Ma life la nuit, par Nathouille

24 janvier 2007

« Voilà ! J’en étais sûre ! Vous pensez à quelque chose de fun, de branché. Genre : celle là la nuit, elle fait toutes les boîtes Paris, puis une after, et enfin, toujours juchée sur ses talons de 12 cms, elle retourne au bureau, même pas décoiffée.
Ou alors : la nuit, elle expérimente des choses un peu glauques, des pratiques sexuelles inavouées et là, elle va tout nous raconter par le menu…
Nan !
Même pas vrai, c’est beaucoup plus simple que ça… Le soir, moi, je couche mon Little Monster Personnel (LMP), je dîne avec mon Prince Charmant (pas tous les jours…charmant je veux dire, mais ceci est une autre histoire…)
Puis nous vaquons à nos occupations, papotages, lecture, Internet ou …comptes !!
Puis l’homme va se coucher (nous faisons chambre à part parce que la Lumière de ma Vie ronfle comme un régiment de légionnaires…).
Commence alors ma nuit à moi. J’adore quand ma famille est bien rangée, chacun dans sa petite case. Je veille sur eux, sur le sommeil fragile de Little Monster, sur celui, plus vigoureux de l’homme. Je déambule dans le couloir, je regarde dehors, la rue, les gens, puis l’absence de gens…
Mais surtout je lis. Je m’envoie des pavés dans lesquels la nuit me permet de tomber comme dans un trou. Façon Alice au Pays des Merveilles.
La nuit et le silence me permettent de m’abandonner sans retenue à la lecture, de m’y noyer avec volupté, en vivant mille vies…et autant de morts.
Je suis toujours la dernière endormie, et aussi la première levée.
En fait, vous aviez raison, c’est presque sexuel ce truc. La lecture est mon amante, et la nuit ma complice.

Signé : Nathouille »

94 commentaires Laisser un commentaire
Ô toi, lectrice !

Vous aimerez aussi

94 commentaires

  • #1 Nathouille le 24 janvier 2007 à 10 h 40 min

    Je suis ravie, les filles que mes quelques lignes vous aient parlé. Comme vous, je ne peux PAS m’endormir sans avoir lu, du plus loin que je me rappelle. Comme vous, j’ai un livre sur ma table de nuit, un dans mon sac à main, un dans les toilettes, un dans le salon etc… Comme vous j’ai des souvenirs de lecture sous les draps à étouffer avec ma petite lampe de poche. Et peut-être comme vous, étant enfant, mes punitions à moi était la privation de lecture (la privation de télévision ou de sorties me faisant douccement ricaner…)
    Marie, tu parles de John Irving, qui est mon auteur préféré, moi, je relis régulièrement une prière pour Owen, c’est par là que j’ai découvert Irving, il y a 15 ans, et je ne m’en lasse pas. J’ai aussi découvert il y a quelques temps Brady Udall (Edgar Mint, lâchons les chiens) c’est magnifique.
    Bébédicte, quel est donc ce merveilleux métier ou on dévore des livres??? (je veux le faire!!)
    Quant à ces moments noctunes dont tu parles Lil, j’adore aussi cette ambiance "de veille", je regarde les miens dormir et j’écoute le silence, ça me faisait un peu ça quand j’étais ado et que je rentrais de boîte vers 5 heures du matin: silence dans les rues, silence et sommeil chez moi.
    En tout cas, merci pour vos compliments, ça me fais plaisir, j’étais un peu anxieuse à l’idée que vous lisiiez ces mots, et merci aussi à Hélène d’avoir posté mon petit texte sur son blog :)

  • #2 Nathouille le 24 janvier 2007 à 11 h 17 min

    Non Célinette, je ne suis pas du tout insomniaque, mais plutôt férue de littérature. Il se trouve aussi que j’aime la nuit, et son ambiance si particulière…

  • #3 Hélène le 24 janvier 2007 à 11 h 19 min

    Je suis toujours étonnée de voir le nombre de gens qui lisent dans les transports en commun, j’en suis incapable : j’ai besion de silence pour me concentrer, de calme, de confort pour apprécier mon livre et ma lectuer, moment sacré.
    J’ai toujours adoré bouquiner (petite je ne jouais pas, je lisais), et c’est un plaisir que je me garde pour le soir, dans mon lit, quand la journée est vraiment finie. Mon bonheur est de me coucher à 21h00 avec mon bouquin et trois heures de lecture devant moi, je le fais le plus souvent possible ;-)

  • #4 missdarjeeling le 24 janvier 2007 à 9 h 41 min

    Nathouille, j’adore ce condensé de vie !

    Je suis moi aussi une adepte de la lecture, depuis mon enfance. Ma mère était obligée de me confisquer mon livre en cours pour que je fasse mes devoirs. La nuit, je lisais sous les couvertures.
    Aujourd’hui encore, la lecture a comme un parfum sulfureux d’interdit.
    Je ne rentre pas à mon domicile entre 12 et 14 heures, bien que je n’en sois pas très éloignée, car je sais que je passerais ces deux heures à faire du ménage : je préfère lire tranquillement, dans un parc…
    Le soir, je ne connais rien de meilleur que le moment "volé", après toutes les corvées, lorsque je reprends mon bouquin !
    La lecture est mon amie et mon refuge, de même que le dessin.
    Grâce aux mots, je suis libre, je voyage de par le monde et je transcende le réel.

  • #5 marie sans importance le 24 janvier 2007 à 9 h 48 min

    Très joli billet…

    Il m’est pour ma part, impossible de m’endormir sans lire avant (des romans ou des nouvelles exclusivement parce que si je me mets à lire des trucs sérieux, c’est clair que je n’ai aucune chance de dormir). C’est un rituel qui remonte à l’enfance parce que je suis insomniaque (depuis l’enfance d’endormissement et – tout nouveau depuis quelques mois – de réveil), ce qui fait qu’il faut bien que je trouve quelque chose à faire.

    En ce moment, puisque je n’ai rien de neuf à lire, je me replonge dans mes ex (livres préférés). Cette nuit, j’ai quasiment relu en entier "Un mariage poids moyen" de J. Irwing.

    Et vous, et toi ? que lisez-vous en ce moment ?

  • #6 Ln75 le 24 janvier 2007 à 9 h 52 min

    Super génial, je me retrouve dans ce que tu dis de la lecture.

    Comme missdarjeeling et toi apparemment, je suis une "droguée" de la lecture. Moi je faisais semblant d’éteindre, et je rallumais dès que j’entendais les pas dans l’escalier….
    J’ai fait ma presque 1ère nuit blanche en 6è ou 5è parce qu’IL FALLAIT que je termine ce livre ;-)…
    (Et je garde un super souvenir de ce moment…;-)))).

  • #7 La Cuiller en Bois le 24 janvier 2007 à 9 h 53 min

    Je lis moins aujourd’hui mais je suis tombée dans la lecture à 10 ans, grâce à ma grand-mère paternelle, que nous recevions l’hiver pour un mois ou deux, et qui partageait ma chambre. Elle lisait le soir au lit (et donc moi aussi, en dérogation au reste de l’année ou après "Bonne nuit les petits" c’était au lit ET extinction des feux !).

    Savez-vous ce qu’elle lisait (et moi aussi) ? "Nous Deux" et "Intimité". Et pour moi cela avait un parfum de transgression car "pas de mon âge" ! Ensuite à 12 ans, je suis passée à Marcel Pagnol. Je n’ai plus arrêté depuis.

    A 19 ans quand j’ai commencé à travailler, je lisais à la pause déjeuner (2 heures) et dans le bus. Et j’ai commencé à acheter des livres.

    A 30, j’avais plusieurs livres en cours à la fois, un sur la table de nuit, un dans le salon, un aux toilettes, un à la caisse de la Pizzeria que nous tenions à l’époque.

    Maintenant c’est surtout dans le train (et Dieu sait si je le prends) et le tram que je lis.
    Mais mon attention et ma concentration n’est plus la même. Je n’ai pas pu lire pendant près de 3 ans après deux opérations très lourdes à 2 ans d’intervalle. Et puis Internet doit aussi avoir son effet.

    Par contre, moi qui était une dormeuse patentée (couchée à 20 h et levée à midi ne me gânait pas à 15 ans !) et qu’un de mes frères avait surnommée la Marmotte, je dors de moins en moins. 5/6 heures de sommeil est une normel courante.

