Tu n’es pas une bombe ? Ben moi non plus, je peux te dire !

15 mai 2008

je-suis-pas-une-bombe.jpgEn ce moment je me trouve très moche. C’est super désagréable, mais ça m’arrive de temps en temps, c’est la vie.

Aussi je me suis ruée sur le bouquin de Caroline Rochet (Je suis pas une bombe… et alors ?), espérant secrètement y trouver la clé du bonheur en dehors de la sublimité physique.

Alors bon, le résultat n’est pas au rendez-vous (je me trouve toujours aussi moche), mais au moins je me suis bien marrée : j’aime beaucoup l’écriture de cette fille, je sens chez elle une grande proximité d’esprit.
Elle analyse avec légèreté et vivacité les diktats de l’apparence, et propose au lecteur de se féliciter de son allure méga lambda dans un style tout à fait réjouissant.

Maintenant cette fille j’ai envie de la rencontrer. Comme quoi la beauté ne fait pas tout, contrairement à ce que je m’obstine à croire pour ce qui me concerne ;-)

100 commentaires Laisser un commentaire
Malgré les apparences, je sais lire

Vous aimerez aussi

100 commentaires

  • #1 poupée polonaise le 15 mai 2008 à 11 h 37 min

    Ah génial ! Je me sens moche aussi depuis plus d’une semaine, notament à cause de petits problèmes de peau du aux stress des examens je sais pas, je me démaquille bien tous les osirs et tout mais non du coup ne plus avoir uen peau a peu près net me gache tout ! je pense que je devrais lire ce livre aussi !
    au fait, j’espère que tu t’es bien reposée Hélène pendant les quelques jours de vacances que tu as pris !!

  • #2 lullaby77 le 15 mai 2008 à 11 h 38 min

    Est-ce que tu ne ferais pas bien de relire ton propre livre, plutôt, Hélène? ;-)

    Enfin bon, on passe toutes par là de temps en temps…

  • #3 Cagaroule le 15 mai 2008 à 11 h 43 min

    Je plussoie Lullaby77, ton petit livre m’a fait beaucoup de bien ce matin!
    Bon en même temps entre nous lire ce que tu as écrit, et toi relire ce que tu as écrit, c’est peut être pas le même effet! (phrase moyennement claire…)

    @ Poupée polonaise: pendant les révisions, j’appuyais toujours ma tête (donc mon front) sans m’en rendre compte dans ma main ce qui faisait que j’avais plein de boutons qui sortaient.
    Une consultation chez la dermato plus tard, elle m’a conseillé d’arrêter, et j’ai toujours eu une peau nickel ensuite pendant cette période! (je sais j’aurais pu y penser toute seule, mais j’avais pas fait le lien!!!)

  • #4 Véro la Bisontine le 15 mai 2008 à 11 h 43 min

    Eh bien Hélène, je te rejoins tout à fait..
    Je ressens un peu la même chose en ce moment, en ressortant des tenues d’été qui me serrent un peu (les 3-4 kilos de l’hiver ne sont pas délogés!)
    Pas de quoi en faire un drame tu me diras, je ne vis pas en Birmanie, mais quand même!
    Et malgré tout ce que l’on sait sur la beauté intérieure, et bien que nous savons que nous sommes des personnes « bien », cela nous assaille de temps en temps!
    Comme tu le dis, c’est la vie!
    Moi, je suis en train de lire « je ne souffrirai plus par amour » de Luxia Etsberria, auteur espagnole un peu déjantée qui m’avait bien plu dans ces romans précédents, et je peux te dire que j’en prends plein les dents…pas sur l’aspect physique, mais sur mon propre fonctionnement intérieur..
    Comme quoi, on peut se trouver moche, même à l’intérieur de soi!

  • #5 Hélène le 15 mai 2008 à 11 h 44 min

    Merci poupée, ça n’a pas suffit pour me reposer, mais ça m’a changé les idées ;-)

    lullaby77 ben oui, on a toutes des phases comme ça…

    Cagaroule c’est clair, les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés ;-))

    Ouh la Véro, se trouver moche à l’intérieur, ça doit être bien pire !

  • #6 Violaine le 15 mai 2008 à 11 h 45 min

    Ce post me fait penser à celui de Garance, « Doit-on être sexy ? », auquel tu as aussi répondu, je crois ! C’est intèressant ce thème.
    Je pense qu’on peut être intèressant, voire fascinant (mais ça doit être dur) sans être ni sexy ni une bombe, ce qui est souvent u peu lié je crois ! …

  • #7 Coralie Marie le 15 mai 2008 à 11 h 54 min

    Moi des fois je me dis que je suis sexy à défaut d’être belle :-/
    Je me trouve moche aussi et je commence à psychoter en me disant que ça me freine dans ma recherche d’emploi…

  • #8 PinkLady le 15 mai 2008 à 11 h 54 min

    Je suis comme toi, il y a des périodes où je me trouve moche et je les déteste, celles-ci. J’aime les jours où je me sens belle et conquérante, les cheveux au vent, l’oeil brillant et la peau parfaite. En général, ma vision de ma propre beauté est liée à mes hormones.

  • #9 Hélène le 15 mai 2008 à 11 h 59 min

    Ah ben moi j’ai pas d’hormones PinkLady, ça doit marcher autrement ;-)

    Coralie Marie ça me semble un peu terrifiant ce que tu dis, tu es sûre que tu ne te fais pas des idées ?

    Violaine je suis d’accord, être fascinant sans être une bombe, pas facile…

  • #10 Violaine le 15 mai 2008 à 12 h 05 min

    Ben, je trouve que des filles comme Kirsten Dunst ou Lou Doillon, dans un genre diffèrent, sont sublimes, fascinantes, etc, sans être des bombes absolues. Lou Doillon a un visage un peu anguleux ; Kirsten Dunst un peu enfantin, bref. C’est pas la bombasse façon Jessica Alba, quoi. Et pourtant, je les trouve bien plus intéressantes que Jessica Alba ! ;-)

  • #11 Coralie Marie le 15 mai 2008 à 12 h 11 min

    J’imagine qu’il y a une part de psychotage, je ne crois pas que mon physique soit un obstacle, mais entre deux profils intéressants, est-ce qu’on ne privilégiera pas quelqu’un de mince, avec une beauté plus mannequin ?
    Non, mais n’y pensons plus, je me prends sûrement la tête pour rien !!

  • #12 Hélène le 15 mai 2008 à 12 h 13 min

    Et bien écoute Coralie Marie, d’après Caroline Rochet, pas forcément ! ;-) Peut-être que ça te rassurerait de lire son bouquin ? ;-)

  • #13 Cagaroule le 15 mai 2008 à 12 h 16 min

    Ce que tu dis me fait penser à une bande annonce de Ch. Bravo que je vais je ne sais plus où, je ne sais plus quand. Elle disait, en gros, qu’elle avait une grande gueule et un physique, mais qu’elle assumait parce que (je cite de mémoire, donc ça peut être biscornu) « ressembler à Claire Chazal et être lisse ne l’intéresse pas ».

    Entre deux profils intéressants, si j’étais DRH je suivrai mon instinct. Une toute lisse qui dira oui à tout et qui ne propose rien, je pense aussi que ça devient vite contre-productif. (bon je suis pas DRH, c’est le hic!)

    Hélène si tu veux pas qu’on cite de noms, tu peux virer mon comm! :-)

  • #14 Diripouf le 15 mai 2008 à 12 h 16 min

    Ah ben tiens, moi c’etais y’a deux semaines !!

