Ma copine top model, ses jambes imparfaites (… et mon obésité), par Dorothée

3 mars 2009

« Bon les filles, ça fait longtemps que j’ai envie de pousser une grosse gueulante (comme d’hab vous allez dire).
Ce n’est vraiment pas méchant de ma part, alors d’avance, si je blesse quelqu’un, qu’elle essaye si c’est possible de retourner ma phrase dans un sens réellement bienveillant.
Je m’excuse d’avance aussi d’écrire un peu « on the spur of the moment », en fait j’ai perdu mes lunettes depuis deux jours et j’y vois que pouic, alors me demandez pas de me relire, hein.

Bon bref venons-en aux faits.
Quand j’avais encore mes yeux :-) ça faisait plusieurs mois que je ne supportais plus de lire dans les commentaire, ici et ailleurs, à quel point on pouvait toutes se complexer pour, avouons-le, des méga conneries.
Je réagis notamment à la discussion sur les collants opaques pour masquer les défauts des jambes, et aux collants d’été pour les mêmes raisons.
A un commentaire d’une fille précisant ailleurs que « quand même, avec 64 kg pour 1m70, on ne peut quand même pas se cacher que je fais partie de la famille des rondelettes ».
A l’obsession d’Hélène, aussi, pour l’anti-cernes ;-)
Aux commentaires de ma mère quand je mets un pull sans manches (pourtant un Bompard, quand même au-dessus de tout soupçon quant au style) me disant que j’ai « l’air de ce que je ne suis pas » (vous aurez toutes compris).
A ma soeur qui doit tourner à un régime à 40 calories / jour sous prétexte de grosses chevilles (quand on fait une taille 34 pour 1m70 je ne vois vraiment pas ce qu’il reste à perdre).
A ma soeur toujours que je maquillais pour son mariage, à qui j’avais fait un teint méga lumineux et qui s’est précipitée dans la salle de bain pour rajouter du fond de teint sur des boutons imaginaires…

Le fond de mon message, en substance, c’est « arrêtez de vouloir masquer vos « défauts », vos rondeurs, et ce que vous n’aimez pas. Bien souvent, les efforts que vous faites pour les cacher attirent encore plus l’attention dessus. Aucune burqah (ou autre sac à patates) n’a jamais affiné une silhouette. A l’inverse, aucun bouton n’a jamais empêché un regard de pétiller, un sourire d’irradier. Mais flanquer une tonne d’anti-cernes sur un bouton malvenu ne fait qu’attirer l’attention dessus, on en parlait l’autre jour avec l’Ours :-)

Un cache-misère, aussi beau et artistique soit-il, ne fait qu’accentuer le mystère autour de ce qu’il cache, quitte à l’amplifier.

La nature humaine est ainsi faite que pour nous donner envie d’ouvrir une enveloppe, rien n’est aussi efficace que d’écrire dessus « Confidentiel ». Le remède est souvent pire que le mal.
J’évoquais donc ce problème de filles complexées par leurs jambes marquées par les chutes en cour de récréation avec ma voisine et copine top model.
Je lui ai dit « dis donc Kate Moss*, ça t’ennuierait de me montrer tes jambes en vrai sans Photoshop ? », elle s’est marrée et m’a montré ses jambes.
Ben cette nana qui est tellement canon dans les magazines que t’en oublies ce qu’elle porte tellement elle est belle, elle a plus de cicatrices sur les jambes que nous toutes réunies.
Je lui ai demandé comment elle le vivait, d’avoir des jambes aussi moches, elle a éclaté de rire (ouais, elle est super gaie, elle prend pas de coke et elle vient boire du vin chaud à la maison, et elle déteste la maigreur, mais vraiment !!!) et elle m’a dit « mais qu’est-ce qu’on s’en fout, c’est juste des jambes non ? ».
Je l’ai serrée dans mes bras et je lui ai resservi une rasade de Glögg :-)

Et puis j’ai appelé un copain sur qui je fantasme complètement et qui est sans doute la plus grosse tronche qui puisse exister sur terre, mais qui a un énorme cheveu sur la langue :-)
Je lui ai dit « dis donc Einstein, ils réagissent comment les dirigeants du CAC40 quand tu débarques pour leur apprendre leur métier en zozotant comme tu le fais ? », il s’est marré et il m’a dit « c’est méga kiffant parce qu’ils me prennent pour un con, j’adore voir leur regard changer une fois que je suis rentré dans le vif du sujet ».
J’avais envie de plussoyer et de lui dire « tu sais, je t’aime pour ton regard myope et ton zozotement comme t’as même pas idée » mais je complexe aussi et la peur de me prendre un vent m’en a empêchée :-)

Et puis j’ai repensé à Descartes quand il disait dans un texte que, gamin, il avait aimé une fille qui avait une « coquetterie dans l’oeil » et que depuis ça lui faisait toujours un effet boeuf (oh ça va, je suis bigleuse et je peux pas aller chercher le texte, je sais bien que je cite pas Descartes ad literam merci).
Donc arrêtez de penser que tout le monde trouve moche vos yeux tombants (comme moi jusqu’à ce qu’Hélène me dise que ça lui rappelait Charlotte Rampling) parce que vous n’êtes pas dans la tête des autres pour savoir ce qu’ils pensent – et quelque part heureusement, une seule tête c’est déjà assez épuisant comme ça.

Bref, tout ça pour dire que Descartes, Kate Moss, Christian-l’Ours, Einstein et moi-même on est d’accord, arrêtez de cacher vos défauts, et non seulement arrêtez de les cacher, mais apprenez à les aimer, bordel (je vous jure que là c’est du Descartes ad literam).

Et puis, osez dire aux gens qui vous entourent, les défauts qu’ils ont que vous aimez (moi par exemple j’adore les gens de mauvaise foi, ça me fait hurler de rire, et ma démarche de canard on ne m’en parle plus depuis que je porte des talons).

Quant aux malotrus (c’est vraiment le terme) qui osent vous faire une réflexion pourrie, leurs paroles leur appartiennent :-)
Je ne me suis jamais sentie aussi bien qu’une première nuit avec un mec, quand il m’a vue nue et m’a dit que j’étais « un peu rondouillette » (alors que je suis beaucoup plus que ça), je lui ai répondu en rigolant que s’il avait attendu de me voir à poil pour s’en rendre compte il devait aller chez le docteur des yeux :-)

Dites-vous bien, mes soeur (copyright Hélène) que l’humour est la petite soeur de l’amour, en premier lieu pour vous-mêmes :-)

Alors mettez cette robe de femme fatale si ça vous chante, et si vous pensez qu’elle ne vous va pas, dites-vous que Grace Kelly aurait été sublime dedans DONC vous aussi !

Sur ce, descendons faire un grand feu de joie avec nos collants d’été, nos anti-cernes et tous nos cache-misère :-)

* en vrai c’est pas elle ma voisine, mais c’est pareil :-) (en plus elle est vachement mieux que Kate Moss)

Signé : Dorothée »

135 commentaires Laisser un commentaire
Ô toi, lectrice !

Vous aimerez aussi

135 commentaires

  • #1 ckankonvaou le 3 mars 2009 à 7 h 40 min

    ah ah… Personne n’est donc levé à 7:38 AM ? Bon j’ai déjà survolé quelques blogs… et en lisant ce billet, je me dis que je vais relire Kate Moss, regarder les magazines où Descartes prend la pose, téléphoner à c. l’ours… et aller m’acheter des collants d’été car j’aime pas les gambettes trop blanches… c’est moche… m’enfin, il est sympa ce billet….

  • #2 Breizh’ le 3 mars 2009 à 7 h 44 min

    Dorothée…te lire avant d’aller bosser m’a donné une pêche d’enfer!!! Ton texte est magnifique, drôle, affuté et tellement juste…je vais me précipiter pour en envoyer le lien à tou(te)s mes cop’/collègues/famille/le reste du monde…parce que ce que je viens de lire est probablement un des plus chouette texte sur l’acceptation de soi que j’ai lu depuis longtemps, parce que pas « bisounours » pour un sou et bourré d’humour tout en allant à l’essentiel.
    Merci M’dame…je vais pas m’envelopper dans ma burkha ce matin pour la peine :-D

  • #3 isabelle le 3 mars 2009 à 7 h 45 min

    excellent, bravo

  • #4 Mamzelle M’ … aupin ! le 3 mars 2009 à 7 h 46 min

    Wahou, Dorothée, même sans lunettes tu dépottes !!

    Que du bonheur ce billet, une grande bouffée de légèreté …

  • #5 Adeline (du Nord) le 3 mars 2009 à 8 h 01 min

    Bonjour,

    Ce texte avant de commencer la journée, ça fait un bien fou… d’autant que je stresse comme une folle pour un rendez vous galant qui a lieu ce soir (et à l’approche duquel je fais une liste errible de défauts que j’aurais aimés corriger avant : perdre du poids, me faire une peau nickel, revoir ma coupe de cheveux, changer de garde robe, devenir une autre en somme). Alors je crois que ça va m’aider aujourd’hui à prendre un peu de recul et appréhender les choses avec le sourire, simplement.
    Merci beaucoup beaucoup beaucoup pour cette grande bouffée d’oxygène (c’est con une fille parfois, pffff !)

  • #6 Galinette cendrée le 3 mars 2009 à 8 h 15 min

    J’aime beaucoup comment c’est écrit et ce qui est écrit.
    Bravo.

  • #7 coxynell le 3 mars 2009 à 8 h 19 min

    Merci mille fois pour ce texte que je vais méditer lors de cette journée qui s’annonçait par ailleurs d’ores et déjà excellente!

    Bises à toutes mes soeurs de défauts, plus ou moins cachés, plus ou moins assumés, mais beaux au moins pour une personne sur terre (suffit de la trouver ;-))

  • #8 eleanor rigby le 3 mars 2009 à 8 h 28 min

    Moi je suis du genre très beaucoup rondouillette et je ne connais pas meilleur anti-complexe que mon mari quand il caresse le gras de mes hanche en me disant qu’il trouve ça beau doux et sexy. comment voulez-vous qu’après ça je ne me prenne pas pour une femme fatale !

  • #9 oliviachanteuse le 3 mars 2009 à 8 h 36 min

    J’adore!!!Merci!Moi qui me sent pas bien dans mes rondeurs en ce moment,tu viens de me faire un électrochoc ce matin!!!!!!
    Pas grave que tu n’aies pas tes lunettes,tu écris très bien quand même!on va brûler les maxi culottes ventre plat aussi!!!

  • #10 marie_flore le 3 mars 2009 à 8 h 37 min

    Ah ça c’est du billet qui redonne du baume au coeur et qui réchauffe pour la journée :)
    Moi ça fait un moment que j’ai arrèté de me poser la question de ce qu’on va penser de moi si je porte tel ou tel truc. Et de si on va voir tel ou tel défaut quand je mets cette fringue là. Il faut juste arrèter de croire que tout le monde nous regarde tout le temps. Et se rendre compte que les gens n’ont pas forcément un regard critique, parfois même il est bienveillant. Et comme tu dis si bien, ceux qui critiquent, leurs paroles leur appartiennent :)
    Cela dit je continue de mettre des collants hyper opaques, parce que ma foi, je me trouve mieux comme ça, et on s’habille avant tout pour soi :)

  • #11 Mélanie le 3 mars 2009 à 8 h 39 min

    Merci Dorothée :) pour la légèreté que tu viens de donner à cette journée…

  • #12 Absynte le 3 mars 2009 à 8 h 48 min

    Merci

  • #13 Seccotine le 3 mars 2009 à 8 h 52 min

    Muahahahahaha ! Excellent. Dans mes bras, c’est tout à fait ça. :o)))

  • #14 Mademoiselle K le 3 mars 2009 à 8 h 57 min

    Un autre billet qui me fait encore plus apprécier ce blog. Depuis que je le lis, je me sens beaucoup mieux.
    Merci, mille fois.