  • #8 Bénédicte le 24 janvier 2007 à 9 h 55 min

    Bonjour,

    Je n’écris pas souvent ici, même si je lis tous les jours les billets et les commentaires (c’est dire si lire me délecte:-)). Mais ce texte me parle, parce que depuis toute petite, je suis une dévoreuse de livres (et j’en ai même fait mon métier). Mes parents devaient chaque soir me retirer mon bouquin des mains et m’enlever mes lunettes, parce que je m’étais endormie avec mon livre sur le nez. Et aujourd’hui, je profite de chaque moment qui m’est donné pour picorer ne serait-ce qu’une ligne. Transports en commun, files d’attente, ami en retard à un rendez-vous, temps de cuisson des pâtes… j’en profite!

    En ce moment, je découvre Le choix de Sophie, de William Styron, un vrai bonheur et un bon pavé comme je les aime, je déteste quitter les personnages au bout de 100 pages.

    Merci Nathouille pour ce billet;-)

  • #9 Ln75 le 24 janvier 2007 à 9 h 57 min

    Moi aussi Gloria je profite des transports…par contre j’arrive pas à lire longtemps sur Internet (sur écran en général).
    Par contre, le nombre de stations que j’ai pu rater parce que j’étais dans mon bouquin…. rhaaa

  • #10 La Cuiller en Bois le 24 janvier 2007 à 9 h 58 min

    Pendant des années je ne pouvais pas m’endormir sans lire (parfois des pages, parfois une ligne ou deux ..) mais ce n’est plus le cas (en fait, oui, depuis ces foutues interventions !).
    Mais j’ai des souvenirs de lecture sous les draps à la lampe électrique, et une nuit entière également à lire, pour finir un livre tant c’était passionnant. Je devais avoir 15 ans !

  • #11 lil le 24 janvier 2007 à 10 h 01 min

    Moi je ne lis pas beaucoup, ce sont d’autres choses qui m’occupent et me passionnent. Mais je comprend bien ce que tu disais ! Et comme toi, j’adore lorsque tout le monde est couché, il règne une ambiance speciale… Une ambiance de nuit très spéciale que j’apprécie. Une ambiance de "veille" sur les autres, de calme, de plénitude. Un moment à soi où l’ont peut penser et se surprendre à rêvasser juste comme ça devant une tasse de thé ou autre chose. Il y a quelques années, à une époque ou je ne dormais pas beaucoup pour cause d’insomnie, je restais de longues heures à pratiquer mes passions, seule mais bien heureuse, et quand il était l’heure (pendant l’été) du levé du soleil, je sortais tranquillement 10 minutes avant pour observer, écouter, m’emerveiller devant ce spectable splendide où d’un coup, lorsque une première ligne, un premier rayon apparait, tout se réveille en même temps, les oiseaux chantonne, les animaux se lève, le vent, les arbres, toute la nature parle, juste à ce moment la, en même temps. C’est juste des moment magiques, qu’on ne voit jamais si on dors encore paisiblement dans son lit à cette heure là. J’imagine que pour toi ce moment de lecture est tout aussi intense et t’as bien raison d’en profiter. De profiter de ces ptits plaisirs de la vie auquels beaucoup de gens ne font même plus attention.

  • #12 Nathouille le 24 janvier 2007 à 12 h 13 min

    Ah ah Pal, je suis comme toi, je me retrouve le matin en classe (je suis instit) complètement dans le potage, et je ne dois mon salut qu’à des bassines de thé. Quand à little monster, elle a chopé le même virus que moi, et à 7 ans, elle lit au petit dej, aux wawas, et tous les soirs dans son lit, il faut presque lui arracher son livre de force avant (et aussi après) l’extinction des feux.
    Moi aussi je me fache, mais je souris intérieurement, car je sais le monde merveilleux qui est en train de s’ouvrir à elle, rien de tel qu’un bon bouquin pour sublimer le quotidien.

  • #13 zaza le 24 janvier 2007 à 10 h 14 min

    Ah la lecture, le plaisir incommensurable des mots ! la lecture ennemie de mon sommeil… Surtout avec les livres que j’appelle vampire car tu ne peux pas les lacher, il prennent ton énergie et ton sommeil, mais tu le finis le bouquin car tu n’as pas pu t’en empecher, mais il est maintenant 3h00 du mat et le matin t’as la gueule enfarinée au bureau mais tant pis ! ton bouquin était trop bon !!!!
    Petite je lisais à la lampe électrique sous les couvertures, et je cachais le livre sous mes pieds quand j’entendais ma mère arriver pour qu’elle ne voit rien de suspect quand elle ouvrait la porte pour vérifier si je dormais !
    bonnes lectures à toutes et tous

  • #14 Ln75 le 24 janvier 2007 à 10 h 21 min

    zaza, je vois qu’on avait la même technique.
    Moi je le planquais sous mon oreiller en prenant garde de mettre mon doigt entre les pages pour ne pas perdre ma page ;-))). Et en prenant un air de petit ange qui dort, avec la respiration qui va bien …

  • #15 Nathouille le 24 janvier 2007 à 12 h 35 min

    Gagnéééé!!

  • #16 Nathouille le 24 janvier 2007 à 12 h 44 min

    Oh la la Zaza, t’es attaquée toi!! :))
    moi je lis dans la voiture pour aller chez nos amis!! c’est mon mari qui conduit et non ça ne me donne pas envie de vomir (enfin pas toujours!!)

  • #17 Christine le 24 janvier 2007 à 10 h 49 min

    Grosse, grosse lectrice aussi, je ne peux moi non plus m’endormir sans lire, même quand je me couche à point d’heures ! D’ailleurs, comme toi, Nathouille, j’adore quand la maison dort, et que je suis la seule éveillée… un sentiment de plénitude et de sécurité.
    Je suis une "papivore" depuis ma plus tendre enfance, et si je n’ai pas de livre sous la main un soir par accident (dormir chez des amis ou a l’hôtel et avoir oublié le système de survie !), je suis un vrai ours en cage :o)))
    Au fait, très joli billet !

  • #18 celinette le 24 janvier 2007 à 10 h 57 min

    Tu es insomniaque ou littératurovore?
    En tout cas, c’est un très joli texte.
    Moi je voudrais bien lire aussi le soir, mais à peine ai-je posé la tête sur l’oreiller que je ronfle comme un sonneur… (là Nathouille, si tu es insomniaque tu dois me détester!). Je te rassure, dormir trop facilement peut avoir ses inconvénients (fut un temps ou je m’endormais entre deux coursà la fac…).

  • #19 iolanthe le 24 janvier 2007 à 11 h 18 min

    Ah les filles, je me reconnais en vous, la lecture sous les draps à la lueur d’une lampe de poche, les piles de livres emportés dans l’avion au grand dam de Monsieur.
    La lecture est ma passion, ma drogue même, peux pas vivre sans, et je lis presque toute la nuit, dans le profond silence de la maison quasi déserte (mes enfants sont adultes) et comme Lil, je vais au jardin écouter le chant timide des oiseaux les plus matinaux et guetter le lever du soleil.
    Je précise que je suis insomniaque, n’ai besoin que de peu de sommeil et n’ai pas la télévision.
    Vu la quantité hebdomadaire de bouquins dévorés, je suis une bonne cliente de la bibliothèque voisine
    Merci Nathouille, et merci Hélène

  • #20 Nathouille le 24 janvier 2007 à 13 h 25 min

    Tout le temps Fanchette, certains personnages deviennent des amis, et j’ai le tic de mesurer du regard ce qui me reste à lire (à droite) de ce que j’ai déjà lu ( à gauche…z’êtes trop fortes les filles), quand je passe la moité je commence a avoir les boules. Dernier exemple en date "ensemble c’est tout" (Anna Gavalda) je lui ai même écrit pour l’en remercier, et ben elle m’a répondu!! (c’était bien elle je crois.)

  • #21 Babu le 24 janvier 2007 à 11 h 25 min

    Chouette billet Nathouille, merci. Hélène, je trouve extra ton idée de laisser les lectrices publier un billet de temps à autre.

    J’ai arrêté de lire systématiquement avant de m’endormir et j’ai baissé sérieusement mon rythme de lecture.
    Avant, je passais plusieurs fois par semaine à la bibliothèque pour prendre romans, essais, BD et "beaux-livres" à la pelle..
    Maintenant, je vis dans un bled qui n’a pas de bibliothèque, je n’ai plus de revenus donc je n’achète plus de livres alors je pioche dans mes livres pour les relire et dans les livres des autres.
    J’essaie surtout de vivre au lieu de lire. Ce n’est PAS une critique des grands lecteurs, beaucoup ont une vie très riche que la lecture ne fait qu’enrichir. C’est un parcours personnel. Je trouve ça dur, j’ai envie du refuge qu’offre la lecture. Je continue à lire beaucoup en fait, mais tellement moins qu’avant. Est-ce que vous aussi vous vous dites parfois que vous êtes droguées de lecture ?

