Le vernis à ongles n’aime pas l’altitude

17 août 2009

Les enfants, j’ai un MGNE de compèt’ à vous soumettre : à 1000 mètres d’altitude le vernis à ongles, en plus de devenir pâteux et méga chiant à poser, fait des bulles innombrables autant qu’inattendues.

vernis bulles

vernis bulles 3

Et ce, toutes marque confondues : pas seulement mon corail chéri Barry M (photos), le bleu Lancôme se comporte strictement à l’identique.

Et le plus délire, c’est que ça le fait uniquement sur moi (les bulles ; le pâteux personne n’y coupe : il y a une justice, yihââârrrhhhhh).
Ah ben tiens, autant en vacances j’emporte pas de maquillage, autant je prends des kilos de vernis pour faire plaisir à toutes les filles présentes, des mains aux orteils.

Or donc sur les autres, aussi bien sur mains que sur pieds, zéro bulles.
Sur moi, ce qui ne se produit JAMAIS à une altitude normale (= la butte Montmatre, 130 mètres en moyenne, j’ai vérifié sur gougeule), bulles par milliers, ambiance peste aux ongles.

Je soumet donc à la communauté scientifique de MBDF cette question fondamentale : quid ? (bordel).

PS : je vous signale à tout hasard que le point d’ébullition de l’eau est bien plus long à atteindre à 1000 mètres qu’en bas (et ça n’a rien à voir avec la température de l’air, il peut faire 35 degrés à cette altitude).
Je n’ai pas la moindre idée du rapport que ça peut avoir, mais dans le doute et complètement désarmée face à l’épaisseur du mystère, je vous livre tous les éléments dont je dispose.

74 commentaires Laisser un commentaire
Les ongles
,

Vous aimerez aussi

74 commentaires

  • #1 Evelys le 17 août 2009 à 8 h 54 min

    Coucou et bonne fête Hélène!!
    Dit donc tu n’aurais pas appliquer le vernis au soleil? car il m’est arrivé ce genre de chose en voulant appliquer mon vernis dehors au soleil et du coup ça fait des bulles…j’ai résolu le truc je ne met mon vernis que dedans l’appartement :)
    Sinon ben je donne ma langue au chat :)

  • #2 Xnedra le 17 août 2009 à 9 h 01 min

    Le coup des bulles, j’ai observé dans un cas: une matière « grasse » sur l’ongle (genre crème hydratante) et même en quantité infime (genre un lavage de main est insuffisant, il en faut deux)… C’est rageant…

  • #3 Evelys le 17 août 2009 à 9 h 23 min

    Euh je crois que je me suis trompé de jour *pas bien reveillé* bon ben si j’oublie demain ta fête est souhaité!

  • #4 Estha le 17 août 2009 à 9 h 28 min

    Ah ben ça c’est pas de bol. Mais au moins c’est drôle comme tu le racontes :-D
    Hypothèses: tes ongles deviennent effervescents en altitude? tu es une alien? ton corps t’enjoint de le mettre en vacances de vernis passée une certaine altitude?
    (oui bon n’importe quoi, ‘scuse, mais je sens que je vais pas être la seule ^^)

  • #5 Lullaby Septante-Sept le 17 août 2009 à 9 h 33 min

    Uuh, un peu comme le whisky du capitaine Haddock qui fait des bulles dans l’espace pendant le trajet vers la lune???

    (ok je retourne somnoler devant mes dossiers)

  • #6 Nicole le 17 août 2009 à 9 h 38 min

    C’est un vrai MGNE…. surtout que chez moi, certains vernis font ça même à 4 étages de hauteur en plein Paris…. :-) N’ont même pas pris l’avion, les zouaves!
    Je pense que c’est aussi lié à l’humidité de l’ongle…. mais bon, c’est mon interprétation de la chose…. Peut-etre d’autres filles auront des explications plus scientifiques..?

  • #7 Deilema le 17 août 2009 à 9 h 50 min

    J’ai récemment été confrontée à un MGNE de ce type.
    Pareil, ambiance « mes ongles font de l’eczéma ».
    J’avais beau multiplier les couches de top coat pour lisser tout ça, macache ouallou, c’était encore pire.
    Il s’est avéré que c’était mon top coat qui bullait. Et que si je ne le secouais pas, il ne bullait plus.
    Mais alors le coup du « ça bulle sur moi pas sur les autres », j’avoue que ça me laisse perplexe.
    A moins que tu ne secoues plus ton vernis avant de le poser sur tes doigts que lorsque tu le poses sur les doigts des autres?

  • #8 valentine le 17 août 2009 à 9 h 58 min

    ahahahha alors la mystere et boule de gomme, des que mon scientifique de frere se reveille je lui pose la question….
    attends j ai besoin d’une precision avant d’enqueter, le vernis il etait normal une fois redescendu a des altitudes proches de ZE SI?
    et sinon il faisait quelle temperature dans ta montagne? si sa ce trouve ils ont pris un coup de froid et eux aussi avait besoin d’une polaire! Rahhhhhh j imagine un truc super kitchouille un flacon de vernis enrobe de fourrure duveteuse blanche ou autre! ( moyen pratique peut etre) mais so lovely pouf pouf… ca me laisse reveuse ( oui bah ca va hein j ai presque pas dormi cette nuit)

  • #9 Maya.f le 17 août 2009 à 10 h 01 min

    Bon et bien je vois que je ne suis pas la seule à avoir la « bulle attitude » !
    Je ne suis pas en altitude mais j’ai ce problème depuis un petit moment, je pensais que c’était peut-être un effet de la grossesse ( les hormones !!) , je pensais également que c’était une mauvaise interaction entre les différentes marques de vao , mais non rien de tout cela!
    Pas d’idées et un peu désemparée d’autant que cela ne se produit pas de suite, les bulles se forment après deux jours se vernis super bien lisse.
    Donc si quelqu’un a une astuce et une explication, je prends !!!
    Bonne journée à toutes.

