Qui vivra verra, par Pazuline

18 août 2010

o-toi-lectrice

« 19 ans. J’ai 19 ans (et un mois et demi si vous voulez tout savoir). 19 ans… et je n’ai jamais eu de petit copain. Même pas un amoureux quand j’étais à l’école ! Mais finalement, ce célibat ne m’avait jamais trop pesé jusqu’à il y a quelques mois.

Tout allait plutôt bien jusqu’au jour où une connaissance m’a dit : « Tu sais, tu devrais peut-être t’inscrire sur meetic ! » (je précise que nous n’étions absolument pas en train de parler de ça juste avant). Sur le coup, j’éclate de rire. Et puis je m’aperçois que K. est parfaitement sérieux. « Non mais c’est vrai ! Tu vas avoir 19 ans, et t’es jamais sortie avec quelqu’un, ça te pose pas question ? » Là je ne ris plus du tout. Je lui renvoie même dans la figure que ma vie sentimentale ne regarde que moi, point barre. Fin de la discussion.

Sauf que plusieurs jours après, ces quelques paroles m’obsèdent encore. Je me pose toutes les questions du monde, je cherche une explication, je me torture l’esprit. Tout ça pour en arriver à ces conclusions :

–       Je ne fais pas partie de celles qui rentrent dans un 38, mais du 42 (et du coup, bonjour le complexe des kilos en trop…)

–       Je ne suis pas du genre extravertie mais plutôt réservée quand je connais peu les gens (ce qui n’aide pas à aller vers les autres quand on se dit « là si tu y vas pas, tu vas encore passer pour la timide de service…. »)

–       On me reproche parfois (voire souvent) d’être trop sérieuse : cet été par exemple, lorsque j’ai refusé de boire la veille de la fin d’un stage (de musique), parce que j’avais encore cours le lendemain (moralité: je culpabilisais à chaque fois que je refusais une sortie parce qu’il faut que je bosse)

–       Je suis du genre ultra sensible et émotive, ce qui peut faire peur aux garçons (et du coup je cache ma sensibilité…)

–       Et je vais m’arrêter là parce que sinon, on n’est pas couché(es) !

Bref, une longue série de constats négatifs sur moi-même, qui finissaient par me donner l’impression d’être chacun suffisant pour me rendre célibataire à vie. J’étais… déprimée, déçue de moi-même. Je passais mon temps à envier toutes mes amies qui avaient déjà été en couples (soit toutes mes amies quoi !), et à me trouver nulle. Je finissais par me demander si je n’allai finalement pas m’inscrire sur un site de rencontres.

Et puis, en lisant (de plus en plus régulièrement) le blog d’Hélène, je me suis dit, qu’au fond, je devais être normale. Et que celui ou celle qui ne me voit que comme une pauvre célibataire avec ses kilos en trop et sa sensibilité exacerbé n’est qu’un idiot. Non, là je caricature un peu, mais il y a de ça. Je me suis mise à assumer d’être seule. Et depuis peu, je commence à nouveau à espérer connaître moi aussi l’amour (ça fait un peu kitsch dit comme ça, mais c’est l’idée !)

Conclusion : je me sens mieux et j’ai retrouvé une bonne partie de mon optimisme naturel (oui parce qu’en fait, je suis plutôt voire carrément optimiste!). Je me suis enfin convaincue de  « laisser le temps au temps », et ma devise est devenue « qui vivra verra ! » Du coup, je n’ai qu’une envie c’est de remercier Hélène de tenir un blog qui permette de venir trouver un peu de réconfort quand on en a besoin, et de m’ouvrir moi au maximum aux autres, pour être là s’ils en ont besoin… et rencontrer un jour je l’espère celui qui me comprendra !

Signé : Pazuline »

74 commentaires Laisser un commentaire
Ô toi, lectrice !

Vous aimerez aussi

74 commentaires

  • #1 mariebabylonne le 18 août 2010 à 9 h 09 min

    T’as bien raison Pazuline! C’est pas du tout la peine de se presser pour ce genre de chose.
    Et puis faire du 42 n’est absolument pas un drame, Maryline Monroe faisait du 42, je sais que ça ne date pas d’hier cette référence mais c’est pour dire que la beauté n’est pas une question de tour de taille. Ça à l’air d’être un cliché dit comme ça mais je l’ai observé maintes et maintes fois.
    Donc, vaut mieux prendre le temps de s’épanouir aussi bien physiquement que psychologiquement et arrivera ce qui arrivera.
    Bonne route en tous cas.

  • #2 Peace_Tache le 18 août 2010 à 9 h 20 min

    Je dois officiellement avouer que je connais personne qui fait un 38.
    Et un 42, c’est le bien.

  • #3 Cosmetogirl le 18 août 2010 à 9 h 29 min

    Je suis ravie de lire ça. Enfin une jeune fille de 19 ans qui se respecte. Quand on voit l’expérience de certaines gamines de 13-14 ans, moi personnellement ça m’effare! Pazuline, tu trouvera un amoureux très vite car tu es une fille bien. Quant à ta taille 42, elle a quoi d’anormal? c’est bien 42 non?

  • #4 Hélène le 18 août 2010 à 9 h 31 min

    Perso 42 je trouve ça limite petit, comparé à mon 44/46/48 (selon les marques) ;-)

  • #5 Miss Nahn le 18 août 2010 à 9 h 32 min

    Très, très joli texte, superbement écrit. Tu as une très jolie plume Pazuline!
    Quant au fond de ton texte, tu as mille fois raison, garde ton optimisme et ton sourire, la vie est belle.
    Laisse les gentils donneurs de leçons (car souvent ils veulent bien faire) et tes complexes au loin et fais toi confiance.
    Je viens d’une famille où l’on rencontre l’amour tard et où l’on préfère être seule que mal accompagnée… Et la bonne compagnie est arrivée.
    J’ai adorée mes nombreuses années en solo, rien de mieux pour apprendre à se connaître soi-meme, profite bien des tiennes!

    Je te souhaite tout le bonheur du monde!

  • #6 Vivrezen le 18 août 2010 à 9 h 32 min

    Bonjour Pazuline,

    Tu as de belles facilités d’écriture, bravo ! Et tu es sur la bonne voie: apprends avant tout à t’aimer avant de te lancer dans une histoire à 2.
    C’est d’autant plus important quand on navigue sur les sites de rencontre car il faut savoir faire face à la critiques. Derrière un écran, certains peuvent laisser leur tact et leurs bonnes manières de coté !
    Aime toi, prends soin de toi et tu mèneras une vie heureuse. Le bonheur est au fond de toi !
    Bises

  • #7 Nana le 18 août 2010 à 9 h 41 min

    Il est quelque part, pas très loin cet amoureux…!!!
    Ça se trouve, il te guette même sans oser faire le premier pas..!!! Et puis quand bien même, tu as 19 ans et toute la fraîcheur devant toi, et tu l’as dit toi-même, qui vivra, verra… Alors vis !!!
    Belle journée à toutes (et le 42 est la moyenne nationale , alors quel est le problème..!!!?)

  • #8 Lullaby Septante-Sept le 18 août 2010 à 9 h 47 min

    Hello Pazuline, que dire sinon que ta nouvelle attitude est la bonne! Les histoires d’amour n’ont rien à voir avec le physique, le poids, la taille, le fait d’être timide… Il faut être soi-même et il y a évidemment des garçons qui trouveront ce que tu es très à leur goût. Sans compte que bâtir une relation à long terme sur un personnage qu’on n’est pas est tout bonnement invivable et impossible.

