travail repose dessus !
    Pour ma part, je suis une accro modérée ;) Je suis ultra connectée pour le travail (mails, site web, recherches, etc) et connectée pour les loisirs. Mais, je m’en passe très vite. Je ne me sens pas déboussolée sans.
    Je préfère un bon livre dans les transports en commun (avec du classique sur les oreilles pour être dans ma bulle) que d’être rivée sur mon écran. Mais c’est aussi pour reposer mes yeux.
    Pour ce qui est de la TV, hormis Arte et France 5, je ne supporte plus aucune chaine. Par contre je dévore les séries et les films (surtout au ciné – merci la carte UGC-).

    Il y a quelques années, je suis partie 3 mois dans un petit bled au sud du Maroc, pour mes études. La connexion internet était quasi inexistante, le réseau pour le téléphone aléatoire et la TV marchait quand elle le souhaitait. Bref, une vraie cure désintoxication !
    Au début, j’étais un peu frustrée de ne pas pouvoir me connecter quand je le souhaitais, mais très vite, on s’y habitue et on n’y fait plus attention. Cela fait même du bien, dans un sens.

    D’ailleurs, les séjours touristiques orientés sur la déconnexion numérique augmentent, ça répond à des préoccupations actuelles sur l’hyper-connectivité.

    Enfin bref, c’est toujours intéressant de réfléchir à notre rapport à tout ça :)

  • #41 ANAXiiS le 3 novembre 2015 à 15 h 27 min

    Bonjour,

    Je ne sais pas si je me mettrais à faire une détox digitale comme Estée le propose, surtout quand je suis seul chez moi. Mais je voulais réagir parce-que j’en fait une à chaque fois que je vais en vacances chez mes grand-parents pendant deux semaines tous les ans.
    Je suis chez mes grand-parents donc on ne sort pas beaucoup mais malgré ça, ça me fait toujours du bien d’être complètement « coupé » du monde et de Paris. Je suis BEAUCOUP moins fatigué (bon je suis en vacances aussi) mais je ne reste pas des heures le soir devant un écran et ça, ça compte.

    Bref, merci d’avoir abordé le sujet, très intéressant.

  • #42 Muriel67 le 3 novembre 2015 à 15 h 33 min

    Bonjour,

    Sujet super intéressant !
    Je relève que beaucoup pourraient se passer de la télé !
    C’est vrai aujourd’hui on regarde différemment !
    Exit le temps où on se mettaient tous devant le film du dimanche soir car c’est que à ce moment là qu’il est diffusé (souvenirs, souvenirs…)
    Aujourd’hui on choisit où et quand on veut voir un film/une émission/une série/etc… Merci internet !
    Et pourtant: ma maman fait encore partie de cette génération qui voit le spot publicitaire et me dis « tiens dimanche soir on regarde ça ensemble ? »
    Et moi « oh je l’ai vue depuis … » ou encore « si tu veux on se le regarde ce soir, c’est en streaming »
    C’est dommage…quand j’y pense toute ma famille on se retrouvaient tous le dimanche soir, ou même le samedi devant une série, une émission, ou un film.
    Mine de rien dans certain foyers, la télé permet tout de même de se faire un moment en famille, des retrouvailles…

    Internet, l’ordinateur et le téléphone surtout, sont à mon avis, plus individualistes: c’est compliqué d’être à 8 sur un téléphone ! Ou devant un pc !
    (Je dis 8 parce que je suis issue d’une famille nombreuse, donc je connais la problématique ^^)

    Il m’est déjà arrivé de me couper d’internet et de mon téléphone, c’est mon ami qui m’en a fait prendre conscience !
    Je passais tout mon temps à envoyer des mms/sms, à lire des articles…
    Heureusement pour moi je n’ai jamais succombée à Facebook, Twitter et Instagram ! (ce sont des outils merveilleux en soit, mais si je me connecte là dessus on ne me voit plus…)

    Donc certains weekend: on éteint, et on se retrouve finalement :)
    Par contre la télé, ça, ça reste. Elle n’est pas allumé H24, mais le samedi: un plateau télé, ou des popcorns et on se blottit dans le canapé devant un dvd ou un programme.
    Le dimanche c’est balade, on redécouvre le quartier, ou d’autres coins, on rend une visite surprise à la famille (bah oui on a pas de téléphone pour prévenir ^^), et tout ça, ça fait du bien.
    Quand on va voir les grand parents de mon ami, souvent ils nous disent « mais vous croyez qu’on faisait comment avant ? »

    Et c’est vrai que du coup je reste attachée à certaines choses: pas de téléphone à table, on coupe un maximum la nuit, les weekend et en vacances, et aussi: au lieu d’un coup de fil ou d’un sms une bonne vieille carte postale an vacances ! Parce qu’avec tout ça on a dénaturé l’écriture !

    Je vais m’écarter un peu, mais Hélène, je voulais juste te dire que j’aime énormément ton blog, j’aime la diversité de tes articles, j’aime le fais que tu ne fasses pas constamment des vidéos, c’est un réel plaisir de LIRE ton blog !
    Merci pour tout le contenu que tu apportes quotidiennement, pour tes idées, tes avis, tes opinions, merci de jouer un peu au cobaye avec tous les produits que tu teste, merci pour ta joie, ton sourire, ton humanité.
    Merci d’être une bonne professionnelle tout simplement :)

    Muriel

  • #43 Hélène le 3 novembre 2015 à 15 h 52 min

    Caro: « mon dictionnaire papier s’est suicidé » : le mien aussi ;-)

    Silene: moi aussi je suis née sans internet – et sans téléphone portable ;-) -, et j’utilise très peu mon téléphone pour aller sur internet (à part pour Instagram et Snapchat), je continue à trouver ça beaucoup plus confortable de le faire sur mon ordinateur ;-)

    FéeClochette: moi aussi j’ai horreur de téléphoner, je ne le fais qu’avec ma famille, en dehors de ça je ne communique quasiment que par écrit ;-)

    gaelle R: perso je ne dors pas avec mon téléphone (j’ai un radio-réveil traditionnel) du coup je ne le regarde jamais en me levant mais une fois que je suis douchée et habillée, et que je passe de ma chambre au salon. Et même là, je vais d’abord me faire du thé, c’est la plus grosse urgence du moment ;-)
    Il n’y a pas d’écrans dans ma chambre pendant que je dors (la télé qui n’en est pas une est dans le salon, et mon iPad retourne aussi dans le salon pour la nuit).
    Je n’ai pas décidé ça pour me limiter mais pour une question de feng shui (oui oui, vous avez bien lu, il m’arrive de me préoccuper de ce genre de chose ;-).

    Damalalicorne: ce que tu dis est très intéressant, et très vrai : il y a une diabolisation du digital, sans doute parce que c’est nouveau ; personne n’ira en effet stigmatiser qqn qui passe sa soirée à broder ou faire du tricot ;-) – cela dit la facilité du digital fait qu’il peut être tentant d’en faire une occupation prioritaire.

    lakima: je suis comme toi ;-)

    Pâquerette: oui ça dépend énormément de qui on suit (et pour quelles raisons).

    Laure: tu n’as pas tort ;-)

    Cerise: ah oui moi Instagram en vacances c’est pour mes propres photos que je le garde, pas nécessairement pour regarder celles des autres ;-) Je ne ressens pas tellement cette peur de louper un truc, en fait.

    Muriel67: merci à toi, ça me touche !

  • #44 Clairemiss13 le 3 novembre 2015 à 16 h 00 min

    Silene:

    Tout à fait, il ne tient qu’a nous de ne pas les rendre accro . C’est à nous de gérer tout ça et leur donner envie de faire autre chose ;)

  • #45 JibberJabber le 3 novembre 2015 à 16 h 39 min

    Aaah super que tu parles de cette vidéo, je l’ai également vu hier ou avant-hier je ne sais plus et elle m’a vraiment interpellée !
    Je ne sais pas si j’en serais capable, mais c’est sûr que ça me forcerait à sortir et ce serait chouette car je ne me balade jamais seule comme ça juste pour marcher et voir ma ville alors qu’elle est très jolie et je m’extasie à chaque fois que je sors. Cependant, j’habite seule et je pense que c’est une expérience quand même plus facile à réaliser quand on vit avec quelqu’un.
    Comme Estée l’a mentionné, j’aurais du mal à ne pas avoir un bruit de fond, de la radio ou de l’ordi. Comme toi, je n’ai pas de télé et je suis plutôt contente, je choisis ce que je veux regarder de manière totalement active et je ne reste pas happée par un programme idiot juste parce que je suis tombée dessus en zappant.
    Mais me passer de mon téléphone avec lequel je communique H24 avec mes proches ou de mon ordi (les séries = ma vie ;) ) je crois que j’en serais incapable pour un week end pour l’instant !
    Bonne fin de journée !

