Le premier amour, on s’aime pour toujours…, par Soleada

6 mai 2009

Warning: sprintf(): Too few arguments in /home/monblogd/public_html/blog/wp-content/plugins/pinterest-pin-it-button-for-images/ppibfi_pinterest.php on line 238

« Il y a 4 ans, j’ai rencontré celui qui a fait battre mon cœur pour la première fois. Il était formidable, doux, joyeux, unique parmi tous, et personne ne pouvait  comprendre ça. On s’est dit je t’aime dès les premiers jours, cela semblait comme une évidence, c’était d’un romantisme fou, je ne mangeais plus et je pensais avoir trouvé l’amour de ma vie. Ma vie était toute tracée et je crois bien que ça m’arrangeait, moi la petite adolescente de 16 ans, je trouvais quelqu’un qui m’aimait inconditionnellement.

Puis le conte de fées s’est effrité, on a tous les deux changé, le Prince s’est éloigné de la Princesse, et finalement la Princesse ça l’arrangeait bien. Ce conte de fée a tout de même duré 4 ans, ils y croyaient à leur rêve, malgré les trahisons, l’absence et l’égoïsme. La princesse elle en avait lu beaucoup des histoires d’amour et elles  se finissaient toujours bien.

Aujourd’hui, la Princesse a  ouvert les yeux, notre histoire est finie depuis quelques mois, et sûrement même qu’elle l’était depuis un moment. J’ai vécu mon premier chagrin d’amour et je ne regrette rien, je me sens tellement plus forte. Désormais je partage de doux moments avec un autre garçon, mais cette fois appelons le Guillaume, je suis sûre qu’il ne s’en vexera pas.

Cette histoire doit vous rappeler des souvenirs, n’est-ce pas ? Un jour mon docteur m’a dit que le premier amour se terminait toujours, c’était comme perdre une dent, ça faisait partie de la vie.

Signé : Soleada »

83 commentaires Laisser un commentaire
Ô toi, lectrice !

Vous aimerez aussi

83 commentaires

  • #1 Cécile de La Réunion le 6 mai 2009 à 8 h 21 min

    Bonjour Soleada! Hélène !
    Texte très réel , je m’y reconnais également , a quelque détails près.
    En tout cas si le premier amour c’est comme perdre une dent quand c’est fini , je dirais que cette dent , elle est arrachée !
    Premier amour … on croit la vie injuste quand c’est fini , pis un jour quand on a cessé de pleurer on se rend compte qu’on a perdu trop de temps justement.
    Le conte de fée , je n’y crois plus moi ! :)

  • #2 Coralie Marie le 6 mai 2009 à 8 h 28 min

    Certaines vont certainement raconter que leur premier amour à elle ne s’est pas terminé, quelle chance… Mais je pense que tu as aussi de la chance d’avoir été aimée inconditionnellement à 16 ans, moi j’attends encore… Bref…
    Certaines et certains s’accrochent aussi à leur premier amour parce qu’on grandit avec l’idée du seul et unique grand amour, et ce n’est pas toujours une grande idée ! Bravo pour ta sagesse !

  • #3 Silana le 6 mai 2009 à 8 h 37 min

    moi je fais partie de celles qui croient que le premier amour peut durer toujours…l’avenir nous dira si j’ai raison. L’essentiel est de se poser les bonnes question aux bons moments et de savoir dire stop quand ça ne va plus.

  • #4 Eva le 6 mai 2009 à 8 h 45 min

    Bravo pour ton témoignage Soleada, ça ne doit pas être si évident que ça d’écrire sur son premier amour. D’ailleurs, je me permets de te poser la question : cet article tu l’as fait pour boucler la boucle en quelque sorte ?
    De mon côté, j’ai eu d’autres histoires avant de rencontrer mon chéri et pourtant je le considère quand même comme mon premier grand amour.
    J’espère que ça ne nous condamne pour autant :)
    Bisous les filles !

  • #5 jenn le 6 mai 2009 à 8 h 47 min

    Bonjour Soleada, bonjour à toutes!
    Je ne peux m’empêcher de réagir à ton histoire car c’est la mienne.
    J’avais 16ans, cela à duré 5ans,puis la routine, la distance s’est installée, plus d’étincelle dans ses yeux,plus d’amour…je l’ai quitté et puis j’ai rencontré son opposé, un homme qui m’a fait découvrir d’autres choses mais avec qui cela n’a pas duré car nous étions justement trop différents!
    C’etait un tremplin, c’etait il y a deux ans presque jour pour jour.
    Aujourd’hui mon premier amour a refait sa vie,il m’en veut à mort de l’avoir laissé… il est heureux, et moi je multiplie les echecs depuis deux ans et je pense à lui à chaque jour que dieu fait. Le premier amour ne meurt jamais,on le garde au fond de nous comme un trésor mais c’est une histoire d’adolescent, un amour inconditionnel d’enfant qui ne peut cependant surmonter les changements de personnalité que l’on connait pour devenir plus adulte.Ce premier amour a un gout d’eternité, une part innocence que l’on cherche ensuite à retrouver avec d’autres…mais y arrivera-t-on un jour?

  • #6 patounettechatte le 6 mai 2009 à 8 h 53 min

    Le premier amour…. Il y a longtemps qu’il est loin de moi et je ne regrette rien ! Quand ça c’est terminé j’ai eu beaucoup de chagrin mais j’aurais raté tellement de choses si je m’en était tenue là….. La vie est tellement belle, tellement longue !!!-

  • #7 Magaly le 6 mai 2009 à 9 h 22 min

    Parfois, un premier amour fait tellement mal quand il se finit, que l’on se sent vide à l’intérieur même des années après. Folle amoureuse pendant deux ans et du jour au lendemain, seule (et c’était il y a 7 ans…). Je ne considère pas ce premier amour comme un trésor, même si c’était bien ,mais plutôt comme un accident de la vie. Grâce à Lui, je ne crois plus en l’amour, avec un grand A et tout et tout…le prince charmant n’existe pas pour moi, on trouve seulement moins pire…

    Oui, je sais, je suis aigrie, et je n’ai que 23 ans…C’est malheureux hein…

  • #8 Nicole le 6 mai 2009 à 9 h 34 min

    Ah, que c’est « drôle »…. mon « premier amour » a duré… 2 ans… mais complètement plathonique!!!!!! Bah oui, le garçon en question ne savait même pas comment je m’appelais…
    Non, sérieux, ma première histoire de soit-disant amour (sur le coup je me croyais dingue amoureuse!) a duré quelques mois, pour finir la veille de la Saint Valentin sans que je m’y attende… 2 semaines plus tard je rencontrais mon actuel amour, que dis-je, AMOUR, qui dure depuis plus de 13 ans!! Ca c’est mon premier VRAI amour!!!

