Projet de loi sur l’anonymat des bloggeurs, sa race

27 mai 2010

Bon et sinon allez lire le billet de l’Arabe chez C’est la Gêne, il est absolument brillant et décrit à la perfection les risques de ce projet de loi (à la con). Comme d’habitude, les commentaires sont hyper intéressants et on y apprend plein de trucs (le type à l’origine du projet a visiblement eu des problèmes de diffamation avec un bloggeur et chercherait à se « venger » de cette façon).

Bref, je ne vais pas vous re-raconter le truc, l’Arabe fait ça hyper bien, allez voir je vous dis.

Perso je suis pas anonyme donc vous allez me dire que je devrais m’en foutre ?
Ben non, plein de bloggeurs ont absolument besoin de cet anonymat pour pas se faire virer par leur patron / se faire péter la gueule par leur voisin / dieu sait quoi (sans compter tous les ados qui, comme le souligne très justement une commentatrice chez C’est la Gêne, se retrouveraient à la merci des pervers en étant forcés de publier, comme il est demandé, leurs noms et coordonnées sur leur blog).
L’iniquité me débecte, que je sois concernée ou pas.

On n’est pas en Chine, bordel.

PS : vous pouvez manifester votre soutien anti-loi à la con en laissant un commentaire ici.

42 commentaires Laisser un commentaire
Informatique et blogosphère

Vous aimerez aussi

42 commentaires

  • #1 Alexiane le 27 mai 2010 à 12 h 41 min

    Juste pour info, on peut signer juste en laissant un commentaires ici : http://www.wikio.fr/article/appel-defense-droit-anonymat-internet-190719788

    Je ne sais pas ce que ça vaudra, mais c’est toujours mieux en le disant ;).

  • #2 Hélène le 27 mai 2010 à 12 h 47 min

    Alexiane: merci choupette. J’ai signé oeuf corse, mais j’avais oublié de le mettre dans le billet, je vais réparer ça.

  • #3 Pazuline le 27 mai 2010 à 12 h 57 min

    je suis allée signer…
    n’empêche, on passe notre temps à entendre qu’il ne faut surtout pas que les ados (et autres plus ou moins jeunes ^^) qui chattent ne doivent jamais donner leur nom complet ou leurs coordonnées, mais là, il faudrait que les blogueurs ne soient plus anonymes?
    vive la cohérence!!

  • #4 Titburette le 27 mai 2010 à 13 h 00 min

    Non mais c’est quoi ce délire, y veut pas 100 balles et un mars aussi le gars!
    Ca mettrait clairement un coup d’arrêt assez net et brutal à ma carrière de blogueuse. Je ne vois pas en quoi ces informations, qui de mon point de vue relève du domaine privé, devraient être accessibles à tout un chacun. C’est complètement aberrant et hallucinant ce projet!!!

  • #5 dRine le 27 mai 2010 à 13 h 05 min

    L’anonymat doit évidemment rester possible.
    Les pervers en tous genres ont assez facilement la possibilité de trouver des infos sur leurs « victimes ».

  • #6 Lilouuuuuuuuuuuuuuu le 27 mai 2010 à 13 h 12 min

    Affligeant ce projet de loi…

  • #7 chaton le 27 mai 2010 à 13 h 15 min

    je m’appelle chaton si je veux… et puis c’est tellement plus facile de l’écrire que mon vrai prénom :)
    C’est encore un truc de politicien pour faire parler de soi. Heureusement que c’est inapplicable. De toute façon, j’hébergerais mon site à l’étranger si cette proposition de loi passe. Non mais!

  • #8 Chantal le 27 mai 2010 à 13 h 27 min

    Merci de relayer cet appel, cette proposition est une inanité de plus dans le paysage qui en compte déjà quelques unes, je m’en vais signer:-)

  • #9 fliou le 27 mai 2010 à 13 h 41 min

    Du grand n’importe quoi !!!!

  • #10 Cécile de La Réunion le 27 mai 2010 à 13 h 43 min

    C’est quand même dingue tout ça! Je me demande où on va comme ça …

  • #11 Sébastien le 27 mai 2010 à 13 h 47 min

    C’est tout bonnement et simplement une atteinte a ce que je considere comme LA meilleure chose du web: le pouvoir de l’anonymat, grace auquel beaucoup de gens peuvent enfin s’exprimer (de facon intelligente ou non, on est bien d’accord, et ce malgré les derives qui y sont inhérente)…Et le supprimer reviendrais pour moi a casser un cocon dans lequel les gens se complaisent, a tort ou a raison, mais qui est souvent bien plus essentiel pour eux qu’on ne peux l’imaginer…

    Ah ces politiciens, ils auront toujours le chic pour me debecter, eux et leur idées de MERDE (oui, rien que ca)

  • #12 Alice45 le 27 mai 2010 à 13 h 49 min

    De toute façon on n’est jamais totalement anonyme. Nos adresse IP sont répertoriées et l’ami gogole conserve au chaud toutes les infos nous concernant. Donc si on veut vraiment nous trouver, on le peut. A quoi ça servirait d’étaler nos infos perso à la vue du 1er troll (ou pédo) venu ?

