Mes amies, mes sœurs

27 mai 2008

amies.jpgL’autre jour avec ma mère on parlait de la vie, de ses difficultés, de ses coups durs, et alors que nous évoquions les amies, elle m’a dit « mais tu parles, les amies, c’est toute la vie ! ».

Je suis assez d’accord. Le couple c’est magnifique bien sûr, mais ça ne dure pas forcément toujours, et puis c’est une relation souvent trop proche pour être d’une aide quelconque dans certaines situations.
Sans compter que dans bien des cas on a affaire à un homme (encore qu’il semble que lorsqu’on a affaire à une femme ça ne simplifie pas forcément les choses, contrairement à ce que j’ai longtemps cru), donc une sorte de spécimen étrange d’une autre race ;-)

Les amies c’est merveilleux ; je dois presque tout aux miennes. Elles m’apportent tellement de douceur, de rigolade, de réconfort, de points de vue différents, de réflexion, de recul, de finesse psychologique, d’intelligence… je me demande souvent ce qu’elle peuvent bien me trouver (j’ai naturellement l’impression de ne rien leur apporter du tout) ;-)

Je ne pourrais pas vivre sans elles, ma mère a raison.

Je vous aime les filles.

104 commentaires Laisser un commentaire
Psycho (de comptoir ?)

Vous aimerez aussi

104 commentaires

  • #1 lizou le 27 mai 2008 à 7 h 08 min

    Ma mère, ma soeur et mes amies sont tout pour moi et pourtant j’ai longtemps préféré la compagnie des garçons. plus je grandis plus ça vire au gynécée!

  • #2 suzy le 27 mai 2008 à 7 h 10 min

    prem’s?
    merci pour cette belle déclaration du matin! je suis comme toi, les copines comptent énormément pour moi. En prime j’ai une super relation avec mon mec…
    La famille par contre :-( …

  • #3 Lou le 27 mai 2008 à 7 h 15 min

    Belle déclaration d’amour. ;o)

  • #4 Fran le 27 mai 2008 à 7 h 58 min

    J’espère qu’elles se reconnaitront ^^
    Oui j’en suis de plus en plus convaincue que les amies c’est pour la vie mais comme toute relation humaine, y’a des hauts, des bas, bcp d’entretien et de communication et d’honneté aussi. Bref comme tout faut faire des efforts mais Bon Dieu que c’est bon de se retrouver chez soi dès qu’on est avec elle(s)
    Bises !!

  • #5 Cécile de Brest le 27 mai 2008 à 8 h 10 min

    Je n’ai pas ce genre de relations… J’ai des copines, oui, mais pas ce que tu décris…
    Je me demande à quoi c’est dû.

  • #6 Cornélie le 27 mai 2008 à 8 h 10 min

    Merci Hélène! :-) J’espère qu’on se croisera un jour! :-)

  • #7 marion le 27 mai 2008 à 8 h 31 min

    mais tu es toute zémue aujourd’hui toi :)
    Oui, c’est vraiment indispensable les amies, et j’en ai eu un bel aperçu samedi :)
    je t’aime fort !

  • #8 emmanuelle h le 27 mai 2008 à 8 h 33 min

    Hélène, je suis toute émue en te lisant !
    on se connaît peu, je t’ai déjà dit tout ce que tu m’avais apporté;
    je souhaite que ça dure encore et que tu saches à quel point tu peux compter sur moi, sur nous ;
    ne change pas !! interdit, verboten.

  • #9 Broutilles le 27 mai 2008 à 8 h 34 min

    Moi je crois que ma meilleure amie… c’est ma soeur !

  • #10 Coralie Marie le 27 mai 2008 à 8 h 37 min

    J’ai été trop déçue par l’amitié, pas en étant trahie, simplement en constatant à quel point je devenais anecdotique à partir du moment où ces demoiselles s’étaient trouvé un homme :-/ C’est pour ça que l’amitié des filles de Sex & the City est pour moi un fantasme absolu !

  • #11 la Truffe 2 ! le 27 mai 2008 à 8 h 42 min

    Comme c’est beau !! Je pense tout comme Toi. Mais alors…… même moitié d’une main serait de trop pour compter mes vraies amies.

    Mon repère c’est : qui serait là dans dix ans si je devenais paralysée ? et ainsi… je sais à qui je peux vraiment faire confiance !! Elles sont 2 et je les aime !

  • #12 Virginie le 27 mai 2008 à 8 h 53 min

    Très joli texte sur l’amitié.

    Rien d’autre à dire, il se suffit à lui même.

  • #13 oliviachanteuse le 27 mai 2008 à 8 h 56 min

    Mes amies…Elles sont trois et je les aime.Nous ne sommes pas scotchées l’une à l’autre mais je les aime,toutes différentes,chacune est unique.Elles et ma petite soeur et voilà mon bonheur!Ah lalala vive les filles!!!!!
    Même si j’ai parfois été trahie en amitié et de façon magistrale,même si j’ai du revoir ma conception de l’amitié,je me dis que celles qui m’ont trahie n’étaient pas les bonnes.C’est comme un homme,il y a les (ou le ) bon(s) et les autres…
    Merci Hélène pour ce beau message et bonne journée!!!

  • #14 allicia le 27 mai 2008 à 8 h 58 min

    il y a une forme de « non-acquis » avec les amies qui est finalement important, comme le dit Fran, l’entretien de l’amitié est quelque chose de très beau. Je ne sais pas si c’est pareil pour vous mais les relations interfamiliales sont souvent pensées acquises pour la vie trop facilement (ce qui provoque parfois des ruptures et de longues douleurs:'( )
    Et puis on se construit avec nos ami(e)s, ce sont l’image qu’ils nous renvoient de nous qui nous permettent de nous construire ! si c’est pas vital ça hein ?! les parents éduquent, soutiennent… mais l’image que l’on aura de soi plus tard ,c’est surtout les relations tissées avec ces personnes « extérieures » qui apportent autant et nous enrichissent (même les amitiés a priori moins fortes ou celles qui peuvent parfois mal se terminer , nous renseignent aussi beaucoup sur notre être)
    j’adore et j’apprends de toutes ici ! merci :):)
    ps: Hélène tu es vraiment formidable !!

  • #15 Elsonia le 27 mai 2008 à 9 h 02 min

    Magnifique éloge de l’amitié !

    J’aime mes amies (ou mes bonnes copines) vraiment mais je ne peux me confier à elles ni à personnes d’autres d’ailleurs. Donc je les aime pour ce qu’elles m’apportent au quotidien et après j’avoue ne pouvoir me passer de ma famille même si parfois je ne la supporte plus.

    Ouh quelle complexité dans ma tête !

    Nous aussi, on t’aime, Hélène.

  • #16 marie-hélène le 27 mai 2008 à 9 h 07 min

    Je suis entièrement d’accord avec toi, Hélène! Le couple, c’est bien, mais pas toujours d’un grand secours vu que l’autre est souvent un homme, ce qui veut dire qu’il y a parfois du mal à se comprendre. Je me suis toujours demandée ce que je ferai sans mes amies -ma soeur et ma mère ne sont pas d’une grande aide en cas de besoin!-. Et puis, surtout, ce sont des filles formidables, qui osent plein de choses.
    A part ça, bravo pour la recette du smoky eye, je vais pouvoir mettre à profit mon congé mat pour m’en faire (je suis la MH de l’Atelier du Millefeuilles!)!

  • #17 laurettebis le 27 mai 2008 à 9 h 20 min

    Je n’ai pas beaucoup d’amies, seulement 2 à vrai dire, mais à elles 2, elles en valent 15 !
    ce sont de vraies amies sincères avec qui je partage plein de choses, qui me connaissent très bien et pour qui je serai toujours là.
    Je sais qu’elles seront aussi toujours là pour moi…

    Le couple c’est, pour moi une relation différente, on ne partage pas les mêmes choses avec son homme qu’avec ses ami(e)s ( enfin de mon point de vue)…

  • #18 Nicole le 27 mai 2008 à 9 h 31 min

    Quel joli texte!!!
    Je voulais partager mon sens de l’amitié avec vous… évidemment, il y a les amies de « tout le temps », celles qu’on voit souvent, qui savent tout et de qui on sait tout, qui nous épaulent et nous aident et vice-versa. Il y a ausi les amies de « pas à côté », celles qui vivent à 10.000km, qu’on voit 1x tous les 5 ans et que c’est comme si on les avait quittées la veille! qu’on a au téléphone 1x/mois et qui sait exactement où on en était… Je me suis faite quelques Amies tout au long de ma vie, pour l’instant, et j’en compte à peu près une à chaque catégorie. Et toutes comptent autant pour moi!
    Evidemment, tout comme toi Hélène, je me demande bien ce que je leur apporte, mais bon, si on se demande trop ça, on n’est pas sorties de l’auberge!

