Pour qui vous habillez-vous ?

11 décembre 2005

homme femmeDans le Elle de cette semaine (oui, encore, va falloir vous y faire c’est le seul journal que je lis), un article m’a remis en mémoire une question à laquelle je pense souvent.

Dans la rubrique « C’est mon histoire » (p. 206), une jeune femme styliste, extrêmement branchée mode et tendance, explique comment elle a su attirer l’attention d’un homme qui lui plaisait en changeant de look, en se débarrassant de ses vêtements très fashion et en se glissant dans une garde robe plus féminine au sens classique du terme.

Elle cite une phrase de Saint Laurent que je connaissais sans savoir qu’elle était de lui, et qui m’a souvent fait réfléchir : « Un homme ne remarque pas spécialement une femme à la mode, mais il remarque toujours une femme bien habillée ».

Plaire aux hommes ne passe pas par un look fashion, ce n’est pas nouveau. Ce qui attire leur regard est souvent bien plus simple, pour peu que ça soit féminin et joli.

Une femme en revanche remarquera l’accessoire tendance, repèrera la marque de vos vêtements, vous « scannera » de la tête aux pieds (je le sais, je le fais à longueur de journée).

D’où ma question : pour qui vous habillez-vous ?

Pour plaire aux hommes, ou pour vous faire apprécier / remarquer des femmes ? Ou pour vous-mêmes, évidemment…

Je me suis toujours habillée d’abord pour moi-même, pour être confort et adaptée à la température et à mes activités de la journée, et ensuite pour les femmes.

Ca me fait penser à une phrase d’un roman que j’avais trouvé d’une justesse frappante : « à la façon dont elle était habillée, on voyait immédiatement que c’était une femme qu’elle attendait ». Quand j’ai rendez-vous avec une amie je soigne bien plus mon apparence.

Tout ça est lié au rapport que nous entretenons avec la séduction, et à la façon dont nous la vivons. Moi c’est pas du tout mon truc, je ne ressens pas le besoin de plaire aux hommes (j’en ai un, ça me suffit largement, et quand j’en avais pas je m’habillais pareil).
Sans compter que la séduction ne tient pas à un décolleté plongeant ou une jupe courte, mais à une attitude, un regard, une intelligence, un rire, une sensualité, une aisance avec soi-même…

Avec une fille on est dans un rapport à la fois de narcissisme et de compétition (ne faisons pas semblant du contraire, ce serait idiot et malhonnête intellectuellement, et puis ça n’empêche pas les sentiments). Donc ça vaut la peine de se donner du mal pour se looker, elle le remarquera toujours (sauf si elle est bonne sœur à la Trappe, mais j’en ai pas dans mon entourage).

Si elle est bienveillante, et à l’aise avec son propre physique, elle vous en fera compliment. Sinon elle la bouclera.

C’est pourquoi plaire aux femmes est pour moi une reconnaissance bien plus grande que plaire aux hommes. C’est plus difficile, donc plus valorisant.

Et vous ? Qu’est-ce qui est important pour vous ?

Plaire aux hommes (physiquement j’entends), ou être admirée par les femmes (toujours pour votre physique, je ne parle pas de vos aptitudes au canoë-kayak ou au battage des œufs en neige) ?

Et pour qui vous habillez-vous, en conséquence ?

52 commentaires Laisser un commentaire
Psycho (de comptoir ?)

Vous aimerez aussi

52 commentaires

  • #1 GHJULIA le 11 décembre 2005 à 18 h 47 min

    ni les hommes,ni les femmes, MOI MEME quand je me regarde dans le miroir
    je ne me suis jamais souciée du regard des autres..ce qui m’a permis de gommer mes défauts par moi même en fonction de mes propres critères, sans tenir compte de la mode ayant constaté avec le temps !!!que j’ai été souvent à la mode bien qu’elle n’arrive sur le marché…".aimes toi toi même si tu veux être aimée des autres" biz de la doyenne qui se régale avec ce blog conseillé par ???? je ne me souviens plus GHJULIA

  • #2 Delphinoid le 11 décembre 2005 à 18 h 58 min

    Hmmm vaste question… Je dirais que je m’habille principalement pour moi-même… Mais je m’habille aussi pour les autres, ça va de soi (selon le style des copines aussi et le contexte dans lequel je les rencontre).

    D’ailleurs les gens n’ont pas du tout la même perception de moi, c’est assez amusant… tout dépend de leur idée de la féminité. Une de mes amies me trouve coquette, une autre pas du tout, un de mes meilleurs amis gay m’a dit un jour quelque chose de tout à fait charmant en parlant d’une autre fille "Ah X, c’est une vraie fille, toujours maquillée et bien apprêtée, on voit qu’elle est vraiment Parisienne" ("Ah ouais?! Et moi chuis quoi? Un paquet de nouilles???)

    Bon, je ne lui en veux pas, mais il m’a bien fait comprendre que je n’étais pas très féminine hu hu… Sur le moment, ça m’a fait un peu psychotter et puis bah! Je suis comme je suis hein… C’est vrai que je suis rarement en jupe et rarement très maquillée. Par exemple, ça ne me dérange absolument pas de sortir sans être maquillée pour aller acheter mon pain… Plusieurs de mes amies ne peuvent absolument pas le faire! Je me dis que le jour où je voudrais changer de style, je changerai de style mais il faudra que ça vienne de moi…

    Donc, pour en revenir à la question, je dirais que je me pouponne en fonction de mon humeur, et principalement pour moi (et pas du tout pour les zhommes, ce qui expliquerait peut-être que je sois toujours et encore célibataire?! Tout s’éclaire!!!). Les petits accessoires à la mode qui font plaisir, je les achète pour moi… bref je viens de m’apercevoir que je suis une grande égoïste :oS Pfff c’est traître ce post, on répond à une question et on apprend de ces trucs sur soi!

    Soit dit en passant, je suis aussi une très grande feignasse parce qu’au lieu de surfer sur ton blog, je devrais être en train de travailler donc je vais devoir couper court à ce commentaire aussi long que ton billet hi hi :))

    PS: chuis hyper forte en battage d’oeufs…

  • #3 Laurette le 11 décembre 2005 à 19 h 11 min

    Plus j’avance, moins je me soucis du regard des autres, je m’habille en pensant surtout à me sentir bien dans ma peau, j’ai horreur d’être déguisée, si j’écoutais mon homme, je serais en tailleur chic avec talon aiguille (c’est son fantasme).
    Mais en y réfléchissant honnêtement ce n’est pas si simple que ça. Bon surtout ne pas détonner, ne pas en faire trop, avoir la "touche" qui convient, ne pas se faire remarquer, mais qu’on me voit quand même…
    Homme ou femme, j’aime séduire, mais je ne veux pas que cela ce voit, il faut que ça fasse naturel, inné…
    Je rêve d’élégance mais sans effort, si je regarde ma garde robe, il y a 70% de vêtement noir, un signe sur ma pudeur.
    Il fait réfléchir ton article, depuis le début je pense à ma collègue, j’aime quand elle me dit "ouaouhh il est chouette ton pull Laurette, tu l’as trouvé où ?" Aucun homme ne m’a fait ce genre de reflexion.

    A méditer tout ça…
    Laurette

  • #4 Hélène le 11 décembre 2005 à 20 h 24 min

    Intéressants vos réactions les filles… je suis assez ravie de constater que vous vous habillez pour vous-même, je trouve ça super important.

    Gjulia tu as parfaitement raison, il est difficle d’être aimé des autres si on ne commence pas par s’aimer soi-même.

    Delphine ton copain a beau être gay, c’est bien un mec, et sa réaction illustre à merveille mon article : il préfère les filles plus "traditionnellement féminines", avec maquillage et pomponnage des pieds à la tête.
    Ne t’en fais pas pour ce qu’il pense, tu es bien une fille, il n’y a pas de doute là-dessus, ta féminité fait profondément partie de toi, tu n’as vraiment pas besoin de talons aiguilles pour ça ;-)

    Laurette je comprends super bien ton besoin de naturel et d’élégtance innée, j’ai les mêmes !

    Je suis contente que tout ça vous fasse réfléchir, c’set un sujet qui me tient à coeur, et je tenais à le partager avec vous.

