Les pigeons, mes plus proches ennemis

21 avril 2009

pigeon

Dans ma cour, il y a des pigeons, et ça me pourrit la vie.
Je m’explique : mon appart donne sur cour, tout en haut de l’immeuble, et des tas de pigeons ignobles se baladent sur les toits tout autour de chez moi.
Ah oui, le pigeon est ignoble, quiconque ayant vécu à Paris me rejoindra sur ce point.
Pourtant les « miens » sont souvent d’énormes pigeons ramiers, des espèces de trucs qui ressemblent à des vaches tant ils sont volumineux, mais fort gracieux question couleurs.

Néanmoins, je les hais.
Parce qu’au printemps, ils décident stupidement de construire des nids et de niquer partout dans les hauts de la cour, ces cons, au lieu d’aller faire ça dans des arbres comme tout volatile normalement constitué (mais le pigeon est-il normalement constitué ? Est-il même un volatile, ou un Envoyé des Enfers ?).

Moyennant quoi, toute la cour résonne à longueur de journée de furieux battements d’ailes qui me foutent une pétoche noire.
Why, vous demandez-vous, étonnés d’une névrose aussi originale (la phobie du battement d’aile de pigeon, une grande nouveauté parisienne) ?

Et bien parce qu’un jour, l’un de ces rats volants a tenté de s’introduire chez moi, vu que je vis les fenêtres ouvertes dès qu’il fait plus de 15 degrés.
L’infâme a, dieu merci, rebroussé chemin au son de mon hurlement terrifié, mais il était déjà au milieu de mon salon, battant diaboliquement des ailes et me regardant d’un air méphistophélique (oui).

Depuis je n’ai qu’une trouille, c’est que ça recommence.
Parce que si la prochaine fois, la Bête ne fait pas demi-tour, qu’est-ce que je fais ? Je l’attrape à mains nues pour la bouter hors de chez moi ? Ca va pas bien non ?? C’est un coup à chopper le sida des mains au minimum, ces animaux sont sales comme des peignes.

Je passe donc mon temps à sursauter follement dès qu’un battement d’aile plus puissant se fait entendre, tournant vers la fenêtre un regard affolé, pétrifiée à l’idée de me retrouver avec un rat voletant partout chez moi.

Ma seconde trouille est que l’une de ces horreurs tombe dans mon conduit de cheminée : jamais je n’aurai le courage d’ouvrir le volet, de me saisir de la monstruosité et de la jeter dehors ; mais si je la laisse mourir et pourrir dedans, ça sera pire… (sans compter qu’un pigeon a une très grande résistance, ça peut passer des jours à hurler dans la cheminée avant de claquer, ces saloperies).

Quand je pense qu’adolescente, j’avais adopté un bébé pigeon (d’une laideur insoutenable) trouvé au square (grâce au ciel – pour mes parents – il était mort au bout de 24h), quand je dis « jeune et bête », c’est pas une vue de l’esprit ;-))

234 commentaires Laisser un commentaire
Le reste

Vous aimerez aussi

234 commentaires

  • #1 Lorelaï le 21 avril 2009 à 8 h 13 min

    +1 ! Depuis l’installation des trucs anti-pigeons aux étages supérieurs au mien, ces bestioles aiment mon étage, et donc mes fenêtres d’un amour sans limite….
    Dommage collatéral du printemps………………

    L’oiseau aveuglé par un reflet n’étant que moyennement malin, les suicides de pigeons sont assez nombreux dans ma rue, et quand il y a *vraiment* du soleil, attention piétons, les chutes de pigeons sont possibles. Alors qu’il y a un square tout choupinou juste à côté, qu’est-ce qu’ils squattent ma rue ??? (les pigeons, pas les piétons)

    Beurk, beurk et triple beurk.

  • #2 PCR le 21 avril 2009 à 8 h 27 min

    Le pigeon coincé dans le conduit de cheminée, j’ai eu… j’en ai même eu 3 et effectivement, je peux plussoyer quand Hélène « vante » leur résistance hors limites ! L’option que j’ai choisie dans ces cas là, c’est de l’y laisser car je me vois mal ouvrir la porte aux oiseaux et me retrouver avec un pigeon apeuré recouvert de suie du bec jusqu’à la queue pourrir définitvement mon canapé « crème » et mes rideaux itou ! Et après me direz vous ? eh ben on attend qu’il sèche (oui je sais, c’est macabre) et quand vient l’hiver et qu’on veut faire le premier feu de cheminée, qui pousse des cris d’orfraie en essayant de faire tomber le machin ? c’est bibi ! (on ne sait jamais, dès fois qu’il vive encore 6 mois après…)

  • #3 putchie le 21 avril 2009 à 8 h 29 min

    mais il est pas fermé d’en haut le conduit de la cheminée??

    par contre, j’adore la photo :-DDD

  • #4 lilipouch le 21 avril 2009 à 8 h 34 min

    (oups désolée hélène, je suis pas réveillée, et je n’ai pas pris mon nom de scéne d’ici)

  • #5 Ariane le 21 avril 2009 à 8 h 40 min

    C’est ma plus grosse phobie, j’ai même peur de la photo qui illustre ton billet.
    Et ceci sans parler de mon air ridicule quand je traverse la rue ou marche sur la chaussée pour éviter un pigeon sur le trottoir !

  • #6 assorci le 21 avril 2009 à 8 h 42 min

    J’adore la photo! et moi aussi, je hais les pigeons…. J’en avais chez mes parents et ils me réveillaient dès qu’il faisait clair…. C’était horrible!

    Sinon, afin qu’ils ne rentrent plus chez toi, tu peux essayer de faire pendre des cds (niqués, oeuf corse), avec les reflets, ils auront peut-etre pas envie de rentrer ? mais je sais pas si ça fonctionne, j’ai jamais essayé!

  • #7 Aliénor le 21 avril 2009 à 8 h 45 min

    Je hais les pigeons, je crie dans la rue quand il y en a un qui m’approche de trop près.
    Et pourtant je n’ai vécu que 4 ans à Paris, quand j’étais petite.
    Visiblement ça m’a marqué à vie !! ;-)

  • #8 valie le 21 avril 2009 à 8 h 49 min

    ahahahaha helene tu me fais rire, ca me fait penser a une anecdote vecue par ma petite moman: un matin mal reveillee et dans la penombre elle donne un coup de pied dans ce qu elle pensait etre un tas de linge sale depose la par son malotru de fils, sauf que, pas de bol le malotru en question etait juste la creature au regard mephistophelique, qui s’est enfuie en roucoulant et en collant du sang un peu partout dans la maison. L indesirable etait, comme tu le redoutes et a juste titre donc, tombe par le conduit de la cheminee.
    Juste pour dire que je me souviens du hurlement de ma mere comme du son le plus atroce que j ai jamais entendu. mais par atroce j entends vraiment aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaatroooooooooooooooooooooce
    voila sur ce bonne journee, j espere que tu ne feras pas de cauchemars a cause de mon histoire.

  • #9 Origami le 21 avril 2009 à 8 h 49 min

    rats volants… c tellement ça ! le fléau parisien : parait même qu’il y a une amende si on est pris à les nourrir ?!

  • #10 funambuline le 21 avril 2009 à 8 h 55 min

    @ Hélène : il existe des filets très très fins mais très très solides, en plastique transparent, à mettre autour des fenêtres et des balcons pour éviter tout envahissement pigeonesque, peut-être serait-ce ta solution ?

  • #11 okatarinabella le 21 avril 2009 à 8 h 55 min

    ben tu pourrais peut être mettre des espèces de moustiquaires à tes fenêtres ??
    il en existe légères et facile à mettre ….
    ou alors tu fais une grande guirlande de papier d’aluminium que tu accroches à ta fenêtre pour les effrayer (réverbération du soleil dessus pas bon pour les pigeons débiles….) oui je sais qu’après niveau déco c’est pas le top….mais bon si un pigeon se répand dans ton salon niveau déco ça sera pas mieux nan ?

    à ton service ;-)
    oka

  • #12 Pitchou28. le 21 avril 2009 à 8 h 55 min

    Je ne vis pas en ville et pourtant, je suis envahie par les pigeons, un de mes voisin ayant eu l’idée, il y a quelques années d’en faire l’élevage…(Une passion du moment paraît-il…)
    Depuis, le fameux voisin a déménagé mais les pigeons sont toujours là à faire des saletés partout et plus précisément sur mes Géraniums fraîchement plantés, à croire qi’ils le font exprès…

  • #13 Chérine le 21 avril 2009 à 8 h 55 min

    Je suis pas de Paris et pourtant ils m’agacent sur les bordures de mon balcon!
    Le pire c’est le matin quand je récupère ma voiture… Aspergée de leurs déjections (Mais je m’en rends compte que sur la route quand tout le monde regarde pour voir à quel point c’est immonde). (=> La journée commence bien)
    Qu’est-ce que je peux les haïr! J’ai beau les jurer, rien y fait ;-))))

    Courage Hélène!

  • #14 Carine le 21 avril 2009 à 8 h 58 min

    Installe un moustiquaire à ta fenêtre ainsi tu n’auras plus de problème avec les oiseaux, mouches et moustiques.
    To kill two birds with one stone ;)

  • #15 teatree le 21 avril 2009 à 8 h 58 min

    ah, oui, c’est une plaie ces trucs mais alors, qu’est- ce que c’est drôle ce billet!!
    et la photo, ha, ha!!

  • #17 double plus good le 21 avril 2009 à 9 h 02 min

    Il y a longtemps, en eménageant, j’ai eu la stupeur de constater qu’une pigeonne couvait dans un des bacs à fleurs de l’appart, des trucs en béton bien laids et bien larges. Vu que l’appart en question était vide depuis au moins un an, elle avait du trouver le coin tranquille.
    J’ai pas eu le coeur de la deloger, mais j’ai bien regretté quand 2 pigeons sont nés peu de temps après. Laids à faire peur, et faisant un raffut du diable, c’est toujours affamé à cet âge.
    Sur le coup, j’ai juste regretté de ne pas avoir la recette de la pastilla mangée quelques années plus tôt dans un restau marocain…

  • #18 Helolie le 21 avril 2009 à 9 h 03 min

    Ouvrir un parapluie.
    Abritée par le parapluie, avancer doucement vers le pigeon en le poussant vers la fenêtre grande ouverte.
    Hurler de joie en le voyant sortir.
    Constater les dégâts (plumes, déjections etc.)
    Passer l’aspirateur très soigneusement.
    Reprendre une activité normale.
    A renouveler le moins souvent possible.

  • #19 nathilou le 21 avril 2009 à 9 h 05 min

    je compatis …
    vivant à la campagne moi c’est des chauves-souris qui sont rentrées chez moi … par deux fois !
    depuis je redoute le fameux « jamais 2 sans 3 » … heureusement ça ne se promène que la nuit tombée ces bestioles là, donc merci les volets.
    par contre c’est vraiment archi nul car complètement incapable de retrouver la fenêtre par laquelles elles sont pourtant rentré !

  • #20 Mithra le 21 avril 2009 à 9 h 10 min

    Hihi, tes pigeons aurant au moins eu le merite de me faire bien rigoler de bon matin !

    Alors comme solution je te propose de t’envoyer l’epervier qui vit dans mon verger, crois-moi qu’il controle bien la population de pigeons ramiers… mais bon chez moi c’est du pigeon de campagne bio et tout, je ne sais pas s’il mangerait tes cochonneries de rats volants, hein ;-)

    Sinon la solution de la moustiquaire me parait bien adaptee, ils en font de toutes fines qui ne bloquent pas la lumiere, et c’est pratique quand on vit les fenetres ouvertes !
    Pour le conduit de cheminee, il est peut-etre bien bouche quand meme, non ? Tu ne peux pas demander au monsieur qui s’occupe de l’intendance dans ton immeuble de verifier, pour ta tranquilite d’esprit (et ta note de chauffage, accessoirement) ?

  • #21 laurettebis le 21 avril 2009 à 9 h 15 min

    morte de rire du début à la fin (« rats volants » vais pas m’en remettre ;-))) même si je compatis…je n’ai jamais vécu çà mais je peux comprendre…
    je rejoins les filles pour cette histoire de moustiquaire, au moins vivrais-tu en paix avec les fenêtres ouvertes…à étudier…

    @ nathilou : haaaan tu me fais trop peur là : elles rentrent dans les maisons les chauve-souris ???

  • #22 nathilou le 21 avril 2009 à 9 h 19 min

    Laurettebis : Vivi ! pis c’est moche ! (même si c’est très petit en fait) et surtout affolée et ben c’est incapable de retrouver la sortie ! pis ça se fait tout petit pour se planquer !

  • #23 Lariska le 21 avril 2009 à 9 h 20 min

    Je hais ces bestioles aussi.
    J’ai deux anecdotes traumatisantes à ce sujet:
    Quand j’étais étudiante à Paris, ma fenêtre donnait sur le petit clocher d’une chapelle qui a été grillagée peu de jours après mon arrivée (pour justement empêcher les pigeons de tout salir)… Sauf qu’en fait ils en ont enfermé 3 dans le clocher en mettant le grillage. J’ai eu droit à l’agonie en direct depuis ma fenêtre…. Je confirme qu’ils sont étonnament résistants (10 jours pour le dernier).
    Plus récemment un soir d’orage un pigeon a atterri en catastrophe sur mon balcon. J’ai eu beau tout essayer (balai etc) je n’ai pas réussi à le faire repartir!!! Il est resté la nuit (en mettant des chiures partout), et s’est envolé le lendemain matin (ça vole pas la nuit, ces sales bêtes, il a attendu le lever du jour). Inutile de dire que j’ai passé l’intégralité du balcon à la javel 3 fois de suite….

  • #24 Nicole le 21 avril 2009 à 9 h 23 min

    Ah bah ça alors!!!!
    Dans le couloir qui mène à ma maison, c’est pareil… Il y a tout un tas d’arbres tout autour, ces « rats volants », comme tu les décris si bien, décident de nicher, roucouler et chier sur les espèces de mini-corniches inconfortables sur l’immeuble d’à côté. ce qui fait que leurs fesses qui dépassent donnent sur le couloir, et il est fréquent que je doive le traverser en regardant en haut, histoire de pas me faire bombarder de fiante.
    Parce que je ne sais pas ce qu’ils bouffent, ces pigeons, mais leur fiante est abrasive, acide, tout ce que tu veux de destructeur!!!
    Je me prends aussi à hurler dans la rue quand un pigeon vole un peu bas: ce sont les « pigeons-assassins », dans mon langage à moi…
    Enfin brèfle, je plussoie à mort pour l’anéantissement de cette espèce somme-toute inutile et dangereuse! ;-)))

  • #25 Belette’s Mother le 21 avril 2009 à 9 h 27 min

    J’adore la solution de Helolie : ça me rappelle Sean Connerie dans Indiana Jones 3 (sauf que c’était des mouettes ;) et que c’était pour dégommer des allemands)
    Sinon je plussoie pour les moustiquaires…. si ça peut t’éviter de te mettre la brosse du Smoky Lash dans l’oeil en sursautant, c’est peut être un bon investissement :D
    Courage Hélène…

  • #26 Karine de Paris le 21 avril 2009 à 9 h 29 min

    Ca me rapelle quand mon chat chassait les pigeons… la dernière fois, il est rentré à la maison avec un pigeon dans la gueule, le volatille n’était même pas mort, il rusait et faisait semblant. Résultat il m’a fallut courrir dans tous les sens pour l’attraper, la pauvre bête affolée se cogait dans les murs et le plafond….des plumes partout dans le salon !!!
    et mon chat qui devait bien rigoler !
    Depuis, plus un seul pigeon ne s’approche des fenêtres…

  • #27 Princesse de Clèves le 21 avril 2009 à 9 h 31 min

    De l’avantage de ne pas h

  • #28 Milys le 21 avril 2009 à 9 h 31 min

    Bonjour Hélène,
    J’avoue, je lis ton blog depuis des mois et honte à moi, je ne postais pas. Mais là, ton verbe taquin et ta métaphore désopilante m’ont poussée à poster mon premier commentaire. Ah non, vraiment « les pigeons au regard méphistophélique », c’est de la pépite ça! Je peux comprendre ta trouille de l’intrus volatile dans le salon, il m’était arrivé la même chose petite mais avec une chauve-souris.
    Ceci dit, pour en revenir au pigeons, vivant pas loin de Paris, c’est clair qu’il y a une densité hallucinante de ces oiseaux au mètre carré. De quoi faire un remake des « oiseaux » d’Hitchcock! Pour survivre, héberge un faucon et ton salon sera tranquille … ou pas! ;)

  • #29 Princesse de Clèves le 21 avril 2009 à 9 h 35 min

    Irf !!! Je me suis loupée !
    Je disais : De l’avantage de ne pas habiter à Paris même… Moi je suis à Montrouge et on dirait que les pigeons s’arrêtent à la frontière entre les deux villes. J’ai en face de mes fenêtres un arbre en fleurs magnifique et des pitis noiseaux qui gazouillent… Et à seulement 5min de Porte d’Orléans ! Voilà, c’était mon petit quart d’heure mesquin, narquois, nargueur, je te souhaite une bonne journée… :p

  • #30 globulita le 21 avril 2009 à 9 h 36 min

    Allez, un petit groupe facebook bête et méchant mais surtout anti-pigeons: http://tinyurl.com/d3tmwq

    Sinon, je ne cautionne pas du tout la pratique mais cela a l’air très défoulatoire: mon copain hait les pigeons et s’amusait à leur tirer dessus avec un pistolet à plomb dans son ancien quartier… Bon, ces sales bêtes sont entrées dans la cuisine et ont osé commencer un niz.. dans le caquelon à fondue… C’était l’histoire de pigeons n°234! ;-)

  • #31 Clémentine le 21 avril 2009 à 9 h 38 min

    Je suis morte de rire !!!!!
    Déjà parce que cet article est monstrueusement bien écrit… Mais en plus, une de mes amies qui vit également fenêtres ouvertes a cru entendre un boucan infernal dans son appart alors qu’elle était dans sa salle de bain. Elle a trouvé non pas un MAIS DEUX pigeons en train de voler partout, de se cogner dans les murs et de foutre un bronx infernal. Elle a eu bien du mal à les faire sortir et depuis elle a tout à fait la même phobie que toi !
    ça me rappelle le film « Les Oiseaux » d’Hitchcock…

  • #32 camillehamelin le 21 avril 2009 à 9 h 40 min

    iiiiirk, les pigeons c’est juste dégueu!!

