Le coup du karma

19 janvier 2009

bouddha Ce truc est assez extraordinaire. C’est Géraldine qui m’a fait découvrir ça.
Géraldine est une des mes « coaches de vie », je lui dois beaucoup sur pas mal de plans.

Je vous mets la définition du karma du Petit Robert, comme ça on se prendra pas la tête là-dessus : « dogme central de l’hindouisme et du bouddhisme, selon lequel la destinée d’un être vivant et conscient est déterminée par la totalité de ses actions passées, de ses vies antérieures ».

En gros, si on a été nul, on a un mauvais karma, et on se réincarne en huître.

Mais je viens pas vous parler de réincarnation, c’est pas le sujet : quand je ne suis pas sûre de moi sur une action ou une pensée, je me demande si c’est bon pour mon karma. Si la réponse est non, je m’abstiens.
Par exemple : machin m’a fait une crasse, j’ai bien envie de l’envoyer paître, en lui sortant en prime deux ou trois vacheries pour me venger un peu. Est-ce que c’est bon pour mon karma ? Non.
Résultat : je me contente de l’envoyer paître tout court.

Attention, ça ne marche que si on est sincère. L’insincérité est mauvaise pour le karma, j’en suis persuadée. Si on fait genre « je suis toute gentille parce que c’est bon pour mon karma mais dans le fond je pense des horreurs », à mon avis ça marche pas.

Vous me prenez peut-être pour une allumée, à vous raconter mes découvertes métaphysico-spirituelles, mais ça a été pour moi une vraie révélation et j’avais envie de la partager avec vous !

Depuis que je « karmatise », je me sens mieux avec moi-même et avec les autres. Comme dit Géraldine, c’est un bon gouvernail.

Donc Géraldine, merci pour les collants Falke ET pour le karma ;-)

160 commentaires Laisser un commentaire
Psycho (de comptoir ?)

Vous aimerez aussi

160 commentaires

  • #1 Stéphanie (mais une autre) le 19 janvier 2009 à 8 h 19 min

    Ca m’ouvre des voies de réflexions, merci Géraldine et merci Hélène. Je m’en vais voir si je suis plutôt correcte avec mon karma en ce moment ou si je le malmène… (à mon avis, ça dépend des fois…). Le truc que je me demande déjà c’est « est-ce que ça en vaut la peine – de faire un esclandre, de m’énerver, de… » souvent c’est non…

  • #2 Ninon le 19 janvier 2009 à 8 h 25 min

    Mon Dieu !! Je dois avoir un karma noir et tout rabougri ! Je fais comme toi (mais dans une version plus chrétienne, disons) sauf que, je ne fais pas de crasse mais je le regrette. M%ais, comme toi, je pense que si je regrette de ne pas faire de sale coup à ceux qui m’en ont fait, ça fout un peu tout le truc en l’air. Du coup, je me demande si je ne devrais pas être beaucoup plus mùéchante : karma foutu pour karma foutu, autant que je me soulage, non?
    Sauf que je suis incapable de faire un vrai sale coup à quelqu’un, en général.

    Qui a la solution de ce dilemme?

  • #3 Olly le 19 janvier 2009 à 8 h 26 min

    Finalement c’est surtout du bon sens, non? ne pas perdre son temps avec des gens qui n’en valent pas la peine et essayer de se préserver…sur une note culturelle, aux Etats-Unis, on dit tout le temps que lorsque quelqu’un se prend un quelconque rateau dans la figure, que c’est « karma »: que cette personne a forcément fait quelque chose de mal avant. Et je pense que cette façon d’interpréter le karma est assez moralisatrice, alors que tu parais en donner une plus centrée sur la protection de soi.

  • #4 Hélène le 19 janvier 2009 à 8 h 37 min

    Stéphanie (mais une autre) c’est bien aussi, ton truc pour pas s’énerver, je trouve.

    Ninon je trouve que tu as raison : je trouve ça hyper important de se soulager, garder le mal à l’intérieur, au bout d’un moment ça file le cancer (ou de l’eczéma, ou la migraine…). Cela dit ça ne veut pas forcément dire être méchant, mais éventuellement être sincère et dire ce que tu penses, tout simplement, tu ne crois pas ?
    Pas forcément besoin de faire des vacheries pour dire ce qu’on a sur le coeur ;-)

    Olly hé hé, chez moi tout est centré sur la protection de soi, je rappelle que je suis la reine de l’égoïsme pratiqué sainement ;-)

  • #5 mimisunny le 19 janvier 2009 à 8 h 44 min

    J’ai l’impression que « inconsciemment », j’agis souvent comme ça, histoire d’être droite dans mes bottes. Je me dis que sur le long terme, c’est toujours payant, même si sur le court terme, j’ai parfois envie d’être plus mordante. Alors, merci d’avoir mis des mots là-dessus, merci de m’y faire penser à nouveau. Ca sera une piste de réflexion pour aujourd’hui.

    Belle journée

  • #6 Titburette le 19 janvier 2009 à 8 h 47 min

    Quand on fait pas aux autres ce qu’on aimerait pas qu’on nous fasse, c’est un peu de la karmattitude aussi?
    Parce que mis à part ça je pratique pas bcp… Bouh je vais me réincarner en huitre et finir dans un estomac à Noel (yiiiirk!) ;-)

  • #7 violette le 19 janvier 2009 à 9 h 03 min

    Ah mais non ! Je ne veux pas devenir une huître moi Madame !
    Etre mélangée au milieu d’autres collègues, sur un plateau, la vérité, ça me fait un peu peur (je suis claustrophobe, c’est pour ça).

  • #8 Hélène le 19 janvier 2009 à 9 h 06 min

    mimisunny exactement, il faut envisager les choses à long terme.

    Titburette ça me semble arriver exactement au même résultat, c’est ça qui compte ;-)

    violette ben alors va falloir que tu deviennes gentille, ça va être dur ;-))

  • #9 Milky le 19 janvier 2009 à 9 h 20 min

    Mmh je pense que le karma c’est juste le nom oriental pour la conscience…
    Quand je me trouve un mauvais karma, c’est surtout que j’ai mauvaise conscience, et inversement…
    En plus, décider que le top du top c’est d’être réincarné en humain, et pas en huître ou en chat d’une bonne maison, c’est assez arbitraire, non ?

    (mais c’est vrai, quand il m’arrive qqch de bien ou de mal, je mets ça sur le compte de « l’équilibre de l’univers » parfois… à croyances, croyances et demi !)

  • #10 xochitl le 19 janvier 2009 à 9 h 23 min

    Je trouve que c’est un attitude tout à fait saine, pour soi et pour les autres.
    En ce qui me concerne j’évite de sortir des méchancetés aux gens quand je leur en veux, exprimer correctement le problème est suffisant. Mais c’est difficile de maîtriser ma langue quand je suis sous le coup de la colère et là je peux dire d’horribles vacheries (qui vont transformer en huître ou en ver de terre dans mon prochain Karma). C’est une question de contrôle de soi certainement ! Loin de l’Autre et avec du recul, c’est beaucoup plus facile….

  • #11 Hélène le 19 janvier 2009 à 9 h 23 min

    Ah je ne sais pas Milky : quand je vais me balader au lieu de bosser, j’ai mauvaise conscience, mais je ne crois pas une seconde que ça soit mauvais pour mon karma ;-)

    xochitl c’est un truc irrépressible, je crois, de dire des vacheries sous le coup de la colère. Perso je ne suis pas du tout comme ça, mais je connais dse gens qui le sont, on voit bien qu’ils ne maîtrisent pas ce qu’ils disent dans ce cas là (mais ça fait mal, en face;-).

  • #12 Esme le 19 janvier 2009 à 9 h 25 min

    Croire au karma c’est une philosophie finalement, pas une croyance… On peut assimiler le mauvais karma a un retour de baton, expression populaire souvent utilisée.
    Je pense de plus en plus en Karma, en fait depuis que je fais du Yoga…..
    Penser en karma c’est également penser à ses actions, passées et à venir pour mieux les apprehender et les comprendre, ne pas surjouer ou surexprimer une emotion et vivre pleinement le moment présent;

  • #13 Hélène le 19 janvier 2009 à 9 h 28 min

    Je plussoie complètement, Esme ;-)

  • #14 funambuline le 19 janvier 2009 à 9 h 32 min

    Je suis sûre que ne pas jurer toute la journée contre ses collants parce que maintenant on en a des biens… c’est bon pour le karma :-)))))

  • #15 Nat75 le 19 janvier 2009 à 9 h 32 min

    Il faut trouver son équilibre intérieur et personnel
    Je confirme que ruminer des rancoeurs et autres trucs dans le même genre ça ne fait pas de bien .Si on ajoute une bonne dose de stress c’est l’horreur …
    Mais trouver cet équilibre n’est pas facile à mon avis je n’y suis toujours pas arrivé mais j’y travaille !
    Là je suis en mode hyper speed, le dos dans un état lamentable mais je travaille mon karma au bureau j’essaye de ne pas m’énerver et de trouver un bon côté à tout ! Pour certains trucs rassurez vous je n’ai pas trouvé
    Bonne journée à toutes sous une pluie fine mais continue à Paris ! C’est bon pour la planète mais pff c’est chiant d’être trempée en arrivant au taf … Vous voyez j’essaye ;o)

  • #16 xochitl le 19 janvier 2009 à 9 h 33 min

    Oui, tu as raison c’est impossible à maîtriser !
    Par contre, perso, je suis incapable de programmer de dire ou de faire une vacherie à quelqu’un même si je le déteste. Donc rien n’est peut-être perdu pour mon prochain Karma !!!!
    Bonne journée et bonnes réflexions, je vais bosser.

  • #17 Hélène le 19 janvier 2009 à 9 h 37 min

    Nat75 je me demande si tu ne confonds pas le fait de faire des trucs bons pour le karma, et le fait de voir les choses sous un angle positif ? Parce que, pour moi, ce sont 2 choses différentes.

    xochitl bon courage pour le boulot ;-)

  • #18 Valentine le 19 janvier 2009 à 9 h 42 min

    Super ce post de bon matin Hélène :))
    C’est une clé vers la sagesse…,
    Il me semble également important d’extérioriser ! et à mon sens, la pratique d’une activité physique telle qu’elle soit en parrallèle est la meilleur des solution.

  • #19 Catherine_6248 le 19 janvier 2009 à 9 h 43 min

    Ouais tu as bien pigé…

    Aussi on a le pouvoir de « régler » nos karmas du passé par nos actes positifs dans cette vie.

    Un autre point que les bouddhistes disent:
    Devenir en qqsorte boudda est l’objectif ultime de tout être humain (animaux aussi etc).
    Pourquoi? Parce qu’il est devenu un être pure, parfait, il n’a plus de liens karmique.
    Il y a un boudda dans tous les être humains.
    Si tu insultes (ou pense) une personne, tu insultes le boudda en lui ou boudda tout simplement.
    On doit donc travailler en nous même nos faiblesses au lieux de s’en remettre à Dieu (= une tierce personne)

    Tu as des divinités aussi: Chenrezi = Amour et compassion
    Le Dalaï Lama est une « réincarnation » aussi de cette divinité.
    L’objectif dans cette vie est d’atteindre: l’Amour et la compassion (joie et équinanimité)
    Ce que tout être humain doit travailler

    (Je fais partie de l’école bouddhiste tibétaine de karma Kagyupa)

  • #20 Valentine le 19 janvier 2009 à 9 h 46 min

    Nb:désole pour les fautes d’ortographes.
    Soyez Zen…….! :p
    Bonne journée

  • #21 Nat75 le 19 janvier 2009 à 9 h 47 min

    Ouais tu as raison ce sont des choses différentes ! Mais voir les choses de manière positive et être plus zen je suis sure que c’est aussi bon pour mon karma

  • #22 Hélène le 19 janvier 2009 à 9 h 51 min

    Sans aucun doute, Nat75 ;-)

    Bonne journée à toi Valentine ;-)

    Catherine_6248 c’est très bien tout ça, mais perso l’aspect religieux m’est totalement indifférent, et j’aimerais qu’on évite de porter le la discussion sur le terrain de la religion qui n’a à mon sens rien à voir avec ce sujet, merci ;-)

