Vous sentez-vous coupable d’acheter certains produits de beauté ?

21 janvier 2015

produits_coupables

Merci Christine pour cette question intéressante et moins légère qu’elle ne semble.

Ca m’arrive avec certains produits (rarement mais ça m’arrive), et ils rejoignent un peu ceux de Christine :

– les rouges à lèvres de grand luxe (j’adore les rouges à lèvres Tom Ford mais je n’en ai jusqu’ici acheté « que » trois – pas en même temps – et en culpabilisant un peu).

– les lave-mains chers (normalement je me contente du shampoing Ducray extra doux que je mets dans le gros flacon pompe Antipodes, parce que ce produit est génial pour les mains et que ce flacon est joli ;-) ; je crois que si ceux de chez Crabtree & Evelyn n’avaient pas été soldés je ne les aurais sans doute pas achetés (ou alors un seul au lieu de deux, et en culpabilisant un peu), et quand j’en achète chez l’Occitane je culpabilise un peu.

– les huiles visage de luxe. Je pense bien sûr à la Juno de Sunday Riley, donc je ne me suis toujours pas remise du prix ! Parce que pour moi ça reste une huile visage, pas un sérum (pour un sérum je ne culpabilise pas), mais c’est sans doute parce que je ne connais les huiles visage que depuis peu de temps, et ça ne m’a pas laissé le temps de m’habituer à l’idée d’une huile aussi chère, ce qui ne me pose par ailleurs pas de problème pour d’autre catégories de soins visage ;-).

Attention hein, la question n’est pas « quels produits de beauté refusez-vous d’acheter parce qu’ils sont trop chers » ou « quels produits de beauté ne pouvez-vous vous décidez à acheter pour diverses raisons », mais « lesquels vous sentez-vous coupable d’acheter« , quelle qu’en soit la raison – laquelle n’est pas forcément le prix – et sachant donc que vous les achetez quand même ;-).

220 commentaires Laisser un commentaire
Shopping beauté

Vous aimerez aussi

220 commentaires

  • #1 pâte à crêpe le 21 janvier 2015 à 9 h 05 min

    Super question! Même si j’essaie d’enlever tout sentiment de culpabilité parce que je suis grande, je travaille et je gagne mes sous, l’achat dune nouvelle palette est toujours accompagnée d’un petit gloussement qui accompagne un léger sentiment de bon « c’est un peu n’importe quoi quand même vu la quantité de fards d’une part que tu as et d’autre part que tu ne mets jamais!! »

  • #2 Youyou le 21 janvier 2015 à 9 h 19 min

    bonjour Helene :)
    Ta question me fait reagir :)))
    Pour moi cest le lait pour le corps Laura Mercier a 60 €, meme si les odeurs sont a tombees .. Ca me donne le vertige !!
    Pour d’autres creme ou gel pour le corps comme le total lift minceur je suis une addict sans rupture de stock mais la Laura en creme pour le corps euhhhhhh

  • #3 amanithe le 21 janvier 2015 à 9 h 29 min

    les vernis dior! et la virtual cheeks palette de nars :/ le nuit 1947 me faisait tellement rever…mais 22 euros et des bananes….et puis un peu en rupture de stock! quelques jours avant noel et comme par hazard on se promenait vers le sephora de brest(comme par hazard:) avec mon amie de toujours (ma complice du fameux ‘ achète donc il faut se faire plaisir’=)
    Et la il yétait ! mais le pire c’est qu’à coté de lui il y avait BAR ! ce sublime noir qui est en rupture de stock partout ou j’ai été! MAIS LE PIRE DU PIRE C EST QU IL N Y EN AVAIT QUUN AUSSI!
    1h de délibération plus tard et après moultes comparaison avec les opi je craquais….46 euros le craquage pour deux vernis quand meme…un peu la honte
    comme je recraquais 3 jours plus tard pour la virtual palette de chez nars (55 euros moins 20 % il faut le préciser).
    ces achats on eu un effet très culpabilisant et rassasiant en meme temps , je m’en veux toujours d’avoir dépensé autant mais bizzarement quand un produit me tente depuis, je ne ressens pas ce besoin hystérique de le posséder car je me sens vraiment repu de mes derniers achats!
    Allez je file voir ma psy =) des bisous

  • #4 Manoushka le 21 janvier 2015 à 9 h 30 min

    En réfléchissant, je me rends compte qu’il n’y a aucun produit beauté qui me font culpabiliser dès l’achat. Je culpabilise plus lorsque je me rends compte qu’un produit ne me convient pas et que du coup j’ai jeté 15, 30 ou 50 euros… Mais c’est plus du regret que de la culpabilité.

    Bonne journée les girls et les boys !

  • #5 Milie le 21 janvier 2015 à 9 h 31 min

    Jamais !! (bon si un peu lol)

  • #6 John99799 le 21 janvier 2015 à 9 h 31 min

    Bonjour Hélène, et bien moi, typiquement, il s’agit des huiles visage justement… Et plus particulièrement, the youth dew de May Lindström dont le parfum est à tomber, ainsi que la prickly pear seed oil de Kahina Giving Beauty qui est parfaite pour les zones sujettes aux rides d’expression… J’ai aussi bcp aimé artemis de Sunday Riley qui, malgré son odeur épouvantable, a littéralement transformé ma peau : de mixte à grasse, elle est passé, en l’espace d’un mois, à une peau normale. Le bonheur quoi… Donc des huiles chères certes mais qui chacune ont été/sont très efficaces (du moins sur moi). C’est véritablement le petit (gros) plaisir coupable que je m’offre de temps en temps… J’attends avec bcp d’impatience ton verdict sur la juno d’ailleurs, notamment en ce qui concerne son odeur… Je te souhaite une très bonne journée ainsi qu’à tout monde ici !!!

  • #7 Audrey le 21 janvier 2015 à 9 h 40 min

    J’ai culpabilisée une fois d’avoir acheté un rouge à lèvres Dior, principalement à cause de son prix. Mais je dois avouer que ma culpabilité ne dur pas longtemps puisque maintenant j’en ai 3 … et je ne regrette plus du tout :)
    Alors les filles, ne culpabilisaient pas longtemps, de toute manière vous l’avez acheté, ce qui est fait est fait :D
    Bisous à toutes !

  • #8 Arlequine le 21 janvier 2015 à 9 h 43 min

    L’huile Shu …. mais je crois que je vais quand même m’en racheter une bouteille !

  • #9 MarieCorailAuxJoues le 21 janvier 2015 à 9 h 45 min

    Des fois, je me sens coupables sur tous les produits que j’achète. J’achète énormément de maquillage (palettes, blush et rouges à lèvres surtout, mes péchés mignons) et j’ai des élans de culpabilité parce que clairement j’en ai déjà une tonne donc je n’ai pas « besoin » de plus, mais ça me fait envie. J’ai les moyens de me faire plaisir quand j’ai des envies et je me sens souvent coupables parce que certains ont du mal à boucler les fins de mois et je dépense mon argent de façon « futile » (ça me fait très très plaisir mais c’est pas de première nécessité). Et après, je me dis : c’est mon argent, je le gagne et j’en fais bien ce que j’en veux, mais bon. Voilà. Je suis changeante sur le sujet. Ma dernier culpabilité c’est le baume pour les lèvres Darphin à une vingtaine d’euros.

  • #10 Nelly le 21 janvier 2015 à 9 h 46 min

    Epineuse question!! Moi je pense que c’est le maquillage en général. Ces derniers temps j’ai tenté de faire du tri car j’en ai une quantité monstrueuse, du coup il y a des tas de choses dont je ne me sers quasiment jamais (mais dont je ne veux pas me séparer)… Je continue a en acheter. Comment résister aux foiled eyeshadows de Marlena hein???!! J’ai beaucoup baissé mes achats (situation financiere oblige) mais je ne peu m’empecher d’acheter de temps en temps vernis, fard, crayon poudre etc. alors qu’objectivment j’ai de quoi me maquiller jusqu’à 130 ans. Ensuite forcément je culpabilise parce que la bon sens voudrait que je garde cet argent pour payer mes frais quotidien. Du coup je jongle. En revanche pour tout ce qui est soin je n’ai pas de souci a y mettre le prix si le produit me convient. La culpabilité durera 30s mais l’état de ma peau me la fera oublier. ;-)

  • #11 MarieBB le 21 janvier 2015 à 9 h 47 min

    Bonjour Hélène, bonjour à toutes et à tous,

    Eh bien, pour ma part la réponse est très claire : je me sens coupable d’acheter des rouges à lèvres, des fards à paupières et des vernis à ongles.

    Je m’explique. J’adore le rouge à lèvres, je trouve l’objet en lui-même très joli, et surtout, je trouve toujours une couleur que je n’ai pas dans ma collection, un rouge lumineux, un prune profond, un fuchsia pétant… mais je ne les porte quasiment jamais ! Soit je n’ose pas, soit quand j’ose, je trouve la maintenance trop contraignante… Bref, je me contente de porter du rose léger ou du nude. Ah oui, j’allais oublier les crayons à lèvres. J’en achète alors que je n’en porte pas. Grosse culpabilisation de ce côté-là…

    Concernant les fards à paupières, je ne porte que des couleurs neutres, mes couleurs préférées étant Virgin, Sin et Naked chez Urban Decay (donc la palette Naked), Satin taupe chez Mac et Le prisme Givenchy en Elegant taupe. Ces fards me conviennent parfaitement (j’ai les yeux verts), mais je ne peux pas m’empêcher d’en acheter d’autres, toujours dans ces mêmes tons. Dernièrement, j’ai fait l’acquisition des pigments Mac en Naked et Vanilla, une Illusion d’ombre de Chanel en Emerveillé, l’Ombre matte de Clarins en Rosewood (liste non exhaustive) ! Je sais quand je passe à la caisse que je vais culpabiliser, mais c’est plus fort que moi, la couleur est trop belle, la texture différente, il me la faut ! Le moindre mal étant que je les utilise ces fards, car je me maquille les yeux tous les jours (c’est un argument valable, non ?).

    Idem pour les vernis à ongles. J’en ai des tonnes mais je porte tout le temps les trois mêmes. Mais là encore, je trouve toujours une justification fallacieuse : la nuance est différente, je n’ai pas cette couleur dans ma collection…

    Bref, j’ai fait le tri il y a quelques jours dans mon maquillage et je me suis jurée de ne plus rien acheter et d’utiliser ce que j’ai. J’ai hâte de lire vos commentaires, dites-moi que je ne suis pas la seule à céder à ces achats compulsifs !

    Je vous souhaite à toutes et à tous une belle journée.

    Marie

  • #12 alexandra le 21 janvier 2015 à 9 h 55 min

    Bonjour Hélène,
    Perso, je ne culpabilise pas de m’acheter du luxe tant que c’est un produit précis que je veux vraiment.
    Ce qui me fait culpabiliser c’est quand j’en achète un et que je me rend compte que soit au final je ne l’aime pas ou qu’ il ne ma va pas. Idem, quand je vais chez Sephora et que je ressort avec 150€ de dépenses. Je me dis toujours que un jour j’aurais peut-être besoin de cet argent et que je ne l’aurais pas.
    Pour me consoler, je me dis que chacun son plaisir et je pense aux collectionneurs qui dépenses des sommes folles pour des voitures, bouchons de coca ou trains miniatures. Chacun son péché mignon. :-)))
    Bonne journée.

  • #13 Sandrine le 21 janvier 2015 à 9 h 56 min

    Bonjour MBDF !

    Je me sens fréquemment coupable, pour tous les produits un peu plus chers que ceux dont j’avais l’habitude jusque la (Avène, La roche posay…), genre Kielh’s, etc , aussi quand je fais une un peu grosse commande de make up (j’attends un colis de bourjois, pas une folie, une petite 50ne d’euros, et des choses dont je vais me servir, anti-cernes, blush etc…), parce que j’ai pas un budget énorme… mais bon en meme temps, la plupart de mes produits durent longtemps…

    et les tentations sont nombreuses, entre ton blog, et tous les produits de ma pharmacie, genre hier ou on a passé l’après midi à refaire toute l’implantation de la para, genre caudalie, sanoflore, filorga, nuxe, j’ai toujours envie d’un peu tout !

  • #14 Audrey le 21 janvier 2015 à 10 h 01 min

    A chaque fois l’huile shu, ou des crèmes hydratantes un peu chères. Et je culpabilise encore plus quand mon entourage me sort, aiie. Mais bon il faut ce faire plaisir. Bonne journée Hélène !

  • #15 Camille le 21 janvier 2015 à 10 h 06 min

    Bonjour Hélène , alors moi c’est simple je culpabilise dès qu’il s’agit d’un produit, quelqu’il soit, qui se rince. Donc à contrario tout ce qui reste, crème, sérum, masques etc… je ne culpabilise pas. Est-ce illusoire de penser qu’un produit qui ne fait que passer peut être de moins bonne qualité ? Quoique cher, ne veut pas dire bonne qualité et vice versa, bref, vous voyez ce que je veux dire. En tout cas merci Hélène grâce à la crème clinique ddml c’est la première fois que mon esthéticienne me dit que j’ai la peau bien hydratée. A titre informatif, elle utilise les produits Erickson, que je trouve divins, si quelqu’un ici les connait, mais ce n’est pas trop le sujet ( désolée). Je m’en vais commenter d’autres articles de ce pas, pour ne pas tout mélanger les sujets. Bonne journée !!!!

  • #16 Yeolline le 21 janvier 2015 à 10 h 09 min

    Coucou Hélène !
    Ah… Quels produits me font culpabiliser de les acheter ? Je dirais le maquillage en général en fait ! Parce que cela a beau être une passion, je me dis toujours « mais tu en as déjà trop et tu galères à les stocker » ou bien « pourquoi as-tu pris ça tu n’en as pas besoin enfin ! »
    Le pire je pense ce sont les palettes. Je trouve toujours quelque chose à redire lorsque je vois une palette qui me plaît « je n’ai pas cet agencement de couleurs ! » ou bien « j’ai des violets dans ma collection mais pas comme celui-ci ! » « Oh le joli vert et le joli doré ! »

    Bref, tu l’auras compris, je me trouve toujours des excuses mais au final, je culpabilise quand même haha… Heureusement que les -20% de Sepho’ existent ! Le dernier achat en date qui m’a fait culpabiliser: la Shadow Box de UD (pour celles qui ont une grande collection de fards UD, elle n’a aucun intérêt mais j’ai adoré le choix des couleurs de cette palette… Oui je suis folle !)

  • #17 jess20 le 21 janvier 2015 à 10 h 11 min

    Question intéressante… Alors moi je culpabilise sur les highlighter j’aime de plus en plus ça et souvent les marques en sortent des magnifiques, très cher et je craque. Je relativise en me disant que pour finir un highlighter il faut y aller !!
    A bientôt les filles et les garçons

  • #18 MissTerre33 le 21 janvier 2015 à 10 h 13 min

    Je pense que comme beaucoup, je culpabilise parfois à cause du prix que j’aurai pu mettre dans quelque chose de plus «nécessaire » mais il n’y a pas que ces raisons là.
    Je culpabilise d’acheter un truc quand c’est impulsif. Quand je l’achète parce qu’il est pas cher, parce qu’il me tente irrésistiblement sur le moment ou peu importe la raison, si je prévois mon achat, que je me déplace dans un magasin ou sur un site pour tel ou tel produit, c’est pas un souci, par contre, je culpabilise quand j’achète impulsivement, par hasard ou autre.
    L’autre truc qui me fait un peu culpabiliser, c’est d’acheter certaines marques dont l’éthique me dérange, que ce soit sur l’aspect environnemental, social, modèle économique, composition… (je ne citerai personne, ceci n’est pas la question…) mais dont les produits sont géniaux et n’ont aucun équivalent qui me conviendrait mieux…
    Avant, je culpabilisait d’avoir craqué sur un truc qui ne me convient pas, mais ça ne m’arrive plus trop maintenant, j’essaye de bien me renseigner avant de craquer !

  • #19 My le 21 janvier 2015 à 10 h 13 min

    Je culpabilise quand :
    -J’achète un soin qui ne me convient pas. J’ai alors vraiment l’impression de gaspiller mon argent. Je me dis que je n’ai pas assez réfléchi etc… Dernier en date : le contour des yeux Jonzac qui me file de l’eczéma.
    -J’achète du maquillage, j’en ai déjà tellement et j’en utilise si peu. Là je réussi à me contrôler en achetant juste fond de teint, anti-cernes et mascara. Là encore je culpabilise quand le résultat n’est pas au rdv comme l’anti-cerne star de Dior qui me rajoute 10 ans (alors que le fond de teint Dior Star est topissime sur ma peau) ou le mascara Avril Bio qui m’irrite.
    -J’achète des soins/shampoings/après shampoings pour mes cheveux. Je n’utilise que du bio depuis des années et la qualité ça a un cout. Pour le coup je ne sais vraiment pas pourquoi je culpabilise car je prends vraiment soin de mes cheveux, je vais chez le coiffeur 2 fois par an (chez Tchip, j’en connais un qui a deux coiffeurs qui sont fantastiques) et au final je ne dépense pas tant de sous que ça pour ce qui est un atout beauté indéniable. Dernier en date : la crème De Novo qui est géniale mais un peu chère du coup je n’ai pas culpabilisé longtemps.

    Voilà chez moi le sentiment de culpabilité est irrationnel.

  • #20 Marinette le 21 janvier 2015 à 10 h 13 min

    Bonjour Hélène,
    Pour moi, clairement les produits que je possède le plus, à savoir les palettes pour les yeux (ou fards à paupières mono) ! Pas forcément pour le prix (quoique …) mais simplement car j’en ai déjà beaucoup, et que la collection ne cesse de s’agrandir … Au risque de ne pas être utilisée ?
    Bonne journée
    Marie

  • #21 Elodie le 21 janvier 2015 à 10 h 16 min

    coucou Hélène !
    ce sujet me parle carrément car je culpabilise à chaque fois que j’achète une palette car je me dis que j’en ai déjà pleins mes tiroirs mais bon je trouve toujours une excuse – oui mais ce fard est superbe – je vais forcément être plus belle avec (lol) – c’est une édition limitée si je ne l’achète pas je vais le regretter – etc- . j’achète aussi régulièrement des rouges à lèvres de luxe alors que certaines marques moins chères font des produits très bien ! mais je sais pas, je pense que c’est aussi l’attrait du joli packaging, qui fait plaisir à voir et à avoir dans sa salle de bain ! c’est ma passion alors voilà ;-) mon mari s’en accommode bien, surtout que le maquillage prend bien moins de place que certaines autres collections :) et pour me « déculpabiliser » un peu je donne souvent des produits dont je me sers peu ou pas :) belle journée !

  • #22 Hélène le 21 janvier 2015 à 10 h 19 min

    amanithe: c’est comme pour la nourriture en fait : si on consomme de la qualité, on a besoin de moins de quantité (je savais que ce sujet allait être intéressant ;-).

    John99799: je trouve que la Juno sent très bon, la nature et l’herbe quoi ;-)

    MarieCorailAuxJoues: ah oui mais il faut avouer qu’il est top, non ?

  • #23 Damalalicorne le 21 janvier 2015 à 10 h 21 min

    Cela m’arrive aussi avec trois types de produits :
    – les vernis, parce que j’en ai déjà une cinquantaine… mais parfois, je craque quand même, en me disant que je n’ai pas encore cette couleur et que du vernis, c’est utilisable plusieurs années !
    – les mascaras « de luxe »… je n’en achète qu’en promo, et puis du mascara, ça dure quand même 3-4 mois, c’est amorti !
    – les produits « kawaï »… j’en achète très rarement parce que j’ai conscience que c’est quand même un peu « gnangnan » (et à 36 ans, je n’ai plus trop l’excuse de la jeunesse…), mais j’avoue, j’ai une crème pour les mains en forme de petit pot de fleur d’où sort un chat troooop mignon qui trône sur mon bureau (ouf, je travaille à domicile, hihi), ainsi qu’un rouge à lèvres liquide dont le flacon est surmonté d’une tête de chat. Et je lorgne depuis quelque temps sur un blush dont les zones de couleurs forment une silhouette de… chat, eh oui, on ne se refait pas !
    Bref, même si je reste plutôt raisonnable au final, quand un produit me fait VRAIMENT envie, je trouve toujours une bonne raison pour me déculpabiliser ! ;-)

  • #24 Paquerette le 21 janvier 2015 à 10 h 27 min

    Coucou
    Moi c’est le double sérum de clarins qui me fait culpabiliser.
    Et les vernis kure bazaar.
    Mais je les achète quand même et ça me fait plaisir car j’aime ces produits :)

  • #25 Aude31 le 21 janvier 2015 à 10 h 28 min

    J’aime beaucoup ce post et je trouve les commentaires vraiment intéressants, je me retrouve dans beaucoup d’entre eux :)
    Pour ma part ce sont les produits de maquillage Armani (les Eyes to kill et plus récemment les Eye Tint), et les parfums.