  • #15 Titburette le 3 mars 2009 à 8 h 58 min

    Je suis bien incapable de réagir comme il le faudrait mais malgré tout ton texte est très chouette!

  • #16 laure s le 3 mars 2009 à 9 h 00 min

    merci et quelle bonne idée pour attaquer la journée.

  • #17 Coralie Marie le 3 mars 2009 à 9 h 02 min

    En tant que militante pour l’abolition du sac à patate, je ne peux qu’adhérer ! Bravo pour ce texte drôle et intelligent. J’ai depuis longtemps décidé de mettre mes formes en valeur plutôt que de les cacher, je ne me fais pas d’illusions, je sais que pour certaines personnes (nombreuses) au-dessus de ma tête clignote le panneau « grosse », mais si quelques unes (et quelques uns bien sûr !) arrivent à penser « sexy », c’est l’essentiel !
    Ton texte fait du bien Dorothée, parce que malgré tout, ce n’est pas facile tous les jours pour un complexe ou l’autre !

  • #18 Gridou le 3 mars 2009 à 9 h 03 min

    Yeah, c’est la pèche ce matin du coup ?!
    « leurs paroles leur appartiennent » j’adore cette phrase :D

  • #19 teatree le 3 mars 2009 à 9 h 04 min

    Wouaou!, Dorothé, j’adore!
    j’ai envie d’imprimer ce texte et de l’encadrer dans ma salle de bain!

    bon, en même temps, je ne suis pas hyper complexée et mes défauts, ben je fais avec.
    mes jambes ressemblent aux jambes arrières d’un cheval (c’est précis) et cela ne m’enpêche pas de passer tout l’hiver en jupe courte. Bon, collants opaques parce que ça caille quand même.
    et quand LE bouton est sur ma joue, ben, c’est pas drôle mais comme tu dis, ça n’empêche pas de sourire!
    merci, merci!!

  • #20 Lullaby Septante-Sept le 3 mars 2009 à 9 h 15 min

    Dorothée tu es formidable :-))

  • #21 Aline le 3 mars 2009 à 9 h 16 min

    ça fait longtemps que je lis ce site remplie de belles choses, et mon premier commentaire pour cette article, parce qu’il m’a mise de bonne humeur, il est drole et très bien tourné!!

    Merci pour ce texte ;)

  • #22 Camille le 3 mars 2009 à 9 h 17 min

    Je devrais envoyer ce texte à ma mère… Celle qui est du genre « mets pas ce pantalon il ne t’avantage pas », « cette robe est trop courte on voit le gras de tes cuisses », « avant de te teindre les cheveux en violet, fais un régime sinon on te remarquera trop »… Et au bout du compte je suis beaucoup moins complexée qu’elle =)

  • #23 laurettebis le 3 mars 2009 à 9 h 20 min

    ton texte, ton humour, ta vision des choses me mettent de bonne humeur de bon matin Dorothée, çà fait vraiment du bien et çà fait réfléchir, merci ;-))

    Depuis que je viens « chez » Hélène, j’ai appris beaucoup de choses sur moi-même et notamment « l’acceptation de soi » et tout ce que çà comporte. Merci à vous toutes d’enrichir mon quotidien et d’avoir changé ma vie (sérieux !!) ;-))

  • #24 Ysoriane le 3 mars 2009 à 9 h 22 min

    waouw, quel punch dès le matin grâce à ce texte très chouette, plein d’humour et plein de bon sens. Allez, je m’en retourne bosser avec mes paupières tombantes, un peu frippées mais un regard plein de malice ;-)).
    Merci Dorothée

  • #25 annaquine le 3 mars 2009 à 9 h 23 min

    Reviens nous écrire souvent Dorothée !! ;-)

  • #26 Nicole le 3 mars 2009 à 9 h 23 min

    c’est très juste comme texte. bravo pour ta franchise!
    Ceci dit, perso, je continues de mettre des collants opaques, de l’anti-cernes et du fond de teint… ;-)

  • #27 Clémentine le 3 mars 2009 à 9 h 28 min

    Merci Dorothée !
    Merci vraiment !

    Moi, c’est super drôle mais depuis que j’ai 27 ans et que j’ai enfin arrêté de me prendre la tête avec mon poids ben… je maigris !!!

    Et moi aussi j’ai une copine top modèle (enfin, qui a été vraiment top modèle mais il y a 10 ans…) et ben tout le monde dit tout le temps « Elle a vachement de charme mais elle est pas si belle que ça ! ». Sympas hein les gens (mais rassurants aussi…).

  • #28 henadi le 3 mars 2009 à 9 h 28 min

    merci dorothée! nos complexes nous pourrissent la vie si facilement… ton joli texte me booste pour les dépasser (mon chéri qui m’aime comme je suis y est aussi pour quelque chose! ). Espérons que çà continue.
    @ adeline , bon courage pour tes préparatifs de rendez vous. Mais dis toi que si il t’as fixé un rdv c’est que tu lui plait déjà! continues à être naturelle et tout iras bien tu verras!!!

  • #29 Pitchou28. le 3 mars 2009 à 9 h 31 min

    Bonjour à toutes et un gigantesque merci à Dorothée pour son texte qui m’a fait un bien fou ce matin un peu chagrin.
    Moi qui suis une complèxée de naissance, je comprends très bien toutes ces choses parce que je suis ronde après plusieurs régimes ridicules et avec des cernes noires.
    j’ai bien acheté le petit pot MAC via internet, mais la teinte est trop claire alors j’ai des cernes blancs de chouette, c’est pas grave, on s’en fout, c’est du MAC…
    Même mes quelques cheveux blancs je commence à m’y habitué, je me dis que c’est de la sagesse qui pousse. (je sais c’est un peu cucul…)

  • #30 Hélène le 3 mars 2009 à 9 h 37 min

    Aline sois la bienvenue ;-)

  • #31 Véro la Bisontine le 3 mars 2009 à 9 h 41 min

    Merci Dorothée pour ce billet qui nous « recadre » un peu sur l’essentiel finalement.

    Comme beaucoup de filles, j’ai des complexes (qui sautent certainement plus à mes yeux qu’aux yeux des autres, d’ailleurs).

    Un tout petit exemple : ce week end, je rencontre un ami, avec sa chérie que je ne connaissais que de vue…
    Elle n’a pas une jolie dentition, ou plutot les dents pas alignées comme dans les pubs.
    Je lui ai trouvé un charme fou, très souriante, et rayonnante.
    Alors je me suis dit que cette non-perfection la rendait certainement encore plus charismatique…

    Et je me suis dit que finalement, pour moi aussi, cela doit être pareil, puisque je n’ai pas les dents bien alignées non plus…
    Alors pourquoi complexer sur ce détail, alors que je l’ai trouvé charmant chez elle?…

    Et ton billet ce matin, contribue à renforcer cette sensation….
    Que l’on peut être charmante malgré tout…si on ne se focalise pas sur ses complexes…

    Parce que dans la vie, « on produit ce que l’on redoute »….:))

    Merci Dorothée de ce petit coup de pied au derrière (que j’ai rebondi, évidemment….)

  • #32 Adeline (du Nord) le 3 mars 2009 à 9 h 42 min

    @ Henadi : merci pour tes encouragements ! (bon c’est la première fois qu’on se rencontre en fait *rougissement*)

  • #33 double plus good le 3 mars 2009 à 9 h 43 min

    Dorothée je t’aime, tu parles comme mon chéri, qui m’appris à accepter mon nez (le genre Uma Thurman AVANT sa rhinoplastie), en me dissuadant de me faire opérer, et en m’affirmant que ç’était ça (aussi) qui me rendait unique.
    Alors que tous les autres me disaient que ben non il était pas si grand que ça (ben voyons), lui m’a dit « ouais, et alors? ». Ça vaut toutes les opérations esthetiques une déclaration comme ça.

  • #34 SONIA le 3 mars 2009 à 9 h 43 min

    J’adore ce texte !
    Je retrouve bien là ma Dorothée. Ouais ouais, la Dorothée dont ma mère est carrément tombée amoureuse ;)
    Ta voisine est canon, je confirme. Elle fait également partie de la « race » des mannequins sympathiques qui s’interdisent de se nourrir exclusivement de salade…

  • #35 Fantomette le 3 mars 2009 à 9 h 48 min

    Y’a pas que les défauts physiques…
    Mon physique et moi on n’est pas potes mais bon, je tâche de faire avec. Mais j’ai un caractère de chien, caractérielle, lunatique, susceptible, hyper sensible à tendance lacrymale, bref, invivable.
    Et l’autre jour j’ai voulu savoir ce que l’Homme pouvait bien aimer chez moi, envie de savoir pourquoi moi et pas une autre.
    « Ton irrégularité » qu’il me dit ce con.
    « Je sais jamais comment tu vas réagir, si tu vas rire à une vanne ou le prendre mal, si tu vas répondre ou partir bouder, j’aime bien ton irrégularité ».
    Genre ce que je trouve de pire et de plus insupportable chez moi (ce qui compose le gros de mon caractère, quoi), c’est la première chose qui lui est venue à l’esprit quand je lui ai demandé ce qu’il aimait chez moi.
    Je suis pas moins chiante mais j’ai moins peur qu’il me quitte à cause d’une susceptibilité mal placée depuis, et je fais des efforts pour ne pas le pourrir à cause d’un poulet au caramel qui veut pas caraméliser !
    Merci pour cette dose de bonne humeur ce matin !

  • #36 Hélène le 3 mars 2009 à 9 h 49 min

    “on produit ce que l’on redoute” : haaaan, j’adore cette phrase Véro !

  • #37 Jen le 3 mars 2009 à 9 h 50 min

    Je suis née avec le gène du complexe. Il y a eu le problème de mes yeux petite (pas une simple coquetterie), ma maigreur extrême accentuée par des seins disproportionnés à l’adolescence, mes kilos en trop 10 ans plus tard.

    Ton billet m’a fait réfléchir. Pourquoi se bouffer la vie pour ça??? Je ne vais pas effacer une vie de complexe en quelques jours. Mais j’essaierai de pointer du doigt les côtés positifs de mon corps la prochaine fois que je me regarderais dans la glace.

  • #38 Hélène le 3 mars 2009 à 9 h 55 min

    Le problème, c’est qu’un complexe physique n’est pas qu’un complexe physique : quand on n’aime pas une partie de son corps, c’est une autre souffrance qu’on exprime, en général bien plus profonde et qui n’a rien à voir avec le physique.
    Tant qu’on n’a pas accès à cette souffrance, pour la comprendre et éventuellement la faire disparaître, on peut toujours rêver pour que le complexe s’en aille ;-)

  • #39 Zaphyra le 3 mars 2009 à 9 h 58 min

    Super texte!!
    J’essaie aussi de me prendre la tête le moins possible sur mes complexes (ah ben oui je suis comme tout le monde, j’ai des complexes!!), mais malgré tout un petit coup d’anti cernes, ou des collants pour cacher les vilaines marques des jambes ça aide, et je ne m’en prive pas!! Le tout c’est de se sentir au mieux sans se prendre la tête!!

    Merci beaucoup Dorohée!!!

  • #40 Morgane de Brno le 3 mars 2009 à 10 h 01 min

    Merci pour ce joli texte! ça fait du bien pour commencer la journée…
    Et une petite piqure de rappel de confiance en soi de temps en temps ne fait pas de mal ;-)

  • #41 Armalite le 3 mars 2009 à 10 h 05 min

    S’il y a bien un domaine dans lequel c’est bon de vieillir, c’est celui des complexes. A 20 ans j’étais plutôt jolie et convaincue qu’on n’aurait pas dû me laisser sortir dans la rue autrement qu’en scaphandre. Aujourd’hui j’ai 5 kilos de plus et tout qui commence à se barrer méchamment en direction du sud, et ben je m’en fous et je me trouve très bien comme je suis. Ce petit corps potelé et bourré de défauts fonctionne comme il se doit; il me permet d’éprouver des tonnes de sensations géniales, alors j’ai décidé de lui ficher la paix pour ses imperfections et de le traiter avec la gentillesse que j’estimerais due à un inséparable ami.