  • #5 Frédérique le 11 décembre 2005 à 20 h 40 min

    Oui ca fait réfléchir…

    Un des mes copains gays m’a dit il y a quelques années (quand j’étais célibataire) qu’il n’était pas attiré pas les femmes mais qu’il savait ce qui plaisait ;-)

    Parfois on s’habille aussi par rapport au rôle qu’on joue ce jour là. Par exemple au boulot je suis parfois en tailleur si je vois des gens "de l’extérieur" (on dit ca comme ca). Si je dois donner une impression très sérieuse c’est très sombre (il me faut ca à moi aussi car je suis plutot du genre rigolarde) et je bannis le rose (le genre ma p’tite chérie et petite tape sur la tête très peu pour moi). C’est s’habiller pour les autres et aussi pour soit (genre armure en laine vierge vous voyez?). Le rouge ca passe et les talons aussi! Les jours ou je choisi vraiment il y a plus de couleurs et des choses plus confortables (mais élégantes hein…).

    Mon aimé c’est pareil, il doit être en costard pour le boulot mais le costard c’est pas lui. Alors il se plonge dans un jean sitôt rentré…

  • #6 lili le 11 décembre 2005 à 21 h 46 min

    (Passons sur l’obligation que nous subissons toutes sans même nous en souvenir, mais il est défendu de sortir nue en ville.) Je n’aime pas faire comme tout le monde, ça limite mon goût pour la mode. Je me souviens d’avoir acheté un truc tellement bizarre dans une solderie (il y a fort longtemps), que les vendeuses se sont prévenues à mi-voix que c’était vendu. Sur le coup, j’avais cru qu’elles avait fait un pari entre elles. ;o)

    J’ai porté du noir quand tout le monde était en autre chose, on m’appelait la Dame En Noir. Depuis que les dames sont quasi toutes en noir, je n’en mets plus jamais, j’ai distribué mes robes noires (sauf une, c’est moi qui l’ai faite et j’aime bien les manches).

    J’ai des critères compliqués, je suppose que je m’habille pour moi mais je varie le degré de cinglerie en fonction des gens que je vais rencontrer.

  • #7 Requia le 11 décembre 2005 à 22 h 38 min

    Lili, j’adore ta reponse et surtout ta derniere phrase !!! On se voit quand ?

    Pour ma part, en bonne petasse pretentieuse snobinarde que je suis, je m’habille pour moi d’abord mais aussi pour en mettre plein la vue aux autres, hommes ou femmes ! C’est mon cote femme parfaite … (Private joke of course … comprenne qui pourra !).

  • #8 Hélène le 11 décembre 2005 à 23 h 13 min

    Hi hi, je fait partie du cercle des private, j’ai compris la joke ;-)))

  • #9 yanjiao le 12 décembre 2005 à 5 h 04 min

    Bonjour hélène (et les autres!)

    bravo pour ton blog que je suis très régulièrement, c’est ma bulle de féminité dans un monde où "Elle" coûte plus de 5 euros…

    Je tenais à apporter ma contribution à ce débat.

    Je ne m’habille plus ni pour les hommes ni pour les femmes, je m’habille pour le climat pékinois. Depuis dix jours il fait -8°.

    La première semaine, prise au dépourvu, je suis tombée malade. Ma tenue vestimentaire s’en est ressentie (aucune envie de faire des efforts, trop froid, trop fatiguée, fais ch… ce pays de m…….) : gros collants + gros pantalon + grosses chaussettes, tee shirt informe (de toute façon on est jamais en tee shirt par ces températures)+ gros pull en laine + manteau + poncho-couverture + chapeau (donc pas la peine de se coiffer) + gants …. l’anti-régime miracle ou comment prendre 5 kg en 10 minutes.

    Depuis que ça va mieux, j’ai décidé de réagir un peu pour ne pas oublier totalement que je suis une femme avant d’être un tas de laine… donc je sors avec ma bombe de gel, je redécouvre le maquillage et j’ai acheté un manteau d’exhibitionniste qui me couvre jusqu’aux pieds, ce qui permets de ressortir mes jupes (avec deux collants, quand même).

    bises!

    Fanny

  • #10 Valérie le 12 décembre 2005 à 8 h 10 min

    Pour moi incontestablement ! Me sentir bien dans mes mouvements, dans ma vie. Je suis parfois dans le ton du moment, parfois non ! Lorsque je ne vais pas bien, m’habiller est une obligation, et nul homme ou femme ne me donnera l’envie, le goût de me plaire. Mais si je vais bien, je choisis avec plaisir une tenue, un parfum, un bijoux !
    Et si je m’aime bien, je plaît c’est tout !

    Hier j’ai fait un tour dans le H&M de Courier à Annecy, et avec mon amie nous sommes allées voir ton fameux "jean de pétasse" (je préfère tout de même le mien d’Active Wear), mais par contre je me suis éclatée au rayon bijoux !

  • #11 Esme le 12 décembre 2005 à 8 h 46 min

    Alors moi je m’habille surtout parce qu’on a pas le choix! pour plaire a qui peu m’importe et comme Delphinoid c’est peut etre pour ca que je suis celibataire!

    j’aime bien me pomponner quand meme mais je peux aller chercher le pain sans etre coiffée, sans les lentilles et habillée comme un sac!
    ma garde de robe est pratique monochrome: noir avec des touche de blanc comme un gateau marbré! je m’habille en fait pour me fondre dans le decor, je n’ai pas envie qu’on me remarque en fait!

    mais bon je fais toujours un effort si je dois passer un entretien ou voir des copines qui sont hyper top classe! (oui j’ai une copine qui a une elegance de nature et frnachement qu’est ce que j’aimerai l’avoir aussi!!)

  • #12 marion le 12 décembre 2005 à 9 h 01 min

    perso je choisis mes vêtements en fonction de la météo (pas du genre à mettre une chemisier voile par -10 juste parcequ’il est beau), de la mode aussi (ne nous voilons pas la face, je parnurge un peu quand même), de la circonstance (pas pareil pour un entretien d’embauche que pour une soirée pyjama …). Je ne sors pas tant que je ne me plais pas dans la glace. Mais si en plus j’ai des compliments en sortant d’une cabine d’essayage, je ne vais pas prétendre que ça ne me fait pas plaisir, au contraire. Ca me rassure, ça me fait du bien et puis voilà. J’adore voir des gens habillées "non conventionnellement", je trouve ça super sympa de voir étalée au grand jour leur forme de "liberté"

  • #13 sophie202 le 12 décembre 2005 à 10 h 05 min

    En effet il est très interressant ton article Hélène,
    Pour ma part je vacille entre les deux…bien sur ni une personne ni une tendance ne me forcera à porter quelque chose que je n’aime pas, par exemple les chaussure ä bout pointu ça a beau être super tendance…non non et non je ne cède pas. Je trouve ça berk et agressif et surtout ça ne me va mais alors pas du tout…question de gout…;-)
    Mais c’est vrai quand je doit voir ma meilleure amis très femine et très parisienne ou ma collègue super branchouille habillée en Gucci (malheureusement je n’ai pas les moyens de mes copines) je fais plus attention à ce que je porte.
    Je crois que je suis comme Hélène j’accorde plus d’importance à la reconnaissance des femmes, car c’est de l’appreciations franche, si je trouve une femme bien habillée, pas de sous entendus, je lui reconnais une competence: avoir du gout et savoir s’en servir. En tout cas je ne cherche pas specialement à plaire aux hommes, ça c’est sur, je n’aime pas les relations humaines basées sur la séduction, je les trouve aussi dangereuses que des sables mouvants.
    Mais j’aime plaire à mon homme et je sais qu’il aime que je soit plus "class" que branchouille… Alors j’oscille entre les deux, j’ai des périodes classe incarnée (enfin j’essaie) et d’autres petasse branchouille… selon l’envie, l’humeur et ce que j’ai envie de faire passer. Certains peuvent me trouver une vague tendance schizo…m’en fout j’aime ne pas être enfermée dans un style.
    En tout cas une chose et sure pour moi moi le pomponage se passe de maquillage, car je ne me maquille JAMAIS ou presque et idem pour les brushing,.J’ai la chance d’avoir et le teint et les cheuveux qui se pretent à ce genre de luxe.

  • #14 Jeanne le 12 décembre 2005 à 11 h 30 min

    Je m’habille et me maquille essentiellement pour les gens que je fréquente… et je m’inclus dans les gens que je fréquente.

