Ni belle, ni soeur, par Lixuan

7 novembre 2007

« J’ai adoré avoir une sœur.

J’ai aimé qu’elle vienne me trouver, dans le bureau où je faisais semblant de faire mes devoirs, pour me confier ses peines ou raconter ses journées.

J’ai aimé l’entendre parler de l’hôpital, des bébés, des soins, des vicissitudes de la vie avec mon frère. Je lui faisais réciter ses cours, on s’amusait des médicaments aux noms alambiqués et des symptômes dégoûtants. Parfois elle pleurait à chaudes larmes et j’ai aussi aimé l’idée de la consoler.

La peau d’une sœur, c’est doux et naturel et familier, on est moins gêné de la toucher que celle d’une amie, encore moins que celle d’un frère, surtout quand il est beaucoup plus enclin aux clefs de bras qu’aux câlins.
J’ai aimé qu’elle essaie de m’apprendre à danser, en se lamentant sur ma raideur.
J’ai adoré cet après-midi où nous avons chanté en chœur, vingt fois de suite, la même chanson.

J’aimaisêtre en voiture avec elle, l’écouter parler et regarder son profil pendant qu’elle conduisait : ce dilatement des narines qui m’amusait, le mouvement pulpeux de la bouche, ce petit regard clair fixé droit devant lui.
J’ai aimé nos excursions pour aller chercher des samoussas, nos cigarettes fumées en cachette, les longues discussions sur la plage c’était bien de pouvoir parler de ces choses-là avec quelqu’un de mon âge, de ma famille.
J’ai aimé coiffer ses cheveux fins, barbouiller son visage d’un maquillage que je voulais savant.
J’ai aimé : cuisiner avec elle, apaiser ses craintes et ses jalousies inépuisables, qu’on invente des jeux ensemble, choisir les musiques de son mariage.
J’ai même aimé l’accompagner à chaque fois qu’elle avait peur de traverser la rue à cause des chiens errants, ou qu’elle ne voulait pas être seule pour choisir un maillot de bain ou faire une course.

Je trouvais touchantes ses prières et sa statuette de la Vierge Marie en plastique fluorescent.
Par-dessus tout, j’aimais ne pas trouver la maison vide en rentrant du lycée.
J’ai aimé la voir l’emplir de ses bavardages, de ses gestes, de ses pleurs, de ses scènes, ses rires, de toute sa présence exigeante et bouillonnante.
J’ai aimé ne plus être seule, partager les matins et les goûters, les repas sur la varangue et les anniversaires, les crises, les douleurs, les blagues, les confidences, notre routine familiale.
J’ai vraiment aimé avoir une sœur. Quelqu’un à appeler. Quelqu’un à qui écrire.
Quelqu’un à chérir.

Je n’avais pas compris qu’elle en avait déjà, elle, des sœurs, et que ce qu’elle voulait c’était juste ma place d’enfant presque unique au sein du foyer que son envie avait élu. Elle ne faisait que tracer lentement mon chemin vers la porte tandis que je m’attachais bêtement à ses pas.
Parfois, je pense à la sœur que j’ai eue. Celle qui n’est plus désormais que « la femme de mon frère ».

Et parfois, si j’oublie tout le reste, j’aimerais juste qu’elle revienne.

Signé : Lixuan »

279 commentaires Laisser un commentaire
Ô toi, lectrice !

Vous aimerez aussi

279 commentaires

  • #1 Hélène le 7 novembre 2007 à 10 h 17 min

    ClarisseP sois la bienvenue ! C’est pas bien prudent de mettre son mail comme ça n’importe où sur internet, aussi je me suis permis de modifier ton pseudo ;-)

  • #2 virgulle le 7 novembre 2007 à 8 h 47 min

    c’est arrivé aussi à ma tante : perdre son frère et sa meilleure amie le même jour ( car c’était leur mariage ), Je ne sais si c’était aussi prémédité que ce que tu dis, c’est peut être simplement de passer d’enfants à époux , la complicité du mariage entraine l’exclusion des autres . ça fait tellement de peine de te lire !

  • #3 teatree le 7 novembre 2007 à 8 h 47 min

    oh, zut, quelle histoire. très bien écrite.
    je n’ai pas tout compris de la fin mais tout cela rejoint le billet de l’autre jour sur les amies.
    quand ça s’arrête, ça fait très mal…
    et quand c’est dans la famille, c’est peut- être d’autant plus délicat…
    bon courage lixan et bonne chance pour la suite

  • #4 Xochitl le 7 novembre 2007 à 8 h 51 min

    Bonjour Lixuan,
    Ton texte m’a touche car ja’i 2 soeurs aines et, en tant que petite derniere je les ai suivi et admire pendant toute mon enfance et une partie de mon adolescence.
    A la difference de toi j’ai la chance d’avoir garde des relations tres etroites et trescomplices avec mes soeurs et c’est un enorme reconfort que de savoir que je peux toujours compter sur elles.
    Je crois pouvoir comprendre ta deception et ta tristesse quand tu as "perdu" cette soeur que tu avais choisi. Etait-ce recent ou longtemps auparavant ?

  • #5 Xochitl le 7 novembre 2007 à 8 h 55 min

    @virgulle Tu as raison c’est certainement un peu comme perdre sa meilleure amie. Par contre je pense qu’on peut rester tres proche d’une amie meme quand elle entre dans la famille. La soeur de mon mari, donc ma belle-soeur, est une tres grande amie pour moi et je pense qu’on se parle plus toutes les deux qu’elle ne parle avec son frere ! Ce qui est amusant c’est que je ne parle jamais d’elle comme ma belle-soeur mais comme la soeur de mon mari ou comme ma copine Claire.

  • #6 Soeur Anne le 7 novembre 2007 à 9 h 05 min

    Je ne suis pas sûre d’avoir tout compris. Tu penses que cette amie a été la tienne toi juste pour se rapprocher de ton frère, c’est ça ? Ou de la famille en entier ?

    Tout ce que je sais, c’est que parfois, les blessures d’amitié font plus de mal que les blessures d’amour. Malheureusement pour l’avoir vécu.

  • #7 lixuan le 7 novembre 2007 à 11 h 08 min

    Je lis vos commentaires et une espèce de soulagement m’envahit… J’avais un peu peur de livrer cette histoire, même en quelques lignes, par pudeur et par crainte de raconter un lien à propos duquel personne ne sentirait concerné. Et au réconfort que j’éprouve en lisant vos douces paroles (merci!!!), je me dit que j’ai bien fait: il faut savoir que cette histoire, je ne peux en parler à personne de cette façon-là. Le sujet est trop "sensible" dans ma famille, et pour les amis, c’est plutôt "avec tout ce qu’elle t’a fait, comment peux-tu la regretter? tu vas encore te faire avoir!". Et puis, on a toujours peur de saouler les gens avec ces histoires de famille compliquées… Si vous saviez le bien que ça me fait de pouvoir me confier et de recevoir autant de bienveillance et de compréhension en retour. C’est peut-être bête, mais je me sens un peu consolée du coup. (Pas qu’un peu même).
    En fait quand j’ai envoyé cette histoire à Hélène, la fin était encore moins claire, elle a donc eu raison de se poser des questions là-dessus et j’aurais certainement dû être encore moins floue!
    Pour expliquer brièvement, il s’agit d’une fille que mon frère a ramenée à la maison un soir, c’était donc avant-tout sa petite-amie. J’étais adolescente, elle-même n’a que quelques années de plus que moi alors que mon frère est beaucoup plus âgé que nous. A cette époque, mes relations avec mon frère étaient douloureusement conflictuelles, il traversait une mauvaise passe et notre complicité presque immédiate à toutes les deux à semble-t-il contribué à apaiser la situation (dans un premier temps du moins…). J’ai toujours été plutôt timide, alors qu’au dedans je crevais d’envie de rompre cette solitude d’enfant presque unique ;) Mais elle a tout de suite tout fait pour se rapprocher de moi, elle a su trouver les bonnes ficelles. Notre relation était quasi fusionnelle, d’ailleurs les gens nous prenaient au premier abord pour de vraies soeurs, alors même qu’on a des physiques très différents. Toutefois, plein de petite choses me turlupinaient (que j’ai passées sous silence dans ce texte): la froideur de son regard, par moments, les piques d’une méchanceté assez terrible qu’elle me lançait parfois, sa possessivité, son côté sans-gêne (au bout de quelques jours elle tutoyait déjà ma mère et lui faisait laver son linge, débarquait à l’improviste en se servant dans le frigo et repartait sans faire la vaisselle, me faisait des commentaires désobligeants devant mes parents sans que personne ne réagisse, critiquait mes amies, etc. etc.). Elle se comportait un peu comme la petite dernière de la famille, en enfant gâtée et capricieuse; si ma raison me lançait parfois des avertissements, elle était étouffée sous cet immense élan d’affection que j’avais pour elle, cette bouffée d’amour fraternel qui était plus forte que tout. J’ai également passé sous silence le comportement (sans doute inconsciemment) injuste de mes parents vis-à-vis de moi: elle pouvait être très envahissante, et je m’exposais à des remontrances terribles si par malheur je ne consacrais pas assez de temps à écouter ses chagrins et à la consoler, si je la "délaissais", et ce même si elle débarquait en pleurs pour une broutille alors que je révisais des partiels ;)
    Bref, ils ont fini par se marier: le jour-même, elle ne m’a pas adressé la parole une seule fois, ni même regardée. Bon elle s’est rattrapée quelques jours plus tard, nous avons passé une journée ensemble, elle a beaucoup parlé, m’a dit à quel point je comptais pour elle, m’a entourée de paroles d’affection comme d’habitude.
    Je crois bien que c’est la dernière fois que je l’a vue; mon frère et elle sont partis s’installer à des milliers de kilomètres, et moi-même à des milliers de kilomètres de mes parents. Depuis, les coups bas se sont multipliés (des trucs hallucinants jouant bien sur l’importance de ma famille à mes yeux et la difficulté d’être si loin d’eux au quotidien, sur la santé des gens, d’une cruauté dingue). Enfin, ce commentaire est déjà d’une longueur mortelle, je vous passe les milliards de rebondissements. J’ai beaucoup discuté de ça avec un ami éclairé, récemment. Il faut savoir que je n’osais pas avouer mon ressentiment grandissant à son égard, j’avais honte de cultiver de tels doutes, elle si gentille, si fragile, en manque d’amour, je ne pouvais pas passer pour la méchante en la mettant en doute. Et notre discussion m’a libérée par rapport à ça: cette fille a agi tout ce temps de manière clairement manipulatrice, perverse, animée par une grande jalousie et sans doute beaucoup de névroses là-dessous, ce qui me fait penser que ce n’est pas totalement conscient tout ce qu’elle fait. Il m’a ouvert les yeux sur son manège et sur des mécanismes à la fois gros comme une maison et terrifiants. Sa volonté est nettement de m’exclure de ma propre famille afin d’en être la seule "fille"; elle a choisi ce foyer-là et elle ne tolère pas que j’y sois en même temps qu’elle, apparemment. Son but ultime, m’a-t-il dit, c’est que tu disparaisses. J’ai trouvé ça un peu exagéré sur le coup (et surtout flippant!) mais la suite des événements lui a hélas donné raison. Entre autres, cela fait 6 mois que mon frère ne m’a donné aucun signe de vie, sans aucune explication. Il ne répond plus à aucun de mes messages. Bon, en même temps, c’est pas non plus horrible comme histoire, ça arrive tout le temps et il n’y a rien de grave; mais vu l’importance vitale de ma famille à mes yeux, on peut dire qu’elle tape vraiment là où ça fait très mal ;) Donc je suis encore en plein dedans mais j’ai encore bon espoir de faire entendre raison à mes parents, de les rendre plus lucides et plus méfiants à son sujet avant qu’il ne soit trop tard et qu’elle ait définitivement réussi à tous nous séparer.
    Pour répondre à certaines d’entre vous, c’est vrai qu’il est difficile de ne pas se laisser dévorer par la haine et l’aigreur: je m’efforce vraiment de ne pas y succomber. Et un jour, justement, j’y suis parvenue en pensant à cette parenthèse merveilleuse pendant laquelle, feinte ou pas, elle m’a offert une soeur. Si on fait abstraction du reste, cette fille m’a quand même fait ce cadeau génial, et de temps en temps j’aime à y repenser, me replonger dans la chaleur de ces souvenirs. C’est cet aspect-là sur lequel je voulais insister, et partager.
    En tout cas, vraiment, merci beaucoup beaucoup beaucoup pour ces commentaires…
    (purée, c’est atrocement long, désolée, je le ferai plus!!)

  • #8 Fanchette le 7 novembre 2007 à 9 h 08 min

    Très joli texte… juste un peu compliqué. Comme la vie. Cette fille était-elle ta copine avant de devenir la fiancée de ton frère. Ou l’as-tu connue parce qu’elle était la chérie de ton frère ?

  • #9 Mebahel le 7 novembre 2007 à 9 h 09 min

    Lixuan, big hug pour toi.
    Ton billet est très touchant et qu’importe si nous ne saisissons pas la réalité de l’histoire.
    L’histoire du cœur est parfois tellement plus réelle….

  • #10 ClarisseP le 7 novembre 2007 à 9 h 09 min

    Comme je te comprends Lixuan. J’ai moi aussi une belle-soeur qui fait tout pour séparer notre famille. Mariée à mon frère depuis 11 ans, elle a distillé peu à peu son venin, sa méchanceté, sa jalousie. Vraiment maligne, elle sait manipuler les gens comme personne. Au départ, personne ne s’est vraiment méfiée. Nous avions juste envie de l’accueillir. Aujourd’hui, après avoir subi de nombreux moments vraiment délicats avec elle, nous n’arrivons plus à partager de bons moments en famille care elle ne peut s’empêcher d’être méchante et même tyrannique en se servant de ses propres enfants contre nous. Jusqu’alors je "courbais l’échine" en me disant qu’à force d’efforts, on y arriverait. Et il y a quelques semaines, j’ai craqué, j’ai écrit à mon frère pour lui demander ce qui se passait…nous qui nous entendions si bien avant…. Les explications ont été trés dures. Depuis pas de nouvelle. Moi je ne veux pas qu’elle revienne, je veux juste retrouver "un peu" mon frère…

  • #11 Cécilette le 7 novembre 2007 à 9 h 12 min

    Un billet joliment écrit. La fin est si surprenante qu’on se demande si on a bien compris. En tous cas, bravo pour avoir trouver les mots qui décrivent une complicité entre deux soeurs. Allez, je vais passer un coup de fil à la mienne ;-)

  • #12 lixuan le 7 novembre 2007 à 11 h 15 min

    Diripouf => c’est marrant, il y avait effectivement plein d’éléments pouvant paraître ambigus dans notre relation ;) Mais comme dit Poupoupinette, c’est le propre des très fortes amitiés on dirait, de ressembler à ce point à de l’amour. Là il n’y avait vraiment pas de doute ^^

    Hey, c’est incroyable toutes celles qui vont du coup passer un coup de fil ou appeler une soeur, une belle-soeur : je trouve ça vraiment chouette !.. Vous avez bien raison, profitez-donc de ces relations précieuses.

    ps: juste, l’expression "ni belle ni soeur" je l’avais lue dans un livre de Sébastien Japrisot il y a longtemps.

  • #13 tlv le 7 novembre 2007 à 9 h 16 min

    bonjour, ma soeur de 1à ans mon ainée a connu le pere de ses enfants qd j’avais tout juste 10 ans. Il a etait la pour reequilibrer nos rapports tendus.il est le pere de mes neveux l’oncle de ma fille. Il y a 3 ou 4 ans ils se sont separés dans des conditions extremement dur ( violences, contentieux monetaires , menaces etc…) j’ai ainsi perdu mon gd frere que je paraissais etre la seule a regreter.
    Toute la famille l’a rejettée et a raison mais pour moi il reste une part de moi, un grand frere en quelque sorte. Nous nous sommes revu il y a a peine 15 jours, en boite! nous nous sommes jetés ds les bras l’un de l’autre, son amie en a etée genée et je crois un peu jalouse. Je suis heureuse de cette instant contre lui, des sourires echangés. De ce retour a la maison.
    Merci de ton texte. Il me rappelle cette chaleur

  • #14 Hélène le 7 novembre 2007 à 11 h 18 min

    lixuan je suis extrêmement touchée par ton commentaire, qui éclaire ton bilelt d’un jour terrible.
    Je compatis du fond du coeur, et suohaite que tu arrives à tourner la page (parce qu’oublier c’set impossible, et tuer les gens ça ne se fait pas ;-)).

  • #15 Cezai le 7 novembre 2007 à 9 h 25 min

    Très beau texte, très bien écrit. L’amitié, tout autant que l’amour, peut faire mal. Mais c’est aussi ça qui nous fait grandir, non?

  • #16 Cec jeune mariée le 7 novembre 2007 à 9 h 26 min

    Ton texte est très touchant Luxian….

    Je réalise tous les jours la chance que j’ai moi d avoir trouvé une soeur, qui l’est vraiment restée après toutes ces années ou nous sommes effectivement devenues belles-soeurs…

    Elle n’a pas cherché a prendre ma place dans notre famille, elle est devenue pour mes parents une fille de plus, et une soeur pour moi, et c’est magique quand ca se passe comme ca :))

    En plus elle est arrivée avec 2 enfants d un premier mariage, qui comme elle ont trouvé leur place à part entière, ce sont mes petits neveux que je chéris, et avoir une telle famille, c’est une chance incroyable.

    J’espère pour toi que tu finiras pas rencontrer une soeur, qu elle soit liée ou non a ta familel :))

  • #17 proff le 7 novembre 2007 à 9 h 28 min

    Ce texte me rend triste. Je n’ai pas de soeur. Je ne me suis jamais entendu avec mon frère. Et cette complicité que tu décris avec ta belle-soeur, je la retrouve avec ma cousine. Et je n’aimerais vraiment pas un jour perdre cette complicité, pour quelque raison que ce soit.

  • #18 zalapabelle le 7 novembre 2007 à 9 h 30 min

    Ei bien moi, personne n’a jamais compris pourqui je faisais la gueule à chaque fois que mon frère sortait avec une de mes copines. Je passais pour une égoiste. Un comble !