  • #46 vanverde le 3 novembre 2015 à 17 h 13 min

    Je vis très bien mon addiction au digital parce que je suis encore au stade de l’émerveillement (mamie découvre la technologie) et donc je trouve ça tellement formidable que, pour l’instant, je suis une junkie. Je viens d’acquérir un ipad, je regarde internet dessus, bon, au départ, j’étais comme une poule devant une fourchette, mais maintenant, je trouve ça formidable, la rapidité, la qualité des images, la facilité d’utilisation. J’avais un sourire qui passait d’une oreille à l’autre lorsque je suis sortie du magasin et plusieurs jours après, j’ai toujours la banane. Pas aussi efficace qu’une commande chez séphopouette ou kiehl’s mais presque. Bref, j’y connais rien mais je trouve ça formidable.

  • #47 Eléonore le 3 novembre 2015 à 17 h 17 min

    Coucou tout le monde et coucou Hélène,

    C’est vrai que c’est super intéressant comme question et je me la suis posée cet été, comme beaucoup d’entre vous : en vacances dans un pays étranger, pas de 3G, du wifi uniquement à l’appartement ou dans les cafés…comment vous dire, au début ça a été bizarre, mais pas dur car on était tout le temps occupés (les vacances à bronzer toute la journée sur la plage non merci).
    Ceci étant, en lisant les commentaires je me suis souvenue d’une anecdote plutôt récurrente : on se dit bon, je vais préparer mes cours on est dimanche allez (je suis prof) je vais juste checker mes mails….oh et puis insta….oh, facbobok….tiens, Hélène a publié sa vidéo….et si je regardais la référence de tel article…oh et puis…etc etc. 3 heures plus tard, il est l’heure de dîner et on n’a rien fait d’autre que flâner sur l’ordi. Quelle tristesse ! J’essaye de me garder des moments où je flâne sur internet mais je l’avoue, ma vie sans serait tout de même très difficile : j’ai le réflexe internet ! Je veux m’assurer d’une date, d’une citation, écouter une musique, regarder une vidéo, quand j’ai deux minutes je check facebook, insta, youtube, bref dur dur.

    Il y a pourtant des instants que j’affectionne, où je me fais un bon thé, allume une bougie ou de l’encens (oui ça fait très bloggeuse mdr) et écoute de la musique ou lis un livre. Ca ressource ! Mais…..la musique que j’écoute est souvent en ligne, donc sans internet on ressort les bons vieux CD ou Itunes. Le cercle infernal baaaaaah !

    Par contre, je suis d’accord avec vous, il faut bannir le numérique de la chambre à coucher ! Même si je dois avouer que mon petit plaisir est de regarder mes youtubeuses préférées après la douche et l’hydratation sur mon ipad calée avec mille coussins et sous la couette…mais après tout, on a le droit à de petits plaisirs non ?

    Bises tout le monde ;)

  • #48 Fabulous Fabs le 3 novembre 2015 à 17 h 24 min

    J’ai 51 ans, mariée sans enfant, donc avec une vie un petit peu plus oisive (!) que celle des mamans. Je suis, disons-le franchement, accro à Instagram, Snapchat et Youtube (que j’écoute souvent le soir au lit, car les longs vidéos maquillage me relaxent et m’aident à m’endormir… C’est mieux que l’Ativan) mais je ne regarde presque plus la télé, à part les nouvelles et Netflix. L’internet est important pour mon travail et je ne pourrais pas m’en passer. Mais je préfère l’utiliser sur le Desktop ou la tablette. Le téléphone, c’est surtout pour téléphoner et les urgences, je déteste texter et je ne supporte pas le portable à table, même en dîner pro. Honnêtement, je crois que j’aurais bien de la difficulé à faire une détox digitale (numérique pour les Québecois !) de 48 heures!

  • #49 Marline le 3 novembre 2015 à 17 h 30 min

    Bonjour Hélène
    Pour ma part depuis que j ai ma tablette environ 1 an je ne regarde quasi plus la télé et c est aussi grâce à cet achat que je t ai découvert. C est un plaisir pour moi chaque matin lorsque je suis seule de prendre mon pti dej et de suivre Instagram et tous les blog que je suis. C est mon univers, rien qu à moi. La tele c est moins personnel plus grand….
    Et pour le telephone portable n ayant plus de ligne fixe, et ne me servant pas que de la fonction telephone c est un manque très gênant lorsque je l oublie.
    De plus chez les docteurs c est toujours plus intéressant de regarder « mon blog de fille » que de lire des magasines ayant 10 ans d âges.
    Bonne soirée

  • #50 Marjibk le 3 novembre 2015 à 17 h 37 min

    Ma mère me dit souvent « mais tu le lâches jamais ce téléphone? Tu verras quand tes enfants seront en âge d’en avoir un… »
    Je précise tout de même qu’on travaille en famille, donc qu’elle me voit souvent sur mon téléphone, et que nos produits se vendent dans le monde entier (à une toute petite échelle hein!), donc check des e-mails par rapport aux décalages horaires toussa, toussa… Mais en réalité ce n’est qu’une excuse car je suis accro à mon téléphone/internet…

    Bref, je voulais surtout rebondir sur le fait que c’est sur que l’on ne fustigera pas qq un qui passe sa soirée à tricoter par exemple, malgré tout je pense que l’attention est différente, et que l’on peut tout à fait écouter et parler quand on tricote, plus que quand on lit qq chose sur son téléphone ;-)

  • #51 Hélène le 3 novembre 2015 à 17 h 43 min

    JibberJabber: « c’est une expérience quand même plus facile à réaliser quand on vit avec quelqu’un » : tu m’étonnes !

    vanverde: ton commentaire fait plaisir à lire (je suis un peu comme toi quand j’ai un « nouveau jouet » ;-)

    Eléonore: ça m’interpelle, quand tu dis « quelle tristesse ! », car après tout si tu as regardé des choses utiles ou qui t’ont fait plaisir, pourquoi serait-ce triste ? Ca n’est pas forcément plus gai de faire le ménage ou de ranger son appart ;-)
    Par ailleurs moi aussi je me cale dans plein d’oreillers pour regarder Arte sur mon iPad et sous la couette le soir, c’est un moment privilégié, un petit rendez-vous avec la diversité du monde, que j’aime énormément.
    (et ensuite je me relève pour aller remettre l’iPad dans le salon ;-)

    Fabulous Fabs: moi aussi Arte me relaxe le soir, j’ai remarqué qu’à l’inverse de tout ce qui est préconisé par les médecins, si je bouquine ça me tient éveillée parce que c’est actif, alors que si je regarde un documentaire je suis bien plus passive.

    Marline: je dois reconnaître que la tablette est une belle invention pour certains usages (dont je ne voyais absolument pas l’intérêt jusqu’à ce qu’on m’en offre une, et dont je ne me passe plus désormais ;-).

    Marjibk: ce que tu dis à propos du tricot n’est pas faux ;-)

  • #52 Caroline le 3 novembre 2015 à 18 h 05 min

    J aime mon portable plus que tout :-))) pas pour internet, mais pour mes photos, et surtout ma musique qui m accompagne en running ainsi que mon appli cheri runtastic qui me motive a enchainer les km … Sans elle , j ai l impression de ne pas avoir couru!! (Cherchez pas c est un toc! )
    Et aussi pour rester en lien avec mes enfants, ne pas savoir ou ils sont me rendraient dingue!!!

    Sinon je m en passe…. C est plus un reflexe de me connecter, comme ouvrir le frigo qd je me fais chier…,

    Nous avons vecu sans tele pendant 3 mois, et avec l ete, les soirees potes et les BBQ, ca ne m a pas manque… Mais l hiver ca me parait difficile…

    Ce qui rend dingue mon mari, c est facebook…. Il trouve que j y passe beaucoup temps, trop.
    Du coup en vacances je deconnecte completement!!!

