Thanatorama, je ne m’en lasse pas

10 mars 2009

Je sais, je suis pas normale, j’adore ce site : je le trouve extrêmement apaisant et, quelque part,  rassurant.

107 commentaires Laisser un commentaire
A chaque jour suffit son blog

Vous aimerez aussi

107 commentaires

  • #1 Armalite le 10 mars 2009 à 19 h 05 min

    As-tu vu l’expo Korperwelten? (je ne garantis pas l’orthographe)

  • #2 Hélène le 10 mars 2009 à 19 h 10 min

    Uh non, ça me dit rien du tout.
    Mais je précise que normalement je suis pas attirée par la mort hein, c’est juste ce site en particulier qui me plaît (je crois que c’est la voix off qui en fait un univers apaisant pour moi, et puis je trouve ça super bien fait).

  • #3 Deilema le 10 mars 2009 à 19 h 17 min

    En effet, c’est inquiétant ;))))))))
    La première fois que j’ai vu ce truc, j’ai ressenti une espèce de fascination morbide… et je n’ai pas osé tout regarder, tellement cette fascination me mettait mal à l’aise, limite je me fichais les jetons à moi-même…
    Mais bon, je suis une immense trouillarde, j’ai peur de tout y compris de mon ombre, j’ai une phobie des fantômes… je ne suis pas une warrior qui regarde des films de morts vivants de ton espèce ;)))))))

  • #4 Diripouf le 10 mars 2009 à 19 h 23 min

    Je me souviens d’avoir trouve ce site remarquablement bien fait – il m’a beaucoup fait penser a Six Feet Under, qui est quand meme une petit bijou, parce que parler de la mort quasiment non-stop sans pour autant etre morbide, ou se voiler la face, faut le faire !

    Meuh non t’es pas fada Helene, au contraire :)

  • #5 Chantal le 10 mars 2009 à 19 h 25 min

    je ne connaissais pas ce site, je suis donc allée voir…. eh ben, pas concluant comme essai, moi aussi ça me met mal à l’aise, et c’est justement ce ton off monocorde qui, au lieu de m’apaiser, a plutôt tendance à m’énerver….(peut-être qu’après une journée de boulot, j’ai besoin d’être apaisée par autre chose?) en tout cas, vu l’effet que ça me faisait, je n’ai pas insisté ce soir! et pourtant, je ne suis pas trouillarde et j’ai vécu ces dernières années l’expérience de la mort de proches!!!! on va voir si les autres sont plus apaisées que moi:)))))

  • #6 Hélène le 10 mars 2009 à 19 h 25 min

    Ah oui évidemment, vu comme ça Deilema ;-) Moi j’ai peur de rien, à part de manquer d’argent ;-)

    Diripouf tu peux le croire que j’ai jamais vu 6 feet under ??

    Chantal personne n’est mort dans mes proches, ça joue certainement dans el fait que je me sente détachée par rapport à ça (j’ai un peu 14 ans dans ma tête, sur ce sujet)…

  • #7 yoly le 10 mars 2009 à 19 h 29 min

    mon dieu, la mort…quel tabou !
    je suis aide-soignante dans une unité de soins de longue durée, je travaille donc auprès des personnes agées dépendantes, certaines sont en fin de vie…la mort est donc une donnée très présente…toutes ces personnes que j’ai lavé, habillé, parfumé une dernière fois…je devrais m’y être habitué…Pourtant…moi qui sait que la mort est une suite logique, ce site m’a plutôt « gênée »…..

  • #8 Hélène le 10 mars 2009 à 19 h 31 min

    yoly je suis désolée, ça n’était bien sûr pas le but. Je suis retombée dessus en « feuilletant » mes favoris, et je me suis dit que ça pouvait intéresser certaines d’entre vous, mais je ne voulais blesser personne, évidemment.

  • #9 Armalite le 10 mars 2009 à 19 h 37 min

    Ooooh Hélène tu DOIS voir Six Feet Under c’est une série très forte, très originale, très marquante. Je sais que tu n’as pas la télé mais tu dois bien pouvoir regarder des DVD sur ton ordi?

  • #10 yoly le 10 mars 2009 à 19 h 42 min

    Hélène, n’ai aucune inquiétude, je n’ai pas cru un instant que tu veuilles blesser qui que ce soit…simplement ce sujet est difficile, pour moi en tout cas…

  • #11 Cécile de La Réunion le 10 mars 2009 à 19 h 47 min

    Bonsoir!

    que dire.. je me suis sentie très « bizarre » en regardant ce site. ( et pas jusqu’à la fin)
    ça m’a rappelé que nous ne sommes pas éternels et que l’on devra tous mourir un jour , c’est peut etre exagéré mais j’ai presque envie de pleurer tellement ça m’a retourné.
    Repenser a des proches perdus. Penser a ceux que l’on perdra encore.
    J’ai peur de la mort , de ma mort.
    :(

  • #12 Armalite le 10 mars 2009 à 19 h 56 min

    La peur n’empêche pas de souffrir (ou de mourir, d’ailleurs): elle empêche juste de vivre.

    Je dis ça, mais je sais que ce n’est pas rationnel. Une de mes amies est morte l’an dernier des suites d’une longue maladie et depuis, je suis terrorisée. Chaque fois que j’ai un petit bobo, je pense que je n’en ai plus que pour quelques mois et je pleure en imaginant mon enterrement. Ouais, je suis un peu grave. Hier par exemple en me démaquillant j’ai noté une douleur bizarre au niveau de mon oeil gauche, comme si j’avais un cocard alors que je me souviens pas m’être cognée à cet endroit là. Trente secondes, plus tard, j’étais persuadée d’avoir une forme rare de cancer de l’orbite à cause de laquelle on allait devoir m’enlever un oeil.
    Je rirais si c’était pas si pathétique.
    Mais bon, il faut se dire que quand notre pays, une grosse majorité de gens vit quand même jusqu’à un âge avancé sans trop de problèmes :-)

  • #13 Chantal le 10 mars 2009 à 20 h 02 min

    Tu as raison, Armalite, chez nous, les gens vivent vieux:) moi, ce n’est pas ma mort qui me fait peur mais surtout celle des autres qui me déstabilise (celle des gens que j’aime, je veux dire, avec ce jamais plus insupportable) et puis bien sûr, mais ce n’est pas le sujet, la souffrance et la décrépitude que je trouve atroces! nous sommes gaies, ce soir, mais après tout, ça fait partie de la vie….

  • #14 Lullaby Septante Sept le 10 mars 2009 à 20 h 03 min

    Ouh, pas mon humeur du moment. J’ai pas regardé jusqu’au bout.
    (Mais en autre temps ça aiguiserait bien ma curiosité)

  • #15 Hélène le 10 mars 2009 à 20 h 04 min

    Tu es hypocondriaque, quoi, Armalite. Ca doit pas être rigolo.
    (et sinon oui je peux regarder des DVD sur mon PC mais c’est pas confort alors je le fais pas ;-)

    Cécile de La Réunion jusqu’ici je n’avais pas peur de ma mort, parce que donc j’ai 14 ans dans ma tête, et à 14 ans on se croit immortel. Mais comme en vrai j’en ai 38, ben peu à peu, en approchant de ma moitié de vie (si tout va bien), je me mets à y penser. Et c’est clair que ça me fait pas tellement marrer.

    yoly ben oui, si tu travailles toute la journée avec des gens enfin de vie, je veux bien concevoir que le sujet ne soit pas facile pour toi !

    Lullaby sache juste que j’ai beaucoup hésité à le publier.

  • #16 Lullaby Septante Sept le 10 mars 2009 à 20 h 15 min

    Oh mais j’ai aucun problème avec ça Hélène :-)) ça fait partie des choses de la vie, on doit pouvoir parler de ça ici aussi ou sur le ouèbe en général.

  • #17 Cécile de Brest le 10 mars 2009 à 20 h 23 min

    Ah ben, bravo ! Passage éclair à la maison et du coup sur ton blog et voilà ce que je vois
    ;-)))
    Bon, ça ne me met pas mal à l’aise même si je n’ai pas tout regardé.
    Finalement, ça ne me gêne pas puisque c’est moi qui meurs. Si c’est moi, c’est moins grave je trouve.
    Cherchez pas, je manque de sommeil ;-))

  • #18 Hélène le 10 mars 2009 à 20 h 30 min

    Ah non mais je suis d’accord avec toi Cécile, si c’est moi qui meurs, c’est moins grave que si c’est qqn que j’aime !