    Et puis depuis j’ai pris soin de ma peau et je suis passee chez le coiffeur, et hier en me regardant dans la glace avant de sortir je me suis dit « Wow la tu en jettes ! » (c’est treeeeeeeeees rare…)

    J’espere que toi aussi tu retrouveras le sourire devant le miroir :)

  • #15 Véro la Bisontine le 15 mai 2008 à 12 h 19 min

    @ Hélène : je te rassure, je ne me trouve pas si moche que ça à l’intérieur (je connais mes qualités, mes valeurs, et elles me vont bien!)
    C’est juste que lorsque l’on met le doigt sur un fonctionnement qui nous est propre, mais qui nous fait souffrir, c’est pas très reluisant!
    Mais l’essentiel est de conserver ce qui nous rend belles, malgré les aléas de la vie…et là que ce soit physique ou intérieur, c’est pareil…il faut cultiver son jardin!!

  • #16 Coraline le 15 mai 2008 à 12 h 21 min

    Je me trouve régulièrement également très moche, mal foutue, et j’en passe….
    Voici donc un nouveau titre dans ma liste « à acheter » ;-)

  • #17 emmanuelle h le 15 mai 2008 à 12 h 25 min

    voui, moi aussi je me trouve moche en ce moment…et quand je surprends mon reflet dans une vitrine, je me dis que ce n’est pas qu’une impression !
    c’est peut-être dû au changement de saison et de garde robe…
    ou à la fatigue en ce qui me concerne, plus un vague truc dépressif….
    je vais peut-être le lire, ce livre….ton article tombe au bon moment, je crois !

  • #18 Hélène le 15 mai 2008 à 12 h 26 min

    C’est pénible hein ? Cette obligation de beauté… En même temps la beauté me fascine complètement, tout ça est compliqué…

    C’est vrai que la fatigue et la déprime jouent, emmanuelle h, difficile de se sentir belle quand on est crevée et qu’on n’a envie de rien ;-)
    Je te préviens c’est plutôt un livre marrant, c’est pas du développement personnel gnan gnan ;-)

  • #19 Coralie Marie le 15 mai 2008 à 12 h 26 min

    Oui, peut-être, je vais y penser :-)

  • #20 isabastille le 15 mai 2008 à 12 h 28 min

    Ce sujet me parle.

    J’ai passé plus de dix ans de ma vie (en gros, entre les âges de 16 et 25 ans) à me sentir très moche (alors qu’en fait, objectivement, il semble que je sois « normale », ni canon, ni horrible). C’était affreux, et totalement destructeur, sur beaucoup de plans.

    J’en suis sortie, grâce à une psychothérapie (au départ, j’y allais pas particulièrement pour ça, mais finalement, ça m’a servi à ça, entre autres). Evidemment, il y a encore des rechutes, mais bon, rien de grave, et puis j’ai suis parfois susceptible quand quelqu’un me fait une remarque désagréable qui a un rapport avec mon physique.

    Ce qui est étonnant, c’est que depuis que je suis sortie de cette croyance « je suis moche », eh bien, je suis beaucoup mieux! De l’avis général, je m’arrange mieux, je suis mieux; je me fais beaucoup plus dragouiller dans la rue (il y a pas photo, on me dit plus souvent des trucs du genre « vous êtes charmante » aujourd’hui, où j’ai 38 ans, que quand j’en avais 20! A l’époque, ça n’arrivait jamais!).

    Bref, c’est un cercle vicieux (ou un cercle vertueux, quand on se trouve pas mal). Je m’explique: quand je me trouvais moche, je devenais moche aux yeux des gens, qui me renvoyaient (inconsciemment, souvent), cette image de moi-moche. Ce qui me confirmait dans l’idée que j’étais moche. Le cercle vertueux marche pareil.

    Ce qui me fait me dire qu’il faudrait peut-être que j’arrête de me trouver grosse (et donc moche de corps), tout ça parce que je fais 8 kilos de plus qu’il y a deux ans. Mais là-dessus, j’ai encore des progrès à faire, même si j’ai déjà pas mal avancé… En effet, je fais 5 kilos de plus que quand j’avais 20 ans, et à l’époque, je me trouvais plus grosse que je ne me vois maintenant, je sais pas si vous me suivez…

    Bref, on dit souvent que c’est dans la tête, la beauté, et j’y crois quand même pas mal (évidemment, Penelope Cruz ou Carole Bouquet ou George Clooney sont beaux, mais le seraient-ils autant s’ils se trouvaient moches? car je suis sure qu’on peut avoir le physique de Penelope et se trouver moche, ou mal s’arranger et du coup devenir moche).

    Bon quand-est-ce que je vais corriger mes copies, moi, avec tout ça, hein???

  • #21 lullaby77 le 15 mai 2008 à 12 h 29 min

    @ PinkLady: suis d’accord avec la théorie des hormones, on ne se rend pas bien compte à quel point ça influence le mental ces petites choses-là!
    Genre la semaine où je prends pas la pilule je peux voir tout en noir et détester ma vie de A à Z (pas tous les mois quand-même, heureusement) et quand je la reprends, je revois à nouveau tout ce qui est positif et j’arrête de ruminer.

  • #22 emmanuelle h le 15 mai 2008 à 12 h 30 min

    je vais le commander tout de suite !

  • #23 Violaine le 15 mai 2008 à 12 h 32 min

    J’ai été moche pendant des années – OK, j’ai que 19 ans, j’ai encore du boulot-, maintenant je me sens « normale ». On me trouve « jolie », « belle », ou … on me trouve pas, donc bon. Mais c’est marrant, avant je me sentais ultra-intelligente, donc être belle c’était le cadet de mes soucis, et maintenant que je suis en prépa, avec des gens trop intelligents, trop brillants, trop drôles, trop tout !, je ne me sens plus si intelligente. Du coup je fais gaffe à mon physique pour « compenser ». Enfin, c’est mes théories psycho de comptoir, ça … Mais j’y crois dur comme fer !

  • #24 Ophélie le 15 mai 2008 à 12 h 32 min

    Oui, ce livre me fait de l’oeil en ce moment ; j’avais lu un papier dessus et je m’étais dit que c’était pour moi également :) Bon s’il ne remonte pas mon ego, il me fera toujours marrer d’après ce que tu dis. Et nous le savons bien : c’est toujours ça de pris ;)

  • #25 Hélène le 15 mai 2008 à 12 h 33 min

    isabastille je suis entièrement d’accord avec toi : il y a des gens qu’on trouve beaux parce qu’ils se comportent comme s’ils l’étaient, alors qu’en fait ils sont normaux (voire même pas terribles).

  • #26 Estrellias le 15 mai 2008 à 12 h 37 min

    Ah la la je crois qu’on est toute pareil, parfois un coup d’oeil dans le miroir peut suffir à ruiner ma journée. Et je suis d’accord avec ce que vous dites, j’ai souvent rencontré des femmes qui n’avait rien du canon de base et que je trouvais incroyablement belle. Je n’ai jamais réussis à percer le secret de ses femmes. Alors si une de vous à une idée je suis preneuse :))
    Je vais courir acheter ce livre!
    Bisous.

  • #27 La Vouivre le 15 mai 2008 à 12 h 42 min

    Quand je suis déprimée je ne me sens jamais belle, pas que d’un coup des rides apparaissent ou des boutons, non c’est pas ça, il manque alors la flamme dans les yeux qui change tout et que les autres perçoivent.
    Moi quand je suis amoureuse ou appréciée (et les 2 c’est encore mieux) je sens bien que j’irradie un truc en plus qui change tout.