    Mais je ne suis pas du tout de celles qui prennent leur bouffe en photo pour partager sur les reseaux sociaux!!
    Moi ca m hallucine le nombre de personnes au resto, au telephone a la meme table!!!!!
    Tout le monde pianote et personne ne se parle…… C est flippant!

    Bonne soiree!!

    Ha oui!! Et aussi je me suis mise au tricot!! Compter les mailles demande beaucoup de concentration! Donc pas de tv ni d objest connectes!! ;)

  • #53 Joëlle Mahe le 3 novembre 2015 à 18 h 44 min

    Je suis née en 1965 ;alors on peut dire ,j’ai connu les dimanches pluvieux avec juste la 1 à la télé .
    Si on voulait téléphoner il fallait descendre chez la concierge .
    Quand je partais en colo je recevait une lettre par semaine
    Et pour les urgences il suffisait de hurler au secour par la fenêtre !!!!
    Du coup en 1998 j’ai eu mon premier portable
    En 2000 le premier ordi et franchement je ne regrette ni ma jeunesse ou je me faisait royalement chier (fille unique et seule avec maman)
    J’adore les SMS ,les séries sur streaming ,les jeux en lignes ,la télé ,les jeux vidéos .
    Le téléphone me permet de prendre mes clientes en rv ,de joindre mes cinq enfants,de faire un coucou à mon mari qui bosse la nuit et de faire un tas de photos cool et de suivre mon blog de fille !
    Donc addict mais pas qu’a ça !
    Aussi au chocolat ,au make up ,aux bougies parfumée ,aux sacs à mains ,aux bijoux ,aux marches à pieds et aux copines connectées !
    C’est grave vous pensez ?
    Allez bizzzzzzz Joëlle

  • #54 Lauriane34 le 3 novembre 2015 à 18 h 54 min

    Bonjour,

    Lorsque je pars à l’étranger, j’aime bien « essayer » de faire cette détox digitale (pas toujours évidente car à certains moments de la vie, on préfère rester joignable), même si j’ai beaucoup de mal au départ. Mais, finalement, on se sent plus libre après, on va demander les renseignements aux gens directement plutôt que de chercher sur son téléphone et même si on en n’a pas l’impression, on profite aussi plus des moments entre gens physiquement présents devant nous.

    J’aime bien l’idée, mais ce n’est pas quelque chose que je pense que je pourrais faire dans mon quotidien. Le digital fait bien trop parti de nos habitudes pour cela et quand on est loin de sa famille, c’est bien agréable de pouvoir être en lien avec eux par ce moyen là.

    Voilà pour moi :)

  • #55 Eulalie le 3 novembre 2015 à 18 h 55 min

    Bonsoir,

    Perso, je n’ai pas la télé. Je n’ai pas de Iphone non plus, juste un petit téléphone à clapet tout simple. Je me passe très bien de tout ça.
    Par contre, si je n’avais plus Internet, je pense que ça me manquerait beaucoup. Mais je pense aussi que c’est juste une question d’habitude.
    Je pense aussi qu’il serait pas mal qu’on revienne à des valeurs moins numériques et virtuelles et qu’on profite un peu plus de la vie réelle. Je dis ça parce que je passe énormément de temps à flâner sur internet et que, pendant ce temps là, je ne fais rien. Alors, ça sert à quoi ?
    C’est une réelle addiction car je sais que je ferais mieux de ne pas passer autant de temps devant mon ordi et profiter du beau temps mais rien y fait !
    C’est une question dont je pourrais débattre pendant toute la nuit alors je vais arrêter là.
    Bonne soirée et à bientôt !

  • #56 Eulalie le 3 novembre 2015 à 18 h 57 min

    Ah ! Et je n’ai pas de tablette non plus ! Juste un vieil ordi…. ;-)

  • #57 lullaby le 3 novembre 2015 à 18 h 58 min

    Rien à voir, mais je ne me lasse pas de cette prodigieuse citation de Kierkegaard, piquante à souhait !

  • #58 Vanessa bis le 3 novembre 2015 à 19 h 04 min

    Quelque part, ça me rappelle sa vidéo « breakfast with… » (zut, j’ai oublié qui, du coup) où sa copine disait qu’elle était une « old lady ». Ben moi aussi dans un sens: quand je ne suis pas devant un écran pour m’occuper, je tricote! C’est limite caricatural depuis que l’automne est là: feu dans la cheminée, tasse de thé et tricot… Il ne me manque plus qu’un chat, en fait! ;-)

    Sinon, j’avoue que j’ai énormément de mal à comprendre ceux qui ont les yeux rivés à leur téléphone quand ils sont avec des amis… Je considère ça comme un manque de politesse et de respect mais ça doit venir de mon côté vieille dame, peut-être? ;-)

  • #59 Petite Pépée le 3 novembre 2015 à 19 h 04 min

    Bonjour Hélène,

    Je dirais que je suis accro d’Internet et de la télévision. Je la regarde tous les soirs ! En revanche, je déteste le téléphone portable, je ne l’entends jamais.. je déteste parler en public de choses privées. Si par hasard, j’entends la sonnerie et que je suis dans le bus, je dis :  » je suis dans le bus, je te rappelle à la maison « . Je déteste les tablettes et les écrans tactiles. Mais à part ça je suis accro aux écrans.

    Parfois, j’ai envie de me sevrer, alors… je pars… dans un monastère !!! Là : pas de télé, pas d’ordi, et je n’utilise pas mon téléphone? C’est un monastère encroûté en plein dans une forêt, et il n’y a que le bruit de petits oiseaux. Je ne suis pas catholique du tout, mais ça me fait un bien fou, je lis, je me prélasse, je fais des balades, les prêtres sont hyper acceuillants, et quand je sors de là, j’ai l’impression que j’aime tout le monde.

    Mais dès que je monte dans le train pour rentrer chez moi, et que j’entends des gens raconter leur vie en hurlant au téléphone, je redeviens la personne désagréable que je suis :D

    Bises

  • #60 Vanessa bis le 3 novembre 2015 à 19 h 18 min

    Je viens de lire quelques commentaires… Je ne me doutais pas que le tricot serait mentionné si souvent! :-) Et effectivement, quelle que soit l’activité, le problème c’est de la pratiquer tellement que ça nous coupe du monde. Du coup, comme Chéri admire mais ne comprend pas grand chose aux mailles endroit ou envers, je me suis trouvé un club couture/tricot/crochet/broderie pour pouvoir faire ça avec des copines qui ont le même langage que moi. Et on ne manque pas d’échanger autour d’un thé accompagné de gâteaux (Nan parce que bon, faut pas se laisser aller non plus, hein? 😉 )

  • #61 Hélène le 3 novembre 2015 à 19 h 19 min

    Lauriane34: c’est marrant je ne ressens pas ce besoin d’être joignable que vous êtes nombreuses à évoquer. Je pense que c’est parce que je n’ai pas d’enfants. Du coup rien n’est vraiment urgent ;-)

    Eulalie: et moi je n’ai pas d’ordi portable,mais un fixe. Et un PC en plus. Et je l’adore ;-)

    lullaby: oui hein, elle est bien ! ;-)

    Petite Pépée: j’ai déjà pensé à aller me ressourcer dans un monastère (en espérant qu’on ne m’obligera pas à me lever à 4h du mat’ pour aller prier ;-), ça a l’air hyper reposant.

    Vanessa bis: « quelle que soit l’activité, le problème c’est de la pratiquer tellement que ça nous coupe du monde » : je pense que tu as tout résumé !

  • #62 marie le 3 novembre 2015 à 19 h 32 min

    J’ai longtemps résisté aux sirènes du digital. j’avais l’année dernière encore un vieux tel sans internet et sans appareil photo. Et puis j’ai eu un smartphone et il prend beaucoup de place. internet sur mon ordi portable également.
    Les premières 48h de détox sont les plus dures ! ensuite ça roule.
    Cet été j’ai décroché de tout pendant plusieurs semaines pour profiter de ma famille, des enfants, des balades et lire beaucoup. après un début chaotique (l’impression de louper des choses, de ne pas savoir quoi faire…) au bout de quelques jours j’étais libérée et je me demandais même comment j’avais pu penser insta et les blogs (no offense) comme si indispensables à ma vie…
    Je crois que c’est bien la détox de temps en temps donc pour remettre les priorités !