  • #9 Sophie le 6 mai 2009 à 9 h 50 min

    Merci pour ce texte touchant par le réalisme, Soleada !
    Bientôt ma majorité, ça me rappelle de merveilleux souvenirs ton histoire… et un terrible juste derrière.
    Note aux filles : ne jamais sortir avec un impulsif. Ca peut vous conduire dans des endroits pas fameux, comme un hôpital…

  • #10 Ladypops le 6 mai 2009 à 10 h 02 min

    Ce texte est magnifique….

    J’ai cru souvent tomber amoureuse à l’adolescence et puis en fait non… Puis j’ai rencontrer un homme (qui est devenu très laid c’est bien fait !) avec lequel j’ai vécu deux semaines de folie. Oui, c’est court deux semaines, mais suffisament pour que je m’accroche à lui et que lorsqu’il me laisse tomber comme une vieille chaussette pour aller voir ailleur je sois brisée en mille morceaux. Il m’a fallu longtemps pour l’oublier et j’ai cru que je n’arriverai jamais à passer au-dessus de cette relation, d’autant plus qu’il continuait à entretenir la flamme juste pour le plaisir. Et puis, j’ai recontré Mr Pops de 7 ans plus âgé que moi alors que j’avais 16 ans, ça a fait des histoires dans ma famille, mais j’ai maintenant 32 ans et je viens de me rendre compte que j’ai déjà passé la moitié de ma vie avec l’homme qui est je l’espère l’homme de ma vie.

  • #11 Clémentine le 6 mai 2009 à 10 h 06 min

    Ouhlala.
    Le premier amour est loin, et y’en a eu pas mal derrière jusqu’à ce que je rencontre Celui qui partage ma vie depuis maintenant 6 ans !

    Ceci dit, mon premier amour fait partie de ma bande de potes, et je me retrouve donc régulièrement à des apéro et autre soirées festives où il est lui aussi présent.

    Je ne regrette rien car on a évolué chacun sur des chemins différents. Quand on se croise on discute mais on vit vraiment sur deux planètes différentes.
    Moi je cherche un boulot coûte que coûte dans une grosse boite, j’ai bossé dans la pub… lui il est alter-mondialiste !

    Ceci dit, ma soeur, ma meilleure amie, mon meilleur pote et un de mes amis les plus proches vivent encore tous avec « leur premier amour », rencontré au lycée.
    Avec les 7 petits-amis que j’ai du avoir en tout, je fais figure d’aventurière…

    Comme quoi, chez certains, le premier amour serait celui de toute la vie ?

  • #12 Nathalie de Lausanne le 6 mai 2009 à 10 h 11 min

    Je me reconnais aussi dans ton texte! Sauf pour la fin qui n’est pas encore arrivée et qui n’arrivera jamais je l’espère! Je pense que j’ai trouvé le bon: on se complète et on pareille là où il faut. On a les même passions et en même temps d’autres passions chacun de notre côté. Je ne crois pas forcément au premier amour en fait; il se trouve que j’ai eu la chance (ou pas) de tout de suite trouver le bon. En tout cas bravo pour ton témoignage.

  • #13 Papillon le 6 mai 2009 à 10 h 20 min

    Soleada, ton joli texte m’a fait repenser à mon premier amour et je t’en remercie. J’ai souvent été « amoureuse éphémère en sous-marin » quand j’étais au collège et au lycée. Puis j’ai eu mon bac et l’année d’après, j’ai embrassé un garçon pour la première fois. Et encore deux ans après, j’ai croisé la route d’un Prince et mon coeur s’est mis à battre pour de vrai, à s’affoler, à se dilater et à exulter quand notre histoire a commencé. Là, j’écris et je souris à tous les fragments de souvenirs qui me reviennent. Les longs regards voilés d’émotion, les baisers si doux, l’amour la première fois, les câlins et les caresses, son odeur, ses mains, nos fous-rires, nos maladresses de débutants en amour, nos lettres enflammées, nos « Toi. Toujours toujours toujours »…
    Ca a duré deux ans et à la fin, je lui ai fait très mal juste parce que moi j’allais mal. C’était il y a plus de dix ans et de temps en temps, je me dis que j’aimerais bien le rencontrer dans la rue, lui offrir un café… Lui présenter mes excuses pour ce que je lui ai fait, puis le remercier. C’est grâce à mon premier amour que je vois ce qu’il peut y avoir de beau chez un homme, c’est grâce à lui que je sais que la plus belle chose qui puisse arriver à un être humain, c’est un amour partagé…

  • #14 marie_flore le 6 mai 2009 à 10 h 25 min

    Bonjour soleada,
    Ton texte me touche beaucoup… parce que ça pourrait devenir mon histoire.
    Moi aussi j’ai rencontré l’homme quand j’avais 16ans, lui 19.
    Tout le monde nous disait que le premier amour, ça en tiendrait pas….
    Bien sur il y a des hauts et des bas, mais ça fait bientot 9ans, et ça tient toujours :)
    Et je l’aime à la folie :)
    Et je souhaite à celles qui sont dans mon cas, que ça dure, malgré tout ce qu’on vous dira…
    Je souhaite aussi à celles chez qui ça ne marche pas d’avoir le courage d’affronter ce premier chagrin d’amour, pour passer à autre chose…

  • #15 Aline le 6 mai 2009 à 10 h 26 min

    Moi ce n’était pas une vraie relation, alors je le compte pas, et je considère que mon premier amour est celui avec qui je suis depuis mes 16 ans 3/4 :))
    On se complète, chacun avec nos qualités et nos défauts, et comme Nathalie de Lausanne on a des passions communes mais aussi d’autres chacun de notre coté. On est bien ensemble et on se suffit à nous même comme on dit!
    Presque 4 ans après on est toujours heureux, alors pourvu que ça dure!

    En tout cas j’aime beaucoup comme le texte est écrit!

  • #16 Lilaa le 6 mai 2009 à 10 h 29 min

    J’ai lu et je trouve sa beau et à la fois triste. Moi aussi j’ai connu mon premièr amour à 16 ans et j’en n’ai 20 dans un mois et il est toujours près de moi ….
    VOus me faites totalement peur avec vos  » Le premier amour se terminait toujours  » ..
    J’espère que pour ma part … cela sera faux !!!!!!