  • #28 emmanuelle h le 15 mai 2008 à 12 h 44 min

    Ah violaine, fais gaffe !! la prépa ça peut faire mal !!

    surtout ne pas se comparer aux têtes de classe, quand on n’est pas dans le peloton de tête, et faire attention à ne pas se maltraiter du coup !

    je sais de quoi je te parle….j’ai fréquenté 3 ans la prépa d’un grand lycée parisien et à force de me comparer, j’ai fini par faire de l’anorexie…

    du coup, quand je suis face à une jeunette en prépa qui en bave, je suis toujours prête à la soutenir et lui filer des conseils…n’hésite pas !!

  • #29 Véro la Bisontine le 15 mai 2008 à 12 h 45 min

    Pour rejoindre certaines d’entre vous, je pense à une copine, super belle, 1m75, taille 38-40, et quand je fais les boutiques avec elle je me sens un vrai boudin!
    Tout lui va (depuis je fais les boutiques seule, je préfère pour ça et aussi pour avec une paix royale!)
    Ma copine m’a raconté qu’elle se sentait bien mieux dans sa peau quand elle avait 10 kilos de plus, qu’elle était plus sure d’elle,etc….cela m’a scotché!
    Et elle m’a dit aussi qu’elle me trouvait très chouette avec mes rondeurs, il parait que j’ai un certain sex-appeal!!
    Alors maintenant, quand je la vois, au delà de son physique ravageur, je me dis que dans sa tête, c’est pas la fête tous les jours…
    ca rassure dans les moments de doute!

  • #30 isabastille le 15 mai 2008 à 12 h 47 min

    @ Coralie Marie, sur ta question « entre deux profils intéressants, est-ce qu’on ne privilégiera pas quelqu’un de mince, avec une beauté plus mannequin ? »
    Non, pas particulièrement, sauf pour certains métiers (hôtesse, évidemment, et peut-être aussi vendeuse, quoi que, c’est même pas sûr). Je pense qu’il y a :

    -des employeurs et des DRH qui vont privilégier la femme « mince avec une beauté mannequin » (soit dit en passant, c’est pas la majorité des femmmes qui ressemblent à un top model)

    -d’autres qui s’en foutent, parce qu’ils vont prendre leur décision sur d’autres critères tout aussi subjectifs (« elle a l’air sympathique », « elle a l’air dynamique », etc.)

    -d’autres qui vont se méfier de la fille trop belle (en se disant des trucs du genre : « elle est trop belle, donc elle va vouloir séduire tous ses collègues, et ça va mettre le bazar », ou encore « elle est trop belle pour être intelligente »).

    Si je devais employer quelqu’un, je préférerais quelqu’un qui soigne son apparence physique (ça, ça compte, pour un entretien d’embauche, car les cheveux sales, une odeur de transpiration, des chaussures toutes boueuses, c’est clair que ça va jouer), mais je ne préférerais pas employer une femme trop belle. Peut-être que je me sentirais menacée, ou que je n’aurais pas confiance, je ne sais pas. Mais avant tout, je regarderais son profil, son CV, sa personnalité (est-ce que c’est quelqu’un qui va bien faire le boulot, quoi!)

    Demande autour de toi, tu verras ! A mon avis, même les hommes te confirmeront que la beauté ne joue pas ou très peu dans une embauche…

    Et puis tu dis que tu te trouves sexy, ce qui est super (et ça, si tu tombes sur un employeur masculin, ça peut jouer pour toi, mais bon, il faut faire attention à ne pas trop jouer cette carte, çad pas de mini-jupe ou de décolleté plongeant… sauf si c’est pour être barmaid dans une boite de nuit!)

    Et au fait, tu postules pour quel type de travail?

  • #31 Hélène le 15 mai 2008 à 12 h 47 min

    Yep Véro, en fait c’est jamais la fête tous les jours, pour personne, même les filles très jolies ont des coups de creux…

    isabastille je suis hyper d’accord avec toi, sur le questions d’embauche (et le livre dit le même genre de choses, d’ailleurs).

  • #32 Catherine B. le 15 mai 2008 à 12 h 50 min

    @ isabastille, je partage complètement to expérience.
    Maintenant à 42 ans, je suis bien dans ma peau.
    Je me sens belle de l’intérieur et ça se voit à l’extérieur, c’est comme le célèbre yaourt au bifidus ;-)

  • #33 Mithra le 15 mai 2008 à 12 h 51 min

    Tiens, je ne connaissais pas ce bouquin, ca a l’air interessant… et c’est vrai que c’est la confiance en soi plus que la beaute pure qui fait que souvent on est attire par quelqu’un !

    Pour repondre a Coralie Marie, et pour avoir recrute pas mal, je dirais que ca n’est pas le physique en soi qui joue (enfin pour moi, pour un mec de 50 balais je ne sais pas). Mais personne n’a envie de recruter quelqu’un qui arrive avec un gros probleme d’estime de soi, et ce pour n’importe quel boulot. C’est evident que si tu es commerciale c’est totalement redhibitoire, mais meme pour des boulots moins (ou pas) exposes, personne n’a envie d’avoir dans son equipe la fille ratatinee sur sa chaise, qui s’excuse presque d’etre la… ca laisse une tres mauvaise impression.
    Si tu te trouves trop moche / trop grosse etc, ton malaise va transpirer par tous les pores de ta peau durant l’entretien. Tu ne serais pas retenue, ce que tu attribueras a ton poids / ton physique, et pour l’entretien d’apres tu arriveras en encore moins bonne condition mentale…

    Il y a des tas de raisons pour ne pas avoir un job (les etudes, l’experience, la concurrence avec des candidats internes, que sais-je). Il me semble

  • #34 Mithra le 15 mai 2008 à 12 h 54 min

    crotte, mon message est parti trop vite !

    Je disais : il me semble que parfois (pas forcement pour toi, hein) on se focalise sur son physique car on ne peut pas le changer (ou alors tres lentement et difficilement) et que ca evite aussi de se poser les « vraies » questions (mon profil est-il adpate aux postes que je vise ? quid de mes exigences salariales ? etc)…

    A mon avis il est beaucoup plus utile de travailler sur la pratique des entretiens et la confiance en soi que sur le physique, sauf si tu postules pour etre la future Claudia Schiffer ;-)

  • #35 guessemma le 15 mai 2008 à 13 h 00 min

    @ Hélène : je suis entièrement d’accord avec ton post 25 : la séduction, c’est quasiment exclusivement du à la certitude qu’on peut séduire. Le fait que les gens « objectivement » beaux séduisent plus ne contredit pas cela : on les a tellement bassinés avec leurs boucles blondes quand ils étaient petits qu’ils ont eu tout le temps de se la fabriquer, cette certitude.

    @ Véro (post 29) : Je fais du 38, et tout ne me va pas ! Je ne pense pas non plus que tout aille à un mannequin ! Par exemple, la mode du slim est faite pour des filles avec des hanches de garçons. Si tu as de jolis os ronds au niveau des hanches, même sans graisse par-dessus, tu seras moche en slim (imagine Elisabeth Taylor en slim, tu rigoleras). Mais bien plus jolie en maillot que les filles jolies en slim…

    Il y a une justice, je vous dit !

    (signé : une fille qui se trouve bien)

  • #36 Hélène le 15 mai 2008 à 13 h 03 min

    Yiii, ça fait plaisir d’en lire une qui se trouve bien, guessemma ;-)

  • #37 Coralie Marie le 15 mai 2008 à 13 h 05 min

    Merci Isabastille pour cette longue réponse !
    En fait je suis journaliste rédactrice, donc je range mon décolleté pour les entretiens d’embauche :-)
    En fait je joue un peu la bombe sexuelle, ça m’amuse mais il suffit que je me vois en photo (dans la glace, ça va) et là je me dis « Oh mon dieu, mais t’as pas honte de te croire belle avec cet horrible double menton et cette tête énorme !! » (sans compter les bourrelets…) Enfin j’imagine que je ne suis pas la seule :-)
    Mon angoisse pour le boulot vient du fait qu’on est pas mal de mon ancienne boîte à se retrouver sur le marché du travail, et que même si on est amis, la concurrence est là forcément et ça m’angoisse, d’où le flip du « machine trouvera avant moi parce qu’elle est plus jolie » !!. Ca ou autre chose, je crains beaucoup l’injustice !
    Merci à vous de me rassurer !!