    Merci Dorothée pour ce texte plein d’humour et de bon sens.

  • #42 Milie le 3 mars 2009 à 10 h 12 min

    Pour reprendre les termes d’Hélène hier « ad literam »: OSONS BORDEL!
    Je suis tout à fait d’accord avec toi Dorothée (même s’il est évident que c’est plus facile à dire qu’à faire…). Ca fait du bien de le relire! Ca replace l’église au milieu du village…
    Merci, ça m’a mis la pèche de te lire ce matin ;-)

  • #43 Delph le 3 mars 2009 à 10 h 13 min

    Ce texte bourré d’humour permet de relativiser et de remettre les choses en place ! merci beaucoup le lire me permet de me dire : mais c’est vrai elle a raison il faut que j’ose et que j’arrete de me pourrir la vie avec des conneries !

  • #44 Celimel le 3 mars 2009 à 10 h 17 min

    Arf, ça fait un bien fou ce genre de texte dès le matin !

  • #45 Catherine_6248 le 3 mars 2009 à 10 h 26 min

    Je suis restée sur:
    il y a des nanas qui portent des bas l’été??? Pour cacher leurs jambes? What?

  • #46 camillehamelin le 3 mars 2009 à 10 h 28 min

    Farpaitement d’accord avec vous madame! Ce texte résume à mon sens toute la philosophie de ce blog…
    Et en plus c’est très bien écrit, alors que demande le peuple!

  • #47 sagattine le 3 mars 2009 à 10 h 32 min

    Ton texte c’est exactement ce que j’aimerai penser tous les matins…. Bon je m’en rapproche petit à petit (après m’être gâchée la vie pendant 20ans, je suis sure que même bébé je me trouvais moche!), mais la route est encore longue…

  • #48 funambuline le 3 mars 2009 à 10 h 36 min

    Pauvre Dorothée sans yeux qui va lire tous ces commentaires et agraver sa ride du lion :-)))))))))))))

    Bref, juste pour dire qu’un vrai complexe, un complexe « atesté », psychologique, qui bouffe la vie vraiment et qui peut amener jusqu’à la chirurgie est quelque chose à prendre en compte, c’est sérieux et ça peut être « dangereux »… mais comme le dit Hélène, c’est pas physique finalement, c’est mental !!!

    Quant aux autres, c’est des coquetteries… mais comme beaucoup de commentaires ici, j’ai l’impression que ça s’arrange avec l’âge… pas physiquement… mais mentalement… et c’est une des raisons qui font que c’est chouette de vieillir :-)))))))

    C’est une des grandes leçons que j’ai apprise de ma mère. Elle a une énorme tache de vin sur la jambe droite, TOUT la jambe droite. Jusqu’à 25 ans, elle ne portait que des collants opaques, des pantalons ou des très très très longues jupes en été. Entre 25 et 35 ans, elle a commencé à oser des collants fantaisies où elle pensait qu’on voyait quand même un peu sa tache à travers (que nenni) et des jupes un peu plus courtes l’été (pffff, 2cm au dessus de la cheville). A partir de 35 ans (et probablement aussi grâce à un homme formidable qui a su l’aimer et l’aider à aimer son corps), elle a commencé à porter des jupes de plus en plus courte et à ne même plus y penser… et ben en fait, elle a des jambes sublimes !!! Elle me disait encore régulièrement qu’elle était contente quand j’ai eu 30 ans parce qu’elle savait que j’allais sûrement être mieux dans ma peau qu’à 20 ans…. et qu’elle avait préféré 40 ans et encore plus 50 ans !!!

  • #49 Milie le 3 mars 2009 à 10 h 36 min

    En tout cas, sans vouloir lancer des fleurs à notre dictateuse préférée, son blog est pour beaucoup dans l’acceptation de mes petits défauts et dans l’envie de mettre en avant mes « atouts »… C’est super de pouvoir partager ces petits angoisses, ses questionnements avec vous toutes! Je sais pas comment Hélène a fait pour n’avoir que des lectrices « choux » et ouverte d’esprit mais quel bouffée d’oxygène!

  • #50 Hélène le 3 mars 2009 à 10 h 42 min

    Milie c’est parce que les pas choux, je les fous à la porte. Tout simplement ;-) Faut pas croire que l’humanité est globalement merveilleuse, il y a forcément un peu de tri à faire ;-)

  • #51 Linde le 3 mars 2009 à 10 h 47 min

    Ah, que ça fait du bien de lire un texte comme ça de bon matin!
    Merci pour ta vision, ton humour… et surtout la justesse de tes propos!

    Bon, je vais laisser tomber mon sac à patate tel un arbre ses feuilles mortes et partir gambader dans le monde des gambettes nues et joyeuses! (enfin, dès qu’il fera un chouilla plus chaud quand même, douillette un jour, douillette toujours!)

  • #52 la_pomme le 3 mars 2009 à 10 h 50 min

    ton message est tres vrai mais malheureusement c’est pas si evident à appliquer :)
    En tout cas il etait rempli de bonne humeur et ca me met aussi de bonne humeur du coup alors merci ;)

  • #53 tazou le 3 mars 2009 à 10 h 50 min

    Mouais mouais mouais… y’a pas c’est beau, ch’ui d’accord à fond !! je pense tout ça hyper sincérement! mais si je suis un peu honnête envers moi-même, j’aurais tendance à dire que tout cela est bien plus facile à dire qu’à faire…. Même si vraiment je pense que oui il faudrait que je sois comme ça.

  • #54 lucie le 3 mars 2009 à 10 h 54 min

    merci pour ce beau texte
    je suis entierement daccord
    et puis etre parfaite ne veut pas dire etre heurese au contraire
    pour moi on est parfaite quand on e sent bien
    merde ta perdu tes yeux?je te compren moi si sa marive je fé plu rien mdr
    moi je suis comme je suis et je m’aime (l)
    lol
    enfin un grand merci a toi

  • #55 Dorothée le 3 mars 2009 à 10 h 55 min

    Adeline(du Nord): eh bien good luck pour ton rendez-vous galant, mais bon, s’il y a rendez-vous, c’est que ce que ce monsieur a vu de toi ne lui a pas déplu voyons :-)

    marie_flore: ben oui il faut porter ce qu’on aime nous, c’est ça le style (enfin éviter quand même à tout prix la vulgarité!)

    Coralie Marie: c’est exactement ça, quand on est ronde, il y a des gens que ça gêne, mais finalement ça les gêne pareil si on se met en valeur ou si on se cache alors autant se mettre en valeur, pour le même prix :-)

    Camille j’ai pas dit qu’il fallait mettre ce qui ne nous va pas -) au contraire, de mettre ce qui nous met en valeur, mais c’est vrai que ce ne sont parfois pas nos mères les meilleures conseillères :-)

    Nicole, on s’est bien comprises, en fait je ne dis pas de ne pas porter d’anti-cernes e de collants opaques, je dis juste d’arrêter de focaliser sur nos défauts, donc on y va tranquille, mais si on a un bouton, on va mettre l’accent sur un teint lumineux et une chevelure de lionne plutôt que sur le bouton lui-même ;-)

    Pitchou 28: même en corrigeant, ça ne veut pas dire tomber dans l’excès inverse :-) justement, dans ton cas je dirais d’aller acheter un anticernes qui te correspond plutôt que du mac par correspondance, même s’il est mois couvrant :-)

    Véro la Bisontine: j’ai adoré ton exemple, tellement vrai. C’est exactement ça. Une nana complexée arrêterait de montrer ses dents. Elle sait (forcément) qu’elle n’a pas de belels dents, mais elle a choisi de vivre pleinement quand même et que l’avantage d’un sourire était supérieur au désavantage de belles dents. Et en effet, c’est exactement ça qu’on appelle le caractère ou le charisme…

    douple plus good: eh ben heureusement que tu n’as pas fait refaire ton nez, les nez refaits ils perdent tout leur caractère!!! Profites-en pour accentuer le maquillage de tes yeux, et ton nez passera tout seul, si j’ose dire, en augmentant le charisme dont parlait justement Véro la Bisontine. Beurk les nez refaits ça n’a aucun caractère :-(

    Hihi Sonia, la Dorothée avec sa peau de merde et son gros cul tu veux dire?:-) oui oui c’est bien moi, n’empêche qu’en djellabah j’avais les cheveux tout dorés, oubliés la peau de merde et le gros cul :-)
    Ma voisine-copine elle adore le Starbucks, et si elle se nourrit de légumes c’est par conviction bio (elle se fout de son métier, ce qui l’intéresse c’est les dauphins). N’empêche, on s’est baffrées de cookies ensemble, un truc d’anthologie :-)))) et quand ça sent le poulet grillé dans la cage d’escalier, ben elle a envie d’aller en quémander un petit bout :-)))

    Fantomette: ben ton mec il a tout compris :-)

    en, je ne sais pas ce que tu as aux yeux et je ne sais pas comment on peut vivre la maigreur parce que je l’ai jamais été….ce que je sais, c’est que ça ne doit pas t’empêcher d’apprécier PLEINEMENT un bon moment, ou de te sentir belle et désirable…
    Une fois, j’ai été fascinée par la main d’une fille, je n’arrivais pas à comprendre pourquoi. Je faisais une fixette dessus, et elle m’a répondu hyper naturellement qu’il lui manquait un doigt!!! Ben j’avais pas remarqué dis donc, juste que sa main était super fine, j’avais pas compté ses doigts! J’en ai parlé à mon père (dont c’est le métier de couper des doigts héhé) et il a confirmé (mais il a pas voulu m’en enlever quand même….)

    Milie moi aussi j’adore le « osons BORDEL » d’Hélène, parfois même je me le dis dans ma tête quand j’ose pas, justement :-)

    Catherine: oui oui, y’a eu une grande discussion sur le sujet en décembre je crois (c’est en décembre que j’ai perdu mes lunettes, donc ça doit correspondre…)

    @toutes: merci pour votre enthousiasme :-)

  • #56 Milie le 3 mars 2009 à 11 h 04 min

    Tu ferais un super « videur » à l’entrée de discothèque! tu arrives très bien à séparer le grain de l’ivraie… (oui, je suis dans ma journée citation!)

  • #57 Anais le 3 mars 2009 à 11 h 17 min

    Huhu grand moment de détente. Très agréable à lire. Je débarque un peu alors je vais de ce pas lire l’article sur les collant opaque pour suivre la conversation totalement :)

    Merci pour cette article
    Anais la nouvelle :p

  • #58 Véro la Bisontine le 3 mars 2009 à 11 h 20 min

    Concernant les rendez vous galants ou même les instants de séduction, je comprends tout à fait que ce sont dans ces moments là que les complexes ressortent….
    Y a qu’à voir comment nous nous mettons la pression pour apparaître sous nos plus beaux atourts! :)
    En fait, ce qui me gêne, c’est que lorsque la personne en face ne nous connait pas encore bien, ces « détails » sont qques fois rhédibitoires pour certains…et que nous ne pouvons montrer toute l’étendue de nos qualités qui font notre charme, parce que le couperet peut tomber avant….
    Alors j’adore quand vos chéris apprécient vos petits défauts, mais je crois qu’ils vous apprécient pour autre chose, et ils ont bien raison…:)
    Mais il faut du temps pour apprécier la globalité, alors que le « rejet » peut se porter sur nos petits complexes…

  • #59 Hélène le 3 mars 2009 à 11 h 24 min

    Véro, si on peut éviter de partir sur une discussion « rendez-vous galants etc », ça me ferait bien plaisir…
    Ca n’est pas le sujet, du tout, et si chacune y va de sa petite histoire, on va se croire sur un forum de gonzesses débiles et ça va me donner envie de mourir.