  • #17 Hélène le 6 mai 2009 à 10 h 45 min

    Lilaa sois la bienvenue ;-)

  • #18 marieuh le 6 mai 2009 à 11 h 06 min

    Très jolis texte en effet …
    je suis plutot en accord avec le fait que ça fait partie de la vie…
    Effectivement on aime et quand on aime et que c’est fini ça fait mal mais à partir du moment où tu t’impliques dans une histoire avec passion que ce soit le premier ou non et que tu partages un bout de chemin (qu’il soit long ou court) ça marque forcément…les souvenirs se charge de garder en mémoire les meilleurs moment..ou les pire!et ça te construit!
    Je ne crois ni au prince ni au princesse mais à l’interaction humaine,à la relation…au partage,communication, à la passion de se donner tout entier pour quelqu’un mais en vivant au jour le jour, et ne pas faire de plan sur la comète…
    Je vis avec un ange depuis trois ans,on se comprend sur le fait que notre histoire peut finir à tout moment et qu’il faut en croquer chaque instant (les bon comme les mauvais)…Ce qui nous unit en plus dans notre amour c’est notre liberté et nos moments accordé à notre indépendance.
    Cet homme n’est pas mon premier amour et ce dernier me laisse un gout fade à coté de se que je vis dans l’instant!!
    Alors oui les ruptures font parti de la vie mais c’est cette hantise d’y gouter encore qui me permettre de connaitre le bonheur…

  • #19 yoko le 6 mai 2009 à 11 h 14 min

    Non non et non…
    Je vis le grand amour, l’amour fou, avec mon tout premier, et nous nous aimons encore toujours et encore. Les docteurs et leurs généralités je n’aime pas beaucoup ça. Je suis contente si tout se passe bien à présent pour toi, mais ne généralisons point, cela gâcherais le rêve de bien des princesses (et crois moi j’en suis une =) ). Je ne doute pas de notre avenir, après bien évidement la vie est faite de surprise, mais en attendant je suis heureuse.

    Bien à toi,

    sonia

  • #20 double plus good le 6 mai 2009 à 11 h 24 min

    Ben moi mon 1er amour n’était pas réciproque, alors forcément….
    Mais le 2e, (18 ans et 16 ans et demi), c’ était le bon, même si au départ on avait tout contre nous, âges, pays différents, et autres, et on est toujours ensemble, amoureux et heureux de l’être après plus de 20 ans de vie commune.
    Comme Yoko, je dirais que rien n’est sur (la durée n’est en aucun cas une garantie), mais j’aurais au moins eu tout ça, et ça compte beaucoup pour moi.

  • #21 Titburette le 6 mai 2009 à 11 h 29 min

    Ouh la la sujet bien trop complexe pour ma p’tite personne… Je passe mon tour :)

  • #22 Célia le 6 mai 2009 à 11 h 32 min

    Le premier amour ne se perd pas toujours…

  • #23 Deilema le 6 mai 2009 à 11 h 34 min

    Comme beaucoup, finalement, j’ai épousé mon premier amour.
    Avant lui, il y a eu des « amous sous-marins » non réciproques, voire non déclarés…
    Des relations pas ou peu amoureuses…

    Mais rien de tel que ce que je vis avec M. Deilema depuis maintenant 7 ans et demi.
    Avec lui, tout a été évident tout de suite.
    Il parait même que je lui ai dit « je t’aime » dès le premier soir (c’est ce qu’il m’a raconté ensuite, moi je ne m’en souviens absolument pas, trop de champagne je pense…).
    « I’m lucky I’m in love with my best friend », c’est tout à fait nous : il est mon mari, mon amoureux, mon meilleur ami, mon confident, mon complice, mon pote…
    On est « bêtes ensemble », et quelqu’un a dit que c’était ça l’amour…

    Alors, moi aussi j’espère que le premier amour ne se terminera pas !!!

  • #24 Gwen le 6 mai 2009 à 11 h 37 min

    J’avais 16 ans, il en avait 19. C’était mon premier amour, c’est l’un des pires manipulateurs que j’ai connu, il m’a brisée. Je suis donc contente d’avoir eu la force de partir (oui oui, ça a été très dur à l’époque bref) et ne regrette en rien que cette première histoire d’amour passionnée et très belle (sur le papier au début) se soit terminée.

    En revanche, je coule des jours plus qu’heureux auprès de mon mec. Je suis son premier amour, on est ensemble depuis 6 ans et demi (et nous n’avons que 23 ans), on vit ensemble tout ça tout ça. Et je crois que la routine (qui s’installe forcément un minimum ne nous mentons pas) et tout le reste nous ont rendus encore plus amoureux.
    Mon côté pessimiste me souffle parfois que ce bonheur ne durera pas éternellement, qu’il va bien finir par se lasser etc. mais j’espère vraiment que non.
    Et bien sûr, beaucoup nous disent qu’un « baby couple » -comme il est hype de les appeler- ne dure pas (mais bon, je juge qu’en amour rien n’est jamais définitif…)

    Bref, aucune histoire ne se ressemble vraiment, on peut toutes trouver des similitudes dans les histoires des autres mais les caractères humains sont tellement divers et variés que les données ne sont, finalement, jamais les mêmes.

  • #25 princessevarda le 6 mai 2009 à 11 h 38 min

    Mon premier amour m’a demandée en mariage.
    Il était à la fois fantasque, imprévisible, doux, aimant et beau.
    Je l’ai tellement aimé!
    Je l’ai perdu trop tôt, à la suite d’un accident stupide.
    J’avais 17 ans et j’ai eu du mal à m’en relever.
    Tous les ans à la même date, depuis 16 ans et même si depuis j’ai doublement « refait » ma vie, j’ai une pensée pour lui.

  • #26 Eléonore le 6 mai 2009 à 11 h 50 min

    arf… très joli texte, et je dois avouer que ça me parle puisque je suis dans un flou amoureux total en ce moment, entre sentiments perdus et sentiments retrouvés, peur de l’engagement, peur de faire mal à l’autre, peur d’avoir mal aussi, je pense qu’on en est arrivé au bout mais qu’on a pas la force de se le dire… et c’est mon vrai premier amour aussi, qui je le sais, se terminera bien assez tôt, parce qu’on a tellement changé chacun de notre côté qu’on n’a presque plus rien en commun, c’est triste!
    Mais pour celles qui sont encore heureuses et épanouies avec leur premier amour, je leur tire mon chapeau d’avoir su surmonter les phases difficiles et d’être toujours ensemble, je pense que ça prouve que oui, ça peut durer, si les deux personnes le veulent vraiment.

  • #27 Gegeouille le 6 mai 2009 à 11 h 52 min

    Ohh le premier amour! Comme c’est joli (au début)..
    Le mien a duré un peu + de 3 ans et demi, j’avais 14 ans quand ça a commencé, il en avait 19. J’ai toujours été + mûre que les autres du même âge.(c’est pas forcément quelque chose de positif…)

    Finalement, les années ont passé, c’est devenu tout moche, mais j’avais toujours espoir qu’il change (grande erreur naive de jeunette). C’est moi qui ai changé…de ville pour mes études…et j’ai changé de mec. J’attendais surement un prétexte pour le faire.

