Le pestacle écossais atroce

2 septembre 2008

Or donc à Edimbourg la merveilleuse et la lointaine, je suis allée voir un spectacle tout à fait consternant où on m’a traînée de force.

Voici l’histoire :

Quelques jours avant mon arrivée, l’amie à qui je rend visite m’envoie un mail : « je vais réserver quelques spectacles du Festival, ça te dit des gens qui dansent sur des échasses ? ».

Ca me disait pas du tout, j’ai horreur de ce genre de truc, je suis super hermétique à tout ce qui est sortes de happenings bizarres ou performances branchouillo-modernes, et en plus j’aime pas la danse contemporaine.
Mon kif à moi c’est Jurassic Park sur écran géant ou le Roi Arthur de Purcell au Théâtre des Champs Elysées (quelle soirée mon dieu, quelle soirée inoubliable !!!).

Mais (bêtement) je me dis « Hélène, ne fais pas ta chieuse avant même d’être arrivée », et j’accepte avec un grand sourire.

Ben si j’aurais su, j’aurais fait ma chieuse.

Le truc se tient dans une salle miteuse, avec genre 20 places pour le public, limite assis par terre.

Arrive un mec laid, en haillons crades, qui court dans tous les sens comme un con en se jetant contre les murs. Je me dis « ‘tain, heureusement que ça dure que 40 minutes ! ».

Entrent ensuite deux mecs et trois filles perchés sur des sortes d’échasses, dans des loques crasseuses, maquillés en insectes et poussant des cris gutturaux.
Je regarde ma copine et je lui dis « je crois que limite ça me fout la trouille ».

Ils se mettent à se déplacer comme des sauterelles, se jettent par terre, se contorsionnent, se traînent au sol en continuant à hurler, une expression effarée figée sur le visage.
Je regarde ma copine et je lui dis « fais des photos pour mon blog !! Que ça serve au moins à ça !! ».
La chère enfant sort son Iphone et s’exécute, hurlant de rire intérieurement.

Au bout de 20 mn de cris et de traînages par terre, ma copine me regarde et me dit « si je me casse, tu me suis ? », et moi, gourdasse judéo-chrétienne que je suis, de répondre « oh ben non, c’est pas sympa pour eux ».
Du coup on s’est farci cette daube jusqu’à la fin, et là on s’est littéralement tirées en courant, trop peur qu’ils fassent un bis sur leurs échasses !

Le lendemain c’était percussions chinoises merdiques, mais grâce au ciel j’avais la migraine.

135 commentaires Laisser un commentaire
Sorties

Vous aimerez aussi

135 commentaires

  • #1 Ad le 2 septembre 2008 à 7 h 49 min

    Ahahahaha! J’adore comme tu le racontes!

  • #2 deilema le 2 septembre 2008 à 7 h 55 min

    C’est vrai que ça fait limite peur… Le coup des échasses posées par terre sur la 2e photo, on dirait des prothèses, c’est flippant !
    C’est dommage qu’on ait pas le son, je suis sure que l’ambiance sonore est tout aussi flippante (des hurlements, quelle horreur !)
    Et les costumes, les maquillages…. pouah!
    Je crois que je n’aurais pas tenu 40 minutes !!!

  • #3 asiachat le 2 septembre 2008 à 8 h 02 min

    C’est de l’art, ça ?
    Je compatis de tout coeur, tu as dû t’emm… grave !

  • #4 Hélène le 2 septembre 2008 à 8 h 02 min

    En fait ce SONT des prothèses deilema : c’étaient pas des échasses mais des béquilles…erk !

    Merci Ad ;-)

    Ah la la, asiachat, comme tu sais, l’art contemporain est un débat infini… ;-))

  • #5 Evelys le 2 septembre 2008 à 8 h 12 min

    En effet, ça donne pas envie d’y aller…

  • #6 quietlaugh le 2 septembre 2008 à 8 h 30 min

    Je compatis… Mon dernier spectacle ‘branchouille’ c’etait un mec qui faisait le poirier pendant 45 min nu comme un ver face a la salle. Sans bouger….
    J’imagine qu’il protestait contre la societe de consommation ou un truc comme ca.
    Comme on etait 6 dans la salle ma copine et moi on est restees….
    C’est hyper long 45 min.

    Mais les echasses la ca fout carrement la trouille. Tu crois que ta migraine venais de la?

  • #7 oliviachanteuse le 2 septembre 2008 à 8 h 34 min

    Ben dis donc quel courage et quel supplice!!Moi non plus j’aime pas ces trucs!!Je fuis direct!

  • #8 Stéphanie (mais une autre) le 2 septembre 2008 à 8 h 37 min

    Si ça peut te rassurer cet été au festival off d’Avignon, j’ai dû me taper la pièce d’un pote de mon beau frère, c’était ATROCE. Pas parce que c’était naze, non, le thème était tellement glauque et bien jouer que ça donnait juste envie de s’ouvrir les veines. Et ça durait une heure et demie (et moi aussi ma morale etc etc…).
    Tout ça pour dire, la prochaine fois j’irai voir l’apicouleur qui donne des ballons lui au moins. Et je pourrai crier « attentiooooon derrière toiiiiiiiii » :-)
    Je hais l’art moderne, encore plus la danse moderne eurk eurk ! (mais ça c’est aussi parce que j’ai fait dix ans de classique)

  • #9 mariebabylone le 2 septembre 2008 à 8 h 38 min

    Quand il m’arrive des trucs pareils, je me dis que je suis maso de m’infliger une telle punition. Moi aussi je me dis qu’il faut rester jusqu’à la fin, du coup y’a lutte dans mon pauvre crâne stupide, y’a match nul entre l’envie de se barrer en courant et la volonté de ne pas capituler. Et la y’a migraine, obligé…

  • #10 Hélène le 2 septembre 2008 à 8 h 42 min

    Ben vu pour la cause de la migraine, mariebabylone ;-))

    quietlaugh c’est grandiose ton truc ! Je crois que j’aurais pas pu m’empêcher de hurler de rire devant une telle vacuité grotesque, au bout d’un moment ;-)))

  • #11 Delph le 2 septembre 2008 à 8 h 53 min

    Parfois aussi ma « conscience du bon spectateur qui respecte le travail des autres en restant assis jusqu’a la fin » me gonfle !!! Et au ciné c’est pareil, il y a pourtant peu de chance que Mr J’ai réalisé une daube se trouve dans la salle !!!
    J’ai un peu de mal avec le spectacle experimental !

  • #12 globulita le 2 septembre 2008 à 8 h 59 min

    J’ai toujours entendu que dans les us et coutumes du théâtre, si on n’aime pas le spectacle, on se lève et on part. Ce n’est pas de la malpolitesse, c’est marquer son désintérêt. Donc, la prochaine fois, tu sais quoi faire! ;-)

  • #13 Sylvie8600 le 2 septembre 2008 à 9 h 02 min

    Hihihi, j’adore commencer la journée par un bon fou rire, merci les filles!

    Ce qui rend la chose plus supportable dans ton cas, c’est que ta copine était aussi effarée que toi, ça permet de rigoler un grand coup. Moi, j’avais eu la brillante idée de suivre mon copain de l’époque au musée d’art contemporain. Arrivée devant une « oeuvre » consistant en un petit tas de charbon contre le mur, je me suis tournée vers lui avec une envie de mourir de rire, genre « on est d’accord que le type qui a fait ça se fout de nous, hein? ». Grand moment de solitude quand j’ai vu qu’il était en contemplation intense… On est pas restés longtemps ensemble ;-)

  • #14 violette le 2 septembre 2008 à 9 h 03 min

    Moi ça me déprime ce genre de trucs, limite j’ai envie de sortir mon Iphone (siiiiiiiiiiii) !

  • #15 Hélène le 2 septembre 2008 à 9 h 04 min

    Sylvie8600 remarque c’est un bon test pour savoir si on est compatible avec un mec ;-)))

  • #16 laurettebis le 2 septembre 2008 à 9 h 08 min

    Je ne suis pas hyper fan de ce genre de spectacle mais qq fois on a des surprises et des « à-priori » avant même d’y aller…
    Enfin là vu les photos, je te comprends, moi aussi limite la 1ère m’a fichu la trouille, avec leur fringues bizarres et leurs échasses on croirait qu’on les a amputé des pieds….;-)

  • #17 Sylvie8600 le 2 septembre 2008 à 9 h 12 min

    « Tester votre couple pour le prix d’une entrée de musée », je vois bien le truc… Pas plus idiot que les tests de magasine ou les signes astrologiques! :-)

  • #18 Diripouf le 2 septembre 2008 à 9 h 17 min

    Roooooooooooh je compatis à mort, c’est horrible de t’avoir traînée voir ça !!!!! Les gens sont quand même dingues parfois :D

    Moi je serais partie hein….

