Pour Sophie

25 août 2011

Je vous en ai déjà parlé plusieurs fois, vous connaissez maintenant, sans doute, l’histoire de Sophie Lancaster, anglaise de 20 ans battue à mort par un groupe de jeunes parce qu’elle avait un look différent.

Elle est morte il y a 4 ans.

Sa mère a créé une fondation pour sensibiliser les jeunes aux cultures différentes (goth, emo…), pour les éduquer à la tolérance.

Illamasqua soutient ce travail, et ils ont créé ensemble, pour le 4ème anniversaire de la mort de Sophie, une vidéo qui explique le travail de la fondation auprès dans les écoles.

Vous pouvez, si vous en avez envie, soutenir la fondation en achetant un des objets dédiés à Sophie (le khôl noir est super) ou en faisant un don.

21 commentaires Laisser un commentaire
Femmes du monde

Vous aimerez aussi

21 commentaires

  • #1 Korento le 25 août 2011 à 9 h 17 min

    C’est vrai qu’aujourd’hui il ne faut pas grand chose pour attirer la foudre à soi !!!

    Est-ce la faute de tous ces jeux vidéo violents ??? de l’éducatin parentale (du manque d’éducation plutôt) ??? du lacher prise des parents ???

    Vraiment c’est dommage de se faire tabasser juste à cause d’une différence physique (ou religieuse d’ailleur). Mais où va-t-on ?????

    Soyons tout de même positifs (car j’ai 2 enfants) et j’ai envie d’un monde meilleur pour eux !!!

    Bonne initiative de la part de Illamasqua en tout cas.

  • #2 Beauty Liberty le 25 août 2011 à 9 h 18 min

    Voilà une bien belle initiative, qui nous donne une superbe excuse pour faire des folies make-up. Et c’est bien nécessaire car cette fameuse tolérance ne montre pas souvent le bout de son nez.

  • #3 Belldandy le 25 août 2011 à 9 h 43 min

    Oui, c’est chez toi que j’avais appris cette horrible histoire… ça fait mal à l’estomac.
    C’est bien que tu relayes l’opération de la fondation, éduquer me semble toujours la meilleure (la seule) solution pour tenter de mettre un terme à la haine de l’autre.
    J’ai un espoir limité puisque cela fait longtemps que l’on éduque (dans certaines parties du monde du moins) et l’homme reste quand même rien qu’un gros barbare, mais si on ne fait rien, si on déclare forfait, alors c’est sûr qu’on n’aura plus qu’à se regarder sombrer…
    Réagir ça sert au moins à montrer qu’on sait faire autre chose de notre humanité.

  • #4 DL le 25 août 2011 à 10 h 48 min

    Je ne connaissais pas cette histoire terrifiante (notamment parce que je suis une nouvelle sur le site). Je viens d’en lire quelques articles sur ce site ainsi que sur le web. Je ne vais pas commenter davantage ce « fait-divers » (et pourtant tellement significatif de certaines plaies de notre monde) car les mots ne suffisent pas toujours et que ce fait me rappelle les nombreux aspects que je n’aime pas dans l’humanité. Merci, Hélène, de m’avoir fait connaitre cette histoire et je pense que je vais verser ma petite contribution (sous quelle forme, je ne sais pas encore) à la fondation. Si ça peut aider, c’est toujours ça.
    Par ailleurs, je souhaiterais laisser un commentaire sur le sujet Glossybox car, je sais bien que tu es assez grande pour te défendre toute seule, mais j’ai été outrée par le commentaire de fannyanne qui est totalement gratuit et, pour le moins, hâtif et réducteur…mais apparemment, on ne peut plus y ajouter de commentaires?…
    Bises, Hélène

  • #5 laurettebis le 25 août 2011 à 11 h 08 min

    Très belle initiative, j’ai besoin de khôl noir, çà sera un achat d’autant plus utile pour une fois.

  • #6 Hélène le 25 août 2011 à 11 h 27 min

    Belldandy: je ressens exactement les même choses que toi.

    DL: nous sommes là, dans ce billet, pour rendre hommage à une personne qui est morte et au courage de ses proches, pas pour partir dans des polémiques qui n’ont rien à voir.

    laurettebis: voilà, le khôl noir, ça sert toujours ;-)

  • #7 Nat le 25 août 2011 à 13 h 20 min

    Atroce, je ne connaissais pas cette tragédie… j’en connais d’autres comme tout le monde malheureusement. L’intolérance et tout ce qu’elle entraîne depuis des siècles. Il semblerait que l’on soit de nouveau entré dans une ère de jugement dernier. J’écoutais une émission sociologique sur le sujet et qui expliquait que chacun y va dorénavant de son petit jugement perso sur l’autre avec la certitude d’être dans le vrai et d’avoir le droit de regarder l’autre de travers (ce qui est un moindre mal pourrait-on dire quand on voit que des personnes peuvent perdre la vie). Malheureusement cette haine de l’autre mène parfois à des actes extrêmement graves et irréversibles. Mon grand-père qui était chinois a été roué de coups lorsqu’il était arrivé en France (il devait avoir 17 ans) dans les années 30 à cause des ses origines et de ses différences, heureusement lui n’en est pas mort à l’époque. La haine démarre si jeune aujourd’hui et à une période de la vie où les frontières n’existent pas encore dans la tête logiquement. J’espère de toute mon âme que l’on puisse éduquer la tolérance et en effet il faut le faire très tôt, y sensibiliser la jeunesse est une démarche admirable surtout quand on sait par quoi passe cette femme. Bonne journée à toi Hélène.