    Bien que j’aie été la « méchante » de l’histoire j’en ai souffert pendant des mois, parce que l’ex est parfois une espèce agressive, immonde, cruelle.
    Eh bien tant mieux, ça m’a aidée à guérir.
    Aujourd’hui, mon seul regret est de ne pas l’avoir quitté + tôt et d’avoir perdu mon temps.
    Mais c’est facile à dire avec le recul, parce que quand on aime à 15 ans…

  • #28 Annem le 6 mai 2009 à 11 h 57 min

    Et si on ne se remet jamais d’un premier amour? Je suis au fond du trou depuis 2 mois qu’il a décidé qu’il ne voulait plus de cette relation merveilleuse qui durait depuis 2 ans et demi.

    Je crois bien que je ne m’en remettrai jamais complètement et que je regretterai toute ma vie de n’avoir pas pu sauver cette relation.

  • #29 Mah-Yu le 6 mai 2009 à 12 h 01 min

    Je pourrais écrire exactement ce que vient d’écrire la princesse au com 25, mais ça ferait doublon. J’ajouterais pour ma part que c’est dur, ensuite, de relativiser, de voir les choses avec objectivité, de tirer des leçons, quand l’histoire n’a pas eu le temps de se finir. Le risque étant de faire payer à tous ceux qui suivront la perfection éternelle de cet amour sur lequel le temps n’a pas de prise.

    Pour ma part j’ai ensuite usé mon coeur avec un homme que cela rendait malade de ne pas être ce premier (avec le recul, je pense que j’ai inconsciemment entretenu cette impossible rivalité), avant de trouver mon chemin avec celui qui, de son propre aveu, se fichait bien de venir en position 3, 8, 12 ou 54, à condition d’être le dernier.

    Ce qui me permet de conclure sur cette maxime pleine de philosophie: le dernier amour (l’amour de toute une vie, donc) c’est souvent celui qui fait « oublier » le premier.

    je sais bien que ça ne vaut pas pour tout le monde, hein, (de ttes façons y’a RIEN qui vaut pour tout le monde, à part qu’il faut se démaquiller avant de se coucher et jamais mettre de contour des lèvres marron avec du gloss rose) mais je pense que ça correspond à beaucoup d’histoires.

    J’avoue que j’ai quand même un peu la nostalgie, parfois, de l’époque où j’étais convaincue d’avoir vécu, de 14 à 17 ans, un amour parfait, et le plus beau qu’il me serait jamais donné de vivre (j’ai quand même cru ça pendant presque 10 ans).

  • #30 Hélène le 6 mai 2009 à 12 h 33 min

    Je dois vraiment être un mutant, mon premier amour je m’en fiche comme de mon premier mascara, limite j’ai oublié qui c’était ;-))

    Ou alors est-ce que ça veut dire qu’il n’est pas encore arrivé ?? Gargl !!! ;-))

  • #31 sagattine le 6 mai 2009 à 12 h 47 min

    Hélène: Certes, mais au moins tu sais que Smoky lash est le mascara de ta vie ;-))))

  • #32 Titburette le 6 mai 2009 à 12 h 47 min

    Hélène: ah non hein le mutant c’est moi hihihihi…

  • #33 laurettebis le 6 mai 2009 à 12 h 56 min

    Je vis avec mon premier « grand amour » depuis 4 ans et demi, entre nous c’était aussi une évidence et on se l’est dit très tôt…
    Avant lui je croyais savoir ce qu’était l’amour, je me suis largement trompée !

    je te souhaite de vivre beaucoup de belles choses avec ton amoureux actuel Soleada ;-)

  • #34 Ladypops le 6 mai 2009 à 12 h 56 min

    Annem: Je me permet juste une petite remarque par rapport à ton commentaire… Je n’ai pas de diplôme en la matière mais, ne te mets pas la pression en pensant que tu aurais pu sauver votre relation. Je pense que c’est finalement ça le plus dûr lorsqu’une relation se termine c’est les « et si… » et c’est finalement ce qui nous empêche d’avancer au lieu d’être objective… Courage…

  • #35 Hélène le 6 mai 2009 à 12 h 56 min

    sagattine: ;-))

  • #36 Nathalie de Lausanne le 6 mai 2009 à 13 h 03 min

    Hélène: peut-être que ça dépend de ce que veut dire « premier amour » pour chacun en fait. Moi j’avais déjà été un peu amoureuse, mais bon c’était pas forcément réciproque et je ne savais pas vraiment ce que je voulais du coup je ne m’en souviens pas vraiment non plus!

  • #37 sagattine le 6 mai 2009 à 13 h 06 min

    Quand on parle de 1er amour, c’est le premier garçon avec qui on est sortie? Avec qui ça a duré? Sur qui on a flashé? Non parce que rien que pour ces trois catégories c’est des garçons différents, et à des âges différents (paraît que dans ma poussette je faisais des clins d’oeil aux garçons….!).
    En tout cas je n’ai aucune nostalgie du premier garçon avec qui ça a duré (allez, on va le considérer comme le premier amour). Déjà parce que ça s’est très mal passé (vous vous rappelez du billet de Sonia? Et ben un peu le même genre, mais ça a duré deux ans et demi… :-/). Et pis en plus… ben chais pas j’ai pas trop de nostalgie pour le passé. Plus je vieillis et mieux je me sens, alors je ne regrette pas mes toutes jeunes années. Et pour vivre actuellement une vraie relation avec un ex (mon deuxième grand amour on va dire!) et ben j’ai rien perdu au change! Notre relation est tout aussi sincère qu’elle l’était quand on sortait ensemble et il n’y a aucune ambiguïté!

    Quand à mon troisième grand amour… j’ai hâte d’être à ce soir pour me blottir dans ses bras ;-)

  • #38 Cécile de Brest le 6 mai 2009 à 13 h 14 min

    sagattine: areil !
    Je n’ai aucune nostalgie de ce temsp-là (en même temps heureusement).
    Avec le recul, je me dis que cette relation ne m’a rien aporté de bien. J’avais 15 ans, j’étais trop jeune (mais je ne dis pas qu’on est trop jeune à 15 ans. Moi je l’étais), j’ai loupé des choses pendant ces 3 ans…

    Mais bon, c’est loin maintenant et je dois dire qu’à la limite, je m’en contrefous !