    Les Amies c’est préciseux parce que rare (tout comme le très bon saucisson et les gros diamants). Elles ont la valeur qu’on leur donne, et il faut aussi entretenir tout ça, faire des concessions, s’adapter… être disponible!

    Tout comme pour l’Homme :-)

  • #19 Trompette le 27 mai 2008 à 9 h 34 min

    Mes amies sont toutes ma vie… Je pense à une particulièrement… !
    Nous sommes très proches, elles m’apportent énormément.
    Que ce soit dans les moments difficiles ou dans les moments heureux de la vie, elles sont toujours là, (et moi aussi !) elles m’apportent plus que je ne peux parfois espèrer.
    Je pense même que cela peut se conjuguer comme une relation de couple, qu’il faut entretenir l’amitié. Il y a parfois des hauts et des bas mais c’est ce qui nous fait avancer, les liens se renforcent.
    Je suis capable de tout donner, c’est pour moi vital l’amitié, je ne pourrais pas m’en passer… !
    Je vous aime mes copines !

  • #20 Nicole le 27 mai 2008 à 9 h 47 min

    PS: je viens d’apprendre que nous sommes dans la Semaine Mondiale de l’Amitié… ;-)))

  • #21 Mamzelle Maupin le 27 mai 2008 à 9 h 58 min

    Tu leur fais une jolie déclaration ;-)

    Mes amies font aussi parties de mon équilibre. Par contre j’ai eu plus de mal à me relever d’une blessure d’amitié que d’une rupture amoureuse …

  • #22 futile tranquille le 27 mai 2008 à 10 h 23 min

    C’est très beau ce que tu nous décrit, mais je ne comprends pas vraiment.

    hum… alors ce qui suit va peut être vous paraître choquant.

    Avec mes copines (pas amies), j’ai toujours eu l’impression de me forcer un petit peu, qu’il était important pour une fille d’être entourée de filles. Mais que les filles entre elles ne sont jamais à 100% nettes.
    Je ressens toujours une espèce de concurrence, qu’on se jauge incessamment. On me l’a souvent reproché, d’ailleurs, que je donnais l’impression qu’elles n’étaient pas assez bien pour moi.
    J’aime traîner avec des filles, mais seulement quand je ne les connais pas trop, alors que l’on fait connaissance. Lorsque je les apprécie bien, j’ai envie de passer à autre chose et de garder mes distances.

    Alors qu’avec ma bande de copains de plus de dix ans je ne me sens pas jouer un rôle, d’être à l’aise tout le temps et libre.

    Peut être n’ai-je pas rencontré L’AMIE, peut être ai-je un blocage psychologique ou un gros complexe, mais je ne pense pas pouvoir un jour véritablement avoir une amie à vie.

  • #23 glamazone le 27 mai 2008 à 10 h 35 min

    on ne choisit pas sa famille, les amies en revanche si ;-)))

  • #24 Hélène le 27 mai 2008 à 10 h 42 min

    lizou c’est plutôt sympa non ?

    suzy ça, la famille ça peut être vachement difficile…

    Lou merci ;-)

    Ah Fran moi par contre je ne pense pas que les amies c’est forcément pour la vie, parfois on ne se convient plus, au bout d’un moment.

    Oh ben Cécile de Brest c’est bizarre ! Comment ça se fait ??

    Cornélie on y arrivera sûrement ;-)

    marion à vrai dire j’ai écrit ce billet samedi soir …;-)

    emmanuelle h merci, ça me touche beaucoup.

    Coralie Marie ça c’est très dommage, c’est vrai que ça arrive…

    Broutilles (9) moi aussi ma meilleure amie c’est ma soeur, je l’aime à la folie ;-)

    la Truffe 2 ! on repère aussi les vraies amies dans les personnes qui restent quand on merde, qu’on fait des faux pas, des trucs pas géniaux : et ben elles vous aiment quand même, alors que les fausses amies se barrent en courant ;-)

    Virginie merci !

    oliviachanteuse je pense exactement comme toi, du début à la fin ! ;-)

    allicia merci mille fois, vraiment !! Et je rajoute que perso j’ai beaucoup appris de l’homme merveilleux qui a partagé ma vie pendant 10 ans, c’est fou ce que j’ai avancé et grandi grâce à lui.

    Roh Elsonia tu es choute ;-)

    marie-hélène je suis sûer que tu as de douces amies très attachées à toi, pour le peu que j’ai aperçu de ta personnalité ;-) Et sois la bienvenue !

    laurettebis sans aucun doute, et c’est sain de ne pas tout attendre de son homme ou de ses amies, il faut partager les attentes et le dons ;-)

    Nicole je suis tout à fait d’accord (et avec Fran, donc), l’amitié ça s’entretient avec sérieux et régularité ;-)
    Roooooooooooh !!! C’est incroyable ton PS !!! Je ne savais pas ! ;-))

    Trompette je comprends ce que tu veux dire, moi aussi quand j’aime vraiment je donne tout ;-)

    Mamzelle Maupin ça ne m’étonne pas, mes blessures d’amitié ne sont toujours pas cicatrisées, la trahison est bien pire je trouve.

    futile tranquille tu fais peut-être simplement partie des filles (nombreuses) qui sont plus à l’aise avec le mecs qu’avec les filles, et c’est pas une tare ;-)

    glamazone exactement ! ;-)

  • #25 Stéphanie le 27 mai 2008 à 10 h 47 min

    @ utile tranquille > je ne te connais pas et ne connais pas non plus tes amies, mais en te lisant, ce qui me vient à l’esprit, c’est que ça doit être ta façon de percevoir les choses qui rejaillie sur tes amies : tu te sens en concurrence alors tu as l’impression que c’est de leur fait… alors que c’est plutôt effectivement un gros complexe ! Mais je le répète, je ne te connais pas alors j’espère que tu ne te sentiras pas jugée ou que je ne t’aurais pas contrariée !

    Pour ma part, mes amies sont aussi très importantes pour moi, j’en ai deux très proches et très différentes de moi… Elles me rendent meilleures et me font progresser dans la vie…

    Vivement ce soir qu’on se fasse de nouvelles copines !

  • #26 Cagaroule le 27 mai 2008 à 10 h 50 min

    Je me suis pris une claque d' »amies » il y a quelques temps, ben je m’en remets pas. Parce que je comprends pas et parce que je ne fonctionne pas comme ça. Et bizarrement, d’autres amies sont venues ou revenues à ce moment là, comme un cocon… Comme quoi…

  • #27 Cissou le 27 mai 2008 à 10 h 51 min

    Je pense que comme pour le couple, c’est surtout une histoire de rencontres…

    moi non plus, je n’ai pas d’amie avec un grand A mais seulement quelques bons et bonnes ami(e)s.
    Est-ce que je ne suis pas faite pour cela ou est-ce que tout simplement je n’ai pas rencontré la ou les personnes au bon moment ?

    un peu comme certains ou certaines qui ne rencontre pas l’amour. Est-ce qu’ils ne savent pas (ou ne peuvent pas) aimer et se faire aimer, ou tout simplement parce qu’il n’ont pas fait non plus la bonne rencontre ?

    Ou bien on dit souvent qu’on choisi ses amis et pas sa famille mais on peut aussi avoir des membres de sa famille avec qui on est les plus proches, plus qu’avec ses amis… avoir des relations formidables avec sa famille et un soutient sans faille grâce à elle.
    En fait, je me rends compte que mes meilleures amies sont mes belles-soeurs et belles-cousines (donc un hybride famille-amies en quelque sorte !).

    En revanche, il est clair que je tout à fait d’accord avec toi concernant le couple. Il est vrai que la communication est une des fondations du couple mais il y a des choses qu’il est parfois difficile de partager avec son conjoint et une écoute extérieure amicale, familiale, médicale est bien souvent plus opportune.