  • #26 Elodie le 21 janvier 2015 à 10 h 30 min

    ah j’oubliais : je ne culpabilise jamais pour les soins car « il faut ce qu’il faut » ;-)

  • #27 Nunu le 21 janvier 2015 à 10 h 31 min

    Et c’est là que le fameux YOLO prend tout son sens ^-^ (You Only live once so… #déculpabilisant )

  • #28 Vivi la malice le 21 janvier 2015 à 10 h 39 min

    Quelle question intéressante !
    C’est sympa de lire les commentaires et de voir qu’on est nombreuses à se sentir coupable après certains achats beauté ;)

    J’ai tendance à culpabiliser avant même de passer en caisse lorsque j’achète une nouvelle palette de fards, alors que j’ai tout ce dont j’ai besoin à la maison, ou bien que je craque sur un produit « Collector » que je trouve beau mais dont je sais à l’avance qu’il ne me servira quasiment pas… exemple : la poudre « Attrape Soleil » Sun in the City de Guerlain. Je la trouve sublime, on dirait de l’Or en boite, mais j’en applique une toute petite quantité sur mon décolleté halé environ 1 fois par an, parce que je la trouve difficile à porter autrement, quelle sent le savon (beurk!), et qu’en plus je n’ai pas envie d’abîmer le motif pressé sur le poudre -> très futile oui je sais !

    Je me sens également coupable lorsque j’achète des pinceaux en double ou en triple parce que j’ai la flemme de nettoyer les originaux trop souvent, et aussi quand je renouvelle (un peu trop souvent à mon goût) mes produits de beauté Khiels ou mon double sérum Clarins.
    Et c’est déjà pas mal !

    Bonne journée à toutes et à tous

  • #29 Doldrums le 21 janvier 2015 à 10 h 43 min

    Bonjour Hélène, bonjour à toutes et tous,
    Je culpabilise un peu quand j’achète un produit de maquillage de marque de luxe juste à cause du packaging qui me fait craquer ou parce que la couleur d’un fard, par exemple, est trop belle bien sachant qu’elle ne m’ira pas du tout.
    Je me souviens avoir acheté un blush Paul & Joe, présenté en tube comme un rouge à lèvre, dont le raisin était sculpté et représentait une tête de chat. Évidemment, je ne l’ai jamais utilisé sous peine de la détruire. Il doit être périmé depuis lors, mais je prends toujours un grand plaisir à le regarder…
    Bonne journée.

  • #30 nuala le 21 janvier 2015 à 10 h 51 min

    je culpabilise quand je me rends compte que l’achat n’était vraiment pas à faire à CE moment là. C’est plutôt une histoire de timing…l’idée que je vais me mettre dans le rouge alors que j’aurais pu attendre 2 semaines franchement…mettre 80 euros dans un sérum ne me pose pas de problème si ca rentre dans mon budget, que j’en ai besoin etc…
    quand je vois que mon mari s’achète des batons en carbone à 150 euros qui n’ont servi qu’une fois et demie…
    Ma plus grosse culpabilité par contre n’a rien a voir avec des produits beauté, ce serait plutôt avec les bougies , là j’ia honte: avoir envie d’une bougie dyptique à 60 euros qui va partir en fumée…bon pour l’instant je résiste mai sje ne me sens pas bien à l’idée de passer à l’acte !!!
    ET si, comme d’autres: le vernis qu’on a déjà mais qui n’est pas tout à fait pareil que son copain : genre le tart déco, le serial shopper et le carroussel corail de chez essie…cette fois là je me suis dit que je faisais n’importe quoi.

  • #31 marie75anne le 21 janvier 2015 à 10 h 51 min

    Hello,
    alors moi ce qui pourrait me faire culpabiliser c’est que des produits hors de prix ne soient pas adaptés et/ou au niveau de mon attente (F.O.R.T.E).
    Pas une once de culpabilité quand j’ai acheté du Tata Harper, niveau résultat je ne sais pas quoi en penser mais cela m’a donné envie de reprendre de vrais et complexes rituels de beauté :) donc ça fallait l’investissement.
    Donc je dirai en fait que j’ai zéro culpabilité avec la consommation à la seule condition que j’utilise le produit et en suis satisfaite.
    J’essaie d’être raisonnable, un sac de luxe par an plus un plus moyen de gamme, des produits de beauté échelonné sur quelques mois… je m’aime, je suis la personne la plus importante au monde mais je reste fidèle à quelques règles claires que je me suis fixée. quand je me trompe, quand je n’utilise pas je donne pour éviter de culpabiliser, une erreur transformée en une bonne action annule l’erreur AHAHAHAHAHHAHA
    xoxox

  • #32 Hélène le 21 janvier 2015 à 10 h 52 min

    Nunu: ;-)))

    Doldrums: s’il ne sent pas une odeur bizarre c’est que tu peux l’utiliser ;-)

  • #33 Julie le 21 janvier 2015 à 10 h 53 min

    Bonjour Hélène,
    Toujours aussi interressantes tes vidéos… j’adore et aussi juste parce que çà me fait rire , je viens de m’apercevoir du  » La tout du suite.. vous êtes 79 a surfer sur MBDF au lieu de bosser.. » :D
    Criant de vérité en ce qui me concerne…
    Bonne journée à tous.

  • #34 Mariella le 21 janvier 2015 à 10 h 57 min

    Chez moi c’est la notion d’utilité du produit qui me fait ou non culpabiliser. Je m’explique : a priori, ça ne me dérange pas d’acheter des produits qui sont efficaces pour ma peau (pour les soins en particulier) et / ou utiles (que le maquillage soit utilisé). Je culpabilise quand je me rend compte que j’ai acheté certains produits que je n’utilise pas, qu’ils aient coutés 10 euros ou 50 (bon on passe plus vite quand c’est moins cher, c’est sûr), car je n’aime pas l’idée de gâcher.
    Après au moment de l’achat, c’est certain qu’un produit onéreux (je viens de passer une commande chez Clinique – non, non, pas pour les magnifiques palettes !!!, et oui, on se demande si c’était bien nécessaire vu que j’ai pas encore fini mes tubes entammés etc…) on se demande si c’est bien raisonnable.
    Alors oui, parfois je culpabilise quand j’achète un vernis Dior (dernier en date le 999) mais vu que je l’utilise beaucoup, ça va beaucoup mieux.
    J’ai vraiment culpabilisé lorsque j’ai acheté des fond de teint, que finalement je ne porte pas…
    Voilà ;-)
    PS : rien à voir, mais je suis sur tablette, et je trouve que le site est bien optimisé pour lire les billets / regarder les photos :), ça méritait que ce soit dit !

  • #35 Nadia le 21 janvier 2015 à 11 h 00 min

    Bien sûr, et cela m’arrive souvent…pour plusieurs raisons ! Bon…je n’ai pas volé l’argent que j’y mets, non plus. Mais on a tous quelqu’un dans son entourage qui, si on lui filait le fric, pourrait s’acheter plusieurs produits de première nécessité. C’est cela qui gâche un peu le plaisir.

  • #36 Elise le 21 janvier 2015 à 11 h 01 min

    Bonjour !! Question intéressante car il m’arrive souvent de culpabiliser… Contrairement à beaucoup qui accumule du maquillage et les fards à paupières en particulier, moi ce sont les produits de soin. Je dois bien avoir une dizaine de crèmes hydratantes d’avance (toutes différentes), quelques contours des yeux, des masques, sans parler des huiles et des nettoyants. Il y en a partout. J’ai aussi quelques sérums Estée Lauder d’avance, c’est grave. (J’ose même pas imaginer le pognon qui dort en ce moment dans mes tiroirs.) Comme si pour moi le fait de posséder le produit était presque plus important que son utilisation.

    C’est rigolo que tu aies comparé ça à la nourriture car je viens de réaliser que j’ai exactement le même comportement pour mon épicerie. Elle est toujours pleine et j’ai toujours 2 ou 3 utilisations d’avance. Il doit bien y avoir une explication psy ! :-D

    Je culpabilise car je suis toujours à l’affût des innovations, des nouveaux procédés, et il y aura toujours une nouvelle crème en magasin qui viendra détrôner celle qui attend d’être utilisée dans mes tiroirs. Je culpabilise aussi sur les montants, lorsque je fais une commande Sephora et qu’elle est bien trop souvent à 3 chiffres, je peux pas m’empêcher de culpabiliser (Dieu merci il m’arrive parfois de me raisonner et de ne pas valider ma commande), mais il y a souvent les -20 ou -25% qui arrivent à me faire déculpabiliser et me faire croire que j’ai fait une super affaire. Une vraie victime du Marketing !

  • #37 Lisou le 21 janvier 2015 à 11 h 02 min

    Je culpabilise presque à chaque fois…question d’ éducation.
    Ma mère est féminine et plutôt coquette mais n’a jamais beaucoup dépensé pour le « futile ». Donc elle m’a appris que le maquillage et les cosmétiques c était oui mais juste ce qu’il nous fallait et dans des prix bas.
    Quand j’ai commencé à m’ acheter moi même mes produits je me suis tournée vers des cosmétiques un peu plus haut de gamme, suite à la lecture des magazines je suppose (les blogs n’ existaient pas encore).
    Je me suis rendue compte de la qualité et du plaisir qu offrait le simple geste d utiliser ces produits et j’ai continué en ce sens. Sauf que cela a toujours été avec beaucoup de culpabilité. Maintenant je crains aussi le regard de mon conjoint qui lui est plutôt très économe. Surtout que ces produits sont objectivement trop cher pour mon budget.
    Je culpabilise aussi énormément pour les shampooings et soins pour les cheveux ,surtout que j’en rachète alors que j’ai déjà des bouteilles d entamées. J’ai actuellement 6 bouteilles de shampooing ouvertes dont certaines à 30€, c’est vraiment déraisonnable. Rien que de l’ écrire je me rends compte du ridicule de la chose….

  • #38 Rosalie le 21 janvier 2015 à 11 h 03 min

    Jamais de culpabilité pour les produits de soins et les mascaras, parce que je sais que je les termine.
    En revanche, c’est une autre histoire pour le maquillage, notamment les RAL et les FAP… je me sens coupable dès que j’en achète, puisque j’en ai déjà plus que je ne peux mettre!
    Pour me déculpabiliser, je fais parfois du tri et je donne de bien jolis produits, ça fait plaisir aux copines donc ça enlève la culpabilité!
    Là, ça fait des mois et des mois que je rêve du fard Outremer de NARS, je sais que je ne le mettrais jamais, mais je continue à en rêver… quel dilemme! :)
    Nous les filles, on a quand même de sacrés problèmes :)
    Bonne journée Hélène

  • #39 vanverde le 21 janvier 2015 à 11 h 05 min

    Par mon éducation, tout ce qui dépasse 15 € provoque chez moi une première impression qui s’appelle culpabilité.
    Que je combats très, très bien. A 44 ans, il était temps.
    Et la victoire augmente mon plaisir. (Mon précieuuuuux)
    Je suis une perverse.

  • #40 Anne-Sophie d’Aïnhoa le 21 janvier 2015 à 11 h 07 min

    Question intéressante;) Chez moi, ce sont les vernis Dior (le premier était une des éditions spéciales de Noël de l’année dernière et depuis, comment dire, je ne résiste pas : Gris Trianon, Carré Bleu.) J’ai envie de presque tous les acheter. Quand je ressors de Sepho avec un de ces précieux, j’ai hâte de le poser mais j’avoue avoir un peu honte lorsque j’ouvre mon tiroir à maquillage et vois le nombre de vernis que j’ai déjà. Mais on ne vit qu’une fois, n’est-ce pas?:)

  • #41 Elodie- Cosmetoblog le 21 janvier 2015 à 11 h 10 min

    Bonjour,

    Je ne me sens pas coupable d’acheter un produit de beauté. Si je l’achète , c’est que je le mérite ! :)
    Bises

  • #42 alexa le 21 janvier 2015 à 11 h 11 min

    Bonjour Hélène,
    vu que je réfléchis beaucoup avant, que je pèse le pour et le contre et que je compare , une fois que j’ai pris la décision d’acheter un produit, je ne culpabilise pas.
    Je dois dire que ton blog m’aide beaucoup à prendre les bonnes décisions aussi bien au niveau beauté qu’au niveau pécunier: Merci, Hélène!!!!
    Une fois, une habile vendeuse de parfumerie voulait me faire acheter un coffret Sisley pour 300 Euros, là j’ai su dire non fermement, sinon j’aurais culpabilisé!!!

  • #43 julie le 21 janvier 2015 à 11 h 19 min

    Moi c’est clairement les vernis. J’ai profité des soldes pour m’offrir des vernis Dior et Yves St Laurent, que je n’aurais jamais acheté plein pot, là ça va encore. Je culpabilise en revanche le reste de l’année quand j’achète des Essie, Opi… car j’ai déjà plus de 200 vernis qui m’attendent à la maison, quand je sais que j’ai déjà 1 couleur comme celle ci ou tout simplement quand je pense à ce que je pourrais faire de tout cet argent si je le gardais.
    Rien que pour me flageller j’ai noté tous mes achats vernis en 2014…résultat 84 petits nouveaux !

  • #44 Ilumin le 21 janvier 2015 à 11 h 21 min

    J’ai la chance d’avoir une parapharmacie à côté de chez moi qui pratique des prix vraiment très correct (en général 3€ de moins que le prix moyen), le problème est que je n’arrive jamais à y entrer et à ne prendre qu’un produit (ou ceux pour lesquels je suis entrée à la base), je craque toujours sur autre chose. La culpabilité est là, mais pas assez forte pas rapport à la petite phrase « mais si tu en as vraiment besoin, ce produit là ,il te le faut absolument ». Cette culpabilité se renforce au moment de payer et juste après une fois dans la voiture. Mais comme se sont des soins, je me dis que de toute façon ils serviront.
    Par contre niveau maquillage, je culpabilise plus, notamment sur les palettes de FAP, car j’ai déjà largement ce dont j’ai besoin, mais c’est vraiment un produit qui m’attire (forme, taille, couleurs…). En fait je culpabilise surtout après, quand je me rends compte que le produit n’est pas à la hauteur de mes attentes.
    En effet, le prix n’entre pas vraiment en jeu dans le sentiment de culpabilité, car pour moi, il s’agit plus d’une question de savoir si j’en ai vraiment besoin ou pas, s’il me sera vraiment utile, et s’il sera bien or le prix ne répond pas à cette question.

  • #45 Cheveuxauxvents le 21 janvier 2015 à 11 h 22 min

    Je n’ai jamais ressenti une once de culpabilité en achetant des soins ou du maquillage. Déjà j’achète relativement peu je pense : j’ai mes soins en cours et je n’achète pas la crème truc pour essayer en parallèle par exemple. Ensuite parce que j’ai peu d’achats compulsifs. Ca ne veut pas dire que ce sont des achats raisonnables : si je m’achète un vernis Dior, je sais très bien que je peux trouver de jolies choses ailleurs. Mais je réfléchis longtemps à ce que je vais acheter, je regarde des images sur le net, je lis des avis…

    Je crois que je ressentirais de la culpabilité si j’avais l’impression de déposséder ma famille de quelque chose en dépensant cet argent. Or comme le dit très bien pâte à crêpe: je n’ai pas de comptes à rendre sur l’utilisation de l’argent que je gagne, surtout pas à mon mari par exemple, et à partir du moment où j’assume plus que largement mes obligations familiales financières puisque ma famille vit dans le confort, je ne me sens pas coupable.

    Je peux me sentir tout de même très conne parfois, car je peux faire des erreurs d’achat ou bien avoir des comportements panurgéens. Par exemple : l’achat de la Naked 3, l’achat des fards Urban Decay en général que contrairement à l’avis général je ne trouve pas bien du tout, car tellement poudreux, et les couleurs tellement bof et pas subtiles ni même audacieuses à côté de ce que fait, par exemple, NARS. Mais c’est un avis personnel, bien sûr. N’empêche que je savais tout ça quand j’ai acheté la Naked 3, et je l’ai quand même achetée en conscience du fait que j’étais comme une pie qui se précipite sur le machin qui brille du moment. Plus jamais je n’ai refait ça.

    Je crois que si un jour je commence à me sentir coupable sur ce genre d’achats, alors j’aurai l’impression de perdre un peu de liberté. Ca parle à des gens quand j’écris ça ?

  • #46 Lily B. le 21 janvier 2015 à 11 h 27 min

    Alors, je me sens coupable (mais pas pour très longtemps), quand j’achète le Escale aux Marquises de chez Dior… Je me dis que plus de 100€ dans un parfum, c’est un peu n’importe quoi!
    Ca me le fait aussi avec l’huile nettoyante au persil de chez Aesop… Je ferai mieux d’économiser cet argent et de me démaquiller à la vinaigrette :)) Mais j’en suis addict!

  • #47 Lisa le 21 janvier 2015 à 11 h 28 min

    Salut Hélène,
    Excellente question ! Hum, pour moi, ce serait sans hésitation la crème pour le corps l’Occitane à l’amande. Géniale, mais super chère (40 euros) !!!
    Sinon, je sais pas trop, après une découverte explosive du maquillage et des blogs où j’ai pu acheter quelques produits en excès, j’essaie maintenant d’être dans une consommation plus mesurée. Donc j’achète moins mais mieux. Peut-être aussi parce que je sais mieux ce qui me va…
    Ce qui me fait encore culpabiliser ? Acheter un produit cher qui me déçoit. Alors là, je me giflerais ! Les derniers en date : anti-cerne Mufe, pinceau anti-cerne Bobbi Brown, fard à paupière crème Dior, blush crème Guerlain, mascara B long de Clarins… Je culpabilise d’autant plus que je ne termine pas du tout les produits en question…

  • #48 gaelle R le 21 janvier 2015 à 11 h 29 min

    coucou Hélène,

    Alors moi ce qui me fait parfois culpabiliser, surtout par rapport à l’entourage qui sait que je suis actuellement en recherche d’emploi (mais une beauté addict aussi et cherche aussi dans ce domaine), ce sont les beaux vernis et les beaux rouges lèvres.

    J’aime beaucoup les vernis Dior, entre autre (dont je commence à avoir une petite collection), et dès qu’un nouveau sort, si je le trouve joli, j’en ai envie absolument .Comme le Nuit que j’ai commandé sur tes conseils sur le site et qui est somptueux.J’aime bien leur petit packaging, leur pinceau et bien sûr les couleurs.

    Et pour les rouge à lèvres c’est pareil, j’aime la qualité, et je me laisse facilement tenté par le packaging.Pour noël, je me suis offert un des dernier Guerlain.Et pendant les soldes, je n’ai pas résisté de me prendre un 3 eme vernis à lèvres d’Yves St Laurent.

    Mais bon je me dis que je ne fume pas, je met l’argent des cigarettes dans les vernis où autre.Et maintenant, je dis moins la marque des vernis, rouge à lèvres, je reste évasive ,pour ne pas avoir les remarques du style »moi je ne met que des marques pas cher » où « ‘quand on est en recherche d’emploi on devrait faire attention ».

    Mais on a qu’une vie, et je suis bien placée que l’important c’est de se faire des petits plaisirs qui sont important et font du bien au moral.(là c’est la fille qui essaie de se déculpabiliser mdr)

  • #49 Lidwine le 21 janvier 2015 à 11 h 30 min

    bonjour Hélène,

    Je me fais un plaisir beauté mensuel… comme je bosse, que je suis grande, que j’attends soit les 20% de Séphora, ou des reductions de cartes fidélités, je ne me sens coupable de rien ^^ .
    Bonne journée !

  • #50 The Helalogy le 21 janvier 2015 à 11 h 30 min

    Ça peut arriver que je me sentes coupable pour le maquillage mais pas pour les soins. Les soins sont censés m’aider dans mes problèmes de peau, en quelques sortes on pourrait dire que c’est un traitement, un peu comme on achèterait du sirop pour la toux…
    Pour le maquillage c’est différent car on arrive très vite se faire a avoir le nécessaire, si on peut dire nécessaire. On bascule vite dans une volonté d’avoir du choix, des choses qui nous font plaisir un peu comme les vvêtements sauf que le makeup, pour moi, n’est pas aussi utile que les vêtements.
    Par exemple, acheter une palette à 50€ au lieu d’objets plus nécessaires peut être culpabilisant mais on en arrive toujours au fait que se faire plaisir ne doit pas être source de culpabilité. Dépenser son argent dans quelque chose de futile ça fait parfois du bien, sans aller dévaliser sephora une fois par semaine.
    voilà ma réponse à ta question !
    bisous

  • #51 Cheveuxauxvents le 21 janvier 2015 à 11 h 38 min

    alexa: voilà, comme moi tu réfléchis à ce que tu achètes, tu ne prends pas la décision dans le magasin mais tu viens au magasin avec la décision déjà arrêtée. Du coup les vendeuses ne peuvent t’embarquer dans des achats qui ne correspondent pas à ce que tu recherches.