  • #63 Céline Urba le 3 novembre 2015 à 20 h 09 min

    bonjour Hélène,
    pour ma part, à la maison nous sommes quatre, et quatre accros aux écrans, malheureusement…
    depuis septembre, pour limiter l’excitation des enfants, il n’y a pas de tv et pas de jeu vidéo pour les enfants du lundi au vendredi… ça nous incite aussi à limiter les écrans mais j’avoue que mon mari et moi, finalement, on est accros aussi : on est tjs sur le téléphone ou sur l’ordi portable (d’ailleurs un jour notre aîné nous l’a collé dans les dents (pas l’ordi, hein ;-)) « nous, on n’a pas le droit mais vous vous êtes sur le téléphone !!!!) Prends ça dans ta face, et en plus c’est VRAI !!! C’est vrai qu’on les dit complètement accros à la DS mais ils nous voient en permanence sur des écrans, alors faut pas se plaindre… ;-)
    parfois, je fais des demi-journées sans musique, sans écran, quand je suis seule à la maison, et ça fait du bien le silence aussi. J’apprécie beaucoup plus le silence depuis que j’ai les enfants (ah bon, sans blague ?) ; avant, j’avais toujours la radio ou la tv d’allumer, pour « meubler »…
    Depuis que j’ai découvert ton blog (le premier que j’ai suivi ;-)), j’en ai découvert plein d’autres et pour moi c’est devenu mon quotidien de me balader de l’un à l’autre… parfois, j’ai des périodes « sans » où je suis plutôt lecture et où je ne vais pas sur internet… ça dépend beaucoup de mon humeur en fait ;-))
    Sujet intéressant, vraiment
    A bientôt
    Céline

  • #64 Praline le 3 novembre 2015 à 20 h 15 min

    Hello toutes et tous,

    Ca tombe drôlement bien ces échanges autour du digital, des écrans, d’internet etc….car, j’ai oublié mon téléphone à l’autre de la France et je suis donc sans lui depuis vendredi. Première réaction : AU SECOURS ! Deuxième réaction : c’est vachement bien ! Je vais ressortir mon flip phone. Je ne pense pas être accro mais regarder ou vérifier mon téléphone est devenu machinal, un réflexe. Je trouve ça super flippant. Après par exemple, je ne suis pas collée dessus dans les transports (j’habite à Lyon, je me déplace en bus, la ville est splendide, pourquoi resterais-je le nez collé sur un écran ?) mais en revanche, le soir, ce soir, là tout de suite maintenant, je sens la soirée blogs/youtube/twitter/instagram qui peut durer…..vraiment très longtemps. Ce sont des soirées comme ça où je n’ai rien envie de faire d’autre. En revanche, par exemple, je peux partir un mois en vacances sans ordi, sans tablette, sans téléphone, je m’en tape complet et ça ne me manque pas. Et d’ailleurs, en général, quand je rentre, j’ai perdu cette habitude d’être parfois scotchée toute une soirée sur le net. J’ai hyper du mal à comprendre comment ça peut faire flipper de rester sans internet ni écran etc…pendant deux jours. J’essaie de ne pas être une vieille conne réac (vraiment je fais de mon mieux) mais bon, ça m’interroge vraiment….je me dis mais où sont passées les heures à simplement rêvasser en écoutant de la musique ou en regardant la rue par la fenêtre, les balades, les livres, les discussions, même les moments d’ennui…j’ai beaucoup, beaucoup de mal à comprendre mais ça ne veut pas dire être « anti »…je me souviens bien du monde avant Internet, parfois il me manque mais en même temps, je trouve cette révolution absolument énorme et elle permet énormément de choses donc je l’embrasse bien volontiers. De là à développer une addiction, sincèrement, ça me dépasse !!

  • #65 Mathildeby le 3 novembre 2015 à 20 h 42 min

    Le téléphone, je l’oublie régulièrement, et la télé je m’en fiche un peu, ça reste rare.
    Mais alors j’ai vraiment beaucoup de mal à me passer d’internet, sur mon ordinateur!
    Ca sert à tout, j’adore. Lire, jouer, regarder des vidéos, s’informer, faire ses courses, apprendre, rigoler…. c’est quand même génial ce truc.
    Ceci dit je ne panique pas non plus en cas de problème de connexion. Vivant en ville, je sors pas mal voir des amis pour papoter, me balader, voir des films ou des expos, etc…
    Mais si je décidais de rester chez moi comme Estee, j’aurais du mal je pense. Passé le moment de ménage ou de soins visage, une fois fini un bon polar…. je tournerais en rond.
    En plus je n’ai pas ta rigueur, et téléphone et ordi portable reste toujours à portée de main dans ma chambre/salon…

    Par contre comme beaucoup d’entre vous, en vacances pas de problème, mon ordi ne me manque pas. Il y a la nature, la lecture, tout est différent. C’est pas le quotidien, comme tu dis plus haut.
    J’ai plus de mal à ne pas aller au cinema en fait, je fais même parfois une pause exprès entre 2 destinations pour me faire un film.
    C’est un peu couillon comme addiction, mais ça reste un moment particulier et « communautaire » que j’adore.

  • #66 camomille le 3 novembre 2015 à 20 h 47 min

    Salut,

    Je trouve que c’est une vraie bonne question… Je suis instit donc pas devant un ordi pour mon boulot et mon tel reste dans mon sac. Je n’ai pas vraiment l’habitude de regarder mes mails parce que je n’en ai pas vraiment besoin pour le boulot. En fait c’est même pire que ça parfois les gens m’appellent pour me dire qu’ils m’ont envoyé un mail et d’autres fois on m’envoie un mail pour me dire de lire mes mails…Par contre je regarde mon tel de temps en temps.

    Je dois passer en tout et pour tout 30 min maxi sur mon ordi (à part pour certaines de tes vidéos ; )) sauf si je décide de regarder un film. Parce que ouais je n’ai pas la télé non plus. Je me dis que je devrais m’y mettre parce que parfois je me rends compte que je suis complètement à côté de la plaque et je me sens un peu décalée. Je lis des journaux papiers et des livres dans le métro et j’admire ces gens avec leur liseuse qui a l’air tellement légère…

    Bon sinon j’ai 30 ans (oui je tiens à le préciser) mais à chacun sa vie et le mode de vie qui va avec du moment que tout le monde s’y retrouve…

  • #67 La Boule le 3 novembre 2015 à 20 h 58 min

    J ai regardé la vidéo d Estee hier soir et ai d abord souri quand elle a avoué avoir  » craqué et publié une photo sur Instagram « … Puis j ai réalisé que ce réflexe semblait être le même que celui que le cerveau des comportements envoie au fumeur qui va attraper sa cigarette, la fumer et ne le percuter qu au moment de l écraser avant de se brûler un doigt… ça m a fait réfléchir sur ma propre relation aux objets connectés. Du coup j ai adoré que tu lances la discussion sur le sujet ici.
    Si je dois travailler, pas moyen de ne pas être joignable ni pouvoir joindre. Je ne suis pas magicienne , ne dit pas lire les  » Boule-signaux » dans le ciel , et l apposition des mains a vite ses limites dans le soin….
    Si je suis en repos, et que je peux être jointe ( exemple : en vacances dans un hôtel et mon entourage peut laisser un message à la réception), pas de problème , je survis très bien sans internet ni téléphone du moment que j ai une bonne provision de bouquins et mon iPod. Je me passe assez facilement de la TV ( sauf rhume carabiné où elle fait partie du kit de survie avec le the , la bouillotte , le lecteur de DVD et le chocolat), un peu moins de la radio . Je laisse volontiers mon téléphone à l hôtel d ailleurs, sauf excursion seule, à pied , en vélo ou en voiture où il est là  » au cas où  » ( secours vital ou geolocalisation-ique, j ai un sens de l orientation déplorable et mon application  » plan » mon objet contra phobique ).
    Par contre, je ne supporte pas l idée de ne pas pouvoir être prévenue du tout si un truc grave se passe dans mon entourage : s il n y a pas possibilité de recevoir de messages sur le téléphone ou consulter mes mails perso au moins une fois par jour , grosse angoisse. Ce n est pas envisageable pour des congés , je serais sur les dents en permanence.
    Bref, si je suis joignable, ai le droit de faire le 15, et en repos professionnel, 48h de detox = facile.
    Sinon , detox d images ok ( d autant que j ai choisi de ne plus regarder les infos à la TV, je lis, j écoute… Et plus ça va, plus je sélectionne au préalable le programme et y vais directement, ou le regarde spécifiquement en replay sur ma tablette, finalement je ne me sers de mon écran presque que pour regarder des DVD) ; rupture complète de lien, je préfère ne pas y penser ….
    L aspect professionnel joue énormément , le besoin de formation, information et mise à jour des connaissances aussi. Mon téléphone, loin d être un fil à la patte, me permet d aller et venir , Internet a révolutionné les possibilités d accès aux bases de données, le transfert d images… et me rassure en plus de me permettre d assouvir ma curiosité impatiente ( il y a un « d » ou pas à  » cauchemar »??? Ça veut dire quoi déjà ce mot ? Et comment on dit  » vignoble » en anglais ?)
    Ok j ai réfléchi au truc mais c est le bazar ( sans « d ») quand même dans mon propos..