  • #19 Fran le 7 novembre 2007 à 9 h 32 min

    Oh Lixuan tu viens de me coller les larmes aux yeux ….. que c’est bien écrit, tant d’amour et de complicité.
    Je ne sais pas trop quoi dire …. dans ma fratrie je suis l’ainée et je tache toujours de mettre à l’aise mes belles-soeurs et beau-frère mais j’avoue que je ne les connaissais avant qu’ils fréquentent mes frangins.
    Actuellement je suis avec le petit frère de ma meilleure amie et nos rapports d’amitié n’ont pas changé. Nous sommes toujours en phase, nous l’avons toujours été peu importe avec qui j’étais, les "betises" que j’ai faite etc ….
    Mais je crois effectivement que perdre une amie et bien ça fait très mal au coeur d’autant si on l’a cotoie quand meme car on se rappelle les bons et les mauvais souvenirs, on se souvient du chemin fait ensemble.
    Je suis navrée pour toi.
    MAis quelque part je lui laisse le bénéfice du doute à ton amie-belle-soeur. Elle s’est mariée, elle est dans la tourmente de la gestion de vie de famille ( sa cellule familiale composée avec ton frère, ses soeurs à elle et sa belle-famille ). Je pense que elle aussi pense bcp à toi, à votre relation mais hapée par la vie, elle a perdu le fil. Peut-etre pourrais-tu l’aider à recoudre ?
    Je t’embrasse bien fort Lixuan

  • #20 Poupoupinette le 7 novembre 2007 à 9 h 41 min

    Je déteste les gens qui t’aiment un jour passionnément, et qui un jour se détachent de toi car ils ont une autre passion. Et je sais que c’est pas bien de les détester, car les gens sont libres de te fréquenter, puis après, de moins te fréquenter.
    Je suis une jalouse et une exclusive, et que quand on m’aime, c’est pour la vie.
    Non, je ne suis pas un vampire. Ou alors…peut-être, mais je me montre très légère, toujours…manipulatrice ? Qui sait ?
    Mais je fais à autrui ce que j’aimerais qu’il me fasse : Quand j’aime, c’est pour la vie.
    Je comprends ton amertume, Lixuan. Ta désormais "belle-soeur" a moins de temps à te consacrer, maintenant.
    Moi, j’ai été déçue en amitié, et depuis lors, je mise maintenant tout sur l’amour. Avec quelqu’un qui ne pourra pas me décevoir. C’est bien simple, je serais moins suprise si la terre s’écroulait, là, subitement, sous mes yeux, que si cette personne me trahissait.
    Ceci dit, je ne pense pas que ta belle-soeur t’a trahie, hein. C’est juste la vie qui va et c’est comme ça :-)

  • #21 eleanor rigby le 7 novembre 2007 à 9 h 41 min

    Ton texte est vraiment très touchant. Il me rappelle combien j’ai de la chance de ne pas vivre une telle situation. J’ai 4 belle-soeurs, la copine de mon frère, les é soeurs de mon mari et la femme de son frère. J’ai des relations différentes avec chacune d’entre elles mais je les aime toutes beaucoup. En particulier la petite soeur de mon mari. Elle a 8 ans de moins que moi. Je l’ai connue quand elle n’avait que 12 ans. Elle, c’est vraiment comme ma propre soeur. Nous sommes très complices et je tiens vraiment beaucoup à ma relation avec elle. Elle a été mon témoin lors de mon mariage l’été dernier et c’était vraiment très émouvant pour nous 2. Elle grandit beaucoup en ce moment, elle est entrain de devenir une femme, mais j’espère que nos relations seront toujours les mêmes…

  • #22 lixuan le 7 novembre 2007 à 11 h 43 min

    Alex et Fran : vous voulez dire, il vaut mieux que je continue à donner des nouvelles à mes parents seulement, ou à elle et mon frère aussi?

    Sinon, pour celles qui conseillent de lâcher l’affaire et de ne plus rien attendre de cette personne… en fait zavez raison, c’est vraiment pas intelligent se s’accrocher à des souvenirs et des sentiments quand on sait pertinement que le jeu est faussé d’avance. comme dit le proverbe "fool me once, shame on you; fool me twice, shame on me".

    Hélène : huhu ^^ sûr, ça se fait pas? Non? Vraiment? Bon, bon.

  • #23 Hélène le 7 novembre 2007 à 11 h 43 min

    Je l’attends Diripouf ;-)

    lixuan hélas non ça se fait pas (sinon j’en aurais bien tué quelques uns, depus tout ce temps ;-)).

    Ton proverbe anglais est génial, tu devrais vraiment l’appliquer à cette situation, je trouve !

  • #24 Fantomette le 7 novembre 2007 à 9 h 46 min

    Ayant 5 soeurs je retrouve tout à fait dans ce que tu décris l’aspect précieux de cette relation.
    C’est très touchant, je suis émue.

  • #25 Elsonia le 7 novembre 2007 à 9 h 53 min

    Bonjour à toutes,

    Lixuan, quelle histoire touchante !!! Mais grâce à elle, tu as quand même connu la joie d’avoir une soeur et toutes les merveilleux sentiments qui vont avec…

    Malgré une fin triste, ne jamais oublier les bons moments et les instants précieux… Ce sont là qui font ce que nous sommes aujourd’hui (tout comme les moches d’ailleurs), ils font partie intégrante de nous…

    Ok ça fait le monde de bisounours mais euh la vie est trop belle ;-)

  • #26 laurettebis le 7 novembre 2007 à 9 h 55 min

    Un billet très touchant et très bien écrit Lixuan…je n’ai pas grand chose à ajouter, n’ayant jamais vécu pareille relation…Je n’ai qu’un "petit" frère avec qui je n’ai pas baucoup, voire pas du tout de contacts…

  • #27 Moi et ma louloute le 7 novembre 2007 à 9 h 57 min

    Merci pour ce joli texte lixuan. Je n’ai personnellement pas de soeur et j’ai toujours rêvé d’en avoir une! J’avais une amie d’enfance, avec qui on partageait beaucoup de choses, j’ai été son témoin de mariage, mais depuis qu’elle a fondé sa famille je n’ai plus de nouvelles. Alors je vis ma vie à fond avec ma famille qui s’agrandit et si un jour elle en a envie je lui ouvrirais ma porte à nouveau.

  • #28 lixuan le 7 novembre 2007 à 11 h 58 min

    Diripouf, c’est super intéressant comme point de vue. Tu n’est pas indiscrète du tout, rassure-toi (tfaçon c’est anonyme hem ^^)! Quand on a connu ce genre d’amitié (et c’est le cas pour la plupart d’entre nous sûrement), on peut facilement être d’accord avec toi… particulièrement à l’adolescence, je me suis posée la question de la véritable nature de ces liens et sentiments. Quand on aime quelqu’un aussi passionnément, qu’on multiplie (pour rire) les allusions et attitudes ambiguës, peut-être que ce n’est pas anodin. C’est bizarre, j’ai connu deux grandes amitiés de ce genre-là, j’aimais follement la personne, l’autre ne m’aimait pas tant que ça au final, mais se plaisait dans les démonstrations d’amour saphique :) L’une d’elles m’appelait "sa femme", me faisait énormément de câlins. Ma belle-soeur m’a un jour fait une déclaration disant que j’étais "un peu sa soeur, un peu son amie, un peu son amoureuse, tout ça à la fois", et n’était pas avare non plus de contacts physiques (au point que ça m’a gêné quelquefois). "C’est avec toi que je devrais me marier", disait-elle souvent, et m’appelait "sa pacsette".
    Ceci dit, de mon côté en tout cas, après questions et réflexions, je n’ai pas trouvé la trace d’un désir sexuel, refoulé ou non.
    Mais, comme tu le dis, l’amour est plus une question de personne que de genre, il est donc possible que ce type de relations ne soit ni une relation amoureuse, ni tout à fait une relation amicale, mais plutôt une forme d’amour.
    Un des si diverses formes de l’amour…
    Nan elle est chouette ta digression, j’aime beaucoup ton point de vue et ça serait bien de te lire le développer plus :)

  • #29 grey pantherette le 7 novembre 2007 à 10 h 08 min

    J’avais une amie qui m’était aussi très chère . Dy lycée à la fac nous avions fait les mêmes conneries et avions partagé les grands moments de nos vies. Nous avions également une grande connivence intellectuelle. Bref, mieux que des soeurs, des âmes-soeurs.
    Puis, la vie nous a séparé et je l’ai retrouvé il y a qq années, c’était la même et pas la même. je n’avais plus "son code d’accès". Une psychanalyse de 10 ans était passée par là.
    Nous sommes toujours en contact mais différemment. Je reste fidèle à cette part de ma vie et me dis que ce qui compte c’est l’amitié qui dure au-delà des amis eux-mêmes.
    Je ne sais pas si je suis claire sur ce coups mais je te conseille de ne pas en concevoir de l’aigreur. car ce serait en quelque sorte te renier .

  • #30 LILI le 7 novembre 2007 à 10 h 19 min

    Oui c’est un trés jolie texte,moi je suis l’ainée et mon petit frère à 10 ans de moins que moi ainssi nous avons été élevé comme 2 enfants unique (vers 13-14 ans je suis partie en penssion) cette relation que tu décris j’en ai révé si souvent…Aujourd’hui je m’aperçois que nul besoin de lien de sang pour se sentir trés proche d’une personne.
    Mais le jour ou l’être cher s’éloigne c’est une déchirure, une douleur proche du travail de deuil, mais lui as tu deja parlé de ce que tu ressends ??Envois lui une copie de ce message…

  • #31 Ln75 le 7 novembre 2007 à 10 h 20 min

    Ton texte est très touchant Lixuan.
    Du coup là maintenant, j’ai une grosse pensée pour mes soeurs … et mes belles-soeurs.

  • #32 lixuan le 7 novembre 2007 à 12 h 20 min

    Fran et Alex: ok, merci les siamoises :) A vrai dire mes parents, même si effectivement ils ne s’en rendent pas compte (quoique avec ma mère, j’ai vraiment bon espoir, elle semble commencer à réaliser et prendre du recul), il est inimaginable pour moi de ne plus les appeler, c’est viscéral. Quant à mon frère, j’ai fini par répondre à son silence par du silence, même s’il me manque chaque heure de chaque jour.
    A vrai dire, il y a eu une période où j’en suis venue à me dire "s’ils ne veulent unaninement pas de moi, si eux trouvent leur compte dans cette situation, pourquoi m’accrocher?". C’est vrai, pourquoi continuer, pour son seul bien-être? Est-ce que ce n’est pas égoïste de s’accrocher à des gens, y compris sa propre famille, dans ces conditions?
    Mais….non. Faut pas déconner tout de même. En dépit des problèmes et complications propres à toutes les familles, et même si ma personnalité leur plaît moins que la sienne (j’ai tendance à penser qu’elle est un peu la fille qu’ils auraient rêvé d’avoir, à ma place), je sais qu’il y a entre nous 4 un lien viscéral, fusionnel, indestructible, profond. Je ne vais pas y renoncer et cesser de lutter pour le préserver,voire le réparer… et donc suivre vos conseils, les filles.

    Par contre Fran, oui, tu as raison de flipper au sujet de cette amie. Les gens qui s’approprient et se fondent dans votre personnalité et votre vie à ce point, c’est TOUJOURS malsain. Au début on se dit que c’est inoffensif car flatteur et signe d’une grande fragilité, mais vraiment fais très attention à toi, et sois prudente vis-à-vis d’elle, pour ne pas que ça parte en cacahuète. (bon, désolée de te dire ça, c’est ton amie après tout,je ne veux pas faire la parano, mais juste.. fais gaffe ;) Ton compagnon a tout bon je crois.

  • #33 lixuan le 7 novembre 2007 à 12 h 21 min

    Lala : oulala non, sa vengeance serait terrible :)

  • #34 Clarisse le 7 novembre 2007 à 10 h 22 min

    Hélène : je suis une buse mal réveillée.
    Non pas les étiquettes…….

  • #35 Roxy33 le 7 novembre 2007 à 10 h 25 min

    très beau texte, qui nous rappelle l’importance de l’amitié. J’ai deux "vrais" soeurs, mais je ne suis pas aussi proche d’elles. J’avais ma meilleure amie, mais le temps et des déménagements nous ont séparés au mauvais moment.
    aujourd’hui plus que jamais j’aurais envie de la revoir, de retrouver cette soeur que je m’étais choisie aussi, et que j’aime toujours profondément.
    Ton texte m’a rapelé cette envie, et me pousse à essayer de reprendre contact^^
    Bonne chance à toi

  • #36 Diripouf le 7 novembre 2007 à 10 h 26 min

    C’est rigolo, ton texte me rappelle une relation amoureuse que j’aie eue il y a quelques annees – es-tu sure que tes sentiments pour elle etaient purement fraternels ? Je dis ca car j’ai cru deceler entre les lignes quelques emotions fortes qui parfois ne sont pas loin des sentiments amoureux

    (desolee, je suis peut-etre indiscrete)

    En tout cas tres beau texte :)

  • #37 mimisunny le 7 novembre 2007 à 10 h 37 min

    Très beau texte Lixuan. Pour ma part, lorsque j’étais mariée, j’avais deux belles-soeurs que je considérais aussi comme des petites soeurs. Lors de la séparation d’avec mon mari, je les ai un peu perdues. Je garde juste un contact irrégulier avec l’une d’elles. C’est triste. Ton texte m’a tellement touchée que je viens de lui écrire.

  • #38 Poupoupinette le 7 novembre 2007 à 10 h 40 min

    @Diripouf : Je pense que l’amitié peut être aussi forte que l’amour. Moi, j’ai connu ça…De l’amitié forte. Et pourtant, il n’y a pas plus hétéro que moi :-)

  • #39 rumeur le 7 novembre 2007 à 10 h 45 min

    Ahhh ! les histoires de famille ! Soeur et belle-soeur sont pour moi une source de douleur muette et lancinante. Ma soeur que j’aime et que je déteste a largué toute sa famille y compris enfants et petits enfants pour aller on ne sait où et ma belle soeur est une chipie. Larmes.

  • #40 Hélène le 7 novembre 2007 à 12 h 50 min

    Fran en effet fait gaffe, ça fait penser au film "JF partagerait appartement" ton truc.

  • #41 Hélène le 7 novembre 2007 à 12 h 57 min

    C’est pas une question d’intérêt Elsonia, à ce niveau on n’est pas loin de la maladie mentale.
    Ces gens ne se rendent souvent même pas compte de ce qu’ils font. Ils ont une image d’eux-même souvent saccagée et tentent de la réparer de cette façon, grosso modo…

  • #42 Clarisse le 7 novembre 2007 à 11 h 07 min

    @ rumeur : si tu veux on monte un club…mais je trouve que tu réussis à être gentille en disant que ta belle-soeur est une chipie. Moi je dirai pour la mienne vipère ! Avant je m’en voulais de penser ça, aujourd’hui de l’exprimer ça me fait du bien !
    Tristesse !

  • #43 missdarjeeling le 7 novembre 2007 à 11 h 11 min

    Oh, Lixuan, ton texte m’a beaucoup émue.
    Les derniers mots recèlent tout le poison de la trahison et l’amertume de la déception.

    Pour avoir été trahie par deux maies très proches (une habitude ????)? je sis combien il est difficile d’oublier cette connivence et de tirer un trait sur une relation qui nous a tant apporté.

    J’espère que la vie sera plus douce avec toi, à l’avenir.

    Merci de nous avoir fait partager ton expérience.

  • #44 Hélène le 7 novembre 2007 à 13 h 14 min

    Cette fois-ci c’est pas le Bouzou funambuline, je suis allée vérifier ;-)

    Elsonia certes c’est triste, mais les gens qui détruisent les autres pour survivre, ça ne me provoque aucune compassion.

  • #45 alex le 7 novembre 2007 à 11 h 16 min

    C’est très émouvant Lixuan… :-) je n’ai pas vécu de situation similaire mais je crois que je peux le comprendre, c’est comme effectivement perdre une partie de soi, une amie, ça fait mal…

  • #46 siamoise cramoisie le 7 novembre 2007 à 11 h 17 min

    Lixuan, tu m’as mise au bord des larmes…
    Et merci infiniment pour les éclairages que tu apportes dans ton dernier message! Je me posais des milliards de questions!!

  • #47 siamoise cramoisie le 7 novembre 2007 à 11 h 19 min

    Les trahisons que j’ai subies par mes fausses soeurs ont été bien moins douloureuses que celle que tu racontes, mais je crois tout de même comprendre!

  • #48 siamoise cramoisie le 7 novembre 2007 à 11 h 20 min

    Ah, non, ça ne se fait pas, Hélène !!! :-)))))

  • #49 Diane de Lutèce le 7 novembre 2007 à 11 h 24 min

    Je partage l’idéeé noncée plus haut que les trahisons en amitié peuvent être plus terribles qu’en amour. J’avais une amie, si proche que nous étions deux soeurs, elle parfaitement intégrée dans ma famille, moi dans la sienne. On aurait dit que nous nous étions toujours connues. Et un jour, la douche froide, un "j’ai changé, nous n’avons plus rien à nous dire", asséné après un concours particulièrement important pour nous que j’avais eu et elle pas. Je me réfugie parfois dans mes souvenirs, je leui en veux mais je sais que, tant d’années après, je lui rouvrirai mon coeur si elle se manifestait.

  • #50 Fran le 7 novembre 2007 à 11 h 25 min

    Je ne sais pas trop quoi dire suite à tes précisions à ton billet Lixuan. Elle est terrible cette fille dis moi. Maintenant je pense que tu dois rester toi-même, continuer à donner de tes nouvelles et d’en prendre, de dire à ta famille que tu existes et tacher de ne pas la critiquer puisque de toute façon, a priori, elle a un public conquis.

    La famille reste la famille. Tot ou tard, tes parents et ton frère se rendront compte de la peine que tu ressens d’être "exclue" du clan. Cette fille ne se rend certaiment pas compte de ses névroses, je ne suis pas là pour l’en excuser hein. Tu te trouve très certainement devant une fine manipulatrice que toi seule ait découvert. Ensuite les gens ont envie de voir ce qui les arrangent. Elle donne envie qu’on prenne soin d’elle la malheureuse …. elle aime à jouer la victime. Mais toi, faut pas que tu sois une victime.
    Le seul avis que j’ai, si je peux me permettre, c’est qu’il faut tu continue à donner des nouvelles peu importe la distance.

    J’avoue que tu m’as vraiment émue

  • #51 Dorothée le 7 novembre 2007 à 11 h 26 min

    Lixuan bienvenue dans les fratries de soeurs, haha tu rêvais d’avoir une soeur eh ben tu l’as eue, une soeur c’est parfois le meilleur….et parfois le pire.

    Pardon j’ai l’air un peu ironique alors que cette fille t’en fait baver, tout ce que je peux te dire malheureusement c’est que quand tu sens que tu es manipulée par quelqu’un, la seule solution est clairement de ne plus rien en attendre. Tu le peux d’autant plus qu’elle n’est justement pas ta soeur.

    J’ai des rapports complètement passionnels avec ma plus petite soeur, que j’ai pourtant royalement ignorée jusqu’à ses dix-huit ans (quelle conne), et plus équilibrés avec celle du milieu. N’empêche….je leur porte une adoration sans limites, elles sont clairement mon talon d’Achille. Et si je devais les choisir, ce serait elles que je choisirais, sans conteste possible. Parce qu’elles sont fondamentalement honnêtes et sensibles, et que le fait d’avoir grandi ensemble toutes ces années ne me permet pas une seconde d’en douter. La règle entre nous, c’est fair-play et soutien absolu, au point que quand l’une d’entre nous sort avec un nase, les deux autres mettent en place des stratégies machiavéliques pour débarrasser la troisième de son boulet ;-) En revanche, si l’une d’entre elles n’avait pas ce fair-play, je m’en éloignerais sans un regard en arrière. Et oui, je te confirme que j’ai d’autres amies proches ("étrangement" plus jeunes que moi) avec qui j’ai ces rapports de protection, mais au final, ce sont toujours mes soeurs qui auront la priorité, je ne peux être qu’une grande soeur "partielle" pour elles. Donc n’accorde pas à cette pimbêche plus d’intérêt qu’elle n’en mérite…

  • #52 alex le 7 novembre 2007 à 11 h 33 min

    J’aurais les mêmes conseils que Fran ;-) vraiment.