    Et je voudrais rebondir sur le fait que tu ne sois pas concernée puisque non anonyme. Tu as raison d’insister sur le fait que des lois injustes et injustifiées concernent tout le monde et pas uniquement les individus directement concernés. Je sais bien qu’on vit dans une société individualiste mais quand même, un peu de solidarité ne nuit pas! Merci de le rappeler :-)

  • #13 Lucie le 27 mai 2010 à 13 h 54 min

    Du grand n’importe quoi !!!
    Je soutiens! J’ai signé!

  • #14 Mannick le 27 mai 2010 à 13 h 59 min

    Bonjour Hélène !

    Retour de vacances et plein de lecture partout sur mes blogs favos !

    Oui j’ai vu ça sur « C la Gêne » ! Je signe aussi, non mais c’est quoi ce truc affolant ? On délire ou quoi là ?

    J’ai lu l’article de l’Arabe, mais pas encore tous les comms, déjà, rien qu’à la lecture des premiers, je saisis le topo. J’aimerais pouvoir écrire ici un tas de choses que je pense en ce moment sur les multiples lois qu’on nous promet, mais je ne le ferai pas, promis, par contre, je te dis merci de prêter main forte à tous tes amis et amies bloggeurs.

    Les vacances n’ont pas changé ma façon de voir, Hélène, tu es géniale et… cool et tout quoi ! ;-)

  • #15 D.D. le 27 mai 2010 à 14 h 00 min

    Comme Alice, étant donné qu’en France nous ne sommes pas anonymes grâce à notre IP qu’on peut tracer si nous contrevenons à la loi, je ne vois pas ce que cela apporterait à quelqu’un d’avoir nos coordonnées précises (à part, comme vous l’avez soulevé donner des infos pour être importunés par tout genre de malades en passant du troll jusqu’au pervers…) donc, niet.

    D’ailleurs, si c’est une loi faite pour ceux qui exagèrent dans leurs propos… si c’est dans leur nature de tout dézinguer et bien ils hébergeront leurs sites et blogs à l’étranger, alors cela ne changera rien !

  • #16 Cagaroule le 27 mai 2010 à 14 h 03 min

    Moi je me demande si les hommes politiques tenant des blogs (ou qui ont des staffs tenant des blogs en leur nom) communiqueront leurs coordonnées, autres que « professionnelles »… Je sais pas pourquoi, mais je pense qu’ils voteront une exception…

  • #17 Cissouille le 27 mai 2010 à 14 h 12 min

    J’ai signé et je fais passer l’info via facebook. Y’en a marre du flicage au quotidien sous prétexte de protection! On est pas à Facholand, quoi! (ah ben si, pardon! je sors…)

  • #18 Hélène le 27 mai 2010 à 14 h 12 min

    Cagaroule: mouahahahaha, trop bien vu ;-)))))))))))))

  • #19 Nadandra le 27 mai 2010 à 14 h 22 min

    Bonsoir Hélène

    je trouve aussi que l’anonymat doit rester, chacun doit décider ou pas de révéler son identité.

    La liberté d’expression est de plus en plus refreinée c’est grave, comme tu le dis si bien on est pas en Chine quand même!

    Je file signer.

  • #20 Hélène le 27 mai 2010 à 14 h 24 min

    Et comme dit un autre commentateur chez C’est la Gêne, après tout certains journalistes ont de pseudos, et par ailleurs personne ne les force à inscrire leurs coordonnées dans l’ours du journal…

  • #21 MyBeautyBox le 27 mai 2010 à 14 h 55 min

    Alors on interdira aussi les livres publié sous pseudonymes? les chanteurs devrons utiliser leur vrais noms et tout ça?
    Je crois qu´on nage en plein rêve. Ya vraiment des gars qui ne savent plus quoi inventer. Et en plus on les paie pour ça.
    Moi je n´ai qu´un minuscule blog beauté, j´y publie des photos de moi, mais pour des raisons divers et variées je ne veux pas qu´on sache qui je suis en vrai, mon vrai nom, tout ça. Je n´ai pas honte, mais chacun à ses propres raisons.

