Le loup que l’on nourrit…

22 août 2016

loups_cherokee
J’ai découvert il y a des années ce conte Cherokee sur le web, je m’étais dit que je le partagerais un jour avec vous parce que je le trouve magnifique et d’une grande justesse (il aurait eu toute sa place dans les Brèves mais le texte est trop long).

« Un vieux chef racontait à son petit-enfant :

Un combat a lieu tous les jours à l’intérieur de moi, un combat terrible entre deux loups :

L’un est ténébreux : regret, tristesse, solitude, fermeture, avidité, arrogance, suspicion, apitoiement sur soi-même, distance, colère, envie, culpabilité, ressentiment, égoïsme, complexes, mensonges, vanité, fausse fierté, ego, infériorité, compétition, orgueil…

L’autre est lumineux : il est paix, joie, amour, chaleur, douceur, espoir, partage, sérénité, humilité, confiance, gentillesse, bienveillance, générosité, vérité, simplicité, bonté, présence, empathie, compassion…

Le même combat a lieu en toi-même, et à l’intérieur de tout le monde.

L’enfant demanda au bout d’un moment : quel est le loup qui gagne ?

Le vieil homme lui répondit : celui que l’on nourrit.»

64 commentaires Laisser un commentaire
Le reste

Vous aimerez aussi

64 commentaires

  • #1 Paquerette le 22 août 2016 à 9 h 18 min

    Merci pour ce partage Hélène. J’avais découvert ce conte dans un livre de Eric-Emmanuel Schmitt (je ne sais plus lequel exactement).
    Et j’avais trouvé cela très juste. Il n’est pas toujours facile de ne pas nourrir le premier loup. Mais quelque part je trouve cela rassurant que ce soit en chacun de nous et pas seulement en moi comme je le crois souvent.
    Bon lundi à tous !

  • #2 missdior le 22 août 2016 à 9 h 21 min

    Mon dieu, que c’est juste !!!!

  • #3 Silene le 22 août 2016 à 9 h 26 min

    AH mais j’adooooore ! Merci, je vais le faire lire à mes enfants . J’ai compris cela par moi-même sur le tard, j’avais déjà bien 30 ans passés. Et maintenant je tente de faire passer le message à mes enfants, mais c’est un travail de longue haleine.
    En fait, je résumerais la chose ainsi: le bonheur est en soi, à nous de le faire vivre, et c’est ça la sagesse… Certaines personnes arrivent à nourrir le loup lumineux très tôt dans leur vie et très naturellement, et d’autre ne le comprennent jamais…

  • #4 Fanny – Gloss à Moelle le 22 août 2016 à 9 h 26 min

    Bonjour Hélène ! Ce post met du baume au coeur dès le matin, c’est une très jolie morale. Ton blog et ta chaîne sont pleines de peps et de lumière, j’adore ! Fanny

  • #5 Clarisse le 22 août 2016 à 10 h 04 min

    Merci de nous avoir partagé ce conte! Il est tellement criant de vérité.. Ça fait du bien !

  • #6 jaivoulutester le 22 août 2016 à 10 h 23 min

    tout est dit! superbe!
    flo

  • #7 Cami M le 22 août 2016 à 10 h 23 min

    Bonjour Hélène, bonjour tout le monde,
    Hélène je te remercie d’avoir partagé ce conte qui en effet est très vrai… En tant qu’enseignante je pense m’en servir à un moment ou un autre de l’année scolaire pour faire comprendre à mes élèves qu’il y a déjà assez de violence dans le monde, alors autant apporter un peu de paix et de chaleur…

  • #8 Umi&co le 22 août 2016 à 10 h 59 min

    Merci Hélène pour ce partage. Je ne connaissais pas ce texte.

    Je vais l’inclure dans ma programmation en EMC. Beau débat à visée philosophique en perspective …

    Je te souhaite une belle journée.