  • #19 Hélène le 2 septembre 2008 à 9 h 18 min

    En plus ils avaient l’air cons bien qu’extrêmement fiers de ce qu’ils faisaient, laurettebis, ça faisait vraiment beaucoup à la fois ;-)))

    Dieu merci c’était moins cher qu’une entrée de musée Sylvie8600 ;-))

    Diripouf je crois que si (par malheur ;-) ça se reproduit, je prendrai mon courage à deux mains et je me casserai au milieu ;-)))

  • #20 Turquoise le 2 septembre 2008 à 9 h 21 min

    Ah, tu recontes ça d’une façon extraordinaire ! en tant qu’ancienne combattante de la culture, je compatis à fond, parce que j’ai connu Verdun, moi, madame ! en l’occurrence, les happenings et autres pestacles pesteux plus qu’hasardeux des 70 ; je me souviens notamment d’une pièce de Tchékov jouée en tchèque, avec trois acteurs pour chaque personnage, et vêtus différemment bien sûr, dans un décor sinistre genre surprise-partie à Tchernobyl… et ça durait trois heures ! et, au baisser du rideau, il y avait encore les deux tiers des spectateurs dans la salle, l’air un peu hagard, mais stoïques …
    Je pensais tout de même naïvement que ce genre de joyeusetés était désormais relégué aux oubliettes …

  • #21 Diripouf le 2 septembre 2008 à 9 h 25 min

    En plus le pire c’est que si tout le monde reste et applaudit, ils vont penser que ça a plu :-/

  • #22 Hélène le 2 septembre 2008 à 9 h 29 min

    « l’air un peu hagard, mais stoïques » : c’est tout à fait la tête que j’avais à la fin Turquoise ;-))

    Diripouf voilà le problème, comme une idiote j’ai applaudi à la fin, ma bonne éducation me perdra ;-)

  • #23 siamoise cramoisie le 2 septembre 2008 à 9 h 32 min

    Arf, arf, arf !!!!! Je compatis , c’est attroce ce truc!!!!!!

    Pour le fait de quitter la salle avant la fin, et notre éducation, ou notre sens moral, ou que sais-je, en fait, même si ça file la migraine (et j’aime encore moins la migraine que les trucs qui la filent), je trouve que c’est extrèmement sain. C’est faire oeuvre de salubrité publique que de se taper jusqu’au bout le truc chiant si on ne peut pas se casser discrétos.
    J’essplique le concept:

    to my opinion (rho zut, y a pas de r, je peux pas le rouler, c’est nul, ça fait pas raccord avec l’écossais),
    un spectacle nase, est un spectacle nase. Le bon goût a bon goût, le mauvais l’a mauvais. Ca ne se discute pas, d’accord. Mais à l’heure du monde mené par le tout se vaut (alors qu’en fait nan pas du tout), il faut redoubler d’attention et d’éducation. Si en spectacle live on ne pense pas aux artistes, et qu’on se casse, il se passe quelque chose de grave je trouve. On peut se dire, oui, c’est nase, et même souvent on peut avoir raison. Mais on montre un très mauvais exemple. Et de mauvais exemples en mauvais exemples, on arrive à des situations cacastrophiques.

    Paris, salle de concert blindée parce qu’un grand, immense pianiste (« moi je suis objective, on parlera encore de lui dans cent ans ») donne un récital. Il vient faire entendre de la musique, et pas montrer comment qu’il est plus beau que le nôtre son nombril. Eh ben je ne doute pas qu’il ait entendu les portes de la salle battre quand un type est parti bruyamment parce qu’il trouvait ça nase . En plein concert d’un soliste sur scène, là sous nos yeux, et que nous tous aussi on veut l’entendre, flûte, et pas se cogner l’agressivité du monde, on veut de la muuuuusique (il a pas du entendre la musique et considérer en fait que son ombril à lui était dans l’ombre du pianiste sur scène) . Premier exemple de symptôme que ça va mal.

    Autre exemple: même situation, un grand pianiste (que dans cent ans on parlera encore de lui), et avec la même humilité de celui qui a travaillé toute sa vie, salle comble. Silence respectueux et admiratif et ému à l’entrée de l’artiste. Et ben le pianiste il a du s’arrêter de jouer, là, sous nos yeux, parce que nan, le mec avec le portable, il l’arrêtait toujours pas, et à la dixième sonnerie ça suffisait, nan? Le pianiste, moi, à sa place, je me serais levée, et aurais tiré ma révérence. Mais il était mieux éduqué que moi, plus courageux, et il est resté et a repris son récital, et nous a bien fait cadeau de son travail. Merci Alfred Brendel.

    Pour en finir avec cette longue diatribe, voici:
    Les types qui se manifestent impoliment dans des spectacles, ou qui par leur comportement gênent ce qui se passent sur scène (même que c’est nase, tant pis on n’avait qu’à pas venir), se permettent d’abord de faire leur sale boulot dans un petit truc, et puis dans un truc plus grand, et le voisin mal éclairé pense qu’il peut faire la même chose, et il ne discerne pas, et fait des trucs hallucinants, et voici la boule de neige dévalant la montagne et écrasant les signes de civilisation. Ci-vi-li-sa-tion, humains qui vienvent en-sem-ble (je suis prète à pleure en fait) :-)

    PS en forme de wanted, et sans dec’, quelqu’un connaîtrait un « manuel de bonne éducation » pas chiant, qui se prend pas au sérieux, et qui prendrait pourtant le sens de l’éducation très au sérieux? merci si vous avez des tuyaux.

    Des bises

  • #24 Rkine le 2 septembre 2008 à 9 h 34 min

    Moi j’ai vu un spectacle moderne un jour (ouh la la quand j’étais étudiante à Grenoble, ça date!) qui se passait dans une piscine immense. Il y avait des scènes jouées au fond de la piscine et tout ça sur fond musical. On passait d’une scène à l’autre c’était rigolo. Moi qui suis une classique, j’avoue que ça m’avait bien plu. En plus, ça nous a fait travailler le fessier c’était bien! Mais bon le supplice de la prothèse c’est hard; je compatis….:-)

  • #25 siamoise cramoisie le 2 septembre 2008 à 9 h 39 min

    Ta bonne éducation contribue à sauver le monde, Hélène… ;-)

  • #26 LaVouivre le 2 septembre 2008 à 9 h 45 min

    Ah comme je te comprends ! Moi aussi fût un temps j’acceptais d’aller à des spectacles « centre d’ action culturelle », j’étais même friande de ça étant ado tant je croyais que les gens qui produisaient et jouaient dedans étaient des âmes « supérieures »!!! Heureusement je me sui s vite rendue compte qu’en fait j’avais horreur de ces trucs mal fichus, moches, et je n’y vais PLUS jamais, idem pour les vernissages où je m’ennuie à mort, à gloser sur rien et à boire des trucs infects alors que chez moi y a du bon vin !

  • #27 Hélène le 2 septembre 2008 à 9 h 49 min

    « idem pour les vernissages où je m’ennuie à mort, à gloser sur rien et à boire des trucs infects » : dans mes bras la Vouivre ;-)))

  • #28 Amélie le 2 septembre 2008 à 9 h 52 min

    On dirait que la fille à droite sur la deuxième photo a du fard à paupière bleu, non ?
    moi, j’dis ça, j’dis rien :)

  • #29 Cissou le 2 septembre 2008 à 9 h 56 min

    Moi l’art moderne, j’ai rien contre.
    Des fois même si je comprend rien, si esthétiquement il y a un certain effet ou alors de l’humour, je peut même trouver un certain intérêt.
    Mais bon, là en l’occurrence, le côté atelier sidérurgique désaffecté et hanté par des zombis ne m’inpisre pas des masses non plus… (j’imagine en plus les cris qui vont avec…).

    De temps en temps on va au musée d’art moderne à Toulouse car il y a des fois des expos temporaires qui peuvent être sympas mais alors les taches et patouilles qu’on dirait faites au stylo à encre secoué de l’expo permanente, j’arrive toujours pas à m’y faire !

  • #30 funambuline le 2 septembre 2008 à 10 h 01 min

    Au moins la migraine c’est parfois utile :-)

  • #31 patounettechatte le 2 septembre 2008 à 10 h 04 min

    Comme je te comprends j’ai ce genre de spectacle en horreur et je suis aussi hermétique qu’une porte de prison à ça !!!

  • #32 Fanchette le 2 septembre 2008 à 10 h 11 min

    Moi je n’ai aucun problème de conscience à m’en aller si ça me gave. Attention, hein, je fait un effort, je ne m’en vais pas dans les 5 mn. Mais si vraiment c’est insupportable, direction la sortie.
    Siam Cram : je crois que je gène moins les autres spectateurs en me cassant, ce qui prend 10 secondes le temps de quitter la salle, forcément en gênant quelques voisins mais le moins possible, qu’en me trémoussant et en soupirant pendant 1 h. Non ?
    J’admire les gens qui dorment au ciné pendant les daubes (sans ronfler oeuf corse), moi je suis tellement énervée quand ça me plaît pas (scrogneugneu, c’est nul, nan mais quelle histoire débile, nan mais il ne se sent plus là hô !, etc.), que je suis incapable de piquer un somme…

    Hélène ça a vraiment l’air gratiné ton truc là… Globalement les échasses ça fout les boules ceci dit.

