Vu sur MSN actualités : des prostituées de Rio lancent une griffe de mode

18 décembre 2005

daspuJe vous recopie ici une partie de l’article vu ce matin sur MSN, à propos d’une initiative qui me plaît beaucoup :

Un groupe de prostituées de Rio vient de lancer la griffe Daspu, une manière de se procurer des revenus réguliers et d’afficher leur vision de la mode tout en luttant contre les stigmates de la profession.

Les prostituées de la Place Tiradentes, située en plein coeur de Rio, qui se consacrent au projet ont entre 30 et 65 ans.
« Les plus jeunes qui gagnent encore leur vie sur le trottoir pourront arrondir leurs fins de mois en défilant comme mannequins. Pour les plus vieilles, la confection et la vente des modèles seront leur seule source de revenus », a déclaré mercredi à l’AFP,
Gabriela Leite, 53 ans, créatrice de la griffe Daspu. Le nom est à la fois un pied de nez à Daslu, la boutique la plus luxueuse du Brésil située sur 20.000 mètres carrés à Sao Paulo et un jeu de mots avec « das putas » (des putes).

Ex-prostituée, Gabriela, est responsable de l’Organisation non gouvernementale de prévention du sida et de défense des droits des prostituées Davida, qui s’occupe de 4.500 « travailleuses du sexe » dans l’Etat de Rio. Elle se bat pour que les filles aient les mêmes droits que les autres travailleurs du Brésil. Un projet de loi sur la question est à l’examen au Parlement.

« Cette affaire va conduire les gens à revoir leurs valeurs morales et leurs préjugés », se réjouit Gabriela.

La première collection Daspu, confectionnée par les prostituées, sera prête en mars 2006 et à l’image de toutes: il est prévu une ligne pour les femmes « rondelettes » par exemple et l’une des mannequins a 60 ans.

« C’est une initiative sérieuse. Nous voulons faire des bénéfices pour réinvestir dans nos actions de prévention contre les maladies sexuellement transmissibles, dans notre journal tiré à 7.000 exemplaires et dans nos 30 associations dans le pays », affirme la responsable de Daspu.

Pour l’instant, seul un tee-shirt est en vente au prix de 25 reals (9 euros) mais les commandes ne cessent d’affluer par internet. Quelques « modèles pilotes » de petite robe rouge, mini-jupe orange et petits hauts décolletés sont prêts.

Jane Lucia da Silva Eloy, 31 ans et depuis 13 ans dans la profession est l’une des mannequins et considère l’initiative « merveilleuse ».

« On nous regarde déjà avec plus de respect dans la rue », affirme-t-elle à l’AFP.

Je sais pas vous, mais moi ça me fait super plaisir ce genre de nouvelle !

7 commentaires Laisser un commentaire
Femmes du monde

Vous aimerez aussi

7 commentaires

  • #1 Delphinoid le 18 décembre 2005 à 16 h 26 min

    Ben c’est marrant ça dis donc, j’ai tilté sur le même article jeudi sur le site de Libé…

    J’espère qu’elles auront du succès :))

  • #2 Hélène le 18 décembre 2005 à 16 h 34 min

    Ca alors, c’est rigolo, je suis vraiment tombée dessus par hasard !
    Ca remonte le moral ce genre d’actu, faut pas laisser passer ça ;-)

  • #3 elmaya le 18 décembre 2005 à 19 h 45 min

    Voilà une initiative intelligente, on ne peut que leur souhaiter beaucoup de succès !
    Tu as raison, Hélène, ce genre de nouvelle remonte le moral ! :-)

  • #4 marion le 18 décembre 2005 à 23 h 20 min

    on s’ennuie pas chez toi :o)
    Je te reconnais là : généreuse (toi qui penses être égoïste …) et touchée par ce genre d’initiative. Je suis de tout coeur avec elle, et si tu trouves le lien pour acheter un Tshirt …

  • #5 Esme le 19 décembre 2005 à 8 h 27 min

    Voila des initiatives à encourager!!
    pour le lien je vais essayer de trouver!

  • #6 Esme le 19 décembre 2005 à 8 h 51 min

    Le lien vous avez demandé, le lien vous avez:

    http://www.daspu.com.br/loja/ind...

  • #7 Hélène le 19 décembre 2005 à 9 h 27 min

    Toujours aussi forte Esme ! Quand je serai directrice du site mondialement connu "mon blog de fille", avec trois millions de lecteurs, je t’embauche puor t’occuper du service internet ! ;-)

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.