  • #19 Cécile de Brest le 10 mars 2009 à 20 h 35 min

    Ben voilà, tout à fait. Je préfère mourir que voir mourir quelqu’un que j’aime !

  • #20 Kila le 10 mars 2009 à 20 h 54 min

    Je trouve ça super « couillu » d’avoir osé mettre ce lien.
    Perso la mort ne me fait pas peur, celle des autres un peu, mais pas tant que ça, la mienne encore moins.
    Je l’ai connue toute petite avant mes premiers souvenirs (pas la mienne évidemment, celle d’un très proche), du coup elle fait partie de ma vie comme tout le reste. Les saisons passent, le jour se lève et… ben les gens meurent. C’est comme ça, juste « normal ».
    Et je trouve que c’est devenu bien trop tabou, du coup les gens ont peur, faut pas en parler, ça se fait pas. Avant c’était pas comme ça, les veillées, les cortèges funèbres, le deuil que la famille portait plusieurs années… Je trouve que c’était bien, ça mettait la mort à la place qu’elle devrait avoir, « simplement » quelque chose qui arrivera puisqu’à un moment on est né.
    Ce qui n’en fait pas moins un événement hyper difficile à vivre quand il s’agit de quelqu’un qu’on aimait et du coup qui fragilise. Et donc pour moi porter le deuil c’est signifier aux autres « attention, je suis dans un état pas comme d’habitude, j’ai besoin de temps, excusez mes faiblesses ».

    J’ai un rapport très bizarre à la mort parait-il. Moi je m’en rends pas compte ce sont les autres qui me le renvoient.
    Par exemple, ce qui me rend très triste c’est quand les autres perdent un proche, ils sont tellement désemparés que je voudrais faire quelque chose pour eux. Je ne pleure jamais pour un mort, mais pour la famille qui souffre.

    Du coup ce site je le trouve plutôt bien foutu et intéressant. Et j’aime beaucoup la musique ;-)

  • #21 Magaly le 10 mars 2009 à 21 h 24 min

    Je te remercie, Hélène, d’avoir publié ce lien. Après un décès dans ma famille, il y a 4 ans, je me suis posée beaucoup de questions que je n’ai pas osé (pu) poser à mes proches et ce site m’a apporté toutes les réponses à mes questions.

    Merci encore.

  • #22 Hélène le 10 mars 2009 à 21 h 32 min

    Oh ben écoute Magaly, merci à toi, et du fond du coeur ! Ca me soulage drôlement de savoir que ça a pu servir à l’une d’entre vous, et pas juste mettre tout le monde mal à l’aise ! ;-)
    Merci Magaly, vraiment.

  • #23 sagattine le 10 mars 2009 à 21 h 50 min

    Je n’ai pas tout regardé (c’est un peu long) mais ça ne me fait rien : ni apaisement, ni peur.
    Je pense que je suis encore à l’âge où je n’ai pas peur de ma mort, mais bien plus de celle des autres. Non pas qu’après on se fiche des autres, mais la peur de sa propre mort devient plus présente quand on sait qu’on est proche de la fin. Enfin je pense…
    Avant je trouvais que mourir était révoltant. Et puis un ami s’est suicidé le jour de ses 20 ans. J’ai mis longtemps à accepter sa mort, des fois je n’arrive même pas à croire que ça a vraiment eu lieu. Mais j’ai compris petit à petit que la mort faisait partie de la vie, aussi dur que cet événement puisse être on ne peut pas lutter. Finalement ma sympathie va plus à ceux qui restent qu’à ceux qui meurent.
    Excusez-moi du ton un peu triste, j’ai peut-être un peu dévié du sujet…. Disons que ce décès a été le plus traumatisant que j’ai connu alors forcément ça m’y fait un peu penser…

    Bon, pour terminer sur une note plus joyeuse, je signale la petite référence à MUFE :-)

  • #24 dola le 10 mars 2009 à 21 h 55 min

    Je ne suis pas mal à l’aise non plus et je rejoins Kila sur ce tabou qu’est devenue la mort ( elle a si bien dit les choses, je ne vais pas répéter) .

    Je trouve facilement les mots pour en parler simplement y compris avec les enfants ( j’évite les tournures tellement elliptiques que les petits croient que la personne morte va revenir à tout moment)

    En revanche la mort de mes proches m’angoisse surtout celle imprévue qui n’est pas dans l’ordre des choses et fait basculer la vie en un instant….
    la peur ne change rien bien sûr mais elle est là..rien de me fait plus flipper qu’un retard de mon mari alors que je sais qu’il a pris la moto..(du coup il m’appelle toujours s’il sait qu’il va être retardé autrement je suis rongée par l’inquiétude , j’arrive pas à me raisonner là-dessus)

    La mienne aussi ( et peut-être bien uniquement ) parce que j’ai des enfants petits et que j’ai été orpheline très jeune et que je ne voudrais pas qu’ils vivent ce que j’ai vécu.

  • #25 kro le 10 mars 2009 à 22 h 08 min

    je suis absolument fascinée, la voix off est terriblement hypnotique, en meme temps le contenu est super intéressant, toutes les questions que l’on ose pas posées pendant des obsèques trouvent leurs reponse… je pense que je vais en parler autour de moi, on sait jamais ça peut toujours aider a comprendre…

  • #26 B0unty le 10 mars 2009 à 22 h 14 min

    Moi je ne trouve pas que ce soit la mort qui soit gênante dans cette vidéo! J’ai peur de la mort, de celle des autres et de la mienne, mais je suis capable d’affronter ça sans trop de problème!
    Par contre c’est tout ce côté préparation du mort qui me choque! Je ne veux pas qu’on me couse les lèvres et les yeux après y avoir mis des capsules en plastique et du coton, ni qu’on me coupe la carotide pour m’injecter un liquide sensé me donner bonne mine! Je trouve ça plutôt ignoble….Bon, du maquillage, je dis pas, vu tout ce qu’on se tartine tous les jours ;)
    Hélène, tu penses qu’à la base, MUFE a été crée pour la thanatopractie? Ca expliquerait le nom de la marque!!

  • #27 Magaly le 10 mars 2009 à 22 h 30 min

    De rien Hélène, je le pense vraiment!

  • #28 Melody le 10 mars 2009 à 22 h 35 min

    Perso, j’aimerais beaucoup si le site ne buggait pas à mort ..
    Voix hachée, coupée, les bande son se mélangent .. gros bordel. :S

  • #29 Camille le 10 mars 2009 à 23 h 06 min

    C’est bien que ce genre de sites existent et que certaines personnes ouvertes d’esprit relaient l’information.
    Plus jeune, je me « promenais » dans les cimetières parfois, justement pour ce côté apaisant, calme et en quelque sorte « sacré », mais pas dans le sens religieux du terme. Mais depuis j’ai arrêté, je suis revenue dans le droit chemin et une balade dans un parc ou une forêt suffit à m’apaiser :)

  • #30 kro le 10 mars 2009 à 23 h 18 min

    @BOunty, je me suis posée la meme question pour MUFE… for ever ca n’aura jamais ete aussi vrai!!!!!

  • #31 Véro la Bisontine le 10 mars 2009 à 23 h 23 min

    Moi, ça m’a intrigué et un peu gêné…

  • #32 Estelle le 10 mars 2009 à 23 h 39 min

    Jusqu’au dernier moment je cherchais où l’on cherchait à m’emmener… je pensais pas que c’était un site « gratuit » mais un site viral, d’abord pour le don d’organes, ensuite pour les professions funéraires… (c’est de la déformation professionnelle, je vois de la pub partout!)

    Bref, ce n’est que quand ça s’est fini que j’ai vraiment transposé et compris que finalement ces cendres (j’ai choisi un « direct crema »!) … c’était moi!

    J’apprécie le projet car c’est vraiment interactif finalement, on vit et ressent beaucoup à travers ce voyage virtuel.
    Et pour m’avoir gardé 1/2 heure sur leur site, chapeau !

  • #33 Estelle le 10 mars 2009 à 23 h 42 min

    PS : et demain je regarde les autres options, juste pour voir, car là j’ai fais le direct sans détours!