    On est des mauvaises clientes en fait ;)
    Du coup je fais le lien avec ce post-ci où Hélène nous interrogeait sur les différences de traitement en parfumerie : il est très probable que les « non clientes » comme nous puissent être repérées, et donc ne fassent pas l’objet d’attentions de la part des vendeuses puisque nous sommes des causes perdues ;)

  • #52 Linda le 21 janvier 2015 à 11 h 46 min

    Oui, je culpabilise si je fais 1 ou plusieurs achats conplusifs dont je sais parfaitement que je n’en ai pas forcément besoin ou même que je ne suis pas certaine de m’en servir vraiment. Sur le moment, ça me fait plaisir, je suis contente de mon acquisition et je culpabilise. Dernier achat en date, là j’ai fais fort: Il y a 2 mois je me suis payer une machine à coudre l’équivalent de 1500 euros alors que je n’avais jamais touché une machine à coudre de ma vie. Depuis que je l’ai, j’ai passé 2 heures à peine dessus. Il n’y a pas 1 jours qui passe sans que je regrette cet achat. Mais elle est là! elle trône dans mon salon de toute sa masse et le pire c’est que j’aimerai bien la garder même si je ne sais absolument pas quoi en faire … On ne sais jamais dès fois que je veuille m’en servir.

  • #53 Sagamore le 21 janvier 2015 à 11 h 54 min

    Bonjour à tous, j’avoue n’avoir aucune once de culpabilité dans l’achat de produits et encore moins quand mon entourage me fait des réflexions quant à l’achat de ces produits « de luxe »

  • #54 Marie-Pierre le 21 janvier 2015 à 11 h 58 min

    Bonjour Hélène,

    C’est une sacrée question que tu poses là.
    En ce qui me concerne, je ne culpabilise à l’achat d’un produit cher (cosmétique ou maquillage) que quand je me rends compte que, finalement, le produit en question ne me convient pas. J’ai par exemple acheté l’huile Orchidée bleue de Clarins il y a quelques mois : je l’ai testée en magasin (sur ma main), j’ai réfléchi avant d’acheter (comme je le fais toujours quand il s’agit d’un produit qui ne fait pas partie de ma routine – cher ou pas d’ailleurs) et j’ai finalement craqué. Pour me rendre compte une fois chez moi que l’odeur qui passait bien sur ma main ne passe plus du tout quand j’ai ce produit sur la figure. Je n’y arrive pas, l’odeur est trop forte pour moi et je déteste les parfums fleuris. Résultat, j’ai un flacon d’huile quasiment neuf dont je ne me servirai jamais et que je ne peux donner à personne car personne dans mon entourage n’utilise ce genre de chose. Et je culpabilise vraiment chaque fois que je le vois.
    En revanche, ma mini-collection de RAL Nars « Audacious » ou mon RAL Armani me donnent le sourire et je ne regrette pas un centime dépensé.

    J’admire ta collection, mais je ne pourrais pas avoir autant de produits inutilisés chez moi. Je passerais mon temps à culpabiliser.

  • #55 marilinea le 21 janvier 2015 à 12 h 04 min

    Bonjour à toutes et tous ,

    Il y a un moment que je n’ai plus commenter, je reviens pour vous livrer mon point de vue sur la question :D

    J’espère être dans le sujet du billet avec mon problème de culpabilité assez original . Je me sens coupable d’acheter certains produits de soin dont j’ai besoin pour ma peau acnéique à cause de la composition. Et oui c’est original mais voilà ce qui me culpabilise souvent après avoir acheter un produit de soin visage , que j’achète quand même au final bien évidemment comme le dit Hélène dans son billet, mais avec un sentiment de culpabilité . Je me dis ‘ olala tu n’es pas cohérente tu fais attention à la composition pour tout le reste et la tu achètes ce masque ou cette lotion avec des ingrédients qui te rebutent ‘ .
    Pour leur efficacité je les prends quand même , et ma culpabilité s’estompe :D Ce qui est « drôle » c’est que je me fais des « piqures de rappel de culpabilité  » parfois quand je ressens l’efficacité du produit je me dis  » bon ok il est génial mais j’ai quand même utilisé plein de saloperies cosmiques sur mon visage donc c’est pas top  » :D

    Bonne journée les amis :)

  • #56 Mélissa le 21 janvier 2015 à 12 h 04 min

    Bonjour Hélène ! Très bonne question ! Typiquement, je culpabilise pour 3 types d’achats : les shampoings/après shampoings/soins capillaires, les produits corps ( gels douches, crèmes, gommages, etc) et les rouges à lèvres.
    Concernant les produits capillaires, je culpabilise d’acheter des produits de parapharmacie ou « pire », de parfumerie. Je me dis que mes cheveux ne sont pas plus moches lorsque j’utilise des produits de supermarchés… Du coup, je culpabilise de dépenser mes sous dans des produits au packaging certes plus beaux, mais pas forcément plus efficaces !
    Je culpabilise aussi d’acheter des produits pour le corps qui sentent bons, qui sont beaux, etc, alors que j’ai une peau atopique et que je sais pertinemment que ces produits vont dépérir au fond de mon placard !
    Enfin, je culpabilise d’acheter des rouges à lèvres alors qu’objectivement j’en porte peu, et que les produits « crémeux » se périment assez rapidement (enfin, plusieurs années mais quand même!)
    Bonne journée!

  • #57 Léa Chauvet le 21 janvier 2015 à 12 h 09 min

    Salut :) A chaque fois que j’achète du shampooing (ou n’importe quel produit pour les cheveux en fait), je me dis que je ne devrais pas : les mauvais ingrédients ne font pas du bien à mes cheveux :/ Mais bon ^^

  • #58 zuliette le 21 janvier 2015 à 12 h 17 min

    Je culpabilise quand j’achète mes shampooings bio et mon gel douche Lipikar de La Roche Posay qui coûtent plus bien chers que les produits classiques en supermarché… Je déteste quand mes proches me posent des questions sur les produits qu’ils ont vu dans ma salle de bain (j’essaie de ne pas me justifier mais les gens ne comprennent pas toujours). Même chose pour mon parfum Lutens.

  • #59 Sandrine le 21 janvier 2015 à 12 h 19 min

    J’ai culpabilisé en achetant mon 1er produit de luxe, un rouge a levres Chanel (avec – 25% chez sephora) a Noel dernier, ce n’est pas tant le prix qui m’a fait culpabiliser, mais acheter un produit de luxe, n’a jamais été dans mon éducation, donc cela m’a fait bizarre.

  • #60 Clara Poppins le 21 janvier 2015 à 12 h 20 min

    Bonjour Hélène,
    Quand j’achète un produit je ne culpabilise pas au moment de l’achat.
    En revanche, je culpabilise quand ce produit ne me plaît pas une fois utilisé…
    Une crème ou du maquillage essayé à la va vite chez Sephora, et peu importe leur prix.
    Très bonne journée !

  • #61 Camille-lili le 21 janvier 2015 à 12 h 28 min

    J’ai beaucoup culpabilisé d’avoir acheté beaucoup de maquillage lors de mon séjour au Canada… J’ai profité pour acheter des marques qu’on ne trouve pas en Suisse mais j’ai un peu exagéré… Par contre c’est vrai que j’en suis très contente de la qualité des sont produits :-)
    Sinon parfois je culpabilise un peu d’acheter certains produits donc je n’ai pas forcément besoin mais qui me font craquer !

  • #62 Lucie le 21 janvier 2015 à 12 h 29 min

    Bonjour à toutes,

    Je culpabilise quand j’achète un produit de maquillage onéreux et que, financièrement, je suis un peu juste..Mais la tentation est parfois trop forte! Hormis cette raison, jamais. Dis-moi, Hélène, pourrais-tu faire une vido sur la fameuse huile Riley (à moins que cela ne soit déjà fait dans un autre post…)? Elle me tente beaucoup mais vu son prix, j’aimerais avoir un avis fiable sur son efficacité. Merci à toi!

  • #63 la chevelue le 21 janvier 2015 à 12 h 40 min

    moi ce n’est pas par rapport au prix, parce que finalement je n’achète pas de produits « luxueux », mais c’est quans j’achète une énième palette de fards neutres, alors que je sais très bien que j’en ai tout un tiroir à la maison dont la moitié n’est pas utilisé quotidiennement (bon j’exagère un peu mais pas tant que ça finalement ^^) parce qu’après la période d’euphorie de la toute nouvelle possession, et bah tu te te rend compte que finalement, mince, il y a deux mois tu en as acheté une deux fois moins cher et dont beaucoup de fards sont des dupes… m’enfin on peut pas être parfait haha ^^

  • #64 Sim le 21 janvier 2015 à 12 h 44 min

    Bonjour Hélène,
    Quelle bonne question, j’ai adoré lire les commentaires, un psy ou un sociologue en ferait son délice.
    Pour ma part aucune culpabilité. Je gagne ma vie et si je suis dans le rouge j’assume. Je ne spolie personne lorsque je dépense, je participe aux dépenses de la maison, mes enfants ne manquent de rien. Si quelqu’un me fait remarquer le prix élevé d’un sac à main, ou d’un vêtement , je fais de suite le rapport prix / temps d’utilisation et là je sors gagnante ( je garde très longtemps mes affaires). Idem pour les produits de soin et de beauté. La seule chose qui me fait réagir c’est lorsque je me suis trompée sur la teinte ou la texture, surtout pour le fond de teint. Je n’ai toujours pas trouvé « mon » fond de teint.
    Voilà voilà! je vais lire les autres commentaires, c’est très instructif de savoir comment les autres lecteurs/ trices réagissent.
    Bonne journée et à bientôt. Et là je fais partie des X qui te lisent au lieu de bosser! :)))

  • #65 Joëlle Mahe le 21 janvier 2015 à 13 h 00 min

    Cheveuxauxvents: Tu as dis exactement ce que je voulais exprimer d’un bout a l’autre
    Naked 3 comprise !!!
    Si ,!!!!je me sens coupable lorsque j’achète des produits pour les cheveux que je ne vend pas au salon
    Là j’ai l’impression de me trahir ,mais ma motivation est la curiosité de ce qui se fait « chez les autres »
    Je culpabilise beaucoup plus vis à vis du temps pris sans mes enfants ,mais c’est un autre débat !
    Bizzz Joëlle

  • #66 zechtite le 21 janvier 2015 à 13 h 05 min

    Sans hésiter… les vernis à ongles! :-)
    En Suisse, les OPI sont à 24chf… Mais ça ne m’empêche pas d’en avoir plein et de continuer à en acheter!

  • #67 Margaux le 21 janvier 2015 à 13 h 06 min

    Non, je ne culpabilise pas d’acheter certains produits de beauté alors que je suis encore étudiante en plus….
    D’une part je pense rester relativement raisonnable avec ce genre d’achats et le plus important pour moi c’est que je vois ça comme quelque chose qui me fait plaisir !
    Alors oui, je l’accorde ce ne sont pas des achats vitaux mais ce genre de petits plaisirs, de temps en temps, ça fait du bien ! Alors pourquoi s’en priver ? Tant que selon moi ça ne devient pas trop régulier et qu’on garde la tête sur les épaules envers des sujets moins légers !

    Bonne journée à tous =)

  • #68 Alison Stinson le 21 janvier 2015 à 13 h 06 min

    Bonjour Hélène

    C’est super intéressant comme question. Cela permet de prendre un peu de recul et de réfléchir à notre consommation, toussa toussa.
    Je culpabilise souvent pour le maquillage (comme beaucoup apparemment, c’est rassurant d’un côté) parce que j’en possède déjà beaucoup. Et en y réfléchissant, c’est quel que soit le prix. Sauf quand je trouve des produits très soldés et dont j’ai besoin. Dans ces cas là, je fonce ;)
    Ou alors, mes blogueuses favorites ont en vanté les mérites, par conséquent le produit vaut le coup. Donc, je culpabilise moins.

    A contrario, lorsqu’il s’agit des soins pour la peau, ce sentiment de culpabilité est beaucoup moins présent. Cela s’explique sans doute par la nécessité de mettre des crèmes et de prendre soin de sa peau.

    Mais ce qui est « étrange », c’est que je ne culpabilise JAMAIS de dépenser des fortunes pour des CD, DVD et livres. C’est sans doute parce que je mets la culture au-dessus de la cosmétique.

    Dans tous les cas, se faire plaisir, ça fait du bien au moral. Et puis, nous n’avons qu’une vie. Et une vie remplie de fards à paupières, blushs, palettes et packagings luxueux, c’est beaucoup plus sympa ;)

    Bonne journée !

  • #69 Delph le 21 janvier 2015 à 13 h 15 min

    Je me sens coupable d’acheter les produits clinique pour ma peau mais ils la nettoient tellement bien….
    Concernant les palettes a chaque acquisition je me dis « mais t’abuse » mais après tout c’est un plaisir aussi !
    Je me fais offrir des bons d’achats pour anniversaire et noel du coup j’achète avec et la je ne culpabilise absolument pas ! C’est une super technique les filles ;)
    Par contre c’est niveau éthique que je suis unpeu plus gênée, j’évite de regarder sur internet le Comment est fait le produit des marques que j’aime sinon je pense que ça me ferait vraiment trop culpabiliser vis à vis des test sur animaux par exemple.
    Et alors concernant les ingrédients …. Pareil j’évite de trop regarder pour ne pas culpabiliser

  • #70 Jess le 21 janvier 2015 à 13 h 18 min

    Bonjour Hélène, bonjour tout le monde!
    Je ne culpabilise pas lorsque j’achète du maquillage cher lorsque je l’utilise régulièrement, que j’ai bien choisi les couleurs ou les textures. Pareil pour mon sérum ANR d’Estée Lauder, pourtant très cher, parce que je sais qu’il me convient et que je vais le finir.
    En fait, je culpabilise beaucoup quand j’achète des fards à paupières, Mac notamment, pour la bonne raison que je n’en mets quasiment jamais! J’ai commencé avec un quad, en me disant c’est bon, ça ira, mais y a rien à faire quand je suis devant le stand, je trouve toujours LA couleur qu’il me « faut »! J’ai carrément une palette de 15, il m’en manque 2 pour qu’elle soit pleine! Y en a quand mm pour plus de 200 euros! Là où je me sens mal, c’est quand je me rends compte qu’une teinte ne me va pas finalement. Et j’utilise tout le temps les mm couleurs, à savoir mon quad de départ :-/ A ce moment là j’ai vraiment honte!

  • #71 Clairon11 le 21 janvier 2015 à 13 h 28 min

    Bonjour à tous!
    Et bien moi c’est systematique, à chaque « craquage » je culpabilise quand j’arrive chez moi. Je suis étudiante et je sais que j’ai beaucoup de chance d’avoir mes parents qui prennent tout en charge (loyer, courses, et meme les extras comme les sorties et le shopping de temps en temps). Je sais et je connais beaucoup de jeunes qui travaillent pour se payer les études ou qui utilisent l’argent des jobs d’été.. Du coup voilà je me dis que c’est pas juste. Et puis apres je me dis que d’un coté je suis un peu une fille modèle pour mes parents et que donc c’est un peu une récompense.. Mais souvent je prefere me payer moi meme avec mes jobs d’été ce genre de choses, je me sens mieux comme ça! Biiiisous

  • #72 Schellhammer le 21 janvier 2015 à 13 h 29 min

    Bonjour Helene super Question bei moi Cela m arrive aussi
    De temps en temps car je travaille pour gagner mon argent et quand j achette
    Des produits de luxe je me dit c est cher mais sa vaut pas un produits
    De supermarché même si je sais si il y en a des bien
    Moi en tout cas je peut pas me passer de fond de teint de luxe car il sont mieux q un original
    Mais bon voilà je me prive sur d autre chose

  • #73 Schellhammer le 21 janvier 2015 à 13 h 30 min

    De plus Quand on voit la beauté des packaging on peut que craquer moi
    Je me fait toujours avoir comme sa

  • #74 fanny le 21 janvier 2015 à 13 h 33 min

    En lisant les comm, c’est fou ce qu’on culpabilise, toutes ^^
    Je me suis reconnue dans beaucoup, d’ailleurs ! Faut trouver le juste milieu entre ce qui fait plaisir et ce dont on a besoin, mais c’est plus facile à dire qu’à faire :)
    Je me suis rendue compte d’un truc dernièrement, c’est que, ce que j’aime en fait, ce sont les couleurs. Dans les vernis, les RAL, c’est surtout pour des couleurs que j’ai des « coups de foudre », auxquels il m’est difficile de résister. C’est comme une collection que j’aime regarder, au risque que certaines de ces couleurs ne m’aille pas ^^
    En 2015 cela dit, j’ai pris comme résolution d’utiliser tout ce que j’ai avant de penser à acheter de nouveaux trucs. (on y croit ! ;D)

    Comme on dit « il faut savoir raison garder »… mais pas tout le temps ! ;)

  • #75 Dodo88 le 21 janvier 2015 à 13 h 47 min

    Bonjour à toutes!
    je ne sais pas si ca a déjà été évoqué mais moi je culpabilise quand je sais que les produits sont testés sur les animaux! j’ai toujours dans un coin de ma tête l’idée que je me mets des trucs sur la figure qui me font très plaisir et dont je suis très contente mais que je ne sais pas dans quelles conditions ils ont été produits et élaborés…
    Après ça ne m’empêche pas d’acheter (la j’ai en ligne de mire des palettes pour les yeux, notamment la god created the women de Nars). J’évite de trop y penser car je pense qu’il faut se faire plaisir mais j’essaie d’acheter des produits certifiés maintenant, ce qui ne m’empêche pas d’acheter toujours les vernis OPI que j’affectionne particulièrement et de craquer sur un produit quel qu’il soit quand j’ai un coup de cœur!

  • #76 Johanna le 21 janvier 2015 à 13 h 50 min

    Bonjour Hélène, les filles et les garçons,

    Super sujet ! Pour ma part, je culpabilise lorsque j’achète un produit dont je n’ai pas nécessairement besoin (car j’en ai déjà en stock) comme un mascara, par exemple, mais que je veux absolument tester.
    Je culpabilise rarement avec les produits luxe parce que même si ça fait mal auportefeuille, la qualité fait bien souvent oublier le prix.

    Bonne journée

  • #77 Caroline le 21 janvier 2015 à 13 h 53 min

    Coucou helene !

    Je culpabilise toujours qd j achete mes shampooing… J ai la maladie de coeliaque, et du coup je ne prends que des produits de soins cheveux sans gluten…. Mon gastro dit que ca ne sert pas a grand chose…..en levant un peu les yeux au ciel… ( pour etre sympa et pas me dire : vous croyez vraiment madame que votre shampoing , a part si vous le bouffez a la petite cuillere, va irriter vos villosités intestinales ? …)
    Mais c est plus fort que moi, je mets 30€ dans le shampoing et pareil dans l apres…. Ceux de rahua….
    A chaque fois j ai un peu honte… Mais c est plus fort que moi …..

    Bisous à tous!

  • #78 carlotta le 21 janvier 2015 à 13 h 54 min

    Les savons et aussi les vernis Dior, mais comme je les achète avec parcimonie je finis par me pardonner ;-)

  • #79 charline le 21 janvier 2015 à 13 h 56 min

    Hello Hélène !
    Pour ma part je culpabilise toujours quand j’achète une palette ! Par exemple j’adore ma palette Marc Jacobs Lolita, ou encore ma Naked on the Run, mais je me dis qu’avec cet argent là, j’aurai pu me faire un super restau entre copines…
    Du coup pour me consoler, je me dis que ce n’est pas souvent (mouais…) ou que ce sont des petits cadeaux que je m’offre quand je trouve que je le mérite (le ridicule ne tue pas ^^) !
    Pour le reste, j’ai arrêté d’acheter des trucs inutiles, genre 3 mascaras ou 2 blushs d’un coup, parce que je n’arrivais pas à me décider sur le moment. Ça m’évite de regretter, ou de ne pas les utiliser parce que ça me refait penser à ce moment de culpabilité extrême. Quand j’en ai besoin (pour le mascara) ou quand j’en ai vraiment envie (pour le blush) j’aime maintenant prendre mon temps avant de choisir. Être en rade de mascara n’a jamais tué personne il paraît ;)

    Des bisous !