  • #33 Hélène le 2 septembre 2008 à 10 h 14 min

    C’est clair que la prochaine fois que m’en irai au milieu sans aucun état d’âme, j’ai été tout à fait cruchotte sur ce coup là ;-)

  • #34 Larêveuse le 2 septembre 2008 à 10 h 15 min

    Je suis nouvelle lectrice et agréablement surprise! Moi aussi je déteste se genre de « pestacle » (ce n’est pas que ma fille qui dit ce mot?? ça rime avec « peste » et cette fois ça va bien avec!), la danse contemporaine et compagnie, je ne sais pas si c’est que j’ai pas l’esprit artistique assez souple où quoi, mais je ne comprends pas cet art. Pourtant ma mère a essayé de me sensibiliser depuis ma plus jeune enfance: oui j’ai du me taper de « pestacles » comme ça plusieurs fois, mais plus que me « sensibiliser artistiquement » ça a fait l’effet contraire! C’était pour les plus de 18 ans j’espère?? J’aime bien comment tu racontes tout ça!

  • #35 mamzellemucha le 2 septembre 2008 à 10 h 21 min

    ben tiens, j’ai louopé mon com’ moi!!
    je disais, j’ai beaucoup de mal avec ce genre de spectacle aussi!
    je suis d’un classicisme à faire peur!
    et je crois que si on m’avait imposé ce genre de truc, je serais partie dès le 8éme minute!

  • #36 SONIA le 2 septembre 2008 à 10 h 23 min

    Je rêve ou y en a un qui porte une couche-culotte ?
    Tu es vraiment très polie et bien élevée. Moi je serai partie.

  • #37 Hélène le 2 septembre 2008 à 10 h 28 min

    Larêveuse sois la bienvenue ! Ben non, figure-toi qu’il y avait des enfants dans le public, et ils avaient même l’air de trouver ça mararnt (ça confirme mes préjugés sur les enfants ;-)))))))))

    Sonia personne ne porte de couche-culotte, mais c’est vrai que ça aurait pu ;-)))))

  • #38 siamoise cramoisie le 2 septembre 2008 à 10 h 33 min

    Ah mais oui Fanchette! Je suis bien d’accord avec toi, tu gênes moins!!! Je fais ma mère la morale, sans doute, mais j’ai tellement de mal à vivre dans l’agressivité, et je me dis tellement que l’éducation ça règlerait bien des choses.. Rho, je les vois se trémousser ! Et les « pff-pff » soupirés!!! :((( ;-)

    Et je me rends compte qu’il y a des codes que je ne connais pas. Ceux du théâtre, par exemple. Quand on n’aime pas, on s’en va? C’est une façon de manifester? Eh bien d’accord, je veux bien m’y soumettre. Mais il faut savoir en revanche que ce n’est pas un modèle applicable à d’autres domaines artistiques. Les confusions de genre mènent souvent (si ce n’est toujours) à des situations de conflit. C’est par le bon sens , ou l’éducation si on n’en a pas trop de nature, qu’on discerne les genres, non?

  • #39 la_pomme le 2 septembre 2008 à 10 h 34 min

    moi j’accroche pas du tout à ce genre de trucs….
    Hélène ta bague fleur blanche d’hier elle déchireeeeee trop ;)

  • #40 lilipouch … le 2 septembre 2008 à 10 h 37 min

    je pensais comme siamoise mais finalement…
    je me dis toujours qu’il ne faut pas « consommer », un livre j’essaie de le lire en entier meme si j’aime pas, un film pareil, une expo pareille
    mais des fois il y a des situations ou non tu vraiment ca ne passe pas,, et du coup faut il néanmoins subir les pensées névrotiques sous pretexte d’art ..humhum,
    mais finalement l’art ( dans le sens général) est là pour provoquer des émotions et du coup si rien ne se passe ba cest que je ne suis pas le bon public ,donc faut mieux s’en aller …
    apres on est pas obligé non plus de balancer des tomates et claquer la porte bruyamment :)

    ca fait quand un meme peur tes photos …vraiment félicitations d’avoir tenu si longtemps

  • #41 Delphinoid le 2 septembre 2008 à 10 h 39 min

    Nom d’un chien! Je compatis :oS

    Je pense que j’aurais fait comme vous et que je serais restée étant donné que vous n’étiez qu’une vingtaine (c’est plus flag de sortir discretos dans ces conditions). Heureusement que c’était seulement 40 minutes, même si je comprends combien ça peut être long…

    Moralité: éviter les petits spectacles intimistes pompeux et se précipiter voir des grosses productions hu hu (bon je dis ça mais les spectacles qu’on fait avec mon assoc, sont des petits spectacles intimistes (pas pompeux, enfin j’espère) hi hi, j’espère qu’il n’y a pas des membres qui traînent dans le coin ;o)))) )

  • #42 Hélène le 2 septembre 2008 à 10 h 40 min

    Voui lilipouch je suis d’accord avec toi, tant qu’on s’en va discrètement, je ne vois vraiment pas où est le problème ;-)

    La vie est trop courte pour la passer à se forcer sur des trucs pareils ;-)

    Oui la_pomme, cette bague est sublime, je l’aime d’amour ;-)

    Delphinoid tu as mis le doigt sur la vraie raison de mon non-départ : ça se serait trop vu, comme on n’était pas nombreux. J’aurais été plus près de la sortie, ou on aurait été 50, je me sauvais sans me poser de questions ;-))

  • #43 siamoise cramoisie le 2 septembre 2008 à 10 h 45 min

    Juste pour être sûre d’avoir été comprise, dans mon machin super long, j’ai bien précisé « si on ne peut pas se casser discrétos ». On est bien toutes d’accord je crois!

    Delphinoid, tu m’as bien fait rire !

  • #44 Delphinoid le 2 septembre 2008 à 10 h 45 min

    Ah ben oui. Quand je vais voir un film d’horreur au ciné et que je suis toute seule, je veille toujours à être au bord d’une rangée pour pouvoir partir sans gêner hihi.

    Je suis allée voir Cube assise en plein milieu d’une rangée dans une salle blindée quand j’étais jeune et l’entrée en matière déménageait tellement que j’ai cru que j’allais mourir…

    Depuis pour tous les spectacles douteux, je privilégie les positions repli-friendly…

  • #45 ab’glam le 2 septembre 2008 à 10 h 47 min

    Ah l’angoisse c’est laid!!!!!!!

  • #46 Hélène le 2 septembre 2008 à 10 h 51 min

    Tu m’étonnes ab’glam, pour moi qui suis tellement attachée à l’esthétique, je te raconte pas l’épreuve ;-)))

    « je privilégie les positions repli-friendly » : bien vu Delphine, je ferai ça à l’avenir ;-))

  • #47 Lullaby77 le 2 septembre 2008 à 10 h 52 min

    Je suis morte de rire!

    Bon j’ai eu une ou deux expériences similaires (et les vernissages, Dieu du Ciel, les vernissages, argh!) où je suis aussi restée jusqu’au bout.
    Maintenant tant pis, je pense que je pars mais hyper discrètement pour ne gêner personne. Enfin ce que je fais surtout, c’est éviter ce genre de truc. Je développe une vraie sous-culture à base de séries exclusives sur Canal mais tant pis :-)

  • #48 Kanarde le 2 septembre 2008 à 10 h 52 min

    Un bon fou rire dès le matin !
    Je compatis Hélène, j’aurai eu du mal de rester les 40 minutes malgré mon éducation ;))
    Bon je file me préparer pour mon exam au lieu de glousser devant mon écran, bonne journée les filles ! ;)

  • #49 Ratabouinouf le 2 septembre 2008 à 10 h 56 min

    Je suis d’accord avec Lilipouch et Helene le crois : le depart doit etre discret, c’est clair et net. Mais RIEN n’oblige a gacher 45 minutes de sa vie a voir un truc qu’on aime pas, la vie est trop courte :)

  • #50 Delphinoid le 2 septembre 2008 à 10 h 56 min

    Sinon les entractes aussi c’est le top pour s’éclipser discrètement… Bon l’un dans l’autre, c’est moins top parce que ça veut dire que le spectacle fait plus d’une heure, mais ça reste salvateur dans certaines situations…

    Je me souviens d’une fois où ma grand-mère m’avait emmenée au théâtre. La pièce était atroce et on attendait désespérément l’entracte pour se carapater. Ben il n’y en a pas eu! L’un de mes pires souvenirs ahem!

    Je milite pour les entractes!!!