  • #28 leolu le 27 mai 2008 à 11 h 01 min

    Plus le temps passe, moins j’ai d’amies ;-)

    non, plus sérieusement, j’ai 1 vraie amie, que j’adore, qui fait partie de la bande de potes que j’ai depuis 10 ans et que je considère comme ma famille, et 1 autre depuis 10 ans aussi, mais que je voie en dehors de cette bande.

    c’est assez drôle d’ailleurs, le noyau de la bande est composé de 5 personnes, et autour gravitent d’autres personnes qu’on voient pendant un temps et puis qu’on ne voient plus, sans vraiment savoir pourquoi, peut-être parce qu’on se connait tellement bien, qu’il est difficile de faire partie du « club ».

    On ne se voit peut être pas très souvent depuis quelques années, mais si l’un de nous a un problème ou subit une épreuve, on est là.

  • #29 Nicole le 27 mai 2008 à 11 h 04 min

    Ah, j’ai oublié de dire que dans mes 3/4 Amies, il n’y en a que 2 qui se connaissent (un peu), c’est pas du tout les mêmes bandes!!! Ca fait du bien, parce que comme ça, pas de jalousie entre elles! :-)

  • #30 Brigadoune le 27 mai 2008 à 11 h 10 min

    le couple c’est le mal.
    mouais

  • #31 Coralie Marie le 27 mai 2008 à 11 h 20 min

    Pour dire des choses un peu plus positives que mon premier commentaire, j’ai revu récemment deux amies que je n’avais pas vu depuis un long moment (2 ans pour l’une (et deux bébés pour elle !) et au moins 7 ans pour l’autre) et bien, on s’est retrouvées tout naturellement, comme quoi il y a un truc qui nous relie à certaines personnes…

  • #32 Fanchette le 27 mai 2008 à 11 h 26 min

    Bien sûr c’est le plus important !
    N’ayant pas d’amoureux, c’est avec elles que je passe le plus clair de mon temps.
    Les amis I aussi c’est important non ?

  • #33 Mouniou le 27 mai 2008 à 11 h 28 min

    Déjà, la famille, il y a généralement des attentes, des projections….depuis avant le berceau.
    Alors il y a parfois des nœuds qui se sont créés ; des fois on les dénoue ; on évolue toute sa vie…

    Les amies : ce sont l’équilibre de notre vie !!!

    Puis, par exemple, je ne me serais jamais vue parler avec ma mère de certaines choses, c’était les amies.
    Avec mes enfants, tout en étant assez naturelle, ça n’irait pas de leur parler de quelques pans de ma vie.

    Un homme, c’est chouette, mais c’est la plupart du temps une planète différente.

    Heureusement que l’on peut parler avec les amies.
    Dans d »es cas trés durs ce sont mes amies qui m’ont permise de tenir le coup, et dailleurs en leur parlant de trouver mes solutions moi-même.
    Certes cela s’entretient, mais ça me parait naturel.

    Mais il y a quelquefois des périodes différentes avec les amies. On évolue pas toujours de la même façon. Et si une affection reste, on ne peut plus se parler vrai comme on le faisait.

    Avec certaines j’ai 52 ans d’amitiés ! On avait commencé tôt et on est vieilles.
    Et lorsque je suis avec l’une d’elle, en particulier – (avec qui j’avais fait du stop en Italie à 18 ans) – maintenant que nous sommes 2 vieilles dames, nous voir côte à côte m’attendrit chaque fois, et me donne un sourir d’attendrissement..

  • #34 porteverte le 27 mai 2008 à 11 h 31 min

    J’aurais pas forcément osé, après un billet aussi optimiste sur l’amitié féminine, mais Cécile de Brest a déblayé le terrain : moi non plus, je n’ai pas l’impression d’avoir des amies, au sens où tu l’entends ; et, ça ne me manque pas.

    J’ai plein de copains des deux sexes, d’âges très différents, en couples ou célibataires, un mec, des gosses, des parents et des frères et soeurs, avec lesquels j’entretiens des relations fluides et très agréables, mais je suis profondément une solitaire.

    Chaque fois que plus jeune, j’ai essayé d’avoir une « meilleure amie », j’en suis revenue, pas forcément déçue, mais comme incomplète…

  • #35 Carole le 27 mai 2008 à 11 h 32 min

    J’ai eu beaucoup de « grandes amitiés » à l’adolescence, mais depuis que je grandis je me rends compte que je me tourne de plus en plus vers ma famille et mon homme… Question de caractère sans doute ou peut être n’ai-je pas rencontré « l’amie de ma vie »!

  • #36 Cagaroule le 27 mai 2008 à 11 h 33 min

    Ah pour rebondir sur ce qui dit Mouniou, ma mère est venue à Paris avec sa copine d’enfance cet hiver. Plus de 50 ans qu’elles sont amies, elles nous ont fait tourner bourrique avec ma soeur, elles se comprennent sans se parler, ont vécu de choses (gaies ou pas) ensemble, mais elles sont trop chou !!!

  • #37 Nicole le 27 mai 2008 à 11 h 38 min

    Je pense aussi que les vraies amitiés, tiennent malgré les formation/ruptures de couples, les bébés, les déménagements… C’est le cas pour ma plus anciennet Amie (on s’est connues à 8 ans!!! des gamines, quoi). L’adolescence nous a fait nous « friter », les « disputes de mecs » etc… mais mon déménagement à 16 ans a été la plus grosse douleur que j’ai jamais ressenti par rapport à elle. Depuis je l’ai vue 5 fois (en 16 ans) et c’est toujours ma meilleure amie!

  • #38 Rkine le 27 mai 2008 à 11 h 39 min

    Mouniou Va falloir me donner des cours car l’entretien d’ami(e)s, moi je sais pas faire. Ca me parait d’ailleurs assez contre-nature :). D’accord pour l’entretien (pas très joli ce terme, un peu trop « hygiénique » quand même:)), d’un couple car le quotidien malmène beaucoup les élans romantico-amoureux mais l’amitié…
    Moi j’ai été beaucoup déçue (et réciproquement) donc, pour moi un(e) ami(e) c’est quand ça va bien:) : peur, pudeur, fierté…. (voui:))?

  • #39 funambuline le 27 mai 2008 à 11 h 46 min

    Dites, vous n’avez que des amiEs? Pas d’amIs?
    J’en ai un depuis environ 28 ans, il est très précieux pour moi, on ne se voit pas souvent, mais à chaque fois on « continue notre conversation » comme si on s’était vu la veille.

  • #40 Nicole le 27 mai 2008 à 11 h 53 min

    Oui Funambuline! J’ai aussi des amIs… mais moins « intimes », même si je les aime beaucoup et que quand on se voit, c’est comme si on s’était quittés la veille….

  • #41 missjulie le 27 mai 2008 à 12 h 03 min

    Comme toi, j’ai longtemps cru à ces amitiés éternelles…mais la vie a fait que j’en suis revenue.

    Bien souvent et Bien malheureusement, quand arrive un gros coup dur ( maladie qui dure…déçès)…beaucoup de ceux ou celles qu’on croyait des ami(e)s pour la vie nous lachent…sans trop comprendre pourquoi.
    Je ne parle pas de simples connaissances mais de personnes que l’on connaissait depuis des dizaines d’années…

    J’en ai fait la triste expérience et je crois que je ne suis pas la seule…

    C’est tellement simple d’aimer les gens quand tout va bien.

    Heureusement, des ami(e)s, on s’en fait d’autres…Pour combien de temps?? je ne me prononcerais plus…

    PS:Désolée si je plombe un peu l’ambiance mais ta note fait remonter en moi de sales moments.

  • #42 Nadula le 27 mai 2008 à 12 h 06 min

    Très joli texte Hélène ! Et quelle déclaration :))

    L’amitié, c’est très beau quand c’est sincère et pas intéressé. Mes vrai(e)s ami(e)s se comptent sur les doigts d’une main. L’amitié peut se révéler être la plus belle chose du monde ou peut se révéler dévastatrice lorsqu’il y a trahison.
    Si on ne peut pas choisir sa famille, heureusement, on peut choisir ses ami(e)s, la plupart de mes meilleurs souvenirs sont en compagnie de mes meilleurs amis. J’ai également beaucoup de chance car j’ai trois sœurs avec qui je m’entends à merveille et je les aime à en mourir !

  • #43 Catherine B. le 27 mai 2008 à 12 h 07 min

    Quel joli billet !
    Merci Hélène de nous rappeler à quel point nos amies sont importantes et source d’équilibre.

    J’ai quelques très bonnes amies dont 2 pour qui je me couperais le bras s’il le fallait.
    J’ai aussi un ami que j’ai rencontré il y a 3 ans au boulot, on ne travaille plus ensemble et on se voit peu souvent maintenant, mais il est comme une âme soeur (ou une âme frère peut-être ?).
    J’ai hâte d’être ce soir et de me faire des nouvelles amies, qui sait ?