  • #80 ptite mimi le 21 janvier 2015 à 14 h 04 min

    y a plein de produits pour lesquels je me sens coupable. l’an passé, je me suis fait offrir le nude tan de dior en 3 et j’ai acheté le 4 pour l’été en me disant que j’exagérai.
    le sérum esthée lauder (celui pour peaux acnéiques) m’a fait culpabiliser, l’huile de lotus clarins, les vernis dior (non mais plus de 20€ pour un vernis!! voilà ce que m’hurle ma tête à la caisse).
    mais mais le plus gros achat culpabilisant : le fond de teint éclat sisley. j’en ai essayé pour ma peau grasse, dieu sait combien. j’en ai acheté (avene, bar minerals, compact matifiant shiseido) mais à chaque échantillon du sisley, quand je voyais que le soir, je n’avais pas eu besoin de me repoudrer, je me disais : c’est celui-là !!! mais il fait 70 euros !!!! pour le démaquiller tous les soirs !!! alors j’ai repoussé jusqu’à la semaine passée où après avoir testé un dior en me disant « peut être que oui …. mais non », je suis retournée chez sepho le chercher avec moins 20%.

    par contre, j’ai réussi à vaincre ma culpabilité de m’acheter des chaussures chères (qui durent et ne me font pas mal aux pieds) alors peut être qu’un jour je vaincrais celle-ci. après tout, je n’ai commencé à me maquiller qu’à 35 ans, j’ai des années d’économies beauté derrière moi :-)

  • #81 Manuela de Liège le 21 janvier 2015 à 14 h 05 min

    La crème contour yeux Renutrive d’Estée Lauder .
    Mais c’est la meilleure pour moi à ce-jour !
    J’aime un peu moins la nouvelle formule …

  • #82 Corinne le 21 janvier 2015 à 14 h 09 min

    Coucou,

    juste avant les fêtes, j’ai culpabilisé d’avoir acheté sur e-bay un coffret 5 Mondes neuf à 90 € ! ( crème et sérum ), mais que la tentation était forte !!!!
    En cliquant sur  » j’achète », j’ai de suite culpabilisé… mais pas regretté …
    Et à l’heure qu’il est, je ne l’ai toujours pas testé !

  • #83 Eleanor Rigby le 21 janvier 2015 à 14 h 09 min

    Ce qui me fait le plus culpabiliser, c’est le shampoing sec en aérosol, parce que (comme me le rappelle mon cher et tendre) ça tue des ours polaires.
    J’exagère un peu, mais j’essaie en général d’éviter les produits peu écolos.
    J’ai abandonné les produits testés sur les animaux depuis longtemps. J’ai (avec désespoir) arrêté les produits gommants à billes parce que ça se retrouve dans l’estomac des poissons et mon Sero Zinc adoré parce qu’il est en aérosol. Ma peau ne me dit pas merci, mais je tiens bon. En revanche, arrêter le shampoing sec, c’est mission impossible. J’ai les cheveux très gras et longs. Impossible de les laver tous les jours (et de toute façon, plus je lave souvent et plus ils graissent) et donc j’utilise du shampoing sec en aérosol 3 fois par semaine simplement pour être présentable. Tout en culpabilisant de tuer les ours donc.

  • #84 pll le 21 janvier 2015 à 14 h 20 min

    Les collections de maquillage de Noël, je craque toujours pour plein de truc que j ai deja « en pas Noël » oh un trente deuxième vernis rouge :-D et le serum Lauder, tellement bien mais voyant mon budget, une petite folie

  • #85 Hélène le 21 janvier 2015 à 14 h 21 min

    Mariella: ah merci pour cette info, c’est cool ! ;-)

    gaelle R: j’avais une copine qui disait ça aussi, à propos de ses achats beauté « ben quoi, je fume pas ! » ;-)

    Marie-Pierre: tu peux utiliser ton huile sur les cuticules, ça marche super bien ;-)
    Quand à mes produits inutilisés, comme tu dis, la différence c’est que moi c’est mon boulot.

  • #86 Isa le 21 janvier 2015 à 14 h 22 min

    Et bien moi je dois être un peu sans foi ni loi mais je dois dire que je culpabilise rarement en achetant des produits de beauté, même si le produit est cher parce que d’une part, si je l’achète c’est que j’en ai besoin ( moui bon ….) et d’autre part ce sont toujours des achats réfléchis.
    En tout cas je n’achète pas de manière compulsive, ni parce que l’ on entend parler du produit partout ….
    Je culpabilise plutôt de ne pas arriver à les finir, ( parce que l’odeur m’est insupportable ou que le produit ne me convient pas ).
    Le seul produit ou je pourrais culpabiliser , c’ est le mascara.
    Etant toujours à la recherche du mascara parfait, je dois avouer que j’en achète beaucoup et souvent je culpabilise en validant le panier.

  • #87 ptite mimi le 21 janvier 2015 à 14 h 24 min

    ptite mimi: par contre, quand j’entends ma maman culpabiliser d’avoir acheté un produit cher, un sac cher, des chaussures chères, je sais d’où vient ma culpabilité. lol
    et pourtant, quand je lui ai acheté le double serum de clarins pour noël, je n’ai ressenti aucune culpabilité à mettre 80 euros dans ce petit flacon. je savais qu’elle culpabilisait à l’idée de s’acheter un sérum et moi, j’ai voulu lui faire plaisir, la remercier d’être ma mère. le bonheur de faire plaisir a pris le pas sur le reste ;-)

  • #88 katyH le 21 janvier 2015 à 14 h 26 min

    Coucou Helene super question! Alors moi je ne culpabilise pas pour tout ce qui est soin. C’est étrange mais je me dis que quelque part c’est un investissement pour ma peau sur le long terme. Par contre les produits de maquillage chers qui ont tendance à se périmer vite sont ceux qui me font culpabiliser. Le cas typique c’est le vernis de luxe. J’adore les vernis dior mais le fait de dépenser 30 euros dedans j’ai tendance à en avoir honte car je me dis que c’est un peu gadget sachant tous les vernis proposés à moins de 10 euros maintenant. Je me suis aussi achetée une fois une illusion d’ombre de chez chanel pour là aussi plus de 30 euros et elle a séché assez rapidement et je culpabilise encore même si elle était sublime.
    Gros bisous à toutes!

  • #89 Misia le 21 janvier 2015 à 14 h 30 min

    La question de la culpabilité ! Je crois que ce sentiment apparaît chez chacune d’entre nous dès que nous nous offrons quelque chose dont nous n’avons pas vraiment besoin (même si sur le coup on tente de se convaincre du contraire) ou qui dépasse largement notre budget. Je me suis offert le sérum estée Lauder sur les conseils d’une vendeuse. C’était il y a un an. J’en ai encore ;)

  • #90 missdior le 21 janvier 2015 à 14 h 54 min

    Cheveuxauxvents: Bien d’accord avec toi, j’en n’ai encore fait l’expérience hier chez Sepho où je suis allée en coup de vent non maquillé pour voir une couleur de fond de teint (en plus il n’y avait personne). Je suis rentré, j’ai regardé , je suis ressortie, je devais être transparente !!! :))))))

  • #91 Pixie le 21 janvier 2015 à 14 h 56 min

    Bonjour à tous!

    En ce qui me concerne je ne culpabilise jamais de mes achats, parce que je vis très bien le fait d’être un panier percé! Plus sérieusement, j’achète des cosmétiques pour me faire plaisir, donc si le prix d’un produit peut me faire culpabiliser et donc gâcher mon plaisir, je ne l’achète pas.

    En revanche, ce qui me fait culpabiliser c’est l’achat de produits potentiellement non cruelty-free.
    Je suis végétarienne, hyper à cheval sur ce que j’achète en règle générale, et quand j’achète un produit à une marque qui ne correspond pas à mes principes, ça me fait culpabiliser.
    Je pense notamment à mon liner de chez L’Oréal: c’est celui que je piquais à ma maman plus jeune et le seul que j’arrive à utiliser correctement. J’ai testé plein de liners de marques différentes, qui ont tous fini à la poubelle, donc je continue d’acheter celui-là, et ça me fait culpabiliser à chaque fois : bien que les tests sur les animaux soient désormais interdits en Europe, je sais que l’Oréal n’était pas très clean de ce côté-là, donc j’ai l’impression de « pactiser avec le diable »… Mais je continue d’acheter ce produit, parce que j’adore l’eye-liner! Contradiction quand tu nous tiens ^^

  • #92 Marion le 21 janvier 2015 à 15 h 06 min

    Bonjour Hélène! Ce que je vais dire fait très sage mais moi je me sens coupable d’acheter quand je n’en ai pas vraiment « besoin » on s’entend car cela reste des habits ou du maquillage. Par exemple car j’achète un jean alors que j’en ai déjà un qui lui ressemble. Des choses comme ça…
    Bonne journée! :)

  • #93 MGFrib le 21 janvier 2015 à 15 h 09 min

    Personnellement, ce n’est finalement pas tellement le prix qui me fait culpabiliser, mais plutôt le manque de pertinence de certains achats beauté. Je m’explique: un énième blush corail, un trentième rouge à lèvre orangé, un vingtième fond-de-teint (alors que j’en ai déjà qui me conviennent parfaitement et qui ne sont absolument pas terminés)… Franchement, parfois, je me dis que j’aurais quand même pu résister!
    Finalement, les produit chers sont souvent ceux que j’ai l’impression de mieux rentabiliser. Ils sont le fruit d’un achat réfléchi et répondent vraiment à un besoin et à un usage (le plus souvent, il s’agit de produits soin plutôt que de maquillage d’ailleurs). Mais ce sont les « petites » choses que j’accumule en dépit du bon sens qui me font parfois un peu honte. Parce que, bien sûr, je vais les utiliser un peu de temps en temps, mais probablement ne jamais les terminer et m’apercevoir qu’à un iota de nuance de couleur, c’est tout bonnement le même que les douze que j’ai déjà (mais pas tout à fait quand même, alors bon, ça vaut le coup, non?).
    Et parfois (rarement, car je suis une inconsciente en la matière), je me dis que je ne me renseigne pas assez sur les conditions de fabrication et les ingrédients de mes produits beauté et, ça, ça peut se révéler parfaitement irresponsable.

  • #94 Kareldestoute le 21 janvier 2015 à 15 h 20 min

    Je réfléchis beaucoup avant d’acheter. Du coup, une fois que j’achète, c’est que vraiment ça fait un moment que j’avais envie de ce produit, et c’est donc un achat qui fonctionne (qui me plait et/ou que j’utilise vraiment beaucoup). Donc, pas de culpabilité. Je pense par exemple à mon dernier rouge à lèvre Armani, que j’ai tellement convoité que maintenant que je l’ai, je ne pourrais pas culpabiliser, d’autant qu’il est top…
    J’ai un peu culpabilisé quand j’ai acheté les produits capillaires Rahua qui coûtent une fortune (mettre ce prix dans des shampoings…) mais en conséquence j’ai acheté des miniatures, donc pareil, ça évite de trop culpabiliser.
    Ensuite, je culpabilise surtout sur les produits que je n’arrive pas à finir et qui dorment au fond de mes placards. Mais c’est pas forcément lié à leur prix, plutôt à la notion de gaspillage, d’inutilité.

    En revanche, quand je discute avec des personnes qui ne s’intéressent pas du tout aux produits de beauté, je ne cite jamais le prix des produits que j’achète, parce qu’au fond de moi je sais qu’elles trouveraient ça indécent. Ou alors je me justifie (alors que chacun fait ce qu’il veut non ?). Donc je soupçonne un fond de culpabilité là-dessous :)

  • #95 Clamavi le 21 janvier 2015 à 15 h 21 min

    Je me sens coupable d’acheter mon 36512ème rouge à lèvres, surtout quand j’ai déjà toutes les couleurs que j’aime :x

  • #96 Mistiquette le 21 janvier 2015 à 15 h 26 min

    Bonjour,
    C’est un sujet super intéressant! Je culpabilise d’acheter du maquillage de luxe car j’ai l’impression que je ne le mérite pas! C’est complètement débile en soi mais je ne sais pas, comme l’impression que ça ne m’est pas réservée, qu’il faudrait que j’en sois + digne (?!?!)
    Depuis peu, ma vision a changé et je m’y « autorise », j’y prends plaisir.
    Bref, encore un gros travail à faire sur la perception que je peux avoir de ma personne, au fond.
    Belle journée

  • #97 Kareldestoute le 21 janvier 2015 à 15 h 26 min

    PS : et mon argument dé-culpabilisateur sur le prix, notamment pour les soins, c’est de me dire que je suis capable de mettre 80€ dans un pantalon que je porterai peut-être une fois par semaine, alors qu’une crème visage, c’est peut-être 30€, mais je la porte tous les jours, et d’elle dépend l’état de ma peau pour les années à venir :)
    En revanche, sur la quantité ou l’inutilité de certains produits achetés, je n’ai jamais réussi à trouver de contre-arguments déculpabilisateurs pertinents…

  • #98 Poppylarousse le 21 janvier 2015 à 15 h 41 min

    Bonjour Hélène !

    Intéressante question ! En fait je culpabilise quand j’achète quelque chose alors que j’estime en avoir largement assez. Surtout les palettes et les fards. J’essaie de me convaincre que j’ai toutes les couleurs et que je n’ai pas besoin de plus . malgré tout je finis toujours par acheter xD je culpabilise encore plus quand les gens voient ma coiffeuse et s’écrient « ouah tout ce que t’as ! » ^_^
    Je ne m’achète quasi jamais de produit dit de luxe, sauf reduc ou carte cadeau parce que psychologiquement ça passe mieux ;)
    Donc en fait je pense pouvoir dire que j’en suis à un stade ou je culpabilise quasiment à chaque achat xD puisqu’on arrêté pas de me répéter que j’ai déjà tellement. Mais une passion ne découle jamais sur deq achats raisonnés c’est bien connu ^_^
    Sinon je me justifie (auprès de moi même) en trouvant des excuses : je n’avais pas cette teinte, avec cette texture ou ce reflet xD
    Voilà. .. je vis la culpabilité quasi au quotidien, mais je la vis plutôt bien finalement ;)
    Bises.

  • #99 Linette le 21 janvier 2015 à 15 h 47 min

    Clairement les baumes à lèvres de luxe (+10€), les rouges à lèvres au dessus de 18€ (rare), les nettoyants visage à 50€ (Kanebo), les vernis chers (+10€), les crèmes de luxe (+60€)…c’est sur le moment où j’hésite et le lendemain, mais après une fois qu’ils font partie du décor, mes scrupules s’envolent ;-)

  • #100 Eléonora le 21 janvier 2015 à 15 h 56 min

    Bonjour Hélène,
    Très intéressante ta question et d’actualité en ce qui me concerne et tu vas voir pourquoi … Je me maquille depuis longtemps mais de façon disons « spartiate » (une crème, un fdt, un blush, un crayon noir et un fard et tout ça remplacé seulement quand ils arrivaient en fin de vie). J’ai découvert il y a seulement quelques mois certains blogs (dont le tien :-) et là j’ai fait quelques descentes chez Sephora entre autres … Après avoir été indulgente envers moi-même, je me suis, comme qui dirait, poussé une « gueulante intérieure » pour que cette fièvre acheteuse se réduise plus que visiblement !!

    Alors pour répondre à ta question, je me suis rendu compte que les seuls achats qui me culpabilisaient étaient ceux que je faisais dans cet état de fièvre ! Je culpabilise quand je me rends compte que j’achète juste pour avoir et de façon incontrôlée. Alors que quand il s’agit soit d’un vrai besoin ou tout simplement d’une envie de me faire plaisir, jamais de culpabilité !

    Conclusion : comme je suis une humaine comme les autres, je continue à regarder les blogs et vidéos mais désormais je fais des wish-lists, ça me canalise … et surtout ça me prend du temps et je ne les ai jamais sur moi (elles sont sur ma table de chevet !!) donc mes passages chez Sephora sont beaucoup plus sages !!!
    Bonne journée

  • #101 Karine83 le 21 janvier 2015 à 15 h 57 min

    Bonjour,
    Je culpabilise pas mal pour ma part, en bonne peu sure de moi que je suis:
    -En premier pour les produits chers que je peux acheter (après des mois de reflexion, d’hesitation etc hein) pour me « faire plaisir » mais qui ne me conviennent pas. Là c’est le pire. Je pense à ce coffret Lierac crème + sérum que je me suis payé et qui coutait un bras (dont j’aimais bien l’odeur sur ma cousine) mais qui, appliqué sur mon visage m’a fait défaillir, impossible de garder ça sur le visage, et en plus j’ai fait une réaction, j’ai la peau du visage très sensible. Du coup je mets cette crème sur le buste pour la finir, puisqu’habillée je ne la sens pas et que pas d’allergie. Mais acheter aussi cher un truc pour pas le mettre au « bon endroit » ça me fait culpabiliser

    -En deuxième les fringues, ou les chaussures. Je ne suis pas une acheteuse compulsive, je fais gaffe, mais quand je m’achète un énième pantalon/ haut alors que j’en ai déjà pour ne pas avoir de machine a faire pendant facile 3 semaines voir plus, je me dis que j’abuse. Aussi, pour tout ce qui est fringues, ou chaussures, 2 ou 3 fois par an je me force a tout sortir de mon placard pour redécouvrir des trucs parce que sinon franchement ca tombe dans l’oubli!

    -En troisième le maquillage, qui me va bien certes, qui me plait aussi, mais que je n’utilise que trop peu! J’ai la naked 1, la 2, la vice palette 3, plus pas mal de fards mono et là je me tâte grandement pour m’acheter la chocolate bar . J’ai du maquillage pour me maquiller toute ma vie et celle de ma fille si j’en avais une ;-)

    Là ou je ne culpabilise plus, c’est pour me faire offrir des choses chères à noël ou mon anniversaire, fête des mères etc…
    J’ai passé des années à me faire offrir des choses utiles, pour la maison ou autre. Maintenant, depuis 2 ou 3 ans seulement, j’ose demander ou accepter des choses chères ou même moins chères pour moi et uniquement pour moi. J’avais louché sur une paire de boucles d’oreilles que mes parents m’ont acheté, ca m’a fait hyper plaisir, et bien pas une once de culpabilité! Pareil, mes beaux parents m’ont offert le sérum de Clarins, j’étais comme une folle, pas un seul sentiment de me dire franchement c’est pas bien! A 37 ans, il était temps!!
    Je suis peu sure de moi meme si je montre le contraire, je réfléchis beaucoup trop quand c’est pour moi (alors que pour les autres, pas de problème, allez banco!) Petit a petit je commence à penser à moi.
    Ce que je ne pourrai jamais faire, c’est comme une connaissance que j’ai qui s’achète a tort et a travers (grand bien lui fasse!) mais qui ne peut pas payer ses factures ni des choses pour ses enfants, là ca me révolte… Elle se sent coupable sur le coup, jusqu’au prochain achat qui arrive très rapidement et rebelote… Brrr ca me fait froid dans le dos…
    Belle journée!

  • #102 brigitte le 21 janvier 2015 à 16 h 08 min

    oui quelque fois mais plus par le fait que certaines compagnies testent leur produit sur des animaux. Quelques fois aussi pour leur
    prix astronomiques que je compare au taux horaires du SMIC est la j’ai un peut honte….
    Mais si c’est en accord avec mon budget alors je me dis pourquoi pas.

  • #103 Didichoups le 21 janvier 2015 à 16 h 38 min

    Question très intéressante et qui va me permettre de vider mon sac.
    Pour ma part, je culpabilise quasi à chaque fois.
    Je suis complètement beauté addict et comme toutes les addictions, c’est un peu honteux (moins que certaines mais bon, quand même).
    Je m’explique, la beauté, ça me passionne, quand on a une passion, ça devient LE truc important dans sa vie. Mais malheureusement, la beauté c’est cher (souvent).
    Conclusion : je dépense tout mon argent dans des produits de beauté, dont certains dont je n’ai pas forcément besoin, donc je culpabilise (surtout quand c’est cher) en me disant que cet argent aurait pu servir à quelque chose de plus important, que je ne pense pas à l’avenir …etc, mais je n’arrive pas à m’arrêter parce que je suis droguée.
    Donc, les seules fois où je ne culpabilise pas, c’est quand j’ai fini un produit, et que je dois en racheter un, parce qu’à ce moment là, je me dis qu’il m’est vraiment utile… Mais la beauté est-ce vraiment utile ?