  • #33 funambuline le 21 avril 2009 à 9 h 42 min

    @ globulita : c’est pas sympa de poster des trucs facebook :-( Et celles qui ont été virées parce qu’elles sont des chats, hein, elles font comment pour cliquer sur ton lien ???

  • #34 La Kékounette le 21 avril 2009 à 9 h 42 min

    Bonjour Hélène, bonjour les filles

    @ Helolie : ton post m’a trop fait rire !!!! Très bonne idée le coup du parapluie.

    @ Hélène, je compatis…. J’habite sur cour aussi et ces sales bêtes ont fait un nid et battent furieusement des ailes toutes la journée… Je les HAIS !

    Pire, j’ai un grand vélux en guise de plafond dans ma cuisine, donnant sur ladite cour. Je ne vous raconte pas l’horreur le jour où j’ai entendu marcher au dessus de ma tête : c’était EUX !!!! Ces maudis pigeons.

    J’aime les animaux, mais franchement, j’ai parfois des envies d’hécatombes, de distribuer massivement du poison pour s’en débarrasser.
    Gnark, gnark, gnark.
    Ok, je prends mes anti psychotiques et je me calme.

  • #35 Deilema le 21 avril 2009 à 9 h 45 min

    Les pigeons c’est le maaaaaal…

    Par chez nous, ils les éloignent des pierres antiques à grands renforts d’éperviers. Du coup, ils trouvent refuge dans les arbres… de préférence ceux de la place où je suis garée plusieurs demi-journées par semaine. La place est constellée de fientes, l’odeur est insoutenable, c’est immonde. (Mais pourquoi je me gare là? Parce que c’est pratique pour le boulot, et qu’il y a souvent de la place).

    Sinon, un de mes pires souvenirs est de m’être fait chier dessus par une de ces bestioles.
    Deux fois.
    La première fois, en sortant d’une cathédrale visiblement pas équipée d’éperviers… Dans les cheveux. C’est pas terrible, mais bon, c’était le soir, on voyait pas grand chose, j’ai essuyé comme j’ai pu en attendant de pouvoir me laver.
    La seconde (oui, seconde, il n’y en aura pas de troisième !!!!!), c’était à Barcelone, dans la cour de je ne sais plus quel palais, où, fuyant le soleil pendant que M. Deilema photographiait je ne sais quoi, je m’étais réfugiée à l’ombre le long d’une muraille, sans vérifier qu’elle était habitée.
    Plaf! Conchiée!
    Sauf que cette fois-ci, au lieu de m’atteindre que le haut de mon crâne, la fiente m’est tombée sur les mains, et sur mon appareil photo (jetable, à l’époque).
    Pas de fontaine à proximité, évidemment.
    Je me souvient encore de mes hauts le coeur pendant ma tentative de nettoyage… beurk! beurk! beuk!
    La cerise sur le gateau (si on peut dire), c’est que M. Deilema, l’appareil photo à la main, n’a rien trouvé de mieux que de me filmer à ce moment là… et de me repasser ensuite en boucle la vidéo où on m’entend hurler « aaaargh!! je me suis fait chier par un pigeon » (sic).

  • #36 Titburette le 21 avril 2009 à 9 h 49 min

    Ah là là les pigeons et moi c’est une grande histoire d’amour…
    Faut savoir que mon arrivée à Paris y a pas loin de 6 ans a été ponctuée par un direct du pigeon dans la face. J’ai eu un coquard à l’oeil gauche pdt 2 semaines (ce qui veut dire pas de maquillage si si c’est pas horribeul ça?)!!!
    Après ça, dans mon nouvel appart, le grand jeu des pigeons de l’immeuble dans face consiste à venir s’écraser avec fracas dans la fenêtre de ma cuisine, pourquoi j’en sais rien faut pas trop supputer sur l’intelligence de ces bestiaux qd même, mais ça m’a valu un certain nombre de matins repeinte de la tête au pied avec mon bol de café au lait!
    Conclusion: je hais viscéralement ces bestioles!

  • #37 blabla le 21 avril 2009 à 10 h 02 min

    Petite précision technique : et non, les filles, un conduit de cheminée de ne se bouche pas ! comment voulez-vous qu’il évacue la fumée sinon ! c’est sa fonction d’être d’être ouvert vers le ciel. Après évidemment, si vous ne vous servez jamais de votre cheminée, il y a peut-être moyen de faire quelque chose côté toit.
    Pas franchement d’acc avec les moustinquaires sinon : Ce n’est quand même pas ces sales bestioles qui vont nous boucher la vue !
    Moi, j’avais essayé le pistolet à eau … Je n’ai eu qu’un succès d’estime…

  • #38 Camille le 21 avril 2009 à 10 h 06 min

    Hélène, en tant que phobique des pigeons (et autres volatiles, mais des pigeons en particulier) et de leurs terribles bruissement d’ailes qui me donnent des frissons et me font me replier sur moi même en poussant un cri de dégoût, je ne peux que te soutenir et te souhaiter force et courage dans cette lutte.

    Tu devrais peut-être mettre du répulsif à pigeons autour de tes fenêtres pour qu’ils n’essayent pas de rentrer chez toi (enfin, je sais pas si ça existe, le répulsif à pigeons…)

  • #39 Béné le 21 avril 2009 à 10 h 08 min

    Je compatis aussi, car j’ai tout essayé contre ces sales bêtes, mais rien à faire. Les CD, ils s’en foutent, les bandes d’aluminium aussi. Le pire, ce sont mes volets couverts de fientes de pigeons que je touche matin et soir. Notez que je suis la seule inconsciente de l’immeuble qui prend la peine de les laver tous les deux mois, avec des gants en plastique jetable et une éponge à jeter ensuite. En plus, j’ai appris qu’on pouvait attraper une grave maladie rien qu’en respirant leurs fientes. Mais comme des ouvriers sont en train de refaire la façade, j’espère qu’ils l’équiperont de systèmes anti-pigeons! Et sinon, j’ai déjà repéré des sprays anti-pigeons et des trucs à ultrasons: http://www.avicontrole.fr/anti-pigeon.htm
    Le ballon effaroucheur me filerait sans doute plus la pétoche qu’à eux:-)

  • #40 Mithra le 21 avril 2009 à 10 h 11 min

    @blabla : il est rare que dans un immeuble parisien les cheminees soient fonctionelles, et elles sont donc en general bouchees (ca peut etre une plaque en metal vissee sur la souche, ou carrement le conduit est mure).
    Et pour les cheminees en etat de marche, il y a des clapets qui s’ouvrent et se ferment avec une chainette accessible dans l’atre – c’est ce que j’ai dans ma cheminee. Ca ne me sert pas pour les pigeons, mais ca me sert a eviter que toute la chaleur de mes radiateurs ne fiche le camp par le conduit. Quand je fais du feu, j’ouvre la trappe et c’est tout.

  • #41 patounettechatte le 21 avril 2009 à 10 h 12 min

    Pauvres pigeons….. Je les aimes bien, moi, les pigeons !!!! Petite, chez mon grand-pére il y avait un pigeonnier et des poules, et les pigeonneaux c’est migons !!!!

  • #42 argone le 21 avril 2009 à 10 h 15 min

    mdr Hélène … est-ce que tu as lu « Le pigeon » de Patrick Süskind ?
    http://www.amazon.fr/Pigeon-Patrick-S%C3%BCskind/dp/2253047422

    ton post m’y fait bien sûr penser … le héros a une telle phobie de ces bestioles qu’un jour où l’un d’entre eux s’introduit dans son appartement, il n’ose plus y rentrer et finit à l’hôtel ! ;-)

  • #43 C’est Alice ! le 21 avril 2009 à 10 h 16 min

    Aaaaahhhh tu viens de raconter mon pire cauchemar ! Je hais les pigeons depuis toujours, j’en ai trop peur !! J’en ai un qu’a failli rentrer dans mon appart un jour, j’étais mortifiée !!
    Et en plus, on m’en a fait manger une fois, à l’insu de mon plein gré, j’ai cru mourir !

  • #44 double plus good le 21 avril 2009 à 10 h 17 min

    On peut aussi mettre un bout de grillage sur les conduits, ça ne bouche pas et evite que les pigeons (ou autres) trop crétins tombent dedans.
    Chez nous c’était des moineaux qui tombaient dans la hotte de la cuisine, des rouge-gorges, mésanges, etc, l’horreur de les entendre ensuite, et puis on n’osait plus se servir de la hotte.
    Après le bout de grillage, fini.

  • #45 M’dame Jo le 21 avril 2009 à 10 h 19 min

    Je hais le pigeon. Enfin, j’ai déménagé dans un quartier où il n’y en a presque pas, donc ça va mieux, mais avant… 500g de guano hebdomadaires, des oeufs, pigeons morts à deux fois sur mon balcon – dont une fois deux pigeons en attaquant un troisième et l’abandonnant agonisant son mon balcon, j’ai fermé la fenêtre et attendu qu’il soit très mort pour – beurk – le décoller du balcon et le mettre dans un sac poubelle. En plus ça nique toute l’année, ces machins. Comme la régie de l’immeuble ne faisait rien, des tiges de bois, des clous de 12 centimètres, du double face, une après-midi de bricolage et mes volets étaient armés… ces cons venaient quand même s’empaler sur les clous. Je compatis totalement.

  • #46 Véro la Bisontine le 21 avril 2009 à 10 h 27 min

    Je te rejoins tout à fait, j’aime pas les pigeons, ni les autres animaux d’ailleurs…:(

  • #47 Julie le 21 avril 2009 à 10 h 27 min

    Et bien je suis d’accord avec toi, car les pigeons je les hais ! Beurk

  • #48 elmaya le 21 avril 2009 à 10 h 27 min

    Ah, je pourrais en raconter, des histoires de pigeon…

    Celui qu’il y a des années, notre chatte avait gentiment déposé à la porte de la chambre de ma soeur, pendant la nuit…
    Celui qu’une amie s’est pris en pleine tronche, au prix d’un beau coquard (devait être aveugle, celui-là)… (Comme Tiburette, tiens, mais c’était plus ancien que toi, donc ça en doit aps être Tiburette… ;-) )
    Les trois qui ont osé m’arroser de leurs déjections, sur le pied (à Rome), sur la manche (un matin de concours, et allez trouver un endroit pour vous nettoyer à 6h du amt), et en plein dans les cheveux 10mn avant ma soutenance de DEA (remarquez, ma colère m’a fait oublier monstress…). Ils ont bien suivi les cours de la photo !
    Ceux qui arrosent mon escalier un jour sur deux en ce moment, groumpf.
    Ceux qui volaient au-dessus des cuisines du resto U, cause de désertion de toute la section bio, qui s’est nourrie de sandwiches le reste de l’année.

    Je HAIS les pigeons !!!

    (Par contre, j’ai vu un magnifique pic épeiche, l’autre jour, ça c’est un oiseau que j’aime…)

  • #49 elmaya le 21 avril 2009 à 10 h 28 min

    Euh, désolée pour les fautes de frappe, j’ai posté trop vite… :-/

  • #50 Papillon le 21 avril 2009 à 10 h 28 min

    Lol Lol Lol, qu’est-ce que j’ai ri à te lire Hélène!
    En même temps, je retiens quasi ma respiration lorsque je croise un pigeon (battements d’ailes = effet ventilo et possible propagation de tout ce qu’il véhicule comme saloperies vers ma pomme) alors j’ai eu un frisson d’horreur à chaque fois que tu as évoqué la possibilité de le toucher (yierk, yierk, yieeeeerk!!!). Comment faire sortir un pigeon de chez soi? A part « demander à qqun d’autre de le faire », je ne vois pas (il paraît que les pompiers ne se déplacent plus pour les petits chats dans les arbres alors j’imagine que ce n’est pas une bonne idée de les appeler).
    Franchement, les pigeons me dégoûtent, entre leurs pattes tordues ou « moignonesques » et les rafales de chiures qu’ils lâchent généreusement depuis les arbres devant mon boulot, je vire extrémiste: si quelqu’un proposait une solution définitive pour éradiquer les pigeons, ben je cotiserais pour qu’il puisse réaliser son projet. Et j’ai même pas honte de le dire!
    PCR(2), Huhuhuhuhu! Je me suis bidonnée à lire ton comm’. Mais dis-moi, ça ne sent pas mauvais pendant que ça sèche, un pigeon?

  • #51 Lullaby Septante Sept le 21 avril 2009 à 10 h 29 min

    Je suis désolée mais je pleure de rire.
    En même temps je compatis car je sais que la phobie des oiseaux est une phobie largement répandue et qui mérite autant le respect que celle des souris, des araignées, ou des reptiles (que je pratique allègrement – les phobies, pas les reptiles).

    Chez moi ces stupides pigeons sont relativement invisibles, mais particulièrement bruyants, on les entend roucouler dès le lever du jour et tout au fil de la journée, d’ailleurs comme j’écris ces mots, ils se font entendre. Ca n’est définitivement pas mon réveil matin préféré, surtout quand on est en juillet, que je suis en vacances et qu’il est 6 heures du mat.

    A bas les pigeons.

  • #52 sarah superflu le 21 avril 2009 à 10 h 30 min

    Je partage ta trouille (qui s’est amplifiée avec le bouquin de Süskind): moi aussi je suis victime de l’installation de trucs anti-pigeons sur les fenêtres alentour du coup, tous els matins vers six heures, j’entends « rrrou – rrrrou -rrrou » à un mètre de mon lit et je flippe. En plus ces cons chient partout sur le rebord de fenêtre c’est infâme. Est-ce que je vais chier dans leur nid moi?
    Le coup du pigeon qui entre chez moi, j’y avais jamais pensé, mais du coup maintenant je vais psychoter grave. Si ça se produit je hurlerai aussi et je prendrai sûrement les jambes à mon cou!

  • #53 SONIA le 21 avril 2009 à 10 h 33 min

    Beuahhh beuahhh beuahhh…
    Tu sais que ma copine Aude, quand on planifie un déj’ et ben faut trouver un endroit où il est absolument certain qu’aucun pigeon ne sera à l’horizon ?
    Non mais sérieux hein.
    Si elle en voit un, elle fait un arrêt (et en plus elle vit à-côté des Tuileries…).
    Je déteste ces trucs. Beuark. C’est plus sale qu’un rat…

    By the way, as-tu lu le livre de Patrick Suskind : Le Pigeon ?
    J’te promets qu’après, tu ne vois plus un pigeon de la même manière…

  • #54 SONIA le 21 avril 2009 à 10 h 34 min

    Moi niveau pigeon ça va.
    Ce sont les cétacés qui me posent problème.
    Les dauphins = mon cauchemar.
    Tant qu’un orque ne s’introduit pas chez moi, tout va bien…

  • #55 Marine le 21 avril 2009 à 10 h 36 min

    Marrant, moi aussi après avoir vécu plusieurs années à Paris je ne peux plus supporter les pigeons. Quand il y en a un qui passe au dessus de moi, je me cache.
    Mais en fait ce qui me fait le plus peur ce n’est pas le pigeon en lui-même, c’est sa fiente.

    J’ai grandi dans le sud au bord de la mer, et il y a peut-être un truc pire que le pigeon: le goëland: un truc qui fait un mètre d’envergure et dont la crotte ressemble à celle d’une bouse de dinosaure tellement c’est énorme.
    Une fois, j’étais en scooter pour aller à la plage, en maillot de bain avec une mini robe par dessus, et je me suis fait chier dessus par un goeland au feu rouge.
    J’en ai eu partout, sur le casque, les épaules, la poitrine, les cuisses. j’ai débarqué comme ça sur la plage, bien dégeu, et j’ai couru sous une douche publique pour me rincer de cette horreur. Mon scooter était pourri à cause de l’acidité du machin.
    Je ne sais pas comment j’aurais fait sans douche…

    elle vient peut-être de là ma phobie du volatile ;-)

  • #56 Olly le 21 avril 2009 à 10 h 45 min

    Quand je suis allée visiter mon amant en Australie, j’ai remarqué de magnifiques perruches blanches à crête jaune. « Quelles sales bêtes, envahissent le centre ville, font un raffut d’enfer en permanence… »
    Eh oui, les pigeons des Australiens sont des perruches.
    Cela dit, quand il a emménagé avec moi à Paris, il trouvait les pigeons assez exotiques aussi et « joliment bleutés » :)

  • #57 Ladypops le 21 avril 2009 à 10 h 46 min

    J’ai eu une perruche fugueuse à la maison… elle arrivait à sortir de sa cage et avant de l’apprivoiser, c’était l’horreur pour la récupérer. Le vétérinaire nous a conseillé de lui jeter un drap/linge de cuisine dessus pour 1. l’empêcher de voler et 2. calmer l’oiseau. Un oiseau dans le noir ne vole plus. Donc, si tu te retrouve dans ton salon en face d’un de ses « monstres », couvre le, crie très fort et demande à un voisin de bien vouloir t’aider.
    Et pour le reste, de jolies déco miroir pendues aux fenêtres devrait les repousser suffisament pour qu’il ne rentre pas dans ton salon.
    Courage dans cette lutte, ma voisine nourrit ces petites choses aux grains du coup ils affectionnent particulièrement notre entourage… Grrrrrr….