  • #38 laurettebis le 15 mai 2008 à 13 h 06 min

    Ado je ne me trouvais pas spécialement jolie, voire même moche.
    Aujourd’hui non plus d’ailleurs, à la différence près que depuis que je vis en couple, enfin je me sens belle dans les yeux de mon homme.

    Bon comme toutes, il a des jours où c’est pas vraiment çà…
    En plus j’ai pris dernièrement une décision : arrêter d’être obsédée par mon physique.
    C’est dur, mais je m’accroche à une phrase d’Hélène, qui est devenu mon leitmotiv : « on n’est pas toutes programmées pour être minces »… ;-))

    @ isabastille : je suis complètement d’accord, l’image de soi que nous renvoient les autres diffère totalement selon si tu es bien dans ta peau ou pas…

  • #39 Coralie Marie le 15 mai 2008 à 13 h 12 min

    Je te rassure Mithra, je ne pense pas renvoyer cette image-là ! Je pense même que je passe de quelqu’un de plutôt à l’aise avec son physique (genre je mets mes formes en valeur plutôt que de les cacher derrière des sacs à patate).
    Tu soulèves des questions intéressantes, je ne vais pas m’étaler parce que ce n’est pas le sujet, mais en tout cas ça ne peut pas être une question de prétentions salariales, bienvenue dans le monde des sous-payés :-)

  • #40 globulita le 15 mai 2008 à 13 h 13 min

    Roh, pas le temps d’entrer dans le débat pourtant ce sujet m’intéresse au plus haut point. En gros, je pense que la beauté (je mets dans cette notion également bien parler et communiquer et également savoir adapter son allure aux circonstances) est malgré tout un sacré avantage dans la vie. Qu’on le veuille ou non.

    Un autre livre intéressant sur le sujet de la beauté écrit par Willy Pasini et Maria Teresa Baldini,  » Les 7 avantages de la beauté. S’améliorer sans se transformer » aux éditions Odile Jacob.

  • #41 Mithra le 15 mai 2008 à 13 h 21 min

    Ah c’est sur, Coralie Marie, c’est pas simple de se retrouver sur le marche du travail en meme temps que d’autres anciens collegues… bon courage en tous cas !

  • #42 Claire le 15 mai 2008 à 13 h 25 min

    Moi, je me sens belle, tous les jours. Parce que je m’habille n’importe comment, mais toujours de manière rigolote, et que ma peau et mes cheveux sont corrects. Pour le reste, je pèse 110 kilos et ça ne me gêne pas plus que cela. Après tout, je suis vive, dynamique et souriante, et ça, ça vaut largement tout le reste.

  • #43 Hélène le 15 mai 2008 à 13 h 29 min

    Il a l’air intéressant ce bouquin glubilita, meci pour l’info !

  • #44 sophie202 le 15 mai 2008 à 13 h 32 min

    @ Violaine… je vais faire comme émanuelle h, gare ä la prépa, j’y suis passée aussi, queue de peloton dans une prépa de province, moi c’est la depression que j’y ai gagné. A force d’entendre rabacher qu’en queue de peloton on ferait pas grand chose, sous entendu par rapport aux autres qui étaient en tête…

    Et aujourd’hui je peux te dire qu’être ou non en tête ne change rien au « succès » que tu auras après. Si mes profs pompeux et mes camarades tellement surs d’eux, savaient que j’ai bossé pour Arianespace, certes que 7 mois, mais merde j’ai bossé sur les installations A5 !!!
    ça ne limite même quasiment pas le champ des possibles de ne pas réussir sa prépa…

    Sinon pour rebondir sur le sujet, je crois que ce genre de période où on se sent bofouille physiquement ça nous arrive à toutes. C’est pas agröable mais ça passe…

    J’aimerais retrouver qqes unes de tes phrases qui m’ont marquées ces dernières années…

    Une phrase postée il y a longtemps ici, à propos des rencontres faites finalement dans la vraie vie, que toutes les internautes que tu avais rencontrée tu les avais trouvées belles, en substance j’y avais compris une signification sur les rapports pas si superficiels que ça à la beauté…

    Et surtout un des premiers souvenir virtuel de toi date du temps ou tu fréquentais encore le forum Marmiton, au cours d’une nième dispute au sujet des régimes, tu as asséné a une fille un truc du genre:

    « non mais je fais un bon 46, et de l’avis général je suis une jolie fille, et je ne te permets pas de sous entendre le contraire ;-)!!

    Avant je n’avais pas imprimé ton pseudo pourtant j’étais là depuis un bail, et traversant moi même une petite crise liée à l’image, je me suis dit, « vindiou cette fille elle en a, elle assume,…, et elle a raison! » Et figure toi que c’ötait la première fois que j’entendais ce genre de discours assumé, avec humour qui plus est… Je me suis dit il y qqch d’interressant à comprendre là…
    Puis Gloria a donné ton adresse sur le forum, j’ai attöri ici et j’ai compris tout plein de choses du le rapport à l’image, le controle qui fera pas de nous des gens plus beau et surtout pas plus sain, et puis bien sur et le kaki dior… ;-)

    Je vais essayer de retrouver cette conversation…

    Nan je ne suis pas une psychopathe, j’ai une excellente mémoire des écrits c’est tout, c’est comme ça que j’ai mené tant bien que mal ma prépa au bout alors que je ne comprenais que pouic à 80% des sujets…

  • #45 Cécile de Brest le 15 mai 2008 à 13 h 35 min

    Ah, ben ça fait du bien de voir que je ne suis pas seule dans le bateau…

    Moi aussi c’est par phase, parfois c’est physiquement, parfois psychologiquement que je ne me trouve pas jolie jolie… Et quand c’est les deux en même temps (oui, ça arrive) je ne vous dis pas le carnage.)
    Je n’ai jamais lu ce genre de livre mais je me dis que ça doit faire du bien sur le coup, mais qu’en est-il sur le long terme ???
    Parce quand on referme le livre, on se dit, OK, je m’en fous d’avoir x kilos en trop, des boutons, des cheveux moches (au choix, hein, faut pas abuser non plus), mais quand on croise une super nana qui n’a rien de tout ça, on revient au point de départ…

    A ce propos, j’ai lu ton dernier livre, Hélène, et il y a un moment où tu dis que finalement, une fille qu’on trouve belle ne l’est peut-être pas tant que ça, c’est juste une question d’assurance (enfin, tu le dis mieux que moi)
    Et bien j’ai fait l’expérience, c’est vrai !!! J’ai un peu observé et c’est ce que j’ai ressenti !

    Par contre, psychologiquement, c’est bien plus difficile à gérer.

  • #46 Hélène le 15 mai 2008 à 13 h 35 min

    Ah mais je sais que je suis jolie sophie202, le fait que moi je me trouve moche, n’a rien à voir avec la réalité ;-) C’est au moins une chose qu’on apprend avec les années ;-)

    Cécile c’est vrai que l’assurance fait la moitié de la beauté, aucun doute là dessus ;-)

  • #47 Coralie Marie le 15 mai 2008 à 13 h 41 min

    Merci Mithra !

