Le petit flacon rose qui m’a enfin fait prendre rendez-vous pour une mammographie

10 octobre 2017

Il y a 25 ans, Evelyn Lauder (belle-fille d’Estée) créait le Ruban Rose et fondait la Campagne de sensibilisation au cancer du sein. Il y a 23 ans, Estée Lauder France et le magazine Marie-Claire créaient l’association Le Cancer du sein, Parlons-en ! pour sensibiliser les femmes (1 femme sur 8 risque de développer ce type de cancer) et informer sur l’importance du dépistage. De nombreux cancers du sein peuvent être très bien soignés s’ils sont pris à temps.

A 47 ans, je n’avais toujours pas fait de mammographie. Pas parce que j’ai peur (la peur et les angoisses ne sont pas tellement ma croix psychologique – rassurez-vous j’en ai d’autres), mais parce que j’ai une flemme monstre.

C’est complètement idiot, je sais, laissez-moi tranquille.

Sauf que l’année dernière Annie-Claire, responsable communication d’Estée Lauder France, m’avait dit quand je lui réclamais à cors et à cris le flacon d’Advanced Night Repair (mon sérum préféré comme vous savez) customisé en rose pour le mois d’octobre : « prends rendez-vous pour une mammo et je te l’envoie » (depuis le temps qu’on se connaît, elle peut se permettre de me dire ce genre de chose ;-).

Cette année elle a dû être occupée par d’autres trucs (ça n’est pas un métier de tout repos), et elle me l’a envoyé directement.

Je me suis mise à écrire cet article dans l’idée de vous informer de cette campagne et de vous parler des millions de dollars versés par la marque depuis toutes ces années pour soutenir la recherche, l’éducation et les services médicaux ; et j’ai eu un déclic à la fin du premier paragraphe : j’ai lâché mon clavier, décroché mon téléphone et enfin pris rendez-vous pour une mammographie. Je l’ai faite vendredi dernier, tout va bien.

Alors merci Estée Lauder et Annie-Claire, parce que sans vous j’aurais continué à me conduire comme une irresponsable.

PS : il y a aussi une trousse de maquillage Ruban Rose (10% des bénéfices des produits Ruban Rose sont reversés à l’association Le Cancer du sein, Parlons-en !) mais ce qui m’intéressait le plus, c’était mon cher Advanced Night Repair ;-).

41 commentaires Laisser un commentaire
Le soin

Vous aimerez aussi

41 commentaires

  • #1 Valou le 10 octobre 2017 à 9 h 08 min

    Bonjour Hélène,
    Quelle belle cause que d’aider les personnes atteintent du cancer 😊
    Tout comme toi je me suis déjà procurée mon d’avance night repair rose …..
    Belle journée à toi

  • #2 Isaura-Rose le 10 octobre 2017 à 9 h 22 min

    Superbe Article, qui éveille et réveille les esprits.
    Moi aussi le stress, l’angoisse et la peur, ne sont pas du tout ma croix.Je ne trouve pas ça idiot et je fuit autant que possible le médical dans sa généralité.
    Ne me sentant pas tellement concerné par le sujet du cancer du sein à bientôt 30ans, ton article à éveillé mon esprit et me fait réfléchir!

  • #3 missdior le 10 octobre 2017 à 9 h 28 min

    Quelle bonne action que ce post, la prévention est ce qu’il y a de mieux.
    J’ai eu un cancer du sein en 2000 (45 ans). J’ai été opéré, des rayons et des médoc pendant 5 ans. Je vais bien.
    Je fais mes mammo tous les ans, ce n’est pas hyper agréable mais après on est soulagé et pris à temps cela se soigne !!
    Si on utilise ANR on « doit » faire sa mammo !!! :))

  • #4 Mathilde le 10 octobre 2017 à 10 h 44 min

    Bonjour Hélène,
    Pour des raisons diverses et variées, je suis très sensible et attentive à ce sujet.
    Et pourtant tu m’apprends là l’origine de ce fameux ruban rose et de cette fondation, je t’en remercie vivement !
    Je ne peux que féliciter et encourager la famille Lauder, c’est tellement important.
    Et peu importe la méthode de sensibilisation, où le pourquoi du comment, c’est bien d’en avoir parlé et d’avoir pris ce rdv.
    Belle journée :)
    Mathilde

  • #5 corine mercier le 10 octobre 2017 à 12 h 30 min

    Coucou Hélène,

    Moi, depuis que j’ai 50 ans, je fais une mammographie tous les 2 ans, entièrement gratuite, s’il vous plaît, et cela me comble car je me sens en sécurité et le cabinet ou je vais est vraiment super, on s’y sent bien !

