Le jour où j’ai mis un mot sur mes maux, par Pauline

3 novembre 2010

o-toi-lectrice

« Ça s’est installé insidieusement, sans prévenir. D’abord dans les grands magasins, puis au cinéma, sur l’autoroute, dans le bus, les boutiques… Des vertiges, des palpitations, des bouffées de chaleur. Je vais alors sur Internet à la recherche d’une explication et je parviens à mettre un mot sur ce mal être: agoraphobie.

«Agoraphobie, nom féminin: Peur irraisonnée des espaces libres et des lieux publics, de se retrouver dans une situation embarrassante dans de tels lieux.»

Ça me fait peur, j’ai la désagréable impression que ça ne me quittera plus jamais. Et puis je tombe sur le site d’un ancien agoraphobe proposant un programme de confiance en soi pour vaincre cela. Semaine après semaine je l’écoute, prends des notes, comprends certains mécanismes du corps humain. Je me rends compte que j’accorde beaucoup d’importance aux regards des autres, j’apprends donc à les ignorer, dédramatiser, me relaxer et bien plus encore.

Quinze semaines plus tard je ne suis pas totalement «guérie» mais cela va nettement mieux. Je retrouve le plaisir de faire mes courses normalement. Je me rends parfois compte au milieu du supermarché que ça va, je me sens bien et alors j’ai le sourire aux lèvres. Je pense que ce mal être était latent et que je le refoulais depuis plusieurs années.

J’ai tenté cependant de ne jamais me laisser dépasser par cette phobie. J’ai refusé de changer mes habitudes, j’ai persisté à prendre le bus tous les matins, à faire mes courses régulièrement, à fréquenter les magasins. Je ne voulais pas subir ça toute ma vie. Tant qu’on essaie de vaincre ses peurs ce n’est pas un échec. On échoue réellement le jour où on n’essaie plus. Le principal est de ne pas se laisser dominer par ses phobies et de tout tenter pour les dépasser.

Signé : Pauline »

23 commentaires Laisser un commentaire
Ô toi, lectrice !

Vous aimerez aussi

23 commentaires

  • #1 FH le 3 novembre 2010 à 9 h 02 min

    Belle leçon de courage !!!!!
    FH

  • #2 patounettechatte le 3 novembre 2010 à 9 h 17 min

    Trés belle conclusion Pauline ! Je te trouve trés courageuse !

  • #3 faithfullyyours le 3 novembre 2010 à 9 h 55 min

    En effet, c’est très courageaux, et je te souhaite beaucoup de courage pour la suite Pauline

  • #4 Lullaby Septante-Sept le 3 novembre 2010 à 10 h 00 min

    Pauline, je suis très contente que tu te sentes mieux, et je ne voudrais pas faire de la psy à deux balles mais je voudrais nuancer une chose.

    Une phobie n’est pas un truc anodin, c’est une manière que trouve notre inconscient (ou subconscient, je sais plus mais bref) de gérer quelque chose qui le tracasse. Se débarrasser d’une phobie avec une méthode rapide (comme cela se fait d’ailleurs avec les thérapies comportementales brèves) peut parfois présenter des risques 1/ parce qu’on élimine le symptôme sans éliminer la cause, et 2/ parce qu’on court le risque de déplacer le problème ailleurs (une autre phobie ou un autre type de névrose, ça peut parfois être pire que ce dont on s’est débarrassé!).

    Et donc, je suis à 100% d’accord avec toi sur le fait qu’il ne faut pas laisser nos peurs nous emprisonner, mais il faut faire attention à la manière dont on s’en débarrasse. Quand on souffre de ce genre de problème, mieux vaut faire appel à quelqu’un dont c’est le métier.

  • #5 Angeglue le 3 novembre 2010 à 10 h 41 min

    Bonjour Pauline,
    je te remercie pour ce témoignage dans lequel je me suis retrouvée. Je vis avec mon agoraphobie depuis bien des années. elle est aujourd’hui apaisée.
    Comme le dis Lullaby avec qui je suis totalement d’accord, il ne faut pas prendre ce sympôme à la légère. Seul un travail de fond permet de comprendre l’origine de ses angoisses et de leur permettre de s’estomper sans être reportées sur un autre moyen d’expression, un autre symptôme.
    Néanmoins, ton attitude positive est la clé du succès.
    Bon courage à toi. Tu es sur la bonne voie.