    Pour ce qui est des sites de rencontre, il y a un truc qui me dérange profondément là-dedans, ce sont les fameux critères à remplir. Bon je conçois qu’il faut parler de soi d’une manière ou d’une autre, mais ça nous oblige à cadrer la recherche dans des critères précis, et souvent on va choisir qqn avec qui on a des pts communs parce que ça nous rassure. Or dans la vraie vie on tombe rarement amoureux de son jumeau, et ce sont les différences qui font la force du couple. On peut aussi avoir toujours préféré les bruns et finir par épouser un blond… etc… Donc ce système me paraît pas du tout idéal parce qu’on est trop sélectif au départ.
    Sans compter qu’il y a forcément des gens là-dessus qui sont là pour profiter de la vulnérabilité de ceux qui se sentent seuls et recherchent vraiment quelqu’un.
    Je dis pas que ça marche jamais, hein, mais ça n’est pas une solution miracle, et il faut toujours agir avec bon sens et prudence :)

  • #9 Deilema le 18 août 2010 à 9 h 49 min

    Je plussoie tout ce qui a été dit ci-dessus.
    C’est vrai que par les temps qui courent, on passe presque pour une nonne si on a pas un tableau de chasse de folaïe à 17 ans.
    Mais tout le monde n’est pas dans ce cas.
    Certaines préfèrent être « seule que mal accompagnée ».
    D’autres ont besoin de s’aimer soi-même, et de prendre confiance en soi avant d’aller vers les autres.
    Et ce n’est pas grave, c’est même plutôt normal.
    Ne t’en fais pas, à 19 ans, tu as toute la vie devant toi !!!! (Et dans quelques années, ne t’en fais pas, tes copines qui font un 38 feront probablement elles aussi un 42 ;)) ).

    Quant à t’inscrire sur Meetic, euh… tu n’y songeais pas sérieusement, quand même ? (non, parce que, pour le coup, pour te faire perdre toute confiance dans les hommes, je pense qu’il n’y a pas mieux que ce site-là ;) )

  • #10 zouloute le 18 août 2010 à 9 h 51 min

    Avoir ton âge et ne pas avoir connu d’histoire d’amour ne me choque absolument pas !! J’avais 18 ans et demi quand j’ai commencé à sortir avec celui qui allait être mon futur mari et je n’ai connu personnne avant (et en plus je fais du 42 voire 44 selon les marques…). Je ne le regrette pas ;-) , cela fait 13 ans que ça dure !
    Combien de jeunes hommes sont dans le même cas que toi, j’en suis sûre !! Et des jeunes hommes tout ce qu’il ya de bien car toi-même tu es une personne super, alors pourquoi toi, en tant que super fille tu serais pour l’instant seule alors que tous les jeunes hommes supers seraient déjà casés ? Non !!! Tu vas trouver ton prince, bientôt… Tu viendras nous le dire au moins ?

  • #11 Laurence de Bruxelles le 18 août 2010 à 9 h 59 min

    Surtout ne t’inquiète pas ! Tu as toute la vie pour être en couple ! En attendant, profite de ton célibat pour t’amuser un peu, ça viendra bien assez tôt, crois-moi.

    J’ai eu mon premier petit copain très tard (passé 22 ans), et j’ai été célibataire très longtemps pendant les années qui ont suivi (mais qu’est-ce que j’ai eu du bon temps!). Je ne me suis casée qu’à 28 ans, parce que là, quand même, je me suis dit que j’avais assez rigolé.

    Ceci étant, j’ai trouvé mon compagnon sur un site de rencontre – chose que ni lui ni moi n’aurions crue possible en nous y inscrivant. Et finalement, c’était une très bonne expérience, j’ai rencontré des gens très bien et je me suis beaucoup amusée. Ca m’a donné une énorme confiance en moi (je précise que je fais aussi un 42-44 et te confirme que ça n’empêche absolument pas d’être en couple). Ceci étant, j’avais presque 10 ans de plus que toi quand j’ai tenté cette aventure, donc je te dirais: prend ton temps, amuse toi (pas trop sérieuse, quand même!) et ça viendra quand ça viendra !

  • #12 Pazuline le 18 août 2010 à 10 h 04 min

    Miss Nahn: merci!
    Peace_Tache: vive le 42! ;)
    Cosmetogirl: oui, 42 c’est bien!…
    Hélène: … 44/46/48 aussi c’est bien!
    Miss Nahn: compris, je profite! ^^
    Vivrezen: pour ce qui est du site de rencontre, je ne me suis pas inscrite au final! (et heureusement je pense…)
    Nana: je plussoie ce que tu dis!
    Lullaby Septante-Sept: je suis d’accord avec ce que tu dis sur les sites de rencontre… et c’est pour ça que je n’y suis pas allée je pense!
    Deilema: et ben… si j’y ai pensé… mais plus maintenant, c’est l’essentiel, non?
    zouloute: je vous dirai… ^^ la suite au prochain épisode!

  • #13 Eleanor Rigby le 18 août 2010 à 10 h 04 min

    Bonjour Pazuline,

    je suis très touchée par ce texte qui me rappelle étrangement la jeune fille que j’étais il y a 11 ans de ça.
    A 19 ans, je n’avais pas non plus de copain (le seul et unique datait de mes 13 ans), j’étais très complexée par mes kilos en trop (taille 42/44) et plutôt du genre obsédée par le prochain partiel qu’habituée des fêtes étudiantes. Et cette solitude amoureuse me désespérait.
    J’étais de plus follement amoureuse d’un garçon qui était dans mon année en fac. Alors quand un ami m’a présenté le dit garçon, que le dit garçon est devenu un copain, que le dit garçon a semblé s’intéresser à moi, que le dit garçon m’a embrassé un soir d’hiver dans ma chambre étudiante… j’ai perdu la tête.
    J’ai refusé de voir ce que pourtant je savais : le dit garçon avait déjà une copine et il ne la quitterait pas pour moi. Mais moi, j’étais saoule d’amour et de bonheur, alors j’ai fermé les yeux très fort.
    Et quand on ferme les yeux très fort, on risque aussi de se prendre un mur très fort en pleine face, ce qui n’a pas manqué d’arriver.
    Au bout de 2 petites semaine, le dit garçon a dû se lasser du petit jeu, et m’a plantée seule, le soir des vacances de Noël.
    Il devait venir à notre rendez-vous, il n’est pas venu.
    Nous devions partir en vacances ensemble, il n’est pas venu.
    J’ai laissé un million de messages sur son portable, il n’a jamais répondu. Ni le soir de Noël, ni celui du premier de l’an.
    Je l’ai revu, le jour de notre premier partiel à la rentrée de janvier. Il est entré dans la salle, m’a jeté un regard et il est allé s’asseoir à l’autre bout de la salle sans un mot.
    A la sortie je l’ai attendu. Je voulais une explication. Je l’ai eu. Il m’a dit : « J’espère t’avoir gâché ton premier janvier. »
    Incroyable mais vrai.
    Ça m’a tellement sonnée que je n’ai pas su quoi répondre.
    J’ai descendu les escaliers de la fac machinalement derrière lui. Je l’ai vu embrasser sa copine sur le parking et je suis rentrée chez moi.
    J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Je me sentais blessée, humiliée. Une rupture ok, mais pourquoi cette méchanceté gratuite ? Je n’ai jamais compris.
    J’ai quand même eu beaucoup de chance.
    J’avais des amis sincères, ils m’ont soutenu, réconforté, remonté le moral. Mais pendant un an, il n’a plus été question pour moi d’avoir un amoureux. C’était fini, terminé, basta.
    Et puis j’ai rencontré le meilleur ami d’un de mes amis. Et petit à petit sa douceur, sa gentillesse, son regard incroyablement bienveillant m’ont donné l’envie de croire encore, que je pouvais aimer et être aimée.
    C’était il y a 10 ans. Aujourd’hui, le 18 août, c’est notre troisième anniversaire de mariage.
    Continu de croire en toi Pazuline, et de croire à l’amour. Mais garde les yeux bien ouverts quand même : certains prince charmants ne sont que des crapauds déguisés !

  • #14 Origami le 18 août 2010 à 10 h 06 min

    Chère Pazuline, comme le dit ton titre, VIT ! les avis et les conseils « bien intentionnés » sur la « norme », laisses en passer des caravanes, et poursuit ta route ! Je te souhaite d’être heureuse tout simplement (et on est pas obligé là aussi d’être 2 pour ça !!).
    Sinon j’ouvre une parenthèse : bonne fête Hélène ;) et bonne journée à toutes !