  • #51 Hélène le 2 septembre 2008 à 10 h 59 min

    Delphine je suis morte de rire ;-))))

    Lullaby je suis comme toi, à la base, je suis très fan de sous-culture, mais là je me suis fait eue ;-))

  • #52 Beside le 2 septembre 2008 à 11 h 08 min

    Coucou,
    Hihi, ton truc c’est un peu le genre danse d’Arte, que refait superbement Gad Elmaleh dans « L’autre c’est moi » ! J’ai horreur de ce genre de danse, et les échasses m’ont toujours traumatisée !!
    C’est un supplice quand on est forcé de regarder un spectacle pourri, ça m’est arrivé également, avec un comique qui se croyait comique mais qui te sortait des blagues niveau carambar. Un ami d’ami sans quoi jamais ô grand jamais je ne serais allée le voir. Horrible.Ttout le long avec mon amie on se donnait des coups de coude tant c’était nul, et l’on prenait ainsi des fou-rires tant le mec était effarant de nullité.
    :-)
    Finalement ça laisse de bons souvenirs ces pénibles moments !

  • #53 Nicole le 2 septembre 2008 à 11 h 09 min

    Laisse tomber la pluie!!! La migraine me serait venue au bout de 5 min, même pas la peine!!!
    Comment t’as fait????
    Trop gentille, toi… :-)))

  • #54 Véro la Bisontine le 2 septembre 2008 à 11 h 15 min

    Alors là, je compatis!!
    Je me souviens d’un spectacle de dans moderne que je suis allée voir avec mon meilleur ami.
    Son boy-friend de l’époque (américain de surcroît), était en Franche Comté et avait intégré une troupe pour s’éclater dans son art..
    Bref, spectacle nul (j’ai pas du tout adhérer), et je regardais mon ami, en état proche de l’extase…(l’amour rend aveugle, c’est bien connu!!)
    Quand à notre fameuse éducation judéo-chrétienne qui nous pousse à faire preuve de politesse, je me dis que je préfère le « trop » dans ce domaine, que le « pas assez »…

  • #55 mimou le 2 septembre 2008 à 11 h 25 min

    C’était sacrément flippant ce spectacle…
    Je sais pas si j’aurais pu rester jusqu’à la fin!

  • #56 Lou le 2 septembre 2008 à 11 h 27 min

    J’adore ta description ! Moi non plus je n’aime pas trop la danse contemporaine…

  • #57 lilipouch … le 2 septembre 2008 à 11 h 44 min

    ba le moderne, c’est un grand mot pour regrouper pleins de trucs, il ya du bien et du pas bien ….
    le tout premier truc que j’ai découvert en moderne c’était un spectacle de découflé .. ba j’avais trouvé ca vraiment superbe :D

  • #58 Uranie le 2 septembre 2008 à 11 h 51 min

    c’est fou comme ton expérience ravive des souvenirs! Hum… des mauvais souvenirs. Moi aussi j’ai connu ça une fois: une représentations d’une pièce de Genet, les Paravents (je pars avant hahaha) C’était début décembre avec une copine; on adore le théatre toutes les deux, mais là franchement, c’était atroce. Pas de décors sur scène, des dialogues et une action inexistantes ou presque. Il faut dire que j’étais vaguement malade en plus, et que j’avais un peu de fièvre. Bref je me suis endormie, et j’ai dormi tout le temps de la pièce. Mon amie, trop géniale, ne m’a réveillé qu’à la fin. J’ai honte d’avoir dormi au théatre, mais de toute façon j’ai rien loupé, dixit la copine qui n’avait pas dormi mais qui aurait bien voulu finalement!

  • #59 Hélène le 2 septembre 2008 à 11 h 53 min

    Ah oui dormir ça peut être une chance, au contraire ;-))

    Vous avez vu, la vidéo est réparée, grâce à Audrey qui a trouvé le bug dans le code, je suis heureuuuuse !!!

  • #60 Fanchette le 2 septembre 2008 à 12 h 02 min

    Siam Cram : ne t’inquiète pas, ton commentaire super long était tout à fait compréhensible et je comprends qu’on puisse être déconcentré dans son écoute et son attention par un public désagréable… ;-) L’essentiel est d’être discret dans la fuite !

    Attention aussi à ne pas tirer à boulet rouge sur la danse contemporaine quand même ;-) J’ai découvert May B de Maguy Marin cette année : j’ai pas tout compris c’est sûr, mais j’ai été émerveillée par l’ensemble… Je remercie les copines qui ont insister pour me traîner là-bas (alors que des fois je les plante au milieu de la séance de cinoch en bougonnant que « nan là trop c’est trop, salut… ») !
    ;-)

  • #61 Marianne le 2 septembre 2008 à 12 h 06 min

    Je croyais qu’il n’y avait qu’à Avignon qu’on voyait des trucs comme ça…

  • #62 Tizou le 2 septembre 2008 à 12 h 16 min

    Purée, avec des échasses, j’aurais cru à un truc un peu folklorique genre spectacle dans les Landes (déjà t’avais cet étonnement-là en moins!), mais là! o-O
    Je compatis. En même temps on se dit qu’ils se sont peut-être donné du mal pour faire ce spectacle (tu crois qu’ils sont beaucoup répété?), enfin bref je comprends que tu sois restée… Mais 40 mn ça peut être long finalement! Bravo.
    Y a des truc bizarres quand même!…

  • #63 kila le 2 septembre 2008 à 12 h 34 min

    Ben c’est marrant mais moi j’adore ça l’art contemporain, la danse moderne, les trucs où je pige que dalle, tous ce qui est industriel, décalé etc…

    Mais tout n’est pas extraordinaire, c’est sûr, et parfois faut se taper 50 trucs pour avoir un coup de coeur ben moi ça ne me dérange pas…

    Je me laisse juste emporter…
    Mais bon, il parait que j’ai des goûts bizarres ;-)

  • #64 Cornélie le 2 septembre 2008 à 12 h 54 min

    Avec mon mari, on a eu une fois des billets pour aller voir le ballet  » Casse-noisette  » , ça avait lieu au Kenedy Center à Washington DC, robes de soirée et tout le tra-la-la…
    Ben… au bout d’une demie-heure à peu prés, mon mari me dit à l’oreille:  » On se casse?… » et on est sorti discrètement! (Heureusement, on était tout au fond! )
    Dans les couloirs on a couru et rigolé comme des lycéens qui sèchent un cours!!! :-)

  • #65 Albahaca le 2 septembre 2008 à 12 h 55 min

    Ha, ha, ha !!!!
    Tu viens de me rappeler pourquoi je ne vais jamais à un truc (spectacle, vernissage etc) dont le titre ou la description contient les mots : « contemporain », « post moderne » ou « alternatif », à moins que la chose aie été vue, appréciée, et recommandée par une personne de confiance.
    Certes, il se peut que je me prive de bonnes surprises, mais comme tu dis, le « branchouillo-moderne », c’est pas pour moi.
    Concernant l’éducation, j’ai vécu cette situation (partir ou rester) lors d’une conférence chiante, mais chiante (On peut dire des gros mots?) !!!!!
    Visiblement le type n’avait rien préparé, nous racontait sa vie… Les gens ont commencé à partir, les uns après les autres : on s’est demandé pendant trop longtemps s’il fallait rester ou pas (éducation quand tu nous tient !) Résultat : il restait 10 personnes sur une quarantaine au début. On a eu tellement honte pour le type qu’on est restées, histoire de lui éviter de « faire une bêtise » le soir même.
    Siamoise, regarde sur Amazon, il me semble qu’outre les bouquins de N.de Rotschild, y’a 2 ou 3 livres sur le savoir-vivre, et avec les commentaires tu sauras peut-être s’ils sont pro.

  • #66 alice45 le 2 septembre 2008 à 13 h 11 min

    Ah Hélène, je suis morte de rire en te lisant! Le pire c’est que des « spectacles » comme ça il y en a pléthore! Maintenant, je fais un véritable tri pour différencier la vraie danse moderne de la daube. Et quand je me trompe sur la marchandise et bien tant pis, je me casse au beau milieu du spectacle. Quand on voit des spectacles où la danseuse fait pipi sur scène en éclabloussant les spectateurs du 1er rang (Jan Fabre) je ne pense pas que ce soit impoli de se lever et de sortir en claquant ma porte.