  • #10 tristana39 le 17 août 2009 à 10 h 06 min

    Ahaha c’est énorme les coup des bulles! Bizarre que ce ne fasse ca que sur toi…

    Pour l’explication, j’en ai aucune idée… C’est peut etre liée à la diminution de la pression avec l’altitude, certains composants du vernis tendent à se vaporiser ??????

    En tout cas, j’habite à 800m d’altitude, je n’ai jamais remarqué un tel effet!

  • #11 Dame Sce le 17 août 2009 à 10 h 06 min

    Alors là ????

    Utilises-tu des cosmetiques diférents pour tes mains en altitude ? Genre une creme particuliere, ou un savon ? Manipules-tu des plantes ou des fleurs ? Quoique ce soit qui peut chager la  » chimie » de tes ongles ?

  • #12 Adie le 17 août 2009 à 10 h 07 min

    La différence fondamentale entre la plaine et la montagne, c’est la différence de pression. Je pense que c’est ça qui fait réagir le vernis (cela dit je n’ai jamais pu tester car je pense rarement a amener mon vernis en montagne :D)

    Par contre pour ce que tu dis de l’eau c’est bizarre. En effet, avec une pression plus faible, la température d’ébullition diminue. Alors, a moins d’avoir un réchaud pourrave, tu devrais atteindre l’ébullition plus rapidement que d’habitude.

  • #13 Fanchette le 17 août 2009 à 10 h 20 min

    Alors là j’suis sciée !
    Pourquoi le vernis change d’état au delà de 1 000 m, j’ai pas de théorie. Faudrait appeler Gil Grissom des Experts. Tu regarde pas la télé mais je peux te dire que ce gars là, sous son air de nounours bêbête, il a des explications à tout.
    Mais pour le fait des bulles, peut-être que c’est une réaction entre toi et le vernis.
    Je m’essplique :
    Sur les autres filles : pas de bulles. Peut-on supposer que les « autres » dont tu parles soient des autochtones (c’est vrai on manque de données. Des indices Hélène, que diable) En tout cas arrivées depuis plus longtemps que toi ? Auquel cas, ça ne réagit que sur toi car tes ongles absorbent de l’oxygène, vu que ton corps n’est pas encore acclimaté à l’altitude ?
    Par ailleurs nous manquons d’informations sur l’heure de la pause : le matin ça bulle. Le soir ça ne buulle pas. Il faudrait faire des essais comparatifs, sans biais dans le protocole expérimental : même heure de pause, même vernis, acheté au même endroit, si possible même lot de fabrication, etc.
    Pff quel boulot.
    Fanchette, qui vit à 0 m d’altitude et ne porte pas de vernis.

  • #14 Splatchounette le 17 août 2009 à 10 h 40 min

    je suis pas une scientifique, mais un copain m’avait expliqué que en altitude, y’a des changements de pression. Du coup, les molécules sont plus proches (si j’ai bien compris, ou alors c’est l’inverse….bref, l’un ou l’autre), ce qui fait que lorsqu’on on met l’eau à bouillir, ben elles s’excitent plus vite (comme nous un jour de soldes) que lors d’une pression en basse altitude ou elles sont plus éloignées….ou plus proche….raaaaaah, je sais plus. Bref, changement de pression = changement de distance entre les molécules.

    En gros, ton vernis doit être super excité en altitude….alors il fait des bulles. (j’ai été convainquante ;) ?)

  • #15 dexash le 17 août 2009 à 10 h 54 min

    En théorie, c’est l’évaporation du solvant alors que la surface du vernis est déjà sèche qui fait ces micro bulles, comme lorsque vous vernissez un meuble…
    Que le vernis pateux donne des couches trop épaisses, ok, mais que ça le fasse que sur toi, mystère!
    Tu mets des couches plus épaisses sur toi que sur les autres ? ;-)))

  • #16 Hélène le 17 août 2009 à 11 h 00 min

    Evelys: roooh, comment peux-tu penser une pareille chose de moi ? ;-) Jamais, toujours à l’ombre, le vernis ! ;-)
    (en effet ma fête c’est demain, mais on s’en fiche, c’est l’intention qui compte, merci beaucoup ;-)

    Xnedra: nan c’est pas ça non plus, j’ai tout fait comme d’habitude ;-) (mais c’est bon à savoir, en tout cas)

    Estha: je pense que « je suis un alien » est la bonne réponse ;-))))

    Lullaby Septante-Sept: voilà ;-)))

    Nicole: ah mais je prends pas l’avion pour aller à la montagne, j’y vais en train ;-)

    Deilema: non mais attends, le plus dément c’est que les builles sont apparue une fois le vernis sec ! A la pose, tout avait l’air normal !! L’hallu totale !!
    Sinon je secoue pas tellement les flacons, ça doit pas être ça ;-)

    valentine: le vernis est désormais normal, et il faisait genre 25 degrés.