  • #48 princesse sarah le 15 mai 2008 à 13 h 43 min

    Hélène : Un bon coiffeur fait la seconde moitié de la beauté ?
    Bon, sérieusement, merci pour cette référence, elle tombe à pic. C’est vraiment bizarre, souvent, le sujet du jour me touche (vécu du jour ou de la veille).
    Bon, je vais travailler. Et dans la rue, pour aller au travail, je vais me dire « Je suis belle, je suis belle, je suis belle. » On va voir si ça marche.

  • #49 Nancy le 15 mai 2008 à 13 h 44 min

    Bienvenue au club!! C’est bien souvent que je me trouve moche-pas-belle-mais-que-vais-je-devenir …..
    J’avais lu un livre très bien une fois.. c’était « pas besoin de souffrire pour être belle ». L’auteure a un don… un vrai bijou ce livre!
    Je te le conseil! Oh et puis elle en a sorti un nouveau tout récement.. et tu sais quoi?! je viens d’être allée le chercher à ma librairie!! Si tu as besoin, je te file les coordonées ** big sourire **!!
    Pour le livre que tu me présente, il a l’air chouette.. mais justement, j’ai été à la librairie et.. j’ai claqué bien des tuns! La foliiiiiiie! et en plus, j’adore!! ;-)
    groooooooos bec ma jolie!!
    et bon courage…. Moi, je te trouve très jolie!

  • #50 Hélène le 15 mai 2008 à 13 h 59 min

    Merci Nancy, tu es choute ;-) Comme tout le monde, je suis bien meilleure pour voir la beauté des autres que la mienne ;-)

    princesse sarah j’aime beaucoup le coup du coiffeur ;-))

  • #51 Mamzelle Maupin le 15 mai 2008 à 14 h 11 min

    Pfff, c’est difficile de s’aimer tous les jours …

    Quand j’arrive à relativiser (rapport aux kilos) je me trouve jolie mais c’est pas gagner gagner hein !

  • #52 Stéphanie le 15 mai 2008 à 14 h 25 min

    Ben je suis aussi dans une phase « je me trouve moche » qui dure. Dès que je croise une glace, je me dis pouark, c’est quoi ce double menton, cette moustache un peu noiraude, ces cheveux filasses, ces horribles bourrelets au ventre…
    Faut dire que j’ai pris 20 kg il y a 2-3 ans et que ça n’est pas facile tous les jours ; je sais dans ma tête que c’est pas un drame, qu’il ne faut pas que j’arrête de vivre pour ça, mais n’empêche que je passe mon temps à chercher un moyen de les faire disparaitre.

    Bref, après tant de prises de tête et de pleurs, j’ai pris RDV avec un psy, je sais pas si ça va marcher mais flute ! Une vie on n’en a qu’une alors si je pouvais m’aimer un peu plus… ça ne me ferait pas de mal !

    PS : après le psy je vais prendre RDV chez gui daniel… Peut être que ça marchera aussi ?

  • #53 Hélène le 15 mai 2008 à 14 h 36 min

    Peut-être même que ça marchera mieux Stéphanie, va savoir ;-))

  • #54 Lou. le 15 mai 2008 à 14 h 49 min

    C’est bien de s’ouvrir l’esprit à d’autres choses, parfois.

  • #55 Z. le 15 mai 2008 à 15 h 13 min

    Bonjour bonjour :)

    Je débarque ici avec ma graaande expérience de 16 ans ;) mais voilà, jusqu’à il y a très récemment, je me trouvais vraiment moche. Je ne supportais pas de me regarder ds un miroir, même. Et pourtant je suis l’archétype de la fille mannequin: 1,75m pour 53 kg, bref le genre de fille dont on regarde les jambes avec méchanceté (si si) quand elle se met en jupe. Mais quoi qu’il en soit ..je ne pouvais pas supporter ni mon corps trop difficile à assumer, ni ma tête aux cheveux longs qui me donnaient l’air stupide.
    Jusqu’à ce que je me fasse, sur un coup de tête, couper les cheveux courts …. au carré. La coiffeuse m’avait même enlevé 5 cm de trop, mais ça a été la révélation. Du jour au lendemain j’ai appris à me regarder ds les miroirs, à bcp moins me maquiller (un artifice indispensable ‘avant’), et j’ai même commencé à mettre des talons! Et le regard des autres change en même temps que le mien.

    Tout ça pr dire que pour certaines personnes, s’aimer peut aussi venir d’un déclic salvateur . Et je peux vs le dire, ça fait du bien!

  • #56 sophie202 le 15 mai 2008 à 15 h 14 min

    Merde j’ai rerouvé la conversation…. la fille en question c’est moi… bizarre que je ne m’en soit pas souvenu, mais en tout cas ça m’explique un peu mieux pkoi cette conversation m’avait marquée

  • #57 Alice le 15 mai 2008 à 15 h 21 min

    J’avoue que je ne suis pas trés branchée par ce type de bouquin à la base… mais bon, je vais le tenter du coup, aprés tout, pourquoi pas?
    (Héléne tu nous les vend tellement bien a chaque fois les trucs que tu as aimé!!!

  • #58 Milie le 15 mai 2008 à 15 h 21 min

    Moi aussi un peu rude pour le moment: redécouverte de mes gros cuissots avec les beaux jours: l’angoisse! Et mes hormones qui me jouent des tours: on me dit camion et je pleure…
    Du coup:
    1. Ai dépensé une fortune chez Sephora pdt mon passage à Paris: Wanted Eyes d’H. Rubinstein 02 Smoky Smoulder (un duo blanc-gris de rêve pour les iris gris-bleus)
    2. Ai dépensé une fortune pour un abonnement à la salle de sport

    Si avec ça ça ne passe pas: je fonce sur la Ben&Jerry’s et je m’habille en survet’

  • #59 emmanuelle h le 15 mai 2008 à 15 h 27 min

    quand je lis tous ces comm, je me dis qu’il faut quand même répéter haut et fort que les kilos ne sont pas synonymes de laideur !! ni la minceur de beauté, ce serait trop simple !!
    les filles, n’en faîtes pas une maladie…

  • #60 Véro la Bisontine le 15 mai 2008 à 15 h 31 min

    @guessemma : faut pas nous la faire celle là!
    Pour celles qui mettent du 38, je veux bien croire que tout ne vous va pas (encore heureux!), mais pour nous, les autres….c’est encore moins la panacée!

  • #61 Véro la Bisontine le 15 mai 2008 à 15 h 33 min

    mais bon, on fait avec…et en toute honneteté, on se débrouille pas si mal!
    Je veux juste dire que notre choix est qd même plus limité…

  • #62 missbirdy le 15 mai 2008 à 15 h 37 min

    on ne peut pas être belle tous les jours, sinon on ne s’en rendrait plus compte ;-)

    c’est bien d’être « moche » parfois ( au sens large du terme car ça ne veut rien dire, tout le monde a ses critères comme ceux sur la beauté) comme ça quand ça change, on se dit mon dieu quelle beauté, je ne l’avais pas remarqué
    et ça fait du bien !!!!! on se sent pousser des ailes :-)

    bises à toutes

  • #63 Fanchette le 15 mai 2008 à 15 h 45 min

    Contre ça, je ne vois qu’une chose : écouter en boucle la géniale chanson « J’me sens pas belle » de Catherine Ringer et Marc Lavoine.
    Et pleurer, accessoirement, parce n’est là pour susurrer « Qu’est-ce t’es belle, quand tu doutes, tu doutes, comme ça ». Le soleil est là, le soleil…