  • #67 siamoise cramoisie le 2 septembre 2008 à 13 h 12 min

    @Albahaca: merci! Je ne pratique pas Amazone , je n’ai donc pas eu le réflexe. J’y fonce ;-)

  • #68 siamoise cramoisie le 2 septembre 2008 à 13 h 15 min

    Alice45, là je crois qu’on peut se permettre, ouaip !! Rho quelle horreur, quel esprit mal tourné il faut avoir, dites donc (je me bouche les yeux devant mon ordi pour ne pas voir, mais ça marche pas :)))

  • #69 Hélène le 2 septembre 2008 à 13 h 36 min

    Le problème alice45, c’est que les gens qui pissentuua visage de spectateurs sont très contents d’eux et sûrs de leur fait et persuadés de faire avancer la vision du monde, donc si on part au milieu ils le prennent comme une preuve supplémentaire qu’eux seuls détiennent la vérité et que la petite bourgeoisie étriquée ne peut pas comprends leur messâââââge… ;-)

  • #70 porteverte le 2 septembre 2008 à 13 h 54 min

    Le monsieur devant sur la première photo va avoir un problème de cervicales, s’il continue …

    Quant à moi, j’ai du mal à avoir un jugement tranché sur ce genre de choses : je déteste « me forcer » quelle que soit la situation, à fortiori s’il doit s’agir d’un moment de plaisir. En même temps, parfois, les artistes se sont donné du mal, et tout et tout, je ne veux pas faire de peine ;-)

    Ma dernière expérience de ce genre m’a tiraillée : vernissage d’un jeune artiste contemporain très coté, qui ne réalise pas lui-même ses oeuvres mais en « délivre le concept » (vous voyez le genre). Manque de bol, l’obscur « nègre » qui se tape le vrai boulot est un copain très proche et nous avait invités ; pas pu me casser (4 heures !), et du inventer des compliments en prime, me suis méprisée du début à la fin ;-)

  • #71 Hélène le 2 septembre 2008 à 14 h 01 min

    Je comprends ce que tu veux dire porteverte, c’est une situation très désagréable !

  • #72 Valérie_B le 2 septembre 2008 à 14 h 06 min

    Ah bin moi, je serais partie. C’est ce que j’ai fait lors d’un concert donné dans une église, perdue dans un bled paumé au milieu de la montagne. Je me suis fais ch… d’un grave !!! Après avoir longtemps joué avec mon portable, supplié mon mari de partir avec moi (‘ »mais non, ça ne se fait pas. Mais non, ils vont nous voir partir ») et bien je suis sortie, royale, la tête haute. Il y avait peu de monde donc on m’a vue mais tant pis, je n’en pouvais plus.
    et on m’a entendue aussi : la lourde porte a bien claqué après ma sortie … Et ça résonne dans une église :-)

  • #73 siamoise cramoisie le 2 septembre 2008 à 14 h 12 min

    Si en plus il y a un « messâââââge » … ;-))) , on touche le fond! J’ai horreur des gens qui se prennent au sérieux sur scène, c’est si navrant… Ils le font d’autant plus à la ville, vu qu’ils sont artissssstes. Rho, pouark, pouark !!!! Ces gens-là je les fuis, mais je les fuiiiiiis! Alors les spectacles…

    Je me vois bien maintenant, tiens, avant d’acheter un billet pour un pestacle, demander:
    « Est-ce qu’on fait pipi sur scène, dans ce programme? ou caca?  »
    rho j’en tiens une « Est-ce un pistacle atroce? » :)

  • #74 fab le 2 septembre 2008 à 14 h 18 min

    Non mais attend, c’est une blague alice45 ? Un spectacle où la fille fait pipi sur scène ????

  • #75 lilipouch … le 2 septembre 2008 à 14 h 22 min

    ba en meme temps la création généralement n’est pas « gratuite », pas dans le sens pécunier :) il y a, je crois, tout le temps un message(qui passe ou pas, bien exprimé ou pas) ,en plus l’esthétisme (ou l’inesthétisme :D )

  • #76 siamoise cramoisie le 2 septembre 2008 à 14 h 50 min

    Ui ui, Lilipouch, je suis d’accord avec toi, je me suis un peu mal exprimée, c’est vrai! ;-))

  • #77 hilde le 2 septembre 2008 à 15 h 07 min

    roooooooooh Hélène tu m as fait mourir de rire !!
    je t imagines totalement assise ( enfin d après ce que j ai compris que sur une fesse ?!)
    te fustigeant intérieurement d être si bien élevée ! ;-))))

    c est le genre de « pestacle » que je déteste parce que pour comprendre , il faut avoir conçu le truc sinon ça reste obscur o_o
    et tu demandes bien pourquoi ils font des gestes désarticulés (sur des echasses en +) !!!

    par contre autant pour la danse comptemporaine j y comprends rien et ça me parle pas autant pour les œuvres abstraites , ça fait parler l imagination attention je parle pas du truc genre « un colombin dans un tupperware  » là je vois pas ou est le message  » ??

    mais l abstrait me parlera toujours plus que l art figuratif , je vais en faire hurler certaines mais moi de voir le joconde ça m à rien fait du tout !!
    je dois pas avoir l âme japonnaise huhuhu …

  • #78 dola le 2 septembre 2008 à 15 h 08 min

    Au moins ça te fait quelque chose de drôle à nous raconter :-)))
    Ceci dit je fais partie des rares apparemment qui peuvent être séduites par le contemporain et je peux te certifier qu’avec mon mari on aurait jamais passé le test du musée qu’il soit d »art contemporain ou non d’ailleurs.

    Je vous rassure, cela n’empêche pas la réussite de notre union :-)))

    Je vais au musée sans lui et on a plein d’autres occasions de faire ensemble des choses qui nous plaisent .

  • #79 hilde le 2 septembre 2008 à 15 h 08 min

    siamoise j avais pas vu ton commerntaire je vois que comme moi pipi ou caca dans un tupperware ou sur scène ça te parles pas non plus ! ;-))))))

  • #80 princessevarda le 2 septembre 2008 à 15 h 28 min

    Le festival d’Edinburgh….j’en garde des souvenirs formidables…mais bien sur, je n’ai jamais vu ce spectacle là…
    Cette année, je l’ai loupé de peu, on s’est croisées toi et moi, j’y étais au mois de juillet (tu n’y es pas pour rien – merci!!!)!
    Belle rentrée à toi! (j’émerge de 2 mois de vacances)

  • #81 Hélène le 2 septembre 2008 à 16 h 40 min

    Coucou varda ! 2 mois de vacances ? Nom de dieu, y’en a qui ont du bol ! ;-))

  • #82 princessevarda le 2 septembre 2008 à 17 h 56 min

    Faut bien qu’y ait des avantages au congé maternité!!! ;-))))

  • #83 Ratabouinouf le 2 septembre 2008 à 17 h 58 min

    Ah ben voui forcement, mais c’est pas des vraies vacances alors :D

  • #84 Véro la Bisontine le 2 septembre 2008 à 18 h 02 min

    @ Ratabouinouf : tout à fait très chère…le congé mat (j’imagine), c’est pas de tout repos! :))

  • #85 Hélène le 2 septembre 2008 à 18 h 30 min

    Ah ben non c’est pas du tout des vacances ! Tsss, tu triches Varda ;-))

  • #86 kila le 2 septembre 2008 à 18 h 39 min

    j’ai beau être très ouverte à l’art contemporain, mais bon me faire faire pipi, heu…là non faut pas pousser quand même ;-)
    Par contre, je pense que si un truc me déplaît vraiment je sortirais. En même temps je suis tellement bon public que ça ne m’est jamais arrivé. Peut-être aussi parce que je choisi d’abord consciencieusement ce que je veux voir.

  • #87 Turquoise le 2 septembre 2008 à 18 h 40 min

    … juste un petit truc pour Siamoise : surtout, n’achète pas de bouquin de Mme de Rothschild sur les bonnes manières ! je m’esssplique : j’ai vu un reportage sur cette dame à la télévision . Elle parlait d’un ton docte de la difficulté de former du personnel de maison compétent , et faisait la leçon à deux jeunes filles qu’elle venait d’engager pour faire le service à table, leur disant notamment devant la caméra que leur coiffure, ce n’était pas ça du tout, « coupez-moi ces mèches, mon petit !  » … puis on la voyait à un dîner qu’elle avait organisé chez elle, rabrouant vertement une des jeunes filles parce qu’elle n’avait pas mis le rôti dans un plat d’argent , mais qu’elle avait commis l’horrible crime d’utiliser le plat d’inox qui n’aurait pas dû quitter la cuisine – le tout devant les invités et la caméra . Et cette personne se permet de donner des leçons de savoir-vivre …

  • #88 Hélène le 2 septembre 2008 à 18 h 44 min

    Ben voilà kila, ça joue, là j’avais pas du tout choisi ;-))

    Turquoise Mme de Rothschild n’est pas chic du tout, malgré son titre acquis grâce à son mariage ;-) Ce n’est pas ça qui fait l’élégance, sans aucun doute ;-)

  • #89 cami le 2 septembre 2008 à 19 h 06 min

    alalala la danse contemporaine…. personnellement (et je met bien l’accent sur le fait que c’est une question de goût) je trouve ça dénuer de tout sens et c’est plus « gesticuler » que « danser »… et oui parfois c’est effrayant ;-)
    ps: oooh que je suis contente d’être rentrée de vacances pour lire ce blogounet :-)) ça ma beaucoup manquée.