  • #22 yanjiao le 24 janvier 2007 à 11 h 28 min

    Rhaaa Hélène, une bonne soirée toute seule à la maison en tête à tête avec mon bouquin!!!! Le bonheur absolu…
    D’ailleurs c’est au programme dès ce soir :-)

  • #23 Ln75 le 24 janvier 2007 à 11 h 28 min

    Hélène, si je ne lisais pas dans les transports, je n’aurais plus le temps de lire (les enfantes sont petites …). J’ai donc mis au point un système de bulle (très utile au boulot aussi ;-)). Je n’entends pas, je ne vois pas…d’ou le raté régulier de mes stations d’arrêt …
    Ceci dit, je suis dac avec toi, c’est bien plus savoureux installée confortablement (dans un lit ou un canap’) au chaud ET tranquille…

  • #24 La Cuiller en Bois le 24 janvier 2007 à 11 h 30 min

    Babu, si l’envie de lire te prend …
    Tu peux toujours faire un tour sur le site de Joelle, qui a mis sur place un système de transmission de livres …
    http://www.chezjoelle.net/bookma...

    Hélène ton livre rose est lu et reparti ….
    ;-)

  • #25 Mouniou le 24 janvier 2007 à 11 h 31 min

    Adepte de la nuit, où le temps m’appartient ; et cela depuis toujours.

  • #26 do le 24 janvier 2007 à 11 h 32 min

    Impossible de m’endormir si je n’ai pas ma dose de chocolat et de lecture. Je me passe plus facilement de sexe… Impossible de survivre sans lecture. En attendant le taxi pour la maternité, je trouvais le moyen de m’acheter encore un bouquin… que j’ai lu après l’accouchement au lieu de me reposer… Babu, oui je suis une droguée de lecture, et petite s’était un refuge contre une société dont je ne comprenais pas les règles.

  • #27 Hélène le 24 janvier 2007 à 13 h 35 min

    Roh oui Fanchette, ça m’arrive tout le temps d’être triste que mon bouquin se termine ! Ce sentiment est le plus fort avec les bouquins de Fred Vargas, je crois, pour l’écriture de qui j’ai une passion délirante ;-)

  • #28 iolanthe le 24 janvier 2007 à 11 h 53 min

    Babu, tu as raison, trop de lecture peut déconnecter de la vie réelle, c’est ce qui m’est arrivé quand j’étais ado: je me prenais pour Chateaubriand, j’attendais les "orages désirés".
    Je crois que celà ne risque plus d’arriver, les romantiques ne font plus recette.
    Mais la lecture est toujours un refuge, do, un lieu où l’on est bien.

  • #29 Nathouille le 24 janvier 2007 à 14 h 00 min

    Oooohhh Bénédicte le rêve! bibliothécaire, le joli métier que voilà, l’atmosphère feutrée, les chuchotements, les gens qui errent dans les travées à la recherche d’un bon bouquin!! J’en ai longtemps rêvé, j’aurai aimé faire ça, tu as un métier magnifique (je trouve:))

  • #30 Nathouille le 24 janvier 2007 à 14 h 04 min

    Emmanuelle H, je dors en général 7 ou 8 heures par nuit, mais je peux me contenter de 4 si je suis dans un bon bouquin, et ce deux ou trois nuits de suite, après je m’écroule lamentablement vers 20 heures et là je me retape, puis je repars pour un "cycle". J’adorerai dormir moins et utiliser ces heures à faire encore plus de choses!!

  • #31 Amélie le 24 janvier 2007 à 12 h 05 min

    pas un soir sans que je lise qques lignes de mon bouquin..résultat un nouveau livre par semaine..pendant que ma moitié (qui ronfle pas) ne lit jamais…

  • #32 Pal le 24 janvier 2007 à 12 h 06 min

    Comme je me reconnais dans ce morceau de vie ! Pour moi aussi, la lecture est une drogue, et un somnifère : je ne peux pas me coucher sans lire, au moins quelques pages, en général beaucoup plus, et je cours toute la journée après mes heures de sommeil perdues… jusqu’à la nuit d’après, où je me dis, sois raisonnable, couche toi tôt, et où immanquablement, je me couche, trop tard, et je lis trop et trop tard… Mais là où je te rejoins encore plus, c’est sur ce sentiment de plénitude quand tout le monde est couché dans la maison, et où j’ai l’impression que le temps m’appartient, enfin… J’ai impérativement besoin de ces quelques heures, seule. Ma monstresse perso, qui a 8 ans, a elle aussi attrapé le virus de la lecture, et j’en suis bien évidemment ravie. Je l’ai surprise 2 fois en train de lire tard le soir à la lueur d’une petite lampe, et même de la lumière du couloir, applatie derrière sa porte ! Bon, je l’ai un peu grondée pour la forme, et surtout en lui expliquant qu’elle serait fatiguée le lendemain, mais qu’est-ce que j’ai souris intérieurement… sinon, John IRVING est aussi un des mes auteurs préférés, mais mon livre chouchou c’est "l’oeuvre de dieu la part du diable". Je suis justement en train de lire son dernier bouquin. Mieux que les deux derniers, mais quand même moins biens que les précédents.

  • #33 La Cuiller en Bois le 24 janvier 2007 à 12 h 19 min

    Nathouille et je suis persuadée que tu dis aux parents de tes bambins, qui piquent du nez le matin .."faudrait veiller à ce qu’ils se couchent plus tôt et qu’ils dorment ces petits !"

    Mdrrr

    ;-)

  • #34 zaza le 24 janvier 2007 à 12 h 37 min

    En ce moment OUI je suis droguée, parce que lorsque j’ai des périodes durant lesquelles je n’ai plus le temps de lire, je suis vraiment en manque et m’en veux de ne pas avoir ce temps de lecture ! mais en ce moment c’est le bonheur et en plus je me découvre des non lus dans ma bibliothèque absolument géniaux !
    Lorsque j’étais petite (avant la 6°) j’étais capable de laisser mes copains en plans alors que nous étions en plein jeu pour m’enfermer dans ma chambre avec mon bouquin ! et lorsque ma mère me demandait si je m’étais disputée ou fachée avec mes amis, la réponse sidérante c’était : "non pas disputée, mais là en fait j’avais envie de lire!!! " et mes copains le savaient, ils se vexaient pas!!! Z’étaient bien mes copains…
    D’ailleurs pour tout vous dire, je suis capable de refuser un repas ou une soirée si je suis en pleine lecture d’un bon roman !

  • #35 chiara le 24 janvier 2007 à 12 h 52 min

    Combien de fois je suis restée dans le bus une ou deux stations de trop en allant bosser. Parfois dans le meme bus que certains de mes collegues, qui ont du bien se marrer ! La lecture dans les transports, moi j’adore ! Toute cette agitation autour de moi, et ma concentration qui parvient à fixer sur une fiction totale, très très loin de la réalité un peu bof du moment. Autre immense plaisir : la grosse cargaison de livres que j’emmène en voyage, le plaisir de lire en vacances, de lire au bord de la mer en particulier. Lire avant de me coucher, ce n’est presque plus possible, je me couche trop tard pour cela je crois.

  • #36 lapepette le 24 janvier 2007 à 12 h 56 min

    lire, tout s’efface à côté, même mon mec!
    Il faut dire que lui aussi est un adepte de la lecture, lequel ferme le livre de l’autre qui s’est endormi!!!!
    Un livre à la fois et je vais toujours au bout même si parfois cela me gonfle. un livre, un pyjama chaud, une bonne couette, un un mec douilllet!!!!!!!!!!!!!!!!

  • #37 Elsonia le 24 janvier 2007 à 12 h 57 min

    Coucou à toutes et un grand merci Nathouille pour cette jolie prose !!! On se rend bien compte que la lecture est une passion ;)….

    Côté lecture, hier soir, j’ai terminé "Un été de canicule de François BOURDIN" et j’ai hâte d’être ce soir pour entamer "La veuve de papier de J. IRVING" auteur à priori apprécié dans le coin !!!!