  • #34 handa le 10 mars 2009 à 23 h 47 min

    je suis contente que tu postes ce lien, j’avais découvert ce site y’a un moment, et je ne trouvais plus l’adresse… je le trouve chouette, car j’y ai appris plein de trucs, étonnants, pas toujours très glamour, mais toujours intéressants :)

    et finalement on se rend compte qu’on ne sait que peu de choses là-dessus… qui savait qu’après la crémation, on ressortait non pas en cendres, mais en gros blocs qu’il fallait concasser ?! qui savait comment se passait vraiment la thana-machin ? et la partie sur l’exhumation, même si je savais qu’en fin de concession, on ré-utilisait les tombes, je ne pensais pas que c’était aussi « trash » !

    tiens, ça m’a conforté dans l’idée que j’aimerais mieux être incinérée :)

  • #35 Sophie-Pivoine le 11 mars 2009 à 0 h 00 min

    Pas regardé jusqu’au bout … A cette heure, je vais cauchemarder toute la nuit.
    Et, en ce moment, je n’ai pas besoin de ça …
    A demain (tout à l’heure).

  • #36 Sophie-Pivoine le 11 mars 2009 à 0 h 07 min

    Bon alors, je vais déplaire … Je ne suis pas au bon endroit …
    Pas moyen de mettre un comm sur « En ce moment … etc. » …
    Sorry.
    Pardon les filles !

    Comment tu trouves la Diopti crème ????????,
    ça fait un moment que j’ai envie de l’essayer.
    Je ne trouve aucune crème contour des yeux qui me renversent. Tu me diras, ça n’est pas fait pour ça !!!!!!!!!!!!!

    Mais si je trouvais qq. chose de potable, je prendrais.

  • #37 Virginie – Québec le 11 mars 2009 à 0 h 10 min

    Merci Hélène, encore une fois merci.

    J’aime le ton lent et monocorde. Je viens de perdre ma grand-mère, un peu plus de six mois après avoir perdu mon meilleur ami. Les funérailles ont lieu samedi. Ça m’a comme fait un baume. Mon petit coeur en avait de besoin. Je n’avais pas pris le temps de faire le deuil de mon meilleur ami, j’ai écrit un texte ici, mais sinon je n’avais pas le temps, travail oblige. Je fais donc en ce moment le deuil des deux, mon meilleur ami et ma grand-mère.

    Ma grand-mère était très religieuse, nous aurons donc droit à un service religieux. Ce vidéo a relativé les choses, vu que je suis loin d’accrocher à la religion.

    Merci beaucoup comme toujours

  • #38 garancette le 11 mars 2009 à 2 h 57 min

    ok il est 3h du mat et je ne dors pas encore donc c’est le moment de parler des sujets que l’on n’aborde pas « normalement ».
    Merci d’avoir posté ce lien et aussi, par le biais des commentaires de donner l’occasion de parler de ça.
    En tant qu’athée, la mort est pour moi une fin en soit, la fin de la vie, il n’y a rien derrière, ça c’est mon esprit rationnel, mais en vrai, dans nos société la mort est quelque chose de secret, de mystérieux, qui se passe derrière des portes closes.
    Et du coup bizarrement, pour moi c’est un peu comme si elle n’existait pas. Non, je m’exprime mal, ce que je veux dire c’est que ça me semble abstrait.
    Pourtant j’ai été confrontée à la mort très jeune, mon père est mort quand j’étais petite, je le savais, je l’ai vu dans le cercueil avant la crémation et son urne est toujours chez nous, et pourtant une partie de mon esprit s’attend toujours à le voir surgir au coin d’une rue, à le croiser dans le métro, comme s’il continuait sa vie ailleurs. Pareil, j’ai un ami qui s’est suicidé, je suis allée à son enterrement, mais pourtant mon cerveau n’imprime pas, de temps en temps je pense à lui me demandant ce qu’il devient, me disant « tiens je devrais l’appeler », tout ça en une demie seconde avant que la réalité me rattrape.
    Mais tout cela n’es pas triste, juste dépassionné, et surtout peu compréhensible pour mon esprit logique.
    Au fond, là la religion peut être utile, donner du sens à quelque chose qui n’en a pas, donner des repères une perspective.
    bref, ce site est très bien fait et très intéressant.

    long commentaire, mais l’insomnie ne pardonne pas.
    bonne nuit à toutes

  • #39 garancette le 11 mars 2009 à 2 h 58 min

    PS : je ne peux que t’encourager à voir Six Feet Under « ça déchiiiire sa raaaace » (comme dirait Violette en te pastichant)

  • #40 Gridou le 11 mars 2009 à 9 h 04 min

    Je plussoie : Six Feet Under est une des plus chouettes séries que j’ai pu voir. Tout y est, y a rien à jeter !
    Et l’expo Korperwelten… Quel bijou… Je l’ai vue il y a quelques années, accompagnée d’un tas de kinés et d’une amie enceinte, je pense que personne du groupe n’a oublié.
    Bon, j’irai voir le lien ce soir, j’ai du boulot malheureusement :D

  • #41 Linotte le 11 mars 2009 à 9 h 32 min

    C’est vrai, c’est du Six Feet Under pur jus, et c’est pas flippant parce que ça permet de regarder la mort en face, à distance, comme un objet dont on doit apprivoiser les contours, les secrets, les fonctionnements. Merci de m’avoir fait découvrir ce site.

  • #42 1fille100histoires le 11 mars 2009 à 9 h 35 min

    Avoue Hélène, ce qui te rassure c’est que le thanatopracteur utilise des produits Make Up Forever ;)))))

  • #43 Hélène le 11 mars 2009 à 10 h 21 min

    B0unty non, MUFE n’a pas été créé pour ça ;-))) Mais comme il s font beaucoup de maquillage pur effets sépciaux, j’imagine qu’il était logique de faire uassi du maquillage de préparation des morts…
    Et comme toi je refuse qu’on me fasse tout ça, de toute façon, comme je l’avais dit dans un billet il y a bien longtemps, je tiens ABSOLUMENT à être incinérée.

    Camille perso je n’ai jamais cessé de me promener dans les cimetières : dans une ville comme Paris, c’est le seul endroit où tu as la paix.

    Virginie – Québec je suis hyper touchée par ton commentaire, et c’est moi qui te remercie. Et je t’envoie des bonnes ondes pour que tout se passe bien samedi et que tu vives ça dans une paix relative.

    garancette sans aucun doute, le fait d’avoir ou non la foi, change le regard sur la mort. Enfin en attendant, quand qqn que tu aimes n’est plus là, il te manque quand même terriblement ;-)

    1fille100histoires héhé, avoue que c’est marrant ;-)

    Merci à toutse pour vos réactions, je ne m’attendais pas à ce que ce mini billet débouche sur une discussion intéressante comme ça, c’est chouette.

  • #44 Hotnspicy le 11 mars 2009 à 10 h 37 min

    J’ai pas fait l’expérience jusqu’au bout… Mon Amoureux m’a interdit. Il a pris peur pour moi.

    Je le comprends.

    Ce que j’en ai vu ne m’a pas fait peur. Au contraire. Je me suis dis que dans notre société on s’occupe bien des morts, peut-être parfois mieux que des vivants.

  • #45 Armalite le 11 mars 2009 à 10 h 40 min

    Hotnspicy: ton amoureux t’a interdit???

  • #46 Hotnspicy le 11 mars 2009 à 10 h 45 min

    @ Armalite : oui, mais quand je pense qu’il ne doit peut-être pas avoir tort, je me laisse faire.

    (J’ai fait une TS en janvier 2008 et parfois j’ai encore des passages difficiles)

  • #47 Clémentine le 11 mars 2009 à 10 h 53 min

    Merci pour ce lien Hélène !
    J’ai trouvé ce site très original et je l’ai mis dans mes favoris…

    Moi bizarrement, j’ai un rapport très particulier à la mort (dixit mon entourage).
    Je n’ai absolument pas peur de la mort ou de la maladie pour moi, par contre je flippe pour les autres !
    Je suis du genre à dire « Si un jour, il m’arrive quoi que ce soit… ». Les gens détestent qu’on parle de genre d’éventualité à mon âge alors que ça peut nous tomber dessus n’importe quand !

    Par contre, j’aime tellement ma famille et mes amis que je ne voudrais pas les perdre et je suis du genre à flipper dès que le téléphone sonne un peu tard ou quand ma mère me laisse des messages du genre « Rappelle-moi tout de suite ! »
    Je voudrais que mes parents fassent des tas d’examens médicaux pour être certaine qu’ils soient pris en charge rapidement en cas de problème alors que moi même, je suis infoutue de faire mes prises de sang régulièrement…

    Après, j’ai été secouriste : j’ai déjà vue des corps humains en charpie lors d’accidents de la route et même si ça reste toujours impressionnant, on apprend à « défaire » le lien entre une personne et un corps (un peu comme quand vous mangez un steak, le lien avec la vache est logique, mais pas sensitif… je sais pas si je suis claire…).