    Voila mon vécu et en plus je suis rassurée, je pense que tout le monde devrait le faire pour éviter ce fléau.

    Gros bisous à toute

  • #6 Martine le 10 octobre 2017 à 17 h 23 min

    Merci Merci Hélène …de quoi….de l’avoir fait…
    Je me suis battue avec mes tripes pour que mon amie d’enfance passe cet examen….et quand elle trouva le temps après une opération d’un tendon …elle ne pouvait plus qu’elle était trop prise en tant que soignante dans un CHU …elle l’a passée et la violence du diagnostic a été tel qu’en 48 h elle était prise à Gustave Roussy …elle accepta d’entrer dans un protocole expérimentale pour aider les autres Femmes, la science et peut être plus tard aider sa fille ….comment pourrais je oublier quand elle m’a demandée de parler vrai sinon de ne plus appeler, c’était accepter de savoir que le départ serait bientôt là mais tout mettre en œuvre pour ceux qu’elle laisserait, j’ai souvent failli en parlant d’espoir….elle eut raison ….elle me manque depuis 3 Ans….

    À chaque fois qu’une amie, qu’une connaissance, qu’une personne dit je l’ai passé cette fameuse mammographie allez y…moi je lui dit Merci ….Merci mon amie n’est pas partie Avec tant de souffrances et sacrifices pour Rien …..
    Merci Hélène

  • #7 Delphine le 10 octobre 2017 à 17 h 45 min

    Bonjour Hélène,
    Merci pour cet article ! Faisant partie d’une population dite « à risque » de part les antécédents de cancers du sein dans ma famille, je fais une mammo tous les ans depuis mes 30 ans et cela ne m’inquiète pas plus que ça me rassure, c’est juste devenu une routine :)
    Mais à chaque fois en discutant avec les radiologues, ils insistent sur le fait que nous avons en France des outils de détection précoces extrêmement performants qui réduisent significativement la mortalité, donc allez-y toutes si vous êtes dans la tranche d’âge: c’est indolore, c’est rapide et ça peut éviter de trés gros pépins !

  • #8 Albertine le 10 octobre 2017 à 18 h 26 min

    Bravo pour la mammo ! Indispensable si on est un tant soit peu responsable, lucide et qu’on tient à sa santé ( donc à la vie ) … Moi j’ai eu une énorme trouille à 25 ans (…) et depuis en bon petit soldat tous les 3 ans j’y vais … Toutes les filles femmes nanas mamans grand mamans TOUTES allons y … Là nous pouvons prendre les choses à temps si péril en la demeure il y a donc faisons le …. Je suis désolée de m’être un peu emballée mais cela me tient vraiment à coeur ! Donc encore bravo Hélène et très bien de marquer le coup ! Bisous à tous et toutes.

  • #9 Priscilla le 10 octobre 2017 à 19 h 33 min

    Bonjour Hélène, je me réjouis déjà des commentaires à venir!!!