    Ps : Si vous connaissez un groupe de beauté addict anonyme, faites moi signe ;)

  • #104 Florence la belge le 21 janvier 2015 à 16 h 39 min

    Moi,je ne fume pas,je ne bois pas,je télécharge mes magazines sauf le « VOTRE BEAUTE » que j’achète,et je lis tous les romans du moment(MUSSO,ECT) que je loue à la bibliothèque(10€) par an,ici,j’ai loué celui de BOBBI BROWN sur le maquillage aujourd’hui :-)
    Donc mon petit plaisir c’est de prendre soin de moi.
    Mais comme je suis maman,je culpabilise souvent en me disant »tu pourrais t’en passer ».
    Mais une fois mes achats déballés,la culpabilité part,mais je n’exagère pas,Clinique pour ma peau et je suis entrain de renouveler tout mon maquillage,tous les mois ,je me prends un truc chez MAC.
    Par contre,je cherche un contour des yeux et là,je ne sais pas encore quoi prendre,je ne dépasserais pas les 30€.
    Je voulais celui de Clinique mais la vendeuse du magasin m’a tellement énervé à vouloir me vendre un autre que je n’ai rien acheté ;-)
    Un petit maquillage de marque c’est comme une petite pâtisserie de luxe,faut savourer ;-)
    Gros bisous Hélène (beau sujet)

  • #105 Céline le 21 janvier 2015 à 16 h 59 min

    Bonjour Hélène,
    Dans l’idéal, je voudrais n’acheter que du bio, mais je fais une exception pour le savon liquide pour les mains. En effet, j’en utilise vraiment beaucoup, et mes finances ne me permettent pas de prendre du bio. Je prends donc le moins cher possible, car quitte à prendre du non-bio, pour moi tout se vaut. Je culpabilise un peu, mais je le fais durer le plus longtemps possible (utilisation fréquente mais peu de produit).
    Bises

  • #106 MarieVonB le 21 janvier 2015 à 17 h 00 min

    Bonne question…
    Ma réponse est simple: je ne culpabilise jamais quand je m’achète quoi que ce soit. Je suis indépendante financièrement puisque je travaille et n’ai donc de compte à rendre à personne. Ceci dit, mes achats sont presque toujours raisonnés et je fais attention à mon budget. Si je craque pour un produit de luxe (je pense notamment au Lait frais de Dyptique que je rachète régulièrement malgré son prix excessif), je me montre un peu plus raisonnable dans les jours qui suivent (voire les semaines, selon le prix du machin). Et puis je m’arrange pour faire durer le produit en question…

  • #107 Marie-E. le 21 janvier 2015 à 17 h 08 min

    Bonsoir à toute,

    Il est très intéressant de lire vos commentaires!
    Pour ma part je ne culpabilise pas très souvent… je pense que c’est davantage mon entourage qui provoque ce genre de sentiments. J’ai bientôt 26 ans mais pourtant j’utilise du maquillage « qui se voit » (RAL rouge, blush, etc) depuis moins d’un an. Dans ma famille, les soins et le maquillage sont tellement peu utilisés et méconnus que je n’ai réellement pu découvrir mon intérêt pour ces produits que très tardivement…
    Au début j’ai reçu pas mal de petites remarques anodines « Ooh mais tu pourrais ouvrir un salon! (OMG elle a plus de 15 vernis) »; « Mais tu as vu combien ça coûte pour 5g?! ». Il est vrai qu’il y a eu une période avec beaucoup d’achats… dont des ratés. Maintenant je fais ma précieuse, suis les conseils avisés de mes gouroux (Hélène si tu passes dans le coin ! haha) pour n’acheter qu’avec parcimonie… je me la pete je sais, je n’ai rien acheté depuis 2 mois! Je n’ai pourtant aucun mérite car entre Noël et mon anniversaire qui approche… je glisse des idées (qui a parlé de lavage de cerveau?)

    Plus sérieusement, pour toutes celles qui culpabilisent… relativez! On a chacun nos hobbis, alors du moment qu’il n’y a pas de mise en danger financière, que cela fait plaisir, que vous n’êtes pas radin avec les autres… et même si c’est juste pour admirer ce petit bijoux sur votre coiffeuse… Chacun fait ce qu’il veut! Je m’assume plus depuis que j’ai réalisé que je ne comptais jamais pour mes proches. Mon budget « cadeaux et attentions » dépassant largement celui que j’attribu au maquillage et je vide régulièrement mes tiroirs pour redécouvrir des petits bijoux que j’aurais pu perdre de vu!

    Concernant les produits capillaires je culpabilisais de m’acheter LE shampooing à 10€ la bouteille. Jusqu’au jour où j’ai découvert les « 1+1 gratuits » qui reviennent régulièrement dans les magasins aux Pays-Bas. J’ai découvert un nouveau plaisir… acheter quelque chose de « cher » à moindre prix! Je pense que vous imaginez le craquage qui risque de se produire sur le site de Sephora…

    ptite mimi: OOoh comme je me retrouve là-dedans! J’ai offert une su-per-be palette de fars Dior à ma maman pour Noël. C’était limite la palette de mes rêves (tout du moins c’était le ressenti du moment)… mais je ne me voyais pas « m’offrir » ce petit bijoux… encore moins ressortir du magasin avec deux exemplaires de la même palette.

  • #108 Kal le 21 janvier 2015 à 17 h 28 min

    Bonjour Hélène,

    Alors moi j’ai culpabiliser a chaque fois que j’ai acheté un rouge a lèvre Serge Lutens, j’en ai 4 mais à chaque fois je me suis dit mais tu es une grande malade de dépenser autant pour des rouges à lèvre, mais je les adore ils sont extraordinaire.

  • #109 coquillette le 21 janvier 2015 à 17 h 30 min

    Il n’y a pas longtemps j’ai culpabilisé, mais graaave sur un coffret longue vie cellulaire +age logic yeux de chez Guinot, Bon au final j’en ai été très contente, mais bon le prix…Après, la cosmétique, à mon sen c’est un « investissement sur l’avenir » donc ce n’est pas de l’argent gaspillé….
    Sinon en règle générale, je dépense plus en cosmétique qu’en esthétique…( beaucoup plus)….

    Voilà ma petite expérience

  • #110 Pheine64 le 21 janvier 2015 à 17 h 35 min

    Salut,
    Je ne culpabilise jamais quelque soit mon achat, je ne regrette pas non plus même si un produit acheté ne me convient finalement pas ou une fringue ne me plait plus.
    Par contre je fais en fonction de mon budget (comme tout le monde j’imagine) et je rêve de le voir grossir :) pour pouvoir m’acheter des fringues et des produits de beauté sans avoir à mater le prix !!!
    Il y a quelques temps j’ai acheté un produit cheveux le whoolshake08, je l’ai pratiquement pas utilisé mais c’est pas grave !
    Je me suis acheté dernièrement une (mini) palette NARS je n’utilise que 2 fards sur les 6 elle coûtait quand même cher pour l’utilisation que j’en fais mais ça m’est égal
    Aucune culpabilité :)

    Bonne fin de journée

  • #111 Argile le 21 janvier 2015 à 17 h 36 min

    Bonjour bonjour
    Je ne culpabilise pas beaucoup car j’ai rarement des craquages absolument déraisonnables en regard de mon budget et de mes principes, je sais que je ne me ferai jamais fourger un coffret La Prairie par une séphorette par exemple. Ce qui me fait culpabiliser, c’est d’acheter des choses alors que je n’en n’ai absolument pas besoin : un vernis à ongle alors que j’en ai 150 et qu’ils vont devenir inutilisables en ayant été porté qu’une fois, une ennième palette de FàP alors que je n’ai que 2 yeux et que le matin, c’est plutôt mascara/crayon pour aller vite…
    En revanche, pour tout ce qui s’use vraiment (mascara, fond de teint, crayons…) je n’ai pas de sentiment de culpabilité…Je peux investir 10 € dans un dentifrice, 20 € dans un gel douche avec le sourire :-)

  • #112 Marine le 21 janvier 2015 à 17 h 51 min

    Moi, c’est les palettes de fards… Je suis trés raisonnable sur mes achats de maquillage, je n’ai pas 5 mascaras en cours, 10 blushs, 4 fonds de teint différents… Mais les palettes, c’est plus fort que moi. J’en ai une bonne vingtaine, et alors que je suis très fière de ma collection dans l’intimité, j’ai honte quand mes amis ou ma famille (non beauty-addict) tombent dessus et comptent mon butin, en ajoutant des remarques du type « Mais en plus c’est tout le temps les mêmes couleurs ! ».
    Depuis, je les planque et le bonheur de les retrouver chaque matin est conservé :)

  • #113 Sara le 21 janvier 2015 à 17 h 58 min

    Salut les filles,
    Je ne culpabilise jamais pour les achats soins et maquillage, sauf quand c’est du gaspillage (erreur d’achat). Si le produit me fait plaisir, pas de culpabilité. Ce sont des achats parfaitement « inutiles » et donc parfaitement essentiels, comme la poésie, la musique, l’amitié! Ajouter de la beauté au quotidien, finalement c’est du sérieux :-))

  • #114 Céline le 21 janvier 2015 à 18 h 06 min

    Hello
    Alors la super question car j’en fais parti!
    Je m’autorise des craquages comme je les appelles quelques fois lorsque je vois se pointer la promotion Sephora!
    Le sérum advanced night repair surtout c’est celui qui doit me coûter le plus chers dans mes cosmétiques et pour lequel je ne peut me passer!
    Mais oui j’ai tendance a culpabiliser pour ça!

  • #115 souphiie le 21 janvier 2015 à 18 h 18 min

    Bonjour Hélène.
    Le type de produit ou je me sens coupable sont les produits capillaires : shampoing, après shampoing, masque, sérum et j’en pense. Je n’achète que ce genre de produit en parapharmacie matière et j’ai 3 marques préféré principalement : fureter ( que jadoreeeee) , phyto et occasionnellement Klorane. Je culpabilise dans le sens où il existe un large choix et différentes gammes en grande surfaces pour beaucoup moins cher. Je suis accros à ces produits même si la note est salée parfois et que je culpabiliseachatsfin de mes achats.

    bisous a toi Hélène et à toutes

  • #116 aurélie23 le 21 janvier 2015 à 18 h 42 min

    bonjour,
    après avoir eu une dose d’essai du Dior Dream Skin, je suis allée l’acheter (tu m’étonnes, en 30sec, il floute les rougeurs, gomme les pores et donne du glow que tu le crois même pas). Devant le prix, j’ai culpabilisé, je me suis même surprise à calculer qu’avec mes 7ml+2 x 3ml d’échantillon j’avais presque 1/2 du petit modèle à 30ml gratis : ô effroi, je cherchais donc à me justifier auprès de moi-même ! Soit le règne du grand n’importe quoi. Du coup j’ai pris le grand modèle, nan mais hé ho…

  • #117 Stef le 21 janvier 2015 à 19 h 13 min

    Je ne comprend pas, ma question ne figure pas dans les commentaires.
    Je suis nouvelle et ne sais pas comment m intégrer dans ton blog Hélène.

  • #118 Caroline le 21 janvier 2015 à 19 h 19 min

    Le Weekend de Chanel!!! Helene, je vais avoir grand besoin de ton avis car je suis sur le point de craquer! Merci mille fois par avance

  • #119 Claudia le 21 janvier 2015 à 19 h 27 min

    Intéressante la question … très intéressante.
    Pour ma part je répondrai oui et non … on avance là non ?

    Parfois je prends des résolutions (bonnes ou mauvaises ….c’est selon chacun) comme par exemple terminer un produit (notamment soins visage, corps, cheveux avant d’en acheter d’autres. Et il suffit que je commence à acheter un truc et ensuite je me lâche, mais bien, pas à moitié.
    Donc parfois, je me dis « oh c’est pas bien, tu te contredis ».
    MAIS comme je suis du genre à assumer mes faits et gestes, et que je ne suis pas à un paradoxe près, et bien ça passe.

    Le plus culpabilisant, c’est quand j’ai commencé à consulter les blogs beauté, je pense avoir acheté quelques produits par mimétisme et finalement me rendre compte que, ce produit, ce n’est pas moi.
    Mais pareil, quand j’ai fait la joie et/ou le plaisir de mon entourage ça me passe.

    Donc non, culpabiliser ce n’est véritablement pas moi, et puis personnellement j’ai pas envie de bouder mon plaisir.

  • #120 seve le 21 janvier 2015 à 19 h 28 min

    Bonsoir Hélène,
    oui oui oui je culpabilise très souvent en me disant que je pourrais acheter un produit à peu près similaire et meilleur marché, ou un produit plus écolo, plus bio, que je pourrais mettre quelques euros de côté pour un VRAI achat utile;-)), que cet achat est plus un caprice et que le produit restera joliment dans mon placard de salle de bain (ce qui est souvent le cas), etc. mais ma culpabilité ne fait pas long feu. Je la fais taire bien vite.
    Je me dis que j’ai le droit de me faire plaisir! et je continuerai par exemple à acheter la bbcream d’erborian…

  • #121 Yaya le 21 janvier 2015 à 19 h 32 min

    Moi, je crois que je ne culpabilise pas pour un achat, même cher (attention, je m’assure de pouvoir manger et payer mes factures quand même!!!!). Je pense que la vie est trop courte, on ne sait pas forcément de quoi demain sera fait alors se faire plaisir et profiter de l’instant présent, même pour un achat futile, c’est pas grave de temps en temps! Ce qui est important, c’est le plaisir que cela nous procure ! Les seuls achats pour lesquels j’ai culpabilisé ont été des achats compulsifs, non réfléchis… Genre je vois un truc dans un magazine ou un blog (!!!!) et zou, il me le faut là tout de suite quitte à la commander sur internet et finalement, en le recevant quelques jours plus tard… Ben il ne me va pas du tout, couleur, rendu, etc… Et comme j’ai déjà jeté tous les emballages à la poubelle, je le garde, je le regarde souvent en me rappelant que c’était n’importe quoi puis je le donne ou je le troc! Et je culpabilise moins!!!

  • #122 Clobaz le 21 janvier 2015 à 19 h 50 min

    Oui oui oui, de toute façon je culpabilise pour tout un tas d’autres trucs!!!! Mais je me soigne! En te suivant j’ai repris confiance et dernièrement j’ai craqué pour deux sérums Clarins (l’hydratant et le double sérum) et ma foi ça fait du bien !!

  • #123 vanessa le 21 janvier 2015 à 19 h 51 min

    Bonsoir Hélène,
    au début je culpabilisais dès que je faisais du shopping quand j’ai commencé à travailler, pas par rapport à ce que j’achetais, je prends des choses qui me font plaisir mais à cause du regard des autres…
    Après j’ai compris que souvent ce qui te jugent ont eux meme leur sombre secret lol
    mais si je devais dénoncer mes vilaines mani je dirais: mes shampoings John Master et Aesop, mon peigne Person et Mason et ma crème le jour de Chanel car c’est la seul creme qui ne me donne pas de l’eczéma sévère

  • #124 Jenny. le 21 janvier 2015 à 20 h 11 min

    Bonsoir Hélène,
    Je culpabilise, en effet, quand j’achète un produit relativement cher en me disant « est ce que finalement, ce produit va me convenir, répondre à mes attentes », car je dois dire que quand ça n’est pas le cas….J’ai honte de le dire mais avec toute honnêteté, il finit à la poubelle….Oui, oui, c’est assez radical….surtout quand le produit me donne des boutons ou autres. Mais, maintenant, je trouve des alternatives pour les terminer autrement ou je les donne à ma mère.

    Mais, en règle générale, je culpabilise davantage lorsque je mets le prix pour un nettoyant visage par exemple. Je me dis quand même, un nettoyant visage ça se rince et je ne vois pas en quoi, il pourrait avoir des effets sur ma peau. Pour une crème corps, même raisonnement, je me dis que ce soit « aux huiles de je sais pas quoi », qu’importe le principal étant qu’il m’hydrate la peau. En revanche, je mets le prix sans aucun regret si je vois que la composition est peu trop « cracra » à mon gout ! (faut pas déconner..). .;)

    Mais bref, ça fait parti du jeu en quelque sorte d’être déçue par un produit. J’aime tester de nouvelles choses en permanence et comme je suis soucieuse un peu sur les bords d’avoir une jolie peau et perpétuellement en quête de trouver mieux, je préfère parfois mettre le prix quitte à me dire « merde, j’ai fait une connerie de l’acheter ». Beauty addict quand tu nous tiennnssss.

    Bonne soirée, Hélène :)

  • #125 nanon le 21 janvier 2015 à 20 h 15 min

    Je ne culpabilise pas pour l’achat des produits de beauté, je crois que c’est parce que je n’achète que quand j’en ai besoin. J’ai un tableau excell avec la liste de mes prochains achats, leur prix, et comme je ne fais pas de lèche vitrine dans les parfumeries, je n’achète pas plus que de raison. Mon « potentiel culpabilité » est ainsi entièrement dédié à l’achat de fringues sacs et chaussures !!

  • #126 Hélène le 21 janvier 2015 à 20 h 17 min

    ptite mimi: c’est souvent beaucoup moins culpabilisant de dépenser pour ceux qu’on aime que pour soi-même ;-)

    katyH: les vernis ne se périment pas vite ;-)

    Misia: « ce sentiment apparaît chez chacune d’entre nous dès que nous nous offrons quelque chose dont nous n’avons pas vraiment besoin ou qui dépasse largement notre budget » : je crois que tu as bien résumé le truc !

    Mistiquette: ce que tu dis est très intéressant et rejoint cette citation d’une psy que je pense mettre un jour en Brève : « Acheter systématiquement du bon marché, du soldé, c’est avoir une image de soi au rabais. »
    Je ne dis évidemment pas que c’est ce que tu fais ni que tu as une mauvaise image de toi (je ne me permettrais pas !), mais on le fait souvent pour certains produits plus que pour d’autres, et je trouve ça très intéressant d’y réfléchir.

    Karine83: « Petit a petit je commence à penser à moi » : ça fait plaisir de lire ça !

    Didichoups: ben moi je dis, tu pourrais dépenser cet argent en clopes, en alcool ou autres substances merdiques, tu ne l’as volé à personne et tu l’as gagné avec ton travail, ne sois pas si dure avec toi-même ;-)

    Marie-E.: c’est très chouette ce que tu dis sur le fait de relativiser !

    Sara: juste merci !

    aurélie23: han je ne connaissais pas ce produit, voilà que je le veux ! ;-))

    Stef: ah je ne sais pas, pourtant il n’y a pas d’insription à faire ni rien.

    Caroline: il va falloir être patiente, je n’ose pas l’utiliser de peur de faire une allergie ;-)

    Bon alors pour toute celles qui culpabilisent à cause d’achats compulsifs ou pas adaptés, DONNEZ ! Si vous saviez le nombre de produits que je donne à mon entourage (pas des produits de soin entamés hein ;-) : ça fait super plaisir aux gens et il n’y a pas de gaspillage du coup tout va beaucoup mieux ;-)

  • #127 Didichoups le 21 janvier 2015 à 20 h 34 min

    Hélène: C’est ce que je me dis à chaque fois. Il y’en a c’est la clope, d’autre l’alcool ou la coke, moi c’est les fards à paupières. J’ai moins de risque d’en mourir sauf si je finis écrasée par mes tonnes de palettes XD
    (Je mourrais ultra pigmentée au moins…)

  • #128 L’instant (f)utile le 21 janvier 2015 à 20 h 45 min

    Bonsoir Hélène !
    J’aime beaucoup ce sujet de réflexion, on en parle peu.
    Pour moi ce sont les produits chers dont je sais qu’ils vont partir vite (type nettoyants, hello baume Emma Hardie qui coûte un bras virgule cinq), et aussi les produits de maquillage qui ont une couleur divine sur laquelle je flashe, mais dont je sais pertinemment que je ne les porterai que deux fois par an (hello le fard à paupière bleu klein, par exemple). Ah, il y a aussi le sèche vite ! Ça pourrait passer si je ne me mettais pas les mains à la bouche en permanence, mais la vérité c’est que je dois avaler un sacré tas de saloperies (hello troisième bras fluorescent !).
    xx
    Marie

  • #129 Julie le 21 janvier 2015 à 21 h 00 min

    My: Coucou ! La crème De Novo me tente beaucoup également. Où l’avez vous trouvée? (dans quel magasin ou sur quel site? Je commande peu sur internet car je suis assez méfiante, je suis donc toujours à la recherche d’un site fiable =) ) ! Merci, bonne soirée!!

  • #130 Joy le 21 janvier 2015 à 21 h 01 min

    Mon compte en banque culpabilise beaucoup quand je sors des galeries lafayettes avec une poche chanel remplie de pleins de petites choses sublimes (rouge à lèvre, mascara, poudre, fard, khôl, crayon à lèvre..) mais moi non jamais je culpabilise :)
    Merci beaucoup pour ton blog hélène, je le regarde pratiquement tous les jours (avec celui de Coline) et j’adore tes conseils et tes astuces beauté !

