Maquiller un bouton de fièvre pour Florence

19 mars 2012

Comment maquiller un bouton de fièvre ?

« Bonjour à toutes,

Je vous expose mon problème.

J’ai des boutons de fièvre (j’évite le terme « herpès buccal », ça me dégoûte) depuis l’âge de 2 ans.
Génétique, quand tu nous tiens.
Bref, fatigue, fièvre, coup de stress… = bouton de fièvre donc je soigne. De nouvelles crèmes sont apparues sur le marché qui traitent efficacement le bouton de fièvre, et les patchs sont bien pratiques aussi.
Le problème arrive quand je dois sortir avec cette horreur sur ma bouche. J’ai l’impression que tout le monde me regarde comme une pestiférée, comme si j’avais fait des horreurs et que j’étais punie (sans rire : une vieille **** me l’a dit dans le tram un jour… les gens sont terrifiants).

Bref, comment faire pour dissimuler un bouton de fièvre ?
Maquillage, pas maquillage du bouton de fièvre ?
Si un bouton de fièvre se déclenche, que faire du RAL porté la veille : le jeter ? Est-il contaminé ?

Voilà, c’est un appel au secours que j’adresse car je le vis très mal, et sur ce blog, j’ai vraiment l’impression qu’on peut parler de tout, recevoir de bons conseils maquillage et ne pas être jugée.

Merci.

Signé : Florence »

17 commentaires Laisser un commentaire
Beauté, Wanted !
,

Vous aimerez aussi

17 commentaires

  • #1 Vesper L. le 19 mars 2012 à 9 h 18 min

    Hello : si ça peut aider, étant régulièrement touchée par les boutons de fièvre, j’en avais fait un article ici : http://leboudoirdevesper.over-blog.com/article-bouton-de-fievre-comment-le-cacher-87380896.html : et si jamais cela revient trop souvent, ne pas hésiter à consulter le médecin pour demander un traitement anti-viral de quelques mois qui espacera les poussées :-/ bon courage

  • #2 Carine_07 le 19 mars 2012 à 9 h 57 min

    Je ne sais pas comment le dissimuler par le maquillage mais pour le guérir plus vite, dès qu’il y a la poussée, tu pourrais essayer d’appliquer, avec un coton-tige, une ou deux gouttes d’huile essentielle de tea tree.

  • #3 Delphine le 19 mars 2012 à 10 h 27 min

    Bonjour,
    Je n’ai encore jamais commenté, mais ce sujet-là m’a immédiatement interpellée!
    J’ai exactement le même souci : je suis atteinte du virus de l’herpès labial depuis mon enfance (héréditaire aussi) et j’essaie tant bien que mal de vivre avec (à raison d’environ 4-6 poussées par an…). Parfois tout petit, et d’autre fois beaucoup plus virulent…
    Pour ma part, je suis une freak de l’hygiène. C’est un virus transmissible TOUT LE TEMPS (même quand on n’a pas de bouton) mais particulièrement contagieux lorsqu’il y a un bouton. Il faut donc savoir qu’il vaut mieux ne pas prêter des produits lèvres (baumes, rouge à lèvres, etc.). Il faut également faire attention à l’auto-contamination : si on touche le bouton avec ses doigts, il ne faut pas ensuite se frotter les muqueuses (yeux, narines, etc.) susceptibles d’être par la suite une zone à herpès.
    Pour ma part, dès que je reconnais les picotements caractéristiques, je n’utilise plus ni baume ni rouge à lèvre, pour éviter de les contaminer. A mon avis, c’est la seule chose à faire, car si on les contamine, on va ensuite réappliquer le virus sur les lèvres, d’où le cercle vicieux.
    Je fais donc attention de bien me laver les mains avant et après application d’une pommade adaptée. En général, je fais ça le soir, car c’est vrai qu’en journée, la crème blanche donne un aspect peu ragoûtant au bouton.
    Je n’essaie même pas de camoufler en journée : cf pour ne pas contaminer mon maquillage encore une fois, ni étaler le virus sur la peau.
    Bref, en fait je fais peu, et j’attends que la crise passe. Pour ma part ça prend parfois du temps mais je cicatrise bien et n’ai pas de traces par la suite.
    Maintenant, je comprends votre désarroi par rapport au regard des gens et je compatis. Mais je pense qu’il vaut mieux dédramatiser et sourire plutôt que se cacher et baisser les yeux :)
    Bon courage