  • #68 Maëlle le 3 novembre 2015 à 21 h 15 min

    Autant au quotidien, cette technologie m’est devenue nécessaire (c’est tellement pratique !), autant en vacances/weekend, je n’ai aucun scrupule, ni manque à me passer de tout cela.
    D’ailleurs ces petites pauses digitales sont très appréciables !

  • #69 July T le 3 novembre 2015 à 21 h 30 min

    Bonjour Hélène,
    C’est mon métier aussi, donc je vis la même chose… (Je suis web désigner). Difficile de me passer de mon PC et d’Internet plus d’une journée. Je déteste la télé et je n’utilise mon grand écran de 140cm uniquement parce-que je suis gameuse et ciné-seriephile.
    Pour calmer mon addiction, j’ai désactivé mon compte facebook il y a peu, et ma fille m’aide à faire autre chose de mes week-end, d’être un peu dans la « vraie » vie :)…

  • #70 Elise le 3 novembre 2015 à 21 h 31 min

    Bonsoir Hélène,

    Je me surprends parfois à regarder une video tout en ayant mon portable dans les mains et je trouve ça dramatique…
    Ceci dit je suis jeune et ai donc évolué avec toute cette technologie.
    Il m’est arrivée d’être sans internet et sans TV et là c’était dur, heureusement qu’on avait un disque dur externe avec des films… Même si c’était pénible, cela m’a fait relativiser la place que j’accordais à tout ça. Et c’est fou de constater à quel point tout cela met de la distance au sein d’un couple.
    Donc oui je suis un peu accro à mon portable (mais comme toi, je ne suis pas en permanence dessus), je crois que c’est presque un tic, pour combler un temps de latence. Et puis l’Homme ne vit pas sans dépendance (quelle qu’elle soit), le plus important, pour ma part, est d’être conscient du rapport qu’on entretient aux ‘objets’.

  • #71 Delphine LS le 3 novembre 2015 à 21 h 37 min

    Bonsoir Hélène.
    C’est rigolo cet article, il tombe pile à un moment où j’essaie de réorganiser tout ça dans ma petite vie.
    J’ai négligé mon fils il y a peu pour suivre des discussions sur des groupes facebook, et ça m’a vraiment collé une grosse claque.. rien qui l’ait mis en péril, j’ai oublié de chronométrer un tour pendant qu’il courrait au parc, il m’a sentie distante et a demandé à quitter le parc où il se faisait une joie de venir. BREF ! J’ai tout coupé quelques semaines, et ça fait un bien fou, j’ai retrouvé du temps, de la disponibilité, de la liberté et de la sérénité. J’ai (re)découvert qu’en ne faisant que ça, regarder un film pouvait être agréable, etc…
    Donc, une detox totale, je trouve ça limite gadget (même pas cap’ dans le genre), mais je vais rester vigilante à ce que mes utilisations ne soient pas toxiques.
    Avec le temps qui passe, j’ai envie de bienveillance…
    Belle soirée et merci de nourrir nos cogitations.

  • #72 Ortisse le 3 novembre 2015 à 22 h 01 min

    J’ai regardé cette vidéo il y a une heure et je me suis posée la question. En reprenant comme toi 1 par 1 les éléments.

    * Mon téléphone, c’est un smartphone mais je ne l’utilise presqu’exclusivement pour téléphoner et comme appareil photo. La seule appli dont je suis accro dessus c’est instagram mais je pense pouvoir m’en passer facilement pendant 2 jours ou plus. Facebook, mails… ne sont que sur mon ordi, je n’aime pas être envahie par tout ça en permanence (si je veux regarder FB sur mon téléphone je vais sur le site, comme ça je n’y vais qu’exceptionnellement). Ne pas pouvoir appeler mes amis, ma famille… ne pas pouvoir être jointe me dérangerai mais sinon le reste je peux m’en passer.

    * Ma TV, je n’ai une tv que depuis 1 an après avoir vécu 3 ans sans (et avoir été super accro tout le reste de ma vie). Désormais elle n’est allumée seulement quand je veux voir une série, un film ou un doc, le soir uniquement (exception faite des matchs de rugby!). J’avoue bien aimer les émissions « cuisine » et « déco » mais je peux m’en passer très aisément. Là encore aucun soucis pour le détox.

    * Internet et mon ordi, alors là c’est une autre histoire. La 1ère chose que je fais le soir en rentrant c’est d’allumer l’ordi, en week-end ou pendant les vacances je passe un temps fou devant… Je me souviens lors du dernier plantage d’internet la panique qui m’avait envahie et je me souviens aussi que j’étais arrivée à bout du rangement de la chambre d’amis où je fais sécher mon linge (et où je le stocke souvent ayant la flemme de le repasser et ranger) où je range mon make-up… tout était repassé, plié, rangé et le make-up avait été trié, j’avais organisé un système de rangement… bref j’avais accompli un travail de dingue! Sans internet (chez moi) ça devient très compliqué!

    Sinon comme toi avec mes amis je profite et eux aussi, ouf!

  • #73 Anne-Sophie d’Ainhoa le 3 novembre 2015 à 22 h 20 min

    Expérience intéressante!
    La detox digitale s’est imposée avec la naissance de mon fils (beaucoup moins de temps à consacrer aux écrans et notamment à regret à commenter tes billets et vidéos…) Et je sacrifie volontiers une soirée TV pour lire quelques pages avant de sombrer;)

    Quand il a grandi, c’est pareil j’essaie de ne pas lui montrer les écrans car, comme il nous imite beaucoup, je préfère qu »il sache tourner les pages d’un livre plutôt que de réclamer après la télé ou nos téléphones.

    Du coup, quand je ne suis pas au boulot où je n’ai pas le choix (je suis journaliste web) je regarde vite fait Internet le soir. Et en vacances c’est assez rare.

  • #74 Bérengère le 3 novembre 2015 à 23 h 41 min

    C’est amusant car au quotidien et dans ma routine de métro/boulot/dodo je suis une vraie addict au téléphone portable. Quand je l’oublie ou si je ne le consulte pas régulièrement, panique d’imaginer qu’on ait pu m’appeler ou m’écrire sans que je réponde dans les 5 minutes !!
    Et pourtant, quand je vais quelques jours dans la maison de famille, loin de tout et au calme complet, je n’ai même pas à m’imposer une pause digitale, elle se fait tout naturellement sans que l’angoisse ne me fasse apparaitre des plaques d’eczema. Je bricole ou jardine au lieu de surfer sur le net, je vais discuter avec les voisins au lieu de textoter, bref je déconnecte dans tous les sens du terme et on pourrait presque dire que j’adopte le mode de vie de ma grand mère quand elle avait 30 ans dans cette même maison ! Et donc sans smartphone ou internet…

    Mais je répète, cet effet ne se produit que là bas… Etrange, non ? Ressourçant en tout cas ! :-)

    Bonne soirée

  • #75 Emma le 4 novembre 2015 à 0 h 06 min

    Il y a quelques jours, on a changé mon panneau électrique (le truc avec les fusibles là ^^) et du coup le technicien a dû couper le courant pendant 2 heures. Deux terribles heures sans wifi. Au bout de quelques minutes je me souviens très bien avoir dit « je ne ferai JA-MAIS de detox digitale, la vie sans technologie c’est tout pourri » :’) En fait, comme toi, c’est surtout internet qui me manquerait. Je peux passer un weekend entier sans regarder mon téléphone (bon, je reçois mes textos sur mon macbook donc je triche un peu sans doute), et la TV c’est complètement nul hors replay (qui est dispo … sur internet).