  • #44 Hélène le 27 mai 2008 à 12 h 56 min

    Cagaroule ça m’est arrivé aussi, de nouvelles amitiés qui apparaissent quand d’autres se dénouent, la vie est bien faite ;-)

    Fanchette bien sûr que les amis mecs c’set important aussi, mais moi je n’en ai jamais eu, donc je ne peux pas en parler ;-)

    52 ans d’amitié Mouniou, c’est fou, j’admire beaucoup !

    porteverte c’est peut-être pas un genre de relation dont tu as besoin, tout simplement ?

    Rkine sois la bienvenue ;-) Perso je crois fermement que l’amitié ça s’entretient, et ça demande du boulot. Parce qu’AUCUNE relation humaine n’est naturelle et facile, donc il faut toujours y mettre du sien ;-)
    Et tu devrais te laisser aller à compter plus sur tes amies : quand ça ne va pas, les gens sont heureux et touchés qu’on leur fasse confiance au point de leur demander de l’aide (oui je sais, moi non plus je n’appelle jamais au secours, mais j’ai tort ;-)).

    missjulie je n’ai jamais dit que je croyais à l’amitié éternelle, tu m’as mal comprise ;-) Je ne crois à aucune relation éternelle, à vrai dire. Quand ça arrive, c’est un cadeau du ciel ;-)

    Nadula oh oui les soeurs quelle merveille ! Si tu savais ocmme j’aime les miennes !

    Catherine B. c’est joli, « une âme frère » ;-)

  • #45 Delphinoid le 27 mai 2008 à 13 h 01 min

    Uuuuh c’est beau :))

    Je suis tout à fait d’accord avec toi ; j’adore mes amis et ils enrichissent ma vie à un point… je suis sure qu’en essayant de l’imaginer, je suis bien loin du compte…

  • #46 bizou le 27 mai 2008 à 13 h 13 min

    mon message n’a rien à voir avec le sujet, désolée…MAIS je suis en pétard à cause d’une commande qui m’a été livrée de chez Sephopouet:
    j’ai commandé une palette Stila smokey eye classique, bon la commande n’a pas mis longtemps a être livrée MAIS elle est arrivée ENDOMMAGEE, c’est INADMISSIBLE!
    comment une palette sous étui, envoyée dans un pochon et le tout dans un carton, peut elle arriver endommagée: un des fards est complètement en miettes!!! je suppose que c’est pas pendant le transport qu’il a pu être réduit en miettes, A MOINS D’UN TREMBLEMENT DE TERRE!!
    je suis furax d’autant plus, que sur leur site, ils disent qu’un produit endommagé est en port à NOS FRAIS, attention écoutez bien!!!!!!: A NOS FRAIS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Je profite de ce message pour leur faire bien honte!!!! Je ne paierai pas!!!! Que cela soit bien CLAIR!!!!!!
    Je croyais que sepho… était une marque sérieuse, hé bien je viens de m’apercevoir qu’il ne semble en être pas le cas. J’ai envoyé un mail et j’attends la réponse.

    Une cliente furax

  • #47 Hélène le 27 mai 2008 à 13 h 19 min

    bizou en effet c’est complètement hors sujet, mais comme je ne vois pas où déplacer ton message, je le laisse là ;-)
    J’ai moi aussi eu un problème avec une comamnde Sephora, et jamais eu de réponse à mes réclamations.
    Je crois que je vais faire un billet dessus, comme ça tu pourras t’y exprimer plus librement ;-) Restons-en là pour le moment, si tu veux bien ;-)

  • #48 bizou le 27 mai 2008 à 13 h 22 min

    merci de ta compréhension, Hélène..;)

  • #49 sophie202 le 27 mai 2008 à 13 h 26 min

    Dites je peux vous parler ici de la plus douloureuse rupture que j’ai jamais vécu??? par avec un homme non, non, ma rupture la plus douloureuse fut avec ma meilleure amie.

    Inséparables depuis l’âge de 10 ans (de la 6ème à la terminale en voisines de classe, à ce point), et puis un jour à 21 ans elle trouve un petit boulot, de nouveaux amis, elle me les présente… Je vis une histoire passionelle avec l’un d’eux… Ouaip classique.

    Et puis un jour j’apprends, que ce mec de moi il en a un peu marre, je devais le saouler, il avait envie de moins m’avoir dans les pattes sans doute… Et qu’en fait ça faisait des mois qu’on me menait en bateau (mes nouveaux amis comme les anciens qu’ils avait su conquérir), les sorties étaient organisées sans que je le sache, on me reconduisait chez moi « nan tu comprends on travaille demain », puis une fois déposée la clique sortait. Tout ça paske « tu comprends entre Sophie et moi ça colle plus trop, j’ai besoin de passer du temps avec vous sans elle, mais promis je vais lui parler… bientôt… »

    Mais le pire arrive, j’ai fini par apprendre, qu’ils étaient partis en vacances en bande, là où depuis des années ma meilleure amie et moi passions 15 jours ensembles.
    Chacun de mes amis, meilleure amie comprise, mon mec, tous m’avaient raconté un bobard différent, l’un partait dans le vosges, l’autre chez son père…. Et à moi elle m’avait dit « nan cette année on ne va pas pouvoir y aller à …, paske je sais plus quoi », je l’ai cru moi… »

    Et le pire c’était pas encore ça, le pire c’est la façon dont j’ai tout appris. Ca n’est pas ma meilleure amie qui a fini par prendre son courage à deux mains pour me dire qu’elle avait merdé et c’était fait manipuler (ce qui est vrai d’ailleurs). C’est un des mecs de la bande à qui je plaisait qui a tout laché pour se faire bien voir (raté pour le coup ;-))

    On se connaissait depuis plus de 10 ans, elle le connaissait depuis 6 mois…

    Alors oui je lui ai pardonné, car j’étais vraiment bien placée (trop bien) pour savoir à quel point J. pouvait être pervers, extêmement bon manipulateur et séducteur. Mais après ça rien n’a plus été pareil. Pourtant objectivement je ne voulais pas lui en vouloir, merde je sais à quel point on est tombées sur un manipulateur… Mais rien à faire.

    Un an après on a eu une engeulade monstrueuse, où j’ai eu le mauvais rôle en plus, et terminé, rupture totale. Il a fallut près de 4 ans pour qu’on se reparle, je suis invitée à son mariage en septembre, mais ça reste très distant.

    Si aujourd’hui encore je vendrais un rein pour mes (exactement 3) amies et que quoi qu’il arrive elles pourront compter sur moi, je sais surtout que nos amis, nos proches, sont faillibles et qu’accepter et pardonner cette non perfection c’est accepter l’autre. Reste à savoir qu’elle dose de non perfection on peut accepter sans d’être une bonne poire ou une victime chronique… J’y travaille, j’y travaille… Et d’ailleurs je m’en sort pas si mal à mon goût ces dernières années…

    C’est curieux, ça fait deux fois en qqes jours que je balance cette vieille histoire sur le net, peut être paske le mariage arrive et que cette histoire, même si bien cicatrisée maintenant, me travaille toujours un peu…

  • #50 Hélène le 27 mai 2008 à 13 h 30 min

    C’est une histoire horrible sophie202, à ta place je n’aurais pas pardonné ;-) Mais je reconnais que j’ai le pardon extrêmement difficile, je ne pardonne jamais à qqn qui me fait pleurer (à part mon mec).

  • #51 annelise le 27 mai 2008 à 13 h 33 min

    je me pose la question en ce moment : sont-elles/ils tout ? Même si j »y accorde encore beaucoup d’importance, depuis quelques temps, je trouve une meilleure oreille chez mon z’homme que chez mes amis. Question de période sûrement. Mais je les aime quand même. On se rend aussi vite compte de qui est un vrai ami quand on annonce qu’on s’en va vivre à l’autre bout du monde, car beaucoup disparaissent suite à ça….

  • #52 sophie202 le 27 mai 2008 à 13 h 40 min

    J’ai essayé de pardonner…. Mais j’ai pas pu, sans doute que le point de non retour avait été franchi.

  • #53 funambuline le 27 mai 2008 à 13 h 49 min

    J’ai tendance à penser que quand une amitié se termine… c’est que ce n’en était pas vraiment une. Qu’au fond, c’était une illusion d’amitié, mais qu’elle n’était pas si franche et profonde que je le croyais. C’est horriblement douloureux, mais au final, les « vrais » amis on les garde à vie, même éloignés.