  • #4 Grouick le 19 mars 2012 à 11 h 07 min

    Delphine: Delphine: Merci à Delphine de son commentaire. Juste pour préciser, attention, l´herpès n´a rien à voir avec la génétique, ce n´est pas héréditaire, on ne peut pas laisser dire cela. C´EST UN VIRUS, qui est transmis (dans le cas des petits) par les parents ou les personnes qui s´occupent du tout petit, et qui en sont elles-mêmes porteuses (du virus). beaucoup de nouveaux-nés sont exposés à de virus de cette famille, y résiste, ou en deviennent porteurs asymptomatiques. Une personne vous a touché le visage avec des doigts infectés ou vous a fait un bisou alors qu´elle était porteuse du virus « activé », il faut prendre cela au sérieux et se laver soigneusement les mains, et être prudent, désolée de rentrer dans des détails, mais on évite les bises aux enfants et on oublie les embrassades passionnées en période de poussée, le sexe oral uniquement avec préservatif (sinon si vous avez un bouton de fièvre, qu´il suinte, vous risquez de transmettre le virus, qui muterait alors en herpès génital)… Le bouton de fièvre est certes avant tout une gêne esthétique pour beaucoup (sauf pour ceux à qui cela donne des migraines ou autre) mais ce n´est pas un détail, vous trouverez facilement plus de détails sur des sites d´info médicale connus.

  • #5 Delphine le 19 mars 2012 à 11 h 14 min

    Grouick: Bonjour, Oui tout à fait : j’ai utilisé le mot « héréditaire » à tort. De mon côté, c’est en effet mon père qui l’avait et me l’a transmis petite. Il est bon de rappeler que le virus ne se transmet pas génétiquement, mais par contact physique. Il faut d’ailleurs faire attention en cas d’herpès génital apparent lors de l’accouchement je crois… Merci pour votre précision !!

  • #6 Kahya le 19 mars 2012 à 12 h 20 min

    lol elle est horrible ta vieille ***!
    Sinon à propos du rouge à lèvre utilisé la veille il me semble que tu ne risque rien vu que tu es déjà « contaminée », ça va pas t’en faire apparaître des nouveaux, tu as déjà le « virus » mais quand tu n’a pas de boutons c’est comme si il était en sommeil.
    Par contre surtout ne jamais prêter tes cosmétiques lèvres à qui que ce soit (boutons ou pas boutons d’ailleurs il me semble) pour pas contaminer les autres.
    Je me trompe peut-être hein, je suis pas docteur :) à vérifier

  • #7 Caroline le 19 mars 2012 à 12 h 59 min

    Eh bien, mesdames, vous m’en apprenez, sur le bouton de fièvre ! Je suis sciée, je ne savais pas du tout qu’on pouvait transmettre le virus même sans avoir de bouton sur le moment ! :(

  • #8 Grouick le 19 mars 2012 à 13 h 26 min

    Caroline: Attention, non, il faut qu´il y ait une lésion, même minuscule, le virus se propageant par le suintement infime de cette lésion. Donc en gros, comme je suis du style imperméable et parapluie, j´aurais tendance à conseiller d´avoir l´oeil et de ne pas rouler de pelles à tout le monde ;)… Et de ne partager aucun cosmétique « lèvres ». Je rassure les paranoïaques potentielles, le virus est fragile hors de son milieu, ce qui veut dire qu´il ne survivra pas 48 h sur un coin de serviette éponge (même si on peut conseilelr de ne pas partager les mêmes serviettes en cas de poussée, que ce soit herpès labial ou génital). Donc en gros, une hygiène rigoureuse suffit. Perso j´éviterais de tripoter trop ou alors maquillage de maniaque avec nettoyage des mains rigoureux et maquillage de la zone en dernier (parce que si vous maquillez le bouton puis touchez la zone de l´oeil là gros danger car un herpès occulaire c´est risque de cécité dan les cas les plus graves), et je laisserais « respirer » un max en couvrant le moins possible pour que la lésion « sèche » plus vite, je sais c´est pénible mais moins on en fait mieux c´est, une pointe de correcteur liquide minéral, une pointe de poudre dessus (utilisez des cotons tiges, plus hygiénique), et basta! Faites-vous de beaux yeux pour attirer le regard d´autrui sur le haut de votre visage. Et pensez aux petits patchs ronds à coller, assez invisibles, et en plus plu de parano sur le contact de la lésion avec une main ou une joue!