    Passe une bonne soirée.
    Joy

  • #131 Julie le 21 janvier 2015 à 21 h 11 min

    Personnellement, je culpabilisais pas mal parce que je me trouvais égoïste. Dépenser des tonnes d’argent en cosmétiques et maquillage alors que des gens crèvent de faim dehors, ça pose quand même un problème éthique.
    Depuis un an, je me tourne de plus en plus vers des produits naturels et bio, non testés sur animaux. J’ai l’impression de faire du bien à mon corps et du bien aux animaux donc je ne culpabilise pas de mettre un peu plus d’argent pour ce type de produits. Mais il reste alors la condition humaine … Depuis quelques mois, je verse mensuellement de l’argent à 2 associations (Care France et Amnesty International) et je fais en sorte d’acheter de la nourriture à un SDF une fois par semaine. En faisant cela, je ne culpabilise plus de « dépenser inutilement » de l’argent car malgré tout, j’essaye quand même de penser à mon prochain (ça semble gnian gnian mais je crois que c’est quand même très important). Du coup, quand j’achète un énième vernis ou un RAL dont je n’avais pas particulièrement besoin, je me dis que j’aurais pu éviter peut-être mais je ne culpabilise pas longtemps et j’en suis rapidement très contente. La seule chose pour laquelle je culpabilise vraiment, désormais, c’est quand j’achète des vêtements H&M etc alors qu’on sait pertinemment que les conditions de vie dans les sweatshop sont déplorables. J’essaye de regarder au maximum les lieux où les vêtements ont été fabriqués mais ce n’est pas toujours facile … J’espère qu’à la fin de mes études, quand j’aurai un salaire fixe, je pourrai dépenser plus d’argent en fringues et me tourner vers des marques respectueuses des droits humains !
    Voilà on s’éloigne de la banale question maquillage mais ce sont des choses très importantes il me semble, que l’on oublie malheureusement trop vite, prises dans le cours de vies !

    Je vous embrasse, et longue vie à ce merveilleux blog !

  • #132 Hélène le 21 janvier 2015 à 21 h 23 min

    Joy: merci à toi ;-)

  • #133 nouchka le 21 janvier 2015 à 21 h 28 min

    Ahhhhhh, acheter un pousse mousse aesop à 30€, ca me fait culpabiliser, alors imagines que depuis je rêve de la crème main du même fournisseur à 80€….
    Je kiffe les produits, hein, mais quand même, le prix est plus fort que leur qualité !

  • #134 Eva. le 21 janvier 2015 à 21 h 36 min

    Salut Hélène! Et salut tout le monde!
    C’est vrai que c’est intéressant comme question…
    Pour ma part je dirais que j’ai plutôt la « culpabilité sociale » (je ne crois pas que cette expression existe… :-) ) En fait tout dépend de la personne avec qui je suis. Si je suis avec une amie qui galère, qui a du mal à joindre les 2 bouts et qu’elle me demande quelle est la marque du mon vernis ou de mon rouge à lèvre, je vais me sentir extrêmement coupable et gênée de lui dire que c’est un Dior ou un Chanel (je ne porte évidemment pas que des marques dites « de luxe » mais j’en ai quelques uns) alors que je ne ressens aucune culpabilité au moment de l’acte d’achat.
    Merci beaucoup pour ce très chouette blog!
    Bonne soirée!

  • #135 sophie le 21 janvier 2015 à 21 h 36 min

    Quand j’avais entre 20 et 30 ans, je ne me sentais pas coupable d’acheter des produits de soins et de maquillage, je pensais en avoir « besoin », pour me sentir mieux. Ensuite, j’ai culpabilisé en ayant du maquillage dans mes tiroirs, sans le porter, et j’en achetais moins, mais toujours des produits de soin. Puis à cinquante ans j’ai eu un cancer, et pendant trois ans, ma peau n’a rien supporté avec les traitements, alors j’ai trouvé les soins beauté inutiles et chers, voire fastidieux, et accepté mon âge sans rien d’autre… Je continue à lire sur le sujet, avec plaisir, mais dans la pratique, je suis en paix avec ces histoires (je crois).

  • #136 Christina le 21 janvier 2015 à 21 h 39 min

    Sujet très intéressant, et lecture des commentaires très enrichissante (et totalement déculpabilisante, finalement).
    Je culpabilise vraiment quand je m’achète une nouvelle palette (mais ça ne m’arrête pas).
    Je culpabilise lorsque je m’achète un soin qui, finalement, ne me correspond pas/ne me plait pas (le dernier en date : la CC crème d’Erborian, que je ne sais absolument pas comment recycler, sur les mollets peut-être ?).
    Je ne culpabilise absolument pas lorsque j’achète une crème ou un sérum (même chers), alors que j’ai encore du stock : je sais que je finirai toujours par en avoir besoin (si possible avant qu’il ne soit périmé).

  • #137 Dominique le 21 janvier 2015 à 21 h 48 min

    En deux temps :

    Oui parce que beaucoup de produits sont testés sur les animaux , oui parce qu’acheter des produits de beauté c’est un acte très narcissique. J’aime le maquillage, je défends la cause animale, curieux paradoxe.
    Non parce que la plupart des produits que j’achète sont fabriqués en France ou dans des pays où les conditions de fabrication sont décentes ( salaires, lois relatives au travail, congés payés ).
    Donc oui et non. Jamais une question de prix, c’est la dernière chose que je regarde, en revanche des problèmes éthiques se posent pour moi, honnêtement ma réponse est complètement celle-là : oui ET non !

  • #138 sam le 21 janvier 2015 à 21 h 53 min

    Ps: en petit clin d’oeil, car je voulais aussi te remercier pour ton énergie et le bonne humeur que me donnent tes vidéos (c’est quand même grâce à toi qu’à 41 ans j’ai investi dans des pinceaux – real technique, supers- pour la première fois de ma vie!!!!)

  • #139 Sara le 21 janvier 2015 à 22 h 06 min

    Bonsoir les filles,
    Dominique, si cela peut te rassurer, les tests sur les animaux sont interdits (ingrédients et produits finis) pour les cosmétiques en Europe.
    Alors, voilà une raison supplémentaire pour se faire plaisir sans culpabiliser :-)))

  • #140 Naisush le 21 janvier 2015 à 22 h 14 min

    Moi je culpabilise quand je m’achète des vernis à ongles qui dépassent les 10 euros, c’est idiot quand on sait que pour le reste de mes cosmétiques je peux dépenser beaucoup plus.. Mais pour les vernis je connais tellement d’alternatives peu chères et de qualité, style Kiko, ou les petits Gemey que j’adore, quand je met plus de 20 euros j’ai l’impression que c’était pas utile, ça m’arrive rarement en fait, uniquement pour des couleurs coup de coeur!

  • #141 Jeanne le 21 janvier 2015 à 22 h 31 min

    Ce qui me gène, ce sont les tests sur les animaux. C’est la raison pour laquelle je n’utilise quasiment plus que des produits certifiés bio ou/et vegan, fabriqués en Europe, qui plus est dans des conditions a priori décentes pour les travailleurs. Comme pour la nourriture, j’achète moins mais mieux. Ma peau et mes cheveux s’en portent bien. J’apprécie particulièrement les produits Weleda, Les Terriennes et Docteur Hauschka.

  • #142 cécile le 21 janvier 2015 à 22 h 37 min

    Moi c’est le fond de teint Clinique Anti Blemish. Mais c’est celui qui sauve ma peau de trentenaire acnéique ….il fait des miracles, il a soigné mon acné kystique inflammatoire qu’aucun dermato n’avait pu soigner (véridique). A temps partiel avec deux enfants et un salaire ridicule, c’est pour moi un vrai produit de luxe et je me sens mal à chaque fois ! Mais dans la mesure ou vraiment je n’ai pas le choix, sous peine de me payer de l’acné pire qu’une ado, et que ça a réglé un vrai problème ( je n’osais plus sortir ) je me dis que c’est comme un médicament !
    Bonne soirée !

  • #143 Laetitia le 21 janvier 2015 à 22 h 43 min

    Bonsoir,

    Je ne culpabilise pas en général sur le prix, sauf si j’achète pour 100€/150€ d’un coup par exemple. Je me dis que cela n’en valait pas la peine, que c’est du gaspillage etc…
    Il y a certaines années où je me prenais la beauty Estée LAUDER à Noel, la grosse valisette de maquillage avec des produits que je n’utilisais pas en totalité en fait et là, j’avoue je me disais au bout de X mois : « je regrette !!!! » .
    Mais le coup de cœur était tel et la joie d’acheter cette merveille passait au dessus de tout à chaque fois.
    Après, une autre sorte de culpabilité m’habite, il s’agit des tests sur les animaux (mes amours, mes bébés) ; même si certaines marques ont fait des progrès, il en reste toujours qui pratiquent des expériences sur eux et là je culpabilise à mort, je me pose des questions, j’essaye de savoir si la marque en question en pratique etc…
    Sinon, je me fais plaisir en général, égoïstement, sans penser à rien….
    Question intéressante en tous les cas ;)

    A bientôt.

  • #144 kayssidy le 21 janvier 2015 à 23 h 06 min

    Bonjour à tous,

    Alors là personnellement je ne culpabilise jamais, parcequ’au final « flûte je bosse quand même un peu pour ça, pour se faire plaisir aussi non ? ( se dit elle pour se rassurer) le seul moment où je culpabilise c’est quand mon homme m’accompagne chez Séphora….. Lorsqu’il me voit prendre une nouvelle palette de fard ou un nouveau rouge à lèvre et qu’il me dit « Mais t’en as pas déjà des comme-ca ??!! » je lui réponds : « bah non, tu vois bien que ce n’est pas la même teinte » regard de mon homme —-> O_0 suivit d’un long soupiirr ! la oui je culpabilise quand même…. Les achats « coup de coeur » au final, c’est ce qui fait du bien au moral…. c’est mon avis…

    Bisous

  • #145 Audrey L le 21 janvier 2015 à 23 h 55 min

    Perso, je culpabilise de plus en plus quand j’achète un produit d’une marque qui teste sur les animaux. Je trouve ça abominable, rien que par l’idée, le principe que ma « beauté » vaudrait plus que la vie d’un être vivant. Je me rend compte de l’absurdité de la chose même si à lire ça peu faire super gnan gnan.

    Je lis de plus en plus le blog de Genuine glow qui propose de sublimes produits bio/ naturels/ non testés (parfois les 3 en même temps) et quand on voit la sublimité (je doute de ce mot xD) de la fille qui tient le blog, j’ai VRAIMENT envie de me mettre à ce type de produits :).

  • #146 AnnaCpeekaboo le 22 janvier 2015 à 2 h 56 min

    Question très intéressante ! Je ne sais pas si ça rentre vraiment dans le sujet mais depuis que je suis arrivée au Canada (ça fait plusieurs mois maintenant), je culpabilise quand j’achète mon eau micellaire Bioderma à 32$, et mes crèmes pour le visage Avène à 40$ (masque hydratant, crème compensatrice, sérum, contour des yeux…et mon eau thermale !!!!) ! Mais tant que je n’ aurais pas trouvé des produits qui conviennent aussi bien à ma peau que ceux-là, je crois hélas que je vais continuer… C’est pas évident de changer toute sa routine d’un coup, et j’ai d’autant plus peur de contrarier ma peau avec le froid qu’il fait ! Si certains(es) d’entre-vous sont comme moi des expatrié(e)s et connaissent de bons produits, de qualité équivalente mais pour un coût moindre, je suis preneuse ;)

  • #147 Marion Jones le 22 janvier 2015 à 5 h 51 min

    J’ai lu les commentaires et bravo, le débat est super intéressant. C’est rigolo de constater que les gens cheminent dans leur raisonnement, d’un commentaire à l’autre.

    Pour ma part, je ne culpabilise jamais pour un achat de produit de beauté. Jamais. Ça m’est arrivé, par le passé, à une époque ou je découvrais le maquillage et la beauty sphère. Je voulais tout acheter, j’avais envie de tout. J’achetais d’abord, je culpabilisais ensuite et seulement après, je réfléchissais. Et puis, j’ai traversé une période financierement délicate. Je ne pouvais quasiment plus rien acheter si je voulais finir le mois. Ça me manquait. Non pas l’accumulation, mais la possibilité de me faire plaisir. Aussi, quand mes finances se sont rétablies, j’ai voulu repenser mon rapport aux cosmétiques. Applicant une idée d’Helene qui est devenue l’un de mes principes directeurs : « il y a suffisamment de « il faut » et de « je dois » dans ma vie pour ne pas en rajouter », j’ai décidé de trier régulièrement mes cosmétiques, de ne garder que ce que j’utilise vraiment ou ce à quoi je tiens, et d’arrêter de culpabiliser quand je me fais plaisir. Concrètement, j’essaie de réfléchir avant d’acheter, dans l’idéal. Mais ce n’est pas vraiment essentiel. Certains achats compulsifs sont réconfortants. Je me souviens m’être achetée un parfum en rentrant du boulot après une mauvaise journée. C’était compulsif, j’en ai eu soudainement envie, mais ça m’a remonté le moral. C’est ça qui compte : que ça me fasse plaisir. Et je ne culpabilise plus pour si peu. Je trouve qu’il est finalement paradoxal de se faire plaisir et d’en tirer de la culpabilité…

    Ça ne m’empêche pas de faire plaisir aux autres aussi. Et je confirme que le don de produits aux copains/copines est une excellente initiative. Récemment, j’ai trié mes vernis à ongles et j’ai organisé un give away sur FaceBook pour les copines. Succes garanti ;).

  • #148 Autumn le 22 janvier 2015 à 5 h 55 min

    Oui et non- j’ai toujours un peu du mal a sortir presque $30 pour une crème corps (meme si le flacon et 500 ml), mais quand j’utilise mon C&E Jojoba, je suis juste aux anges avec le parfum alors ca le justifie jusqu’a je le termine, le flacon, puis ca recommence ;)

    Je crois que je me culpabilise plus pour le cote « back ups ». Quand je trouve un truc qui me plait sur tous les plans, j’en achète en multiples. J’essaie (et j’arrive) de trouver les bon plans, mais quand un truc que j’aime est soldé…bonjour le gros dépense d’un coup. Ca reviens nettement moins cher au finale, mais c’est toujours un peu « gloups » sur le coup ;)

  • #149 aurélie23 le 22 janvier 2015 à 9 h 21 min

    Re-bonjour,
    je ne sais pas si on peut re-commenter ?
    Je suis touchée par les interventions, on sent un questionnement quasi existentiel chez certaines, une vraie démarche citoyenne chez d’autres, etc.
    Que vous m’ayez émue (Mistiquette: je te ferais bien un bécot tient, parce que, bien sûr, tu le vaux bien !) ou bien fait marré (vanverde: on peut monter un groupe de perverses non repentantes ?), sachez-le Mesdames vous m’avez repulpé l’âme pour la journée, merci !
    (Et merci à notre hôtesse évidemment qui rend tout ça possible).

  • #150 Mistiquette le 22 janvier 2015 à 9 h 27 min

    Hélène: Oui cette citation est très vraie!! Alors qu’au final c’est pas exactement la perception que j’ai de moi! C’est vraiment curieux en fait. Pour mon anniversaire, j’ai eu un sac Mac Douglas avec un porte-feuille. Facture: 480€. J’ai eu honte pendant 3 jours! Alors que j’adoooooore mon sac, que j’en suis absolument ravie et que c’est mon mari et mes parents qui me l’ont offert… J’aime acheter des produits de qualité (vestimentaire, alimentaire, etc. ), mais c’est comme si je me voyais toujours étudiante avec aucune tune et que donc, je ne peux pas me permettre de m’acheter ce genre d’article, que c’est déplacé.
    Alors que ma situation a bien évolué! Manifestement, pas dans ma tête! ;-)
    Belle journée à tous!

  • #151 Chika le 22 janvier 2015 à 10 h 14 min

    Bonjour à tous et à toutes!
    Question très intéressante et j’ai bien aimé lire les différents commentaires :)
    Me concernant, j’ai un peu culpabilisé en achetant la bouteille d’huile démaquillante Shu Uemura (et la grande!) et le nettoyant visage & corps Mene & moy. Plus jeune, je n’aurais jamais pensé dépenser autant « juste » pour ce type de produits, mais je me rends compte que de cette façon, aujourd’hui je n’accumule plus 50 démaquillants et 50 nettoyants visages (certes moins chers mais qui ne me correspondent pas ou plus pour la plupart!).

  • #152 Marie-H le 22 janvier 2015 à 10 h 29 min

    Quel sujet passionnant, chère Hélène ! Et, les commentaires ci-dessus le prouvent bien, bien moins frivole qu’il n’y parait. La beauté c’est comme la nourriture, vous avez raison… C’est aussi comme les livres. Quand on aime, on veut tout : j’empile les vernis Dior avec la même détermination et la même volupté que les Modiano ou les Rufin. Je n’ai jamais de remords. Des regrets, parfois, lorsque, par exemple, pour me consoler de changer de dizaine, j’ai dépensé un demi Smic pour acheter un sérum et une crème La Prairie qui se sont révélés bien décevants sur ma peau. Je ne sais d’ailleurs pas si je peux parler de « regret ». Plutôt une forme de déception sentimentale… Bonne journée !

  • #153 Lagrandejulie le 22 janvier 2015 à 10 h 56 min

    Bonjour à tous,
    Comme tu le disais plus tôt Hélène, c’est un excellent sujets et les réponses sont aussi diverses que intéressantes.
    J’ai été éduqué dans la générosité envers les autres mais pas forcément envers soit même. Du coup je claque mon argent pour les autres et j’ai beaucoup de mal à en dépenser pour moi. Surtout avec un budget serré.
    Mes achats sont plus que réfléchis(au point de louper certaines affaires), et lorsque j’achète des produits de type « beauté » c’est rarement avec de l’excitation tellement je culpabilise.
    Pour les produits pour la peaux je passe par la para. Je déculpabilise en me disant que ma peaux en a besoin et que les gammes de para ne sont pas beaucoup plus cher qu’en supermarché et conviennent surtout beaucoup mieux à ma peaux.
    Pour le maquillage, même si cela peut être futile, hors de question que j’arrête. Cela fait parti de moi (je me suis encore dit ce matin que j’avais une bien meilleure tête en sortant de la salle de bain que lorsque j’y suis rentrée 30 min plus tôt).
    Alors je fais des compromis: je m’offre de beaux produits mûrement réfléchi lorsque Sepho fait des promos, j’achète certains produits en grandes surfaces (comme les mascaras) et j’ai fait de belle trouvailles chez Kiko.
    Et puis étant généreuse, mes amis le sont en retour et savent comment me faire plaisir. Derniers cadeaux de ma « cop’s de la vie » (nous nous sommes connues chez notre nourrice): le baume corps Clarin’s et la Naked 3.

  • #154 Hélène le 22 janvier 2015 à 11 h 00 min

    Eva.: je comprends, et pour moi c’est plus une forme de décence que de culpabilité.

    sophie: merci pour ton partage, c’est très touchant.

    sam: héhé, merci !

    cécile: dans la mesure où Clinique est une marque dermato, c’est en effet un peu comme un médicament ;-)

    Marion Jones: bien vu le give away de vernis sur FaceBook ;-)

    Autumn: uhuh, des fois qu’il y ait la guerre ;-)

    aurélie23: merci à toi pour ce joli commentaire !

    Mistiquette: oui parfois l’évolution est plus lente dans la tête ;-)

  • #155 fluid le 22 janvier 2015 à 11 h 51 min

    Un peu tous ceux qui ne sont pas bio, cruelty free ou toutes choses du genre, quand je pense aux ouvriers qui les font (si c’est made in…), aux animaux morts qu’il y a dedans, ou aux animaux cobayes pour les concevoir.

  • #156 alexandra le 22 janvier 2015 à 12 h 23 min

    Mistiquette: Je comprend totalement ton commentaire. Je crois que la culpabilité a un certain historique et que les galères financières laissent parfois des traces indélébiles.

  • #157 Elise le 22 janvier 2015 à 14 h 23 min

    De manière globale j’ai plutôt tendance à culpabiliser pour l’achat de maquillage plutôt que pour les soins. C’est un peu le combat nécessité / plaisir. J’estime que le maquillage est un peu moins nécessaire que les soins.
    Et puis surtout mes soins je les termine, alors que le maquillage… A part le fond de teint et les mascaras je ne termine presque jamais rien, j’ai cette fâcheuse tendance avec les rouges à lèvres que je souhaite garder parce que souvent c’est un cadeau et ça a donc une valeur sentimentale et par peur de ne pas retrouver la même teinte… Et puis surtout j’aime bien prendre des beaux produits donc qui coutent un peu cher, ce qui augmente le poids de la culpabilité !!!!
    Mais après tout il faut trouver un juste équilibre entre frustration et culpabilité !!!