    La lecture est un véritable exutoire après ces grandes journées de stress que nous connaissons tous !!! Le seul hic, à mon sens, reste le prix des livres (du moins pour les nouveautés car après heureusement que le pocket book existe). Quant aux bibliothèques municipales, du moins celle de ma commune, les horaires ne me conviennent pas. Enfin, tout cela ne m’empêchera jamais de lire….

  • #38 Lilo le 24 janvier 2007 à 13 h 05 min

    Rohh les filles qu’est-ce que je vous envie de pouvoir lire dans les transports!!!
    Impossible pour moi, ce n’est pas le bruit, c’est juste que ça me rend malade, je suis sujette au "mal au coeur" des transports, et dès que je me mets à lire, même un mini article de 20 minutes, j’ai tout desuite mal au coeur, envie de vomir, mal à la tête et il faut que je descende. Que ce soit, bus, metro, tramway, avion (argh!! les 12 heures d’avion pour aller au japon sont une vraie torture sans pouvoir lire), train.
    C’est d’autant plus terrible que je me désole de ne pas avoir le temps de lire, et les transports semblent être le moment parfait pour voler 20mn par-ci par là. Je lis également le soir, dans mon lit, mais en me couchant à pas d’heure, parfois je sais que si je commence à lire, j’en ai pour la nuit, et là si j’ai une journée importante le lendemain (tous les jours en ce moment), je me force à ne rien commencer.
    Ce qui fait qu’en ce moment, je ne lis plus. Tout du moins, je ne lis plus de romans le soir (mais le week end, un dimanche au fond de son canapé, avec une couverture et un thé chaud! mon parfait dimanche!!), je suis passée à la poésie. Bien plus court. Ca m’a permit de redécouvrir tout un pan de la littérature, que l’on ne pense pas forcément à lire. Je fais le tour, petit à petit, de tous les grand poètes anglophones. J’adore la poésie anglaise, à lire, ça sonne tellement bien que ça me résonne dans la tête encore des heures après.
    Mon livre de chevet en ce moment, c’est E.E.Cumings "selected poems".

  • #39 mariec62 le 24 janvier 2007 à 13 h 17 min

    Comme tu parles bien du plaisir de lire et de ces instants volés qui n’appartiennent qu’à nous. Et le plaisir d’être la seule à voir le jour se lever… c’est simple, un jour c’est moi qui réveillerai le coq (bon en ville c’est plus difficile…)

  • #40 Fanchette le 24 janvier 2007 à 13 h 18 min

    Quel joli texte.
    Une amie mère de famille également me disait elle qu’elle se levait avant le reste de sa famille pour savourer ces instants. Je comprends mieux en te lisant de quoi elle parlait…
    Pour moi idem, pas un soir sans lecture. Plusieurs nuits blanches pour finir. Et la tristesse parfois d’avoir fini un livre : c’est fini, je ne vais plus partager la vie de telle héroine renconrée au hasard d’un livre. Ça vous arrive d’avoir envie que le livre continue ?

  • #41 Bénédicte le 24 janvier 2007 à 13 h 35 min

    Ha, Ensemble c’est tout, c’était dur à ce niveau-là, je suis d’accord. D’ailleurs je l’ai relu pour pouvoir retrouver et ré-accompagner les personnages:-)
    Pour info Nathouille, je suis bibliothécaire, j’ai la tête dans les bouquins tout le temps!

  • #42 Nathouille le 24 janvier 2007 à 15 h 36 min

    Merci à toi descrisenligne et à notre chère hélène!!
    si vous saviez comme j’avais les jetons!!

  • #43 Mamzelle Maupin le 24 janvier 2007 à 13 h 46 min

    Très joli billet, qui me touche beaucoup.

    Je suis moi aussi une dévoreuse, dans les transports en commun, en voiture (quand je ne conduis pas ;-) ), en mangeant (ouhou pas bien), au lit, sur une chaise, à la plage, je m’en fiche puisque de toute façon quand je suis dans mon livre je ne suis là pour personne !!

  • #44 Eva au chocolat le 24 janvier 2007 à 13 h 49 min

    Oh oui, Fanchette, je me reconnais bien dans ce que tu dis: je suis souvent désorientée après avoir fini un livre, car je dois m’arracher à ce monde dans lequel je m’étais immergée, en compagnie des personnages auxquels je m’attache très souvent…
    Du coup, j’adore me choisir des bon gros livres bien épais, car je sais que j’y resterai un peu plus longtemps…

    Mon histoire passionnée avec les bouquins date de ma petite enfance, lorsque j’en ai eu marre d’avoir à demander à un adulte de me lire une histoire. Je voulais me débrouiller seule! Du coup, ma mère m’a appris à lire très vite, bien avant de rentrer à l’école.
    Et depuis, je n’en suis jamais sortie… Gamine, je ne sortais jamais sans mon livre, au lycée il m’arrivait même de lire en cours, puis j’ai connu la précieuse compagnie des bouquins dans le train que je prenais plus de 3 heures par jour pour mon premier boulot.
    Je me souviens qu’enfant, je lisais le soir au lit, et que jamais mes parents ne m’ont dit quoi que ce soit : ils préféraient me voir lire que regarder la télé et son lot d’inepties. Et puis, ils avaient confiance en moi : j’ai toujours eu de très bons résultats scolaires, et je faisais en sorte d’être en forme le matin malgré mes heures de lecture nocturne, il ne fallait pas que ma passion ait un quelconque retentissement sur mes notes, c’est tout.

    Une autre remarque en passant : j’ai parfois "contaminé" des personnes qui détestaient lire ou n’y trouvaient pas un plaisir particulier… Mais jamais je n’ai forcé qui que ce soit à lire absolument, chacun ses passions… Mais, parfois, simplement en parlant de manière enthousiaste d’une de mes lectures, j’ai donné envie aux gens de s’y intéresser de plus près… et ces personnes-là n’en sont plus jamais ressorties!
    Le plus bel exemple : mon mari… il n’était pas très branché bouquin parce qu’on lui avait toujours et uniquement infligé des lectures barbantes ou qui ne collaient pas à ces centres d’intérêt (allez, au hasard, les bouquins imposés à l’école)… et puis, un jour, j’ai laissé trainer un petit livre de rien du tout, il s’ennuyait, il y a jeté un oeil, et PATATRAS! il l’ a fini en un clin d’oeil! Il m’a demandé de le conseiller pour une autre lecture, et à partir de là a commencé une complicité formidable dont je me régale chaque jour : nous nous amusons à nous conseiller des bouquins, en cernant l’humeur du moment, les attentes de l’autre, ses sujets de prédilection, ses a priori,… et nous arrivons même à prévoir à quel moment du livre l’autre va rire, pleurer, s’interroger, ou refermer le bouquin (et ces moments ne concordent pas forcément selon que ce soit lui oui moi le lecteur). Nous tombons juste très souvent… J’adore cette complicité (que je partage d’ailleurs avec certaines amies).

    Mais comme le dit cet article (vraiment délicieux), la lecture est aussi affaire de solitude et de repli sur soi. Ces moments volés "à la vraie vie" sont précieux et nous aident à trouver notre équilibre…

  • #45 Emmanuelle H. le 24 janvier 2007 à 13 h 49 min

    j’adorerais faire pareil, surtout la chambre à part et pour les mêmes raisons…..et je suis moi z’aussi la première levée et la dernière couchée….seule question : de combien d’heures de sommeil as-tu besoin ?
    parce que moi, ce rythme, je ne le tiens pas si bien que ça !!

  • #46 dola le 24 janvier 2007 à 14 h 02 min

    Je lis beaucoup aussi le soir avant de dormir bien sûr mais dès que j’ai un moment tranquille.
    Parfois je n’arrive pas à poser mon bouquin le soir et le lendemain matin, j’envisage sérieusement d’apprendre à mettre de l’anti-cernes !
    Je lis beaucoup de science-fiction et de fantasy mais pas seulement.
    J’aime ces romans pour le dépaysement qu’ils procurent mais aussi car dans ce genre de littérature il y beaucoup de cycles et on peut suivre les personnages sur 3 voire 10 romans, j’adore.

    Ma fille de 4 ans adore les livres et je suis obligée d’être ferme le soir si je veu qu’elle éteigne la lumière, sinon elle se répète inlassablement les histoires qu’on vient de lui lire.

