Comment formule-t-on les produits solaires ?

23 septembre 2014

formulation_produits_solaires

Aujourd’hui sur le blog d’Avène, j’interviewe Valérie Perier sur la formulation des produits solaires.

Evidemment je n’ai pu m’empêcher de déborder du cadre de la formulation elle-même, vous connaissez ma passion pour la protection solaire et Valérie était une interlocutrice tellement intéressante et chaleureuse !

24 commentaires Laisser un commentaire
Le soin
,

Vous aimerez aussi

24 commentaires

  • #1 mariebabylonne le 23 septembre 2014 à 11 h 19 min

    Jolies lunettes

  • #2 missdior le 23 septembre 2014 à 11 h 28 min

    Merci pour cette vidéo passionnante et très instructive et en en plus j’ai appris la signification de « galénique » !!! :))

  • #3 Joëlle Mahe le 23 septembre 2014 à 12 h 22 min

    Très intéressant cette « cuisine  » du produit .On dirait une bonne béchamel ,un peu de farine ,du beurre ,du lait ,le bon coup de main et hop !onctueux à souhait!! Du coup ,j’en viens a penser ,que je tiens enfin, mon anti uv de ville toucher sec non?

  • #4 Orane le 23 septembre 2014 à 12 h 34 min

    De mon coté, je suis vraiment fascinée par les huiles solaires.
    L’alliance de l’huile et d’une protection solaire me semble tellement contradictoire que je trouve ça passionnant!

  • #5 Nadia le 23 septembre 2014 à 13 h 15 min

    Et dire qu’il n’y a pas si longtemps que je sais qu’on ne classe plus les produits solaires par coefficient, du genre coef.2 ou coef.6 !!! J’avais zappé l’info ce qui fait que deux étés de suite, je me suis pris des coups de soleil sans comprendre pourquoi (je me croyais protégée avec un SFP10 ou quelque chose du genre…), pensant que 10 était un nouveau coef. hyper-protecteur. On ne fait pas plus gourde !!!
    Heureusement que des blogs salvateurs sont arrivés pour refaire mon éducation…

  • #6 Hélène le 23 septembre 2014 à 13 h 39 min

    Joëlle Mahe: en effet l’émulsion toucher sec 50 marche très bien sous du maquillage, et ça revient bien moins cher que des « vrais » solaires de ville.

    Orane: oui c’est super intéressant, et le fait qu’Avène ait fait une huile solaire avec une haute protection prouve que ça peut marcher ;-)

  • #7 sylvie;-) le 23 septembre 2014 à 16 h 13 min

    merci aux brésiliens car le toucher sec ça change vraiment la vie ;-)

  • #8 Vanessa Schellhammer le 23 septembre 2014 à 17 h 40 min

    Coucou Hélène sa devais être super intéressants tout sa
    Tu nous raconteras en vidéo peut être

    Bisou

  • #9 Hélène le 23 septembre 2014 à 17 h 47 min

    sylvie;-): héhé ;-)

    Vanessa Schellhammer: euhhh, je viens de le faire sur le blog d’Avène, pourquoi recommencer ?

  • #10 levampireauxlongscils le 23 septembre 2014 à 18 h 13 min

    Très intéressant tout ça !
    Une piqure de rappel sur les crèmes anti UV est toujours bonne à prendre !
    Quand on me demande pourquoi j’applique de la crème car ça empêche de bronzer je devrais les envoyer sur cet article !
    « on n’oublie des zones lors de l’application »… Oups ! ils devraient rectifier ce « n’  » non ? ;) Désolée c’est mon côté perfectionniste (alors que je fais moi même des fautes…)^^
    Au passage merci de m’avoir fait découvrir les baumes à lèvres en tube , ils sont très efficaces !!!

  • #11 gaelle R le 23 septembre 2014 à 19 h 08 min

    vraiment très intéressant ce reportage et de voir comment est née la formulation « toucher sec », on peut en quelque sorte remercier les brésiliens hihi.Je l’ai découverte cette été ,et je trouve que c’est bien agréable et pratique.

    Merci pour ce beau reportage

  • #12 Hélène le 23 septembre 2014 à 20 h 48 min

    Je suis contente que ça vous plaise ;-)

  • #13 Sabine DKVH le 23 septembre 2014 à 21 h 08 min

    Bonsoir Helene, les filles et les garçons,
    Très intéressant ce billet, il donne une approche technique et accessible du sujet.
    Je ne cesse de « militer » autour de moi sur l’importance de la crème solaire même en ville, notamment lors d’une exposition en terrasse mais hélas tellement peu de personne se sentent concernée en dehors des vacances et de la plage … c’est assez frustrant.
    Mais je ne désarme pas et je compte bien continuer à militer !
    Bonne soirée.