  • #9 Hélène le 22 août 2016 à 11 h 01 min

    Merci beaucoup pour vos commentaires, ça me fait très plaisir que ce texte vous parle ! Je pensais que tout le monde s’en foutrait vu que c’est très éloigné des sujets habituels de mon blog ;-)

  • #10 Amélie71 le 22 août 2016 à 11 h 03 min

    Bonjour,

    j’ai déjà dû le voir circuler ce conte sur internet.
    Parce que l’histoire m’évoque quelque chose. Et je trouve ce conte très intelligent, bien résumé.
    Les petites histoires indiennes, sont toujours pleines de philosophie, de spiritualité, c’en est instructif.

    Pour ma part, ceux qui m’ont marqués, c’est ceux de Hans Christian Andersen (je suis super méga fan de ce mec, et je suis déception, de ne pouvoir me procurer ses romans en français, car en anglais, ça me demanderait trop d’effort).

    Ils sont plus longs, mais il a un talent d’écriture fou (de plus en plus morose au fil des années).
    « Une histoire de dunes », est celui qui m’a le plus marqué. Je l’ai survolé un instant, pour me le remémorer.

    Moi j’ai longtemps pensé que les contes n’étaient que pour les enfants. Jusqu’à peu, en lisant justement « Contes » d’Andersen, où j’ai réalisé qu’ils étaient souvent plus destinés à l’adulte qu’à l’enfant (de mon ressenti).

    Bon bon, allez j’arrête^^

    Sur ce, bonne journée-ensoleillée-.

  • #11 Kamo le 22 août 2016 à 11 h 09 min

    J’apprécie la diversité de ton blog.

  • #12 Awouk le 22 août 2016 à 11 h 55 min

    Bonjour et tout simplement merci.
    Merci de m’aider à nourrir le second loup qui est en moi!
    Il est ainsi plus aisé de « nourrir les seconds loups de tout mon entourage ».
    Très belle journée à toutes et tous🙏 .

  • #13 wassila le 22 août 2016 à 12 h 01 min

    Bonjour Hélène,

    Magnifique conte que je découvre grâce à toi.
    Il y a en nous une partie sombre et une partie lumineuse.
    Cette partie lumineuse pour l’emporter a besoin qu’on la « nourrisse » de bonté, de chaleur humaine, de courage etc.
    Lorsque je sens que ne vais pas bien, pas le moral, j’écoute le Chasseur de Michel Delpech et je m’imagine marchant dans la forêt, libre et je retrouve le sourire.
    Bonne journée

  • #14 josette76 le 22 août 2016 à 12 h 51 min

    Merci pour ce conte superbe que je vais raconter à ma petite-fille dès ce soir. Bonne journée.

  • #15 Cyril le 22 août 2016 à 13 h 05 min

    Salut Hélène :-)

    Comme tu dis c’est assez éloigné des sujets principaux du blog mais ce n’en est pas moins intéressant !!! Je ne connaissais pas cette histoire, je la trouve très vraie et actuelle, surtout avec les événements difficile que l’on connait de part les médias ou que l’on a vécu ! :-)

    Superbe texte !

  • #16 Noraballa le 22 août 2016 à 13 h 06 min

    Bonjour Hélène, bonjour à tous et à toutes,

    Je ne connaissais pas et j’aime beaucoup. Il y a beaucoup de sagesse dans les écrits amérindiens, même si au premier abord l’on peut trouver ça enfantin et « cucu ».
    Le loup que l’on nourrit est capable de prendre le dessus c’est certain, mais je crois aussi que ce conte aide à accepter le fait que certain jour le loup ténébreux prend le dessus, que c’est tout à fait normal puisque nous sommes tous soumis à une certaine dualité de notre corps, de notre esprit.
    Comme j’aime le dire, aspirons à être heureux, pas parfaits.

    Bonne journée à toutes et à tous :)

  • #17 Merry le 22 août 2016 à 13 h 22 min

    Merci pour cette très belle histoire !