  • #60 elmaya le 3 mars 2009 à 11 h 44 min

    Dans mes bras, Dorothée, que je te fasse un gros smack ! C’est excatement ce que j’avais besoin d’entendre avec le printemps qui arrive et ma garde-robe à remonter… ;-)
    Et tu a stellemnt raison : plus onf ait une fixation sur un défaut, plus on aura l’impression que le monde entier le verra… et ça en deviendra vrai. tandis que si on marche tête haute en souriant, qui regardera nos vilaines jambes ou notre bouton sur le nez, hein ?

    Une anecdote que j’ai déjà dû citer ici, mais tellement vraie…
    Un jour d’adolescence où j’étais en train de râler et me désespérer devant le miroir paske j’étais moche, mal coiffée, des boutons, bref une vraie humeur d’ado, ma petite soeur me dit « Si tu te fais des grimaces, c’est normal que tu te trouves moche… »

    Depuis, je me souris toujours devant un miroir. ;-)

  • #61 Laëtitia7237 le 3 mars 2009 à 11 h 46 min

    Mon premier commentaire sera pour cette article que j’ai trouvé magnifique!!!
    Tout à fait d’accord sur le fond : il faut s’accepter tel qu’on est même si le chemin est long est difficile!
    A bientôt!

  • #62 Hundun le 3 mars 2009 à 11 h 55 min

    Je n’ai pas pu lire les commentaires par faute de temps, seulement le texte, mais chapeau Dorothée!
    Ton texte m’a donné une super patate pour la journée, et comme disait Rousseau, « tu l’as dit bouffie! » Oui, moi aussi je cite dans le texte.
    Blague à part, merci pour ton texte, il est super bien écrit et tout à fait jouissif! (et merci à Hélène de l’avoir publié =) )

  • #63 Céline le 3 mars 2009 à 11 h 55 min

    Merci pour cet article, il met de bonne humeur ! On est comme on est, et on doit en être fière !
    Merci encore! :-)

  • #64 Véro la Bisontine le 3 mars 2009 à 11 h 56 min

    Ok Hélène…c’était juste pour dire que les petits complexes avec qui nous vivons tant bien que mal au quotidiennement, sont exacerbés à certains moments….
    Voilà, je sors.

  • #65 Mlle Crapaud le 3 mars 2009 à 11 h 59 min

    Il est très vrai cet article… Je suis particulièrement d’accord avec toi Hélène quand tu dis qu’un complexe physique cache en général quelque chose de plus profond.
    Et puis il y a un truc en plus, dans le fait d e s’assumer : les gens qui voient qqn pas forcément parfait (qui l’est, après tout ?) s’assumer, voire même pratiquer l’auto-dérision, oseront moins facilement critiquer cette personne. C’est un peu mon auto défense: j’anticipe les plaisanteries douteuses en les faisant moi-même, comme ça si quelqu’un veut la reprendre ce sera lui l’imbécile de répéter quelque chose…

  • #66 ckankonvaou le 3 mars 2009 à 12 h 00 min

    les pas choux tu les fous a la porte ???? tu te bases sur quoi pour savoir qui est chou ou non ? tu sais l’humour parfois…. c’est bon….

  • #67 Fred de Suède le 3 mars 2009 à 12 h 03 min

    Merci Dorothée! C’était beau et sensible et c’est allé droit au coeur! Je pense aussi qu’il est plus facile de se suporter à 30 ans (enfin 36 pour moi) qu’à 20 surtout par rapport au regard de ceux à qui on veut plaire…

  • #68 dola le 3 mars 2009 à 12 h 07 min

    Je trouve que ce texte dégage une super énergie communicative !

    J’ai laissé mes complexes derrière moi (mes fesses trop rebondies, mes cicatrices de varicelles …), l’âge et la maternité m’ont bien aidée.
    Mais aussi, je crois l’avoir déjà dit ici, j’ai été modèle pour les beaux arts, c’est impressionnant de voir les dessins qui nous représente sont différents d’une personne à l’autre ( alors que ma taille, mon, poids et la façon dont je suis assise sont identiques pour tout le monde). C’est ultra-révélateur mais aussi salvateur et libérateur

  • #69 sophie-marine le 3 mars 2009 à 12 h 09 min

    Bonjour à toutes!
    Merci Dorothée pour ce chouette texte, très bien écrit.
    Mon corps et mon visage sont loin d’être parfaits, et les remarques de certaines personnes (surtout quand on est ado) ou les mannequins auraient pu me complexer…mais comme je n’ai pas envie d’enfiler une burqa et de me mettre un sac en papier sur la tête tous les matins, eh bien je fais avec! J’ai trouvé les vêtements qui me mettent en valeur, je ne fais pas forcément de mes défauts des atouts, mais j’ai appris à vivre avec, et surtout à ne pas focaliser dessus (oui parce que sinon, je resterai coincée chez moi en burqa-sac en papier, sans même oser sortir). Du coup, les gens retiennent plutôt de moi que je suis une fille rigolote, souriante, et avec des beaux yeux et pas que j’ai des grosses cuisses, la peau moche et les cheveux plats (et c’est un cercle vertueux : je vois de moins en moins mes défauts physiques et de plus en plus mes qualités physiques et psychologiques)… D’ailleurs, je discutais récemment avec une amie dont le corps entier est un complexe ( et ça saute aux yeux vu la façon dont elle se tient/se comporte) : je lui disais qu’il m’arrivait aussi de ne pas me trouver jolie certains matins, quand elle m’a coupé la parole « oui mais toi tu n’as pas de défauts! ». Eh bien, si, j’en ai des défauts, mais j’essaie de ne pas en faire des complexes, mais je sais que ce n’est pas facile pour tout le monde… parce que comme tu dis Hélène, les complexes sont d’abord psychologiques, le gros complexe de mon amie révèle une grande souffrance psychologique qu’elle n’arrive pas à gérer, et n’est pas uniquement dû à ses défauts physiques (qui ne sont pas si énormes, d’ailleurs).

  • #70 Fannycita le 3 mars 2009 à 12 h 11 min

    Dorothée merci pour ton texte génial, comme pour toutes les filles ici présentes il m’a fait un bien fou :)

  • #71 Dorothée le 3 mars 2009 à 12 h 22 min

    Sagattine c’est un boulot de tous les instants de combattre les idées négatives, mais la confiance en soi, c’est comme un muscle, ça se travaille (y’a des courbatures aussi;-) ).

    Funambuline je n’aurai qu’un mot: je t’adore :-) et ta mère a su te transmettre l’essentiel…

    Linde: bien sûr, sous prétexte de se décomplexer il s’agit pas de choper la crève :-) (quoique, quelqu’un a dit qu’une femme qui se sait belle n’a jamais froid)

    la_pomme: c’était un peu le but:-)

    tazou: évidemment que c’est plus facile à dire qu’à faire, je n’ai jamais dit que je n’avais pas de complexes, mais qu’il faut se donner des baffes quand ces idées idiotes nous viennent à l’esprit….les animaux sont tops pour ça, ils se foutent complètement de leur apparence, ils sont dans l’action!(j’ai un chat et un chien en pension là, ça me donne à méditer)

    lucie: exactement! enfin l’idée de la perfection m’est totalement étrangère et je ne l’ai jamais visée sur aucun plan, mais oui, le but c’est d’être bien!

    elmaya: j’adore la réflexion de ta soeur :-)

    Laëtitia7237: ravie que mon texte t’ait fait sortir du bois:-)

    Hundun: oui je me souviens que j’étais remontée ce jour-là, si ça transparaît tant mieux :-)

    Mlle Crapaud: moi aussi je suis d’accord avec ce qu’a dit Hélène….Attention quand même avec ton attitude d’auto-défense, elle est à double tranchant…pour moi il ne s’agit pas de se défendre des critiques des autres mais de penser sincèrement qu’ils se foutent de nos défauts parce que c’est pas l’essentiel…parce qu’attirer l’attention des autres sur un défaut, même en blague, ça reste une manière de le mettre en avant…or le but n’est pas de montrer que oui, on a vu qu’on avait un gros cul, mais de l’aimer autant qu’on aime nos beaux yeux ou je ne sais quoi, tout simplement. Et de penser sincèrement que les autres ne s’intéressent pas à nous pour quelque chose ou malgré quelque chose. Si je passe ma journée à parler du bouton que j’ai sur le pif en disant que je m’en fous, ben je montre que je ne m’en fous pas et que je ne pense qu’à ça (et que je triche dans mes rapports avec l’autre, du coup).

    dola: c’est en effet hyper intéressant comme expérience, ça donne envie….c’est ça que j’aime dans le maquillage aussi, c’est que suivant la personnalité du maquilleur, il va choisir de mettre en valeur tel ou tel aspect de ton visage…

    sophie-marine: c’est exactement ça…tout le monde devrait vivre comme ça…

    Fannycita: tant mieux :-)

  • #72 Bulle le 3 mars 2009 à 12 h 48 min

    Ben je viens de me prendre la tête avec ma garde robe: la petite jupe que je voulais mettre mettais aussi en valeur la jolie bouée que je me suis fabriquée avec amour à grand coup de nutella, bonbons, croissants, gâteaux, bons petits plats faits par chéri…
    Alors, ton article, ça m’a libérée! C’est vrai, pourquoi ne plus porter les fringues que j’adore (et cette jupe, je l’adore!!) sous prétexte que mon joli bourrelet attire les regards…
    Peut-être devrais-je croire mon chéri qui me répète tous les matins à quel point il aime mon petit bidon, mes hanches (où se cache mon cher bourrelet d’amour), alors, pourquoi me prendre la tête avec le miroir (mon meilleur ennemi) ?
    Tu as parfaitement raison, au diable les complexes!! :)
    (sur ce, je vais aller prendre un dessert, à midi, avant d’aller bosser… Ben quoi, je raffole des crèmes à la vanille!!! :D)

    Bisous et MERCI!!! :)

  • #73 c-lin le 3 mars 2009 à 12 h 50 min

    que dire à part hallélouya … lol l’orthographe !!!!

    je suis esthéticienne et masseuse donc des corps ,j’en vois ….des beaux ,des moins beaux …des corps marqués par la vie ou les maladies ….LA VIE QUOI !!!
    Mais ce qui me gonfle ce sont les clientes qui se cherchent la bébête …. alors qu’il n’y a rien à jeter !!!!
    perso je suis ronde car très épicurienne et j’assume avec le sourire ;)
    on n’a qu’une vie ,le régime yaourt je le laisse au courageuse !!!

    merci pour cette parenthèse Dorothée …

  • #74 Mithra le 3 mars 2009 à 12 h 51 min

    Il y a beaucoup de choses tres vraies dans ton texte, Dorothee !
    Ton passage sur le cache-misere m’a fait penser a mes 18 ans, quand je m’enveloppais dans des pulls trop larges, persuadees que j’etais qu’ils cachaient ma poitrine que je trouvais trop grosse ! Alors que c’est bien connu, ca ne cache rien, ca bousille la silhouette et pire, ca amplifie !
    Je trouvais aussi, en vrac : mes orteils trop longs et maigres (et donc je ne mettais ni tongs ni sandales, meme en plein ete), mes mollets trop maigrichons et mes cuisses trop musclees… quand j’y repense, je me dis « ma pauvre qu’est ce que tu etais c*nne ! « .

    Maintenant je me suis debarassee de tout ca, meme si mes orteils ne sont pas beaux ben tant pis ! Mes mollets sont maigres, et alors, au moins je peux mettre toutes les bottes que je veux ! Et puis les complexes n’ont en general rien a voir avec la « gravite » du truc qu’on se reproche : moi qui ai objectivement un nez pas tres beau, je n’ai jamais vraiment complexe dessus, alors que ca se voit quand meme plus que les orteils,non ?

    Ca me fait penser a une discussion que j’ai eue recemment avec une amie, venue me voir peu de temps apres s’etre fait operer des yeux pour un glaucome. Elle arrive, s’installe, on prend un cafe en discutant et au bout d’une heure elle me dit d’un air gene « tu ne me parles pas de mes yeux ? Tu peux y aller, hein, je sais bien qu’on ne voit que ca, tu peux etre franche… »
    A mon tres grand etonnement (je n’avais vraiment, mais vraiment rien remarque), elle m’a explique que l’operation lui avait aplati le haut de l’iris : en effet, en collant presque mon visage au sien j’ai pu voir une infime deformation. Eh bien elle etait en train de s’en faire un vrai complexe, persuadee qu’on ne voyait que ca !