    Maya.f: voilà !!!!! C’est ça qui est délire : les bulles ne se forment pas tout de suite !!!

    tristana39: il se passe donc un truc méga mystérieux entre 800 et 1000 m d’altitude, pas de doute ;-))

    Dame Sce: ben non, enfin pour le savon, pas que je sache, et je manipule que dalle vu que je refuse de foutre un orteil sur un sentier de randonnée ;-)

    Adie: oui mais pourquoi ça le faisait pas sur les autres ??
    Quandt au coup de l’ébullition, c’est la maîtresse de maison qui m’a affirmé ça, grande montagnarde devant l’éternel, et elle a des plaques vitro dieu sait quoi ;-)

    Fanchette: je t’adore ;-))))
    Donc non, les autres ne sont pas autochtones, et 2 étaient arrivées avant moi, et 1 après (et venait de Vendée, dans le genre plat et au niveau de la flotte, c’est encore mieux que Paris) ;-)

    Splatchounette: tout à fait convaincante ! Mais pourquoi seulement sur moi ?? ;-)

    dexash: Dis donc, on tiens peut-être le truc !!
    Sur 2 des autres, le vernis était porté sur les pieds, et sans base ; sur la 3ème, sur les mains avec base, mais une seule couche de vernis coloré.

    J’étais donc la seule à avoir une base et 2 couches de vernis, est-ce que ça viendrait de là ?

  • #17 dexash le 17 août 2009 à 11 h 16 min

    Hélène: Peut-être, parce que associé le pâteux à un flacon pas assez secoué, et à la couche en dessous pas assez sèche…enfin bon, je suis pas spécialiste de la chimie des cosmétiques, mais je peux me renseigner :-)))

  • #18 Hélène le 17 août 2009 à 11 h 21 min

    dexash: ne remue pas la planète entière, quand même (saus bien sûr si ça te fait plaisir ;-), si je n’ai pas la réponse je m’en remettrai (surtout que je vais aps souvent à la montagne ;-))

  • #19 Saint Luc le 17 août 2009 à 11 h 23 min

    Hélène: Oui, mais en même temps si tu mets du parmesan sur tes ongles avant de passer du vernis… ;-D
    Ok, je sors.

  • #20 dexash le 17 août 2009 à 11 h 30 min

    Hélène: T’qinuiète! DFe toute façon j’ai les photos de vacances à lui envoyer :P et un voyage à Paris à planifier aussi. En fait le plus difficile sera de ne pas oublier :-))
    Ah tiens, ma petite soeur, dans un élan inattendu de générosité, m’a ramené un vernis et un « top coat » qui viennent de chez « claire’s » que j’ai pas encore essayé. Quelqu’un connait?

  • #21 Hélène le 17 août 2009 à 11 h 31 min

    Saint Luc: ché parmesan ?? On est dans la région du reblochon, hombre, on mange que ça ! ;-)

    dexash: Claire’s : petite marque pas chère pour ados qui fait des tas d’accessoires et de maquillages rigolos pour peanuts ;-)

  • #22 Ladypops le 17 août 2009 à 11 h 32 min

    Mmmmm…. as-tu les mains froides ?

    Si ta base est pâteuse, tu en mets peut-être plus, du coup, ta base mets plus de temps à sécher. Tu rajoutes à ça du pâteux de vernis qui lui aussi va être plus épais, il va crocher aux endroits ou la base et sèche et faire des amas type bulles sur ce qui n’est pas sec. Si les autres filles n’ont pas le même genre de problème, c’est peut-être dû à la chaleur de leur main.

    Voilààà… une idée juste comme ça…

  • #23 Hélène le 17 août 2009 à 11 h 33 min

    Ladypops: ben non, j’ai pas les mains froides ;-) Et la base était le seul truc pas pâteux ;-)

  • #24 Xnedra le 17 août 2009 à 11 h 42 min

    Tu le secoues comment ton vernis? Façon shaker ou en le roulant entre tes mains?

  • #25 Hélène le 17 août 2009 à 11 h 48 min

    Xnedra: je le secoue pas, ou alors genre juste un ou deux aller-retours tête en haut / tête en bas ;-) (comme une bouteille de jus de tomate avant de l’ouvrir)

  • #26 Xnedra le 17 août 2009 à 11 h 50 min

    Hum (oui je viens de lire que secouer son vernis ça mets de l’air dedans, donc bulles)… Mais du coup, c’est pas ça.

  • #27 Emma le 17 août 2009 à 12 h 03 min

    Coocou ! Euh, par curisosité, késako MGNE ? Méga Giga Nouvelle Enygme ?

  • #28 Hélène le 17 août 2009 à 12 h 05 min

    Emma: Mystère Girlie Non Elucidé :
    http://www.monblogdefille.com/blog/mes-soeurs-le-lima-lexique-international-du-maquillage-et-de-ses-abreviations
    ;-)

    Xnedra: bé non, on peut même pas se raccrocher à cette posssibilité, hell ;-)

  • #29 Emma le 17 août 2009 à 12 h 18 min

    Eh, mais j’avais regardé dans le lexique et je te confirme que cette définition ne s’y trouve pas !