  • #90 Z. le 2 septembre 2008 à 19 h 07 min

    J’ai aussi le souvenir d’un spectacle pas du tout contemporain, imaginez-vous Le Bourgeois Gentilhomme éclairé entièrement à la bougie, rajoutez les costumes et la diction du 17ème, et pour finir les ballets prévus entre les actes à la base … Un ennui mortel qui a quand même duré 4 bonnes heures :))

  • #91 Hélène le 2 septembre 2008 à 19 h 09 min

    Mmm, sympa ton spectacle Z ! ;-)))

    Merci cami !!

  • #92 Turquoise le 2 septembre 2008 à 19 h 15 min

    Nous sommes bien d’accord, l’élégance, si ça ne vient pas du coeur, c’est juste un bling-bling qui ne fait pas longtemps illusion !
    Pour ce qui est du théâtre, je peux vous dire que les acteurs remarquent immédiatement les « trous » laissés par les spectateurs qui se sont esquivés, et que ça leur sape terriblement le moral … effectivement, il vaut mieux partir sur la pointe des pieds à l’entr’acte s’il y en a un … perso, j’avoue que je n’ose pas m’esbigner en douce en-dehors de ce cas-là, parce qu’un spectacle demande un tel investissement moral et physique de la part des acteurs et de toute l’équipe , sur des mois, que je me dis que je ne peux pas leur faire ça … je sais, c’est idiot !
    Au cinéma, par contre, pas de problème . Mais ça ne m’arrive pratiquement jamais parce que je suis une incurable curieuse, et optimiste en plus, et que je me dis que ça va sûrement s’améliorer avant la fin !

  • #93 Hélène le 2 septembre 2008 à 19 h 29 min

    Ben voilà Turquoise, ça jouait aussi dans le fait que je ne sois pas partie, je n’ai pas pu m’empêcher de me mettre à leur place, et d’imaginer que ça leur collerait forcément les boules de voir le public se tirer au milieu…

  • #94 siamoise cramoisie le 2 septembre 2008 à 20 h 01 min

    @Hélène et Turquoise, comm’s 92 et 93: Ce doit être horrible, n’est-ce pas? (oh là là, coucou, la Belle Bleue!)

    A moins d’avoir un ego surdimentionné, (donc déplacé parce qu’il ne faut pas se raconter des histoires, nous ne sommes « que » des hommes hein! :), ou, je ne sais pas, moi, avoir des capacités dingues à faire le vide, comme les très grands maîtres en arts martiaux (cela me semble tout de suite plus digne, je ne sais pas pourquoi:-), eh bien je ne vois pas trop comment on pourrait ignorer totalement, laisser glisser sur son être la manifestation d’une désapprobation quelconque dans le public, lorsqu’on est sur scène, en plein travail.

    Le matos, en coulisse, qui s’écroule, ben ça, c’est un risque, mais la préparation du spectacle et la formation de l’artiste (qui dure des années), elles, servent à savoir faire face sans broncher (pas de fou rire, pas de blanc, pas de trou de mémoire, pas de déconcentration, quoi !!) . Un truc technique, c’est un truc technique, ça peut agacer carrément, mais une manifestation de notre frère humaine, ben forcément, ça touche.

    Et puis ils sont dans une situation d’une telle vulnérabilité, que le mauvais goût en retour de ce qu’ils font (bon, on est d’accord qu’il y a parfois un niveau d’indescence atteint parfois!!), est… franchement de trrrès mauvais goût.

    Quant à notre Nadine nationnale, quand je la voyais à la télévision, quand j’étais enfant, elle m’inspirais si peu confiance, que même pour rigouler je n’irais pas lire une ligne de ce qu’elle a pu écrire sur la bonne éducation, même en bibliothèque municipale. Si je veux rigouler, je prends un bon vieux manuel des familles, d’un autre siècle, hein, il y a de quoi s’en payer une tranche si on veut ;-))

  • #95 Syd le 2 septembre 2008 à 20 h 06 min

    Arf moi aussi j’ai beaucoup de mal avec la danse contemporaine-où-que-la-beauté-elle-est-pas-dans-ce-qu’on-voit-elle-est-dans-la-signification-psychologique, je suis classico-classique pour ça, alors je te comprends bien. Mais si vous avez pu rigoler un peu c’est le principal :-D

    Contente de te relire en rentrant de vacances ! ;-) Je m’en vais lire les post précédents…

  • #96 Mithra le 2 septembre 2008 à 21 h 07 min

    Hihi, en tout cas ce spectacle nous aura bien fait rire par procuration et les photos restituent tres bien l’ambiance, on s’y croirait !

    Ca me rappelle une representation des Bonnes de Genet, qui devait etre mise en scene par le meme type qui avait fait la representation des Paravents mentionnee plus haut par Uranie : aucun decor, un eclairage blafard : j’ai cru perir d’ennui, et j’ai pas ose me sauver non plus…

    Sinon y’a aussi eu cette sceance interminable au cine… un film avec Romain Druris, une histoire de medecin legiste qui retrouve une tete dans son sac, avec un train, des allemands et des services secrets. Tout le film je me suis dit « c’est pas possible, il va se passer quelque chose, la, p’tet que tout va s’eclairer a la fin… » et pis non, rien ! Je m’en suis voulu, d’avoir perdu mon temps comme ca !
    Non seulement je suis trop polie mais en plus je suis trop naive ;-))

  • #97 asiachat le 2 septembre 2008 à 21 h 49 min

    Mithra, c’était « La sentinelle », non ?
    Bien contente de n’être pas la seule à n’avoir rien compris !
    Perso, il m’est arrivée de partir au milieu d’un spectacle abscon, avec le plus de discrétion possible, mais ma bonne éducation en la matière me fait immédiatement culpabiliser…
    Donc je ne vais plus voir les pièces non certifiées par des amis sûrs !

  • #98 Hélène le 2 septembre 2008 à 22 h 17 min

    Welcome back Syd ;-)

    Mithra pour un film c’est sûr que c’est dommage de se forcer à rester, à moins d’être accidentellement assise à côté du metteur en scène ;-))

    A vrai dire asiachat d’habitude je ne vais pas au théâtre, j’ai horreur de ça. Mais là je me suis fait avoir ;-)))

  • #99 louleille le 2 septembre 2008 à 23 h 07 min

    merci Hélène de m’avoir fait hurler de rire devant mon ordi alors que rien ne s’y prête vu que:
    1) je rentre de vacances
    2) il fait un temps merdique !

    ai pas lu tous les commentaires mais comme d’hab suis sure qu’ils sont super !

    à demain

  • #100 siamoise cramoisie le 3 septembre 2008 à 7 h 58 min

    Un petit bonjour matutinal!

    J’ai relu, Hélène, ton billet, et j’ai re-rigolé comme une bossue :-)))
    Et puis j’abonde: Le Roi Arthur, de Purcell, c’est juste fantastique.
    L’opéra, quand l’oeuvre est belle, et que le travail sur scène et dans la fosse est au top, … pfiuu… avec le ballet, je ne connais pas de forme de spectacle qui me comble autant.

    Ahhh, le Roi Arthur, avec l’Air du Froid !!! Et Didon et Enée !!! Bon, je commence ma journée dans les étoiles :-)

  • #101 misschic le 3 septembre 2008 à 8 h 01 min

    ah la la ça me rappelle les spectacles de nadj
    le pire c’est au’ apres je devais faire un compte rendu détaillé ( option histoire de l’ art au lycee ça m’ apprendra ) ce qui me choquaient le plus, c’est qu’ a chaque fois les danseurs etaient pieds nus et au bout d’ un quart d’ heure je ‘n entendais plus que la plante des pieds qui collaient au sol, infame.

  • #102 sosyl le 3 septembre 2008 à 10 h 05 min

    Trop fort les échasses ;-)) Et dire que mon père en a fabriqué quand j’étais jeune, je n’avais jamais pensé en faire pareille utilisation !

    Ma dernière expérience difficile de spectacle ne date pas de très longtemps, puique c’était il y a une semaine au Pays Basque. J’avais réussi à trainer mon mari pour voir un spectacle de danses traditionnelles. Le programme s’annonçait sympathique, mais la troupe était très très amatrice. Avec un accompagnement musical de haut vol : 2 flutistes (j’ai découvert qu’on pouvait faire des fausses notes à la flute) et 1 accordéoniste-animateur (je déteste l’accordéon). Ah oui puis un CD quand ils ne connaissaient pas les morceaux (avec larsen en cadeau) !!
    Ca avait mal commencé : le chien de mes voisins de gauche qui s’est mis à aboyer comme un furieux sur le peuvre danseur qui tentait tant bien que mal de faire tourner son drapeau, 2 filles ont perdu leur chaussure, et 2 garçons respectivement leur ceinture et leur béret.
    Dur dur de rester sérieux (enfin du coup, il y avait une bonne ambiance dans l’auditoire).
    Malgré tout, on n’a pas osé partir (certains l’ont fait), ça a quand même duré 2 heures…
    Comme toi, Hélène, j’ai pris plein de photos. Enfin c’était plutôt pour m’occuper ;-))

    La seule fois où j’ai quitté un spectacle (et je culpabilise toujours), c’était au théâtre, mais on a attendu l’entracte (l’horreur quand tu découvres que non, ce n’est pas la fin de la pièce !!). Je pense que la moitié des gens présents ont fait comme nous (sur les 40 de départ). Mais c’était juste intenable tellement c’était chiant. Pourtant c’était à la Comédie des Champs Elysées avec Isabelle Gélinas. Je me suis jurée de ne plus jamais recommencer, par respect pour les acteurs. Jusque là, j’ai tenu !