  • #39 Cécile de Brest le 6 mai 2009 à 13 h 16 min

    ouh lala, pardon pour les fautes :-(

  • #40 miss julie le 6 mai 2009 à 13 h 38 min

    Jolie note …

    Je ne sais pas quel est le pourcentage de nanas qui ont réussi a construire leur vie avec leur 1er amour, ( à priori il y en a… d’aprés les coms au dessus, et c’est tant mieux!!) mais ce que je sais, c’est que tous mes potes (esses) qui se sont marié(e)s à 20 ans, ont TOUS divorcés à 30 OU 40!! ( à coté de ça, j’suis parisienne, et ceci explique peut être cela)

    Normal qu’on idéalise tout à 16 ou 20 ans…on n’est pas encore construit…
    Une première séparation, bien sûr, qu’elle est douloureuse mais elle forge aussi le caractère et nous permet d’appréhender l’amour suivant avec plus de raison…

  • #41 Annem le 6 mai 2009 à 13 h 40 min

    Peut-être est-elle là, la différence. Peut-être que la façon dont on perçoit un premier amour, dont on s’en souvient dépend de la façon dont on voit le passé en général. Je suis quelqu’un qui regarde beaucoup dans le passé: je remets en question, je cogite, je ressasse, et je regrette beaucoup de choses. Peut-être que si l’on est quelqu’un qui se tourne plutôt vers l’avenir, qui regarde devant plutôt que derrière, on vit différemment le premier amour, ainsi que les douleurs et les regrets qui vont avec…

    J’aimerais réussir à avancer, mais j’ai l’impression de faire du sur-place avec cette rupture…

  • #42 Cécile de La Réunion le 6 mai 2009 à 13 h 50 min

    à Annem : c’est tout à fait normal que tu te sentes comme ça , ça ne fait que deux mois , y’a pas de miracle , ni de remède , faut juste laisser le temps faire les choses.
    Dans la vie l’amour ça va ça vient. Les déceptions aussi.
    C’est comme ça c’est tout.
    Tu finira par aller mieux , on meurt pas d’amour.

  • #43 Bing le 6 mai 2009 à 14 h 15 min

    Mon premier Amour je m’en souviens bien ! on est restés quelques années ensemble, c’était catastrophique avec engueulades à longueur de temps j’en passe, des larmes et des meilleures. On s’est séparés puis on n’a ni l’un ni l’autre réussi à aimer quelqu’un d’autre… on s’est retrouvés et rendus compte qu’on ne respire pas l’un sans l’autre. On ne se quitte plus depuis des années et on est des champions de l’engueulade de compet’ !

    Sinon, depuis peu, on a mis en route un ptit truc qui pousse, qui pousse ;)

  • #44 Aline le 6 mai 2009 à 14 h 31 min

    Deilema: « “I’m lucky I’m in love with my best friend”, c’est tout à fait nous : il est mon mari, mon amoureux, mon meilleur ami, mon confident, mon complice, mon pote…On est “bêtes ensemble”, et quelqu’un a dit que c’était ça l’amour… »
    C’est exactement ça pour moi aussi,tu as été plus douée que moi pour trouver les mots!

    Je pensais pas qu’il y avait autant de personnes qui était encore avec leur premier!!!J’ai tellement l’habitude d’entendre « oh la jeunesse faut profiter, ça dure pas!! »

    Félicitations Bing ;)

  • #45 Vanessa le 6 mai 2009 à 14 h 34 min

    Arf petit frisson du matin…. (ici cest le matin)
    Cest tellement vrai :)

  • #46 Papillon le 6 mai 2009 à 14 h 35 min

    C’est chouette dis donc Bing! :)
    Nathalie de Lausanne: Moi je crois que le premier amour est celui que chacune d’entre nous identifie comme étant tel. Ca peut être le premier garçon qui a fait palpiter notre coeur, le premier qu’on a embrassé ou avec qui on a vu le loup, le premier pour lequel on a souffert… En tout cas, c’est un premier, à mon avis.

  • #47 Dorothée le 6 mai 2009 à 14 h 43 min

    Ben moi heureusement qu’il s’est barré parce que c’était la grosse honte, il y avait un canon beau gentil drôle intelligent, et moi j’ai foncé sur le nain beauf débile qui sortait des blagues de m…. à tout bout de champ, heureusement sa vraie maison était en Gelbique (donc loin) et la suite fut épistolaire et là, en voyant que c’était sa mère qui écrivait mon adresse sur l’enveloppe j’ai abdiqué.

    Ensuite il ey an eu trois coup sur coup que j’ai harcelés de lettres de 50 pages trihebdomadaires pendant deux ans chacun sans qu’il se soit passé rien du tout (je les choisissais toujours à au oins 500 bornes), donc au final c’était de bonne augure ces débuts n’est-il point?

    Quant aux vraies relations non distanciées qui ont suivi, c’est presque aussi risible quand j’y repense…dès que je m’approche d’un mec il y en a forcément un de nous deux qui se transforme en monstre assez rapidement :-)

  • #48 Cécile de Brest le 6 mai 2009 à 14 h 52 min

    Bing: félicitations !!

  • #49 Titburette le 6 mai 2009 à 14 h 52 min

    Dorothée: Tiens tiens aurait-on toutes les deux quelques gènes communs :))))?

  • #50 Gridou le 6 mai 2009 à 14 h 58 min

    Mon premier amour ? De mes 3 à mes 12 ans :D Ah mais je suis sérieuse hein. Bon dieu ce que j’ai pu l’aimer. On s’est revus il y a 4 ou 5 ans, lors d’une réunion des anciens de notre école primaire. Je l’ai vu au milieu de tous ces gens, le monde s’est arrêté et il n’y avait plus que lui. On a passé des heures à parler et depuis on n’a plus jamais pris le temps de nous revoir. Sans regret, vu qu’on s’aimera jusqu’à la fin de notre vie ;-)

  • #51 Stéphanie de la ligne 12 le 6 mai 2009 à 14 h 59 min

    Ce « Oh toi lectrice » résonne particulièrement en moi…
    C’est en ce moment le gros gros b*rdel avec LE premier amour… On s’aime toujours… mais ne se rend-on pas plus malheureux qu’autre chose ?
    Oui mais c’était pour la vie ! Alors que s’est-il passé, pourquoi on en est arrivés là ? C’est dur dur la vie parfois…

  • #52 Annem le 6 mai 2009 à 15 h 19 min

    Cécile de La Réunion: Oui, je sais, c’est ce que tout le monde me dit (je fais l’éponge, en ce moment, je prends tous les conseils qu’on peut me donner ;-) ) J’aimerais juste que le temps passe plus vite pour que je reprenne confiance, et que comme beaucoup de filles ici je puisse regarder mon premier amour avec recul, en me disant « c’était chouette, mais je suis encore plus heureuse aujourd’hui avec mon 2e/3e/4e amour ».