  • #23 Gridou le 19 janvier 2009 à 10 h 04 min

    Hélène, connais-tu une série qui s’appelle « My name is Earl », l’histoire d’un type pas très honnête rattrapé par son Karma. C’est pas mal du tout, même si relativement « américano-neuneu » :D
    Sachant que j’ai appelé mes deux chattes Yin et Yang, tu penses que ce poste sur le Karma me fait sourire (sans me moquer, hein, juste un sourire d’approbation)…
    Bonne journée à toi,
    Ingrid

  • #24 Hundun le 19 janvier 2009 à 10 h 11 min

    Bonjour à toutes, ce que j’ai lu plus haut m’a beaucoup intriguée:
    Dites moi, vous croyez vraiment à cette histoire de karma, ou c’est juste une façon d’enrober de façon exotique une conscience qu’on a tous chacun plus ou moins à l’intérieur de nous et qui nous dit tout simplement que faire ceci ou cela c’est mal?
    Et que si on ne le fait pas, ce n’est pas par peur des représailles d’une hypothétique entité qui dirigerait notre vie (en gros, par peur de la punition céleste), mais tout simplement parce qu’on sait nous même que faire un truc moche à quelqu’un c’est …. moche et qu’on ne veux pas infliger ça à autrui ?
    Est ce que le fait de tout faire reposer sur le karma ne serait pas une manière de se deresponsabiliser un peu? (si je fais quelque chose de bien ce n’est pas pour faire plaisir au bénéficiaire, mais à mon karma, si je ne fais pas quelque chose de mal, ce n’est pas pour préserver l’éventuelle victime, mais pour ne pas déplaire à mon karma)

  • #25 Milie le 19 janvier 2009 à 10 h 26 min

    Vu le nombre de trucs horribles qui me tombent sur la tête depuis 4 jours, j’ai vraiment du faire des choses abominables ces derniers temps….
    En temps normal, j’aurais tendance à adhérer à 100% à ta théorie Hélène, mais là… juste pour le moment, je me dit que si c’est vrai: je suis un monstre. Et ça me déprime…

  • #26 Poulettedesîles le 19 janvier 2009 à 10 h 31 min

    Sans parler de karma moi je crois bien à la théorie de la réaction en chaine. Si tu fais un truc bien ou mal, les conséquences entrainent elles même des conséquences qui entrainent….et qui fini par te retomber dessus (en bien ou en mal c’est selon). Cette théorie rejoint aussi celle « du monde est petit ». Celle là j’en fais l’expérience très svt.

  • #27 Miss Lili le 19 janvier 2009 à 10 h 49 min

    Quand je décide de ne pas faire quelque chose de moche, ce n’est pas par altruisme. C’est parce que je suis décidément une trop chouette fille et que je ne veux pas être cette fille moche qui fait des trucs pas glam’. Comme quoi, le mascara et les talons aiguilles, c’est bon pour l’humanité!

  • #28 Hélène le 19 janvier 2009 à 10 h 56 min

    Gridou non je ne connais pas cette série, ça a l’air rigolo ;-)

    Hundun bien sûr que si, c’est une manière plus fun de faire passer les histoires de conscience ;-)
    Cela dit ce n’est pas pour ne pas faire de mal à mon karma, que j’agis comme ça, mais pour ne pas me faire du mal à moi-même.
    Donc sans aucun doute, je passe avant le bénéficiaire ou l’éventuelle victime, mais ça, pour moi, c’est normal : je suis à la première place dans ma vie, et j’y tiens.

    Milie je ne suis pas d’accord avec ta façon de renverser les choses : si on agis bien, c’est bon pour soi à long terme ; mais si on a des emmerdes, ça ne veut pas dire qu’on a mal agi ;-)
    La vie est injuste, il ne faut hélas pas l’oublier.

    Poulettedesîles je suis d’accord, moi j’appelle ça « envoyer des bonnes ou des mauvaises ondes » ;-)

    Miss Lili dans mes bras, j’adore ce que tu dis !!

  • #29 Miss Lili le 19 janvier 2009 à 11 h 06 min

    Hélène, l’instant est solennel, tu veux un café? Les talons aiguilles et le mascara devraient être remboursés par l’ONU et la SECU réunis. Rien de moins.

  • #30 Hélène le 19 janvier 2009 à 11 h 08 min

    Hé hé, j’allais justement me faire un café, allez, j’en fait une tasse pour toi ;-))

  • #31 Camille le 19 janvier 2009 à 11 h 11 min

    Bonjour les filles, bonjour Hélène !

    C’est un sujet passionnant parce qu’on est dans le domaine du spirituel, de ce en quoi en croit, ou pas…
    Personnellement, j’ai du mal à y croire à 100%, je crois que j’y crois un peu quand ça m’arrange, faut pas non plus se voiler la face, personne n’est parfait :) En revanche, ce qui me bloque quand j’ai envie de faire une crasse c’est la culpabilité. Je suis du genre à ressasser et à m’en vouloir toute ma vie, même pour des petites choses… Ca craint, je peux vous dire !
    Et de la même façon, après avoir longuement réfléchi au « pourquoi je suis si gentille ? » (trop bonne, trop conne, bibi !) je sais que je ne fais pas ça pour mon karma mais juste parce que c’est en étant gentille et en aidant que je trouve un sens à ma vie…
    J’ai du mal à croire au karma parce que c’est quelque chose qui t’engage, en quelque sorte, et je ne veux pas vivre dans la peur que mes quelques mauvaises actions puissent avoir un jour des mauvaises répercutions plus tard et parce que j’ai envie de croire que, comme le dit ma grande copine Zaho qui passe à ce moment précis sur MCM Top, « la roue tourne ».

    Bonne journée à toutes =)

  • #32 Ysa le 19 janvier 2009 à 11 h 37 min

    J’ai bien compris le « il faut que ce soit sincère »… Mais il y a des situations où l’on n’a pas le choix !
    Par exemple : Etre gentille avec sa chef, dire amen à toutes les demandes plus ou moins farfelues, acquiesser sans broncher ni rechigner (alors qu’en fait on en a marre, qu’on a envie d’hurler, qu’on préfèrerait être dans son canapé bien lovée dans un chale en polaire entrain de de réjouir du retour de trés sexy Tony Almeida dans 24 S07, et surtout qu’on a envie de la passer par la fenêtre du 4ème…)
    Et bien moi je dis, ça devrait être bon pour le karma… parce qu’on encaisse tellement d’énergie négative, de stress, de reproches injustifiés (« Vous voulez être trop parfaites » ou encore « quoi ce n’est pas encore traité » ? « Je veux être dans cet hôtel même s’il n’y a plus de place, est-ce bien clair ? ») que ces quelques mensonges, hypocrisies ou encore insécérités, valent bien un bon karma en retour, non ?
    Enfin moi je dis ça, je dis rien…

  • #33 Cagaroule le 19 janvier 2009 à 11 h 37 min

    Alors j’ai pas tout compris: mais je sais une chose, pour 2009, je dégage de ma vie les gens qui ne me font pas du bien. (autrement appelés les « Boulets ») et je suis sûre que ça va faire un bien fou à mon karma ! :-)

  • #34 Véro la Bisontine le 19 janvier 2009 à 11 h 40 min

    J’adore ce sujet!

    Non pas que je sois, comme tu l’indiques, une « allumée », mais tout ce petit bric à brac métaphysico-spirituel m’intrigue.

    Pourtant issue d’une formation scientifique à la base, j’aurais dû, par principe, avoir une pensée completement rationnelle sur le sujet (et sur d’autres).
    Or, je réfléchis, souvent, à mes attitudes et à leurs répercussions. (j’ai pas peur d’être réincarnée en huître pour autant).

    Je pense que dans la vie, on récolte ce que l’on sème…d’abord pour soi, et ensuite vis à vis des autres.
    Alors oui, souvent, je pense que la vie est injuste, lorsqu’il m’arrive un truc merdique (pas un ongle cassé, qque chose concernant mes relations avec les autres).
    Mais, dans ce cas, je pense au fait que je n’y suis pour rien, et que de cette mésaventure, ce qui compte, c’est moi, et comment je vais le gérer.

    Je ne faisais pas ça avant, j’encaissais, je me faisais du mal, point barre.

    Maintenant, je le dis (en tout cas j’essaie), et avec les moyens actuels, c’est plus facile.
    J’ai d’ailleurs envoyé un mail à une « amie », il y a qques mois, qui m’avaient ignoré alors que j’étais pas bien, et qui revenait comme si de rien n’était.
    Je lui ai expliqué mon point de vue, sans heurts, sans gros mots.

    Bon, elle n’a pas réagi, preuve en est que ce n’était pas vraiment une amie (je suppose).
    En fait, j’essaie de me (con)centrer sur ce qui me fait du bien (pour les relations humaines, j’entends, dans la mesure du possible)….
    Et franchement, karma ou pas, c’est une philosophie de vie qui me va bien, le chemin est long…mais ça vaut le coup!! :)

  • #35 lily le 19 janvier 2009 à 12 h 23 min

    Sur le principe, j’aimerais y croire,à ce principe du karma…et des fois, je me demande si finalement ça n’a pas le même « rôle » que le paradis pour les chrétiens. C’est à dire que la peur de l’enfer et l’envie d’aller au paradis vont faire que le chrétien (ou autre qui croit au paradis) va faire de son mieux pour « bien » se conduire, et le karma et la peur d’avoir une vie future horrible vont faire que le bouddhiste (ou autre qui croit au karma) va faire de son mieux pour « bien » se conduire itou. J’espère que je suis claire :-) Evidemment tout le monde n’est pas obligé d’être d’accord et je ne veux choquer personne de quelque croyance qui soit, c’est simplement mon analyse froidement rationnelle ;-)

    Et dans l’absolu je croirais plus à la théorie du « on récolte ce qu’on sème » mais dans la même vie…Sauf que on connaît tous par exemple une femme adorable, le coeur sur la main, à qui il est arrivé des drames tous plus terribles dans sa vie, à se dire qu’elle les attire (alors qu’objectivement elle n’y peut rien si son mari est malade, si son fils s’est tué en voiture…)…Donc ça ne marche pas toujours…La vie est injuste alors, mais justement, si on croit au karma, ou à quelque religion, ce n’est pas la vie qui est injuste, chaque bonheur ou malheur qui arrive est « mérité » ou a une explication…C’est ça qui me gêne dans le karma, que ça risque de finalement servir à donner une explication « rassurante » (pour soi) aux malheurs de l’autre : « oh elle a plein de malheurs mais c’est pas possible, il doit y avoir une explication qu’elle les attire autant…mauvais karma…(donc sous-entendu elle s’est mal conduit dans ses vies antérieures et c’est sa faute…???)

    Bon je pousse le raisonnement à l’extrême mais c’est pour ça que la notion de « karma » me gêne toujours un peu…

    …ce qui ne signifie pas que je me conduis comme un monstre dans ma vie quotidienne ;-) mais comme le disait un des com : ce serait plutôt ma conscience qui agit… ;-)

  • #36 orev33 le 19 janvier 2009 à 12 h 23 min

    Bah, mon Karma que j’ai est définitivement pourri. J’atteindrai même pas l’huitre dans une vie future….Peut-être le bulot. En même temps avec un QI de bulot tu penses à rien, qu’est-ce que ça doit être reposant…..

  • #37 Tin Hinan le 19 janvier 2009 à 12 h 24 min

    Je suis désolée de mettre les pieds dans le plat, mais autant j’adhère complètement à l’attitude positive que cette « philosophie » implique, autant je trouve dangereux ces histoires de karma.

    Parce que le revers de la médaille, c’est quand même un peu que s’il nous arrive une tuile c’est que quelque part on l’a bien mérité. Alors que oui, la vie est injuste et non, elle n’a malheureusement pas de « sens ».

    Sinon, je suis d’accord, les vacheries c’est pas bien, pour le teint déjà c’est très mauvais… et pour la dynamique que ça enclenche le plus souvent.

  • #38 Hélène le 19 janvier 2009 à 12 h 30 min

    lily ce que tu dis est très intéressant, je suis assez d’accord avec toi.
    Et ça rejoint donc ce que dit Tin Hinan, qui est très vrai (et ce que je disais plus haut à Milie) : on peut penser que ce qu’on fait de bien nous apporte du bien, mais il ne faut pas penser que le mal qui nous arrive vient du mal qu’on aurait fait.