  • #53 Cagaroule le 7 novembre 2007 à 11 h 36 min

    Totalement d’accord avec Dorothée.
    J’irai pas jusqu’à dire que ma soeur à toujours raison, mais bon… J’ai toujours raison aussi. Du coup, quand l’une de nous dit à l’autre qu’elle débloque, on sait que c’est vrai.
    En plus, ma soeur, elle peut commander pour moi au restau, à la boulangerie, au chinois, jamais un impair.
    Je vous rassure, j’ai des amies, mais c’est pas pareil. On sait qu’on aura des problèmes communs un jour qu’on espère lointain et que c’est en se serrant les coudes qu’on y arrivera.

  • #54 Diripouf le 7 novembre 2007 à 11 h 36 min

    Je sens que mon commentaire va partir en digression mais tant pis – je suis d’accord sur ce que tu dis sur les amities fortes, lixuan.

    Ceci dit, un de mes chevaux de bataille (si on peut dire !) c’est de penser que la sexualite bipolaire (hetero / homo) est une erreur… Kinsey disait que nous etions tous bisexuels, a differents degres.

    L’amour est une question de personnalite, me semble-t-il, pas de sexe (masculin ou feminin).

    Je pense que certaines de ces amities tres fortes (et assez rares, donc) sont en fait des sentiments amoureux, sans pour autant que le desir sexuel rentre en compte, car on se considere soi-meme comme heterosexuelle.

    Je ne cherche absolument pas a t’analyser ou a t’embarasser, lixuan, je parle d’une maniere generale :)

    Tiens, c’est un bon theme pour un texte a envoyer a Helene un de ces quatre, ca !

  • #55 Hélène le 7 novembre 2007 à 13 h 36 min

    Je te comprends Fran, je ne pardonne pas à ceux qui me font du mal, je n’y arrive pas.

  • #56 Fran le 7 novembre 2007 à 11 h 47 min

    @ Diripouf : je vois très bien ce que tu veux dire. J’ai une amie ( 21 ans que je la connais ) qui bizarrement à toujours été dans ma vie, a toujours fait en sorte de l’être à telle que nos vies se ressemblent … j’ai juste une ou 2 années d’avance sur elle.

    Un ex ?? Petites nous étions voisines ( le square a traversé ), même école, meme collège, meme lycée, presque meme études ( elle a 1 an de plus que moi mais elle a redoublé ). Ensuite je me trouve un mec ( le père de mon monstre à 2 pattes ) et elle me fait la gueule. Ok je m’en fiche suis dans mon histoire. Qq temps plus tard elle se trouve le père de son futur mari. J’achete un appart à B. près de Disney. Dans la foulée ( 3 mois après que j’ai signé mon appart ) , elle se prend un appart à 20 m du mien. Je vends pour m’acheter une maison, elle vend pour acheter une maison dans la ville voisine de la mienne. Je me marie et fait un BB. Elle se marie et fait un BB. Je divorce et 1 an après elle divorce.

    ALors on a beau me dire que tout cela n’est que pure coincidence …. moi parfois elle me fait grave flipper. Mes compagnons m’ont tjs dit qu’elle était "amoureuse" de moi et qu’elle veut aussi devenir "moi".
    Moi ?? J’ai plus tellement d’avis sur le sujet, j’aimerai juste qu’elle se remette en question, chose non aisée. Elle a aussi bcp de prob avec sa famille. Mais je ne veux pas régler ses prob à sa place et je ne veux pas qu’elle pollue ma vie.

    Suis Hors sujet, désolé les filles

  • #57 Fran le 7 novembre 2007 à 11 h 49 min

    @ Lixuan : Moi je serai enclin ( euh sais plus comment ça s’ecrit ) à penser que tu dois continuer à donner de tes nouvelles à tes parents ET à ton frère. Si tu tombe sur elle au tél, tu fais mine de rien ( ça va peute etre l’énerver encore plus mais on s’en fiche ….)
    Ce n’est pas elle qui compte dans ta vie, c’est ta famille ….

  • #58 alex le 7 novembre 2007 à 11 h 52 min

    Oui je pense que tu devrais toujours garder le contact avec et tes parents, et ton frère, de telle façon tu ne pourras jamais te le reprocher et eux non plus par la même occasion. Peux être qu’un jour ton frère te répondra.

  • #59 alex le 7 novembre 2007 à 11 h 52 min

    Voilà Fran et Lixuan !! j’ai écrit le comm sans avoir lu celui de Fran ;-)

  • #60 Fran le 7 novembre 2007 à 11 h 54 min

    Hihihihihi

    Hey Alex on est sur la meme longueur d’ondes dis moi aujourd’hui : ))

  • #61 Lariska le 7 novembre 2007 à 11 h 54 min

    Lixuan, quelle terrible histoire…
    A te lire, j’ai bien l’impression que tu es tombée sur un modèle de "pervers manipulateur", sujet abordé ici il y a quelques semaines…
    Et quand ça touche un membre (même indirect) de la famille, c’est toujours difficile, car la famille, on y reste toujours plus ou moins lié!
    Je te dirais qu’il n’y a aucun mal à replonger dans des souvenirs agréables (car c’en est quand même en partie pour toi d’après ce que j’ai compris) dans la mesure où tu ne te tortures pas avec des regrets ou de la culpabilité.
    Quant à garder des contacts avec ta famille, fais comme tu le sens et pas comme tu as l’impression de devoir faire! Si tu sens le besoin de communiquer avec tes parents, envoie-leur des nouvelles. Si tu souffres du manque de communication avec ton frère, envoie-lui des nouvelles. Tu n’es pas obligée d’inclure ta belle-soeur dans le lot! Par contre si tu n’en ressens pas le besoin, ne te force pas, les liens peuvent se distendre pendant des années puis se reformer plus tard, il n’y a pas d’obligation.

    Ah là là que c’est compliqué la famille…

  • #62 emmanuelle h le 7 novembre 2007 à 11 h 54 min

    ce que tu racontes me fait penser à Antechrista d’Amélie Nothomb que je viens de lire, même double jeu, même stratégie d’invasion, même jalousie…..ma pauvre, tu as dû en baver !

  • #63 alex le 7 novembre 2007 à 11 h 54 min

    Voui apparemment Fran ;-)

  • #64 alex le 7 novembre 2007 à 11 h 58 min

    Ce qui doit faire mal aussi c’est que tes parents ne se rendent apparemment pas compte de qui elle est en réalité…

  • #65 Lala le 7 novembre 2007 à 12 h 05 min

    J’espère qu’elle lira ton billet, tu le mérites !

  • #66 Diripouf le 7 novembre 2007 à 12 h 22 min

    Lixuan – je suis a 100% d’accord avec toi – c’est une amour qui peut etre asexue, ou alors juste "sensuel", qui se complait dans la douceur, dans le contact doux et non "erotique".

    Je crois qu’effectivement la plupart d’entre nous ont deja vecu ca, c’est tres riche et tres beau, et il n’y a pas de honte a dire que c’est une forme d’amour :)

    Promis, je fais un texte la-dessus, en souvenir de mon ancien "amie-amoureuse", encore une histoire bien compliquee ! Mais je n’ai pas vos talents d’ecriture les filles, il va me falloir un negre :-D

  • #67 eleanor rigby le 7 novembre 2007 à 12 h 26 min

    Lixuan, je viens de lire ton long commentaire (ce n’est pas une critique !!!) et d’un coup d’un seul ça me renvoie à une douloureuse partie de ma vie. Quand je suis entrée en fac j’ai rencontrée une fille fabuleuse qui est très vite devenue ma meilleure amie. On se ressemblait point par point, on finissait les phrases l’une de l’autre, on pensait à la même chose au même moment, on avait des passés similaires… Bref, c’est devenu très vite comme ma soeur. On vivait même quasiment ensemble. C’était très très fusionnel comme relation. Sauf qu’au bout de 2 ans, j’ai découverts, par un hasard complet que tout était basé sur des mensonges. Elle m’avait coupé de presque tous mes amis et essayait le moyen ultime en me proposant de partir avec elle dans une autre ville. Dans un sursaut, parce que je ne le sentais pas et aussi parce que je trouvais son attitude détestable envers un couple d’amis, je leur en ai parlé. Et là, en pas une soirée, j’ai découvert qu’elle nous faisait le même manège à tous. En nous mentant sur des choses très très grave (argent, sexe et j’en passe) et en se débrouillant pour nous isoler les uns des autres.
    Après cette découverte, j’ai coupé les ponts rapidement. Il n’en reste pas moins que cette période ma manque. Celle ou nous partagions tout (même si ce n’était pas vrai). J’ai des souvenirs d’une force incroyable de cette période. Il m’arrive même de rêver d’elle la nuit, de rêver qu’elle a besoin de moi et qu’elle m’appelle, et quand je me réveille, j’ai bien du mal à ne pas sauter sur le téléphone parfois…
    Quoiqu’il en soit, même si c’est très très dur, je crois qu’il vaut mieux arrêter de fréquenter ce genre de personnage quand on a découvert leur manège. Mais évidement, quand en plus cette personne fait partie de votre famille, ça ne doit rien arranger. Je te souhaite bon courage Lixuan.

  • #68 Hélène le 7 novembre 2007 à 14 h 36 min

    Fran si elle refuse de voir la réalité c’est qu’elle est barrée ; à fuir, sans aucun doute ;-)

  • #69 teatree le 7 novembre 2007 à 12 h 45 min

    ce genre de personnage me fait penser aux gouroux des sectes qui isolent les personnes de leurs proches, qui créent aussi quelque chose de fort pour mieux détruire ensuite…
    ça fait froid dans le dos, brouhou

  • #70 lixuan le 7 novembre 2007 à 14 h 48 min

    Fran : dans ce cas c’est parfait comme ça, si tu arrives à maintenir une relation "strict minimum", cordiale mais distanciée, ne change rien… En gardant la distance de sécurité tu te protèges, et en ne l’envoyant pas bouler trop brutalement ce sont tes principes et ta sensibilité que tu protèges. Mais ne laisse surtout personne te culpabiliser par rapport à ça.

    Laurence de Singapour : heu oui j’espère que tes commentaires n’ont effectivement aucun lien direct avec l’histoire. Parce que des sous-entendus concernant une "soeur trop possessive", ou un "autre son de cloche", seraient plus qu’à côté de la plaque.

  • #71 Catgeisha le 7 novembre 2007 à 12 h 48 min

    Bonjour Lixuan,

    Ton texte est très touchant…
    Ainsi que ton long commentaire…
    Il semble effectivement que tu es tombée sur un beau cas de perverse manipulatrice !
    As-tu déjà pu en parler à quelqu’un ? Je veux dire un professionnel qui a l’habitude et qui connait ce genre de personnalité ? Vu les dégâts que font ce genre de personnes, cela peut être utile…
    Prends soin de toi.

  • #72 eleanor rigby le 7 novembre 2007 à 12 h 50 min

    Tu as raison teatree. J’ai appris par la suite que cette amie avait déjà fait le coup quelques années auparavant à d’autres personnes. Son principe : elle s’introduit dans un groupe d’amis, séduit tout le monde, sépare les amis les uns des autres par des "confidences" et des secrets, puis elle casse tout. Le groupe d’amis précédents n’y a pas survécu, le mien a beaucoup morflé puisque nous sommes restés 3 de cet ancien groupe à nous voir et à nous parler. Et encore, on aurait pu ne rien découvrir. Je n’ose pas imaginé ce qui se serait passé si nous ne nous étions pas parlé et que je l’ai suivie comme elle le voulait…

  • #73 Elsonia le 7 novembre 2007 à 12 h 51 min

    Oulala que ces personnes sont terrifiantes !!! Manipulateur pervers, ça ressemblerait quasiment au portrait d’un gourou…

    C’est flippant quand même !

  • #74 Elsonia le 7 novembre 2007 à 12 h 55 min

    Je m’interroge quand même à propos de ces manipulateurs.

    Quel est leur intérêt ? Beaucoup de mal à comprendre..

    Que recherchent-ils réellement ?

    Moi pas tout saisir

  • #75 Catgeisha le 7 novembre 2007 à 13 h 00 min

    Pas mal de réponses à vos questions par ici :
    fr.wikipedia.org/wiki/Per…
    ;-)

  • #76 Poupoupinette le 7 novembre 2007 à 13 h 00 min

    Oh la la, Lixuan, tu nous dis tout en 2 fois. Et ton deuxième commentaire, ça enlève quand même beaucoup de peinture rose. La réalité est quand même terrible.
    Bon, tu es quand même un peu dans la merde, là, car cette fille a fait le coucou. Tu sais, le coucou, l’oiseau, il rentre dans un nid, il casse les oeufs qu’il trouve, et hop, je suis tout seul, venez me nourrir, les parents.
    Il va falloir que tu la joues très fine, car cette fille est une redoutable manipulatrice, et elle vient de t’évincer de ta famille. C’est une véritable concurrente, et elle vient de gagner l’amour de ta famille.
    Dit-toi quand même que cette fille n’est que "la pièce rapportée". Toi, tu es la vraie fille, garde bien ça à l’esprit. Un jour, peut-être, ton frère va divorcer de cette fille. Mais un enfant ne divorce pas de ses parents, ni même de ses frères et soeurs, quels que soit le passif. Le lien de famille, c’est sacré. Personne ne pourra jamais te détroner de ta vraie place, et du vrai amour que tu as pour ton berceau familial, et que ta famille a pour toi, même si pour l’instant, c’est dans la balance.
    Moi, je te conseille de rester la main tendue vers ta famille, et de battre froid à cette fille qui n’est qu’une manipulatrice qui fait semblant de donner pour pouvoir après tout aspirer les bonnes ondes sans plus rien donner en échange.

  • #77 Elsonia le 7 novembre 2007 à 13 h 04 min

    Merci Hélène et Catgeisha pour ces précisions. En effet, c’est une pathologie…

    Ce sont de pauvres personnes, finalement, elles n’ont pas su trouver mieux pour se reconstruire. C’est vraiment triste.

  • #78 funambuline le 7 novembre 2007 à 13 h 04 min

    argh, j’ai écris un super comm détaillé et long et réfléchi… et il a été avalé par le net ou le bouzou, snif. M’enfin bon, vos comms sont passionnant les filles, c’est dingues ce que vous avez croisé comme toxiques!!!!

  • #79 Fran le 7 novembre 2007 à 13 h 08 min

    @ Lixuan et Hélène : Oui je vais faire très attention …. surtout que là elle me demande assez svt de l’aide, du soutien, de l’écoute par tél, mail, msn…. c’est pas que je ne veux pas le faire mais Pu**** !! Je ne peux pas résoudre ses problèmes de divorce à sa place

    Alors de plus en plus souvent, je lui réponds que je ne suis pas libre, que j’ai des choses à faire avec mon céhri ou mon fils, que je suis occupée à rencontrer de nouvelles têtes pour ma nouvelle vie. Elle de son coté elle se crée une vie sociale avec meetic, facebook et cie. Je ne critique pas ni ne juge mais après elle vient se plaindre de l’hypocrisie de ces relations-là.

    Bref, je reste sur mes gardes. Merci les filles !!
    En tout cas Lixuan, je pense bcp à toi aujourd’hui ….. j’espère que ton coeur se réchauffe un peu avec nous. MAis qu’est ce que je l’aime ce blog !!

    Merci Helene !!

  • #80 Xochitl le 7 novembre 2007 à 13 h 15 min

    @Lixuan. D’accord avec les precedents commentaires. il faut absolument maintenir la relation avec tes parents ET aussi avec ton frere, meme si c’est juste une carte pour l’anniversaire et les voeux de nouvel annee. Le lien qui existe entre vous est unique et meme si ta belle soeur (qu’on devrait plutot appeller affreuse-soeur) arrive pour l’instant a captiver leur attention a ton detrimant, ca ne sera pas eternel. Ta mere commence deja a se rendre compte de certains de ses travers. Si ton frere s’en rend compte aussi un jour il faudra qu’il puisse t’appeler et compter sur toi a ce moment-la, d’ou la necessite de maintenir un contact de loin en loin meme si il ets a sens unique. Dans tous les cas bon courage !
    @Fran Ton histoire est limite flipante !!! Fais attention quand meme.

  • #81 Micheline le 7 novembre 2007 à 13 h 22 min

    Merci de partager ton expérience avec nous…

    C’est difficile, quand on est proche de sa famille, on a toujours l’impression que rien ne pourra détruire ce lien ni la complicité avec les frères et soeurs. C’est encore plus dur pour toi de perdre à la fois une amie et le lien avec ta famille.

    Je pense aussi que cette fille aurait besoin d’une thérapie, elle doit avoir un grave problème pour se comporter comme ça (sans doute avec sa propre famille). Le problème, c’est que lorsque l’on est confronté à ce genre de personne, ils nous détruisent et en même temps, on ne peut pas se soigner à leur place !

    Je te conseille quand même d’être prudente, de ne pas couper le lien avec ton frère ni avec tes parents, éventuellement de te faire aider pour en parler afin de mieux comprendre et de relativiser. Sans te faire avoir par cette fille, ça peut t’aider peut-être à pardonner son comportement (en fait, elle est malade) et à ne pas rentrer dans son jeu.

  • #82 Fran le 7 novembre 2007 à 13 h 28 min

    Pardonner ?? Que c’est dur de pardonner ….. pour ma part en tout cas …. perso je continue à cotoyer mon manipulateur d’ex-mari … pas le choix, ya le monstre à gérer … mais voyez vous j’arrive toujours pas à pardonner, je vis avec c’est un peu différent.

    Suis une vilaine fille capricieuse ou bien ??

  • #83 Kilis Sex Symbol le 7 novembre 2007 à 13 h 39 min

    @Diripouf : on ne dit pas nègre, on dit homme de couleur.

    –> OK, je sors

  • #84 Micheline le 7 novembre 2007 à 13 h 42 min

    Je ne pense pas que tu sois une vilaine capricieuse, Fran !

    Tout dépend de la gravité des faits, de son comportement actuel, du temps qui passe et qui est nécessaire pour guérir les blessures.

    Je pense que le plus important, c’est de se protéger, de se guérir si on a été victime d’un manipulateur. Parfois, ça passe par le pardon, mais je peux comprendre que parfois, il vaut mieux ne pas trop baisser le bouclier (sous peine de s’en prendre encore une). Personne n’a à juger, chacun se reconstruit différemment. En tout cas, ça fait du bien d’en parler, non ?

  • #85 Elsonia le 7 novembre 2007 à 13 h 43 min

    Pardonner permet de se libérer soi-même et non de permettre à l’autre d’être innoncent… En pardonnant, on se détache de l’autre, non ? On tourne une page et passe à autre chose.

  • #86 Lyly le 7 novembre 2007 à 13 h 54 min

    C’est très touchant tout ce que vous racontez les filles.
    Je vais répéter ce que tout le monde a déjà dit, mais Lixuan, continue à rester en contact avec tes parents et ton frère.
    En ce qui concerne Fran, il faut se méfier c’est jamais bon ce genre d’histoire de personnes qui s’identifient à la vie d’une autre personne et font tout pareil.