    Je suis femme, et infirmière. Il y a deux ans, j’ai fait ma première mammographie des 40 ans, et juste après je suis tombée sur un article ( sérieux, très bien étayé), qui expliquait (grosso modo) que la mammo irradiait fortement la poitrine, zone très sensible et réceptive à l’irradiation, et qu’après plusieurs mammos l’irradiation de la poitrine équivalait à une exposition à Tchernobyl.
    Donc, en conclusion, la question se posait de savoir si l’examen censé détecter une tumeur n’était pas au final une cause de cette tumeur.
    Dans ma pratique professionnelle, jai vu beaucoup de femmes dont le cancer a été détecté par l’auto palpation, après des mammos « normales ». Mais d’autres aussi pour qui la mammo a été utile…

    Deux ans après , mon questionnement reste le même, je suis sans certitudes et partagée. Mais sûre que tes lectrices auront des choses à dire !!! ;)

  • #10 Amandine le 10 octobre 2017 à 19 h 45 min

    Coucou Hélène,

    c’est une très belle initiative de la part de la marque que de défendre une cause aussi importante (le chiffre que tu donnes fait tristement froid dans le dos, 1 femme sur 8!) et surtout de sensibiliser la population. Lever des fonds pour aider la recherche (entre autres!), c’est déjà vraiment génial, mais donner à de très nombreuses personnes le déclic pour se bouger et faire attention à sa santé, c’est formidable!

    Merci à eux et à toi pour cette petit piqure de rappel!

  • #11 Elodie le 10 octobre 2017 à 19 h 48 min

    Merci Hélène (et bravo). Et Merci Annie-Claire, Madame Lauder, ses équipes, Marie Claire ! Dire qu’il y a 20 ans, on ne nommait même pas le cancer du sein…

  • #12 Alexandra972 le 10 octobre 2017 à 20 h 28 min

    Merci Hélène
    Je viens de prendre rdv
    Je n’arrivais pas à me décider
    Tu as été mon déclic ;-)

  • #13 Anne Carole le 10 octobre 2017 à 20 h 39 min

    Un immense Merci Hélène pour cet article tellement sincère…

    Il n’y a pas besoin de se justifier, de se culpabiliser, il est juste nécessaire à un instant d’avoir ce fameux déclic pour franchir le pas de la mammographie.
    Et je trouve ça fabuleux que ton « moment » pour y aller se soit imprégné dans ton univers de beauté, c’est étrange mais finalement chacun(e) a un élément déclencheur propre à sa vie.

    Ayant eu un cancer du sein, j’encourage chaque femme a acquérir le réflexe de la prévention… et pourtant je comprends aussi celles qui reculent encore et toujours.
    Parfois, en prenant ce rendez-vous qui peut changer l’avenir, il faut juste se dire que c’est notre journée de femme et que ce serait sacrément chouette qu’elle soit brevetée d’un OUI pour continuer son existence.

    Merci énormément pour le message que tu véhicules, je crois que tu représenteras certainement ce fameux « déclic » pour beaucoup de personnes.

    Bonne soirée & bises.

  • #14 Happycat le 10 octobre 2017 à 21 h 00 min

    Très belle initiative. Passée par là je ne peux dire qu’une seule chose. La prévention est la meilleure façon d’avoir la chance de pouvoir continuer à apprécier de s’occuper de ses proches et de soi (par exemple en instaurant un rituel ANR tous les soirs;) ). Vive les rubans roses!

  • #15 Joëlle Mahé le 10 octobre 2017 à 21 h 10 min

    En effet Hélène c’est important de ne pas trop attendre !!! En ce qui me concerne j’ai attendu des mois pour aller faire examiner ce drôle de creux sous mon sein gauche ! Plein de raisons à ça, le travail, la flemme, les anniversaires des enfants, le salon à tenir, les engagements financiers, la peur. Résultat ? Un cancer du sein de stade trois,,,, tumorectomie, chimiothérapie, radiothérapie, abblation totale et reconstruction immédiate avec le muscle de mon dos ! Si j’avais su j’aurais réagie plus tôt et j’aurais eu juste une petite boutonnière…. Alors les filles allez vous faire dépister et ce petit flacon sera le cadeau pour avoir eu le courage d’y aller !!!!!

  • #16 Odile37 le 10 octobre 2017 à 23 h 14 min

    J’ai 44 ans, et je n’ai jamais fait de mammographie (pourtant ma gynéco m’en a prescrit une, il y a déjà 2 ans…), parce que j’ai la trouille, pas qu’on me découvre un truc, mais d’avoir mal (seins écrasés entre deux plaques… bof bof).
    Mais cet article pourrait bien être le déclic dont j’avais besoin pour franchir le pas…
    Donc merci :)

  • #17 Violette.b le 11 octobre 2017 à 0 h 50 min

    BRAVO à toutes ces marques « feminines » de se mobiliser et de nous remuer , de faire avancer la recherche en étant généreuses .