  • #30 Isabelle Soarèes-Fatout le 17 août 2009 à 12 h 20 min

    Ma chère Hélèné tu n’es pas seule avec ce problème de bulles. J’ai constaté la même réaction chez moi (j’habite au milieu de la grande plaine de Caen) et chez nous aussi les bulle apparaissent sans savoir pourqoui. J’ai posé la question une spécialsite d’une onglerie, il semblerait qu’il faille attendre entre la pose du vernis et le top coat. J’ai essayé, loin d’être prfait cet déjà mieux! Par contre lorsqu’il fait trop chaud, le vernis aurait tendance à « ramollir », pas d’explicaton! La prochaine fos peut-être vais-je consulter un chimste???
    Isabelle

  • #31 Hélène le 17 août 2009 à 12 h 21 min

    Emma: rah je suis morte de honte, je viens d’aller réparer ça ! Merci ! ;-)

    Isabelle Soarèes-Fatout: bienvenue à toi ;-)
    J’attends toujours au moins 12h avant de poser le top coat…

  • #32 Emma le 17 août 2009 à 12 h 26 min

    T’inquiète, moi je suis morte de honte d’avoir écrit « enigme » avec un « y » ! :-D

  • #33 Hélène le 17 août 2009 à 12 h 32 min

    Emma: ;-))))))))))))))))))))))
    (j’avais même pas fait gaffe ;-)

  • #34 Désirée le 17 août 2009 à 13 h 27 min

    Et à tout hasard, mettre le vernis au frigo pour bien le fluidifier?
    Et y ajouter une petite goutte de dissolvant quand il arrive en fin de vie…

  • #35 Tizou le 17 août 2009 à 13 h 51 min

    Je viens de lire un truc sur les vernis pour les tableaux: ça se pourrait que ce soit la même chose! Apparemment ce serait dû à une couche trop épaisse de vernis. Les solvants s’évaporent alors que la surface du vernis est pratiquement sèche. Les solvants sont alors coincés entre la base et la couche de vernis qui est au-dessus. Il paraît aussi que ça arrive quand on essaie d’accélérer le séchage du vernis.
    Mais alors pourquoi en altitude et que sur toi? Là c’est une énigme…

  • #36 Hélène le 17 août 2009 à 14 h 25 min

    Désirée: jamais de dissolvant dans le vernis, jamais !! Du vernis transparent, ou mieux, le truc spécial Mavala pour fluidifier, mais JAMAIS de dissolvant, ça décompose complètement le produit !

    Tizou: ben oui, c’est ça l’énigme ;-)

  • #37 Emiliezim le 17 août 2009 à 14 h 44 min

    Alors j’ai le même problème que toi Hélène, et cela m’arrive uniquement lorsque je mets mon vernis sur des ongles abîmés. En clair, lorsque j’ai porté des faux ongles avant et que j’ai un peu forcé pour les retirer, j’enlève aussi par endroits des couches d’ongle. Et là, paf, le vernis que je mets ensuite (pour cacher tout ça, of course) fait irrémédiablement des bulles à ces endroits. Je pense donc que l’ongle, en essayant de se réparer et de se refaire une couche, doit produire de l’air ou de l’humidité, qui doit faire apparaître ces bulles. Mais quand j’ai des ongles impec, mon vernis ne bulle pas du tout.
    Est-ce que tes ongles étaient abîmés avant la pose du vernis?

  • #38 Hélène le 17 août 2009 à 14 h 52 min

    Emiliezim: je vois ce que tu veux dire mais non, je porte pas de faux ongles et les miens sont en bon état…

    Je sens que ce truc va rester le MGNE du siècle (au moins ;-)

  • #39 sophie le 17 août 2009 à 14 h 53 min

    coucou les filles
    pour le coup de l’eau qui met plus de temps a bouillir je confirme! Ayant vecu presque 10 ans a Mexico city, 2300 m, c’est une vraie prise de tete de se faire des cuire des pates! La bouilloire electrique est d’une grande aide quotidienne. Pour ce qui est du vernis, la chose s’est egalement produit sur mes bouts de doigts la bas mais aussi a Sao Paulo alt 700m ou je vis maintenant. Du coup je crois pas que ce soit lié a l’altitude mais plus a l’etat des ongles voir meme a l’etat d’esprit dudit vernis le jour de la pose! Ils peuvent etre caracteriels les bougres!

  • #40 Kiru le 17 août 2009 à 14 h 54 min

    Je serai du même avis que Tizou. Ca me fait tout pareil (il y a qd même un peu moins de bulles hein) quand je pose des couches de vernis trop rapprochées (genre « je n’attends pas que la première couches sèche PARFAITEMENT ») et que le vernis est un peu épais, en fin de vie quoi.

  • #41 Dinette le 17 août 2009 à 15 h 07 min

    Bonjour,

    J’ai une explication qui rapproche à peut près tout ce qui est dit ici. Mais bon, c’est purement intuitif et comme les sciences c’est pas mon truc… Alors en fait, ce serait que le truc qui doit s’évaporer quand tu mets le vernis (le solvant donc), chez les autres filles, ils peut être « absorbé » par l’ongle, ce qui ne peut pas de faire chez toi car tu as plusieurs couches en dessous. Alors il s’évapore par le dessus et si ça fait les bulles à la montagne alors que la même opération à Paris ne fait rien, c’est le coup de la pression et des molécules qui se rapprochent. Voilà.