    En somme, si je ne vois que moi parce que je suis toute seule dans ma maison sans mon monsieur, je m’habille et me maquille aussi.
    Donc le ouikende, même pour glander dans mon salon, je ne m’habille pas en rien. Je me coiffe, me rimèle, me parfume. Parfois je mets même des talons pour cuisiner. Je veux me plaire à moi.

    Je vais être très honnête: j’aime séduire, c’est un truc extrêmement important chez moi.

    Ca ne veut pas dire que je suis une allumeuse, juste que c’est plaisant de me sentir aimée ou appréciée. Si on m’admire, ça ne me gêne pas non plus, je vous le cache pas. Ceci dit, ça m’arrive rarement: à part ma petite soeur qui a quatorze ans, je ne connais pas grand monde qui me colle d’emblée sur un piedestal.

    J’ai beau avoir un monsieur très génial, très beau, et dont je suis extrêmement amoureuse, si j’ai rendez-vous avec un homme, je me pomponne. Faut pas perdre la main. Et si j’ai rendez-vous avec mon homme, je me pomponne pareil. Y’a pas de raison.

    J’entretiens de vraies relations fortes avec mes amis hommes, mais j’aime aussi leur plaire, qu’ils me le disent, et qu’ils se le disent. Pomponnage, donc.

    Si c’est un ex, et même si c’est moi qui l’ai quitté, je vais vouloir lui rappeller que je suis la femme la plus géniale et la plus belle qu’il ait jamais connue. Parce que je reste effroyablement possessive. Oui c’est puéril, je sais. Pomponnage, quand même.

    Si je dois voir quelqu’un que je déteste, je vais vouloir lui en mettre plein la gueule. Mon pomponnage me sert alors d’arme, en ce sens qu’il me donne une certaine assurance. Idem dans le boulot: se plaire et plaire c’est déjà ça de pris sur l’autorité. Pomponnage, encore.

    Si c’est ma meilleure amie, je lui réserve mes plus beaux atours, d’abord parce qu’elle le mérite, ensuite parce que je tiens aussi à séduire mes amies (la littérature du XIXe siècle s’attache merveilleusement à décrire y compris l’attraction physique dans une relation d"amitié féminine), enfin parce que je peux discuter chiffons avec elle et que si je ne teste pas mes frigues sur elle, sur qui d’autres nom de Zeus? Pomponnage, évidemment.

    En somme, quoi qu’il arrive, et quelles que soient les situations, je prends soin de moi.
    De fait, c’est pour moi, pour me sentir bien, que je m’habille.

  • #15 Hélène le 12 décembre 2005 à 11 h 41 min

    C’est marrant quand même, aucun de vos commentaires ne m’étonne complètement (bon pour celles que j’ai jamais vues de ma vie je suis moins péremptoire), je m’attendais à ce que vous répondiez plus ou moins ce que vous avez répondu.

    Jeanne ton honnêteté me touche beaucoup, je t’en remercie donc publiquement à la face du net mondial ;-)

  • #16 mary le 12 décembre 2005 à 11 h 42 min

    J’ai hésité avant de répondre…

    En lisant les autres réponses, je me disais " bin oui! ça va de soi! on s’habille pour soi ! ".
    Mais en affrontant mon " moi" profond, je dois bien reconnaître que je m’habille d’abord pour les autres, hélas…

    Hélène qui connait mon apparence physique, sait à quel point le regard des autres est important pour moi…
    Je me dis toujours que, comme je suis loin d’être la soeur d’Angelina Jolie ( ni même sa cousine lointaine), il ne faut pas que je me fasse remarquer par mes vêtements…

    Aussi, même lorsque je flashe pour un vêtement un peu original ou personnalisé, j’évite ! A moi les couleurs et les formes passe-partout : ça évite les regards à la limite de la nausée.
    Notez que je suis bien aidée par mes problèmes de poids : essayez de trouver quelque chose de féminin ou de classe dans des tailles qui dépassent les limites du raisonnable et qui sont les porte-paroles des tissus de bobonne et des couleurs déprimantes.

    Et, je ne sais pas pourquoi, mais, plus on monte en taille et donc en volume, on nous afflige de tissus à grosses fleurs, même pas exotiques et encore moins érotiques !
    J’ai surtout remarqué cela au niveau des maillots de bain ( j’en use 2 par an pour cause d’utilisation abusive de la ppiscine) : coupe immonde, grosses coques obligeant les regards à se poser sur cet endroit de mon anatomie que j’échangerais bien volontiers avec celui de Jane Birkin et motifs de nappes en plastique pour cuisine has-been.

    Et, depuis 2 mois, je ne fais plus partie des "desesperate housewives de – de 50 ans" : je me contente donc d’être une housewife qui s’habille comme elle en a envie chez elle puisque j’ai passé l’âge d’espérer la visite surprise de George Clooney.
    Comme je veux, ça ne veux pas dire comme un sac à patates, quand même !

    Mais, lorsque je sais que je vais rencontrer des gens ( que ce soit une amie ou les autres élèves de mes cours de langues) ou que je sors tout simplement de mon Home Sweet Home, je fais un effort d’imagination au niveau des fringues et du maquillage. Tout cela , comme je le disais au début, dans les limites de mes capacités " volumesques".

    Il faut donc que je fasse donc un gros effort …apprendre à faire les choses pour me plaire , à moi, avant de vouloir ne pas trop déplaire aux autres !

    Hélène, merci pour la séance psy !
    Je vous dois combien , docteur?

  • #17 Mouniou le 12 décembre 2005 à 11 h 56 min

    Sujet trés interressant !
    L’habillement (comme l’appartement) révèle.

    Pour ma part, Je m’habille pour moi-même, pour me plaire ; ce qui me rend à l’aise mentalement, alors.
    Et je m’habille aussi, pour mes amis (femmes ou hommes), mes enfants, rencontrés.

    J’aime ce qui est oiginal (selon mon age), et classe – souvent cher,malheureusement.
    Par contre tout ce qui est classique m’ennuie, généralement.

    Mon plaisir est d’assortir les couleurs.

    Je m’habille selon les circonstances évidemment. Mais ma garde-robe étant plutôt style sport-ville, "j’habille" une tenue avec un bijoux, une belle écharpe…

    La coiffure (cheveux, of course) est trés importante dans l’aspect général.

  • #18 Hélène le 12 décembre 2005 à 11 h 57 min

    Chère et douce petite Mary, loin de moi l’idée de vouloir faire de la psy de comptoir, c’est pas du tout mon truc ;-))
    Je trouve d’une injustice absolue que les rondes n’aient pas droit à des jolies fringues. Je regrette infiniment de n’avoir aucun talent pour le dessin et la mode, j’aurais beaucoup aimé créer une ligne spéciale rondes. Il existe très peu de choses, souvent moches (et quand c’est pas moche c’est ruineux). C’est dégueulasse, ça me révolte.
    Je sais que tu n’aimes pas beaucoup ton physique, mais moi qui te connais je peux assurer que tu es super jolie, et qu’on a envie de te prendre dans les bras.
    Plus prosaïquement, est-ce que tu as une grande boutique H&M pas trop loin de chez toi (je me souviens plus s’il y en a une à Namur ?), parce que leur rayon grandes tailles est vraiment sympa, ça vaut le coup d’aller voir, je t’assure (moi j’y trouve plein de trucs chouettes).

  • #19 mary le 12 décembre 2005 à 12 h 21 min

    Oui, il y a en a un à Namur , mais, hélas, ils n’ont pas jugé utiles d’y mettre un rayon " grandes tailles " !

    Je me réjouissais, il y quelques mois, à l’annonce publicitaire d’une nouvelle boutique, toujours à Namur, qui va de la taille 44 à la taille 60.
    Hélas, cette boutique est allemande..Pas question d’un quelconque racisme, juste pour que tu comprennes que la plupart des coupes , des couleurs et des modèles sont très différents de la mode française.

    J’y ai quand même acheté de beaux sous-vêtements qui se rapprochent beaucoup de ce qu’on peut trouver dans les plus petites tailles françaises.
    Parce que, là aussi, on n’est pas gâtées !!

    Merci beaucoup pour tes gentilles paroles : ça fait du bien !

    Bisous, ma belle Hélène!

  • #20 Esme le 12 décembre 2005 à 12 h 36 min

    Mary, je comprends que tu regrettes de ne pas toruver de vetements dignes de cenom, as tu ete voir sur les sites web de fraingues par correspondance? parce qu’il y a pas mal de site anglais faisant des habits sympas et pour tous! donc ca vaut peut etre le coup.
    si tu veux des adresses je peux t’en chercher.