  • #158 Netissi le 22 janvier 2015 à 14 h 39 min

    Quand j’ai vu ton post j’ai pensé « Non déjà que j’achète pratiquement aucun produit et en plus pas très cher ».
    Puis ce matin je me suis souvenue que si en vérité. C’est quand, par exemple, j’achète une crème hydratante Sensibiafine. Car je me dis que j’achète ça alors que la compo est pas top, alors que d’autres marques avec des meilleurs compos (Genre Avène hydrance légère) me donne des boutons. Je culpabilise que ma peau qui est très comédogène et sensible supporte certains produits à qualité douteuse et que d’autres produits que je pense plus « sain », ben elle les supporte pas. C’est là même chose pour les nettoyants (Oui j’avoue je me nettoie le visage avec MON GEL DOUCHE et j’ai honte, très honte.)
    Mais j’essaye de changer tout ça ! De trouver des produits de qualités et que ma peau les supporte. Le combat de ma vie.

  • #159 maria le 22 janvier 2015 à 15 h 09 min

    oui, je culpabilise quand j’achète des fonds de teint alors que j’en ai un tas que je ne finirai jamais.
    Souvent je trouve les échantillons sublimes sur ma peau, et je ne peux pas m’empêcher…
    Je viens d’essayer le Diorskin nude air et j’ai adoré. Je ne l’ai pas encore acheté et je me sens déjà coupable car je sais comment ça va finir. L’encre de peau YSL me fait très envie aussi. Que peux je faire?

  • #160 Line le 22 janvier 2015 à 15 h 21 min

    Coucou!
    Je suis étudiante sage-femme et dans ce boulot fait de pyjamas verts-baskets asics (au feu les crocs) le maquillage est un peu le seul « truc féminin » :-)
    J’adore les cosmétiques de Luxe (j’adore TOUS les trucs de luxe en fait. surtout les cachemires, les cuirs et les foulards. bref.) du coup pour pas culpabiliser j’ai fait un deal avec moi-même (la folle) je n’achète qu’un produit à la fois, je finis toujours le fdt avant d’en racheter par exemple.
    je compare toujours le rapport qualité/prix/packaging/plaisir/besoin/avis sur beauté test/écoresponsabilité, (oui, du coup une mission démaquillant au magasin peut durer une heure) et des fois je culpabilise un peu d’acheter le mascara volume de Chanel à 30 euros qui a un magnifique packaging sobre (qui fait des joli cils bien fournis aussi) alors que celui de The body shop fait son boulot Et est pas testé sur les animaux ET que je suis étudiante…
    Du coup je les « expose » dans ma salle de bain pour en apprécier l’emballage (l’huile divine de Caudalie, le flacon de parfum Allure de Chanel, mes pinceaux Dior dans un verre transparent, les palettes Guerlain dans un petit panier ikea…) et je me dis plus facilement « PAAAS besoin de nouveau makeup maintenant ».
    En plus ça remonte le moral quand il faut se préparer le matin à 6h30 et qu’on ressemble plus à un Picasso qu’à la Joconde ;-)

    Amitiés, Line

  • #161 Marie le 22 janvier 2015 à 15 h 55 min

    je pense qu’il faut savoir différencier ses vraies envies de ses compulsions.
    Par exemple, « avant », je pouvais rentrer dans un Sepho et claquer 300 euros juste pour des coups de cœur
    Et en rentrant c’était culpabilisation en déballant toutes ces jolies petites boîtes.
    Mais après un bon travail avec un psy, j’ai appris à différencier compulsions et envies! Du coup maintenant quand je « craque »
    Plus de culpabilité parce que j’en avais vraiment envie! Dernier exemple en date: une brosse à cheveux Tek à 28 euros et le combo de chez De Novo à 35 euros! Et là quand j’ouvre la boîte il n’y a plus que le bonheur!
    Merci pour ce très bon sujet Hélène et pour toutes tes vidéos qui sont (j’ose le dire) magiques! Toujours informatives mais aussi dynamiques, drôles, inventives! Elles ne sont pas futiles! Elles font du bien

  • #162 sissi le 22 janvier 2015 à 16 h 42 min

    marie75anne: Je me reconnais totalement dans ces propos. J’ai acheté une fois un fard à paupière Chanel et je ne l’ai pas regretté car il était super et je l’ai utilisé jusqu’à la corde, enfin jusqu’à la fin du pot..(c’était un petit pot d’ombre crème ).
    Par contre si j’achète un truc, et que finalement je ne l’utilise pas, alors là je culpabilise…

  • #163 sissi le 22 janvier 2015 à 16 h 50 min

    Julie: Moi aussi je culpabilise d’acheter des vêtements chez H§M…mais quand je vois le prix des fringues chez Ekyog, je le dis que je ne peux pas m’acheter un simple top à 60 euros même s’il est éthique…
    Je donne à Médecins sans Frontières et aux Restaux du Coeur.
    Et j’essaie d’acheter « local », chez des artisans de ma région, quand je peux…Par ex un sac à 90 euros, cuir tanné en France, fabriqué par un artisan de mon village.

  • #164 Adelliane le 22 janvier 2015 à 17 h 19 min

    Terriblement. Même si je n’achète jamais de marque de luxe, moi qui suis étudiante tout devient un luxe (ou presque). Petite anecdote, l’autre jour je vais dans un magasin et je tombe nez à nez avec un rouge à lèvres L’Oréal. Toute contente, je me suis dis que je pouvais bien me faire ce petit cadeau, surtout que je suis en pleine session d’examen et que des fois, bah ça remonte un peu le moral. Sauf que, ces petits malins du magasin avaient ECHANGE les prix. Du coup, ce n’était pas 10,50€, mais bien 22€ le rouge à lèvres. Ca peut paraître dérisoire mais quand la caissière m’a donné le prix, j’ai eu un blanc et je n’ai pas osé dire « Non finalement, je ne le prends pas », parce que j’ai eu honte.. Donc voilà, je suis rentré chez moi avec ce petit rouge à lèvres magnifique mais dont j’étais carrément dégoûtée..
    Heureusement depuis j’ai digéré la chose et je le porte très souvent ;) Maintenant je me suis promis de n’acheter que ce dont j’avais besoin, et de ne pas collectionner des trucs qui vont finir par dépasser la date de péremption.. (déjà eu des allergies à cause de ça, plus JAMAIS !!)
    Voilà pour mon petit témoignage, gros bisous Hélène !

  • #165 Naathaalie le 22 janvier 2015 à 18 h 29 min

    Bonjour Hélène,

    J’adore ces questions !

    Pour ma part, je suis passée pour l’essentiel de ma routine à des produits plus « clean », alors oui, je culpabilise quand je craque pour du MU « conventionnel ». Mais je crois bien que les marques comme Urban Decay, Dior ou Too Faced ne seront jamais détrônées dans mon cœur par le MU à compo plus clean ! Du coup la culpabilité laisse place à beaucoup de plaisir d’utilisation, et disparaît totalement :-)

    Les seuls fois où j’ai « gardé » ce sentiment un peu désagréable c’est quand le dit produit (clean ou pas, peu importe, même depuis mes nouvelles résolutions) ne tient pas ses promesses…

    Bonne soirée ;-)

  • #166 Hélène le 22 janvier 2015 à 18 h 42 min

    Netissi: ben moi je trouve que ce qui compte avant tout, c’est le bien être de ta peau !

    Marie: merci à toi (et la nuance enter envies et compulsions est très juste) !

  • #167 Adèle le 22 janvier 2015 à 19 h 16 min

    Question très intéressante et les réponses toutes aussi passionante !

    Personnellement avant je culpabilisais dans le sens ou j’ai souvent un dupe moins chère pour les produits de maquillage de luxe.. Cependant j’ai arrêté de culpabiliser le jour, où aussi futile que cela puisse paraître ,je me suis rendue compte que ça me mettais vraiment de bonne humeur le matin !
    Mon exemple typique est mon acquisition des Beiges de Chanel, je n’en avais pas du tout besoin ayant un bronzer rimmel parfait mais je n’ai pas put résister ! C’est ainsi que tout les matins je me tourne quasi systématiquement vers le Chanel parce que c’est mon moment « luxe » de la journée avant la tempête (transport, collègues…etc ) !

    Et puis bon quand je pense a certaines de mes amies qui passe 50 euros dans les clopes chaque semaine dans leur cartouche je me dit que je préfère faire partie de celles qui craque régulièrement chez Séphora ;)

  • #168 Séverine le 22 janvier 2015 à 19 h 39 min

    Question intéressante… Je culpabilise toujours un peu en achetant du maquillage ou des vernis à ongles, quelque soit le prix… Parce que je sais pertinemment que je n’en ai pas vraiment besoin (sauf quand c’est pour remplacer un produit que j’ai fini, mais ça arrive rarement en fin de compte), que je n’aurai jamais assez de toute une vie pour utiliser tout le maquillage que j’ai accumulé, que j’ai déjà (presque) la même couleur… Mais je me trouve toujours de bonnes raisons de craquer quand même et d’atténuer la culpabilité… « Oui mais tu comprends mon chéri, ce rouge à lèvres-ci est rouge cerise, alors que l’autre est rouge cerise aussi, mais plus mûre… » #mauvaisefoi
    Pour le soin, c’est différent, la plupart du temps j’en ai besoin, donc je ne me pose pas la question… Là où je culpabilise, c’est quand le produit est un peu trop cher ou que je n’en ai pas réellement besoin (genre il me reste d’un produit mais je m’en suis lassée alors je veux en essayer un autre…)

  • #169 cash cash le 22 janvier 2015 à 19 h 44 min

    Hello girls,
    Ce sujet est passionnant, j’ai lu tous les commentaires et finalement je me rends compte que je ne suis pas la seule:
    1) A acheter des produits luxueux que j’utilise peu ( FAP duo de Guerlain, 45 euros)
    2) A acheter des produits qui ne me correspondent pas (lait pour le corps Nuxe rêve de miel 20 euros, dont le parfum me file la migraine)
    3) A acheter des produits vantés par telle blogueuse ou séphorette dont je n’ai pas besoin. (un énième mascara ou fond de teint)
    C’est finalement tout le sujet de la consommation qui est soulevé ici… Car, comme l’écrit Marion Jones, « ’il est finalement paradoxal de se faire plaisir et d’en tirer de la culpabilité »…
    Se faire plaisir, c’est normal, mais céder à la compulsion, c’est malsain… et il est souvent difficile de faire la part des choses.
    Personnellement, je me rends compte que la plupart du temps, quand je prends le temps de la réflexion, je finis par renoncer au produit tant convoité sans aucun regret (et c’est bien sûr valable pour les cosmétiques, mais aussi les fringues, chaussures, sacs et bijoux, bref, tous les trucs de fille).
    Et quand je n’y renonce pas et que l’objet de mes désirs continue à me hanter, et bien je l’achète sans aucune culpabilité car c’est toujours un objet qui me correspond et qui ne reste pas dans un placard.
    Merci pour ce débat Hélène et bisous à toutes.

  • #170 Netissi le 22 janvier 2015 à 21 h 08 min

    Tu as raison Hélène c’est bien pour ça que je ne me « force » pas mais j’ai peur que sur du long terme (10/20 ans) ça ne lui fasse pas du bien à ma peau. Mettre une crème hydratante bourrée d’alcool par exemple, même si ça me soulage, j’ai du mal psychologiquement. Bref je trouverais bien mon bonheur vu le nombres de produit sur le marché.

  • #171 Mistiquette le 22 janvier 2015 à 21 h 15 min

    aurélie23: je suis touchée que ça t’est émue, je ne pensais pas. Merci à toi. :-)
    alexandra: oh oui!!! la galère étudiante…autant, c’était des années top sur bcp de plans, autant la galère financière, devoir compter le moindre centimes, tout le temps et ne rien pouvoir faire, jamais, ça m’a bien brimée. :-(
    et c’est rigolo, on a le même prénom, j’ai l’impression de me parler! lol

  • #172 Alexia le 23 janvier 2015 à 9 h 19 min

    Alors je n’ai évidement pas lu tous les commentaires, et j’irais plus loin, car comme tu le dis Hélène, ce sujet est loin loin d’être superficiel. Personnellement je ne suis pas une grande consommatrice de beauté, en revanche je possède les essentiels. Ma culpabilité réside dans le fait d’acheter cher quelque chose qui ne fait aucun effet sur moi. Qui pourrait faire effet sur qu’un d’autre mais j’en doute fort. Donc ma culpabilité est plus dans le fait que je ne crois pas trop au pouvoir des anti-rides et que donc acheter une crème anti-rides c’est stupide (pour moi j’entends). Mais c’est vrai pour pleins d’autres produits. une fois que j’ai trouvé » ce qui me convient je ne change pas. Et cela n’engage encore une fois que moi, je suis très heureuse de ne pas faire marcher l’industrie des laboratoires cosmétiques….J’ai travaillé avec des laboratoires pharmaceutiques comme chargée de comm’ et malheureusement ce n’est pas très heureux ce qui s’y cache derrière. C’est exactement pareil avec la beauté. Désolée si j’ai mis un pied dans la mare…Je ne dis pas qu’ils sont malhonnêtes mais ça reste du business. Bon w.e :-)

  • #173 Eulalie le 23 janvier 2015 à 9 h 46 min

    Coucou !

    Pour moi, c’est simple, je culpabilise à chaque fois que j’achète un produit de maquillage (ombres à paupières, rouges à lèvres, etc.). J’en ai déjà à peu près une tonne et demi et je me dis que c’est vraiment futile et inutile. J’ai déjà ce qu’il faut ! (oui, mais je l’ai pas cette couleur lààààààà….).
    Le pire, c’est les vernis…. j’en ai une tonne également mais je n’ai PAS d’ongles !!!!!! Je les ronge !!!!! De temps en temps, j’arrive à me les faire pousser et je suis tellement contente que je rachète des vernis ! Et ça dure, genre 2 semaines…. après, ils retournent au fond du placard jusqu’à la prochaine pousse….. ;-)
    Mais à vrai dire, ce n’est pas trop pour les vernis que je culpabilise le plus (en général, je les achète chez Yves Rocher à 1,50€… ça va).
    C’est surtout pour les fards à paupières parce que j’en ai vraiment beaucoup ! Y en a la moitié que j’ai oublié alors à quoi ça sert que j’en rachète d’autres ??? Je crois que je suis une droguée du FAP….

  • #174 Hélène le 23 janvier 2015 à 10 h 26 min

    Eulalie: visiblement la culpabilité de la énième palette de fards à paupières est assez largement partagée ;-)

  • #175 Sophie le 23 janvier 2015 à 11 h 45 min

    Bonjour Hélène,
    je me sens coupable d’acheter les palettes d’ombre à paupières Urban Decay. J’ai les 3 Naked, et les 2 Naked Basics ,et je ne me maquille quasiment jamais les yeux. Ce que j’aime c’est de les posséder et de pouvoir jouer avec elles si j’en ai envie. En plus j’aime les collections et je suis incapable de ne pas les acheter quand j’ai la chance d’aller dans un Sephora (il n’y en a pas en Belgique).
    Sophie

  • #176 CamilleBoisDeRose le 23 janvier 2015 à 12 h 42 min

    Je me sens coupable d’acheter de la crème aux œufs de fourmis pour éradiquer mes poils… Sachant que, raisonnablement je me dis que ça ne peut pas marcher, mais que je tente le coup quand même et en suis à mon 2ème pot…

  • #177 Hélène le 23 janvier 2015 à 13 h 48 min

    Sophie: ah oui la collectionnite c’est difficile à contrôler (mais dis-toi que ça serait bien pire si tu collectionnais les voitures anciennes ;-)).

  • #178 Tribulons le 23 janvier 2015 à 14 h 02 min

    Pour moi, c’est une question à laquelle je réponds très facilement. Sans hésiter : les produits capillaires chimiques. je m’explique : j’ai été grande fan du naturel pour mes cheveux. Je bannissais le sèche cheveux, le lisseur, je ne prenais plus que du bio.
    Et aujourd’hui, après 4 ans de bio et pour diverses raisons, j’ai replongé dans le chimique. Il n’en reste que mes colorations au henné que je n’abandonnerais pour du chimique pour rien au monde. Et le fait de remettre des produits blindés de silicones et autres joyeusetés sur mes cheveux me fait effectivement culpabiliser (et c’est certainement pour ça qu’on ne trouvera que très très peu de revues de produits capillaires sur mon blog : j’en ai honte! XD)

  • #179 fanny57 le 23 janvier 2015 à 14 h 46 min

    C’est simple des que j’achète un produit makeup je culpabilise. Tout simplement parce que j’en ai déjà plein mais toujours envie de tester autre chose. Alors bon….je me fais quelque fois violence. Mais la ce qui m’a fait culpabiliser c’est l’achat du fond de teint dior star qui m’a coûté une blinde. ..à peine je suis sortie je me suis est ce que ça valait vraiment le coup. Mais je l’ai depuis début janvier et je l’aime tellement ALORS j’ai arrêtée de culpabiliser pour ce produit… suite aux prochains achats

  • #180 Hélène le 23 janvier 2015 à 16 h 51 min

    Je me suis mise au maquillage grâce à ton blog il y a un peu plus d’un an à 39 ans. Aujourd’hui si je m’achète un produit de maquillage je ne culpabilise pas du tout. C’est mon petit plaisir à moi. Après je ne me vois pas mettre plus de 100€ dans un produit de soin ; la qualité se paye mais je pense que l’on peut trouver d’excellents produits pour moins cher que ça et qu’au delà c’est du superflu (en tout cas pour moi)

  • #181 Arwen le 24 janvier 2015 à 4 h 54 min

    Pour moi c’est surtout les produits soin , je rachète depuis plusieurs année ceux de clinique, je me sens coupable vu le prix mais en quelque sorte je sais qu’ils sont pour moi efficace. Une fois j’ai voulu revenir sur mes pas en me disant:c’est pas possible , je ne peux pas acheté ça. même pour un parfum payer cher, j’aimais tellement sont odeur , alors que je porte rarement un parfum.

  • #182 Lisa le 24 janvier 2015 à 14 h 00 min

    J’ai rarement acheté des produits chers car j’ai un tout petit revenus. Les quelques-uns qui sont vendus chers dans le commerce, je l’ai ai souvent eus à moitié prix (ou presque) via eBay: rouges à lèvres Clarins à 8-10 euros au lieu de 20, les deux palettes Urban Decay à 25 euros au lieu de 43… Pour ça, j’attends souvent un an ou deux avant de craquer (je suis ultra patiente pour faire des économies), toujours après maintes réflexions.

    Par contre, il ne me viendrait jamais à l’esprit de payer même 20 euros pour un lait pour le corps ou une crème hydratante pour le visage. J’aimerais tester les produits Nuxe, mais je les trouve trop chers, donc j’attends d’en trouver à bon prix ou avec une bonne réduction sur un des sites de parapharmacie où j’ai mes habitudes.

    Bonne journée à vous tou(te)s. :-)

  • #183 Hélène le 24 janvier 2015 à 15 h 20 min

    Merci les filles pour tous vos partages !

  • #184 Elodie.Cnd le 24 janvier 2015 à 15 h 25 min

    Je trouve la question super intéressante…!!
    – Moi je culpabilise un peu d’acheter des fonds de teint de parfumerie alors que je connais des fonds de teint de grande surface que j’adore également (l’accord parfait de L’Oréal). C’est un peu la même chose avec les mascaras: je suis à mon 3e mascara YSL et je veux aussi absolument essayer le Volume de Chanel mais je culpabilise un peu de mettre plus de 25 euros dans un mascara alors que je sais que, en grande surface, je peux trouver mon bonheur (the Rocket de Gemey Meybelline)
    – Sinon, ce qui me fait culpabiliser à mort est d’acheter, sans réussir à me raisonner, des produits de beauté de luxe alors que je sais que j’en ai déjà chez moi qui ne sont pas finis. Exemple récent: j’ai à la maison la BB crème de Dior et celle de Bourjois + le fond de teint de L’Oréal. Mais la dernière fois, je suis allée chez Sepho avec une envie de m’acheter un nouveau fond de teint… 15mn plus tard, le encre de peau de YSL était en ma possession. Mais ce mois-ci, avec les -20% chez Sepho, je n’ai pas réussi à me retenir et j’ai acheté le teint touche éclat de YSL. Je me dis que je n’en avais pas besoin, que j’aurais dû attendre de finir les autres, que ce n’était (vraiment) pas un achat indispensable…

    Voilà voilà :)

  • #185 Nagini le 24 janvier 2015 à 15 h 26 min

    J’ai culpabilisé en achetant ma crème de nuit Clarins à 60 euros, mais elle est trop bien.
    J’ai culpabilisé en achetant ma crème de jour et mon contour des yeux Herborist, mais ils sont super.
    J’ai culpabilisé en achetant mon parfum Eau du Soir, mais j’avais une carte cadeau (du coup j’ai culpabilisé d’avoir grillé ma carte cadeau pour un parfum…).
    J’ai culpabilisé d’acheter le gel douche de la même gamme, mais… ah ben là j’avais pas d’excuse tiens ^_^

  • #186 Didilette le 24 janvier 2015 à 16 h 50 min

    Bonjour !
    En général, je ne me sens pas trop coupable au moment d’un achat .
    Je n’ai pas trop de produits hors de prix non plus il faut dire .
    Mais si je me sens coupable parfois, c’est plutôt après coup, quand un produit cher n’a pas eu l’effet escompté , ou pire, qu’il m’a donné des boutons .
    J’utilise , sans aucun complexe l’huile lavante de chez Avène, pour la douche, qui coûte bien entre 15 et 17 euros et je sais que tout le monde n’a pas les moyens de mettre cette somme dans un produit pour la douche, mais depuis, je n’ai plus aucun problème de démangeaison sur le corps et je serais bien ennuyée si je ne pouvais pas me l’offrir .