  • #9 Belldandy le 19 mars 2012 à 19 h 04 min

    Bonjour Florence !
    Pour avoir connu il y a peu ce genre de réjouissance, je te dirais bien que le gloss a fait la blague (à poser d’abord sur le dos de la main hein pour pas contaminer l’embout, et en tapotant au doigt), une couleur un peu vive (donc couvrante) et fraîche… Avec le texture qui reste assez épaisse et le côté réfléchissant du truc, j’ai trouvé que ça camouflait pas mal :)
    Ceci dit, ce que propose Vesper L.: m’a l’air drôlement plus mieux pensé ! :)) Mais on sait jamais, en cas de manque de temps, tu peux toujours tenter le gloss ! :)

    PS : Mon Dieu mais les gens sont quand même des taches des fois, comment peut-on « juger » quelqu’un pour un bouton de fièvre ? C »est hyper connu et commun quand même ! ça m’a choquée en te lisant, ma pauvre :)

  • #10 naimen le 19 mars 2012 à 19 h 26 min

    coucou les filles
    moi j ai un truc qui fait du bien et même si il fait pas de bien il peu pas faire de mal
    c est que des que je ressens cette poussée qui gratte avant le bouton n apparaisse je met une chose très froide du coup ya pas la bouton rouge avec des cloques beurk
    et du coup moi j ai que un gonflement et je répète l opération tout le temps les glaçons sont devenus mes meilleures amis
    voila a essayé ca coûte rien et ca fait pas mal

  • #11 Marie le 21 mars 2012 à 13 h 23 min

    Bonjour à toutes, je ne commente jamais sur ce blog mais le sujet m’a interpellé. J’ai fait de nombreuses poussées d’herpès et je connais la gêne qu’on ressent. Depuis maintenant 1 an et demi je suis un traitement homéopathique (rhus toxicodendron et croton tiglium en 5CH plus des doses spécifiques (dont vaccinotoxinum) et miracle, plus une seule poussée ! Beaucoup de gens ne croient pas à cette médecine, mais je peux affirmer que depuis que je suis ce traitement, je n’ai pas fait un seul herpès alors que parfois tous les symptômes étaient réunis (fatigues, stress, règles, coup de soleil …) donc n’hésitez pas à consulter un homéopathe !

  • #12 savzou le 23 mars 2012 à 11 h 46 min

    Ha le fameux bouton de fièvre … je connais ça aussi depuis que je suis toute petite (merci papa !! lol)
    Je ne porte jamais de rouge à lèvre, plutôt des baumes et j’en met aussi quand j’ai un bouton de fièvre car j’ai les lèvres toutes sèches pour le coup vu que je ne me les humidifie plus à cause du bouton, je n’ose plus toucher. J’ai également mon petit stick magique (ça fonctionne bien sur moi en tout cas) Expace aux plantes que j’applique sur mon bouton 50 fois par jour lol.
    Je ne fais rien de spécial sinon pour le dissimuler, j’attends que ça passe :(

  • #13 Maud le 23 mars 2012 à 21 h 45 min

    Je suis une habituée du bouton de fièvre, j’en ai plusieurs par an malheureusement. Alors j’ai tout essayé que ce soit les patchs compeed, la crème (zovirax) ou encore de l’eau Dalibour. Mais bon c’est juste efficace quand le bouton est déjà présent. Ils font donc subir son bouton jusqu’à ce qu’il disparaisse.

    Bref, tout ça pour dire que j’ai fini par essayé les huiles essentielles (vendues en pharmacie) et c’est tout simplement merveilleux en tout cas sur moi. Dès que je sens que je vais avoir un bouton de fièvre, j’en applique deux fois par jour pendant deux à trois jours. Au final, cela empêche le développement de cet affreux bouton.

    Voilà, jsp que cela pourra en aider certaines.