    Je travaille sur un site administratif de 200 personnes et je témoigne , surement 1/8 , mais mes collègues guérissent et reviennent …. sans aucun doute grâce à tous ces efforts et élans conjugués .

  • #18 Hélène le 11 octobre 2017 à 10 h 19 min

    Isaura-Rose: non mais avant 40 voire 45 ans, surtout s’il n’y a pas d’antécédents dans la famille, ça n’est pas nécessaire hein.

    missdior: bien dit ;-))

    corine mercier: oui en France à partir de 50 ans c’est gratuit.

    Delphine: je confirme, ça ne fait pas mal contrairement à ce qu’on raconte.

    Priscilla: oui ça fait partie des gros débats (comme les parabens, lol) qui agitent les foules (la comparaison avec Tchernobyl « m’amuse » beaucoup, ça ressemble bien à ces légendes urbaines sous lesquelles on croule)… à chacun de se faire son opinion et d’évaluer la ratio risques / bénéfices de le faire ou de rester dans l’ignorance… Perso je n’ai absolument pas peur des rayons et je pense qu’ils sont moins dangereux qu’un cancer non détecté et soigné trop tard.
    Et je compte bien en faire tous les 2 ans désormais.

    Alexandra972: hey bravo !

    Anne Carole: merci à toi !

    Happycat: bien dit !

    Joëlle Mahé: merci pour ton témoignage !

    Odile37: ça ne fait pas mal : ça appuie un peu et ça n’est pas spécialement agréable, mais ça dure quelques secondes et ça n’est pas douloureux.

    Violette.b: « mais mes collègues guérissent et reviennent » : ça fait du bien de lire ça !

  • #19 Gaelle R le 11 octobre 2017 à 10 h 50 min

    Très belle initiative de la part de Estée Lauder.

    Moi depuis mes 30 ans, je suis sujette à des petites « mastoses », et au moindre doute, je consulte mon généraliste qui m’envoie faire une mammographie si j’en ai pas fait une depuis 1 ans. Je retourne voir le doc lundi car de nouveaux des petites douleurs, (mais je pense que c’est hormonal), mais si elle me le propose pas, je vais lui demander de faire une mammo, car car fait plus d’un an que j en ai pas fait (et vu que je n’ai pas de GYGY)

    Et je confirme, cela fait pas mal du tout, je ne ressens rien à chaque fois, et le personnel est toujours à l’écoute (Et moins mal qu’un frottis pour lequel j’engoisse et fais des petites crises avant). Et même à bientôt 45 ans je pense que c’est important de se faire surveiller

  • #20 missdior le 11 octobre 2017 à 10 h 51 min

    Odile37: Il vaut mieux avoir le sein écrasé quelques secondes que d’être malade….

  • #21 Elise La Nantaise le 11 octobre 2017 à 11 h 16 min

    Merci Hélène et merci à la marque Estée Lauder pour oser affirmer son implication dans la lutte contre le cancer du sein (et toutes les autres maladies d’ailleurs). J’ai 35 ans et j’avoue avoir réalisé une mammo suite à une douleur dans la poitrine. Sans être parano, je me suis dit qu’il valait mieux prévenir que guérir. Après quelques minutes, les médecins m’ont de suite rassurée. Courage à celles qui hésitent, à celles qui ont peur, à celle qui en parlent, à celles qui sont touchées… Prenez-soin de vous ! <3

  • #22 vesper_lynd le 11 octobre 2017 à 11 h 54 min

    Rassurée de savoir que pour toi, tout est OK ! En tant que malade en cours de traitement, je ne peux qu’être sensibilisée à cette démarche…. L’année prochaine, même si elle ne te fait pas de piqûre de rappel, reprends RDV pour ta mammographie, et l’année suivante aussi….