  • #64 ze courlis le 15 mai 2008 à 15 h 54 min

    Hélène, tu me permets un petit clin d’oeil ? Le titre de ton msg « je ne suis pas une bombe » et à droite, la pub pour Flowerbomb de Viktor&Ross, on peut dire que ça boume aujourd’hui sur ton blog ;-))))

  • #65 Mlle Crapaud le 15 mai 2008 à 15 h 55 min

    Ah… Moi je me trouve assez jolie ces temps ci mais dès que mon amoureux est dans les parages (il vit à Barcelone, loin, pour le moment), je me trouve toujours 10 000 défauts. En fait je crois que je me trouve assez jolie pour moi même sans chercher reflet dans d’aurtes yeux. Je ne suis pas méga top canon, mais bon j’essaie de m’apprécier telle quelle.
    Dès la fin de mes exams, j’achète ton bouquin, Hélène ! :)

  • #66 Nicole le 15 mai 2008 à 16 h 04 min

    @Hélène: dois-je sous-entendre que Georges Clooney n’est pas un « vrai » beau?????? :-)))

    Je me trouve pas trop mal depuis quelques années (avec des hauts et des bas, mais dans l’ensemble c’est plutôt ++), avant je me trouvait moche, pas féminine, pas bien, quoi. Puis ça a commencé à changer petit à petit. Je ne sais pas vous dire quand ni comment… Mais j’ai pris un peu confiance en moi (avoir trouvé un mec a certainement joué).

    Jusqu’à l’été dernier, j’avais un problème d’image de mon corps, je me trouvais « grosse » (66kg pour 1m70). Je sais que dans l’absolu je ne l’étais pas, mais je sais aussi qu’à 20 ans je faisais 55kg… J’ai toujours été très sportive, mince etc. Donc, ces 10kg cumulés en 5 ans avec 2 grossesses et du « n’importe quoi » alimentaire, c’était pas MOI. Alors j’ai décidé de faire un régime: non pas pour ressembler à je ne sais quel modèle de minceur, mais pour retrouver MON corps. J’ai perdu 8kg en 4 mois, je me sens infiniment mieux dans ma tête et dans ma peau depuis (j’ai fini le régime début février), je re-mange de tout mais pas n’importe quoi n’importe quand. Je craque souvent, et je ne culpabilise pas, car j’ai pris l’habitude de « rattraper » les écarts (ce qui ne m’empeche pas d’en faire!).
    J’ai aussi changé de coupe de cheveux, passé d’un long aux omoplates à un court effilé. Ca change!
    En tout cas, je me sens bien mieux aujourd’hui…. Qu’à 20 ans!

  • #67 leolu le 15 mai 2008 à 16 h 30 min

    je me reconnais bien là dans ces différents commentaires ; certains jours, je me trouve jolie et puis à d’autres, beaucoup moins.

    je crois que ce qui m’énervait le plus, auparavant, c’était de n’être jamais la fille qui se fait draguer.
    vous voyez ce que je veux dire, vous sortez entre copines et c’est toujours Elle que les garçons invitaient à danser !

    ça, c’était dur à vivre, et pourtant, j’étais pas non plus un laideron, faut pas pousser ;-)simplement, comme dit plus haut, je manquais d’assurance, et c’est ça qui fait toute la différence.

    donc, un peu comme tout le monde, je me sens beaucoup mieux qu’à 20 ans ou même 25.

  • #68 Véro la Bisontine le 15 mai 2008 à 16 h 35 min

    @leolu : c’est peut etre qu’à 20ans, on attachait tellement d’importance à se faire draguer!
    Non pas que par la suite, ce ne soit pas agréable, mais on fait plus la différence entre la dragouille de comptoir et le vrai jeu de la séduction??
    Et en y repensant les plans drague de quand on avait 20 ans, on était en plein « tatonnements », si je peux me permettre!! :))))

  • #69 Violaine le 15 mai 2008 à 16 h 54 min

    @ toutes : Oh, merci des mots gentils sur la prépa. Ma première année a été géniale, la deuxieme est horrible mais c’est presque fini. L’année prochaine je serai une nouvelle venue à la fac et c’est loin de me déplaire ;-)

  • #70 leolu le 15 mai 2008 à 16 h 56 min

    @vero la bisontine :))))))))

  • #71 emmanuelle h le 15 mai 2008 à 17 h 05 min

    @ violaine, je peux te dire qu’après la prépa, la fac c’est limite une promenade de santé…je n’ai jamais autant glandé qu’en maîtrise !!

  • #72 Véro la Bisontine le 15 mai 2008 à 17 h 38 min

    @ leolu : on se rassure comme on peut!

  • #73 Hélène le 15 mai 2008 à 17 h 53 min

    missbirdy (62) c’est pas bête du tout ce que tu dis ;-)

    Mlle Crapaud (65) c’est rare qu’une fille se trouve plus jolie sans son amoureux qu’avec, c’est très intéressant !

  • #74 Caroline Rochet le 15 mai 2008 à 18 h 10 min

    Bonjour à toutes ô jolies demoiselles qui s’ignorent,

    Mais mon dieu quel bonheur … ! Vous venez juste de réaliser un de mes plus grands fantasmes : voir des filles touchées par le sujet qui m’occupe et en discuter entre elles, à plein, le tout après une jolie critique de mon livre. Comme je le disais à Hélène, j’en ai fait une descente d’organes de joie.

    Je suis l’auteure de « Pas une bombe » (coucou!) et je ne peux que vous recommander cet excellentissime ouvrage dont l’intelligence ébahissante n’a d’égal que la fluidité de style (… moui, je suis totalement objective). Pour en savoir plus (extraits, illustrations, demande en mariage de Georges Clooney) c’est par là : http://www.carolinerochet.com/article-17281128.html

    Pour en revenir au sujet qui nous occupe (et arrêter de faire ma promo), je crois en effet qu’il y a des jours avec et des jours sans, mais que certains trucs peuvent aider à multiplier les jours avec … Et certains faits nous enfoncent pour en faire des jours ultra-sans. Ex : On se fait littéralement bouffer par la pub et les medias (et c’est une ex-pubarde et actuelle journaliste qui vous le dit). Mais généralement, la différence entre notre ressenti et celui des autres est parfois hallucinant. En fait là j’ai à la fois envie de répondre à CHACUN de vos commentaires, mais aussi de vous raconter tout mon bouquin …! :-)

    Je vais me calmer immédiatement et éviter de polluer cette page, sinon on est encore là demain et Hélène va regretter son post du jour (que je l’ai obligée à écrire sous la menace d’un miroir). Encore un énorme merci sincère pour vos commentaires qui me font faire des bonds de joie devant mon ordi. Vous êtes la preuve vivante (enfin, un peu virtuelle, mais tout de même) que ce sujet n’est pas galvaudé … et qu’hélas, il n’est pas prêt de le devenir !

    Signée une non-bombasse qu’elle a la pêchasse.