    Enfin, pour être honnête, j’ai moi même envisagé un boulot dans les pompes funèbres à une époque. Tout le monde a pris ça comme de la provoc mais j’aurais peut-être dû me lancer… Je me disais que dans ces pires moments, tout ce qu’on peut faire ne peut être que du positif pour alléger un peu la souffrance des gens… Et si j’ai la chance de pouvoir justement avoir les nerfs assez solides pour affronter la mort, pourquoi pas mettre cette force à contribution des gens ?
    J’avoue que j’y pense encore de temps en temps… Surtout que le secteur dans lequel j’ai été formée est sacrément bouché !

  • #48 petit papillon le 11 mars 2009 à 11 h 09 min

    Bonjour,

    Je te lis régulièrement car je suis une fan de maquillage mais je ne t’ai jamais laissé de comm.
    Mais là waouuuuuuu çà déchire ton lien….me suis senti mega mal après limite crise d’angoisse….ca ne m apaise pas du tout au contraire!! la voix du mec est super glauque…bouh ca me fait froid dans le dos et me rappelle qu il faut en profiter tous les jours avant de finir 10 pieds sous terre…

    en tt cas merci de nous mettre face à la réalité, car un jour nous y passerons tous..le plus tard possible j’espère!

  • #49 Gridou le 11 mars 2009 à 11 h 10 min

    C’est marrant, Hélène, que tu dises qu’à Paris, il n’y a que les cimetières où l’on peut avoir un peu de quiétude. A chaque fois que j’y vais, on va visiter un cimetière. J’adore cette ambiance également, croiser des petits vieux qui déclament des poésies ou nourrissent les chats errants, profiter du calme et de l’ambiance, nous marrer face à certains noms, nous émerveiller face à d’autres, nous taire quand la date de naissance est proche de celle du décès. Je ne trouve pas du tout cela morbide, les tombes et les corps enterrés ne signifiant pour moi rien d’autre que le silence. Je pense que j’habiterais à Paris, j’irais souvent m’y réfugier munie d’un bon bouquin… Le summum, ce sont les cimetières du Sud de la France. Mes grands-parents sont enterrés dans le petit village familial et c’est la première chose que je fais quand j’y vais : aller au cimetière, retrouver leur tombe, m’asseoir et penser à eux sans être triste. J’adore…

  • #50 Nicole le 11 mars 2009 à 11 h 10 min

    Coucou,

    Ce site me derrange… je ne sais pas comment l’expliquer, mais au bout de 30 sec, j’ai fermé la fenêtre. La mort est une évidence, une certitude pour tout être vivant… j’ai autant peur de la solitude laissée par un être aimé que le vide que je pourrais laisser en cas de ma « disparition ». C’est égoiste, j’en sais rien… je sais que pour ceux qui restent, la vie continue.
    J’ai du mal à en parler, je ne sais pas trop pourquoi… faudrait peut-etre que je me peche sur la question.

  • #51 Hélène le 11 mars 2009 à 11 h 13 min

    petit papillon sois la bienvenue ;-)

  • #52 Nicole le 11 mars 2009 à 11 h 16 min

    Re-
    Je rebondis sur le message de Gridou (49)… Tous les ans, on va faire une virée au cimetière pour faire un coucou à mon grand-père décédé ils y a 6 ans, ainsi qu’à d’autres memres de la famille déjà décédés. Autour de moi, souvent les gens trouvent ça « morbide », qu’un cimetière n’est pas un « parc »… J’adore voir mon grand-père… On a vécu à des milliers de km pendant plus de 20 ans, alors maintenant qu’il est à 10km de chez moi, je n’hésites pas! Ce qui les gène aussi, c’est que j’y amène mes enfants… ils ont le droit de voir leur arrière-grand-père!!! :-)
    Avant, dans mon pays loin là-bas, avec la famille de ma mère, c’était pareil. Tous les ans, « réunion de famille », bonne humeur, on partage ces moments avec « nos » morts… puis pic-nic dans un parc pas loin…

  • #53 Virginie – Québec le 11 mars 2009 à 11 h 32 min

    @ Clémentine: Je comprends tellement ta façon de voir la vie. Mon meilleur ami vivait de cette façon, il est mort jeune, mais tellement heureux.

    Moi aussi je trouve les cimetières calmes. Je ne connais personne qui a été enterré. Mes grands-parents ont été incinérés, mon meilleur ami aussi et ses cendres ont été dispersés. Mais j’aime les cimetières, ça ne me fait aucunement peur. Comme pour Clémentine, la mort me fait peur chez les autres, mais pas chez moi. Je trouve que reste après la mort est plus difficilement que mourir en soit. C’est sûr qu’il peut y avoir de grande souffrance avant la mort, mais ça peut l’être autant dans l’autre sens. Comme j’ai dit dans mon dernier comm, ma grand-mère vient de mourir après 7 ans de maladie, depuis 3 mois elle était à l’hôpital, depuis ce temps elle délirait par période. elle n’avait plus ou moins conscience de sa vie, mais nous ceux qui restent, les enfants et les petits-enfants, nous étions là à la voir s’éteindre à petit feu. Je vais peut-être paraître pour la méchante, mais ce fut un espèce de soulagement sa mort. Oui, je suis triste, mais ça enlève un poids sur les épaule de tous.

    La mort n’est qu’un passage, vers quoi? je n’en ai aucune idée, mais je sais pertinemment que ça ne me fait pas peur. Il faut vivre avec. Oui, j’ai fait une liste de choses que j’aimerais faire avant ma mort, mais c’est juste pour me motiver que je l’ai mis sur papier, pour ne pas oublier ce que j’aimerais faire, mais ce ne sera pas un grand manque si je meure avant de faire tout cela.

    Bon assez parler de la mort. Je vais commencer ma journée et aller prendre un café.

  • #54 Hélène le 11 mars 2009 à 11 h 35 min

    Je ne trouve pas du tout ce que tu dis méchant, Virginie : évidemment que c’est un soulagement de voir s’éteindre qqn qui souffre ou n’est plsu vraiment là, même si ensuite le manque est cruel.

  • #55 Stéphanie (mais une autre) le 11 mars 2009 à 11 h 41 min

    Je suis comme la plupart des gens, voir même pour avoir été au plus profond de ma chute poussée au suicide, ma mort m’indiffère, à la rigueur j’ai un peu mal pour ma famille qui serait triste. Mais par contre l’idée de perdre mes proches peut me faire pleurer la nuit sans crier gare, quand je vois la dignité de gens que je connais qui ont perdu leurs proches je me dis que jamais je ne pourrais être comme ça, et pourtant je pense que si, tout doucement on apprend à accepter et il faut bien faire avec, en tout cas j’espère que j’y arriverai.

    Lullab je te fais un gros câlin ?

  • #56 Virginie – Québec le 11 mars 2009 à 11 h 52 min

    @ Hélène: Plein de gens m’ont regarder bizarre quand je dis que c’est un soulagement. Lundi j’étais au boulot, le lendemain de sa mort et au collègue a osé me dire que je n’avais pas de cœur d’être là, le lendemain de la mort de ma grand-mère. Étant pas vraiment gênée dans la vie, il a su que ma grand-mère était morte et que c’était moi qui survivait et que je pouvais bien vivre sa mort de la façon que je voulais, pour bien des gens, il aurait fallu que je pleure. Non, je souris même. Je vais pleurer au salon funéraire, mais d’ici samedi, je dois continuer à vivre. Je perdu deux gros morceaux dans ma vie cette année et bien faut continuer à vivre. Si mon meilleur ami ma laissé un message avant de mourir, c’Est de vivre heureux et de continuer. et c’est ça que je fais!