    Donc le coup du karma peut être ressenti comme infantilisant, je suis d’accord. En ce sens c’est pas génial, mais pour moi c’est quand même un bon garde-fou pour ne pas faire n’importe quoi n’importe comment ;-))

  • #39 Tin Hinan le 19 janvier 2009 à 12 h 37 min

    Ah oui! J’ai zappé UN commentaire et c’est forcément celui-là! Désolée pour la redite alors :)

  • #40 Hélène le 19 janvier 2009 à 12 h 38 min

    Ah mais non, il ne faut pas être désolée, vous n’êtes pas obligées de lire TOUS les commentaires ;-)

  • #41 laurence le 19 janvier 2009 à 12 h 40 min

    le karma,et d’une façon générale,le salut de mon âme,je n’y pense pas; moi,j’appelle ça la dignité,être « droit dans ses bottes »(en plus,c’est la saison…);j’essaie de ne plus me mettre dans des états pas possibles pour des riens…mais c’est dur! je ne fais de mal consciemment à personne,mais je peine à me maitriser devant l’injustice;je crois qu’en prenant de l’âge,ça devient plus facile de se maitriser;la semaine derniere,un prof s’est servi du handicap de son frère pour casser ma fille en cours,puis m’a agressée verbalement sans raison:je suis allée direct raconter ça à son supérieur,je suis restée digne;je sais qu’il s’est fait remonter les bretelles,mais j’en suis encore malade,alors que si je m’étais laissée aller,ça m’aurait calmée;ou bien j’aurai été emportée dans un engrenage dégradant???

  • #42 Hélène le 19 janvier 2009 à 12 h 42 min

    Je crois qu’on peut se mettre dignement en colère, laurence ;-)

    (et je ne pense pas au salut de mon âme, dans l’histoire, mais à la vie que je mène sur terre, présente et à venir).

  • #43 lily le 19 janvier 2009 à 12 h 46 min

    C’est pas grave Tin Hinan ;-)

    J’en profite pour plussoyer (!!!) : la série Earl est bien marrante, elle passe sur M6 le vendredi soir…vers minuit- minuit et demi (ben oui quand y’a une série originale elle est réservée aux nocatmbules ;-) ) mais par contre ne pas s’attendre à une grande réflexion philosophico-mystique ;-)

  • #44 laurence le 19 janvier 2009 à 12 h 47 min

    j’avais compris,je parlais pour d’autres « philosophies »;
    moi,je suis du sud ouest,et se mettre en colère sans gros mots,impossible!))) et quand il y a des insultes,ça va tout de suite trop loin…

  • #45 porteverte le 19 janvier 2009 à 12 h 50 min

    Je plussoie totalement cette histoire de karma, et pourtant c’était pas gagné ! Tout en n’ayant jamais été un monstre de rancune capable de mijoter de petites vengeances malsaines, j’ai une langue bien acérée qui refuse de tourner 7 fois dans ma bouche avant de lâcher ses méchancetés ;-)

    C’est mon mec qui dit toujours « tss tss, pense à ton karma ! » ; durant nos premiers temps, je me suis bien foutue de lui avec ça (il faut dire que je suis en plus vilainement mécréante) mais ça a fini par porter ses fruits, et je constate au bout de quelques années que ça me fait beaucoup plus de bien que de me lâcher avec arrogance sur les gens qui m’insupportent (et qui sont légion, est-il besoin de le préciser ;-)))))))))))))))

    Bon, à part ça, je ne connais rien à toutes ces histoires de zen et de bouddhisme, d' »ici et maintenant », alors je serais bien en peine de prolonger une discussion sur ce sujet !

  • #46 Ninon le 19 janvier 2009 à 12 h 53 min

    Ce que dit Hundun est intéressant (et merci de ta réponse, Hélène, mais je voudrais faire des vacheries, tu comprends? heureusement que j’ai eu une éducation avec plein de barrières. Je serais peut-être dans la politique ou le show biz à l’heure qu’il est, avec toutes ces vacheries potentielles et ces coups bas que j’ai en moi, mais je me suis poliment abstenue de porter, parce que ce n’est pas gentil du tout de faire du mal aux gens ;) ).

    Pour en revenir à ce que dit Hundun, oui, comme vous dites c’est une façon de se donner bonne conscience mais pas seulement. Je trouve que la rancoeur est une salissure de l’âme, et je suis bien placée pour en parler (moi qui suis rancunière). Et ce n’est pas une question de conscience uniquement. Pour prendre un exemple parlant, je suis sûre que le regard extraordinaire de Soeur Emmanuelle lui vient, non pas de ce qu’elle n’avait ni colère ni rancoeur, mais qu’elle parvenait sûrement à les transcender suffisamment pour rester jolie malgré l’âge. Sinon, avec la rancune, on vieillit moche (pas toujours, mais souvent). Une personne heureuse et qui réussit le tour de force de donner ou d’exhaler le bonheur et la gentillesse, sans se forcer, est plus belle qu’une personne aigrie et boursouflée de rancoeur.

    Autre chose : lorsque l’on réussit (et dans mes accès de rage et de fureur, j’ai parfois réussi) à dépasser sa colère, à apaiser son coeur (et je ne blague pas) et à renvoyer à une personne qui vous a calomnié ou fait un sale coup, un sourire plein de gentillesse et une sorte d’armure d’indifférence douce à ce qu’elle a fait, on se sent nettement mieux ; on n’a pas gaspillé d’énergie dans une colère stérile et vaine, car si un mal est fait, il est fait, il faut aller de l’avant pour le défaire ; on est plus fort que la personne antipathique ; et il peut même arriver qu’elle cesse tout à fait de s’en prendre à vous.

    Je digresse, mais souvent les gens, inconsciemment peut-être, cherchent à blesser ; quand ils se rendent compte qu’avec tels et tels mots ils y parviennent, et que ça marche, et qu’en somme ils ont du pouvoir sur vous, ils tendent (c’est peut-être toujours partiellement inconscient) à recommencer ; et c’est le cercle vicieux. Un jour, dans un situation difficile, j’ai arboré une indifférence polie et souriante (que je ne ressentais pas), et au fur et à mesure que la situation s’arrangeait, c’est comme si j’étais devenu plus forte, celles et ceux qui venaient m’envelopper de conseils ou prendre le pouls de mes difficultés (ma paaaaauvre ! ça doit être duuuur ! mais tu y arrives?), tout en distillant une subtile méchanceté négative (et pourquoi tu ne ferais pas comme ça? Tu as essayé ça? ben si tu n’essaies, pas, tu sais… ) se sont retrouvé coincés. Finalement, après un peu de temps, tout allait bien pour moi de nouveau et d’ailleurs je n’avais jamais dit que ça allait si mal (un peu comme la communication d’ entreprise : oui, certes, il y a quelques soucis : mais on maîtrise). Au final, je suis sortie plus forte. Et je n’ai pensé de personne : cette salope, elle ne m’a pas adressé la parole pendant six mois et maintenant, elle revient tout sucre. Du coup, je fais ça tout le temps, je gaspille moins d’énergie, je me crispe moins (ça a des effets sur la peau du visage) et je suis plus cool intérieurement.

    Est-ce que vous voyez ce que je veux dire? (je bavarde, mais pour moi c’est en rapport avec ce que dit Hélène ; dans le même ordre d’idée je veux dire).

  • #47 Catherine_6248 le 19 janvier 2009 à 13 h 18 min

    Le bouddhisme est une philisophie et non une religion en passant

  • #48 Turquoise le 19 janvier 2009 à 13 h 27 min

    Je plussoie tout-à-fait lily et Tin Hinan ; je pense que ce qui est important, c’est de ne pas se laisser envahir par des pensées mesquines genre désir de vengeance, rancune, jalousie, tout simplement parce qu’on vaut mieux que ça, et que ruminer des pensées pourries n’est certainement pas bon pour la santé, physique comme mentale . on a besoin de s’aérer l’esprit, pas de le laisser se polluer … Mon père avait une devise que j’ai adoptée et transmise à mon fils : chaque fois qu’on m’avait fait une crasse, il me disait  » ma fille, fous-toi de ça et vois grand ! « …

  • #49 Turquoise le 19 janvier 2009 à 13 h 33 min

    … d’un autre côté, je crois aussi qu’il est important de formuler les choses : si une personne me fait une vacherie, je vais la voir et je lui explique calmement que j’ai mal ressenti ce qu’elle m’a fait … et souvent il ressort que c’était un malentendu et qu’elle ne voulait pas vraiment me nuire . Je trouve que parler, dans ce cas, est indispensable au lieu de tout encaisser en silence …

  • #50 lily le 19 janvier 2009 à 13 h 33 min

    Turquoise j’adore la devise de ton père, c’est loin des grandes phrases ronflantes et c’est hyper efficace ;-)

  • #51 laurence le 19 janvier 2009 à 13 h 35 min

    les filles,je viens d’entendre que obama donne ce soir un diner en l’honneur de mac cain;quel beau karma il doit avoir (en plus du reste qu’est pas mal non plus..))
    ce que tu dis me parle,turquoise,je vais sortir les saletés de ma tête,ça laissera de la place au reste!…

  • #52 mmarie le 19 janvier 2009 à 13 h 39 min

    Hélène j’aime beaucoup ton billet (et son titre ;-)))
    et les réflexions qu’il entraîne – une fois de plus.

    Je me sens particulièrement en accord, du moins dans mes aspirations, avec ce que tu exprimes, Véro la Bisontine.
    Ninon je crois que je vois ce que tu veux dire, ça résonne en tout cas.
    Turquoise j’adore moi aussi la devise héritée de ton père et transmise à ton fils (et par ailleurs j’essaie, avec peine mais je m’obstine, de passer par la parole qui aplanit bien des différends).

  • #53 Cécile de Brest le 19 janvier 2009 à 13 h 47 min

    Ressasser dans mon coin une perfide vengeance quand on m’a fait une crasse, ce n’est pas mon genre. Je ne vais pas vouloir faire « payer » la personne en question. Par contre, je vais lui en garder rancune. Et j’ai la rancune tenace.
    De plus j’ai du mal à aller voir la personne en question pour lui donner mon ressenti. ce qui fait que je me fais marcher sur les pieds comme une gourdasse.
    Et j’ai tendance à penser que si je fais « le mal », je le paierai…

    J’aimerai avoir le courage de tout débaler parfois mais, je ne sais pas ce qui me retient…

  • #54 Hélène le 19 janvier 2009 à 13 h 49 min

    Turquoise je suis d’accord, autant les pensées négatives salissent l’âme, autant il me smeble capital d’exprimer ce qu’on ressent, que ça soit positif ou négatif.
    Je fais partie des gens qui croient que le négatif refoulé finit par rendre physiquement malade, c’est pour ça que j’essaye de m’exprimer le plus possible, mais en accord avec mon karma ;-)

    Cécile je suis aussi très rancunière (ou plutôt je n’oublie jamais rien), je ne trouve pas ça anti-karma tant que ça ne ronge pas à l’intérieur (ce qui est malheureusement souvent le cas).