  • #47 Ln75 le 24 janvier 2007 à 14 h 22 min

    Fanchette, moi aussi ça me déprime les bouquins supers qui se terminent.
    Celui qui m’a le plus fait ça c’est "lignes de faille" de Nancy Huston, je ne l’avais pas encore terminé que j’avais envie de recommencer …

  • #48 Pascale le 24 janvier 2007 à 14 h 24 min

    Ah là là, la lecture! Un graaannnnd plaisir pour moi aussi. J’ai toujours adoré cela, et contrairement à l’une de mes meilleures amies, je ne me lasse jamais de lire et relire et relire encore certains bouquins que j’adore: tous les Connelly par exemple. Heureusement que je relis, parce que vu que je n’ai plus de place pour stocker, et puis je n’aime pas emprunter les livres, il faut que j’ai sous la main ceux que j’ai lu, pour pouvoir les relire quand je veux!

    Quand j’étais ado, je ne compte plus les fois où l’un de mes parents, se levant pour aller aux toilettes par exemple, fasse irruption dans ma chambre à 3h du matin pour éteindre la lumière.

    Et comme nombre d’entre vous, je lisais pendant ma pose déjeuner au boulot, dans le tram matin et soir (1h30 de trajet par jour), même si j’en sortais franchement nauséeuse! Par contre, impossible de lire en voiture, en train, c’est par tranche de 15/20 minutes, sinon je deviens verte.

    Je me souviens que ma belle-soeur (qui a 3 enfants), quelques mois après la naissance de Thomas, avait demandé à mon Chéri si j’avais encore le temps de lire autant qu’avant (je l’avais épaté un été, en un week-end, j’avais "avalé" les 3 romans qu’elle avait emmené avec elle pour son mois de vacances chez ses parents!!).

    Chaque fois que mon Chéri m’offre un livre (un bon gros polar comme je les aime), il me dit "celui-ci, c’est un plus de 4h" traduction: tu es prié de le faire "durer" au moins 2 jours! Mais maintenant il a compris que si le livre qu’il m’a offert est lu vite, ça veut juste dire que je l’ai adoré et qu’il m’était impossible de le lacher!

    Mais là, depuis la naissance de Soline il y a 5 mois, j’ai dû momentanément laisser la lecture de côté (comprendre, je ne lis ou relis plus qu’un ou deux livres par semaine). Et plus question d’aller se coucher à 4h du matin (enfin de temps en temps quand même hein!), parce que le lendemain, il faut bien se lever quand les petits se réveillent, genre 6h30! Les chameaux, il suffit que je traine un peu un soir pour qu’ils choisissent justement le lendemain pour se réveiller très tôt…

    Et j’ai réussi à contaminer mon Chéri, qui lisait plutôt "utile" jusque là, d’autant que c’est un passionné de la Première Guerre Mondiale, ça a commencé par Izzo (nos premières vacances à Marseille, mon Chéri est tombé amoureux de la ville en y allant travailler un été), puis Connelly justement et Carl Hiaassen, je ne sais pas si vous connaissez, c’est un auteur américain, originaire de Floride dont il dénonce la défiguration avec un humour parfaitement décapant.
    Ca a commencé quand il bossait de nuit, il m’avait demandé si je n’avais pas un bon roman à lui prêter! Le pauvre, il ne savait pas où il mettait les pieds!

    J’espère arriver à transmettre cette passion à mes enfants, en tout cas, pour le moment Thomas est accro à ses Tchoupi et Petit Ours Brun! Pourvu que ça dure…

  • #49 La Cuiller En Bois le 24 janvier 2007 à 14 h 39 min

    J’ai mené mes filles très tôt à la biblithèque.
    Aujourd’hui c’est une démarche banale.

    Pour mon aînée, cela l’était moins.

    La bibiliothèque de la ville ou j’habitais alors était une "vraie" biblio d’antan :
    Parquet craquant, rayonnages en bois ciré jusqu’au plafond, bibliothécaire d’un âge indéterminable aux lunettes rondes et cheveux frisés mais rares, qui grimpait sur une échelle sans fin pour attraper le livre que tu voulais tout en haut …

    J’ai inscrit ma fille, elle n’avait pas 2 ans. Ceci pour pouvoir lui prendre des livres sans entamer mon quota personnel.
    Pendant très longtemps, le biblio, quand il nous voyait, il disait "ah voilà ma lectrice la plus jeune !"

    Pour mes deux autres filles je les ai inscrites vers 4/5 ans dans mon village actuel. Une fois par semaine leur institutrice le menait à la biblio.

    A la maison, un rayonnage spécial enfant a été installé, (ras de terre afin qu’elles puissent y accéder sans problème) pour leurs livres persos, ceux offerts, ceux achetés, ceux prêtés …

    Finalement, arrivées à l’âge adulte, elles ne lisent pas (le gêne de papa a été tenace). Je me fais une raison. On ne peut pas forcer les gens à lire, juste leur permettre de le faire …

    PS : Je ne désespère pas … y a le petit fils à éduquer .. lol

  • #50 Pascale le 24 janvier 2007 à 14 h 47 min

    Pareil Gloria! Thomas a sa bibliothèque dans le salon, et elle est déjà bien remplie, entre-autre par sa Mamy, ma Jolie-Maman,.
    En prenant sa retraite, elle avait pris des cours pour ouvrir une "Bibliothèque pour Tous" dans son petit village vendéen, maintenant, elle en "dirige" une à Reims où le mercredi il ya "l’heure des contes" pour les plus jeunes.
    Et elle offre à Thomas et à ses autres petits-fils les livres qui plaisent le plus aux petits de sa bibliothèque.

    Pour les cousins de Thomas et Soline, Marc est le "tonton-bouquin", qui arrive toujours à offrir quelque chose d’utile et ludique à la fois! Et ils en redemandent!

  • #51 descrisenligne le 24 janvier 2007 à 15 h 24 min

    Bonjour les filles,

    ça fait plaisir de pouvoir commenter sur quelque chose que l’on connait si bien, la lecture. Je ne sais plus à quel âge j’ai été contaminée mais une chose est sûre j’en ai pris pour quelques années. Comme beaucoup d’entre vous, je suis incapable de passer une journée sans lire. Au delà des blogs que je parcours depuis maintenant quasi deux ans, les infos quotidiennes sur papier ou écran, les mags féminins ou les potins people dans le magazine télé, je me plonge tous les jours avec délices dans un roman, policier la plupart du temps, mais aussi des romans historiques, de fiction ou des essais.
    Mon problème, de plus en plus fréquent avec le temps (serait ce l’âge:34 ans??), et je me demande si une d’entre vous le connait aussi, est que j’oublie! j’oublie très souvent ce que j’ai lu, au point qu’il m’arrive d’acheter deux voire trois fois le même livre!
    L’année passée, mon époux fouillait dans ma biblio et classait mes bouqins par auteur, (j’ai appris plus tard qu’en fait il regardait ce qui me manquait pour un futur cadeau) et il m’a sorti à 4 reprises des livres que j’avais en double. Je le vois dans le magasin, je lis le résumé, ça me dit rien alors je l’achète, et lors de ma lecture je tilt en me disant: mince je l’ai déjà lu!
    Je ne sais si ça vient du nombre incalculable de livres lus ou d’une mémoire plus que défaillante.
    Certaines d’entre vous arrivent à lire à tout endroit, moi meme si je réussis à lire dans des transports en commun (mais pas en voiture ça me rend malade) j’ai bcp de mal à lire dans une pièce où fonctionnement la radio ou la télé.
    Et évidemment, mes moments preferés sont la lecture dans un fauteuil bien confortable avec un plaid bien chaud et un café savoureux.
    Bonnes lectures à toutes, bravo à Nathouille de ce si joli texte et merci à Hélène de nous permettre de le lire.

  • #52 La Cuiller En Bois le 24 janvier 2007 à 15 h 34 min

    Ne t’inquiète pas descrisenligne, je suis comme toi.

    J’ai trouvé dans mon armoire un livre qui ne me disait absolument rien.
    Je me suis aperçue que je l’avais lu … à l’avant-dernier paragraphe ou là, quelque chose m’a vaguement rappellé un souvenir !

    Je suis incapable de me souvenir de titres, d’auteurs. Même si je me souviens des histoires.
    Mais c’est valable pour tout un tas de trucs, ciné, chansons ou choses de la vie quotidienne.
    Sauf pour mon boulot, ou j’ai une mémoire fantastique de toute la documentation que je dois appliquer.

  • #53 zaza le 24 janvier 2007 à 15 h 40 min

    Nathouille, oui je l’avoue des fois je suis un peu frapadingue avec les bouquins !!!!