    Parce que c’est ça, non, grandir? C’est parvenir à regarder en arrière sans rancoeur, sans larmes, et surtout pas trop longtemps, parce que ce qu’il y a devant est plus important. C’est en tous cas ce que j’ai retiré du texte de Soleada.

  • #53 Ceseraaudreyetpuisc’esttout le 6 mai 2009 à 15 h 24 min

    Rholala,tout ceci me parle tant!!
    Premier amour dévastateur, qui a duré 3 ans, 3 ans de hauts et de bas, beaucoup de bas en fait. Puis, accident de voiture, il est décédé une nuit au bord de la route. Cela fait plus de 7 ans, et il ne se passe pas un jour sans que je pense à lui. Je me surprends parfois à avoir son prénom au bord des lèvres…
    Faudrait peut-être que j’aille consulter…;)

  • #54 Dorothée le 6 mai 2009 à 15 h 26 min

    Titburette: impossible, je suis grosse :-)))))))

  • #55 Rimini le 6 mai 2009 à 15 h 49 min

    Hello,

    Ah le premier amour … Apparemment j’ai été le premier amour devastateur de quelqu’un. Je lui ai fait beaucoup de mal, il était doux, attentionné, amoureux, m’écrivait des poèmes mais à 16 ans, je n’avais pas envie de ça. Je l’ai quitté un peu vite. Maintenant c’est ce que je voudrais avoir mais que je n’ai pas ! Je suis restée très longtemps seule après ce premier amour. Puis j’ai rencontré un autre amour, qui m’a brisée littéralement. Ce fut court mais tellement intense que d’écrire ces lignes me replonge dans cette période douce amère. Il est parti comme il est venu … sans un mot. Un beau jour il est revenu me chercher (des années après) et tout bouleverser dans ma vie l’espace d’une semaine. Puis il est reparti, me laissant avec mes regrets, mes doutes et mes questions. Aujourd’hui, cela fait bientôt cinq ans que je n’ai plus de nouvelles. Aussi étrange que cela puisse paraître, j’ai toujours fait le lien entre ces deux histoires : j’ai fait souffrir et j’ai souffert en retour. Depuis bientôt cinq ans, je vis une histoire passionnée et passionnante et je me rends bien compte que tout ce qui était avant était sans doute très exagéré par mon jeune âge mais je ne peux m’empêcher de repenser à mon cher fantôme. Et s’il revenait me hanter ? Que vaut une semaine de passion si elle met en péril une relation construite et solide ?

  • #56 Cécilette le 6 mai 2009 à 15 h 55 min

    Mon premier amour… c’est bizarre mais je m’en moque complètement… L’histoire est loin, loin, loin. En plus avec le temps (et l’expérience :)) cette histoire a perdu de son éclat et de sa magie. Par contre, pour moi celui qui compte c’est le dernier ;)

  • #57 Jube le 6 mai 2009 à 16 h 12 min

    Je dirai exactement comme patounettechatte (6) et Cécilette (56).

  • #58 Soleada le 6 mai 2009 à 16 h 13 min

    Je suis contente de voir que ça concerne beaucoup de monde, même si je n’en doutais pas !
    Pour celles qui sont encore avec leur premier amour et qui y croit dur comme fer, je me réjouis pour elles, si elles sont toujours heureuses, que rajouter d’autres ? Mais je pense que connaître d’autres personnes permet d’avancer et de se connaître. La construction de soi est à mes yeux ce qu’il y a de plus important, et ça passe avant son couple, je connais beaucoup trop de personnes qui pensent ne faire qu’un avec leur amoureux.
    La première rupture est une épreuve immense, mais tellement constructive ! J’ai peut être qu’un seul regret, c’est cette innocence qui se perd et dont parle Jenn, mais finalement on découvre d’autres choses.
    Pour répondre à Eva, oui pour moi cet article fait partie de mon point final, ça signe la fin de ma guérison et finalement de mon deuil.Et le début d’une nouvelle histoire !

  • #59 mmarie le 6 mai 2009 à 16 h 40 min

    Bing: félicitations !

    Soleada merci pour ce joli billet riche en émotions et fertile en réactions.

  • #60 Catherine_6248 le 6 mai 2009 à 16 h 55 min

    Figurez vous que le premier amour de ma superbe copine était séropositif et il lui a caché.
    Donc lors de sa première relation sexuelle elle a chopé cette sacré maladie, il y a plus de 10ans…
    L’horreur!!

  • #61 Kila le 6 mai 2009 à 17 h 37 min

    Pour moi le premier amour c’est celui que j’ai vraiment aimé et avec lequel c’était réciproque,. Celui pour qui j’ai franchi le pas de la sexualité, celui qui m’a beaucoup donné et donc par la même occas’ celui qui m’a fait beaucoup beaucoup souffrir quand il m’a laissé. Mais vraiment beaucoup!

    C’était il y a 20 ans, on est toujours amis, je suis même très complice avec sa femme. Mais quand je le vois avec elle et leurs enfants, je n’ai aucun regret il a pris un chemin tellement différent du mien.

    Des amours, j’en ai connu d’autres qui se sont aussi terminé, et le chagrin ressenti après le premier et le même que celui ressenti après le deuxième et le même que celui éprouvé après le troisième ;-)

    J’ai l’impression que l »on tombe amoureux à 10 ans ou à 40 c’est la même chose, on est sur un petit nuage, on devient midinette et un peu concon!! (enfin pour moi ça se passe comme ça). Alors quand ça se termine, ben c’est kif kif aussi, ça fait toujours autant mal.
    Mais dans tous les cas, ce qui est sûr c’est que je ne regrette rien du tout. C’était toutes des histoires supers enrichissantes qui m’ont plus construites que détruites.

    A quand le prochain?? ;-)

    Par contre je ne pense pas que chaque premier amour se termine mal, j’en connais plusieurs des couples qui se sont connu à 17 ans et qui sont ensemble depuis 20ans voire 30 ou 40 ans et qui ont résisté, parfois avec des moments de gros doutes, des infidélités et autres difficultés qui les ont rendu plus forts et plus soudés encore.
    Comme pour beaucoup de choses, je pense qu’il n’y aucune règle en la matière. Chacun son chemin.