  • #15 Laurence de Bruxelles le 18 août 2010 à 10 h 15 min

    Lullaby Septante-Sept: c’est vrai que j’avais entré certains critères, et finalement, l’homme que j’ai choisi ne rentrait dans aucun ! (il fumait (et fume toujours grrr) alors que j’avais entré « non-fumeur », etc… Je l’ai rencontré par le plus grand des hasard (via une blague qu’il avait postée sur un forum). Vu que nous n’av(i)ons rien en commun, c’est quelqu’un que je n’aurais jamais rencontré dans la vraie vie, donc…. merci Internet !
    (je précise que ce n’était pas Meetic mais un site belge… et aussi il y a 6 ans maintenant, je ne sais pas comment ça a évolué)

  • #16 Audrey le 18 août 2010 à 10 h 28 min

    Pauline, si je n’ai point gardé de bons souvenirs des conseillers d’orientation (de prime abord rien à voir avec ton sujet), il y en a un qui a su me dire quelque chose de très sensé : « la norme n’existe pas ». Donc voilà. ça marche pour tout ! pour notre taille, notre « staïïïle », l’âge de la première fois… « ne vous comparez à personne : vous risqueriez de devenir vain ou vaniteux. Il y a toujours plus grand et plus petit que vous » : ça aussi c’est un texte que l’on m’a passé en philo et que j’apprécie. Et je fais tout mon possible pour appliquer ce qu’il décrit. Comme l’a écrit dans un de ses romans lucia etxebarria, il faut savoir vivre seule pour vivre à deux ; perso je le prends comme il faut être bien avec soi-même pour partager des moments avec quelqu’un et ça…ça s’acquiert. Des couples s’étant connus jeunes (18-19 ans) mariés divorcent aujourd’hui parce qu’au fond, ils ne se connaissaient pas eux-même et la situation s’est alors peu à peu dégradée. Bon il y en a aussi pour qui tout va très bien…mais…ça devient rare. Bref, c’est ta vie, meetic ou pas, c’est ton problème pas celui de tes proches mais de toi-même, profite de la vie et c’est peut-être tel qu’on le dit parfois quand on ne s’y attend pas que …et si le hasard n’agit pas c’est quand tu le voudras que tu provoqueras une belle histoire !

    Bonne journée à toutes et puisqu’Origami l’a soufflé Bonne Fête Hélène !

  • #17 Babemoups le 18 août 2010 à 10 h 30 min

    Coucou a toute :)
    J’ai une cousine qui jusqu’a ses 25 ans n’avait encore jamais eu de petit copains, jamais. Elle avait même fêter la Sainte Catherine. Et un jour elle a rencontré un charmant jeune homme, qui s’en foutait de son tour de taille (elle fait un 46-48) et qui a vu en elle pleins de point positif. Depuis ils vivent ensemble et attendent un bébé.
    Enfin tout ça pour dire qu’il suffit juste de tomber sur le bon.

  • #18 Ahava le 18 août 2010 à 10 h 37 min

    J’ai 23 ans et rien non plus au compteur, à part un bisous par ci par là. :) Et j’ai une de mes copine pour qui c’est la même chose, et une autre qui n’a connu que son mari.

    Alors la » norme », hein….:-) Bien sûr, le célibat est parfois pesant, mais il prendra fin un jour, t’inquiète!

    Quant aux sites…J’ai une personne dans ma famille qui s ‘est mariée comme ça. Il en a vu des vertes et des pas mûres jusqu’à tomber sur la perle rare!

  • #19 Wooly le 18 août 2010 à 10 h 45 min

    Bon ben si tu pars avec ce moral là ya pas de raison que ça t’arrive pas :-)

  • #20 Deilema le 18 août 2010 à 10 h 46 min

    Pazuline: Bon, j’ai peut être été un peu dure sur les sites de rencontre… après tout, ils permettent aussi de belles histoires (le meilleur ami de mon mari y a trouvé sa femme, une de mes collègues son ami actuel).

    Mais surtout, (et en particulier Meetic) il est à mon avis difficile d’y faire le « tri » entre les types qui cherchent surtout à s’amuser, ceux qui sont là pour profiter de la naiveté de jeunes femmes, ceux qui sont déjà mariés/casés… et ceux qui sont sincèrement et réellement à la recherche d’une belle histoire.

    Donc, à mon humble avis, c’est vraiment à éviter quand, comme toi, on est très jeune, peu expérimentée côté hommes et surtout très sensible.

    Je te souhaite donc de tout coeur de trouver un jeune homme qui te conviendra « dans la vraie vie » ;))

  • #21 Wooly le 18 août 2010 à 10 h 47 min

    Ah et personnellement, j’ai rencontré mon premier « vrai » copain à 19 ans, et je suis encore avec aujourd’hui :-) (ça fait 2ans et demi) Moi aussi j’avais que des couples qui se faisaient/défaisaient autour de moi, et pourtant il arrive que ce qu’on trouve plus tard soit le meilleur :D

  • #22 greendoze le 18 août 2010 à 11 h 00 min

    Rhooooooo qu’est ce que je devrais dire moi alors^^ 23 ans, vie sentimentale vide de chez vide, jamais rien eu! J’ai tenté les sites de rencontres (notamment à cause de la pression sociale) puis je ne me suis pas reconnue la dedans, j’ai vite renoncé, ça viendra quand ça viendra et je préfère des rencontres en réelle (les jeux du premier regard, même si je regarde plutôt mes pieds tout ça^^)! Et le 42 n’a rien à voir avec ça (non mais qu’est ce qui faut pas lire xD) ça vient plutôt (comme moi je pense) de la réserve qu’on peu avoir face à des gens qu’on ne connait pas (réserve encore plus forte envers les mecs de mon côté, genre je les fuis limite, et pourtant je m’en veux, je suis sûre d’être passé à côté de belle histoire à cause de cet instinct de protection automatique). Je raconte ma vie mais c’est parce que je me suis reconnu dans tes propos.

  • #23 isa le 18 août 2010 à 11 h 29 min

    ouhlala….. 19 ans mais c’est jeune, à 35 je dis pas, mais à 19…… faut pas exagérer…

    moi j’ai rencontré mon amour à 20 ans, et j’étais plutôt 48, plutôt réservée, plutôt très sérieuse aussi, n’aimant pas les relations superficielles
    et depuis 15 ans c’est le grand bonheur
    c’était du premier coup le bon, et ma soeur aussi d’ailleurs, à 20 ans aussi, alors qu’elle était mince (mais sérieuse aussi…..)

    que cette « relation » est de mauvais conseil !!!! bien contente de voir qu’elle n’a pas réussi à faire de dégâts sur ce coup-ci

    quant au 42, perso j’en rêve, mais je suis grande, alors franchement ces chiffres ne veulent rien dire

    bravo pour ce témoignage

  • #24 Maudinette le 18 août 2010 à 11 h 32 min

    je me suis bien reconnu dans ce que tu as dit parce que je me disais exactement la même chose il y a peu de temps! Il ne faut jamais faire attention à ce genre de remarque ceux qui les font ne comprennent rien et pensent qu’ils savent ce qui est bon pour toi (est il besoin de préciser qu’ils ont zéro pointé?) Et pour te donner raison sur la fin de ton histoire: ne perd pas espoir parce que moi j’ai trouvé l’Amour il y a peu de temps le jour de mes 20 ans et ce fut mon premier copain! Courage ma belle!

  • #25 Géraldine le 18 août 2010 à 12 h 25 min

    Pazuline: Chère Pazuline ton texte m’a beaucoup touché et le trouve magnifiquement écrit. Comme on m’a toujours dit « vaut mieux être seule que mal accompagnée ». Profites de ta vie de célibataire, un jour tout trouvera l’homme de tes rêves.
    Je trouve bien qu’à 19 ans tu ne sois pas du genre à avoir sauté sur tout ce qui bougeait juste pour dire oui moi aussi j’ai déjà eut un copain. De nous jour les jeunes filles sont plus du genre à sortir avec le premier venu et cela pas par amour mais uniquement pour qu’on ne les jugent pas et pourtant c’est pas une tare d’être célibataire au contraire.
    J’ai longtemps été célibataire et vécu beaucoup d’histoire sans lendemain qui ne m’ont vraiment rien apporté si ce que que de la tristesse. Aujourd’hui j’ai rencontré l’homme de ma vie et cela depuis 2 ans. Il était juste sous mon nez depuis déjà un bon moment et pourtant je ne m’y étais même pas attardée…
    Pour moi c’était un blaireau sans importance et maintenant ce blaireau et devenu mon compagnon depuis bientôt 2 ans de bonheur. Comme je disais j’ai embrassé beaucoup de crapauds mais aucuns ne s’est transformés en prince charmant. Pour moi il m’a fallut apprivoiser le blaireau et voir ce qu’il était vraiment et celui-ci était en fin de compte une vraie perle.
    Prends ton temps et surtout ne perds pas ton temps à chercher, celui-ci te tombera dessus quand tu t’y attendra le moins :-)