    Pour avoir eu un cancer du sein à 34 ans, avoir subi la totale, je peux te dire que la prévention, c’est plus qu’essentiel.

    Belle journée à toi !

    Amandine

  • #23 Hélène le 11 octobre 2017 à 12 h 11 min

    vesper_lynd: courage à toi !

  • #24 Magali68 le 11 octobre 2017 à 13 h 00 min

    Quelle belle initiative de la part d’Estée Lauder et bravo Hélène pour ce grand pas !
    Me concernant j’ai bientôt 49 ans et j’ai commencer les mamos à 42 ans avec une grande peur au ventre, j’étais tellement chambouler que j’en ai oublier mon rdv, je me suis perdue dans le métro, il faut dire que du côté de papa il y a eu 3 cancers du sein, ma grand-mère, ma tante et ma cousine.
    J’ai fait ma dernière mamo en juin et tout va bien mais j’y vais toujours avec l’angoisse même si après on est tellement soulagé.
    Alors passez des mamos, on ne sent rien, un peu désagréable mais c’est pas grave, mieux vaut ça que de terribles souffrances.

  • #25 Audrey le 11 octobre 2017 à 16 h 22 min

    Joëlle Mahé: Bonjour Joëlle,
    on ne se connaît pas, mais j’avais toujours plaisir à lire tes commentaires. Je m’y retrouvais un peu, dans le style, l’humour, la teneur des propos. Je crois que tu as des enfants (des fils je crois) et j’ai moi-même 3 gars. Bref, plein de petits détails qui font qu’on se dit qu’on a des affinités avec une inconnue.
    Et puis, je m’étais fait la remarque que tu n’intervenais plus, ou peu, et je pensais que tu avais quitté ce blog.
    Et là, bam… ton message… Je dois dire, sincèrement, que je suis de tout coeur avec toi. Jamais je n’avais imaginé qu’il pouvait t’être arrivé un si grand drame.
    J’ai eu mon lot de difficultés ces derniers temps, mais pas de cette teneur. Alors, même si on ne se connaît pas, je voulais que tu saches que désormais je penserai à toi, en espérant très fort que tu ailles le mieux possible.
    Je te trouve très belle, même avec le crâne rasé, tu as du chien. Et tu gardes cette malice que j’avais décelée en toi (il me semble que tu avais déjà posté une photo de toi avant tous ces événements).
    Et puis, enfin, j’ai 42 ans dans quelques mois, et ton témoignage, comme celui d’autres lectrices, m’a décidée à prendre rdv pour faire cette mammographie car je n’en ai jamais fait.
    Je suis persuadée que tous vos témoignages vont en pousser plus d’une à aller se faire dépister. Et peut-être que cela sauvera la vie de l’une d’entre nous.
    Merci à vous pour votre force, votre courage, votre volonté d’aller de l’avant, votre optimisme. La solidarité entre femmes n’est pas une utopie, et ce soutien passe aussi par le biais de personnes inconnues.
    Je t’embrasse Joëlle, je vous embrasse toutes.

  • #26 Belette le 11 octobre 2017 à 20 h 23 min

    Merci Hélène pour cette piqûre de rappel à toutes…J’ai fait ma première assez tôt (en bilan d’une intervention chirurgicale), ce n’est pas agréable mais pas douloureux. Je fais mon suivi scrupuleusement chez ma gynécologue tous les ans et à partir de l’année prochaine, je pense qu’elle va me prescrire les mammo de prévention. C’est tellement important !! Merci à Estée Lauder et autres marques de se mobiliser.