    Par contre j’ai plaqué Facebook il y a deux mois, pour des raisons pros mais surtout pour ma santé mentale et je ne regrette rien. Les gens me rendaient folle avec leurs commentaires racistes/homophobes et j’en passe. J’ai gagné beaucoup de temps et de sérénité ! Je ne suis plus que sur Twitter, c’est ma détox à moi ;)

  • #76 Cindy le 4 novembre 2015 à 0 h 41 min

    Mon téléphone, je peux facilement m’en passer, d’ailleurs soit il est en silencieux, soit je l’oublie à quelque part,…là où le bas blesse, c’est pour internet. C’est quasiment impossible (ou alors trés pénible) de vivre sans. Rien qu’au niveau administratif, pour la caf, ou le Pole Emploi, c’est indispensable. Et pour ce qui est du divertissement, je ne regarde plus du tout la télé, je regarde toute mes séries, ou films sur mon ordi(ça permets aussi d’être plus sélectif, je trouve), je fais quasiment tout mon shopping en ligne(le paradis pour les timides et peu sociables comme moi), et étant une grande consommatrice de musique, je ne peux plus me passer de mon iPod.
    Une des rares choses que je ne fais pas en ligne, ou sur un support numérique, c’est lire. J’aime trop les livres, et j’ai un petit coté collectionneuse.

  • #77 Yannie Kim le 4 novembre 2015 à 1 h 41 min

    Bonjour Hélène,
    Très intéressant comme sujet! Pour ma part, je n’ai aucune addiction. D’ailleurs lors de l’endoctrinement, j’ai passé 6 semaines sans tout cela et j’ai fait plusieurs autres exercices sans problèmes. Aussi, je n’ai jamais eu de Facebook, Twitter, Instagram et compagnie. Cependant, je pense qu’Internet est une des plus belles inventions jamais créées. L’utilisation de la technologie est plus souvent qu’autrement très positive s’il n’y a pas d’abus. Avec l’école et plusieurs travail (comme le vôtre) c’est nécessaire et bien utilisé on apprend beaucoup (par exemple : Votre blog/ma bible beauté). Comme dans tout, je pense qu’il faut seulement trouver un équilibre qui nous convient.
    Merci, passez une belle journée.

  • #78 Nikki S le 4 novembre 2015 à 8 h 21 min

    Hi Helene,
    Je n ai pas de TV non plus, je peux me passer de telephone, je l oublie d ailleurs partout,
    mais je ne peux pas me passer d internet, et bien que j ai 2 petits chiens, et il faut les
    promener tous les jours, je deviendrais folle sans youtube, news….. Bisous

  • #79 adélie le 4 novembre 2015 à 9 h 13 min

    Moi j’ai grandi sans la télé dans une famille où il fallait lire, aller à des expos, être dehors et tout et tout. J’ai beau avoir pris mes distances par rapport à ça, j’avoue que je ne regarde que très rarement la dite télé et pourtant il doit bien y en avoir quatre chez moi, plus une salle de projection ( mon mari adore les écrans).
    Je me suis battue avec acharnement contre mes enfants pour qu’on ne mange pas devant et mes oreilles résonnent encore du fameux: « ouais ben chez machin(e) c’ est trop cool, y mangent un plateau devant le grand journal TOUS LES JOURS. Sa mère elle est trop sympa » . Encore aujourd’hui je n’ai jamais vu le grand journal et je me dis que cette mère m’a bien pourri la vie :-) Mais maintenant que mes enfants sont grands et ne vivent plus à la maison, on apprécie toujours autant de se parler, d’échanger et eux non plus ne mangent pas devant le dieu télé.
    Mon téléphone, lui je ne le lâche jamais, je suis toujours joignable pour mes proches. Mais il ne me sert qu’à téléphoner et envoyer ou recevoir des sms, même pas de mms. Pour mes copines, c’est drôle mais maintenant on s’envoie des textos pour savoir si on peut s’appeler ( ce qui est un peu con dans la mesure où personne n’est obligé de décrocher et qu’il existe une touche silencieux). Mais là aussi sévères bagarres avec les enfants: pas de téléphone à table et la terre ne va pas s’arrêter de tourner si tu ne réponds pas TOUT DE SUITE.
    Avec l’ordinateur aussi ça a été compliqué. A l’adolescence mon fils a une une loooongue période pendant laquelle il jouait à des jeux en réseau. C’était vraiment addictif chez lui. Il était scotché au truc en permanence, au point qu’on a du lui interdire en semaine, le limiter le week end. C’était vraiment pénible. Maintenant il reconnait lui-même qu’il a perdu beaucoup de temps au cours de cette période no life.
    Enfin j’aurais beaucoup de mal à me passer de mon ordi, c’est mon précieux: je fais tout avec lui: mes comptes, ma vie administrative, du shopping ( que je déteste en vrai), des recherches. Quand je suis en vacances, j’aime pouvoir avoir une connexion ponctuellement pour voir si tout se passe bien ( je me suis retrouvée une année à l’étranger avec un problème bancaire indépendant de moi et sans possibilité de le régler, ça a été super chiant).
    Pour résumer je suis d’accord avec ce qui a été dit plus haut: tout ça est super tant que ça ne te coupe pas des autres et que ça ne t’empêche pas de vivre en société avec des vrais gens. Et en tant que parent je trouve que c’est vraiment essentiel de transmettre ça à ses enfants et de se l’appliquer à soi-même:-)

  • #80 Amandine le 4 novembre 2015 à 9 h 25 min

    Salut Hélène,

    très intéressant ton article, et cette vidéo fait bien réfléchir en effet. En ce qui me concerne, la détox est un peu compliquée, car d’une certaine manière, je bosse aussi avec mon ordinateur et internet en permanence. Je suis prof à la fac, et je reçois des dizaines de mails d’étudiants par jour (et de collègues) car je suis responsable de certains cours, examens etc… Il est donc difficile pour moi de faire une detox. Pendant les dernières vacances d’été, j’ai pourtant décidé d’arrêter de répondre aux mails envoyés par des étudiants et autres collègues qui s’ennuient en plein mois d’août, pour profiter pleinement de mes vacances. J’ai donc mis en place une de ces « réponses automatiques » bien pratiques, et cela m’a fait beaucoup de bien.

    Je me suis rendue compte (mon conjoint fait exactement le même métier que moi et nous en avons longuement parlé) que l’ère du tout numérique, tout le temps, partout, a énormément changé les rapports entre les gens, notamment en ce qui concerne notre boulot.

    Les étudiants se permettent de nous écrire à toute heure du jour et de la nuit, week-end et vacances inclus, pour nous poser des questions dont ils ont parfois la réponse sous le nez, car envoyer un simple mail est quelque chose de simple, qui leur prend peu de temps, et qu’ils peuvent faire n’importe où. Nous perdons donc énormément de temps à répondre à des questions extrêmement triviales (en général, je passe deux heures par soir à répondre aux mails…)

    S’ajoute à cela le fait que, étudiants comme collègues savent très bien qu’avec nos smartphones ultra connectés, si on envoie un mail à 23h44, il y a de fortes chances pour que le destinataire ait une notif’, et donc qu’il voie le message en question. Cela créé donc, je trouve, des attentes supplémentaires car les gens ne comprennent pas que l’on mette du temps à répondre à un mail alors qu’ne tout logique, on aurait forcément dû le voir.

    D’ailleurs, en dehors du travail, les nouvelles fonctionnalités sur facebook et iphone « le message a été lu à 12h34 hier » sont un fléau! Le nombre de personnes vexées parce que j’avais lu un message, ce qu’ils avaient vu, mais pas répondu dans la minute.

    Je trouve que tout cela nous fout une pression dingue et personnellement, je trouve que cela a modifié d’une certaine façon ma qualité de vie.

    C’est pour cela que je ne fais pas une vraie « détox digitale » mais que j’ai quand même décidé de prendre du recul et de dire un gros « merde » à tout cela. Je réponds quand je peux, comme je peux, et si j’estime que la question n’a pas lieu d’être, je ne réponds même plus.