  • #26 Doldrums le 18 août 2010 à 12 h 55 min

    Bonjour à toutes,

    Ton histoire m’a touchée Pazuline et m’a rappelé bien des souvenirs. A 19 ans, beaucoup de mes amies (qu’elles fassent du 36 ou du 44) avaient des petits copains plus ou moins sérieux, mais dans les deux cas, elles étaient heureuses, elles s’amusaient, en profitaient. De mon côté, c’était le calme le plat, l’impression qu’aucun garçon ne s’intéressait à moi (même s’il y en avait, je ne les aurais pas vus ou pas crus, tellement il m’apparaissait impossible que l’on puisse avoir de l’attirance pour moi). Dans mon adolescence, j’ai bien eu quelques flirts mais à chaque fois, je ne me sentais pas à l’aise, je voyais pas vraiment l’intérêt ni à quoi ça menait, je ne prenais aucun plaisir. Je me rendais bien compte que je préférais imaginer, rêver au prince charmant, qu’avoir un vrai copain. Mais paradoxalement, je souffrais de la situation, j’enviais mes amies, passais mon temps à me lamenter sur mon célibat et me trouvais tous les défauts possibles et imaginables.

    A 19 ans, je me suis remise pas mal en question, qu’est-ce qui n’allait vraiment pas chez moi? Beaucoup de choses, c’était certain, mais les plus importantes, c’était que je ne m’aimais pas et que j’avais peur, et je savais que c’était précisément cela que je devais améliorer. Ça ne s’est pas fait en 5 minutes loin de là. Les choses de la vie ont aussi contribué à m’accepter, comme le premier appartement et l’indépendance, la découverte d’une nouvelle ville, seule, où il a fallu reconstruire une vie sociale. Tout cela m’a permis de prendre confiance en moi, de réaliser que je n’étais pas si quiche que je le pensais car j’arrivais à mener ma petite barque pour finalement accepter qu’un regard puisse se poser sur moi. C’est à 20 ans que je peux dire que je suis sortie du nid, que j’ai pris mon envol, que j’étais prête à vivre. Certains sont prêts à 16 d’autres à 28 ou encore plus tard d’ailleurs, cela dépend.

    L’essentiel, je pense, est de ne jamais faire des choses à contrecœur en ce qui concerne les garçons et la sexualité. Je dis cela tout en ayant bien conscience de la pression sociale qui s’exerce à ce sujet et tous les doutes que l’on peut avoir. Mais dans ce domaine, si c’est possible, autant partir du bon pied ;)

    Quant aux sites de rencontres, j’ai le sentiment qu’il vaut peut-être mieux être un brin expérimentée, connaître un peu les hommes avant de se lancer (je dis cela sans avoir pratiqué mais j’ai des amis qui ont tenté leur chance et visiblement il faut pouvoir être en mesure de faire le tri).

    Je profite de ce message pour te souhaiter une joyeuse fête Hélène ;)

  • #27 Chantal le 18 août 2010 à 13 h 07 min

    Pazuline: Les avis précédents résument bien ce que je pense. J’ajoute que tu as gagné beaucoup de temps en comprenant à 19 ans que la norme est quelque chose d’abstrait, limite idiot qui n’existe pas, autant le savoir tout de suite! En passant, le 42 c’est une très bonne taille…. c’est la mienne:-)))
    Tu sembles en tout cas parfaitement équilibrée et douée pour le bonheur qui arrive toujours quand on ne l’attend pas ( ne jamais oublier qu’il vaut mieux être seule que mal accompagnée: seule on prend le temps de découvrir et soi-même et les autres, ça aide aussi). Donc Bonne continuation, Pazuline, tu es sur le bon chemin:-)

    Hélène: Très bonne fête Hélène!

  • #28 Elise le 18 août 2010 à 13 h 15 min

    Il y a encore quelques années, je me posais les mêmes questions, et je n’ai toujours pas vraiment la réponse. Et je rentrais dans un 38, comme quoi… Je n’étais ni particulièrement moche, ni particulièrement timide. Sans doute assez sérieuse, ce qui m’a permis de décrocher un bon boulot. C’est déjà ça !
    Comme toi, c’est surtout le regard des autres qui était devenu très difficile à supporter.
    Un jour, je me suis inscrite sur meetic, et le premier garçon rencontré comme cela était très sympa. J’ai longtemps eu honte de cette rencontre « factice », un peu moins après quatre ans de mariage et un bébé adorable …Seulement, j’ai encore une sorte de faille narcissique à ne pas avoir été « courtisée » comme d’autres…
    Ton message et les commentaires qu’il suscite montrent bien que tu n’es pas un OVNI. Et rassure-toi : la vie en couple est parfois très dure à vivre aussi, même si elle a l’avantage de correspondre à la norme.

  • #29 Hélène le 18 août 2010 à 13 h 16 min

    Chantal: merci ;-)

  • #30 Nivelle le 18 août 2010 à 13 h 18 min

    Coucou Pazuline !
    Comme beaucoup d’autres ton texte m’a touchée et je me retrouve beaucoup dans ton histoire : A 19 ans je faisais du 42 (voire 44/46 ^^), j’étais (et suis toujours) très réservée quand je ne me sens pas à l’aise et je suis très sérieuse : j’ai fait des études difficiles dans lesquelles je me suis beaucoup investie.
    Sauf que moi, à 19 ans, ça m’embêtait apparemment beaucoup plus que toi de ne pas avoir de copain, de n’être jamais réellement sortie avec quelqu’un… Contrairement à une grande majorité des gens autour de moi qui étaient en couple ^^ Mais je pense rétrospectivement que ça n’a pas été plus mal que ça de grandir un peu et de me connaître mieux avant de me lâcher et de faire vraiment confiance à un garçon ! Du coup je trouve que tu as une attitude bien plus saine que moi, je te félicite et te souhaite de la garder même les jours de déprime…
    Pour l’espoir : j’ai connu mon amoureux actuel 2 semaines avant mon 20ème anniversaire et finalement je me dis que j’ai eu de la chance d’attendre d’être avec lui plutôt que d’avoir des relations courtes et destructrices comme certaines de mes amies. Et c’est pas kitch de croire en l’amour !!! Ca fait vraiment trop de bien d’aimer et d’être aimée.

    Ah juste une petite précision : ça a peut être changé, mais il y a 5 ans, les filles de mon école faisaient en très large majorité (genre 90%) une taille inférieure à du 40. Je pense que quand on vieillit ça augmente petit à petit, mais quand j’étais plus jeune je me sentais vraiment un peu seule de ce point de vue là…

  • #31 Mannick le 18 août 2010 à 14 h 12 min

    Bonjour Pazuline (joli pseudo !)

    Que je suis contente que tu aies enfin réalisé (et je vais sans doute répéter tout ce que les copines ont écrit avant moi ) ce qui était bon pour toi !

    Tu n’as que 19 ans, tu as toute une vie devant toi, tu n’as pas eu de petit copain avant, la belle affaire ! ce qui compte c’est toi, toi et toi, tu te rends compte que tu es presque encore une adolescente, quelle importance tout cela ? Tu fais un 42 ? mais c’est très bien, c’est parfait, encore un bon point pour toi que tu aies réussi à ignorer les diktats minceur (pour ne pas dire maigreur) de notre société actuelle… je suis une ancienne mince, je faisais du 38 jadis, et aujourd’hui, à un peu plus de 50 ans, je suis en 42, et comme dit Hélène, parfois selon les marques, je me vois obligée de prendre un 44 en bas.

    Au début, j’étais absolument anéantie, démoralisée, je voulais absolument rester dans mon 38, c’est un homme, mon cher et adoré mari, qui m’a remis les yeux en face des trous si je puis dire, il me préfère ainsi ! Alors je suis contente que tu aies pris conscience toi aussi de cette réalité, le 42 c’est une taille comme une autre, c’est une taille dans laquelle on rentre, point barre, tout comme certaines le 38 et d’autres le 48, c’est fort tard que je l’ai compris, toi tu as la chance de le comprendre très jeune, et donc par extension d’en être plus sereine, alors je te dis bravo !