  • #62 Kila le 6 mai 2009 à 17 h 55 min

    Annem: pour moi, 2 mois c’est court pour se remettre quand on a vraiment aimé quelqu’un. Il faut du temps, et oui ça parait long, et oui parfois on a l’impression qu’on ne verra jamais le bout du tunnel. Mais tu verras, à force la douleur va s’apaiser. Laisse-toi du temps, chouchoute-toi, écoute-toi, pleure… et petit à petit tu vas commencer à retrouver goût à la vie, et à imaginer un avenir… et peut-être écrire un texte comme celui de Soleada.
    Enfin, c’est tout le mal que je te souhaite ;-)

  • #63 Nathalie de Lausanne le 6 mai 2009 à 18 h 19 min

    Papillon: oui tout a fait d’accord. C’est très subjectif. Du coup, je pense que c’est pour ça que ça a marquée certaines plus que d’autres…

  • #64 Nathalie de Lausanne le 6 mai 2009 à 18 h 22 min

    Kila: Je trouve ta réflexion très intéressante et très juste:-)

  • #65 Soleada le 6 mai 2009 à 18 h 36 min

    Pour se remettre d’un chagrin d’amour, il y a malheureusement pas de recette miracle.Du haut de mes 20ans, je peux pas donner trop de leçon.Je pense qu’il faut s’ouvrir aux autres et à de nouvelles choses, et surtout avoir envie d’avoir envie (ma prof elle dit toujours ça :D). Et éviter de trop s’écouter, sinon on en finit jamais.

  • #66 UneChambreàMoi le 6 mai 2009 à 18 h 52 min

    Mon premier amour, (enfin, le « presque » premier, celui qui a compté pour la première fois, quoi), c’était au lycée, ça a duré deux ans et demi, de 16 à 18 ans. C’est loin maintenant, j’ai 27 ans, mais c’était l’homme de ma vie à l’époque! on était fous amoureux, puis lui s’est un peu éloigné… (parti faire ses études en Angleterre). J’en ai terriblement souffert, au point de ne plus vouloir me lever le matin. Et, un jour, j’ai eu un déclic: c’est moi qui ai rompu finalement. Besoin de me libérer! Je me suis sentie grandie, d’un coup, et prête à vivre autre chose.
    Ce premier amour, je l’ai adoré, il m’a forcément façonnée pour mes histoires suivantes. Je crois que j’aimerai toute ma vie ce garçon de 17 ans. On était bien ensemble, sur la même longueur d’onde… on est partis en vacances, on connaissait nos belles-familles… Une fois que nous nous sommes séparés, nous ne nous sommes plus fréquentés (à quoi bon devenir « amis »?), mais nous avons, parfois, des nouvelles l’un de l’autre puisque nous avons encore des amis communs. C’est une sorte de souvenir enfoui, auquel j’aime repenser parfois.
    Peu après notre rupture, j’ai rencontré un autre amour, le bon je crois, le père de ma fille!

  • #67 UneChambreàMoi le 6 mai 2009 à 18 h 53 min

    heuh, Hélène, « UneChambreàMoi », c’est « Marine », en fait.

  • #68 B0unty le 6 mai 2009 à 19 h 40 min

    Mon premier amour, je le revois de temps à autres, ça a beau faire très longtemps que notre histoire est terminé, à chaque fois que l’on se retrouve j’ai un pincement au coeur comme la première fois que je l’ai rencontré, comme si l’adolescente que j’étais reprenait sa place! :)

  • #69 Hélène le 6 mai 2009 à 19 h 49 min

    UneChambreàMoi: ben alors faut modifier ton pseudo dans la petite case ;-)

  • #70 Poussine le 6 mai 2009 à 21 h 01 min

    Ca me fait penser à une fille qui dit souvent à la radio :
    « Le premier amour
    C’est n’importe quoi !
    On s’aime pour toujours
    Et ça marche pas ! »

  • #71 Angélique le 6 mai 2009 à 21 h 23 min

    coucou les filles !

    Benmoi ça fait 10 ans que ça dure (on s’est connu à 16 ans), et on se marie dans 1moi 1/2 !!
    Donc à toutes celles qui sont avec depuis longtemps : ne perdez pas l’espoir !!! ;-)

  • #72 Allumette le 7 mai 2009 à 0 h 41 min

    Très beau texte, je m’y reconnais… Mon premier amour a duré trois ans :  » un an de passion, un an d’amour, un an d’ennui  » on m’a dit ça une fois, j’ai pas pu m’empêcher de me dire qu’au fond c’était vrai. Mais comme le dis le titre, le premier amour on l’aimera toujours (un peu) !
    Ca fait du bien un texte comme ça !

  • #73 Poulettedesîles le 7 mai 2009 à 5 h 24 min

    Hello les filles. Moi j’avoue que mon premier amour je ne m’en souci plus du tout. Je l’ai aimé vraiment bcp mais comme tu l’as dit Soleada, les gens changent et lui est devenu quelqu’un de méchant qui m’a fait très mal. Mais aujourd’hui, quand je pense à lui c’est juste pour lui dire « merci » de m’avoir quitté parce que sans ça je n’aurai pas eu la vie que j’ai aujourd’hui avec l’homme qui en fait partie et elle est géniale. En tout cas merci pour ce joli texte.

  • #74 Bing le 7 mai 2009 à 9 h 52 min

    Merci les filles, je viens de voir vos ptits messages :)

    bisous à toutes, à celles qui l’ont gardé et à celles qui ont eu la chance (c’est certain) d’en être débarrassées car c’est sûrement pour le meilleur ;)

  • #75 Chérine le 7 mai 2009 à 15 h 16 min

    « Mon premier amour » ne rime t-il pas avec « mon seul amour »?
    Pour moi c’est le cas, depuis mes 17 ans il a tout fait pour moi et inversement et nous nous sommes mariés il y a 2 mois et 16 jours exactement!
    La vie est différente pour toutes. Je vous souhaite juste le bonheur.

  • #76 pal le 7 mai 2009 à 16 h 18 min

    C’est drôle, je n’ai pas connu de premier amour. Il y a eu le premier que j’ai embrassé, le premier avec qui j’ai vu le loup (j’adore cette expression) le premier que j’ai aimé désespérement et de façon platonique (il ne m’a jamais regardé), le premier avec qui j’ai eu une relation stable (mais avec le recul je ne pense pas l’avoir vraiment aimé), et puis les autres (sans grand intérêt), et désormais, depuis 15 ans quand même, celui que j’aime vraiment, mais qui n’est pas le premier.
    J’avais 16 ans en 1980. (ouh la vieille !!!) A cette époque (avant le sida…) et à cet âge, quasiment personne ne restait en couple. si on avait la même relation pendant 1 mois, c’était déjà extraordinaire.
    Moi en tout les cas à cet âge là, et même si je révais du grand amour romantique, j’aurais été incapable de vivre une relation suivie.
    J’ai vécu pas mal de déception et de frustration, mais paradoxalement pas de gros chagrin d’amour, et je suis finalement très contente d’avoir rencontré l’homme de ma vie à 30 ans seulement.
    Par contre, ma meilleure amie a rencontré son grand amour à 19 ans, (elle avait quand même pas mal roulé sa bosse sentimentalement avant) et ils sont ensemble depuis 26 ans !
    Je ne crois pas aux règles, chaque cas est unique, l’amour c’est une alchimie magique !