  • #22 Mushroom le 27 mai 2010 à 15 h 45 min

    Je suis prof, et j’écris des choses personnelles sur mon blog. Je n’ai pas envie que mes élèves connaissent les failles que j’expose dans un but artistique et littéraire, car j’ai besoin d’une carapace pour enseigner. D’ailleurs, si un jour j’arrive à publier un livre, il est fort probable que j’utilise un pseudo également.

  • #23 Nott le 27 mai 2010 à 16 h 28 min

    Y’en a certains qui feraient mieux de pas se faire élire par moment…

    Non mais franchement, c’est applicable comme loi? Parce que moi, Renée Tartanpion, habitant 23 rue de l’Avenue Trucmuch à Moncul, je n’ai absolument aucun problème à exposer mon identité vraie et véridique sur l’internet!

    Non mais franchement…

  • #24 Fanchette le 27 mai 2010 à 16 h 43 min

    Hélène: Les journalistes, contrairement aux blogueurs ne sont pas pénalement responsables de leurs propos. C’est leur directeur de publication qui assume cette responsabilité.

    Par ailleurs les journalistes sont eux dûment enregistrés – qui a dit fliqués ? – quand ils donnent leurs adresses et l’inventaire de la totalité de leurs revenus (avec coordonnées des employeurs) à la Commission de la carte des journalistes chaque année pour recevoir leur sésame bleu-blanc-rouge. Ils donnent aussi leurs pseudos.

    Pour info, la Commission est une Commission paritaire, rassemblant des représentants des employés (journalistes) et des employeurs (patrons de presse donc), élus. Je n’ai pas dit que c’était une instance gouvernementale. D’ailleurs il n’y a pas de collusion entre les politiques et les patrons de presse. C’est bien connu.

    Pour le reste, entièrement d’accord : la liberté d’expression est bien mise à mal en ce moment. Mais à mon sens davantage par le pouvoir de communication que par les blogueurs.

  • #25 Deilema le 27 mai 2010 à 16 h 46 min

    Rhalalalalala, que je déteste ces députés (voire ministres et même président) démagos qui jouent sur les peurs des gens pour faire passer des lois débiles, inutiles, voire dangereuses!

    Genre « rendez vous compte, braves gens, le Net, c’est la chienlit, le non-droit, chacun fait et dit ce qu’il veut en toute impunité, c’est le maaaaaaaaaaaaal absolu ! »

    Sauf que non… Il me semble qu’on ne fait pas ce qu’on veut sur le Net, que l’anonymat tout relatif qu’il permet n’autorise pas tout et rien, que les hébergeurs sont tenus de donner les coordonnées des sites et blogs qui sont chez eux si leurs auteurs dépassent les limites de la liberté d’expression (diffamation, injure, incitation à la haine raciale, pédophilie, que sais-je encore).
    Parce que les hébergeurs sont considérés comme des éditeurs, au sens de la loi sur la presse, et que c’est eux les responsables au premier chef.
    Et qu’ils ne s’en défont qu’en « dénonçant » le véritable auteur.

    Comme dans la presse écrite, quoi.
    Si on estime qu’un canard quelconque dépasse les bornes des limites de la loi, on se jette sur l’ours, on regarde qui est le directeur de la publication et hop ! on lui tape dessus !
    Et lui se retourne contre l’auteur.

    Mais les auteurs signent du pseudo qu’ils veulent et ne mettent jamais leurs coordonnées personnelles dans le journal.
    C’est inutile (puisque le responsable au premier chef de ce qui est écrit dans le canard est le directeur de la publication) et évidemment dangereux.

    Alors, pourquoi en serait-il autrement sur le Net ?
    Outre le danger que ça représente, je ne comprends pas bien l’intérêt du truc.

  • #26 Deilema le 27 mai 2010 à 17 h 01 min

    un article super intéressant d’Eolas sur la question :
    http://www.maitre-eolas.fr/post/2008/03/24/905-blogueurs-et-responsabilite-reloaded

    il date un tout petit peu, mais l’essentiel est encore valable.
    et on voit que les blogueurs sont déjà tenus de s’identifier auprès de leur hébergeur, justement, pour des raisons de responsabilité…

  • #27 Deilema le 27 mai 2010 à 17 h 03 min

    d’ailleurs en relisant Eolas, je voie que je raconte des conneries…
    Ce n’est pas l’hébergeur qui est responsable, mais en cas d’infraction, il y a une procédure permettant de contraindre l’hébergeur a donner les coordonnées du blogueur.
    Donc, le blogueur, même anonyme, n’est pas irresponsable, on peut le retrouver et il n’est nul besoin pour cela qu’il publie ses coordonnées perso sur son site !