  • #58 Deilema le 21 avril 2009 à 10 h 49 min

    « Est-ce que je vais chier dans leur nid moi? »
    Sarah superflu je suis morte de rire !!!!!!!!!!

  • #59 Milys le 21 avril 2009 à 10 h 52 min

    @ Ladypops: ça a l’air efficace ta technique mais faut être sûre de son coup. Parce que hurler dans le noir en face d’une serviette de toilette chiffonnée au sol, ça peut donner envie au voisin qui rapplique d’appeler l’asile ! Haha!
    Moi c’est ce que je faisais avec les souris, mon chat les coinçait dans un angle, j’attrapai l’intrus dans un torchon et je le mettais dehors (la souris, pas mon chat^^).

  • #60 Odile sans régime le 21 avril 2009 à 10 h 54 min

    Mon dieu ! ça me fait dresser les cheveux sur la tête ! je pense que ta crainte du pigeon intrusif est assez largement partagée… à moins que je ne dise ça pour me rassurer, car moi aussi j’y pense lorsque j’ouvre mes fenêtre. Heureusement, ce sont davantage de petits oiseaux que des rats volants qui s’amusent autour de chez moi ;-) Je crois que je vais faire un cauchemar la nuit prochaine, avec cette histoire de pigeon agonisant dans le conduit de cheminée ! :-s Je compatis vivement ! ;-)

  • #61 Jube le 21 avril 2009 à 10 h 55 min

    Je déteste également ces volatiles qui pullulent tant et plus. Ils ont le chic pour faire leur nid là où il faut pas, venir roucouler sous tes fenêtres et chier sur ton linge quand tu as le malheur de l’étendre dehors.
    Mais y’a pire que les pigeons.
    Ici à Marseille la plaie c’est les goélands qui vivent plus en ville qu’en mer. Ils sont énormes, ils gueulent dès l’aube et je peux te dire que c’est pas discret comme cri ! Et le pire c’est qu’ils craignent dégun comme on dit ici, ils ont pas peur de toi et te foncent dessus si t’as le malheur de les déranger et ça ça fout vraiment la trouille car c’est énorme comme bestiole et je te dis pas la taille de leur bec !
    Ce sont des vrais parasites de la ville, ils fouillent les poubelles, se reproduisent comme des lapins. Ils avaient pondu dans des pots de fleurs sur la terrasse de chez ma grand-mère et ben je peux te dire que j’ai pas fait ma fière quand j’ai enlevé les oeufs pour les jeter car la femelle me tournait autour…. mais j’ai quand même réussi :)
    Seul point positif: ils bouffent les pigeons (véridique) ;))

  • #62 Lisette le 21 avril 2009 à 11 h 01 min

    Ha ha, j’allais te conseiller le Suskind, http://www.amazon.fr/Pigeon-Patrick-S%C3%BCskind/dp/2253047422/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=books&qid=1240304373&sr=1-1 , mais je vois que Sonia l’a déjà fait. Jusqu’à la lecture de ce livre, je n’avais rien à faire des pigeons, et depuis je les déteste.

  • #63 orev33 le 21 avril 2009 à 11 h 05 min

    C’est avec plaisir que je te prête mon chat Hélène : il est diplômé en attrapage de volatiles tentant sournoisement de rentrer dans les appartements situés exclusivement au dernier étage (je sais, trés pointu comme qualification). La dernière fois c’était une jeune oiseau (certes pas un pigeon de 50 kg) que je n’ai eu que le temps de sauver et d’emmener dans un refuge pour oiseaux (pfff, y a des fois, je suis trop gentille)…. En plus, il fait bouillote pour les pieds et déstressant chronique vu qu’il ronronne tout le temps… Enfin, bon, je le récupère après hein.

  • #64 La Sosso do Domingo le 21 avril 2009 à 11 h 06 min

    Si ça peut vous consoler, les Parisiennes, la pigeonnite n’est pas qu’un problème de citadins… Moi j’habite dans une ferme et tous les 4 ou 5 ans, on est obligés d’enrayer l’invasion… (entre autres solutions toutes plus gore les unes que les autres, la plus « simple » c’est encore de les flinguer un par un… 200 pigeons, je vous raconte pas les réserves de munitions ! )

    Non content d’être dégueus et de chier exprès devant les portes et sur les gens, les pigeons sont carrément des obsédés, toujours en train de s’accoupler, même quand il gèle (c’est vous dire !) et de pondre des tonnes d’oeufs !

    Et en plus c’est vrai que leurs bébés sont particulièrement moches !

    Alala ça fait du bien de rigoler !

  • #65 Diripouf le 21 avril 2009 à 11 h 15 min

    Huhuhuhuhuhuhuhuhuhuhuhu :D Merci pour la rigolade du matin ! Il faut que tu t’inspires de Rachel dans Friends – hop, dans la cocotte.

  • #66 Mel le 21 avril 2009 à 11 h 32 min

    Ahah merci pour cette rigolade…
    Depuis qu’on habite à Marseille, nous sommes sur une trajectoire de mouettes hurleuses… Et forcément, ces charmantes petites bêtes passent systématiquement à l’heure où l’on essaie de s’endormir… Elles ont un cri tellement spécial qu’une nuit, j’avais carrément l’impression qu’on égorgeait un bébé dans l’immeuble voisin. Alors, bien que mon esprit rationnel me rassurait en me disant que ce n’était qu’une mouette, mon irrationnel, lui, était déjà en train de chercher le numéro de la DDASS, des pompiers, de superman, de tout ce qui pourrait faire cesser ces pleurs abominables !!
    On a les volatiles qu’on peut (-:

  • #67 Hélène le 21 avril 2009 à 11 h 36 min

    Ariane (5) la phobie des pigeons ? C’est la premièère fois que je vois ça ! ;-)

    assorci (6) je vois ça aux fenêtres en face de ma chambre, donc ça doit fonctionner ;-)

    valie (8) ton histoire est grandiose ;-)))

    funambuline (10) un genre de moustiquaire à pigeons, donc ? Ca risque de gâcher un peu la vue, mais pourquoi pas, c’est vrai que ça serait une solution.

    okatarinabella (11) je vois que tu connnais les moustiquaires de funambuline ;-)

    Carine (16) merci !! J’ai un Casto tout près de chez moi !

    Helolie (18) : ;-)))

    nathilou (19) ah oui les chauves souris ça m’est arrivé aussi, à la campagne. On a beau savoir que ça va pas vous sucer le sang pendant votre sommeil, ça fait moyen plaisir d’avoir ça pendu dans les rideaux ;-))

    « ça vole pas la nuit, ces sales bêtes » (23) : ;-)))))

    « le volatile n’était même pas mort, il rusait et faisait semblant » (26) : ;-)))))))))

    Milys (28) sois la bienvenue !

    La Kékounette (34) ben moi globalement j’aime pas tellement les animaux (enfin disons que je m’en fous), alors les igeons, tu imagines ;-)

    Deilema (35) ton mec mérite une punition pour son manque de compassion ! ;-)

    Béné (39) ton lien m’amuse beaucoup ;-))

    argone (42) non je n’ai pas lu ça, ça doit être intéressant !

    « ces cons venaient quand même s’empaler sur les clous » (45) : ;-)))))))))

    beecoz (46) je vais peut-être penser aussi au petit faucon ! ;-)

    Papillon (51) je vote aussi pour l’éradiction totale du pigeon des villes, je suis sûre qu’il sert à rien dans la chaîne alimentaire naturelle, en plus.

    Lullaby (52) ne sois pas désolée, j’ai écrit ce billet dans l’espoir de vous faire rire ;-))
    Et je n’ai pas la phobie des pigeons ou des oiseaux, en fait (et dieu merci ;-), juste je les déteste ;-))

    « Est-ce que je vais chier dans leur nid moi ? » (53) : rahhhh, trop bien vu ;-)))))))))))

    SONIA (55) oui moi c’est les momies et les requins, à Paris c’est plus rare, donc ça va ;-)

    Marine (56) dis donc, j’auais jamais cru ça aussi volumineux, une fiente de goéland !!

    Ladypops (58) pas bête, le coup de le couvrir !

    Jube (62) les goélands bouffent les pigeons ??? Remarquable !!

  • #68 Fanchette le 21 avril 2009 à 11 h 40 min

    Ha que je suis contente avec mon mignon petit couple de bergeronnettes qui niche dans le mur de la maison (délabrée, la maison, elles nichent dans les trous).
    Bon quand les petits apprennent à voler, c’est gore : en général y’en a un ou deux qui se ratatinent sur la terrasse. Mais bon, c’est Darwin que voulez-vous.

    Bon par contre, le goéland apprivoisé sur le balcon (par un fiancé inconscient) – Thérèse qu’on l’avait appelé, le goéland, pas le fiancé hein – j’ai pas réitéré l’expérience…

    Quant aux chauves-souris, en Angleterre on en avait sauvé une, ben y’avait l’association des Amis des Bat qui était venu la chercher avec un camion spécial, qui nous avait donné des nouvelles de la-dite Bat avant de venir la relacher après 15 jours de soins intensifs, dans le jardin. Pis après on avait reçu un diplôme. Sont fous ces rosbif non ?

  • #69 Hélène le 21 avril 2009 à 11 h 42 min

    Fanchette ;-))))))))))))))))))))))))))))

  • #70 Jessica d’Aix le 21 avril 2009 à 11 h 44 min

    Et moi qui croyait que j’étais complètement dingue, je vois que je ne suis pas seule. C’est rassurant.
    J’habite à Aix en Provence et j’ai vécu (jusqu’à l’année dernière) dans le vieil Aix, le centre ville où des milliards de pigeons dégueux ont élu domicile.

    Alors moi je ne pouvais pas laisser les fenêtres ouvertes sans entrebailler les volets car j’avais trop peur qu’une de ces saletés finisse chez moi, et que je n’arrive pas à la faire sortir, que je doive ne battre avec elle et qu’elle se mette à voler comme une histérique dans l’appart. Ensuite qu’elle vienne m’attaquer à coup de bec et d’ongles, qu’elle s’emmêle les pattes dans mes cheveux. L’horreur!

    Et des fois, j’entendais un gros bruissement d’ailes et je voyais un pigeon qui avait réussi à s’immiscer entre les volets et qui se retrouvait sur le rebord de ma fenêtre. Alors je criais et en même temps je me jetais sur ma fenêtre pour la fermer. Bien sûr, j’avais pas le temps d’arriver sur la fenêtre que la bestiole avait déjà fichu le camp ! ;))

    Donc Hélène je comprends très bien ce que tu peux vivre! Je compatie.
    En même temps ça m’a fait hurler de rire….

  • #71 funambuline le 21 avril 2009 à 11 h 45 min

    @ Hélène : ce que je connais, ce ne sont pas vraiment des moustiquaires (qui peuvent effectivement te boucher un peu la vue, vu que leurs mailles doivent être très très fines). C’est des tiges en métal (légères et facilement maléables) que tu dois mettre au-dessus de tes fenêtres, pour que tu puisses continuer à ouvrir tes fenêtre (idem pour le balcon) et de là tombe une « toile » de mailles très légère mais très résistante, genre en fils nylon (donc presque transparente, on l’oublie vite). Ils ne peuvent donc pas pénétrer ton territoire… ce qui ne les empêchera pas de voler au-dessus de ton balcon et d’y coller leurs fientes, mais ta frousse des bruissements d’ailes pourrait disparaître.

    J’ai vu ça dans des magasins de bricolages où il y a une partie « extérieur » ou dans des trucs de jardin.

  • #72 Fanchette le 21 avril 2009 à 11 h 45 min

    Ben oui, pour le goéland apprivoisé, c’est la fiente géante (cf Marine-56) qui ‘a retenu de réitérer l’expérience.
    Mais quand même Thérèse j’ai continué à lui filer des croûtes de gruyères, j’avais peur de son courroux si je cessais : attend t’as vu la taille d’un bec de goéland ?????

  • #73 Hélène le 21 avril 2009 à 11 h 48 min

    funambuline OK, merci pour les détails !

    Fanchette ben oui c’est terrifiant, un bec de goéland !!

  • #74 Isaversailles le 21 avril 2009 à 11 h 50 min

    J’ avais régulièrement des chauves souris chez moi a cause de mon chat qui s’amusait a les attrapait et ensuite les relâchait dans la maison : j’ avais pris l’habitude !!!

    Par contre berk les pigeons : trop de bruit et du caca plein la voiture

    J’ ai un couple de tourterelle qui a fait son nid sur le balcon profitant de notre absence: faut dire que les tronçonneurs d’arbres lui ont ratiboisé son arbre alors le nid a dégagé : la tourterelle ne salit pas le balcon (ou alors celui des voisins !!) et son roucoulement est peu dérangeant alors on la laisse

    Je ne peux même plus faire la vaisselle en tenue indécente maintenant les voisins me voient ( vivement que l’ arbre repousse)

  • #75 Jen le 21 avril 2009 à 11 h 51 min

    Chez moi il n’y en avait pas plus que ça (sauf bien sûr en centre ville).

    Par contre, mon petit voyage scolaire à Venise m’a complètement dégoûté et de la ville et des pigeons. La place San Marco avec ses millions de pigeons qui se posent sans retenue sur votre tête et vos épaules et beurk beurk beurk la trouille qu’un pigeon laisse sur vous sa grosse commission. Oh mon dieu, rien que d’y repenser….. J’ai passer l’après-midi dans un café à regarder la bande de tarés dehors s’extasier devant ces volatiles dégoûtants… A se prendre en photo avec les pigeons sur eux!!! Non mais franchement BEURK quoi!

  • #76 Milys le 21 avril 2009 à 12 h 00 min

    Merci Hélène pour ton accueil chaleureux :)

  • #77 Sunbeam le 21 avril 2009 à 12 h 04 min

    Moi ce sont les pigeons qui ont élu domicile dans la gare de la Part-Dieu, à Lyon, qui me posent souci. On dirait que leur radar est déréglé, ils aiment bien frôler la tête des passants et leur faire faire des petits sauts de cabri pour les tenter de les éviter… Pouârk.

  • #78 FraiseDesBois le 21 avril 2009 à 12 h 08 min

    tiens ça me rappelle, il n’y a pas si longtemps, quand je me suis installée sur Paris, un matin dans la salle de bain j’entends un grand fracas dans la cuisine, et là que vois je, un pigeon tranquillement posé à coté d’une cocotte, je me suis tâtée d’attendre qu’il rentre dans celle pour l’asperger de vin blanc et d’olives avant de mettre le feu.

    Finalement je l’ai fait sortir sans trop de dégâts, mais ça me rappel que n’ai toujours pas fait de pigeon aux olives…

  • #79 Bichettte le 21 avril 2009 à 12 h 09 min

    Mdrrr larticle, je viens d’emmenager, et devinez quoi, mon balcon est un baisodrome pour pigeons ! Et bingo, après un week end d’orgie pigeonnesque, j’ai retrouvé une pigeonne qui couvait a meme le béton sur mon balcon !

    Me suis torturée l’esprit, parce qu’elle m’attendrissait quand meme, mais c’était elle et ses marmots, ou moi et un balcon condamné en plein été ! (Parce que j’ai des toutous qui ont la haine des pigeons aussi, et je souhaite pas que mes bêbetes attrapent des parasites de ces sales rats volants)

    Donc, enfilage de gants mapa, écharpe enroulée jusqu’au nez et doudoune fermée, je suis allée délogée ces oeufs, et elle n’est plus revenue.

    Mais rebelotte, c’est le dawa sur mon balcon, c’est tjrs la saison des zamours chez eux !

    Si qqun a une solution, je suis preneuse, parce que, CD, alu, et sacs plastiques voletant au gré du vent, ne leur fait pas grand chose et bonjour la loose pour mon balcon avec toutes ses décorations qui ne servent à rien.

  • #80 océane le 21 avril 2009 à 12 h 17 min

    Les pigeons c’est le Mal…
    Moi je le dis depuis longtemps, les pigeons ils attendent qu’une occasion pour te bouffer, il commenceront par les yeux et les parties tendre avant de finir par manger tes entrailles…
    oui les pigeons c’est abominable, je hais les pigeons.( oui je sais mon raisonnement est illogique parait-il, non mais c’est mon raisonnement alors hein chut). Non en vérité j’en ai une peur phobique…
    Les gens me regardent hurler dès qu’un pigeons s’approche a moins de 2m de moi, et mes amis sont devenu, bon grès mal grès, mes paravents anti-pigeons. Le jeu du moment c’est de laisser approcher le pigeons dans mon dos sans que je m’en aperçoive… ahh les amis…

    bref moi je dis qu’il faudrait les envoyer ailleurs ces rats volants, ils serait plus heureux dans la nature, tient le désert c’est pas la planque?
    et les hiboux? on n’en parle pas assez, un jour il y en a un qui a fait caca sur le pare brise de ma voiture, ben j’ai du m’arrêter tellement c’était énorme, (et pour rire parce que la probabilité pour que cela arrive…)

    J’avoue que depuis quelques temps, je n’ai plus peur qu’ils entre chez moi (les pigeons), mon chat dissuade toute approche pigeonesque de mes fenetres et de mon balcon, du coup plus de cadeaux à nettoyer!
    désormais ils observe de la balustrade d’en face, ahh ils ont envie de venir mais ils ont les chocottes (ahahahah), mon chat et moi on les regarde en sirotant notre thé sur le balcon…

    alors Hélène tu vois ce qu’il te reste à faire! adopte un chat!
    ;-)

  • #81 Mlle Narcisse le 21 avril 2009 à 12 h 17 min

    Point de pigeons qui copulent par chez moi, enfin, si, surement, mais comme nous sommes à la campagne, ils trouvent des petits buissons pour abriter leurs ébats, donc tout va bien!
    Mais des crapauds tous les jours dans la piscine depuis qu’elle est débachée, oui!!
    Ils parait que les femelles crapaud(es?) cherchent un coin humide pour pondre leurs tétards: chouette non, une piscine pleine de tétards!!!!