  • #55 Cécile de Brest le 19 janvier 2009 à 14 h 00 min

    Oui, c’est pareil pour moi, je n’oublie jamais rien !
    Avec certaines personnes, je me dis que ce n’est pas grave, qu’elles ne sont pas intéressantes et que nous n’étions pas faites pour nous entendre ou avoir une relation durable (en amitié s’entend).
    Par contre, quand le problème se pose avec des personnes de ta famille (de celle de mon mari pour être précise), les choses sont plus difficiles à gérer. Je ne veux me fâcher avec personne, j’encaisse, j’essaie de ménager la chèvre et le chou mais tout ça reste bien ancré en moi et je me demande même quel plaisir les gens peuvent trouver à être si méchant…

    Sinon, j’aimerais tant exprimer mon ressenti sur le coup, mais j’ai, comme le disait Rousseau, l’esprit d’escalier… La réponse idéale, je la trouve toujours une fois que je suis partie ;-))

  • #56 Hélène le 19 janvier 2009 à 14 h 16 min

    Ca peut valoir le coup d’essayer d’exrpimer calmement les choses, Cécile, hors crise. C’est hyper difficile, bien sûr, surtout si c’est ta belle-famille, mais tout le négatif que tu arrives à sortir de toi, c’est bien pour ta santé mphysique et mentale), je crois.
    Je ne suis pas certaine que prendre sur soi quitte à en crever soit bon pour le karma ;-)

  • #57 Cécile de Brest le 19 janvier 2009 à 14 h 24 min

    Oui, et puis je vais finir aigrie si ça continue !
    De plus, j’ai l’impression que ma fille ressent très bien tout ça, elle a toujours une attitude de recul par rapport à sa grand-mère. Je me dis que c’est parce qu’elle sent ce que je pense et qui malgré tout transparaît lorsque nous sommes tous ensemble.
    Bon j’arrête de raconter ma life et je file travailler à améliorer mon karma ;-))

  • #58 Albahaca le 19 janvier 2009 à 14 h 30 min

    Cécile de Brest : »la réponse idéale, je la trouve toujours une fois que je suis partie » :-))))))))) ça me parle ça !!!! …et puis un beau jour j’ai fait demi-tour et je l’ai sortie la réponse idéale, et toc !
    De toute façon, qu’on soit rancunier ou pas, avec les personnes qui vous ont blessé il y a quelque chose de « cassé » irrémédiablement alors à quoi bon gaspiller son énergie ?
    Par contre si on m’implore mon pardon de façon raisonnée et argumentée pourquoi pas ….mais c’est rarement le style des personnes nocives :-)

  • #59 Hélène le 19 janvier 2009 à 14 h 32 min

    Tout pareil, Albahaca, je ne pardonne pas souvent… mais en fait c’est parce que les gens ne demandent pas souvent pardon ;-) Si on me demande pardon, j’oublie tout et c’est reparti ;-)

  • #60 Cécile de Brest le 19 janvier 2009 à 14 h 35 min

    Ah oui, quand on demande pardon (et à condition ne pas pas recommncer dans les 10 minutes), ça change tout ! Reconnaître ses erreurs ou qu’on est allé trop loin c’est si rare que c’est à souligner.
    Mais c’est bien le problème ceci dit, c’est tellement rare…

  • #61 Albahaca le 19 janvier 2009 à 14 h 35 min

    J’ajoute, au sein de la famille c’est différent, bien sûr ! C’est beaucoup plus compliqué !!!

  • #62 le 19 janvier 2009 à 14 h 43 min

    J’aime beaucoup ta manière de le raconter, et je suis vraiment super contente que ça te fasse du bien, Hélène :-)

    J’ai encore un exemple : tu vois le projet que j’ai en ce moment ? (oui oui, celui-là…) On m’a conseillé d’enjoliver ou de marketer le projet, genre « tu dis que tu vas faire un an d’humanitaire, etc… »
    J’ai décidé que non, que j’allais dire la vérité à ma boss, parce que c’est une femme extraordinaire et que je ne voulais pas lui manquer de respect, quitte à prendre des risques et démissionner pour réaliser mes rêves, mais aussi parce que je ne voulais pas porter le poids de ce mensonge et me sentir en paix avec moi-même.
    Et bien on peut dire que ça a payé au-delà de toutes mes espérances, parce que non seulement elle a compris, mais en plus elle va m’aider et elle me garde mon poste au cas où je me plante !!

  • #63 Hélène le 19 janvier 2009 à 14 h 47 min

    Yesss ! Un magnifique exemple de transformation positive via la théorie du karma, je suis très heureuse pour toi Géraldine !!!

  • #64 Esme le 19 janvier 2009 à 14 h 59 min

    Pardonner aux gens c’est très bon pour le karma, dans le sens où on démontre que l’on accepte l’Homme de facon entière avec ses défauts. mas pour pardonner de facons sincère il faut savoir s’excuser tout autant de manière sincère, et ca c’est pas facile pour tout le monde, en tout temps ou tout lieux!

  • #65 le 19 janvier 2009 à 15 h 01 min

    Merci, j’en ai pleuré sur le coup tellement j’étais étonnée, contente, folle de joie, il a fallu qu’elle aille me chercher un mouchoir ^_^

    Et pour faire écho à ta réponse à Cécile de Brest, je suis d’accord sur le fait que prendre sur soi n’est pas bon pour soi-même. Du coup, en accord avec ma théorie (très personnelle, hein :-D) du karma, je préfère prendre mon courage à deux mains et avoir une discussion aussi dépassionnée que possible avec la personne avec qui j’ai un problème (non sans avoir fui mille fois la nécessité de le faire…), sinon ça m’aigrit au plus haut point et j’en viens à éviter tout contact avec cette personne. Ce qui dans le cas de la famille peut s’avérer problématique ou impossible ou très blessant pour d’autres. J’ai un cas familial de ce genre que j’ai décidé (enfin ! ça fait des années que je me planque !) de prendre à bras le corps, je n’ai pas encore pu avoir cette discussion (cette fois-ci ce n’est pas moi qui ai fui :-) ) mais rien que de l’avoir décidé m’a fait un bien fou :-)

  • #66 Hélène le 19 janvier 2009 à 15 h 05 min

    Je plussoie, Géraldine : moi aussi je suis terrifée par les conflits, mais j’essaie quand même de dire les choses (comme toi, le plus calmement possible) pour ne pas me bouffer intérieurement.

  • #67 Lullaby77 le 19 janvier 2009 à 15 h 12 min

    Je ne fait que passer en courant d’air mais j’applaudis des deux mains à ce que j’ai lu. Voilà une sacré guide pour la vie! Et je pense également que bon karma et assertivité font bon ménage: on n’est pas obligé d’être gentille tout le temps, on peut être vrai et dire des choses sincères mais pas forcément agréables en s’abstenant d’être agressif. Ca fait un bien fou.

  • #68 lily le 19 janvier 2009 à 15 h 16 min

    Oui, attention aussi aux personnes qui sous couvert d’êtres « franches » passent leur temps à vous dire des choses pas très agréables et guère constructives…

  • #69 lily le 19 janvier 2009 à 15 h 17 min

    Je ne dis évidemment pas ça contre toi Lullaby77 ;-) mais j’ai connu une personne qui sous couvert de « je suis franche et je dis ce que je pense » en profitait pour casser tout le monde sur tout… Donc attention à ça aussi ;-)

  • #70 mmarie le 19 janvier 2009 à 15 h 24 min

    @lily : ah oui, oui oui oui, j’ai une amie comme ça. Je finis par me crisper à chaque fois que je la vois. Pourtant vraiment je l’aime beaucoup mais du coup j’ai des sentiments ambivalents à son égard. Voilà une des personnes à qui j’ai envie d’exposer ce que je ressens, pour avoir de meilleures bases.
    Hélène tu formules bien ce que je ressens: une peur du conflit qui souvent me fait fuir le moment de vider l’abcès.
    Bon, y a du boulot !

  • #71 Hélène le 19 janvier 2009 à 15 h 27 min

    « bon karma et assertivité font bon ménage » : bien dit Lullaby !

    lily bien sûr, ces gens là sont en réalité des toxiques, rien à voir avec le fait de s’exprimer sainement de temps en temps sur un sujet pas facile.

    mmarie c’est pas cool les amies comme ça, sont-ce vraiment des amies, d’ailleurs ?

  • #72 Kila le 19 janvier 2009 à 15 h 35 min

    Et bien que dire… Ce billet tombe à point!
    Depuis quelques mois, Je suis en train de me construire une petite bête à l’intérieur qui me bouffe à petit feu. Parce qu’il y a des gens, des choses qui m’agacent mais que je ne dis rien, je garde, je fulmine… Et je deviens aigrie, mal lunée, agressive, pas agréable quoi! Alors j’ai décidé de dire les choses, mais vu l’état intérieur, ben ça s’est fait de manière pas sympas du tout, j’ai blessé des gens que j’aime malgré moi, j’en suis malade!

    Et puis, ce WE j’ai carrément pêté un cable parce que je ne supporte plus tout ça, j’ai pleuré des litres, et j’ai décidé de prendre du recul, d’abord physiquement (en me prenant une semaine de tranquillité, de repos) pour ensuite prendre du recul tout court avec les événements.

    J’ai décidé de mettre en application la devise d’Hélène : « la personne la plus importante dans ma vie c’est moi ».

    Je suis d’accord avec beaucoup d’entre vous, cette histoire de karma, ce n’est nullement pour être vu comme une « bonne » personne par un quelconque divin, ça on s’en tape, c’est « juste » pour arrêté de se faire du mal à soi.
    Je ne me sens jamais bien après une colère, des mots partis trop vite ou pas parti du tout, je ne me sens jamais bien quand je pense du mal des gens sans leur dire la vérité, quand je critique à tout va sans savoir le pourquoi du comment… Jamais.

    C’est lorsqu’on est bien avec soi que le retentissement positif sur les autres se fait.
    Mes profs de yoga appelle cela « rayonner ». On peut rayonner positif ou négatif. J’en fait la triste expérience en ce moment.

    Et comme je suis « un peu » future travailleuse sociale, ben va falloir que je travaille la-dessus ;-)

    Donc comme d’hab’ Hélène, super sujet, et comme d’hab’ les filles, supers commentaires, je suis particulièrement en accord avec Véro la bisontine, Cécile de Brest (la bonne réponse qui arrive après…grrrrr!) et Ninon . A vous 3 vous résumez mon ressenti, ma vision des choses, et façon de faire.

    MERCI!!!

  • #73 Lullaby77 le 19 janvier 2009 à 15 h 37 min

    @ lily ah mais je ne le prend pas du tout pour moi :) Ce que je veux dire c’est que j’ai longtemps, par peur du conflit, accepté des situations qui me mettaient mal à l’aise ou me rendaient malheureuse. J’ai suivi un cours d’assertivité qui m’a fait le plus grand bien (suis pas encore tout à fait guérie mais ça va mieux)! Ca n’a rien à voir avec le fait de dire leurs vérités aux gens, mais juste de parler de soi et de ses sentiments avec franchise. Genre « écoute, ça me ferait très plaisir de te voir mais là je suis crevée et j’ai besoin de récupérer, si je viens je vais être fatiguée est gronon et je préfère reporter pour en profiter plainement et que ça soit plus chouette pour nous deux » plutôt que de dire « ok je viens » ou bien d’inventer un mensonge pour ne pas venir. Tu me suis?

  • #74 Vicky le 19 janvier 2009 à 15 h 40 min

    Et pour les chrétiens, dont je suis, il suffit de remplacer ta phrase: « Est-ce bon pour mon Karma? » par: « Que ferait Jésus? » .
    Le résultat est le même …
    Etonnant, non ?

  • #75 Hélène le 19 janvier 2009 à 15 h 47 min

    Ah je ne dirais pas ça, Vicky : dans le cas du karma il s’agit de se comporter au mieux pour soi-même, dans le cas que tu cites il s’agit de calquer son comportement sur celui (supposé) de qqn d’autre… c’est pas pareil ;-)

    Kila je suis bien contente que ce sujet te parle et te plaise !

  • #76 Cécile de Brest le 19 janvier 2009 à 15 h 53 min

    En parler avec la personne concernée, lui dire ce que l’on ressent pour désamorcer le conflit en quelque sorte, c’est possible seulement si l’on a une personne de bonne foi en face.
    Parce que dans certains cas, c’est nous qui passons pour l’enquiquineuse.

    Ouah ouah ouah, je suis désolée, les filles, mais je viens d’apprendre que la personne en question, celle qui me cause tant de souci et qui fait que je me bouffe de l’intérieur, vient passer 15 jours à la maison dans un mois. Je suis du coup dans un état catastrophique, je sens la migraine qui pointe et je ne pense pas que j’aurai la force de lui dire ce que je pense calmement alors que je sais pertinemment qu’elle va m’envoyer des piques à longueur de journée.