  • #18 Autumn le 22 août 2016 à 13 h 24 min

    Superbe. Merci

  • #19 pâte à crêpe le 22 août 2016 à 13 h 35 min

    Hélène: Mais non ce n’est pas éloigné eds sujets habituels: prendre soin de soi, se sentir beau et bien dans sa tête, s’aimer et se « cultiver », c’est ce que tu apportes et entretiens ici et je sais que c’est une des principales raisons pour les quelles ton espace est une bulle si précieuse pour nous toutes.

    Merci pour cette merveille que je vais de ce pas transmettre à mes garçons.

  • #20 Etiam le 22 août 2016 à 13 h 46 min

    Je pense que ces deux loups sont en toute personne l’important est de s’en rendre compte et de nourrir le second au détriment du premier , c’est tellement plus gratifiant !
    Belle journée Hélène

  • #21 alex le 22 août 2016 à 13 h 49 min

    Bonjour Hélène,
    Merci pouce cette jolie histoire en ce lundi matin de reprise de boulot ou le moral est un peu ronchon.

    J’ai le sentiment que parfois les hasards de la vie et l’entourage nous conduisent contre notre gré à nourrir le mauvais côté et c’est parfois une vrai « lutte » intérieure pour que les bonnes ondes règnent.

    Bonne journée.

  • #22 jojo33520 le 22 août 2016 à 13 h 55 min

    Coucou Hélène,

    merci à toi c’est tellement plein de sagesse et criant de vérité ! Je vais le lire à ma fille.
    Bonne journée.

  • #23 Néphélie le 22 août 2016 à 14 h 02 min

    Bonjour Hélène,

    Cela fait mille ans que je n’ai pas commenté, mais ce conte me parle trop pour que je ne dise rien. A 28 ans, j’ai un passé de dépression, tentatives de suicide et bipolarité. Cela va beaucoup mieux aujourd’hui mais je continuer d’avoir des hauts et des bas (comme tout le monde, en fait).

    Cette histoire de nourrir le mauvais loup me parle car c’est exactement ce que j’ai vécu lors de ma grosse dépression, il y a 4 ans de ça. J’allais mal, vraiment mal, mais j’ai fini par me rendre compte – avec l’aide d’un psy – que je prenais un malin plaisir à nourrir le mauvais loup. Une sorte d’auto-complaisance : il est si facile de ruminer sa tristesse et de ressasser sa détresse. Il m’a fallu du temps pour comprendre que je nourrissais le mauvais loup et qu’il était possible de nourrir le bon.

    Dans le même genre, je me souviens de cette phrase tirée du film Attila Marcel : « Les mauvais souvenirs faut les noyer sous des flots de petits bonheurs. Mais c’est à toi d’ouvrir le robinet ! » On retrouve l’idée de nourrir le bon loup. Il faut ouvrir le robinet et tout ceci dépend de nous !

    Belle journée à tous ! :-*

  • #24 gaelle rabiet le 22 août 2016 à 14 h 04 min

    Merci Hélène pour ce conte qui est très beau et très juste.Il correspond un peu à mon état d’esprit ou la culpabilité revient parfois par rapport au décès de mon père.

  • #25 Albertine le 22 août 2016 à 15 h 17 min

    Très parlant … Très jolie histoire … !

  • #26 sylvie;-) le 22 août 2016 à 15 h 27 min

    court mais avec une fin à la fois si poétique et si réaliste :-)
    merci pour ce billet pas si éloigné du contenu de ce blog qui aborde la beauté par tous ses aspects…

  • #27 Manuela à Liège le 22 août 2016 à 15 h 27 min

    J’adore =)
    Comment reconnaîtrions nous le bien si le mal n’existait pas ?
    Le rêve ultime étant que tous les êtres humains nourrissent le bon loup en même temps !
    Ô utopie quand tu joues cruellement avec nous …

  • #28 Milie le 22 août 2016 à 16 h 25 min

    Dieu, que c’est beau, et tellement juste.