  • #14 Pénélope le 24 mars 2012 à 9 h 04 min

    Concernant le maquillage, un truc que m’a donné un maquilleur Mac il y a quelques années: quand ton bouton commence à cicatriser, tu passes un crayon pour les lèvres un peu plus soutenu que ta couleur de tes lèvres, mais assez naturel partout sauf sur le bouton, un coup de stick par dessus pour hydrater et c’est fini, l’idée est de redéfinir le contour des lèvres devenu « flou » à cause du bouton
    Remarque de mon amoureux il y a quelques années: « ce n’est pas un petit nuage qui empêche le soleil de briller! »

  • #15 Tiffadorra le 21 avril 2012 à 19 h 21 min

    Bonjour tout le monde, c’est la première fois que je commente mais comme Delphine et Marie, j’ai vu le sujet et je me suis sentie concernée ^^ J’ai des boutons de fièvre aussi depuis petite et seul certain de ma famille en ont très souvent aussi. Mais il me semble que si vous en avez assez souvent il ne faut en aucun cas prêter son propre rouge à lèvre, stick ou autre car les microbes des autres bouches même de vos amies peuvent vous attaquer. par exemple vous n’avez pas de bouton de fièvre, et votre ami non plus, pour vous cela ne craint pas donc vous lui prêter votre nouveau gloss puis vous en remettez après elle puis le lendemain hop… Si vous êtes fragile de nature, ne prenez pas de risque même si il faut décevoir votre amie qu’elle ne pourra pas utiliser votre nouveau gloss très jolie :/ C’est fâcheux mais bon…
    Pour répondre à Kahya : Si tu a mis du gloss et que tu a un bouton de fièvre il faut le considérer comme « contaminé » par exemple tu te lève avec un bouton de fièvre tu met du stick à lèvre car tu a les lèvres gercé ou alors du gloss parce que tu veux un peu te maquiller aujourd’hui, il faut considérer ces objets comme non utilisable par la suite car le microbe du bouton a touché ton stick ou ton gloss donc si ton bouton de fièvre par ensuite mais que tu remet de ton stick à lèvre ou de ton gloss tu rattrape le microbe du bouton de fièvre de la dernière fois C’est assez fâcheux mais bon encore une fois c’est comme sa :/ ensuite si vous ne savez pas comment faire partir vos boutons de fièvre vous pouvez utiliser de l’homéopathie ou de l’activire et si vous êtes en panne des deux lavez régulièrement (tout les matins) votre bouton de fièvre avec du savon jusqu’à ce qu’il s’assèche puis moi quand il est sec je l’arrache mais je vous déconseille un peu de faire comme sa, moi je ne craint pas et il n’y a pas de marque donc sa ne pose pas de problème :)
    Voila ^^ désolé pour les longues lignes XD

  • #16 naburlan le 30 septembre 2013 à 16 h 56 min

    Delphine:
    je viens de voir ce message . un super produit existe c’est un petit roller de silverpes. il ne me quitte plus et depuis que je l’utilise régulièrement, le bouton ne repousse plus.
    le rêve

  • #17 Jeanne le 28 août 2017 à 12 h 12 min

    Bonjour à tous.
    J’ai lu tous vos commentaires qui s’avèrent enrichissants pour moi.
    Ma situation est la suivante : hier matin je me suis maquiller. J avais rien et aucun symptôme. Toute matinée passe et vers 13h je chemine en direction de chessy pour prendre mon train de 15h45. Des que le train démarre, je prends le sandwich que j’ai acheter en point relay juste avant et l entame. Vers le milieu je commence à ressentir des picotements au niveau de la comissure gauche, l idée du bouton me vient donc je regarde vite avec mon miroir de poche et c’ était exactement ça.
    J’ai lu qu’on ressentait les symptômes quelques heures/jours avant et moi ça n’a pas été le cas. Et je ne sais pas du tout qu’est ce qui a pu déclencher ça. J’étais pas fatiguée à l extrême, pas stressé et même quand je le suis ça ne se manifeste pas. J avais juste la grippe la semaine d’avant. Vraiment je ne comprends pas,
    En avez vous une idée, vous, de la cause? Et mon Rouge à lèvre est il contaminé?
    Merci beaucoup pour vos réponses

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.