    Tu es timide, réservée, anxieuse, introvertie ? je crois me reconnaitre à ton âge et je trouve que ce ne sont pas des défauts ni des handicaps pour la vie future, l’anxiété oui un peu ;-) mais le reste, ne t’inquiètes pas, tu feras avec, et c’est ce qui fait et fera la femme que tu es, et c’est pour çela qu’un jour quelqu’un t’aimera, l’âge a si peu d’importance tu sais.

    C’est bien que tu sois revenue sur toi-même, sans écouter les autres, ceux qui font les choses presque pour être « dans le coup », ou comme les copines-copains, cela prouve au moins que tu as déjà une vraie maturité d’esprit et d’âme, c’est un bien plus grand trésor que de coucher à 13 ou 14 ans, que de collectionner les petits copains, ou s’affamer tous les jours pour rentrer dans un 38 !

    Tu es une fille super Pazuline moi je te le dis. Laisses tomber les sites internet pour l’heure, laisses donc faire la vie, tranquillement, pianissimo, sereinement, ne te prends pas la tête avec toutes ces âneries, car ce sont des âneries, toutes les filles te l’ont écrit avant moi et fais ton petit bonhomme de chemin comme tu le sens toi !

    Tu as raison aussi, pour le blog d’Hélène, on y trouve réconfort, humour et conseils pratiques, et beaucoup d’émotion parfois !

    Beaucoup de bonheur Pazuline, une belle vie à toi !

  • #32 Mannick le 18 août 2010 à 14 h 13 min

    Hélène, pardon, je viens de voir que nous sommes le jour de la Sainte Hélène sur mon agenda !!!

    Donc avec du retard, bonne fête à toi !!! et encore merci pour ton blog !

  • #33 Flux le 18 août 2010 à 14 h 18 min

    copiiiine !
    19 ans de célibat , et ceci « malgré » une taille 36 ! ^^’

    par contre , je le prend un peu moins bien que toi … Bizarrement je résiste a beaucoup de normes sociales mais celle ci.. ARG !
    Quand j’ai avoué que je n’avais jamais embrassé quiquonque a certaines personnes , il fallait voir leurs têtes , leurs réactions éberluées , catastrophé , moqueuse …
    Pire que tout , plus que d’avoir un copain , c’est ma virginité qui me pèse.. hum.
    Je pense que c’est d’autant plus douleureux , que je partagais cette condition avec ma meilleure amie mais qui depuis cette année a enchainé 3 histoires plus ou moins sérieuses …
    (et j’ajouterai le fait humiliant que ma petite soeur de 15ans, que tout le monde prend pour
    mon ainée, a déjà eu un copain l’année derniere)
    bref …

    Il faut garder le sourire- garder le sourire-garder le sourire-garder le sourire-garder le sourire
    garderle sourire… allez c’est bien la persuasion !

  • #34 Nonon le 18 août 2010 à 14 h 34 min

    Salut Pazuline ! J’ai 19 ans moi aussi (enfin presque) et bien que je ne sois pas dans le même cas que toi, je trouve ton texte très intéressant ! Tu vois, comme tu l’écris toi même, tu n’avais jamais ressenti de problème jusqu’à qu’un proche te fasse une remarque sur ton célibat ; si tu ne te sentais pas mal jusqu’alors, ne te prends pas la tete pour te conformer à la norme !
    Tu sais les gens autour de nous sont très sévères et condescendants vis à vis des personnes qui « dévient », et je trouve très bien que tu aies remis en place cette personne qui n’avait pas commenter de cette manière ta vie privée. Chacun devrait avoir le droit d’avancer à son rythme sans être jugé par les autres.
    De plus, tu dis être complexée par ton physique (d’ailleurs parce que tu fais du 42 : come on !! ^^) et pour se sentir prête à aimer quelqu’un il faut d’abord s’aimer soi même, être à l’aise dans son corps et dans sa tête ! Bref c’est une question d’étapes ! Certains sont plus lents, plus rapides que d’autres et peu importe.
    Enfin bref, ne te laisse pas bouffer par la norme qui exige que chaque fille de 5eme ait roulé des patins ! Avance à ton rythme, n’écoute que toi et tout ira pour le mieux et viendra naturellement =)

  • #35 MamzelleKitKat le 18 août 2010 à 14 h 43 min

    En plus des super videos qu’Hélène nous offre régulièrement (bonne fête Hélène !!!), ce que j’apprécie sur MBDF c’est l’espace qui est offert à celles qui ont besoin de s’exprimer au travers de billets d’humeur sur des thèmes qui nous touchent tous un peu.

    Il n’y a pas de normes dans la vie, ni en terme de taille de vêtements et encore moins en terme d’expériences sentimentales/sexuelles.

    Tu fais du 42 et alors ?!? C’est une taille très moyenne que portent beaucoup de (jolies) femmes dont les formes sont très appréciées.

    Tu n’as pas (encore) rencontré la personne qui te fera vibrer ?!? Ca viendra à point nommé quand tu seras prête mais en attendant, ne t’empêche pas d’être heureuse. Il y a plein d’autres choses qui nous rendent heureux dans la vie et objectivement, si tu regardes autour de toi, les filles qui sont en couple sont-elles toujours comblées ? Certaines le sont et d’autres ne le sont pas.

    Comme tu le dis, qui vivra verra. Personnellement, j’ai déjà un peu vécu (il me reste encore beaucoup d’années à vivre, du moins je l’espère) et j’ai déjà un peu vu … Je suis un peu différente de toi et pourtant, ca ne m’a pas rendue plus heureuse.

    Reste comme tu es car je suis sûre que tu es très bien comme ca.

  • #36 Ju’ le 18 août 2010 à 15 h 04 min

    Comme tu l’as dit, il faut laisser le temps au temps.

    J’ai 17 ans, et autour de moi, j’ai des amies fiancées et des amies qui ont fait le choix d’être seules plutôt que mal accompagnées. Pour ma part, je ne suis ni fiancée, ni en couple, ni seule (oui, c’est possible :)).

    Suivant la personnalité de chacun, il est plus ou moins difficile de faire des rencontres mais un jour ou l’autre, on tombe sur une personne, pas forcément LA personne, mais une personne qui va quand même compter et dont on se souviendra longtemps.

    L’âge et le poids n’ont pas d’importance, et avoir eu 50 copains à 19 ans n’épanouit pas forcément non plus ;).

  • #37 Ginger le 18 août 2010 à 16 h 30 min

    Pazuline : Tu as bien raison, il faut laisser le temps au temps, ne pas se précipiter pour trouver l’Amour … Tu as 19 ans et la vie devant toi, profites à fond.
    Les commentaires sur ton célibat ? Quand on est différent des autres, dans n’importe quel domaine, il y a toujours des remarques … laisses les dire. Tu sais ce que tu veux, ce que tu vaux et c’est toi la seule juge de ta vie.
    Taille 42 ? Ce n’est pas un défaut au contraire, soulignes tes formes, mets les en valeur, fais toi plaisir !

    Hélène : Bonne fête ! ;-)

  • #38 Hélène le 18 août 2010 à 16 h 32 min

    Mannick: merci à toi ;-)

    Ginger: merci !

  • #39 Lamusicienne le 18 août 2010 à 16 h 40 min

     » des kilos en trop » par rapport à quoi? A ces nenettes placardées, décorées, standardisées, retouchées, que la société nous impose comme la norme pour être « consommables » ?
    Allons, allons, tes kilos ne sont en trop que s’ils t’empêchent de te sentir bien physiquement dans ton corps.Pas dans ta tête ! Si c’est le cas, tente de les retirer de ta boite à neurones.
    Après tout, ils sont toi , et ta valeur t’est intrinsèque, elle n’a donc rien à voir avec cette masse graisseuse que tu incrimines.

    Et puis, y a t il un âge pour avoir un premier petit ami ? C’est indiqué où?

    Les complexes sont une façon de se protéger; ils stigmatisent un détail de ton être pour canaliser un mal-être ( qui peut être léger !) ou une blessure ( plus profonde) qui -si ils n’étaient pas déviés vers un point précis- nous empêcheraient psychiquement de vivre. Et si tu y pensais ?

    bonne continuation !