  • #75 Martine le 3 mars 2009 à 13 h 17 min

    Oublier ses défauts, les assumer, se moquer du regard des autres… Intellectuellement, je trouve cela super enthousiasmant mais en bonne sous-préfète qui se respecte : juste impossible à mettre en pratique pour moi !!!!

  • #76 bizou le 3 mars 2009 à 13 h 23 min

    très juste, ton texte donne la pêche pour l

  • #77 bizou le 3 mars 2009 à 13 h 26 min

    pardon, ton texte donne la pêche pour la journée (qui ne s’est pas déroulée sous les meilleurs auspices jusqu’à maintenant, mais on va faire avec!) et moi j’en ai marre aussi qu’on me fasse remarquer mes défauts , le regard des gens est dur parfois, même s’il faut assumer…bisou

  • #78 Beabulle le 3 mars 2009 à 13 h 30 min

    Merci, Merci, Merci pour la patate que tu m’as donnée pour la journée. On se reconnait tellement dans ton texte sauf que ton écriture en fait un moment de lecture savoureux.
    La dissimulation à tout prix d’un complexe ou d’un souci esthétique passager passe aussi par la phase « comportement anormal, gestes déplacés » qui ne fait que mettre en avant ledit complexe. Par exemple, je suis complexée par mes doigts/ongles boudinés et rongés et je m’arrange pour camoufler mes mains en adoptant une gestuelle peu naturelle pour éviter de les mettre en avant. Cette curieuse attitude ne fait alors que reporter le regard des autres sur mes mains. Bon ok, je suis pas vraiment claire dans mes explications…
    J’ai eu également la bonne idée, une fois, de mettre du rouge à lèvres (alors que je n’en mets jamais) pensant dissimuler la dent que je venais d’ébrécher : jétais tellement mal à l’aise avec ce rouge à lèvres que je n’ouvrais plus la bouche (et çà, c’est rare) provoquant ainsi les commentaires des collègues et proches (tu ne parles pas ? tu fais la gueule, t’as des problèmes ?).
    En tout cas, que ç’est bon de rire de soi-même !

  • #79 coxynell le 3 mars 2009 à 13 h 38 min

    Alors Dorothée, voici le bilan après une matinée passée à méditer sur ton billet:

    – après une petite opération la semaine dernière, j’ai un magnifique pansement gigantesque en plein milieu du décolleté. Ben il faisait chaud, j’avais pas envie de mettre un col roulé, alors j’ai mis un de mes hauts Petit Bateau en soie mélangée coton tout doux, avec la moitié du pansement qui dépasse
    – mes « nouveaux » cheveux sont totalement indomptables, frisés, ils ont un caractère de folie. Ce matin j’ai décidé d’assumer et de ne pas tenter de les aplatir à grands renforts de gel…

    Bilan: un gars que je n’avais jamais vu de ma vie m’a dit ce matin que j’avais l’air radieuse, que mes cheveux étaient superbes. Il m’a même demandé si c’était naturel ou si j’avais fait quelque chose, pour conseiller la même chose à sa copine (je lui ai dit que c’était naturel, bizarre de définir la chimio comme ça, mais bon…). Le gars n’a évidemment pas semblé remarquer mon gros pansement. Ou alors il s’en foutait autant que moi…

    Je trouve ça assez positif… Donc encore une fois, merci Dorothée!!!!

  • #80 Colline le 3 mars 2009 à 13 h 47 min

    Bonjour à toutes, et merci à Dorothée pour ce joli post. Cela fait bien longtemps que j’essaie de répandre ce genre de bonnes paroles auprès de mes amies, car j’applique cette politique de « non-focalisation-sur-mes-petits-défauts » depuis quelques années. Et c’est grâce au regard des autres que je suis parvenue à les accepter et même à les aimer. Un exemple? J’ai les jambes pleines de cicatrices car depuis ma plus tendre enfance j’ai toujours été casse-cou et en même temps très maladroite, et je ne compte plus les chutes à vélo dans les fossés, à roller dans les cailloux, ou simplement à pieds glissants sur le rebord de la baignoire. Ma jambe droite est même entièrement « zébrée » car j’ai été brûlée et ma peau ne peut plus bronzer aux endroits touchés par les brûlures. Bref, je ne cherche pas à faire dans le pathos, non, je cherche à montrer que malgré ces défauts très visibles, j’adore me mettre en jupe courte et en robe, et souvent on (femmes comme hommes) me complimente sur mes belles jambes. Oui, mes jambes sont très blanches, elles sont marquées, mais les gens voient surtout que j’ai la jambe galbée et fuselée (car je suis sportive et j’ai pratiqué la danse pendant de nombreuses années). Les autres ne voient pas mes défauts, ils remarquent l’ensemble et je me sens terriblement séduisante quand je sors mes gambettes!

  • #81 Cécile de Brest le 3 mars 2009 à 13 h 57 min

    Merci Dorothée, c’est très joli ce que tu dis (décidément, cette semaine, les billets sont tous très jolis !).
    J’ai pensé à toi en m’habillant ce matin. Je montre mes jambes et Dieu sait qu’elles ne sont pas belles avec mes genoux rondouillards ;-))

  • #82 Cécile de Brest le 3 mars 2009 à 13 h 59 min

    PS : en même temps, je ne suis pas sûre de pouvoir le refaire tous les jours…

  • #83 Anne-So le 3 mars 2009 à 14 h 00 min

    ça me fait plaisir que pour une fois, on mette en avant les jambes et les cicatrices comme complexes. Car autant on cherche en ce moment à décomplexer les femmes rondes, autant il y a d’autres choses tout aussi difficiles à vivre dont on ne parle jamais. Comme les femmes plus poilues que la moyenne, ou les cicatrices, ou autre…

    J’ai plein de cicatrices sur les jambes, tout le monde dit que je suis belle et que mon corps est magnifique: quand on me dit ça, ça me fait encore plus mal, car je pense : « si tu voyais mes jambes tu partirais en courant ». J’ai un copain depuis un mois. On s’est vus seulement dans la pénombre, et hier j’ai réussi à lui parler de ce complexe qui me bouffe. Il a tellement bien réagi que je me sens déjà mieux. Même s’il n’a pas encore vu mes jambes en pleine lumière, et que j’appréhende.

  • #84 Jube le 3 mars 2009 à 14 h 07 min

    Bravo pour ce texte Dorothée, il est tellement plein de bon sens et de franchise.
    Nos complexes nous étouffent ou peut être est-ce ce que nous en faisons qui nous étouffe car le fait de focaliser dessus les rend encore plus présents et quelque part nous pouvons nous en trouver de nouveaux tous les jours !
    Il est vrai que ces complexes sont souvent liés à quelque chose de plus profond comme l’a souligné Hélène (manque de confiance en soi, peur du regard des autres….) et je crois que nous nous dénigrons assez facilement, c’est tellement facile d’être dur(e) et intransigeant(e) avec soi-même. Et peut être que tout ça contribue énormément à ne voir plus que ces affreux complexes même si nous avons également plein de beaux atouts et autres qualités. Mais finalement ce sont ces « défauts » et ces « atouts » qui font ce que nous sommes à part entière et comme tu l’as justement dit certains « défauts » peuvent être tout à fait charmants, il y en a plein que j’aime chez les personnes qui m’entourent alors peut être que mes défauts sont également appréciés par les autres ou tout du moins les laissent indifférents !
    Je crois que la prochaine fois que je focaliserai sur mes complexes je penserai fort à toi :))Merci Dorothée de nous secouer un peu et de nous faire réfléchir sur nous-mêmes :)

  • #85 sandrine de la R. le 3 mars 2009 à 14 h 11 min

    Dorothée, je ne prends même pas la peine de lire les commentaires; là , tout de suite, j’ai envie de te prendre dans mes bras et de te dire: je t’aaaiiiime !!! copiiiinnnne!!!

    personne n’est parfait, loin s’en faut, et je vais à la piscine avec ma taille 52 et mon 110F, et je profite de la vie!!!!!!! et je pense à mes 17 ans où l’on faisait des concours de cernes du lundi matin au lycée pour savoir qui avait le plus bringué le week-end, et cela m’emplit de joie ;))
    Bon , maintenant, je me calme, et je lis les commentaires…bisous!!!

  • #86 Christelle le 3 mars 2009 à 15 h 00 min

    Merci Dorothée !!!
    D’ailleurs c’est pour cela lorsque je me regarde dans un miroir (celui de ma salle de bain, d’un magasin ou autres), je me souris. Cela a toujours fais marrer mes soeurs mais c’est un anti-déprime à coup sur.

  • #87 Fabulous Fabs le 3 mars 2009 à 15 h 13 min

    Superbe texte qui est venu me chercher. J’ai adorée « Je ne me suis jamais sentie aussi bien qu’une première nuit avec un mec, quand il m’a vue nue et m’a dit que j’étais « un peu rondouillette » (alors que je suis beaucoup plus que ça), je lui ai répondu en rigolant que s’il avait attendu de me voir à poil pour s’en rendre compte il devait aller chez le docteur des yeux :-)  » J’aurais aimé avoir cette répartie. BRAVO!!!!!

  • #88 Vicky le 3 mars 2009 à 15 h 39 min

    Dorothée, merci pour ce billet !
    Il est non seulement très juste, mais aussi tellement, tellement bien écrit !
    Vraiment, bravo…

  • #89 kip le 3 mars 2009 à 16 h 08 min

    TROP BON!!!!!!!
    merci et mille fois merci je crois que je vais imprimer ton texte et le garder dans un carnet, c’est mon premier (vrai) sourire de la journée!

  • #90 garancette le 3 mars 2009 à 16 h 24 min

    Super billet Dorothée, très drôle et très encourageant.

    Il y a un truc auquel je crois depuis un moment :
    Si on ne pense pas à un aspect de notre physique, les autres ne le voient pas.

    Par exemple : J’ai des cicatrices d’acné sur le visage, il y a quelques années elles m’obsédaient, j’ai failli passer sous le laser pour les effacer (le laser méchant celui qui nécessite une semaine chez soi avec la peau qui part en lambeau) finalement j’ai laissé tomber l’idée, et je n’y pense presque plus. Et j’ai l’impression que mon entourage non plus n’y pense plus (ainsi que les gens que je rencontre), l’autre jour ma mère m’a demandé si j’avais fait quelque chose à ma peau. Objectivement, leur aspect ne s’est pas amélioré, mais je crois qu’il y a une vraie dimension mentale.

    Pareil pour une cicatrice très grosse et grande que j’ai au bras, les gens la remarquent si j’en parle et me disent souvent « si tu n’en avais pas parlé je ne l’aurais pas remarqué ».

    Dernier exemple très drôle, j’ai un piercing au labret (sous la lèvre inférieure), ça fait des années que je l’ai et je vis très bien avec, je l’oublie totalement, il fait partie de moi (alors qu’au départ il me gênait je ne savais pas si je devais le garder pour mes oraux ou mes entretiens d’embauche). Avant les gens venaient me voir dans le métro pour me demander si ça faisait mal, aujourd’hui j’ai une collègue de boulot avec qui je bosse depuis deux mois qui m’a demandé si je m’étais faite percée ce week-end : elle ne l’avait jamais remarqué…

  • #91 Turquoise le 3 mars 2009 à 16 h 38 min

    … moi aussi, Dorothée, je vais imprimer ton texte si bien écrit, savoureux et plein de sagesse… et le faire lire notamment à une amie, 1 m 76, 60 kg , une silhouette de mannequin, brune aux superbes yeux bleus , qui n’arrête pas de se plaindre de mille défauts (?) invisibles et de se trouver hideuse . Finalement, toutes ces jérémiades – plutôt énervantes à vrai dire pour celles qui ont de « vrais » problèmes et doivent vivre avec – lui enlèvent une bonne partie de son charme , c’est dommage !