  • #28 Hélène le 27 mai 2010 à 17 h 23 min

    Fanchette: tu es sûre qu’un bloggeur n’est pas pénalement responsable ? Ca m’étonne.
    Par ailleurs ce que tu décris pour les journalistes concerne des organismes pros, ils ne sont pas tenus de filer leur adresse perso au grand public (pour qu’il vienne leur péter la gueule s’il a pas aimé un de leurs papiers).
    Ca fait une grosse différence, quand le ouèbe mondial a tes coordonnées…

    Deilema: ce n’est pas l’hébergeur qui est responsable, mais l’éditeur (donc ici, c’est moi, et je suis aussi responsable devant la loi de ce que vous écrivez dans les commentaires).
    Donc bien sûr ce projet de loi, dans la veine sécuritaire débile de ces dernières années, est totalement arriéré et à côté de la plaque.

  • #29 Deilema le 27 mai 2010 à 17 h 34 min

    Hélène: oui, j’ai raconté des âneries, en fait…
    ceci étant, et pour répondre à ta question à Fanchette, un blogueur est évidemment pénalement responsable, comme tout éditeur.

  • #30 Hélène le 27 mai 2010 à 18 h 05 min

    Deilema: ah ah, j’en étais sûre, youpie, voilà qui va encore m’aider à dormir ;-))

  • #31 Fanchette le 27 mai 2010 à 18 h 47 min

    Deilema: et Hélène : sur la responsabilité des blogueurs : ben oui c’est ce que je dis ;-)
    « Les journalistes, contrairement aux blogueurs, ne sont pas pénalement responsables de leurs propos » – je m’auto-cite… –
    Donc :
    Les journalistes ne sont pas responsables. C’est leur directeur de publication qui assume cf l’histoire du directeur de publication de Libé mis en garde à vue (ceci-dit le journaliste est souvent concerné dans ces affaires en tant que complice.)
    Les blogueurs sont responsables (car ils s’éditent eux-mêmes… de même qu’ils sont effectivement responsables des commentaires)

    Par ailleurs pour le coup des adresses mises à dispo sur le ouèbe : je voudrai bien voir l’usine à gaz qu’il faudrait inventer pour aller contrôler que l’auteur du blog-à-robert est bien Robert Dugenoux habitant rue du poèle qui chauffe. Ça s’annonce encore plus rigolo qu’ Hadopi au final !

    Je ne sais que penser de cette histoire Hélène : cette proposition de loi me semble tellement irréraliste. Les blogs et les réseaux sociaux ont pris une telle place qu’il sera impossible de revenir en arrière. Les lois protégeant la vie privée (et donc contre la diffamation) existent déjà en France, suffirait de les appliquer au lieu d’en inventer sans cesse de nouvelles inapplicables… Les blog sont les nouveaux Cafés du commerce, il s’y dit tout et n’importe quoi, comme au comptoir. L’audience est juste plus large non ?

  • #32 Hélène le 27 mai 2010 à 19 h 15 min

    Fanchette: ah pardon, j’avais lu à l’envers ;-)
    C’est effectivement irréaliste, surtout que tout le monde ira se faire héberger à l’étranger (l’étranger commençant chez WordPress, il me semble bien) donc ça tient pas debout.
    Le mec a surtout trouvé un moyen de faire parler de lui…

  • #33 sarah le 27 mai 2010 à 19 h 39 min

    Je suis d’autant plus d’accord que dans toutes les dimensions de la liberté d’expression et de création le choix de l’anonymat est permis. Je suis étudiante en droit et je pense sincèrement que d’un point de vue juridique une telle réforme ne tient pas la route. Si vous écrivez un livre, enregistrez un disque ou même publiez dans une revue vous avez parfaitement le droit de choisir un pseudonyme et donc de garder l’anonymat. L’anonymat c’est ce qui a permis à de nombreuses personnes de dévoiler des idées qui étaient alors interdites et qui se sont ensuite fait connaître une fois ces idées largement acceptées par la société tout simplement pour ne pas mettre leur vie en danger. Par exemple Becarria, le juriste italien à l’origine de la théorie de l’adéquation des peines avec les délits commis et pour l’abolition de la peine de mort à d’abord publié son Traité des délits et des peines anonymement et si cela ne lui avait pas été permis, qui sait ? Peut-être qu’aujourd’hui on pratiquerait toujours la torture et que de nombreux autres penseurs n’aurait pas eu l’occasion de diffuser leurs idées et ainsi de changer (un peu) le monde à leur manière.