  • #82 Sophie-Pivoine le 21 avril 2009 à 12 h 24 min

    J’ai la même phobie que toi. Rien qu’à lire sur une carte au resto « pigeon », je tourne de l’oeil …
    Une fois, il y en a un qui est rentré dans la cuisine. Je hurlais comme une sirène …
    Courageusement, j’ai refermé la porte et ai attendu qu’il veuille bien s’en aller. Deux heures, c’est long.
    En plus, il avait ch*** partout l’ostrogoth. Obligée de tout laver avec gants et Javel.
    J’en ai encore des frissons. Brrrrr et beurk.

    Et puis dans la rue, c’est tout juste s’ils ne te marchent pas dessus … Je hais fondamentalement les gens qui les nourissent.

  • #83 Loriceane le 21 avril 2009 à 12 h 25 min

    OMG non pitié plus les pigeons :(:( j’ai eu la mauvaise expérience avec ceux ci , habitant dans une petite ville un peu village même, quand on entre chez moi on a l impression d entrer dans une grotte car ma maison est enclavée entre d’autres maisons (largeur de mon allée environ 1m de large , de mur en grosses pierres de 1,50 m, une paix royale) on arrive a une courette puis ma maison.
    Donc donnant sur ma cour un mur d’une maison dans lequel sous le toit se sont nichés des pigeons a mon grand malheur , c’est une catastrophe c’est hyper sale je vous épargnent les détails concernant leurs besoins fait dans ma cour , les œufs retrouvés éclos et cassés et mes pauvres fleurs :( ce qu’elles ont pris (certains prennent ca pour de l engrais euhh pas moi ) , ainsi qu’a chaque fois que l’on sortait avec mes enfants ces pigeons posés sur le fil électrique qui menace de se « lacher » au dessus de nous ( pour les « party » barbecue super aussi ..) plus de 6 mois il m a fallu avec le propriétaire de cette maison pour qu il fasse venir le couvreur et qu il grillage enfin l’espace entre la pierre et le toit.
    Enfin une histoire parmi tant d’autres mais enfin cet été on aura la paix et on pourra apprécier d’être dehors

  • #84 Marylène sud le 21 avril 2009 à 12 h 25 min

    On fait un échange ??? je prends les volatiles et je t’envoie ma voisine qui me procure les mêmes désagréments que tes pigeons au propre comme au figuré……. sans commentaire!

  • #85 chloé le 21 avril 2009 à 12 h 46 min

    hahahaha!!!!
    moi j’ai sauvé un pigeon prisonnié d’un arbre ( si si je vous jure), ben je l’ai vite regrété lorsqu’un de ses comparses m’a chié dessus (beuuuuuuurk)! depuis je hais les pigeons, c’est moche ça pu, bref des chieurs en puissance!
    Fais gaffe quand meme de pas te mettre Brigitte Bardot sur le dos!!!!!!

  • #86 PinkLady le 21 avril 2009 à 12 h 57 min

    Faut faire comme dans friends, Rachel est super forte en capture de pigeon. Enfin, je dis ça, ça m’arriverait, je crois que je hurlerais jusqu’à ce qu’il se barre. C’est pas que j’en ai peur mais ils me dégoûtent tellement que l’idée de m’en approcher me donne la nausée

  • #87 Hélène le 21 avril 2009 à 13 h 08 min

    Ben voilà, moi non plus ça me fait pas peur, mais ça me dégoûte à crever ! ;-)

  • #88 sarah superflu le 21 avril 2009 à 13 h 09 min

    @Sunbeam: le pire, dans cette gare, c’est quand tu retires des sous au distribiteur à côté de Virgin. On est à côté de la porte coulissante et comme y a des pics anti pigeons au dessus de nous ils se vengent en nous frôlant et on peut même pas fuir parce que notre CB est dans la machine!

    Dans la même série y a les pigeons Place Saint-Marc à Venise, ces cons n’ont même plus peur des touristes et y en a forcément plein qui se posent sur toi c’est atroce. Ma hantise est qu’ils se posent sur ma tête, se coincent les griffes dans mes cheveux et paniquent et me lacèrent le crâne.

  • #89 à 4 degrès le 21 avril 2009 à 13 h 11 min

    moi aussi je hais ces sales bestioles… c’est pour ça que jamais de la vie je n’irais à Venise. J’aurais trop les pétoches! J’espère qu’une de nous te trouva la solution miracle!

  • #90 Karine d’Angleterre le 21 avril 2009 à 13 h 24 min

    En meme temps, a Venise, ils restent sur la place Saint Marc ou des tas de parents debiles donnent des tonnes de graines a leurs gosses et les prennent ensuite en photo avec leur flopee de pigeons sur la tronche. Du coup, les gens senses ne sont pas plus genes que ca par les horribles animaux ! N’empeche, ils sont completement irresponsables ces parents, si ils savaient toutes les saloperies que ces sales bestioles mangent, heurk !

  • #91 Cécile de Brest le 21 avril 2009 à 13 h 26 min

    Chez moi, ce sont les chauves-souris qui entrent… Grosses comme des éléphants.

    Et je me souviens d’oiseaux entrés chez mes parents par la cheminée (c’est bête un oiseau quand même), qui n’arrivaient plus à repartir et qui sont restés coincés plusieurs jours (non, mes parents n’avaient pas décidé de faire un élevage, ils étaient juste absents).

    Et je me souviens aussi d’hirondelles qui avaient fait leur nid dans le conduit d’aération de ma cuisine quand je vivais en Bretagne. Il y avait une odeur épouvantable dans la cuisine. On avait vidé des litres de produits pour déboucher les canalisations dans l’évier, ne comprenant pas d’où venait l’odeur.
    Qaund on a compris, on a fait venir une entreprise spécialisée, il y avait des oiseaux crevés dans le trou, ce qui expliquait l’odeur. Une horreur.
    Les oiseaux, j’aime pas.

  • #92 Tizou le 21 avril 2009 à 13 h 42 min

    Cela fait rigoler après mais ce genre de bestiole entrant dans l’appart ça doit être l’horreur quand même…
    Entre les villes et la campagne, il y a aussi les pies dans le même genre… Une fois il y en a eu une sur la terrasse, qui a pris ma tignasse pour Orly et n’a rien trouvé de mieux que d’atterrir sur ma tête!!! Sympa cette abrutie en barrette… J’en menais pas large. Et il y en a quelques unes qui s’amusent à se scratcher contre la fenêtre, là c’est le bruit qui fait sursauter…

  • #93 sarah superflu le 21 avril 2009 à 13 h 43 min

    @karine d’angleterre: d’accord avec toi sur le fait que les gens sont crétins de nourrir les pigeons (je le signale d’ailleurs régulièrement aux mémés vers chez moi), mais place Saint-Marc, je t’assure que même sans graines je me suis déjà fait assaillir.

  • #94 Fanchette le 21 avril 2009 à 13 h 51 min

    Cécile : moi aussi j’ai trouille que les hirondelles viennent nicher chez moi (porte-bonheur, mon c- oui). Bien d’accord avec toi, la fiente d’hirondelle c’est la pire de toute ! L’année dernière, elles tournicotaient dans la grange : et que je rentre, je sorte, je crie (mes pôv’ Bergeronnettes, toutes effarouchées). J’ai fermé les portes de la grange pour éviter le va et vient : ben y’en a une qu’à réussi à rester coincée dedans et qui s’est emplafonnée la porte vitrée. Bing. Paf. Mourute. J’espère que les autres ont compris le message.

  • #95 Cécile de Brest le 21 avril 2009 à 13 h 56 min

    @ Fanchette : c’est pas tellement que j’ai la trouille des hirondelles mais ça pu grave quand même.
    C’en était tendu à un point qu’on quittait l’appart pour manger à l’extérieur, on n’arrivait pas à trouver d’où venait l’odeur. On était jeunes et bêtes à l’époque (aujourd’hui aussi, on est juste moins jeunes).

  • #96 argone le 21 avril 2009 à 14 h 04 min

    pour compléter mon premier commentaire, je veux juste ajouter que vivant dans une zone relativement « rurale » je n’ai pas de pigeons qui me dérangent, mais je maudis les crottes de chiens, beaucoup de personnes ayant une villa ont un voire deux chiens, mais il ne leur vient pas du tout à l’idée de ramasser les étrons de ces braves bêtes … est-ce que je demande à mes enfants d’aller ch… sur leur paillasson ? Quand on a un animal de compagnie quel qu’il soit, il faut assumer ! Nous avons régulièrement des petits « cadeaux » sur la pelouse devant notre maison et c’est gonflant.

  • #97 Hélène le 21 avril 2009 à 14 h 23 min

    Ah oui, je suis contre les chiens aussi ;-)

  • #98 Amy le 21 avril 2009 à 14 h 27 min

    Moi aussi je deteste ca!!! ces sales bestioles me reveillent souvent le matin avec leurs « hululement » INSUPPORTABLE et leurs déploiement d’ailes que t’as envie d’arracher! en plus ils font ca que le matin très tôt quand tu te dis me reste encore 30mn à dormir et ben eux non s’en foutent que tu bosses! et pareil en été c’est le pire car fenetre grande ouverte surtout la nuit donc je suis obligé au petit matin de me reveillé avt qu’ils se pointent et fermer les volets en crochet mais pensez vous que ca les derangent??? absolument pas! ils cherchent un autre moyen de venir squatter! un jour y’en a qui se pointe sur ma fenetre alors que les volets etaient presque fermé et qui sort sa tête pour me faire un tit coucou avec la ferme intention de rentrer plus que sa tete! sale bestiole! et pas plus tard que ce week end, 2 sont rentrés par ma cuisine, en couple! ils ont pris ma cuisine pour un hotel à copuler ou quoi??? pas une pas 2, j’ai pris mon balai, vous m’imaginer la tete dans le cul avec un bandana et un balai, ressemblant à la femme de ménage grecque ou portugaise dans sa plus mauvaise caricature! nan mais, se prennent pour qui ses volatiles??

    Et le pire c’est qu’ils salissent tellement le rebord de ma fenetre que je ne peux même plus secouer mes draps avant de faire mon lit! j’ai beau nettoyer à la javel, ils reviennent toujours me pourrir ma fenetre! JE VEUX UNE SOLUTION POUR M’EN DEBARRASSER!!! SVPPPP!!

  • #99 Deilema le 21 avril 2009 à 14 h 35 min

    Hiiiii, les chiens !!!!
    Je hais les chiens aussi, c’est ma grande phobie.
    En ville, je suis capable de changer de trottoir si je dois en croiser un, s’il dépasse les 30 cm de haut.
    Le pire de tout, c’est de devoir prendre l’ascenseur avec des gens accompagnés de leur chien.
    Non seulement ça pue mais en plus, si la bestiole, reniflant mes phéromones de terreur, vient à vouloir me sauter dessus, je peux pas me sauver.
    L’horreur !

  • #100 Amy le 21 avril 2009 à 15 h 16 min

    Le pire dans tout ca c’est que ces pigeons c’est des vrais racailles! ils ont peur de rien et limite ils te defient lol j’avoue que parfois ils m’eclatent à jouer les rebelles comme ca! ca me rapelle le dessin animé là avec les pigeons d’ailleurs! mais bon ces pigeons là n’ont rien à voir avec les dessins animés hélas lol

  • #101 rumeur le 21 avril 2009 à 15 h 48 min

    Je propose des petites graines empoisonnées?

  • #102 Tatami le 21 avril 2009 à 16 h 00 min

    Un couple de tourterelles roucoule dès 6 h du mat sous ma fenêtre, suis au bord de la crise de nerfs, je voudrais te les latter à coup d’ombrelle comme dans la chanson de Brassens, mais d’un autre côté je suis adepte de la non violence, il me faudra bien attendre que ces andouilles aient bâti leur nid…..

    Si quelqu’un a une solution pour les faire fuir, je suis preneuse (j’ai pas de fusil ;-) ).

    Hélène, les pigeons parisiens sont vraiment mal élevés, s’introduire ainsi chez les gens sans invitation…..!

  • #103 Mah-Yu le 21 avril 2009 à 16 h 07 min

    haha merci j’ai bien rigolé aussi, je me reconnais tout à fait dans tes propos. J’ai un problème encore plus sévère avec les mouches, je crois même que là, ça relève presque de la phobie. Une fois je suis revenue dans ma chambre de bonne (enfin, d’étudiante, quoi) après deux jours d’absence. C’était la canicule et j’avais laissé la fenêtre ouverte en partant, erreur fatale: toutes les mouches du quartier (l’immeuble surplombait un jardinet) sont venues s’abriter de la chaleur sur ma corbeille de fruits…
    Il était 20h qd je suis rentrée. J’ai entrouvert la porte et vu les mouches, mon sang n’a fait qu’un tour, j’ai refermé à clé et je suis allée sonner chez mes voisins pour avoir de l’insecticide. Après avoir vidé toute la bombe dans l’entrebaillement de la porte (j’allais quand même pas entrer!!) je me suis enfuie chez des amis, où j’ai dormi les deux nuits suivantes avant de trouver le courage de venir ramasser les cadavres.

    A côté de ça, je gère le transport d’un nid de guêpes ou l’extermination d’une portée de loirs sans sourciller, hein, chacun ses incohérences.

  • #104 argone le 21 avril 2009 à 16 h 08 min

    @ rumeur : non, des macarons Ladurée empoisonnés ;-)))

  • #105 Dorothée le 21 avril 2009 à 16 h 20 min

    En plus ces sales bêtes profitent de la moindre minute d’inattention! quand ma grand-tante es morte (dans l’appart d’en face), il a pas fallu une semaine pour que ces répandeurs de microbes s’installent sur la fenêtre de sa cuisine (en face de la nôtre, donc). A copuler et à se reproduire (hmmmm les rejetons noirs et gluants) sans limites tout en beuglant jour et nuit….

    Ben là, dans l’immeuble, ils ont mis un filet à pigeons au-dessus du truc (c’est pas une cour, un puits de lumière?) et fini les pigeons et leurs crottes! La seule chose qui tombe, c’est le linge que la voisine fait sécher sur le bord de sa fenêtre (non mais quelle idée de faire sécher son linge dehors à Paris, autant le faire tremper directemetn dans du mazout!).

    Je n’ai aucune idée de ce que ça coûte d’installer ce genre de truc (ni des acrobaties qu’il faut faire sur le toit) mais son inventeur mérite la Légion d’Honneur!(Grand Officier direct)

  • #106 Mamzelle M’ … aupin ! le 21 avril 2009 à 16 h 26 min

    Après la moustiquaire, la pigeonnaire … je vois que ça pour protéger tes fenêtres ;-)

    Avantage de la pampa, y a pas de pigeons, que de jolis rouge-gorges et de charmantes mésanges !

  • #107 Fanchette le 21 avril 2009 à 16 h 43 min

    @ Cécile – 96 : ouai c’est vraiment spécial la fiente d’hirondelle : j’ai travaillé pendant 1 mois dans un bureau aménagé dans une vieille grange, à chaque rayon du soleil, ça devait réchauffer les chiottes des hirondelle : pouha une infection ce truc !

    Et dans la série des crapauds (Mzelle Narcisse – 82) :
    Un matin, alors que j’allais enjamber une chaussette sale avant de rentrer dans la douche, je donne un coup de pied à la chaussette sale, pour ne pas qu’elle se retouve mouillée des projections de la douche (oui j’aurai aussi pu la mettre direct dans le panier de linge sale, là n’est pas la question). Quand soudain… je vis la chaussette sortir deux grosses pattes et commencer à se barrer en marchant laborieusement. Quoi-je me dis-je ? Je chausse mes lunettes et là sous mes yeux de myope éberluée que vois-je : un crapaud quitte la salle de bain d’un air nonchalant.

  • #108 Hélène le 21 avril 2009 à 16 h 53 min

    Fanchette je suis morte de rire avec cette histoire de crapaud-chaussette ;-)))))))))))))))))))))))

  • #109 Dubitative le 21 avril 2009 à 17 h 39 min

    Oui ; dubitative je suis, sur ce coup-là ! ^ ^
    Voilà quelques semaines que je me délecte de ce blog et de l’humour de sa créatrice… sans avoir encore franchi l’étape du « postage ».

    Mais là, quoi… autant de hargne sur une page, mois ça me stresse.

    Et inutile de me brandir illico la carte de la pseudo elite parisienne en tous sens et toutes occasions (en l’occurrence ici celle de la haine des pigeons), car j’ai vécu 15 ans dans le marais, et suis aujourd’hui à mi-temps nantaise et le reste à paname.