    Pour les pâtes, l’eau bout à une température moins élevée à cause de la pression, alors elles mettent plus de temps à cuire.

    Si j’y pense, je demande à l’Homme ce qu’il pense du truc du vernis ce soir. Avec un peu de chance, il pourrait vouloir vérifier in situ… ce qui serait génial, mais alors il faudrait que je mette du vernis, pffff….

    ps: j’ai trouvé ce que veut dire MGNE avant de vérifier dans le lexique. Je me sens trop forte (des fois faut être content de soi surtout après le lundi matin) mais en même temps, je dois devenir accro à MBDF, re-pfffff…. ;-)

  • #42 Hélène le 17 août 2009 à 15 h 12 min

    Dinette: ça tient debout, ton truc !
    Et bravo pour MGNE ;-)

    Kiru: ah non c’est apsz possible, j’attends toujours au moins 2 ou 3 heures entre les couches de venris (et souvent 24h) ;-)

    sophie: merci pour l’histoire de l’ébullition ;-)

  • #43 livcorse le 17 août 2009 à 15 h 18 min

    coucou les filles,
    Et bien moi j’ai eu exactement le même souci cet été pour la première fois!! Le hic c’est que moi je n’etait pas à la montagne..mais en corse…cela dit, la montagne est pas trés trés loin..humhum
    J’ai mis ça sur le compte de la chaleur et du soleil…Je ne sais pas si c’est ça, mais du coup j’ai eu des bulles sur les ongles pdt 3 semaines grrrrr .
    Il me semble que j’en avais bcp en aplliquant mon vernis ds la maison plutot que dans le jardin…bizarre bizarre…
    Rhhha jsuis quand même contente de voir que y’a pas que moi qui bulle des doigts :-D

  • #44 garancette le 17 août 2009 à 15 h 24 min

    Aaaah, je n’ai pas le temps de lire les autres commentaires, je suis au bureau, mais je crois que les bulles ne sont pas liées à l’altitude!!!!

    Je me suis fait faire une manucure à Londres qui a été ruinée par des micro bulles (comme sur la photo) à l’intérieur du vernis!!! C’était la première fois que ça me faisait cela.
    Et Londres n’est pas connu pour sa pression atmosphérique de haute altitude…
    Donc, pour le pâteux je ne me prononce pas, mais pour les microbulles, je dirais que ça a à voir avec le temps de séchage ou l’épaisseur des couches, ou la base utilisée ou à la température extérieure, la vitesse du vent ou l’age du capitaine, mais pas l’altitude.

    Le mystère s’épaissit…

  • #45 Hélène le 17 août 2009 à 15 h 28 min

    livcorse, garancette: en effet, on n’est pas sorties du bois ! ;-))

  • #46 catialine le 17 août 2009 à 18 h 49 min

    J’ai été confrontée au même problème au 3e étage de mon immeuble parisien ; j’en ai conclu, comme d’autres ici, car cela ne s’est pas reproduit, que j’avais fait des couches plus épaisses que d’habitude.
    Le mystère s’épaissit au même rythme que les couches de VAO…

  • #47 cec jeune mariée le 17 août 2009 à 19 h 12 min

    Mais mais mais mais …. tu as eu les fesses bleues aussi ou pas ??? Nan passque si tu as eu les fesses bleues, pit’être le vernis a été périmé JUSTE AU MOMENT ou tu es passée à tes ongles a toi !!

    Ou alors tu as vu passer au choix :
    – un maaaale des montagnes magnifique
    – un reblochon qui criait Hélène manges moi
    – une marmotte que tu aurais bien aimé adopter pour tenir compagnie a Stich et toute la bande
    et toute cette excitation s’est traduite par une effervescence du vernis ? Non ??

    Je vais réfléchir au soleil avec un petit verre de rosé et je reviens :))

  • #48 Hélène le 17 août 2009 à 19 h 14 min

    catialine: j’adore ta façon d’écrire ;-)))

    cec jeune mariée: tiens te voilà toi, mauvais sujet ;-)) Tu bois du rosé ?? Rooooh, shame on you !! ;-))

  • #49 cec jeune mariée le 17 août 2009 à 19 h 25 min

    …. je bois 1/2 verre parce que bon quand même çà fait 10 jours que j’ai arrété la pilule, quand même ca craint pas… bon OK je n’ai pas bu du week-end alors que c’était « fête », juste au cas où ;)

  • #50 Dinette le 17 août 2009 à 19 h 48 min

    Je reviens, avec la réponse de l’Homme, qui connait un peu les trucs de la physique et de la chimie.

    Alors déjà j’ai tout faux avec mon explication et en montagne, comme ya une plus faible pression, les molécules elles sont plus loin les unes des autres et non plus près. Ca me paraît si logique maintenant qu’on me le dit!

    Son explication: le solvant contenu dans le vernis que tu as mis a un peu dissous les couches de dessous qui ont, à ce moment, libéré un peu d’air qu’elles avaient emprisonné. Et l’air emprisonné à Paris se dilate en arrivant à la montagne à cause de la plus faible pression atmosphérique. « C’est comme les bulles de coca. Remettre du vernis sur une autre couche, c’est comme si on ouvrait la bouteille de coca et ça fait des bulles » qu’il dit (ça marche aussi avec une bonne bière belge mais pas avec le vin, désolée). Ton amie qui n’avait pas de vernis en arrivant n’a pas emprisonné d’air. Et celle qui n’avait qu’une couche en avait emprisonné beaucoup moins.