  • #21 lili le 12 décembre 2005 à 12 h 59 min

    Les filles, apprenez à coudre!

    Les tissus sublimes sont en vente libre, on ne vous demande pas votre tour de taille si vous voulez vous acheter un joli truc et d’ailleurs, plus vous prenez de métrage, plus on vous considère comme une bonne cliente ;o)

    C’est très agréable de porter du sur-mesure, figurez-vous.

    Il n’y a que dans les fringues que je me suis faites moi-même que la couture de taille ou le décolleté sont au bon endroit sur moi. J’emmerde les gabarits types du prêt-à-porter, bien obligée depuis le temps que rien ne me va. Je faisais 98 de tour de poitrine quand Birkin était follement à la mode, je vous dis pas comment ça aide pour trouver des vêtements… Du coup, j’ai appris à m’y mettre.

    Et non, je ne me cousais pas de soutien-gorge, roh la la, faut tout vous dire.

  • #22 mary le 12 décembre 2005 à 13 h 33 min

    Esme,
    oui, j’ai pensé aux ventes par correspondance puisque, sans faire de pub, j’achète souvent mes vêtements sur le catalogue Taillissime de La Redoute.
    Généralement, je suis satisfaite de ce que je commande : c’est déjà ça !
    Mais, le choix est quand même plus réduit que dans les tailles normales

    Par contre, tu peux m’envoyer, si ça ne te dérange pas, les adresses de site de vente anglais : je ne connais absolument pas ! Merci !

    Chère lili, si tu savais…le seul vêtement que j’ai dû réaliser, lorsque j’étais en secondaire, était une robe de nuit.
    Pas de problème de poids, en ce temps-là, pour moi, mais probablement de gros problèmes de " visualisation" :
    en mettant ma réalisation ( afin d’être notée par la prof) ,je l’ai donc enfilée par le haut de ma tête et ‘ hop" ! pas le temps de baisser les bras : elle gisait déjà lamentablement sur le sol !
    Même ma poitrine, déjà généreuse, n’a pas été capable de la retenir !!

    Après ce ratage, tu imagines bien que j’ai dit adieu à une éventuelle carrière de Coco Chanel !

    Mais, c’est vrai que c’est une belle solution : tu fabriques des choses que tu aimes vraiment, de tes blanches mimines.
    Je vais réfléchir à cette solution..

    Merci lili !

    Merci, les filles !

  • #23 sophie202 le 12 décembre 2005 à 13 h 33 min

    Pour Mary (et pour les autres)
    je n’ai pas trop de problème pour trouver des vetements dans le commerce, je suis à la limite mais ça va je rentre (bon pas chez Morganne non plus, faut pas pousser hein!!!) Mais pour ce qui est lingerie, là c’est une autre paires de manche, le regard amusé de la vendeuse de lingerie quand je demande: "vous avez des modèles en telle taille", et qu’elle repond "non on fait pas ces tailles là" je connais bien et ce depuis que j’ai 15 ans, et je peux vous dire qu’à l’époque c’était pas facile à gérer.
    Depuis j’ai prospecté et cherché, je me suis ruinée aussi, mais j’ai fini par trouver qqes marque, en particulier une qui a pour slogan "parce qu’on peut avoir 20 an et faire plus qu’un 95 D…." Je n’achète quasi plus que cette marque, Freya (mais il y a aussi panache et fantasy qui font des truc sympa). En plus les bretelles font pas 5cm de large ce qui me réautorise à porter des debardeurs. Bon c’est clair c’est pas le confort playtex mais faut savoir ce qu’on veut (oui arrivé à une certaine taille faut tout de même pas tout vouloir).
    Chacune des marques citées fait aussi une gamme bain avec quelques modüles super sympa…
    Enfin tout ça pour faire la pub d’un site qui à changé la partie lingerie de ma garde robe car en plus ils pratiquent des prix raisonable par rapport aux même marques en France:
    http://www.figleaves.com/uk/home...
    seul bemol les frais de retour (en angleterre donc 10 euros sont ä votre charge) mais sinon ils remboursent sans soucis.
    Shop by brand veut dire achat par marque, tres pratique si vous avez une marque que vous aimez

    Lili j’ai la plus grande admiration pour les personne capable de coudre, je suis une vraie plaie dans le genre… C’est vraiment un truc pour lequel je suis pas douée…

  • #24 elmaya le 12 décembre 2005 à 14 h 41 min

    Hélène, tu as vraiment le don de nous faire réfléchir…sur nous-mêmes, et sans complexes !
    Mais là, tu m’as posé une colle ! Je m’habille pour qui, moi ?
    Ben disons…ça dépend des fois !
    On ne s’habille pas pareil selon qu’on attend le livreur ou des invités, que l’on se rend au ciné ou à un entretien d’embauche (ou à un rdv ANPE, d’ailleurs : là, faut être correcte, prête à travailler, mais ne pas donner l’impression qu’on court les magasins toute la sainte journée pour y claquer le fric des Assedic !), selon qu’on va essayer des fringues ou acheter le pain…
    Bon, j’avoue : je m’habille avant tout pour moi même !
    Rien de pire que d’être soi-disant "bien habillée" mais super mal à l’aise avec la jupe trop serrée, le collant qui rentre vous-savez-où (et qu’on risque de filer en l’arrangeant , c’est bien pour ça que je suis passée aux bas), etc etc…Ou en core plus mal à l’aise parce qu’on est la seule en "fille" alors que toutes les autres sont en vieux jean (l’inverse m’a toujours moins dérangé, quelque part).
    Et je dois me forcer pour aller chercher le pain non maquillée. En tous cas, je ne survis pas sans mascara (le rouge à lèvres, OK, j’ai fini par me désintoxiquer, mais le mascara !!!)…j’ai l’impression que tout le monde me regarde avec désapprobation (oui, je suis timide à la base, mais je me soigne)…
    En deuxième, je suis d’accord, je m’habille en fonction du regard des autres femmes . Rien de plus impitoyable que le regard d’une femme sur une autre. D’ailleurs, je fais pareil…
    Et c’est vrai que ça dépend énormément de la femme que l’on doit rencontrer, de son style…et de notre envie soit d’être à l’aise en sa compagnie, soit de l’impressionner (toujours cette compétition, ah là là !)…

    Ya juste une question : comme elle fait probablement pareil en face, le jeu est faussé dès le départ, non ?
    Rien de tel qu’une semaine de vacances avec des ami/es pourremettre les choses à leur juste place, quand tout le monde porte pour la troisième fois son jean et un haut froissé qui ne craint rien…

    Le regard des hommes, je m’en fiche, ya que mon homme à moi qui compte. Et ils sont souvent bien plus indulgents que nous.
    (Je fais quand même un effort pour plaire au mien, ne croyez pas ;-) )

  • #25 dumè le 12 décembre 2005 à 19 h 45 min

    pour qui nous habillons nous ?
    vaste problème s’il en est !

    maintenant que "j’accuse les heures de vol", je pourrai dire pour moi ; enfin je crois ; mais pas sure parce que je suis balance et coq de sucroît !

    ce qui est certain, c’est que je commence à connaître mes défauts ; et que lorsque je croise par miracle un truc sympa eh bien je le décline à l’infini ! couleur, matière et tout et tout !
    c’est ce qui s’est passé pour les tod’s et assimilé ; en ouvrant mes cantines j’ai redécouvert des tonnes de trucs :
    des blanches, des vernies, des marrons, des beiges, des bicolores, des rouges…

    je marche aussi " à l’intemporel " et quand je redécouvre, je customise avec des rubans chinés, des boutons de nacre chinés, des grigris, des pièces, des médailles …
    disons que je fonctionne aux beaux matériaux ! quelle qu’en soit l’origine je sais reconnaître du "bel ouvrage" !

    donc je chine ! même pas grave ts les vêtements st étuvés à 90 ° C ;
    vous avez déja essayé ? et losque que l’on tombe sur du "fait maison" avec de beaux boutons, des broderies super et une matière géniale, mmmmh !
    c’est génial !
    et puis, je pense qu’il y a des codes vestimentaires !
    et on se sent comme en famille, lorsque l’on rencontre quelqu’un pour la première fois qui porte aussi un jean en cuir basique et un tee-shirt rayé !
    ne rigolez pas, ça m’est arrivé la semaine dernière en allant "pick-up-er" une inconnue à l’aéroport !