  • #75 Hélène le 15 mai 2008 à 18 h 18 min

    Yii, merci pour ton commentaire Caroline, et sois la bienvenue ! ;-))

  • #76 Esme le 15 mai 2008 à 18 h 29 min

    ahhh comme ca me parle ;-) Helene tu sais ce que je veux dire…
    « Mais généralement, la différence entre notre ressenti et celui des autres est parfois hallucinant.  » cette phrase de Caroline me parle doublement, la perception que jai de moi meme et ce que les autres disent de moi sont exactement a l’opposé, donc en définitive je pense que je vais acheter ce livre… ;-))))Merci Helene d’en avoir parler

  • #77 Hélène le 15 mai 2008 à 18 h 33 min

    J’espère que ça t’aidera à avancer Esme, c’est un chemin difficile pour nous toutes, je crois ;-)

  • #78 Turquoise le 15 mai 2008 à 19 h 21 min

    Comme beaucoup, je me trouvais irrémédiablement moche pendant la période acné-pieds en dedans-rougeurs intempestives-cheveux gras . Toute mon adolescence, quoi ! Et puis, un jour, j’ai lu un article sur la princesse de Metternich, une ravageuse du XIXème siècle qui collectionnait les aventures amoureuses, et j’ai découvert qu’on la surnommait « la jolie laide  » . Quel programme ! du coup, ça m’a donné la pêche, j’ai arrêté d’associer forcément beauté et charme … et je me suis nettement améliorée parce que je me sentais moins complexée . Cette notion de jolie laide m’a changé la vie !
    Et maintenant, j’espère devenir une « belle vieille  » …

  • #79 guessemma le 15 mai 2008 à 19 h 47 min

    @ Véro : j’espère n’avoir pas été blessante. Je ne considère pas le 38 comme une taille plus idéale que le 36 ou le 44, c’est tout !

  • #80 Violaine le 15 mai 2008 à 20 h 07 min

    J’aime bien cette histoire de « jolie laide », je trouve ça tellement étonnant !

  • #81 Turquoise le 15 mai 2008 à 20 h 16 min

    … surtout au XIXème, où il y avait un terrorisme de la beauté bien plus contraignant que maintenant, dans la mesure où si tu n’avais pas l’oeil de biche, la bouche minuscule , le décolleté plantureux, la peau laiteuse et le pied microscopique, tu n’avais plus qu’à aller te pendre !
    A l’heure actuelle, au moins, les critères sont nettement moins restreints – et, en plus, on peut tricher plus facilement …

  • #82 Hélène le 15 mai 2008 à 20 h 40 min

    C’est vrai qu’on se plaint des canons actuels et des diktats, mais finalement c’était pire avant ;-)

  • #83 funambuline le 15 mai 2008 à 20 h 58 min

    Oui et non… c’était pire mais uniquement pour une petite partie de la population… aisée… où les femmes n’avaient « que ça à faire »… aujourd’hui c’est toutes les classes sociales qui sont « diktatées » par l’apparence physique.

  • #84 Yin&Yang le 15 mai 2008 à 21 h 37 min

    Je me suis toujours assumée physiquement, je me trouve jolie. J’ai des défauts comme tout le monde mais pas vraiment de problème avec mon corps ou très peu. Je suis pas canon mais je m’en fous!

    Quand j’ai quitté le lycée j’ai arreté le sport, j’ai pris quelques kilos, pas beaucoup mais ça a tout changé. J’ai de bonnes joues et ces kilos m’en ont donné encore plus ce qui fait que je ressemblais à une gamine.

    J’ai perdu ces petits kilos depuis quelques mois. Et bonheur mes joues ont dégonflé.

    Après mes fesses asymétriques (un peu moins grosse aussi!) et mes problèmes de peau pourrie, je m’en foutais royalement. Je pouvais sourire sans ressembler à un hamster qui a fait ses réserves.

    Comme quoi des fois la beauté tiens à rien du tout 2 kilos en trop c’est la cata, 2 kilos en moins c’est la joie!!!!

  • #85 Hélène le 15 mai 2008 à 22 h 05 min

    Ton commentaire fait plaisir à lire Yin&Yang (et fait envie, aussi, mais je crois qu’en fait quand on se trouve moche ce sont d’autres choses qui s’expriment par là, en tout cas quand en réalité on est jolie ;-).

  • #86 Yin&Yang le 15 mai 2008 à 23 h 12 min

    Je voulais pas dire que je me trouvais jamais ‘moche’.

    Mais cette petite victoire m’aide les jours de coup de mou où je me regarde et je me dit c’est pas possible d’avoir un tein pareil, et cette peau sensible qui rougie au moindre problème, et cette tigansse dont j’arrive rien à faire etc etc etc……. c’est presque sans fin.

    Et ben ces jours là je me dit: regarde tes petites joues et ce jolie sourire, tout de suite ça me met de bonne humeur.

    Je me focalise sur mes qualités et j’en oublie mes défauts. Bien sur il y a des jours où c’est plus difficile que d’autre dans ces cas là je me dis demain sera un jour meilleur.

    Si ça va pas mieux, j’achète un truc inutile pour me remonter le moral ou je fais tout pour m’occuper l’esprit autrement.

    ***
    Petit aparté;
    Je dois dire qu’après avoir lu tes conseils sur le teint, je fais un peu une fixette, à chaque fois que je me vois je me dis quelle horreur!!! poua. Je suis bonne élève je fais tout bien comme t’as dit nettoyage, gommage etc (j’aime pas trop me mettre de fond de teint ou poudre j’ai l’impression d’étouffer … faut que j’essaie les trucs minérals mais je suis une bille dans les couleurs!!!, je verrais ça quand l’été sera fini).
    Je sais pas si un jour j’aurais une belle peau, mais un peu plus jolie se sera déjà une victoire.

  • #87 Violaine le 16 mai 2008 à 0 h 01 min

    Ah, yep, tes conseils, Hèlène, sur la peau, m’ont vraiment aidée.
    Avant, c’est limite si je me démaquillais quand je tombais de sommeil, maintenant c’est devenue une quasi-obsession ! Mais le résultat vaut ces efforts !

  • #88 Caroline Rochet le 16 mai 2008 à 0 h 39 min

    J’adore le coup de la « jolie laide » !!!

  • #89 Dorothée le 16 mai 2008 à 2 h 31 min

    Je suis complètement d’accord avec l’idée que le sentiment de mocheté exprime d’autres choses plus profondément, une fois n’est pas coutume, extrait de chez mon psy:

    « -je me trouve super laide
    -laide comment?
    -je trouve que je ressemble à Louis-Philippe et à sa caricature en poire
    -c’est si ancien que ça? »

    Ben oui, c’est plutôt une question d’histoire….
    Perso, je m’adore dans les détails, j’adore mon nez (super rare), mes seins (rare aussi), ma bouche, mes jambes et même mes fesses! En fait j’ai l’impression d’être une bombe atomique dans les détails mais que l’ensemble ne va pas, sans arriver à voir ce qui ne va pas. Mais grosso modo, je ne voudrais rien changer….(bon, si, mon poids, mais je n’estime pas que ce soit un bistouri qui puisse arranger les choses). Peut-être vaguement mes coudes que je trouve trop pointus par rapport à mes bras, et mon cou que je voudrais moins large, mais bon, c’est limité, comme complexes…

    Et en fait, dans des périodes comme ça, je suis, étrangement, totalement imperméable aux compliments physiques, mais ultra à l’affût des compliments intellectuels, comme si la vivacité d’esprit pouvait compenser un malaise physique….ou peut-être, d’ailleurs, que ça n’a rien à voir…je lance juste des pistes…

    Sinon pour la prépa, j’en ai fait une aussi, j’étais dernière parmi les meilleurs, mais je dirais que ce qui m’a « sauvée » c’était une certaine indépendance d’esprit. Jamais je ne me suis comparée (en fait je suis comme ça, je ne me compare pas vraiment), j’ai juste considéré ça comme deux ans de vacances (dans le sens où les seuls résultats qui comptent sont ceux des concours, pas les notes de l’année) et d’apprendre vraiment plein de trucs. Résultat: j’ai intégré l’école que tout le monde voulait intégrer, avec le meilleur classement, alors que j’étais genre 40ème sur 42 au dernier concours blanc et que je n’avais pas eu les autres écoles « moins bien ». D’ailleurs par fierté quand on me demandait comment ça allait malgré mes résultats déprimants, je répondais: « regardez, meilleure est l’école, meilleurs sont mes résultats, je vais intégrer *mon école* » (dont les résultats tombaient en dernier). Je pense vraiment qu’on prend tout ça trop au sérieux en prépa, et que l’enjeu paraît majeur. Je suis convaincue (et l’expérience depuis tend à me le prouver) que dans la durée, l’intelligence et les qualités humaines font toujours un meilleur parcours, quels que soient les compétences sanctionnées à un instant T par un concours….(d’ailleurs pendant les révisions tout le monde m’a détestée parce que je dormais au lieu de réviser, mais vec le recul ceux qui n’ont fait que réviser pour les concours n’ont pas tenu dans la durée et se sont plantés, tandis que moi je ne savais rien mais j’étais en forme ;-) ).