  • #87 LILI le 7 novembre 2007 à 14 h 02 min

    A la lecture de ton 2de message lixuan, je modifi mes conseils non! à ta place je ne lui ferai pas part de ton message apparement elle manque cruellement de sensibilité pour pouvoir le comprendre. Moi aussi comme bcp j’ai croisé le chemin de manipulateur et aujourd’hui encore j’en garde des sequelles mais je pense que la vie est trop courte pour se laisser empoisonner, Fran ton histoire fait froid dans le dos moi à ta place je mettrai pas mal de distance avec cette fille pas forcément géographique. Je pense aussi que la confiance en soi joue bcp dans tte ces manipulations

  • #88 funambuline le 7 novembre 2007 à 14 h 04 min

    Bon, je retente.
    D’abord et avant tout, si Petite Soeur Chérie passe par ici, je l’embrasse (on a du avoir les mêmes souvenirs en lisant le billet, non?).

    Sinon, une belle-soeur ou un beau-frère, ça ne sera jamais une soeur ou un frère, ni un ami d’ailleurs, ça restera à vie le compagnon ou la compagne de. Et s’il en était autrement… je trouverait ça un peu incestueux en fait, finalement c’est le partenaire se*xuel (bon ok, pas que mais quand même) de notre soeur/frère, non???

    A part ça, une soeur (ou un frère je suppose, mais je ne connais pas) c’est quelqu’un avec qui on a des brouilles, des batailles, des moments de détachement, d’éloignement… mais ça n’est finalement jamais grave, on fini par se retrouver… c’est d’ailleurs le principe même de la famille… on ne la choisit pas (on peut être chanceuse ou moins!), mais elle est là et reste. Même si éloignement, même si silence pendant longtemps. Une amitié ne peut résister à beaucoup de choses auxquelles un lien fraternel survit.

    @ lixuan: un jour ou l’autre, ton frère reviendra vers toi, vers vous. Sera à nouveau lui-même. Ce jour-là, tu seras heureuse d’avoir agi au mieux (je ne sais pas ce que c’est ce mieux pour toi, mais je pense que c’est la meilleure manière de le définir…).

  • #89 Fran le 7 novembre 2007 à 14 h 06 min

    Oui les filles je vais faire attention à mon amie-sosie, promis … de toute façon j’avais commencé à être sur mes gardes depuis qq mois.

    Quant au pardon, oui j’ai peur de m’en prendre une autre. En fait à chaque fois que je "redeviens" sympa avec mon ex …. il me fait une crasse via mon fils ( que j’adore par dessus tout ) …. genre il ne veut plus le voir d’un coup d’un seul. Et quand je l’ignore bah il revient, prend des nouvelles etc ….
    Maintenant j’ai tout de même tourné la page …. je vis une nouvelle vie que j’adore et je suis contente de moi.

  • #90 funambuline le 7 novembre 2007 à 14 h 08 min

    @ Fran: lui as-tu fait part de ton analyse des "similitudes" (pour rester correct et pas cour de maternelle: t’arrête de m’copier, oui!!) de vos parcours en lui faisant part de tes doutes par rapport au côté fortuit???
    Tu n’as que deux possibilités: soit c’est complétement inconscient chez elle, et ça lui permettra peut-être de se rendre compte de ce copiage un peu gênant et inquiétant… soit c’est volontaire et c’est une malade: casse-toi vite de cette relation flippante (et revoit "JF partagerait appartement"!!!)

  • #91 alex le 7 novembre 2007 à 14 h 09 min

    On ne peut pas juger, certains arrivent à pardonner, d’autres pas, cela ne fait pas de ceux là de méchantes personnes !

  • #92 lixuan le 7 novembre 2007 à 16 h 12 min

    huhu, mais non, j’adore vos discussions autour des insultes vaginales :)

  • #93 Elsonia le 7 novembre 2007 à 14 h 14 min

    Absolument d’accord avec toi Alex…

    Fran : tout le bonheur du monde pour toi et ta nouvelle vie.. Tu as bien raison d’être contente de toi ;-)

  • #94 lixuan le 7 novembre 2007 à 16 h 15 min

    Hé, on dit bien (enfin "on", pas moi, car tout ce qui sort de ma bouche n’est que classe et distinction bien sûr) "face de b*te" aussi : ce qui sous-entend que l’organe masculin serait d’une laideur propice à l’insulte ? c’est plutôt équilibré dans ce cas!

  • #95 funambuline le 7 novembre 2007 à 14 h 17 min

    On peut pardonner sans oublier!

  • #96 Cezai le 7 novembre 2007 à 14 h 17 min

    @Fran: je te comprends tout à fait. Moi aussi, il m’est très difficile de pardonner. Quant à ton ex, si tu es obligé d’avoir des contacts avec lui, le mieux est certainement de l’ignorer et de ne penser qu’à ton enfant.

  • #97 Hélène le 7 novembre 2007 à 16 h 23 min

    Oui on dit aussi une couille de qnn qui est complètement idiot, donc finalement on est en train d’arriver à une sorte d’égalité dans l’insulte sexuelle ;-))

  • #98 Laurence Singapour le 7 novembre 2007 à 14 h 28 min

    Excusez les généralités qui ne sont pas en lien direct avec cette situation qui relève plus de la manipulation qu’autre chose.

    Mais lire ton billet me fait dire qu’il est difficile d’avoir des relations saines et apaisées avec sa belle-famille. Je pense qu’il arrive souvent que le mari soit tiraillé entre sa femme et sa famille. "Soit je fais passer ma femme d’abord. Dans ce cas-là ma famille, surtout si j’ai une soeur possessive qui a peur de me perdre, aura le sentiment que je l’abandonne", "Soit je fais passer mes parents et ma soeur chérie avant ma femme, et c’est ma femme qui va très vite péter les plombs".

    Et quand c’est la belle-soeur qui s’entend trop bien avec la famille de son mari, on lui reproche parfois de prendre trop de place, de se sentir trop à l’aise, de faire "comme si elle était chez elle" quand elle est chez ses beaux-parents…Comment faire pour bien faire?

    Bref moi je dis c’est rarement simple ces histoires-là! Moi je n’ai pas de frère donc pas de belle-soeur dans ce sens-là…Par contre j’ai une belle-soeur (soeur de mon mari) avec qui les rapports sont … difficiles je dirais.
    Elle a trop voulu être mon Amie au début et ensuite cela a plutôt mal tourné.

    L’histoire de ClarisseP m’a touchée et je me demande toujours dans ces cas-là quelle serait l’autre son de cloche…

    En tout cas bon courage à Lixuan et merci d’avoir partagé ton histoire (et ton commentaire était très utile aussi pour saisir toute l’affaire).

  • #99 Fran le 7 novembre 2007 à 14 h 29 min

    MErci bcp les filles ……….. Serieux je vous adore …….. au risque de me répéter : Merci Hélène de l’avoir créer ce blog !!.

    Quant à parler avec mon amie des similitudes dans nos vies …. et ben comment dire … elle trouve que nos vies sont complètement différentes !! Bah ouais !! Ma soeur et mon amie d’enfance ont essayé aussi de lui en parler mais elle continue à dire qu’elle est Elle et que je suis moi et que nos vies sont différentes voire opposées.

    Euh alors je lui réponds que nos personnalités sont différentes mais nos chemins de vie sont rudement similaires non ?? bah pour elle c’est toujours NON. Alors comme je le dis souvent, c’est pas donner à tout le monde d’avoir l’envie et le courage de se remettre en question …..

    Merci encore les Filles !!
    JE vous bise toutes meme si je ne sais pas à quoi vous ressemblez, même si j’ai un bouton de fièvre en voie de guerison hihihihi ….. non je ne contamine plus à ce stade

  • #100 Elsonia le 7 novembre 2007 à 14 h 35 min

    Fran, je suis persuadée que même avec ton bouton de fièvre en voie de guérison tu dois être resplendissante ;-)

  • #101 lixuan le 7 novembre 2007 à 16 h 37 min

    Fran : Ha nan mais vraiment hein, je souffre, je souffre, je vous ouvre mon petit coeur saignant et quoi? un festival de couilles et de foufounes étymologiques en retour, ben bravo les filles, zavez pas honte? ;)

    T’inquiète Fran, le seul hic c’est qu’à cause de toi (entre autres) j’ai carrément pas avancé dans mon boulot…!

  • #102 siamoise cramoisie le 7 novembre 2007 à 14 h 40 min

    Même si nous avons tous les jours des propositions de le devenir, nous ne sommes pas des Saints. Le pardon, c’est un vrai boulot. Ca prend du temps.

    Et pour ma part, je n’ai jamais réussi à pardonner sans qu’on me l’ai demandé de vive voix et avec sincérité.

    On n’est pas sensé non plus pardonner DèS la demande de pardon formulée. On peut réfléchir, travailler à cela dans son coin, sans avoir tout d’un coup à se prendre la tête pou ça, et uniquement ça.
    Je n’ai jamais pu faire autrement. j’espère que c’est une "bonne" façon…

  • #103 funambuline le 7 novembre 2007 à 14 h 41 min

    Yep, barrée, cours Fran-rest, cours :-)

  • #104 siamoise cramoisie le 7 novembre 2007 à 14 h 42 min

    Fran, il n’y pas pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre,
    ne pas voir ( ça va avec aveugle)
    ne pas comprendre (ça va avec … )

    Prends tes distances! Je pense comme "les copines" ! Ca semble tellement malsain… :-(

  • #105 Fran le 7 novembre 2007 à 14 h 42 min

    Oui mais voyez je culpabilise très vite avec certaines personnes. Et elle passe son temps à me dire ( et aussi à mon mec et nos amies communes ) qu’elle ne serait pas grand chose si je n’étais pas la pour elle.

    Alors vous pensez bien qu’avec ma nature profonde ( prob d’estime de soi et besoin d’amour et de reconnaissance ), j’ai bcp de mal à me sortir de cette situation.
    Je tache d’etre diplomate
    Je ne lui parle pas de vous par ex …. ni de ma vie en fait, maintenant je n’entre plus dans les détails, je suis cordiale et j’avoue que si elle ne prend pas de nouvelles, ben j’en prends pas quoi ….. Je culpabiliserai trop si je devais mettre un terme brutalement à notre relation …. suis un peu couille ….. une couille resplendissante somme toute hihihi

  • #106 siamoise cramoisie le 7 novembre 2007 à 14 h 44 min

    Fran, j’aime énormément ton "et je suis contente de moi " !!!!!

  • #107 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 14 h 47 min

    Fran, "une couille resplendissante", nan mais franchement… J’aurais eu tort de ne pas venir lire ça… :D

    Sinon, avec ta brève description, je crois qu’on se ressemble un peu. Pas physiquement, bien sûr, mais tu vois ce que je vux dire !

  • #108 siamoise cramoisie le 7 novembre 2007 à 14 h 47 min

    j’aime moins ton "suis un peu couille"… ;-))))
    m’enfin, Fran !!!! c’est le féminin de "couillon"?? ou bien? ;-)))))))))

  • #109 funambuline le 7 novembre 2007 à 14 h 47 min

    une couille resplendissante contente de soi, eh ben dis donc :-)

  • #110 Fran le 7 novembre 2007 à 14 h 56 min

    Bah quoi …. ?? Je trouve couillonne c’est vachement plus péjoratif que couille … alors comme je m’aime suffisament pour ne pas trop me dénigrer ( n’oubliez pas que je suis une fille sans cheville et que je suis allergique au melon ) et je dis que suis une couille

    @ Mademoiselle Coco : je crois bien deviner ce que tu veux dire : )) T’inquiète ya pas mort d’homme hein ??

    @ Lixuan : Oui je crois avoir trouvé la bonne distance avec elle et c’est tant mieux, j’aime pas trop faire de grosses vagues ….

  • #111 Elsonia le 7 novembre 2007 à 14 h 58 min

    Une couille citrouille à la place du melon ;-)))))))))))

  • #112 lixuan le 7 novembre 2007 à 17 h 01 min

    Haha, Mademoiselle Coco c’est toi qui m’as écroulée là :) "sacrée c.. de f.. de b.." je tâcherai de m’en souvenir au moment opportun (silencieusement hein ^^)

  • #113 Soeur Anne le 7 novembre 2007 à 15 h 04 min

    Lixuan, je crois que tes relations avec tes parents ne doivent pas tenir compte d’elle. Tu as d’autres choses à vivre avec tes parents que t’occuper de ce vilain coucou. Ignore son existence, ne parle pas d’elle, ou le moins possible.
    Quand à ton frère, maintenir des relations minimum me semble la bonne solution. Tu t’en sentiras mieux et lui aussi, même si ce n’est pas immédiat.

    Comme beaucoup, j’ai connu la copine perverse et manipulatrice, mais le jour où j’ai découvert tout ça, grâce à des amis qui se rendaient compte, malgré toutes les horreurs qu’elle leur disait de moi, que j’étais une gentille fille (Naïve, oui, idiote, oui…)et bien j’ai "rompu" définitivement après une explication donnée en 2 minutes, avec faits précis. Plus de nouvelles, filtrage d’appels. Ca a été très dur. Mais j’avais peur qu’elle me ré-embobine dans ses mensonges…

    Malgré tout, je lui ai pardonné. Mais comme disait je ne sais plus qui, (Pardon !!)pardonner n’est pas oublier.. et surtout pas replonger…

  • #114 siamoise cramoisie le 7 novembre 2007 à 15 h 04 min

    Fran je suis éclatée de rire !!! ton aplomb fait terriblement plaisir !!!!

  • #115 Fran le 7 novembre 2007 à 15 h 08 min

    Oui je suis une fille pleine de ressources ( enfin une fois que je suis remontée de mon trou hein ).

  • #116 Xochitl le 7 novembre 2007 à 15 h 10 min

    Je ne suis pas tout a fait d’accord avec toi Laurence singapour. Il ets vrai que les relations de famille sont souvent compliquees a gerer mais on peut parfaitement s’entendre avec sa belle-famille. Et mon mari n’est titaille ni dans un sens ni dans l’autre ! J’ai d’excellents rapports avec ma belle-soeur, (c’est meme devenu une amie proche), je rigole avec mon beau-frere et je vais au musee avec ma belle-mere !!! On parle aussi cine, literature, politique (et on a pas toujours les meme avis mais on peut echanger nos opinions a peu pres cordialement) et les reunions de famille sont des bons moments. Je suis peut-etre un animal special mais moi j’aime bien aller voir mes beaux-parents !!!

  • #117 Xochitl le 7 novembre 2007 à 15 h 13 min

    @Fran J’aime bien le terme de couille, c’est un bon compromis avec couillone. Moi c’est le terme cretine que j’affectionne particulierment.

  • #118 Hélène le 7 novembre 2007 à 17 h 14 min

    Il faut cliquer sur "à propos de l’auteure", maya, et en bas de la page il y a un lien sur mon adresse mail ;-)

    Cécile !! Tu as acheté tes bottes !! Je veux un rapport complet !!

    mehabel pense à mettre des smileys de temps en temps, ton commentaire sonne vraiment sec et je suis sûre que ce n’est pas le ton que tu voulais employer ;-)

  • #119 Fran le 7 novembre 2007 à 15 h 17 min

    Aaaah crétine aussi j’aime beaucoup tout comme idiot, je trouve ça moins réducteur que c*o*n !!

    Euh sinon moi aussi j’aime bcp mes nouveaux beaux-parents hihihihi

  • #120 solenne le 7 novembre 2007 à 15 h 21 min

    salut hélène !
    ayééé je me souviens pourquoi je ne venais presque plus sur ce chouette blog pourtant tellement en phase avec mes préoccupations de fille…. y’a trop de monde ici !
    chaque fois qu’on veut laisser un comm’ y’a déjà 150 filles qui l’ont fait avant nous !!!

    * nan chuis pas jalouse, pourquoi ?! *

  • #121 Hélène le 7 novembre 2007 à 17 h 21 min

    Pfiou vous êtes déchaînées, la dépression saisonnière est une légencde ma parole ! ;-))

    Je vous parle de la néthique très bientôt funambuline, mais vous pouvez aller voir le lien d’ici là ;-)

  • #122 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 15 h 23 min

    A propos de "con", j’étais sur les fesses quand j’ai appris son sens premier en lisant le Manuel de civilités pour les petites filles à l’usage des maisons d’éducation de Louÿs (un délice cochon ce truc !). Depuis, j’essaie de moins l’utiliser, parce que zut quoi, ce n’est pas une insulte…

  • #123 Fran le 7 novembre 2007 à 15 h 23 min

    Euh bah meme si on est 150 à écrire peu ou prou la meme chose, faut laisser le commentaire qd même … je trouve que toute intervention est interessante … enfin ce n’est que mon avis hein

  • #124 Cezai le 7 novembre 2007 à 15 h 29 min

    @ Mademoiselle Coco: et alors, qu’est-ce que c’est le sens premier de con?

  • #125 Fran le 7 novembre 2007 à 15 h 31 min

    Euh le sens premier de "con" ça a pas un rapport avec l’intime féminin ??

  • #126 ClarisseP ou Clarisse c’est la même le 7 novembre 2007 à 15 h 35 min

    @LaurenceSingapour : je comprends qu’à me lire par exemple, tu puisses te demander quel est l’autre son de cloche. Alors dans ma quête de compréhension, nous avons essayé avec mes parents (car j’ai la chance que mes parents soient trés clairvoyants dans cette histoire) de connaître la vision des choses de ma belle-soeur et de mon frère. Ma belle-soeur nous reproche de trop bien nous entendre, de vouloir faire perdurer une unité familale, qui selon elle n’a plus lieu d’être. Je m’explique, elle pense que la nouvelle famille de mon frère c’est elle et ses enfants, mais plus nous. Moi je ne suis pas d’accord avec ça, on a tous nos vies avec notre conjoint, nos enfants mais mes parents, mon frère….ça reste bien sûr ma famille avec laquelle je veux partager des choses.
    Et en parlant à mon frère on se rend compte que puisque il bosse beaucoup, il n’a pas toujours le temps de lire nos mails donc il se repose souvent sur des informations transmises par sa femme. Et manifestement, elles sont fausses, arrangées, modifiées, alambiquées…
    Vous n’imaginez comme c’est méchant et pervers parfois.
    Par exemple, elle dit à son fils aîné dont je suis la marraine, que je suis une mauvaise marraine car je ne vais pas à l’église. Alors quand je le vois -rarement à la webcam car ils habitent loin-, il ne comprend pas et me demande pouquoi je suis sa mauvaise marraine ?
    Elle m’a dit aussi il ya peu de temps qu’avant "30 ans et sans enfant" on n’était pas mature. Comment dois-je le prendre ?
    Pensez-vous que c’est possible elle a dit il y a pas longtemps à ma mère que mon frère avait été malheureux toute son enfance. Et on se rend compte qu’elle fait du mal chez nous car chez elle, plus jeune, ça n’a jamais été.
    Aujourd’hui, je n’ai plus de nouvelles de mon frère ni de mes petits neveux. La balle est dans son camp car j’ai fait la démarche vis à vis de lui pour tenter d’améliorer la situation… Mais je ne peux pas non plus continuer à courber le dos. J’en ai marre. J’ai d’autres choses à vivre.
    Alors j’avance et je verrai bien.

  • #127 funambuline le 7 novembre 2007 à 15 h 38 min

    "con" c’est le s*e*x*e féminin, simplement… et donc non, c’est pas une insulte!!!