    Qui c’est qui passe pour une vieille conne de prof? C’est bibi, mais je m’en fous, le soir, maintenant, je regarde un film avec mon mec, je prends un bain en regardant une série, mais je ne réponds plus à tous ces mails que l’on m’envoie et que l’on me retransfère à coup de « TR: re » si je n’ai pas répondu assez vite!

    Bises,

    Amandine, vieille conne de 28 ans :-D

  • #81 Sandra le 4 novembre 2015 à 9 h 54 min

    Je pense que maintenant qu’on est entrés dans l’ère du digital, il n’y aura plus de retour en arrière. Ce genre d’initiative « detox » est une bonne chose afin de prendre du recul et de se rendre compte de certaines choses. Cependant je pense que ce que l’on a à notre disposition aujourd’hui est une véritable chance, de découvrir, de s’instruire, d’apprendre de nouvelles choses, de s’inspirer, de créer. Ce qu’il faut c’est justement arriver à prendre du recul et à analyser ce que l’on fait, pour pas tomber dans certains travers comme la superficialité, la vie virtuelle… Personnellement je n’ai pas Instagram, uniquement Facebook, je ne suis pas du tout une addict des réseaux sociaux. Il faut savoir doser et prendre du recul sur ce que l’on fait, pourquoi, même si c’est un peu compliqué quand on est pris dans notre quotidien. Maintenant il y a tout un business du digital, de nouveaux métiers qui se créent, et personnellement, je vois cela comme une bonne chose, ça crée des opportunités ! Le tout est d’être conscients que certaines filles sont payées pour poser avec un sachet de thé sur Instagram, il ne faut pas absorber tout ce que l’on voit. Bref, c’est un vaste sujet, mais prendre du recul et savoir « surfer intelligemment » en peut être qu’une bonne chose.

  • #82 Hélène le 4 novembre 2015 à 10 h 13 min

    Céline Urba: « J’apprécie beaucoup plus le silence depuis que j’ai les enfants » : tu m’étonnes ;-))

    camomille: tu te dis que tu devrais te mettre à la télé ?? Cette bouse absolue ?? (désolée pour ceux qui aiment hein, mais sortis de France 5 et Arte c’est vraiment l’impression que ça me fait). C’est la pire source d’info qui soit, tu n’as pas besoin de ça ;-)

    La Boule: oui internet est une vraie révolution.

    Elise: c’est clair qu’un téléphone occupe bien quand on attend le bus ;-)

    Delphine LS: « Avec le temps qui passe, j’ai envie de bienveillance » : dieu que c’est joli !

    Ortisse: dans la catégorie Humour sur Pinterest il y a une petite image qui dit « une maison bien rangée est le signe d’une connexion internet en panne » ;-))

    Bérengère: c’est sans doute un lieu important et significatif pour toi,c ‘est chouette ;-)

    Emma: je n’ai jamais eu de Facebook perso (et si on m’avait laissé faire je n’en aurais même pas pour mon blog), je trouve ce truc complètement ringard et d’une inutilité absolue (mais je reconnais que je ne parle pas du tout en connaissance de cause ;-).

    Cindy: pour moi aussi le plus important c’est internet (comme toi sur mon ordi, pas tellement sur mon téléphone – vu que justement je ne suis pas sur Facebook ;-).

    Yannie Kim: « je pense qu’Internet est une des plus belles inventions jamais créées » : je suis d’accord avec toi.

    Amandine: « Je réponds quand je peux, comme je peux, et si j’estime que la question n’a pas lieu d’être, je ne réponds même plus » : dieu que ça me parle ! ;-)

    Sandra: j’aime bien ton commentaire, merci !

    Je réalise que certaines personnes (pas ici dans les commentaires hein, mais dans cette fameuse « vraie vie » ;-) pensent encore qu’internet pousse à se replier sur soi-même et vous coupe des autres ; alors que pour moi au contraire c’est une respiration, une ouverture aux autres (je ne compte plus le nombre de mes amis que j’ai rencontrés via mon blog ou même sur twitter, oui oui !) et au monde entier ! Et je trouve ça merveilleux.

  • #83 MoodyJungle le 4 novembre 2015 à 11 h 59 min

    Hello Hélène,

    En effet c’est vraiment intéressant. Moi je suis en plein dedans vu que je suis totalement addict aux écrans aussi (bloggeuses également). Mais je pense que c’est seulement il y a peu que je réalise l’effet… néfaste. Quand je suis avec mon mec, j’ai parfois du mal à me priver de mon téléphone. Pas parce que je m’ennuis avec lui, mais par réflex. Et je ne me rendais pas compte de ce dont ça nous privait. Après une grosse crise de couple, j’ai tout récemment pris la décision de couper mon portable quand je suis avec lui. Et clairement, ça change beaucoup de chose. Je pense que quand on a le nez dedans on ne prends pas facilement conscience de ce que ça représente pour notre entourage. Alors relever la tête de son écran d’iphone ou d’ordi de temps en temps (régulièrement) ça fait du bien ;)

  • #84 Virginie L. le 4 novembre 2015 à 13 h 09 min

    Il y a trois semaines de cela, j’ai fait tomber mon smartphone, impossible de le rallumer (un dimanche évidemment, sinon c’est pas drôle) et aucun autre téléphone chez moi pour compenser.
    Je me suis donc retrouvée sans moyen de téléphoner (ben oui quand on a un smartphone et qu’on est jeune le téléphone fixe c’est has been …), sans possibilité de me déplacer (comment retrouver la personne ? comment la prévenir de mon arrivée ?…) et le pire … SANS REVEIL.
    j’ai du prendre ma journée du Lundi pour résoudre le problème.
    Je me suis rendue compte à ce moment là que ma vie était réellement articulée autour de la technologie et surtout du smartphone …

  • #85 Julie le 4 novembre 2015 à 13 h 57 min

    Lors de mon emménagement en septembre, il y a eu des soucis avec l’installation d’internet ! Conclusion, nous avons du tenir 1 mois et demi sans internet. Quel calvaire ! Et pourtant, je rentrais chez mes parents le week end donc j’en profitais pour télécharger assez de séries pour tenir la semaine. Sachant que nous n’avons pas de TV, c’était l’enfer (même si, en soi, je déteste la télévision… Un écran nous suffit) Alors, faire ce genre de « cure » de mon plein gré, j’aurais du mal :D Mais chapeau pour l’initiative et pour le message que ça laisse :-)

  • #86 Ms.Blue le 4 novembre 2015 à 14 h 52 min

    Je me sens un peu à part, parce que même si j’apprécie forcément internet, les mails, le téléphone tout ça… Bah je ne me sens pas accro. Il m’arrive très fréquemment de sortir sans téléphone, je n’ai pas la télé chez moi et quand ma connexion internet de basse qualité déconne, bah… je lis.

    Certes le côté interaction sociale me manquerait (pour 48h je pense que je survivrais cela dit)…

    Après, mes soeurs c’est tout un autre délire : toujours sur leurs téléphones, et j’avoue que c’est un peu pesant (on vit loin, on se voit peu, moi j’estime quand je les vois que c’est pas agréable d’être face à quelqu’un vissé à son téléphone) quand on se voit, parce que j’ai vite la désagréable impression qu’elles sont ailleurs. Depuis peu elles s’en rendent un peu compte, justement parce que lorsqu’elles viennent chez moi j’impose de ne pas passer son temps sur son téléphone constamment (ou sur l’ordinateur, la tablette etc…). Elles ont admis que c’était plus agréable et qu’elles étaient moins « parasitées ».

  • #87 Alexandra le 4 novembre 2015 à 16 h 15 min

    Bonjour Hélène,
    Après avoir lu certains commentaire, cela me fait penser a un reportage que j’ai vu une fois (oui moi aussi je suis accro au reportage) ou un sans abris qui après une période de galère avait réussi à s’en sortir, racontait que parmi les moments les plus difficiles que la rue lui a fait endurer ce n’était pas la faim et la soif mais l’impossibilité de communiquer. Et que parfois il aurait préféré avoir un téléphone ou bien un pc pour pouvoir appeler ou contacter quelqu’un.
    Cela m’a beaucoup surpris et cela m’a fait un peu réfléchir sur l’importance de ce moyen de communication.
    Bonne journée.