    Et je confirme la bonne nouvelle , pour Funambuline : en vieillissant,c’est vrai qu’ on change de perspective et que les complexes qu’on pouvait avoir jeune finissent par disparaître, peut-être parce qu’on est moins centrée sur soi-même …il y a tant de choses à découvrir dans le monde que ce serait dommage de se laisser cacher le paysage par une ride , un bouton ou quelques kilos !

  • #92 Dorothée le 3 mars 2009 à 16 h 44 min

    Bulle tu t’habilles à midi?:-)))) ben ta « jolie bouée » elle représente des moments de bonheur, alors même si tu fais attention, elle ne doit pas te rappeler de mauvais souvenirs :-) En revanche, le nutella, c’est pas bon, c’est industriel beurk, je préfère les kilos pris par les plats mitonnés du chéri :-)

    c-lin: bien résumé, « la vie quoi ». Tant qu’elle coule dans nos veines, tout va bien…

    Mithra c’est grandiose de complexer sur des orteils :-))) excuse-moi d’en rigoler mais tu le fais aussi, c’est vraiment se gâcher la vie pour rien :-) Je pense que ta copine, si elle faisait une fixation sur son iris, c’est parce que c’était justement une séquelle d’un truc négatif…mais en effet, on ne remarque pas toujours la couleur de yeux des gens, alors la forme d’un iris ;-)

    Martine: le chemin est le but :-)

    bizou: quand les gens te critiquent, ferme les écoutilles et évite-les, je sais que c’est pas facile mais c’est vital. Si ils sont vraiment chiants tu leur en renvoies dix contre un, je t’assure qu’ils vont arrêter…

    Beabulle: merci d’avoir mis le doigt sur un point que je regrettais de ne pas avoir évoqué. Le but, c’est de se foutre de ce défaut, et même si on n’y arrive pas du premier coup (ce serait trop facile) c’est le but…et donc effectivement pas chercher à le planquer mais s’en foutre pour SOI en premier lieu, les autres suivront…

    coxynell: là c’est toi qui me donnes la pêche avec ce récit! merci de l’avoir fait partager….j’adore!

    Colline: ben oui si tu es turbulente, « on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs », normal que le corps en garde quelques séquelles :-) mais c’est en effet une marque de vie pleinement vécue :-) continue à sortir tes gambettes :-)

    Cécile de Brest: Cécile :-) je pensais évidemment à toi avec l’exemple des collants (et c’était donc effectivement toi que je ne voulais pas blesser). Parce que ça me fait mal de penser qu’on peut se mettre à souffrir (les collants en été pour moi c’est une vraie torture) pour des défauts qui n’en valent pas la peine….Au fait d’ailleurs j’ai la solution pour ça, le fond de teint visage et corps de MUFE est absolument fantastique, la perfection pour les jambes, il colore, masque les imperfections sans masquer la jambe, il sent délicieusement bon et ne fait aucun transfert sur les fringues si on le laisse sécher avant de s’habiller (3mn). Juste une tuerie, quoi. Et il ne serre pas le ventre et ne tient pas chaud :-)
    Donc je ne disais pas de montrer ses jambes à tout prix, mais de mettre une jupe ou un short si on a envie de mettre une jupe ou un short sans se soucier de ses jambes :-)

    Anne-So: ben justement, moi je suis une femme poilue, et ce qui me sidère c’est que personne ne s’en rende compte :-) d’ailleurs j’ai bien étudié le truc, la plupart des femmes à barbe en tiraient une vraie fierté….j’irais pas jusque-là mais c’est quand même intéressant…
    Et en effet, la réaction des autres est primordiale dans l’acceptation de soi…(c’est pour ça que je disais de parler aux autres de leurs défauts qu’on aime, et du bien que m’avait fait la remarque d’Hélène sur mes yeux « de chien battu » :-) ).

    Jube: eh oui, il faut apprendre à avoir autant de douceur et de sympathie pour soi-même qu’on n’en a pour les autres :-)

    Sandrine de la R. merci :-) en effet certains « défauts » sont liés à des bons souvenirs, autant qu’ils nous rappellent ces bons souvenirs :-) Le truc qui m’ennuie avec mes gros seins, c’est de ne pas pouvoir plonger (la tête la première) sans perdre mon maillot de bain :-)

    Christelle: tu as bien raison, on se regarde dans le miroir pour se rassurer, alors autant voir un visage sympathique ;-)

    Fabulous Fabs: je ‘nai pas toujours cette répartie, mais là, en l’occurence, on ne faisait que rigoler avec ce mec, donc c’est parti tout seul :-) L’amour c’est fait pour danser, pour rire, pas pour se regarder réciproquement le nombril :-) Dommage qu’il ait changé d’avis cet idiot, d’ailleurs :-)

    Vicky: merci :-)

    kip: si tu n’arrives pas à sourire un jour, isole-toi aux toilettes devant la glace, et souris-toi de façon forcée, jusqu’à ce que ça vienne :-) je ne sais plus qui disait « le pessimisme est d’humeur, et l’optimisme de volonté » :-)

  • #93 kamo le 3 mars 2009 à 17 h 17 min

    Bravo pour ce texte et merci au blog d’Hélène d’exister pour qu’on y trouve des textes aussi sympas et intelligents

  • #94 Hélène le 3 mars 2009 à 17 h 49 min

    Laëtitia7237 (61) sois la bienvenue ;-)

    dola (68) ahhh, moi aussi j’ai été modèle pour des peintres, c’est fou comme c’est intéressant pour le regard qu’on porte sur soi, vu que le regard d’un peintre est totalement différent de ceux dont on a l’habitude, et que 2 peintres feront 2 choses complètment différentse à partir d’un même modèle !

    Colline (80) bienvenue à toi ;-)

  • #95 mmarie le 3 mars 2009 à 17 h 53 min

    Dorothée, je cherche quoi dire et je ne vois que MERCI : des pensées justes exprimées avec élégance et humour, ça fait du bien !
    (en te lisant tout à l’heure, et plus j’avançais dans ton texte, et plus je souriais largement, plus je m’imaginais poussant des grands « yeah » comme l’assemblée enthousiaste devant un prêcheur convaincant, genre ;-)))

    Comme l’ont dit plusieurs – et notamment Milie-aux-yeux-pers -, Hélène, la fréquentation de ton blog contribue pour une part substantielle au fait que je m’aime mieux comme je suis, avec mes défauts plutôt que malgré eux, et que je discerne mieux mes atouts, aussi. Mais tu le sais, que je te suis reconnaissante pour ça ;-)
    J’aime aussi beaucoup le commentaire d’Armalite (41) sur la bienveillance avec laquelle considérer son propre corps.

  • #96 Kila le 3 mars 2009 à 17 h 56 min

    Dorothée (71), Cette phrase : « parce qu’attirer l’attention des autres sur un défaut, même en blague, ça reste une manière de le mettre en avant…or le but n’est pas de montrer que oui, on a vu qu’on avait un gros cul, mais de l’aimer autant qu’on aime nos beaux yeux »
    c’est hallucinant comme elle me parle. Je suis de ces-gens souvent en train de devancer la remarque de l’autre, qu’il n’aurait probablement pas fait.

    J’vais l’imprimer, et l’accrocher au dessus de mon lit!

    Tous ces commentaires et ton textes Dorothée, me font beaucoup réfléchir. Et ça ne concerne pas que le physique mais aussi les autres défauts.
    Genre si en engageant une conversation on commence à dire « attention, je suis une pipelette, je peux lasser à force », y’a plus de chance pour que les gens se lassent effectivement qui si on n’avait rien dit.
    Je me rends compte que depuis quelques mois, je suis sans cesse dans la négation et la dévalorisation de moi-même et jamais les rapports aux autres n’ont été aussi difficiles, j’en arrive à ne plus vouloir voir personne et j’en suis très malheureuse.

    Je relis tout ça et promis, demain j’arrête ;-)

  • #97 Hécube le 3 mars 2009 à 18 h 16 min

    Dorothée, merci pour ce texte, plein de bon sens et d’humour!

    Et merci pour l’astuce du make up corps de chez MUFE. je file en acheter un bidon. :-))) Peut être qu’ainsi je réussirai enfin à me mettre en jupe ou en robe.

  • #98 Hélène le 3 mars 2009 à 18 h 21 min

    Ah ben oui Hécube, perso je m’en sers plus que sur les jambes tellement c’est top, depuis que je l’ai découvert ici :
    http://www.monblogdefille.com/blog/20080603une-menace-pour-le-color-clone

  • #99 Hécube le 3 mars 2009 à 18 h 35 min

    @Hélène : merci pour le lien!
    ça va m’éviter la séance d’autobronzant chez l’esthéticienne tous les dix jours. Chouette!

  • #100 Vero Montreal le 3 mars 2009 à 18 h 36 min

    Raah que ça fait du bien un tel texte !
    Ça me conforte dans mon idée que ce n’est pas si important mon nez trop grand ou mes kilos en trop.
    Et moi qui me demande parfois si je n’ai pas quelque chose qui ne tourne pas rond de ne pas complexer plus !

  • #101 Turquoise le 3 mars 2009 à 19 h 26 min

    Si on réalise que pour nous, le surpoids de telle amie ou le nez busqué de telle autre n’ont aucune incidence sur le fait que nous l’aimions ou pas, il est logique de penser qu’il en va de même pour les autres, qui se fichent éperdument de notre bouton sur le front ou de nos jambes dodues …que la plupart du temps ils n’ont même pas remarqués .
    Le jour de’ mon adolescence où j’ai appris qu’en son temps la Princesse de Metternich était surnommée « la jolie laide « , j’ai vraiment découvert quelque chose d’important …

  • #102 Chantal le 3 mars 2009 à 19 h 30 min

    Bravo pour ce texte plein de punch et de bon sens: que ça fait du bien de lire ces vérités pleines de sagesse. Je suis d’accord à 100% avec ce que tu écris, Dorothée, et si ça peut aider certaines d’entre nous, les plus jeunes surtout, ,je crois, à ne plus complexer à mort et à s’accepter « telles quelles », en se disant que les 9/10èmes des gens croisés ne voient même pas le défaut réel ou supposé ou lui trouvent beaucoup de charme, ce serait une belle réussite!
    J’ai fait l’expérience d’un complexe terrible dû à mes dents de devant pendant toute mon adolescence: résultat: personne n’a remarqué le changement (à ma grande stupéfaction!), quand à 22 ans, elles ont été « limées » car moi, je n’avais vu que ça pendant des années!!! du coup j’ai relativisé (« vieillir »aide aussi..) et je me suis rendue compte que nous étions nombreuses à se focaliser sur des trucs invisibles pour les autres…Donc, au diable tot ça, la vie est belle, nos critères de beauté sont subjectifs et et relatifs; par contre, le charme, l’humour, la bonté, c’est inestimable et universellement reconnu!
    Mon post est un peu long, j’arrive, je n’ai pas lu les autres commentaires (je vais rattraper) mais j’avais vraiment envie te dire merci pour ce post « pêchu  » et enthousisamant!:)))

  • #103 Dorothée le 3 mars 2009 à 20 h 28 min

    garancette: c’est exactement ce que je pense (et que je constate), c’est étrange comme fonctionnement non? mais c’est exactement ça!