  • #57 Gridou le 11 mars 2009 à 12 h 01 min

    Virgine, j’ai perdu ma mamy il y a quelques semaines et j’ai reçu exactement le même genre de remarque. On m’a traitée de sans-coeur car j’étais soulagée, on m’a traitée d’irrespectueuse des morts car j’ai osé dire qu’elle était conflictuelle. Je m’en fiche éperdument, je suis bien avec cela, je suis bien avec les vivants, j’aime la vie. J’ai perdu des amis, jeunes ou non, j’ai vécu un suicide dans la famille qui, 10 ans après continue à me fendre les boyaux, tout cela ne m’empêche pas, tout comme toi, de continuer à avancer. Les gens oublient que le chagrin n’est pas forcément apparent et que continuer à vivre avec le sourire aux lèvres ne signifie nullement être indifférente au départ de quelqu’un…

  • #58 Dorothée le 11 mars 2009 à 12 h 03 min

    Ah ben j’ai enfin réussi à être incinérée, depuis hier j’étais bloquée à la morgue et je m’emmerdais un peu :-) (ordi de merde, ça sera ça de moins à gérer plus tard)

    Moi non plus la mort ne me fait pas tellement peur, elle a été une obsession pendant des années mais maintenant plus du tout, pourtant je suis entourée de gens flippés de la mort. Je ne sais pas comment ça se passe après, je veux dire je suis sûre qu’il y a un après mais je suis sûre aussi qu’on ne peut pas imaginer comment c’est et donc que ça sert à rien d’essayer de deviner, je suis sûre qu’on y sera bien.

    J’en discutais cette semaine avec la meilleure amie de mon amie qui a été assassinée, elle m’a parlé d’un bouquin de gens qui sont passés par la near death experience, elle me disait que ce qui l’a troublée, c’est que les gens qui y étaient passés étaient devenus sereins par rapport à l’idée de la mort, tandis que les gens qui en avaient fait l’expérience via une TS en ressortaient terrorisés….c’est vrai que c’est assez troublant. Je refuse d’y voir un « signe » comme quoi l’Eglise aurait raison de nous faire nous méfier du suicide (et de toute idée moralisante, d’ailleurs) mais à la limite c’est ça qui me ferait le plus flipper. Pour les gens qui sont morts, je ne suis sûre que d’une chose, c’est qu’on n’a plus de souci à se faire pour eux. Ils peuvent nous manquer comme quelqu’un qui est absent, mais pas comme quelqu’un qui souffre. Du coup, dans la famille, je suis un peu devenue celle sur qui on compte pour prendre les choses en main quand quelqu’un meurt, parce que ça fait peur à tout le monde, alors qu’avec ma soeur on aime bien choisir les chants et les textes de messe, une messe glauque c’est limite ce que je crains le plus. D’ailleurs à mon enterrement je ne veux pas de chant triste, je veux un gloria, un alleluia et une berceuse…

    Nan, sinon je ne tiens pas à ce qu’on me vide de mon sang etc, je sais que ça fait pas mal mais je sais pas si c’est nécessaire de se donner autant de mal à me faire une beauté pour l’au-delà…

  • #59 Dorothée le 11 mars 2009 à 12 h 07 min

    …..et puis le « tu seras un homme, mon fils », de Kipling….
    (enfin on s’en fout, on n’est pas là pour parler de mon enterrement;-) ).

    Un truc que j’adore aussi, c’est les cimetières anglais, ils sont pas enfermés dans un sous-sol en béton mais vraiment dans la terre, je trouve ça beaucoup plus cool ce retour à la terre, autant servir d’engrais à des pâquerettes :-)

  • #60 Nicole le 11 mars 2009 à 12 h 12 min

    Je plussoie également pour Six Feet Under… une des meilleures séries que je n’ai jamais vues… Un des acteurs et l’actuel « Dexter » (ça reste dans le même thème, pour celles qui connaissent) :-) Un bijou!!!

  • #61 Clémentine le 11 mars 2009 à 12 h 27 min

    @Virginie : moi aussi je te comprends tout à fait ! J’ai accompagné ma grand-mère dans les derniers instants car les gens de ma famille n’en avaient pas la force.

    Sur le coup, je leur en ai voulu de me laisser seule avec elle. Elle a eu une maladie dégénérative du cerveau et elle n’était plus vraiment « elle » depuis quelques années, ne reconnaissait plus personne et était en mode « légume » donc à priori ça pouvait sembler moins douloureux que pour une personne qui a encore toute sa personnalité…
    Et puis en fin de compte, je me suis rendue à l’évidence : ce qui empêchait ma mère et mes oncles et tantes d’être avec elle lors des derniers instants, c’était plus pour ce que cette personne représentait pour eux : ils se retrouvaient « orphelins » et sa mort les renvoyaient certainement à leur propre mort…

    N’empêche qu’avec le recul, cette expérience fut très étrange. Je suis passée la voir une après-midi, elle était tout à fait comme d’habitude, ses fonctions vitales fonctionnaient parfaitement… mais j’ai senti un énorme calme, une impression de vide.
    Comme s’il manquait quelque chose dans cette pièce. Et j’ai senti que « son âme » (je suis pas croyante hein, c’est juste une façon d’expliquer) était partie, qu’il manquait une ambiance, un magnétisme dans la pièce. Quelque chose dont je n’avais pas remarqué la présence auparavant mais qui, à priori, manquait ce jour là.
    (un peu comme quand vous éteignez un appareil électrique qui fonctionne en veille depuis les heures… vous vous rendez compte du bruit qu’il faisait seulement une fois qu’il est éteint… Pinaise, elles sont pourries mes comparaisons !).
    En rentrant, j’ai dit à ma mère « Tu sais, elle est partie… ça y est, il n’y a plus rien ! ». La nuit suivante, la maison de retraite appelait…
    Depuis, je raconte ça à qui veut l’entendre car si même les personnes ne sont plus vraiment elles-même, peut être bien qu’il reste un petit quelque chose qui aimerait qu’on lui parle…
    Et quel soulagement ça a été de ne plus la savoir « enfermée » dans son corps ! (les gens de ma famille remplaceraient « savoir » par « voir »…)

    Sinon pour revenir au sujet principal, à bien y réfléchir, depuis toute petite j’ai été familiarisée avec l’idée de la mort par le simple fait que ma grand-mère était polonaise et que dans la boite à photos dans laquelle je trifouillais régulièrement se trouvaient… des photos de macchabées ! Oui, ça peut paraître TREEES glauque. Je ne connais pas bien cette tradition, ni si ça se fait encore mais à priori, à l’époque les familles distribuaient des photos du défunt sur son lit de mort aux proches…
    C’est d’ailleurs bizarre de savoir qu’il y a des personnes de ma famille que je n’ai vu qu’en photo morts…
    Autant vous dire que ma mère n’a pas apprécié que mon père récupère la boîte à photos quand ma grand-mère est décédée !

    Désolée de squatter autant ton blog Hélène mais ça me fait du bien de parler de ce sujet vu qu’en général, les gens n’aiment pas qu’on aborde ces sujets lors des dîners…

  • #62 Virginie – Québec le 11 mars 2009 à 12 h 30 min

    Six feet under est une série qui dédramatise la mort et qui nous ouvre les yeux vers ce monde que bien des gens trouve glauque. J’ai un de mes amis qui est venu thanatologue, auprès avoir visionné les émissions, j’ai compris ce choix.

    @ Gridou: c’est exactement cela, laissez chaque personne vivre la mort de la façon qu’elle le souhaite. Déjà à la base, aucun pays ne vis la mort exactement de la même façon.

  • #63 Virginie – Québec le 11 mars 2009 à 12 h 37 min

    @ Clémentine: La mort est tellement tabou. je ne suis aucunement croyante, mais je partage ton idée de l’âme. à la mort de mon meilleur ami, sa famille a dit qu’il manquait quelque chose chez eux. il y avait un trou. Son père m’a rendu visite quelques semaines plus tard et étrangement, c’est dans mon appartement qu’il sent le plus la présence de son fils. Je n’ai pas peur de la mort, je n’ai pas d’idée sur ce qui se passe après, mais je parle encore à mon meilleur ami. Il était tellement posé et avait tellement toujours les bons mots.

    Comme tu dis, pour plusieurs la mort leur fait peur car c’est un arrêt de vie, c’est perdre quelqu’un, j’aime mieux perdre quelqu’un qui souffre que de le garder auprès de moi dans sa souffrance. Mon point de vue est que c’est plus souffrant de voir quelqu’un souffrir que de le voir mourir. C’est apaisant la mort. Oui, je sais que ça sera souffrant pour plein de gens, mais entre la mort et la souffrance, j’aime mieux la mort.