  • #34 Futila le 27 mai 2010 à 20 h 20 min

    Merci pour l’info, je vais signer de ce pas. Cela ne fait qu’un loi à la con de plus ! Et plein de bloggueurs arrêteront de blogguer en France si elle passe … la question c’est : à qui profite le crime ???

  • #35 Jennifer le 27 mai 2010 à 21 h 56 min

    Ni plus ni moins qu’une atteinte à la liberté d’expression, et accessoirement, le moyen pour ce monsieur de faire parler de lui.
    Quelle serait l’utilité d’une telle mesure, sinon museler les gens ? Si un blogueur tient des propos pénablement punissables, la police peut de toute façon remonter jusqu’à lui, il me semble (sauf peut être en cas d’hébergement à l’étranger).
    Donc c’est plutôt un moyen de dissuader les gens d’ouvrir des blogs, ou les inciter à tenir des blogs très politiquement corrects.
    Je n’ai pas de blog, mais par principe je signe.

  • #36 Seccotine le 28 mai 2010 à 7 h 59 min

    Bin je le comprends, ce monsieur, moi.

    Aujourd’hui, si t’es sénateur et qu’à 50 ans, t’as pas acheté une rolex et déposé un projet de loi débile pour contrôler internet, t’as raté ta vie, quand même.

  • #37 MyBeautyBox le 28 mai 2010 à 8 h 42 min

    Moi ça m´inspire une autre question: quelles limites « frontalière » à cette loi? Si c´est une loi française, elle n´est valable qu´en France, non? Mais l´internet n´est pas « frontiérisé ». Moi par exemple, j´écris en français pour un publique français mais je poste depuis l´étranger (enfin, hors de la France quoi). Alors, serais-je soumise à cette loi? Parce que je suis française? Parce que j´écris en français? Et quid des blogs écris par des bloggeurs dans tous les autres pays du monde, dans toutes les langues possibles…?
    Le gars qui a pondu ce projet n´a sans doute jamais utilisé un ordinateur de sa vie et pense que « google » est une touche du magnétoscope…

  • #38 Hélène le 28 mai 2010 à 9 h 37 min

    Seccotine: ;-))))))))))))))))))))))))

    MyBeautyBox: pour un blog, ce qui détermine la loi applicable, c’est la nationalité de l’hébergeur.

  • #39 Lyly le 28 mai 2010 à 9 h 55 min

    C’est n’importe quoi cette loi car de toute façon, au niveau de la loi personne n’est anonyme sur le net !

    Je veux dire par là que si une personne tient des propos sur un forum ou ailleurs qui mène à déclencher une procédure contre lui du genre plainte ou autre, on peut connaitre, via l’adresse ip, le fournisseur d’accès, l’identité de cette personne.

    On est responsables de ce qu’on dit, écrit ou fait.

    MAIS je n’ai pas besoin que je ne sais qui, en tapant mon nom dans google puisse connaitre mon blog, mon opinion, ou bien les commentaires laissés ici ou ailleurs.
    Mes collègues de travail ou mes voisins n’ont pas à savoir si j’aime tel fard à paupière, du dernier match de Rolland Garros, ou bien ce que je pense de telle ou telle action politique !

    MAIS il ne faut pas que ça nous empêche pour autant de nous exprimer.
    D’ailleurs, ça ne me dérangerait pas de donner mon nom et mes coordonnées à Hélène s’il le fallait, car je commente ici donc elle a le droit de savoir qui se cache derrrière le pseudo, tant qu’il n’y a pas marqué sur le net mondial Mme ou Mlle « …. » née le « …. » à « …… » n° de sécu « …… ».

  • #40 Little Parisienne le 28 mai 2010 à 16 h 20 min

    Encore un député en manque de pub et/ou qui cherche une vengeance personnelle. Cette diabolisation d’Internet me ferait sourire si je ne trouvais ces atteintes à la liberté d’expressions vraiment dérangeantes, pour ne pas dire choquantes. Je propose que ce cher député donne son numéro de téléphone et adresse de domicile pour plus de transparence. C’est du populisme de bas étage; n’importe quel blogueur peut être retrouvé via son fournisseur d’accès, hébergeur ou adresse IP.

  • #41 louison le 29 mai 2010 à 20 h 58 min

    IL est clair que c’est parfaitement suicidaire de faire une chose pareil et encore une forme de censure. Évidemment si nos coordonnées sont obligatoires on aura beaucoup plus la crainte de polémiquer et de dire ce que l’on pense. Je crois que nous arrivons, sans nous en rendre compte à un pays qui ressemble par certains côtés (je modère mes propos, je dis bien je modère) à une mini dictature

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.