  • #14 Vanessa Schellhammer le 23 septembre 2014 à 21 h 43 min

    Désoler j ai pas été sur le blog avene

  • #15 Odrex le 23 septembre 2014 à 22 h 32 min

    J’adore comprendre tous ces points . Merci
    J’ai découvert par hasard que mon pharmacien est chasseur de plants et a travaillé pour Avene entre autre. Il est toujours chasseur mais à priori pour des labo US maintenant ( les labos français ne travaillent plus trop avec des chasseurs je crois). Bref j’ai pas osé lui prendre trop de son temps mais un jour je me ferai expliquer le détail de cette activité : je me doutais même pas que ça existait.
    … En tout cas comprendre la technique ( même vulgarisée) est passionnant !!

  • #16 nathalia le 24 septembre 2014 à 8 h 43 min

    Bonjour Hélène,
    Un grand merci pour ce reportage , tu connais désormais ma passion pour les solaires Avène et leurs fameux toucher sec …
    Désormais, je rempli le modèle extrat plat que je garde dans ma voiture, mon sac …en fait, un peu partout .
    Sinon, je vous confirme qu’il fait une excellente base de maquillage , je l’utilise depuis les premiers rayons de soleil du printemps sans aucun problème .

  • #17 Hélène le 24 septembre 2014 à 11 h 14 min

    Vanessa Schellhammer: si tu ne lis pas les billets, je ne peux rien pour toi…

    Odrex: chasseur de plantes ? Roooh,c ‘est super intéressant !

    nathalia: tu le remplis ? Comment, grands dieux ? ;-)

  • #18 Sandrine le 24 septembre 2014 à 11 h 33 min

    La galénique c’est passionnant oui, j’aurais aimé en faire mon job en tant que pharmacien, mais je suis partie dans un autre domaine !

    les « chasseurs de plantes » doivent toujours exister pour des labos européens, mais c’est une professions très peu représentée, en gros ce sont des Indian Jones pharmaceutiques, qui cherchent auprès de populations particulières les produits d’usage traditionnel qui peuvent avoir un intérèt pour un médicament ou un cosmétique !

    l’huile Avène est super, je l’ai utilisée avec le toucher sec cet été, elle est super, comme celle de chez Bioderma d’ailleurs ! Je sais que me fie beaucoup plus aux solaires huiles dermato que grandes surfaces (bien que je n’ai jamais brûlé avec celle d’ambre solaire !)

  • #19 Hélène le 24 septembre 2014 à 17 h 30 min

    Sandrine: à mon avis tu as raison (de plus te fier aux huiles dermatos, et d’une manière générale, aux produits solaires dermatos).

  • #20 Anaïs le 24 septembre 2014 à 21 h 18 min

    Super intéressant merci pour cette interview détaillée !

  • #21 Laure le 29 septembre 2014 à 14 h 29 min

    Bonjour Hélène, merci pour ce billet questions/réponses. Intéressant de savoir que le toucher sec vient en réalité d’un besoin au Brésil (ce qu’on peut aisément comprendre vu la chaleur + humidité là bas) et du coup nous en bénéficions également :-)

    Une question à laquelle je n’ai pas eu réponse, sais tu combien de temps se conserve une crème solaire? Y-a-t-il un moment où les actifs qui absorbent les UV ne sont plus aussi efficaces?
    Je me pose cette question car bien souvent mes je ne finis pas entièrement mes crèmes pour le corps, et me demande si je peux encore les utiliser l’année qui suit ou s’ils sont « périmés »?

    merci à toi et belle journée !

  • #22 Hélène le 29 septembre 2014 à 16 h 58 min

    Anaïs: je suis contente que ça t’intéresse ;-)

    Laure: normalement c’est écrit sur le packaging, mais ça se garde maximum un an.

  • #23 Sandrine le 29 septembre 2014 à 17 h 06 min

    Laure: je sors d’un cours la dessus

    en gros, filtres physique (minéraux) sont beaucoup plus stables que les chimiques

    les chimiques, dès que soumis aux UV ou a la chaleur >25°C perdent leur pouvoir absorbant, donc a la fin de la belle saison poubelle

    mais les solaires de jour, qui restent dans la SDB peuvent se conserver un an

  • #24 odrex le 1 octobre 2014 à 10 h 31 min

    Sandrine Hélène : Oui c’est ce qu’il m’a expliqué, un peu Indiana Jones à la recherche de plantes rares. Par contre il a bien utilisé le terme de chasseur de plant et pas « de plantes ». Bref Hélène si ça t’intéresse de le rencontrer, je pense que ça ne le dérangerait pas de te raconter son activité car je pense qu’il est vraiment passionnée.
    C’est a priori aussi lui qui a fait breveter un composant de « Hydrance optimale  » d’Avène… basé sur le principe d’hydratation de l’œil (bon mes termes ne sont peut-être pas parfaitement juste sur ce coup là). Bref, il est passionnant (et passionné je crois)

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.