    Dola, question Fantasy, essaye la Trilogie "La Tapisserie de Fionavar", c’est un mélange des Princes d’Ambre de Zelazny et du Seigneur des anneau de Tolkien, vraiment sympa !!! Et si tu n’a pas lu les Zelazny commence par ceux là !

    La je viens (en fait hier soir, enfin ce matin à 3H00 !) de finir un David Baldacci (polar) ! un régal… Et ce soir il FAUT que je me trouve un Fred Vargas ! je l’ai pas encore lue et avec le film qui est sorti aujourd’hui il FAUT que je connaisse l’ambiance de ses livres, je n’en entends que du bien depuis au moins 3 ans et je ne l’ai jamais lue ô sacrilège !!! Par lequel dois je commencer à votre avis ?

    Sinon ben moi au risque d’en faire raler certaines, j’ai pas du tout le mal des transports et je bouquine en voiture, train ou avion !!! J’ai souvenir de l’été de mes 14 ans avec un trajet de 8 heures de voiture et ma mère qui me grondait parce que j’allais etre malade à force de lire en voiture : mais je ne suis pas malade en voiture Grrrrrr !!!!!

    Ben dites donc aujourd’hui je me lache sur le blog d’Hélène ! j’ai jamais autant papoté.

    Merci encore Hélène de cet espace que tu nous offres ;-))

  • #54 Ln75 le 24 janvier 2007 à 16 h 02 min

    J’ai commencé à lire Fred Vargas il y a 3 mois …
    J’ai lu « L’homme aux cercles bleus », « Ceux qui vont mourir te saluent » , « Debout les morts », « Pars vite, reviens tard ». Il n’y a que "Ceux qui vont mourir …" que j’ai trouvé hyper bof. Les autres je les classerais dans l’ordre : L’homme aux cercles bleus, pars vite, debout les morts..
    Ouala…
    En même temps je ne suis pas encore une pro de Fred Vargas (mais j’aime beaucoup sa façon d’écrire).

    C’est cool, je vais encore récolter plein de références … chic chic chic ;-))

  • #55 Pal le 24 janvier 2007 à 16 h 18 min

    j’avoue, je suis comme "descrisenligne" il m’est arrivé d’acheter plusieurs fois le même livre, j’ai tendance à vite oublier ce que je lis (surtout les titres) et à m’apercevoir au milieu du bouquin que je l’ai déjà lu… c’est pareil pour les films, les feuilletons, mon cher et tendre passe son temps à me dire qu’on l’a déjà vu, mais je ne m’en souviens jamais… Avant, il poussait le vice jusqu’à me raconter la fin pour me démontrer qu’on l’avait déjà vu. Après quelques remontrances, il a arrêté.
    Message à destination du fan club de Fred VARGAS, dont je fais partie : j’ai adoré Pars vite et revient tard, et encore plus le dernier : dans les bois éternels, qui pour moi est le meilleur..
    Message à destination de la lectrice d’une veuve de papier : personnellement, j’ai été déçue.
    Bons livres!

  • #56 Nounsse le 24 janvier 2007 à 17 h 00 min

    Haaaa, la lecture ! Tu as bien raison Nathouille, la lecture est une amante ;-)

    Ma grande fierté, c’est d’avoir réussi à faire aimer la lecture à mon Cher & Tendre (bientôt 38 ans) au fur et à mesure de notre vie commune, lui qui détestait ça et qui fuyait le moindre livre :-) Il a même acheté et dévoré tous les tomes de "Fortune de France", il ne parlait plus (enfin si j’exagère, il marmonnait de temps en temps : "c’est super… c’est super…"), et lisait même pendant le p’tit déj, alors que j’ai laissé tomber au bout du 1er tome, absolument pas accrochée ;-)) Je pense qu’il suffit juste de trouver le sujet qui fera tilter l’imagination, non ?

  • #57 nono le 24 janvier 2007 à 17 h 24 min

    Droguée tout pareil… Auriez-vous la lampe miraculeuse qui éclaire bien le livre quand la vue baisse, qui permet de lire confortablement au lit sans déranger le chéri quant on est pas chez nous. Si je ne paux pas lire avant de dormir même à 3h du mat je pête un cable.
    A part, ça j’étais ce WE à Paris et j’ai halluciné de voir tant de gens lire des LIVRES dans le métro même à minuit( il y en avait un qui lisant Les Bienveillantes rien que le poids à trimballer….).
    Merci à Héléne et Natouille.

  • #58 Fanchette le 24 janvier 2007 à 17 h 27 min

    Oui des Crisenlignes moi aussi je me suis retrouvée à me dire au moment de la résolution de l’enquête : Ah oui je le savais c’était machin le meutrier… mais en fait, c’est parce que je l’avais déjà lu (pire acheté !) et qu’il était dans la bibliothèque, et que je m’en rends compte en rangeant (vaguement,l e rangement, parce que la bibliothèque, chez moi c’est des étagères disséminés partout dans la maison…! J’attends d’aménager les chiottes pour y ranger tous mes polars !)
    Moi, plus ça va et plus j’aime les biographies… je viens d’emprunter à la bibliothèque celle de Annah Arendt par Laure Adler…

  • #59 Ln75 le 24 janvier 2007 à 17 h 38 min

    Il faut bien faire passer le temps nono…
    Par contre le problème de poids à trimballer, oui … c’est pour ça que je bénis les livres de poches tous les jours … ;-))
    J’ai des bouquins en attente que je crève d’envie de lire uniquement parce que je les ai en format pas poche.

  • #60 La Cuiller En Bois le 24 janvier 2007 à 17 h 43 min

    Ah le poids … enfin non, surtout le volume (pour le ranger dans le sac à main, pas toujours facile)

    Alors oui, bien sur il y a les livres de poche, mais je n’arrive pas à les acheter …
    Je préfère de loin un beau livre aéré, plutot qu’un livre écrit tout serré.

  • #61 missdarjeeling le 24 janvier 2007 à 17 h 51 min

    Si vous aimez la SF, il ne faut pas rater "FONDATION", le cycle d’Asimov, qui existe désormais en format poche. Même Mari Chéri, plutôt accro à son ordinateur qu’à un bouquin n’a pas pu lâcher les livres !
    Je ne sais pas si c’est votre cas, mais pour ma part j’ai des livres "référence" que je relis régulièrement, comme l’on visite de chers et vieux amis : Robert Merle, Maurice Magre, Asimov, Tolkien, Laclos, tout Barjavel, Shakespeare, Katherine Neuville, etc. Je suis très éclectique !

  • #62 Hélène le 24 janvier 2007 à 19 h 53 min

    descrisenligne sois la bienvenue !

    Alors du côté de Fred Vargas, mon préféré absolu a été "Debout les morts", puis "L’homme à l’envers". Extraordinaires !!

  • #63 lor le 24 janvier 2007 à 17 h 55 min

    tout pareil que tout le monde ! (et pas le temps de détailler…)
    je vous conseille (ordonne ?) juste de lire les deux dernières merveilles parcourues :
    – "les hommes qui n’aimaient pas les femmes" de Stieg Larrson (chez Actes Sud noir)
    – "les chutes" de mon adorée Joyce Carol Oates. attention chef d’oeuvre !!
    Je vous envie d’avoir à les découvrir, sérieux !
    biz, lor

  • #64 Nathouille le 24 janvier 2007 à 20 h 58 min

    Ah oui!! Dennis LEHANE, un dernier verre avant la guerre et tous les suivants. des polars durs et urbains, très bien écrits, il a aussi écrit shutter island et sutout mystic river qui sont formidables aussi.

  • #65 Ln75 le 24 janvier 2007 à 19 h 36 min

    Ok chef ! c’est noté ;-)))
    merciii

  • #66 dola le 24 janvier 2007 à 19 h 59 min

    Zaza, j’ai lu ceux que tu cites il y un moment et le fait d’en parler me donne envie de les relire encore.

    J’apprécie beaucoup aussi d’autres romans du GG kay tous sortis aux editions de l’atalante..Presque plus que" la tapisserie de fionavar".