  • #27 Missplus le 11 octobre 2017 à 20 h 44 min

    Bravo Hélène!!! Moi j’ai fait ma 1ère mammographie avant 40 ans, j’ai une copine dont la maman était décédée d’un cancer du sein, ça m’a fait prendre conscience qu’il fallait absolument le faire, mon gynéco m’a de suite fait une ordonnance pour cette mammographie, j’en garde pas un bon souvenir car la personne ne comprenait pas pourquoi je venais avant 40 ans faire une mammographie alors que je n’avais pas d’antécédents familiaux, à la sortie je lui est mis le rapport sous le nez et je lui ai dit voilà pourquoi je suis venue et arrêter de critiquer les gens qui viennent se faire dépister, on m’avait trouvé des kystes, j’ai du refaire une échographie mais bon finalement rien de grave. Mais j’y vais tous les 2 ans. J’ai également changé de centre de radiographie, c’est un homme qui me fait ma mammographie et je préfère, il est très précautionneux et consciencieux, bref c’est important d’avoir quelqu’un qui vous rassure et qui fasse que l’examen se passe dans les meilleures conditions donc demandez aussi à votre entourage pour prendre rdv. Ma dernière mammographie je l’ai fait l’année dernière pour moi ça sera en 2018!!! Et merci à Joëlle pour son témoignage si touchant.

  • #28 Pivoine le 11 octobre 2017 à 20 h 58 min

    J’ai eu un cancer du sein il y a 9 ans, qui n’a pas été détecté par une mammographie mais bien par une échographie.
    J’ai une toute petite cicatrice et tous les ans je fais un contrôle !
    J’ai donc un message à faire passer à toutes, ne négligez pas les 2 examens !!
    Bonne soirée !

  • #29 Violette.b le 11 octobre 2017 à 21 h 54 min

    Missplus: Je confirme après m’être laissée maltraitée pendant 10 ans dans un centre exclusivement féminin ,qui te font mal et te disent que c’est pas de venir qui t’empêchera d’être malade , j’ai découvert un manipulateur délicat ça change tout.

  • #30 Joëlle Mahé le 11 octobre 2017 à 22 h 02 min

    Audrey:
    oh!!!merci beaucoup Audrey pour cette lettre à mon intention et merci Hélène de l’avoir publiée!!
    Je ne pensais pas avoir attiré l’attention de quelqu’un ,c’est très agréable et ça me touche!!
    Oui j’ai vécu cette expérience qui curieusement m’a apporté énormément de cotés positifs.
    En effet j’ai 2 garçons et 3 filles et ces 13 mois passés à la maison m’ont permis de vivre d’excellents moments en famille .
    J’ai profité de mon mari adoré et de mes amies.
    J’ai rencontré de très belles personnes à la ligue et du coup j’ai de nouvelles amies plutôt des sœurs de guerre car nous avons vécus le même combat ensemble.
    J’ai également occupé mon temps pour écrire un bouquin de science fiction/fantaisy destiné aux 15/25 ans et à tous ceux que le monde imaginaire intéresse qui sera publié en février 2018 et j’ai fait 40 vidéos sur YouTube
    (Joëlle Mahé) sur mon cancer du sein afin d’en parler à ma façon avec humour et sincérité.
    Bref ceci pour confirmer le vieil adage de ce qui ne nous tue pas;;; exct!!!!!
    Pardon Hélène j’ai abusé !!
    Merci Audrey tu m’as fait du bien!!!!

  • #31 Joëlle Mahé le 11 octobre 2017 à 22 h 05 min

    Missplus: Merci à toi aussi Missplus!!!

  • #32 Hélène le 12 octobre 2017 à 9 h 51 min

    Pivoine: dans le centre où je suis allée ils font les choses super bien : radios, puis le médecin vient vous examiner et faire une échographie.

    Joëlle Mahé: oh non tu n’as pas du tout abusé, c’est réconfortant de voir tout le positif que tu as tiré de cette expérience !

  • #33 FéeClochette le 12 octobre 2017 à 11 h 11 min

    Merci Hélène pour cet article, et bravo à Estée Lauder pour continuer depuis tant d’années de mettre en avant la prévention!

    En lisant vos commentaires je me rends compte que vraiment la France fait beaucoup pour la prévention, ce n’est pas le cas dans tous les pays et pas ici aux Pays-Bas, où il faut faire semblant d’avoir des symptômes pour passer des examens qui sont préventifs en France mais réactifs ici, ou alors il faut les payer plein pot de sa poche (vive le système privé…) Mammographies, échographies, frottis, un calvaire pour en avoir malgré des antécédents personnels et familiaux…

    Alors que la prévention sauve des vies… très émouvant de lire ces témoignages en tout cas… merci !