  • #103 Hélène le 3 septembre 2008 à 11 h 40 min

    Oh louleille je suis ravie que ça te fasse rigoler ;-))

    siamoise l’Air du froid c’est un peu facile, tout le monde connaît, même Klaus Nomi l’a chanté… Je préfère Two daughters, ou How happy the lover… et le plus beau de tous de tous, c’est Hark, dans The masque…

    Hiiii, misschic, c’est immonde le coup de la palnte des pieds ! ;-)))))))))

    Sosyl c’est hilarant ton expérience basque ;-)))

  • #104 Albahaca le 3 septembre 2008 à 12 h 15 min

    En même temps, vu le nombre de commentaires, les échassiers écossais sont en train d’acquérir une petite renommée outre manche (par rapport à eux j’entends…ou devrais-je dire « outre Mer du Nord » ?) ;-)) (à quand la tournée ??, hi,hi,hi !!!!)

  • #105 Hélène le 3 septembre 2008 à 12 h 19 min

    Ils sont californiens, en fait, Albahaca (d’où le côté méga bizarre, sans doute ;-)).

  • #106 mmarie le 3 septembre 2008 à 13 h 53 min

    Billet hilarant et commentaires instructifs. Tout ça me fait réfléchir à mes goûts en matière de spectacles (assez peu classiques, je ne dis pas que j’aurais aimé les échassiers californiens, mais quelques-unes de mes préférences pourraient en faire hurler certaines ici ;-)). À l’irréductible subjectivité du spectateur. Aux « bonnes manières » (moi aussi j’adore et suis tjs à la recherche de ce genre de guide, hormis Mme de R. la faussement bien élevée ; les petits guides Marabout notamment me mettent en joie, genre « Nous recevons » publié en 1967, irrésistible). À la relativité du sens et du beau dans l’art ancien, moderne, contemporain. À l’abominable ennui ou aux bonheurs délicieux que peut procurer le théâtre – ou la danse – ou l’opéra – ou le cinéma – ou … you name it. Aux fois (rares) où je suis sortie avant la fin – ouh que j’étais fâchée ! Et à celles (plus nombreuses) où j’ai roupillé ;-)
    Tout ça quoi. Depuis hier je gamberge. Sur ces questions qui m’intéressent, je précise. Merci les filles !

  • #107 Stéphanie de la ligne 12 le 3 septembre 2008 à 14 h 21 min

    Le pire je trouve c’est de saboter une oeuvre magnifique en en faisant une interprétation… spéciale ! Un des spectacles qui m’a récemment rendue furieuse, c’est Iphigénie en Tauride, l’opéra de Gluck. J’aime à la folie cet opéra, je me faisons donc une joie d’aller le voir à Bastille…

    Mais la mise en scène était d’une bêtise monumentale (ou plutôt je n’ai pas compris le messâââge) ; Le rideau s’ouvre sur des acteurs qui arpentent la scène les yeux dans le vague, c’est censé se passer dans un hospice (pas de trace d’hospice dans l’opéra évidemment). Non non non les personnes en question ne sont pas les chanteurs, ceux-ci étant planqués sur les côtés de la scène pour laisser la place aux errants. Le choeur, vu qu’il n’y a pas de place, dans la fosse (arghhh) ! Je vous passe les religieuses jouant à colin Maillard avec un homme nu de chez nu (évidemment pas de trace de religieuse dans l’opéra) qui saute dans tous les sens pour qu’on ne loupe pas sa nudité.

    Puis vint le temps du film porno passé sur un écran en fond de scène, les chanteurs recroquevillés en foetus sur un lit (top pour chanter), le néons blafards clignottants…

    Quand c’en a été trop, j’ai fermé les yeux… Quel gâchis !

  • #108 Hélène le 3 septembre 2008 à 14 h 33 min

    Seigneur, quelle expérience atroce Stéphanie !! C’est scandaleux de saboter un opéra comme ça !! J’aurais été folle de rage, à ta place.

  • #109 siamoise cramoisie le 3 septembre 2008 à 14 h 44 min

    @Stéphanie de la ligne 12: y zauraient pas voulu, des fois, jouer nazement sur le titre: « torride », ouh que c’est nul!!!!

    @Hélène: « siamoise l’Air du froid c’est un peu facile, tout le monde connaît, même Klaus Nomi l’a chanté… » aaaaargh! ;-))))))))))
    Je suis hyper fière de toi. Raaah, ça ça me botte que tu aimes Purcell! Je fonce regarder dans mes partoches, pour revoir tout ça. (mes études commencent à être loin sur certaines oeuvres :(

  • #110 siamoise cramoisie le 3 septembre 2008 à 14 h 48 min

    Je ne sais pas ce qu’ont ces fichus metteurs en scène… C’est du délire, proprement du délire. Ca me rappelle Les Noces de Figaro qui commence par la traversée de la scène par une petite ambulance … Malheureusement, c’est devenu hyper soft. Nan mais on marche sur la tête, hein…

  • #111 Stéphanie de la ligne 12 le 3 septembre 2008 à 15 h 02 min

    Ils ont en fait voulu jouer sur le drame familial ?!??! J’ai cherché du coup des réactions des spectateurs, je ne suis pas la seule à détester !

    « Car Iphigénie en Tauride dans la mise en scène de Krzysztof Warlikowski avait suscité une agitation rare à l’Opéra Garnier en juin 2006, houle de huées massive lors de la première, interruptions de la représentation, invectives, et nous pouvons imaginer la nature des courriers qui arrivèrent sur le bureau de la direction de l’Opéra National de Paris à la veille de l’été ». Bien fait non mais oh !

  • #112 Hélène le 3 septembre 2008 à 15 h 11 min

    Boui mais ça t’a pas remboursé ton billet, Stéphanie, et ça, ça fout les boules !

    siamoise je crois que Purcell est mon compositieur d’ « opéra » (entre guillemets, c’en était pas encore vraiment) préféré. Et voir le Roi Arthur sur scène quand on le connaît quasi par coeur, et qu’il n’ pas été joué en France depuis presque des siècles, ben rien qu’à l’écrire, j’en tremble d’émotion ;-)
    Ecoute Hark si tu l’as, ou Fairest Isle, aussi, ça file la chair de poule tellement c’est pur et cristallin !

  • #113 idéaldumoi le 3 septembre 2008 à 15 h 56 min

    Oh la la, j’ai lu ce message hier !!! quelle aventure que d’aller assister à un pestacle ininterressant !!!!! le temps est long…..quand on a qu’une envie, celle de se sauver avant la fin ! je comprend ta douleur et j’admire ta patience ! ça a l’air de relever du patronnage…. comme disait nos mères dans le temps jadis ? non ? quoi t’en pense t’y ?

  • #114 tournesol le 3 septembre 2008 à 16 h 39 min

    Je reviens après quelques jours d’absence et je tombe sur ce billet si drôlement écrit et, je compatis à ta douleur. Ça a du être long !

    Pour ma part, je reconnais avoir connu des moments de grande solitude, de grand désarroi devant certaines « œuvres artistiques modernes » mêlés à de grands instants de bonheur. Je sais c’est si paradoxal et pourtant… En fait, ce qui m’a toujours sauvé, et là, je remercie le Ciel, ce sont les commentaires effarants des personnes présentes, des « amis de l’artiste » : c’est la course aux mots tous aussi fantasmagoriques les uns que les autres, pour décrire une DAUBE que l’on ne montrerait pas aux enfants, de peur qu’ils ne poussent des cris de panique… Je découvre donc des mots que je ne connaissais pas, je m’instruis en quelque sorte :-)))))))))

    Certes, me dirais une amie, tu pourrais t’instruire autrement… On ne choisit pas toujours les lieux, les moments où l’instruction vient à nous.

    Et pourtant, j’aime le bœuf en DAUBE !

  • #115 Mouniou le 3 septembre 2008 à 20 h 52 min

    Passant devant ce post, je ne peux m’empêcher de mettre mon grain de sel, bien que je n’ai lu que peu de commentaires…..excuse.

    Ton espestacle, Hélène, me fait penser à quelques moments de bravoure théâtrale, vers minuit, sur Arte. Arte que j’aime et regarde beaucoup !
    Sur scène, alors, on assiste à un salon de déments graves dont on n’a plus les médicaments, par exemple.
    Se rouler par terre est un grand classique, maintenant ; Savary avait du l’inaugurer il y a 20 ans.
    En tout cas tes photos sont parlantes : c’est d’un moche à crever, et malsain.
    Ben dis dont, mon p’tit tu t’es ben instruite à l’estranger.ça fait du bien de sortir de chez soi !