    mille pardons, je me suis égarée ! : )

  • #26 laurette le 12 décembre 2005 à 20 h 06 min

    Bon j’ai honte, oui j’ai honte, du côté de mon super gentil papa ils sont couturiers de père en fils depuis 4 générations….
    Il m’a offert il y a environ 15 ans une super machine à coudre, comment on s’en sert de ce truc?
    Elle est au chaud dans un placard, elle sert une fois l’an quand mes parents débarquent, papa me fait mes ourlets…
    Lili tu pourrais me donner des cours?
    Sophie 202 tu pourais me donner les correspondances des tailles de soutien gorge parceque moi et l’anglais, c’est pas une grande histoire. pour les jeans j’ai compris (histoire de levis 501), mais les soutifs??
    Bises
    Laurette

  • #27 bouldegom le 12 décembre 2005 à 21 h 16 min

    …ah! si je pouvais ne pas avoir à m’interroger sur le choix de mes vêtements, ça m’arrangerait bien!
    et ton sujet me donne le blues…

    ce serait si bien si un rien de bout de tissu m’habillait…si je trouvais immédiatement les vêtements à coordonner…si je trouvais ce qui est confortable du matin au soir…si les chaussures me rendaient aérienne, la démarche légère…

    j’ai banni la fantaisie…uniquement des vêtements de couleur unie..du rouge…du noir…du marron…et quand je trouve un vêtement dans lequel je suis bien, je suis capable d’en acheter trois déclinés dans ces couleurs si elles existent…parfois, je me laisse aller au bleu marine…
    pas plus tard que ce we… un truc qui me couvre le haut et j’ai décidé de refaire la route dans les jours qui viennent pour faire mon stock!

    en fait, dès qu’il faut penser à cette question, il faut penser couleur de cheveux, qualité de peau, maquillage, mensurations et ça me déprime…et les accessoires…et c’est pas le tout d’avoir robe ou pantalon, il faut se torturer pour la veste, le manteau, le cardigan, …je préfère zapper…y a tout à refaire…

    pour qui je m’habille…par obligation…parce que je n’ai plus rien à me mettre…

    mais je trouve tout à fait trés bien et agréable de voir des personnes de l’entourage avec des vêtements qui leur vont à merveille…j’aime féliciter ma collègue pour ses fantaisies vestimentaires…je remarque les chaussures à bout pointus d’un autre…j’apprécie que mes filles se préoccupent de leur look…

    bien que, pour moi, ceci soit un casse-tête, j’ai dans l’idée que faire des efforts vestimentaires est un respect qu’on se doit mutuellement…que ce soit entre filles ou avec des hommes…avec des inconnus comme avec des proches…

    le sujet me tracasse mais je le trouve nécessaire…c’est l’occasion de décider de prendre du temps pour les trucs de filles.

  • #28 Hélène le 12 décembre 2005 à 21 h 33 min

    Bouldegom je suis désolée que mon sujet te donne le blues !

    Et je ne suis pas d’accord avec toi quand tu dis qu’il faut se soucier de sa peau, du maquillage, de mensurations. Il faut être bien avec soi-même, c’est la seule obligation à mes yeux, et ça passe par des styles extrêmement variés de l’une à l’autre.

    Il n’y a pas d’âge, pas de physique, et pas de mensurations obligatoires.
    Se faire plaisir et être en harmonie avec soi-même sont les seules choses vraiment importantes.

  • #29 bouldegom le 12 décembre 2005 à 22 h 18 min

    merci pour tes sujets et pour ce blog trés vivant!

    "avoir le blues", c’est une expression à moi…juste que ça me paraît pas si simple…

    pour poursuivre…malgrè tout… celles qui s’en sortent le mieux avec les fringues, c’est celles qui arrivent à harmoniser tout ce qui concerne l’apparence et, du coup, elles y gagnent en rayonnement…cela ne passe pas forcément par des critères-standard mais trouver les moyens de cohabiter avec ces critères, ça aide un peu…ce n’est pas, pour tout le monde, tout de go, une activité plaisante mais, c’est vrai que ce serait mieux si ça l’était.

    oui…il doit falloir s’habiller pour soi-même…mais pour sa relation aux autres aussi.

  • #30 sophie202 le 13 décembre 2005 à 9 h 11 min

    pour laurette,
    tu as raison j’ai oublié de donner les correspondances des tailles alors les lettres des bonnets sont les même, et pour les tour de bustes
    32=85, 34 =90, 36=95, 38=100, 40=105…et ainsi de suite voilou.
    Enfin je suis juste en train d’essayer de me faire rembourser les frais de retour (env 10 euro car j’ai reçu un paquet que je trouve non conforme, mais c’est bien la première fois) et je pense que sur ce coup je vais pas y arriver, mais ils me remboursent ma commande sans soucis.

  • #31 lili le 13 décembre 2005 à 11 h 36 min

    Aussi pour Laurette et pour les autres pareil tout comme comme

    sur le site de sophie202, il y a une rubrique pour trouver sa taille
    j’ai la main dessus par le lien customer’s service en bas de page

    elle est ici

    http://www.figleaves.com/uk/sizi...

    on peut se mesurer en centimètres, cliquer sur le machin marqué inches et changer

  • #32 celia le 13 décembre 2005 à 12 h 16 min

    et moi je déprime car j’ai pris 10kg il y a deux ans et je ne m’assumes toujours pas …

    c’est compliqué d’être une femme!
    moi en ce moment ça me stress, faire attention à tout, les cheveux, les habits…. ça me fatigue, vivement que ça devienne une habitude

  • #33 Laurette le 13 décembre 2005 à 12 h 28 min

    Merci pour ces précisions Sophie et Lili, je vais me mesurer pour voir…

  • #34 Hélène le 13 décembre 2005 à 12 h 39 min

    Celia c’est pas une obligation d’être pomponnée, chacune fait comme elle le sent, aussi en fonction de la façon dont elle vit.
    Il faut que ça soit un plaisir, sinon je vois vraiment pas l’intérêt.
    Quant à tes 10 kilos, je sais pas comment tu étais avant car aujourd’hui tu n’es vraiment pas épaisse.
    Et puis tu es tellement jolie ! Je ne sais pas si tu te rends bien compte de la finesse de ton visage et de la perfection de ta peau ?
    C’est le plus important de tout le visage.

  • #35 Katell le 13 décembre 2005 à 14 h 28 min

    Faudrait soumettre ce sujet pour l’épreuve de philo du bac !!
    Spontanément, j’aurais dit comme beaucoup de monde que je m’habille pour moi, c’est vrai que j’aime être à l’aise dans mes vêtements et être satisfaite de l’image que me renvoie le miroir.
    Mais, faut être honnête, j’aime faire des efforts (qui n’en sont pas vraiment) pour séduire mon entourage et la tenue vestimentaire a son rôle à jouer.
    L’autre jour, j’étais super contente car on m’a dit que je savais bien choisir les couleurs, bon c’est une femme pas un homme qui m’a fait ce compliment. Comme quoi, les femmes font beaucoup plus attention à tout ça.
    Je ne passe pas des heures le matin à trouver la tenue idéale et souvent, je me dis que je n’ai rien à me mettre et que je ne ressemble à rien mais dans l’ensemble, je trouve cela plutôt agréable d’essayer de trouver la meilleure tenue en fonction des circonstances.

  • #36 kabibi le 13 décembre 2005 à 15 h 13 min

    Bonjour, tout le monde…

    alors, pour qui je m’habille ?
    ben… je ne sais pas trop : pendant des annees, j’ai passe mon temps en jean et pull trop large. Des que je l’enlevais, j’avais l’impression que tout le monde avait les yeux fixes sur ma poitrine. Alors, je me planquais. Je me planquais de tout le monde : les copines qui me regardaient avec melange d’envie, d’amertume, de jalousie et d’acidite, les copains avec une espece d’incredulite, de ma mere qui ne perdait pas une occasion de me faire des reflexions. Avec les postures que j’adoptais, c’est un miracle que je n’aie aps eu de pb de dos. Alors oui, on peut dire que je m’habilais pour les autres, meme si c’etait pour m’en cacher.