    Je trouve ça terriblement logique…

    Et je suis plus maligne en littérature girlie qu’en MGNE ;-) Et merci Hélène pour cette « prise de tête », c’est le genre de truc que j’adore, même si je comprends rien.

  • #51 Maya le 17 août 2009 à 19 h 50 min

    Ben écoute je viens d’avoir le même problème. Pourtant je suis à l’intérieur, pas spécialement en altitude (sur une colline en Bourgogne, c’est quand même pas l’everest), un ventilateur qui tourne mais loin. Et bizarrement, le bourjois rouge n’a rien eu, mais le doré chanel a bullé (oui j’ai 2 couleurs différentes sur les mains, je m’ennuie un peu dans mon trou).
    Pourtant un vernis est un vernis non ?

  • #52 Saint Luc le 17 août 2009 à 21 h 51 min

    Dinette: Mince alors ! Tu vas trop vite ! Le MGNE devait tenir un an…
    Bon, ben Hélène a plus qu’à en trouver un autre !

  • #53 Dinette le 17 août 2009 à 23 h 25 min

    Saint Luc: Vraiment désolée, j’avais pas conscience de ça;-). En même temps, je résous le problème pour les bulles du vernis à la montagne mais pas pour celles en plaine. J’ai ma petite idée, mais je la dirai pas alors;-)

  • #54 M’dame Jo le 18 août 2009 à 7 h 09 min

    Ou alors, comme il y a moins d’oxygène en altitude, tu perds une partie de ta dextérité et ça fait des bulles.

    Pis la physicienne confirme, la pression de l’air baisse en altitude, donc les températures d’ébullition aussi, donc tout s’évapore plus facilement et à température plus basse. Et comme disait je sais plus qui, les pâtes cuisent en effet plus lentement, parce que l’eau est moins chaude. De même, la peau brûle plus facilement, non pas parce qu’on est plus près du soleil – sic- mais parce que l’air est moins dense et filtre moins le soleil. Par contre, comme il y a moins d’oxygène, la combustion est plus difficile. Le feu est plus chiant à allumer, tu dois tirer comme un désespéré sur la clope, etc.

    Alors pour la pâteux, j’adhère à l’évaporation plus rapide du solvant. Et pour les bulles, j’adhère à l’explication de je ne sais plus toujours qui – le dessus qui sèche et le solvant emprisonné qui veut se faire la malle. Alors pourquoi sur toi et pas sur les autres? Pffff, pas mieux que les théories proposées jusqu’ici. Mais bon je fais toujours des bulles, moi, justement parce que je suis très mauvaise à la pose de vernis – d’où mon commentaire super constructif du début de commentaire.

  • #55 Alexiane le 18 août 2009 à 9 h 18 min

    Tu t’es fait les ongles au soleil ? Parce que c’est l’effet que j’obtiens chaque fois que je tente l’expérience ;).

  • #56 Hélène le 18 août 2009 à 11 h 18 min

    cec jeune mariée: ah mais c’est pas du tout là-dessus que je m’insurgeais (ouh là, c’est pas mon genre, perso je serai jamais enceinte, alors j’irai pas juger celles qui le sont), c’est sur le rosé lui-même, cette boisson du diable (et qui rend aveugle, à mon avis) ;-))

    Dinette: yaaaa, génial, remercie bien ton Homme pour nous, la girlitude a fait un grand pas grâce à lui (j’ai l’air déconner mais en fait non, je suis sérieuse, comme toi j’adore ce genre de trucs ;-) !

    Maya: ah ben non, le vernis Chanel c’set de la m…, tout le monde sais ça ;-)

    Dinette: ah si, dis, pour la plaine !!!!!!!!!!!

    Alexiane: tssssssss, tu me prends pour qui ??? Jamais les ongle au soleil, jamais ;-)

  • #57 Marie le 18 août 2009 à 13 h 20 min

    Adie:

    Ce n’est pas une question de température – pour l’eau portée à ébulition – mais de raréfaction de l’oxygène (rapport au feu qui a besoin d’oxygène).

  • #58 Dinette le 18 août 2009 à 17 h 48 min

    Hélène: Pour la plaine, c’est un peu la même chose que pour l’altitude. Pour beaucoup des filles qui ont dit dans les commentaires qui sont en plaine, beaucoup ont dit que c’était la première fois que leur vernis bullait ces derniers jours. Or, il a fait globalement plus chaud en France. Si elles ont appliqué le vernis sur des couches déjà présentes depuis quelques temps (jours? semaines? ne portant pas de vernis, j’ai aucune conscience de quand on en met;-), elles avaient emprisonné de l’air froid. L’air se dilatant quand il fait plus chaud, même en restant à la même altitude, les petits bouts d’air emprisonnés par 18°C quand il fait 30°C se dilatent et hop, ça bulle.

    Pour celles qui remarquent des bulles même à température constante, toute l’année, en plaine, ce serait dû au même phénomène. Mais après ça dépend de la qualité du vernis, du solvant utilisé dedans, de la manière de la poser aussi.

    Voili voilou. J’ai pas fait valider ce 2ème bout de théorie par l’Homme mais il m’a confirmé qu’à même altitude l’air se dilate quand il fait plus chaud. Donc tout ça me paraît fort logique.