    Ben moi les pigeons, je les trouve oxygénants. Vivants. Apaisants.
    La fiente n’est certes pas le dernier cri en matière de déco, mais bon en même temps y a la guerre dans le monde, quoi… faut vous calmer les filles.

    Non franchement, le genre « je propose des graines empoisonnées », ça me désole carrément.

    Bon je sors ; allez-y tirez….

  • #110 Dorothée le 21 avril 2009 à 17 h 44 min

    Ben dans les trucs atroces, quand j’étais jeune et motivée, après mon bac j’étais partie faire un stage ouvrier en Allemagne (je montais à la chaîne des téléphones d’hôpital en binôme avec une sourd-muette: super pour apprendre l’allemand!), et j’habitais chez des fermiers à 2h30 de l’usine, qui tuaient le cochon tous les jeudis….Un matin, je me lève (à 3h30 d mat, donc), je me lève, sauf que sous mon pied il y avait un cafard géant que j’ai écrasé en faisant un gros pouich! J’en frissonne encore….(mais en fait ça aurait pu être pire, parce qu’après j’ai vu que le ménage se limitait aux parties visibles et que sous le lit c’était le paradis des insectes en tous genres mais il aurait aussi pu y avoir des souris ou des rats!). D’ailleurs à Londres aussi, j’avais un matelas par terre avec ma soeur, on discutait, et je vois mon oreller bouger: c’était une souris!:-)))) ma soeur n’a pas pu fermer l’oeil de la nuit (alors qu’elle était en hauteur), moi j’ai rêvé de Mickey…

  • #111 Milys le 21 avril 2009 à 17 h 51 min

    @argone: Malheureuse, c’est pas possible de laisser des macarons ladurée à des pigeons! C’est blasphématoire presque! Pourquoi pas du saucission empoisonné tant qu’on y est. En gourmande que je suis, la bouffe c’est sacré! Non, non, rien ne vaut le faucon domestique. Ca peut devenir fasheune d’avoir son faucon sur la main, un peu comme un sac Longchamp mais avec des plumes et un bec. Bon c’est sûr c’est moins pratique pour ranger les clefs, les mouchoirs, l’agenda et le portable. Avec en complément, le fichu de mémé en plastique pour éviter les fientes à tête chercheuse.

  • #112 Kila le 21 avril 2009 à 18 h 02 min

    Ha! ben alors là je te rejoins, je déteste les pigeons. Ils pourrissent les villes et à moi aussi ils font peur. Et pourtant ce n’est pas un pigeon qui a attiré dans mon salon. Une fois ce fût une chauve souris, j’ai cru mourir de peur et une autre fois c’est un corbeau qui venait mourir là, chez moi, le sagouin!! pareil j’ai eu la frousse de ma vie. Est-ce que moi je vais voir ce qu’il se passe dans leur nid??

    Sans compter les gens « bien intentionnés » qui les nourrissent… alors là je deviens dingue, surtout quand c’est la voisine, screugneugneu ;-)

    Les chiens hum… ose-je dire ce que j’en pense au risque de passer pour une fasho envers les animaux (ou plutôt envers leur maître)???
    En fait même à la campagne les chiens m’exaspèrent, ils aboient, leurs maîtres deviennent bien souvent un peu débilos face à leur bête, encore bien plus qu’avec leurs gosses. Non franchement c’est hallucinant quand je pense à certaines personnes de mon entourage y’a un truc qui m’échappe.
    J’aime bien les animaux, mais que les oiseaux restent dans les arbres et que les chiens changent de trottoir quand ils me voient et ramassent leurs crottes et tout ira bien ;-)

    Je suis un peu caricatural … un peu pour rire, car effectivement y’a pire comme problème.
    Ca n’empêche que c’est une vraie nuisance tous ces animaux en ville.
    Certains monuments sont très gravement dégradés à cause des pigeons.
    Quant voir certaines rues peu passantes (j’y ai habité) dont le sol est jonchés de crottes de chiens c’est carrément inadmissible.

    Voilà, j’arrête mon tir à vue (au pigeon ha!ha!ha!) :-D

  • #113 Kila le 21 avril 2009 à 18 h 04 min

    oups : attéri et non pas attiré!

  • #114 Cécile de Brest le 21 avril 2009 à 18 h 07 min

    J’avais une copine qui avait un pistolet qui tirait des billes en plastique. Je dois dire que c’était assez jouissif. Le pigeon ne comprend pas du premier coup d’où viennent les projectiles. Prend un air effaré (adieu le regard méphistophélique), revient puis comprend enfin.
    A moins qu’il ne soit trop tard… ;-)))

  • #115 pal le 21 avril 2009 à 18 h 09 min

    Je hais les pigeons !!! Et je vois que je ne suis pas la seule…
    Cet hiver, j’avais suspendu à ma fenêtre des boules de graisse pour les petits oiseaux, et ce sont ces grosses sales bestioles qui sont venues les manger !!!
    C’est drôle, j’ai eu une conversation sur ces rats qui volent il y a quelques jours (moi je ne les aime pas, mais j’ai découvert que certaines personnes en avaient une véritable phobie !) et j’ai apris un truc super intéressant : il paraît qu’on peut faire installer sur ses rebords de fenêtres, balcons, etc, du fil electrifié, comme pour les vaches, qui les dissuade fort efficacement de venir nous embêter. (avis aux amis des bêtes : ça ne les tue pas, ça ne les blesse même pas, ça les ennuie, c’est tout)
    J’ai trouvé ça pas mal, avec une second usage interessant pour les mères de familles exténuées, qui pourront envoyer leurs marmailles prendre l’air à la fenêtre « et surtout tient bien la rambarde mon chéri!!! » niark, niark, niark !!!

  • #116 Virginie et son paillasson le 21 avril 2009 à 18 h 09 min

    Un jour, y a une dame blanche (une chouette) qui s’est suicidée contre la fenêtre passager de ma voiture. J’étais au volant, une amie à côté. Bizarrement, on a arrêté notre conversation de suite et on a roulé en silence pendant un moment. Le choc.
    Bon, après, mon côté Brigitte Bardot débile a pris le dessus et j’ai fait demi-tour pour voir si elle était bien morte ou s’il fallait que je me colle à un bouche à bouche.
    J’ose pas imaginer si j’avais eu la fenêtre ouverte. Non, j’ose pas.

  • #117 Cécile de Brest le 21 avril 2009 à 18 h 10 min

    Les chiens sont un vrai fléau en Guyane. Et ce qui va avec, bien sûr…
    Beaucoup de personnes en ont un pour garder leur maison. Et quand ils rentrent en métropole, ils les abandonnent purement et simplement.
    Du coup, il y a énormément de chiens errants potentiellement dangereux un peu partout.
    Mais dans ces cas-là, ce sont les maîtres qui sont à blâmer.

    Par contre, pour les oiseaux, y’a pas moyen : pas d’excuse ;-)

  • #118 Vanessa le 21 avril 2009 à 18 h 10 min

    Et la chauve souris en pleine nuit dans l’appart, je peux vous dire que ça vaut au moins 3 pigeons.

  • #119 Fanchette le 21 avril 2009 à 18 h 10 min

    Dorothé 111 : je m’attendais à une rencontre gore avec le cochon égaré. Comme quoi y’a toujours pire dans la vie ;-)))

    Oui Hélène, après il a fallut partir à la recherche du crapaud-chaussette pour le faire quitter la maison illico-presto. Ceci dit depuis quelques jours je remarquais moins de mouches et araignées das la maison (oh, c’est pas sale, c’est juste la brousse), il aurait p’têt fallut creuser l’aspect insecticide du crapaud-chaussette…

    Ah la nature, y’a pas à dire c’est source de bien belles aventures.

  • #120 Kila le 21 avril 2009 à 18 h 21 min

    Alors par contre, un bon dos de pigeon rôti ça c’est quelque chose de délicieux. Pas les pigeons des villes évidemment!

  • #121 Dubitative le 21 avril 2009 à 18 h 21 min

    Ah bah j’avais posté… mais je vois qu’il n’est pas de bon ton d’aller à contre-courant ! Oo
    Tant pis tant pis….

  • #122 Kila le 21 avril 2009 à 18 h 28 min

    Pas du tout Dubitative, ton post est bien là, t’as bien le droit d’aimer les pigeons. Même si perso je comprends pas bien.

    Juste si tu peux éviter de les nourrir l’hypothétique jour où on sera voisines, ça serait sympa ;-)

  • #123 princessevarda le 21 avril 2009 à 18 h 30 min

    Au risque de dégouter tout le monde, moi les pigeons, je les aime.
    Bon pas d’amour, hein, on est bien d’accord mais ce sont des bêtes et moi, les animaux, c’est mon truc.
    Je suis capable de pleurer devant un pigeon blessé si je me trouve incapable de lui venir en aide.

    Je fais moins la maligne devant une araignée, ça va sans dire.

  • #124 Hélène le 21 avril 2009 à 18 h 30 min

    Milys (112) moi j’aurais peur que le faucon me crève les yeux, en fait : c’est vachement féroce ces bêtes-là, non ? ;-)

    Kila (113) je suis comme toi pour les chiens, je crois que jamais je me ferai à ces bestioles…

    Cécile de Brest (115) yihaaaa, c’est ça qu’il me faut !!! ;-))

    pal (116) ton comm’ me fait mourir de rire ;-))

    Virginie (117) en Ecosse la dernière fois avec Diripouf, un lapin s’est jeté sous nos roues. Diripouf ne voulait pas le laisser agoniser au bord de la route, sachant qu’on n’avait rien pour l’achever… j’ai été bien contente qu’il meure vite de lui-même ;-)

    princessevarda (124) c’est pas grave, chacun ses névroses, on t’aime quand même ;-))

  • #125 Athéna le 21 avril 2009 à 18 h 40 min

    @Hélène : La photo est hyper marrante. tu as essayé un épouvantail à ta fenêtre ?
    @deilema : ah on était déjà soeurs d’apprentissage en maquillage, maintenant on est soeurs de phobie canine ; le pire c’est que la plupart des gens adorent les chiens et ne comprennent pas qu’on ne les aime pas du tout.

  • #126 Marine le 21 avril 2009 à 18 h 55 min

    Si seulement je pouvais n’avoir que des pigeons…
    J’habite en plein centre ville de Toulouse, en rez-de-chaussée donnant sur une cour…
    Et toutes les nuits, ma cuisine est infestée de limaces, j’ai déjà glissé dessus en pleine nuit alors que je me servais un verre d’eau, la tête dans le c_l.
    Du coup je les éradique à coup de Mr Propre ou d’Ajax, c’est marrant de les voir se ratatiner sous l’effet du produit chimique, mais c’est pas durable puisqu’elles reviennent, ces saloperies.
    Une solution, à part de l’anti limaces?

  • #127 carrie941 le 21 avril 2009 à 19 h 05 min

    Berk, berk, pour moi, ce ne sont pas les pigeons qui m’agacent mais les mémères qui font uriner (ou pire) leur toutou devant mon portail ou accessoirement sur les jantes de ma voiture lorsque j’ai le malheur de la garer devant chez moi, malgré un répulsif à chiens, pas trop efficace…

  • #128 catialine le 21 avril 2009 à 19 h 15 min

    Les pigeons beeerk beeerk beeerk
    Chez moi, ça commence avec une légère phobie des oiseaux en tous genres ; je n’ai pas d’explication à part Hitchcock… En même temps, j’ai la phobie des papillons de nuit, qui n’est pas plus explicable. A part un certain rapport avec la mort, peut être.
    Ca continue avec une fiente de pigeon logée dans mes cheveux à l’adolescence (et si vous nous connaissez mes cheveux et moi, vous compatissez), et dont je n’ai pas pu me débarrasser tout de suite (sauf à y aller avec les doigts, et ça pue) : la phobie se transforme en traumatisme.
    Et ça finit il y a un an avec l’irruption d’un pigeon dans mon salon (même contexte d’appart que le tien) et la frousse de ma vie en sortant de la cuisine ; le couillon a eu plus peur que moi (faut dire que je n’ai pas crié très délicatement), s’est cogné dans toutes les fenêtres, et s’est fourré sous les radiateurs… 1/2 heure de lutte au bas mot, et pas envie de prendre « ça » entre mes mains…. Au final, après son départ beaucoup de plumes partout, et une folle envie d’appeler le service de décontamination de la Mairie.
    Je ne suis plus traumatisée au final, juste névrosée du pigeon.

  • #129 Kila le 21 avril 2009 à 19 h 27 min

    @ Marine : je suis horrifiée par ce que tu dis, et vraiment je compatis. Mais comment rentrent-elles dans ta cuisine?? Faut colmater.

    Y’a un truc qui marche c’est de mettre des coupelles de bières, elles adorent, y vont boire un coup et … se noient! Genre tu mest les coupelles dehors, devant ta porte ou ta fenêtre.
    J’ai aussi entendu qu’elles n’aimaient pas quand ça glisse. Donc de la coquille d’oeuf à l’endroit où elles entrent.

    Je vois pas d’autres trucs mais courage.

    On se croirait sur un forum de trucs et astuces ;-)

  • #130 kro le 21 avril 2009 à 19 h 41 min

    j’ai faillit tomber de ma chaise tellement l’image du pigeon enfermé dans ton conduit de cheminé a hurler a la mort, m’a fait mourir de rire!! ceci dit je compatit a 2000% je passe mon temps a laver la devanture du salon parce que ce que ces monstres volants ont élus domicile sur la façade du monop’ d’en face et je vous racontes pas la « conchonceté » qui s’en résulte!!!!!

  • #131 Hélène le 21 avril 2009 à 19 h 45 min

    Tu habites en face d’un Monop kro ?? Heureuse femme !

  • #132 kro le 21 avril 2009 à 20 h 00 min

    oooooooo oui c’est ma 2eme maison….

  • #133 Chantal le 21 avril 2009 à 20 h 04 min

    Quelles bêtes immondes et répugnantes…Moi, j’en souffre plus en province qu’à Paris où il y avait plus de vie pendant la journée à tous les étages et où elles étaient dérangées: ici elles ont élu domicile dans la cour et sur les rebords divers et variés de la façade de l’immeuble d’en face: la cour est dans un état inimaginable (j’habite au 1er et je n’y mets jamais les pieds mais quand même, ça reste dégoûtant). J’ai des amis chasseurs qui nous ont proposé de venir les tirer à la carabine pendant un w-e de mai, histoire qu’il y en ait moins et de leur filer la trouille: j’avais hésité jusqu’à maintenant mais là, je craque, j’ai dit oui…je vous raconterai les résultats (il va sans dire que j’héberge, je nourris mais je m’absenterai gentiment pendant la « chasse »…j’espère aussi que les voisins auront eu la bonne idée de partir en w-e!!!) Ton texte m’a beaucoup fait rire (il faut le faire avec un sujet aussi répugnant) et la photo est très drôle aussi ;-))

  • #134 le 21 avril 2009 à 20 h 21 min

    Mayu, dis moi que tu as géré le transport d’une portée de loirs et l’extermination d’un nid de guêpes et pas l’inverse T.T
    (pauvres loirs !!!)

  • #135 Hélène le 21 avril 2009 à 20 h 27 min

    Chantal hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, c’est génial, c’est mon rêve !! Je peux venir tirer avec les chasseurs ? ;-))

    gé j’allais dire la même chose ;-))

  • #136 soficelle le 21 avril 2009 à 20 h 41 min

    Hélène et les pigeons…
    Tu devrais en écrire un livre…de recettes…zut! tu n’aimes pas en manger!!!

    ici en province aussi, il y a ce genre d’horreurs en ville.
    Un jour, il y en a un qui est tombé dans ma cheminée et vu le barouf qu’il faisait en agonisant derrière le tablier de la cheminée, j’ai dû me décider à faire quelque chose..
    j’ai appelé mon pôpô avec une grande honte..mais j’ai pas réussi à me décider à le faire venir depuis sa maison tranquille..alors, il m’a « coachée » à distance (!)
    j’ai fait zazen à l’intérieur de moi-même, j’ai réussi à ouvrir le tablier de la cheminée, j’ai osé affronter son regard de bête féroce et munie de gants Mapàpigeon, j’ai saisi l’objet de mon horreur avec mes mains fines et gracieuses pour le déposer dégoûtée sur mon balcon…il est mort …j’ai repris ce qui me restait de courage et de gants pour le foutre au fin fond d’une poubelle…
    un épisode qui me laisse encore une bouffée de terreur des années plus tard ; depuis j’éduque mes enfants à emmerder les pigeons et à les mépriser…
    j’espère que mes générations à venir sauront haïr les pigeons et que ça se transmet par la mère parce que les différents pères qui ont fait de moi une mère se foutent bien de moi quand je leur raconte ça. les niais !!!
    j’ai aussi des corneilles à haïr, mais elles ne rentrent pas dans ma maison, alors ça me donne un de répit.
    Donc, Hélène courage! Avec tes yeux de braise comme tu sais si bien t’en faire, tu arriveras sûrement à tes fins.
    Un jour, on abordera les chauve-souris dans les jardins en ville qui viennent te terroriser alors que tu sirotes un verre de champagne rosé.