  • #54 Anne le 27 mai 2008 à 13 h 56 min

    Dans quel film bollywoodien (je suppose) figurent ces images ? Elles sont magnifiques.

    Les vraies amies, c’est génial. On ne se voit pas pendant 20 ans, et on reprend le dialogue comme si on s’était quitté la veille.

  • #55 pompomgirl le 27 mai 2008 à 14 h 01 min

    merci Hélène pour cette jolie déclaration, je suis comme toutes, très touchée.

    Maheureusement comme beaucoup ici, j’ai connu une rupture très très douloureuse, j’ai mis très longtemps à m’en remettre, et lorsque qu’il m’arrive de revoir cette personne, j’éprouve un drôle sentiment de regret, le lien ne demande qu’à se recréer… mais je n’y arrive pas… je n’arrive plus à avoir confiance.

    Depuis, je suis beaucoup plus distante, j’ai peu d’ami, mais j’ai bien compris, qu’il ne faut pas se fier aux apparences, et que rien n’est éternel.

    Désolée de plomber un peu l’ambiance, sinon je suis une fille plutôt rigolotte :o)

  • #56 Fran le 27 mai 2008 à 14 h 01 min

    Oh tu crois qu’au bout d’un moment on ne se convient plus entre potes ??
    De mon coté y’a toujours eu des hauts et des bas et même des périodes de silence. Mais on a toujours renoué, petit à petit. Parfois faut juste laisser le temps jouer en notre faveur, ensuite on est plus apte à la discussion. Bref on est quand même sacrément prise dans nos vies hein
    C’est pas facile tous les jours

  • #57 Véro la Bisontine le 27 mai 2008 à 14 h 08 min

    Quel sujet, l’amitié!
    Et pour moi, il n’y a pas vraiment de différence avec l’amour..
    Je fais partie des personnes qui attendent beaucoup de leurs relations (pas à en être pot de colle quand même, je suis hyper indépendante), mais il est vrai qu’étant sensible, un rien me fait plaisir, un rien me fait de la peine….
    Et comme Hélène, je m’aperçois avec le temps que l’amitié (comme toutes relations humaines) n’est pas forcément éternelle; on a beau se jurer être les meilleures amies du monde, à la vie, à la mort, force est de constater que ce n’est pas vrai.
    Nous évoluons, nos ami(e)s aussi, et malheureusement des amitiés se dénouent, pas forcément dans la douleur pour autant…
    J’ai fait l’expérience à plusieurs reprises d’ami(e)s qui m’ont fait souffrir, de part leurs absences, leurs égoïsmes, alors qu’à ce moment là j’avais besoin d’elles, et qu’à contrario, j’avais toujours été présente pour elles…
    Alors, je sais qu’il faut, pour la part, que j’apprenne à me détacher de ce que j’attends des autres, que nul n’est parfait, et que tout est éphémère…

  • #58 Hélène le 27 mai 2008 à 14 h 09 min

    annelise quand je dis qu’elles sont tout, j’exagère un peu, bien sûr ;-)

    sophie202 ça me semble normal, la trahison a été sacrément épouvantable.

    funambuline je ne crois pas, je crois que l’amitié c’est comme l’amour, parfois ça dure toujours, et parfois non. Parfois certaines personnes vous correspondent (et vous leur correspondez) à certaines périodes, et pas après, ça arrive, on évolue et on change, dans la vie.

    Anne c’est en effet un film indien, mais je ne sais pas lequel ;-)

    pompomgirl je suis bien d’accord, la trahison en amitié est encore plus horrible qu’en amour.

    Fran je pense comme je le disais à funambuline quelques lignes plus haut, qu’on change, dans la vie, et les relations aussi.
    Quelqu’un qu’on adore à 15 ans va peut-être devenir quelqu’un qu’on adorera beaucoup moins à 35 ans, pour de multiples raisons ;-)

    Véro la Bisontine garde espoir, vus les commentaires de certaines, toutes les amitiés ne sont pas forcément éphémères ;-)

  • #59 Véro la Bisontine le 27 mai 2008 à 14 h 15 min

    Et pour ajouter une petite chose, je ne crois pas qu’il soit sincère de dire que nous sommes sacrément prises dans nos vies pour laisser les liens se distendre…
    Une amitié, comme toute relation humaine, ça s’entretient….avec un mail, un coup de fil, une petite carte postale, quand on est un peu bousculée par la vie…
    Inutile de se retrancher derrière des prétextes de vie trop bien remplie, pour moi ça marche pas, on peut toujours trouver qques minutes pour entretenir le lien, faut -il en avoir la motivation, et savoir où sont nos priorités!
    Je sais , je suis un peu remontée sur le sujet en ce moment : j’ai une copine (que je croyais amie) qui savait que je traversais un moment difficile ces derniers temps, elle n’a jamais pris de nouvelles….un mail est arrivé au bout de plusieurs semaines pour me dire qu’elle était dispo tel jour pour qu’on se voit, et qu’elle pensait à moi malgré son silence…
    Ca me fait une belle jambe!
    C’est pas au moment où elle a un quart d’heure à me consacrer que j’avais besoin d’elle, je précise qu’elle n’a pas une vie hyperbookée…
    Je me suis juste dit que je ne faisais pas partie de ces priorités à ce moment là…c’est pas facile à avaler; je lui ai répondu, sur le même ton qu’elle que je n’étais pas dispo à son envie, et ai conclu par « on se tient au courant!! » (comme elle l’avait fait elle!)
    Fin du déroulage de tapis, mille excuses pour la longueur de ma prose!

  • #60 sophie202 le 27 mai 2008 à 14 h 15 min

    oui Funambuline c’est exactement mon sentiment aussi. C’est très bien exprimé en plus…

  • #61 Seccotine le 27 mai 2008 à 14 h 16 min

    Tout à fait d’accord, vivent les amies (et les amis aussi !!)

    Par contre rien à voir, mais je VEUX les mêmes cheveux que la dame qui pousse l’escarpolette… :o)

  • #62 Cécile de Brest le 27 mai 2008 à 14 h 31 min

    @ Sophie202 : je crois que je n’aurais pas pardonné non plus… C’est horrible une histoire pareille !
    Cela me fait penser à une amie que j’ai eue (et que je n’ai plus) de mes 6 ans à mes 20 ans…
    Mais quand j’ai rencontré celui qui allait devenir mon mari, elle a tout fait pour faire capoter, soit-disant il lui faisait du gringue quand je n’étais pas là, j’en passe et des meilleures…
    Du coup, j’ai coupé tous les ponts. Cela fait 10 ans aujourd’hui, je sais où elle vit (d’ailleurs elle doit savoir où je suis aussi) mais j’hésite à le recontacter. Je pense que les gens ne changent jamais vraiment…

  • #63 Hélène le 27 mai 2008 à 14 h 32 min

    Véro la Bisontine tu as bien fait de t’exprimer, d’abord ça fait toujours du bien, et en plus ça appuie l’idée que l’amitié ça s’entretient, j’en suis persuadée.
    Ce n’est pas une relation qui roule toute seule sans qu’on n’ai rien à faire pendant des années.

    Seccotine je te comprends, la dame c’est Aishwarya Rai, la plus belle femme du monde ;-))

    Cécile de Brest je pense comme toi, en tout cas pour ce genre de choses profondes (et graves), que les gens ne changent pas vraiment.

  • #64 Cornélie le 27 mai 2008 à 14 h 33 min

    … Seccotine, moi aussi, mais t’imagine les shampoings!!!!