    (Au Vénézuela, l’insulte la plus courante -genre comme dire merde- c’est cono de tu madre (le con de ta mère), terriblement vulgaire, je n’ai jamais réussi à ne pas être choquée!)

  • #128 Fran le 7 novembre 2007 à 15 h 42 min

    ALors là ça c’est de l’insulte …. comme aux antilles en somme !!

    @ Clarisse : Tu as ouvert la porte pour ton frère et je pense qu’au moment voulu ( toujours une histoire de courage hein ), il viendra t’en parler …. ou peut-etre pas. Le truc c’est qu’il faut vivre avec et continuer à avancer malgré tout. ta belle-soeur doit être jalouse … jalouse de ce que vous apportez à son mari qu’elle ne peut pas faire. D’ailleurs qui a dit qu’on pouvait prendre la place des autres ?? Comme c’est impossible elle isole son mari de vous ( on est tjs dans la manipulation grrr ).

    Oui faut continuer à avancer dans la vie !!

  • #129 Hélène le 7 novembre 2007 à 17 h 45 min

    Argh non Catgeisha, je ne suis pas très portée sur ce genre de discussions, trop pudique, sans doute ;-)

  • #130 Clarisse le 7 novembre 2007 à 15 h 45 min

    Je sais qu’il fait continuer à avancer, je le fais, j’ai d’ailleurs tout pour le faire…mais je ne suis pas encore satisfaite à 100% car je l’ai perdu en route…

  • #131 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 15 h 51 min

    Cezal > désolée, je ne voulais pas faire de teasing, je pensais juste être la dernière des oies blanches à n’en pas connaître le sens plus tôt ;). Un con est un vagin, paraît-il…

  • #132 Tiger Lily le 7 novembre 2007 à 15 h 55 min

    D’ailleurs (disgression complete) j’aimerais bien savoir en quoi traiter quelqu’un de "vagin" est une insulte??
    Je m’insurge:
    Con en francais
    Cono en espagnol
    Cunt en anglais

    Non mais franchement!

    (encore un coup des mecs ;-))

  • #133 zoe rose le 7 novembre 2007 à 15 h 55 min

    Lixuan, ce texte est sublime !!! Très touchant !!! Merci pour ce témoignage …

  • #134 Tiger Lily le 7 novembre 2007 à 15 h 56 min

    J’avoue, c’est un peu du feminisme a 2 balles (et HS), mais je me suis honnetement toujours posée la question :-D

  • #135 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 15 h 57 min

    Lixuan, désolée de pourir ton article par des considérations aussi terre à terre que "pourquoi les idiots se font traiter de vagin" … Tout ça, c’est de me faue, mille excuses.

  • #136 Fran le 7 novembre 2007 à 15 h 58 min

    Ouais c’est sur en soi je ne vois pas tellement où est l’insulte …. Espèce de vagin !!
    Ca ne sonne pas tellement comme une insulte … pour un mec peut-etre ??
    Sais pas, aujourd’hui on dit bien : t’es une bi*te !! Non ??

    Ya quelqu’un(e) ici qui s’y connait en histoire des mot ( sais comment qu’on pourrait dire ça ) ………. étymologie ??

  • #137 Hélène le 7 novembre 2007 à 17 h 59 min

    Oui oui, que les autres en parlent ne me dérange pas, mais je préfère ne pas participer ;-)

  • #138 mebahel le 7 novembre 2007 à 16 h 00 min

    A parte:
    moi aussi j’en ai marre qu’on traite une foultitude d’abruti-e-s de toutes espèces du mot qui désigne mon joli sesque.
    Merci tonton georges d’avoir dit cela mieux que moi:
    http://www.paroles.net/chansons/...
    Pour traiter les abrutis (de sesque mâle donc) de crétins mal finis je dis quel bite, lui.
    ou bitard.
    Après tout hein…
    Fin du HS.

    Pour vos proches plus ou moins pervers-es et éventuellement manipulatrices ou teurs, un précision la perversion narcissique est une expression-valise qui recouvre bcp de choses. Initialement il s’agit d’une pathologie du narcissisme, c’est donc particulier.
    On peut manipuler sans être en état de perversion clinique, et réciproquement.
    Comme dit MF Hirigoyen:
    "Tous les manipulateurs ne sont pas des pervers, mais chez un pervers narcissique, notre mode de réflexion ne fonctionne pas. Ces personnes n’ont pas de sensibilité, elles ont développé leur intelligence au dépend de leur affectivité, c’est-à-dire qu’elle n’ont aucune affectivité, mais elles sont extrêmement intelligentes. Comme elles n’ont pas de scrupules à faire souffrir l’autre, elles n’ont pas de culpabilité. Leur but est de parvenir au pouvoir, d’être supérieur à l’autre. Ce mode de fonctionnement cache un grand vide intérieur : s’ils pouvaient se regarder, ils constateraient qu’ils n’auraient pas une bonne image d’eux-mêmes. Mais, comme ils ne peuvent pas se regarder, ils attaquent l’autre pour se rehausser."

  • #139 Tiger Lily le 7 novembre 2007 à 16 h 03 min

    A part ca, 1000 excuses Lixuan :-)
    Ton texte est extremement touchant et bien que j’ai 2 adorables soeurs que j’adore, je n’ai pas de frere, donc la question de la laide-soeur ne se pause pas.
    Par contre mon copain a deux soeurs egalement, et je redoute vraiment le moment ou je les rencontrerai :-s

    En tout cas, bon courage et comme l’on dit les "copines", continue a parler a tes parents et a ton frere. Et puis peut-etre pourrais-tu hater la realisation de ta mere subtilement en lancant quelques pistes..?

  • #140 Tiger Lily le 7 novembre 2007 à 16 h 04 min

    Mon Dieu: "pOse"

  • #141 mebahel dicote le 7 novembre 2007 à 16 h 12 min

    Con: apparition 1195-1200
    est hérité du latin ‘conus’ , attestée chez les satiriques et dans des graffitis comme désignation du sexe de la femme: mos d’origine obscure, apparenté au grec ‘kusthos’ au persan ‘kun’ et peue- être à ‘culus’ (-> cul).
    en latin l’usage du mot est réservé aux textes érotiques.
    (…) [a une ] double valeur, de nombreux dérivés et composés, enfin[notons] le tabou qui l’efface de la plupart des recueils de mots et des études linguistiques du 17eme jusqu’aà une époquie récente(..)
    Courant du 12eme jusqu’au milieu du 17eme dans la prose et la poésie ‘libres'(..)
    Rare à partir du milieu du 17eme jusqu’à la seconde moitié du 19e em ou il est souvent déguisé en ‘noc’, con redevient alors courant avec son sebns initial, mais surtout avec la valeur figurée d’imbécile, d’abord (1780) comme nom, puis comme adjectif (1830 cf stendhal, mérimée).
    ce changement de sens n’est pas clair, on peut y déceler des comapraisons désobligeantes pour la virilité (faire qqch comme un con, attesté fin 18e)mais aussi l’influense ce ‘conart’ ‘connart’, ancien mot où ‘cornard'(-> corne) et une dérivatin de ‘con’ auraient pu se confondre; cepandant ‘con’ qui a eu en moyen français des emplois métonymiques appliqués aux femmes, n’était jamais injurieux.
    (…)
    Tiré du ‘dictionnaire historique de la langue française" ed Robert, dir A.Rey.

    Pour préciser: à partir du 17eme, les rapports sociaux de sexes (ou de genre) ont contribué à poser le sexe féminin comme stigmate de la faiblesse générale des femmes, à tous niveaux.
    D’où la connotation négative de tout ce qui a trait au corps des femems et donc l’insulte qui est faite à un homme de le considérer comme.. un femme.
    (j’abrège hein bien sûr)

  • #142 mebahel le 7 novembre 2007 à 16 h 14 min

    Hiiiiiiii!
    Toutes les fautes de frappes et autres coquilles, scusez moi, j’ai tapuscrité trop viiiite! La honte sur moi et ma descendance :-p

  • #143 Cezai le 7 novembre 2007 à 16 h 17 min

    @ Mademoiselle Coco: non, c’était moi la dernière des oies blanches à n’en pas connaître le sens! ;-))))

  • #144 Fran le 7 novembre 2007 à 16 h 25 min

    Héhé oui je crois bien que qqpart la parité est en marche

    SInon je viens d’apprendre que mon nom de famille est un dérivé de con ?? Pu**** je suis choquée : ))
    Euh pour info mon nom c’est KUN …. la perse et la chine c’est presque voisin non ??

  • #145 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 16 h 26 min

    Mebahel, merci pour ces précisions. Alain Rey est l’idôle de l’époque où je voulais être une littéraire.

  • #146 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 16 h 27 min

    Hélène > certes, mais je suis persuadée qu’un vagin est bien plus intelligent qu’une couille ;-)

  • #147 Tiger Lily le 7 novembre 2007 à 16 h 27 min

    @ Fran, je suis morte de rire…
    En fait tu es une resplandissante couille con :-))))

  • #148 Fran le 7 novembre 2007 à 16 h 30 min

    Hihihihiihih Bah oui ….. je suis bien une resplendissante couille con …. et contente d’elle en plus.

    Euh je ne sais pas si un vagin c’est plus intelligent qu’une couille ( dans mon cas vous diriez quoi ?? ) mais je pense qu’un vagin c’est bcp plus intelligent qu’une bite, c’est plus sensible

    V’là l’argument à 2 balles ….. désolé les filles !!

  • #149 Fran le 7 novembre 2007 à 16 h 32 min

    Toutes mes excuses Hélène pour cette déviation sur ta ligne éditoriale

    Je te présente aussi mes excuses Lixuan parce que ton billet ne méritait pas mes sottises

  • #150 Hélène le 7 novembre 2007 à 18 h 32 min

    Bon voyage Anne Cé !! ;-)

    lil sois la bienvenue ;-)

  • #151 Fran le 7 novembre 2007 à 16 h 41 min

    Hiihihihiih Euh moi non plus j’ai pas tellement avancé …. demain faudra faire un billet sur un sujet qui ne parle à personne comme ça toutes au boulot …. malheureuses mais au boulot … hein Hélène tu y pensera ??

  • #152 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 16 h 42 min

    Si si si, j’ai vraiment honte…

  • #153 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 16 h 44 min

    En même temps Lixuan, au moins, on te fait penser à autre chose ;-) Et tu penseras à nous quand tu te diras que vraiment, ta belle-soeur est une sacrée couille de face de bite…

  • #154 patounettechatte le 7 novembre 2007 à 16 h 45 min

    Salut,

    Ha la la la !!!!!! Que d’histoires terribles !!!! Lixuan, tu n’es pas seule !!!! Pour ma part j’ai connue une fille comme ça : trés possessive et trés jalouse !!! Elle avait décidée (toute seule) de devenir ma meilleure amie !!! Mais, à l’époque j’en avait déjà une et j’ai une soeur que j’adore et de qui je suis trés proche, toutes ses manipulations, ses ruses ont échouées !!! Mais je l’aimais bien jusqu’au jour ou j’ai réalisée que jamais elle ne changerait !!!! J’ai coupé les ponts, j’ai parfois des nouvelles de loin en loin, je ne regrette rien !!! Elle faisait tout pour me nuire en racontant des histoires quand j’avais le dos tourné….. Elle me bouffait, un vampire !!!! Elle arrivait chez moi déprimée et alors que j’étais en forme : elle me pompait toute mon énérgie et repartait toute ragaillardie !!!! J’avais un chien : elle en a adopté un !!! Bon, j’en passe !!!! Mais tout ça pour dire qu’il ne faut pas se laisser faire !!!! @ Fran : FUIT LOIN DE CETTE "AMIE" !!!!

  • #155 Cécile de Brest le 7 novembre 2007 à 16 h 46 min

    Je vois que la conversation est intéressante et très culturelle, on apprend de tout vraiment ici (@ Mademoiselle Coco, Alain Rey est mon idole! Ah, son Larousse historique!! bon passons…)

    Lixuan, je trouve comme les autres que tu ne dois pas "laisser tomber" avec tes parents. En tout cas, bravo pour ton texte , j’ai pris un grand plaisir à le lire.

  • #156 Catgeisha le 7 novembre 2007 à 16 h 46 min

    Avec une lecture au premier degré de vos propos, je voudrais juste dire que je ne trouve pas que le sexisme inversé soit vraiment une marque de progrès social, notamment en ce qui concerne la condition féminine…

    Sinon, avec une lecture second degré de vos propos, je voudrais juste dire que vous me faites bien délirer derrière mon écran :-)))
    Vous me rappelez les Monologues du Vagin, d’Eve Ensler ! ;-)

  • #157 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 16 h 49 min

    Catgeisha, je n’ai jamais vu la pièce ni lu le livre. Je sens que c’est quelque chose qui manque terriblement à ma culture (et là, je suis sérieuse).

    Pour la lecture au 1er degré, j’ai le sentiment tout à fait subjectif que ce sont les hommes qui lancent les insultes. Alors que le "face de bite" est sans doute d’abord sorti de leur bouche avant de sortir de la nôtre, par mimétisme. Qu’en pensez vous ?

  • #158 Hélène le 7 novembre 2007 à 18 h 54 min

    Yep Bisou, ça dépend des emplois du temps des unes et des autres, et des envies ;-)

  • #159 funambuline le 7 novembre 2007 à 16 h 55 min

    Et une face de bite (allez, imaginez vraiment ce à quoi ça pourrait ressembler) c’est moins charmant qu’un petit con, non????
    :-)

  • #160 Fran le 7 novembre 2007 à 16 h 56 min

    POur ma part je pense que aussi que la majorité des hommes ont l’insulte facile.
    Maintenant c’est sur que ce n’est pas progresser pour nous les femmes que de suivre les conneries des hommes …. mais on peut en jouer parce que nous sommes plus fines ou simplement différentes.

    Perso j’ai de la chance, à la maison c’est moi "l’homme" …. et mon Chéri se fiche pas mal quand lui dit que c’est sa femme qui porte la culotte …. bah Ui …. lui il met des boxers je réponds !!

  • #161 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 16 h 56 min

    Funambuline, je suis écroulée !

  • #162 mebahel le 7 novembre 2007 à 16 h 57 min

    Catgeisha:
    " le sexisme inversé soit vraiment une marque de progrès social"
    Merci pour la leçon de morale, mais c’est un peu facile :-)
    Un peu facile de voir du sexisme inversé là où les femmes qui commentent ici ne font que s’approprier la langue (sexiste, cf Yaguello par ex) et le rire salvateur sur nos organes des deux sexes, et encore sur un mode plutôt bon enfant et sans ce mépris apeuré qui caractérise la plupart des (mauvaises) blagues sur les femmes/blondes/bellesmères etc.Tonalité qu’on ne sent pas vraiment dans les blagues sur les zhoms ou alors on prend soin de catégoriser l’homme dont il est question.
    Certes, ces blagues sur les femmes peuvent être émises par des femes aussi, hé oui, le sexisme n’est pas l’apanage du masculin, ni le féminisme celui du féminin, et c’est heureux.
    De même pour les insultes.
    Le contexte social ne renvoie pas les mêmes choses lorsqu’il s’agit de sexe féminin ou masculin.
    Donc je trouve que ta critique, maintenant là tout de suite, tombe dans la soupe comme une vraie mèche.

  • #163 Hélène le 7 novembre 2007 à 18 h 58 min

    C’est vrai ce que dit futile tranquille, lixuan : il faut beaucoup parler de ce qui fait mal, ça aide la douleur à sortir et à ne pas faire trop de dégats à l’intérieur.

  • #164 lilipouch …rentrée! et décalée le 7 novembre 2007 à 17 h 03 min

    je l’ai touvé trés touchant également ton texte et toutes vos interventions d’ailleurs….

    et pour aller dans l’insulte sexuelle, dans le sud ils disent "mais quel vié"

  • #165 mebahel le 7 novembre 2007 à 17 h 05 min

    .. ou bien ‘sguègue’, lilipouch :-)

  • #166 Cécile de Brest le 7 novembre 2007 à 17 h 06 min

    Ah, les filles, vous ne pouvez pas mieux tomber avec vos insultes.
    Pas plus tard que cet aprèm, alors que je revenais avec mon trophée (oui, je suis allée m’acheter des bottes), sur le parking, je me suis fait insulter par un papi.
    Farpaitement, un petit papi qui avait l’air propore sur lui et tout.
    Et ben il trouvait que je mettais trop de temps à attacher ma fille dans la voiture,, du coup avec ma portière ouverte, il ne pouvait pas se mettre à la place libre à côté. Bon, faut pas s’énerver non plus. Je lui ai dit que j’en avais pour 2 minutes et bien il m’a répndu "elle va me lâcher cette pov c…e"
    Les bras m’en sont tombés… Tout se perd ma pov dame ! Je regrette de ne pas lui avoir sorti "face de bite" ça aurait été de circonstance.

  • #167 maya le 7 novembre 2007 à 17 h 09 min

    Bon, hahem, désolée de polluer mais heu, Hélène, j’ai cherché ton adresse mail pour t’envoyer un message ( = un billet pour la rubrique Toi Lectrice) et moi doit être pas douée car moi pas trouvé…

  • #168 Hélène le 7 novembre 2007 à 19 h 13 min

    Merci futile, mais on peut dire bidon tout court, il est loin d’être petit ;-))

  • #169 Fran le 7 novembre 2007 à 17 h 13 min

    Ahahhahahahha

    Oh non meme s’ils sont betes parfois les vieux faut pas aller à l’insulte avec eux …. c’est une espèce protegée le "vieux" ( je ne me voyais pas écrire le vieil ).

    Alors comme ça Madame Cécile s’est trouvé des bottes ?? COmment qu’elles sont ??
    Bon je vous lis en rentrant, je me tire, j’ai bcp trop travaillé grace vous hihihihi

  • #170 mebahel le 7 novembre 2007 à 17 h 16 min

    Oups oups oups !!!!

    ;-) :-) :-D ;-D

  • #171 Catgeisha le 7 novembre 2007 à 17 h 17 min

    Mebahel,
    Je ne prétends absolument pas donner de leçon de morale !!!
    Je donne juste librement et naïvement mon avis, d’après un souvenir de mes lectures Onfrayiennes qui défend magnifiquement le féminisme et les femmes ! ;-)
    Je ne comprends donc pas ta remarque ni ton agressivité ! ;-)

    Mademoiselle Coco, vi, je te confirme que tu rates quelque chose ! Cours dans une librairie ! lol

    Un petit passage, je ne résiste pas :
    ""Si votre vagin était habillé, que porterait-il ?"

    "Un béret. Un blouson de cuir. Des bas de soie. Un vison. Un boa rose. Un smoking d’homme. Un jean. Un truc moulant. Des émeraudes. Une robe du soir. Des sequins. Que de l’Armani. Un tutu. De la lingerie transparente. Une robe de bal en taffetas. Un truc lavable en machine. Un loup. Un pyjama en velours violet. De l’angora. Un noeud papillon rouge. De l’hermine et des perles. Un grand chapeau à fleurs. Un chapeau en léopard. Un kimono de soie. Un pantalon de survêtement. Que de l’Armani. Un tatouage. Un appareil à décharges élestriques pour chasser les étrangers. Des talons aiguilles. De la dentelle et des rangers. Des fruits, des fleurs et des plumes roses. Du coton. Un tablier. Un bikini. Un imperméable."