  • #137 Véronique le 21 avril 2009 à 20 h 45 min

    L’année dernière, un couple de pigeons s’est mis à couver sur mon balcon donnant au nord, que je n’utilise jamais. Ne voulant pas qu’ils s’installent, j’ai attendu qu’ils soient allés faire un tour pour enlever les oeufs.. sans me rendre compte qu’ils m’observaient de loin: ils sont arrivés à toute vitesse droit sur moi et j’ai cru me retrouver dans un remake des oiseaux. Il m’a fallu plusieurs heures – ils m’observaient en permanence d’un autre immeuble, si si – pour réussir à enlever les oeufs, et j’ai passé la journée à avoir peur qu’ils me suivent dans la rue pour se venger. En ce moment, j’inspecte le balcon matin et soir en moulinant des bras. :-)

  • #138 Miss Pétoncule le 21 avril 2009 à 20 h 47 min

    Bonsoir, j’ai vu de la lumière, je suis rentrée, le sujet m’a interpellée…

    « Pigeon
    Oiseau à la grise robe,
    Dans l’enfer des villes
    À mon regard tu te dérobes
    Tu es vraiment le plus agile »

    Devinez d’où est tirée cette citation ?
    ^_^

  • #139 Chantal le 21 avril 2009 à 21 h 02 min

    No problem, Hélène, tu seras la bienvenue (the more, the merrier) il y a de la place pour loger tout le monde! et je crois bien que moi aussi je vais me défouler et essayer d’en tirer un ou deux (avec quel résultat, ça c’est moins sûr, les copains eux, je sais que ce sont des « pros » et ils ont aussi l’habitude de s’en débarrasser comme ça!)
    Miss Pétoncule, je ne vois pas et je donne ma langue au chat: c’est de qui ?
    A propos des autres animaux, j’aime beaucoup les chats et les chiens qui sont adorables à la base: ce sont leurs abrutis de maîtres qui sont responsables de leur mauvaise éducation et de leurs comportements parfois déréglés: un animal domestique, ça s’éduque et chats et chiens sont suffisamment intelligents pour comprendre, pour peu que les maîtres veuillent faire l’effort et soient prêts à assumer leur responsabilité (ramassage impératif de crottes, par exemple, et interdiction d’aboyer pour un rien): fin du HS….;-)

  • #140 soficelle le 21 avril 2009 à 21 h 06 min

    Benoît Poelvoorde, notre belge névrosé , tueur dans C’est arrivé près de chez vous…

    Miss Pétoncule, j’ai gagné quoi ???? un ramier ????argh…

  • #141 Luna le 21 avril 2009 à 21 h 18 min

    Je partage ta haine féroce de ces rats volants… et j’ai eu moins de chance que toi, puisqu’à trois reprises, c’est moi qu’ils ont visé pour lâcher leur… hum !!! donc pressing un coup, une autre fois près du grand palais j’ai du me laver les cheveux aux toilettes du musée ! (sur coloration neuve)
    sans compter qu’une fois, un piaf était effectivement rentré dans la maison chez mes parents et il était paniqué (autant que nous!) et on a du appeler le voisin.
    Donc j’attends : quand est-ce qu’on débarrasse paris de ces immondices??? :p

  • #142 Miss Pétoncule le 21 avril 2009 à 21 h 24 min

    Chantal : Voilà, soficelle te donne la réponse juste au dessous !

    Soficelle : Bravo !!!!!!! :-)))
    Alors, tu peux choisir :
    -Un pigeon sur canapé
    -Un pigeon au coin(g)
    -Un pigeon dans une à la bière

    Mmmm ? ;-))

  • #143 Miss Pétoncule le 21 avril 2009 à 21 h 27 min

    (dans une) le barré n’a pas marché :-(
    Pardon, j’arrête de squatter, ça me donne envie de tajine au miel…et au pigeon ! ^^

  • #144 Miss Pétoncule le 21 avril 2009 à 21 h 29 min

    Re-pardon, avec le lien c’est mieux !

    http://www.youtube.com/watch?v=koRPuV4NPBs

    :-)
    (ayé je m’en vais cette fois !! A bientôt !)

  • #145 Hélène le 21 avril 2009 à 21 h 32 min

    soficelle sois la bienvenue !
    « j’éduque mes enfants à emmerder les pigeons et à les mépriser » : grandiose !! ;-)))

    Véronique c’est délirant cette histoire !!!!!!!!

    Miss Pétoncule bienvenue à toi ;-)

  • #146 B0unty le 21 avril 2009 à 21 h 39 min

    Roh!! Moi si j’ai bien une phobie, c’est celle des pigeons!! Je ne sais pas si ça porte un nom, mais tout me monde se fout de moi quand je dis ça!! Dès qu’un pigeon m’approche d’un peu trop près, je pousse des cris aïgus en gesticulant!!!
    Mais le coup de la cheminée ça arrivait souvent quand j’étais petite chez mes parents, sauf qu’en général c’était plutôt des moineaux!
    Et il y a quelques mois, un pigeon c’est écrasé sur une de mes vitres, la tapissant de sa cervelle…charmant…et je ne te dis pas tout le courage qu’il m’a fallu pour nettoyer ça… :)

  • #147 soficelle le 21 avril 2009 à 21 h 52 min

    Hélène,
    j’ai découvert ton blog hier soir
    je ne suis plus la même femme…je ne sais pas me maquiller et après avoir vu tes vidéos je me suis trouvé comme une pôv’pitchounette devant mon bô miroir ce matin…mais je ne désespère pas et après avoir recouvert mon découvert à la banque…je m’achèterai tout le maquillage pour…roucouler dans les bras d’un …non non pas d’un pigeon!!! …de mon nôm qui connaît rien aux subtilités du maquillage sophistiqué pour faire naturellement simple et beau ! ya du chemin, surtout que j’ai que 2 pôv z’yeux marrons et banals et des sourcils épars et clairs.

    je regrette de ne pas habiter à Paris pour m’offrir tes conseils…mais ton site est génial et je continuerai mon e-éducation maquillagesque avec tes conseils.

  • #148 Nicole le 21 avril 2009 à 22 h 26 min

    Même si c’est HS (mis pas tant que ça vu qu’Hélène en a parlé aussi… mmm), j’aime pas les chiens non plus… Pas vraiment peur, quoi, mais j’aime pas… petit, gros, « gentils »… y’a pas moyen…
    Et pourtant avant, j’adorais ça!!! :-)

  • #149 corinne le 21 avril 2009 à 22 h 33 min

    Les pigeons virulents, je connais…et l’effronté qui s’introduit dans ma cuisine, je connais aussi, seulement en me voyant, il a eu peur et a rebroussé chemin!!!
    lLeur occupation préférée c’est de faire leurs besoins sur mon balcon. Depuis que j’ai accroché un corbeau en plastique qui se balance sur un fil (semblable à celui que les boulangeries placent devant leur devanture—tout au moins c’est une pratique très courante en Allemagne où je vis) , ils squattent désormais le balcon du voisin…

  • #150 Dorothée le 21 avril 2009 à 22 h 58 min

    Fanchette tu ne crois pas si bien dire, j’ai un copain qui se baladait en forêt, il saute sur une souche et en descend, sauf qu’en descendant il a mis le pied sur un sanglier qui dormait là caché ssous les feuilles!!! On ne saura jamais quelle est la bête qui a eu le plus peur, des deux :-) pas courant de marcher sur un sanglier :-)

    A propos de bouffer des pigeons, essayez pas avec les nôtres, y’a vraiment rien de plus crade, sauf en cas de famine sévère (je pense que c’est pour ça qu’on devrait les garder, ça peut toujours servir un jour, surtout en temps de crise). Ca me rappelle une histoire de mon « grand-père » égyptien, de quand il faisait ses études à London, il avait un ami égyptien aussi mais ses parents s’étaient fait foutre en prison par Nasser (comme tout le monde, quoi), et donc il était à Londres et n’avait pas de quoi bouffer. Il a eu une idée de génie: il a pris une valise et des grains de maïs, il est allé sur Trafalgar Square, et quand les pigeons sont venus bouffer les grains dans sa valise, paf! il a refermé la valise.

    Là-dessus approche un flic qui a voulu lui coller une amende, il s’est fait passer pour un scientifique qui faisait des études sur les pigeons londoniens et il a pu bouffer ses pigeons :-) Il faut dire qu’en Egypte, c’est le mets fin par excellence, toute bonne maison se doit d’avoir son pigeonnier, et le top du top quand on est cuistot là-bas c’est d’arriver à insérer du riz entre la chair et la peau du pigeon (sans faire crever la peau), le jour où on y arrive on peut multiplier ses prétentions de salaire….

    Et moi aussi j’ai tué une chouette en bagnole, elle volait dans un champ à côté de la route et heureusement que je l’ai repérée, j’avais 4 personnes dans la voiture et une voiture qui me suivait de près. Il faut réussir à se concentrer pour pas se balancer dans le fossé et c’est dur, super dur, et en effet c’est silence de mort pendant une demie-heure dans la voiture après. Quant aux chauves-souris, c’est pareil, j’adore, on en avait plein à la maison (dans le grenier et dans la cave)…

  • #151 safroune le 21 avril 2009 à 23 h 07 min

    je crois réellement que j’aurais pu écrire ce texte, j’ai la phobie de ces bestioles !!!! brrrrrrr….

  • #152 samia le 21 avril 2009 à 23 h 11 min

    Salut les filles !
    Aaaah Hélène ton billet tombe à pic…un pigeon a fait son nid ce week-end sur le rebord de la petite fenetre de mes toilettes. Il a pondu un petit oeuf. Sur le coup j’ai pensé que c’était mignon, et que j’allais pouvoir observer les prémices de la vie du petit être. Pourtant, j’ai une peur bleue des pigeons. Mais j’avais pensé que je ne risquais rien si je n’ouvrais pas la fenetre d’ici l’éclosion.
    Mais en rentrant ce soir ma chère concierge, qui l’a vu, m’a conseillé de jeter le nid d’un grand coup de balai dans la cour (oeuf compris) et de mettre des tessons de bouteille pour que le pigeon ne revienne pas.
    Sur le moment je me suis dit que je ne ferai jamais quelque chose d’aussi cruel…mais elle m’a expliqué que la voisine du dessus a laissé faire l’an dernier et que son appartement a été infesté de petits poux de pigeons. Elle a mis des jours à tout désinfecter, et entre-temps toute la maisonnée s’est retrouvée pleine de petits boutons.
    Du coup ça m’a bien refroidie…mais en même temps je trouve ça un peu radical de balancer le tout du haut de mon 4ème étage…la mère le couve si tendrement…Désolée pour le pavé, mais je suis, comme qui dirait…tiraillée ;)

  • #153 Nathalie de Lausanne le 21 avril 2009 à 23 h 11 min

    Mah-yu: hiiiii! Moi aussi j’ai horreur des mouches! Impossible de dormir si une mouche se trouve dans ma chambre. Et quant aux pigeons, pareille; je les hais! En plus ils ont toujours des abcès bizarres aux pattes. Y en avait justement un hier dans les couloirs de l’uni. Et ben j’ai jamais été aussi pressée d’aller à mon cours de latin!

  • #154 Nathalie de Lausanne le 21 avril 2009 à 23 h 16 min

    @samia: écoute ta concierge! Les poux de pigeons!!! Mais quel horreur!

  • #155 samia le 21 avril 2009 à 23 h 26 min

    @ Nathalie de Lausanne: Oui, plus j’y pense plus je me dis que la cruauté a parfois du bon. Et puis de toutes façons mes états d’âme ne sont pas très rationnels dans la mesure où si je vois une arraignée je hurle comme une cinglée jusqu’à ce que l’Homme, ce courageux chevalier, l’écrase fermement avec sa chaussure. Finalement, pourquoi la vie d’un bébé pigeon vaudrait plus que celle d’une arraignée? et puis c’est même pas encore un bébé pigeon, c’est même pas un foetus, il sentira rien…
    Sinon, ça me rassure de savoir que je ne suis pas la seule à avoir peur des mouches. Moi aussi je ne peux pas dormir s’il y en a une dans la chambre. Et les grosses, j’en ai une peur bleue même quand je ne dors pas…

  • #156 Freshink le 21 avril 2009 à 23 h 38 min

    moi je leur lance des boulettes de papier avec un élastique (style une fronde) pour les déloger de mon balcon sans m’approcher. Mais il faut dire que les bestioles sont tenaces et s’obstinent a revenir …. beurk beurk buerk

  • #157 Dorothée le 21 avril 2009 à 23 h 47 min

    Rhaaaa Samia, plus tu attends plus ça va être dur, parce que le jour où il sort de l’oeuf c’est un pigeon, alors que quand il est pas formé c’est juste un….oeuf! Et que si tu n’arrives pas à balancer un oeuf, tu arriveras encore moins à tuer un pigeon (et pourtant un bébé pigeon c’est vraiment le bébé le plus laid qui soit, rien de mignon!) qui va revenir se reproduire sur douze générations et t’agresser si tu as le malheur de t’y opposer (et te hurler dans les oreilles)….
    Il y a aussi de la peinture spéciale pigeons, désagréable pour eux parce que ça colle aux pattes….

  • #158 Fanchette le 21 avril 2009 à 23 h 51 min

    Dorothée : t’as gagné la palme avec ton sanglier ! Je crois que j’aurai fait une crise cardiaque direct : un sanglier : nom d’une saperlipopette !

    Pour les mouches, j’ai une tapette à mouche très élégante, avec un gerbera en plastique dessus : ça ralenti le geste alore faut un peu d’entrainement par rapport à la tapette de base. Mais quelle classe d’achever les mouches à coup de gerbera en plastoc’… rose le gerbera.

  • #159 Ariane le 22 avril 2009 à 0 h 02 min

    Après avoir tout essayé pour fuir ces saletés qui me rendent malade de peur, j’ai envoyé ma môman acheter un pschitt anti pigeons chez Truffaut. Ben oui, moi j’aurais bien voulu l’acheter mais j’avais une peur panique et paralysante de la photo représentée sur la flacon. Bref, elle l’a acheté et a décollé l’étiquette. Depuis mes rebords de fenêtre sont exempts de tous pigeons mais je m’asphyxie tous les 3/4 jours en vaporisant le produit.

  • #160 Dorothée le 22 avril 2009 à 0 h 42 min

    Fanchette: ça m’a fait le même effet quand il me l’a raconté, en plus il fait 2m et il est baraque, ça fait encore plus bizarre :-) et j’ai la même tapette que toi (enfin j’avais, je ne sais pas dans quel déménagement elle a disparu), c’est pas commun non plus ;-) (le pire c’est que j’en avais offert une à ma target du moment, on a passé une soirée à caresser nos tapettes gerbera parce qu’on n’osait pas encore s’embrasser, une grande histoire de tapette :-))))) )

  • #161 mmarie le 22 avril 2009 à 1 h 05 min

    Ah les pigeons, ces vilaines bêtes répugnantes ! j’ai connu ça, l’irruption de pigeon, j’en frissonne encore d’horreur et de dégoût. Yiiiiiiiik. Dans la cour, ça roucoulait ferme et ça s’approchait même beaucoup trop. Je flanquais régulièrement des grands allers-retours de torchons de cuisine dans les fenêtres, pour leur faire peur.
    Là où je vis désormais, toujours dans la même ville à rats volants, c’est tout près d’un parc colonisé par les perruches, qui je crois font fuir les affreux. Pour le reste, les chats du voisinage s’en chargent et au bout du compte j’en vois assez peu.

    Bon vos histoires sont dingues ; je retiens particulièrement le crapaud-chaussette de Fanchette. Et le sanglier, mon dieu !

    @catialine : je me découvre une soeur en phobie des papillons de nuit ;-) ils ne me paraissent pas moins tétanisants pour autant, mais je me sens moins seule ;-)))

  • #162 jessi le 22 avril 2009 à 2 h 31 min

    Excusez mois mais j’ai pas eu le courage de lire tout les commentaires (162 quand mm…), je voulais juste participer au sujet. Personnellement j’ai rien contre les pigeons, certes ils ne sont pas d »une beauté flagrante et ils ne rendent pas service aux villes qu’ils habitent comme Paris et ils sont aussi sales que des rats mais de là à les détester à ce point ou d’en avoir peur, je comprend pas. Cà doit être une phobie des habitants des grandes villes.. Mm si je passe le plus clair de mon temps a Paris, j’y habite pas après tout. Mais si j’avais le choix, à la solution « crevez tous pigeons de la ville » je préfère la désurbanisation des pigeons.Comme si il n’y avait pas assez d’espèces en voie de disparition..
    Je reste dubitative comme le dit la dame au mm pseudo

    Quand aux chiens, je les adorent tout simplement, ce sont mm mes animaux préférés après les tigres, y a pas photos! Mignons tout pleins, fidèles (eux au moins :p) et pleins d’amour pour leur maitres…

    Mais ne pensez pas que j’accueillerai un pigeon chez moi ou que j’adore tout les animaux, moi ceux que je crains le plus ce sont les lézards, les rats, voir les grenouilles.. Bweuh!
    mais faut se rendre à l’évidence on a besoin de ces animaux à travers la nature, qui sait pt être que les pigeons nous rendent services aussi d’une manière ou d’une autre.

    Dsl d’être aussi sérieuse alors qu’à le base le ticket est avant tout là pour le fun

    PS: Je retiens Patrick Suskind, Le Pigeon que Sonia a mentionné (54) j’aime bien cet auteur. :p

  • #163 Elhadi le 22 avril 2009 à 7 h 36 min

    adopte un chat, même deux ou trois pour les virer de ta cour http://www.chathuttes.com :-D

  • #164 Hélène le 22 avril 2009 à 9 h 59 min

    « 2 pôv z’yeux marrons et banals » : tsssssssssssssss, « 2 magnifiques yeux brun chaud », soficelle !

    corinne c’est éclatant le coup du corbac en plastique ! ;-))

    safroune sois la bienvenue ;-)

    samia jette-le dans la cour tout de suite !!! Les poux, c’est l’épouvante !!!