  • #8 Martinelle le 25 août 2011 à 13 h 20 min

    Bonjour toutes

    ah, oui, c’est beau cet hommage à la mémoire de cette pauvre jeune femme…En espérant que cette fondation puisse aider à la prise de conscience qu’il est indispensable d’être tolérant en ce monde, sinon nous ne sommes ni plus ni moins que des animaux !
    Ok pour le khôl, et noir c’est idéal !

  • #9 Nat le 25 août 2011 à 13 h 38 min

    Martinelle:
    Martinelle, les animaux ne sont pas des barbares et ne font rien par cruauté ou bêtise pure. La barbarie est une pratique purement humaine. Oui, il est indispensable d’être tolérant chez les bipèdes, il y a urgence :-)

  • #10 DL le 25 août 2011 à 14 h 04 min

    Hélène: Hélène, mon commentaire était essentiellement et vraiment destiné à te remercier de m’avoir fait connaître cette terrible histoire, d’effectivement rendre hommage à cette jeune fille et de pouvoir, tant que faire ce peut, agir contre ce genre de choses: contribuer à sa fondation mais aussi, et c’est pour moi très important, être attentifs à notre attitude au quotidien et respecter les autres, même et surtout si on ne les connait pas. Simplement parce que quand je vois certains comportements dans le métro, dans la rue, etc. je me dis que, déjà, en se conduisant humainement et respectueusement dans la vie de tous les jours, cela pourrait changer beaucoup de choses…
    Désolée, je ne voulais pas faire de HS sur une « polémique », je voulais juste poster un commentaire à ce sujet au bon endroit mais je n’y arrivais pas…et finalement, en faisant ce HS, j’ai dit ce que j’avais à dire là-dessus et ça ira bien comme ça ;)

  • #11 Martinelle le 25 août 2011 à 14 h 06 min

    Nat: oui Nat, j’aurais dû dire « animaux enragés », malades donc, avec un comportement agressif. Il est évident que nous avons beaucoup à apprendre des animaux en général…

  • #12 the place to be le 25 août 2011 à 15 h 05 min

    Bien sûr qu’il faut soutenir sans réserve la démarche d’Hélène! Le nerf de la guerre c’est l’argent, le flouze, l’oseille, la fraîche. Donc, acheter très vite des produits Illamasqua. Mon problème c’est que je suis systématiquement en empathie, et comme je suis une maman de 3 enfants, j’enrage devant une telle sauvagerie.
    J’ai eu la chance d’avoir une maman féministe. Pour mes vingt ans elle m’a offert « le deuxième sexe » de Simone de Beauvoir et ma vie en a été transformée. Vous savez, c’est d’elle la fameuse phrase « On ne naît pas femme, on le devient ». A méditer.
    Bien sûr que cela ne règlera pas comme ça le problème de la violence. Mais EDUQUER bon sang! Vos fils, vos pères, vos mecs, vos maris, vos potes, vos collègues de travail et si vous en êtes incapables partez sur une île déserte ou dans un ermitage.
    Je vois autour de moi des femmes qui sacrifient leur liberté au profit d’un certain confort matériel, elles sont des serpillères pour leurs compagnons et elles restent là, à espérer que cela change. Et cela ne change jamais.
    Je ne veux pas tenir une tribune ici mais juste insister sur le fait que l’Education c’est le plus important, c’est ce que j’essaie de faire avec mes 3 enfants et je le ferai avec Victoria, ma petite fille de 3 ans.
    Je me souviens lorsqu’on s’est rencontrés une des premières phrases dite à mon mari il y a 27 ans, c’est « le mec qui lèvera la main sur moi, je lui fais bouffer ses « coronès » (1). Pardonnez ce langage !
    En tous cas depuis, pas un nuage. Et un profond respect mutuel. Merci Maman.
    (1) Coronès : nom espagnol pour désigner les testicules

  • #13 Valérie le 25 août 2011 à 17 h 27 min

    20 ans … 20 ans et mourir sous les coups pour avoir afficher sa différence…. 20 ans, c’est presque encore une enfant… Je ne connaissais pas cette triste histoire. La différence a toujours fait peur, dérangée. Qu’elle soit vestimentaire ou une histoire de couleur de peau, de traditions, la différence réveille ce qu’il y a de plus barbares en certains.
    Si vous saviez ce que j’ai déjà pu entendre depuis mon mariage avec un  » Français pas vraiment couleur locale » !
    Moi cette différence j’ai décidé qu’elle serait une force même si certains jours cette volonté semble utopique.
    Belle Sophie, où que tu sois( au Paradis ou ailleurs selon tes croyances), et malgré le fait que je ne te connaissais pas, tu m’accompagneras tout les jours et je te défendrai comme je pourrai.