  • #6 kamo le 3 novembre 2010 à 12 h 42 min

    Bonjour Pauline
    J’ai bien aimé ta conclusion et ton attitude positive !
    Bon courage

  • #7 Louise d’Ottawa le 3 novembre 2010 à 12 h 43 min

    Merci Pauline de partager ton histoire avec nous. Je ne peux pas dire que je suis agoraphobe, mais j’attache aussi beaucoup trop d’importance au regard des autres et à ce qu’ils peuvent bien penser. J’ai une tendance à tout ramener à moi, à sur-analyser chaque détails…épuisant. Il y a des jours où je choisi de ne pas regarder autour de moi parce que je n’ai pas envi de voir personne, je resterais dans mon lit ;)
    Pour ma part, je suis pour toutes formes de thérapies. Je pense aussi que certains traumatismes ne se guérissent pas, la blessure n’est plus béante, mais la cicatrice est laide et la chirurgie ne pourra pas la faire disparaitre. Il faut donc apprendre à vivre avec elle, comprendre les mécanismes de protection qui en découlent et les maîtriser autant que possible, se raisonner. On peut décider cela en une fraction de seconde, pas besoin de passer des heures de torture dans un bureau de psy. Mais d’autres auront besoin d’un psy, d’une thérapie longue. A chacun de voir.

  • #8 Pauline le 3 novembre 2010 à 13 h 46 min

    Merci pour ces encouragements! Je sais bien que cette phobie risque de réapparaître lors de futures étapes difficiles de ma vie, éventuellement sous d’autres formes. J’ai eu la chance de n’avoir que de légers symptômes de cette phobie, ce qui m’a permis de la faire disparaître plus facilement et rapidement que d’autres, plus affectés.

  • #9 Lola le 3 novembre 2010 à 14 h 09 min

    Chère Pauline,

    Merci pour ton témoignage ! Cela prouve que cette phobie est très courante ! Moi-même je lutte là-contre depuis un moment avec des hauts et des bas ! Tu as complètement raison, il ne faut jamais cesser de lutter contre ses phobies, ce n’est pas une fatalité et ça n’empêche pas d’avoir une vie (presque) normale ! ! Personellement, je fais des progrès chaque jour en me surpassant et tu as raison de dire qu’il ne faut pas éviter les situations anxiogènes, car sinon, c’est pire après !

    Peut-être serait-il possible de partager le lien de ton programme trouvé sur internet ? Je suis sûre que ça aiderait bien des personnes ! Même si ce n’est pas la panacée !
    Bien à toi

  • #10 Hélène le 3 novembre 2010 à 16 h 38 min

    Lola: bienvenue à toi !

  • #11 popinette78 le 3 novembre 2010 à 17 h 15 min

    Beau témoignage et belle leçon de courage Pauline

  • #12 milimelaine le 3 novembre 2010 à 17 h 20 min

    Pauline
    Je me reconnais aussi dans ton témoignage, au point qu’il m’arrive de ne pas sortir par peur de me ‘sentir mal’. J’évite les transports et être bloquée dans une embouteillage me glace.
    Pourrais-tu me communiquer l’adresse du site que tu cites?
    par avance merci.

    NB. : et ça me rassure que tu ailles mieux, je me dis que tout n’est pas perdu.

  • #13 Ahava le 3 novembre 2010 à 18 h 58 min

    J’ai eu peur de sortir de chez moi pendant un an, suite à un orage cérébral….Je me disais que ça pouvait m’arriver tout le temps et n’importe quand…

    Et effectivement ça peut arriver presque n’importe quand, mais comme vous le dites toutes, faut faire face pour gagner sa liberté un peu plus chaque jour! :)

  • #14 Pauline le 3 novembre 2010 à 19 h 57 min

    Pour ceux qui le souhaite, je vous communique le lien vers le programme que j’ai suivi durant 15 semaines: http://www.agoraphobie.be/
    Des vidéos expliquent comment se déroule le programme mais si vous avez des questions n’hésitez pas. Le programme est payant, j’ai hésité avant de me lancer par peur de me faire avoir mais il a été vraiment bénéfique pour moi. Il permet non seulement d’appréhender l’agoraphobie mais aussi de positiver, de prendre confiance en soi progressivement.

    Lola: Bravo pour tes progrès, tu peux être fière du moindre pas en avant!

    milimelaine: bon courage pour surmonter tes phobies, dis toi bien que tu peux les affronter avec le temps et la pratique, c’est possible.