    Freshink bienvenue à toi ! Pas mal, ta technique ;-))

    mmarie et catialine, on est 3 : j’ai une terreur panique des papillons de nuit : ce corps duveteux, poudreux, pâle et gras, c’est la pire chose qui existe au monde.
    S’il y en a un dans ma chambre, limite je vais dormir à l’hôtel.

    Elhadi nan, pas d’animaux chez moi ! ;-)

  • #165 Nathalie de Lausanne le 22 avril 2009 à 10 h 00 min

    A samia: oui les grosses c’est le pire. L’idée qu’elles se posent sur moi en étant endormie ça me stress trop…

  • #166 Deilema le 22 avril 2009 à 10 h 05 min

    Ahténa : oui, et après on s’étonne que le gros chien-chien si gentil ait mordu la fille de la voisine…
    mais enfin, c’est bien connu, hein, « quand on aime pas les bêtes on aime pas les gens » (la rélexion la plus bête que j’aie jamais entendu sur ma phobie des chiens).

  • #167 Nathalie de Lausanne le 22 avril 2009 à 10 h 07 min

    Oui les papillons de nuits c’est pareille. Une fois j’ai legerement peté un plomb, car il y en avait un qui s’était infiltré dans ma chambre. Évidemment j’ai reffusé de dormir tant qu’il était la. Après moult brassage de papiers en tout genre, ne le voyant plus, mon père m’a affirmé qu’il n’était plus la. Mouais… J’était sûr qu’il s’était caché derrière mon armoire. Du coup j’ai confectionné un dispositif drap pour pas qu’il sorte au cas ou il était bien la. Et bien sûr, trente seconde après avoir fermer la lumière, il est sorti de sa planque. Ça m’a tellement paniqué que j’ai fait ni une ni deux, je suis allé dormir dans le lit de ma soeur.

  • #168 Nicole le 22 avril 2009 à 10 h 17 min

    @Deilema: je crois que c’était moi, « la voisine »… depuis, je n’aime plus les chiens… :-(

  • #169 Hélène le 22 avril 2009 à 10 h 35 min

    Deilema note que c’est pas faux, j’aime pas les gens non plus ;-))

    Nathalie de Lausanne oui c’est ingonle, il viennet battre mollement des ailes contre ton visaghe dans le noir, il y a de quoi faire une crise de terreur.

  • #170 Deilema le 22 avril 2009 à 10 h 37 min

    Ben voilà Nicole, c’est pour éviter ça que je m’en suis toujours tenue à distance… Pis de toutes façons c’est génétique chez nous, ma grand mère avait une sainte horreur des chiens (et un amour immodéré des chaussures) ;)

  • #171 Hélène le 22 avril 2009 à 10 h 39 min

    « une sainte horreur des chiens (et un amour immodéré des chaussures) » : j’adooore le raccourci ;-)))))))))))))))))))))

  • #172 Cappuccinette le 22 avril 2009 à 11 h 51 min

    Oh la je lis depuis longtemps et je n’ose jamais posté : c’est le grand jour de mon premier comm (même que je vais l’arroser avec un petit verre de rouge ce midi pour aller avec le post du jour…).
    Je hais les pigeons. À part bien cuits avec une boîte de petits pois. C’est dit.
    Un couple de ces immondes bestioles a fait son nid sur omn balcon il y a quelques années, je ne m’en étais pas aperçue, une horreur dégueu à nettoyer avec deux épaisseurs de gants et un masque de protection tant c’était beurk. L’année d’après ils ont voulu recommencer… Ben le nid (et l’œuf qui s’y trouvait) ont valsé du 7e étage.
    J’ai acheté un produit répulsif à pigeons. Bof. Le plus effica

  • #173 Cappuccinette le 22 avril 2009 à 11 h 53 min

    Zut fausse manip, c’est tout moi ça !
    Je disais donc : le plus efficace, c’est mon chat.
    Une de mes copines a retrouvé un jour un œuf délicatement pondu sur on lit. Pis quoi encore, faut pas se gêner surtout !
    Bref @ Samia, je vote pour l’omelette.
    Sinon je ne vous parle pas de toutes mes autres phobies, mais j’ai une collec à avouer pour quand j’oserais davantage.
    Bises de Capp et merci Hélène, c’est trop bien chez toi !

  • #174 Hélène le 22 avril 2009 à 11 h 54 min

    Cappuccinette sois la bienvenue ! Et bravo pour avoir jeté le nid par-dessus le balcon ;-)

  • #175 Cappuccinette le 22 avril 2009 à 11 h 54 min

    Pfff pardon pour les fautes genre son lit et j’oserai.
    Promis, la prochaine fois, je me relis.
    Bises de Capp !

  • #176 tif le 22 avril 2009 à 11 h 58 min

    @ capp: une omelette aux oeufs de pigeon????!!! même pas morte, rien qu’à y penser je n’ai plus faim…(c’est un bon truc pour celles qui veulent faire un régime, en passant)

  • #177 Athéna le 22 avril 2009 à 12 h 09 min

    @Deilema et Nicole : on fonde un club des filles qui aiment le maquillage et pas les chiens , alors ?

  • #178 Cappuccinette le 22 avril 2009 à 12 h 29 min

    @tif ah nan, beurk beurk beurk… je parle d’une omelette par délicat poussage de l’œuf du balcon. Y’aura bien un abruti de clébard (je ne suis pas fan des chiens, moi non plus) pour lécher le résultat en bas…
    @ Athena je peux m’inscrire à votre club ?

  • #179 Athéna le 22 avril 2009 à 13 h 08 min

    @Cappuccinette bienvenue ;) (désolée Hélène)

  • #180 ann du québec le 22 avril 2009 à 13 h 37 min

    lolol permet moi de rire un peu, toi peur d’ un pigeon??? bref je ne te taquinerai pas plus longtemps,. il existe des trucs piquants que l’ on installe sur le rebord de la fenetre extérieur qui empeche les pigeons de venir se poser sur le rebord de ta fenetre, C, est peut-etre une solution, s’ ils ne viennent pas de poser , ils ne risquent pas d’ y entrer.

  • #181 Hélène le 22 avril 2009 à 18 h 14 min

    ann du québec j’ai pas peur, ça me dégoûte, c’est pas pareil ;-)

  • #182 Pucha le 22 avril 2009 à 20 h 05 min

    installe des moustiquaires? :)

  • #183 Lylou le 22 avril 2009 à 21 h 20 min

    Utilise un lance-pierre ! Par la suite, ils serviront d’engrais à tes plantes ;-) Je rigooooooole.
    Moi aussi j’ai plein de cacas pigeons sur le rebord de ma fenêtre. Du coup je ne mets plus à ma fenêtre :-(

  • #184 Hélène le 22 avril 2009 à 21 h 25 min

    Pucha sois la bienvenue ;-)

    Lylou si je ne visais pas si mal, et ne craignais pas de casser les fenêtres des voisins à la palce des pigeons, je ferais bien ça ! ;-)

  • #185 samia le 22 avril 2009 à 23 h 28 min

    Bonsoir les filles !
    Hélène, tu m’impressionneras toujours. Tu es capable de générer plus de 180 commentaires pour un billet parlant d’un pigeon qui a eu un jour le malheur de s’introduire par ta fenêtre. Et puis tu restes ma plus grande prescriptrice. Je ne compte plus les produits que tu m’as fait acheter…lundi la pochette corail monop (bon, j’ai hésité sur place avec la grise… qui s’accordait mieux avec mon nouveau sac…du coup j’ai acheté les deux…no comment), et aujourd’hui j’ai même été essayer les chaussures à la halle aux chaussures. J’ai rien acheté, car trop cher pour du plastique…mais j’y suis allée…moi qui m’étais jurée de ne plus poser les pieds dans ces magasins, et encore moins dans leurs chaussures… Anyway, vivement que tu n’arrêtes jamais ce blog, parceque je suis devenue incapable d’acheter le moindre mascara sans regarder ce que ton blog en dit (toi et tes lectrices). Bon, c’était la minute déclaration…
    Sinon, pour la suite de l’histoire avec mon nid de pigeon, c’est réglé. J’ai bien refléchi. La perspective d’abriter la petite famille pigeon, leurs cris et leurs poux a eu raison de ma bonne âme. Donc en rentrant ce soir…zou…j’ai tout balancé par la fenêtre: nid, oeufs…et j’ai mis des tessons de bouteilles pour éviter qu’ils ne reviennent. Merci les filles pour vos encouragements, je vais pouvoir me concentrer sur d’autres problèmes de peau (sécheresse, poils et autres joyeusetés) que les tiques et les pustules…
    Très bonne soirée !

  • #186 Hélène le 23 avril 2009 à 9 h 42 min

    samia bravissimo pour ton assassinat pigeonnesque !!!
    Et pour la déclaration, merci ;-) (pas du tout l’intention d’arrêter mon blog, t’inquiète ;-)

  • #187 Saint Luc le 23 avril 2009 à 12 h 28 min

    Bah !!!
    C’est pas pour rien qu’on appelle ça des « rats volants » ;)
    Ceci dit, même si les pigeons c’est crétin un maximum, ça a quand même l’instinct de conservation et c’est grégaire à mort : du coup pour m’en débarrasser, ils avaient pris l’habitude de squatter mon balcon qui donnait directement sur les platanes, j’ai utilisé un pistolet à billes de plastiques (c’est douloureux, mais ça ne les tue pas non plus !) héritage de mon adolescence imbécile, et au bout d’une semaine, plus aucun volatile ne s’approchait du mien de balcon, alors que ceux des autres locataires continuaient à être le théatre d’opération des débarquements de Normandie quotidiens des columbidae stupidus vulgaris…

  • #188 Hélène le 23 avril 2009 à 12 h 33 min

    Va falloir que j’investisse dans un pistolet à billes de plastique ;-))

  • #189 Titburette le 23 avril 2009 à 12 h 39 min

    Je veux pas jouer les rabats-joeis Hélène mais maitenant les pistolets à billes qui faisaient mal sont interdits à la vente (c’était trop dangereux…) Mais si tu veux je te sous-louerai le mien hihihihi gnarf gnarf ganrf même…

  • #190 Saint Luc le 23 avril 2009 à 12 h 58 min

    Mon Dieu ! Je posséderais une relique alors ! ;)

  • #191 Jube le 23 avril 2009 à 13 h 28 min

    Ah oui les pistolets à bille ça marche assez bien pour leur fiche la trouille, les noyaux d’abricots aussi ;))

  • #192 Cagaroule le 24 avril 2009 à 10 h 37 min

    Ah les rats volants !! Parfois, j’arrive à avoir pitié de certains, complètement mutilés des pattes… mais quand je pense à tous les microbes qu’ils transportent, ça ne dure pas longtemps ! :-))
    Dans ma cour d’immeuble ils ont mis des pics autour des fenêtres, ma trouille, c’est qu’il y en ait un qui s’y empale…

    Et avec une fronde ? Si les pistolets à billes ça ne se vend plus.

  • #193 Jasmine le 30 avril 2009 à 15 h 26 min

    Héhé ma super vengeance : j’en ai bouffé, du pigeon, au Maroc.

    Vengeeeeeeaaaaaance, en plus ct booon.

    Bon j’mangerai pas les Pig’ parisiens z’on l’air d’être lépreux.
    Alors quand en plus ils essayent (si si ils le font) de te foncer dessus pendant leur atterrissage mal contrôlé (lèpre oblige) raaaaahhhh jles déteste.

  • #194 Nadou 56 le 1 mai 2009 à 21 h 55 min

    bonjour,
    j’habite en région parisienne, je suis originaire de province et habituer à la vie au grand air. J’ai entrepris des plantation de légumes sur mon balcon et ces bestioles me pourrissent la vie ils ont tout picoré (salade, ciboulette, tomate,…). Que puis-je faire à part investir dans une carabine.
    Je soupçonne ma voisine du dessus de nourrir ces ptites bêtes.

    J’attends vos réponses avec grande impatience

    Merci d’avance

  • #195 Hélène le 2 mai 2009 à 11 h 18 min

    Nadou 56: bienvenue à toi, et courage dans ta lutte anti-pigeons !

  • #196 Bombay Magic le 2 mai 2009 à 17 h 47 min

    J’ai un problème similaire, à Bombay!!! J’habite pas loin d’un temple dédié à la déesse Laxmi, très vénéré, où ils nourissent les pigeons. En plus, mon immeuble a des toits biscornus propices au perchage … résultat, c’est l’invasion, ma terrasse est dégoutante (on balaie deux fois par jours mais rien n’y fait), ma proprio repeint la façade sans relache mais c’est toujours aussi souillé. En plus, le plus terrible, c’est que les pigeons (des volatiles diurnes visiblement) se mettent à gratter le toit avec entrain dès que le soleil pointe son nez, résultat, un raffut pas possible et ils réveillent mon bout de chou de deux ans, qui du coup, dimanche compris, me réveille à 6h aussi

    J’ai fait de nombreuses recherches sur Internet, pour savoir comment m’en débarasser. J’ai appelé Pest Control of India. Mais je suis bien seule!!! Chaque fois que je vois un cercle dédié à la nourriture des pigeons (il y en a un peu partout dans la ville), je sens que je mène une bataille désespérée, et je me sens seule, seule….

  • #197 Dorothée le 9 mai 2009 à 10 h 48 min

    J’ai vu un reportage sur les pigeons cette nuit alors j’ai pensé à toi :-)

    Alors il y aurait un million de pigeons dans Paris…..:-(((((

    Il y a un mec qui est chargé de contrôler les naissances, il a une sorte de pigeonnier, il attire les pigeonnes avec de la bouffe, et une fois qu’elles ont pondu il perce les oeufs avec des aiguilles, comme ça le poussin ne peut pas se développer mais lespigeonnes n’ont pas l’impression de s’être fait attaquer leurs oeufs et il en laisse quand même quelques-uns « vivants » (sinon les pigeonnes se douteraient que l’enroit n’est pas sûr et ne reviendraient pas risquer la peau de leurs oeufs à cet endroit)….

    Comble de l’horreur, il y avait une vieille dame qui défendait les pigeons, et qui ramassait tous les pigeons blessés etc pour les sauver (apportés par des gens, la mairie de Paris, des vétos….), elle a installé tout ça dans son appart et du coup elle vit avec 1700 affreux volatiles. Ils bouffent une tonne de grain par mois, elle a libéré tout son appart pour eux et dort sur un petit lit en fer dans un coin, au milieu de toute cette volaille puante. Il y a des biens bien attaqués du ciboulot, je suis bien contente de ne pas être sa voisine…..

  • #198 Hélène le 9 mai 2009 à 11 h 01 min

    Dorothée: seigneur, quelle angoisse !!

  • #199 Deborah le 11 mai 2009 à 11 h 31 min

    Bonjour à toutes !

    Je viens de tomber sur ce blog, qui tombe bien…
    Je n’habite pas à Paris, mais à Genève, et ici même combat…
    Après à peu près 1 mois loin de chez moi (je suis plus souvent chez mon ami que chez moi), j’ai eu la mauvaise surprise hier en ouvrant mon balcon que celui-ci était plein de MERDES de pigeons!!!!
    En plus d’avoir déjà eu un pigeon qui m’avait fait un nid avec un oeuf, jeté par mon mec OUF merci, mais il y en a de nouveau 1… et ce balcon me dégoûte.
    Avec l’autre pigeonne qui me regarde de travers posée sur son oeuf…

    Donc à midi je vais pouvoir m’amuser à nettoyer ce foutu balcon. Et la tâche de la semaine trouver un moyen efficace pour qu’ils ne mettent plus les pieds sur mon balcon!!!
    Ca me répugne et j’ai la HAINE…..

  • #200 Hélène le 11 mai 2009 à 11 h 33 min

    Deborah: je te comprends, ces animaux sont sûrement envoyés par Satan en personne ;-)
    Et bienvenue à toi !
    (on peut t’appeler Deborah de Genève, pour ne pas te confondre avec les autres ?)

  • #201 Rachel le 11 mai 2009 à 12 h 30 min

    Heureusement je n’ai pas cette « chance » d’être envahie par des pigeons tout moche … Sauf quand comme par enchantement je me retrouve à une terrasse d’un café au centre-ville de Thionville et que y a des pigeons qui viennent squatter a côté de moi … Je n’ai qu’une envie, soulever mon pied et lui écraser la tête … Sadique, envie soudaine de meurtre … Je ne sais pas mais en tout cas je supporte pas ses choses là mdr.

  • #202 Hélène le 11 mai 2009 à 12 h 38 min

    Rachel: dans ce cas je leur file des coups de pieds sans aucune hésitation ;-) (à condition d’avoir des chaussures fermées, sinon c’est un coup à chopper le sida des pieds)

  • #203 Deborah le 11 mai 2009 à 15 h 26 min

    Oui oui Deborah de Genève !
    Après 1h30 de nettoyage acharné sur mon balcon et une bonne gueulée sur les pigeons qui voulaient y venir, j’ai maintenant des petits pucerons qui ont envahi mon salon…
    Et l’autre conne toujours à couver son oeuf, si j’osais je prendrais l’oeuf mais j’ai pas le courage…

    Voilà !
    Demain, puisque ce soir je peux pas y dormir car produits toxiques pour tuer les petite bêtes, je continuerais nettoyer mon balcon. Et vivement qu’on y installe un beau filet pour qu’ils ne reviennent plus……..