  • #29 Rebecca le 22 août 2016 à 16 h 45 min

    Bonjour Hélène et les filles et les garçons,

    Merci pour ce conte qui met du baume au cœur. Cela fait du bien de se dire que l’on est pas foncièrement bon ou mauvais et que l’on peut choisir sa voie même si dans l’adversité on peut être tenté de nourrir le loup ténébreux.

    Je trouve que ça peut être lié à la beauté intérieure et extérieure car lorsqu’on est heureux et épanoui on est plus rayonnant que lorsqu’on est aigri et triste ^^

  • #30 vanverde le 22 août 2016 à 17 h 26 min

    Hello !
    Suis de retour, après un séjour au bord de la mer. (ça fait du bien !)
    Je ne connaissais absolument pas ce conte, merci Hélène de ce partage, cela me parle beaucoup.
    Le bonheur et la sérénité sont entre nos mains.

  • #31 Hélène le 22 août 2016 à 17 h 37 min

    Merci beaucoup pour vos réactions, ça me touche énormément et ça me fait vraiment plaisir !!

  • #32 Valérie 31 le 22 août 2016 à 18 h 14 min

    Bonsoir tout le monde. Ce comte est criant de vérité. Bravo. J’adhère 😊

  • #33 Leïla le 22 août 2016 à 19 h 31 min

    Merci infiniment de partager ce texte que j’avais déjà lu aussi, cela fait justement un bien fou de le retrouver là où on ne l’attend pas !

  • #34 marmouset le 22 août 2016 à 20 h 28 min

    merci Hélène d’avoir partagé ce conte, je ne le connaissais pas et il résonne tellement en moi…
    Je vais de ce pas le transmettre à quelqu’un de très cher à mon cœur qui a trouvé comment nourrir le loup lumineux, et qui rayonne et fait rayonner les autres malgré tous ses malheurs.
    Je connais malheureusement aussi quelques personnes qui nourrissent à foison le loup ténébreux et normalement c’est à elles que je devrais transmettre ce message en priorité, car ce sont elles qui en ont le plus besoin, mais j’avoue que je redoute quand même un peu le coup de crocs…
    Une belle soirée à toi !

  • #35 biche04 le 22 août 2016 à 21 h 51 min

    merci infiniment Hélène pour ce magnifique conte plein de sagesse ! et qui résonne d’une manière particulière pour moi qui viens de perdre mon mari et qui me débat depuis 8 mois dans les affres du chagrin ! merci merci !

  • #36 Curieuse le 22 août 2016 à 22 h 33 min

    Merci pour cette petite parenthèse Hélène.
    Malheureusement je ne suis pas parfaite et il arrive que le mauvais loup gagne. Mais je vais essayer de nourrir le loup lumineux un peu plus souvent que le ténébreux!

  • #37 violette.b le 22 août 2016 à 22 h 51 min

    Merci de cette morale simple , accessible , tellement vraie , qui pourrait rassurer ou aider , je pense aux « jeunes gens » .

    Merci du partage qui a toute sa place ici , on peut se permettre la frivolité quand on a véritablement du fonds ;-)

  • #38 Lynxia le 22 août 2016 à 22 h 56 min

    Oh j’avais entendu cette histoire dans un film (impossible de me souvenir duquel) et ça m’avait marqué.
    C’était une scène d’un père qui face à l’énervement de son fils lui dit d’un air grave: « deux loups, un noir et un blanc, se battent. Lequel gagne? » Le garçon souffle un bon coup et lui répond d’un air crispé « celui que je nourris ».
    J’avais trouvé ça très fort et n’avait pas fait le lien avec le fait qu’ils soient amérindiens. Merci donc de nous avoir partagé le conte d’origine !

  • #39 lotus le 23 août 2016 à 1 h 18 min

    Merci Hélène pour ce court conte qui reflète totalement ma vision.
    Tout est une question de volonté et de choix: on peut se noyer dans la négativité pendant des années, et un jour on décide de prendre le contrôle de son cerveau et d’orienter ses pensées vers la lumière.