  • #40 Atchoum le 18 août 2010 à 16 h 50 min

    Complêtement d’accord avec les commentaires précédants, je ne vois pas quoi ajouter de plus si ce n’est que tu as en toi le plus important : l’espoir. Surtout y croire, l’amour, la joie existent pour tous. Ah si, une autre chose. Ton texte m’a fait penser à moi (comme toutes les filles ?) sur le manque de confiance dont je souffrais entre 15 et 20 ans. Je croyais fermement que je devais attendre d’être aimée pour trouver cette confiance. Et un jour, à près de 20 ans j’ai décidé, sur un coup de tête, que la confiance il fallait que je la trouve et qu’elle vienne de moi. J’ai osé un coup de bluff formidable (parce qu’il a tout déclenché) et je suis sortie de ma timidité légendaire pour avoir qqch. Et miracle : ça a marché, j’ai obtenu ce que j’ai demandé ce jour là.
    A partir de ce jour je me suis dit que si je voulais qqch je l’aurais, à force de travail, de mérite si possible et de culot parfois ! Moi qui n’osais rien demander, persuadée qu’au mérite je l’aurais toujours (alors que les faits me montraient depuis longtemps que ça ne marchait pas comme ça). Bref, tout ça pour dire que tu es sur la bonne voie je pense et que la vie est devant toi, pas devant un homme qui te montrera quel chemin prendre, devant tes yeux à toi ! Il ne faut surtout pas attendre d’être accompagnée pour vivre ! Après sois attentive, tu pourrais bien croiser un prince charmant qui suivra ta route à tes côtés…
    Belle route !
    Amicalement

  • #41 Mélo le 18 août 2010 à 17 h 02 min

    En lisant l’article, je me suis dis que j’aurai pu l’écrire, tant de ressemblance avec cette personne, j’ai aussi 19 ans, des kilos en trop, pas de copain, plutôt sérieuse.
    Je n’en souffre pas, mais j’y pense, peut-être que je devrais commencer à y songer… Il y en a marre que les gens me demandent : « tu vis dans un appartement avec ton copain ? » Et bein non.
    Je suis quelqu’un de sérieux, j’aime bien étudier. J’aime pas sortir en « boîte », boire de l’alcool pour être saoul ou boire tout court.
    Ce n’est pas pour ça que je n’ai « pas une vie ». Je sais ce que j’aime, ce que j’aime faire. Le temps de rencontrer quelqu’un viendra, sans se rendre compte, il n’y aura pas de calcul.
    Et puis au moins, on n’a pas peur du célibat :-) On prend bien soin de soi : il n’y a que les plaisirs que l’on s’offre ^^

  • #42 charlotte le 18 août 2010 à 17 h 24 min

    Je vois que nous avons toutes des anecdotes sur des copines seules jusqu’à un certain âge, autant donc faire partager la mienne.

    A 20 ans, j’avais une amie qui n’avait jamais eu d’amoureux, et que j’adorais. Nos chemins nous ont séparées, mais il y a de ça 6 mois, elle m’a rappelée. J’ai donc sauté sur l’occasion de la revoir.

    Résultat, à 30 ans, elle a un homme qui lui a fait un joli bébé et qui l’a demandée en mariage, tandis que moi … je n’ai ni mariage ni enfant au compteur (ce qui – cela dit – n’est pas non plus une tare, c’est à mon tour de m’en défendre).

    Comme quoi, rien ne sert de courir, il faut partir à point !

  • #43 Fanchette le 18 août 2010 à 17 h 38 min

    La lecture de ton texte me fait prend un sacré coup de vieux.

    Je me rends compte que les « jeunes » aujourd’hui, et tu le confirmes par ton texte, sont très tôt en couple. – D’ailleurs sociologiquement j’aimerai bien lire une analyse de ce phénomène : le couple valeur refuge ? La norme besoin d’identification ? etc ? –

    J’avais 19 ans en 1991 (oui oui, aujourd’hui j’ai 28 ans, c’est normal) et à l’époque, personne de mes ami(e)s n’étaient en couple… Cette considération était à 1 000 lieues de notre quotidien.
    N’étant ni en couple ni fiancée 20 ans plus tard (en plus d ‘avoir été comme Ju’: « ni fiancée, ni en couple, ni seule ») , je connais bien cette pression sociale dont tu parles, mais heureusement je ne l’ai pas subie dès l’âge de 19 ans ! Je te souhaite de poursuivre sur cette voie et réussir à t’affranchir de cette pression sociale.

    Au risque de casser un peu l’ambiance, je voulais juste évoquer la possibilité que l’amour de ta vie n’est peut-être pas au coin de la rue. Que peut-être il n’arrivera que dans 20 ans et qu’il aura une tout autre allure de celui dont tu auras rêvé toute ta vie. Et à ce moment là tu auras atteint un âge canonique proche du mien (28 ans donc ;-) ) Et que oui tu seras heureuse de lui ouvrir les bras. Mais que d’ici là j’espère tu auras été heureuse de vivre ta vie. Avec ou sans homme à tes côtés.

    Ne compte que sur toi pour être heureuse.

    Signé Fanchette, spécialiste ès crapauds.

  • #44 Deilema le 18 août 2010 à 17 h 47 min

    Fanchette: tu es la voix de la sagesse (si, si !), j’adore ta phrase finale, je pense que finalement, le plus important est là !

  • #45 Hélène le 18 août 2010 à 17 h 57 min

    Fanchette: « Ne compte que sur toi pour être heureuse » : pas mieux.

  • #46 Allegro le 18 août 2010 à 19 h 02 min

    Ton texte m’a beaucoup touché parce que je me retrouve dedans. J’ai 21 ans en novembre prochain et je ne suis sortie qu’avec un seul garçon quand j’avais 15 ans. Ca n’a pas duré longtemps et ça n’a pas été très loin.

    J’ai accepté de sortir avec lui car je me disais « A 15 ans il serait temps ». Mais non il n’est temps de rien du tout en fait. Alors depuis ce jour j’ai décidé d’attendre, d’être sûre et toute chamboulée devant un homme avant de me lancer sérieusement dans une vie de couple.

    En attendant je vis une histoire extraordinaire avec moi-même^^ J’apprends à me connaitre et me reconnaitre avant de faire connaissance avec un autre. Et je trouve ça très bien!

    Donc je te souhaite tout le bonheur du monde pour ta vie amoureuse, comme moi, ça finira par venir. Et n’écoute pas ce que peuvent penser les autres, ils pensent bien faire mais c’est encore pire!

    Bisous!

  • #47 Fanchette le 18 août 2010 à 19 h 04 min

    Deilema: Hélène: Heureuse de vous compter à mes côtés parmi les Égoïstes du bonheur les filles !

    Et bonne fête à toi chère Hélène.

  • #48 Syd le 18 août 2010 à 19 h 58 min

    J’aime beaucoup la franchise et le ton avec lesquels tu t’exprimes, tu es complètement lucide, équilibrée et optimiste dans tes propos, ça fait drôlement plaisir. Comme le dit Cosmetogirl, « tu trouvera un amoureux très vite car tu es une fille bien » !

    Ca ne veut pas dire que c’est amusant d’attendre, mais ça n’est pas invivable !

    Je ne te souhaite que de bonnes choses miss, et continue de voir la vie comme tu la vois ;)

  • #49 Hélène le 18 août 2010 à 20 h 24 min

    Fanchette: merci choupette.