    Quelqu’un veut m’adopter pour 15 jours en février ? Je ne prends pas beaucoup de place et je fais la cuisine ;-)))

  • #77 Hélène le 19 janvier 2009 à 15 h 55 min

    Aie aie aie, c’est dur ce que tu vis Cécile, avec qqn en face qui fait semblent de ne pas comprendre, il est en effet difficile de mettre les choses à plat…

    Moi je veux bien t’adopter, mais ma chasse d’eau est en panne, je te préviens (et le plombier s’en fout complètement ;-)

  • #78 Cécile de Brest le 19 janvier 2009 à 15 h 57 min

    C’est pas grave pour la chasse d’eau ! Je crois que j’irai même dans un igloo pour fuir …

  • #79 le 19 janvier 2009 à 16 h 08 min

    Vicky, c’est marrant, quand j’étais aux US j’avais vu ces espèces de bracelets (et autres stickers…) qui disent « WWJD? » : j’ai mis un bon moment avant de comprendre que ça voulait dire : « What Would Jesus Do? »

    Je vais me fabriquer mon bracelet TAPAK : « T’y a pensé au karma ? » ^_^

    Cécile c’est pas super chouette, clairement, notamment si on pense que chaque jour qui passe te rapproche du moment fatidique et que c’est bien assez pour se saper le moral pour tout le mois ! Bon, je ne m’improvise pas en donneuse de conseils miracles mais il y a peut-être quelques techniques qu’on utilise en négociation qui peuvent t’aider notamment celles qui permettent de contourner les objections. Je n’ai pas trouvé grand chose de très concret à part cette page web pas super développée mais ça peut peut-être te donner quelques idées ! http://www.idf.net/articles/craignez-pas-les-objections.html

    J’utilise assez souvent la technique du pourquoi, du miroir et du miroir déformant, ça marche vraiment pas mal et surtout ça m’évite de tomber dans la justification qui me fait me sentir très mal à chaque fois :-) (et puis ça soulaaaaage, bien plus que d’encaisser et de se taire)

  • #80 le 19 janvier 2009 à 16 h 09 min

    Ah, et puis je crois que c’est presque karma-friendly, en plus :-)

  • #81 lily le 19 janvier 2009 à 16 h 19 min

    Ma pauvre Cécile je compatis à un point…Une personne de ma belle-famille m’a pourri la vie pendant 6 mois…parce que je me suis laissée faire pendant 6 mois, de peur de la réaction de mon homme (qui ne semblait rien voir… »mais c’est de l’humour enfin »…Heu non croyez moi ça n’en était pas…)…de peur d’être mal vue par la belle famille…etc

    Sauf que…au fil des jours et des semaines…et des mois…ça m’a rendue malade. Réellement. J’ai quelques exemples. Du style un jour que je suis arrivée chez moi pour déjeuner à 15H, je mourais de faim, je me fais une méga assiette de pates carbo (miam miam)…et au moment où j’allais commencer à manger, mon chéri qui m’annonce que le week-end nous allons chez Celle-qui-me-pourrit-la-vie…Ben fini la faim. Juste une belle nausée. Un truc de fou car en général quand je suis angoissée ou stressée je mange à n’en plus finir…et avec Elle c’était l’inverse. Juste son évocation me coupait l’appétit. Autant dire que j’ai joyeusement maigri pendant ces 6 mois!!!

    Aussi autre chose : quand je savais que j’allais la voir le lendemain, je me réveillais en pleine nuit et j’allais vomir…Systématiquement…Au début je n’ai pas fait le lien (je ne rêvais pas forcément d’Elle) mais après j’ai compris…

    Un jour j’en ai eu marre. Ca m’envahissait la vie. Mes amies commençaient à s’inquiéter, ça devenait une obsession pour moi : sera-t-elle là, comment pourrais-je l’éviter…Terrible!!!Alors un soir j’ai répondu à chacune de ses piques (au bout de 6 mois on a eu le temps de préparer des réponses!) sous couvert moi aussi que « c’est de l’humouuuuuuuuur »…Bizarrement ça ne l’a pas fait rire. Mais moi qu’est ce que ça m’a fait du bien!!!

    Depuis je ne suis toujours pas ravie quand je sais que je vais la voir. Et l’imaginer 15 jours dans ma maison erk c’est encore au dessus de mes forces. Alors je compatis Cécile. Profondément. Mais déjà on se sent mieux après s’être « libérée ».

    Bon pour le karma? Je ne sais pas ;-) mais j’ai arrêté d’être malade pour rien en pleine nuit…(et j’ai repris mes kilos bon ça je m’en serais passée!!!)

    Et je comprends que tu sois prête à aller dans un igloo que dans un palace avec Elle…

  • #82 Cécile de Brest le 19 janvier 2009 à 16 h 20 min

    @ gé : merci merci merci !!! Je suis preneuse de toutes les idées possibles et imaginables !
    Je vais méditer cette page.

  • #83 Lusinette le 19 janvier 2009 à 16 h 21 min

    Cécile, pour avoir connu le même problème, je suis de tout coeur avec toi.
    Peux-tu parler de cette situation avec ton mari ou est-ce que cela ne ferait qu’agraver les choses ? Je ne te demande pas de répondre ici, bien sûr, c’est juste pour toi. En ce qui me concerne, cela avait fait évoluer favorablement la situation.
    Il est peut-être bon aussi de d’abord faire le point pour soi-même par écrit, rédiger ce que l’on ressent permet de s’en libérer en partie et éventuellement de mieux trouver la parade pour s’exprimer le moment venu. Un point positif (il faut bien en trouver un ;-)) : tu seras CHEZ TOI et non pas chez elle, et il est plus facile de dire les choses dans ces conditions, je trouve… Bon courage en tout cas :-)

    Merci Hélène pour ce sujet qui me parle beaucoup :-)

  • #84 louison le 19 janvier 2009 à 16 h 23 min

    ouf 80 commentaires et le mien qui arrive. Alors c’est amusant ce que tu écris car je me suis mariée samedi en sari lors d’une cérémonie hindoue. Bref, sinon j’avais un doute mais c’est bien toi que j’ai croisé début décembre à une vente « les jolies robes »…tes vidéos de maquillage me font bien sourire en tout cas. Je me suis même servie de ton outter v pour samedi dernier.

    Bonne continuation

  • #85 Fabulous Fabs le 19 janvier 2009 à 16 h 26 min

    Le concept du karma rejoint un peu ma façon de penser selon laquelle: Si on crache en l’air, ça finit toujours par nous retomber éventuellement dessus (ça peut prendre du temps), mais ça va retomber. J’y crois beaucoup.

  • #86 Cécile de Brest le 19 janvier 2009 à 16 h 38 min

    Pardon de polluer le post avec mes problèmes perso mais je voulais répondre à celles quii cherchent à m’aider.
    Cette situation dure depuis 11 ans. Avec des hauts et des bas, heureusement que ce n’est pas le cauchemar en continu ! Mais ça a toujours été comme ça, depuis la première heure du premier jour.
    Mon mari fait l’autruche, c’est tellement plus simple ! D’ailleurs, ce n’est pas compliqué, c’est notre seul et unique sujet de dispute.
    Bien sûr, elle sera chez moi. Mais pour elle, ce n’est pas chez moi, c’est chez son fils. Mes enfant ne sont pas nos enfants mais ceux de son fils. Et tout est à l’avenant. Je suis transparente ou alors c’est pour me dire des choses désagréables.

    Les filles, la vie est une jungle !! Et attention, je vais me transformer en anaconda ;-)))

  • #87 Jube le 19 janvier 2009 à 16 h 47 min

    Ce sujet m’interpelle et je suis tout à fait d’accord dans le fait que pour certaines choses de la vie on ait besoin de s’interroger sur ce qui est bon ou non pour notre karma et donc pour nous même et je trouve ton exemple bien trouvé Hélène.
    Pour ma part je ne pense pas toujours être en adéquation avec le mien mais j’essaie d’y travailler sinon trop de choses finissent par me ronger car je n’ai pas osé dire certaines choses même si ce n’est rien de méchant (je n’aime tellement pas la méchanceté que j’ai toujours peur d’être méchante ou de blesser même pour des choses anodines), ce qui au bout du compte est néfaste pour moi même. Par contre lorsque j’ai su prendre mon courage à deux mains pour m’exprimer sur un sujet qui me contrariait je me suis sentie beaucoup mieux voire même sereine et surtout soulagée que les personnes en face ne soient pas vexées.
    Par contre je ne suis pas du tout rancunière ! c’est bon pour mon karma ça non ?
    En tout cas je pense que de prendre « soin » de son karma ne peut en aucun cas être négatif pour soi même et pour les personnes qui nous entourent.

  • #88 Lusinette le 19 janvier 2009 à 16 h 56 min

    Cécile au moins pour tes enfants tu es clairement leur maman, il n’y a pas d’ambiguïté sur ce point. Ouf !
    Et oui… Transforme-toi en anaconda !

  • #89 porteverte le 19 janvier 2009 à 16 h 58 min

    @ Cécile de Brest : j’ai eu la même pendant 12 ans et je me suis rongée de l’intérieur.

    A posteriori (je sais c’est facile mais je l’ai testé avec d’autres et ça marche), je te conseille la fuite souriante ; par exemple, à la remarque « Comment mais vous ne forcez pas votre fille à finir son assiette ? » j’opposerais désormais un sourire et dirais à ma fille : « Ma chérie, Mamie a envie de passer un moment avec toi aujourd’hui, et justement, j’ai une petite course à faire, ou un coup de fil à passer, tu vas pouvoir finir tranquillement de déjeuner avec elle », et à Elle : « Merci, belle-maman, ça me rend bien service ».

    Henri Laborit a écrit à ce propos un remarquable bouquin, qui s’appelle « Eloge de la fuite » et qui est un peu ma bible ;-)

  • #90 lily le 19 janvier 2009 à 17 h 02 min

    Ah c’est marrant porteverte j’aurais l’impression de laisser l’autre prendre le dessus avec cette stratégie de la fuite…j’ai peur que pour une belle-mère envahissante ce soit une occasion en or d’encore plus envahir!!!

    J’irais plutôt réagir dans le sens « non ça c’était de votre temps, aujourd’hui on sait que ça peut perturber les enfants de les forcer à finir leur assiette »…(histoire qu’elle réalise qu’elle n’est plus la mère mais la grand mère d’une autre époque !)

  • #91 lily le 19 janvier 2009 à 17 h 05 min

    Mais bien sûr je garderais le graaaaaaaand sourire ;-)

  • #92 Kila le 19 janvier 2009 à 17 h 12 min

    Aïe, Aïe, Aïe Cécile, moi aussi je compatis sincèrement. Je suis capable de me mettre dans des états pas possible à cause d’une seule et unique personne. Et ce sont tous les autres qui paient! Je comprends franchement ce que tu peux ressentir.

    Ma psy m’avait donné des petits trucs, un dont je me souviens : quand une personne t’attaque, ou te dis un truc en désaccord avec toi c’est lui renvoyer sa phrase en ajoutant devant « donc toi tu penses que…. » ou encore « ce que tu veux dire là c’est que…. ». C’est de la communication non violente, ça désamorce les conflit dans 80% des cas. Mais y’a des gens avec lesquels ça marche pô, malheureusement :-( (et ça marche d’enfer avec les enfants même les tou petits : « donc là tu me dis que tu ne veux pas mettre ton manteau, c’est bien ça? J’ai compris? » et souvent comme par magie quand tu repropose de lui mettre son manteau, il le mets, il a été entendu.

    J’ai lu pas mal d’articles sur d’autres blogs sur la communication non violente et comment lutter contre les personnes toxiques, mais je ne retrouve plus.

    en tous cas, je te souhaite plein de courage, tu viendras nous faire des coucous par ici, pense à toi, protège-toi.

  • #93 porteverte le 19 janvier 2009 à 17 h 13 min

    C’est vrai lily, j’aurais réagi (et je réagissais) comme ça quand j’étais plus jeune et que je cherchais à convaincre que j’avais raison ;-)

    Mais d’après ce que décrit Cécile, il me semble que l’important, là, c’est d’avoir la paix pendant 15 jours, et de ne pas se fâcher avec son mari, ni d’entrer en conflit ouvert avec la grand-mère de ses enfants, qui sont trop jeunes pour le vivre bien. Donc, pourquoi ne pas lui laisser l’avantage, et rester « transparente » ; avec ce genre de numéro, plus on en fait, plus il faut en faire, et on s’use à la tâche. Il faut bien cibler les priorités : qu’est-ce qu’on en a à faire de séduire les belles-mères ? Par contre, si on est détendue, qu’est-ce qu’on peut s’amuser à les voir s’acharner ;-)

  • #94 Kila le 19 janvier 2009 à 17 h 15 min

    ha! et moi aussi Cécile je t’adopte sans aucun soucis.

  • #95 Kila le 19 janvier 2009 à 17 h 19 min

    Aillet j’ai retrouvé un article qui m’avait bien plu :
    http://cherryplum.canalblog.com/archives/2006/09/26/2766176.html

  • #96 Turquoise le 19 janvier 2009 à 17 h 21 min

    Cécile, je te plains vraiment, d’autant plus que, pour te lire souvent ici et t’avoir rencontrée (trop) brièvement , je peux dire que tu es une fille adorable que n’importe quelle femme bien dans sa peau serait heureuse d’ avoir pour belle-fille … Mais le problème n’est-il pas justement dans le fait que ta BM est probablement une personne aigrie, donc mal avec elle-même et le faisant payer aux autres ? si tu te dis cela, tu te sentiras peut-être moins blessée par sa mesquinerie qui est peut-être encore plus une façon masochiste et puérile de se rendre désagréable qu’une agression contre toi …
    En tout cas, bon courage …

    Pour ce qui est de s’exprimer verbalement, je crois que ça fait un bien fou . Pendant longtemps, une femme de mon entourage m’a envoyé sans cesse des piques très désagréables, que j’encaissais sans broncher, jusqu’au jour où je lui ai dit devant tout le monde  » tu sais, ce que tu me dis me fait beaucoup de peine, je me sens blessée et je te trouve injuste  » … eh bien, elle s’est excusée et n’a jamais recommencé !
    Nous sommes des animaux doués de parole, profitons-en !