    Hélène, ça te dirait pas un "Que porte votre vagin aujourd’hui ?" ? ;-))))))

  • #172 funambuline le 7 novembre 2007 à 17 h 17 min

    C’est nouveau ce lien NETHIQUE???
    C’est quoi?

  • #173 Hélène le 7 novembre 2007 à 19 h 25 min

    Oh oui alors Cécile, pour ce prix ç’aurait été dommage d’attendre les soldes et qu’il n’y ait plus ta taille !

    Mademoiselle Coco ta définition du petit bidon m’a bien fait rire ! ;-))

  • #174 mebahel le 7 novembre 2007 à 17 h 25 min

    @ catgeisha:
    Manquaient les smileys !
    Ceci posé, ta remarque n’était pas… douce, et quant à Onfray.. bon…on doit pas avoir le même avis sur l’éventuel féminisme du bonhomme, à vue de nez
    :-)
    Mes excuses si je parais abrupte.
    Je tape tjs un peu rapidos, et ça manque de liant, c’est vrai.
    => mines de sel !

  • #175 Catgeisha le 7 novembre 2007 à 17 h 31 min

    Mebahel ;-)

    Hélène, ça veut dire que ça te tente ? :-))) Allé chiche ! (Avé l’accent !) :-))
    (*Cat mode lourde et qui l’assume*)

  • #176 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 17 h 33 min

    Catgeisha, c’est dingue, je ne m’étais jamais demandé ce que portait mon vagin. Mais dès que j’ai lu ta question, j’ai visualisé sans même y penser une sublime robe de cocktail, un fourreau noir. Après, j’ai continué ma lecture, et j’ai vu toutes les possibilités. Mais c’est certain, la robe fourreau noir s’est imposée sans même que j’y réfléchisse ! ;-)

  • #177 funambuline le 7 novembre 2007 à 17 h 36 min

    C’est intéressant leur charte néthique, me réjouis que tu nous en parles :-)

  • #178 funambuline le 7 novembre 2007 à 17 h 38 min

    Et ben le mien je l’vois plutôt en guêpière j’dois dire, mon triangle joli :-)

  • #179 Catgeisha le 7 novembre 2007 à 17 h 39 min

    Mademoiselle Coco, voilà, c’est un peu la puissance de ce livre ! Et ensuite, on ne peut s’empêcher d’imaginer et de rire ! ;-) (Bon, ce n’est pas non plus la plus grande littérature du monde hein…)
    Merci de ta participation ! Pas mal le fourreau noir !!!
    J’aime bien l’imperméable, je ne sais pas pourquoi…lol
    ;-)

  • #180 Hélène le 7 novembre 2007 à 19 h 44 min

    Attention futile, il y a des vieux qui lisent ce blog, et ils auront peut-être un peu de peine de lire tout ça, même si c’est vrai dans bien des cas… ;-)

    J’en connais, des comme ça. Ca ne me fait pas mieux supporter la mamie qui essaye de me griller dans la queue du Monop (et que je réprimande vertement), mais je pense à ceux que je connais, et qui saoûlent les commerçants parce qu’en fait ils sont vachement seuls…

  • #181 Hélène le 7 novembre 2007 à 19 h 48 min

    Je n’aime pas tellement plus les vieux que les enfants, Mademoiselle Coco, rassure-toi ;-) Mais ils me touchent plus, ils ont tant vécu, tant perdu, ils sont si proches de la fin…

  • #182 Catgeisha le 7 novembre 2007 à 17 h 50 min

    Hélène, looool
    Je plaisantais et taquinais lourdement hein ;-)
    Je comprends largement ! Mais ma foi je touve les réponses assez belles, poétiques voire raffinées !
    ;-)))

  • #183 lil le 7 novembre 2007 à 18 h 06 min

    Très beau texte.

  • #184 Féf le 7 novembre 2007 à 18 h 07 min

    ben moi, bizarrement, j’arrive pas à imaginer mon vagin autrement qu’à poil!!!
    …ok, je retourne bosser.

  • #185 lil le 7 novembre 2007 à 18 h 16 min

    Je viens de lire le commentaire de l’auteure, et je suis très touchée par cette histoire qui ressemble beaucoup à quelque chose que j’ai vécu : une manipulation par une femme qui a voulu faire de moi son amie. A la lecture des commentaires, je me rends compte que, finalement, c’est quelque chose d’assez courant.

  • #186 Catgeisha le 7 novembre 2007 à 18 h 16 min

    Ah ok Hélène ! Je l’avais pas compris comme cela ! ;-)

  • #187 Anne Cé le 7 novembre 2007 à 18 h 17 min

    je ne devrais pas être là, je dois encore envoyer 36 mails et vite rentrer chez moi pour faire mon sac, mais je ne résiste pas quand on parle des monologues du vagin.

    lorsque la pièce est arrivée à Paris, j’ai réussi à la dénicher à la médiathèque et je l’avais lue d’une traite, avec souvent beaucoup d’émotions, un peu de révolte féministe aussi. me disant que ce n’était pas une lecture "facile"…
    je suis récemment allée voir la pièce, à Toulouse, avec des [un peu plus que de simples collègues de travail mais pas tout à fait des amies] et j’ai vraiment adoré. curieusement le public riait énormément, moi pas tant que ça, j’étais toujours avec mes émotions diverses et ma révolte féministe… mais en tout cas, je ne peux que recommander la pièce/le livre.

  • #188 Catgeisha le 7 novembre 2007 à 18 h 18 min

    Je tiens toutefois aussi à m’excuser aupès de Lixuan pour avoir aussi participé au dérapage hs par rapport au sujet initial et à son texte très touchant…

  • #189 Catgeisha le 7 novembre 2007 à 18 h 20 min

    Anne Cé :-)))
    Et dis alors, tu décolles quand pour l’Equateur ? :-)

  • #190 Anne Cé le 7 novembre 2007 à 18 h 23 min

    non, non, je ne suis pas en train de lire toute la discussion !! ;o)))))

    Catgeisha > demain !!! yihaaaaaa !

    bon, cette fois, je file !

  • #191 Catgeisha le 7 novembre 2007 à 18 h 38 min

    Demain ?!!!
    Bon voyage alors !!!
    Un petit conseil, ouvre bien les yeux en espérant que tu soies pas loin du hublot à l’approche de Quito !!! La vision des pointes des volcans enneigés de la Cordillière des Andes qui trouent carrément le lit cottonneux des nuages est absolument magique !!!
    Bon voyage !!!
    ;-)

  • #192 Catgeisha le 7 novembre 2007 à 18 h 40 min

    Ooops, vla-t’y-pas que je radote maintenant…lol

  • #193 Pablo le 7 novembre 2007 à 18 h 49 min

    Très troublant, Lixuan, ton texte suivi du comentaire (monblogdefille.mabulle.co… ). D’abord on s’attend un peu à la mort, on se sent soulagé lorsqu’on arrive à la fin du texte et on croit comprendre que ce n’est «qu» ‘un peu d’amertume mélangée à une sorte de nostalgie de temps meilleurs, en fin de compte, croit-on. Mais ton commentaire est accablant, écrit en urgence, sans respiration, c’est comme si tu tirais un rideau, tu déchirais un voile qui empêchait la vision d’une réalité cent fois plus terrible que la mort qu’on entrevoyait au début, et ce dévoilement donne une autre dimension au texte "principal", en fait presque un récit de terreur où le mal est partout et si près et invisible, caché derrière tout ce qu’on aimait, prêt à se lancer sur nous…

  • #194 Bisou le 7 novembre 2007 à 18 h 51 min

    C’est rigolo, chaque jour y’a toujours un fille qui squatte plus ton blog que les autres Hélène !! Dernièrement, c’était pas mal Siamoise, pour notre plus grand plaisir, et aujourd’hui, on dirait que Catgeisha a pris la relève !! Quoique Fran ne soit pas en reste pour aujourd’hui non plus !! :))

    continuez les filles c’est cool !! Je participe pas forcément mais je me délecte ! :)

  • #195 Bisou le 7 novembre 2007 à 18 h 54 min

    Oui c’est très bien dit Pablo… en effet la différence entre les 2 messages est frappante. Et montre bien l’ambiguité de la situation !

  • #196 futile tranquille le 7 novembre 2007 à 18 h 56 min

    ça faisait longtemps (travail tout ça), mais je suis très touchée, comme nous toutes apparemment, par l’histoire de lixuan. J’ai vécu cet été un épisode assez douleureux, me faisant perdre ceux que je croyais être mes amis depuis l’école ou le lycée à cause de bêtises et de ma naïveté sans doute et de leur méchanceté intuile. alors Lixuan, laisse passer le temps et essaye de parler un maximum aux gens que tu aimes de ta douleur, ça apaise. Tout s’efface avec le temps, même si on ne peut pas oublier..
    Sinon, pour l’histoire du con, z’avez jamais lu "American Psycho"? ça doit être le mot le plus récurrent du bouquin, après peut être "sang"..

  • #197 futile tranquille le 7 novembre 2007 à 19 h 05 min

    au fait, j’espère que tu fais un bon rétablissement Hélène et que ton bidon va mieux..

  • #198 futile tranquille le 7 novembre 2007 à 19 h 06 min

    "peit bidon" hein, qu’on s’entende bien..

  • #199 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 19 h 14 min

    Hélène, un petit bidon peut ne pas être petit. La différence entre le bidon et le petit bidon, c’est que le petit bidon est mignon ;-)

  • #200 Catgeisha le 7 novembre 2007 à 19 h 17 min

    Vivi Bisou, je reconnais que je squatte pas mal aujourd’hui :-)))
    Faut dire que c’est pas mal par ici, on se sent bien, au chaud…Pis bon, ça tombe bien quand on a pas envie de bosser…
    Malheureusement faut aussi bosser et aller bosser parfois…entre autres…
    ;-)

  • #201 Fran le 7 novembre 2007 à 19 h 18 min

    Héhé Oui aujourd’hui j’avoue je me suis octroyée le temps de venir laisser des comm’
    Je fais déjà pas mal d’heures sup alors aujourd’hui c’etait un peu la débandade j’avoue
    Désolé d’avoir squatter d’ailleurs : ))

    Demain bah j’essaierai de taffer un peu plus hein
    Mais bon j’adore venir ici c’est comme qui dirait plus fort que moi
    Hélène et vous autres les filles qui participent au blog m’avaient envoutée

  • #202 Catgeisha le 7 novembre 2007 à 19 h 20 min

    Ah voilà Fran, c’est ça, on est envoutées, à l’insu de notre plein gré… :-)))

  • #203 Cécile de Brest le 7 novembre 2007 à 19 h 21 min

    Bon OK, si les vieux sont une espèce protégée, je me laisserai donc insulter en restant stoïque.

    Pour mes bottes, elles sont noires avec un petit talon, elles montent sous le genou avec un gros revers du cuir et sur l’arrière, elles ont 3 "bandes" de cuir et une boucle à chaque fois.

    Voilà, j’espère que j’ai été claire. Et en plus je ne les ai pas payées les yeux de la tête (130 euros) m’est avis que j’aurais eu tort de me priver!
    Bises les girls !

  • #204 Cécile de Brest le 7 novembre 2007 à 19 h 28 min

    Siamoise, si tu passes par là, j’ai essayé de t’envoyer un mail cet aprèm et ça n’a pas marché…

  • #205 Bisou le 7 novembre 2007 à 19 h 37 min

    Pourtant, je crois bien avoir formulé mon commentaire :

    Ne vous excusez pas de squatter, c’est ce qui fait ce blog !! ;-)

  • #206 futile tranquille le 7 novembre 2007 à 19 h 40 min

    my thoughts exactly miss coco… ;-)
    vous n’avez jamais remarqué que les "vieux" semblent toujours les plus pressés et essaient à chaque fois de gruger une place à la poste quand il faut faire la queue pour ensuite raconter les déboires colo-recta*ux de leur toutou ratatiné ou l’incroyable ascension professionnelle de leur petite-nièce à la boutique de ressemelage à la préposée blasée ?
    Qu’est ce qu’ils font les reste du temps à part grommeler et faire la queue ? Est-ce qu’ils sont pressés parce que c’est le haut fait de leur journée ou est ce que passée un certain âge on rentre dans un espace-temps parallèle ?
    Auusi, z’avez remarqué comme les poils que les vieux perdent sur la tête se retrouve bizarrement dans leurs nez et leur oreilles ?

  • #207 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 19 h 41 min

    Bisou, tu veux dire qu’on est un les les GO du Club Med d’Hélène, c’est ça ;-) ?

  • #208 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 19 h 45 min

    Futile, mon Dieu, c’est exactement ça !! Lundi, j’étais la Poste (ma vie est palpitante). Arrive une mémé tellement poudrée qu’on se serait cru à Versailles au XVIIIème siècle, qui commence à marmonner, râler, me prendre à partie "parce que vraiment, à la Poste, on passe son temps à attendre, si c’est pas malheureux que ce soit si mal organisé". Et quand est venu son tour, elle a tenu la jambe au postier pendant 5 bonnes minutes en lui racontant que l’autre poste de l’arrondissement, elle est quand même bien mieux oganisée et plus moderne et que ci et que ça. J’ai cru que j’allais la massacrer. De toute façon, Hélène n’aime pas les enfants, et moi, je n’aime pas les vieux…

  • #209 futile tranquille le 7 novembre 2007 à 19 h 48 min

    oui bien sûr… Ca me fait toujours peine de voir ces petits vieux seuls en fait et je prends parfois du temps pour leur taper la discute à la boucherie ou au moins leur sourire. Ce n’est qu’une minorité qui est un peu fatigante. Je connais des mamies adorables dans mon quartier qui ne se gênent pas pour rebiffer les "rebelles" et ça c’est drôle.

  • #210 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 20 h 01 min

    Je suis Cruella face aux vieux. A part Stephane Hessel, ma nouvelle idole après Alain Rey, balayé avec mes prétentions littéraires (cf. supra). Lui, je peux dire qu’il a vécu et perdu, mais il a surtout donné…

  • #211 Fran le 7 novembre 2007 à 20 h 05 min

    Euh bah moi je supporte aussi bien les vieux que les enfants : ))
    Même si parfois j’ai envie de les coller au mur hein suis pas une sainte non plus
    Mais dans l’ensemble j’aime bcp discuter avec les personnes "agées" effectivement pour leur vecu et leur vision des choses et situations

  • #212 lizou le 7 novembre 2007 à 20 h 10 min

    J’adore les vieux, ils sont émouvants droles et les moments où ils oublient qu’ils sont vieux (mon papy lui c’est "je lui met un coup de boule, j’ai tjs l’opinel")…et quand ils s’en rendent compte…Autant je trouve que les enfants se ressemblent autant les vieux m’amusent. J’adore discuter avec eux, jouer à la belote…et les vieux m’aiment bien aussi en général.
    Yen a quand meme que je peux pas encadrer, jsuis pas un bisounours!

  • #213 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 20 h 24 min

    Rah Lizou et Fran, je ne sais pas comment vous faites…

    Pour moi, les vieux, ce sont des gens qui oublient qu’il faut se laver au moins une fois par jour, qui pensent que tout leur est dû, qui bousculent les autres sans demander pardon mais vilipendent "les jeunes" dès qu’un d’eux fait la même chose, qui ne savent pas parler sans postilloner, qui passent leur vie à raconter la leur à des inconnus (moi, en général), qui se plaignent de tout surtout quand il n’y a aucune raison, qui objectent à tout "mais nous pendant la guerre avec les Allemands", qui choisissent systématiquement de prendre le bus et de faire leurs courses pile aux heures de pointe alors qu’ils pourraient le faire n’importe quand, etc.

    Je trouve qu’un enfant, le plus souvent, n’est pas responsable des comportements désagréables qu’il peut avoir. Ce sont en général ses parents qui sont à blâmer. Pour le vieux, rien ne les oblige à écraser les pieds des gens et à râler contre tout le monde…

  • #214 mebahel le 7 novembre 2007 à 20 h 25 min

    From hélène:
    les vieux ", ils ont tant vécu, tant perdu, ils sont si proches de la fin…"
    C’est vrai qu’à ce titre là, on se dit qu’on peut respecter un peu…mais ce que je leur demanderais, par ex, c’est de respecter celles et ceux qui bossent: puisqu’ils ont le temps, qu’ils fassent leurs diverses courses aux heures de pas pointe… mais alors ils ne verraient plus grand monde…et retour à une précédente remarque "en fait ils sont vachement seuls…".

    Enfants.. ils sont comme on les élève, en gros. La vie en société et ses règles de base, ça vient pas tout seul, ça s’apprend.

    Alors ceux de mes contemporains que je ne supporte que difficilement ce sont les parents paumés/à baffer.D’élèves ou d’enfants lambda.
    Ce genre de gens qui sont incapables d’envisager que leur progéniture n’est pas sortie de la cuisse de jupiter et qu’elle doit donc respecter les mêmes règles de savoir vivre que les autres, grands, petits, verts, blancs ou à pustules.

    Et puis vieux, on va toutes l’être, enfants on l’a toutes été (y’en a même qui pensent que c’est pas fini ;-)) en revanche, parents casse-trucs, nous ici ne le sommes pas, forcément :-)
    (cynisme inside)

  • #215 mebahel le 7 novembre 2007 à 20 h 28 min

    Ciel, mademoiselle coco, nous avons eu la même idée..
    Nos grands esprits se sont subliminalement contactés. Vlouch.
    C’est fou non?
    :-)

  • #216 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 20 h 30 min

    Mebahel > incroyable ! D’autnat plus que je te suis aussi tout autant sur le "on n’est pas obligé d’être des parents cons". Je suis peut-être super prétentieuse mais quand je vois certains parents, je me dis que ej ne pourrai pas faire pire, voire que je pourrais faire bien mieux !!

  • #217 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 20 h 31 min

    (ça prouve aussi que les vieux qui font leurs courses en heures de rush ne sont une invention de mon esprit paranoïaque)

  • #218 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 20 h 36 min

    *ne sont PAS*

  • #219 mebahel le 7 novembre 2007 à 20 h 36 min

    Hé oui, on peut au moins tenter, en tant que parent, de se poser la question de la façon dont ses enfants doivent se comporter en société..qu’ils s’entretuent chez eux, bof, ma foi…
    Okay, mademoiselle coco, fondons un club.
    Les "no kid, no oldie, no stupid family".
    Mmhhh… je cherche encore pour l’intitulé…
    Ha et faut ajouter que je suis anti macho et machote, anti mainstream… comment insinuer cela subtilement…. :-D

    Allez, bonsoir tout le monde:-)

  • #220 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 20 h 37 min

    Ah mais moi je ne suis pas du tout No Kid !! J’adore les enfants… quand ils sont bien élevés !

  • #221 mebahel pas encore couchée le 7 novembre 2007 à 20 h 43 min

    C’est tout le pbme, Mademoiselle Coco :-)
    Mais faut dire que j’en ai 25 tous les jours, alors je suis un peu vaccinée….
    Bon, à la couette, hop.