  • #50 Lilsirene le 18 août 2010 à 20 h 43 min

    Bonjour Pazuline,

    Je ne me fais aucun souci pour toi. J’étais une jeune fille très complexée moi aussi, et je n’ai connu mon premier amour qu’à 23 ans! Mais je ne regrette pas d’avoir attendu plus longtemps que mes copines, car j’ai été très amoureuse d’un homme qui était très amoureux de moi. Aujourd’hui nous sommes séparés, mais nous sommes restés les meilleurs amis du monde. Et j’ai vécu 3 ans d’amour fabuleux avec lui.
    Alors à 19 ans, tu as tout le temps devant toi, même si ce n’est pas « dans l’air du temps » de prendre son temps… L’essentiel est que tu te sentes bien. Car plus tu te sentiras bien et plus tu seras sûre de toi. Plus tu seras sûre de toi et plus il te sera facile de te laisser aller le jour où un homme qui te plaît te fera les yeux doux…
    Reste toi-même, et ne t’en fais pas pour les kilos en trop, beaucoup d’hommes aiment ça… ;)
    Amicalement,
    Lilsirene
    http://blogdelilsirene.blogspot.com

  • #51 sandrine le 18 août 2010 à 21 h 30 min

    Tout d’abord un grand bravo pour l’écriture de ton article. Je trouve que tu es écrit trés bien pour une jeune fille de 19 ans. Et rien que ça doit faire de toi quelqu’un de trés intéressant. Alors déjà, là c’est une grosse qualité. Car je travaille moi-même en contact avec une équipe de jeunes (20 à 33 ans) et je pense notamment à deux jeunes filles de 26 et 31 ans qui sont trés jolies physiquement mais complétement inintéressante. Lorsque l’on va déjeuner ensemble elles n’ont absolument rien à dire … c’est désespérant …. L’heure du déjeuner ne pas pas, et tu n’as qu’une envie lorsque tu es assise en face d’elle, c’est de retourner bosser !!! Tout ca parce ces deux jeunes filles se regardent trop le nombril. A part leur physique et leur petite personne, rien d’autre ne les intéresse. Du coup, on a pas du tout envie d’être en leur compagnie. Quand à leur vie perso, la première et avec un garçon depuis l’age de 18 ans et pourtant à 26 ans elle ne vit toujours pas avec lui. Et encore ça n’est pas le pire car aprés tout tu peut être avec quelqu’un mais ne pas vivre avec lui mais partager quand même ton temps libre avec. Alors qu’elle elle ne le voit pratiquement jamais et passe la plupart de ses we et soirées seule. Et ses vacances elle descends en Auvergne voir ses parents …. la deuxième vit avec un mec depuis environ 8 ans. Il y a 6 mois elle c’est séparé d’avec lui en disant qu’elle ne supportait plus sa vie de couple pépère. (Son mec passe tout son temps avec ses copains). Ensuite elle a prit un appart. et elle revoyait son mec que de temps en temps…. et bien elle vient de nous annoncer il y a 15 jours qu’elle était enceinte. Super, faire un gamin dans ses conditions. Je ne pense pas que sa vie de couple va s’améliorer !!! mais encore une qui a du croire que faire un gosse retiendrait son mec…..
    Alors tu vois on peu faire un petit 36, être jolie, et avoir une vie de merde. Car c’est vrai que ce qui attire au début c’est le physique mais si il n’y a que ça ca ne va jamais trés loin. Ou alors le mec cherche le reste ailleurs …
    Alors soit fière de ce que tu es. La manière dont tu as écrit ton article démontre que tu es quelqu’un de bien qui a la tête sur les épaules. alors tu trouveras, en temps et en heure ton prince charmant. …..

  • #52 marion le 18 août 2010 à 21 h 38 min

    Ca fait du bien de lire ca!
    Moi je fais du 38, je ne resemble pas ) casimodo, je suis du genre très sociable, je vais facilement vers les autres, fait la fête tout le temps mais ce n’est pas pour ca que j’ai connu l’amour. toujours célibataire à 20 ans! donc pour te dire que tu as bien raison il ne faut pas se prendre la tête il y a juste des filles qui prennent leur temps et qui un jour rencontreront le bon!

  • #53 fatitima le 18 août 2010 à 21 h 53 min

    pazuline, c’était un texte très émouvant!
    perso j’ai 18 ans je fais du 44 et je vis ma vie!!!!

  • #54 Lilicat le 18 août 2010 à 21 h 59 min

    Bonsoir à toutes,

    j’étais loin d’internet ces temps derniers et je suis heureuse de revenir le jour du beau témoignage de Pazuline.

    Bravo Miss! Tôt ou tard il est bon de tordre le col à ces fichues normes qui nous empêchent d’être heureuses!

    Ça m’évoque une phrase de Guitry : « Les convenances, c’est ce qui nous convient »
    ;-)

    Les sites de rencontre je n’ai pas testé, mais certains amis et amies ont rencontré l’âme soeur de cette façon.
    Par contre internet m’a apporté de belles et solides amitiés, avec des personnes que je n’aurai jamais rencontrées autrement, tant elles sont loin de mon univers.

    Alors, l’amour… pourquoi pas?

    Pazuline, je crois que le bonheur est avant tout un état d’esprit.
    La joie appelle la joie.

    Je te souhaite le meilleur!

    Merci à toutes pour ces témoignages qui font chaud au coeur.

    Bonne fête Hélène!!!

    Biz

  • #55 dexash le 19 août 2010 à 7 h 11 min

    Pazuline, tout d’abord, tu as un très joli style.
    19 ans, 42 , quoi d’anormal? Et puis d’abord, c’est quoi la norme?
    Tu seras mille fois plus jolie si tu t’apprécies en 42 que si tu fais des efforts et un régime pour revenir et rester au 38.
    Et je suis bien placée pour savoir que les kilos en trop n’ont rien à voir avec les histories de coeur : je suis obèse, et ça ne m’a jamais empêché d’approcher, voire d’harponner, des jeunes hommes avec qui, même s’ils ne sont pas forcément nombreux, j’ai passé de très bon moments.
    Pour finir, avant de savoir t’épanouir dans une vie de couple, il te faut apprendre à te connaitre, et à vivre pour toi.
    Mais pour ça, il ne faut pas hésiter à rencontrer de nouvelles personnes, mais m****c, c’est pas forcément la solution.
    BIsous

  • #56 Hélène le 19 août 2010 à 8 h 25 min

    Lilsirene, sandrine, marion, fatitima: bienvenue !

    Lilicat: merci ;-)

  • #57 Charlotte le 19 août 2010 à 11 h 35 min

    Bonjour,
    La norme, ça change; mais ça me rend dingue;
    Certains voudraient te faire croire que tu n’es presque « pas normale » parce que tu n’as pas de copains, tu n’aimes pas te saouler et tu fais du 42.
    Moi je te dis, bravo, continues à être toi même.

    Il sera bien, celui que tu trouveras;
    mieux vaut attendre que prendre un crapaud déguisé en prince.

    Je t’embrasse affectueusement.
    Merci Hélène d’avoir mis ce texte .

  • #58 charlotte le 19 août 2010 à 13 h 02 min

    Charlotte: Oh my God, on s’appelle Charlotte toutes les deux, et aucun moyen de nous distinguer !! Que faire ?

  • #59 Hélène le 19 août 2010 à 15 h 32 min

    Charlotte, charlotte: rah oui on va s’emmêler les pinceaux !
    Dans ce cas-là on procède par ordre d’ancienneté, en quelque sorte : le 1er comm’ de Charlotte datant du 23 janvier 2009, et celui de charlotte du 24 juin 2010, je suggère que charlotte ajoute un petit quelque chose à son pseudo pour qu’on la distingue.

    Ca vou va, comme « arbitrage » ? ;-)

  • #60 charlotte le 19 août 2010 à 17 h 01 min

    Hélène: Très bien ! Il va juste falloir que je trouve le « petit quelque chose » associé à mon prénom. A tous les coups, je vais me prendre la tête pendant une semaine, pour finalement arriver à la solution suivante : Charlotte2.

  • #61 chemaeya le 19 août 2010 à 20 h 49 min

    Pauzine !

    J’ai 27 ans, et j’ai attendu d’en avoir 26 avant de connaître l’amour, enfin l’amour partagé, car aimer, j’avais déjà bien aimé avant … mais sans trop de retour. Célibataire jusque mes 26 ans ! Idem, jamais aucun amoureux ni à l’école ni ailleurs !

    Et aujourd’hui, à l’aube de mes 28 ans, je prépare avec mon plus grand bonheur mon mariage. Après des années de souffrance je vis l’amour fou avec l’homme de ma vie et finalement je ne regrette rien.

    Tout est bien qui … commence bien !!!!