  • #97 porteverte le 19 janvier 2009 à 17 h 22 min

    J’adhère complètement Kila, et je confirme, ça fait un bien fou ;-)

  • #98 Hécube le 19 janvier 2009 à 17 h 37 min

    @Cécile : la belle mère insupportable ça doit faire partie de la panolplie de sous-préfète! J’ai eu la même. Je dis bien « j’ai eu » car depuis cinq ans, c’est fini.
    En fait, pendant 15 ans, cette femme, malgré tous mes efforts, ma gentillesse (et celle de mes parents d’ailleurs) m’a pourri ma vie et celle de son fils.
    J’étais « trop bien élevée » pour l’envoyer paître, et mes parents, par respect pour mon mari ne voulaient pas faire d’esclandre.
    Et bien, un soir de réveillon de Noël, où elle a poussé le bouchon trop loin, comme on dit ça a vraiment pété, tout est sorti.
    J’avais trente-cinq ans et il n’était plus question de me laisser faire. c’était chez moi et j’ai tout déballé.
    Depuis, elle est charmante…. mais vraiment charmante, même avec mes parents, c’est dire.
    Donc, un seul conseil : oublie ton éducation, et envoie-là bien balader en lui détaillant par le menu à quel point elle a pourri la vie de tout le monde.
    P.S. : je précise que mon mari m’avait toujours soutenu vis-à-vis d’elle, mais malgré ça j’étais vraiment paralysée par mon éducation. C’était ma belle-mère, une « grande personne » par rapport à moi.

  • #99 Véro la Bisontine le 19 janvier 2009 à 17 h 37 min

    @ Cécile : Ahhhhhhh ma Cécile, quel souci (et ce n’est pas ironique!)

    Moi, j’ai un peu le même problème, mais avec…..mon père!
    Qui envoie des piques (et jamais de compliments)…j’ai compris qu’il était plus à plaindre qu’à blamer, mais quand même!
    Et le fait de le remettre dans ces buts le fache, et l’autorise à se positionner en victime, d’où le sentiment que « ça-sert-à-rien »!, ce qui m’agace encore plus…
    J’arrive pas à faire face à cette situation, cela va à peine mieux depuis que mes frères s’aperçoivent de son attitude (ben oui, depuis peu, vu que la vieillesse s’ajoute à tout ça, il est aussi chiant avec eux, alors que jusque là, il les épargnaient).

    Bref, je crois qu’il ne faut pas que tu sois seule à porter tout ça, et la personne la mieux placée est ton mari (qui est juge et partie, d’où sa fuite…)
    Implique le, quand elle te fait une remarque, dis tout haut, « qu’en penses-tu chéri? », sinon tu vas tourner en rond, à ruminer, de crainte de le faire se positionner…

    S’il t’a choisit, c’est pas pour rien, c’est qu’il apprécie ce que tu es et ce que tu fais…

    Je te dis tout ça gentiment, hein….les conseilleurs ne sont pas les payeurs, c’est bien connu…:))

  • #100 lily le 19 janvier 2009 à 17 h 44 min

    Je plussoie Hécube ;-) La fuite ça ne résoud pas le priblème à long terme…

  • #101 Cécile de Brest le 19 janvier 2009 à 17 h 44 min

    Merci les filles, vous êtes adorables !
    Je viendrai vous faire coucou pendants ces 15 jours fatidiques.
    « Je ne peux pas vous répondre, belle-maman, je suis sur MBDF, j’apprends à faire un smoky. »

    ;-))))

  • #102 Véro la Bisontine le 19 janvier 2009 à 17 h 47 min

    Aussi, un autre conseil, valable pour tous:
    Plutôt que de répondre à une personne en lui disant : « tu me fais suer, etc… », il faut parler de soi (comme l’a décrit Turquoise), en disant : « j’ai de la peine « .
    En fait, il faut employer le « je » plutot que le « tu »….(je suis sûre que c’est bon aussi pour le karma, et pour le tient…).
    De cette façon, l’autre ne reçoit pas ce que l’on dit comme une agression supplémentaire (ce qui est son fonctionnement), mais il peut être dérouté, voire touché, par le « je »…

  • #103 Véro la Bisontine le 19 janvier 2009 à 17 h 48 min

    pour le teint…pfffffffff, je m’emballe!!

  • #104 Parvati le 19 janvier 2009 à 17 h 50 min

    Quel sujet passionnant Hélène !
    Tu mets des mots sur une attitude vis-à-vis des choses de la vie que je partage.
    @ Kila, j’avais déjà lu ce post qui me rappelle grandement mes relations avec ma propre mère… je devrais l’imprimer et le garder sous les yeux à toute heure !
    Cécile, tout comme Hélène et d’autres je fuis les situations conflictuelles, donc dans ton cas j’essaierais la stratégie de la fuite souriante, saupoudrée des « qu’en penses-tu chéri » de Véro !
    Sinon, tu peux venir chez moi on ira chez MAC ensemble ;-)

  • #105 lily le 19 janvier 2009 à 17 h 51 min

    Je suis d’accord avec ce genre de conseils Véro la Bisontine mais seulement dans les cas où la personne te blesse ou te fait du mal sans le vouloir…Si elle joue un jeu malsain où elle fait tout pour te rendre dingue, te rabaisser et/ou te faire du mal et/ou t’humilier, ça ne fonctionne pas…hélas :-(

  • #106 Parvati le 19 janvier 2009 à 17 h 51 min

    La solution pas très Karma, c’est des matoutous dans le lit de BM ;-)

  • #107 Cécile de Brest le 19 janvier 2009 à 17 h 55 min

    pas très karma, mais qu’est-ce que ça doit ête jouissif ;-)))))))))))

  • #108 Hécube le 19 janvier 2009 à 17 h 58 min

    En ce qui concerne directement le sujet du jour, j’ai coutume de dire que « je porte sur mes épaules 2000 ans de judéo-christianisme ».

    Il faut dire que l’atavisme est lourd : moitié italienne, moitié bretonne pour le côté français.
    Alors le « petit Jésus qui te regarde si tu n’es pas gentille », ça me connait.

    J’ai donc grandi avec cet « oeil de Moscou » au-dessus de moi… et je m’en suis plutôt bien sortie.
    Je suis très attentive à ce que chacun de mes actes, chacune de mes paroles soient source de bien pour moi et pour les autres. J’essaie, en toutes circonstances, d’aider autrui, d’être toujours souriante et aimable.
    Mais attention, je ne dis pas que c’est facile. mais je crois sincèrement au juste retour des choses.
    Alors que ce retour intervienne dans cette vie ou dans une autre…. J’ai au moins la satisfaction de faire le bien autour de moi.

    Le seul souci, c’est que beaucoup de gens prennent cette gentillesse pour de la faiblesse : donc être gentille, ok, mais j’ai arrêté d’être c….! :-)))

  • #109 chantal le 19 janvier 2009 à 18 h 03 min

    comme quoi, à partir du karma, on en arrive à ces satanées « belles-mères »!… quand je te lis, Cécile, j’ai l’impression qu’il s’agit de moi, il y a quelques années, Cécile…j’ai la même belledoche toxique et je me suis rongée les sangs pendant 2 ans avant de pouvoir le mettre en mots et lui dire en face et sereinement ce que je pensais de son attitude: j’étais chez moi où elle était venue passer 15 jours et où elle m’avait cherchée à mon retour du boulot. Autant j’étais physiquement malade d’encaisser sans rien dire pour éviter les histoires (mon cher et tendre me disait que c’était moi qui voyait tout en noir, limite folle) autant quand j’ai décidé, sans y avoir réfléchi avant, de lui dire en face et calmement ce que j’avais sur le cœur, je me suis sentie d’un calme olympien et d’une sérénité fabuleuse: et au fur et à mesure que je parlais, je la voyais passer par toutes les couleurs de l’arc en ciel: j’avais osé lui dire ça, à elle (crime de lèse-majesté car elle a tendance à se prendre pour une reine mère). Résultat: elle a fait son cinéma, si c’est comme ça, je m’en vais….et elle est partie car personne ne l’a retenue (mon mari n’a pas osé). Après avoir boudé pendant 6 mois où j’ai eu la paix, elle s’est calmée et depuis, j’ai adopté la technique de porteverte et ça marche et ça évite de se mettre la rate au cours-bouillon. En tout cas, je compatis, les gens toxiques sont à fuir absolument! Je veux bien t’adopter en février si tu n’as pas le courage de la bouffer toute crue -)

  • #110 Hécube le 19 janvier 2009 à 18 h 03 min

    @Véro la bisontine : dans l’absolu, je suis entièrement d’accord avec toi.
    Mais il existe des personnes vraiment mauvaises et toxiques et quand c’est la BM, alors là c’est carrément malsain car elle « joue » aussi avec son fils.

  • #111 Cécile de Brest le 19 janvier 2009 à 18 h 14 min

    Finalement, c’est dingue le nombre de personnes toxiques qu’on peut rencontrer dans son entourage.
    Je pense effectivement que la plupart du temps ce sont des personnes qui sont mal, tout simplement, et qui le font payer aux autres.
    Mais pour avoir un bon karma et réussir à traiter tout ça de manière calme et réfléchie, il faut être sacrément forte, non ?
    Il est cependant clair que savoir réagir sainement aux attaques sans attaquer à son tour doit être drôlement satisfaisant.

  • #112 Hécube le 19 janvier 2009 à 18 h 17 min

    @Cécile : oui, mais chez les BM, c’est à croire que le ratio augmente! :-))))
    Heureusement, j’ai une fille! Car nous ne sommes pas à l’abri de devenir une vilaine BM!!!!

  • #113 Terpsichore le 19 janvier 2009 à 18 h 20 min

    Je ne me sens pas tellement habilitée à parler de karma (j’en aurais probablement plus à dire sur les personnes toxiques, ou les belles-mères à tout prendre, mais je crains d’être vraiment hors sujet, alors je me contenterai de souhaiter du courage à celles qui souffrent d’avoir des nuisibles dans leur entourage), en revanche je me sens aussi très concernée par « les 2000 ans de judéo-christianisme que je porte sur mes épaules ». Et si j’allégeais mon mode de fonctionnement en même temps que le maniement de mes pinceaux, quelle perspective :)

  • #114 Véro la Bisontine le 19 janvier 2009 à 18 h 41 min

    @ Hécube : bien sûr que les BM hostiles et malfaisantes, c’est terrible!
    J’ai connu ça, le pire, c’est qu’elle était charmante avec moi, elle m’adorait!
    Mais elle adorait encore plus son poussin, et agissait consciemment (ou pas) pour le retenir!
    C’est du passé, n’en parlons plus.
    Concernant les 2000 ans qui pèsent sur les épaules, c’est tout pareil pour moi.
    J’ai des parents chrétiens, pratiquants…alors l’attitude de mon père, c’est : j »e suis l’autorité, t’as qu’à bien te tenir », et l’attitude de ma mère, c’est : « aime ton prochain comme toi même! ».
    Comme toi, j’essaie de faire le bien autour de moi, mais depuis peu, j’ai aussi envie d’être bonne, mais pas c…..!
    Je me recentre un peu sur mes fondamentaux…et ça, c’est tout pile le karma!! :)

  • #115 Hécube le 19 janvier 2009 à 18 h 57 min

    @Véro la Bisontine : en revanche, chez moi (culture maternelle italienne), la religion est culturelle et non cultuelle.
    La religion est partout dans notre quotidien, mais plus comme philosophie de vie (d’où l’oeil de Moscou » :-))). Donc aucune pratique, à part pour les événements importants (mariage, communion…), et plutôt même un anticléricalisme bon enfant (en gros, Don camillo et Peppone). C’est très particulier à l’Italie.