  • #77 Luna le 7 mai 2009 à 18 h 23 min

    Je suis d’accord avec Yoko il ne faut pas généraliser. Pour moi, y a des gens qui sont plus « faits » pour être avec plusieurs personnes, et d’autres non. Ca fait trois ans que je suis avec mon copain et maintenant on habite ensemble, et c’est chaque jour différent, chaque jour aussi bien. Oui la « passion » du début ne reste pas toute la vie mais c’est pas une question de premier amour ça, ça s’en va toujours. Mais l’amour et le bonheur, ça reste… en se transformant.

  • #78 patte_d_anguille le 7 mai 2009 à 20 h 14 min

    « Le premier amour ne meurt jamais,on le garde au fond de nous comme un trésor mais c’est une histoire d’adolescent, un amour inconditionnel d’enfant qui ne peut cependant surmonter les changements de personnalité que l’on connait pour devenir plus adulte.Ce premier amour a un gout d’eternité, une part innocence que l’on cherche ensuite à retrouver avec d’autres…mais y arrivera-t-on un jour? » (de Jenn)

    C’est incroyable ce que tu as écrit là car pour moi c’est EXACTEMENT ça et je n’aurais pas pu le dire aussi bien ! Un amour inconditionnel d’enfant… mon premier amour, je l’ai vécu à 10 ans. Et je défends quiconque de me dire qu’à 10 ans on ne peut pas aimer vraiment, qu’on est trop jeune. J’ai mis plus de 10 ans à m’en remettre, et encore aujourd’hui, il m’arrive de penser à lui. Quand j’avais 18 ans, il m’arrivait de le croiser et mon cœur s’emballait et mes jambes flageolaient. Récemment encore, donc 17 ans après, je me suis surprise à être très triste d’apprendre qu’il s’était marié alors que j’aime d’un amour profond l’homme avec qui je fais ma vie depuis plus de 4 ans maintenant.
    Alors, pour moi, le premier amour ne meurt jamais, même si on est passé à autre chose et même si notre amour pour un autre homme est sincère.

  • #79 Sharly paris-ci le 8 mai 2009 à 0 h 27 min

    On entend souvent parler du Grand Amour comme du Premier. J’ai souvent dit je t’aime le plus sincèrement du monde pour, une fois que tout est finit, passer relativement facilement à autre chose. Alors des fois, je me dis que je n’ai peut-être jamais réellement aimé… Enfin si, mon mari. Je ne parlerais donc pas de Premier Amour, mais de Premiers Émois, de Premiers Attachements… C’était mon meilleur ami, maintenant on le placerait plutôt dans ami d’enfance, mais ça a duré tellement longtemps… Et bien qu’il fut au courant, ce ne fut jamais réciproque. Ce qui m’a aidé à tourner la page… C’est le voir s’envoyer en l’air avec ma meilleure amie, ah ça coupe tout espoir et envie ;)

    « L’amour dure trois ans » si c’est un livre, certains scientifiques sembleraient dire que ce serait bien vrai (effets chimiques toussa). J’en viens à conclure que les gens qui aiment sans être aimé arrivent à tenir des années grâce à l’imaginaire et en se satisfaisant de ce qu’ils peuvent recevoir de l’autre, alors qu’en couple, l’habitude, le quotidien et l’ennui se mêlent vite car tout est ou semble t’être dans l’acquis… Pourquoi je dis ça? Je parle trop pardon!

  • #80 jenn le 8 mai 2009 à 19 h 49 min

    patte-d-anguille je comprends tout à fait ce que tu as pu ressentir en apprenant le mariage de ton premier amour, et ta réaction est normale (enfin j’aurais réagi pareil) cela ne veut pas dire que tu n’aimes pas ton copain actuel…c’est juste la nostalgie, les souvenirs qui te reviennent en pleine figure…moi j’ai cette frustration de savoir (croire) mon ex heureux avec une autre car je suis seule mais même quand je suis avec quelqu un j’ai tjs peur qu’il soit « plus heureux » que moi c’est bizarre…
    après je pense que c’est une question de sensibilité, comme on a pu le voir à travers certains commentaires. Mais je pense que toutes les histoires qu’elles soient passionnées et/ou destructrices sont enrichissantes et permettent de se construire.
    merci solead de nous avoir permi d’échanger sur ce sujet qui nous concernent toutes: l’Amour.

  • #81 Mandragore le 8 mai 2009 à 23 h 09 min

    Ce texte et vos commentaires me parlent beaucoup et me donnent de l’espoir.
    Comme beaucoup, moi aussi mon premier grand amour a pris fin, il y a un mois.
    On s’est connu à 17 ans, ca a duré 8 ans et j’ai voulu y croire même quand tout indiquait la fin.
    Je rejoins Solead sur l’importance d’aller à la rencontre de soi-même parce que parfois le regard que l’autre porte sur nous peut s’éloigner de ce qu’on se sent vraiment être devenue, au fil des années, et être « enfermant ». Je m’apperçois que pour ne pas se perdre dans le couple, il faut savoir un peu qui l’on est, ce qu’on attend de soi, de l’autre. Et à 17 ans, ce n’est pas si simple.
    C’est une très belle histoire qui m’a enrichie,quoi qu’il en soit. I’m lucky, i discover that my first love is my best friend!

  • #82 Lauwx le 13 mai 2009 à 15 h 48 min

    Le premier amour. Partagé d’insouciance, de sourires, et de rêves.
    Je pense qu’on ne dois jamais regretter son premier amour. Qu’il ai été court, long, un conte de fée ou un cauchemar, un prince charmant ou un crétin hypocrite et menteur. On grandit depuis notre enfance avec des contes de fées. Pas qu’ils n’existent pas, ils sont simplement durs a trouver. Certaines personnes y arrivent, alors que certaines personnes cherchent encore. Pour moi c’est simple, ma maman m’as toujours dit  » Toute les casseroles ont leur couvercles. » Mais être comparée a une casserole c’est jamais très cool.
    On attend toutes et tous l’amour. Ca doit bien être notre seul et unique point commun non? Il faut juste se dire que le prince charmant n’est pas parfait, et ne vous inquietez pas les filles, vous ne l’êtes pas non plus. Après tout, c’est a NOUS d’écrire notre conte de fées!

  • #83 Hélène le 13 mai 2009 à 15 h 49 min

    Lauwx sois la bienvenue ;-)

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.