    Certains espèces de nuls,au départ déjà, croient qu’ils « pourront faire artistes ». Des glands : l’art, c’est 2% de dons et 98% de travail, recherche, plantage, redépart…..

    Dans un autre genre de c** * , mais pas seulement c****, là, de la malfaisance horrible ; j’avais vu une vidéo, où un chien était attaché avec 1m pour circuler. On ne lui donnait ni à boire, ni à manger. Et les gens venait chaque jour assister à sa mort lente. ça m’a marqué à jamais, cet’esprit horrible qui avait inventer cela !!!!

    J’espère que les prothèses ne te hantent pas.

    Il y avait une expo, par contre quia vait des choses interressantes ; celle de « Geoge et ……. »(2 anglais connus), j’ai oublié le 2° prénom . Ces être avait fait d’immenses photos de leur caca !
    Faut surprendre….

  • #116 Hélène le 3 septembre 2008 à 22 h 19 min

    Pff, c’est abominable Mouniou, ce que tu racontes… je m’en serais bien passée, glups !

  • #117 siamoise cramoisie le 3 septembre 2008 à 22 h 24 min

    Hélène, je vais « regarder » tout ça, avec les oreilles.. ca me délassera du peu que j’arrive à faire avec mes dix doigts et mes deux pieds ;-))

    Steph’ de je suis moi aussi sur cette ligne ;-) , je suis encore plus ourtée d’apprendre que le tout s’est déroulé à Garnier, et pas à Bastille. Garnier est un bijou de salle absolu, on n’a pas le droit de faire des choses pareilles, encore moins dans mon chouchou de théâtre Garnier (oh comme j’étais contente qu’on y rejoue des Opéras…!) Si des horreurs DOIVENT passer sur scène, he bien que cela soit sur celle de Bastille, ça a été construit pour! C’est déjà un tel scandale comme ça, hein, « Poussez pas, je vous prie, Mémère dans les orties » (Juliette)

    Tournesol, j’ai bien rigolé en te lisant ;-)) Ta position, dans ces cas apolcalyptiques, est d’une grande sagesse! Ahhh, les flagrants délis de ce genre!! J’en ouvre des yeux tout ronds!

    Mouniou, je partage tellement ton avis. Et le ratio que tu annonces est bien celui dont tous les grands parlent, si la question leur est posée.
    Oh non, vlà que ça m’a mis dans la tête « j’aurais voulu être…. un artiiiiiiiiiiste ». Je suis bien !

  • #118 Tend & co le 4 septembre 2008 à 0 h 34 min

    Hahahaha ha ! La pauvre … c’est pas facile, en effet, je pense que je n’aurais pas aimé non plus … mais je pense que vous avez bien fait d’y rester quand même, « par politesse ». Mais, en fait, ça ne m’étonne pas du tout ce genre de « spectacle », les britanniques ont le don de faire les choses « pas comme tout le monde ». Mais c’est aussi pour ça qu’on les aime, non ?

  • #119 Elea le 4 septembre 2008 à 6 h 56 min

    Hélène, je ne sais que te dire qui ne t’a pas déjà été énoncé. Oui la culture c’est classe et tout, mais pas tout le temps (et je te comprends, je ne me lève jamais pendant un spectacle même quand je suis au bord du suicide, en vraie femme du monde. C’est d’une crasse impolitesse)
    Bref, un bon moment de franche rigolade (je pense que certaines mises en scène sont tout bêtement travaillées par des fumeurs de substances illicites, ce n’est pas possible autrement :p), et c’est une personne qui adore Kafka qui le dit!
    PS:les commentaires sont tout aussi désopilants; je me rends compte à ce jour que je n’ai pas subi trop d’affronts artistiques…J’ai de la chance

  • #120 Hélène le 4 septembre 2008 à 9 h 42 min

    Tend & co bienvenue à toi ;-) Et ce sont des californiens…

    Elea je ne suis pas forcément d’accord sur le fait que « la culture c’est classe » : ça dépend quelle culture ;-)))

  • #121 sophie202 back le 4 septembre 2008 à 12 h 43 min

    ahh ha ha je suis morte de rire…. Mon pire souvenir date du temps ou faisant un peu de théatre, je me tapait des pestacles branchouilles histoire de faire vivre l’art tu vois… M’enfin j’essayais de choisir pas trop trop branchouille tout de même. Cette fois là je me suis planté… pendant près de 2h la pièce consistait en un mec qui parlait à son bousier dans une boite d’allumettes… j’ai toujours pas compris…

  • #122 Hélène le 4 septembre 2008 à 12 h 45 min

    « un mec qui parlait à son bousier dans une boite d’allumettes » : ;-)))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))

  • #123 mmarie le 4 septembre 2008 à 16 h 15 min

    @Mouniou : Gilbert & George, non ?

    J’ai pensé à vous, hier soir, au spectacle ;-)) dont je n’attendais rien et suis sortie à la fois impressionnée et enchantée, malgré les distorsions sonores du début, qui m’ont fait craindre la souffrance.

  • #124 mmarie le 5 septembre 2008 à 15 h 53 min

    Sur ce sujet je pourrais commenter presque tous les jours :o))

    Par exemple sur le cas d’un spectacle honnête, mais d’une voisine arrosée d’un parfum insoutenable.
    Une heure et demie entre apnée et nez dans le foulard.
    Groumpfh.

  • #125 Milie le 5 septembre 2008 à 16 h 09 min

    Hihihi, mmarie, j’ai directement pensé à toi en voyant le poste d’Hélène ce jour-là. Tu dois en voir des vertes et des pas mûres…

  • #126 Hélène le 5 septembre 2008 à 16 h 22 min

    Ahhhhhhhhh !! Les gens qui se parfument avant de sortir ou d’aller au ersto, ou de prendre le train ou l’avion, ça devrait être interdit !!!

  • #127 Milie le 5 septembre 2008 à 16 h 26 min

    Faut dire que c’est déjà arriver à tout le monde de jouer avec les parfums dans les duty-free et de sentir la cocote dans l’avion, non? Et d’être horriblement gêné d’incommoder son voisin… En tout cas, je plaide coupable pour l’avion. Mais c’est pas pire que de faire Bxl-NY à coté d’un moine qui s’enfile des petites bouteilles entières de vin rouge qui tache…

  • #128 Hélène le 5 septembre 2008 à 16 h 31 min

    Non non non, quand on pense aux autres on ne se parfume pas directement avant de monter dans un moyen de transport (ou d’entrer dans un resto / un ciné / un théâtre), on en fait mettre un peu sur un petit carton par la vendeuse ;-)

    En fait c’est pour ça que je ne me parfume quasiment plus jamais, par crainte d’incomoder les autres ;-) (et pourtant je porte Cristalle, dans le genre incomodant on fait pire ;-)

  • #129 Milie le 5 septembre 2008 à 16 h 34 min

    Ah, je suis d’accord, je ne me parfume par directement. Mais moi, avec mes gros doigts et mon coté gaffeuse, quand j’en mets sur un petit carton, j’en mets aussi sur ma main. Et je trouve déjà ça puissant comme odeur. Et ça ne part pas quand on se lave les mains…

  • #130 Hélène le 5 septembre 2008 à 16 h 37 min

    Tu as raison Milie, ça ne part pas quand on se lave les mains (je me demande comment ça se fait, tiens ?) ;-)

  • #131 Deilema le 5 septembre 2008 à 16 h 40 min

    Je plussoie pour l’interdiction de la vaporisation de parfum préalablement à l’entrée en milieu confiné.
    Je prends régulièrement l’ascensceur avec (ou après, d’ailleurs, le résultat est le même), qui s’arrose chaque matin de Angel… J’en suffoque presque à chaque fois tellement c’est fort, sucré et écoeurant !

  • #132 Hélène le 5 septembre 2008 à 16 h 41 min

    Argh ! Angel ! Un des pires parfums au monde !! ;-)

  • #133 Deilema le 5 septembre 2008 à 16 h 43 min

    Oui, l’horreur absolue ! C’était pourtant la méga classe quand j’étais au lycée ;))))

  • #134 Milie le 5 septembre 2008 à 16 h 45 min

    Les parfums sont fourbes en plus… parce qu’on s’habitue à eux et on ne les sens plus. Du coup, il y a pas mal de personnes qui se « sproutch » 1 ou 2 jets de trop.

  • #135 Albahaca le 5 septembre 2008 à 16 h 55 min

    Aïe, Milie, je crois qu’il m’est arrivé de me « sproutcher » (hiii !!!) trop de parfum…à un premier rendez-vous avec Homme (on est toujours ensemble malgré tout) mais je me souviens encore de son « Tu sens bizarre, non ? » C’était Ysatis.
    Deux mois plus tard, il m’offrait nº5.

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.