  • #116 Turquoise le 19 janvier 2009 à 18 h 59 min

    Cécile, le coup des matoutous dans le lit de la BM, j’y ai pensé, mais je n’ai pas osé te le conseiller parce qu’on parlait de choses sérieuses – comme quoi, Parvati, les grands esprits se rencontrent ! – et tu devrais t’y connaître en karma, avec ton pseudo ;-)

    Véro : le fait de dire « je  » et d’exprimer son propre ressenti au lieu d’envoyer des reproches à l’autre style « tu fais toujours ci, tu dis toujours ça « , c’est une des bases de l’Analyse transactionnelle, qui est une façon d’assainir les relations ; c’est trop long pour vous en exposer les bases, mais je suis sûre qu’en tapant « analyse transactionnelle  » vous tomberez sur le site . Et je précise que ça n’a strictement rien à voir avec des sectes genre scientologie, pa

  • #117 Turquoise le 19 janvier 2009 à 19 h 03 min

    … sorry pour le bug …
    … parce qu’il arrive que des gens non informés confondent, et c’est une vraie cata, car l’AT est une école de psychologie comportementale , très efficace notamment pour se dépêtrer des personnes toxiques, mais ni une religion ni une secte ( berk ! )

  • #118 Hélène le 19 janvier 2009 à 19 h 29 min

    louison (84) sois la bienvenue ;-)

    Cécile (86) je compatis de tout mon coeur. C’est très dur ce que tu vis. Espérons qu’elle ne fera pas de vieux os (oui c’est mauvais pour mon karma de dire ça mais je m’en fiche, ça fait du bien ;-))

    porteverte (89) pas mal le coup de la fuite souriante ;-))

    Kila (92) ce que tu dis rejoins la page linkée par Géraldine, et c’est très intéressant, surtout sur le fait qu’une fois entendue, la personne en opposition n’a plus de raison de l’être.

    Hécube (98) comme je comprends ce que tu veux dire à propos de la belle-mère qui est une « grande personne » par rapport à soi, et donc à laquelle on ne se sent pas le droit de s’opposer.
    J’ai vécu ça pendant 10 ans avec la mère de mon ex, je dois dire que lorsqu’on s’est séparés, j’ai été drôlement ocntenet d’être débarrassée d’elle ;-))
    Sinon ce que tu dis à propos de la tienne est très intéressant : on dirait un enfant qui cherche les limites, et qui cesse de faire ch… une fois qu’il les a trouvées… Complètement puéril et ridicule, mais une fois qu’on sait qu’il suffit de hausser le ton un bon coup, ça vaut la peine d’essayer ;-)

    véro (102) depuis quelques années je fais ça : toujours dire « je » au lieu de « tu », ça change beaucoup les choses.

    Mais je suis d’accord avec lily (105), is la personne est malsaine, il faut lui mettre le nez dans son caca en disant « tu » ;-)

    chantal (109) ton comemntaire est super et donne de l’espoir !
    Moi aussi mon ex trouvait que je me faisais des idées à propos de sa mère… les chers petits, amoureux de le maman jusqu’à la tombe… c’est cool quand on est la maman, mais quand on est la belle-fille, quelle galère !

    Cécile (111) je pense que tu peux y arriver, à dire ce que tu éprouves et ce que tu lui reproches, sans agressivité. Il faut juste être prête à opposer un sourirre compatissant à ses tentatives, ensuite, de se faire passer pour une pauvre victime, pour lui montrer que ça ne prend pas.
    Je comprends que tu aies peur. Moi j’ai eu peur pendant 10 ans et je n’ai rien dit, parce que comme Hécube je me sentais une enfant, pas autorisée à s’engueuler avec les adultes. J’ai eu bien tort, ça m’a minée des années, et ça a occasionnée de belles engulades avec mon ex.
    Il faut essayer de réfléchir à ce qui nous fait peur, là-dedans : que la belle-mère ne nous aime pas ? Bon, OK, c’est désagréable, mais on a une mère à nous, qui nous aime, elle.
    Que notre mari nous rejette à cause de ça ? Ca ne s’est jamais vu, objectivement (à part chez les psychopathes, mais dans ce cas il vaut mieux s’en rendre compte ;-))
    Que les petits enfants soient malheureux ? Ils seront mieux dans leur peau si leur mère va bien que si elle est humiliée par leur grand mère et qu’ils sont pris entre le marteau et l’enclume.

    Terpsichore (113) on est nombreuses à être marquées par ça, il faut reconnaître que c’est une vrai sale truc ;-)

    Véro (114) comme disent les cathos intelligents (il y en a ;-), « aime ton prochian comme toi-même », ça veut d’abord dire « aime toi toi-même » ;-)

  • #119 Turquoise le 19 janvier 2009 à 19 h 40 min

    Il ya une chose qui me paraît aussi très importante, c’est de réussir à renoncer une bonne fois pour toutes à l’idée d’être aimée par tout le monde ; ce n’est simplement pas possible . Et on retrouve la question du désir de perfection : il faut bien se mettre dans la tête que, parfaite ou pas, il y aura tjs des gens pour nous aimer et d’autres pour nous détester … mais ce n’est pas notre problème, c’est le leur !

  • #120 Hélène le 19 janvier 2009 à 19 h 42 min

    Oui oui oui oui oui Turquoise !!!!!!!!!!!!!!

    Je plussoie à 200000 % !!!

    Je viens de découvrir ça, et c’est génial : il est parfois plus important d’être respectée, que d’être aimée.

    Quelle libération !

  • #121 Hécube le 19 janvier 2009 à 19 h 44 min

    @Turquoise : comme ce que tu dis est vrai….

  • #122 Kila le 19 janvier 2009 à 19 h 58 min

    Turquoise : « … réussir à renoncer une bonne fois pour toutes à l’idée d’être aimée par tout le monde  »
    Comment ça y’a des gens qui m’aiment pas??? Moi??? Si gentille?? Si parfaite??
    Je rigole bien sûr… enfin pas tant que ça ;-)

    C’est essentiel et aussi assez difficile à intégrer. J’en suis encore loin.

  • #123 Miss Lili le 19 janvier 2009 à 20 h 00 min

    On peut aussi apprendre à éviter les balles. Disons que répondre par un sourire, c’est une bonne réponse mais on peut aussi ne pas répondre du tout… Et se rendre compte que la plupart des piques ne nous sont pas destinées. Ainsi, on fait le tri entre ce à quoi on répond (par un sourire ou un coup de dent) et ce qu’on laisse tomber parce que ca ne nous est tout simplement pas destiné.

  • #124 Hélène le 19 janvier 2009 à 20 h 01 min

    C’est un truc que ne ne supportais pas bien du tout, il y a encore quelques mois, l’idée qu’on en m’aime pas.
    Et ben curieusement ça m’est complètement passé, comme je disais plus haut, il y a certaines relations dans lesquelles je préfère être respectée qu’aimée.

  • #125 Delphine de Brest le 19 janvier 2009 à 20 h 07 min

    Ahhhhhhh Cécile !!!!!Je ne vois qu’une seule solution: si elle survit aux matoutous, il va falloir que tu la perdes dans la jungle !!!!
    Mais si elle continue avec « les enfants de son fils » dis lui clairement que sans toi et ben elle n’en aurait pas de petits enfants, et qu’elle n’aurait donc pas connu la joie d’être grand-mère ! N’hésite pas non plus à lui demander ce que ça lui apporte d’être aussi méchante …. et n’hésite pas à le faire devant ton mari histoire qu’il entende bien et prends le à parti zut c’est avec toi qu’il a choisi de faire sa vie pas avec sa mère alors il fuat qu’il te soutienne !!!!

    Sinon, on a une chambre de libre si tu veux !!!!

  • #126 Esme le 19 janvier 2009 à 20 h 11 min

    En basant sa philosophie sur le « moi » et « mes actions envers autrui » on évite ce genre de questions « pourquoi je ne suis pas aimée par untel??? » parce que là on se dit qu’on a fait au mieux et que si ca ne colle pas ce n’est la faute de personne…
    C’est pas facile tous les jours mais c’est libérateur.

  • #127 Esme le 19 janvier 2009 à 20 h 21 min

    Cécile, tu sais pour le karma, les explications valent mieux que de se taire, même si il y a déchirures à la suite, au moins il y aura eu explications.
    Entre guillemets, tu auras libéré tes chakras de cette pression et tu pourras retrouver une vie paisible …. et de l’autre côté, ben il y aura eu explications et elle en fera ce qu’elle en voudra! :-)

  • #128 Turquoise le 19 janvier 2009 à 20 h 22 min

    Ravie de voir que vous êtes d’accord avec moi !
    En Analyse Transactionnelle, il y a un petit exercice qu’on fait en stage pour apprendre à ne pas se laisser bouffer par l’opinion négative des autres … il se pratique à deux : formateur et stagiaire , en vis-à-vis, avec une écharpe . Chacune des deux personnes en tient une extrémité . L’animateur demande alors au stagiaire de lui dire quelque chose de désagréable , peu importe quoi ; dès que le stagiaire l’a fait, l’animateur lâche son extrémité de l’écharpe et le stagiaire se retrouve tout bête … l’écharpe, c’est la relation ; si elle ne vous convient pas, vous pouvez toujouirs la lâcher :  » Belle-Maman, vous trouvez que je m’y prends mal avec mes enfants ? ah, bon . C’est votre opinion, je la respecte mais ne la partage pas . » Point final .

  • #129 Martine le 19 janvier 2009 à 20 h 58 min

    J’arrive un peu tard (comme souvent) et je vous demande de m’excuser d’avance si je fais une redite, mais il y a ce proverbe dont j’ai fait une règle de vie :
    Assieds toi au bord du ruisseau et attends que le cadavre passe… Autrement dit, le crime ne paye pas et celui qui fais du mal en subira un jour les conséquences. Pas la peine de perdre de l’énergie à devenir aussi minable que lui.
    Bon en même temps, c’est moi qui ait le visage mangé par le psoriasis. Une relation de cause à effet ????

  • #130 Hélène le 19 janvier 2009 à 21 h 06 min

    Esme c’est très intéressant, ce que tu dis sur le fait de se placer soi-même au centre de sa propre vie !

    Turquoise je suis hyper d’accord sur le « C’est votre opinion, je la respecte mais ne la partage pas .Point final . »

    Martine ne t’excuse de rien, on a le droit d’arriver et de commenter à toute heure ;-)
    Pour le pso, comme on dit chez Avène, tu as songé à faire une cure?

  • #131 Martine le 19 janvier 2009 à 21 h 32 min

    J’ai fait les produits à l’huile de cade, la puvathérapie et même des traitements expérimentaux mais sans succès. Sur le visage ce n’est pas très courant et peu soigné car la peau est plus fragile. Je me pommade de corticoïde tous les jours ce qui fait bondir les dermatologues ! Et je camoufle comme je peux avec tes bons conseils maquillage !

  • #132 Hélène le 19 janvier 2009 à 21 h 34 min

    Hm, tu veux que je te mette en contact avec Valérie, attachée de presse Avène et pharmacien de formation ?

  • #133 Martine le 19 janvier 2009 à 21 h 37 min

    Volontiers Hélène, ce serait très gentil.

  • #134 Hélène le 19 janvier 2009 à 21 h 40 min

    OK, je fais ça ;-)

  • #135 schtroumpfette le 19 janvier 2009 à 22 h 11 min

    Wah le karma vaste sujet…

    my name is Earl oui c’est rigolo….. et si mon karma c’est retourné contre moi qu’ai je fait dans une vie antérieure ????

    Hélène je pense aussi que le karma est en rapport avec la connaissan ce de soi, et la paix intérieure… le bonheur d’être soi comme dirait mon livre de chevet…

    Koitesse t’en penses ???

  • #136 Martine le 19 janvier 2009 à 22 h 29 min

    Voilà le danger de ces théories, Schtroumpfette, penser que tu payes une vie antérieure où tu aurais été très vilaine… Et bien je m’insurge : non et non, je suis sure que tu ne l’as pas cherché ! (as-tu essayé l’hypnose pour en avoir le cœur net ? :-)))

  • #137 Hélène le 19 janvier 2009 à 22 h 34 min

    Moi non plus je n’adhère pas du tou au coup de la vie antérieure… peut-être parce que je ne coris pas une seconde à la réincarnation ? Ahhh, j’avais dit qu’on parlerait pas de ça, c’est pas le sujet ;-)))

  • #138 schtroumpfette le 19 janvier 2009 à 22 h 41 min

    C’etait simplement pour rebondir sur Earl………..je ne me pensais pas réincarnée….. désolée…

  • #139 Lylou le 20 janvier 2009 à 1 h 13 min

    En ce qui me concerne,depuis des années, j’essaye de ne pas être méchante vis à vis d’autrui.Maintenant depuis peu, j’essaye d’être aimable vis à vis des gens et de ne pas me faire bouffer.
    L’important est de se sentir en paix avec soi-même.