    Y’a-t-il des tueurs à gages pour les pigeons ?? aha

  • #204 Hélène le 11 mai 2009 à 15 h 27 min

    Deborah: tu peux pas jeter le nid dans le vide ? La pigeonne s’envolera, l’eouf sera cassé, et tu seras sauvée, yihâââârhhhhh !! ;-))

  • #205 Deborah le 18 mai 2009 à 14 h 39 min

    ahaha… un ami a squatté chez moi qqjours et a oublié de fermer la fenêtre, imaginez qu’un pigeon s’est introduit chez moi m’a-t-il dit !!! heureusement que c’est pas moi qui ai vu les dégâts de cette horreur……
    vraiment je les hais de plus en plus

    pour l’oeuf, j’ose pas le jeter… mais je devrais

  • #206 Hélène le 18 mai 2009 à 14 h 47 min

    Deborah: jette-le, tu n’imgines pas à quel point c’est laid, un bébé pigeon ;-))
    Et puis si tu le laisses, les parents reviendront toutes les années suivantes faier leur nid à cet endroit, argh !!

  • #207 Deborah le 19 mai 2009 à 11 h 40 min

    BEURK !!!

  • #208 jcop le 4 juin 2009 à 3 h 12 min

    Salut !

    Moi j’adore les pigeons !
    Ces animaux me font marrer et j’ai une fois réussi à en capturer un chez moi !!!
    Je l’ai caressé et pris dans mes mains c’était trop kiffant.

    Sinon à Paris c’est à Notre Dame qu’il y en a le plus. C’est aussi là-bas qu’ils sont le moins farouches. Alors que je mangeais mon sandwich sur un banc près de l’église, un pigeon, puis deux, puis trois, intéressés par mon sandwich se sont posés sur mon bras !!! Trop content, je leur ai fait partager mon repas.

  • #209 Hélène le 4 juin 2009 à 8 h 46 min

    jcop: bienvenue à toi ;-)

  • #210 Deborah le 4 juin 2009 à 10 h 09 min

    jcop: Est-ce que c’est ironique ???

  • #211 jcop le 4 juin 2009 à 13 h 51 min

    Euh non pas du tout !

    Et d’ailleurs ce matin même j’ai réussi à en capturer un autre grâce à mon piège à pigeons de conception perso ! J’étais vraiment excité lorsque mon piège a fonctionné.
    Je l’ai fait rentrer à l’intérieur et j’ai passé un super moment avec lui ! C’était trop kiffant.
    J’ai voulu le caresser mais ce n’était pas évident car celui-ci avait beaucoup du caractère !
    J’ai pris plein de photos et vidéos. Si vous ne me croyez pas je les mets en ligne sans problème !

  • #212 funambuline le 4 juin 2009 à 14 h 09 min

    Nadou 56, Deborah: la solution trouvée par une ancienne colloc : les fameux pistolets à eau à pression ! Plus jamais de pigeons sur mon balcon !!!! (et c’est hyper jouissif !)

  • #213 Jube le 6 juin 2009 à 12 h 24 min

    Je viens de passer deux jours à Paris pour le boulot et bien que je n’ai pas eu trop de temps pour me balader, j’avoue que ces pigeons sont vraiment une plaie :) J’ai halluciné sur la quantité de ces volatiles postés en brochette sur les arbres.
    Je comprends mieux maintenant ;)
    Ils sont en bande organisée, ne sont pas farouches et craignent dégun ;)
    Je les déteste encore plus et j’aurai bien aimé en chopé un ou deux histoire de les calmer ;))

  • #214 Hélène le 6 juin 2009 à 13 h 10 min

    Jube: je vois que tu es à ton tour atteinte d’anti-pigeonnite parisienne ;-))

  • #215 Bidouillette le 6 juin 2009 à 14 h 52 min

    Euhhhh j’ai raconté ma saga des pigeons:::: et là ils reviennent!!! Ils sont rentrés chez moi, dans la deuxième chambre, dur dur pour les faire fuire, je ne sais si je pète un plomb, mais eux je vais les péter! lol!!!

  • #216 Dorothée le 14 juin 2009 à 23 h 02 min

    Je suis OBLIGEE de mettre ici le lien du VDM que je viens de lire….:-))))))
    « Aujourd’hui, il fait beau. J’ouvre donc la fenêtre de mon appart’, et un pigeon entre dans mon salon. Pris de panique, il détruit tout sur son passage. J’essaie donc de le faire sortir en ouvrant toutes les fenêtres. Un deuxième pigeon est entré. VDM »

  • #217 Emile le 25 août 2009 à 16 h 31 min

    Moi j’adooooooore les pigeons!

    Et plus particulierement le « Goudronus Vulgaris », qui présente une bien curieuse forme aplatie et dont l’habitat naturel est generalement le bitume.
    Il existe plusieurs espéces distinctes, en s’approchant bien on peut distinguer dessus de minuscules inscriptions comme « Michelin », « Dunlop » ou « Goodyear ».

    Depuis que je m’en suis payé un dans l’épaule en moto, je les éxecre.
    Malgré le blouson, j’ai eu un bleu pendant 1 mois.
    Finalement dans mon malheur, ca aurait pu étre un Goeland, je l’ai echappé belle…

  • #218 clémence le 26 août 2009 à 17 h 31 min

    Je croyais plutôt bien aimer les pigeons… enfin j’aime les bêtes en général, donc pourquoi pas les pigeons hein? Mon ami s’en est pris un en pleine tête l’année dernière, et j’avoue qu’on a tous bien rigolé avec la cicatrice en V qu’il s’est tapé pendant un bon mois…

    et pourtant ce matin un évènement dramatique a changé ma vision des choses:
    alors que je révisais en petite culotte sur mon lit (oui oui, j’ai un partiel le 31 août, trop de chance)… une saloperie de rat volant est venu se poser à 30 cm de moi!!! of course j’ai hurlé, ça l’a fait flippé et il s’est mis à voler en rond dans la pièce (alors qu’il aurait pu passer tout simplement par la fenêtre grande ouverte), pour finir par aller se foutre sous le lit derrière toutes mes housses dans lesquelles sont rangés mes vêtement d’hiver…bien évidemment pour une fois j’étais seule chez moi, et je suis dans une toute nouvelle ville où je ne connais personne… bref armée d’un manche à balai j’ai réussi à le déloger en réprimant une très forte envie de vomir…il a fini par sortir après trois heures de lutte acharnée… en laissant sa trace un peu partout bien sûr!
    en tout cas je me tâtais pour reprendre un chat, et là je suis en train de regarder les annonces c’est sûr il me faut un félin pour me défendre!

  • #219 ninieminie le 3 février 2010 à 17 h 53 min

    Moi, grand boulet devant l’éternel, est eu mon instant de force* en courant dans la direction d’un troupeau de ces bestioles et préparai mon pied pour shooter dedans avec vigueur comme à mon habitude…

    Dieu merci pour mes orteils en ballerine, qui n’auraient pas passé cette épreuve indemnes, la copine qui m’accompagnait m’a hué « Mais arrête c’est des faux »!

    Des faux? Le sens artistique de la mairie de St Etienne m’intriguera toujours puisqu’ils n’ont rien trouvé de mieux comme déco sur une place de la ville que… des pigeons en métal.

    Est ce pour les dissuader de squatter la place (ambiance « c’est déjà pris »)?
    Ou alors un mausolée à la gloire du démon volatile?
    Ou tout sournoisement pour les venger en tentant de blesser les pieds des secoueurs de pigeons de mon espèce ? Conspiration…

    *le ridicule ne tue pas, et ce qui ne nous tue pas nous rends plus fort, donc le ridicule nous rends plus fort, cqfd.

  • #220 turfan le 11 avril 2010 à 17 h 46 min

    Salut les filles!

    Serais-je le seul mek de ce blog?!

    Je suis tombé ici en tapant « pigeon/tessons ». Quel bonheur!

    J’en suis au même point que vous toutes et je vais de ce pas fracasser des bouteilles de rouge pour faire souffrir les Nuisibles… J’ai eu le coup du nid en juillet dernier et ne me suis pas méfié.

    Depuis, enfer total avec un cube de glace!

    Je peux vous dire que les CD et les diverses guirlandes de papier d’alu les font mourir. De rire. J’ai même acheté dans un magasin genre voiliers and co une corneille en plastic grandeur nature. Mieux, m’ont dit qu’il fallait lui peindre les yeux en rouge pour terrifier les Nuisibles. J’ai donc ajouté à mon panier THE vernis carmin -de-la-mort. Et ben le seul que ça pétrifie, c’est moi.Extra-systole garantie avant le premier café!

    Le printemps arrivant, j’ai tout lavé à grande eau brûlante, et tressé de mes grandes mains une résille en fil de coco pour interdire l’accès à la zone rouge. Très pénible à travailler le fil de coco… J’étais super fier de moi et ravi de ma forteresse. Parti 4 jours, Boum, re-nid au retour! Le 3e en une année, chaque fois deux oeufs.. Mais COMMENT ils font? J’en suis presque admiratif.

    Donc maintenant, tout de suite, je vais recouvrir cet angle de terrasse de véritables tessons de bouteilles, ainsi que le chemin entre mes lauriers qui y conduit.Et voilà. Ils l’ont bien cherché.

    Je me souviens qu’il y a des années , on pouvait encore acheter un poison épouvantable genre belle-mère de Blanche -Neige. Fallait signer un grand registre chez le droguiste. Après, entièrement recouvert de gants, on trempait des croissant dedans et on les déposait pour les N… ! Et ils agonisaient dans d’atroces souffrances! Ailleurs en plus! Chic! On peut plus, c’est l’Europe et tout. Pffffffffffffffffffffff!

    Bref, j’ai été très ravi de vous lire. Me sens moins seul! Vous donnerai des nouvelles. Si vous vouliez bien me soutenir par un p’tit mail, je crois que ça m’aiderait beaucoup!

    Plein de bises, Turfan de Genève

  • #221 Hélène le 11 avril 2010 à 18 h 04 min

    turfan: bienvenue à toi, et merci pour cette rigolade ;-)) (et courage pour ta lutte)

  • #222 turfan le 11 avril 2010 à 18 h 59 min

    Merci Hélène!

    ça y est… mon grand balcon, orgueil du quartier est entièrement recouvert de tessons… Enfin, le quart est!

    Je n’en suis pas vraiment fier. Mais guerre totale. C’est eux ou moi!

    On les aura!

  • #223 Belldandy le 9 mars 2011 à 19 h 16 min

    Oui, le lien vers ce billet marche à nouveau, merci tout plein ! T’es hyper efficace (et prévenante) comme toujours !
    Mon Dieu, je me suis tordu les cheveux en lisant (et en voyant la photo !!!) comme si que je regardais « psychose » !!! Et maintenant je lorgne ma cheminée avec angoisse, j’avais jamais pensé à ça ! J’peux même pas y faire du feu préventif, elle marche pas !
    Mais qu’est-ce que je vais devenir ???!!! Faut que j’déménage !

  • #224 Medaaly le 29 janvier 2012 à 1 h 35 min

    Ne t’en fais pas pour le « sida des mains », a moins que tu ne manges des tartines de fientes a tout tes petits-déjeuners, tu risques rien, les maladies de pigeons ne se transmettent qu’entre pigeons, et ils sont tellement oufs qu’ils choppent même pas la grippe aviaire ;)

  • #225 Hélène le 29 janvier 2012 à 11 h 56 min

    Medaaly: ouf ;-)

  • #226 Samia le 5 août 2013 à 19 h 57 min

    C’est la première fois que je visite ce site et je dois dire qu’on partage la même phobie ! Je vivais en province et suis venue habiter sur paris après mon mariage et depuis ce temps-là, je hais les pigeons !!! J’en ai une peur bleue ! Ils ont envahi mes balcons avec leur nid (une dizaine de nid sur deux balcons !) Et viennent y chanter tous les matins, ce qui a le chic de m’enerver ! Le bruit de leurs ailes me fait tellement peur que je n’ouvre même plus la porte de mon balcon tellement je suis EFFRAYEE à l’idée qu’ils puissent entrer chez moi un jour ! Tout me répugne chez eux, je suis prise de démangeaisons rien qu’à l’évocation de leur nom. Et je les appelle « la basse classe des oiseaux » car comme tu le dis, ils sont différents des autres ! Au lieu de se reproduire et déposer leur nid dans les arbres, ils le font sur les balcons ! Si toutefois on peut appeler ça des nids … aujourd’hui mon mari m’a appelé et m’a expliqué qu’il avait oublié de fermé la fenêtre de la cuisine avant notre départ en vacances (alors que je l’avais chargé de le faire) et donc des piegons sont rentrés chez moi, ont fait caca partout et ont même cassé une assiette …

  • #227 Poppylarousse le 17 février 2014 à 12 h 02 min

    Hi hi, je ne suis pas parisienne et pourtant j’ai cette terrible phobie de me faire chier dessus, je sursaute, jette des regards affolés et baisse la tête dès que je suis survolée par une envolée de piafs, même si je ne les déteste pas forcément (je n’y suis pas confrontée au quotidien, et je ne me suis pas encore fais chier dessus), mais c’est aussi stressant que de dévisager tout le monde avant de monter dans un manège à sensation pour vérifier qu’aucun des passagers n’a une tête de quelqu’un qui pourrait vomir sur tout le monde une fois que ça devient marrant…. Bref, ton article m’a beaucoup fait rire, de même que le suivant (que j’ai enfin lu en premier) sur ton pauvre sac souillé par ces sales bêtes ! Courage !

  • #228 Joëlle Mahé le 17 février 2014 à 13 h 31 min

    Poppylarousse: Merci Poppy de nous faire (re) découvrir cette perle .Déja la photo à hurler de rire et le sujet au combien oui oui vécue.J’ai eu droit au pigeon mort dans la cheminée au bout de 2 jours d’agonie et que l’on doit extirper la main dans un sac poubelle Egalement la colonie qui roucoule et se bagarre en chiant gaiement.Pour m’en débarasser hazard total mais très amusant.Un client amoureux (c’était avant 0-0)m’avait offert un parfum absolument dégueulasse et je l’ai répendu sur mes rebords de fenètre et là miracle plus un seul pigeon n’a daigné squatter mes bordures ouf !!!!!Bizz Joëlle

    _

  • #229 Hélène le 17 février 2014 à 13 h 35 min

    Joëlle Mahé: oh intéressant le coup du parfum !

  • #230 Joëlle Mahé le 17 février 2014 à 13 h 39 min

    C’était un truc style eau de cologne de grande surface améliorée qui sentait le fleurie beuarggg

  • #231 Aurouze le 7 juillet 2014 à 12 h 45 min

    Il y a plein d’astuces du type colle + piment en poudre sur le rebord de fenêtre ou tourniquet (moulin à vent) pour enfant + bouts de tissus. Même si le coup de carabine doit être le plus ludique.
    Bon courage pour surmonter cette phobie. Le mieux est d’affronter ses peurs ;)

  • #232 xoxo le 11 avril 2015 à 11 h 53 min

    Pour ma part le pistolet à eau semble avoir été efficace. Harcélement régulier (parfois plusieurs fois par jour notamment le week end) dans les 2 endroits ou il se nichent . i y avait environ 5 pigeons dans la cours. Cela pendant quelque semaine… Ils ont disparus bizarrement il y’a 3 semaines alors qu’ils étaient en pleine reproduction. (mars 205) .. Ils ont du jugé l’endroit trop agité pour un nid

  • #233 Pomponette le 22 avril 2015 à 11 h 53 min

    Ton billet date de fort fort longtemps mais je suis tombée dessus par hasard et je me sens moins seule!
    Remarque je suis pire que toi car j’ai la phobie des oiseaux, canards, oies, poules, bref tous les machins à plumes!!
    A un tel point que je peux sauter sur la première personne venue si un pigeon ou autre volatile à plumes s’approche de moi…la dernière fois que ça m’est arrivé, j’ai fait rire les gens présents!
    Enfin bref point positif j’ai besoin d’un bodyguard quand je sors…c’est beau quand même! :)

  • #234 Debo le 25 avril 2015 à 8 h 43 min

    Bonjour,

    Je sais vos comms datent mais moi sa fait 3 ans que je vis à 1 h06 de Paris (Châteaudun :-/) ! J’appelle cela la ville des pigeons en plus comme s’il y en avait pas assez, des triple buses de pépés-mémés leurs balancent leurs reste de nourriture en bas de chez eux et quand je râle ou autre, ils me regardent méchamment et s’en vont rapidement et comme si de rien n’était en fermant la porte-fenêtre et ils m’épient (surtout les mémés). Le pire c’est que je vie dans un appartement ou il est impossible de les chasser de la fenêtre des WC car elle est très haute et en bas de chez moi du côté cuisine c’est la sortie de garage et la c’est une farandole de merde en bas avec parfois des œufs cassés. Maintenant au grenier un vélux est cassé du côté des voisins du bas et ces volatils ont commencer à faire leur nid et des œufs ! Comme par hasard chez nous aussi! Avec mon homme la semaine dernière ont s’est amusé à grimper au dessus de la rambarde en bois et les chassés et j’ai même appelé celle qui nous loue l’appart et prévenu nos voisins mais rien n’a été fait !

    Ah oui la part d’humour la dedans s’était il y a 2 ans au niveau de la cuisine, un fichu pigeon m’a vu et c’est gratter le cul à des pics que papa nous avait installé et la il me regarde me nargue en mettant un coup de patte sur le piège qui tombe en bas de l’immeuble ! Et ensuite s’envole.

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.