  • #34 Hélène le 12 octobre 2017 à 11 h 56 min

    FéeClochette: ah oui dis donc c’est moins facile que chez nous ! :-(

  • #35 Rêve le 15 octobre 2017 à 19 h 29 min

    vesper_lynd: Joëlle Mahé:
    Une bise pour vous deux et toutes les autres…

    Cette année est pour moi celle de la prévention (et de mes 42 ans) : ma maman ayant eu 4 cancers gynécos (différents à chaque fois, mais pas le sein), ma nouvelle gynéco a préféré me prescrire une mammographie, à cause d’un terrain familial bien miné (mon père : 1 cancer, mes 3 grands-parents décédés sont morts des suite d’un cancer également).
    Moi qui suis « normale ascendant douillette », franchement, j’ai à peine trouvé ça désagréable. On m’avait dit qu’avec une petite poitrine, c’était « encore pire », et bien mon 85B n’a pas souffert du tout. Il faut arrêter avec cette légende urbaine, qui dissuade certainement bien des femmes de se faire dépister!!!

    Et là, je dois prochainement faire une coloscopie, ma maman en étant depuis au cancer n°5, le colon, donc… :-(
    Elle a subi 2 interventions en 8 mois, 4 cancers en 4 ans (le premier remonte à il y a 25 ans ; 20 ans tranquille, et là, c’est l’escalade), mais les 5 fois, ça a été pris à un stade précoce car elle est très surveillée, avec des traitement pas trop lourds, car ses ganglions n’ont jamais été cancéreux.
    Bon là, elle a dû « inaugurer » la chimio en raison d’un terrain qu’il faut clairement « assécher », mais elle a vraiment le moral, puisqu’elle s’en est toujours sortie ; encore 4 séances et ce sera fini.

    Ce pavé pour dire qu’il faut être vigilant, prendre le temps de consulter, et faire attention à soi…

  • #36 Hélène le 15 octobre 2017 à 19 h 58 min

    Rêve: bon sang, je compatis drôlement pour ta maman !!

  • #37 Mistiquette le 18 octobre 2017 à 9 h 44 min

    Bonjour à tous,
    Comme quoi, parfois, il suffit d’un petit rien pour faire une chose importante! :-) et c’est bien là l’essentiel :-)
    Belle journée à tous

  • #38 Hélène le 18 octobre 2017 à 9 h 45 min

    Mistiquette: oui c’est étonnant !

  • #39 Cora31 le 18 octobre 2017 à 14 h 30 min

    Bonjour, alors pour faire ma rabat joie, je dirais que ça dépend (ça dépasse) de la manipulatrice. J’en ai eu 2, à 6 mois d’intervalle. La 1ère fois je me suis dit « ben finalement ça fait pas mal du tout » ça écrase juste un peu. La seconde, elle m’a fait hyper mal, j’ai cru qu’elle voulait mettre mon strernum entre les plaques!
    Mais bon, cela n’empêche qu’il faut le faire, que la surveillance est importante, et que le dépistage précoce est primordial. Donc on se prend par la main les filles, et on prend rendez vous :) (et on se sent tellement mieux ensuite!)
    Bonne journée

  • #40 Hélène le 18 octobre 2017 à 15 h 12 min

    Cora31: oui ça doit dépendre aussi des gens, une de mes amies me disait qu’elle ça lui faisait toujours mal (question de morphologie sans doute), mais en effet il ne faut pas que ça soit un frein.

  • #41 vesper_lynd le 3 novembre 2017 à 11 h 02 min

    Rêve: Je suis de tout coeur avec ta maman et toi ! On s’en sort, oui, au début on survit et ensuite, on revit ! Pour ma part, encore en traitement jusqu’en décembre, je puise mes forces dans ma famille et aussi dans la « Kommunauté », des rencontres de combattants / combattantes sur Instagram, un vrai partage, et beaucoup de bienveillance !

    Joëlle Mahé: Je pense bien à toi Joëlle !

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.