  • #64 sagattine le 11 mars 2009 à 12 h 51 min

    Je suis tout à fait d’accord avec celles qui préfèrent savoir quelqu’un mort que souffrant. Même si je pense encore que c’était une bêtise de se tuer et que la vie vaut la peine d’être vécue, j’espère que mon ami aura trouvé la paix qu’il cherchait en se suicidant plutôt que de continuer à vivre avec une telle souffrance.

  • #65 Vivian le 11 mars 2009 à 12 h 56 min

    Bon, comme d’hab, je n’ai pas accès au site en question depuis le bureau… GRNX !
    Dès que ça devient un peu suspect, le vilain logiciel de contrôle parental des fonctionnaires se met en route…

    Cette discussion est très intéressante et le rapport à la mort est quelque chose de complexe qui évolue beaucoup au cours du temps et est très lié aux personnes (métier, histoire, philosophie personnelle, …). c’est vraiment intéressant d’avoir le ressenti d’autres personnes sur ce sujet sur lequel il est assez mal vu d’échanger d’habitude.

    Je ne suis pas tout à fait sereine sur la mort en général, sur la mienne en particulier. Pour autant, je ne parviens pas à comprendre pourquoi je suis aussi angoissée sur ma propre mort alors que, ayant une formation scientifique, la mort me paraît être inévitable.
    Pour ce qui est de la mort de mes proches, je suppose que c’est le « manque » qui me paraît insupportable. Mais dans le cas de ma propre mort, je reste encore sans réponse…

    Pour finir, sur la question de Clémentine sur les photos de personnes mortes, il me semble qu’il s’agit d’une pratique datant des débuts de la photographie où les photos n’étaient prises qu’aux moments importants de la vie par un photographe (naissance / baptême, mariage, mort) Je ne pense pas que ce soit propre à la Pologne. Il s’agissait souvent de photos sur le lit de mort (lors de la veillée funèbre) ou dans le cercueil (en position endormie, mains jointes). C’est le cas pour tes photos ?
    Je n’ai plus le truc bien en tête mais j’ai un livre qui parle de ça (et de l’histoire de la photographie) à la maison… J’essaierai de préciser ça, mais il me semble que c’était plutôt courant à une certaine époque.

    Bonne journée à toutes

  • #66 Hélène le 11 mars 2009 à 13 h 21 min

    « entre la mort et la souffrance, j’aime mieux la mort » : amen Virginie, tout pareil.

    Vivian je ne suis pas tellemetn sereine sur ùma propre mort non plus, parce que ça cvoudra dire que la vie est finie, or on n’en a qu’une ;-)
    Et pour les photos de gens sur leur lit de mort, je connais le truc aussi, chez des français pure souche, donc à mon avis rien à voir avec la Pologne ;-)

  • #67 Jube le 11 mars 2009 à 13 h 39 min

    J’avoue ne pas avoir pu regarder ce site plus de 5 minutes tellement j’ai ressenti une certaine oppression. En fait c’est juste pas possible pour moi en ce moment de visiter ce site correctement.
    Je n’ai pas lu tous les commentaires mais ce sujet et ce qu’il en ressort m’a fait penser à un texte d’Epicure que j’avais étudié au lycée et qui m’avait assez marqué pour que je me le rappelle encore aujourd’hui.
    Ca disait en substance qu’il ne sert à rien d’avoir peur de la mort car lorsque nous vivons la mort n’est pas là et lorsque la mort est là nous n’existons plus. J’avoue que c’est une philosophie à laquelle j’adhère assez et comme j’ai pu le lire au travers de vos commentaires je crains également moins ma mort que celle de mes proches.
    Si ce texte vous intéresse: http://philia.online.fr/txt/epcr_002.php

  • #68 lily le 11 mars 2009 à 16 h 19 min

    Mon grand-père que j’adorais a eu la maladie d’Alzheimer et est mort quelques années plus tard, en maison de retraite, en fauteuil roulant, incapable de communiquer…Le jour de sa mort ainsi que celui de son enterrement, je n’ai pas pleuré. Ce n’était pas vraiment du déni. C’est surtout qu’entre le moment où il est devenu vraiment malade et le moment de sa mort, c’est là que j’ai commencé mon deuil. C’est ça qui est terrible avec les maladies neuro dégénératives, c’est que ça oblige à faire le deuil de quelqu’un de vivant physiquement mais de finalement « mort » tel qu’on le connaissait. Et ça c’est dur à concevoir pour ceux qui ne l’ont pas vécu ou qui s’empressent de juger « oh elle rigole le lendemain de l’enterrement, c’est que ça va bien » ou pire encore « c’est qu’elle n’y était pas attachée ». Argh.

    Je rebondis sur les com de BOunty et d’Hélène sur le maquillage et les « opérations esthétiques » sur le visage du mort. Mon grand-père est mort alors qu’il ne s’alimentait presque plus, il était très creusé du visage, il faisait 150 ans, c’était terrible…Le jour de son enterrement, je l’ai vu dans la chambre funéraire : c’était le visage de mon papi comme je l’ai connu toute mon enfance et mon adolescence…Donc je ne sais pas si c’est dû à des traits du visage tirés, ou regonflés, ou autre opération « barbare »…Mais moi j’ai été « heureuse » de revoir une dernière fois mon « papi ». Et pas cette personne malade qui ne lui ressemblait plus…

    Bon je suis même pas allée voir le site et j’ai envie de pleurer ;-)

  • #69 Hélène le 11 mars 2009 à 16 h 45 min

    lily moi aussi j’ai un petit peu envie de pleurer, après avoir lu ton comm’, mais ça n’est pas de tristesse, mais d’émotion. Je trouve ce que tu dis de ton papi, sa maladie et son visage retrouvé après la mort, extrêment touchant.

    Jube, merci pour ce texte !

  • #70 Linde le 11 mars 2009 à 16 h 46 min

    J’arrive un peu après la bataille, comme de coutume… je n’ai pas lu tous les commentaires (désolée T_T)

    Je ne connaissais pas ce site et j’ai beaucoup aimé! Enfin, beaucoup aimé… disons que j’ai trouvé cela très intéressant (genre « ooooooooh, ça fait donc ça un thanatopracteur?? ») et dit de façon effectivement très apaisante (loin de la dramatisation et des craintes superstitieuses associées au monde funéraire). C’est clair que ça fait beaucoup penser à Six Feet Under, l’une des mes séries fétiches (et j’ai vu avec plaisir que beaucoup de filles y faisaient référence aussi)! Six Feet Under, la série qui vous confronte forcément à un moment ou à un autre à lamort (ou les morts) qui vous fait peur… j’avais trouvé cela très apaisant, aussi bizarre que cela puisse paraître.

  • #71 Linde le 11 mars 2009 à 16 h 47 min

    Mince alors, mon clavier s’est rebellé et a posté mon commentaire sans attendre qu’il soit terminé ^^;;;

    Ce que je voulais dire, c’est que Six Feet Under permet de se confronter à des pensées souvent très effrayantes, et que j’ai trouvé cela libérateur… et en plus c’est très bien écrit, mis en scène, interprêté… et c’est une belle plongée dans l’âme humaine. Allez zou, je retourne dans mon trou maintenant ^^;;

  • #72 Hélène le 11 mars 2009 à 16 h 48 min

    Il me faut cette série, rogntudju ! ;-)

  • #73 lily le 11 mars 2009 à 16 h 52 min

    Oh ben Hélène j’espère que tu avais mis du mascara waterproof, je ne voudrais pas que mon com flingue tout ton maquillage ;-)

    (tentative de légèreté post com triste…hum pas sûr que ce soit très réussi!!!)

    C’est vrai que c’est bizarre de maquiller ou « trafiquer » le visage des morts, mais finalement, le résultat peut être très « bénéfque » pour ceux qui restent.

  • #74 Stéphanie (mais une autre) le 11 mars 2009 à 17 h 06 min

    Je pense que le maquillage est une très très bonne chose. Mon beau-frère s’est senti beaucoup mieux après avoir vu son papa dans son cercueil, ils l’avaient très bien arrangé, comme le papi de Lily il n’était plus ce malade qui avait tant souffert, et même ce qui a fait du bien a mon beau-frère c’est qu’il avait l’air très serein, plus serein qu’il ne l’avait vu depuis 15 ans et ses premiers graves problèmes de santé.

  • #75 Hélène le 11 mars 2009 à 17 h 18 min

    Ah non non, je ne trouvais pas ton commentaire triste, lily, juste beau et émouvant, tout va bien ;-)

    Stéphanie je suis d’accord : emporter comme dernière image de qqn, celle d’un visge serein apaisé, quand on a vu beaucoup souffrir la personne, je trouve ça super important et ça doit aider.