    Bonne fête Hélène !

  • #59 funambuline le 18 août 2009 à 23 h 44 min

    M’dame Jo: ben on voit bien que t’as jamais vu un feu du premier août en Valais, ça brûle drôlement ! (hum). A part ça, par manque de dextérité et envie d’ongles colorés, tu as toujours la possibilité de solliciter ma boîte (avant j’avais une pochette, ça suffisait plus) à vernis, et je fais volontier ça tout en buvant l’apéral, faut juste me prévenir avant que je prenne matos avec… et hop, bulles résolues :-)

    Bon, désolée Hélène, ça ne résout toujours pas tes bulles à toi. Mais en lisant ton article, je me suis souvenur que pour ma manucure newyorkaise (comment j’me la pète, bref), ma mère avait fait pareil en même temps (avec moins de couches) et j’avais eu pleins de bu-bulles. Je me suis dit que ma manucure s’était un peu foutue de ma gueule en allant trop vite (« la touriste ne reviendra pas, donc je m’en fous », dans le genre). Et que ça m’arrive parfois quand je veux aller trop vite entre deux couches. Serait-ce le cas ?

  • #60 funambuline le 18 août 2009 à 23 h 46 min

    Argh, j’oublie des détails : ma mère donc, n’avait pas eu de bu-bulles, vu que 1 seule couche. Moi j’avais 4 couches (base, 2 vernis + top coat), posées très très vite. Et quand ça m’arrive c’est parce que je vais trop vite entre les couches. Même si je laisse sécher longtemps après. C’est le trop peu de durée ENTRE les couches qui provoque les bu-bulles (sur mes ongles en tout les cas).

  • #61 M’dame Jo le 19 août 2009 à 7 h 11 min

    funambuline: Ouais, mais non. Mon premier été US – je me la pète aussi – trois mois de manucure et mes beaux ongles tout roses au bout super blanc et solides comme je sais pas quoi étaient tout pas beaux, ça ma définitivement vaccinée contre le vernis, il m’a fallu qql mois pour retrouver mes ongles d’origine. Donc c’est pour les occas’ et j’enlève après 24h grand max. Et non, c’est une question de mettre ou pas une base, de qualité de produit, ou que sais-je, mes ongles aiment respirer, simplement. Mais je prends note de l’offre pour une occasion spéciale, faudra juste pas te vexer si je vire tout le lendemain ;-)

    A part ça, c’est vrai que pour le feu, on voit pas tellement la différence à 1500m, par contre, allumer un feu à 2800m, ça devient plus compèt.

  • #62 Hélène le 19 août 2009 à 12 h 20 min

    Dinette: merci, c’est hyper intéressant !
    (et merci pour la fête ;-)

    funambuline: oui la durée entre deux couches doit jouer (sauf à la montagne, donc ;-))

  • #63 Chubbychub le 6 février 2011 à 12 h 21 min

    Salut!
    Moi aussi j’ai tout le temps ce problème de bulle, et pourtant j’attend toujours 1h entre les couches, sachant que je met une base avant. Il n’y a pas longtemps j’ai lu que ce problème serait dû à la chaleur de la pièce ou à la chaleur du corps qui seraient trop élevées… Et comme tu es à la montagne, tu dois mettre le chauffage assez fort. Cela pourrais donc être une explication possible… Moi je le fais toujours le soir dans ma chambre surchauffée, et depuis que j’ai lu cela, j’aère bien ma chambre, je baisse le chauffage et j’ai à ma disposition un bol d’eau remplit de glaçons. Et miraculeusement, les bulles ne font pas leur apparition! Parce que le coup de la faute du vernis, je n’y croyais pas trop.

  • #64 Hélène le 6 février 2011 à 14 h 37 min

    Chubbychub: bienvenue à toi ;-)

  • #65 Chubbychub le 6 février 2011 à 22 h 12 min

    Merci! Même si je me rends compte que je suis un peu à la masse côté date…

  • #66 Séverine le 29 mars 2011 à 5 h 10 min

    Wahou, Hélène, tu es mon idole, je me demandais depuis quelques temps pourquoi parfois mon vernis bullait. Je précise, j’habite à Quito, où l’altitude moyenne est 2800m, vu que je surplombe la ville, je suis sans doute à 2900-2950m, et oui parfois ça bulle mais parfois non.
    Alors petite observation: j’ai l’impression qu’avec un vernis plus neuf ça le fait moins. Deuxièmement ça sert à rien de mettre plus de top coat, ça ne change rien (voire ça empire).
    Alors au risque de réactiver un vieux débat, je me permets de faire ces remarques sur ce message!
    Ah et si quelqu’un a une solution plutôt qu’une explication, moi je prends!!

  • #67 BlueBoude le 29 mars 2011 à 8 h 12 min

    Bonjour,
    J’ai lu quelque part que laver ses mains/ongles bien comme il faut avec du savon, bien rincer/sécher puis leur passer de l’alcool à 90° pouvait atténuer ce bullage. J’ai pas testé mais ça coûte pas beaucoup d’essayer ;)

  • #68 Hélène le 29 mars 2011 à 9 h 57 min

    Séverine: qqn avait dit plus haut (je t’avoue que j’ai la flemme de relire tous les commentaires ;-)) que c’était dû à une différence de pression, ou qqchose dans ce genre ?