  • #15 chouchou de Belgique le 3 novembre 2010 à 20 h 17 min

    Bonsoir Pauline!
    Je vis une certaine « peur » dans le sens où je suis quelqu’un de très timide et réservé et j’ai peur qu’il ne m’arrive quoique ce soit (humiliation du genre tomber par terre,..) et d’avoir tous les regards sur moi.
    Je sais que ce n’est pas du tout du même registre que ce que tu as expliqué mais je m’y retrouve pleinement.
    Pourrais-tu me communiquer l’adresse du site également?
    Merci

  • #16 lajulaye le 4 novembre 2010 à 0 h 17 min

    Je trouve ça énormément courageux de ta part d’avoir voulu vaincre ta peur, en te forçant tous les jours à supporter le regard des autres. je ne connaissais absolument pas cette phobie, et souvent cela m’arrive d’être mal à l’aise lorsque quelqu’un dans la rue me regarde. Je ne me suis jamais réellement posé la question, à savoir si c’était normal ou pas d’être aussi mal à l’aise que ça. Je vais me documenter davantage, encore merci pour ce témoignage, bises!

  • #17 Hélène le 4 novembre 2010 à 10 h 11 min

    lajulaye: sois la bienvenue ;-)

  • #18 lajulaye le 4 novembre 2010 à 10 h 28 min

    Merci Hélène ! :)

  • #19 Carole le 4 novembre 2010 à 22 h 37 min

    C’est très intéressant, mais puis-je savoir qui est cet « ancien agoraphobe proposant un programme de confiance en soi pour vaincre cela » ?

  • #20 Hélène le 4 novembre 2010 à 22 h 48 min

    Carole: bienvenue à toi ;-)

  • #21 Pauline le 5 novembre 2010 à 9 h 34 min

    Cet ancien agoraphobe est un belge qui a développé un programme audio de 15 séances. Il a également créé un site que j’ai nommé plus haut. Il conseille d’écouter une séance plusieurs fois par semaine afin de bien mémoriser les explications. Dans ces séances il explique certaines causes de cette peur, donne des conseils, et des « devoirs » à faire pour diminuer progressivement cette phobie.

  • #22 Nausica le 7 novembre 2010 à 15 h 50 min

    Pauline:
    Bonjour !

    Il est toujours bon de mettre des mots sur ses maux… je suis aussi atteinte d’agoraphobie, par bonheur j’arrive à maitriser la chose, je vais mieux mais c’est un long travail sur soi c’est clair…
    je suis aussi émétophobe (la peur maladie et morbide de vomir, c’est une phobie très dure à vivre dans le quotidien si on se raisonne pas) et j’ai été longtemps ce que l’on appelle une verificatrice (verrous, bouton de gaz… surtout ce qui touche à la sécurité de la maison)
    on peut s’en sortir, mais il est clair qu’il ne faut jamais prendre à la légère ce genre de problème et ne pas hésiter à voir un professionnel…

    Là je viens de dévoiler un morceau de moi dont je ne parle pas souvent ;)

    Je te souhaite bonne route je vois que tu ne manques pas de courage …

  • #23 magali le 7 mai 2011 à 22 h 14 min

    Je me permets d’apporter aussi une réponse, connaissant malheureusement trop bien ce soucis… Ce que je voudrais préciser et qui me semble primordial (comme chez Lancome, j’essaie de garder un peu le lien lol !), c’est que l’agoraphobie n’est pas la même pour chacun. Il y a autant de forme d’agoraphobie que d’agoraphobes (ou presque), et au début quand on met effectivement un mot sur ce mal, on se sent rassuré, en se disant que l’on va suivre l’exemple de telle ou telle personne. Attention ! ça peut vite être inutile, c’est comme quand je lis parfois sur des forums « cherche régime pour perdre x kgs en x temps » et qu’en réponse on a « donne moi ton mail je t’envoie le mien il est super » !! Il est important d’avancer PAR SOI et pour y arriver il faut ou avoir un bon déclic ou tomber sur un très bon psy qui fera autre chose que d’écouter des mots qui tournent en rond, un psy qui bouscule un peu mais pas trop mais suffisamment pour sentir qu’on avance réellement. Après en s’écoutant chacun saura trouver ses limites, ses besoins, et évoluer en fonction. C’est vrai que c’est rassurant de mettre un mot sur un mal, mais parfois ça nous enferme dans une case dans laquelle on se sent bien mal et on peut s’y enfermer encore plus. Avant d’être agoraphobe, on est une personne, en souffrance certes mais une personne qui a les capacités de progresser et qui a aussi parfois besoin de décompresser. Enfin je pourrai en parler des heures mais ces quelques points me paraissaient importants à ajouter !! En espérant que ça pourra aider certaines personnes car l’agoraphobie est encore bien peu comprise et c’est déjà bien assez difficile de devoir la supporter pour en plus devoir presque parfois « convaincre » que ce mal est réel !!

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.