  • #65 sandrine de la roche le 27 mai 2008 à 14 h 34 min

    Mon meilleur ami, je l’ai connu pendant l’année de ma terminale, pendant une période où tout était flou pour moi: mère dépressive, père absent… enfin, je déconnais: alcool , mecs à gogo, pas l’extase. Le jour où j’ai fait la connaissance de Renaud, ça a collé tout de suite: j’ai trouvé mon alter ego, mêmes études, mêmes musiques, même souffance aussi… En lui j’avais trouvé un confident, un grand frère et une complicité réciproque. Malheureusement, même très proches nous étions deux personnes à la dérive: toujours les mêmes délires malsains avec l’alcool, toujours cette souffrance. J’ai rencontré à 19 ans l’homme qui partage ma vie depuis 15 ans, et doucement j’ai repris une envie de vivre plus normale, mais je n’ai pas réussi à sortir Renaud du gouffre dépressif où il se trouvait: il s’est tué au volant de sa voiture en rentrant chez lui une nuit, il y a 10 ans de ça, et je ne m’en suis pas encore remise; il me manque terriblement, et je me demande toujours comment serait notre vie si il était encore là pour partager ma vie d’adulte, de mère et de femme malgré tout assez heureuse… BON NE PLEUREZ PAS C’EST PAS LE BUT mais ça montre combien l’amitié c’est fort…

  • #66 Véro la Bisontine le 27 mai 2008 à 15 h 23 min

    @ Hélène : et je t’avoue que les blessures d’amitié ne sont pas faciles à cicatriser!!
    Tout comme les blessures d’amour, d’ailleurs…
    En fait pour moi, c’est kif-kif…..c’est toujours des relations avec des humains qui sont chers à nos coeurs, qu’il y ait partie de jambes en l’air ou pas! :))

  • #67 camillehamelin le 27 mai 2008 à 15 h 23 min

    Etant une vraie nomade, je déménage tous les ans en ce moment, j’ai un peu l’impression de semer mes amis derrière moi, chaque départ fait le tri entre les gens avec qui je reste en contact et les autres. C’est chouette de pouvoir se dire, j’ai des amis là, là et là, de se dire que malgré la distance, on continue de se donner des nouvelles, mais en même temps, il me manque un peu la complicité, les trucs plus quotidiens, passer prendre le café chez l’une, se retrouver après une journée de bibliothèque…
    Mais bon, comme ça j’ai des points de chute dans plein de ville différentes, c’est pas mal non plus remarquez!

  • #68 Miam le 27 mai 2008 à 15 h 26 min

    Ah alors là je suis entièrement d’accord avec toi.
    En ce moment je suis à l’étranger ca va bientôt faire 10 mois… dans un mois je rentre et j’ai plus que hate.
    Je sais je devrais être super contente, c’est une grande chance que j’ai mais c’est comme ca, j’y peux rien la France me manque, ma famille mon chéri… Je dois bien avouer que je pensais pas que ce serait si dur. Et ben heureusement qu’elles sont là (à distance bien sur, mais grace à internet on peut échanger quand même), c’est grace à elle que je tiens le coup et garde le moral… Je pense que c’est quand on est loin, et dans « le besoin » qu’on prends vraiment conscience, qu’on serait pas grand chose sans elles… Alors merci à elles du fond du coeur.

  • #69 Jenesaispasmemaquiller le 27 mai 2008 à 15 h 34 min

    Moi non plus , je n’ai pas ce genre de relations, mais j’ai lu ton récit avec très grand intérêt :)

  • #70 Nicole le 27 mai 2008 à 15 h 48 min

    Les vraies amies sont aussi celles à qui on peut dire sérieusement « tu déconnes, là », ou « ne fais pas ça », sans la blesser… quelqu’un à qui tu ne veux pas forcément « faire plaisir » à tout prix… je me comprends….

  • #71 sophie202 le 27 mai 2008 à 15 h 50 min

    ouaip Véro, je pense vraiment que l’amour c’est une vraie belle amitié avec juste une envie de sekse et un besoin de tendresse physique en plus. Mais sinon c’est kif kif, bouricot… (cf les petits anes en bas de mon bureau, nan rien cherchez pas, je fais des private joke avec moi même…pffff chui grave…)

  • #72 Numa le 27 mai 2008 à 15 h 54 min

    L’amitié et l’amour pour moi ca n’a rien à voir, je n’ai pas du tout les mêmes relations avec mon mec et avec mes amies. C’est juste.. différent (et je ne parle pas – que – de cul!). Mais je serais bien incapable de choisir…
    En revanche les amis mecs… hum hum hum.
    J’y ai cru quand j’étais jeune et naïve…

  • #73 lizou le 27 mai 2008 à 15 h 59 min

    Souvent les copains de mes copines ne m’aiment pas du tout. ils sont méchants.

  • #74 sophie202 le 27 mai 2008 à 16 h 01 min

    han je veux pas dire qu’on partage les mêmes choses entre amoureux et entre amis… pas du tout. Mais la force des sentiments peut être la même, sauf que dans un cas cette force n’est pas complétée (renforcée ou affaiblie ça se discute…;-)) par une composante physique…

    D’ailleurs je ne partage la même chose avec aucune de mes vraies amies, avec chacune j’ai une relation différente. Une complicité qui n’est pas forcément basée sur les mêmes références.

  • #75 Nicole le 27 mai 2008 à 16 h 04 min

    @sophie202: je partage complètement ton avis!

  • #76 mmarie le 27 mai 2008 à 16 h 14 min

    Moi aussi, Véro (et sophie202), je suis d’accord avec ça.

    Quel joli billet, Hélène. Qui encore une fois nous pousse à la réflexion, à l’introspection, au sourire et au soupir.

    La personne solitaire voire un peu misanthrope que je suis parfois croit infiniment en l’amitié. J’ai de quoi : un « coup de foudre » amical à 5 ans et demi. Plus de trente ans après, avec des kilomètres et une frontière (géographique) entre nous, avec des périodes de silence parfois longues, on continue de s’aimer. On ne se parle pas forcément souvent. On se voit très rarement. Mais on pense l’une à l’autre. Je sais qu’elle pense à moi. Elle sait que je pense à elle. Et quand on papote ou qu’on discute sérieusement c’est comme la suite d’une longue conversation avec des parenthèses temporelles mais pas d’interruption.

    Ce que dit Mouniou me fait penser à mon père, qui va redevenir le voisin de son ami d’enfance.
    Et aussi au fait qu’avec une paire d’amies, on s’imagine parfois vieilles dames et bien sûr toujours aussi liées – ça fait partie de mes/nos fantasmes ;-)

    Bon, j’ai connu aussi des ruptures d’amitié (outre les éloignements « naturels »). Dont une en particulier, que je n’ai pas comprise et qui me fait encore de la peine.

    L’amitié avec les garçons : quand j’étais jeune et naïve (@Numa ;-)) je proclamais que j’y croyais à fond, sauf que rien du tout. Aujourd’hui je sais qu’elle existe, je l’ai rencontrée ;-)

    @sophie202 : c’est épouvantable cette histoire. Le mensonge me démolit, et là, cette conjonction, ça fait frémir.

  • #77 Hélène le 27 mai 2008 à 16 h 24 min

    Je me demande si en effet l’amitié et l’amour n’ont pas parfois la même force, en s’exprimant de façon très différente.
    Après tout l’amitié c’est de l’amour au sens large.

  • #78 Nicole le 27 mai 2008 à 16 h 30 min

    Je suis d’accord avec toi, Hélène… Même une forte amitié entre filles, c’est de l’amour! J’aime mes amies, j’aime pas d’amour, mais d’amitié!

  • #79 Véro la Bisontine le 27 mai 2008 à 16 h 34 min

    @ Hélène : tout à fait d’accord avec toi, cela tient à la force des sentiments à mon avis :
    Grand amour, grande amitié, petit amour, petite amitié…
    Tout le panel existe finalement…
    Coté coeur, j’ai besoin d’être « ami » avec l’homme pour être amoureuse, sinon ça marche pas pour moi, attirance physique ou pas..

  • #80 globulita le 27 mai 2008 à 17 h 04 min

    J’ai grandi dans un univers exclusivement féminin, que soit du côté de la famille que des copines durant l’enfance et l’adolescence. Maintenant, j’ai toujours des amies avec qui je partage des liens très forts mais plus le temps va, plus j’apprécie l’amitié avec des hommes. D’ailleurs, je n’ai pas de « meilleure amie » mais deux meilleurs amis – un ex et un pseudo ex par ailleurs.

    Certes, ils ne vont pas deviner quand cela ne va pas, ils n’ont pas la finesse et l’intuition féminine. Certes, leurs remarques sont quelques fois malvenues ou inappropriées mais j’ai vraiment l’impression que c’est de l’amitié (et ne cherchez pas d’ambigüité, ce stade est dépassé depuis longtemps), voire de l’amour non-amoureux et qu’ils seront toujours là dans 20 ans.