  • #222 lizou le 7 novembre 2007 à 20 h 47 min

    Juste pour dire que heu..les enfants aussi puent et ne se lavent pas très bien…Et quand tu as toute ta vie eu un rythme de vie c’est difficile d’en changer…les enfants eux n’ont rien à dire "euhh….une fois, une fois, je suis mont dans le traaaammwayy, et ben yavait une dame qui maaannngé une glace et puis…"
    et dire qu’ils rabachent la guerre, j’entends des adultes bouffer des antidépresseurs (france championne du monde) et les gosses pour harry potter…Penser qu’on puisse ne pas manger à sa vie et vivre un conflit mondial, escusez moi mais ya pas photo.

  • #223 alex le 7 novembre 2007 à 21 h 01 min

    Ben moi je rejoins ce que dit Mademoiselle Coco, les enfants ne sont pas responsables de ce qu’ils font ou ne font pas…

  • #224 Kanarde le 7 novembre 2007 à 21 h 23 min

    J’arrive un peu après la bataille, mais ce texte est vraiment émouvant..
    J’ai une soeur, une vraie, de sang, mais je regrette qu’il n’y ait jamais eu cette complicité entre nous.. A part quelques journées sur toutes ces années passées.
    Maintenant elle a démménagé, je ne la vois presque plus. Elle me manque.
    Même si mon cas n’est pas du tout pareil à celui évoqué dans ton texte, tant de souvenirs douloureux me reviennent à l’esprit. D’ailleurs ils ne l’ont jamais quitté.
    Je suis moi aussi au bord des larmes..

  • #225 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 21 h 25 min

    Mebahel > ah ça oui, je comprends que ça freine tes ardeurs !

    Lizou > un enfant qui a des parents normaux est lavé tous les jours de la tête aux pieds, non ??! Et puis, eux, au moins, n’ont peut-être pas des choses fascinantes à raconter mais d’une part, ils ne sont censés prendre la parole que lorsqu’ils y sont invités, et d’autre part, racontent rarement leur vie aux inconnus. Deux différences radicales avec les vieux. En revanche, je n’ai rien compris au deuxième paragraphe :D

  • #226 rumeur le 7 novembre 2007 à 21 h 35 min

    Eh! bien, la conversation a bien dévié depuis ce matin, très intérressant … et puis … quelqu’une a parlé de laide-soeur. Merci. J’adore ce terme. Bonne nuit

  • #227 lizou le 7 novembre 2007 à 21 h 49 min

    Melle coco les enfants sont de petits chats sauvages, où sont ces enfants aseptisés et polis? ils n’existent pas. Tu pourras pas faire de tes momes des enfants sages comme des images, faut s’y faire. les enfants ne sont pas une page vierge mais des petits mammifères qui vont faire tous les memes expériences pour apprendre les memes choses. c’est quoi cette hyper responsabilisation des parents, ceux qui parlent comme ça j’aimerai etre une petite souris pour les voir élever plus tard leurs gosses et leurs ado. (les notres seront pas comme ça, hum hum)
    Je déteste les gens qui pleurnichent pour rien, j’aime les survivants, j’aime les vieux. Les enfants ça me gene pas particulièrement, mais ils sont moins interressants.
    Et je dis si pendant 40 ans tu fais les courses à la sortie du taf, ya des chances que vieille t’y aille à la meme heure.

  • #228 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 22 h 04 min

    Ben dis donc Lizou, c’est bien déprimant ce que tu me racontes : mes enfants seront des petits gorets insupportables, et je continuerai à me payer la queue au Monop même quand j’aurai un déambulateur… Bouhouuuuuuuuuuuuu ;-)

  • #229 lizou le 7 novembre 2007 à 22 h 13 min

    Ben ouai et quand la cloche sonne je bave. et sache que les enfants sont des pervers polymorphes. ça laisse réveur.

  • #230 alex le 7 novembre 2007 à 22 h 37 min

    On fait tous comme on peut pour élever nos enfants, il y a des gens qui y parviennent mieux que d’autres, tant mieux pour tout le monde ; mais je maintiens que les enfants font et sont ce que leur inculquent leurs parents… et d’ailleurs ce n’est pas MON point de vue, ça n’est pas UN point de vue, c’est la pure réalité, c’est comme ça. Pour ma part, je lave ma fille tous les jours, et je prends mon mal en pacience pour qu’elle dise s’il te plait, merci, bonjour, au revoir. Elle ne me parlera pas de sujets d’histoire ou de la guerre car elle n’a que 4 ans d’existance, mais tout ce qu’elle me raconte me fascine, même si c’est pour me dire qu’elle a vu une dame manger une glace. ;-)

  • #231 lizou le 7 novembre 2007 à 23 h 04 min

    Tant mieux alex d’avoir mis au jours une pure vérité vraie.
    je suis pas d’accord, les enfants ont des traits de personnalité qui leur sont propres et dont certains sont dus à des impératifs biologiques. Je te laisse imaginer à quoi je fais référence, le touche pipi, les crottes de nez, et toute la joyeuse exploration de son corps, de celui des autres, des limites ect…je pense pas que tous ces comportements ne sont pas inculqués par leurs parents, enfin j’espère sinon j’apelle la dass.
    j’ai été un enfant et oui, et je peux dire ce que j’en pense sans offuscer les meres de famille, mon avis vaut autant que le leur. et toc nan mais.
    Et tant mieux que tu t’interesse à tes enfants ;-)

  • #232 alex le 7 novembre 2007 à 23 h 19 min

    Evidemment Lizou, mais ce ne sont pas des traits de personnalité, c’est simplement la découverte de la vie et comme tu l’as dis on l’a tous fait, mais là ça n’a plus rien à voir avec l’éducation ou le fait de se laver tous les jours, mais je pense que je ne devais pas avoir compris ce que tu voulais dire, autant pour moi dans ce cas ;-)
    Et je n’ai pas non plus laisser entendre que ton avis ne comptait pas sous pretexte que j’ai un enfant et pas toi ;-) je trouvais juste un peu radical de rabaisser les enfants à : ça pue, ça se lave pas et c’est pas interessant.

  • #233 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 23 h 19 min

    Lizou, certes mais un enfant est capable de comprendre et d’appliquer le principe : "touche pipi si tu veux, mais pas en public" ou "les crottes de nez à table, c’est dégoûtant" ;-)

  • #234 alex le 7 novembre 2007 à 23 h 21 min

    De même que de dire les vieux c’est c*on, ça pue et ça radote. ;-) sur ce, bonne nuit les filles :-)

  • #235 Mademoiselle Coco le 7 novembre 2007 à 23 h 42 min

    Alex > je connais bien plus de vieux qui puent que d’enfants qui mangent leurs crottes de nez devant tout le monde. Peut-être un biais socio-démographique de mon quartier ? ;-)

  • #236 lizou le 7 novembre 2007 à 23 h 58 min

    Mes voisins de 6 ans et meme un peu moins, m’ont montré leurs sexes en chantant "aucune fille au monde.." et quand plus tard j’ai vu leurs mères ils sont devenus tout rouge et se sont sauvés. Je crois pas que l’idée vienne d’elles. Pourtant je crois pas qu’on puisse dire qu’il ya plus d’exhibitionnisme chez les enfants.
    et il y aussi des jeunes qui puent. Qui se parfument mais qui sentent des aiselles aussi…Faudrait faire un billet sur ces questions d’hygiène.

  • #237 Dorothée le 8 novembre 2007 à 5 h 32 min

    Ben moi qui n’arrive pas à dormir, je pardonne totalement aux vieux de puer, pour avoir pué moi-même :-) je m’explique :-) après une opération où le bobo devait se refermer de lui-même (dans le dos, donc inaccessible), malgré les nettoyages et pansements quotidiens, je puais atrocement. Mon ex m’appelait même "ma Dorothée chérie qui sent le poisson pourri", je sentais le nuoc-mam et je n’y pouvais rien; je crois que les vieux, pareil, leur corps dégage des odeurs…Première raison de ma tolérance.

    La seconde, c’est que quand t’es vieux et que t’as plus de muscles, plus de sens de l’équilibre et que tu ne fais plus vraiment confiance à ton corps, la gymnastique pour aller dans sa baignoire me semble être une initiative périlleuse et épuisante. Si vous avez déjà glissé dans votre douche et que vous l’avez ensuite regardée pendant quelques jours avec un oeil méfiant, et/ou si vous avez déjà essayé de vous laver avec un mal de dos épouvantable (pfff les jambes c’est trop bas, je lave pas, de toutes façons ça sécrète pas grand’chose des jambes), vous devez voir ce que je veux dire.

    Un vieux c’est pas un vieux, c’est juste un jeune avec un corps qui ne lui permet plus de faire tout ce qu’il veut. De même qu’un handicapé, c’est un valide avec la même problématique. De la même façon qu’une femme enceinte jusqu’aux dents et pas épilée des jambes…bref, vous voyez ce que je veux dire :-)

    Désolée mais je ne supporte pas qu’on catégorise les gens par de à quoi ils ne peuvent rien. Du coup il ne me reste qu’une catégorie: les cons. CQFD ;-)

  • #238 Luludéziles le 8 novembre 2007 à 7 h 42 min

    Lixuan, juste un petit mot pour te dire que j’ai beaucoup aimé ton billet, comme d’autres j’ai du relire deux fois la fin pour bien comprendre :)
    Et comme d’autres, j’ai eu tout à coup envie d’appeler mes soeurs. J’ai la chance d’en avoir deux, plus jeunes que moi, avec qui je m’entends à merveille, mais l’une d’entre elles habite à Paris, soit à 10 000 km de moi et c’est à chaque fois très difficile de la quitter à la fin des vacances, bref passons…..
    Et puis enfin comme d’autres encore, j’ai été assez horrifiée par ton commentaire (tu sais, le long là ;) ), si je devais un jour "perdre" une de mes soeurs, ne plus pouvoir lui parler, ne plus avoir de nouvelles, je ne sais pas comment je réagirais, pour moi la famille c’est la base, là où je peux aller n’importe quand parce que je sais que je serai toujours accueillie à bras ouverts, jamais jugée (et j’essaie de transmettre ça à mes enfants: qu’ils sachent que quoi qu’ils fassent, on sera toujours là pour eux, jamais ils ne seront rejetés, mis à la porte. Mais je m’égare là).
    Merci Lixuan :)

  • #239 Hélène le 8 novembre 2007 à 10 h 00 min

    Ca n’est pas du remplissage Zephyre, les commentraiers sur les vieux et les enfants sont très riches et intéressants (le tien m’a particulièrement touchée Dorothée, merci).

    Ils n’ont certes rien à voir avec le sujet mais je ne pense pas que lixuan en veuille à leurs auteures : ce blog n’est pas un forum, justement, donc on discute où on peut, puisqu’il n’y a pas d’espace réservé à ça ;-)

    Tant qu’on n’est pas irrespectueux avec l’auteure du billet, et qu’on a du tact face à des choses douloureuses exprimées, je n’ai pas de problème avc les hors sujet ;-)

  • #240 Zephyre le 8 novembre 2007 à 8 h 18 min

    Lixuan,

    ton billet est magnifiquement écrit et est très touchant ….

    Je pense qu’il faut parfois se protéger envers et contre tout, et même se protéger de ceux qu’ont a pu aimer passionnément …

    Par contre, je suis un peu déçue de tous ces commentaires qui partent sur de tout autre sujet (savoir qui "pue" ??!!), ce que j’aime particulièrement dans le blog d’Hélène, ce sont tous ces commentaires qui viennent enrichir le billet initial, comme un immense espace d’expériences partagées …

    Quand ça devient "trop" forum, je trouve que quelque chose se perd …. En tout cas, ça me frustre un peu …

    Bon, je dis ça, mais c’est juste une opinion, hein ;-))))

  • #241 alex le 8 novembre 2007 à 9 h 36 min

    Yep Zephyre on s’est égaré !!…

  • #242 Zephyre le 8 novembre 2007 à 9 h 43 min

    Salut Alex,

    c’est pas un problème bien sûr, c’est sympa les délires collectifs ;-)

    Seulement, je me faisais un vraie joie de lire plein de commentaires sur le billet de Lixuan qui m’a vraiment beaucoup touchée …

    et j’ai vraiment été déçue que ça parte en "eau de boudin" …

    Je sais pas trop comment expliquer, mais pour moi, les commentaires sur le blog d’Hélène font vraiment partie du billet, c’est vraiment un partage, c’est vraiment un enrichissement …

    C’est pas seulement du forum ou du remplissage …

    Voilà, voilà

  • #243 Hélène le 8 novembre 2007 à 11 h 47 min

    iolanthe je suis navrée si certains commentairse t’ont fait de la peine, c’est bien la dernière chose que je souhaite ici.

    Je pense que le dernier comm’ de Mademoiselle Coco explique de façon assez fine ce que nous, les "jeunes", ressentons face aux "vieux" : c’est certaines attitudes, qui sont désagréables, pas l’âge des gens.
    Mais certaines attitudes vont souvent avec certains âges, d’où un amalgame facile.

    Bon cela dit quand je dis les "vieux" je pense plutôt à des gens de 80 ans qu’à des gens de 65, qui pour moi sont tout juste de jeunes retraités ;-)

    Et bien sûr que moi aussi, je serai vieille, gênée dans mes mouvements, impatienté, et j’aimerais mieux veillir autrement…

  • #244 Mademoiselle Coco le 8 novembre 2007 à 10 h 37 min

    Zephyre, je comprends que tu sois déçue qu’une bonne part des commentaires ne soit pas en lien avec le billet très émouvant de Lixuan. Si j’avais eu quelque chose de pertinent, d’intelligent et de constructif à dire sur son billet, je l’aurais fait. Mais il y a des sujets qui me laissent sans voix, et que je connais trop mal pour me permettre de mettre mon grain de sel.

    Tu me diras, je peux aussi me taire dans ce cas là, au lieu de faire de l’eau de boudin. C’est vrai, mais ça, c’est vraiment au dessus de mes forces ;-)

  • #245 Catgeisha le 8 novembre 2007 à 10 h 50 min

    Ces réflexions, et notamment celle de Dorothée, me font penser que malheureusement, dans notre société, on accorde de la valeur aux gens en fonction de ce qu’ils produisent, et non ce qu’ils sont, ontologiquement parlant.
    Un vieux, un handicapé, un rmiste ne produisent "rien" pour notre société, mais ils n’en restent pas moins des personnes, des êtres avec une grande valeur…

    Bon, il est vrai qu’il existe des vieux exécrables…Je me rappelle d’une vieille dame qui était une vieille fille, qui en faisait voir de toutes les couleurs à son auxiliaire de vie totalement dévouée et ma foi sûrement un peu masochiste, des trucs ignobles dont vous n’avez pas idée, et dont l’idole absolue était le patron du fn…
    Bref, une vrai perverse (ça rejoint un peu le billet…).

    Je me rappelle aussi d’un couple de petits vieux croisés à l’hôpital, elle venait pour se faire opérer, lui l’avait suivie, s’était installé dans un petit lit pliant au pied de son lit d’hôpital à elle, était aux petits soins pour elle, et la regardait avec les yeux qui brillaient tout amoureux qu’ils étaient encore…
    Ils m’avaient filé des larmes aux yeux…

  • #246 iolanthe le 8 novembre 2007 à 11 h 03 min

    Comme tout le monde, j’ai été très émue par le billet de Lixuan qui m’a fait revivre certains épisodes douloureux de ma longue vie.
    Car, oui, je fais partie des "vieux" si violemment vilipendés ici, je puerais, j’aurais du poil au nez et je marcherais sur les pieds de mes concitoyens …
    Je dois dire, Hélène que j’ai été fort étonnée de l’intolérance de certains propos, quelque peu irrespectueux pour une bonne partie de l’humanité; seule serait digne de vie la tranche d’âge majoritaire de ton lectorat, à bas les enfants et les vieux !!
    Chère Hélène, j’aime beaucoup ton blog, je suis une fidèle même si je ne participe guère (trop réservée, en dépit de mes tout récents 65 ans) je ne me sens pas du tout un vieux crouton, mais je suppose que je dois en être un pour avoir été choquée par certains propos tenus ici, sans réaction modératrice de ta part.
    Par pitié, ne me réponds pas d’aller voir ailleurs.
    Merci à Dorothée qui a si bien formulé ce que j’aurais voulu dire;
    Ceci dit, bien sûr, il y a des gens insupportables, sales, malappris de tout âge et de toute condition sociale.
    Et ce qui est plutôt rigolo, c’est de penser que toutes ces jeunes personnes virulentes sont des vieilles en puissance, et qui seront sûrement des vieilles pas commodes du tout, au vu de leurs certitudes actuelles.
    D’ailleurs, quand devient-on un "vieux"? peut-être n’en fais-je pas encore partie (pleine d’espoir)
    Excuse-moi, Hélène, je me suis permis de m’étaler parce que je pense que plus grand monde ne viendra ici dorénavant

  • #247 Mademoiselle Coco le 8 novembre 2007 à 11 h 24 min

    Lolanthe > euh non, à 65 ans, on n’est pas vieux du tout !! Ce que tu dis, sur le fait que nous serons tous vieux, est entièrement vrai et, honnêtement, me fait peur. Mais j’espère bien me souvenir, quand j’aurai 90 ans, qu’à 20 ans et des poussières, je comptais bien rester jusqu’au bout aussi élégante que ma grand-mère, maquillée et parfumée jusqu’à son dernier souffle à l’hôpital. Et que j’espère bien, contrairement à elle, ne pas pleurer pendant des semaines parce qu’un noir vient de s’installer en face de chez moi.

    Bien évidemment, certains vieux sont touchants et passionants. Et ceux-là, je ne les vois pas comme des vieux ! Dans ma tête, être vieux n’est pas avoir un certain, c’est avoir une certaine attitude.

    J’ai une grand mère poétesse que j’admire particulièrement, qui part faire 3 semaines de camping avec ses amis tous les ans en Espagne. Mais ceux que je croise dans ma vie de tous les jours – au supermaché, dans le bus, à la Poste – ne me montrent pas cet aspect de leur personnalité. Ils sont pas âgés, ils sont vieux…

    Et même si j’ai pu paraître intolérante et irrespectueuse, je tiens à dire pour ma défense que quand je vois ma gentille voisine à cheveux blancs qui revient du marché, je lui fais une grand sourire et lui monte ses courses. Je ne suis pas un monstre (si si, je le jure). J’aide les papys et les mamies à monter dans le bus. Mais après, il ne faut qu’ils viennent me dire "que vraiment, les jeunes n’ont plus de respect. Et puis qu’avec tous ces immigrés, on n’est plus chez nous". Parce que là, forcément, je n’ai plus envie de les aider à descendre.

    C’est le comportement des gens, et non leur âge, qu’ils font qu’ils sont vieux à mes yeux… Ce n’est pas une tranche d’âge que j’attaque, mais la façon de voir le monde que certaines personnes de cette tranche d’âge ont.

  • #248 Delphinoid le 8 novembre 2007 à 11 h 29 min

    C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai lu ce billet hier et une partie des commentaires.

    Malheureusement, je n’ai pas eu l’opportunité de commenter, alors je repasse ce matin.

    Le temps de lire tous les nombreux commentaires et voilà.

    Merci Lixuan de nous avoir écrit ce billet; je n’ai jamais rencontré ce type de personne mais ça fait froid dans le dos. Je te souhaite beaucoup de courage (ainsi qu’aux autres qui sont dans une situation semblable).