  • #76 Deilema le 11 mars 2009 à 17 h 19 min

    @ lily et Stéphanie (mais une autre) : je plussoie à mort ce que vous décrivez.
    Ma grand mère est également morte alors qu’elle avait la maladie d’Alzeimer depuis plusieurs années.
    Les derniers temps, elle était méconnaissable, ce n’était plus que l’ombre d’elle même, et c’était affreusement dur d’aller lui rendre visite.

    Mais lorsque je l’ai vue au funérarium, je l’ai retrouvée « comme avant », comme si la mort l’avait débarrassée de cette maladie qui en avait fait une sorte de fantôme vivant. Et, quelque part, je suis contente de ne pas être restée sur l’image de la maladie, ou l’image que j’ai encore d’elle sur son lit de mort.
    J’ai pu lui dire au revoir alors qu’elle avait retrouvé visage humain, et c’est essentiel à mes yeux.

    (et voilà, maintenant c’est moi qui pleure, et mon mascara n’est absolument pas waterproof :(( )

  • #77 lily le 11 mars 2009 à 17 h 30 min

    Deilema c’est exactement ça (et qu’est ce que je suis contente de pas être maquillée…!)…

    …sauf que c’est pas « la mort qui l’a débarassée de cette maladie » mais le talent des « retoucheurs/maquilleurs » des pompes funèbres. C’est leur talent que je voulais mettre en exergue dans mon com, en réponse au mouvement de rejet premier évoqué par BOunty par exemple. Mouvement de rejet que je comprends a priori (je ne me verrais pas moi même exercer un tel « métier »). Mais ce métier est essentiel pour les familles qui restent…comme nous et Stéphanie mais une autre…

    Bon j’arrête de squatter ces coms…

    (je peux juste dire que j’adore ce blog qui me surprend chaque jour?!)

  • #78 Hélène le 11 mars 2009 à 17 h 35 min

    lily moi ce sont vos comm’ qui me surprennent chaque jour, et que j’adore souvent ;-)

  • #79 miss julie le 11 mars 2009 à 17 h 42 min

    Je dois dire que comme beaucoup, je n’ai pas eu le courage de visionner plus de 2 minutes ce site. Je trouve cela sordide. Mais encore une fois, et comme tu le dis, Hélène, c’est une question de vécu.
    Quand on a connu tout cela, avec un de ses parents, il est difficile de prendre du recul… Mais en gros, c’est quoi l’objectif ou l’intérêt de ce site? Créer une histoire? Dédramatiser la mort?

  • #80 Hélène le 11 mars 2009 à 17 h 52 min

    Apporter des réponses aux questions que les gens se posent, je pense, miss julie, tout simplement.
    Et si tu lis les commentaires précédents, tu verras que pour certaines, c’est très utile.

  • #81 Anna le 11 mars 2009 à 22 h 36 min

    Merci beaucoup pour ce lien Hélène !
    Nous n’avons certes pas tous le même niveau de réflexion, de cheminement, par rapport à la mort, et chacun fait comme il veut ou peut.
    En tout cas je trouve que mettre ce lien sur ton blog est une très bonne et courageuse initiative : tu touches un tabou et pas le moindre.
    Je rejoins celles qui t’ont conseillé Six feet under, série bouleversante, mais drôle aussi !

  • #82 Hélène le 12 mars 2009 à 9 h 47 min

    Boh, je l’ai fait parce que j’avais envie de partager un truc que je trouvais sympa, je trouve ça normal, pas courageux ;-)

  • #83 Turquoise le 12 mars 2009 à 18 h 05 min

    Ce site a l’air très intéressant … mais je n’ai pu en regarder que quelques minutes, car j’ai perdu cet été ma petite belle-mère , la maman de mon homme, qui a toujours été d’une grande gentillesse avec moi et que j’adorais, et il réactivait trop le chagrin …

    Le travail des thanatopracteurs est tout-à-fait remarquable …

    En revanche, l’idée que mes proches puissent me voir après ma mort, même maquillée MUFE, me révulse complètement ! j’ai l’impression que ce sera complètement raté et que j’aurai une tête de présentatrice de tv syrienne …Bref, je refuse qu’on vienne me regarder sous le nez quand je serai dans cet état … A moins que ce ne soit Hélène en personne qui vienne me faire un joli halo , oeuf corse ! ;-)

  • #84 B0unty le 12 mars 2009 à 19 h 28 min

    Hélène, tu dis que tu ne veux pas « tout ça » et que tu préfères donc te faire crématiser mais à partir du moment où on présente ton corps à la famille, que tu es dans une chambre funéraire tu y a droit non? Quel que soit le chemin que prend ton corps!

  • #85 Turquoise le 13 mars 2009 à 10 h 44 min

    Mais la présentation du corps à la famille n’est tout de même pas obligatoire, j’espère ?
    Si oui, je stipulerai dans mon testament que je veux que ce soit avec un masque de Mickey !

  • #86 Hélène le 13 mars 2009 à 11 h 49 min

    Bien sûr que non, la présentation du corps n’est pas obligatoire, on peut se passer de tout le boulot des thanatopracteurs (certainememnt pas gratuit, de surcroît) et coller direct le corps dans un cercueil fermé qu’on envoie gentiment au crématorium ;-)

    De toute façon tout ça est une question de budget : plus tu payes cher à l’entreprise de pompes funèbres, plus on fait les choses en grand. Si pas de fric, service minimum, moi ça me convient très bien (payer pour être mort, je trouve ça du gachis, je préfère tout claquer de mon vivant ;-))

  • #87 Vivian le 13 mars 2009 à 11 h 55 min

    En plus, il me semble que la préparation d’un corps qui va être incinéré est bien plus légère. En effet, le remplacement des fluides par un liquide de conservation (à base de formol) n’est pas possible car elle entraînerait des dégagements toxiques lors de la crémation.

    Par contre, dans certains cas (rapatriement dans certains pays, déplacements du corps, délai important entre la mort et l’enterrerment), l’opération de conservation du corps (ralentissement de la décomposition du corps) est obligatoire. Par contre, rien n’oblige à être maquillé comme une présentatrice de télé syrienne…

    Turquoise, l’image du masque de Mickey… ;-))))

  • #88 Cécile de Brest le 13 mars 2009 à 12 h 43 min

    Ben tiens, pour une fois, ma belle-soeur aurait pu avoir une utilité quelconque (nous expliquer tout ça ;-)) ) : elle bosse dans les pompes funèbres…

  • #89 Hotnspicy le 13 mars 2009 à 12 h 46 min

    @ Cécile, tu sous-entends donc que ta belle-soeur ne sert à rien ??? ;)))))

  • #90 Cécile de Brest le 13 mars 2009 à 12 h 47 min

    Pardon, j’ai cliqué trop vite.

    J’ai exactement le même vécu que Deilema avec ma mamie.
    Maladie d’Alzheimer pendant plusieurs années. Méconnaissabe depuis de très longs mois.
    Et quand je l’ai vue morte, je l’ai retrouvée. Elle était comme avant.

  • #91 Cécile de Brest le 13 mars 2009 à 12 h 48 min

    @ Hotnspicy : non non, ce n’est pas un sous-entendu. Juste un « léger » froid entre nous deux qui fait que je ne suis pas gentille. ;-)

  • #92 Hotnspicy le 13 mars 2009 à 12 h 57 min

    @ Cécile : hiiii, défoule-toi, tu as raison… En tant que femme, on a le délicieux privillège d’être à la fois douce et perfide… Parfois, c’est trop bon et ça soulage…

    (Désolée pour le HS)

  • #93 Turquoise le 13 mars 2009 à 13 h 12 min

    Hélène, « je préfère tout claquer de mon vivant  » … tu as bien raison ! ç a m’a toujours laissée perplexe, ces gens qu dépensent des fortunes pour se faire ériger un tombeau magnifique …
    Et ce sujet me rappelle le vers d’Anna de Noailles, qu’elle a composé pour lui servir d’épitaphe :  » Ah, Dieu, je n’étais pas faite pour être morte ! « 

  • #94 Hélène le 13 mars 2009 à 13 h 38 min

    Hotnspicy je trouve ton propos assez sexiste (« en tant que femme, on a le délicieux privillège d’être à la fois douce et perfide »), ça me fait penser aux propos que peuvent tenir les machos, je n’aime pas du tout…