  • #81 Véro la Bisontine le 27 mai 2008 à 17 h 45 min

    @ globulita : moi aussi, j’ai qques amis garçons : le 1er est un ex (donc pas d’ambiguité, on a déduit qu’on était plus faits pour être amis qu’amoureux); et le 2e est homo (encore moins d’ambiguité!)
    Je me retrouve bien aussi dans ces amitiés, ils ont un côté un peu plus brut de décoffrage que les filles, mais pas de jalousie, pas de gnagnagna propres aux filles…
    Et on peut parler de tout, de sujets différents, et aussi aborder leurs points de vue de mecs, c’est bien aussi!

  • #82 lizou le 27 mai 2008 à 17 h 51 min

    C’est rigolo j’ai un ami garçon mais ça le dérangerait pas d’être très « ambiguë » en toute amitié. Il est gentil, on discute bien mais je dois parfois défendre ma vertu. Toutes mes amitiés masculines finissent de cette façon et je dois couper court et parfois couper les ponts tout court parce que ça me saoule. Je dis ami, parce que des connaissances, des copains ça ne pose pas de problème, mais une vraie amitié engendre une grande proximité pas toujours évidente à gérer.
    sinon avec les ex c’est plutôt une amitié amoureuse! ça me parasite ce qui c’est passé entre nous.
    bref je préfère l’amitié féminine c’est moins compliqué finalement.

  • #83 Véro la Bisontine le 27 mai 2008 à 17 h 57 min

    @ lizou : ouais…..
    Mais tu sais, pour en revenir à mon amitié avec mon ex, il y a prescription, chacun a eu des histoires d’amour de son côté, il n’y a eu aucun problème, on a échangé, on s’est réconforté, et au final, je ne me verrais plus dans ses bras (il est pourtant toujours aussi séduisant), mais le temps a fait son oeuvre…

  • #84 Lullaby77 le 27 mai 2008 à 18 h 00 min

    Bien qu’il arrive aussi qu’on prenne ses distances avec une amie parce qu’on a évolué différemment, je pense qu’on se fait des amies à tous les âges, en tous cas j’ai eu cette chance jusqu’ici – et pourvu que ça dure (c’est vrai que c’était plus facile à l’école mais bon…)
    Les amies c’est une relation proche de l’amour, on se pomponne pour sortir avec elles, on fait des efforts pour que ça marche… Et en même temps c’est complètement autre chose qui fait qu’on peut se laisser aller et être complètement soi (ce qui est nettement plus long et compliqué avec un amoureux, je trouve). Moi aussi, je les aime, mes amies.

  • #85 lizou le 27 mai 2008 à 18 h 05 min

    Mes copines c’est l’hécatombe, une qui se marie, deux enceintes, une qui déménage chez son mec à perpét’, une qui accouche…et résultat plus personne n’a de temps pour moi alors j’enquiquine ma sœur. c’est ça qui est bien avec les sœurs c’est des meilleures amies obligées de te voir. ;-))

  • #86 Mithra le 27 mai 2008 à 18 h 32 min

    C’est vrai que ca compte tellement, les amis… meme si je suis comme camillehamelin, en demenageant souvent dans plusieurs pays j’ai seme beaucoup d’amis derriere moi. D’un autre cote ceux qui restent ce sont des proches avec qui j’ai de vraies affinites. Heureusement qu’il y a les nouveaux moyens de communications, le mail, Skype etc !
    Et on rencontre partout des amis potentiels…

    Je rejoins ce qui a ete dit plus haut sur le fait que les vrais amis sont ceux qui peuvent dire (et a qui on peut dire) « tu fais une connerie, la » sans que personne ne prenne la mouche : je ne concois l’amitie que dans la sincerite et les ami(e)s qui te laissent aller au casse-pipe pour ne pas te contredire, bof… bon apres y’a la facon de le dire, hein ;-)
    Quant a l’amitie avec des hommes… mmmh, je sais pas trop. J’ai quelques amis hommes, mais c’est pas pareil que les femmes. C’est des amis avec qui j’echange sur un plan plus intellectuel (c’est pretentieux ce que je dis mais bon vous voyez ce que je veux dire ?) qu’affectif. J’essaie de garder avec eux une certaine reserve sur certains sujets car un malentendu est vite arrive :-) Dans ce que j’ai pu observer souvent autour de moi, dans bien des cas d’amitie tres forte homme-femme l’un des deux est transi d’amour pour l’autre et fait ami-ami faute de mieux, ou dans l’espoir qu’un jour peut-etre…

    En revanche le truc que je n’ai jamais pu supporter, c’est la bande d’amis. Le gang, le groupe, on est toujours ensemble, on se connait depuis la maternelle, on communique par private jokes, les petit(e)s ami(e)s doivent etre approuves par le groupe… ca m’a toujours fichu des boutons ce genre de truc. Ce cote « consanguin » me fout les boules avec la famille (je suis pas fan du concept a la base), alors c’est surement pas pour me le recreer avec les amis !
    Ca et la jalousie (je tire la tronche parceque j’ai appris que tu avais dine avec Machine, ou parceque tu vas au mariage de Trucmuche auquel je ne suis pas invitee…). Au premier signe de possessivite je fiche le camp !

  • #87 Mushi le 27 mai 2008 à 19 h 54 min

    Tout à fait d’accord, l’amitié et l’amour sont des sentiments très proches. La fin d’une amitié, souvent à l’occasion d’une trahison ou ressentie comme telle, est aussi déchirante pour moi que la fin d’un amour.

  • #88 Alice le 27 mai 2008 à 20 h 40 min

    Personnellement mes amies sont précisément bien plus proches que mes soeurs, avec qui je n’ai ni affinités ni points communs… du coup je ne suis qu’on ne peut plus d’accord: les amies, c’est essentiel
    A noter cependant qu’un ami garcon dans sa besace (ma spécialité) aide beaucoup à comprendre l’Homme en face de soi quand on évoque un probleme…

  • #89 Esme le 27 mai 2008 à 21 h 30 min

    Pour avoir déménager souvent, comme décris plus haut, j’ai écrémé pas mal mais j’en ai maintenant aux 4 coins de France et du Monde.
    J’ai des amitiés qui durent depuis plus de 10 ans déjà, et je suis pas bien vieille ;-)
    J’ai des amies que je vois souvent, d’autres très rarement, j’en ai que j’ai pas vu depuis plusieurs années et je me dis que cette année c’est pas possible faut que je les vois ça fait trop longtemps…
    J’ai mes amies de Paris comme je dis que j’aime très fort, elles se reconnaitront les louloutes! ;-)
    mais surtout j’ai mon AmI avec un A majuscule, mon meilleur ami, qui est à 6000 km maintenant, mais que j’ai régulièrement au téléphone vive la téléphonie groupées des opérateurs internet, j’essaie d’aller le voir aussi, il y a des jours je me dis que c’est difficile cette distance mais en même temps ça nous rapproche encore plus. On ne s’est pas vu pendant 3 ans, pour cause de chacun bougeant au 4 coins du Globe en même temps, on s’est retrouvé après une rupture difficile de son coté, et la c’était comme si on s’était vu la veille, on a refait le monde autour d’une bière durant toute la nuit et on s’est promis que plus jamais on laisserait le temps passé comme ça! Il est comme le frère que j’ai pas eu, il est mon meilleur ami et il me manque!

  • #90 Hélène le 27 mai 2008 à 23 h 10 min

    Tu as de la chance Esme, d’avoir un ami comme ça, je n’ai jamais connu ça ;-)

    Lullaby77 je suis très d’accord avec ta vision de l’amitié ;-)

  • #91 Mlle Crapaud le 28 mai 2008 à 1 h 30 min

    Ah, l’amitié…
    Oui, mes amiEs me sont indispensables. Elles me font rire, elles sont un rayon de soleil dans ma vie ! Mais, je ne sais pas pourquoi(ou plutot je sais trop bien pourquoi), j’ai du mal à y etre à 100%. Je suis toujours étonne de ne pas déranger. Manque de confiance en moi sans doute. Et puis je reste traumatisée par ma meilleure amie de collège qui m’avait balancé un jour « Tu me gonfles à aller mal, tu me gâches mon bonheur » :/
    Mon « meilleur » ami, je ne le vois pas comme un ami mais comme un frère. Je peux passer un siècle sans lui parler et tout est à nouveau comme avant. Notre relation est formidable.
    Ton post m’a beaucoup émue, Hélène, et quand je l’ai lu plus tôt dans l’apres midi j’aurais voulu faire une belle réponse, mais ma situation familiale me plombe un peu le moral. Mille baisers à vous.

  • #92 Hélène le 28 mai 2008 à 8 h 34 min

    Courage à toi Melle Crapaud ;-)

  • #93 sophie202 le 28 mai 2008 à 10 h 05 min

    hummm je suis comme Mithra et Lizou dubitative face à l’amitié homme femme.