    Turquoise :-) c’est vrai que c’est exaspérant pour tout le monde les gens comme ça, et que malheureusement tout le monde ne devient pas plus serein en « grandissant »…ça me fait beaucoup de peine pour eux les gens qui se voient hideux alors qu’ils sont canons, alors que sur la fille la plus moche il y a TOUJOURS des choses qui peuvent être mises en valeur, il y a quand même pas mal de trucs de relooking (plus ou moins forts) qui sont spectaculaires….mais être canon et malheureux, je crois que c’est vraiment pire qu’être moche, parce que c’est dans la tête et bien plus dur à améliorer…

    Oui kamo, le temps passe et le blog d’Hélène ne démérite jamais (je dis pas ça pour mon texte hein!;-) )

    mmarie, merci pour ton commentaire :-)

    Kila, je suis heureuse que cette phrase te touche, je l’ai appris d’autres gens, et ça a été une révélation pour moi. Je ne sais plus qui disait (décidément, je n’arrive pas à attribuer à César ce qui lui appartient!) « un trop de quelque chose est toujours un manque de quelque chose »…
    Moi aussi j’ai facilement tendance à m’isoler, mais déjà moins depuis que j’ai lu un texte -une vraie tuerie ce texte- de Ratzinger expliquant où était le mal=souffrance, il expliquait que c’était toujours ce qui se met entre moi et l’autre. Plus j’y pense et plus je trouve que c’est absolument la meilleure définition du mal que je connaisse. Le savoir, ça permet de lutter contre, et de souffrir moins :-) (j’y reviendrai peut-être plus tard mais en fait là je dois partir dîner ;-) ).

    Hécube: oui Hélène en avait essayé un échantillon, du coup je l’avais acheté, et s’il ne m’a pas convenu sur le visage, j’en suis tombée raide dingue pour le corps, et il a fait des adeptes :-) c’est une des inventions les meilleures que je connaisse (j’en ai deux versions, une printanière, une vachement plus cagole). En plus il existe en plusieurs conditionnements, donc si on prévoit un usage intensif, ben c’est possible :-) (en plus il n’en faut pas des tonnes même pour des grosses surfaces)

    Véro Montreal: n’importe quoi, c’est le fait de complexer qui est le signe que ça ne tourne pas rond, pas l’inverse :-)))))) (et même jamais l’inverse)

    Turquoise: comme d’habitude, je ne peux que plussoyer :-))))

    Chantal: je vois qu’effectivement il y en a beaucoup qui ont finalement fait l’expérience d’un changement non remarqué alors que c’était devenu une idée fixe pour elles, c’est quand même hyper intéressant, merci pour l’eau que tu apportes toi aussi au « moulin » :-)

  • #104 Splatchounette le 3 mars 2009 à 20 h 33 min

    Ah bin c’est malin, je suis tellement morte de rire que je vais pas pouvoir dormir :)

    en tout cas, il faudrait que le monde entier soit comme toi !

    Grand merci pour ce texte ;)

  • #105 Kila le 3 mars 2009 à 20 h 35 min

    Ratzinger??? Benoit XVI tu veux dire?

    Je serais très curieuse de connaître mieux ce texte dont tu parles. S’il pouvait me faire à moi aussi comprendre des choses.

  • #106 Dorothée le 3 mars 2009 à 20 h 48 min

    Splatchounette, tant mieux si tu t’es marrée :-) mais je dois m’insurger, si tout le monde était comme moi, ce serait juste infernal et rien ne marcherait :-)))))

    Kila: wiwi, celui-là même….je choperais bien le texte (il fait une quinzaine de lignes) mais il est dans mon ordi qui a décédé, et plutôt ardu….du genre à peine plus lisible que du Kant, en dix lignes y’a tout, mais qu’est-ce que c’est dense! donc je vais voir si je le retrouve (mais plus tard ;-) ).

  • #107 marion le 3 mars 2009 à 20 h 58 min

    dommage que je ne lise ça que ce soir, ça m’aurait certainement donné assez de pêche pour empêcher toutes les contrariétés que j’ai dû endurer aujourd’hui.
    Un seul mot Dorothée : merci :)

  • #108 waffo le 3 mars 2009 à 21 h 19 min

    Il est excellent ce texte ! ainsi que tous les commentaires qui vont avec ! Effectivement avec le temps, on arrive à plus s’accepter. Il faut dire aussi qu’en général, les gens qui nous entourent sont de plus en plus choisis et on tombe moins souvent sur la personne qui va faire la remarque « oui oui tu as un gros cul, tu devrais le cacher » plutôt que sur la copine qui te connait depuis 10 ans et qui te dis plutôt « oui mais tu as une jolie poitrine ».
    Je me reconnais aussi dans la dévalorisation et les blagues lancées avant même que les autres aient le temps de le faire (j’avoue que c’est aussi des fois une perche lancée pour que les autres te disent, que non, tu exagères, bla bla bla :D ).
    Mais tu as raison sur tout, la vie est trop courte pour se prendre la tête sur des bêtises. Et qu’est-ce que ça fait du bien de mettre une jolie robe courte sur ses grosses cuisses et que les gens ne remarquent que le fait que la robe est jolie et te vas bien :D

  • #109 Matj le 3 mars 2009 à 21 h 29 min

    Juste envie de te dire:MERCI!!!!

  • #110 marge le 3 mars 2009 à 21 h 33 min

    Très bon texte, c’est la positive attitude! Je suis d’accord avec vous, évidemment même si je n’arrive pas toujours à mettre en pratique! Heureusement qu’on a quand-même le maquillage, les bijoux, le sourire pour détourner parfois l’attention!

    Et vive le Glôgg! Il faut que je me grouille d’en boire un avant que ce ne soit plus la saison!

  • #111 marie-marie le 3 mars 2009 à 21 h 53 min

    moi aussi je me suis bien marrée, pis comme j’adore ton prénom pour des raisons toutes personnelles (marie-marie, ça ne peut pas vraiment être un vrai prénom), forcément, je kiffe ma race.
    N’empêche que quand mes nichons, par la grâce d’un formidable chirurgien, sont devenus juste ceux dont je rêvais depuis quinze ans (ils ne sont pas devenus tout petits, hein) (j’aurai eu l’air malin, vu mon corps de rondelette), ben je me suis sentie vachement BIEN. J’ai découvert la joie de courir, de porter des soustifs avec des bretelles qui ne font pas trois centimètres de large, de danser comme une folle et de porter des décolettés. Et je ne parle pas de mes problèmes de dos, pfffff, envolés !
    Même si on dit « oui oui assumons-nous », un petit coup de main n’est parfois pas inutile !

  • #112 Yin&Yang le 3 mars 2009 à 21 h 54 min

    L’année dernière dans les premiers jours de mes vacances, j’ai pris un méga coup de soleil sur le visage, quelque chose de bien, j’étais rouge écarlate ;-(( Avec les bonnes couches de biafine que je m’étalais, j’étais rouge écarlate et luisante.

    Ce qui m’a le plus embété c’était comment je pourrais profiter de mes vacances sans reprendre de coup de soleil par dessus le premier!

    Donc ben vacances normales, visites, magasins etc… Je trouvais que les gens me regardaient beaucoup, voire carrément bloquaient sur moi!!!! Je comprennais pas. Puis je passe devant un miroir et puis je vois ma gueule totalement cramée. Si j’avais pu j’aurais éclaté de rire (j’pouvais pas, ma peau c’était du carton, je pouvais limite plus bouger les lèvres ;-)) je l’aurais fait.

    Tout ça pour dire que ce coup de soleil qui pourtant était hyper présent car super douloureux et ben je ne m’en souciais pas plus que ça.
    J’étais pas plus génée que ça, et puis il était tellement voyant que je pouvais pas le camoufler même un tout petit peu (comme un bouton)…

    D’autres part, je trouve que les complexes, c’est une perte de temps absoluement colossale. En bonne fainéante que je suis, il est hors de question que je perde un temps précieux à me turlupiner avec ce que les gens vont penser, où comment cacher ou contre carrer tels ou tels défauts.

    Par exemple, j’ai les cheveux super épais, souple cad ni raides, ni vraiment bouclés, bref pour moi ils sont un peu ‘batards’.
    Avant je perdais un temps fous à essayer de les coiffer, et je m’arrachais les cheveux tellement ça m’énervais ;-). Maintenant, je me coiffe plus et ça me convient tout à fait et à mes cheveux aussi.

    J’ai une petite poitrine et je l’assume, mais quelle galère pour trouver des jolies sous tifs sans ces espèces de rembourages atroces, même pas amovibles en plus. Je me vois bien me déshabiller devant un nouveau copain!!! « eh ben non chéri, c’est que du pipeau, ils sont riquiquis ».

    Je suis aussi super poilue, c’est moche je le sais, et quand j’aurais des sous et que j’aurais trouvé un endroit pour le faire eh ben je ferais épiler tout ça. Pas parce que je trouve ça moche mais parce que c’est juste une perte de temps astronomique de s’épiler, surtout moi parce que ça repousse toujours trop vite.
    Mais c’est pas pour ça qu’en attendant je passe mes étés à mourir de chaud dans un pantalon.

    J’ai aussi des cicatrices plus ou moins visibles mais j’en fais pas une affaire d’état, j’y pense pas d’ailleurs. Quand on m’en parle, je trouve ça normal de dire comment elles sont venues là, elles font parties de mon histoire.

    Le regard des autres n’est plus si important quand on se sent bien dans sa peau et qu’on assume ce qu’on est.

    Il faut s’ASSUMER les filles.

  • #113 Yin&Yang le 3 mars 2009 à 21 h 58 min

    hi hi marie-marie j’ai hésité à rajouter un PS qui disait que quelque fois un petit coup de main (chirurgie) ou simplement un conseil maquillage ou un relooking pour apprendre à ce mettre en valeur, un peu plus de sport pour remonter une fesse molle etc etc… si c’est pour se sentir mieux faut pas se priver…. :-))

  • #114 Cécile de Brest le 3 mars 2009 à 22 h 27 min

    @ Dorothée : je reviens seulement maintenant, ne t’inquiète pas, je ne suis pas du tout blessée ! (je ne te connais pas « en vrai », mais j’ai l’impression de te connaître quand même !!).
    En fait, mes collants en été, c’est pour plusieurs raisons, d’abord parce que j’ai de gros genoux et ça, le produit MUFE ou pas, c’est pareil, à mon grand regret ;-))))
    Et ensuite, j’ai un problème d’eczéma qui ne disparaît pas, qui me fait une énorme (et ce n’est pas exagéré) marque…

    Mais bon, tu as raison, on s’en fout (enfin, j’aimerais bien :-) )

  • #115 funambuline le 3 mars 2009 à 22 h 36 min

    @ Céclie : peut-être peux-tu commencer à te dire qu’un jour, c’est sûr, tu t’en foutras complétement… et que plus tôt ce moment arrive, mieux ce sera… un genre d’accélération du processus de « décomplexation », genre allez, cette année je gagne 3 ans de décomplexation en méthode coué… ça peut marcher !!! ;-)

  • #116 melie le 3 mars 2009 à 22 h 47 min

    Bonsoir Dorothée,

    moi aussi je fais mon premier commentaire sur ce blog pour ton article… qui m’a fait sourire !!!!

    un pas vers l’acceptation de soi…. et y’a du boulot !!!!

    mais de toutes façons, ‘il faut laisser les femmes belles aux hommes sans imagination’ (O. W.)

    Merci !!!

  • #117 Cerises et Fraises le 4 mars 2009 à 0 h 13 min

    Ton article est génial. Un blog de fille frais et remet les id en place. Stop à la connasserie! Merci;-)

  • #118 Nala le 4 mars 2009 à 0 h 47 min

    L’acceptation de soi, problème avec lequel je me bat depuis toute petite… J’ai toujours rêvé d’être une autre personne, plus jolie, plus « normale »; naître avec un défautt de fabrication (autrement dit pathologie congénitale du à une mutation, faute d’orthographe génétique), c’est dur, et dans mon cas, sa touche la peau, c’est encore plus dur, parce que la peau, on peut difficilement la cacher, difficilement l’accepter. Bon, y a pire comme soucis de santé, mais moi, je me vois dans le miroir comme une jeune fille ridée, génétiquement modifiée; j’essaie de me soigner mais c’est pas encore sa.
    Quant au fait de dire qu’on ne sait pas ce que les autres pensent de nous; ces questions me torturent l’esprit, j’ai tjs l’impression que les autres voient sa en premier sur moi, d’ailleurs, je me dis qu’ils ne doivent voir que sa.
    Bref, je prépare un texte pr Hélène là dessus, j’espère avoir le courage de le terminer et de l’envoyer :-)

    En tout cas, merci.