    Quand j’etais ado, je ne pouvais pas porter ce que j’aimais. C’etait ma mere qui m’habillait. Et pour ma mere, ma poitrine etait presqu’une infamie, un objet de honte. Fallait planquer tout ca. T-shirt XXL donc (a la reunion, il fait un peu chaud pour les pulls ;-) . Du coup, ca m’est reste : vous ne me verrez que tres tres rarement en decollete. J’ai l’impression d’etre indecente.

    Quand je suis arrivee en France (en Lorraine), je ne vous raconte pas le choc thermique… J’ai embraye sur les pulls XXL. Je n’ai jamais compris comment les filles faisaient pour etre feminines, ici. Et puis, j’ai pris 10 kg en un an : entre la pillule, le RU, les deprimes… Ca ne m’a pas arrangee, moi qui me sentais deja mal dans ma peau…

    Les magasins de soutif qui ne font presque jamais ma taille ne m’ont pas aide a bien vivre (eh oui, a l’epoque, a la Reunion, au dessus du 85 B, y avait plus, fallait passer en 90). Les gourdasses de vendeuses me disaient "il faut prendre du 90 ou du 95" sans comprendre que ca ne m’avancait pas : le tour etait 3 fois trop large, et mes seins debordaient toujours des bonnets.

    Un beau jour, une remarque d’un super copain m’a fait reflechir : il m’a dit "tu en ressembles pas a une fille, tu ne ressembles pas a un garcon" J’en ai deduit que je ne ressemblais a rien. Il n’a pas nie (je vous jure, c’est un super copain, si, si…).

    Du coup, ca m’a fait reflechir et pendant une semaine, je me suis sapee en jupe, talons (je n’ai jamais eu autant de succes aupres des mecs, lol).
    Petit a petit, l’ami en question a fini par me faire accepter que je pouvais etre jolie, si je m’en donnais la peine. Meme si je ne pesais plus les 42 kg de mon adolescence. Meme si je ne rentrais pas dans les soutifs et les robes de chez Etam.
    Ca a pris du temps (1 an, a peu pres)

    Depuis, j’ai remis mes jeans et mes pulls, mais qqch a probablement change : mon regard sur moi meme (et puis, du L au lieu du XXL, pour les pulls , lol).

    Mais j’ai toujours beaucoup de mal : quand je veux faire un effort pour m’habiller, ca reste toujours super classique. J’adore le noir, le blanc, le rouge…
    Ou alors, c’est completement excentrique : le dernier truc que je me suis achetee, c’est une espece de chemisie veste portefeuille, avec une capuche toute pointue, dans un gros coton indien avec des rayures dans les tons d’orange. Avec une clochette au bout de la capuche.

    Vous l’aurez compris, je me deguise plus que je ne m’habille : soit en femme classique (meme si pantalon noir, chemise blanche, c’est pas la grande classe), soit en excentrique finie (ca change des jeans pulls)

    Mon grand reve, ca serait d’etre sapee normalement : bien, classe…
    Alors je me dis qu’un jour, je referai completement ma garde robe : on a essaye de m’aider. Mon oncle, adorable, marchand de fringues, m’a offert 6 ou 7 jupons, cet ete. J’ai fait plein de progres… :)

    Et cet hiver, j’en ai eu autant. Mais la par contre, j’ai un peu plus de mal : d’abord parce qu’il fait froid, et ensuite, parce que j’ai un mal de chien a assortir les couleurs.
    On porte quoi avec des jupons ?

    Si vous avez des idees pour aider l’handicapee de l’assortiment que je suis, votre aide est la bienvenue… Je vous raconte :)
    Pour le jupon bordeaux, j’ai un chouette pull angora rose.
    Pour le jupon bleu canard, je ne sais pas.
    Pour le kaki, je ne sais pas non plus.
    Pour le marron fonce (3 modeles differents, dont un en velours), je suis completement paumee.
    Quand a celle avec un volant sur deux kaki tres tres clair (beige ?) l’autre marron, avec des frisottes a fleurs roses entre les deux, je vous laisse imaginer mon desarroi…

    Si vous avez des idees d’endroit ou on peut acheter des chemisiers, des pulls sympas, je prends … (oui, je suis a nancy, aussi…)

    Et puis, on porte ca avec quoi, un jupon ? Des bottes ? des ballerines, des chaussures plates, des talons ? Un pull et un sous-pull ?

    Dis, Helene, tu ne veux pas nous faire un billet sur l’art de porter le jupon ?
    S’il ten plait, s’il te plait, s’il te plait…
    je te fais les yeux de bambi :)

    :D

  • #37 édith le 13 décembre 2005 à 17 h 53 min

    voilà un vaste sujet Hélène et si je suis tout à fait honnête, je crois que la réponse première est pour ceux que je croise tous les jours, hommes, femmes, enfants.
    Mon homme bien sûr, quoiqu’à ces yeux, je suis toujours mieux que je l’imagine, j’ai beaucoup de chance … les autres aussi car je crois que le regard masculin sur les femmes compte bien plus qu’elles ne l’avouent en général. Attention, je n’ai rien d’une vamp, c’est très très loin de moi mais coquette, çà oui. Et avec le temps, j’apprend à zapper toutes les fringues inconfortables, mal adaptées, celles dont je sais en les enfilant que c’est "l’erreur" que je regrette toute la journée

    Mais je vous rejoins aussi sur l’attention que nous portent les autres femmes et c’est aussi très important. Quand je retrouve une amie, surtout si je ne l’ai pas vue depuis longtemps, j’ai envie d’être à mon avantage, pour lui montrer que j’accorde de l’importance à ce moment là, que je m’y suis préparée…

    Dans mon contexte professionnel, je croise beaucoup de personnes et je fais attention à çà, si j’ai rendez-vous avec une femme sexy, je ne vais surtout pas entrer en concurrence, si c’est un homme classique, je ne sors pas mon "jean de pétasse"…çà facilite beaucoup la relation.

    Et je peux aussi être tout à fait "négligée", parce que c’est dimanche, que je n’ai pas envie de faire d’effort, que mon homme s’en fiche, que çà me fait du bien . Là pour le coup, je m’habille pour moi !

  • #38 édith le 13 décembre 2005 à 17 h 53 min

    voilà un vaste sujet Hélène et si je suis tout à fait honnête, je crois que la réponse première est pour ceux que je croise tous les jours, hommes, femmes, enfants.
    Mon homme bien sûr, quoiqu’à ces yeux, je suis toujours mieux que je l’imagine, j’ai beaucoup de chance … les autres aussi car je crois que le regard masculin sur les femmes compte bien plus qu’elles ne l’avouent en général. Attention, je n’ai rien d’une vamp, c’est très très loin de moi mais coquette, çà oui. Et avec le temps, j’apprend à zapper toutes les fringues inconfortables, mal adaptées, celles dont je sais en les enfilant que c’est "l’erreur" que je regrette toute la journée

    Mais je vous rejoins aussi sur l’attention que nous portent les autres femmes et c’est aussi très important. Quand je retrouve une amie, surtout si je ne l’ai pas vue depuis longtemps, j’ai envie d’être à mon avantage, pour lui montrer que j’accorde de l’importance à ce moment là, que je m’y suis préparée…

    Dans mon contexte professionnel, je croise beaucoup de personnes et je fais attention à çà, si j’ai rendez-vous avec une femme sexy, je ne vais surtout pas entrer en concurrence, si c’est un homme classique, je ne sors pas mon "jean de pétasse"…çà facilite beaucoup la relation.

    Et je peux aussi être tout à fait "négligée", parce que c’est dimanche, que je n’ai pas envie de faire d’effort, que mon homme s’en fiche, que çà me fait du bien . Là pour le coup, je m’habille pour moi !

  • #39 édith le 13 décembre 2005 à 17 h 54 min

    désolée pour le doublon, j’ai cliqué plus vite que mon ombre !