  • #140 Marylène sud le 20 janvier 2009 à 8 h 33 min

    L’année 2009….. est plus que fructueuse sur ton blog Hélène! Merci pour ces sujets très sympas.
    Ce qui a été dit précédement me fait surtout penser au « lacher prise », ne pas s’embêter avec ce qui nous pollue. Je pense atteindre régulièrement cet objectif pour moi-même, mais…… j’ai beaucoup de mal par rapport à mes enfants. Style Louve!

    Vous évoquiez vos rapports avec vos BM. …. j’ai eu de gros gros problèmes avec ma belle-fille qui semblait terrorisée à l’idée que je puisse m’opposer à elle, tirer mon fils vers nous. Connaissant sa situation familiale, je comprenais, mais ça été très douloureux pour mon mari et moi. Style : pas possible de voir notre petit fils lorsqu’il est né.Je me suis mise complètement en retrait, aux abonnés absents (même pour les anniversaires, les fêtes etc…) Elle m’a contacté neuf mois après (le temps d’une gestation!), nous a invité et….. tout va bien! Elle a eu le courage de me dire que mon fils avait beaucoup souffert de cette situation. J’ai apprécié son honnêteté et ces nouvelles relations conviennent à tous

  • #141 Ninon le 20 janvier 2009 à 8 h 42 min

    Message pour Cécile de Brest : après la bataille, je ne sais si tu le liras : je suis dans une situation tout à fait similaire. Et justement j’ai trouvé (partiellement) la parade : j’ai compris que la personne en question se nourrit de mon désarroi face à elle et ses remarques. Quand j’ai compris ça, j’ai adopté l’attitude suivante : je souris, quand elle me dit un truc, genre, la fille un peu distraite qui était dans ses pensées et n’a pas bien entendu. Mais, naturellement, ça ne marche pas forcément avec tout le monde. Mais le sourire est efficace. Une fois, je l’ai prise dans mes bras et fait un bisou tout gentil après une vacherie, style : mais il faut pas être stressée pour ça !!! Comme si j’avais dédaigné la méchanceté des mots pour ne m’attacher qu’aux mots. Effet déstabilisant garanti. ça lui a coupé le sifflet. Je pense que sourire et, lorsqu’on en a la présence d’esprit, embrasser une personne qui vous balance une remarque vacharde en lui disant gentiment qu’elle ne doit pas se stresser, c’est pas mal. Bon, je n’y parviens pas toujours. Mais l’idée globale, c’est que depuis que je ne semble plus déstabilisée par ses remarques, que je souris toujours (peu importe ce qui se passe derrière) et que je prends tout avec humour (dès qu’elle ouvre la bouche, je la regarde avec un sourire, gentil, mais prête à m’écrier une anerie du genre : oh la la !!!! vous croyez? Ou : mais c’est affreux !!! ou Mon Dieu ! en roulant des yeux (mais pas trop non plus), ça désamorce ses remarques et leur nombre a diminué de moitié voire plus.

    L’idée, c’est ça : la personne veut te rabaisser, te dominer : montre lui que tu lui échappes et son « pouvoir » diminue.

    Pour ça, il faut se renforcer soi-même : tu as 15 jours pour devenir une femme au moral d’acier !!

  • #142 lily le 20 janvier 2009 à 9 h 30 min

    En fait peut-on croire au karma si on ne croit pas à la réincarnation? Sinon ça n’a aucun sens, non? En ce cas, au lieu de parler de karma, ça revient à croire plutôt au dicton « on récolte ce que l’on sème »…?

  • #143 Stéphanie (mais une autre) le 20 janvier 2009 à 9 h 34 min

    Pour moi ça revient à dire « on évite de s’abîmer soi-même ». Parce qu’on ne récolte pas toujours ce que l’on a semé, que ce soit de bonnes ou de mauvaises actions, il n’y a parfois pas de retour (ou pas celui « mérité »).
    Donc pas pour une vie future ou quoi que ce soit, juste pour être bien, maintenant. (Et plus tard pour ne pas avoir de regrets)

  • #144 Hélène le 20 janvier 2009 à 9 h 58 min

    Je suis d’accord aevc toi, Stéphanie.

  • #145 Elisa le 20 janvier 2009 à 10 h 00 min

    Coucou les filles,
    Je réagi un peu après la tempête mais Internet n’allait pas jusqu’à moi hier :-))
    Je me sens moins seule tout à coup et ça fait beaucoup de bien. Moi qui me trouvait ridicule et qui me culpabilisait d’être faible avec une de mes amie, je me rends compte que je ne suis pas la seule à ressentir ça.
    J’ai moi aussi eu une éducation « catholique » et le conflit et l’affirmation de soi ne faisaient pas parti des principes de cette éducation. Le tout renforcé par l’envie de plaire et d’être aimée…. vous voyez le tableau!!! Pendant très longtemps je n’ai pas su dire Non ou exprimer mes envies et mes désirs.. Faire plaisir aux autres était mon moyen d’épanouissement et de satisfaction. Et puis un jour je suis partie voyager pendant 1 an avec une copine qui était mon opposé : franche, dure, du genre à dire ce qu’elle pense sans arrondir les angles et à ne pas faire trop de compromis. Le choc a été terrible! Je me souviens de la première fois où elle s’est mise à gueuler pour rien, j’ai été stressée pendant toute la journée. Je me suis senti agressé, j’ai perdu confiance en moi et je me suis repliée sur moi même. Le voyage a duré un an et je suis restée, un peu comme du masochisme.
    Cette relation était toxique pour moi car plus je me sentais mal plus j’étais dépendante de cette personne. Je me culpabilisais de réagir comme ça, d’être faible et de ne pas réussir à lui dire ce que je pensais d’elle et je n’arrivais pas à me dire  » Elisa part car vous êtes trop différente et puis c’est tout ». C’était il y a 3 ans et on se voit toujours. A chaque fois que je pense à elle mon dos devient tout raide…. je ne lui ai tjs pas confié mon ressenti. Je suis en train de m’éloigner d’elle mais en fuyant : j’appelle plus, je donne pas de news.
    Pour en revenir à l’idée de Karma, je pense que le monde est fait d’énergie et que chaque personne dégage une énergie. Il y a aussi des personnes qui bouffent votre énergie et vous affaiblissent. C’est là qu’il faut puiser en soi et trouver des ressources pour être plus fort et rester en adéquation avec ses valeurs.
    J’étale un peu ma vie, mais ça m’a fait beaucoup de bien de vous lire les filles et de voir que certaines ont réussi à dépasser le cap. C’est vrai que tu as raison Hélène, le plus important c’est d’être respectée …. et donc de se respecter soi même.
    Bises et bonne journée

  • #146 Hélène le 20 janvier 2009 à 10 h 03 min

    Merci Elisa, pour ce commentaire !

  • #147 Hathor le 20 janvier 2009 à 10 h 16 min

    Chere Helene,
    je te lis depuis 2 ans sans intervenir car pas d’ordinateur et tres peu de temps disponible au boulot(officiellement n’ai pas le droit d’utiliser internet a des fins personnelles), donc j’interviendrai pas souvent jusqu’a ce que je puisse m’offrir un ordi. J’adore tous tes billets, continue! meme en vacances au Japon, je te lis!
    @ Cecile de Brest: tous les commentaires precedents sur la facon de repondre/d’agir face a une personne toxique sont excellents. Ne panique pas, tu dis qu’elle vient dans 1 mois, ca te laisse le temps de t’organiser et de te blinder. Je te recommande le livre de Isabelle Nazare-Aga: « les manipulateurs sont parmi nous ». Excellent, il explique en detail le pourquoi et le comment et mieux encore, donne plein de techniques pratiques pour faire face aux toxiques. Si tu te le commandes chez Amazon tu l’auras a temps pour le lire et pratiquer les exercices.

  • #148 Hélène le 20 janvier 2009 à 10 h 18 min

    Hathor sois la bienvenue, et merci pour ce commentaire gentil pour Cécile et pour moi ! ;-)

  • #149 Cécile de Brest le 20 janvier 2009 à 12 h 27 min

    Merci les filles, vraiment !
    J’ai pris un coup de massue sur la tête hier quand j’ai su qu’elle arrivait « vraiment » (je m’en doutais mais connaître la date m’a mise devant une certitude).
    Mais grâce à vous j’avais retrouvé le sourire hier soir en me disant qu’avec tous vos bons conseils, je trouverai bien le moyen de mater cette BM récalcitrante ;-)))) ou au moins de mieux la supporter, ce qui serait déjà beaucoup !

  • #150 Turquoise le 20 janvier 2009 à 17 h 07 min

    … et puis, peut-être que le plaisir du dépaysement , le climat et la beauté des paysages – ah, le Thalassa de l’autre jour, quels sites splendides ! – les retrouvailles avec son fils et ses petits-enfants, tout ça va l’adoucir et la transformer en créature angélique … on peut toujours rêver, mais c’est vrai qu’il est plus facile de s’énerver et de faire suer tout le monde en rentrant du travail après une heure de métro qu’au bord d’une plage idyllique …

  • #151 Hélène le 20 janvier 2009 à 17 h 48 min

    C’est surtout qu’elle va être grave assommée par la chaleur moite, la BM, du coup elle aura pas la force de prendre le chou à note petite Cécile ;-) Et si elle le fait, on sera là pour lui remonter le moral et la lui renvoyer, regonflée à bloc ! Aha, elle en sait pas à qui elle à affaire, la BM ;-))

  • #152 Stéphanie (mais une autre) le 20 janvier 2009 à 17 h 58 min

    Hinhin avoir toutes les filles du BDFd’H sur le dos, ça risque de la faire rester en métropole la belle-doche ;-))
    (Ma belle-mère est une merveille qui pleure en me disant que jamais son fils n’a été aussi proche d’elle depuis qu’il est avec moi et qu’elle n’a jamais été aussi heureuse, comme quoi ça arrive ;-))

  • #153 Cécile de Brest le 20 janvier 2009 à 18 h 31 min

    ;-))))))))

  • #154 Turquoise le 20 janvier 2009 à 19 h 18 min

    Chouette alors, Stéphanie, moi aussi je suis donc une merveille ! Je m’empresse de prendre ton compliment pour moi, car c’est ce que j’ai dit pas plus tard qu’il y a trois jours à mon adorable petite belle-fille – sauf que je n’ai pas pleuré pour ne pas bousiller mon halo kaki . Il faut dire que cette fille est tellement intelligente, gentille et ravissante que je suis en extase devant depuis bientôt deux ans , et que je trouve que mon fils et elle ont autant de chance l’un que l’autre de s’être rencontrés .

    Kumquat y a pas que d’horribles BM et d’atroces BF !

  • #155 Hélène le 20 janvier 2009 à 19 h 20 min

    Ben Turquoise, depuis qu’on connaît ton existence, on le sait, que la BM magique existe ;-) C’est juste que ton fils est déjà en main, du coup on est obligées de se rabattre sur des modèles équilpés de mères tarées ;-)

  • #156 Cécile de Brest le 20 janvier 2009 à 19 h 26 min

    Rhooo, si tu avais pu être ma belle-mère, Turquoise… Le bonheur !
    Non, mais les BM gentilles, ça existe, mes deux soeurs en sont pourvues. Il a fallu que ça tombe sur moi :-(

  • #157 Turquoise le 20 janvier 2009 à 20 h 14 min

    Hélène :-))))))))))))

    Cécile : c’est vrai que c’est le manque de bol . Mais je parie qu’un jour elle finira par se rendre compte de la veine qu’elle a que tu aies choisi son fils et que vous ayez fait de magnifiques enfants !
    C’est un HS total, mais figure-toi que j’ai découvert une marque de bijoux qui s’appelle « la mygale en tutu » … ça ne t’inspirerait pas avec les matoutous , pour le nom de la marque que nous allons lancer ensemble ?

    Oui, oui, Hélène, je sors …

  • Laisser un Commentaire

    Les commentaires de ce blog sont modérés.