  • #119 Dorothée le 4 mars 2009 à 2 h 02 min

    marion: désolée que ta journée se soit mal, passée…j’espère que demain sera mieux :-)

    waffo: oui, et heureusement, les gens évoluent, les gens qui étaient agressif plus jeunes (parce que mal eux-mêmes) se calment un peu ;-) c’est dingue comme il y a plus de gens gentils à 30 ou 40 ans qu’à 20…

    Matj: juste « de rien » alors ;-)

    marge: encore une fois, je n’ai vraiment pas dit qu’il ne fallait pas se mettre en valeur, bien au contraire; mais plutôt, dit autrement, qu’il vaut mieux se focaliser sur ses qualités plutôt que sur ses défauts, c’est plus constructif ;-) Et le glögg, pour moi c’est une boisson de l’avent, j’ai du mal à en boire après Noël ;-)

    marie-marie tu t’appelles Dorothée en vrai?:-) Pour tes seins, s’ils t’empêchaient de faire ce que tu aimais, courir, danser, et te faisaient mal au dos, c’est évident qu’il fallait faire quelque chose! mais je n’appelle pas ça un complexe en l’occurence, puisque ce n’était pas une question d’esthétique (du moins pas uniquement)…mais même si ç’avait été esthétique, je n’ai pas dit que c’était mal de s’arranger et se mettre en valeur, bien au contraire, je parle des complexes qui empêchent de profiter des bons moments, d’être présent à soi-même et aux autres…

    Yin&Yang les gens ne te regardaient peut-être pas pour te critiquer mais en s’inquiétant pour toi :-)moi si je croise une fille comme ça dans la rue je crois que je lui offre mon tube de crème solaire tellement j’ai mal pour elle!:-) une fois au ski j’ai pris un coup de soleil sur les oreilles, elles ont gonflé, et en gonflant elles se sont « déployées », j’étais un vrai Dumbo. Franchement j’aurais aimé que ça dure plus longtemps tellement ma nouvelle tête m’amusait :-) et effectivement, les complexes, c’est une perte de temps et d’énergie….
    La confiance en soi ne vient pas des autres, elle vient du sentiment d’être en accord avec soi-même, avec ce qu’on croit, ce qu’on aime….les autres n’en représentent qu’une infime partie, alors autant bosser sur la principale!

    Cécile: j’ai exactement le même sentiment :-)))) Tu sais, les collants ne peuvent rien contre les gros genoux ;-) tu sais, je ne veux pas dire qu’on s’en fout parce que c’est difficile de s’en foutre complètement, mais que mourir de chaud dans des collants c’est comme si tu te punissais d’un truc dont tu n’es pas responsable et dont les gens ne mourraient pas en le voyant…et l’eczéma c’est hyper pénible, mais on arrive parfois à trouver des solutions (ma tante en a souffert atrocement pendant des années, un acupunteur (je crois?) l’en a complètement tirée, plus rien depuis dix ans…).

    melie: welcome et ravie d’avoir suscité ce premier commentaire d’une longue liste :-) et j’aime beaucoup ta citation, en plus toi tu as su à qui l’attribuer :-)))))))

    Cerises et Fraises: merci pour ton commentaire, mais j’appellerais pas ça de la connasserie, c’est une souffrance…

    Nala je compatis, les spécialistes disent souvent que parmi les « petits handicaps » physiques, les maux de peau sont les plus difficiles à vivre en général…la peau, c’est tout notre rapport aux autres et à l’extérieur…ceci dit, je maintiens: ça n’empêche pas un oeil de pétiller, un rire d’être communicatif, une démarche de chalouper, ni la beauté d’une main passée dans els cheveux…bon courage et écris ce texte…

  • #120 Hélène le 4 mars 2009 à 10 h 08 min

    Cerises et Fraises bienvenue à toi ;-)

  • #121 Turquoise le 4 mars 2009 à 13 h 33 min

    … il y a aussi le cas de « défauts  » qui, aux yeux des autres, sont des qualités … le strabisme divergent, par exemple, qui donne un regard mystérieux , paraît-il … être coiffée comme un dessous de bras ( j’adore cette expression ) ça peut se traduire par « avoir une crinière fascinante de sauvageonne » …
    Quand j’étais ado, j’étais fascinée par les jambes d’une copine de classe qui avait eu la polio et avait sur le tibia une fine cicatrice nacrée ; je trouvais que c’était très joli et j’aurais adoré avoir la même !

  • #122 EllaO le 4 mars 2009 à 13 h 59 min

    Ca fait bien longtemps que j’étais pas venue, ce texte est le bon sens incarné ! J’ai beaucoup avancé sur mes complexes, ceux de l’adolescence ont disparu, mais je complexe encore sur mes …. chevilles poteaux ! qui font que je mets pas trop souvent de jupes.
    J’ai aussi une superbe cicatrice sur la jambe, plus des bobos vélo-roller en grand nombre, mais je m’en fiche éperdument… Comme quoi on s’attache vraiment à des choses sans importance…

    Coralie Marie t’as 1000 fois raison.
    Coxynell ton témoignage réchauffe le coeur et nous rappelle où est l’essentiel. Bon rétablissement

  • #123 MH le 4 mars 2009 à 15 h 09 min

    Hier, j’étais dans un lieu à touristes où on est pris en photo régulièrement et où les dites photos sont exposées pour que le touriste banque !

    Je me suis trouvée moche sur toutes les photos. Et puis, je me suis dit que j’étais dans ce lieu avec mon amoureux qui a 10 ans de moins que moi et que c’était ça le plus important, pas mon idée de moi sur la photo….

  • #124 Dorothée le 4 mars 2009 à 16 h 04 min

    Turquoise encore de beaux exemples :-)

    EllaO: mais puisqu’on dit que c’est joli les cicatrices sur les jambes :-) (on n’a quasiment parlé que de ça depuis le début;-) )…

    MH ton commentaire me met très mal à l’aise, je l’ai peut-être compris de travers mais il donne limite l’impression que tu es avec ton mec pour son âge, et que c’est ça qui te permet de te rassurer quant au fait de ne pas te plaire…ce qui est à peu près l’exact inverse de ce que j’ai voulu prôner par ce texte….

  • #125 MH le 4 mars 2009 à 17 h 04 min

    Je me suis mal exprimée. J’allais dans ton sens totalement.

  • #126 Dorothée le 4 mars 2009 à 20 h 45 min

    MH: désolée alors, et tant mieux :-)

    Ca doit être dans l’air du temps cet article, puisque voici l’article du jour chez Garance Doré (qui ne peut donc qu’être d’accord avec moi, elle aussi ;-) ).

  • #127 Dorothée le 4 mars 2009 à 20 h 57 min

    Bon déjà si je ne colle pas le lien ça ne marche pas et en fait c’est pas l’article du jour… http://www.garancedore.fr/2008/10/23/jeux-de-jambes/#more-2235

  • #128 Mademoiselle K le 5 mars 2009 à 10 h 12 min

    Les complexes quand ils disparaissent, ça peut même vous manquez!
    J’explique.

    Ca fait plus de 10 ans que je me trimballe mon acné. Il y a quelques années j’ai suivis un traitement assez lourd. Plus de boutons, pendant presque un an ( après ils sont revenus au quadruple galop). Il me restait plus que les cicatrices. Un jour une copine me maquille (pas une vendeuse de parfumerie, pitié). Quand je me suis vu dans le miroir sans mes cicatrices, j’ai trouvé ça vraiment bizarre. Je me reconnaissais plus. J’ai tellement l’habitude d’avoir une sale peau.

    J’espère toujours que mes problèmes de peau vont disparaître. J’ai entendu dire qu’avec le laser, on peut faire disparaître les cicatrices d’acné. Mais j’hésite, parce que finalement, je me suis habitué à mes cicatrices.

  • #129 kamo le 6 mars 2009 à 0 h 41 min

    Bonsoir
    J’ai tout lu les 128 comm. , j’en ai apprécié un bon nombre
    Je vais à présent envoyer une copie du texte a plein de copines pour qu’elles en profitent elles aussi. Je donnerai l’origine aussi bien sûr.

  • #130 Amandine le 8 mars 2009 à 19 h 59 min

    c’est tellement vrai ! et ca fait tellement du bien de lire cet article ! merci !

  • #131 LyNnAh le 10 mars 2009 à 16 h 08 min

    « Dites-vous bien, mes soeur (copyright Hélène) que l’humour est la petite soeur de l’amour, en premier lieu pour vous-mêmes »

    J’adore cette phrase, et très chouette article!

  • #132 Mandy du Plat Pays le 25 mars 2009 à 17 h 14 min

    Salut à toutes…..
    Je lis ce blog depuis un petit temps sans jamais me manifester dans les commentaires.
    Je voulais simplement dire à Dorothée que son récit m’a mis du baume au coeur et ensoleillé ma journée. Ce matin, mon miroir était plutôt maussade et depuis cette lecture….pfouiiiit envolée cette grisaille du coeur.
    Un dernier mot, celui d’un ami en fait. Cet ami m’a dit un jour « La beauté est plurielle »
    Quoi de plus vrai non?

  • #133 Hélène le 25 mars 2009 à 17 h 32 min

    Mandy du Plat Pays sois la bienvenue parmi nous !

  • #134 soficelle le 11 mai 2009 à 0 h 17 min

    j’arrive comme un carabinier sur la soupe refroidie…je déguste ce blog de fille à la petite cuillère avec délectation !! entre Hélène et ses yeux de papillon magnifiques et les textes que je lis, surtout celui-ci Dorothée, je me réconcilie avec l’humanité.
    donc, je ne vais pas redire ce que toutes ont dit très bien : intelligence, légèreté, humour, élégance…tout est dit dans l’idée de s’accepter et d’accepter ce que les z’ôtres nous renvoient de nous ( en positif , ben sur..on n’est pas des maso !!)
    moi même qui vous écrit, j’ai…décidé …c’est pas le bon mot….arrêté de me livrer un combat inepte car basé sur aucun reproche, moquerie ou tout autre affreuse remarque : le combat du poids ( on s’y attendait un peu, dans le genre sujet récurrent, j’ai pas trouvé mieux !!)
    or donc, il y a 3 jours, s’est passé un truc incroyable : telle Bernadette Soubirou découvrant un tube de rouge à lèvre, j’ai découvert ma folie de me peser continuellement, et de traquer le kilo terrorriste…c’est fini ! pouf ! a p’us ! et je mange comme je le sens : beaucoup si j’ai très fin, pas du tout si l’idée de manger me paraît incongrue et surtout je traque le bon goût, le plaisir…ça a l’air bête comme ça ce que je vous écrit, mais ça a été comme déflagration d’évidences dans ma vie de névrosée du poids depuis moult années; je vais même vous dire, à part quand je ne rentrerai plus dans les fringues que j’aime, je me fous totalement de mon poids !!!
    je suis haute de 1m75 et j’écrase la Terre avec mes 77 kgs…et je me fous de mettre du 44 au lieu de …je ne sais pas quoi d’ailleurs…et je vais même jusqu’à avoir perdu du poids (paske je me suis pesée tantôt…faut pas le dire) et quand j’ai lu le texte de Dorothée…Bing ! Bang ! Paf ! y a eu comme un écho avec ce que je vis depuis 3 jours !! je suis super heureuse et je fais beaucoup moins suer mon entourage…
    ah les filles ! on est formidable !
    quoi ? y a des connes sur Terre…oui, mais c’est juste pour qu’on se maintienne formidable plus longtemps !!
    sur ce, je vais me coucher…c’est fatigant de n’être plus névrosée !!!

  • #135 Hélène le 11 mai 2009 à 10 h 50 min

    soficelle: c’set très chouette ce que tu dis, tu es tout simplement revenue à un rapport normal au poids et à la nourriture (rapport que sans doute seuls 10% des gens ont).

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.