    Il n’y a pas de lieu ou de blog dédié à la sagesse?
    Tu détiens cet art de manier les choses « futiles » comme les produits de beauté, aux choses plus profondes, appelant à la réflexion.

    J’aime ta délicatesse d’esprit et ta finesse de communication.
    Bonne semaine à toutes

  • #40 emilie JACQ le 23 août 2016 à 8 h 48 min

    aprés la vie fait que parfois un loup est plus nourrit que l’autre ….même si au final il est évident que subir n’est pas la solution….

  • #41 Hélène le 23 août 2016 à 9 h 01 min

    marmouset: oui certaines personnes semblent trop engluées dans les ténèbres (et y prendre plaisir !) pour que l’on ose leur montrer le chemin de la lumière.

    biche04: je suis vraiment désolée de lire ça !

    Curieuse: ça n’a rien à voir avec la perfection, il s’agit de ressorts bien plus profonds, enfouis et puissants que ça (le psys auraient un nom pour ça ;-) sur lesquels on a souvent peu de prise.
    Mais en avoir conscience est déjà un pas vers du meilleur.

    lotus: je ne crois pas qu’il ne s’agisse que de volonté et de choix, comme je dis juste au dessus à Curieuse, c’est plus compliqué que ça.
    En revanche savoir que les deux loups existent et avoir la volonté de nourrir celui qui est lumineux, même si c’est difficile, est un bon début ;-)

    emilie JACQ: tout à fait, c’est pour ça que je dis au-dessus que ça n’est ni une question de perfection, ni forcément de volonté, les circonstances extérieures jouent aussi, même si on aimerait tous avoir la sagesse du Dalaï Lama ;-)
    Au moins si on fait partie des gens qui essayent parfois de s’en rapprocher, c’est toujours mieux que de rester constamment dans sa négativité à maudire le monde sans rien faire pour s’en sortir (tiens tiens, on dirais mon tatouage du poignet droit ;-).

  • #42 Eléonora le 23 août 2016 à 9 h 17 min

    Bonjour Hélène,
    Merci pour ce conte qui est certes tout court mais sur lequel on peut rester longtemps à réfléchir, voire même méditer ! C’est exactement ce que je tente de faire au quotidien parfois avec succès … et parfois en nourrissant le « mauvais » loup … mais je ne désespère pas de le mettre à la diète pour une durée indéterminée !!
    Bises et bonne journée

  • #43 Stéphanie le 23 août 2016 à 9 h 31 min

    Coucou Hélène
    Je viens de lire ce petit conte…
    Et…Oh my God que ça fait du bien😊!
    Se dire ça tous les matins c’est comme prendre sa petite vitamine journalière…
    Je vais donc essayer de penser à ce chef indien tous les matins 😉

  • #44 Laurelei le 23 août 2016 à 9 h 43 min

    Bonjour Hélène,

    Merci pour ce conte, je vais l’enregistrer car il est bon de se le rappeler régulièrement :)

  • #45 MARIA le 23 août 2016 à 9 h 59 min

    Merci infiniment !
    J’en suis toute émue…

  • #46 Béatrice le 23 août 2016 à 10 h 20 min

    bonjour
    de vacances en Italie avec ma famille, je lis ce billet dans la voiture et je passe le téléphone a mon fils de 13 ans pour qu’il le lise à haute voix,quand il a fini il sourit et dit « joli », mon mari ronchonbougon s’exclame « c’est bien vrai ça! », belle performance Hélène :-)
    ce billet tombe à pic, il correspond à une décision prise en début d’été et je pense aussi qu’il faut s’éloigner des personnes qui se plaisent (de façon consciente, pas par maladresse) à nourrir le mauvais loup en nous et qui se réjouissent de le voir gagner.
    POur finir, c’est pour sa diversité que j’aime ce blog et pour le fait que tu publies ce que tu as envie de publier au moment ou tu as envie de le publier.
    JE me souviens plus particulierement de ta video sur la féminité avec esther, le post sur le choix de la maternité, ou du fait de n’avoir qu’un enfant.
    On prend ici ce qu’on a envie de prendre et c’est chouette et ce qui est génial c’est le partage entre lecteurs en beauté comme dans les autres sujets.
    Pour finir ce trop long commentaire, ce blog par sa franche sincérité aide à nourrir le bon loup :-)
    je vous embrasse tous !