    Du temps ou je vivais à Nantes mon mari bossait de nuit, on passait notre temps à la librairie de l’Atalante et c’est la libraire qui nous a fait découvrir cet auteur, je garde d’elle , un excellent souvenir

  • #67 kila le 24 janvier 2007 à 20 h 43 min

    Je ne suis pas aussi grande lectrice que vous toute. Ici le lecteur est masculin, il lit TOUT ce qui lui passe entre les pattes et préfére habiter à une heure de train de son boulot pour être sûr d’avoir ses 2 plages de 2 heures de lecture hebdomadaire…

    Mais je lis quand même, chaque soir, avant de dormir et ce quelque soit l’heure.
    Alors pour les fans de polar, je suis une folle furieuse de 2 auteurs, et là pour eux je me reléverais la nuit pour lire :
    Dennis Lehanne et ses 2 detectives privées un peu dingues. C’est assez violent, mais franchement passionnant.
    Et Tonny Hillermann dont les intrigues se déroulent en général chez les Indiens Navarro.
    Ces 2 là sont forts…trés forts!
    Derniérement j’ai commencé la série des Croques-mort. C’est bien marrant, c’est aussi du polars.
    Et là je lis une histoire un peu fantastique (j’en suis qu’au début) sur une famille de magiciens : "le prestige" de Christophe Priest.

    Faut que j’essaie Fred Vargas, l’homme ne connait pas, juste de nom, et ça c’est louche.
    Je lui fais une confiance aveugle, perso je n’achéte aucun livre, je lui laisse cette joie. Je vais donc le missionner pour du Vargas.

  • #68 Nathouille le 24 janvier 2007 à 22 h 43 min

    Pour lyka, essaie les nouvelles de Brady Udall "lachons les chiens" ça s’appelle, c’est formidable, sinon les nouvelles de Ron l’infirmier qui viennent de sortir prennent aux tripes aussi.
    Sinon comme toi Lindhia, je me lève plus tôt pour petit déjeuner en lisant, et comme toi, parfois je pleure…comme la scène ou la boxeuse Maggie meurt dans "million dollar baby"
    Mais je ris aussi parfois à faire sauter le matelas, exemple des chroniques de Bill Bryson qui s’appellent American Rigolo, le titre est trop naze, mais le style!!, il y a notamment une chronique où l’auteur s’essaie au ski alpin, j’en fais presque pipi dans ma culotte à chaque fois, effer anti dépresseur garanti!!

  • #69 Nathouille le 24 janvier 2007 à 22 h 45 min

    Lindhia, ton commentaire était magnifique et très touchant, et je me retrouve beaucoup dans ce que tu écris…

  • #70 Pascale le 24 janvier 2007 à 20 h 56 min

    Ah Dola, la libraire de l’Atalante! Aussi excellente que sa librairie!
    Mais depuis que je n’habite plus en centre-ville, je n’y vais plus beaucoup (sans parler qu’avec une petite dans le porte-bébé et le grand par la main, c’est pas simple et la poussette n’entre pas dans la librairie!!).

  • #71 Nathouille le 24 janvier 2007 à 23 h 08 min

    Bien, je vais aller bouquiner sous la couette, c’était bien le sujet de ce petit billet non?? :)) Avec "monstrueusement votre" de ray bradburry de formidables nouvelles remarquablement écrites.
    merci à toutes de vos commentaires, merci aussi à celles qui ont lu sans commenter, et surtout SURTOUT merci à Hélène pour avoir publié ce texte sur son blog! tu étais bien discrète Hélène aujourd’hui:)

  • #72 isabelle le 24 janvier 2007 à 21 h 43 min

    Je vais faire originale ! J’adore la lecture aussi et je ne peux concevoir de m’endormir sans le livre à la main. J’ai vécu longtemps seule et je me réveillais souvent au petit matin la lumière allumée et les lunettes de travers. Maintenant c’est mon chéri qui éteint pour moi. Ca a du bon le mariage ! Mais je garde le souvenir de nuits sans fin pour finir un livre comme "Le parfum" ou "la petite fille au manteau rouge". Que d’instants merveilleux et poignants.

  • #73 Lindhia le 24 janvier 2007 à 22 h 05 min

    Moi aussi j’ai toujours aimé lire, même si je n’ai pas toujours été une lectrice assidue et régulière.

    Je me souviens de ces interminables mois de vacances normandes quand, enfant solitaire, je dévorais les piles de bouquins exprès choisis pour moi par Lise, la fille de la libraire, qui était alors étudiante et aidait sa mère pendant l’été. Et puis plus tard de ma fierté quand elle m’a permis d’aller seule dans la réserve et de grimper à l’échelle pour choisir moi même les livres qui me faisaient envie.

    Ca a commencé par" le club des cinq " bien sûr, puis le "Clan des sept" et les " Alice", la collection Rouge et Or ( ça doit rappeler des souvenirs à certaines tout ça), puis des bouquins historiques pour enfants, les Contes et Légendes, et, pour moi qui aimait tant les chevaux, la passion que j’avais pour l’Etalon Noir et Flamme et les nuits blanches passées à pleurer en lisant Mon Amie Flicka et la suite.

    Et ensuite jeune adolescente, les sagas familiales sur plusieurs générations avec pleins de drames (arbre généalogique indispensable pour s’y retrouver ) style Mazo de La Roche ( au mois 15 volumes ) ; là c’est sûr, quand on finit le dernier, on a l’impression d’être orphelin et sans famille.

    J’adore me lever plus tôt le matin pour prendre mon petit déjeuner seule et lire. Et maintenant que je prends souvent le train, je me suis habituée à lire " en public", avec des boules Quies si besoin.

    Ce que j’ai toujours aimé quand j’apprécie un livre, c’est de lire plusieurs ouvrages du même auteur à la suite, pour rester dans son univers; j’ai adoré les heures passées à voyager en Chine avec Pearl Buck, la sensualité de Colette, la finesse et l’émotion de Stefan Zweig, la force de Zola, les romans et nouvelles si émouvants de Claude Pujade Renaud…

    Bon, je vais m’arrêter parce que plus j’écris plus je me dis : et celui-là, tu l’as adoré aussi, alors il faut en parler et puis après : non, ça va faire catalogue et fille qui se la joue.

    Donc, ma fille, qu’as tu conservé de tout celà ? Eh bien ma foi pas grand chose parce que, comme pas mal d’entre vous, je me souviens surtout des impressions de lecture, des émotions ressenties, mais pas des détails de l’histoire et je suis souvent incapable de raconter un livre; j’ai d’ailleurs beaucoup de mal à parler des bouquins que j’ai lus et aimé certainement parce qu’ils m’ont trop émus, parfois aux larmes.

    Alors les filles, si un jour vous croisez dans le TGV méditerranée une nana qui chiale en lisant un bouquin, c’est peut-être moi..

  • #74 elikia le 24 janvier 2007 à 22 h 06 min

    c’est ça l’inconvénient d’arriver à cette heure les autres ont tout dit. bravo pour ton texte !

  • #75 Lindhia le 24 janvier 2007 à 22 h 11 min

    Merci Elikia; ce n’est pas souvent que je me "livre" comme ça .. c’est ça la magie de certains blogs… Et un baratin comme ça, je ne peux pas l’écrire au boulot; donc c’est le soir après la vaisselle…

  • #76 Delphinoid le 24 janvier 2007 à 22 h 11 min

    Rhoo Nathouille, merci de nous avoir fait partager tes nuits de lecture.

    J’adore lire également et je le fais dès que je peux (dans les transports en commun mais pas en voiture sinon, je suis comme Lilo, complètement maladeuh). Par contre, contrairement à certaines d’entre vous, je ne peux pas lire plusieurs livres en même temps.

    J’ai dû beaucoup lire dans le cadre de mes études (pas des romans donc bouh hou hou), et bien j’ai dû remettre à plus tard (les vacances en général) mes lectures de divertissement…

    Là je dois avouer qu’en ce moment, je suis toujours en train de rattraper mon retard phénoménal ;-)

  • #77 Sofifonfec le 24 janvier 2007 à 22 h 14 min

    Aaaah… les bouquins finis à 4h du mat, les yeux défoncés, le front fiévreux, l’esprit en ébullition, l’impression d’être "vidée", le désarroi de laisser tel ou tel personnage… Dernière émotion de cet ordre : le cycle de l’Assassin royal de Robin Hobb (fantasy), enfin en anglais (j’ai la chance de pouvoir lire les bouquins anglo-saxons en VO). Enfin il faut aimer le genre.
    Autrement, Ian Mc Ewan : je vous conseille chaudement Expiation, et Samedi qui vient de sortir. Une très belle plume, une finesse d’analyse; le pouvoir de la littérature, de l’écriture, en filigrane chez lui.
    Ah, si j’avais plus de temps… enfin c’est une fausse excuse, le temps ça se trouve, si je regardais moins de débilités à la télé aussi… La téloche ma tuer ;)
    Bonne résolution 2007 : me remettre sérieusement à la lecture :)

  • #78 Ln75 le 24 janvier 2007 à 22 h 17 min

    Et les blogs Sofifonfec … et les blogs …
    On pourrait être chaudement allongées en train de lire àct’eure !!
    ;-)))

  • #79 lyqa le 24 janvier 2007 à 22 h 23 min

    Bonsoir !