    Par contre, j’avais acheté toute une routine Margy’s qui m’a donné des boutons, et là, je me suis sentie un peu coupable et surtout idiote . Je suis revenue à ma routine habituelle, pas aussi chère bien que pas donnée non plus, mais je pense que si avec les produits Margy’s , m’avaient fait une peau de bébé, je ne me serais jamais dit que j’aurais pu employer cette somme pour faire le bien autour de moi à la place . J’aurais rempilé une fois les produits terminés.

    Mais quant à culpabiliser avant de passer à la caisse, non, pas vraiment . Je sais que j’ai un budget beauté à ne pas dépasser et tant que je ne le dépasse pas ( et je ne le dépasse jamais sauf pour la fois avec Margy’s mais c’était avec le consentement de mon mari !!!) , je me dis que je fais ce que je veux .C’est quand le produit ne fonctionne pas comme prévu que je râle contre moi même .Mais plus contre ma crédulité que pour avoir dépensé .
    Et il faut dire que mes « gros écarts  » en terme de produits de beauté restent rares .

  • #187 gechacimi le 24 janvier 2015 à 16 h 53 min

    J’ai récemment posté un commentaire sur les produits Peggy sage moins onéreux et sur lesquels je pensais faire une affaire…
    Résultat cela fait un mois que je rame pour tenter de ré-hydrater ma peau et rattraper une méga allergie… en rachetant tout un panel de crème hypoallergénique.
    Alors je ne culpabilise plus!!!! d’acheter des produits plus chers chez Avène (et encore très très raisonnables).
    Toutefois je n’ai pas encore osé m’acheter l’Extra eye repair cream de chez Bobbi Brow… 68 euros… la barre psychologique de 40 euros étant dépassée, (quelle est votre barre à vous?) et puis est-il hypoallergénique : quelqu’un l’a t’il déjà essayé?
    La vraie question est : y a t’il une réelle équation entre cosmétique onéreux et résultats? Parfois j’ai l’impression qu’on pourrait nous vendre de la crête de dindon (ou extra -cretilazing galinobiol mieux pour le marchandazing!) si cela marchait…

  • #188 Eulalie le 24 janvier 2015 à 16 h 54 min

    Sophie: Mais oui, c’est ça !!! Moi, c’est pareil ! Ce que j’aime, c’est de savoir que je les ai et regarder ma collection de palettes et de rouges à lèvres ! C’est trop magnifique ! ;-)

  • #189 Thomas le 24 janvier 2015 à 18 h 19 min

    Pour ma part, il fût un temps où je « collectionnais » les fonds de teint…

    Je me sentais coupable, non pas par rapport aux prix des produits, car je voyais chaque nouvel achat comme « un petit cadeau pour me faire plaisir », ça fait du bien de temps en temps n’est-ce pas ;-).

    Je me sentais coupable tous les matins en me disant que le nouveau venu devenait le nouveau chouchou, et que du coup, les autres étaient susceptibles de tourner dans un coin… Sachant qu’un fond de teint dure en général 12 mois (sur le flacon, voire 24 pour certain)s, et qu’un flacon me dure un peu plus de 12 mois… Même en changeant de fond de teint tous les jours, ça fait quand même un sacré gâchis! Mais bon, je me suis calmé et je m’en tiens à un fond de teint pour l’hiver, et un fond de teint pour l’été! Quand l’envie me prend d’en essayer d’autre, je me fais une image mentale de tout ce que je n’ai pas fini à temps, et ça va mieux! :-)

  • #190 Mina le 24 janvier 2015 à 23 h 34 min

    J’ai une peau trop réactive et juste insupportable vu que je ne supporte aucun produit (eau micellaire, huile, creme, serum). Meme le petit essaie de 2 jours me donne des boutons ou une peau encrassée, points noir et etc. J’avoue que si ma peau etait disant normale, je me tartinerai de ces huiles (argan, jojoba), creme et serum meme si je devais trainer avec le meme jean et tshirt toute l’année et dépenser 70% de mon salaire. Une belle peau c’est un capital plus valorisant qu’un compte en banque blindé et une peau ridée toute tombante.
    Ma mère a 67 ans et une peau de bébé toute rose. Son secret, peu d’exposition au soleil et une hydratation basique le matin après etre rafraichi le visage.
    ca le vaut!

  • #191 Mina le 24 janvier 2015 à 23 h 42 min

    Mina:
    Mais quand une routine soin donne un bon résultat, c’est bon, on se calme tant que le produit n’est pas fini. Je favorise les soins par rapport au makeup, avec une belle peau, un crayon, un trait de liner, un jolie rouge ca suffit. C’est un ou deux coups de coeur par an pas plus.

  • #192 Sandrine le 25 janvier 2015 à 9 h 48 min

    Lisa: c’est sur qu’en fouillant et patientant on trouve de bonnes affaires !
    Après c’est aussi une question de nécessité… Dans mon cas je crois avoir testé Ttes les crèmes corps abordables… Laos il n’y a que la crème xeracalm ad d’avene a 18€ les 400ml qui me convienne, peau de bébé et zéro Gratouilles… C’est mon indispensable… Par contre je le gâche pas…

    La je me tâte a racheter la ddml+ clinique… Mais elle est si top que je vais craquer surtout avec -20%…

  • #193 Rêve le 25 janvier 2015 à 13 h 32 min

    Malgré une éducation très « judéo-chrétienne » et culpabilisante, aujourd’hui, adulte, je n’ai aucune culpabilité.
    Mais j’ai une « barrière » face à certains produits très chers (la crème de la mer, par exemple), alors que dépenser 420€ deux fois par an pour du Botox ne me pose aucun problème ;-) va comprendre!
    Disons que je ne suis pas convaincue du rapport qualité-prix de certains produits ( pur a priori, puisque je ne les ai jamais essayés), alors que je vois bien les effets du Botox.

    J’ai toujours trouvé que les slogans de l’Oréal me « parlaient » : « parce que je le vaux bien » correspond tout à fait à mon état d’esprit!

    Je travaille, je fais ce que je veux de mon argent, sans rendre de compte ni même demander son avis à mon conjoint, comme je l’entends parfois chez des connaissances. Nous avons un compte commun et chacun un compte perso ; ainsi, nous disposons de notre salaire comme bon nous semble, et ça nous va très bien comme ça.

  • #194 Hélène le 25 janvier 2015 à 13 h 54 min

    Rêve: oui moi aussi je suis toujours très étonnée quand des filles disent « mon mari va encore faire la tête avec tout ce que j’ai acheté chez Sepho » : du moment qu’on ne dilapide pas l’argent du ménage et que les dépenses communes sont assurées, chacun fait bien ce qu’il veut avec ses sous ;-)

  • #195 Cil le 26 janvier 2015 à 19 h 46 min

    Hello Hélène,
    De mon côté, je ne culpabilise pas d’acheter un produit trop cher. La raison pour laquelle je culpabilise c’est d’acheter un produit sans regarder si il a été testé ou non sur les animaux. Mais ce n’est pas toujours facile de le savoir c’est pourquoi je préfère acheter des produits plus chers et biologiques qui sont toujours non testés sur les animaux. C’est pourquoi une fois avoir fini mon dernier fard à paupières de chez Dior que j’adorais j’ai préféré acheter des fards à paupières qui s’y rapprochais de chez  » Couleur caramel  » et j’en suis très contente. Mais dernièrement, on m’a conseillé d’acheter un sérum de chez Mini&Moy et là je n’ai pas eu la présence d’esprit de regarder avant de l’avoir acheté, du coup, je n’ose pas regarder pour le moment mais je le ferai pour savoir si je peux en racheter ou pas.. Cil

  • #196 Cil le 26 janvier 2015 à 20 h 25 min

    PS : Ah si, j’ai la fâcheuse habitude d’acheter des produits de beauté que pour leur packaging.. Et ça j’en ai un peu honte car en général, je ne les utilise pas.. Le dernier en date : un fard à joues de chez Dr Hauschka que je ne mettrais sûrement que très peu de fois car j’ai la peau trop sèche pour les poudres mais je trouve cela tellement sexy de se repoudrer le nez comme dans les films… Et les poudriers sont tellement jolis.. Lol.. ;) Cil

  • #197 Martine le 26 janvier 2015 à 20 h 40 min

    Bonsoir Hélène,
    Bonne question….dès l’instant que j’achète un produit après avoir réfléchi mon achat, je ne culpabilise pas.
    J’essaie de ne plus me laisser tenter par les propositions de certaines vendeuses car, dans ce cas, à chaque fois je culpabilise.
    Bonne semaine !

  • #198 Amélie le 27 janvier 2015 à 0 h 26 min

    Oui. Simplement parce qu’en ce moment, c’est ma période make-up.
    Mais j’achète car ça compense avec ce qui ne va pas dans le reste de ma vie.
    Et je culpabilise tellement, que du coup j’achète des bouquins… Car trop d’achats maquillage est apparenté à superficiel(oui on a de ses idées en tête…).
    Donc du coup, trop de livres (j’en ai acheté une tonne cinquante cet été) et voilà….
    Bon je ne culpabilise pas tjs, mais quand je sais que je craque pour de mauvaises raisons, ça fait mal(le compte en banque surtout).

  • #199 AquaPetra le 27 janvier 2015 à 1 h 11 min

    Des regrets sur un achat parfois (très rarement). De la culpabilité, non.

    Parfois j’achète un produit qui me met en conflit de valeurs. C’est-à-dire que le produit répond à une de mes valeurs, (par exemple : produit super efficace, ou qui va me procurer du plaisir à l’utiliser, etc…), mais pas à une autre : par exemple produit pas bio, ou une composition pas hyper clean ) : j’arbitre, je prends mes responsabilités, j’assume mon choix. Et mes contradictions. C’est souverain pour éviter la culpabilité.

  • #200 Hélène le 27 janvier 2015 à 9 h 53 min

    Amélie: j’aime bien l’idée d’acheter des bouquins pour compenser ;-)

  • #201 cora31 le 28 janvier 2015 à 10 h 36 min

    Bonjour,
    En fait, quand j’ai appris à me maquiller, et que je me suis penchée sur toute la blogosphere, j’ai découvert plein de choses: qu’il y avait des collections a chaque saison, différentes formes de pinceaux de vernis, de textures de rouge à lèvres, etc… (on ne se moque pas merci ;-) ).
    Je devais posséder en gros de l’anticerne, un mascara, et un gloss, et du coup j’ai eu un coup de frénésie acheteuse, et je passais mes pauses déjeuner chez sephora, réalisant bien que j’achetais un peu trop. Mais j’ai culpabilisé quand en fin de mois j’ai fais le total de mes achats, et que la somme était vraiment trop élevée!
    Et dans le tas il y a des produits que je regrette d’avoir acheté, plutôt que de culpabiliser, car je m’en sers très peu.
    Maintenant, mes achats sont mieux ciblés et moins impulsifs, donc même si parfois le prix peut sembler indescent, comme le ANR, et mon contour de l’oeil sisley, je ne culpabilise pas car j’ai arrêté d’en acheter plein pour chercher le produit miracle, et pour ce dernier il dure un siècle…
    Bonne journée

  • #202 chloé le 28 janvier 2015 à 14 h 54 min

    Bonjour!
    Je ne sais pas si le sujet a été abordé ( je n’ai pas lu tous les commentaires…!)
    Mais personnellement j’ai culpabilisé quand j’ai appris que l’occitane en Provence (entre autres…malheureusement ) teste ses produits sur les animaux.
    Je trouve ça abjecte et je trouve que les marques ne sont pas du tout transparentes sur le sujet…
    Bonne journée!

  • #203 Hélène le 28 janvier 2015 à 15 h 37 min

    chloé: c’est interdit en Europe (pour les ingrédients et les produits finis) depuis des années…

  • #204 grimalkinn le 28 janvier 2015 à 20 h 16 min

    Les produits Lush.
    J’adore Lush, leurs shampooings et après-shampooings sont supers et très bien tolérés par mon cuir chevelu caractériel, c’est principalement pour ça que je les achète (aucun risque de pellicules et autres plaques avec eux !)
    Mais les prix… Wow.
    Donc vu mes finances sensibles je culpabilise ! Mais je les aimeeee *_*

    Je culpabilise aussi pour les produits testés sur les animaux. J’en achète très peu, mais je vise le 0.

  • #205 chloé le 28 janvier 2015 à 22 h 32 min

    Hélène: je suis ravie de l’apprendre mais vu que tout n’est pas frabiqué en Europe (j’imagine) comment en être sûre… ?

  • #206 Hélène le 29 janvier 2015 à 9 h 26 min

    chloé: ben il suffit de regarder où c’est fabriqué…

  • #207 berry le 2 février 2015 à 1 h 34 min

    Et bien moi, je culpabilise pour à peu près tous mes achats beauté : (
    J’ai commencé à me maquiller tard, voire très tard, c’est-à-dire après 30 ans. J’ai commencé doucement avec du mascara seul, puis j’ai rajouté les ombres à paupières (mais en mono, point trop n’en faut).
    Je suis devenue « accro » aux OAP et aux pigments minéraux(vive ETSY), à tel point que je n’ose pas dire combien j’en possède, mais à chaque fois, je me dis « oh, cette couleur est trop belle! ». Le pire est que je n’en utilise que très peu et pas souvent, c’est lamentable…J’ai aussi acheté des RAL (rares gloss) pour la même stupide raison « oh, la belle couleur! » alors que mon problème de lèvres hyper-sèches ne permet d’en porter que très rarement. Voilà, juste une envie de couleurs pour ne pratiquement rien porter, une sorte de collectionite. Mais j’ai décidé de m’arrêter là et de ne plus acheter ce genre de produits puisque j’ai juste l’impression de les laisser dormir en attendant qu’ils périment et que j’ai un stock que je n’écoulerai certainement jamais (un tri + don à ma petite sœur va s’imposer), je suis trop stupide !
    Pour les produits de soin,essentiellement crèmes visage & sérums pour ma part, je culpabilise un peu moins car j’en achète très peu et jamais plein tarif (hors produits de parapharmacie), et comme le plus souvent ça ne convient pas à ma peau intolérante, ma mère et ma petite sœur sont contentes, et je n’ai pas l’impression de gâcher.
    Là où c’est le plus culpabilisant pour moi, c’est au niveau des parfums, par rapport au prix bien sûr. J’ai perdu mon parfum signature suite à sa reformulation ( damned!!!) et depuis, je recherche ma nouvelle signature, en vain jusqu’ici. Mais il y a plein de beaux parfums et j’en ai pas mal accumulé pour n’en porter au final que quelques-uns , comm d’hab …
    Heureusement, pour certains RAL, OAP, soins et parfums, je limite au max la casse grâce aux réduc sepho, comme beaucoup d’entre nous ; ) ! C’est mon très humble et pas toujours efficace moyen de relativiser un peu…

  • #208 Mallaury le 3 février 2015 à 14 h 55 min

    Question intéressante !
    En général, je culpabilise globalement d’acheter du maquillage parce que ce n’est pas « vital » et ça peut prendre une part importante de mon petit budget d’étudiante. Donc j’essaye de n’acheter que des choses dont j’ai « besoin » (du Fdt si je n’en ai plus, une couleur de RAL que je n’ai pas du tout, etc.), ça légitime mon achat :P.

  • #209 See By Louise le 7 février 2015 à 15 h 49 min

    OUIII quand j’achète et rachète les masques Glamglow……….

  • #210 Sissigriset le 11 février 2015 à 13 h 12 min

    J’ai tendance à culpabiliser que ce soit pour le maquillage ou les soins avec une prédominance pour le 1er mais je m’absous en me disant qu’après tout je ne fume pas contrairement à mon mari et que mon budget est bien moindre au sien ;-) et qu’après tout je travaille et que j’ai bien droit de me faire plaisir :-))

  • #211 Hélène le 11 février 2015 à 13 h 44 min

    Sissigriset: j’adore l’argument « après tout je ne fume pas », plein de gens l’utilisent, je trouve ça génial ;-)

  • #212 Srh.Sarah le 15 février 2015 à 12 h 58 min

    Bonjour Hélène,
    Excellente question qui m’interpelle dans la mesure où je culpabilise pour tous les produits de beauté que j’achète. Je suis encore étudiante et donc j’ai toujours l’impression de faire des achats « futiles ».
    Comme si étudiante, je n’avais pas le droit de me faire plaisir!
    Parce que c’est de ça qu’il est question, acheter des produits de beauté, c’est avant tout se faire plaisir! :)

    Vivement la vie active, je culpabiliserai sûrement moins! (j’espère!)

  • #213 Lucie le 24 février 2015 à 10 h 32 min

    Bonjour Hélène,
    Je fais une consommation abusive du sérum Advanced night repair. Le matin, le soir et depuis ton article maquillage chez Lauder, je le mélange à mon fond de teint. Mais je résiste encore à l’essayer sur les mains: il diminue tellement vite!!!
    Merci pour ton blog, une vrai source de plaisir!

  • #214 Zazou le 25 mars 2015 à 20 h 39 min

    chloé: Pour te répondre concernant les tests sur animaux (vaste sujet) et plus particulièrement pour l’Occitane.

    En fait, comme dit précédemment, en effet, plus aucun tests sur les produits finis en Europe (par contre on ne peut pas toujours savoir si des composants qui auraient pu être importés ne le sont pas-il n’y a pas de transparence sur le sujet).

    PAR CONTRE, de nombreuses marques se sont implantées sur le marché asiatique. Comme par exemple l’Occitane et il faut savoir qu’AUCUN produit ne peut être exporté sur le marché asiatique sans tests préalables par un labo asiatique. Et les labos asiatiques testent toujours sur animaux et ce sont les marques qui paient le laboratoire pour procéder aux tests.

    On rentre donc plus dans une « philosophie » en n’achetant plus les marques qui exportent sur le marché asiatique que sur les tests proprement dits.

    C’est un choix, en achetant l’Occitane ou Caudalie, on sait qu’on met un produit non testé sur sa peau……..sauf que ceux vendus ailleurs le sont….

  • #215 Mira le 29 avril 2015 à 14 h 06 min

    Je culpabilise souvent.. j’achète beaucoup de gels douches, crémes visages, rouges à lèvres, gommages.. tout ça alors que j’en ai déjà qui ne sont pas encore finis ou que j’ai à peine commencé.. Avec le déménagement c’est pas du tout évident surtout que le 1/3 des bagages sont mes produits de beauté et ça commence à déranger mon mari.. Je culpabilise trop là..

  • #216 iris le 10 avril 2016 à 19 h 59 min

    Révélation : « Acheter systématiquement du bon marché, du soldé, c’est avoir une image de soi au rabais. ».
    Voilà de quoi me faire réfléchir, car moi, je suis absolument incapable d’acheter quoi que ce soit qui n’est pas soldé ou en promo. Je me suis toujours demandé pourquoi, alors que je n’ai aucune hésitation pour gâter mes proches.
    On dirait que j’ai ma réponse…
    Merci Hélène, décidément ton blog ne nous apprend pas que des choses sur la beauté.

  • #217 Hélène le 10 avril 2016 à 20 h 48 min

    iris: c’est une phrase que j’ai mise de côté pour la mettre un jour dans les Brèves, je pense qu’elle doit parler à pas mal de monde (j’aimerais qu’elle me parle un peu plus, je dois dire, ça ferait plaisir à mon banquier ;-)

  • #218 iris le 10 avril 2016 à 21 h 11 min

    Hélène: sauf que toi tu devrais être remboursée par la Sécu pour tout le bien que tu fais à tes lecteurs !

  • #219 Hélène le 11 avril 2016 à 8 h 27 min

    iris: c’est gentil !!

  • #220 Lou le 15 juin 2017 à 20 h 51 min

    Bonjour Hélène, bonjour les filles !
    Moi je ne culpabilise jamais si le produit me convient. Mais lorsque je découvre qu’il ne me convient pas, les regrets sont amers. Rien à voir avec le prix : je suis étudiante et même une crème hydratante à vingt euros me semble cher ;) – ce qui ne m’empêche pas d’économiser pour des produits plus onéreux.
    Le plus terrible pour moi n’est finalement pas la culpabilité après achat, mais l’envie avant…

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.