  • #249 Mademoiselle Coco le 8 novembre 2007 à 11 h 30 min

    OUlalal, désolée pour les fautes et les mots oubliés… J’ai écrit vite parce qu’il me semblait important de faire comprendre mon point de vue, et du coup… Mais non, j’ai pas accroché, j’ai ripé !!

  • #250 mebahel le 8 novembre 2007 à 11 h 48 min

    A reliore ce que j’ai pu dire je reprécise, parce que la formule qui a suivi mon premier comm peut faire mal:
    – ni kid: c’est surtout ‘no kid mal élevé’
    – no oldie, c’est uniquement quand je manque de temps aux caisses de ci ou de ça, que ça m’agace un peu, sinon je suis comme hélène et d’autres: très touchée par ce qu’il advient de nous tous humains, avec l’âge (je pense avoir dit ça, avant, pourtant) et de manière générale, j’aide les gens âgés quand, dans les lieux publics je les vois peiner (traverser, porter un truc, etc.. hé oui.En fait je suis une râleuse avec un coeur gros comme ça, répétez pas).
    – no stupid family c’est donc vraiment ne pas être un parent qui n’enseigne pas les règles de vie en société à ses gamins, et ça clairement c’est ce que je ne supporte pas.Mais alors pas.

  • #251 Dorothée le 8 novembre 2007 à 14 h 31 min

    J’en rajoute une petite couche, désolée pour ceux et celles qui trouvent qu’on dévie du sujet, très très fort en lui-même; à ma décharge, je pense que le magnifique texte et le commentaire poignant de lixuan se suffisent à eux-mêmes.

    Pour en revenir aux vieux, merci Melle Coco d’être revenue dessus, parce qu’effectivement tes premiers messages étaient "bruts de décoffrage". Je suis un peu extrême aussi, j’adore les vieux, dans ma famille il y en a eu d’assez exceptionnels (hélas pas suffisamment, on meurt jeunes chez nous) malgré leur dégradation physique. Une délicatesse, une finesse, qui me laissent des trémolos dans le clavier quand j’y pense. Mais ils étaient déjà tops avant de vieillir :-) Et puis quelques-uns chiants au quotidien, mais vraiment là pour l’essentiel, à choisir je prends l’ensemble. Ma grand’tante devenant aveugle me demandait de l’emmener chez Franprix pour acheter une plaque de beurre, j’ai pesté, mais à la réflexion il valait mieux ça que de lui apporter son beurre et de la laisser isolée de la vie. Mon grand’père a survécu un an à une opération du poumon, il n’était plus très valide, mais son grand bonheur était de se poser devant la fenêtre et d’observer dehors les gens, de voir quels films marchaient en fonction de la queue au cinéma, des bonheurs simples, et c’était un TRES grand bonhomme.

    Pour répondre à iolanthe, la vieillesse, je crois que ça commence toujours….plus tard. Je parle pas d’espérance de vie, non; on est vieux quand notre corps et notre esprit n’ont plus la force, je situe ça aux alentours de 110 ans, tu en es à peine à plus de la moitié.

    Mes grands-parents sont en super mauvaise santé (vivre pleinement, ça laisse des traces) et s’acharnent à prendre le bus alors qu’ils ont le fric pour prendre le taxi, ça me rend folle. Mais l’idée selon laquelle les transports en commun seraient réservée à ceux qui bossent, elle est un peu effrayante :-) au contraire, ceux qui ont des jambes peuvent s’en servir!

  • #252 Mademoiselle Coco le 8 novembre 2007 à 14 h 44 min

    Le problème Dorothée, c’est que ce sont les mêmes qui sentent mauvais, s’asseyent à côté de moi dans le bus, pour entrer dans une grande discussion sur la "grandeur de la race blanche, la seule, la vraie". J’ai du mal à les regarder avec bienveillance ;-) (je sais, ça paraît caricatural, mais la vérité si je mens, je te jure que c’est vrai !)

  • #253 Dorothée le 8 novembre 2007 à 14 h 56 min

    Mademoiselle Coco: ça c’est pas de bol :-) tu préfères comme moi être spécialiste des crasseux de 40 berges qui te roulent une pelle sans prévenir? à une époque j’en avais 2 par semaine!!!

    Les gens qui râlent quel que soit l’âge, si y’a pas moyen de les dérider (sans jeu de mot hein) ben je les regarde d’un air entendu et je tourne la tête. Comme je suis un peu autiste malgré une apparence sociable, j’arrive très bien à me soustraire à leur besoin de pourrir le moral des autres (le malheur aime la compagnie)

  • #254 Mademoiselle Coco le 8 novembre 2007 à 15 h 10 min

    Dorothée > oui, c’est sûr que les libidineux crasseux, bof bof aussi, hein… Je compatis !

    J’essaie ta technique, évidemment. Sauf que savoir que des gens peuvent être aussi cons, ça me ruine ma journée… Même si je fais semblant de ne pas les entendre, leurs propos parviennent quand même à mes oreilles et à mon cerveau.

  • #255 Hélène le 8 novembre 2007 à 17 h 22 min

    Je fais comme Dorothée, les gens qui essayent de me parler dans le bus je fais comme s’ils n’existaient pas, ils arrêtent très vite.
    Ne te laisse pas gâcher tes journées par si peu Mademoiselle Coco, concentre-toi sur la visualisation de soutifs mauves et de fard à paupière assorti, ou dieu sait quoi de positif qui te met l’esprit au gai ! ;-)

  • #256 Hélène le 8 novembre 2007 à 17 h 52 min

    Ah, de ce point de vue je suis une mamie aigrie à 37 ans, moi aussi je râle qu’il y a trop d’enfants dans le bus ;-)))

  • #257 Hélène le 8 novembre 2007 à 19 h 01 min

    lizou ;-) des fois on a eu une journée de merde, et ça rend pas tolérant ; perso je suis comme ça même quand j’ai pas eu une journée de merde ;-)

    La différence c’es toujours difficile, certains sont plus doués pour ça que d’autres. Si on fait partie de la première espèce, il faut être indulgent avec la seconde ;-)

  • #258 Hélène le 8 novembre 2007 à 19 h 10 min

    lizou je ne suis pas sûre queles "vieux" aimeraient être considérés comme des handicapés ou des faibles ;-) Pas plus que je ne pense qu’ils le soient ;-)

  • #259 Hélène le 8 novembre 2007 à 19 h 19 min

    Ah là je suis tout à fait d’accord avec toi lizou, et c’est ce qui fait que les vieux me touchent parfois, au lieu de juste m’énerver.

    Cela dit l’idée de fond m’interpelle, pourquoi certains sont plus touchés ou plus énervés par d’autes, ça reste un mystère pour moi.

  • #260 Mademoiselle Coco le 8 novembre 2007 à 17 h 44 min

    Hélène > roh mais comment tu sais comment je suis maquillée ajd ?? ;-) J’ai bien pensé à vous ces 2 dernières heures… Bus bondé à la sortie des cours, deux mamies qui râlaient en coeur que "c’était pas possible qu’il y ait autant d’enfants", "et qu’est-ce qu’ils sont bruyants" et patati et patata. T’as qu’à pas prendre le bus qui fait le tour des écoles et des collèges du quartier à 16h30, grognasse !! Et puis après, au supermarché, la mémé qui voulait donner à la caissière ses 10€48 très précisément. Qui refusait obstinément de donner son billet de 10 et sa pièce de 50 centimes parce que "c’est moins bien". Qui recomptait des dizaines de fois ses pièces cuivrées. Qui donne le compte. Qui se rend compte qu’elle a mal ententu, elle a 10€78, alors il faut tout recommencer… Et la queue qui s’allongeait, s’allongeait et s’allongeait. J’ai pensé très très très fort à Dorothée, je vous assure…

  • #261 lizou le 8 novembre 2007 à 18 h 54 min

    C’est pas parce qu’on est vieux qu’on est libidineux, c’est parce qu’on est un homme. c’est pas parce qu’on est vieux qu’on est raciste, les enfants le sont aussi, les adultes aussi. La connerie traverse les ages.
    Dorothée je t’aime, j’aime les gens tolérants.
    C’est quoi ce jeunisme agressif, vous etes dingues, quel exemple de vieux avez vous, vos ancetres ne sont ils pas sympas?

  • #262 lizou le 8 novembre 2007 à 18 h 57 min

    Oulala Melle coco comme tu dois avoir un emploi du tps surchargé pour pas laisser quelqu’un qui a vécu deux changements de monaie, dont un déjà agé, avoir le plaisir de faire l’appoint. C’est pas un peu méchant?

  • #263 lizou le 8 novembre 2007 à 19 h 02 min

    Etre vieux c’est un handicap, vous bousculez pas les aveugles ou bien? et ce qui est bien c’est que les vieux ils peuvent pas t’en coller une si t(‘es désagréable.
    Je trouve qu’on oublie de faire preuve d’empatie.

    Désolée mais j’aime pas la méchanceté envers les gens plus faibles que soi, ça me rend pidermique. c’est gratuit, ça mange pas de pain, on prend pas de risques.

    bon j’arrete promis, je vais péter ma crise sur mon mec, comme on dit si tu sais pas pourquoi tu bas ta femme, elle, elle le sait. On va voir si ça marche à l’inverse.

  • #264 Fran le 8 novembre 2007 à 19 h 04 min

    Moi j’avoue que je ne suis pas tellement de nature à raler quand je suis en société mais je rale bcp après moi
    Genre : Pu**** Mais où j’ai encore foutu mon carnet, mon chéquier ( 1 mois qu’il m’attend à la banque ), la fact de cantine etc … etc …
    Sinon je rale bcp contre ceux et celles qui se la jouent victimes et qui ne font que raler sans jamais chercher à s’en sortir …. Oui alors eux je les exècre presque … passer son temps à se lamenter ça me ruine !!

  • #265 lizou le 8 novembre 2007 à 19 h 15 min

    Physiquement j’entend, ils sont plus fragiles que les jeunes, plus lents; sinon pourquoi on va mourir? on se rapproche tjs de la fin, ya un compte à rebours biologique qu’on ne peut pas ignorer.

  • #266 lizou le 8 novembre 2007 à 19 h 29 min

    Parce que j’adore le premier modèle de vieux que j’ai rencontré dans ma vie, ma grand mère surtout, sa voisine tabagique qui me faisait des beignets aux pommes qui sentaient la gauloise froide, mes grands pères…
    Les gens fragiles qui ont conscience de la briveté de la vie je les trouve touchants, ils vont rester logiquement moins longtps que nous, ils vont manquer à quelqu’un, il faut en profiter et les protéger.
    et du fait que je travaille souvent dehors au contact des gens, je vois beaucoup de vieux très gentils, rigolos, tjs un petit mot. On sent qu’ils sont très seuls.
    C’est dur d’etre vieux, tes amis partent les uns après les autres, tes freres, soeurs, parents…t’as du tps mais t’es isolé, diminué physiquement.
    Par exemple au boulot des ados m’ont vol mon chariot, un trentenaire balancé un pot de nuttela, des gamins m’ont balancé des noisettes (quel idiot celui qui leur a donné ça pour halloween) et j’en passe…Ben je déteste pas pour autant les ados, les gosses, les trentenaires…Mais ils me font pas de la peine.

  • #267 Dorothée le 8 novembre 2007 à 19 h 33 min

    Ma Lizou, merci pour cette déclaration d’amour, ça me touche :-) moi aussi je t’aime, et aussi siamoise, Cec jeune mariée, Kilis, Hélène bien sûr et tant d’autres :-)

    C’est pas vraiment de la tolérance en ce qui me concerne, c’est surtout que quand tu as été toi-même faible, fragile, apeurée, handicapée, l’empathie est plus facile. Aujourd’hui chez Franprix il y avait un mec jeune super lent, tout le monde pestait contre lui. Ben son problème, je le connais par coeur, il avait un Parkinson malgré ses 40 piges à tout casser, c’était pas marqué sur son front.

    Je crois que l’idée, bien souvent, n’est pas de stigmatiser (d’ailleurs c’est à soi-même qu’on fait du tort dans ce cas), mais quand on peut, d’ouvrir des portes :-)

    Melle Coco, elle était névrosée la femme devant toi; mais dans ce cas je me dis que cette personne pèterait un câble face à mes névroses à moi (bordel, besoin de tout laver tout le temps, de se passionner pour des causes pas possibles…mon coloc est un héros des temps modernes!)….et ces petits désagréments sont partie intégrantes du concept "prendre le bus" ou "faire les courses", autant que le néon du supermarché ou le fait qu’il n’y ait plus de pamplemousses (drame). S’énerver contre ce à quoi on ne peut rien, c’est très français…et surtout épuisant. C’est pour ça que j’adore la "philosophie" d’Hélène, qui a tendance à tout transformer en plaisir, y compris des trucs qui paraissent "pénibles" (se démaquiller, tout ça). La vitalité de Kilis aussi pour ça est hyper saine, il me semble :-)

  • #268 lizou le 8 novembre 2007 à 19 h 33 min

    Ce qui me touche aussi ici c’est que je vois dans les justifications anti vieux les memes mécanismes que le racisme, avec le choix des anectotes, le vieux sympa escusant, l’intolérance aux petits défauts…le comparatif entre deux classes d’age.
    Remplace vieux par les mots émigrés, roumains, arabes, gitans, sans papier, et vraiment ça sent pas bon.

  • #269 lizou le 8 novembre 2007 à 19 h 38 min

    Oui Dorothée!
    Siamoise elle est où? Je suis sure qu’elle aime les ptits vieux, elle est obligée elle est chrétienne ou bien ;-)) Sinon je la dénonce au curé dimanche.

  • #270 Mlle Crapaud le 8 novembre 2007 à 22 h 49 min

    Moi j’adore les petits vieux ! mais pas vraiment les enfants ! Je suis très émue par le vécu et impressionnée par l’expérience des "vieux"…
    Et les enfants aussi c’est touchant…
    nan mais la vie à n’importe quel âge c’est touchant !!
    (amen)

  • #271 Mademoiselle Coco le 9 novembre 2007 à 0 h 33 min

    Lizou > en effet, je crois que ça dépend aussi beaucoup de notre vécu personnel et de notre entourage.

    Sur mon emploi du temps, en effet, j’étais entre deux cours et préssée. Mais figure toi que ce n’est pas à moi que j’ai pensé, même quand j’ai vu mon bus me passer sous le nez, mais à la quinzaine de personnes qui s’agglutinaient derrière mon dos. Et le plus impatient de tous, ben c’était un petit pépé.

    D’autre part, parler de violence contre un plus faible, je trouve légèrement exagéré de considérer un pestage intérieur avec sourire extérieur comme une agression asymétrique.

    Enfin, j’ai expliqué plus haut ce que j’entendais par "vieux" : un comportement plus qu’un âge. C’est sûr que si, dans la phrase "les racistes sont cons", tu remplaces "les racistes" par "les noirs", le message n’est pas le même ! Pour remplacer un mot, il faut prendre en compte son contexte ;-)

  • #272 Hélène le 9 novembre 2007 à 8 h 52 min

    Bon les filles, on va peut-être s’arrêter là, ne serait-ce que pour le beau billet de lixuan ? ;-)

  • #273 Hélène le 9 novembre 2007 à 9 h 36 min

    Pourquoi ne pas en faire un billet pour O toi lectrice, iolanthe ? Bien que tu ne puisse être considérée comme une "vraie vieille", je pense que ça pourrait être très intéressant, et nous ouvrir pas mal d’horizons.

    Mon mail est dans la page "à propos de l’auteure" ;-)

  • #274 lizou le 9 novembre 2007 à 8 h 20 min

    Justement dans tes commentaires j’ai pris en compte le contexte…enfin fais comme tu veux, tu dis vieux, tu dis comportement, faut s’y retrouver. je trouve ton argumentaire limite tentencieuse mais ça doit etre dans l’air du temps l’intolérance light.

  • #275 iolanthe le 9 novembre 2007 à 9 h 31 min

    C’est seulement ce matin que j’ai le temps de revenir: eh oui, les vieux sont occupés, et pas toujours à traîner aux caisses des supermarkets: ils voyagent, lisent, jardinent, jouent avec leurs petits enfants, repeignent leur salon etc …

    Lizou, suis d’accord avec toi, vous êtes des filles géniales, toi et Dorothée
    Bon, je voulais en mettre une tartine mais notre dictateure a dit basta, alors, par respect envers Lixuan, bonne journée a toutes

  • #276 lizou le 9 novembre 2007 à 23 h 23 min

    Dsolée pour le hors sujet Luxian, mais je connais pas ce problème, on m’a offert une petite soeur de 6 ans un jour et 16 ans plus tard elle est plus que jamais ma soeur. c’est plutot une histoire de soeur heureuse et réciproque!

  • #277 siamoise cramoisie le 11 novembre 2007 à 22 h 35 min

    Je suis là, Lizou!!!

    Oui, j’aime les petits vieux. Et les chtit’ nenfants aussi.

    Par contre, je n’ aime pas ma belle soeur.
    (Je me laisse encore du temps, pour la sainteté…)

    :-))))

  • #278 siamoise cramoisie le 11 novembre 2007 à 22 h 47 min

    Cécile de Brest, ça y est, je passe par là…

    Eh bien il me semble que de mon côté, ça n’a pas marché non plus. Je t’ai écrit une baffouille en réponse, et je n’en trouve nulle trace dans ma btoîte… Le Bouzou a infiltré nos mails perso, on dirait!

    Bouzou, sors d’ici, on t’a reconnu!!!

    Bises, sinon!!!!

  • #279 sophie202 le 12 novembre 2007 à 12 h 28 min

    haann ça me rapelle qqch aussi… Cette amitié à la limite de l’amour. De la 6ème à la terminale dans la même classe, inséparables moi complètement intégrée dans sa famille, trop sans doute. Amoureuse de son grand frère, on a eu une histoire quand j’avais 15 ans, ma première vraie grosse peine de coeur.

    Brillante socielement et vraiment belle, grace à elle j’ai intégré plein de groupes, mais toujours dans cette position systématique de "la copine de"…
    Je me sentais dévalorisée par sa réussite sociale et sa quasi perfection physique et elle, je l’ai compris après, vraiment dévalorisée par ma réussite scolaire et la stabilité sereine de ma famille (elle a une histoire familliale très dificile).

    Nos vie étaient parallèles elle se trouvait un copain sérieux et dans les mois qui suivaient moi aussi. Sans doute cette fille m’a permis de grandir moi qui était l’ainée et devait tout découvrir la première et elle la dernière de sa famille déjà "affranchie".

    Puis mes études ont flambés car j’ai toujours su ce que je voulais faire, quand elle ratait son bac et ne savait pas quelle direction allait prendre sa vie.
    A la réflextion j’ai mal géré ce cap, sans doute un peu trop satisfaite d’avoir enfin un domaine ou j’étais meilleure qu’elle.
    Grosse engeulade, une vraie rupture la plus dificile que j’ai eu à supporter jusqu’à ce jour.

    Puis elle a trouvé sa voie professionelle et nous avons repris contact de loin en loin avec beaucoup d’amitié l’une pour l’autre.

    Curieusement nous allons nous marier la même année, finalement nos vie se suivent toujours… étrange non

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.