    « Ne réveillez pas l’amour avant qu’il ne le veuille » la bible ;-)

  • #62 Hélène le 19 août 2010 à 21 h 08 min

    chemaeya: bienvenue ;-)

  • #63 Lylou le 19 août 2010 à 22 h 27 min

    J’ai eu mon premier petit copain a 21 ans et cela ne m’a jamais gêné ;-)

  • #64 Caroline le 20 août 2010 à 4 h 50 min

    Chère Pazuline,
    tu n’as aucun souci à te faire: la « norme » ce n’est pas Secret Story ou Gala. Pourquoi vouloir ressembler à Zahia (je pense à sa taille de guêpe bien sûr)? Le monde n’est fait que de personnes qui avancent dans la vie à leur rythme, avec leurs bagages, leur sensibilités. Il n’y a pas de mieux ou pire. Tu n’as pas de petit ami à 19 ans, et alors? Rassure toi, ta vie est loin d’être finie. Tu es certainement admirée pour ces qualités que tu présentes comme des défauts: les garçons aiment aussi beaucoup les filles sérieuses et réservées. Alors, ne te tracasse pas, prends ton temps et continue d’écrire ;-)

  • #65 Pazuline le 22 août 2010 à 15 h 04 min

    Petite réponse à tous ces (gentils!) commentaires que je viens de finir de lire… Je n’aurai pas le temps de répondre à toutes séparément, mais je dois dire que je suis très agréablement surprise de ce qui ressort globalement de tout ça!
    Plus j’avançais dans la lecture des commentaires, plus je me sentais… normale! C’est pas beau ça? Bref, qui vivra verra, c’est certain!
    Bon courage à toutes celles qui ne sont pas (encore) en couple (ça viendra ;)!) et beaucoup de bonheur à celles qui ont trouvé leur prince!

  • #66 charlotteb le 23 août 2010 à 10 h 59 min

    Ok, bien sûr pour modifier un peu le pseudo; je viens souvent ici, je commente rarement.

    Je croyais pourtant avoir laissé déjà 2 commentaires: je vais vérifier, ça me donnera l’occasion de relire plein de choses intéressantes, j’ai du temps, je suis en vacances cette semaine.
    Je signerai donc charlotteb et désolée pour l’autre Charlotte: je n’ai pas remarqué que je signais du même nom.
    J’aurais pu aussi signer old charlotte…vu mon âge!!!

  • #67 Lila le 23 août 2010 à 13 h 36 min

    Tout cela me rassure, jamais eu de petit copain à 20 ans passés, ça me va pour l’instant, je ne veux pas me presser… mais on a parfois l’impression d’être anormale, je vois ici que je suis loin d’être un cas unique, ouf !!

  • #68 Claire le 3 septembre 2010 à 14 h 42 min

    Bonjour à toutes,

    Je viens juste de découvrir la rubrique « Ô toi, lectrice » que nous consacre Hélène dans son blog. En cliquant sur l’onglet, l’article le Pazuline me saute aux yeux : « 19 ans. J’ai 19 ans (et un mois et demi si vous voulez tout savoir). 19 ans… et je n’ai jamais eu de petit copain. Même pas un amoureux quand j’étais à l’école ! »

    C’est moi. Exactement moi. Claire, 19 ans, et jamais connu l’amour. J’avoue que j’ai vécu avec jusqu’à mes 18 ans en me posant des questions mais sans trop me pencher sur le sujet.
    Mais là j’avoue que j’ai du mal à me cerner, j’ai du mal à comprendre. Je reviens de deux semaines de vacances que j’ai passées avec ma meilleure amie en Italie, dans un club de vacances. Ce fut une expérience assez dure. Déjà, révéler à tout le monde lors d’une soirée complètement débile au jeu « Vérité ou vérité » que vous n’avez jamais couché avec un garçon. Puis assister sous vos yeux ébahis à un espèce de baisodrôme grandeur nature sur la plage. Des personne ne se connaissant que depuis quelques heures seulement.
    Moi, toute seule sur mon transat, je m’éclipse. Et plusieurs questions se bousculent dans ma tête : « Est-ce la normalité? », « Suis-je vieux jeu? ». Ou bien « Ai-je raison, ils sont complètement tarés et moi je suis la seule personne avec un peu de dignité? ».

    J’ai tellement peur d’avoir 20 ans, en mai prochain. Et j’ai un peu peur de dire que, oui, je pense croire au Prince Charmant. Je ne veux pas que Patrick Dempsey me déclare sa flamme, rassurez-vous! Mais est-ce qu’un homme avec un minimum de charme, de classe et de bon sens existe vraiment?

    Pour l’instant, le plus important pour moi est de réussir mes études.
    Mais j’aimerais vraiment pouvoir rencontrer quelqu’un de bien, qui soit au dessus de toutes ces débileries que j’ai vécues en vacances.
    Maintenant que je suis rentrée, je me suis posée et calmée. J’essaye de bien vivre le fait que certaines personnes ont besoin de temps et que les relations amoureuses ne sont pas une course contre la montre.
    Je suis tellement contente de pouvoir partager cela avec vous. Merci à Pazuline d’avoir franchi le pas en expliquant son mal-être qui est celui de beaucoup plus de personnes qu’on ne le croit. Je me sens tout de même moins seule et moins désarmée face à ce petit problème (oui « petit » car il y a des choses bien plus graves non?!).

    Merci à toutes.

  • #69 Hélène le 3 septembre 2010 à 18 h 36 min

    Claire: sois la bienvenue ;-)

  • #70 oriane le 18 novembre 2010 à 19 h 29 min

    Bonsoir,
    Ton récit m’a touché.
    Je fais du 36, je suis pas un laideron et j’ai embrassé mon premier mec à 23 ans. N’écoute pas les autres et soit toi même.

  • #71 Hélène le 19 novembre 2010 à 9 h 38 min

    oriane: sois la bienvenue ;-)

  • #72 Mia le 27 avril 2011 à 20 h 14 min

    Tout d’abord j’ai envie de dire Waw ! J’ai découvert le Mon blog de fille grâce aux vidéos Youtube car à 20 ans je me disais qu’il était tant d’un apprendre un peu plus sur le maquillage… Bref.
    Par une après-midi d’ennui je vais sur le blog et je me mets à papillonner d’article en article. Et là, dans le courrier des lectrices je tombe sur un extrait qui me parle. En lisant ces quelques lignes j’ai eu l’impression que c’était moi qui avait écrit ce texte. Moi aussi je me suis réveillée un jour et en regardant autour de moi je me suis aperçue que toutes mes copines étaient en couple. Et j’en suis arrivée à la même conclusion que toi: mon 42 était répulsif?ma trop grande timidité?mon prétendu sérieux? Sauf qu’étant d’une nature plutôt pessimiste je me suis dit qu’il fallait que je change, que je me conforme à ce que je pensais être la norme. Donc j’ai dépassé ma timidité en me mettant à l’alcool et en sortant en boîte. Et là un jour c’est arrivé: j’ai plu à un garçon et, pour la première fois je me sentais normale. J’ai réitéré ce genre d’expérience d’un soir en boite plusieurs fois avant de finalement réaliser d’où me venait ce sentiment de dégout le lendemain en me réveillant avec une méchante gueule de bois. Vouloir se conformer à tout prix m’a coûté un souvenir indélébile de premier baiser qui restera associé à une soirée trop arrosée avec un looser de 15 ans de plus que moi rencontré en boîte.
    Résultat,j’en suis arrivée au même constat: Qui vivra verra c’est finalement la devise qui définit le mieux l’amour.

  • #73 Hélène le 27 avril 2011 à 21 h 32 min

    Mia: sois la bienvenue ;-)

  • #74 Fanny le 30 mai 2012 à 23 h 10 min

    Je sais que cet article a été posté il y a longtemps et que le dernier commentaire remonte aussi mais quand j’ai lu cet article j’ai voulu partager un peu de ma vie.
    J’ai bientôt 21 ans, je suis en couple depuis presque 2 ans et avant ça je n’avais eu personne. Je n’ai pas eu d’amoureux en maternelle ni en primaire ni au collège. En fait j’aimais bien des garçons mais eux non. J’ai embrassé mon premier mec à 15 ans en soirée et j’avais bu (j’aurais vraiment préféré autrement) et j’ai fait ça pendant 4 ans, embrasser des mecs en boîte juste pour me rassurer. Je n’ai jamais rien fait de plus avec ces garçons je tiens à préciser ;) et au lycée c’était toujours le même schéma, les garçons me trouvaient jolie et bien foutue mais jamais un seul ne voulait sortir avec moi, alors tu vois faire du 36/38 ça aide pas non plus ;)
    après à 19 ans j’ai rencontré mon Homme, je suis tombée amoureuse très vite et là c’est toujours autant fantastique.
    Continue à voir la vie du bon côté et à sourire, et même avec ton 42 je suis sûre que tu es super jolie ;)

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.