  • #40 celia le 13 décembre 2005 à 18 h 35 min

    je pense que le problème repose sur l’acceptation de soi après ça file tout seul…

    moi je m’habille pour moi, mon copain, mes amis et mes collègues

    je fais super attention, j’ai jeté tous les trucs un peu vieux, déchirés ou micro-tachés

    quand je trouve un haut je l’achète en plusieurs couleurs (souvent uni je l’avoue) mais cete été je me suis acheté un super T-shirt rose avec des strass!!! et le mieux c’est que j’ose le mettre!

    j’aime bien etre à l’aise et en meme temps un peu sexy ou plutot assez féminine, genre si je mets un pantalon un peu large je mets avec un haut sympa

    je pense que je m’habille autant pour me faire plasir que pour faire plaisir aux autres

    en fait au boulot je n’ai pas de contrainte… et le dimanche en ce moment à la maison il faut trop froid donc c’est peignoir plus couverture polaire…

  • #41 Hélène le 13 décembre 2005 à 19 h 30 min

    Alors, spcialement pour kabibi, l’art de porter un jupon l’hiver :

    Avec des bottes plates (genre cavalières) c’est super. Avec des ballerines aussi, mais tu as moins chaud. Evite les talons qui feront danseuse de flamenco, pas très heureux (sauf si ça te botte à mort de ressembler à une danseuse de flamenco, après tout chacun son truc).

    En haut tu mets un pull, si possible assez près du corps pour compenser l’effet froufroutant du jupon (large en bas = étroit en haut, et vice-versa, pour schématiser rapidement), et pas trop délirant (pas de truc à la Anne Sinclair please).

    Pour les couleurs :

    Le pull rose tu le mets avec le jupon kaki, surtout pas avec le bordeaux.
    Avec le bleu canard, du chocolat.
    Avec le bordeaux, franchement j’arrive pas à trouver une idée, c’est une couleur que j’abomine, ça me bloque ;-)))
    Avec le marron foncé (chocolat donc ;-)), du bleu canard si tu aimes, pas canard si tu préfères, du crème, du vieux rose, du taupe, du marron aussi (super joli le total look, de temps en temps)… pratiquement tout va avec le chocolat, c’est top comme couleur.
    Avec ceux à volants kaki clair + marron + fleurettes, mets un pull marron, faut faire sobre avec de genre de truc ;-)

  • #42 Delphinoid le 13 décembre 2005 à 23 h 42 min

    Pour Kabibi, pour le jupon bordeaux, je dirais une couleur crème, ça passe plutôt bien avec… ou un beige vraiment clair, mais le crème c’est vraiment l’idéal, un petit pull à maille fine crème par exemple…

    Ou alors pour faire un peu bohème, un haut vert sombre (un peu teinte turquoise mais sombre euhhh suis-je claire?) avec des manches en laine beige par dessus; c’est joli aussi. Vous voyez ce que je veux dire quand je dis des manches (?), je parle des mitaines avec juste le trou pour les pouces… J’en ai une paire que j’adore (mais sur lesquelles y a une tache de thé aga!!!) et je trouve que ça change vraiment le look…

    Sinon peut-être, un gris très clair. Le noir peut aussi aller, mais il faut que le haut ne soit pas complètement noir, il faudrait que noir soit mélangé à une couleur claire sinon ce sera trop sombre.

    Bon, j’avoue que je suis comme Hélène, je sèche un peu sur le bordeaux humph! Je passe la main :))

  • #43 sev (norvege) le 14 décembre 2005 à 9 h 48 min

    pour impressionner les femmes et seduire les hommes
    (meme si l’homme de ma vie doit se contenter de me voir en vieux pyjama ou jogging 80% du temps qu’on passe ensemble…)

    je m’habille surtout en fonction du contexte social: resto, shopping, reunion au boulot, fete, soiree detendue etc…

    chose etrange: je ne m’habille plus exactement pareil depuis que je suis maman,…
    certainement a cause d’un nouveau statut social: je supporte moins le jogging rose pour le shopping ! lol

  • #44 Sophie202 le 14 décembre 2005 à 13 h 35 min

    Ce commentaire (ultra long j’annonce la couleur) est pour kabibi, il est un peu perso j’ai hesité à l’envoyer, mais je le laisse là car je pense qu’il peut être utile à d’autres.
    Je connais bien le problème car je suis à peu pres bien proportionnée de partout (bon je suis pas fine mais c’est equitablement reparti ça va) sauf de la poitrine. Comme je suis plutôt grande et pas fine c’est pas flagrantesque, mais c’est flagrant!!!

    Et je peux vous dire qu’à la moindre erreur vestimentaire, il faut se les coltiner les regards et les reactions, à voix basse ou haute, (question de sofistication je suppose?) de certains hommes qui nous cataloguent directement dans la catégorie des objets sexuels faciles, et donc non respectable évidemment… Et de certaines femme, qui nous font clairement comprendre, consciemment ou non, qu’elles nous considèrent comme des monstres de foire et qui même parfois se permettre d’émettre un avis sur au choix: la vulgarité, la chance ou non que l’on a etc…toujours à voix basse mais tellement limpide du fait de la systematicité du truc.

    Si vous pensez que j’exagère je vous propose de vous ballader en ville avec moi en débardeur lycra (reaction immédiate de certains hommes, et bien sur dans ce cas vraiment pas les plus interressants, je precise que je ne me ballade jamais en debardeur seule en ville sans mon homme, absolument impossible, c’est clairement percu comme de la provoc) et puis ensuite on irait chercher de la lingerie (là c’est le regard amusé ou meprisant ou les deux de la vendeuse: "non on fait pas ces tailles là non quelle idée"… une fois il y en a même une qui a rigolé). J’ai emmené ma meilleure amie une fois, elle n’en est toujours pas revenue…

    Alors j’ai appris à m’habiller, mais se mettre en valeur sans exacerber la chose et paraitre provocante et/ou vulgaire n’est pas facile.
    Mais je ne me suis jamais planquée, et ce envers et contre moi!
    Surement parce que ma mère ne m’aurait jamais laissée m’affadir, merci maman, et surtout car complexée ou pas (plutôt pas d’ailleurs faut faire avec ce qu’on a…), il est absolument hors de question pour moi de paraitre complexé.

    Tout ça c’est pas forcément facile à gerer, voire même pas du tout, surtout que ça commence très (trop) jeune.
    J’y arrive la plupart du temps c’est pour ça que je me permet qqes conseils.
    Donc à toutes les grand bonnet qui me lisent voilà deux trois conseil: (wouh je vais me faire consultante moi!! Pour les chèques c’est par là => lol!)

    Bon kabibi avec tes jupons evites absolument le haut ample tu vas avoir l’air au mieux d’une bohémienne, au pire d’un tas de chiffon.

    Ce que tu peux essayer c’est le pull angora pres du corp, c’est flou comme matière et ça ne marque pas trop les lignes. Bon ça planque pas c’est sur, mais ça montre sans devenir provocant. Bien sur même comme ça il y en aura toujours pour appuyer là ou ça fait mal, mais là c’est reservé aux imbéciles (ou aux pervers) purs et durs ça touche beaucoup moins, en tout cas moi ça me touche (presque) plus ;-).

    En ce qui concerne le decolté, tu as tort de ne pas en porter, le tout c’est de devoiler la gorge sans montrer la poitrine avec par exemple un V large mais pas trop profond. Le regard est attiré par se qui se devoile au dessu et donc beaucoup moins dessu.

    En fait l’important c’est de marquer la taille, car avec des vetements amples sur une forte poitrine on a vite fait de resembler à un tonneau. Un pull classique en haut et qui se fini par une large bande ressérée ä la taille (je sais pas trop si je decrit bien là) c’est pas mal non plus.

    Un autre truc c’est de vevoiler le cou ou les epaules, comme décrit avant l’oeil est attiré par la peau qui se devoile et en oublie le reste. En plus les epaules et le coup c’est sensuel et PAS sexuel, donc ça equilibre l’image que l’on envoie. Car le soucis dans nos cas c’est souvent de paraitre feminine et seduisante sans pour autant eveiller de fantasmes deplacés.
    Les encollure bateaux larges c’est top….
    Souvent on hesite à cause de la bretelle de soutif qui va apparaitre et qui est, il faut bien le dire, souvent moche mais moche…
    Sur le site je je donne plus haut il y a moyen de trouver de la lingerie grande tailles avec de bretelles sobres et pas trop large. En plus ça renforce le coté: "ben non je suis pas hros norme puisque ma bretelle elle est normale."

    Encore precision qui peut être utile:
    il est bon de savoir qu’en cas d’hypertrophie mamaire (c’est comme ça que ça s’apelle), l’opération de chirurgie esthétique est remboursée, même pas besoin d’avoir de problèmes de dos (car ça aussi faut se le coltiner, je pourrias en ecrire tout autant à ce sujet…mais je vais m’en passer…ouf;-))
    Mais faut savoir qu’apres l’opération, les cicatrices, même si elle sont planquées le mieux possible, sont tout de même visibles, et également dans 95% des cas il n’est plus possible d’allaiter.