  • #69 Séverine le 29 mars 2011 à 14 h 09 min

    Oui, oui, j’ai lu tous les commentaires! Ce qui me manquait, c’était une solution, je vais essayer le coup du savon, on ne sait jamais!

  • #70 Anaisse le 2 mars 2014 à 4 h 52 min

    Solution!!!!!!!! J’ai enfin trouver !!!!!!! Je m’explique … J’ai achetez un lot de vernis il y a un mois sur internet une vingtaine de vernis. Presser de les essayer le soir venu je m’installe sous la couette avec la nouvelle lampe spécial travaux minutieux que mon doudou ma offert. Après ma couche de base et mes trois couche de vernis ( oui je ne trouvais pas la couleur assez intense les couches était trop fine) je met mon film ( c’est mon astuce pour être sûre pour le séchage 1h 30 en moyenne ) et en même temps je pianote mon ipad. Le lendemain au réveil ,c’est la catastrophe !!!!!!! Non seulement le vernis a bouger mais en plus il est rempli de bulle !!! Pas grave, j’ai dût aller trop vite entre les couches, je recommence le soir même . Même histoire en prenant bien soin d’attendre une vingtaine de minute entre chaque couche et d’avoir les ongles sec bain pris deux h avant !!! Horreur , rebelote de nouveau bulle ect. !!! Je ne laisse pas tomber vernis neuf , jamais eu ce problème je suis têtue je recommence avec d’autre couleur cette fois. Et de nouveau au réveil des bulles!!! La je perd patience contact le vendeur et m’insurge de la qualité de ces produits il se confond en excuse m’assure de ne jamais avoir eu ce problème et je sent dans sa voix qu il est sincère me promet de vérifier et de me recontacter . Bon de la je fouille sur internet les problèmes similaire et la je tombe sur un tas de blog qui en parle mais aucun avec des solutions pour moi . Je ne secoue pas mes vernis je les tournes entres mes mains, je met toujours une base et un top coat, j’attend entre les couches, je n’ai pas les ongles humide et je ne suis pas en altitude ni au soleil à oui et j’oubliais je conserve mes vernis au frigo…. Enfin bref tout le bazar. Pendant deux semaines je test toute les astuces de tout les blog ( et oui deux semaine a refaire un nail art tout les soir!!! Fatiguant mais je l’ai dit je suis têtu) . Rien pas une seule amélioration toujours ces bulles !!!!! Et hier je relis certain blog en cherche de nouveau avec d’autre mots clé et je tombe sur le tien pendant ma manucure avec mon vieux vernis préférer avec qui tout c’est toujours bien passer bien opaque séchage rapide enfin bref je voulais réconfort de sa pause parfaite a laquelle il m’a habitué. Et la milieu de film horreur !!!!!!! Des bulles apparaissent et je sent que mes mains sont moite. ;). et la mon cerveau fait le lien avec ton blog le point commun que je voit avec toute les histoires non résolu que j’ai vu. D’abord, toi en altitude donc hiver avec chaud froid on as tendance a avoir les main moite ce qui explique que toi tu ai fait des bulles mais pas tes amies. Une autre blogeuse jouait avec son ipad sous la couette tout le temps ce qui ai une source de chaleur qui peu donner les mains moite. ( confirmer par la blogeuse ) et enfin moi qui n’avait pas cette lampe avant alors mes ongles je les faisait sur ma table et je restait sur le canapé sans couverture de peur d’accrocher mon vernis ( je suis aussi miss catastrophe ) mais j’ai remarquer que la chaleur de la lampe plus le fait de poser mes mains sur mon énorme couette me donner les main moites. Aujourd’hui ancienne méthode sur la table , avec la lampe quand même mais que j’ai éteint entre chaque couche et la SUPERBE MAGNIFIQUE !! Rien pas une bulle !!!!!! Solution trouver !!!! Ne pas avoir les mains moite!!!! Pas entre temps le vendeur ma recontacter en me disant qu’il avait tester ces produits et qu’il n’avait aucun problème , je lui ai envoyer une photo des bulles il m’as rembourser complètement ! Voilà je sait que les dernier commentaire date un peu mais c’est pour toute celle qui n’ont pas encore trouver la solution et qui comme moi cherche pendant des h des solutions

  • #71 Hélène le 2 mars 2014 à 10 h 01 min

    Anaisse: alors autant les mains moites ça me semble curieux parce que de toute façon on ne touche pas au vernis avec ses doigts une fois qu’il est posé, en revanche il est bien possible que ça soit la chaleur, en effet.

  • #72 Anaisse le 2 mars 2014 à 15 h 40 min

    Oui c’est exactement sa Hélène ! Je ne suis pas scientifique mais je sais que le fait d’avoir les mains moite fait que la main transpire plus que d’habitude et l’ongle qui n’est pas complètement hermétique évapore un peu d’eau sous un vernis sec mais qui n’as pas fini de durcir ce qui explique également les serviette sous les mains dans les salon.

  • #73 Hélène le 2 mars 2014 à 18 h 07 min

    Anaisse: ça alors, c’est hyper intéressant !

  • #74 Anaisse le 3 mars 2014 à 5 h 11 min

    Je trouve aussi t’est effectuer aujourd’hui devant un doudou dubitatif et encore une fois pas de bulle

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.