  • #95 Gridou le 13 mars 2009 à 13 h 47 min

    Oh ben c’est marrant, je l’ai trouvée super cette constatation « les femmes ont les privilèges d’être douces et perfides ». J’ai trouvé ça tellement vrai et pas du tout sexiste.
    Hélène, j’ai visionné une partie de ce site, il est très intéressant effectivement et me conforte dans l’idée que tu vas ADORER six feet under…

  • #96 nathilou le 13 mars 2009 à 14 h 05 min

    Pour l’avoir vécue récemment je rappelle juste qu’avant la fermeture du cercueil qq’un de la famille (et donc moi car personne d’autre) et OBLIGEE de regarder le mort pour ne pas ensuite accuser la société de PF d’avoir mis qq’un d’autre à la place.
    et ben ds ce cas je peux vous assurer que vous êtes contente que les tanamachin aient travaillé ! car pour avoir vu ma mère « au naturel » après retour de l’autopsie (obligatoire car suicide) j’étais très contente de garder une image « plus positive ».
    et juste pour info (car ç m’a tt de même laissé sur les fesses) : crémation la plus simple de plus simple sans rien demander (même pas parution ds le journal) : c’est presque 2 000 euros ! (dont plusieurs centaines pour faire faire 300m en voiture au cercueil de la chambre funéraire jusqu’au lieu de crémation). dire que ma mère avait choisit cela pour ne pas « faire de frais » …
    Désolée de ma note un peu sinistre, je ne lis pas tous les comms car c’est vraiment un sujet trop vif …

  • #97 contessa le 13 mars 2009 à 14 h 11 min

    Ce site est absolument fascinant, je le connaissais car il été primé plusieurs fois, de façon fort méritée.

    Armalite faisait plus haut référence à Korperwelten; si le sujet t’intéresse, il y a une exposition clone actuellement à Paris (« Our body A corps ouvert » 12, boulevard de la Madeleine), dont les spécimens ont été travaillés par des professeurs chinois, et non par Von Hagens lui-même. A part cela, c’est tout à fait similaire.

    Merci en tout cas d’avoir évoqué ce site.

  • #98 nathilou le 13 mars 2009 à 14 h 59 min

    après avoir parcouru rapidement les comms (dont 84,85 et 86) je précise donc : on peut très bien ne pas laisser le corps « en présentation » pour que les gens qui veulent le voir puisse le faire. c’est ce qu’avait choisit ma mère. pour s’assurer de respecter ce point les pompes funèbres mettent le couvercle du cercueil dessus et le défunt n’est pas visible pour tt un chacun.
    Par contre avant la fermeture du cercueil et l’envoi au crématorium il faut que quelqu’un valide l’autentification.
    bon je ne veux pas être gore … c’est peut-être de pouvoir parler de ce que j’ai du vivre seule et qui m’a traumatisé et le soulagement de pouvoir l’évoquer ?

    maman est morte il y a un an et demi. nous avions toujours été fusionnelles (seules sans père au milieu de difficultés inimbrables). elle m’a laissé alors qu’elle était ds un état de violence affreux envers moi ; avec des volontés que j’ai souhaité respecter (dont qu’il n’y ai que moi pour m’occuper et assisetr aux funérailles) mais qui je pense vont me ronger toute ma vie.

    Donc faites attention aux souhaits que vous exprimez et surtout (même si ça fait bisounours) ne quittez pas quelqu’un qui vous est cher sur une dispute, une colère …

  • #99 Cécile de Brest le 13 mars 2009 à 15 h 04 min

    Ouh, nathilou, c’est très dur ce que tu racontes là… Je t’envoie plein de pensées de réconfort, je ne peux faire que ça…

  • #100 Gridou le 13 mars 2009 à 15 h 09 min

    Nathilou, je suis très touchée et je t’envoie des ondes positives pour continuer à traverser tout cela petit à petit.
    C’est « marrant » car j’en parlais la semaine dernière avec mes parents et ils ont insisté sur le fait que ce serait moi (fille unique hélas) qui déciderait de tout, même si ce n’est pas forcément ce qu’eux désiraient. Tu veux vendre la maison Ingrid ? Vends-là, on ne sera plus là. Tu veux nous enterrer alors qu’on veut être incinérés ? Fais-le, on ne sera plus là. Je les ai regardés tous les deux et me suis rappelée à quel point j’avais des parents formidables, rempli de respect même au delà de leur propre départ (le plus tard possible siouplé).

  • #101 nathilou le 13 mars 2009 à 15 h 28 min

    Au risque de paraitre terre à terre … les gens parlent souvent de préparation « psychologique » à la séparation … oui c’est une chose, mais celle là je pense que justement on a le temps, le temps de gérer (ou non) après …ou de faire comme moi l’autruche en étant en surface toujours la même alors que j’y pense quasiment tout le temps.

    Mais il faut que les gens se préparent au concret. je pense d’ailleurs que les convetions obsèques sont très bien pour éviter tout cela à ceux qui restent !
    Ce qui est dur, c’est que alors qu’on est quasiment dans un état second il faut gérer les funérailles, les papoers, les déclarations. Et tout ça vous n’avez pas le temps, il faut respecter des impératifs de dates. Et les problèmes d’argent aussi.
    Et encore, moi c’était simple. Maman n’avait rien, vivait en location en HLM : je n’ose imaginer la paperasserie des gens qui ont un patrimoine !
    Alors si vous voulez aider les gens qui passent par là pensez les filles à être concrètes.
    Je sais qui est ma meilleure amie maintenant : une fille qui je pensais n’être que la femme d’un ami d’enfance de mon mari. c’est la seule qui m’a appelé pour me dire « bon, ta mère ne voulait pas qu’on soit aux funérailles, ok. mais elle n’a rien dit pour vider l’appartement et faire le ménage. alors on y va quand ? ».
    et c’est là qu’on a besoin de gens comme ça. parce que la tape compaticente dans le dos ça ne sert pas du tout.

    je ne sais pas si c’est l’objet initial de ce billet, ni même si c’est le thème du site évoqué que je ne peux simplement pas aller voir. Mais vraiment si je pouvais vous sensibiliser à l’aspect matériel des choses et du soutien que vous pouvez apporter à vos proches ce serait utile je pense.

    Avant en vivant des familles entières ensemble, avec plusieurs générations ensemble, on se préparait à ce passage. maintenant quand cela arrive c’est je pense un traumatisme plus grand car on n’est pas du tout préparé tant qu’on n’y est pas confronté de façon directe.

  • #102 Deilema le 13 mars 2009 à 16 h 52 min

    Nathilou, comme Cécile de Brest je suis bouleversée par ce que tu racontes, je t’envoie plein de pensées positives et tout le réconfort possible !!!

  • #103 Virginie – Québec le 13 mars 2009 à 17 h 03 min

    Vous parlez de la présentation des morts, je pars dans peu de temps pour le salon funéraire. Ce soir, salon funéraire avec présentation du mort et demain encore salon, cérémonie, cimetière. De grosses journées s’en viennent. Les thanatologues vont avoir travailler le visage de ma grand-mère, mais je connais ce travail, elle aura perdu les tâches mauves dû aux chutes, les signes du temps. Parfois, je trouve qu’il travaille trop. à la mort de mon grand-père il se ressemblait si peu que tout le monde avait un petit fou rire devant son cercueil au salon funéraire.
    Donc je vais aller me parer de noir, mettre du maquillage hydrofuge et me préparer à faire de la route pour deux jours qui risque d’être le fun… (sarcastique)

  • #104 Deilema le 13 mars 2009 à 17 h 17 min

    Ouch Virginie Quebec, je t’envoie à toi aussi plein de pensées positives…

  • #105 Turquoise le 13 mars 2009 à 19 h 29 min

    Nathilou, Virginie-Québec, je vous envoie aussi plein de pensées chaleureuses et fraternelles . Tu as raison, Nathilou, les vrais amis à ce moment ce sont ceux qui n’hésitent pas à t’aider pour les corvées, et faire le ménage de l’appartement et trier les affaires est bien une des pires …

  • #106 Hélène le 14 mars 2009 à 12 h 00 min

    Virginie – Québec je pense à toi, je t’embrasse.

  • #107 Virginie – Québec le 14 mars 2009 à 12 h 33 min

    Merci beaucoup a toutes, vous me faites chaud au coeuf. Jy retourne tantot pour mettre la cérémonie et mettre de corps en terre

    Merci encore

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.