    Et dernière chose mais la plus importante: marchez la tête haute et les epaules droites les filles. Soyez sure de vous et si vous l’êtes pas et bien faites semblant ça finira par venir (croyez moi c’est pour tout le monde pareil)!!!
    En tout cas si vous vous recroqvillez sur vous même, une chose est sure on voit que vous etes complexée et/ou pas bien… Si vous faites mine d’être fière de vous de vous assumer, pourquoi voudriez vous que les autres vous trouvent un problème? Et si les autres ne vous rouvent plus de problème et bien miracle vous non plus vous n’en avez plus… ben oui tout est dans le regard des autres, on l’a assez souvent dit ici, le tout c’est d’aprendre à le diriger, enfin d’essayer…

    Voilou

    j’espère n’avoir pas été impudique, mais comme je fait partie des gens qui arrive à gerer je me suis dit que ça pourrait être utile. En tout cas merci Hélène de nous offrir un espace ou échanger sur ce qui est vraisemblablement un sujet essentiellement feminin…;-))

  • #45 Hélène le 14 décembre 2005 à 13 h 48 min

    Merci beaucoup Sophie pour ce commentaire. Faisant partie des filles à petite poirtine, je ne me doutais pas un instant de ce que vous pouviez vivre, vous les filles avec des vrais seins.

    C’est lamentable de se prendre des rélfexions des deux sexes, les gens sont affreusement cons et grossiers, mais je pense que ton conseil d’être fièr de soi, ou au moins de faire semblant, est très judicieux.

    Encore merci !

  • #46 kabibi le 14 décembre 2005 à 13 h 56 min

    Merci les filles…
    Je savais que je pouvais compter sur vous… :)

    Celia > oui je suis tout a fait d’accord avec toi : tout est question d’acceptation de soi…

  • #47 Esme le 14 décembre 2005 à 15 h 33 min

    Sophie, tu resumes bien les differentes situations!

    merci pour ce message, moi qui n’ai que des copines au seins plutot petits ca me reconforte de voir des messages comme les tiens!

  • #48 Prawn le 21 décembre 2005 à 22 h 24 min

    Je fais aussi partie des filles à petits seins (= difficile de trouver des soutifs à ma taille, quand même !), et ça me fait super plaisir de voir qu’à l’opposé, c’est pas facile non plus. Chuis pas toute seule !
    Bon, et sinon, je m’habille pour…je sais pas. Aucun plaisir à faire les magasins (noooon, pas taper !), mes fringues préférées c’est mon jean et mon col roulé noir (bah oui…) qui doit avoir 5 ans (l’affaire du siècle!). C’est la seule tenue dans laquelle j’ai vraiment confiance en moi et je peux oublier ce que je porte.
    Mais je me soigne, puisque je te lis, et que je vais voir où on peut trouver des tuniques "les Petites" (connais pas, c’est une marque, un magasin?), parce que c’est joli, les tuniques ! Je te nomme officiellement mon coach, félicitation, et je vais faire une cure de ton blog !

  • #49 Hélène le 22 décembre 2005 à 0 h 19 min

    Hello Prawn, sois la bienvenue !

    Les Petites c’est une marque, ils ont un corner au Printemps, et une boutique rue des Francs Bourgeois, pour ce que je connais (sans doute d’autres poitns de vente, mais je suis pas au courant). Attention, c’est cher ;-)

    Pour des tuniques pas chères on trouve de jolies choses chez H&M régulièrement, et très souvent chez Zara (bon point, les petits seins, pour les fringues Zara ;-)).

  • #50 Claire le 10 janvier 2007 à 16 h 28 min

    Je m’habille pour le climat, pour la pluie, pour le froid et le chaud, c’est-à-dire toujours couverte puisque qu’allergique au soleil. Pour ça, j’ai un kabig (c’est un manteau de marin breton, en drap de laine, et même que j’ai choisi un modèle d’homme, c’est plus confortable et plus solide, cinq ans que je le porte et c’est pas fini – il faut préciser que je n’ai qu’un manteau, parce qu’étudiante donc fauchée) pour l’hiver, et une marinière (une vraie, achetée dans un magasin pour … marins, en Bretagne également) pour l’été, les deux en bleu marine parce que je suis rouquine. En dessous… je m’habille pour la bibliothèque, essentiellement, parce qu’étudiante et rat de bibliothèque – j’y passe le plus clair de mon temps – parce que je trouve que c’est manquer de respect envers tout le savoir qui tient dans ces endroits qu’y venir débraillée. Je sais, je suis cinglée.

  • #51 Hélène le 10 janvier 2007 à 17 h 37 min

    Cinglée peut-être Claire, mais dans le bon sens ;-) Sois la bienvenue !

  • #52 Tanga le 5 mai 2010 à 15 h 54 min

    Ce post date évidemment d’il y a plusieurs années mais je trouve qu’il reste vraiment d’actualité.
    Allez j’y vais de ma petite contribution : je me suis longtemps habillée pour plaire aux hommes : minijupe, talons hauts et décolleté, le tout ensemble! en ne doutant pas un seul instant de mon « bon goût » ;-) bon dieu quand j’y repense…

    Puis j’ai pris 20 kilos…et les hauts ont rabouloté jusqu’au dessus du nombril (et dommage ce n’était pas la mode des tuniques à l’époque!) mais comme dans ma tête j’ai longtemps gardé en image la silouhette de mes 20 ans, je ne me rendais pas compte du décalage jusqu’au visionnage de photos… « quoi c’est moi ça???? » et là j’ai trouvé la situation très grave, c’était donc l’image que les gens avaient de moi? je me disais que pour rien au monde je n’aurais souhaité tomber sur un ancien camarade de classe!

    Alors a commencé une période d’esclavage : je restais des heures devant ma garde-robe, me demandant ce que j’allais bien pouvoir me mettre pour ne pas avoir l’air ridicule aux yeux du monde, j’ai compensé par une passion pour les chaussures et les colliers! Dé-tour-ner l’attention!

    Mais en devenant maman, j’ai renoncé aux talons, aux accessoires et aussi au noir! pas besoin de vous préciser pourquoi hein… donc, je me suis habillée, par facilité, en jeans t-shirt (ça va super bien à certaines, ça leur donne du style, chez moi ça ne ressemble à rien, j’ai un corps fait pour les robes à crinoline! )…Et comme le regard des autres est trèèèès important pour moi, et que justement les autres n’étaient plus les hommes mais les enfants et que les enfants s’en fichent bien pas mal de votre apparence, je m’en suis donc fichue aussi!

    Ah oui au passage je ne me suis jamais préoccupée de ce que les femmes pouvaient penser de ma tenue…pourtant elles sont le meilleur baromètre car attentive aux détails, contrairement aux hommes.

    Bref j’en étais à baver sur les collections enfants où tout est proposé pour se coordonner parfaitement pfff pourquoi ils ne font pas ça pour les grandes hein? l’armoire était pleine mais rien n’allait ensemble! oui j’ai dit que je m’en fichais mais l’envie de plaire aux plus grands revenait tout de même!

    Pour arrêter de me prendre la tête, j’ai décidé une fois pour toute d’un code couleur et de diviser pour mieux reigner (sur ma garde-robe) j’ai un gabarit qui même s’il perd du poids sera toujours de l’ordre grosse poitrine, ventre enceint, taille pas fine et longues jambes interminables. Donc je m’interdis tout ce qui déservirait ce gabarit! Pour en revenir à la division : les pantalons c’est chez e*it et z*ra, inutile d’aller voir ailleurs, pour le reste c’est partout mais impérativement dans tel type de matière et modèle! et quant aux coordinations, je fais attention aux détails et à leur couleur et hop c’est assorti : inscriptions, logo de la marque s’il est visible,… Tout ceci vaut quand je vais travailler ou à une soirée, mais pour les diners et les sorties entre amis, je me calque sur le style de l’hôtesse… histoire de ne pas la mettre mal à l’aise.

    Sinon, mais vous allez me trouver folle, je fais parfois exprès de faire une longue période « mal habillée » et boucles au vent (non ce n’est pas joli ça fait sorcière chez moi) pour avoir le plaisir de me faire beeeeeeelle un jour comme ça pour rien, où je me serais vêtue avec attention et brushinguée comme une dingue… c’est pervers vous croyez?

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.