    Très joli, ce petit texte, et très touchant… Et très touchant aussi de lire les souvenirs que chacune garde de ses lectures.

    Une vie sans lecture, quelle tristesse ! Sans ces petits souvenirs très intimes, ces découvertes, émerveillements, enthousiasmes, peurs, dégoûts, incompréhensions (j’ai tenté plusieurs fois de lire "Ulysse" de James Joyce, sans aller plus loin que la moitié – mais j’y reviendrai, j’ai l’impression qu’il contient un trésor mystérieux, réservé à ceux qui sauront le "décoder")…

    Sinon, je me suis reconnue dans le témoignage de Lilo : pour ne pas trop empiéter sur mes nuits (voui…je suis une petite nature ! Si je ne dors pas assez, je suis infecte avec tout le monde et je mets 3 jours à m’en remettre !), et comme j’ai du mal à lâcher un bon bouquin, je me plonge dans la poésie… Et quelques poèmes de Prévert (mon préféré, mais je n’y connais rien en poésie anglaise !) avant de m’endormir, j’adore ça !

    Bonne lecture à toutes !

  • #80 Ln75 le 24 janvier 2007 à 22 h 27 min

    Les nouvelles aussi c’est top pour pouvoir lire "une histoire" complète sans y passer toute la nuit !

  • #81 lyqa le 24 janvier 2007 à 22 h 30 min

    Pour les nouvelles, c’est vrai, mais j’avoue que je manque de références… Si tu as des titres en tête, je suis preneuse ! (sachant que je n’aime pas trop les trucs violents, parce que là, je fais des cauchemards toute la nuit ! – quoi …? Ch… moi ?? Heu…oui, un peu !).

  • #82 Ln75 le 24 janvier 2007 à 22 h 33 min

    Stephen King a fait plusieurs recueils de nouvelles (et pas spécialement violentes, juste un peu déjantées…à la Stephen King).
    Sinon je sais que Stephan Zweig (j’ai un affreux doute sur l’orthographe du coup) en a fait aussi mais je ne suis pas encore très pro (j’ai plus lu des romans courts de lui à vrai dire).
    Patrick Suskind ("Le parfum") a aussi écrit quelques nouvelles .

    Bon j’avoue je suis une fan de Stephen King et là j’ai du mal à retrouver la mémoire mais je peux revenir mettre des références si j’en retrouve. Dac ?

  • #83 Lindhia le 24 janvier 2007 à 22 h 37 min

    Emportée par mon émotion et tout à la joie de partager, j’ai bêtement pris pour mon compte le compliment que Elikia adressait à Nathouille; j’en suis rouge de honte ; Nathouille, je te prie de m’en excuser et je te remercie pour ton texte qui a su me faire sortir de ma réserve.

  • #84 lyqa le 24 janvier 2007 à 22 h 43 min

    Ln75,
    Merci !! Pour P Suskind, je vais me renseigner, je ne connais que "Le Parfum" et pour S Zweig aussi (je crois bien que c’est la bonne orthographe !). Par contre, pour S King, heu… j’ai un doute : en général, rien qu’à lire la couverture, j’ai les cheveux qui se dressent sur la tête (petite nature, je disais…).

  • #85 lyqa le 24 janvier 2007 à 22 h 51 min

    Merci Nathouille, je crois que je vais faire un saut à la librairie demain !

  • #86 Lindhia le 24 janvier 2007 à 23 h 02 min

    Merci Nathouille; je vais pouvoir dormir tranquille puisque je suis pardonnée!!
    Pour celles qui cherchent des nouvelles, Claude Pujade Renaud en a écrit plusieurs recueils que vous pouvez trouver dans la collection Babel ( la collection poche de Acte Sud) ;je les trouve magnifiques mais tristes à pleurer: vous êtes prévenues. Sinon Troyat a aussi écrit des nouvelles qui sont très bien " Le geste d’Eve"

  • #87 Mouniou le 25 janvier 2007 à 1 h 52 min

    Nathouille, ta vie la nuit est poétique. Elle respire une douceur tranqille.

    Pour ma part, nocturne de base, comme je le disais brièvement plus haut ; j’ai lu aussi de trés longs moments avant de m’endormir.
    Comme l’on est bien à se nicher, au chaud, dans son livre retrouvé, et triste de le terminer.

    j’ai fait, aussi, fait beaucoup de choses la nuit, dont des peintures, que je laissais qu’aprés l’aube.
    C’était souvent les meilleures.

    Maintenant vivant seule, avec les horaires que je veux, je reste aussi noctambulle.
    Mais ce n’est forcément le soir que je lis.

    Si un auteur m’a plu, j’aime bien en faire un peu le tour, avec ses autres livres ; pour mieux pénétrer son univers.

    Un écrivain fabuleux est François Cheng, avec "l’éternité n’est pas de trop" et "le Dit de Tianyi" !

    A un moment de ma vie, aimant tellement les livres, j’ai souhaitais travailler dans ce domaine. Je me suis fait un dossier d’illustrations (dessin et couleur étant ce que je connaissais – autant utiliser ce créneau).
    J’ai illustré beaucoup de livres ! ! (Des Cours des Glénans, aux livres pour enfants, pour beaucoup de maisons d’édition).
    C’était une bonne période ! !
    J’emmenais mes filles et mon travail en Bretagne, pour les vacances scolaires.

  • #88 patricia le 25 janvier 2007 à 1 h 55 min

    Coucou

    J’aime beaucoup ton site que j’ai ajouter dans mes blogs préférés sur mon tout nouveau blog
    A très bientot !!!

    Patricia

  • #89 Hélène le 25 janvier 2007 à 10 h 03 min

    elikia sois la bienvenue !

    Chouette discussion les filles, ça me fait super plaisir (oui oui Nathouille, j’ai été discrète, c’était ton billet et ta journée ;-).

    patricia il n’est pas nécessaire de remettre l’adresse de ton blog dans le texte puisqu’elle est déjà "sous" ton pseudo ;-)

  • #90 descrisenligne le 25 janvier 2007 à 16 h 33 min

    Bon, je suis toute de même contente de ne pas être atteinte de sénilité précoce avec mes oublis lol Et je rejoins LaCuillèrEnBois pour tout le reste également, j’oublie les rendez vous, les visages, les courses au magasin, la carte de crédit à la caisse, le titre du feuilleton, la chanson du moment etc
    Au boulot c’est un peu mieux mais je passe ma vie à me faire des listes de tâches à accomplir pour ne pas oublier. Bref, "le post it" est mon ami!

  • #91 pomme le 25 janvier 2007 à 21 h 46 min

    Nathouille merci pour ce très beau moment ! Tu exprimes très bien l’attachement viscéral qu’on peut éprouver pour la lecture, pour ces moments hors du temps, mais pourtant enracinés si profondément dans notre vie.

  • #92 La Cuiller en Bois le 25 janvier 2007 à 21 h 57 min

    Et vivement la semaine prochaine pour un autre "Ô toi lectrice !"

    A vos plumes les filles …

    Laissez parler vos émotions, vos amusements, vos colères et vos joies ….
    Laissez parler la vie quoi !

    ;-)

  • #93 Hélène le 3 septembre 2007 à 11 h 06 min

    grain-de-sel bienvenue à toi ;-)

  • #94 grain-de-sel le 3 septembre 2007 à 10 h 56 min

    Partout ! je lis partout !

    au bureau, sous la table, dans le train, dans l’avion, en voiture avec Simone, au lit avec Suzette et quelques autres, des livres qui ont eu un prix, des livres inappréciables, des soldés, des ressemellés, des à talons plats, des qui montent le long de ma jambe, qui me donnent le tournis, le frisson, l’amour en partage, qui font mes nuits plus belles que vos jours, qui m’emmènent derrière le miroir, avec Miss Blandish pour les orchidées, avec sullivan pour cracher sur les tombes, et dans mon cercueil, je veux de la série noire – et le paradis perdu, tant qu’ à faire !

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.