  • #47 Béatrice le 23 août 2016 à 10 h 21 min

    rebonjour

    sinon j’aime beaucoup beaucoup la brève !
    belle journée

  • #48 Flammenrose le 23 août 2016 à 10 h 59 min

    Bonjour Hélène, c’est mon premier commentaire mais cela fait trèèès longtemps que je te suis avec grand plaisir. Merci pour cela. Ce post tombe à pic car en plus d’être une source de plus à tous les petits pas que je fais pour tenter d’être une meilleure personne au quotidien pour moi et les autres (ou l’inverse), il me permet de te poser une question qui me taraude depuis longtemps sans avoir jamais osé/su où te la poser. Je suis toujours friande de tes brèves que je trouve à chaque fois très bien trouvées et qui résonnent et raisonnent à coup sûr en moi. Alors je me dis Ah celle ci il faut que je la note. Et puis celle-ci aussi. Et le temps file, une autre suit et j’oublie. Y a t il un endroit sur ton blog où je puisse toutes les retrouver, ou tu aimes l’idée de l’éphémère ? Merci encore de pétiller, en tout cas… Et jolie journée !

  • #49 Jackie58 le 23 août 2016 à 11 h 10 min

    Bj Hélène,
    Ce conte me parle tout à fait : j’ai eu une période où le loup ténébreux a failli me détruire jusqu’à faire un geste malheureux (tout était noir : ma vie, mon boulot..) et c’est grâce à une psychothérapie que depuis je nourrie le loup lumineux et que la vie est belle : le ténébreux n’est plus. Voilà petit message pour dire que, ce faire aider n’est pas une « honte » comme certains l’imaginent . Bonne journée

  • #50 Hélène le 23 août 2016 à 11 h 15 min

    Eléonora: c’est ce qu’on espère tous arriver à faire un jour ,-)
    Tant qu’on essaye, il y a de l’espoir !

    Stéphanie: bonne idée ;-)

    Béatrice: ton commentaire n’est pas trop long et il me touche beaucoup, merci !

    Flammenrose: tu as compris, j’aime l’idée d’éphémère ;-)

    Jackie58: merci à toi pour ce partage.

  • #51 Cora31 le 23 août 2016 à 11 h 19 min

    Très joli texte, et tellement juste.
    Merci

  • #52 Tatouchka le 23 août 2016 à 11 h 58 min

    Texte très juste et plein de sagesse. A méditer !

  • #53 Mariii le 23 août 2016 à 15 h 04 min

    Très joli petit conte avec une morale intéressante. Etant éducatrice, je m’en servirai avec les enfants qui ressentent parfois ce combat terrible en eux ! (en adaptant les mots bien sûr). Merci Hélène pour ce partage.
    Belle après-midi à toi

  • #54 Le Boudoir de Lucile Blog le 23 août 2016 à 17 h 57 min

    C’est un très joli conte. Il me plaît beaucoup. ^^
    C’est parfois difficile de trouver le bonheur, encore faut il savoir en profiter !
    Parfois on se noie dans le chagrin, le stress, et on oublie l’essentiel.
    C’est important de relativiser, et de positiver aussi ;)
    Bonne soirée !