  • #90 joyeuseluronne le 16 mai 2008 à 12 h 43 min

    Ce post me fait penser à bien des discussions abordées sur ce blog… Un truc assez frappant quand on est complexée, c’est qu’on a tendance à fantasmer sur des icônes qui sont à l’opposé de notre « type » physique. Perso, j’ai longtemps clamé que mon idéal aurait été d’être une beauté « latine », genre brune et pulpeuse (alors que je suis blonde à long museau et petits seins….), que c’était nul d’être blonde (les blondes c’est fadasse, les brunes sont bien-plus-jolies-plus-intéressantes-plus-piquantes, d’ailleurs les hommes les préfèrent etc.).

    En fait c’est pas anodin ce comportement, il y a le côté « on est attiré par ce qu’on a pas », forcément, mais aussi une manière, inconsciemment, de « s’enfoncer » nous-mêmes dans nos complexes (en « dénigrant » notre propre « type » de beauté), ou de trouver une justification prétendument « objective » à notre manque d’estime de soi (« ben forcément que je me sens moche, y’a que les brunes que je trouve jolies et moi je suis blonde »). Enfin bref…

    A part ça, tout à fait d’accord sur la déconnexion entre charme/séduction et « perfection plastique » (et entre « perfection plastique » et beauté, tant qu’on y est) (j’aime pas le terme « perfection plastique » mais vous voyez ce que je veux dire)

  • #91 Hélène le 16 mai 2008 à 12 h 52 min

    Yep jouyeuselurrone, je plussoie sur les icônes : quand j’étais ado je ressemblais vaguement à Greta Garbo, que je trouvais moche (et que je trouve toujours moche, d’ailleurs ;-)), et bien sûr je voulais être Marylin ;-)

    Aujourd’hui je veux être Monica Bellucci, je considère donc que je vais moins mal, parce qu’elle me ressemble plus que Marylin ;-)

  • #92 mmarie le 16 mai 2008 à 16 h 01 min

    Rhoo tu trouves Greta Garbo moche ??

    Bon j’ai lu avec attention cette discussion. Elle renvoie pas mal à ton livre, Hélène ; j’ai pris plaisir à m’y retrouver – en partie. Et puis ce livre que tu présentes ici..

    Bref, je pourrais commenter en long et en large tant je me sens concernée.
    Notamment par le concept de « jolie laide », quoique : je peux me trouver belle – rarement, il y a les faits, quand même – mais jamais « jolie », il y a un côté « mignon » que je ne possède décidément pas. Par contre je sais parfaitement que je ne ressemblerai jamais à Katharine Hepburn (un peu mon « idéal », Garbo n’est pas loin ;-)) ; et j’ai appris à aimer mon « type ».

  • #93 Turquoise le 16 mai 2008 à 17 h 16 min

    Moi qui ai toujours regretté de ne pas avoir le physique d’Audrey Hepburn, je sens que je vais esayer de fantasmer sur Marthe Villalonga , comme ça mon idéal sera un peu moins éloigné de ma réalité physique ;-) …

  • #94 Hélène le 16 mai 2008 à 17 h 20 min

    Turquoise je suis morte de rire ;-))

    Ben je trouve pas que Greta Garbo soit très pulpeuse et féminine, en fait mmarie, or j’aime pas les filles androgynes ;-)

  • #95 Esme le 16 mai 2008 à 17 h 27 min

    je crois que j’ai jamais eu d’icone, c’est grave??

  • #96 mmarie le 17 mai 2008 à 14 h 18 min

    Ah oui, je comprends. Et je comprends du coup que l’androgynie me fascine – sans doute parce qu’elle fait un peu partie de moi, aussi. (Si si on peut être androgyne & dodue !)

  • #97 Turquoise le 17 mai 2008 à 16 h 21 min

    Ca c’est un euphémisme, de dire que Garbo n’était pas pulpeuse ! comme Dietrich, d’ailleurs … j’ai vu une expo sur la garde-robe de Dietrich l’année dernière, j’ai trouvé ça déprimant de sécheresse : rien de souple, de moëlleux, de doux, que des tailleurs raides …
    Si la façon se s’habiller reflète la personnalité – ce dont je suis persuadée – je n’aurais pas aimé l’avoir pour amie …

  • #98 Hélène le 17 mai 2008 à 16 h 39 min

    J’ai lu une biographie de Dietrich, ben en effet on n’a pas du tout envie de l’avoir pour amie ;-))

  • #99 Elea le 18 mai 2008 à 13 h 20 min

    Je crois également que Cléopatre n’était pas si jolie que ça, et pourtant elle incarne encore aujourd’hui l’image d’une femme irrésistible…Je ne veux pas dire de platitudes éculées, mais j’adhère tout à fait à la pensée que, à moins d’avoir vraiment des difformités physiques atroces, tout le monde a son charme; je suis rarement attirée, pour prendre un exemple plus concret, par la perfection masculine, j’aime les physiques un peu atypiques, ce qui se cache derrière: un Jude Law ne me fait pas fantasmer, il y a un je ne sais quoi de lisse, de consensuel, qui me laisse de marbre et me donne l’impression fugace de voir matérialisée une peinture. Je ne sais pas pour vous, mais je suis pour ma part attentive aux petites choses, aux sourires qui découvrent un peu la personnalité sans trop en dire, à la courbe des lèvres, aux regards lancés: si l’ensemble manque d’harmonie, ça ne me gêne pas.
    Je ne me sens pas tous les jours belle, comme toutes les filles, mais j’essaie de l’être dans ma tête, de me sentir à l’aise avec ce que je suis: forcément des petits problèmes de peau, des rougeurs, et autres joyeusetés du même genre, c’est un brin lassant, mais je n’ai pas envie que ça devienne une obsession; ça fait juste partie du quotidien (‘il faut admettre une fois pour toute qu’on n’est pas une déesse, et de toute façon à trop vouloir se placer sur un piedestal on a facilement froid ;))
    Je me souviendrais toujours des premiers mots d’Autant en Emporte le Vent (ouais, référence culturelle de mon adolescence…Je parle du livre là, qui sous ses dehors frivoles est bien plus profond dans le portrait d’une héroïne atypique qu’une première lecture ne le laissait présager): « scarlett O Hara n’était pas belle au sens premier du terme, sur ses traits se heurtaient avec trop de netteté les ascendances irlandaises de son père et aristocratiques de sa mère, mais on n’y prêtait guère attention quand on était pris sous son charme, comme les jumeaux Tarleton »…Je crois que c’est un truc dans le genre.
    N’est ce pas une beau résumé de la prétendue supériorité de toute beauté?

  • #100 isabastille le 18 novembre 2011 à 6 h 36 min

    @ Hélène : je tombe par hasard sur ce billet…
    tu es une bombe, je te le dis comme je le pense !
    j’étais la semaine dernière chez Mac Saint-Michel, pour le fameux atelier yeux, et la maquilleuse m’a dit « ah oui, Hélène, c’est une très belle femme »…

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.