  • #14 Johanne le 25 août 2011 à 18 h 52 min

    J ai eu une période « gothique » vers mes 17 ans…j ai eu droit a des regards et des réflexions…mais tant de violence…j en suis écœurée…on est TOUS différents, ca se voit ou pas mais on l est tous et c est justement ca qui fait que le monde peut être si beau….j’essaie d’élever mon petit lapin en lui apprenant à s’ouvrir aux autres et à apprendre de chacun….je trouve toutes les cultures et tous les modes de vies passionnants…Très belle initiative en tout cas, j’adhère totalement

  • #15 Julisa le 25 août 2011 à 19 h 24 min

    Je rectifie mon post d’hier , j’ai effectivement une peur bleue des tetes de morts , squelettes…

    Mais ma plus grande peur c’est la méchanceté , la stupidité humaine.

    J’ai je ne sais combien de khôl noir , mais celui ci aura a « mes yeux « quelque chose de spécial….

  • #16 lola doudou le 25 août 2011 à 20 h 14 min

    Valérie: Mon petit ami depuis 5ans est lui aussi un français « pas très couleur locale » (j’ai adoré l’expression), « un des visages de la France » comme il aime à s’appeler, et depuis que je le fréquente j’en ai entendu des horreurs, des réflexions blessantes, et j’en ai soutenu des regards lorsque nous sommes avec certains de ses amis (encore moins couleur locale parfois^^)… J’ai aussi décider d’en faire une force, de sensibiliser quand je le peux les gens à cette chose simple qu’avec un peu d’ouverture d’esprit, de partage et de respect, toutes cultures/philosophies de vie/ religions ect, peuvent se cotoyer et même s’enrichir les unes les autres.

    L’histoire de Sophie me bouleverse et m’angoisse pour l’avenir… Et celà c’est passé il y a 4ans, en occident, dans une grande ville… Je prie pour qu’un jour les hommes regardent la différence avec curiosité, envie de connaitre, d’essayer de comprendre, de partager…

    Je finirai en citant une réplique d’un dessin animé de miyazaki : « poser sur le monde un regard sans haine… »

    Bonne soirée à toutes.

  • #17 Volte le 25 août 2011 à 21 h 08 min

    Cette histoire me donne des frissons.
    En effet l’éducation c’est la base de tout. Comprendre que la richesse vient de la diversité.

  • #18 the place to be le 25 août 2011 à 21 h 41 min

    En tous cas, les sujets passent et le nombre de commentaires n’est pas le même qu’il s’agisse de Sophie Lancaster ou des soins en instituts. Pauvres de nous…
    Hélène, si je suis un peu radicale, dis le moi. Je comprends quand on m’explique. Bye!

  • #19 Hélène le 25 août 2011 à 22 h 59 min

    the place to be: note que ce n’est pas parce Sophie était une femme qu’elle est morte ; son petit ami a été battu en même temps qu’elle. C’est parce qu’elle s’habillait gothique.
    Et pour le nombre de commentaires, moi ça ne me choque pas, c’est normal de se trouver sans voix et sans mots devant ce type d’histoire ; c’est plus facile de parler de son expérience en institut et c’est bien normal.
    Et je sais que ce n’est pas parce qu’on ne sait pas quoi dire, atterré par une histoire pareille, qu’on ne ressent rien et qu’on n’a pas entendu le message.
    C’est ce qui compte, à mon avis.

    Volte: je plussoie à fond sur l’éducation, c’est le seul salut.

  • #20 Marilyspop le 31 août 2011 à 7 h 56 min

    Je suis très touchée par cette histoire et je trouve que faut justement en parler même si les sujets de ce genre ne plaisent pas forcément car c’est traiter d’un sujet grave et je m’aperçois que les gens préfèrent de loin la légèreté aux choses graves même si je sais qu’il faut rire dans la vie..

    La différence est une richesse ( c’est mon avis) je cultive ma différence même si elle dérange et pour cette jeune fille c’est tragique de mourir car on est gothique..
    Je ne suis pas gothique mais je possède des tatouages dont un assez « voyant » sur le bras droit j’ai essuyé depuis 4 ans que je l’ai des remarques, des mots blessants voire des insultes.. Je trouve ça pathétique..
    Du moment que l’on est bien dans sa peau et que l’on n’est pas hors la loi en quoi ça dérange d’être différent ?
    Ma grand-mère me disait « enrichis-toi des différences de ton voisin » et bien je trouve cette phrase magnifique mais dificile à appliquer..
    Et comme il l’a été dit dans les commentaires l’éducation est essentielle…Sinon j’ai peur pour mes futurs enfants..

    Merci Hélène pour ce billet

    Amitiés

    Bises

    Marilys

  • #21 Hélène le 31 août 2011 à 12 h 11 min

    Marilyspop: et surtout, du moment qu’on en fait de mal à personne, qu’est-ce que ça peut foutre aux gens qu’on soit différent ?

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.