  • #55 Grisblanc le 23 août 2016 à 18 h 49 min

    Merci pour ce magnifique conte que tu nous fais partager… C’est l’essence de l’être humain d’être tiraillé entre ces deux pôles selon les moments de la vie…
    Parfois de gros nuages sombres assombrissent le paysage et le côté ténébreux prend le pas sur le loup lumineux mais il arrive que la machine s’inverse… Et c’est un véritable espoir pour tous de se dire que la lumière peut surgir au bout d’un chemin parfois difficile…
    Pour mon expérience, plus j’essayais de lutter contre des problèmes moins j’arrivais à les enrayer mais accompagner le mouvement, ne plus aller contre a été la solution… Le fameux lâcher-prise même si certains petits démons reviennent…
    Cela me fait penser un peu au roman de Hermann Hesse « Siddharta » où l’ombre et la lumière sont indissociables… Finalement, tout a son double, le revers de la médaille…

  • #56 Hélène le 23 août 2016 à 19 h 10 min

    Grisblanc: ah le lâcher-prise ! L’affaire de toute une vie…

  • #57 Eleonore R. le 23 août 2016 à 20 h 49 min

    Coucou,
    Tres juste comme texte… Malheureusement on mets parfois trop de temps a le réaliser…ou on oublie…
    En tout cas merci d’avoir partager ce texte et de nous rappeler d’être heureux et bienveillant :)
    bisous et bonne soiree

  • #58 Mistiquette le 24 août 2016 à 10 h 03 min

    Bonjour,
    J’aime beaucoup ce texte. Il est craint de vérité, surtout en ce moment, avec le contexte actuel…
    Belle journée à tous

  • #59 Cami M le 24 août 2016 à 13 h 00 min

    Hélène: Au contraire, ton blog est vraiment mon préféré parmi tous les blogs beauté que je lis / youtubeuses (ce n’est pas de la flatterie, je le pense vraiment) justement parce que tu es spontanée, tu partages avec nous tes idées sur plein de sujets (comme quand tu nous parles de séries ou de livres) et je trouve ça très sympa :). Ce n’est pas parce qu’on fait un blog beauté que nos intérêts se limitent à ces thèmes. Donc personnellement, des contes, pensées, brèves entre 2 articles soins/beauté j’en redemande :)

  • #60 Hélène le 24 août 2016 à 13 h 17 min

    Cami M: merci !

  • #61 Chocolotte le 25 août 2016 à 18 h 23 min

    Je me servirai de conte en accueillant mes élèves à la rentrée….juste leur lire et laisser « infuser »! Puis on attaque le programme d’histoire géo!

  • #62 Damalalicorne le 25 août 2016 à 22 h 49 min

    Je connais ce conte depuis quelques années, et je m’efforce de nourrir le loup lumineux, même si le ténébreux est encore bien loin de mourir de faim… Mais quel plaisir, surtout, quand un mot gentil ou un simple sourire, que l’on dit ou fait à quelqu’un que l’on aime ou à un inconnu croisé dans la rue, nourrit son bon loup en même temps que le nôtre ; du moins, c’est ma conviction profonde et ce que j’essaie de faire au quotidien (ce n’est pas toujours facile, bien sûr).
    Merci pour le partage de ce beau texte qui nous rappelle que nous ne sommes, heureusement, pas totalement impuissants face aux petits et grands malheurs qui peuvent frapper nos vies !

  • #63 Hélène le 26 août 2016 à 9 h 17 min

    Chocolotte: vous êtes plusieurs a avoir évoqué l’idée de partager ce texte avec vos élèves, ça me touche beaucoup.

    Damalalicorne: ah oui moi aussi j’aime beaucoup ça, le petit mot gentil partagé gratuitement et qui donne le sourire pour un moment.

  • #64 Cécile de La Réunion le 27 août 2016 à 21 h 30 min

    Coucou Hélène!

    Ce texte est magnifique et prends tout son sens actuellement pour moi. Ces deux mois d’été sont bien longs , l’approche du retour en vacances en famille me semble encore bien loin. Je me nourris autant que je peux de ces si douces choses pour ne pas lâcher.

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.