  • #88 MarieCorailAuxJoues le 4 novembre 2015 à 18 h 53 min

    MON DIEU ! J’ai horreur de ce genre de vidéos super jugeante pour ceux qui aiment les écrans (c’est mon cas) et internet. Et puis je trouve quand ça légèrement hypocrite de la part d’Estée vu que leur détox a été vloggée (avec une caméra qui est numérique… Digital voulant aussi dire numérique en anglais, je trouve ça bien paradoxalement drôle quand même).

    Ensuite je n’aime pas le mot détox… Comme si c’était mauvais pour la santé ou pour soi. Je ne vis pas du tout ça comme une addiction (sauf cas médicalement prouvé comme les joueurs extrêmes de jeux vidéo par exemple qui oublient de s’alimenter et portent des couches), mais comme de la culture à portée de main.

    Internet est une véritable révolution : on a accès à toutes les informations du monde, à des cultures différentes, à des films, à de la musique, à des livres. En illimité et tout de suite. Chose que nos grands parents n’avaient pas pour se cultiver et pour s’ouvrir sur le monde. Je n’aime le genre de discours qui villénise Internet et qui parle de détox comme si ça faisait du bien de lâcher internet pour se ressourcer. Se ressourcer de quoi ? Personnellement, je n’aime pas la nature. Je préfère me ressourcer devant un bon film ou au coin du feu avec un roman (sur ma liseuse). Si certaines personnes choisissent de passer leur vie sur les réseaux sociaux ou sur des trucs dit « débiles » sur internet, c’est bien leur affaire. Moi j’en profite pour m’ouvrir sur le monde. Depuis que j’ai internet en illimité (càd depuis mes 18 ans à peu près, j’en ai 28 maintenant), je n’ai jamais vu autant de films ou lu autant de livres. Je discute avec des gens des quatre coins du monde, je rencontre des gens, pour moi Internet est créateur de lien social et pas d’isolement.

    Je trouve que faire le choix de se déconnecter pour se sentir mieux est juste une ânerie. Après je ne dis pas que c’est nécessaire pour vivre, je m’en passe très bien en vacances. Mais dans la vie de tous les jours, si on aime la culture et découvrir de nouvelles choses, je pense que c’est un outil formidable qui permet à tout le monde d’accéder à la culture, peu importe ses moyens ou sa condition sociale.

    Alors la fausse détox, très peu pour moi. :)

  • #89 Petite Pépée le 4 novembre 2015 à 19 h 33 min

    Hélène:

    Non non, Hélène ! Tu n’es obligée d’aller à aucun office ! Et on ne viendra te réveiller pour rien du tout ! Tu fais ta vie, quoi ! Enfin, dans celui où je vais, pas du tout ! Et Il y en a encore un autre en Belgique, qui est très beau, ce le monastère à Orval, où personne ne viendra te faire heu.. t’ennuyer beaucoup :D Mais je suppose que si tu viens en Belgique ce sera pour autre chose qu’aller dans un monastère…

    Il me semble que c’est une règle d’hospitalité relative à Saint-benoît, mais je n’en sais pas plus.

    Bises

  • #90 Hélène le 4 novembre 2015 à 20 h 19 min

    Virginie L.: quand on n’est pas jeune le téléphone fixe c’est has been aussi, je n’en ai pas non plus ;-) (c’est vrai que tu as dû être sacrément embêtée !)

    Alexandra: en effet ça fait réfléchir.

    MarieCorailAuxJoues: certes, mais tout le monde n’utilise pas forcément internet pour des trucs intelligents et a donc peut-être besoin de s’éloigner des trucs considérés comme débiles de temps en temps ? ;-)
    En plus ici ce qui leur a visiblement le plus manqué c’est le téléphone pour les réseaux sociaux et la télé, pas internet pour la culture et l’ouverture sur le monde ;-)

    Petite Pépée: merci pour ces précisions !

  • #91 ptitecaro31 le 5 novembre 2015 à 15 h 05 min

    Encore un sujet très interessant.
    Je me rend compte que je prends beaucoup mon travail comme prétexte. Bien entendu je passe plus de 8h par jour en moyenne (et ce même les we) sur mon ordinateur, connectée à mon site, mes réseaux sociaux, ma boîte mail clients etc… (j’ai une entreprise sur internet).
    Mais par facilité, je fais du coup plein de choses sur le net. S’il faut chercher le numéro de téléphone d’un dentiste, s’il faut chercher des idées cadeaux pour les enfants, s’il faut faire un petit coucou à une amie pas vue depuis longtemps, s’il faut se renseigner sur les films en salle de cinoche etc etc…

    Cette facilité de communication et de recherches, ce gain de temps pour tellement de choses… et bien ça enlève aussi beaucoup.
    Un truc tout bête. Une copine n’a pas sa date d’anniversaire notée sur son Facebook. Elle m’a limite envoyé des fleurs virtuellement quand je lui ai souhaité par messagerie privée. Pour elle, c’était une vraie pensée et pas un message automatique parce que FB nous le rappelle.

    On perd le goût de la recherche. J’adorais aller à la bibliothèque, rechercher dans les bouquins tout un tas de choses. Maintenant, une simple requête google et on a notre réponse…

    Toute cette technologie est une aide, un progrès, mais on en abuse c’est sûr.

    Je ne pourrais pas m’en passer, car ça me fait travailler, mais il faut que j’essaye de me raisonner sur des choses où ce n’est clairement pas nécessaire. Privilégier le réel qu’on oublie bien trop souvent.

    Merci pour ce sujet de reflexion très chouette.

    Bises

  • #92 nanon le 6 novembre 2015 à 17 h 49 min

    J’ai enfin pu regarder la video :-) Bon je dois dire que je ne me retrouve pas vraiment, je ne suis pas du tout addicted à tout ça, même la télé m’est passée. Il me semble que ça dépend un peu des vies de chacun (célibataire, à deux, enfant ou pas, maison/appart) et aussi qu’il faut séparer vie pro (c’est un outil de travail indispensable pour certains) et vie perso (vie sociale, loisirs). En fait je me demande surtout ce qui suscite le manque : avoir la sensation de na pas faire partie du monde ? d’être coupé du monde ? de rater quelquechose ? de ne pas pouvoir partager ?
    La conclusion sur le « ménage » m’a bien fait rire :-) et je me dis que sans web ni téléphone, réserver un resto, connaitre les séances de ciné, aller voir les copains, et même savoir quel temps il fera demain doit prendre beaucoup plus de temps !! alors à quoi bon :-)

  • #93 ClémenceD le 7 novembre 2015 à 17 h 25 min

    Pour ne pas être scotché a mon téléphone toute la journée, j’ai décidé de prendre un forfait sans internet comme ça quand je ne suis pas chez moi ça m’évite d’être sur insta, twitter etc

  • #94 Hélène le 8 novembre 2015 à 11 h 06 min

    ptitecaro31: je ne trouve pas qu’on perde le goût de la recherche, on la fait juste différemment (on peut passer des heures sur wikipédia ;-).
    Et pour mes parents qui sont journalistes, je peux te dire que chercher les infos sur le web plutôt que passer des heures en salle de documentation, ça a été une révolution extrêmement positive.

    nanon: la question que tu poses à propos du manque est très intéressante ! Pour moi c’est ne pas pouvoir partager (surtout des belels choses sur Instagram, auquel je tiens beaucoup).
    Par contre louper des trucs je m’en fous complètement, ça fait longtemps que ej fais partie des gens très peu informés en général, et je ne suis accro à aucun type d’actualité ;-)

  • #95 ana.c le 12 novembre 2015 à 23 h 46 min

    Bonsoir Hélène,
    Et bien cet article tombe à pic, cela fait une dizaine de jours que je n’ai pas trouvé le temps d’aller sur le net.
    J’étais un peu frustrée, surtout de ne pas pouvoir partager les commentaires sur ton blog en quasi direct , rrhhhh !
    Bah oui, ça fait comme si on papotait avec un tas de monde en même temps! Et cela ne m’empêche pas du tout de parler et partager au quotidien avec mon entourage.
    Internet est un moyen formidable d’ouverture vers le monde, comme tout, il suffit d’être mesuré .
    Je regarde très rarement la télévision.
    Je téléphone très peu , c’est surtout utile pour être en contact avec mes enfants et vérifier mes mails.
    j’adore le cinéma et le coiffeur parceque j’éteins mon téléphone sans mauvaise conscience ( mère indigne. .. )
    Avec mes enfants auprès de moi , je pourrais tenir une semaine en digital détox mais EUX ????

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.