    D’un côté comme Lizou j’ai aussi du mal à gérer une intimité devenue trop grande avec un homme (que ce soit de mon côté ou du leur y’en a tj un qui a eu envie d’aller plus loin), et de l’autre comme Mithra les cas où je l’ai vu souvent l’un est transi d’amour et reste faute de mieux.

    Mais je ne demande qu’à y croire. J’envie d’ailleurs celle qui en on trouvé une vraie, je pense que c’est une preuve d’équilibre que d’être capable d’être véritablement amis avec les deux sexes..

  • #94 jelisensilence le 28 mai 2008 à 10 h 31 min

    Les amies, beau sujet :-))
    Depuis plus de 30 ans j’ai 2 amies et pleins de souvenirs (joyeux ou tristes).
    Elles sont formidables et lors de mon divorce, elles ont été présentes spontanément (pour le moral, faire les cartons, le déménagement etc…).
    Il me semble que pour que l’amitié perdure (en général on se connait célibataire) il faut aussi que les conjoints s’entendent. J’ai de la chance, c’est le cas.
    Nous parlons souvent de nos virées de jeunesse (comme les vieux ;-)) mdrrr)
    Mes amies sont ma bouffée d’oxygène.

  • #95 Nicole le 28 mai 2008 à 10 h 38 min

    @Jelisensilence: je ne suis pas d’accord! Pour mes 3 « meilleures amies », mon mari connait leurs copains mais c’est pas leur « pote », et pour la 3è, même moi je ne connais pas son mec, vu qu’elle vit à 10.000km de chez moi! :-)

  • #96 Hélène le 28 mai 2008 à 10 h 41 min

    Je pense comme Nicole que les conjoints n’ont pas besoin de s’entendre, le but n’est pas d’être amis en couples.
    Mes amies je les vois seule la plupart du temps, c’est mon monde à moi et je préfère.
    Après ça n’empêche pas d’avoir des amis communs au couple, mais il n’est pas indispensable de tout mélanger, je pense.

  • #97 Nicole le 28 mai 2008 à 10 h 52 min

    exactement ce que je voulais dire :-)

  • #98 funambuline le 28 mai 2008 à 15 h 48 min

    Ahhhhh, j’avais un peu peur en vous voyant toutes parles de vos amiEs et pas de vos amIs… Je me sens soulagée et heureuse pour celle qui connaissent cette amitié homme-femme, différente de l’amitié féminine mais si enrichissante par cette différence.
    @ Numa (com 72): suis navrée pour toi… que tu ne sois plus « jeune et naïve »… heureusement que je le suis encore et que d’autres ici le sont aussi, ça permet de bien jolies amitiés :-)

  • #99 maryline le 28 mai 2008 à 20 h 02 min

    oui ton texte est très vrai, au point que j’ai eu un chagrin d’amitié (une amie très chère qui ne m’a plus donné de nouvelles sans raison un jour) plus fort qu’un chagrin d’amour. ça fait 4 ans maintenant et je pense encore à elle très souvent. J’ai essayé de faire de nouvelles connaissances mais ce n’est pas pareil, on est adultes et tout le monde est tellement sérieux, la famille passe avant tout, ou les mecs, je crois souvent que les amitiés les plus solides ont leurs racines pendant la jeunesse, la fac.

  • #100 Hélène le 28 mai 2008 à 23 h 55 min

    Ahhh, ça dépend maryline, je ne suis pas si sûre… comme on évolue beaucoup, on peut se faire de nouveaux amis, une fois adultes, qu’on aime énormément.

  • #101 katelig le 29 mai 2008 à 14 h 57 min

    Bon j’arrive après la bataille mais je devias laisser une petite trace de ce billet fait pour moi on dirait (et je suis pas la seule je sais).
    Mes amies je les aime d’amour, elles m’énervent m’agacent parfois (mais pas souvent) mais surtout ells me font rire, réfléchir et je sais que c’est « à la vie à la mort ». Non non je n’ai plus 13 ans mais c’est comme si quand je parle d’amitié. J’adore leurs mecs quand ils s’occupent bien delle je les maudis quand ils arrivent pas au niveau de leurs (hauts) talons. J’aurai aimé qu’on soit soeurs pour qu’on soit reconnues « officiellement » et pas comme « Ah ouais ta copine? » mais en fait en soeurs elles m’auraient trop gavé.
    Mes cops c’est mon pilier dans ma vie et quand viendra ou pas le moment où y’aura un mec avec qui j’aurai aussi envie de faire « à la vie à a mort » et ben ça me fera un pilier en plus à côté mais pas à la place. Bon je pourrais continuer (en fait je devrais parce qu’elles sont plus importantes que le boulot qui attend) mais j’imagine que tout a été dit (parce que je vais quand même pas lire les 100 comms précédents!!)

  • #102 Hélène le 29 mai 2008 à 15 h 39 min

    « ça me fera un pilier en plus à côté mais pas à la place » : bien vu katelig ! ;-)

  • #103 Emma le 27 mars 2011 à 2 h 26 min

    Je n’arrive pas à dormir, alors je me ballade sur ton blog comme dans un beau jardin…et je tombe sur des fleurs magnifiques! (oui, des billets, chipotons pas!)

    Celui-ci est très beau, et je le ressens tellement que j’aurai pu l’écrire exactement avec les mêmes mots, je te cite: « Les amies c’est merveilleux ; je dois presque tout aux miennes. Elles m’apportent tellement de douceur, de rigolade, de réconfort, de points de vue différents, de réflexion, de recul, de finesse psychologique, d’intelligence… je me demande souvent ce qu’elle peuvent bien me trouver (j’ai naturellement l’impression de ne rien leur apporter du tout) ;-) » …..J’ai tenu ces propos à une personne il y a quelques jours, mots pour mots. Mes amies me semblent si indispensables! J’aime tellement leur compagnie, leurs conseils,leur humour, leur regard objectif sur les choses, leur philosophie de vie, ces moments de complicité où l’on se dévoile et refait le monde, ce recul qui me manque parfois et qu’elles m’apportent…..et je me demande souvent ce que moi je peux bien leur apporter…(j’ai osé poser la question une fois, et on ne m’y reprendra plus car j’ai eu droit à une foule de compliments que je n’ai pas su gérer).

    Jusqu’à mes 25ans environ, je n’avais aucune véritable amie (alors que j’avais des amis mecs), et je me disais que vu que je n’avais pas d’amie d’enfance etc, que c’était pas maintenant que j’allais m’en faire, et que plus j’allais vieillir et plus ça serait difficile (voire impossible) de vivre une belle amitié féminine. J’en faisais presque mon deuil quand la vie m’a réservé de très belles surprises! Au fil de ces 9 dernières années, des filles purement géniales sont entrées dans ma vie, et des liens très forts se sont noués à notre insu! Elles sont 3, ne se connaissent pas, sont très différentes, mais qu’est-ce que je les aime! C’est comme si je vivais une histoire d’amour avec chacune d’elle.

    Il y en a une que je place au-dessus des autres malgré tout, car cette fille est ma conscience, ma raison, elle me bluffe par sa maturité, son regard si intelligent, son humour, son esprit vif et pertinent, et il y a quelque chose de très fort et d’indéfinissable entre nous, une complicité incroyable, on se ressent sans même se voir….Je parle de toi ma petite Audrey, toi ma fidèle amie (qui en plus m’a fait découvrir ce blog, c’est pourquoi je me permets ce clin d’oeil^^)
    Je t’aime énormément tu le sais, ma vie ne serait pas tout à fait la même sans toi, je suis tellement tellement fière d’avoir une amie comme toi!

    On dit qu’un frère est un ami donné par la nature, moi je dis qu’une amie est une soeur offerte par la vie.

  • #104 val le 25 novembre 2014 à 17 h 17 min

    Coucou,

    Je suis tombée sur ce post par hazard et en le lisant je me dis que tu as beaucoup de chance d’avoir ces amies là car c’est très, mais alors très dur de garder ses amies au fil des ans et surtout d’en rencontrer des sincères qui ne sont ni envieuses ni hypocrites, ni « faiseuses » d’histoires, bref garde les…
    Commentaire pessimiste mais c’est au fil de ma vie que j’ai été déçue, (évidemment il faut savoir se remettre en question mais c’est la jalousie qui fait ces types de comportements malheureusement)

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.